AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -53%
GACHI Batterie Externe 26800mAh
Voir le deal
24.94 €

Partagez
 

 my lonely place is everywhere you aren't. (niels)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Niels Björk
Niels Björk
messages : 8829
points : 132
ici depuis : 18/06/2018
crédits : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; gp (sign)
statut : there were miracles in your kisses, they were medicine to my veins (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: my lonely place is everywhere you aren't. (niels)    my lonely place is everywhere you aren't. (niels)  - Page 2 EmptyJeu 21 Mai 2020 - 22:43

Savoir Aelya en danger le mettait hors de lui, dans une panique qu’il n’était plus en mesure de contrôler, Niels fonçant droit dans le mur parce-qu’il savait que leur destin était en jeu. Et il était incapable d’accepter que quelqu’un ne vienne leur enlever leur histoire, le plus beau trésor qu’il possédait, inestimable à ses yeux. Il s’était rué vers l’homme qui avait menacé son amour, ses pupilles dilatées par la rage, par l’angoisse d’imaginer ce qu’il aurait pu lui faire en profitant de son inconscience. Il aurait pu détruire la vie de ce type en une demi-seconde, avant de se rappeler de l’essentiel, parce-qu’il ne gagnerait rien à être trop violent, si ce n’est de perdre Aelya. Et c’était évidemment son dernier souhait, Niels qui savait combien il sombrerait s’il devait être loin d’elle, enfermé derrière des barreaux. Il s’était concentré sur elle, uniquement sur elle, la prenant dans ses bras pour l’emmener loin de ce type qui avait espéré abuser d’elle, la recouvrant d’affection pour lui montrer qu’il avait déjà oublié leur dispute. Ça ne comptait pas, ça ne compterait jamais parce-qu’il l’aimait à en crever. Les médecins avaient fini par s’occuper d’elle, le rassurant au passage bien que la voir endormie sur ce lit d’hôpital le faisait frémir de peine. Il était resté à ses côtés, sans même penser une seule fois à la quitter, lui qui ne serait rassuré que lorsqu’il la verrait de nouveau sur ses deux pieds. Quelques heures plus tard, Aelya ouvrit enfin les yeux, un vent de soulagement venant rassurer le brun qui ne la quitta pas des yeux, lui expliquant calmement les évènements qui l’avaient conduit jusqu’à cette chambre d’hôpital. « Peu importe… Vous étiez censées rester ensemble, elles avaient pas l’air de s’inquiéter plus que ça quand t’étais plus là. » Ragea-t-il, la mâchoire serrée, se rendant compte que les collègues de son amour n’étaient pas dignes de confiance. Il expia la culpabilité qui le rongeait alors qu’il repensait à cette soirée qui aurait pu être bien différente si seulement il était resté avec elle. « Si… c’est exactement ce que je veux faire, passer ma vie avec toi. » Souffla-t-il tendrement, ses yeux venant s’ancrer dans les siens. « T’as pas à me remercier, je l’ai fait parce-que je t’aime. Si moi j’suis pas là dans les pires moments, qui le sera…? » Ajouta-t-il, sa main caressant tendrement la sienne, Niels tentant de la ramener à la raison lorsqu’elle chercha à lui prouver qu’elle était apte à rentrer, lui qui avait bien remarqué que son corps était encore trop faible. « Merci amour. J’ai vraiment besoin de toi moi aussi, alors faut que tu te soignes et on rentrera quand ça ira mieux. » Ajouta-t-il, un faible sourire étirant ses lèvres, leurs doigts toujours enlacés alors qu’il déposa quelques baisers sur sa tête, la rassurant sur le fait qu’il resterait avec elle. Et il n’avait pas besoin de se justifier davantage, Aelya qui comprenait parfaitement qu’il était prêt à enfreindre toutes les règles pour elle, seulement pour rester dans ses bras une nuit de plus. « Non. J’savais ce que je risquais si j’le faisais… » Ajouta-t-il, d’un air pensif, le regard perdu sur un point invisible. « C’est pour ça que j’me suis contenu… Parce-que tu sais très bien que si ça avait tenu qu’à moi, j’aurais pu lui faire encore plus mal. Mais j’ai aucune envie d’être sans toi bébé… Ça me tuerait. » Souffla-t-il, peinant à imaginer comment il survivrait sans l’amour de sa vie. Il soupira suite à ses mots qui apaisaient son coeur, sa main venant caresser son bras qui entourait son abdomen. « C’est vrai…? Tu l’aimes ton futur mari, même s’il est insupportable ? » Sourit-il, se laissant bercer par cette atmosphère plus légère avant que l’infirmière ne revienne dans la chambre pour les informer du fait que Niels ne pourrait pas passer la nuit avec elle. « Merci. » Répondit-il après son amour, sans chercher à argumenter, s’intéressant de nouveau à Aelya lorsqu’elle reprit la parole. « Surtout lui, il devient gigantesque… » Pouffa-t-il, avant d’hocher doucement la tête à ses remarques. « J’aime pas dormir sans toi… J’ai froid quand t’es pas là. » Soupira-t-il, tendant la nuque pour profiter de ses baisers, eux qui passèrent la journée ensemble jusqu’à ce que l’infirmière ne vienne leur indiquer que les visites étaient terminées. « Dors bien bébé, j'suis là à la première heure demain. Je t’aime. » Dit-il, en s’approchant d’Aelya, faisant mine de lui dire au revoir en l’embrassant, lui adressant un clin d’oeil avant de quitter sa chambre sous les yeux des soignants. Il alla rapidement dans les vestiaires quelques étages plus bas, trouvant son casier pour enfiler sa tenue de travail, persuadé qu’il pourrait circuler partout sans attirer l’attention s’il était dans sa tenue de brancardier. Il commanda une pizza pour pouvoir passer la soirée avec son amour, se dépêchant de retrouver le service où elle se trouvait, avant de s’emparer d’un plateau repas de l’hôpital pour pouvoir entrer en toute discrétion dans sa chambre. « Votre repas, madame Osborn. Et j’parle pas de moi. » Pouffa-t-il, s’avançant vers elle après avoir fermé la porte, déposant le plateau et le carton l’un à côté de l’autre. « T’as le choix ce soir, bouillie non identifiée ou ta pizza préférée. »

__________________________




i fell in love
with a world
through her eyes
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aelya Osborn
Aelya Osborn
messages : 9143
points : 117
ici depuis : 25/05/2018
crédits : moi (av,icons,crackship), magma. (sign).
statut : accro à ses délicieux maux qu'elle imprime sur sa peau. (Niels)
membres du mois
MessageSujet: Re: my lonely place is everywhere you aren't. (niels)    my lonely place is everywhere you aren't. (niels)  - Page 2 EmptyVen 22 Mai 2020 - 18:19

Elle était sienne, et jamais elle n'aurait accepter de voir ce type s'octroyer le droit de la posséder. Elle l'avait à peine remarquer dans la boite de nuit, parce que le seul homme qu'elle aimait admirer n'était pas à ses côtés. Elle ne voyait plus personne depuis qu'elle était tombée follement amoureuse de son âme-soeur, lui qui lui avait redonné vie en un seul battement cardiaque provoqué par la beauté irréelle de son sourire. Elle se sentait dépossédée de son âme lorsqu'il était absent, lorsqu'ils se déchiraient dans les reproches parce qu'ils s'aimaient beaucoup trop. Elle ne pensait jamais rien de ce qu'elle disait lorsque sa colère explosait, parce que dans le fond Aelya tout ce qu'elle voulait lui dire de manière totalement maladroite, était qu'elle était complètement incapable de se passer de lui, même pour quelques heures. Le manque était tel qu'elle avait tenté de le camoufler dans le fond d'un verre d'alcool, Aelya se laissant plonger droit dans les abysses au lieu de s'élever dans la bonne humeur, parce que la connaissance de ses collègues avait décidé de profiter d'elle, l'amenant à la droguer pour la conduire dans sa voiture sans la moindre protestation, jusqu'à ce que l'amour de sa vie ne la délivre.  Elle se réveilla quelques heures plus tard de son sommeil lourd, se trouvant dans l'incompréhension la plus totale alors qu'elle était incapable de recouvrer la mémoire, son âme cherchant à se blottir dans la tendresse et la patience de son amour pour apaiser sa panique.

- Ouais... J'pense que nos retrouvailles vont être un peu électriques, admit-elle en plissant les lèvres, sachant pertinemment qu'elle aurait besoin de leurs explications qu'elle viendrait chercher sèchement à cause de sa rancoeur. J'aimerai tellement qu'on puisse le faire simplement... Soupira-t-elle, frustrée de s'obliger à plonger dans des conventions sociales qui ne favorisaient pas son besoin d'avoir Niels à ses côtés tout le temps. Je peux toujours compter sur toi. Et moi aussi amour, j'plaquerais toujours tout pour toi, surtout si c'est pour t'aider. Je pourrais jamais faire autrement pour toi, je serais toujours là, souffla-t-elle, croisant son regard pour y instaurer cette promesse qu'elle ferait toujours en sorte de concrétiser, parce qu'elle l'aimait éperdument, Aelya décidant finalement de l'écouter pour ne pas alourdir son inquiétude. C'est quand même toi qui me soignes le mieux, ajouta-t-elle amoureusement, faisant référence à sa présence qui au fil du temps lui était devenue vitale, à tel point que son corps s'était laissé réparer dans la tendresse de son contact, Aelya qui savait silencieusement qu'il reviendrait la voir ce soir au travers de ces règles qui ne les avaient jamais dissuader, parce que rien ne pouvait marcher quand le besoin de se retrouver se présentait. Ca m'aurait détruit bébé d'être sans toi à cause d'un putain de pervers. J'crois que j'aurais été capable du pire aussi si t'aurais fini en prison à cause de lui. J'suis rassurée que tu te sois contenu. J'peux pas m'imaginer sans toi amour... Avoua-t-elle, sa main caressant son bras avant que le sien ne vienne l'entourer pour mieux s'imprégner de lui. Je l'aime à la folie mon futur mari insupportable et irrésistible, répondit-elle, amusée, elle qui ne pouvait rien faire sans Niels, pour qui elle se damnerait pour juste un seul de ses sourires.

L'infirmière les informa de leur impossibilité de se revoir ce soir, tous deux restant plus que docile face à cette réalité qui ne les empêcherait pas de profiter parce qu'ils avaient toujours de la ressource quand il s'agissait de s'abandonner à leur amour.

- Ça reste un bébé quand même, il est trop adorable, s'amusa-t-elle tendrement en pensant à leur chien. Je vais te réchauffer ce soir mon cœur parce qu'on va dormir ensemble, lui assura-t-elle tendrement, profitant de ces quelques heures avec lui avant de devoir faire mine de le laisser partir au retour de l'infirmière. Passe une bonne nuit aussi mon bébé d'amour, j'ai hâte de te revoir, je t'aime, ajouta-t-elle avant de répondre à son baiser, souriant discrètement à son clin d'œil complice avant de rester sur son lit, attendant patiemment son retour qui ne se fit pas tarder, Aelya le découvrant quelques instants plus tard avec sa tenue de travail, les bras chargé par le plateau repas et un carton de pizza qu'il portait. T'es le meilleur des repas pourtant, sourit-elle en coin, enjouée par le retour de son amour. Tu me prends par les sentiments là... Ironisa-t-elle sur la comparaison des deux repas qui se dressaient devant elle. Je mise sur la pizza c'est plus sûr quand même, pouffa-t-elle avant d'ouvrir le carton. Vas-y bébé sers-toi, t'as besoin de manger après tout ça, l'invita-t-elle, Aelya prenant une part avant de soupirer de plaisir. Bébé... T'as trop géré pour changer, ça fait trop du bien, sourit-elle, avant de recevoir un appel provenant de sa collègue de travail, Aelya lançant un regard agacé vers Niels avant de décrocher. Aelya ? Ça va ? T'es pas venue aujourd'hui au travail, je m'inquiétais, ajouta-t-elle sa collègue qu'Aelya avait mis en haut parleur. À cause de ton pote j'ai fini à l'hôpital. Il m'a drogué. C'est Niels qui est venu me chercher, j'pouvais pas compter sur vous t'façon, dit Aelya en regardant Niels. Il ferait jamais ça, j'le connais depuis toujours. Tu mens là, t'as juste trop bu et j'imagine que t'as pas encore décuvé, lâcha sa collègue.

__________________________


┗ for ever ┛
ஃ kiss me 'til i collapse in your arms, until the world falls apart. we have something special, we bright in the dark. ஃ

s6wm.gif
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Niels Björk
messages : 8829
points : 132
ici depuis : 18/06/2018
crédits : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; gp (sign)
statut : there were miracles in your kisses, they were medicine to my veins (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: my lonely place is everywhere you aren't. (niels)    my lonely place is everywhere you aren't. (niels)  - Page 2 EmptySam 23 Mai 2020 - 2:19

L’ambiance avait été à la fête et pourtant, son coeur était resté figé après la dispute qui avait résonné entre les murs de leur maison, Niels qui repensait à elle, à tout ce qu’il aurait aimé lui dire avant qu’ils ne décident de se quitter pour la soirée. Il regrettait toujours ses mots amèrement, après coup, ayant peur en imaginant que s’il lui arrivait quelque chose, ça serait la dernière conversation qu’ils auraient eu. Il était toujours terrifier à l’idée de la perdre, sans même avoir pu lui dire qu’il l’aimait à la folie, qu’il donnerait sa vie entière pour la voir rayonner de bonheur. Elle était son tout, son univers entier et l’idée de se savoir loin d’elle le rendait malade. Il n’avait pas hésité une seule seconde en comprenant qu’elle était en danger, entre les mains peu soigneuses d’un homme qu’elle ne connaissait pas et que Niels avait voulu réduire à néant. Il s’était dépêché de la retrouver, l’emmenant à l’hôpital pour lui faire passer les tests nécessaires, rassuré en entendant les mots du médecin qui tentait de lui faire savoir que son pronostic n’était pas engagé. Il s’était blotti contre elle, dans la chaleur de son regard qui lui avait tant manqué, ses yeux s’imprégnant de ses traits magnifiques qu’il connaissait par coeur et qui pourtant, continuaient de l’émerveiller comme au premier jour. « J’viendrai avec toi si tu veux. » Lâcha-t-il, Niels qui aurait sûrement aimé toucher deux mots à ses collègues qui avaient fait preuve d’une inconscience folle en laissant Aelya avec cet homme. « J’aurais pas besoin de faire semblant avec les autres… » Soupira-t-il à son tour, conscient qu’ils devaient tous les deux entretenir leur vie sociale, afin de trouver un juste équilibre entre le temps qu’ils passaient ensemble et celui qu’ils accordaient au reste, bien moindre. « Je sais que tu seras toujours là mon amour. Y’a que toi qui est dévouée comme ça pour moi. » Souffla-t-il tendrement, le regard imprégné de cette lueur chaleureuse, celle qu’Aelya inscrivait dans le creux de son coeur lorsqu’elle lui faisait savoir qu’il passerait toujours en premier. Il avait réussi à la convaincre de rester, bien que comme elle, il aurait sûrement préféré passer une nuit loin de ces machines, loin de ces fils qui trouvaient leur refuge dans le bras de sa bien-aimée. Parce-qu’il était le premier à détester ça, à la voir comme ça, prisonnière de ce lieu. « J’suis là pour le faire aussi bébé. J’veux prendre soin de toi… » Avoua-t-il, la regardant amoureusement, lui qui désirait être son plus grand et son plus beau soutien, même s’il devait gérer ses angoisses. Il savait combien c’était frustrant, lui qui s’était retrouvé à sa place un bon nombre de fois. Il était venu s’asseoir à côté d’elle pour évoquer la soirée de la veille, la haine que Niels avait ressenti pour cet homme mal-intentionné. « J’ai pensé à toi et ça m’a ramené à la raison bébé. C’est grâce à toi si j’arrive à me contenir aujourd’hui… J’étais un fou furieux avant, j’aurais jamais réfléchi comme ça. » Avoua-t-il, appréciant les douces caresses de ses mains sur son bras, fermant les yeux en sentant son amour l’étreindre doucement, lui qui profita de cet instant plus calme et plus léger. « C’est tout ce qu’il veut savoir. » Souffla-t-il, un faible sourire, tendant la nuque vers elle pour déposer tendrement ses lèvres sur les siennes, lui qui était en manque de son affection. « J’crois d’ailleurs qu’il doit être en train de se demander où est-ce qu’on est. Il va bouder quand on va rentrer. » S’amusa-t-il, attendri par la vision qu’il avait de leur chien, s’imaginant déjà leurs retrouvailles toujours mouvementées lorsqu’il s’agissait de Hank. « J’ai hâte mon coeur. J’aurais le droit à plein de bisous…? » Demanda-t-il, l’air faussement innocent, l’infirmière finissant par leur indiquer la fin des visites, Niels faisant mine de laisser son amour pour la nuit. Il partit sans broncher après l’avoir embrassé, lui qui avait déjà préparé son coup dans son esprit, ayant déjà tout son plan en tête, passant par son vestiaire avant de commander une pizza et de revenir jusqu’à la chambre d’Aelya. « C’est flatteur… » Joua-t-il, le regard illuminé par les compliments d’Aelya, lui proposant deux repas avec amusement. Il sourit en la voyant finalement opter pour la pizza, Niels approchant le carton du lit avant de s’asseoir à nouveau à son extrémité, attrapant une part à son tour. « Mange d’abord, c’est toi qui as besoin de reprendre des forces là. » L’incita-t-il, heureux en la voyant prendre plaisir à se nourrir. « T’es trop belle, même quand tu manges, c’est fou ça… » Souffla-t-il, d’un air charmeur, ses yeux ne quittant pas le visage de son amour qui reçut un appel au même moment, Niels fronçant les sourcils en comprenant qu’il s’agissait de sa collègue. Il écouta attentivement l’échange entre les deux femmes, sentant son sang ne faire qu’un tour lorsque l’interlocutrice de sa fiancée se permit de remettre ses mots en doute. « Y’a quoi que tu comprends pas en fait…?! On te dit qu’on est à l’hosto à cause de ce connard et t’es en train de lui dire qu’elle ment ? Tu crois vraiment que c’est un jeu là ? Qu’on s’amuserait à passer une nuit dans ce putain d’hôpital ?! » S’emporta-t-il, perdant patience aux mots de la jeune femme, qui rétorqua immédiatement. « Niels, t’étais pas là, t’as pas vu tout ce qu’elle a bu. Si ça se trouve, t’as vraiment accepté de le suivre Aelya… »

__________________________




i fell in love
with a world
through her eyes
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aelya Osborn
Aelya Osborn
messages : 9143
points : 117
ici depuis : 25/05/2018
crédits : moi (av,icons,crackship), magma. (sign).
statut : accro à ses délicieux maux qu'elle imprime sur sa peau. (Niels)
membres du mois
MessageSujet: Re: my lonely place is everywhere you aren't. (niels)    my lonely place is everywhere you aren't. (niels)  - Page 2 EmptySam 23 Mai 2020 - 20:01

Elle avait trop pris l'habitude de se réfugier dans ses bras quand ça n'allait pas. A tel point que lorsque c'était eux-mêmes qu'ils provoquaient leurs fêlures mutuelles, Aelya se sentait vite dépassée par ses moyens de contrer la douleur, puisque le remède à ses maux devenait indisponible, loin dans le brouillard toxique de leurs mots qui tournaient dans les airs, ceux qu'Aelya avait regretté à l'instant où ils avait été expiés. Parce qu'il n'y avait que son amour qui comptait, qui existait, explosant au travers de ses cellules qui quémandaient la douceur de Niels pour se sentir renaître. Elle s'était laissée entraîner dans la boîte de nuit avec la ferme intention de lui revenir en fin de soirée pour lui rappeler qu'ils étaient une seule et même âme, qu'ils ne vivaient qu'à deux, que pour eux. Mais ses plans étaient rapidement tombés à l'eau à cause de la drogue qui avait été ajoutée à un de ses verres, la propulsant dans le noir complet jusqu'à ce qu'elle ne se réveille dans son lit d'hôpital avec l'amour de sa vie à ses côtés.

- T'es pas obligé amour, je peux me débrouiller seule,
répondit-elle, touchée par sa proposition qui visait à la protéger, Aelya venant soupirer à sa remarque, comprenant qu'ils devraient dans tous les cas faire des efforts pour se détacher de l'un et l'autre afin de pouvoir aller vers les autres. En même temps, y'a personne qui t'aime comme je t'aime. Tu peux pas savoir tout ce que je pourrais faire pour toi, murmura-t-elle amoureusement, son regard doux valsant sur ses magnifiques traits.

Elle était capable d'entendre raison sous l'effet de sa tendresse qui l'invitait à se reposer, Aelya comprenant dans ses murmures qu'il reviendrait, eux qui avaient l'habitude de se retrouver dans le secret quand tout s'opposait à leurs retrouvailles. C'était plus fort que tout, personne ne pourrait jamais les séparer, parce qu'ils sauraient toujours revenir sur le chemin qui les menait à eux.

- Tu le fais déjà. Même quand t'es pas physiquement avec moi, tu le fais. Je suis la plus chanceuse d'avoir la possibilité de t'épouser,
avoua-t-elle tendrement, Aelya qui savait pertinemment la valeur du joyaux qu'elle tenait entre ses mains, sa peur de le voir disparaître lui faisant justement perdre la tête, Aelya qui sombrerait droit vers l'Enfer si on venait à l'arracher de son être sans qui tout se mourait autour d'elle. Parce que t'avais rien à perdre avant bébé donc tu t'en fichais. Maintenant tu m'as moi et j'veux plus jamais qu'on vive l'un sans l'autre. De toute façon, je trouverais toujours une solution pour te ramener vers moi, souffla-t-elle comme une promesse, Aelya étant capable du meilleur comme du pire pour continuer d'errer avec son amour de toujours à qui elle faisait de tendres caresses sur le bras, souriant légèrement à sa remarque avant d'accueillir son baiser sur ses lèvres. C'est vrai... T'as appelé quelqu'un pour s'occuper de lui amour ? Histoire de limiter les crises de bouderies, s'amusa-t-elle en pensant à leur chien qui devait faire face à leur absence. T'auras le droit à tous les bisous que tu veux mon bébé d'amour. J'vais te faire pleins de papouilles ce soir. Je veux m'endormir dans tes bras, admit-elle tendrement, son regard s'éclairant devant cette douce nuit qui s'annonçait.

Elle le laissa partir suite au retour de l'infirmière, faisant mine d'être légèrement déçue bien qu'elle rayonnait à l'intérieur. Elle attendait patiemment que son amour ne lui revienne, son regard fixant la porte qui s'ouvrit quelques minutes plus tard sur Niels, qui avait mis sa tenue de travail pour ne pas être repéré, les bras chargés de nourriture. Elle lui envoya un clin d'oeil à sa réponse face à son compliment qui ne pouvait être plus vrai, le laissant s'installer sur le lit pour déposer les deux repas.

- J'vais très bien, c'est toi qui me fait reprendre des forces en plus,
répondit-elle avec un léger sourire amusé, mangeant sa première part de pizza. Tu mens amour, j'veux même pas voir ma tête tellement j'ai peur rien qu'en l'imaginant déjà, rit-elle, flattée par ses compliments.

Ce moment d'accalmie vint être brusquement coupé lorsqu'Aelya reçut un appel de sa collègue qui semblait vouloir obtenir des informations sur la nuit dernière, remettant sa version en doute concernant la drogue que son ami avait pu mettre dans son verre. Elle eut à peine le temps d'ouvrir la bouche pour protester que Niels s'en chargea à sa place. Elle caressa doucement le bras de Niels pour l'inciter à calmer sa voix, lui qui n'était normalement pas censé être ici. Son coeur loupa un battement, voire deux à la remarque de la jeune femme, parce qu'elle était finalement arrivée à distiller le doute dans l'esprit d'Aelya.

- J'aurais jamais fait ça... C'est juste pas moi,
lâcha-t-elle, tentant en même temps de mettre de l'ordre dans son esprit amnésique.
- Comme c'est juste pas lui de faire ça. Il s'est gentiment proposer de te ramener, et toi, tu t'es montée la tête parce que t'as fait une crise de paranoïa suite à l'alcool, c'est aussi simple que ça. Bon j'te laisse, j'retourne bosser. Remets toi bien, ajouta sa collègue avant de raccrocher, laissant un vide dans la pièce, son regard restant figé quelques secondes.

- Et si elle avait raison... ? J'ai aucune preuve, admit Aelya, en proie à ses tourments.

__________________________


┗ for ever ┛
ஃ kiss me 'til i collapse in your arms, until the world falls apart. we have something special, we bright in the dark. ஃ

s6wm.gif
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Niels Björk
messages : 8829
points : 132
ici depuis : 18/06/2018
crédits : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; gp (sign)
statut : there were miracles in your kisses, they were medicine to my veins (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: my lonely place is everywhere you aren't. (niels)    my lonely place is everywhere you aren't. (niels)  - Page 2 EmptySam 23 Mai 2020 - 21:34

Aelya était pour lui la définition même du Paradis, lui qui savait qu’il vivait un rêve éveillé en ayant la chance de partager son quotidien pour la vie entière. Et c’était parce-qu’ils partageaient un amour céleste que les choses s’emballaient toujours vite, eux qui supportaient mal de savoir que les autres profitaient de leur présence sans qu’eux ne puissent le faire. Niels avait pourtant tenté de la rassurer en lui répétant qu’il reviendrait rapidement dans leur cocon, comprenant parfaitement ses craintes après tout ce qu’ils avaient dû subir. Aelya s’était pourtant emportée sans qu’il ne puisse la calmer, elle qui avait décidé de sortir de son côté. Finalement, ils s’étaient retrouvés plus vite que prévu, Niels qui avait paniqué en comprenant que son amour n’était pas dans un état normal, et qu’en plus de ça, elle était accompagnée d’un homme qu’elle ne connaissait pas. Il n’avait pas daigné la quitter une seule seconde du regard lorsqu’ils arrivèrent à l’hôpital, détestant la voir aussi affaiblie, alitée dans ce lit d’hôpital, poussant un souffle de soulagement lorsqu’elle ouvrit finalement les yeux. « Je m’y sens pas obligé… J’veux juste pas que tu te sentes seule. » Ajouta-t-il, maintenant son regard pour lui montrer sa sincérité, hochant la tête à ses mots qu’il savait vrais. Parce-qu’elle était bien la seule qui était prête à donner sa vie pour lui. « C’est pour ça que j’te veux pour la vie bébé… T’es ma perle rare, je t’aime tellement. » Ajouta-t-il, sur le même ton qu’elle, lui qui se voyait renaître de ses cendres en recevant cette affection qui lui avait tant manqué. Parce-que lui sans elle, ça n’aurait jamais de sens. Elle était la raison même de son existence, Niels qui perdait de sa splendeur dés lors qu’il se retrouvait sans l’amour de sa vie. « J’veux le faire encore plus. Tu sais bébé, sans toi, j’aurais aucun but dans la vie. Depuis que t’es là, depuis que j’sais que tu m’aimes, j’suis prêt à tout pour qu’on puisse être heureux. » Avoua-t-il à son tour, touché par ses mots qui accéléraient les battements de son coeur, s’imaginant déjà se lier à son amour pour la vie, lui qui n’attendait plus que ça. Ils évoquèrent la soirée ensemble, revenant sur cet excès de colère qui avait traversé son âme lorsque Niels avait découvert son amour inconsciente dans la voiture de cet homme. « Toujours. Tu me laisserais pas tout seul, hein bébé ? Franchement… j’sais pas ce que je deviendrais sans toi. » Lâcha-t-il, tentant d’imaginer un avenir sans Aelya, ne visualisant que du néant, le noir complet qui définirait la suite de sa vie si jamais leurs chemins venaient à se séparer pour une quelconque raison. Il profita du calme revenu pour se délecter de la présence de son amour, ses lèvres cherchant les siennes dans un baiser amoureux. « Ethan répondait pas. Mais je passerai demain matin en vitesse à la maison pour m’assurer que monsieur a pas dévoré le canapé pour se venger. » Répondit-il, amusé par l’image qu’il avait en tête, souriant à son amour qui lui promettait une nuit de rêve. « J’ai trop hâte, tu m’as trop manqué. Ça me suffit pas les sms… » Souffla-t-il, venant lui voler de nouveau un baiser, en manque de son contact, de sa chaleur, de son corps entier. Ils furent coupés par l’arrivée de l’infirmière, Niels qui se força à partir pour revenir quelques instants plus tard, sa stratégie ayant fonctionné puisque personne n’avait remarqué sa présence dans la chambre de sa fiancée. Il avait rapporté avec lui une pizza et un autre plateau repas qu’il posa rapidement sur une table, conscient que le premier choix intéresserait bien plus Aelya. « Prouve-moi que tu m’aimes en mangeant mon ange. » S’amusa-t-il, conscient que ses mots sonnaient presque comme une chantage, bien que Niels savait qu’il avait une bonne raison de le faire. « Tu dis n’importe quoi bébé… » Roula-t-il des yeux, sortant son portable de sa poche pour capturer le moment, un sourire aux lèvres. « T’es tellement belle que j’te veux dans mon portable. » Joua-t-il, son sourire finissant par disparaître lorsqu’ils furent interrompus par l’appel de sa collègue. Il avait eu du mal à rester calme face aux accusations de la jeune femme, elle qui n’avait pas conscience de la gravité de la situation. Il posa ses yeux sur son amour qui tenta de le faire doucement revenir à elle, s’imprégnant de ses caresses. Il la laissa finir, son sang bouillonnant de rage parce-qu’il ne croyait absolument pas à sa version des faits qui lui paraissait improbable. « Nous on en a… On va avoir les résultats de tes tests, et on saura ce que t’avais dans le sang. » Lâcha-t-il, confiant. « Bébé, j’te connais par coeur. Je t’ai vu dans tous les états possibles, et t’as jamais été comme ça, même en ayant bu tout l’alcool du monde. T’étais pas dans ton état normal. » Répéta-t-il, tentant de la rassurer, persuadé qu’Aelya n’aurait pas suivi ce type de son plein gré. « J’ai confiance en toi… » Souffla-t-il, ses yeux ancrés aux siens. « Tu me fais un câlin ? » Finit-il par demander, presque innocemment, un léger sourire aux lèvres pour ne pas gâcher cette soirée qui n’appartenait qu’à eux.

__________________________




i fell in love
with a world
through her eyes
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aelya Osborn
Aelya Osborn
messages : 9143
points : 117
ici depuis : 25/05/2018
crédits : moi (av,icons,crackship), magma. (sign).
statut : accro à ses délicieux maux qu'elle imprime sur sa peau. (Niels)
membres du mois
MessageSujet: Re: my lonely place is everywhere you aren't. (niels)    my lonely place is everywhere you aren't. (niels)  - Page 2 EmptyDim 24 Mai 2020 - 12:14

Elle trouvait ce goût de paradis sur ses lèvres, lui, l'ange qui était venu la surélever dans le ciel, dans ce bonheur céleste, animée par cette envie de perdurer le plus possible dans les nuages, bien qu'elle savait qu'à tout moment, ils pouvaient chuter. Comme en cette soirée où ils avaient déchantés, tous deux s'enlisant dans une dispute qui respirait surtout l'amour, celui qu'Aelya lui montrait parfois maladroitement. Lorsqu'elle avait senti la peur la gagner à cause de la dépossession de son propre corps, elle avait surtout pensé à son amour, à son besoin de le revoir avant de perdre complètement la tête, juste pour lui dire qu'elle l'aimait. Elle avait réussi à le lui dire avant d'arriver inconsciente à l'hôpital, se réveillant quelques heures plus tard auprès de son amour qui avait attendu son réveil.

- Merci mon amour... Tu comprends toujours tout sans avoir besoin de l'expliquer, répondit-elle amoureusement, touchée par sa faculté à toujours trouver les mots justes pour la réconforter ou la soutenir. T'es le trésor de ma vie. Je veux prendre soin de toi toute ta vie... Je t'aime trop aussi, avoua-t-elle, laissant l'amour perler dans son regard fatigué, celui qui ne regarderait qu'une seule personne comme ça, avec autant de douceur et d'admiration, Aelya n'étant comme ça qu'avec Niels depuis le départ. Je t'aimerai toute ma vie bébé. Je ferais tout pour qu'on puisse vieillir ensemble, je conçois rien sans toi. T'es mon bonheur, ajouta-t-elle, Niels qui avait l'âme la plus magnifique qu'elle ait eu à rencontrer dans sa vie, celle qui l'avait tellement marqué qu'elle en était tombée éperdument amoureuse, venant lui vouer sa vie entière. Jamais j'accepterais de passer une vie sans toi petit cœur... J'arrive pas à me passer de toi cinq minutes sans criser déjà. T'auras pas à vivre sans moi. J'existe pas sans toi, admit-elle, incapable de s'imaginer errer sans son amour, les rares fois qu'elle ait eu à le faire s'étant soldés par un échec, par une humeur amère et toxique qui ne laissait place à rien de bon pour elle ni pour les autres. D'accord mais tu reviens vite après pour venir me chercher bébé, m'oublie pas parce que sinon je fugue d'ici, s'amusa-t-elle après l'avoir embrassé, Aelya perdant déjà patience entre ces murs blancs, sous l'effet de ces aiguilles encore plantées dans son bras. Y'a jamais rien qui suffit bébé quand c'est toi. Tu me manques déjà trop quand t'es juste à quelques centimètres de moi. Alors oui on va profiter mon amour, que tous les deux... Murmura-t-elle amoureusement, son regard détaillant avec affection son visage avant de sombrer contre ses lèvres.

Elle avait besoin de profiter de sa peau, de se retrouver dans ses bras pour se sentir revivre, sa chaleur qu'elle voulait inspirer jusqu'à étouffer de son amour. Elle l'avait laissé s'absenter après la venue de l'infirmière, attendant que Niels ne lui revienne, remarquant son camouflage lorsqu'il revint avec de la nourriture, Aelya choisissant rapidement ce qu'elle désirait.

- Han mais... C'est carrément du chantage que tu me fais là. Tu pourrais faire pareil si tu voudrais que je fasse des efforts pour rester ici, s'amusa-t-elle, retournant son jeu en sa faveur, Aelya mangeant sa pizza d'un air amusé. C'est toi le plus beau amour, répondit-elle, le regard amoureux dansant sur son visage. À côté, je ressemble aux zombies dans Walking Dead, rit-elle, sachant pertinemment qu'elle devait être pâle suite à la fatigue accumulée, Aelya souriant en voyant Niels capturer leur instant. Mets-là pas sur insta par contre bébé ! Sinon je me vengerais, tu le sais, s'amusa-t-elle amoureusement.

L'ambiance légère vint se teinter d'un vent orageux à l'appel de sa collègue qui remit en question le déroulement de la soirée, Aelya sombrant dans le doute en essayant encore de raviver sa mémoire qui était brisée. Elle avait peur qu'elle ait raison, bien que l'idée de flirter avec un autre homme la dépassait, elle qui n'avait de yeux que pour Niels.

- J'espère que les résultats vont aller dans notre sens... Soupira-t-elle, en réfléchissant. Je sais pas, je me souviens plus de rien... Mais j'te crois bébé. Y'a que toi qui me connaît par cœur. J'aurais jamais pu rentrer avec un autre homme... C'est pas possible, admit-elle, le regard se perdant entre les murs de sa chambre. Merci amour... Heureusement que t'es là... Je serais trop mal sans toi... Souffla-t-elle, réconfortée par la confiance qu'il lui portait, Aelya venant doucement presser sa main avant de sourire légèrement à sa demande qui la fit fondre, son corps s'avançant vers le sien pour l'enlacer. T'es l'amour de ma vie... Y'a que toi que je voudrais tout le temps, murmura-t-elle tendrement à son oreille, ses mains venant doucement caresser son dos. T'es super sexy dans ta tenue... Je prendrais trop de plaisir à être ta patiente moi. Le soucis c'est que, j'arriverais jamais jusqu'au médecin si t'es dans les parages. Je resterais sur le brancard et je t'y inviterais, ajouta-t-elle, toujours aussi éprise de son charme.

__________________________


┗ for ever ┛
ஃ kiss me 'til i collapse in your arms, until the world falls apart. we have something special, we bright in the dark. ஃ

s6wm.gif
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Niels Björk
messages : 8829
points : 132
ici depuis : 18/06/2018
crédits : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; gp (sign)
statut : there were miracles in your kisses, they were medicine to my veins (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: my lonely place is everywhere you aren't. (niels)    my lonely place is everywhere you aren't. (niels)  - Page 2 EmptyDim 24 Mai 2020 - 18:28

Lorsque le ton montait entre eux, c’était surtout leur manière de se faire savoir qu’ils ne désiraient rester qu’ensemble, épris d’une jalousie sans doute mal placée qui régnait toujours lorsqu’il s’agissait d’eux. Mais Niels comprenait parfaitement le comportement d’Aelya, parce-qu’il lui arrivait d’avoir le même lorsqu’il constatait que son amour devait partir sans lui, s’amuser avec d’autres âmes en le laissant derrière elle. Parce-qu’ils étaient tous les deux conscients que le temps était trop précieux, eux qui avaient trop longtemps été séparés par les aléas de la vie, par certaines circonstances qu’ils n’avaient jamais choisi. Alors, il était resté à ses côtés jusqu’à son réveil, dans un désir de lui montrer qu’il n’irait nul part sans elle et qu’elle n’aurait jamais à douter de son dévouement. « J’fais au mieux pour toi bébé. » Souffla-t-il, avec un faible sourire, touché par ces mots qui reflétaient une fois de plus l’amour qu’ils se portaient. « Pour toujours mon amour. » Dit-il, le regard brillant d’amour, de cette douceur qui le percutait dés lors qu’il se retrouvait avec la femme de ses rêves, Niels qui avait juste besoin de la voir heureuse, désirant qu’elle puisse se sentir en sécurité dans ses bras qui continueraient de l’étreindre pour la vie entière. « J’aime trop t’entendre me dire tout ça mon ange. Si tu savais à quel point ça me fait du bien… » Avoua-t-il, ses yeux ancrés aux siens, subjugué par sa manière de lui faire comprendre qu’elle l’aimait, Aelya qui avait toujours les mots parfaits pour que Niels puisse se sentir aimé. Et c’était d’autant plus rassurant après une dispute. « Moi non plus. Et… faut que tu saches que quand j’pars, c’est toujours à contre-coeur bébé… J’ai jamais envie de te quitter moi, j’passerais ma vie à la maison, avec toi et Hank, à vous faire des câlins si j’pouvais. » Lâcha-t-il tendrement, la conversation déviant sur leur chiot qui devait très certainement les attendre chez eux, sûrement interloqué par leur absence prolongée. « J’te laisserai pas seule ici bébé, tu le sais. Si c’est pas moi qui viens te chercher, j’sais très bien que t’auras pas besoin de moi pour retrouver le chemin de la maison. » Lâcha-t-il, amusé par le côté déterminé de son amour, eux qui avaient toujours eu du mal à ne pas transgresser les règles qui leur étaient imposées. Il l’embrassa doucement, appréciant ce moment tendre entre eux, lui qui avait l’impression de manquer encore cruellement d’elle. « Tu me manques aussi. J’ai besoin qu’on se retrouve mon amour. » Murmura-t-il, avançant son visage vers le sien lorsqu’elle emprisonna de nouveau ses lèvres, Niels prolongeant leur échange jusqu’à ce que l’infirmière ne vienne leur annoncer la fin de la visite. Il se prépara rapidement dans ses vestiaires, retrouvant sa tenue de travail pour pouvoir circuler librement sans qu’on ne vienne à lui poser des questions. Il entra dans la chambre de son amour, son regard s’étincelant lorsqu’il retrouva le sien, lui apportant une pizza pour qu’elle puisse manger. « Du chantage, moi ? Bébé… Tu sais très bien que j’suis pas comme ça… Mais ouais, t’as raison, si jamais tu manges pas, j’referais pas un détour par l’hôpital pour venir te chercher. » La chercha-t-il, l’air de rien, amusé par leur échange avant qu’il ne vienne la flatter, lui qui était complètement subjugué par sa beauté même si ses traits étaient fatigués. « T’es un zombie super sexy alors. » La reprit-il, pouffant de rire, Niels prenant quelques instants pour la prendre en photo. « Elle est rien que pour moi, j’ai pas envie de m’attirer tes foudres. » S’amusa-t-il, avant qu’ils n’assistent tous les deux à l’appel de sa collègue qui vint semer le doute dans l’esprit de son amour, Niels comprenant son inquiétude puisqu’elle n’avait aucun souvenir de la veille. « On verra bien. » Ajouta-t-il, gardant cet air rassurant pour ne pas l’angoisser, lui qui savait au fond que quelque chose d’anormal s’était produit lors de la soirée. « Tu m’aurais pas envoyé des messages juste avant bébé, ça a pas de sens. » Souffla-t-il, sortant son portable pour lui montrer les sms qu’ils s’étaient échangés juste avant qu’il ne la retrouve à moitié affalée sur la banquette arrière de la voiture de l’inconnu. « J’serais toujours là pour toi, tu peux compter sur moi. » Répondit-il, souriant en la voyant s’avancer vers lui pour le prendre dans ses bras, Niels nichant son visage dans le creux de son cou, ses bras s’enroulant autour de sa taille. « Je t’aime. » Souffla-t-il à ses mots, s’enivrant de son parfum, de sa chaleur qui lui manquait. « Ce soir, tu peux l’être… J’dors jamais avec mes patientes normalement, mais j’peux faire une exception pour toi. » Joua-t-il, laissant ses lèvres glisser dans la peau de son cou où il déposa de tendres baisers. « Faut que tu dormes mon coeur. » Finit-il par murmurer, se détachant doucement d’elle pour qu’elle puisse prendre place sur le lit, Niels retirant ses baskets et son haut de t-shirt pour pouvoir être à l’aise. Il se cala contre elle, passant sa main autour de son corps pour la garder contre lui. « T’es bien comme ça ? »

__________________________




i fell in love
with a world
through her eyes
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aelya Osborn
Aelya Osborn
messages : 9143
points : 117
ici depuis : 25/05/2018
crédits : moi (av,icons,crackship), magma. (sign).
statut : accro à ses délicieux maux qu'elle imprime sur sa peau. (Niels)
membres du mois
MessageSujet: Re: my lonely place is everywhere you aren't. (niels)    my lonely place is everywhere you aren't. (niels)  - Page 2 EmptyDim 24 Mai 2020 - 21:29

Elle était incapable de rester trop longtemps sans lui, et ce sentiment de manque s'amplifiait douloureusement lorsqu'elle s'imaginait que d'autres pourraient profiter de la présence de son amour quand elle, elle resterait loin de Niels. Rien ne comptait plus que ses beaux yeux dans lesquels elle aimait y plonger pour mieux se noyer dans cet amour impérissable qui avaient parfois son lot de conséquences. Mais tant qu'elle avait Niels dans sa vie, elle avait tout.

- T'es parfait, j'espère que tu le sais, renchérit-elle tendrement, réconfortée par sa présence chaleureuse à ses côtés, ses mots qui ne faisaient que de la faire tomber encore plus amoureuse qu'elle ne l'était déjà.

Un léger sourire égaya ses traits à sa réponse qui la comblait d'affection, parce qu'Aelya ne se laissait bercer que par la pureté de son amour qu'elle ne pourrait jamais trouver ailleurs que dans son regard.

- Mon amour à moi... Faut jamais que tu m'écoutes quand on se dispute parce que je ressens rien d'autre qu'un amour infini pour toi. Je veux juste que tu sois bien avec moi, admit-elle amoureusement, se rappelant de leurs mots brusques avant qu'elle ne perde la mémoire, Aelya tentant de balayer la futilité de ses paroles empreintes de jalousie pour le baigner dans sa tendresse. Je sais mon bébé que c'est jamais voulu. Si j'pouvais, je nous amènerais tous les trois sur une île déserte pour qu'on puisse être ensemble tout le temps, parce que ma vie a jamais de sens quand j'suis pas avec vous, avoua-t-elle, le regard brillant de douceur pour son amour qu'elle aimait plus que tout, bien plus que sa propre vie qui perdait son sens sans Niels, le seul qui savait la sécuriser et l'aimer parfaitement. J'retrouverais le chemin de la maison ouais, et j'te bouderais, et je dirais à Hank de faire pareil, s'amusa-t-elle malicieusement avant de sombrer contre ses magnifiques lèvres qui la revigoraient en énergie, en espoir, Niels qui avait le secret pour éloigner toute la brume noire qui s'agitait dans son esprit. On va le faire mon amour. Quand je rentrerai, on se fera une belle soirée en amoureux, lança-t-elle doucement, son cœur criant son manque qui était toujours présent malgré sa présence, parce que sa peau avait en mémoire toutes ces heures passées sans lui.

Elle l'embrassa de nouveau, caressant ses lèvres de son souffle qui s'échouaient contre les siennes, jusqu'à la venue de l'infirmière qui les informa de leur séparation proche. Elle était détendue, bien loin du scandale qu'elle aurait pu faire si Niels ne s'était pas présenté quelques minutes plus tard devant elle, lui qui avait même pensé à lui prendre une pizza.

- Tu continues ! T'es vraiment le pire ! Tu veux vraiment que j'te boude en fait toi, lança-t-elle en feignant un air outré avant de sourire de manière amusée, mangeant sa part de pizza. J'suis ton zombie surtout, pouffa-t-elle, le laissant la prendre en photo avant de le menacer de manière taquine. J'ai jamais assez de photos de toi dans mon portable... Faut que je refasse des séances photos avec toi mon mannequin attitré, ajouta-t-elle en souriant, Aelya qui ne se lassait jamais de pouvoir admirer son amour sur son écran lorsqu'ils étaient séparés.

Elle fut prise à la gorge par le doute, celui que sa collègue vint instaurer dans son esprit alors qu'elle avait laissé entendre qu'Aelya avait cherché sa situation lors de son appel téléphonique. Elle hocha faiblement la tête sous les remarques de Niels, tentant de s'imprégner de sa confiance pour ne pas penser au pire. Parce qu'elle ne se pardonnerait jamais si les preuves montraient qu'elle était fautive. Elle prit le portable de Niels à sa remarque pour visualiser les messages qu'elle lui avait envoyé, constatant de son état d'ébriété avancé, de sa panique aussi.

- Ça a déjà pas de sens de juste m'imaginer que j'aurais pu te faire ça à toi. Si je t'ai envoyé ces messages, c'est justement parce que je devais penser qu'à toi, affirma-t-elle, reconnaissant son amour qu'elle avait tenté de lui traduire par sms, avant le néant. Je sais mon amour. Y'a qu'en toi en qui j'ai confiance, que toi que j'écouterais, avança-t-elle, sachant que la version de Niels était beaucoup plus proche du comportement d'Aelya que la version de sa collègue qui ne connaissait pas grand chose d'elle, et encore moins de son amour éternel pour l'homme de sa vie. Je t'aime mon bébé, répondit-elle à son tour alors qu'elle était venue l'enlacer, ses bras le gardant tout contre son cœur qui ne battait rien que pour lui. C'est vraiment trop d'honneur d'être l'exception avec l'homme le plus beau de la Terre, sourit-elle, frémissant à la douceur de ses baisers dans son cou, Aelya caressant son dos.

Elle acquiesça à ses mots, se plaçant dans le lit pour le laisser venir à ses côtés lorsqu'il retira son haut et ses chaussures, son corps se blotissant contre le sien pour être au plus près.

- Je peux qu'être bien avec toi mon ange, souffla-t-elle, ses doigts venant danser sur son flanc pour le caresser. Je veux que tu te détendes... Murmura-t-elle, ses lèvres venant déposer de doux baisers sur les siennes. J'ai pas envie que tu partes bébé... Avoua-t-elle, consciente qu'il allait devoir s'éclipser dans quelques heures.

__________________________


┗ for ever ┛
ஃ kiss me 'til i collapse in your arms, until the world falls apart. we have something special, we bright in the dark. ஃ

s6wm.gif
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Niels Björk
messages : 8829
points : 132
ici depuis : 18/06/2018
crédits : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; gp (sign)
statut : there were miracles in your kisses, they were medicine to my veins (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: my lonely place is everywhere you aren't. (niels)    my lonely place is everywhere you aren't. (niels)  - Page 2 EmptyDim 24 Mai 2020 - 23:04

Il était prêt à tout pour elle, et ce soir, il s’était rendu compte qu’il n’aurait jamais dû la laisser avec autant de rancoeur, Aelya qui avait cherché à noyer sa peine dans de l’alcool, laissant l’occasion à un type malhonnête d’en profiter. Si Aelya était pourtant sortie d’affaires, Niels ne pouvait pas s’empêcher d’imaginer les autres tournures qu’aurait pu prendre la soirée, regrettant amèrement d’être parti alors qu’elle lui avait fait comprendre qu’elle ne désirait pas être sans lui. « J’suis loin de l’être bébé. Mais ça me fait toujours plaisir. » Sourit-il, flatté par les compliments de son amour, lui qui désirait être l’homme le plus parfait possible à ses yeux, qu’elle voit en lui son partenaire de toujours, l’homme qu’elle avait choisi d’aimer pour la vie. « T’avais le droit de dire ce que tu penses bébé. Ca te plaisait pas, et t’as bien fait de le dire. C’est comme ça que ça marche mon amour, j’veux jamais que tu retiennes ce que t’as sur le coeur. » Répondit-il, Niels qui voulait tout miser sur la communication, parce-qu’il savait combien les non-dits pouvaient être destructeurs, eux qui en avaient d’ailleurs déjà fait les frais par le passé, payant les conséquences de leurs erreurs. « On serait bien dans notre monde à tous les trois. Hank s’il pouvait vivre sur la plage, ça serait le plus heureux. » S’amusa-t-il en pensant à leur chiot qui adorait se défouler dans le sable, eux qui avaient pris l’habitude de l’y emmener le plus souvent possible. « Tu ferais pas ça, si ? Tu prends le risque que ton chéri déprime toute une soirée… » Joua-t-il, la cherchant pour mieux la faire revenir à lui, Niels se voyant comblé en percevant la chaleur de ses lèvres contre les siennes, celles qui avaient le goût du paradis pour lui. « Je préparerai tout pour nous mon bébé. » Ajouta-t-il, un sourire amoureux scotché aux lèvres alors qu’il s’imaginait déjà passer cette soirée dans les bras de son amour. Il répondit à son second baiser, peinant à être patient parce-qu’il la voulait beaucoup trop, désirant la sentir encore et encore contre lui, contre son corps qui demandait la chaleur du sien sans cesse. Il se força à se détacher d’elle, pensant au fait qu’il serait de nouveau dans ses bras dans quelques instants, le temps de changer de tenue, lui qui avait bien l’intention de profiter de la nuit entière avec l’amour de sa vie qu’il ne laisserait jamais seule dans sa chambre. Il avait eu le temps de commander une pizza, Niels désirant voir sa fiancée se nourrir, bien conscient que la nourriture de l’hôpital ne lui ouvrirait certainement pas l’appétit. « Si tu me boudes, j’trouverai les moyens pour me faire pardonner… » Joua-t-il, prêt à faire sa tête de chien battu pour récupérer son amour, Niels venant s’installer à côté d’elle sur le lit pour déguster la pizza. « Rien que le mien. » Ajouta-t-il après elle, lui adressant un clin d’oeil complice avant de la prendre en photo pour garder ce souvenir enregistré dans son portable. « On fera ça quand on rentrera tous le deux à la maison. Tu prendras toutes les photos que tu veux, on pourra même se mettre dans la chambre. » Souffla-t-il l’air de rien, laissant sous-entendre qu’elle aurait le droit à son corps autant qu’elle le désirait, parce-qu’il lui appartenait entièrement. Il aurait aimé que l’atmosphère continue de s’alléger, et c’était sans compter sur l’appel de la collègue d’Aelya qui vint perturber le calme qui était revenu, provoquant un vent de doute et de panique dans l’esprit de son amour qu’il tenta de ramener à lui. « J’sais que tu ferais pas ça bébé… On le sait toi et moi. On peut prendre tout et n’importe quoi, on serait incapables d’aller voir quelqu’un d’autre. » Répéta-t-il, pour lui rappeler ce qu’ils savaient depuis toujours, pour lui prouver que leur fidélité était leur plus bel atout. Il finit par trouver refuge dans ses bras, fermant les yeux sous ce contact qui apaisait son coeur, Niels venant chatouiller le cou de sa fiancée avec ses lèvres, frémissant à ses mots amoureux. « C’est parce-que t’es la plus belle femme de l’univers. Et aussi parce-que j’suis fou amoureux de toi. » Murmura-t-il avec un doux sourire, s’allongeant avec elle dans le lit après s’être débarrassé de ton haut et de ses chaussures, Niels attendant qu’Aelya ne se blottisse contre lui pour ramener la couverture sur leurs deux corps. « J’suis détendu avec toi… Tant que t’es là, je me sens bien. » Répondit-il dans un murmure, se laissant frissonner sous les caresses de son amour sur son flanc, Niels tournant légèrement la tête pour la laisser atteindre ses lèvres, répondant à chacune de ses pressions. « Ça sera pas long mon coeur, j’reviens te chercher le plus vite possible. » Souffla-t-il, n’ayant en aucun envie qu’elle se sente abandonnée, Niels se penchant davantage vers elle pour l’embrasser, un peu plus patiemment, sa langue venant chercher la sienne pour la caresser. « Elles m’ont manqué tes lèvres bébé… » Avoua-t-il, en rompant leur échange, ses dents venant mordiller sa lèvre inférieure avant qu’il ne se cale de nouveau dans l’oreiller, ses doigts caressant doucement son bras pour qu’elle puisse se reposer. Ils s’endormirent l’un contre l’autre, Niels se réveillant quelques heures plus tard, avant le premier tour des infirmières, lui qui souhaitait rester discret. Il s’écarta du lit avec la plus grande délicatesse, enfilant son t-shirt et ses chaussures avant de venir déposer un baiser sur le front de son amour. « Je t’aime, j’suis là dans pas longtemps mon amour. »

__________________________




i fell in love
with a world
through her eyes
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aelya Osborn
Aelya Osborn
messages : 9143
points : 117
ici depuis : 25/05/2018
crédits : moi (av,icons,crackship), magma. (sign).
statut : accro à ses délicieux maux qu'elle imprime sur sa peau. (Niels)
membres du mois
MessageSujet: Re: my lonely place is everywhere you aren't. (niels)    my lonely place is everywhere you aren't. (niels)  - Page 2 EmptyLun 25 Mai 2020 - 15:31

Même avant qu'elle ne sombre dans l'obscurité, Aelya, elle avait déjà mis un pied dedans lorsque Niels avait disparu derrière la porte pour rejoindre sa soirée. Il n'y avait rien qui tenait debout quand il partait, comme si elle avait pu entendre les murs de leur cocon se fendre, comme si elle avait pu entendre les sillons de sa peine se creuser dans le creux de son cœur amer.

- T'es trop modeste, lança-t-elle en souriant, parce qu'à ses yeux Niels était la perfection incarnée, le trésor qu'elle avait trouvé dans les méandres de sa destinée et qu'elle était maintenant incapable de lâcher. Je veux pas qu'on se déchire pour si peu... J'ai peur de plus jamais te voir revenir suite à une dispute... Avoua-t-elle, peinée, consciente que les non-dits n'arrangeaient rien mais que les disputes pouvaient aussi avoir le don d'érafler leur complicité, Aelya vivant dans la crainte constante de le perdre pour de bon lui qui tenait à bout de bras l'entièreté de son monde. On fera ça un jour quand on sera riches bébé. On s’achètera une villa sur la plage juste pour que Hank soit le plus heureux, s'amusa-t-elle, adorant voir leur chien courir et s'enjouer entre le sable et l'océan. Mon chéri connaît très bien le chemin jusqu'à sa chérie pour arrêter de déprimer si jamais... Lâcha-t-elle malicieusement, Aelya qui ferait toujours tout pour attirer son amour dans ses bras qui ne se tendaient que vers lui, ses lèvres venant caresser les siennes avec tendresse. C'est pas qu'à toi de tout préparer mon ange... J'ai vraiment envie de tout faire pour toi. J'te ferai une belle surprise un jour quand tu rentreras du travail... Sourit-elle amoureusement, imaginant déjà ses préparatifs pour que son amour craque.

Elle l'embrassa encore une fois, perdant la notion du temps dans ce baiser qui s'enflammait dans la patience tant elle n'en avait jamais assez de lui, son cœur palpitant déjà son manque dès qu'il eut franchis la porte pour feindre son départ devant l'infirmière. C'était ses yeux qui s'illuminèrent lorsqu'il revint à ses côtés, une pizza dans les mains, lui qui tentait toujours de prendre soin d'elle.

- J'peux être tenace quand j'veux,
le taquina-t-elle, faisant référence au fait qu'elle pouvait être apte à lui résister alors qu'elle peinait déjà à maintenir ses distances dans les règles de l'hôpital, Aelya souriant en le voyant la prendre en photo, amusée par leur conversation. J'adore faire nos séances photos dans la chambre... Je trouve que l'ambiance est parfaite, sourit-elle en coin, sachant pertinemment qu'elle appréciait surtout le cadre intime dans lequel ils s'abandonnaient à corps perdus l'un contre l'autre.

Sa collègue vint semer un vent de panique dans son esprit, signifiant à Aelya qu'elle avait mérité ce qu'il lui était arrivé même si elle n'avait aucun souvenir, elle qui préférait prendre la défense de son ami plutôt qu'Aelya qui n'avait strictement rien demandé pour finir dans cet état.

- Non bébé... Je pourrais pas. Parce que t'es dans ma tête constamment, et je t'aime tellement... J'en serais incapable,
renchérit-elle, consciente qu'elle était douée pour abolir certaines limites mais sûrement pas celles qui briseraient définitivement leur couple, Aelya trouvant refuge dans l'étau chaleureux de ses bras, sa peau se réchauffant au contact de ses lèvres dans son cou. Sois amoureux de moi toute ta vie et même plus amour, j'en ai besoin, souffla-t-elle amoureusement, incapable de se faire à l'idée qu'il puisse ne plus la désirer ni l'aimer, parce que pour elle, sa dévotion était éternelle. Je serais toujours là pour toi mon coeur... Murmura-t-elle en s'allongeant dans le lit, venant tout contre son amour qui tira la couverture sur eux, Aelya caressant tendrement son flanc, ses lèvres venant se déposer sur les siennes dans la même douceur.

Elle acquiesça à sa remarque avant de le laisser approfondir leur baiser, sa langue se mêlant à la sienne avec amour, Aelya qui se voyait percuter par une onde de bien être.

- Y'a pas mieux que tes baisers amour...
Souffla-t-elle, souriant légèrement en le voyant mordiller sa lèvre, continuant à le caresser doucement avant de sombrer dans le sommeil sous l'effet de sa tendresse, Aelya ouvrant les yeux quelques heures plus tard lorsqu'elle sentit Niels bouger dans le lit. Fais vite mon cœur... Tu vas me manquer, je t'aime, murmura-t-elle, peinée par son départ qui était malheureusement nécessaire.

L'infirmière débarqua quelques minutes plus tard pour l'informer des résultats, le regard plutôt grave. Elle lui avoua qu'elle avait bien été droguée et qu'elle pouvait engager des poursuites contre ce type si elle le désirait. Sauf qu'elle ne connaissait rien sur lui, pas même l'ombre d'un souvenir de ses traits. La rage au ventre, le regard enflammé par le désir de vengeance, elle attendit que l'infirmière parte après lui avoir retiré sa perfusion pour se jeter sur ses affaires qu'elle avait enfilé à une vitesse folle. Elle aurait du attendre Niels pour quitter les lieux, mais la colère était telle que tout ce qu'elle avait réussi à faire était de lui avoir envoyé un sms : "J'vais trouver ce connard, et après je rentre. Je t'aime". Elle commanda un taxi, se dirigeant avec hâte jusqu'au club pour trouver sa collègue afin qu'elle lui donne l'adresse de ce type, en venant jusqu'à la menacer entre deux bousculades dans les vestiaires jusqu'à ce qu'elle ne cède à sa demande. Elle repartit chez elle, donnant quelques caresses nerveuses à Hank avant de constater que Niels n'était pas là, ce qui lui donna le temps de prendre son revolver pour se diriger vers sa voiture, prenant la direction de l'adresse de l'homme qui l'avait drogué.

__________________________


┗ for ever ┛
ஃ kiss me 'til i collapse in your arms, until the world falls apart. we have something special, we bright in the dark. ஃ

s6wm.gif
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Niels Björk
messages : 8829
points : 132
ici depuis : 18/06/2018
crédits : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; gp (sign)
statut : there were miracles in your kisses, they were medicine to my veins (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: my lonely place is everywhere you aren't. (niels)    my lonely place is everywhere you aren't. (niels)  - Page 2 EmptyLun 25 Mai 2020 - 20:54

« Ça me rend pas plus parfait ça ? » Joua-t-il, s’appuyant sur ses mots précédents, son regard amoureux plongé dans le sien, Niels qui avait ce besoin immuable de savoir qu’elle l’aimait comme il était. Il hocha doucement la tête à ses mots, comprenant ses craintes parce-qu’il les partageait, eux qui étaient bien placés pour savoir qu’ils avaient tendance à s’apporter trop vite, à parler trop rapidement sans mesurer les conséquences et la portée de leurs paroles. « Moi aussi j’ai peur… Mais j’ai confiance en nous. J’sais ce que je ressens pour toi, y’a que ça qui compte pour moi. » Souffla-t-il, tentant de lui montrer qu’ils étaient plus forts que n’importe quelle déchirure, que leur amour finirait toujours par parler plus fort que tout le reste, que toutes ces disputes futiles qui étaient pourtant révélatrices des sentiments qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre. « Il est déjà le plus heureux. On le gâte beaucoup notre bébé. » Lâcha-t-il avec amusement, ayant une tendre pensée pour leur chien, Niels arquant un sourcil joueur aux mots de son amour. « Ouais mais ton chéri aime bien bouder dans son coin… » Renchérit-il, lui qui savait pertinemment qu’il ne résisterait jamais à la tentation de venir dans ses bras, elle qui avait le don de le faire sourire, de le rendre heureux rien qu’en lui accordant de l’attention. Parce-qu’elle était et resterait la seule qu’il suivrait partout sans broncher. Il se laissa embrasser par son amour, rêvant déjà du moment où ils seraient de nouveau chez eux, dans leur cocon qu’ils avaient rénové ensemble. « Tu veux me faire tomber encore plus amoureux, c’est ça…? » S’amusa-t-il, le regard amoureux, Aelya qui parvenait toujours à le faire fondre par ses attentions qui valaient tout l’or du monde à ses yeux. Il succomba une seconde fois à ses lèvres, sentant son corps réagir à cette explosion d’amour, lui qui avait espéré la retrouver de la sorte toute la nuit, son regard évoquant tout ce qu’il avait gardé en lui avant son réveil. Il finit par s’écarter pour mieux revenir quelques instants plus tard, accompagné d’une pizza pour satisfaire sa fiancée qui l’avait attendu. « J’le sais ça… Mais j’ferais tout pour te faire craquer. » La taquina-t-il, la provoquant du regard alors qu’il s’approcha d’elle, venant prendre place à ses côtés sur le lit où il posa le carton entre eux. « J’aime bien aussi. Surtout quand tu finis par poser ton portable et me sauter dessus. » Joua-t-il, les yeux brillant de séduction, elle qui devait parfaitement savoir de quels moments il parlait, parce-qu’ils aimaient se céder dés qu’ils le pouvaient. Il vit les traits de son amour devenir soudainement plus concernés après l’appel de sa collègue, Niels comprenant qu’elle avait touché une corde sensible, d’autant plus que les souvenirs de sa fiancée étaient toujours brouillés. « Alors t’en fais pas mon amour… Je sais que tu l’as pas fait. » Souffla-t-il, d’un air rassurant, venant dans ses bras pour se réchauffer contre elle, en profitant pour déposer quelques baisers dans son cou. « J’suis le mec le plus amoureux du monde bébé, t’as pas à t’en faire pour ça. » Souffla-t-il, le coeur battant plus fort maintenant qu’il pouvait la sentir au plus près de lui, s’installant contre elle dans le lit, faisant attention aux perfusions d’Aelya. Il fit en sorte de la garder contre lui, apaisé par ses caresses, par ce baiser qu’il prolongea un peu plus, sa langue caressant la sienne. « Tu me manques… » Murmura-t-il, continuant de jouer avec ses lèvres avant de se laisser emporter par la fatigue, frissonnant aux caresses de son amour sur son flanc avant de devoir ouvrir les yeux quelques heures plus tard pour ne pas se faire remarquer par les soignants. « J’fais au plus vite. Sois sage bébé… » Répondit-il, dans un souffle amoureux, esquissant un dernier sourire à son amour avant de sortir discrètement de la chambre pour retrouver sa voiture, conduisant jusqu’à leur maison pour s’occuper de Hank qui vint l’accueillir, sautillant autour de lui. Il se dépêcha de le nourrir, le laissant sortir quelques instants avant de se rendre compte que l’heure avait déjà tourné, Niels constatant qu’il pouvait déjà rendre visite à son amour. Il se mit en route après avoir pris une douche rapide, recevant un sms qu’il ne prit pas le temps de lire, concentré sur sa conduite, pressé de retrouver Aelya dans sa chambre. Mais il comprit en arrivant que ses plans avaient été bousculés, son regard se posant sur le lit vide, dans cette chambre désertée. Il attrapa enfin son portable, y découvrant le message que lui avait laissé son amour avant qu’il ne se mette en route, paniquant à l’idée de la savoir de nouveau en danger. « Putain ! » Lâcha-t-il, tentant immédiatement d’appeler sa fiancée, courant vers sa voiture pour s’isoler, continuant de l’appeler deux, trois, puis quatre fois, Aelya finissant par décrocher. « Bébé ! Putain mais tu devais m’attendre ! Où est-ce que t’es ? Attends-moi, j’viens te chercher, fais pas n’importe quoi ! »

__________________________




i fell in love
with a world
through her eyes
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aelya Osborn
Aelya Osborn
messages : 9143
points : 117
ici depuis : 25/05/2018
crédits : moi (av,icons,crackship), magma. (sign).
statut : accro à ses délicieux maux qu'elle imprime sur sa peau. (Niels)
membres du mois
MessageSujet: Re: my lonely place is everywhere you aren't. (niels)    my lonely place is everywhere you aren't. (niels)  - Page 2 EmptyLun 25 Mai 2020 - 22:38

- La question c'est surtout, qu'est ce qui te rend pas parfait ? Sourit-elle, amusée par sa manière de toujours tirer la situation à son avantage, Niels qui restait parfait à ses yeux quoiqu'il ne fasse, Aelya l'aimant envers et contre tout, amoureuse de sa personnalité si nuancée. Y'a qu'à toi en qui je m'accroche mon amour. Sans toi y'a plus rien. Je veux plus connaître ce que c'est une vie sans toi, avoua-t-elle, se revoyant quelques années plus tôt sans l'amour de sa vie, le cœur troué de toutes les balles que le désespoir lui avait laissé jusqu'à ce que Niels ne vienne bander toutes ses plaies afin d'arrêter son hémorragie émotionnelle. C'est le plus gâté, j'crois qu'il aurait jamais trouvé de meilleurs maîtres, pouffa-t-elle, Aelya qui s'attendrissait continuellement pour Hank à qui elle ne pouvait jamais dire non. Mon chéri aime trop se faire désirer parce qu'il sait que ça marche, roula-t-elle des yeux, feignant l'agacement avant de sourire, consciente qu'il obtiendrait toujours ce qu'il voulait avec elle tant elle l'aimait d'un amour infini, ses lèvres plongeant amoureusement contre les siennes pour se délecter de leur douceur. Peut être bien... Ça te pose un problème...? Demanda-t-elle, un sourire malicieux sur les lèvres, Aelya qui n'avait jamais de limite quand elle avait envie de faire plaisir à son amour qu'elle aimait voir rayonner de bonheur.

Elle s'était avancée contre lui pour s'imprégner une nouvelle fois de sa bouche, son souffle gagnant en puissance alors qu'il déversait en elle, tout un tas d'émotions bienfaitrices. Elle n'était jamais prête à le lâcher, surtout pas maintenant que le manque éclatait dans la totalité de ses cellules. Aelya le laissa partir l'esprit tranquille, parce qu'elle savait qu'il lui reviendrait quelques minutes plus tard, le regard enjoué en le voyant débarquer avec une pizza dans les mains.

- Pas dis que je tombe dans ton piège à toi, j'aime bien me faire désirer aussi, avança-t-elle, une lueur de défi traversant son regard alors qu'elle s'intéressa à la pizza. C'est toujours la meilleure partie, quand je te saute dessus, lança-t-elle, joueuse, Aelya ayant un désir pour Niels qui menaçait toujours d'exploser, comme toutes les émotions qu'elle ressentait pour lui.

La tension de son appel avec sa collègue vint instaurer une vague de doutes dans son esprit, Aelya qui n'était plus aussi sûre d'elle, de ses actes, perdue dans sa mémoire qui ne possédait aucun élément à ses questions. Elle hocha la tête à sa remarque, préférant écouter son fiancé qui la connaissait dans son intégralité plutôt qu'une femme qui se permettait de prendre la défense d'un type louche. Elle le serra fort contre elle, respirant doucement en sentant la chaleur humide de ses lèvres danser contre son cou, Aelya caressant tendrement son dos pour le maintenir contre elle.

- C'est déjà un gros problème en moins dans ma vie, répondit-elle ironiquement, sachant pertinemment que son plus gros problème résidait dans tous les cas à la possibilité que Niels ne l'abandonne.

Aelya s'allongea contre lui pour mieux capter sa chaleur, sa peau qu'elle voulait voir se fondre à la sienne. Elle laissa ses lèvres danser contre sa délicieuse bouche, sa jambe venant se placer entre les siennes pour amoindrir l'espace entre eux alors que sa langue valait tendrement avec celle de son amour.

- On va rattraper ça mon amour... C'est insupportable comme tu me manques aussi, souffla-t-elle, laissant ses doigts caresser amoureusement son flanc, ses lèvres taquinant doucement les siennes jusqu'à ce qu'ils ne s'endorment l'un contre l'autre, se réveillant quelques heures plus tard. Traîne pas trop alors... Sourit-elle légèrement, le regardant s'habiller et partir à contre cœur.

Son sang ne fit qu'un tour lorsque l'infirmière lui confirma ses craintes. Sa raison avait fini en cendres dans les flammes de sa rage qui n'attendit rien ni personne avant de la pousser hors de l'hôpital. Elle eut une pensée pour Niels, comme à son habitude, lui envoyant un sms rapide pour ne pas se déconcentrer alors qu'elle se mit sur le chemin de sa vengeance, incapable de réfléchir aux conséquences que ses actes auraient si elle appuyait sur la détente. Elle avait rejoint sa voiture après s'être disputée avec sa collègue qui lui avait fait perdre du temps, l'arme chargé dans la boîte à gants. Elle arriva devant la maison de son agresseur, arrêtant le moteur avant de prendre son portable, constatant que Niels cherchait à la joindre, ses appels manqués traduisant son urgence.

- Ouais j'devais t'attendre sauf que j'veux vraiment le buter, lâcha-t-elle dans l'indifférence, la colère la privant de toute empathie. Viens pas c'est la peine bébé, j'veux pas t'en mêler. J'suis devant chez lui. Je t'aime, ajouta-t-elle avant de raccrocher.

Elle souffla bruyamment, détestant mettre à l'écart son amour bien qu'elle savait que c'était pour son bien. Elle était déjà trop loin dans sa colère pour être rattrapée, et elle savait que s'il avait été là, elle aurait pu être raisonnée, chose contre laquelle elle luttait. Aelya sortit de la voiture, rejoignant rapidement la porte d'entrée pour toquer, l'arme chargée dans sa poche, l'adrénaline pulsant dans ses veines.

- Je peux vous aider ? Lança l'homme en ouvrant la porte, ne semblant pas la reconnaître.

Elle regarda autour d'elle, constatant que le voisinage était désert.

- J'suis une amie d'Eva. Elle m'a dit que t'étais comme son meilleur ami et... Elle va mal en ce moment. Ça m'inquiète. Elle est pas venue travailler aujourd'hui et je voulais voir avec toi si tu savais où elle était.
- Mais... Je l'ai vu hier et il me semblait qu'elle allait bien... S'inquiéta-t-il. Entre, j'vais l'appeler, ajouta-t-il en laissant passer Aelya dans son logement, la brune refermant la porte, laissant l'intimité du lieu habiller son désir de vengeance alors qu'elle avait consciemment utilisé sa collègue pour obtenir ce qu'elle désirait.

__________________________


┗ for ever ┛
ஃ kiss me 'til i collapse in your arms, until the world falls apart. we have something special, we bright in the dark. ஃ

s6wm.gif
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Niels Björk
messages : 8829
points : 132
ici depuis : 18/06/2018
crédits : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; gp (sign)
statut : there were miracles in your kisses, they were medicine to my veins (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: my lonely place is everywhere you aren't. (niels)    my lonely place is everywhere you aren't. (niels)  - Page 2 EmptyMar 26 Mai 2020 - 0:47

« C’est à toi de me le dire. » Joua-t-il, aimant leur échange complice, eux qui ne manquaient jamais une occasion de se complimenter. Il aimait savoir qu’il lui plaisait comme au premier jour, elle qui connaissait pourtant son âme comme personne. « Tu la connaitras plus. Tu crois quand même pas que j’vais te laisser t’échapper…? » Souffla-t-il, détendant l’atmosphère avec ces mots amoureux, Niels qui n’imaginait certainement pas laisser son amour entre les mains d’un autre qui ne l’aimerait certainement pas comme lui le faisait. Parce-qu’il lui avait voué sa vie entière, incapable de faire autrement, elle qui représentait à ses yeux tout ce qu’il avait toujours désiré. « J’crois pas non plus. Mais bon, il nous le rend bien. » Répondit-il, pensant au bonheur que leur apportait Hank au quotidien, lui qui était venu raviver la flamme dans leurs yeux lorsqu’ils avaient été au plus bas, à la perte de leur enfant qui était venue briser leurs rêves. « Il est malin ton chéri alors… » S’amusa-t-il, souriant à l’air faussement agacé de son amour, Niels qui en profitait toujours pour la ramener à lui, dans ses bras, parvenant jusqu’à ses lèvres qu’il embrassa amoureusement. « Aucun… Tu peux continuer toute ta vie même. » Répondit-il, le regard amoureux, ses yeux déviant sur ses lèvres quelques instants avant qu’Aelya ne vienne de nouveau à la rechercher de baisers qu’il lui offrit sans ménagement, peinant à rester calme devant cet afflux de tendresse qui explosait entre eux, ayant l’impression qu’il n’avait pas pu la toucher depuis trop longtemps. Il était revenu quelques instants plus tard avec de quoi passer la soirée, Niels qui savait qu’il avait misé sur une valeur sûre en rapportant de la pizza. « T’arrives toujours à avoir ce que tu veux t’façon… » Roula-t-il des yeux à son tour, avant de venir vers elle, le sourire aux lèvres, s’emparant d’une part de pizza. « On est au moins d’accord sur ça. » Lâcha-t-il avec un air espiègle, pensant à toutes ces fois où ce genre de moments avaient dérivé vers une étreinte passionnée, eux qui n’étaient de toute façon pas en mesure de retenir leurs pulsions, celles qui devenaient brûlantes lorsqu’il s’agissait de faire l’amour. Il détestait toujours voir Aelya douter d’elle-même, parce-qu’il lui vouait une confiance aveugle, certain qu’elle n’aurait jamais été dans la capacité de le tromper avec un autre. Il la rassura comme il savait le faire, ses bras entourant son corps frêle pour la garder contre lui, ses lèvres posant quelques marques douces dans son cou pour lui rappeler qu’il serait là pour elle, quoiqu’il puisse arriver. Il esquissa un sourire amusé à sa rétorque, conscient qu’ils partageaient tous les deux cette angoisse de se perdre, comme s’il pouvait s’agir de la pire chose qui pourrait leur arriver. Et c’était sans doute le cas, parce-que Niels ne s’imaginait pas un instant poursuivre sa vie si son amour n’en faisait pas partie. Il se posa dans le lit, espérant que sa présence puisse la rassurer, au moins pour la nuit, lui qui désirait qu’elle puisse se reposer au moins quelques heures. Il l’embrassa une seconde fois, de manière bien moins retenue, désirant lui faire sentir combien elle lui manquait, son coeur battant plus vite en voyant Aelya lui répondre de la même manière, ses doigts caressant sa peau lorsqu’elle se rapprocha davantage de lui. « J’ai trop hâte qu’on rentre tous les deux mon coeur. » Souffla-t-il, comme une confidence, finissant par s’endormir sous les douces caresses que lui offrait son amour avant de se réveiller quelques heures plus tard, le coeur serré à l’idée de la laisser ici. « Promis. » Il partit après ce dernier regard plein d’amour, se dépêchant de rentrer pour s’occuper de leur chien, Niels ne perdant pas plus de temps avant de refaire le trajet vers l’hôpital, se rendant finalement compte qu’Aelya n’était plus dans sa chambre. Et il reçut la confirmation de ses craintes en lisant le sms qu’elle lui avait envoyé. Complètement effaré, il chercha son téléphone dans la panique, la harcelant d’appels jusqu’à ce qu’elle ne réponde. « Quoi…? Mais qu’est-ce que tu dis ?! Bébé, s’il-te-plaît, pense à nous, tu peux pas faire ça ! » Lâcha-t-il, Aelya qui continuait d’être imperturbable dans son discours. « Attends bébé… Raccr… » Et avant même qu’il ne lui dise de ne pas le faire, Aelya raccrocha, le laissant en panique avec ses songes pour seule compagnie. Il mit un coup de pied dans sa portière, énervé et apeuré par ce qu’elle comptait faire, Niels soupirant, cherchant dans sa tête un moyen d’arrêter sa fiancée qui prenait une décision bien trop hâtive. Il chercha dans son téléphone le numéro du club, demandant à parler à la collègue d’Aelya, lui expliquant qu’il désirait qu’elle lui donne l’adresse de son ami dans le seul espoir d’arriver à temps, parvenant à la convaincre au bout de quelques minutes. Niels démarra en trombe, inquiet de savoir Aelya avec ce type qui lui avait voulu du mal, continuant de l’appeler, lui envoyant des sms parce-qu’il savait qu’elle les lirait. « A quoi tu joues ?! Tu fais exactement ce que tu m’as dit de pas faire ! » Ecrivait-il, continuant de rouler en gardant un oeil sur la route. « Bébé, je t’en supplie, fais pas de bêtises… Reviens mon amour, on va arranger ça autrement… » Il accéléra, arrivant finalement devant cette maison que son gps lui avait indiqué, sortant de son véhicule pour venir frénétiquement taper à la porte.

__________________________




i fell in love
with a world
through her eyes
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aelya Osborn
Aelya Osborn
messages : 9143
points : 117
ici depuis : 25/05/2018
crédits : moi (av,icons,crackship), magma. (sign).
statut : accro à ses délicieux maux qu'elle imprime sur sa peau. (Niels)
membres du mois
MessageSujet: Re: my lonely place is everywhere you aren't. (niels)    my lonely place is everywhere you aren't. (niels)  - Page 2 EmptyMar 26 Mai 2020 - 14:34

- Tu sais très bien que t'as rien à envier à personne pour moi, ajouta-t-elle dans un sourire, son regard admirant la beauté de ses traits qu'elle pourrait reconnaître dans le noir le plus complet. T'as pas intérêt de le faire surtout, parce que je serais capable de tout pour te récupérer, lança-t-elle, un air défi dansant dans ses iris, Aelya qui ne reculerait devant rien pour faire revenir l'amour de sa vie à ses côtés, là où siégeait sa place, loin des autres étreintes qu'elle ne voudrait jamais voir se refermer autour de son âme.

Elle acquiesça à sa remarque sur Hank, peu à même de contredire Niels à ce sujet puisqu'il leur donnait énormément d'affection, lui qui avait finalement pris une place plus qu'importante entre eux.

- Il est malin et un peu vicieux j'dirais même, le taquina-t-elle tendrement, elle qui avait trouvé en Niels le partenaire de jeu idéal, tous deux s'amusant ensemble pour mieux se faire tomber dans leurs filets, Aelya se damnant continuellement pour s'y fondre un peu plus profondément, parce qu'elle n'avait jamais envie d'en sortir. Je compte bien le faire toute ma vie, avec ou sans ton accord de toute façon, parce que dans aucune vie j'accepterais de te voir arrêter de m'aimer, avoua-t-elle, le regard valsant amoureusement entre ses lèvres et ses yeux, Aelya peinant à se détacher de son amour qui représentait le monde entier pour elle et qui était responsable du moindre battement cardiaque qui allait toujours dans sa direction.

Son âme s'envola vers celle de Niels à la sensation de ses lèvres contre les siennes dans un contact plus profond, qui ressemblait à tout ce qu'elle réprimait depuis qu'elle avait ouvert les yeux. Elle l'aimait comme ce n'était pas permis, et elle avait besoin de lui à en crever, sentant déjà le manque la gagner alors qu'il avait disparu le temps de quelques minutes avant de revenir à ses côtés.

- T'es un adversaire de taille en même temps, faut bien que je te rende les choses le plus difficile possible,
s'amusa-t-elle, prenant une part de pizza pour s'alimenter, sachant qu'il ne suffisait que de ça pour détendre Niels en cet instant.

Elle sourit à sa remarque, consciente qu'ils ne pouvaient qu'être d'accords à ce sujet, Niels qui l'attirait de telle manière à ce qu'elle ne puisse jamais lui résister, son corps étant comme fait pour se fondre dans le sien comme un aimant devant lequel sa peau se collait pour mieux se réchauffer. Il n'y avait que comme ça qu'elle se sentait complète, contre ses lèvres qui nourrissait son amour déjà bien fécond alors que ses bras le maintenaient contre son coeur qui pulsait tout le bien-être qu'il lui offrait. Il était la seule personne qu'elle avait besoin de voir aujourd'hui, le seul qui était apte à la rassurer et à l'aider à y voir plus clair. Elle finit par s'allonger tout contre lui pour permettre à ses songes de s'apaiser au contact de sa chaleur, ses lèvres venant grignoter tendrement les siennes pour lui rappeler silencieusement son amour qui se voulait éternel.

- Quand on rentrera j'te quitterai pas mon bébé, même pas le temps de prendre une douche parce que tu viendras la prendre avec moi,
sourit-elle doucement, ses doigts dansant contre son flanc pour l'apaiser, le regard amoureux perçant le sien alors qu'elle s'imaginait déjà faire une overdose de son amour pour au moins pallier au manque qui devenait incisif, tous deux s'endormant calmement, Aelya se laissant bercer par sa respiration pour rejoindre le sommeil, jusqu'au réveil qui s'annonça quelques heures plus tard.

Elle le laissa partir malgré elle, détaillant amoureusement sa silhouette qui prit la fuite derrière la porte. Elle n'aurait jamais su prédire la rage qui l'anima à la confirmation de ce qui s'était réellement présenté la veille. Parce qu'elle détestait se laisser être vulnérable de la sorte, se laisser malmener sans pouvoir agir. Alors, elle avait prévu de se venger, de lui montrer qu'il s'était attaqué à la mauvaise personne. Arrivée devant sa maison, elle prit son portable entre ses mains pour constater le nombre d'appels manqués que Niels lui avait laissé, décidant de décrocher pour finalement éviter de l'écouter, parce qu'elle avait simplement besoin d'exploser, et qu'il avait les capacités de la faire changer d'avis si elle restait trop longtemps au téléphone avec lui.

- Je peux pas faire quoi ?? Me venger d'un type qui a essayé de me violer ?? Si, Niels. J'peux le faire,
lâcha-t-elle avant de raccrocher, lui signifiant tout de même qu'elle l'aimait, parce que sa colère n'était pas du tout dirigée contre son amour.

Elle n'avait aucun principe contre ce genre de types qui n'en avait pas également, elle qui se retrouva bien rapidement à l'intérieur de sa maison en prétextant de l'inquiétude vis-à-vis de sa collègue. Elle le vit sortir son portable pour l'appeler, Aelya en profitant pour sortir son arme et le pointer sur lui devant son air effaré.

- Alors c'est toi, le type qui a essayé de me violer hier soir ? Celui qui voulait bien gentiment me ramener après m'avoir drogué ? J'ai les preuves connard que tu l'as fait,
lâcha-t-elle, la mâchoire serrée.
- Je peux tout expliquer...
S'agita-t-il en levant les mains, Aelya sentant son portable vibrer dans sa poche avant de le prendre de sa main libre pour lire les sms de son amour.
- Tu vois là, y'a mon fiancé qui s'inquiète par ta faute. J'déteste ça moi. J'étais censée être avec lui là. T'es vraiment qu'un enfoiré juste pour tout le temps que tu m'as fait perdre avec lui,
se plaignit-elle, appuyant sur le cran de sureté pour le désactiver, n'entendant même pas les bruits contre la porte d'entrée.

__________________________


┗ for ever ┛
ஃ kiss me 'til i collapse in your arms, until the world falls apart. we have something special, we bright in the dark. ஃ

s6wm.gif
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Niels Björk
messages : 8829
points : 132
ici depuis : 18/06/2018
crédits : strangehell/baby aelya ♡ (av, crack, icons) ; gp (sign)
statut : there were miracles in your kisses, they were medicine to my veins (aelya)
grand kangou
MessageSujet: Re: my lonely place is everywhere you aren't. (niels)    my lonely place is everywhere you aren't. (niels)  - Page 2 EmptyMar 26 Mai 2020 - 18:31

Il aimait leur façon de se tourner autour, de chercher à se séduire, eux dont le comportement n’avait pas changé depuis le premier soir. Ils s’aimaient, ça crevait les yeux. Et c’était tout ce que Niels désirait ressentir lorsqu’ils se regardaient, lorsqu’ils s’étreignaient dans cette tendresse imperturbable. Il n’y avait qu’elle qui le voyait de cette manière, parce-qu’il l’autorisait à voir ses failles, lui qui lui vouait une confiance aveugle depuis le début. Il s’était apaisé contre son amour après avoir pris le temps de leur commander une pizza, désirant voir Aelya se nourrir après cet épisode qui l’avait affaibli. Ils avaient profité de ce moment pour se rappeler de l’essentiel, la collègue d’Aelya s’étant permise de semer le doute entre eux, avant que Niels ne vienne la rassurer, ne croyant pas une seule seconde qu’Aelya ait pu délibérément suivre cet homme dont elle avait fait la connaissance la nuit même. Parce-que ça ne lui ressemblait pas, lui qui savait qu’elle était fidèle, et qu’elle tenait bien trop à leur relation pour prendre le risque de la gâcher aussi facilement. « Ça tombe bien, c’est ce que je préfère les douches avec toi… » Souffla-t-il amoureusement, son bras recouvrant le corps de son amour blotti contre lui, lui qui voulait qu’elle puisse s’endormir paisiblement, sans penser que quelqu’un puisse lui faire du mal. Parce-qu’il était là à présent, et qu’il ne laisserait personne leur causer du tort. Il avait dû, non sans mal, quitter la chambre d’Aelya pour ne pas éveiller les soupçons des infirmières qui passeraient la voir dans quelques minutes, Niels embrassant tendrement son amour en lui faisant la promesse de revenir le plus vite possible. Et c’était ce qu’il avait fait, tenant parole en arrivant quelques instants plus tard devant la chambre de sa fiancée qu’il avait trouvé vide, se posant toutes les questions du monde avant d’apercevoir le sms qu’elle lui avait laissé, relançant immédiatement ses angoisses. Il s’était précipité derrière son volant, cherchant à réfléchir même si la peur le tétanisait, lui qui angoissait à l’idée de découvrir qu’Aelya avait fait une erreur irréparable. Il l’avait appelé pour tenter de la dissuader, soufflant de soulagement en entendant sa voix à l’autre bout du fil. « Mais Aelya ! Tu sais ce que ça implique putain ! » C’était un mélange de peur, d’amertume et de frustration qui animait ses mots, Niels qui ne parvenait pas à la ramener à la raison, Aelya semblant déjà décidée à se venger sur ce type qui lui avait voulu du mal. Fonçant la tête la première, il avait roulé à toute vitesse après avoir reçu l’adresse de l’homme par la collègue d’Aelya, incapable de rester les bras croisés en attendant que son amour ne lui revienne. Il était terrifié, complètement tétanisé parce-qu’il savait que lorsque la haine prenait le dessus, ils étaient irrattrapables. Tentant de maîtriser ses émotions, il s’était garé devant la maison de cet homme, les yeux rivés sur son portable, dans l’espoir que sa fiancée ne vienne à lui répondre. Sans plus attendre, il s’était dépêché de parvenir jusqu’à la porte, se demandant si Aelya était déjà à l’intérieur. Finalement, il frappa à plusieurs reprises, sans aucune réponse, le silence ne lui inspirant rien de bon. Il décida de pousser la porte sans attendre l’autorisation de l’hôte, sa respiration se coupant en découvrant la scène qui se déroula sous ses yeux. « Aelya ! Fais pas ça, pose ça bébé ! » Lâcha-t-il, après avoir compris qu’elle était prête à en finir, Niels se précipitant pour se mettre entre l’arme et l’homme. « Regarde-moi mon amour… T’as pas besoin de faire ça pour te venger. Tu veux pas qu’on soit séparés, hein…? Tu veux pas que j’sois sans toi Aelya…? » Souffla-t-il, l’émotion se faisant entendre dans sa voix. « Si tu fais ça, on pourra plus être ensemble mon ange, réfléchis… » Lâcha-t-il, captant le regard de son amour sans faire attention à l’homme derrière lui qui avait toujours les mains levées. Et d’une seconde à l’autre, tout bascula, le type profitant de sa position pour passer son bras autour de Niels, le maîtrisant en attrapant un couteau posé sur une table à quelques centimètres de lui. « Maintenant lâche ton arme ou je l’égorge devant tes yeux ! »

__________________________




i fell in love
with a world
through her eyes
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: my lonely place is everywhere you aren't. (niels)    my lonely place is everywhere you aren't. (niels)  - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
my lonely place is everywhere you aren't. (niels)
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: northern District-
Sauter vers: