AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -44%
Compresseur digital programmable Michelin 12V – ...
Voir le deal
44.99 €
Le Deal du moment :
Narcos Saisons 1 et 2 Coffret Blu-ray
Voir le deal
18.03 €

Partagez
 

 (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak)

Aller en bas 
AuteurMessage
Gisella Santini
Gisella Santini

Feuille de personnage
» anecdotes:
messages : 763
points : 18
ici depuis : 21/01/2020
crédits : (c) xee.
comptes : violet + blanche + bella + brooke + beth + nevaeh.
statut : il est dans son coeur depuis des années, sans pouvoir le toucher (enzo)
baby kangou
MessageSujet: (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak)   (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak) EmptyVen 27 Mar 2020 - 2:15

Elle entrait dans le restaurant qui venant sans doute d'ouvrir pour l'heure du lunch, la salle à manger était vide, la foulée de travailleurs des rues commerçantes ayant seulement une trentaine de minutes pour venir se chercher un repas n'était pas encore arrivée. Tant mieux pour elle, pour Gisella qui n'avait pas pensé en sortant prendre l'air ce matin qu'elle allait se retrouver face au restaurant de Zak. Elle avait eu besoin de ventiler, de sortir, de voir le soleil, parce qu'elle avait le tournis à force de rester enfermée avec ses souvenirs, ses souvenirs qui faisaient bien trop mal. Habillée d'un legging de sport, d'un débardeur ample, les cheveux lâchés, sans une goute de maquillage, Gisella s'avança vers le comptoir où elle y aperçu le propriétaire. Quelle belle surprise, son sourire s'élargit alors qu'elle s'accouda devant lui. « Je prendrais un burger végétarien aux portobellos. C'est ta spécialité, je crois bien, non ? » Elle n'avait pas faim, mais elle devait justifier sa présence et seulement lui dire que voir l'enseigne de son restaurant lui avait fait pensé à leur nuit ensemble, ce n'était pas le genre de chose que l'on disait aux gens. « Et peut-être un green juice », ajouta-t-elle à la commande. « J'ai un peu abusé du vin hier soir. » Gisella laissa un rire angélique sortir venir chatouiller les oreilles de son ancien amant, puis posa un regard doux sur lui. « C'est bon de te revoir, Zak », fit-elle finalement. « Je ne sais pas pourquoi je ne suis pas passée ici avant. J'aurais dû, tu me fais toujours autant sourire. »

__________________________

i never promised you a ray of light, i never promised there'd be sunshine every day. i'll give you everything i have the good, the bad ☾☾


Dernière édition par Gisella Santini le Lun 27 Avr 2020 - 5:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zak Addams
Zak Addams
messages : 498
points : 39
ici depuis : 24/03/2020
crédits : rox (ava) & morphine (gif)
comptes : lys, Henri, Circé, Aura, & Pippa
statut : something is in the air...
bowenien
MessageSujet: Re: (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak)   (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak) EmptySam 28 Mar 2020 - 0:58

Veggie Out Loud, c’était mon bébé, ma fierté. L’établissement de Bowen en particulier puisque c’était sur le bord des plages de cette petite ville australiennes que je considérais aujourd’hui comme mon chez moi que tout avait commencé. Le point de départ, un burger, devenue aujourd’hui ma grande spécialité. Une recette dans laquelle la viande était remplacée par un champignon portobello, un pur délice. On y retrouvait par ailleurs la même sensation à la mastication qu’avec un steak classique, autrement dit, ma création n’avait rien à envier aux versions carnées. Je n’avais pas une formation de cuisinier classique, je m’étais fait sur le tas, en autodidacte mais j’adorais mon métier et si je passais souvent le relai à mes employés, je me plaisais parfois à passer derrière les fourneaux ; là résidait l’un de mes plaisirs les plus précieux. Ce jour là, j’avais revêtu mon tablier – noir, bien sur, tout était rock’n’roll chez Veggie Out Loud, de la déco aux recettes, en passant bien sûr par la musique diffusée et les uniformes des employés – et effectué ma mise en place, quand une tête connue passa le seuil de mon restaurant. Un sourire se calla aussitôt sur mes lèvres quand je reconnus une sicilienne divine qui avait déjà hanté – et même souvent animé – quelques-unes de mes nuits.
Tout à fait ! répondis-je avec un grand sourire, c’est bien ma spécialité…l’une de celles qu’on peut mentionner en public en tout cas.
Je lui adressai un clin d’œil, taquin. Puis lançai la préparation tout en continuant de discuter avec elle.
Je te conseille plutôt une Ginger water, si tu n’as rien contre le gingembre, ce sera sans doute plus efficace, mais je te laisse le choix, bella. C’est comme ça qu’on dit chez vous, non ?
J’avais connu Gisella deux ans plus tôt, nous nous étions entendu tout de suite. Nos corps, en particulier, avaient trouvé une osmose parfaite. Je ne l’avais pas oubliée, loin de là. J’étais d’ailleurs très heureux de la revoir.
Le sentiment est partagé, ma belle. Ca fait longtemps, qu’est-ce que tu deviens ?
Revenir en haut Aller en bas
Gisella Santini
Gisella Santini

Feuille de personnage
» anecdotes:
messages : 763
points : 18
ici depuis : 21/01/2020
crédits : (c) xee.
comptes : violet + blanche + bella + brooke + beth + nevaeh.
statut : il est dans son coeur depuis des années, sans pouvoir le toucher (enzo)
baby kangou
MessageSujet: Re: (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak)   (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak) EmptySam 28 Mar 2020 - 4:00

Tout de ce restaurant lui ressemblait, de la déco à la musique, du menu avec ses touches d'humour à l'odeur du grill qui embaumait la salle à manger bien trop sage pour l'ambiance qui découlait de ce restaurant. Zak Addams, dans toute sa splendeur, tablier noir où une petite tâche de sauce s'était logée sur son torse, avait levé les yeux sur elle, la première cliente avant l'heure d'achalandage. Et si lui était beau à faire renverser l'ex-avocate, elle, elle ne ressemblait à rien dans sa tenue dépareillée et ses longs cheveux défaits. Et, pourtant, il lui accorda un large sourire alors qu'elle s'avançait vers lui, presque féline, en lui demandant la spécialité du chef, ce burger qu'elle avait gouté une fois à son premier passage à Bowen. On disait que les femmes charmaient les hommes par l'estomac, mais dans le cas de Gisella, on parlait clairement de la situation inverse, elle qui ne savait cuisiner que des repas au micro-onde, exagération pour démontrer son piètre talent en cuisine. Si elle avait eu plus de temps, dans sa vingtaine, elle serait sans doute une Italienne typiquement bonne derrière les fourneaux, mais elle avait plutôt choisi sa carrière. Malheureusement, aujourd'hui, il ne lui restait plus rien de ses accomplissements durant sa vingtaine, ne serait-ce que ses économies. « Qu'est-ce que je dois faire pour que tu me reparles de ces autres spécialités ? », demanda-t-elle en battant des cils, prenant place au comptoir face à lui. Elle les connaissait, ses autres spécialités, à commencer par celles qu'il exerçait avec ses lèvres. Ils avaient été plutôt intimes, tous les deux, laissant leur corps parler pour eux. « Va pour la ginger water », adjugea la brune en esquissant un nouveau sourire. « C'est exactement ça. » L'Italien dans sa bouche sonnait si mélodieux. « Da quando parli italiano ? », chantonna Gisella en penchant légèrement sa tête sur le côté, volant un bout de champignon sur le plan de travail pour le croquer vivement avant de lui parler avec une ouverture plus que sincère. « Je viens de m'installer à Bowen pour de bon », avoua-t-elle. « Tu auras le plaisir de voir mes petites fesses se pavaner devant ton restaurant très très souvent, Zaky », ajouta-t-elle en gloussa. « Sauf si je te dérange... »

__________________________

i never promised you a ray of light, i never promised there'd be sunshine every day. i'll give you everything i have the good, the bad ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Zak Addams
Zak Addams
messages : 498
points : 39
ici depuis : 24/03/2020
crédits : rox (ava) & morphine (gif)
comptes : lys, Henri, Circé, Aura, & Pippa
statut : something is in the air...
bowenien
MessageSujet: Re: (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak)   (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak) EmptyMar 31 Mar 2020 - 0:14

Aaaah, Gisella…comment résister à une femme pareille ? Elle m’avait envouté au point que même deux ans après que nos chemins se soient séparés son visage hante encore mes rêves les plus érotiques. Cette femme, avec son corps de rêve, son regard de braise, sa chute de rein à faire se damner les anges…et cette assurance qui se dégageait d’elle, ce caractère mutin qui me rendait fou…Oui, cette Gisella, avait laissé une marque indélébile en moi. Un sourire en coin sur le bord des lèvres, je m’occupai de son burger, m’activant dans ma cuisine ouverte, tandis qu’elle s’installait au comptoir devant moi.
Continue de me regarder comme tu le fais, et tu ne vas pas tarder à avoir une démonstration, chaton.
J’adressai un clin d’œil à la beauté italienne, puis retournai à ma plancha pour retourner le beau champignon portobello que j’avais commencer à faire griller pour elle. Un air de Godsmack que diffusaient les baffles aux quatre coins du restaurant me faisait légèrement dodeliner de la tête tandis que je m’activai avec mes ustensiles. Je me penchai vers mon frigo, donnant à la belle tout le loisir de poser ses yeux noir sur mon boule que mes jeans moulait à la perfection. Il n’y a aucun mal à mettre en valeur ses atouts, n’est-ce pas ? Je me redressai, puis versai un peu de mon eau de gingembre dans un verre que je décorai d’une paille en métal – tout était écolo ici, ou du moins, au maximum. Un air heureux sur le visage, je revins près de Gisella et posai le verre devant elle. Posant mes coudes sur le comptoir, je toisai ma charmante interlocutrice d’un œil malicieux. J’aimais le jeu, j’aimais la séduction. En particulier avec elle.
Ah oui ? En voilà une bonne nouvelle.
Je ne pus empêcher un petit rire de s’échapper de mes narines à la réplique de la jolie brune. Je plissai légèrement les yeux, mutin, et me penchai davantage vers la jeune femme.
Et que dois-je faire, moi, pour que ces petites fesses se pavanent dans ma maison plutôt ? souris-je en plantant mon regard dans celui de la belle Gisella.
Revenir en haut Aller en bas
Gisella Santini
Gisella Santini

Feuille de personnage
» anecdotes:
messages : 763
points : 18
ici depuis : 21/01/2020
crédits : (c) xee.
comptes : violet + blanche + bella + brooke + beth + nevaeh.
statut : il est dans son coeur depuis des années, sans pouvoir le toucher (enzo)
baby kangou
MessageSujet: Re: (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak)   (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak) EmptyJeu 2 Avr 2020 - 4:59

Leur chemin les avait fait se trouver deux ans auparavant. Et, aujourd'hui, le destin semblait bien faire les choses à nouveau, l'ayant mis sur sa route pour une seconde fois. Le coeur en miette, elle était entrée ici, non pas parce qu'elle cherchait en pansement temporaire, mais bien parce qu'elle se rappelait de la bonne humeur contagieuse de Zak et de sa façon de savoir comment la regarder, comment s'y prendre avec elle pour chasser ses traquas. C'est qu'il l'avait fait, l'instant de quelques soirs où seulement leurs noms avaient été échangés. Il ne connaissait pas Gisella Monti, lui. Tout ce qu'il savait d'elle, c'était son prénom, la couleur de ses yeux, la forme de ses seins et qu'elle avait un grain de beauté juste au-dessus de son intimité. Et ça leur avait été bien assez. Quelques petites discussions s'étaient glissées ici et là, quelques confessions, comme la profession de l'homme et le nom de son restaurant, mais rien qui pouvait le mettre en danger, rien qui la rattachait à Gisella Monti. Au comptoir, elle le regardait faire avec malice, reprenant bien assez rapidement leurs vieilles habitudes, le regard de Gisella se changeant en braise quand il lui parla de ses spécialités qui n'étaient pas publiques. « Te regarder comment ? », demanda-t-elle naïvement, s'appuyant sur ses coudes pour mieux le regarder. « Peut-être que je n'attends que ça, au fond, que tu m'en fasses la démonstration. » Elle se rappelait de la langue de Zak et de son agilité, de ses mains qui connaissaient si bien les chemins emprunter pour la faire trembler, de son intimité dont la forme lui était restée en tête et de ses fesses, bien rebondies, auxquelles il lui donnait accès alors qu'il se penchait le réfrigérateur pour lui sortir sa fameuse ginger water. « Oui, ça te fera une nouvelle cliente régulière », fit-elle avant d'ajouter : « Enfin, installer, c'est un bien grand mot. Il faudrait que je trouve un logement, avant. Pour le moment, je vis encore dans une chambre d'hôtel. » Elle prit une gorgée de son eau de gingembre, remède miraculeux selon le tatoué pour contrer les veillées trop arrosées de vin. « T'as qu'à m'y inviter et j'irai pavaner mes petites fesses chez toi », lança-t-elle aussi joueuse que lui. À croire qu'entre eux, la séduction ne s'était jamais éteinte.

__________________________

i never promised you a ray of light, i never promised there'd be sunshine every day. i'll give you everything i have the good, the bad ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Zak Addams
Zak Addams
messages : 498
points : 39
ici depuis : 24/03/2020
crédits : rox (ava) & morphine (gif)
comptes : lys, Henri, Circé, Aura, & Pippa
statut : something is in the air...
bowenien
MessageSujet: Re: (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak)   (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak) EmptyLun 6 Avr 2020 - 2:44

Gisella était une femme de feu, mais n’importe quel homme, en la regardant, était prêt à risquer une brûlure pour la toucher. Gisella était la fougue et la sensualité, elle était le fruit défendu dans lequel on voulait croquer, quitte à se damner. J’avais eu la chance de partager ses draps par le passé, mais je n’avais rien qu’on un deuxième couverts. Bien au contraire. Le regard qu’elle coulait sur moi me rendait fou, cette femme, globalement me rendait fou.
Comme si tu voulais me manger, taquinai-je en haussant un sourcil amusé, et je serais bien le dernier à m’en plaindre, crois-moi. Pour le reste…ne me tente pas trop, tu sais bien que je suis incapable de te résister longtemps.
Et c’était vrai. Pour preuve, il ne suffisait que d’une œillade de la jolie sicilienne pour que mon excitation ne se réveille. Je retournai rapidement à sa commande, sortait les têtes de portobellos du grill et composai enfin son burger, que je déposai devant elle.
Et voici donc pour ma future cliente régulière, alors ? fis-je avec un clin d’œil.
Je posai les coudes sur le comptoir, me posant face à elle. Mon sourire ne quittait pas mes lèvres, cela me faisait vraiment plaisir de la revoir.
Tu vas te ruiner à l’hotel ! protestai-je. J’ai une grande maison, moi, tu sais ? Pourquoi tu viendrais pas chez moi ? J'ai un grand lit aussi…m’enfin, tu pourrais aussi avoir ta chambre…et en profiter de temps en temps.
J’utilisai le ton de la plaisanterie, mais en réalité, ma proposition était très sérieuse. Soudaine, mais sérieuse. J’appréciais Gigi, et cela me semblait naturelle de lui proposer une alternative.
Je te brusque pas, complétai-je avec plus de sérieux, mais ma porte est ouverte. Pour ce qui est de tes petites fesses…m’autoriseras-tu à les avoir chez moi au moins pour aujourd’hui ?
Revenir en haut Aller en bas
Gisella Santini
Gisella Santini

Feuille de personnage
» anecdotes:
messages : 763
points : 18
ici depuis : 21/01/2020
crédits : (c) xee.
comptes : violet + blanche + bella + brooke + beth + nevaeh.
statut : il est dans son coeur depuis des années, sans pouvoir le toucher (enzo)
baby kangou
MessageSujet: Re: (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak)   (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak) EmptyMar 14 Avr 2020 - 18:21

Peut-être que n'importe quel homme, en la regardant, était prêt à se brûler pour la toucher. Mais le seul qu'elle avait voulu, lui, se l'empêchait. Et elle avait bien compris les raisons qui entouraient le détachement de Enzo, sa distanciation inhabituelle quant à l'égard de la brune. C'est qu'il en avait une autre dans la peau, une autre dans son lit, une autre qui comblait ses manques. Et Gisella n'était plus prioritaire. C'était le risque à prendre, quand ils s'étaient quittés, toujours aussi amoureux, mais avec la raison plus forte que tout. C'était le risque à prendre, de l'aimer depuis toujours et de le savoir tomber pour une autre. Elle ne lui voulait que du bien, ne chercherait pas à briser son couple, s'il avait choisi une autre c'est qu'il en avait besoin. Seulement, le coeur de la Sicilienne était brisé dans des fracas de millions de morceaux à l'idée que celui dont elle rêvait par-dessus tout ne rêvait plus d'elle. Bref, tout ça, c'était ce qu'elle tentait d'oublier, en courant pour s'épuiser, pour faire disparaître les mauvaises pensées jusqu'à tomber sur le restaurant de Zak. Et c'était comme si, tout à coup, un sourire franc pouvait se poser sur ses lèvres, c'était l'effet qu'il lui faisait. Elle était entrée et leurs vieux travers reviennent s'installer entre eux, le plus naturellement possible. « C'est peut-être que j'ai faim de toi, au fond », lui avoua-t-elle sur un ton joueur, le regard toujours aussi braisé, avant d'ajouter : « Pourquoi résister ? », un sourire indélébile sur son visage. Ce n'était clairement pas ce qu'elle était venue cherchée ici, mais il la tentait, il la charmait, il faisait naître en elle le désir qui ne s'était jamais réellement éteint entre eux. Et il semblait en avoir envie autant qu'elle. « Tu peux pas fermer le resto pour une petite heure ? », demanda-t-elle à la blague. « Je ne l'ai jamais fait dans les cuisines d'un resto », précisa-t-elle avant de rire alors qu'il posait son plat devant elle. « Merci », lui lança-t-elle en croquant à pleine dent dans le burger. Elle ferma les yeux pour en savourer toutes les saveurs. « T'es un dieu, Zak », fit-elle, sachant délibérément qu'il y avait des sous-entendus dans ses propos. Et ça ne lui déplaisait pas. Il s'approcha dangereusement d'elle, posant ses coudes sur le comptoir qui les séparait. « D'abord, si tu ne t'éloignes pas, je risque de ne plus résister à tes lèvres », fit-elle en fixant cesdites lèvres avant de reposer son regard sur Zak. « Ton lit m'intéresse. » Sa proposition aussi. Parce qu'entre eux, il y avait ce lien fort que même le sexe ne pouvait pas détruire. « J'accepte de poser mes fesses chez toi pour au moins aujourd'hui », lâcha la brune en lui faisant un clin d'oeil. « Et peut-être demain aussi. »

__________________________

i never promised you a ray of light, i never promised there'd be sunshine every day. i'll give you everything i have the good, the bad ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Zak Addams
Zak Addams
messages : 498
points : 39
ici depuis : 24/03/2020
crédits : rox (ava) & morphine (gif)
comptes : lys, Henri, Circé, Aura, & Pippa
statut : something is in the air...
bowenien
MessageSujet: Re: (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak)   (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak) EmptySam 18 Avr 2020 - 17:54

Tu peux pas fermer le resto pour une petite heure ?, après ce qu’elle venait de me dire, et la pression que cela avait généré dans la partie basse de mon anatomie, j’étais sérieusement en train de me poser la question. Je coulai sur la belle brune un regard de feu, où transparaissait inévitablement le désir que j’éprouvais alors pour elle. Lui faire l’amour en cuisine, comme elle le suggérait était tentant, très tentant même, pour autant, je n’étais pas prêt à risquer un contrôle sanitaire si par malheurs quelqu’un, en passant devant le restaurant, venait à nous voir et nous dénonçait. Mes cuisines étant complètement ouvertes, c’était un risque à prendre.
Mon bureau pourrait aussi bien faire l’affaire, suggérai-je d’une voix suave, emprunt de l’envie que j’avais d’elle et qui grandissait à mesure que les images de son corps nu contre le mien se frayait un chemin dans mon esprit.
Je lui servis son burger et la regardai manger, les coudes posés sur le comptoir, avec un sourire malicieux accroché au bord de mes lèvres. Chacune des bouchées qu’elle prenait me renvoyait des images érotiques. Si elle continuait sur ce terrain là, je n’allais pas tarder à me sentir à l’étroit dans mon pantalon…
C’est con, j’ai pas très envie de m’éloigner pour le coup…
Non, je n’avais pas envie de m’éloigner d’elle. C’était même tout le contraire, ses lèvres semblaient m’hypnotiser, elles m’appelaient dangereusement à elle et l’envie de les embrasser était à peine contrôlable.
C’est risqué ça, ma belle, une nuit…puis deux. Il y a de forte chance pour que tu ne puisses plus te passer de moi, après ça. Et moi de toi…alors…que fais-t-on ?
La tension sexuelle densifiait l’air ambiant à tel point que je peinais presque à respirer. À moins que ce ne soit la vision d’une telle beauté en face de moi qui me coupait le souffle. Lui résister me parut tout d’un coup très futile, alors, réduisant d’un seul coup la distance qui nous séparait, je passais une main sur la nuque et l’embrassait avec fougue. La patience, c'est pour le faible.
Revenir en haut Aller en bas
Gisella Santini
Gisella Santini

Feuille de personnage
» anecdotes:
messages : 763
points : 18
ici depuis : 21/01/2020
crédits : (c) xee.
comptes : violet + blanche + bella + brooke + beth + nevaeh.
statut : il est dans son coeur depuis des années, sans pouvoir le toucher (enzo)
baby kangou
MessageSujet: Re: (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak)   (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak) EmptyLun 20 Avr 2020 - 6:07

Les cuisines du resto, c'était bien plus excitant. C'était le risque, le danger et la passion, tout ça mis ensemble. C'était le feu et le vent qui s'entremêlaient, c'était l'ange et le démon. C'était doux de succomber à leurs envies, de laisser leurs corps parler, mais aussi mal de le faire à découvert. Et, pourtant, ça avait le don d'exciter la brune. C'était bien plus tentant que son bureau. Mais, à vrai dire, ici ou loin des voyeurs, Gisella n'avait qu'une seule idée en tête, encore plus lorsque Zak la tentait de cette façon. « Le bureau, la cuisine... tant que tu me laisses goûter à nouveau à ton corps », souffla-t-elle dans un murmure. Elle s'en fichait, au fond. C'était lui qu'elle voulait. Et loin d'elle l'envie de lui attirer des problèmes avec l'hygiène de son restaurant, pas pour deux ou trois gémissements qu'ils échangeraient, de toute façon, peu importe l'endroit qui les accueillerait. Il ne savait pas tout l'effet qu'il lui faisait, tout ce qu'il créait dans son bas ventre, tout ce qu'elle avait envie de lui faire, là, maintenant, alors que leurs sous-entendus devenaient trop évidents. Et pourtant, il y avait toujours ce comptoir entre eux, leurs corps ne s'étaient pas encore touchés, leurs lèvres ne s'étaient pas encore rencontrées. C'était la force du désir qu'il y avait entre eux. Elle lui confia qu'à cette proximité, l'envie de gouter ses lèvres en plus du plat qu'il lui avait préparé était trop forte, il joua d'elle en l'informant qu'il n'avait aucune envie de reculer. « C'est dangereux », le mit-elle en garde, sourire aux lèvres, avant qu'il ne lui propose sa maison et son lit. « Je ne peux déjà pas me passer de toi, regarde l'effet que tu as sur moi, à peine quelques secondes après que je t'ai retrouvé », avoua-t-elle en posant un regard insistant sur ses lèvres. « J'ai plutôt envie de reprendre cette discussion plus tard, pas toi ? » Et il passa une main dans sa nuque, attirant la belle contre ses lèvres avec une fougue qu'il lui était propre. Elle mêla sa langue à la sienne, leurs respirations qui se heurtaient, ses mains qui défaisaient au passage les cheveux coiffés du barbu. Gisella rompit leur échange, l'instant de lui demander la voix essoufflée, « alors, ce bureau, tu me le fais visiter ? »

__________________________

i never promised you a ray of light, i never promised there'd be sunshine every day. i'll give you everything i have the good, the bad ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Zak Addams
Zak Addams
messages : 498
points : 39
ici depuis : 24/03/2020
crédits : rox (ava) & morphine (gif)
comptes : lys, Henri, Circé, Aura, & Pippa
statut : something is in the air...
bowenien
MessageSujet: Re: (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak)   (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak) EmptyVen 24 Avr 2020 - 16:19

La tension sexuelle, entre Gisella et moi, était à couper au couteau. Les molécules d’air autour de nous m’apparaissaient aussi serrées que les fibres de mes jeans qui semblaient s’être rétréci tout d’un coup. Je jetai un rapide regard vers l’extérieur. J’aurais pu tuer le client qui serait entré à cet instant précis, rien que pour passer un moment dans les bras de la belle italienne. J’avais envie de figer l’instant, de l’amener en dehors du temps. Levant sur elle un regard concupiscent, je me mordis les lèvres. Elle me rendait fou, mais pour elle j’étais près à risquer l’aliénation.
Je crois que je ne vais pas pouvoir résister longtemps avant de pouvoir à nouveau gouter le tiens, admis-je d’une voix haute. J’ai hâte de constater moi-même, l’effet que je te fais
Et effectivement, je n’avais pas resister longtemps. Mes lèvres, surtout, n’avait pas manqué l’occasion de gouter les siennes, se délectant de leur goût sucré. Avec lenteur, je me séparai d’elle et je fis le tour du comptoir, passant près de la belle sans la toucher, pour me diriger enfin vers la porte de mon établissement. J’actionnai le verrou et retournai le panneau pour indiquer à mes éventuel client que nous étions fermé. Je pivotai ensuite vers la jeune femme, que je pris le temps d’observai en détail de là où je me trouvais. J’avais face à moi une véritable divinité, toutes en courbes et en volupté. J’avais encore en mémoire le goût de sa peau ainsi que sa texture quand mes doigts la caressaient, ou que mes dents mordaient légèrement son derme chaud. Cette femme avait un tel pouvoir d’attraction sur moi qu’il m’était difficile de lui resister. Je m’avançai vers elle, avec l’attitude d’un lion ayant repéré une proie, et comme le roi de la savane, j’avais l’eau à la bouche rien qu’en regardant ce qui se trouvait face à moi. Gisella admit que c’était dangereux, que nous passions du temps ensemble, il y avait un risque que nous ne puissions plus nous lâcher. Ce risque, j’étais près à l’encourir, mille fois tant je la désirais.
Les désirs de mademoiselle sont des ordres, roucoulai-je en la saisissant par la taille, la faisant descendre du même coup de son tabouret pour la coller contre moi.
Une main dans son dos la maintenait fermement contre mon buste, de l’autre, je vins caresser sa joue pour dégager les cheveux de son visage puis m’emparai à nouveau de sa bouche dans un baiser fiévreux. Mes deux paumes glissèrent ensuite jusqu’à ses fesses que j’agrippai à travers son jeans, puis, me penchant légèrement, je la saisis sous les cuisses et la hissai sur moi pour la porter. Ne rompant pas mon baiser, je l’amenai à travers la partie de mon établissement qui était réservée au personnel, mais au lieu de prendre la direction de mon bureau, je me dirigeai, un sourire malicieux contre les lèvres de la belle italienne, vers la partie des cuisines qui n’était pas vraiment visible pour le public. Je déposai Gisella sur l’un des plans de travail puis relevai le nez vers elle, la gardant toujours prisonnière de mes bras, les mains posées à plat sur l’inox de chaque côté d’elle.
J’ai envie de te faire jouir dans ma cuisine finalement, tu m’en veux pas ? soufflai-je d’un ton espiègle.
Je lui souris, puis retrouvai ses lèvres, les dévorant avec une fougue qui traduisait mon impatience. Une des mes mains se fraya un chemin sous son tee-shirt et délogea un sein de son bonnet pour sans saisir avec fermeté. En pinçant la pointe dressée entre mes phalanges, je grognai. Au même moment, mes baisers migrèrent dans le cou de mon amante, puis je relevai son tee-shirt pour embrasser son ventre. Le feu qu’elle éveillait en moi se rependait le long de ma colonne vertébrale à une vitesse folle. Je la voulais, entièrement, tout de suite. J’étais incapable d’attendre. Je dégrafai les boutons de son pantalon, levai un oeil lascif vers la brune, puis la fis relever le bassin pour lui ôter plus facilement ses jeans qui je laissai tomber au sol, faisant prendre le même chemin à son sous-vêtement. À genoux devant elle, je la regardai un moment, avant de venir caresser de mes mains ses cuisses, puis d’embrasser cette peau tendre. Je m’approchai doucement de son sexe, ma barbe chatouillant son derme souple. Enfin, je goutai cette fleur de miel, y passant la langue, la bouche, attendant les réactions de ce corps offert à mes caresses.
Revenir en haut Aller en bas
Gisella Santini
Gisella Santini

Feuille de personnage
» anecdotes:
messages : 763
points : 18
ici depuis : 21/01/2020
crédits : (c) xee.
comptes : violet + blanche + bella + brooke + beth + nevaeh.
statut : il est dans son coeur depuis des années, sans pouvoir le toucher (enzo)
baby kangou
MessageSujet: Re: (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak)   (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak) EmptyMer 29 Avr 2020 - 1:58

Tension palpable, c'était comme au premier jour entre eux deux, comme à la première fois qu'ils avaient laissé leurs corps se goûter, s'éprendre, se consumer avant de tous les deux reprendre leur vie habituelle. C'était comme si jamais ils ne s'étaient quitté, cette nuit où pour la première fois ils avaient laissé leurs langues danser et qu'ils reprenaient exactement là où ils en étaient. Son corps, Gisella aussi, elle avait envie de ne plus y résister, de se laisser aller, laisser les reins de Zak contrôler leur plaisir et de crier son nom jusqu'au bout de la nuit. Et si dans sa tête, une part d'elle pensait encore à Enzo et au mal qu'il lui avait fait en lui mentant, en lui cachant qu'il était en couple alors qu'entre eux il y avait clairement une attraction, la moitié de son cerveau qui n'était pas encore accablé par la tristesse, elle, dominait le tout, lui ordonnait de le déshabiller sur place pour lui rappeler à qui il avait à faire. Gisella, sulfureuse, le regardait faire ses aveux, souriant en coin, le regard de braise. Elle aurait eu envie de lui répondre par des gestes, de lui montrer quel effet il avait encore sur elle, de guider sa main dans sa petite culotte pour lui prouver à quel point elle avait envie de lui, combien seulement son regard sur elle l'excitait. Mais elle ne bougea pas, préférant le provoquer de ses regards et attendre qu'il ne vienne gouter à ses lèvres, sans résister plus longtemps à la tentation du fruit défendu qu'elle était, laissant la belle italienne, quand ils rompirent leur échange, étourdie. Il la contourna, Gisella reprit son souffle avant de se tourner vers Zak, pivotant sur son tabouret, observant ses pas jusqu'à la porte du resto où il y retourna l'enseigne ouvert. Le barbu revint vers elle, mouvements lents et lascifs, jusqu'à la prendre d'assaut, la forçant à se coller à son torse, contrôlant ses pulsions par la même occasion. Yeux brûlants, bouche envieuse, elle ne cessait de regarder ses lèvres qui lui manquaient tant et qui lui avaient fait oublier le mal qu'elle ressentait. Cet instant, c'était le leur, rien ne pouvait se mettre entre eux. Elle osa lui demander de lui faire visiter son bureau, la pression dans son sous-vêtement de dentelle était devenue trop abrute, il fallait à présent la soulager. Et la proximité de Zak contre elle n'aidait en rien à calmer le feu de son bas ventre. Il la domina à nouveau de ses lèvres, la forçant à se soumettre à lui, à se laisser porter jusqu'à la cuisine dans un baiser qui se fit encore plus fiévreux que le premier, langues qui vinrent se rencontrer jusqu'à valser ensemble. Et lorsqu'il la posa sur l'acier froid du comptoir, la brune posa un regard intrigué sur lui. Comme s'il avait comprit son questionnement, eux qui n'étaient pas du tout dans son bureau, Zak lui souffla des mots qui vinrent enflammer son intimité, s'imaginant déjà contracter son plaisir sur son membre au premier coup de rein. « Tu penses que je serais folle de cracher sur cette proposition ? », murmura-t-elle, cherchant les lèvres du trentenaire alors que ce dernier, lui, baladait déjà ses mains sur le corps de sa belle, chercher à chatouiller ses mamelons, décrochant, contre ses lèvres, un premier gémissement de plaisir. Il migra ensuite dans la nuque de l'Italienne, Gisella balança la tête vers l'arrière, second gémissement qui s'échappa, mais qui s'étouffa rapidement lorsqu'il poursuivit sa course sur son ventre. Gisella peinait à respirer, l'excitation qui décuplait ses sensations, et sans attendre elle se retrouva nue contre l'inox, la barbe de Zak entre les cuisses qui chatouillait sa peau. Cambrée, elle le laissa venir embrasser son intimité, chercher de sa langue son clitoris fleuri, arrachant au passage des cris de plaisir mélanger à l'appelle de son nom, son antre intime qui s'offrait à lui, qui se contractait sous ses coups de langues. « Zak, c'est bon.. », souffla-t-elle entre ses soupirs et les grognements. Il lui tardait de prendre possession de son membre pour lui retourner les sensations, qu'il se retrouve entre ses lèvres, peu importe lesquelles il choisissait.

__________________________

i never promised you a ray of light, i never promised there'd be sunshine every day. i'll give you everything i have the good, the bad ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Zak Addams
Zak Addams
messages : 498
points : 39
ici depuis : 24/03/2020
crédits : rox (ava) & morphine (gif)
comptes : lys, Henri, Circé, Aura, & Pippa
statut : something is in the air...
bowenien
MessageSujet: Re: (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak)   (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak) EmptyJeu 28 Mai 2020 - 9:10

Beaucoup d’hommes, j’en étais persuadé, étaient prêts à payer cher pour tenir une femme comme Gisella dans leur bras, ne serait-ce qu’une seule fois. Moi, en plus de ça, j’avais la complicité. Cette amitié qui existait entre l’italienne et moi. Ce lien fort était précieux et je le chérissais. Mes mains caressaient la peau délicate de ses cuisses, les doigts pétrissant la chair ferme et douce à la fois. Ma langue se fait l’instrument de son plaisir. Je setis Gisella trembler sous mes caresses, cela me grisait, à tel point que je me perdis littéralement contre elle, guidé uniquement par son souffle qui venait à se saccader toujours plus. Sa respiration était mon repère, ses gémissements ma récompense et ma motivation. Je voulais la rendre folle. Je titillai, cherchai son bouton de chair, embrassai sa peau intime. J’entendis mon nom passer la barrière de ses lèvres, je redoublai alors d’intensité, galvanisé, jusqu’à sentir les pulsations de son sexe contre ma bouche. Après un petit moment, je remontai son corps, la parcourant de la pulpe de mes lèvres jusqu’à venir embrasser son cou. Je souris contre sa peau.
Tu me rends fou, je crois…
Mon excitation était à son maximum, j’avais envie d’elle à tel point que j’étais incapable de me focaliser sur autre chose que sur elle, son corps parfait et l'effet qu'elle me faisait. Le reste de la pièce avait totalement disparu. Mes doigts agrippèrent sa taille pour la rapprocher au plus près de moi. Je collai mon bassin au sien et dévorai sa nuque, sans pouvoir complètement étancher ma soif d'elle.

Revenir en haut Aller en bas
Gisella Santini
Gisella Santini

Feuille de personnage
» anecdotes:
messages : 763
points : 18
ici depuis : 21/01/2020
crédits : (c) xee.
comptes : violet + blanche + bella + brooke + beth + nevaeh.
statut : il est dans son coeur depuis des années, sans pouvoir le toucher (enzo)
baby kangou
MessageSujet: Re: (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak)   (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak) EmptySam 30 Mai 2020 - 5:03

Il la rendait déjà folle de ses lèvres qui l'assainissaient de baisers à n'en plus finir et de sa langue qui chatouillait le point le plus sensible de son intimité jusqu'à la faire trembler. Appuyée contre le doserait derrière elle, ses yeux d'amande se fermèrent pour laisser l'intensité du moment l'envahir, sa bouche entre-ouverte au travers de ses gémissements de bonheur, une main qui vint se lover dans les cheveux de Zak, les décoiffant au passage, pour lui témoigner de son plaisir. Et quand il touchait des points plus sensibles, elle agrippait ses cheveux, gémissant plus fort, jusqu'à ce qu'il ne cesse de satisfaire son entre intimes, remontant sur le corps de l'Italienne pour en dévorer son cou, laissant au passage bien comprendre à la brune, sans même avoir à parler, qu'elle le rendait effectivement fou. Fou de désir. Son membre gonflé était pressé contre elle, toujours dans la prison de son pantalon. Il poursuivait ses baisers vifs sur la chair de sa partenaire, alors que Gisella faisait glisser ses doigts sous son t-shirt qu'elle leva jusqu'à ce qu'il prenne pause de baiser pour le lui retirer complètement. « Tu n'as encore rien vu », le mit-elle en garde avec malice. S'il croyait être fou, il n'avait encore rien ressenti alors qu'elle fondait sur le torse du cuisinier pour l'accabler d'une centaine de baisers qui faisaient leur chemin vers l'ouverture de son pantalon, alors qu'elle se hissait contre le sol. D'un geste agile, elle déboucla la boutonnière du barbu, laissant les tissus de ses vêtements descendre contre ses jambes, dévoilant ainsi son membre dur réclamant de l'attention. Levant les yeux vers lui, elle osa le regarder alors qu'elle commençait à masser sa verge entre ses mains, épiant chacune des réactions de Zak jusqu'à venir insérer entre ses lèvres son intimité, d'abord lentement, puis plus rapidement, mêlant caresses orales aux caresses de ses mains pour décupler les sensations de l'homme.

__________________________

i never promised you a ray of light, i never promised there'd be sunshine every day. i'll give you everything i have the good, the bad ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Zak Addams
Zak Addams
messages : 498
points : 39
ici depuis : 24/03/2020
crédits : rox (ava) & morphine (gif)
comptes : lys, Henri, Circé, Aura, & Pippa
statut : something is in the air...
bowenien
MessageSujet: Re: (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak)   (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak) EmptyAujourd'hui à 1:47

Je trouvais une certaine satisfaction à donner du plaisir à Gisella. Elle n’était pas avare de démonstration, ses gémissements, la crispation de ses doigts dans mes cheveux, les tremblements incontrôlés de ses membres, tout me menait sur le chemin de son plaisir. Quand je remontais vers elle, un sourire heureux fendait mon visage. J’embrassais sa nuque et lâchai un petit rire lorsqu’au moment de déclarer qu’elle me rendait fou, l’irrésistible italienne ne trouva pas mieux que de me répondre que je n’étais pas au bout de mes surprises. Pour avoir passé quelques nuits avec elle, je savais d’avance que mes attentes seraient largement dépassées. Avec son aide, je me débarrassai de mon t-shirt mais au moment où je voulus ses lèvres, la jeune femme se déroba et amorça une descente, glissant le long de mes jambes comme une anguille jusqu’à se retrouver genoux à terre, face à moi. Mes lèvres s’étirèrent d’un sourire heureux. Ses caresses me firent d’abord fermer les yeux, je vidais mon esprit, lui laissant une prise totale sur moi. Après quelques instants seulement, et dès que sa bouche se joignit au balais, l’italienne parvint à me soutirer des soupirs que je ne cherchais pas à dissimuler. Nous étions seuls de toute manière. Si j’avais déclaré qu’elle me rendait fou quelques minutes plus tôt, c’était encore pire désormais. Le plaisir qu’elle me procurait était à deux doigts de me faire perdre la tête, et j’étais complètement volontaire. Qu’elle me rend donc sénile, s’il le fallait. N’y tenant plus, je fus contraint, moi-même, de mettre fin à la danse de sa langue, de peur d’exploser trop tôt. Je relevai son visage, captai son regard, puis la ramenai jusqu’à moi pour plaquer mon bassin au sien d’un geste plus brusque que je ne l’aurais souhaité. Ses fesses heurtèrent le plan de travail derrière nous. Je la couvai d’un oeil brûlant de désir puis la fis s’allonger, lentement, sur la surface en inox. Je me penchai pour embrasser délicatement ses cuisses. Je ressentais déjà de la frustration à devoir me séparer d’elle un court instant pour récupéré le préservatif dans mon portefeuille. Je revins à elle, moins de trente secondes plus tard, couvert, un sourire de conquérant ourlait mes lèvres. Du pouce, je caressai doucement sa fleur offerte, puis, ancrant mon regard dans le sien, je la pénétrai enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak)   (-18) i guess this sounds like another sad love song (zak) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
(-18) i guess this sounds like another sad love song (zak)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: northern District :: rues commerçantes-
Sauter vers: