AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 I built a home for you, for me. (Carlia)

Aller en bas 
AuteurMessage
Tahlia Wates
Tahlia Wates
messages : 17253
ici depuis : 14/03/2016
crédits : Ju/Unbreakable ♥ (avatars) / Feu follet (sign)
comptes : Le bel italien, Livio.
statut : Il te fait perdre pied, la tête et les pédales. (ciàlia)
grand kangou
MessageSujet: I built a home for you, for me. (Carlia)   I built a home for you, for me. (Carlia) EmptyMer 6 Nov 2019 - 16:36

Deux mois. Deux mois s'étaient écoulés depuis cette soirée à Townsville. Deux mois sans Carter. Deux mois à sombrer, entre alcool et drogues. Et dans sa chute, elle assénait des coups de poignard aux rares personnes qu'elle aimait. En couchant avec Concho, elle avait non seulement participé à la descente de son colocataire, mais elle avait, en plus de cela, détruit l'amitié qui liait Tahlia et Freja. Elle avait trahi Harmonie. Elle avait dénigré Cleo alors que ce qu'elle faisait désormais n'était pas mieux. Tahlia s'était plantée sur toute la ligne. Et c'était sur ce constat d'échec qu'elle s'était pris un rail de coke, la veille, dans l'espoir d'oublier à quel point elle était misérable. Un rail de coke qui était mal passé. Toute la nuit, elle avait fait face à des hallucinations, à des bouffés de chaleur, puis à cette sensation de froid qui avait envahi son corps entier. Comme si elle mourrait à petits feux. Elle avait pris peur, cette nuit. Elle avait peur de laisser sa peau aussi bêtement. Alors, le matin même, au lieu d'errer comme elle avait l'habitude de le faire, elle s'était dirigée à l'hôpital pour demander de l'aide afin de combattre ses addictions. C'était un premier pas, un déclic salvateur. Mais très vite, après avoir fait une prise de sang, Tahlia fut confrontée à une nouvelle des plus inattendues. Une nouvelle qui risquait de changer son quotidien. Une nouvelle qu'elle devait partager à Carter. Écoutant le médecin d'un air sonné, il l'informa qu'elle devait se rendre en urgence au troisième étage afin de rencontrer un spécialiste. Mécaniquement, ses pas la menèrent vers ce fameux étage où elle rencontra une secrétaire qui, après avoir pris son dossier, l'informa qu'elle allait avoir rendez-vous avec le spécialiste d'ici une heure. La brune remercia la secrétaire et s'éloigna du hall d'accueil. Elle sortit son téléphone et angoissée, finit par envoyer un message à Carter. Elle poussa un soupir de soulagement quand il accepta de la rejoindre. Après lui avoir dit où la trouver, elle s'avança dans le long couloir blanc et s'installa sur l'un des sièges inconfortables, juste en-dessous de la plaque qui indiquait le service où elle se trouvait : Gynécologie-Obstétrique-Maternité.

__________________________

On m'avait dit "tu vas voir, l'amour c'est un grand feu". Ça crépite, ça illumine, ça brille, ça réchauffe, ça pique les yeux. Ça s'allume d'un coup.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t18030-tahlia_wts-instagram
Carter Hamilton
Carter Hamilton
messages : 2236
ici depuis : 26/07/2017
crédits : cosmic light (avatar), sial (sign)
comptes : allen, alexander, sasha, fede, milo, riley & theo.
statut : père célibataire, encore amoureux
grand kangou
MessageSujet: Re: I built a home for you, for me. (Carlia)   I built a home for you, for me. (Carlia) EmptyMer 6 Nov 2019 - 17:05

Il s’en était passé des choses dans ta vie récemment... mais ce qui t’avait le plus marqué, c’était ta rupture avec Tahlia. Toi qui te voyais passer un long moment de ta vie avec elle, votre histoire s’était fini rapidement. Trop rapidement. Et tu étais tombé dans ce que tu connaissais si bien, l’alcool. Tu avais repris cette mauvaise habitude que tu avais longtemps traîné dans les bars de Bowen, à te saouler pour oublier. Avant, tu essayais d’oublier ta vie morose en Angleterre et le fantôme de ton ex-femme qui te hantait sans cesse. Maintenant, c’était pour oublier que l’australienne qui avait réussi à percer ton coeur. Tu avais arrêter de travailler dans ce magasin d’informatique, lassé par ce que tu faisais. Au début, c’était sympa, maintenant tu en avais marre. Cette couverture que t’avait donne le MI6 ne te correspondait plus. Alors tu en avais décidé autrement. Tu donnais des cours de self-défense au complexe sportif. Ça, ça te correspondait mieux. Et puis tu savais très bien de quoi tu parlais, lorsqu’il s’agissait de se battre ou de se défendre. Les horaires étaient variables, alors tu avais du temps pour toi. Du temps que tu utilisais pour t’asseoir au comptoir du Hendrix et boire des litres de bières ou des litres d’alcool qui te servait à atténuer ta peine l’histoire d’un instant. Mais tu avais été perturbé dans ton long moment de solitude. Un message. Pas de n’importe qui. Tahlia. Elle te demandait de la rejoindre à l’hôpital parce que vous aviez un problème. Alors tu répondais immédiatement en lui disant que tu étais en chemin pour la retrouver. Tu imaginais le pire, alors que tu étais sur la route. Puis tu arrivais à l’hôpital et tu suivais les instructions que t’avais donné la jeune femme. Troisième étage, à côté du bureau de la secrétaire. Alors tu t’exécutais pour aller la rejoindre le plus vite possible. T’avais une mine affreuse et sûrement l’haleine qui empestait l’alcool. Tu pris un chewing-gum dans ta poche pour atténuer cette odeur affreuse. Puis tu arrivais à destination, et c’est là que tu prêtais attention au service où tu te trouvais. Pris de stupeur, tu cherchais Tahlia du regard que tu trouvais rapidement. « Ah, tu es la » dis-tu en arrivant vers elle. Tu ne savais pas quoi faire ni quoi demander. La réponse était au dessus de vos têtes. « Tu... t’es... enfin j’veux dire... t’es enceinte ? » demandes-tu à la jeune femme alors que tu étais totalement pris de panique.

__________________________

Les étoiles sont éclairées pour que chacun puisse un jour retrouver la sienne. (le petit prince ; st exupéry)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t16858-thebritishguy-s-snap
Tahlia Wates
Tahlia Wates
messages : 17253
ici depuis : 14/03/2016
crédits : Ju/Unbreakable ♥ (avatars) / Feu follet (sign)
comptes : Le bel italien, Livio.
statut : Il te fait perdre pied, la tête et les pédales. (ciàlia)
grand kangou
MessageSujet: Re: I built a home for you, for me. (Carlia)   I built a home for you, for me. (Carlia) EmptyMer 6 Nov 2019 - 21:40

Son pied tapant nerveusement le sol, Tahlia ne sut combien de temps elle resta là, les yeux perdus dans le vide, le cerveau fonctionnant à 1000 à l'heure. Ils s'étaient trompés. Oui, les médecins s'étaient trompés. Elle n'était pas enceinte. Elle ne pouvait pas être enceinte. Pas maintenant. Pas alors que sa vie volait en éclats. Mais si c'était le cas, que faire ? S'il était trop tard pour avorter, serait-elle capable de le garder ? Pouvait-elle être une bonne mère ? Plus les questions envahissaient son esprit, plus Tahlia prenait peur. Heureusement, une voix la sortit de ses rêveries. La brune releva son regard sur l'homme qui s'avançait jusqu'à elle et là, ce fut le choc. Carter avait une mine affreuse. Il avait les traits tirés et des cernes sous les yeux. Mais c'était la tristesse qui éteignait son visage qui lui fit le plus de mal. C'était comme si elle retrouvait le Carter d'avant, qu'elle avait connu à son arrivée à Bowen. Etait-ce elle qui le rendait si malheureux ? Cette idée lui serra l'estomac, elle qui avait pourtant senti son cœur s'emballer quand il était venu près d'elle. Le voir après tant de temps éveillait une source de chaleur au plus profond d'elle-même.Malgré tout. Malgré la dispute, malgré la séparation, il y avait toujours ces sentiments qui étaient là. Le regardant avec gêne, elle ne sut comment engager la conversation. Mais Carter n'était pas dupe, il avait bien vu le service où ils se trouvaient. L'entendre poser cette question l'ancrait pourtant dans la réalité. Ce qu'il se passait aujourd'hui était bien réel. Et Carter était autant en panique qu'elle. Elle baissa le regard, un étrange sentiment de culpabilité mêlé à de la peur s'emparant d'elle alors qu'elle hocha la tête. « Apparemment, oui. » Elle releva la tête et posa ses yeux sur lui. « J'ai fait une prise de sang, ce matin, et ils ont vu que j'étais enceinte. Je dois voir en urgence le médecin pour savoir à combien de mois je suis. » Elle croisa les bras contre elle, prise de frissons. « Je... j'ai peur, Carter. Je ne sais pas quoi faire si... si c'est vrai. » Ou plutôt, ce qu'ils devront faire... Lui infliger cela était sûrement le plus difficile à avaler.

__________________________

On m'avait dit "tu vas voir, l'amour c'est un grand feu". Ça crépite, ça illumine, ça brille, ça réchauffe, ça pique les yeux. Ça s'allume d'un coup.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t18030-tahlia_wts-instagram
Carter Hamilton
Carter Hamilton
messages : 2236
ici depuis : 26/07/2017
crédits : cosmic light (avatar), sial (sign)
comptes : allen, alexander, sasha, fede, milo, riley & theo.
statut : père célibataire, encore amoureux
grand kangou
MessageSujet: Re: I built a home for you, for me. (Carlia)   I built a home for you, for me. (Carlia) EmptyMar 12 Nov 2019 - 20:48

Lorsque tu étais arrivé à l'hôpital, tu avais été comme frappé par la foudre. Les mots qui étaient écrit au dessus de la tête de Tahlia t'avait pris en plein coeur. Comment était-ce possible ? Enfin non, tu savais comment c'était possible mais tu ne voulais surtout pas y croire. C'était impossible. Enfin si, c'était totalement possible mais tu pensais pas que ça arriverait un jour. Pas aussi vite, pas dans ces conditions là. Alors tu t'étais assis près d'elle, après l'avoir salué rapidement. Alors tu ne tardas pas à poser la question. Cette question qui était totalement stupide vu les conditions. Mais lorsqu'elle te répondait qu'apparemment, elle semblait enceinte, ton coeur loupa un battement. « Whoa... » dis-tu dans un souffle. C'est la seule chose que tu pouvais sortir et la seule chose que tu pouvais dire. T'avais même pas les mots. Tu posais tes coudes sur tes genoux et tu pris ta tête entre tes mains. Dans ta tête, ça faisait l'effet du bombe. Et en plus des quelques bières que tu avais avalés, ça n'aidait pas. Elle devait faire une prise de sang pour savoir à combien de moi elle était exactement. Tu ne dis rien, tu hochais brièvement la tête avant de relever le regard vers elle. Tu sentais dans sa voix qu'elle était entrain de paniquer, sans te le montrer réellement. D'instinct, tu te redressais et tu posais une main sur la sienne. « On... on va trouver une solution » répondis-tu en essayant de rester le plus calme possible. En sentant ce contact de vos mains, tu la retirais immédiatement. Les gestes tendres n'avaient plus lieu d'être entre vous, enfin non pas que tu ne le voulais pas. Mais tu ne voulais pas te faire encore plus mal. « Tu voudrais le garder ? » demandas-tu en reprenant tout ton courage dans cette question. Tu ne savais ce qu'elle allait faire de cet enfant, mais si elle comptait le garder, tu l'aidera comme tu pourras.

__________________________

Les étoiles sont éclairées pour que chacun puisse un jour retrouver la sienne. (le petit prince ; st exupéry)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t16858-thebritishguy-s-snap
Tahlia Wates
Tahlia Wates
messages : 17253
ici depuis : 14/03/2016
crédits : Ju/Unbreakable ♥ (avatars) / Feu follet (sign)
comptes : Le bel italien, Livio.
statut : Il te fait perdre pied, la tête et les pédales. (ciàlia)
grand kangou
MessageSujet: Re: I built a home for you, for me. (Carlia)   I built a home for you, for me. (Carlia) EmptyJeu 14 Nov 2019 - 17:46

Cela ne servait à rien de tourner autour du pot, de ménager un certain suspense. Elle était enceinte. Chercher ses mots ne changerait rien à cela. Le simple souffle de Carter, voir son visage se perdre dans ses mains lui causèrent un pincement au cœur. « Je t'assure que c'est autant la surprise pour moi. Je suis désolée d'avoir à t'infliger cela.... » Elle ne lui avait pas fait un bébé dans le dos. Elle avait toujours pris la pilule. Et rien ne laissait présager qu'un bébé grandissait en elle, hormis ces deux kilos en plus et une poitrine plus gonflée. Rien de bien alarmant, à vrai dire. Reprenant la parole, Tahlia sentit la panique s'emparer d'elle, même si elle tentait de le dissimuler. Seulement, Carter était bien celui à qui elle ne pouvait rien cacher. Il la connaissait tellement bien... Alors qu'il se redressa, elle fut surprise de voir sa main se poser sur la sienne. C'était un geste si réconfortant.... mais qui ne dura pas, puisqu'il retira rapidement sa main, comme si c'était regrettable d'avoir de tels gestes l'un envers l'autre. Même quand ils étaient amis, Tahlia avait toujours fait preuve de tendresse envers lui. Elle le prenait dans ses bras, lui serrait la main, déposait des baisers sur sa joue. Maintenant, tout était terminé. Elle avait tout perdu. Elle avait perdu celui qui était son meilleur ami, son amant, son confident... le père de son enfant. Elle hocha simplement la tête face à ses paroles, mais son regard, lui, avait dévié. Elle se sentait tellement mal. Elle avait mal de l'avoir près de lui et de se rendre compte qu'il était, paradoxalement, à mille lieues d'elle. Puis il posa LA question. La question qui tournait en boucle dans sa tête. Voulait-elle le garder ? « Non... » répondit-elle d'abord. Puis : « Si... » Enfin, elle ajouta : « Je n'en sais rien. Je sais que je veux être mère... » Ils n'en avaient jamais parlé, mais c'était une envie qui prenait aux tripes de Tahlia. « … mais pas dans ces conditions. » Elle sentit les larmes lui monter aux yeux, qui résumaient sa détresse. « Et à côté de ça, ce bébé, c'est un bout de nous deux. Il est là. » Toute l'hésitation de Tahlia résidait là. C'était un bout de Carter qu'elle portait en elle. Carter qu'elle avait aimé, qu'elle aimait et qu'elle aimerait toujours à la folie. Et c'était un être vivant qui avait été conçu de cet amour, malgré toutes les protections, même s'il n'était pas prévu. Elle reposa son regard sur lui et reprit, dans un souffle : « Si je décide de le garder, je ne veux pas que tu te sentes obligé d'assumer un rôle que tu ne voudrais pas... » Il était là aujourd'hui. Mais il avait la possibilité de ne pas être là demain, s'il le souhaitait...

__________________________

On m'avait dit "tu vas voir, l'amour c'est un grand feu". Ça crépite, ça illumine, ça brille, ça réchauffe, ça pique les yeux. Ça s'allume d'un coup.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t18030-tahlia_wts-instagram
Carter Hamilton
Carter Hamilton
messages : 2236
ici depuis : 26/07/2017
crédits : cosmic light (avatar), sial (sign)
comptes : allen, alexander, sasha, fede, milo, riley & theo.
statut : père célibataire, encore amoureux
grand kangou
MessageSujet: Re: I built a home for you, for me. (Carlia)   I built a home for you, for me. (Carlia) EmptyVen 29 Nov 2019 - 0:58

T'étais surpris, désemparé, et surtout, t'étais perdu. C'était quelque chose d'avoir son ex-copine qui était enceinte. Même si tu aurais aimé enlevé ce préfixe. Tu aimais toujours Tahlia, c'était indéniable et personne ne pourrait te l'enlever. Maintenant, tu devais te faire à l'idée qu'il y avait une part de vous deux dans son ventre. « M'infliger ça ? Tu dis ça comme si c'était que ta faute alors qu'on est là dedans tous les deux » répondis-tu à la brune en levant le regard vers elle. Elle semblait tout aussi perdue que toi. Et en plus, cel devait être encore pire pour elle, parce que c'était dans son ventre que qu'un être humain était entrain de naître. Vous aviez toujours fait votre possible pour qu'un évènement de la sorte n'arrive pas. Mais c'était peut-être un coup du destin. Celui qui frappe à ta porte et qui te dit : eh, cette histoire n'est pas terminée. Tu avais toujours rêvé d'avoir des enfants. Et avec ta première femme, vous comptiez bien en avoir. Le destin en avait fait autrement, et il revenait aujourd'hui. Tu n'allais pas la laisser tomber, non non. C'était impossible. Mais tu voulais d'abord savoir ce qu'elle voulait de son côté. Si elle gardait cet enfant, comment les choses allaient être entre vous ? Si elle voulait avorter, qu'allait-il advenir de cette relation entre vous aussi ? Pleins de questions se bousculaient dans ta tête, sans avoir vraiment de réponse. Alors, tu tentas la question. Demander à la principale intéressée ce qu'elle souhaitait faire. L'australienne était incertaine dans ses propos, et tu comprenais cette détresse en croisant son regard. C'était le moment où elle avait besoin de toi, enfin c'est ce que tu espérais. « C'est avant tout ton choix, Tahl'... Ta décision » dis-tu simplement en posant un regard bienveillant vers la brune. Tu t'occuperais de cet enfant s'il venait à venir au monde, c'est sur. Mais tu ne sais pas comment tu réagirais en apprenant qu'elle décide de se débarrasser de ce foetus. C'était un bout de vous deux, une chose qui vous lierait à jamais. Et ça, tu ne peux pas te l'enlever de la tête. C'est tellement de responsabilités. Et malgré ton envie de vouloir avoir des enfants, tu ne sais pas si tu serais capable d'être un bon père. « Je me sentirais obligé de rien, tu sais. Comme tu le dis, c'est un bout de nous deux » dis-tu en esquissant un sourire sur tes lèvres, le regard rivé vers le sol. Tes pensées venaient à imaginer un bambin courir partout, avec Tahlia et toi en fond qui forment un couple heureux. Mais ce n'était pas comme ça qu'était votre relation en ce moment. Ton sourire s'estompa au fur et à mesure. « J'te lâcherais pas, j't'abandonnerais pas. On est là dedans tous les deux » finis-tu par dire en posant ton regard dans le sien, et en reposant une main réconfortante sur la sienne.

__________________________

Les étoiles sont éclairées pour que chacun puisse un jour retrouver la sienne. (le petit prince ; st exupéry)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t16858-thebritishguy-s-snap
Tahlia Wates
Tahlia Wates
messages : 17253
ici depuis : 14/03/2016
crédits : Ju/Unbreakable ♥ (avatars) / Feu follet (sign)
comptes : Le bel italien, Livio.
statut : Il te fait perdre pied, la tête et les pédales. (ciàlia)
grand kangou
MessageSujet: Re: I built a home for you, for me. (Carlia)   I built a home for you, for me. (Carlia) EmptyVen 29 Nov 2019 - 23:12

Infliger. Le mot était fort mais c'était ce qu'elle pensait. Comme si leur rupture n'était pas déjà suffisamment douloureuse, il fallait qu'elle revienne dans sa vie avec fracas, avec un bébé. Alors, elle hocha la tête quand Carter lui fit comprendre qu'elle n'était pas la seule fautive dans l'histoire. Elle savait qu'il dirait cela, connaissant l'homme formidable qu'il était, et c'était bien ce qui remuait le couteau dans la plaie. Qui lui montrait tout ce qu'elle avait perdu. Mais au fond, ce bébé, ce n'était pas un hasard. Cela la ramenait irrémédiablement vers le bel anglais, comme pour lui faire comprendre qu'il n'était pas passager dans sa vie. Encore fallait-il qu'elle décrypte ces signes du destin.... Quand il lui posa la question fatidique, la brune fut incapable de répondre clairement. Elle ne savait pas. Elle ne savait plus rien. Elle qui avait toujours dicté le moindre de ses actes et tenté de tout contrôler se trouvait complètement perdue face à ce petit être qui prenait place en elle. Elle posa son regard sur Carter, croisant ce regard bienveillant qu'il lui lança. Elle espérait qu'il puisse la guider. Et il le fit de la plus belle façon en lui confiant qu'il lui laissait la pleine décision, sûrement parce que c'était son corps qui était le premier instrument de cette grossesse. "Je... je veux aller jusqu'au bout de cette grossesse." finit-elle par répondre après de longues secondes. "Je m'en voudrais de lui ôter la vie." Ce foetus n'avait encore aucune existence aux yeux du monde, mais elle, elle savait qu'il y avait un coeur qui battait. Elle ne pouvait pas s'en débarrasser comme ça. Sonnée, Tahlia se sentit, néanmoins, délestée d'un poids après avoir dit à haute voix ce qu'elle voulait. Même si elle voyait un peu plus clair, il y en avait un qui avait toute sa liberté. Carter avait aussi les cartes entre les mains et la possibilité de rester éloigné. Mais quand il reprit ses mots, ce petit bout d'eux deux, accompagné d'un sourire sur les lèvres, Tahlia sentit une douce chaleur s'emparer d'elle. Il prenait ses responsabilités. Mais au fond, en doutait-elle ? Non. Elle connaissait sa droiture. Posant de nouveau sa main sur la sienne, les doigts de la brune se lièrent à ceux de Carter, alors qu'elle plongeait son regard dans le sien. Il ne la lâcherait pas. "Merci..." souffla-t-elle, dans un murmure. Et alors qu'elle le regardait, qu'elle le dévorait même du regard, elle reprit : "Si tu savais à quel point je..." regrette tout ce qu'il s'est passé, à quel point je t'aime, à quel point tu me manques. Tant  de mots qu'elle aurait voulu dire si le médecin n'était pas sorti à cet instant. "Mademoiselle Wates ?" Tahlia regarda Carter et se releva, gardant sa main dans la sienne jusqu'à arriver devant la porte du cabinet.

Face au médecin, Tahlia répondit à toutes les questions posées. Puis vint le moment où il lui demanda de s'installer sur le fauteuil d'examen pour une échographie. Après avoir disposé le gel - trop froid - sur son ventre, il commença l'échographie. Les yeux de Tahlia se rivèrent sur l'écran où une silhouette se laissa entrevoir. Il était là. Leur bébé était là. Bien réel. La jeune femme sentit les larmes lui monter aux yeux alors qu'elle jeta un coup d'oeil à Carter, tandis que le médecin prenait les mesures nécessaires. "Tout est normal." souffla-t-il, après de longues secondes, reprenant ces mesures qui venaient d'apaiser Tahlia, en vue des derniers excès qu'elle avait fait. Jusqu'à ce que... "Vous voulez connaître le sexe ?" Tahlia reporta son regard sur le médecin et demanda : "Comment ça ? c'est déjà possible ?" Une question à laquelle le médecin répondit : "A ce niveau-là, oui. Vous êtes enceinte de cinq mois, mademoiselle." Cinq mois ? Cela voulait dire qu'ils n'avaient que quatre mois pour préparer l'arrivée du bébé, lui trouver un prénom, lui acheter ses affaires ! Bonjour le stress. Avec nervosité - et de la peur - elle reporta son regard sur Carter : "Après toutes ces annonces, je me dis qu'il vaut mieux qu'on sache si c'est une fille ou un garçon. Histoire de maîtriser au moins quelque chose dans cette grossesse, non ?"



Spoiler:
 

__________________________

On m'avait dit "tu vas voir, l'amour c'est un grand feu". Ça crépite, ça illumine, ça brille, ça réchauffe, ça pique les yeux. Ça s'allume d'un coup.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t18030-tahlia_wts-instagram
Carter Hamilton
Carter Hamilton
messages : 2236
ici depuis : 26/07/2017
crédits : cosmic light (avatar), sial (sign)
comptes : allen, alexander, sasha, fede, milo, riley & theo.
statut : père célibataire, encore amoureux
grand kangou
MessageSujet: Re: I built a home for you, for me. (Carlia)   I built a home for you, for me. (Carlia) EmptyMar 3 Déc 2019 - 22:37

Malgré le fait que tu sois sonné par la nouvelle, tu faisais de ton mieux pour ne pas inquiéter Tahlia. Mais c’était pas rien, un bébé quand même ! Surtout dans votre position. Tous les scénarios se faisaient dans ta tête, et tu ne savais plus vraiment quoi faire. Mais tu restais de marbre, comme si tu allais gérer la situation d’une main de maitre. Alors que pas du tout, t’étais tout aussi paniqué que la jeune australienne. Que dirait ta mère si elle entendait ça. Surement qu’elle serait ravi de voir que tu allais être père, que tu allais lui donner un petit fils ou une petite fille. Ca serait pour elle une renaissance. Et pour toi, une catastrophe. Enfin, le mot est très fort quand même. La brune t’avoua alors qu’elle voulait aller au bout de cette grossesse et tu hocha la tête positivement pour lui faire comprendre que tu étais d’accord. « On s’en occupera, ensemble » dis-tu simplement. Même s’il n’était pas encore né, ce bébé vous rapprochez. Et tu avais tellement eu peur de perdre la jeune femme que tu te raccrochais à tout ce qui pouvait te maintenir près d’elle. Elle te remercia de rester près d’elle et de ne pas l’abandonner, alors tu souris faiblement. L’amour pouvait faire faire n’importe quoi aux gens. Et tu savais maintenant que toi aussi, tu pouvais faire n’importe quoi pour elle. Enfin, pour eux. Elle commença une phrase sans pouvoir la terminer lorsque le médecin appela Tahlia car c’était son tour. A quel point quoi ? Elle regrette, elle t’aime, elle s’en veut, elle voudrait revenir avec toi ? C’était une fin de phrase que tu allais devoir attendre. Quelque chose que tu lui redemanderais lorsque vous serez seuls. Vous rentriez dans la salle d’osculation et le médecin commença à faire ses analyses. Tout était normal selon lui, tout allait bien. Tu en étais énormément soulagé. Pendant l’examen, tu prenais la main de Tahlia pour lui faire comprendre que tu ne partirais pas t’enfuir quelque part sans elle et sans ce bébé. Puis, le médecin vous demanda si vous vouliez savoir le sexe de l’enfant. « Déjà ? » demandas-tu en écho aux paroles de la brune, les yeux écarquillés. Il annonça que la jeune femme en était déjà à 5 mois de grossesse, et c’est là où tu commençais à sentir tes jambes faiblirent. Tu t’assis sur le tabouret près de l’australienne et elle te demanda si tu voulais le savoir, que c’était mieux de le savoir. « Oui, bien sûr que je veux savoir ! » répondis-tu au médecin en hochant la tête. Tout serait plus clair dans ta tête et tu aurais déjà le temps de te préparer psychologiquement. Alors le docteur continua de chercher sur son échographie et s’arrêta un instant, vous montrant à tous les deux l’écran. « Félicitations, c’est une fille » dit-il en vous souriant. Il devait penser que vous étiez un heureux couple qui attendait un heureux évènement. Tu regardais avec attention le moniteur, sans lâcher du regard le foetus qui était entrain de se développer. « On… on va avoir une fille ? » marmonnas-tu dans ta barbe. T’étais encore sous le choc, avec les photos que tu voyais, tout ça devenait encore plus réel. Une larme roulait sur ta joue, que tu t’efforças d’essuyer assez rapidement avant de reporter un regard sur Tahlia. « On va avoir une fille » dis-tu avec un sourire à la brune. C’était indescriptible comme sentiment. D’un côté tu étais le plus heureux des hommes, de l’autre tu avais encore le coeur brisé par les évènements qui s’étaient déroulés quelques semaines plus tôt.

HJ:
 

__________________________

Les étoiles sont éclairées pour que chacun puisse un jour retrouver la sienne. (le petit prince ; st exupéry)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t16858-thebritishguy-s-snap
Tahlia Wates
Tahlia Wates
messages : 17253
ici depuis : 14/03/2016
crédits : Ju/Unbreakable ♥ (avatars) / Feu follet (sign)
comptes : Le bel italien, Livio.
statut : Il te fait perdre pied, la tête et les pédales. (ciàlia)
grand kangou
MessageSujet: Re: I built a home for you, for me. (Carlia)   I built a home for you, for me. (Carlia) EmptyJeu 5 Déc 2019 - 23:12

Depuis le temps que Tahlia le côtoyait, la jeune femme avait appris à décrypter Carter. Même s'il laissait croire qu'ils allaient tout gérer, elle voyait très bien le désarroi dans ses iris bleues. Cela ne devait pas être simple de voir son ex-copine débarquer de nouveau dans sa vie, enceinte jusqu'aux yeux. Cela ne devait pas être simple d'être lié à celle qui était la seule responsable de leur rupture. Et pourtant, quand elle lui avoua vouloir aller jusqu'au bout de la grossesse, il lui montra qu'il était d'accord, alors qu'il aurait été parfaitement en droit de ne vouloir plus rien d'elle. Elle posa un regard soulagé sur lui quand il prit la parole, lui confirmant qu'ils s'en occuperont, ensemble. Ensemble, un mot qui lui mettait tellement de baume au cœur, elle qui craignait de n'avoir plus rien avec lui. Sans un mot, elle lui rendit ce sourire, qui valait plus que toute autre phrase. Elle savait qu'il était un homme qui ne se défilait pas, mais aujourd'hui, il le montrait de la plus belle manière, en acceptant cet enfant. Face à de telles émotions, Tahlia faillit dire tout ce qu'elle avait sur le cœur, mais le médecin apparut à ce moment-là. Les révélations étaient remises à plus tard. Ils avaient rendez-vous avec leur bébé. Une fois dans la salle, ils passèrent très vite à l'échographie. Une échographie qui rendit cette grossesse plus réelle quand le bébé apparut à l'écran, quand les battements de son cœur rompirent le silence présent dans la salle. Et comme si cette grossesse n'était déjà pas suffisamment étonnante, ils apprirent qu'elle était enceinte de cinq mois. Le médecin expliqua le déni de grossesse, mais Tahlia n'écoutait pas vraiment, apercevant simplement Carter qui se laissait tomber sur le siège à son côté. Elle resserra sa main dans la sienne, avec réconfort, le laissant répondre qu'ils étaient prêts à savoir le sexe du bébé. Tahlia reposa son regard sur l'écran, dans l'attente. Quand elle sut que c'était une fille, la brune esquissa un sourire, le regard ému. Mais ce qui la toucha encore plus fut cette larme qui coula sur la joue de Carter, qu'il essuya bien vite. Tahlia lâcha sa main et passa ses doigts sur le visage de l'anglais, effaçant du bout de son pouce la traînée humide qui était restée sur sa joue. Elle n'était sûrement plus en droit d'avoir un geste si tendre envers lui, mais elle le faisait avec tant de naturel, tant de douceur. « Oui, on va avoir une jolie petite fille. » souffla-t-elle, retenant ses propres larmes, perdue entre tant d'émotions. Mais bizarrement, elle ressentait de l'amour pour ce petit bout qu'elle ne voyait que sur un écran pour l'instant. Sur cette nouvelle riche en émotions, l'examen se termina. Tahlia essuya le gel sur son ventre toujours étrangement plat et revint vers le bureau du médecin. Il donna les prochaines recommandations et laissa quelques photos de l'échographie dans le dossier qu'ils récupérèrent. Mais avant de partir, il se permit une dernière réflexion : « Vous avez de la chance que le bébé se porte bien, Mademoiselle Wates. Mais si vous souhaitez aller jusqu'au bout de la grossesse, il va falloir cesser de prendre tout ce que vous prenez. N'oubliez pas que nous sommes là pour vous aider. » Tahlia posa son regard sur le médecin, son visage se décomposant. Depuis le début, il savait quelle était la raison de sa principale venue, à savoir cette drogue dont elle voulait se départir, mais elle ne pensait pas qu'il allait en parler devant Carter. Pourtant, c'était le meilleur électrochoc afin de lui montrer qu'elle n'aurait pas de seconde chance, si elle continuait ses bêtises. « Je le sais... Merci docteur. » se contenta-t-elle de répondre, sans regarder Carter, par culpabilité sûrement. Ils saluèrent le médecin et sortirent du cabinet. Tahlia s'engagea dans le long couloir, sans un mot, ne s'arrêtant qu'à la sortie du service. Là, elle se retourna vers Carter, gênée. Gênée par la situation, gênée par les paroles du médecin qu'il ne devait pas comprendre. « Tu veux qu'on aille prendre un café pour discuter de tout ça ? Sauf si tu as autre chose à faire. J'ai appris que tu avais un nouveau boulot. Si... si tu veux en parler plus tard, je pourrais repasser... »

Spoiler:
 

__________________________

On m'avait dit "tu vas voir, l'amour c'est un grand feu". Ça crépite, ça illumine, ça brille, ça réchauffe, ça pique les yeux. Ça s'allume d'un coup.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t18030-tahlia_wts-instagram
Carter Hamilton
Carter Hamilton
messages : 2236
ici depuis : 26/07/2017
crédits : cosmic light (avatar), sial (sign)
comptes : allen, alexander, sasha, fede, milo, riley & theo.
statut : père célibataire, encore amoureux
grand kangou
MessageSujet: Re: I built a home for you, for me. (Carlia)   I built a home for you, for me. (Carlia) EmptyLun 16 Déc 2019 - 14:56

C'était la panique totale. L'homme froid et distant que tu essayais de faire paraitre était en réalité totalement perdu dans ses pensées, ne sachant pas s'il arriverait à faire un bon père pour cet enfant. Encore moins dans une situation comme celle-ci. Ton amour pour Tahlia n'avait certes jamais disparu, mais les choses étaient trop compliqué pour toi. Tu aurais voulu lui crier à quel point tu étais heureux, à quoi point tu étais amoureux d'elle et à quel point tu donnerais ta vie pour cet enfant qui viendrait à voir le jours. Mais non, tu ne pouvais pas. Tu te forçais à ne pas le faire. Parce que la situation le voulait. Tu étais encore en peine de ce qu'il s'était passé entre elle et Ciàran, quelques mois auparavant, t'arrivais pas à oublier. Mais seulement là, devant ce moniteur qui montrait les mouvements d'un futur enfant, tu faisais table rase du passé. Tes yeux étaient scotchés devant l'écran et devant ce bébé. On vous annonça que Tahlia portait une petite fille. Tu n'en revenais pas tes yeux. L'information avait du mal à monter jusqu'à ton cerveau. Les larmes commencèrent à monter mais tu essayais de les balayer le plus vite possible pour ne pas inquiéter l'australienne. Mais elle le remarqua lorsque tu te tournais vers elle, la brune passa sa main d'un geste tendre sur ta joue pour essuyer cette larme qui roulait sous ton oeil. Tu souris, malgré tes yeux embués. « Je... je suis tellement heureux, Tahl'... » dis-tu en esquissant un sourire à la jeune femme. Toutes ces histoires, toutes ces embrouilles venaient de disparaitre au moment où tu avais vu les mouvements sur l'écran. Tu sais très bien que ça ne partira pas si facilement, toutes ces emmerdes, mais à l'instant T, everything's gone. Le médecin donna quelques précautions à la jeune femme et de ton côté, tu étais encore chamboulé. Jusqu'à ce que tu comprennes ce qu'il venait de lui dire. Il fallait qu'elle arrête de prendre quoi ? Tu n'étais au courant de rien. Dans le cabinet, tu ne disais rien, tu attendais la sortie. L'australienne passa devant toi pour sortir, et lorsque la porte se referma, vous vous retrouviez tous les deux. « Qu'est-ce qu'il se passe ? Y'a quelque chose que je devrais savoir ? » demandas-tu un peu sonné par les paroles du médecin. La conversation n'allait pas se finir ainsi. « On va aller prendre un café, et tu vas m'expliquer ce que tu dois arrêter de prendre pour le soin de cet enfant » répondis-tu en hochant la tête de haut en bas. Tu étais redevenu froid et distant. Comme si dans cette pièce, où tu étais précédemment, était un havre de paix et maintenant vous étiez face à la réalité. Vous sortiez alors de l'hôpital pour aller vers un café. Tu allumais une cigarette, une fois que vous vous retrouviez dehors et le trajet se fit relativement en silence.

__________________________

Les étoiles sont éclairées pour que chacun puisse un jour retrouver la sienne. (le petit prince ; st exupéry)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t16858-thebritishguy-s-snap
Tahlia Wates
Tahlia Wates
messages : 17253
ici depuis : 14/03/2016
crédits : Ju/Unbreakable ♥ (avatars) / Feu follet (sign)
comptes : Le bel italien, Livio.
statut : Il te fait perdre pied, la tête et les pédales. (ciàlia)
grand kangou
MessageSujet: Re: I built a home for you, for me. (Carlia)   I built a home for you, for me. (Carlia) EmptyVen 20 Déc 2019 - 0:30

Elle n'était pas la seule à être assommée par la nouvelle. Carter l'était tout autant qu'elle, et elle le voyait plus que bien, même s'il tentait de le cacher. Seulement pouvait-il le cacher, à elle, qui était à ses côtés depuis deux ans, qui avait partagé ses joies, ses peines et ses doutes ? Non. Alors, quand cette larme avait coulé sur la joue de Carter, essayant de la dissimuler, elle ne put se retenir de passer sa main sur sa joue. Elle ne savait pas si c'était une larme de joie, une larme de tristesse, une larme témoignant sa peur ou la catastrophe d'avoir un bébé avec elle. Mais peu importe l'émotion, elle devait le soutenir après cette annonce qui bouleversait tout. Mais contre toute attente, Carter mit des mots sur ses émotions, sur ce qu'il ressentait en apprenant qu'il allait avoir une fille. Il était heureux. Elle, elle n'avait pas réussi à le rendre pleinement heureux. Cet enfant réussissait là où elle avait échoué. Face à de tels mots, Tahlia lui adressa un sourire sincère, en soufflant doucement :  « Moi aussi, Carter... » Il y avait une certaine douceur dans ce moment, comme si les remords et les rancoeurs étaient oubliées pendant de longues minutes salvatrices. Toutefois, Tahlia n'était pas aussi expansive, parce qu'il y avait la peur qui la retenait aussi. La peur de ne pas être une bonne mère, de ne pas subvenir correctement à ses besoins. La peur de ne pas réussir à vaincre ses démons. Des démons que le médecin évoqua par la suite, lui rappelant que si elle continuait sur cette voie, elle n'irait pas au terme de sa grossesse. Outre la violence des propos, de cette menace qu'elle avait essayé d'occulter, il y avait aussi la honte qui s'emparait de Tahlia. Qu'allait penser Carter d'elle ? Il verrait à quel point elle était pitoyable, à quel point c'était mieux de rester loin d'elle. Il attendit de sortir pour évoquer le sujet. Fini le Carter heureux, la larme à l'oeil. Il était redevenu l'homme froid, distant, qui fissurait le cœur de Tahlia de seconde en seconde. La brune détourna le regard et hocha la tête : « Oui, il y a quelque chose que tu dois savoir. » Il prit les devants en lui disant, déterminé, qu'ils allaient prendre ce café et qu'elle allait devoir tout dire. Sans un mot, elle le suivit à l'extérieur, prenant la direction d'un café dans un silence oppressant. Le même silence qu'ils avaient eu à Townsville, juste avant leur rupture. Un silence qui la poussait à se demander s'ils pouvaient encore communiquer tous les deux. D'ordinaire, elle était sûre d'elle dans de telles situations. Mais Carter avait débarqué dans sa vie, avait brisé sa carapace et éveillé sa vulnérabilité. Elle ne savait plus ce qu'il fallait faire, ce qu'il fallait dire. Elle ramait littéralement. Elle l'avait cherché, dirons-nous. Quand ils s'installèrent au premier bar qu'ils trouvèrent, Tahlia commanda un café qui serait un doux réconfort malgré la chaleur écrasante. Elle attendit que le serveur revienne avec leur commande, pour s'accorder encore quelques secondes de réflexion. Puis après avoir pris une grande inspiration – pour se donner du courage – elle se lança : « Tout à l'heure, je t'ai dit que j'avais appris la grossesse suite à une prise de sang. Mais je n'étais pas à l'hôpital à cause de symptômes ou d'une quelconque maladie. J'étais là-bas parce que j'étais venue chercher de l'aide. » Elle mélangeait nerveusement le sucre dans son café, fuyant le regard de Carter. « Il y a quelques semaines, je... j'ai commencé à prendre quelques substances. » Elle n'arrivait pas à dire le mot drogue. Elle avait tellement honte. Les larmes lui montèrent aux yeux alors qu'elle lâcha, la voix tremblante, symbole du déchirement qui opérait en elle : « J'aurais pu la tuer... j'aurais pu tuer notre bébé. » Ces dernières semaines, elle avait souvent espéré qu'un rail de coke mette le mot Fin sur son histoire, épuisée d'avoir tant lutté. Mais aujourd'hui, elle sentait une flamme la raviver. Ce bébé, ce n'était pas qu'un signe du destin. C'était ce qui ramenait Tahlia à la réalité...

__________________________

On m'avait dit "tu vas voir, l'amour c'est un grand feu". Ça crépite, ça illumine, ça brille, ça réchauffe, ça pique les yeux. Ça s'allume d'un coup.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t18030-tahlia_wts-instagram
Carter Hamilton
Carter Hamilton
messages : 2236
ici depuis : 26/07/2017
crédits : cosmic light (avatar), sial (sign)
comptes : allen, alexander, sasha, fede, milo, riley & theo.
statut : père célibataire, encore amoureux
grand kangou
MessageSujet: Re: I built a home for you, for me. (Carlia)   I built a home for you, for me. (Carlia) EmptyVen 10 Jan 2020 - 0:33

Voir ce petit être sur ce si petit écran te rendait tellement heureux en une fraction de seconde. T’en avais même eu les larmes aux yeux, tellement ça te faisait du bien de voir ça. Et puis, ce bébé avait Tahlia pour mère, et c’était encore plus merveilleux. L’espace de quelques secondes, tu oubliais tous les problèmes, toutes les histoires et tu ne pensais qu’à une chose. Tu allais avoir une petite fille avec la femme que tu aimais. Tu faisais part à l’australienne de ta joie et de ton bonheur, et elle te répondit qu’elle se sentait comme toi, ce qui te fis sourire encore plus. La peur de ne pas être à la hauteur était quand même présente. Comment allais-tu faire pour élevé cet enfant alors que toi-même, tu n’arrives pas te gérer au moindre problèmes ? Tu t’étais enfoncé dans l’alcool depuis ta rupture avec Tahlia, et Bessie en faisait les frais parce que c’est la seule personne que tu côtoyais en dehors de tes clients au complexe. A la fin du rendez-vous, le médecin mit la jeune femme en garde pour continuer cette grossesse sainement. Tu te demandais bien de quoi il s’agissait et à l’instant où vous êtes sorti de la salle, tu interrogeais la brune pour connaître les raisons des inquiétudes du médecin. Tu hochais la tête lorsqu’elle t’indiqua qu’il y avait quelque chose que tu devais savoir. Et vous preniez la route vers le café le plus proche de l’hôpital. Le trajet se fit dans le silence le plus total, même si tu avais un milliard de questions qui tournaient dans ta tête. Vous vous posiez à une table et vous commandiez tous les deux un café. T’en avais surement besoin, parce que t’avais ingurgité un peut trop d’alcool avant de retrouver l’ancienne policière. Tahlia se lança dans ses explications alors que tu portais la tasse fumante à tes lèvres. Tes yeux s’écarquillèrent et tu ne savais pas quoi répondre. « Quoi ? Mais… pourquoi t’as pris ces merdes ? » demandas-tu en posant la tasse sur la table. Tu n’arrivais pas à croire que la jeune femme soit devenu addict aux drogues. Même si t’avais rien à dire, vu que tu avais replongé dans l’alcool ces derniers temps et que tu ne voulais pas vraiment sortir la tête de l’eau. « Whoa, je… je comprends pas ! Pourquoi tu m’en as pas parlé avant ? Je peux t’aider à arrêter tout ça » dis-tu en posant une main sur la sienne. Même s’il y avait eu cette rupture, tu remuerais ciel et terre pour elle, et tu espérais qu’elle soit au courant de ça. Tu donnerais toute ta vie pour la jeune Wates, no matter what. « Je… j’me suis remis à boire. Mais… j’suis prêt à surmonter ça, si tu arrêtes de prendre quoi que ce soit » proposas-tu à la jeune femme.

__________________________

Les étoiles sont éclairées pour que chacun puisse un jour retrouver la sienne. (le petit prince ; st exupéry)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t16858-thebritishguy-s-snap
Tahlia Wates
Tahlia Wates
messages : 17253
ici depuis : 14/03/2016
crédits : Ju/Unbreakable ♥ (avatars) / Feu follet (sign)
comptes : Le bel italien, Livio.
statut : Il te fait perdre pied, la tête et les pédales. (ciàlia)
grand kangou
MessageSujet: Re: I built a home for you, for me. (Carlia)   I built a home for you, for me. (Carlia) EmptySam 11 Jan 2020 - 14:45

Le sourire de Carter suffisait à rendre Tahlia heureuse. Heureuse que ce bébé ait un père comme lui, même s'il devait nager dans l'inconnu et dans les doutes, tout comme elle. La brune avait souvent dit, sur le ton de la plaisanterie qui cachait une certaine vérité, qu'elle ferait un bébé toute seule, un jour ou l'autre. Savoir aujourd'hui qu'elle était enceinte, et enceinte de Carter par-dessus tout, était une émotion incomparable. Ce bébé avait été conçu avec amour. Et même si aujourd'hui, il y avait cette rupture qui les éloignait, elle savait que de son côté, il y aura toujours une flamme pour celui qui devenait aujourd'hui le père de sa fille. Seulement, la douceur du moment prit fin avec les mots du médecin et la distance de Carter, avec cette vérité qui rattrapa Tahlia : elle était une pauvre accro à la drogue et elle n'était plus avec l'homme qu'elle avait tant aimé. L'atterrissage avait été aussi rapide que douloureux. C'était l'heure des explications... une nouvelle fois. S'installant au premier café qu'ils trouvèrent et après avoir reçu ces cafés réconfortants, Tahlia se lança dans les explications. Elle n'avait pas le droit de lui cacher quoique ce soit, puisque le petit être qui vivait désormais en elle était aussi une partie de Carter. Il devait savoir. Tout savoir... même si les mots ne sortirent pas aussi facilement. Elle n'arrivait pas à parler de drogues, de cocaïne ou d'ecstasy. Elle n'arrivait pas à dire qu'elle en prenait souvent, régulièrement. Mais il n'était pas dupe. Il avait tout compris et sa question déstabilisa totalement Tahlia. Pourquoi ? Pourquoi prenait-elle cela ? La raison en était encore plus honteuse, plus révélatrice du mal-être dans lequel elle plongeait. "Parce que ça me donne l'impression d'être... d'être heureuse." Elle n'était pas accro à la cocaïne, Tahlia, elle était accro à cette sensation de bonheur, d'euphorie, de joie intense qu'elle cherchait à tout prix, même quand la descente était un enfer. Pendant presque un an, elle avait connu le bonheur à l'état pur avec Carter. Puis, elle avait tout perdu, se retrouvant orpheline de ce sentiment qui lui permettait de braver tous les obstacles. Elle avait trouvé son réconfort dans cette merde, au détriment de sa santé et de sa vie sociale. Elle ne demandait pas à ce qu'on la comprenne, parce qu'il n'y avait rien de compréhensible, de logique dans ses actes. Mais quand Carter lui demanda pourquoi elle ne lui avait rien dit, posant sa main sur la sienne alors qu'il lui affirmait qu'il pourrait l'aider, la brune sentit son coeur se serrer. Elle savait qu'il était l'un de ceux pour qui elle redresserait la tête, pour qui elle se battrait. Mais elle n'avait pas le droit de lui dire. Il ne lui devait rien. Et Tahlia était persuadée d'être un fléau pour lui. "Pourquoi je te l'aurais dit, Carter ? Je t'ai déjà fait assez de mal, je crois. Je n'étais pas en droit de débarquer de nouveau dans ta vie et de t'empêcher d'avancer." Pourtant, elle l'avait fait, aujourd'hui. Elle était de nouveau entrée avec fracas dans sa vie. Grâce à ce bébé. Grâce à ce bébé qui, peut-être, ne sauverait pas que Tahlia. Quand Carter reprit la parole, il fit à son tour une confidence. Une confidence inattendue et douloureuse. Il avait recommencé à boire. La brune garda son regard sur lui, surprise : "Mais... mais pourquoi ? Tout allait mieux de jour en jour..." Elle l'avait vu au plus bas. Il avait réussi à sortir la tête hors de l'eau. Elle savait que le combat n'était pas définitivement gagné, mais elle avait cru en lui. Et elle croyait toujours en lui. La jeune femme garda son regard sur lui, un regard empreint d'amour et de douceur. Il n'y avait pas le moindre jugement, le moindre reproche dans ces yeux verts qui le scrutaient. Il était comme elle, tout simplement. Une âme blessée. Une âme paumée. Et les paumés attiraient les paumés, disait-on. Un problème subsistait toutefois : quelle famille allaient-ils donner à leur enfant ? Fille d'une droguée et d'un alcoolique, séparés de surcroît... ce n'était pas le plus beau portrait possible. Mais une nouvelle fois, ce fut le britannique qui apporta la solution. Il arrêterait l'alcool si elle arrêtait la drogue. Elle resta muette quelques secondes avant de répondre : "Ça ne sera pas facile, mais si c'est pour toi et pour elle, ça sera réalisable." Il avait les mots qu'il fallait. S'il fallait se battre pour ce bébé et s'il fallait se battre pour que Carter parvienne à vaincre ses démons, Tahlia serait capable du meilleur. C'était au travers de l'autre qu'elle s'accomplissait, qu'elle devenait meilleure. Elle murmura ensuite : "Marché conclu ?" Elle tendit même sa main, léger sourire sur les lèvres pour conclure le pacte.

__________________________

On m'avait dit "tu vas voir, l'amour c'est un grand feu". Ça crépite, ça illumine, ça brille, ça réchauffe, ça pique les yeux. Ça s'allume d'un coup.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t18030-tahlia_wts-instagram
Carter Hamilton
Carter Hamilton
messages : 2236
ici depuis : 26/07/2017
crédits : cosmic light (avatar), sial (sign)
comptes : allen, alexander, sasha, fede, milo, riley & theo.
statut : père célibataire, encore amoureux
grand kangou
MessageSujet: Re: I built a home for you, for me. (Carlia)   I built a home for you, for me. (Carlia) EmptyLun 2 Mar 2020 - 1:47

Ce bébé avec Tahlia était comme un renouveau, un moyen de te prendre en main et de tout faire pour donner le meilleur de toi-même. Et il arrivait pile au bon moment. Cet enfant te permettrait d’arrêter de faire ces choses qui sont si néfastes pour toi, à commencer par l’alcool. Tu bois à foison, à en perdre raison, mais avec un enfant en charge, tu ne pourras plus te permettre ces excès. Et peut-être qu’il améliorera tes relations avec la mère elle-même ? L’australienne se lança dans les explications, pourquoi le médecin l’avait mise en garde et tu t’étais brusqué d’un coup. En réalité, si tu avais sur-réagis c’est parce que tu ne t’étais douté de rien et tu t’en voulais énormément. « T’as pas besoin de ça pour être heureuse… » marmonnas-tu. Mais tu comprenais totalement sa situation. L’alcool te faisait oublier tes soucis et sans eux tu étais nettement plus heureux. C’était cette sensation de légèreté et de bonheur qui te faisait continuer à consommer des spiritueux. Tu essayais quand même de balayer tes problèmes de côté, pour lui faire comprendre que quoi qu’il arrive, tu serais toujours là pour elle. Séparer ou ensemble, d’ailleurs. Et tu ne la laisserais pas continuer à prendre ses merdes. Alors tu posas cette main douce sur la sienne, comme pour le lui prouver avec des gestes. A sa réponse, tu soufflas. « Mais tu ne m’empêches pas d’avancer. Si tu as un problème, je veux être là pour toi, pour t’aider à le résoudre. La vie ne peut pas être tout le temps rose et belle, et il faut se serrer les coudes pour aller mieux » finis-tu par dire après un long moment de silence. Un sourire se dessina légèrement sur tes lèvres, mais il s’estompa assez rapidement. Tu lui confiais à ton tour tes vices. Et elle s’étonnait d’ailleurs de ce qu’il se passait. « L’alcool me permet d’oublier mes problèmes… je pense que tu vois ce que je veux dire par là » dis-tu en baissant les yeux, légèrement honteux. Les problèmes que tu avais été essentiellement en cause avec Tahlia, et avec cette rupture, tu avais littéralement péter les plombs. Ce bonheur auquel tu t’étais accroché pendant ces quelques mois avec elle avait disparu, et tu ramassais ta peine chaque jour depuis. C’était un déchirement, mais tu avais fais le choix, en partie, de finir cette relation. La jeune femme te proposa un deal. Vous arrêtiez tous les deux de faire des conneries, pour l’un comme pour l’autre et aussi pour votre fille qui attendait sagement de pointer le bout de son nez. « Deal ! » dis-tu avec un sourire qui vint se nicher sur le bord de tes lèvres. Tu serais sa main en guise de marché et tu ris légèrement. C’était agréable de voir qu’au final, vous n’avez rien perdu de votre complicité. Et t’en avais bien besoin.

__________________________

Les étoiles sont éclairées pour que chacun puisse un jour retrouver la sienne. (le petit prince ; st exupéry)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t16858-thebritishguy-s-snap
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I built a home for you, for me. (Carlia)   I built a home for you, for me. (Carlia) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I built a home for you, for me. (Carlia)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: stories have been told-
Sauter vers: