AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 be like snow, beautiful but cold ▽ sacha

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Effy Shepperfield
Effy Shepperfield

Feuille de personnage
» anecdotes: british dans le sang ◦ vend son corps pour se payer sa came ◦ la clope, la vodka et l’ecstasy sont ses meilleurs amis depuis longtemps ◦ dépressive et tend à l'autodestruction ◦ son vrai nom c'est Elizabeth, mais personne ne l'appelle comme ça ◦ photogénique ◦ régulièrement sujette à de violentes crises d’angoisse ◦ tentative de suicide foirée à 18 ans ◦ fuit l'attachement ◦ phobie de l'infini ◦ porte des tonnes de bracelets pour cacher ses cicatrices ◦ enfoncée dans les drogues, toute sa paie y passe ◦ faire des collages l'apaise ◦ aime vivre dans la pénombre ◦ style vestimentaire très varié, selon son mood du moment ◦ black is the new black, elle se maquille toujours beaucoup les yeux ◦ allergique au sport ◦ toujours en retard ◦ elle mange très peu et ne prend jamais un gramme, métabolisme rapide ◦ tout ce qu’elle inflige à son corps lui apporte une certaine satisfaction malsaine, y compris l’abandonner à des inconnus
messages : 1437
ici depuis : 18/02/2019
crédits : gemini (a), astra (s).
comptes : charlie & azriel & viktor & eve & saoirse.
statut : she's got so much love in her heart, but the thought of letting it out, showing her cards, scares her to death. (milo)
adm f
MessageSujet: be like snow, beautiful but cold ▽ sacha   be like snow, beautiful but cold ▽ sacha EmptyMer 11 Déc 2019 - 2:33

be like snow, beautiful but cold
Eff' traînait dans son appartement miteux, envoyant un coup de pied mou dans un cadavre de bouteille de vodka qui gisait au sol. Habillée d'un simple t-shirt ample qui lui arrivait juste en-dessous des fesses, en semi-pyjama, ses jambes nues démontrant toute leur maigreur, la jeune fille faisait des aller-retours inutiles dans la pièce que constituait le salon et la cuisine, d'un pas dépité, déchu de toute conviction. La brunette était restée enfermée ici toute la journée, après son service qui avait terminé à six heures du matin. Après quelques membres virils dont elle se souvenait déjà à peine. Après un joint bien chargé, l'anglaise s'était endormie dans le canapé, et s'était réveillée en milieu d'après-midi. Depuis, elle passait le temps à coup de gorgées de vodka et d'un peu de coke. Tuant la journée dont elle ne savait que faire. Jusqu'au message de Sacha, où elle l'avait autorisé à passer ici. Au final, elle en avait rien à foutre. Elle ne comprenait pas le sens de ces messages, de cette main tendue ou peu importe ce que c'était, de ces changements d'attitude soudain. S'il était avec sa rousse, tant mieux pour lui, en attendant, il ne lui était plus d'aucune utilité. Elle avait déjà coupé contact avec Milo, qui représentait un million de fois plus pour elle que le russe. Alors un de plus, un de moins. Il n'était certainement pas le premier à l'abandonner au bord de la route, et elle s'en tirait très bien toute seule en suivant son propre chemin à travers la forêt. Besoin de personne et surtout pas de leur fausse inquiétude de merde. Effy s'affala dans le canapé, cessant enfin de flâner sans but dans l'appart', et ralluma son joint, son regard perdu dans le vague. Le son de quelqu'un frappant à la porte ne la sortit même pas de sa torpeur, ne provoquant pas même un sursaut. « C'est ouvert. » lança-t-elle d'une voix indifférente, sans broncher, le regard fixé sur le vélux qui laissait filtrer un mince trait de lumière ensoleillée.

__________________________


you have to find something worth fighting for.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t16970-madkitten-effy-s-instagram
Sacha Kheinov
Sacha Kheinov

Feuille de personnage
» anecdotes: La rage au bord des lèvres. Les cris qui en sortent ne sont que des poussées de jouissance, de colère, d'agonie aussi. Gare à ceux qui espèrent voir de la joie sur son visage. Reflet d'une âme diabolique, l'homme ne pense qu'à lui, égoïste. Plaisir intense ne peut être que plaisir solitaire, veut-il croire. Comportement endossé pour protéger son âme et son passé. Main féminine caressant avec douceur son occiput, le tatoué ne vit que pour la chair humaine. Les contacts charnels sont des puits de vie interminables. Pourquoi le sexe serait-il un tabou ? Et tandis que vous admirez, la vipère vous a déjà ensorcelé. Les simagrées sont les seuls sorts prononcés par son chant.
messages : 4524
ici depuis : 18/01/2019
crédits : chataigna (av), blue walrus (s), dandelion (gifs s), rooox ♡ (csp), andy black (lyrics s)
comptes : Gretchen & Judas & Ethan & Amaranth & Owen.
statut : elle est reine de son cœur. (brookcha)
grand kangou
MessageSujet: Re: be like snow, beautiful but cold ▽ sacha   be like snow, beautiful but cold ▽ sacha EmptyMer 11 Déc 2019 - 13:25

  be like snow, beautiful but cold
Un connard. Voilà ce pour quoi il passe, voilà qui il est devenu en l’espace de quelques heures aux yeux de Brooke. Commentaire qui l’a heurté en plein coeur, et il se demande pourquoi. C’était juste une histoire d’enfant, au départ. Pas de volonté d’être blessant, il comprenait d’ailleurs les raisons qui la poussaient à refuser d’enfanter, mais c’est vite parti trois loin, jusqu’à ce que leurs caractères explosent et rasent toute leur relation sur son passage. Bon dieu qu’il aurait eu envie de se foutre en l’air, s’il était certain qu’il n’y avait plus d’espoir. Avec sa moto, au bord des falaises, ça aurait été facile, et pourtant, son instinct l’effraie suffisamment pour qu’il ne tente pas. Depuis qu’il prend régulièrement ses médicaments, et qu’il a arrêté l’alcool, son coeur ne lui obéit plus comme avant. Des folies réalisées sur un coup de tête, il en a des milliers depuis ce jour où il a failli sauter de cette falaise, exactement comme maintenant. Et de colère, il a envie de se venger, mais pas sur elle, plutôt sur lui-même. Brooke n’a rien fait, ça a toujours été de sa faute à lui, et il craignait son retour à la caravane. Alors, dans cet élan d’adrénaline qui n’est pas le sien, il envoie un seul et unique sms, qui pourrait le mener à sa perte. Des mois de silence, et il fait resurgir l’inquiétude de leur relation. Effy. Son regard bleu indéchiffrable et sa chevelure noire unique, couleur qui ne va qu’à elle et pas aux autres. Il aurait dû lui foutre la paix et faire demi-tour avant que son coeur ne saigne, mais non, têtu comme il est, il veut la voir. Elle accepte, et il remonte sur son bolide après avoir consommé une énième clope, il accélère, laisse le vent heurter son casque et ses cuisses, jusqu’au domicile présumé. Il laisse sa deuxième femme sur les parkings, et commence à gravir les marches qui le séparent de la porte d’entrée. Il hésite, parce que putain, si Brooke l’apprend, il est mort, il a plus aucune chance. Mais Brooke lui fait la gueule, et il sent qu’il est pas prêt de rentrer. Il tâte alors la poche de son jean jusqu’à caresser le manche de cette précieuse lame à pivoines, se dit qu’il aurait mieux fait d’aller se paumer en forêt pour massacrer un pauvre arbre qui n’avait rien demandé. En colère, il n’était bon à rien, et Effy serait sûrement effrayée du comportement qu’il pourrait arborer. Alors, après un soupir et une multitude de pensées sur le sujet, il frappe à la porte jusqu’à ce qu’elle lui dise d’entrer. Casque sous le bras, il passe la porte, l’air morne, puis referme derrière lui. A peine entré, toutes les odeurs lui viennent aux narines, entre effluves de clope, de joint, et même d’alcool. Il dit rien, il s’en fout qu’elle vive dans un taudis, c’est son choix. Et quand il a enfin les couilles, il lève la tête vers lui, pas fier d’être arrivé là aujourd’hui. Sans aucune raison en plus. Il s’était barré après avoir baisé, la dernière fois, sans même un mot, comme le connard qu’il et qu’il restera. « Salut. »  Sa voix est faible, incertaine. Il pose son casque sur la table, s’approche à pas lents, son regard se portant sur l’appartement qu’il découvre pour la première fois. C’est sombre, presque glauque, mais ça lui va, il a pas besoin qu’on l’inonde de projecteurs pour une fois. « Je peux m’asseoir ? »  Simple formalité, il le fait quand même, prenant la place libre à côté d’elle sur le canapé. Il ne ressemble en rien au Sacha qu’elle avait vu des mois auparavant, vif, presque agressif, qui en aurait sûrement profité pour jeter un oeil à ses jambes nues avant de se jeter sur elle. Là, il est juste amorphe, il fixe devant lui, presque nerveux. « Comment tu te sens ? » C’est tout ce qu’il trouve à dire, alors que son regard bleu vient la sonder. Il fait pitié.

Codage par Libella sur Graphiorum

__________________________

know One
Now it's clear they live without me
I'm not sure the stars align
They just fear that it's not easy
The stage is empty all the time

(c) blue walrus.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.pinterest.fr/XynaXic/oc-nothing-in-the-cage-of-my-ri https://www.aa-retro.com/t16298-russianightmare
Effy Shepperfield
Effy Shepperfield

Feuille de personnage
» anecdotes: british dans le sang ◦ vend son corps pour se payer sa came ◦ la clope, la vodka et l’ecstasy sont ses meilleurs amis depuis longtemps ◦ dépressive et tend à l'autodestruction ◦ son vrai nom c'est Elizabeth, mais personne ne l'appelle comme ça ◦ photogénique ◦ régulièrement sujette à de violentes crises d’angoisse ◦ tentative de suicide foirée à 18 ans ◦ fuit l'attachement ◦ phobie de l'infini ◦ porte des tonnes de bracelets pour cacher ses cicatrices ◦ enfoncée dans les drogues, toute sa paie y passe ◦ faire des collages l'apaise ◦ aime vivre dans la pénombre ◦ style vestimentaire très varié, selon son mood du moment ◦ black is the new black, elle se maquille toujours beaucoup les yeux ◦ allergique au sport ◦ toujours en retard ◦ elle mange très peu et ne prend jamais un gramme, métabolisme rapide ◦ tout ce qu’elle inflige à son corps lui apporte une certaine satisfaction malsaine, y compris l’abandonner à des inconnus
messages : 1437
ici depuis : 18/02/2019
crédits : gemini (a), astra (s).
comptes : charlie & azriel & viktor & eve & saoirse.
statut : she's got so much love in her heart, but the thought of letting it out, showing her cards, scares her to death. (milo)
adm f
MessageSujet: Re: be like snow, beautiful but cold ▽ sacha   be like snow, beautiful but cold ▽ sacha EmptyLun 23 Déc 2019 - 18:17


Effy n'aurait sans doute même pas pris la peine de tourner la tête quand l'homme était entré dans l'appartement sombre, si ce n'était pour ce ton qu'elle ne lui connaissait pas. Hésitant. Préoccupé. Ce fut donc la surprise qui fit qu'elle braqua son regard bleu sur Sacha, le pénétrant de ses iris perçants. Elle ne répondit pas, le suivant juste du regard tandis qu'il déposait son casque sur la table basse, parsemée de taches diverses et de restes de tabac, ainsi que de paxons vide. Elle hocha la tête presque imperceptiblement quand il lui demanda s'il pouvait s'asseoir, alors qu'il enclenchait déjà le mouvement, venant se poser sur le canapé. Elle le sondait du regard, incertaine. Un peu surprise aussi, sans doute. Pour une fois, son je-m'en-foutisme royal avait quitté le visage de l'anglaise. Sans doute parce qu'il avait aussi quitté celui de Sacha. Le russe soutint son regard, et Effy plissa les yeux. « Pas assez vivante. » rétorqua la jeune femme sur un ton plat, parfaitement calme, comme une triste mais honnête constatation de son état. Détachée, indifférente. Son état ne l'intéressait plus depuis longtemps. Elle avait cessé de l'analyser. Parfois elle allait mieux, prenait un regain d'énergie. Ça pouvait arriver. Au final, ça changeait rien. Vivre avec le sourire ou en tirant la gueule, qu'est-ce que ça pouvait bien foutre. Tant qu'elle avait ses pilules et sa gnôle à disposition. C'était ce qui importait. Y avait pas vraiment d'autres raisons de se lever du lit, alors pourquoi s'en faire ? « T'as pas envie d'aller faire de la merde ? » demanda le brunette de but en blanc, avec le plus grand sérieux et la même désinvolture qu'auparavant. Elle tira longuement sur son joint, son regard iceberg toujours vrillé sur Sacha, l'air cependant patient, lui laissait tout son temps pour répondre. Comme si elle venait de lui demander ce qu'il avait bouffé la veille.

__________________________


you have to find something worth fighting for.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t16970-madkitten-effy-s-instagram
Sacha Kheinov
Sacha Kheinov

Feuille de personnage
» anecdotes: La rage au bord des lèvres. Les cris qui en sortent ne sont que des poussées de jouissance, de colère, d'agonie aussi. Gare à ceux qui espèrent voir de la joie sur son visage. Reflet d'une âme diabolique, l'homme ne pense qu'à lui, égoïste. Plaisir intense ne peut être que plaisir solitaire, veut-il croire. Comportement endossé pour protéger son âme et son passé. Main féminine caressant avec douceur son occiput, le tatoué ne vit que pour la chair humaine. Les contacts charnels sont des puits de vie interminables. Pourquoi le sexe serait-il un tabou ? Et tandis que vous admirez, la vipère vous a déjà ensorcelé. Les simagrées sont les seuls sorts prononcés par son chant.
messages : 4524
ici depuis : 18/01/2019
crédits : chataigna (av), blue walrus (s), dandelion (gifs s), rooox ♡ (csp), andy black (lyrics s)
comptes : Gretchen & Judas & Ethan & Amaranth & Owen.
statut : elle est reine de son cœur. (brookcha)
grand kangou
MessageSujet: Re: be like snow, beautiful but cold ▽ sacha   be like snow, beautiful but cold ▽ sacha EmptySam 4 Jan 2020 - 14:58

  be like snow, beautiful but cold
Ça leur faisait au moins un point commun, de pas se sentir vivants aujourd'hui. Comme deux fantômes, ils errent, ils attendent que le temps passe, mais qu'attendent-ils, au juste ? Si c'est la mort, plutôt que de l'attendre gentiment, y'a toujours moyen de la faire venir à soi. Seulement, Sacha il a encore l'espoir que tout puisse s'arranger, l'espoir qu'un jour, Brooke lui reviendra et enfin il pourra respirer. Mort de l'intérieur, le regard gris, il a envie que tout redevienne comme avant. Sauf qu'il le sait, c'est plus le cas, c'est foutu. « Pareil. » C'est ce qu'il répond à son propos, de toute façon, elle a bien du le voir à sa gueule qu'il manquait de vie. Il aurait voulu ressentir au moins un peu de colère, tenter de raviver cet adrénaline qui lui habite souvent les veines, sauf qu'il a même plus la force de la provoquer. Il est vidé d'énergie et de force, vidé de son essence même. Pinçant les lèvres, il tourna la tête vers Effy à sa question. Il sait pas pourquoi, mais ça le fait sourire, cette proposition. Putain, oui, il a envie d'en faire, de la merde. D'aller tabasser des mecs sans raison, d'hurler sur tous les toits tout ce qu'il pense à qui veut l'entendre, se bourrer la gueule jusqu'à en perdre toute notion de la réalité. Il a envie de revenir à cette époque où il n'était qu'un gamin qui agissait sans réfléchir, qui foutait la merde partout où il passait avant de s'enfuir en courant pour éviter de se faire prendre par les flics. Et au fond de lui, y'a cette partie de lui qui a bien envie de se taper toutes les nanas qui passent pour se venger stupidement de s'être fait jeté par Brooke, mais ça, ça reste une idée qu'il refoule car putain, quel con, il l'aime trop pour faire ça, même si techniquement ils sont plus ensemble.  « Ouais, j'ai envie de faire de la merde. J'crois que c'est pour ça que j'suis là. »  Quitte à prendre des risques, quitte à frôler la mort, au moins ça lui rappellera qu'il est encore un peu vivant.  « Qu'est-ce que t'as en tête ? » Il demande, alors que cette lueur de malice brille dans ses yeux, enfin quelque chose qui l'illumine un peu. Il veut savoir, il est curieux, c'est son âme d'ado, son âme de con qui s'est d'un coup réveillée, même si les traits de son visage continuent à rester un peu tendus. Peu importe ce qu'elle lui proposera, il est certain que ce sera toujours mieux que de rester là à attendre qu'il se passe quelconque miracle. 

Codage par Libella sur Graphiorum

__________________________

know One
Now it's clear they live without me
I'm not sure the stars align
They just fear that it's not easy
The stage is empty all the time

(c) blue walrus.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.pinterest.fr/XynaXic/oc-nothing-in-the-cage-of-my-ri https://www.aa-retro.com/t16298-russianightmare
Effy Shepperfield
Effy Shepperfield

Feuille de personnage
» anecdotes: british dans le sang ◦ vend son corps pour se payer sa came ◦ la clope, la vodka et l’ecstasy sont ses meilleurs amis depuis longtemps ◦ dépressive et tend à l'autodestruction ◦ son vrai nom c'est Elizabeth, mais personne ne l'appelle comme ça ◦ photogénique ◦ régulièrement sujette à de violentes crises d’angoisse ◦ tentative de suicide foirée à 18 ans ◦ fuit l'attachement ◦ phobie de l'infini ◦ porte des tonnes de bracelets pour cacher ses cicatrices ◦ enfoncée dans les drogues, toute sa paie y passe ◦ faire des collages l'apaise ◦ aime vivre dans la pénombre ◦ style vestimentaire très varié, selon son mood du moment ◦ black is the new black, elle se maquille toujours beaucoup les yeux ◦ allergique au sport ◦ toujours en retard ◦ elle mange très peu et ne prend jamais un gramme, métabolisme rapide ◦ tout ce qu’elle inflige à son corps lui apporte une certaine satisfaction malsaine, y compris l’abandonner à des inconnus
messages : 1437
ici depuis : 18/02/2019
crédits : gemini (a), astra (s).
comptes : charlie & azriel & viktor & eve & saoirse.
statut : she's got so much love in her heart, but the thought of letting it out, showing her cards, scares her to death. (milo)
adm f
MessageSujet: Re: be like snow, beautiful but cold ▽ sacha   be like snow, beautiful but cold ▽ sacha EmptySam 25 Jan 2020 - 19:57


À nouveau, manque de réaction devant la réponse de Sacha. Mais elle avait parfaitement entendu ce qu’il avait dit et elle avait bien assimilé l’information. Il fallait croire qu’ils étaient tous les deux dans le même état émotionnel, donc. État existentiel, même. L’anglaise conserva un instant son attitude totalement amorphe, avant que tout à coup, elle ne semble s’éveiller brusquement, comme sortant d’un rêve en sursaut. Proposant d’aller faire de la merde. N’importe quoi. Un truc con. Un truc grave. Un truc vivifiant. Jouissif. Illégal, sans doute. Cette fois, un sourire fendit enfin son visage à la teinte grisâtre et aux traits tirés. La réponse du russe lui plaisait. Sans doute qu’elle pouvait encore compter sur lui, quelque part. Elle ne dit rien pendant quelques secondes, avant de tourner son regard perçant vers lui, allumé d’une lueur sauvage. Celle qu’il connaissait bien. Finalement, sa venue ici changerait peut-être les choses, ou au moins sa journée. « Détruire des trucs ? » proposa la jeune fille, arquant un sourcil. Ses traits s’étaient détendus, avaient retrouvé un semblant de vie, d’enthousiasme même. Pour quelques instants, elle redeviendrait cette adolescente pleine de vie qui proposait des plans aussi foireux qu’intenses et satisfaisants. Elle avait besoin de se sentir en vie. Effy se releva d’un coup, se levant du canapé, prenant son joint qu’elle cala entre ses lèvres avant d’aller fouiller dans la pièce, puis dans sa chambre. Ils avaient besoin d’outils, s’ils voulaient péter des trucs. Eff’ avait envie d’un truc lourd, qu’elle pourrait projeter de toutes ses forces contre tout ce qu’elle pourrait, tant que ça cassait, pliait, souffrait. Impossible de trouver un truc du style dans l’appartement. Elle prit un short noir et déchiré qui traînait au sol, l’enfila, échangent son t-shirt trop long contre un top ample qui laissait apparaître ses côtes, et retourna vers Sacha d’un pas déterminé. « On y va ? » demanda-t-elle, soudain fébrile et impatiente, tirant une bouffé de joint. Ils trouveraient bien de quoi faire dans la rue. À quel point était-ce difficile de trouver une barre en métal abandonnée dans une ville ?

__________________________


you have to find something worth fighting for.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t16970-madkitten-effy-s-instagram
Sacha Kheinov
Sacha Kheinov

Feuille de personnage
» anecdotes: La rage au bord des lèvres. Les cris qui en sortent ne sont que des poussées de jouissance, de colère, d'agonie aussi. Gare à ceux qui espèrent voir de la joie sur son visage. Reflet d'une âme diabolique, l'homme ne pense qu'à lui, égoïste. Plaisir intense ne peut être que plaisir solitaire, veut-il croire. Comportement endossé pour protéger son âme et son passé. Main féminine caressant avec douceur son occiput, le tatoué ne vit que pour la chair humaine. Les contacts charnels sont des puits de vie interminables. Pourquoi le sexe serait-il un tabou ? Et tandis que vous admirez, la vipère vous a déjà ensorcelé. Les simagrées sont les seuls sorts prononcés par son chant.
messages : 4524
ici depuis : 18/01/2019
crédits : chataigna (av), blue walrus (s), dandelion (gifs s), rooox ♡ (csp), andy black (lyrics s)
comptes : Gretchen & Judas & Ethan & Amaranth & Owen.
statut : elle est reine de son cœur. (brookcha)
grand kangou
MessageSujet: Re: be like snow, beautiful but cold ▽ sacha   be like snow, beautiful but cold ▽ sacha EmptyDim 2 Fév 2020 - 11:02

  be like snow, beautiful but cold
Il en éprouvait de la jouissance rien que d'y penser. Casser des choses, laisser exploser sa rage, voir voler en mille morceaux des parcelles de vie des autres, c'était out ce dont il avait véritablement besoin en l'instant présent. Il avait envie que des éclats de verre volent dans tous les sens, qu'ils se plantent dans la terre ou dans sa chair, qu'ils lui donnent une idée de ce à quoi il était voué : la mort, certaine et douloureuse. Ses yeux brillaient déjà d'un éclat lumineux, ravivés à sa simple imagination. « Détruire tout ce qu'on trouve, foutre le monde en l'air. » Ses lèvres s'étirèrent jusqu'à dévoiler ses dents, lui donnant un air presque effrayant pour tous ceux qui n'y étaient pas habitués. Son regard bleu et froid se posait sur Effy dont les pas semblaient soudain emplir de leur bruit la pièce entière. La détermination était telle qu'il ne put s'empêcher de se lever à son tour, sa main se caler dans les poches de sa veste en cuir, ses doigts se calant sur le manche d'un couteau plié, celui qu'il promène toujours avec lui par précaution, de peur de se faire abuser à nouveau et d'avoir besoin de se défendre si son père tournait à l'angle de la rue pour venir à sa rencontre. Le froid de la lame, il pouvait le sentir, et ça réveillait en lui cet instinct pendant trop longtemps enfoui. Il en avait cassé, des choses avec ses couteaux. Au départ, seulement des fruits, qu'il visait et qu'il explosait par la simple force de son poignet. C'était jouissif, plaisant, la meilleure sensation du monde après celle que pouvait lui faire ressentir un corps humain quand il se noyait dans l'alcool puis dans le sexe. « On y va. » lance-t-il en écho à ses paroles, se dirigeant d'ores-et-déjà vers la porte d'entrée, ne sachant pas vraiment où ils allaient se diriger une fois à l'extérieur. Il s'en foutait, il avait juste envie qu'on leur foute la paix et qu'on les laisse tranquille. Pas évident, car marchant côte à côte, ils ressemblaient à deux âmes dépressives, sombres, qui ne laissaient personne indifférent. « T'as envie de commencer par quoi ? » Il regardait autour, l'esprit échauffé, tentant de repérer tout ce qu'il pouvait être victime de leur souffrance mutuelle. Des poubelles, des boîtes aux lettres, des déchets sur le bord de la route. Non, ce n'était pas asse. « Faut qu'on trouve une vieille bagnole. Qu'on pète les vitres, les rétros, qu'on en défonce la carcasse. » L'idée est venue comme ça, en voyant les voitures qui passent au bord de la route. Même si la bagnole à détruire était neuve, ça lui irait. Il lui fallait juste une putain de bagnole, oui, c'était l'objet parfait, ça lui semblait être désormais une évidence.

Codage par Libella sur Graphiorum

__________________________

know One
Now it's clear they live without me
I'm not sure the stars align
They just fear that it's not easy
The stage is empty all the time

(c) blue walrus.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.pinterest.fr/XynaXic/oc-nothing-in-the-cage-of-my-ri https://www.aa-retro.com/t16298-russianightmare
Effy Shepperfield
Effy Shepperfield

Feuille de personnage
» anecdotes: british dans le sang ◦ vend son corps pour se payer sa came ◦ la clope, la vodka et l’ecstasy sont ses meilleurs amis depuis longtemps ◦ dépressive et tend à l'autodestruction ◦ son vrai nom c'est Elizabeth, mais personne ne l'appelle comme ça ◦ photogénique ◦ régulièrement sujette à de violentes crises d’angoisse ◦ tentative de suicide foirée à 18 ans ◦ fuit l'attachement ◦ phobie de l'infini ◦ porte des tonnes de bracelets pour cacher ses cicatrices ◦ enfoncée dans les drogues, toute sa paie y passe ◦ faire des collages l'apaise ◦ aime vivre dans la pénombre ◦ style vestimentaire très varié, selon son mood du moment ◦ black is the new black, elle se maquille toujours beaucoup les yeux ◦ allergique au sport ◦ toujours en retard ◦ elle mange très peu et ne prend jamais un gramme, métabolisme rapide ◦ tout ce qu’elle inflige à son corps lui apporte une certaine satisfaction malsaine, y compris l’abandonner à des inconnus
messages : 1437
ici depuis : 18/02/2019
crédits : gemini (a), astra (s).
comptes : charlie & azriel & viktor & eve & saoirse.
statut : she's got so much love in her heart, but the thought of letting it out, showing her cards, scares her to death. (milo)
adm f
MessageSujet: Re: be like snow, beautiful but cold ▽ sacha   be like snow, beautiful but cold ▽ sacha EmptyMar 17 Mar 2020 - 0:04

L’enthousiasme du brun à l’égard de son idée parvint à raviver la flamme qui faisait brûler l’âme d’Effy. Ni une ni deux, elle s’était soudainement activée, retrouvant comme une bouffée de vie, d’un coup de baguette magique. Sauf que Sacha, c’était pas Marraine la bonne fée, et elle était pas Cendrillon. C’était pas pour aller au bal dans une citrouille enchantée qu’ils se décidaient à se bouger le cul. Une fois habillée, non pas en princesse en robe de bal mais bien en adolescente peu fréquentable, l’anglaise emboîta le pas à Sacha, qui était tout aussi prêt qu’elle à partir faire une connerie, n’importe laquelle, pour se sentir un peu en vie. L’excitation provoquée par cette virée imprévue était telle que la jeune femme sautillait presque dans la rue, ses boucles indisciplinées dansant dans la brise, aux côtés de la silhouette mince du russe. Effy n’avait pas de destination en tête, elle allait où le vent la guidait, aux côtés de son partner in crime du jour. Deux ombres prêtent à s’abattre. À bien des égards, leurs âmes se ressemblaient, s’entremêlaient dans leurs tourments respectifs. Ils n’étaient pas de ceux qui prêtaient une épaule pour pleurer, qui discutaient des mauvais jours tel un psychologue à la con, jusqu’à vider leur sac. Non, il leur fallait une autre manière de se défouler et il n’y avait pas besoin de mots entre eux pour ça. La jeune anglaise haussa les épaules quand Sacha lui demanda par quoi commencer, scannant elle aussi les environs, les yeux plissés, à la recherche de quelque chose pouvant satisfaire leur soif de violence. Son compagnon de route suggéra quelque chose qui illumina Eff’ d’une idée, et elle hocha la tête avec un regard en coin malicieux et presque carnassier, faisant signe au garçon de la suivre. Elle connaissait l’arrière d’un parking, au détour de plusieurs rues tranquilles s’enfonçant dans les entrailles de Bowen, où ils pourraient probablement trouver leur bonheur. Le fond du parking était bordé par l’arrière de jardins mal entretenus, où traînaient généralement vieux outils rouillés, cadavres de bidons et palettes en bois qui moisissaient tranquillement. Les clôtures étaient faciles à passer, laissées à l’abandon et percées de trous, et les propriétaires ne les verraient sûrement pas passer. Effy entraîna le russe par la main, courant presque, gagnée d’une énergie nouvelle qui lui donnait des ailes. C’était un endroit peu fréquenté et ils auraient largement le temps de faire quelques dégâts avant de se faire repérer, s’ils se contentaient des quelques voitures au fond du parking. Eff’ posa un doigt sur sa bouche pour signifier le silence à Sacha, tandis qu’elle se glissait par une ouverture de la clôture, allant récupérer ce qu’elle pouvait trouver de mieux pour leur délit. Elle trouva une vieille batte en métal, et elle la brandit devant elle en posant un regard interrogateur sur Sacha, attendant un acquiescement pour savoir si ça lui convenait comme outil de travail. Quant à elle, elle dégota un sécateur rouillé qui n’était sûrement plus capable de couper des branches. Pas grave, elle venait de lui trouver une nouvelle utilité. Elle sortit du jardin en douce, tel un félin silencieux, et tendit son arme à Sacha, un immense sourire collé sur son visage, avant de se diriger vers une voiture, tenant son sécateur à deux mains, prêt à l’envoyer valser dans une vitre. Ce qu’elle fit, avec un enthousiasme et une force qu’on ne lui voyait presque plus jamais. Vivante.

__________________________


you have to find something worth fighting for.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t16970-madkitten-effy-s-instagram
Sacha Kheinov
Sacha Kheinov

Feuille de personnage
» anecdotes: La rage au bord des lèvres. Les cris qui en sortent ne sont que des poussées de jouissance, de colère, d'agonie aussi. Gare à ceux qui espèrent voir de la joie sur son visage. Reflet d'une âme diabolique, l'homme ne pense qu'à lui, égoïste. Plaisir intense ne peut être que plaisir solitaire, veut-il croire. Comportement endossé pour protéger son âme et son passé. Main féminine caressant avec douceur son occiput, le tatoué ne vit que pour la chair humaine. Les contacts charnels sont des puits de vie interminables. Pourquoi le sexe serait-il un tabou ? Et tandis que vous admirez, la vipère vous a déjà ensorcelé. Les simagrées sont les seuls sorts prononcés par son chant.
messages : 4524
ici depuis : 18/01/2019
crédits : chataigna (av), blue walrus (s), dandelion (gifs s), rooox ♡ (csp), andy black (lyrics s)
comptes : Gretchen & Judas & Ethan & Amaranth & Owen.
statut : elle est reine de son cœur. (brookcha)
grand kangou
MessageSujet: Re: be like snow, beautiful but cold ▽ sacha   be like snow, beautiful but cold ▽ sacha EmptyDim 22 Mar 2020 - 14:56

  be like snow, beautiful but cold
Effy ne lui répond pas mais ça ne le perturbe pas plus que ça. Depuis le temps, il avait fini par comprendre que c'était sa façon de fonctionner, qu'elle ne prenait pas toujours le temps de répondre et c'était très bien comme ça. Au moins, ça leur évitait des conversations inutiles. Un regard, un sourire, un geste, tout ça suffisait. Il savait à la lueur qui s'était allumée dans ses yeux qu'elle avait une idée, et ça lui plaisait. Lui aussi, il se mettait à sourire, retrouvant un instant son âme d'enfant. Alors, il se mit à la suivre à travers les rues peu fréquentées, d'un pas presque pressé, comme deux enfants fuguant pour faire la pire connerie de leur vie. Il regardait autour d'eux, Sacha, défiant quiconque croisait son regard d'approcher. C'est pas le moment. Ils ont pas besoin d'être dérangés, juste qu'on leur foute la paix, qu'ils vivent tous les deux dans leur monde, ne serait-ce que ce soir. Parce que malgré les détails qui pourraient les séparer, ils sont pareils, tous les deux. Le cœur aussi ténébreux l'un que l'autre, ravagés, l'esprit en miettes pour des raisons qui, bien qu'elles ne soient pas similaires, avaient le même effet. Curieux, il constate que les rues sont de plus en plus vides, qu'il y a des clochards et des sacs poubelles qui empestent comme la mort. Parfois, y'a quelques bruits qui sortent des fenêtres, quelques chats qui passent par là, mais tous semblent complètement aveugles à ce qu'il se passe sous leurs yeux. Et ils arrivèrent sur un parking, et le regard du russe s'illumina en observant au loin la scène de crime parfaite pour eux. Se laissant entraîner par Effy main dans la main, il presse le pas, jusqu'à ce qu'ils arrivent à cette barrière. Il hoche la tête, comprend qu'ils doivent faire le silence, et passe à sa suite à travers le grillage, non sans abîmer sa veste d'une immense déchirure dans le dos, rare preuve de leur passage ici. Une fois de l'autre côté, il reste planté là, mains dans les poches à regarder Effy s'agiter, presque surpris de la trouver autant en vie contrairement à d'habitude. Et en même temps, ça ne l'étonnait pas. Il savait que tous les deux étaient pareils, ils aimaient exprimer leurs sentiments par la violence, et quand ils ne s'infligeaient pas du mal comme ils le faisaient à l'époque, ils l'infligeaient aux autres. Il hocha la tête quand elle lui tendit une batte en métal et il l'agita entre ses mains pour en examiner le poids. Elle était assez légère, mais suffisamment robuste pour faire un maximum de dégâts. A cette idée, son visage se fendit d'un sourire que seuls les couteaux pouvaient lui arracher, et il s'approcha de la voiture qui serait victime de leur rage ce soir. Il ne frappa pas tout de suite, émerveillé par la façon dont Effy semblait se libérer de ses peines grâce à l'arme qu'elle s'était trouvée. Quelques secondes plus tard, Sacha s'approcha d'une vitre, brandissant son arme à deux mains, tentant de se focaliser sur tout ce qu'il pouvait l'énerver pour mieux frapper. Ses ex, qui semblaient avoir perçu en lui une fragilité depuis sa rupture, et qui lui envoyaient régulièrement ses gosses à garder sans qu'il ne demande rien. Il frappe la vitre, elle explose brutalement, il ignore le morceau de verre qui vient se planter dans sa cuisse. Il se décale, lève son arme. Brooke, avec qui c'est fini par qu'il a eu le malheur de parler de descendance. Il frappe, cette fois la carrosserie, provoquant un bruit plus fort que le précédent. Sa sœur qui refuse de lui laisser la garde de son neveu ne serait-ce qu'une journée. Il frappe encore plus fort. Son job, qu'il a perdu alors que c'était la seule chose qui le rendait encore vivant, avec Brooke. Et il frappe encore, poussant ce cri de rage qui lui échappe, imaginant ses poumons se déchirer sous les coups, et quand il cabosse à nouveau la carrosserie, c'est dans le passé qu'il replonge. Il se revoit, dans la cuisine de la maison familiale. Il se revoit cassant un œuf accidentellement, et son père, qui rapplique, pour l'engueuler. La minute d'après, il revoit la main velue de cette homme qui lui massacre les côtes, le visage. Il a l'impression de ressentir à nouveau cette douleur, et quand il se rend compte de la réalité, ça lui tord le cœur. Il est presque à bout de souffle, il lâche la batte, se retourne et fait un pas en arrière en titubant, plaque ses paumes contre ses cuisses alors qu'il a juste la nausée de revoir tout ça. Le bruit, puis le silence soudain, l'odeur de rouille, l'odeur d'une femme. Tout se mélange, il revoit sa mère, et là, ses mains tremblent. Elle voulait élever un fils fort et digne, mais elle n'avait eu qu'un con et lâche. « Si tu savais comme je les déteste tous. Tout ce que je veux, c'est en finir. » Ce n'est plus qu'un râle rauque qu'il laisse échapper de ses lèvres. Et il se redresse, comme il se redresse toujours, et il reprend la batte. Et là, il visualise la gueule de son père sur le capot, et il se remet à frapper, incapable de s'arrêter.

Codage par Libella sur Graphiorum

__________________________

know One
Now it's clear they live without me
I'm not sure the stars align
They just fear that it's not easy
The stage is empty all the time

(c) blue walrus.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.pinterest.fr/XynaXic/oc-nothing-in-the-cage-of-my-ri https://www.aa-retro.com/t16298-russianightmare
Effy Shepperfield
Effy Shepperfield

Feuille de personnage
» anecdotes: british dans le sang ◦ vend son corps pour se payer sa came ◦ la clope, la vodka et l’ecstasy sont ses meilleurs amis depuis longtemps ◦ dépressive et tend à l'autodestruction ◦ son vrai nom c'est Elizabeth, mais personne ne l'appelle comme ça ◦ photogénique ◦ régulièrement sujette à de violentes crises d’angoisse ◦ tentative de suicide foirée à 18 ans ◦ fuit l'attachement ◦ phobie de l'infini ◦ porte des tonnes de bracelets pour cacher ses cicatrices ◦ enfoncée dans les drogues, toute sa paie y passe ◦ faire des collages l'apaise ◦ aime vivre dans la pénombre ◦ style vestimentaire très varié, selon son mood du moment ◦ black is the new black, elle se maquille toujours beaucoup les yeux ◦ allergique au sport ◦ toujours en retard ◦ elle mange très peu et ne prend jamais un gramme, métabolisme rapide ◦ tout ce qu’elle inflige à son corps lui apporte une certaine satisfaction malsaine, y compris l’abandonner à des inconnus
messages : 1437
ici depuis : 18/02/2019
crédits : gemini (a), astra (s).
comptes : charlie & azriel & viktor & eve & saoirse.
statut : she's got so much love in her heart, but the thought of letting it out, showing her cards, scares her to death. (milo)
adm f
MessageSujet: Re: be like snow, beautiful but cold ▽ sacha   be like snow, beautiful but cold ▽ sacha EmptyLun 6 Avr 2020 - 4:36


Rien qu'à voir le sourire sur le visage du russe, qui était d'ordinaire aussi fermé et impassible que le sien, ça suffisait à faire monter l'exaltation en elle, fébrile, pressée de commencer leur délit, de lancer les hostilités, et d'en avoir rien à foutre de tout ce qu'ils pouvaient détruire autour d'eux. C'était pas ce qu'ils faisaient déjà, de toute façon ? Détruire tout ce qu'ils touchaient. Perdre tout ce qui pouvait être important. Tout ça parce qu'ils étaient déphasés, toxiques, perdus quelque part en eux-mêmes. Ils étaient devenus ces produits radioactifs, ces bombes à retardement, qui pouvaient faire des dégâts inimaginables, sans qu'ils n'aient de contrôle dessus. Alors que là. Là ils avaient le contrôle. Là ils avaient un pouvoir décisionnel, le pouvoir de s'exploser les bras à défoncer ces voitures, le pouvoir de commettre quelque chose d'interdit en toute connaissance de cause, de causer du tort avec toute leur volonté. Ce fut portée par ce sentiment de puissance qu'Effy lança le premier coup, la vitre cédant avec fracas, un fracas qui résonna délicieusement à ces tympans. Elle tourna son regard pénétrant vers Sacha, c'était à son tour, désormais. Et elle le fixait avec ce regard félin, presque carnassier, qui témoignait de son excitation, attendant de voir en lui ce qu'elle pouvait apercevoir dans son reflet. Aux côtés du brun, elle se sentait moins seule. Parce qu'il était la seule personne qui pouvait réellement comprendre qui elle était, ce qu'elle était. Qui pouvait voir à travers elle toute la noirceur et la mélancolie qui l'habitaient constamment, qui pouvait comprendre exactement de quoi il en retournait. Pour ça, ils se ressemblaient et se comprenaient sans aucun problème, sur la même longueur d'ondes. Effy avait d'autres amis, d'autres personnes proches, importantes bien que peu nombreuses, mais ce n'était pas pareil. Rares étaient ceux qui pouvaient réellement comprendre ce que c'était de vivre dans sa tête. De survivre. Sacha frappe, éclatant une vitre à son tour. Eff' porte le deuxième coup dans la portière, puis la vitre arrière, un bout de verre entaillant superficiellement sa joue, tandis que son homologue masculin se défoule lui aussi. Elle grimpe sur le toit, fléchit les genoux pour abattre le sécateur de toutes ses forces, enfonçant un peu la carrosserie, recommence, avant de se redresser lorsque le russe s'éloigne un instant. Elle fronce les sourcils en entendant ses paroles, cri de détresse et de rage jeté au monde même s'il n'a pas crié. Puis, il ne s'arrête plus, jetant tout ce qu'il a besoin de sortir sur le capot de la voiture. La jeune anglaise s'interrompt pour l'observer, plantée sur le toit, le sécateur dans une main, une expression indéchiffrable sur son visage pâle, presque gris. Elle sent les tremblements de la bagnole sous ses pieds, mais ne bronche pas. Elle laisse faire, parce qu'il en a besoin, parce que c'est ce qu'il leur faut. Qu'on les laisse faire, qu'on les laisse se faire du mal, se détruire, s'anéantir, parce que ce serait mieux pour tout le monde. Parce qu'ils se court-circuitent eux-mêmes, dans leur vie. Et même, elle aime le voir faire. Incapable de dire exactement les sentiments que ça lui procurait, mais c'était agréable, de voir toute cette colère sortir, de voir toute cette violence s'exprimer. Elle attend qu'il termine, son regard d'un bleu unique laissant transparaître toutes ces émotions, cette compassion et cette douleur mêlée à une forme de paix et de mélancolie fataliste.

__________________________


you have to find something worth fighting for.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t16970-madkitten-effy-s-instagram
Sacha Kheinov
Sacha Kheinov

Feuille de personnage
» anecdotes: La rage au bord des lèvres. Les cris qui en sortent ne sont que des poussées de jouissance, de colère, d'agonie aussi. Gare à ceux qui espèrent voir de la joie sur son visage. Reflet d'une âme diabolique, l'homme ne pense qu'à lui, égoïste. Plaisir intense ne peut être que plaisir solitaire, veut-il croire. Comportement endossé pour protéger son âme et son passé. Main féminine caressant avec douceur son occiput, le tatoué ne vit que pour la chair humaine. Les contacts charnels sont des puits de vie interminables. Pourquoi le sexe serait-il un tabou ? Et tandis que vous admirez, la vipère vous a déjà ensorcelé. Les simagrées sont les seuls sorts prononcés par son chant.
messages : 4524
ici depuis : 18/01/2019
crédits : chataigna (av), blue walrus (s), dandelion (gifs s), rooox ♡ (csp), andy black (lyrics s)
comptes : Gretchen & Judas & Ethan & Amaranth & Owen.
statut : elle est reine de son cœur. (brookcha)
grand kangou
MessageSujet: Re: be like snow, beautiful but cold ▽ sacha   be like snow, beautiful but cold ▽ sacha EmptyVen 10 Avr 2020 - 10:37

  be like snow, beautiful but cold
La colère est un sentiment de l'être humain incompris. On la voit comme une émotion soudaine, qui est nourrie parfois depuis des années, parfois dans l'instant. Quelque chose d'éphémère et qui, une fois exposée, finit par disparaître. La colère, c'est un serpent de mer, le genre de créature qui nous fait peur, que l'on ose pas approcher de peur de se faire dévorer par elle. La colère, elle se cache dans les profondeurs en attendant le bon moment pour frapper. Mais l'on oublie parfois que si elle existe, c'est pour une bonne raison. Si elle vit en nous, dans les plus profondes de nos entrailles, c'est pour que l'être humain soit muni de milles facettes. Sans la colère, la palette n'en serait que fade, inutile. Comme un monde muni d'êtres au cœur pur. C'est grâce à la négativité que la positivité peut vivre à son tour. Si Sacha ressent de la haine, de la rage, de la colère à l'instant présent, il ne voit pas cela d'un mauvais œil, bien au contraire. Il sait qu'en la laissant affluer ainsi, qu'en se laissant déborder par les émotions et par tout ce qu'il contient depuis des mois, ça ira mieux après. Ça va toujours mieux après une crise, c'est ce qu'on dit, c'est ce qu'il croit. Il n'a pas peur de montrer comme tel. La dernière personne à l'avoir vu comme ça, c'était son père, et l'histoire avait mal fini. Il n'avait récolté qu'un coquard, par chance, mais la douleur du passé s'était ravivée. Toutes ces années à encaisser les coups, à accepter de voir cette main contusionner chaque partie de son corps, jusqu'à en détruire l'essence même de son âme, ça l'avait nourri. Il n'avait pas choisi les couteaux comme métier pour un rien. Pour lui, c'était le meilleur moyen de dissuasion possible. Grâce aux lames, son père ne l'approchait plus, quoi qu'il céda une ou deux fois à la tentation, peut effrayé à l'idée que son propre fils laisse sur ses joues des marques indélébiles à cacher à jamais par de la barbe. Il en avait souffert, tellement souffert, que lorsque ce dernier avait été envoyé en prison, il avait été soulagé. Mais tout ne s'était pas arrêté là. Maintenant, il était dehors, et bien qu'il fut à des milliers de kilomètres d'ici, Sacha avait l'impression qu'il était toujours à côté de lui, à lui souffler des menaces à l'oreille. La batte contre le capot lui rappelle tout ça. Chaque bruit, c'est chaque coup qu'il a reçu, et chaque coup qu'il veut rendre. Il imagine son père comme cette voiture, qu'il viendrait battre à mort pour l'empêcher de blesser à nouveau qui que ce soit. Cette scène a beau ne durer que quelques minutes, dans sa tête, c'est comme si elle avait duré des heures. Il suffit de remarquer les veines dans son coup et sur ses mains, ses pupilles dilatées par la haine, sa mâchoire si serrée qu'on aurait peur qu'il s'en casse les dents, et ses mèches noires qui voguent contre son front aux plis multiples. Et d'un coup, après cet orage, ou devrait-on dire, cette tempête, le calme revient. Il respire bruyamment et ses mains tremblent, il s'en rend compte désormais, et il laisse tomber la batte à ses pieds en se rendant compte de la douleur qu'il a infligé à son propre corps, à son propre cœur. Et en même temps, il se sent plus détendu qu'auparavant, armé pour poursuivre sur la voix de la paix et de la réconciliation. C'est à ça aussi que sert la colère, à se sentir mieux. Rien ne sert de la contenir, il faut l'évacuer. Alors, il relève ses yeux sur la voiture, puis plonge son regard dans celui d'Effy qu'il n'avait pas vu grimper sur le toit de la voiture. Elle était si calme contrairement à lui, et il n'aurait su dire les émotions qu'il lisait dans son regard, mais ça le fit sourire, presque tristement. Elle ne le jugeait pas et ne l'avait pas empêché non plus de se défouler, parce qu'elle comprenait dans le fond ce dont il avait besoin. Sûrement avait-elle besoin des mêmes choses mais ne le montrait-elle pas. « Tu t'es blessé la joue. » fit-il remarquer, à bout de souffle, alors qu'il décide de s'asseoir sur ce qu'il reste du capot et de souffler un peu, fixant ses mains. Il avait atrocement mal au poignet, celui-là même qu'il avait cassé par mégarde, par une colère moins intense. Exploser cette vieille carcasse avait été comme s'exploser soi-même. Il posa les mains à plat sur le capot pour retenir son corps qui lui semble soudain trop grand pour lui. « Comment t'as trouvé cet endroit ? C'est pas la première fois que tu viens, je vois. » Son ton est haché, il ne reconnait même plus son propre timbre de voix. Mais il a besoin de briser le silence pour garder le contrôle. Il ne le perdra pas une deuxième fois. Il gagnera ce nouveau combat.

Codage par Libella sur Graphiorum

__________________________

know One
Now it's clear they live without me
I'm not sure the stars align
They just fear that it's not easy
The stage is empty all the time

(c) blue walrus.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.pinterest.fr/XynaXic/oc-nothing-in-the-cage-of-my-ri https://www.aa-retro.com/t16298-russianightmare
Effy Shepperfield
Effy Shepperfield

Feuille de personnage
» anecdotes: british dans le sang ◦ vend son corps pour se payer sa came ◦ la clope, la vodka et l’ecstasy sont ses meilleurs amis depuis longtemps ◦ dépressive et tend à l'autodestruction ◦ son vrai nom c'est Elizabeth, mais personne ne l'appelle comme ça ◦ photogénique ◦ régulièrement sujette à de violentes crises d’angoisse ◦ tentative de suicide foirée à 18 ans ◦ fuit l'attachement ◦ phobie de l'infini ◦ porte des tonnes de bracelets pour cacher ses cicatrices ◦ enfoncée dans les drogues, toute sa paie y passe ◦ faire des collages l'apaise ◦ aime vivre dans la pénombre ◦ style vestimentaire très varié, selon son mood du moment ◦ black is the new black, elle se maquille toujours beaucoup les yeux ◦ allergique au sport ◦ toujours en retard ◦ elle mange très peu et ne prend jamais un gramme, métabolisme rapide ◦ tout ce qu’elle inflige à son corps lui apporte une certaine satisfaction malsaine, y compris l’abandonner à des inconnus
messages : 1437
ici depuis : 18/02/2019
crédits : gemini (a), astra (s).
comptes : charlie & azriel & viktor & eve & saoirse.
statut : she's got so much love in her heart, but the thought of letting it out, showing her cards, scares her to death. (milo)
adm f
MessageSujet: Re: be like snow, beautiful but cold ▽ sacha   be like snow, beautiful but cold ▽ sacha EmptyMar 28 Avr 2020 - 2:21

C’était un effet puissant que de ressentir la colère de quelqu’un vibrer dans l’air. Ça pouvait intimider comme ça pouvait étonnamment enclencher un retour au calme, comme l’éclat d’un orage peut soudainement laisser placer à une certaine paix intérieure. Certains vivaient mal la violence qui pouvait émaner d’une personne, d’autres s’en nourrissaient. Effy faisait partie de la deuxième catégorie. La plupart du temps. Il lui arrivait de se sentir parfois comme une enfant effrayée par des éclats de voix, et de se recroqueviller sur soi en espérant disparaître, sans raison apparente, elle qui était d’habitude spectatrice de tout ce que quelqu’un pouvait s’infliger à soi ou à un autre, sans broncher. Parfois, elle redevenait une petite fille, qui avait besoin de se sentir protégée, soutenue, aimée. Mais ce n’était plus arrivé depuis longtemps. Si loin qu’elle pouvait à peine s’en souvenir. Désormais, elle n’était qu’un ange noir qui veillait sur les autres âmes blessées, se complaisant dans le regard sombre et d’un pessimisme extrême qu’elle portait sur le monde. Silencieuse. Invisible. Aussi insaisissable qu’un fantôme. Son regard azur croisa celui de Sacha, et elle porta les doigts à sa joue, constatant un mince filet vermeil en posant les yeux dessus, qu’elle ignora en laissant retomber son bras mollement. Elle esquissa un petit haussement d’épaules, un mince sourire étirant le coin de sa bouche. Le russe semblait récupérer de cet éclat de colère, de ce déferlement de tant de choses retenues en lui pendant sans doute un bon moment. Elle s’assit en tailleur sur le capot, posant le sécateur et sortant de sa poche de quoi rouler un joint, quelques traces rouges se déposant sur la feuille. « On découvre beaucoup de choses en laissant son âme vagabonder. » répondit-elle pour toute explication, concentrée sur le roulage de son petit cône apaisant. Effy aimait errer dans la ville comme elle errait dans la vie, sans but précis, sans émotion, une coquille vide qui s’illuminait en de rares occasions, en trouvant des lieux comme celui-ci. Rien d’exceptionnel. C’était déjà plus de choses que ce qu’elle ne trouvait en vagabondant à l’intérieur de son propre esprit. C’était toujours ça de pris, comme on disait. La jeunette alluma le joint, expirant une bouffée de fumée épaisse en se reposant sur ses mains, avant de relever le joint en le tendant vers Sacha, l’interrogeant du regard. Après l’orage, le beau temps reviendra. Jusqu’à la prochaine fois.

__________________________


you have to find something worth fighting for.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t16970-madkitten-effy-s-instagram
Sacha Kheinov
Sacha Kheinov

Feuille de personnage
» anecdotes: La rage au bord des lèvres. Les cris qui en sortent ne sont que des poussées de jouissance, de colère, d'agonie aussi. Gare à ceux qui espèrent voir de la joie sur son visage. Reflet d'une âme diabolique, l'homme ne pense qu'à lui, égoïste. Plaisir intense ne peut être que plaisir solitaire, veut-il croire. Comportement endossé pour protéger son âme et son passé. Main féminine caressant avec douceur son occiput, le tatoué ne vit que pour la chair humaine. Les contacts charnels sont des puits de vie interminables. Pourquoi le sexe serait-il un tabou ? Et tandis que vous admirez, la vipère vous a déjà ensorcelé. Les simagrées sont les seuls sorts prononcés par son chant.
messages : 4524
ici depuis : 18/01/2019
crédits : chataigna (av), blue walrus (s), dandelion (gifs s), rooox ♡ (csp), andy black (lyrics s)
comptes : Gretchen & Judas & Ethan & Amaranth & Owen.
statut : elle est reine de son cœur. (brookcha)
grand kangou
MessageSujet: Re: be like snow, beautiful but cold ▽ sacha   be like snow, beautiful but cold ▽ sacha EmptyJeu 16 Juil 2020 - 17:51

  be like snow, beautiful but cold
Au moins, il se sent mieux d'avoir craqué comme ça. Il s'en fout que ce soit devant Effy, il a l'habitude, elle a l'habitude et y'a que comme ça qu'ils se comprennent vraiment. La douleur, la noirceur, les sentiments toujours plus exagérés dans le pessimisme. On peut bien lui souffler que c'est la pire idée du monde de replonger dans les drogues, il n'en a plus rien à foutre. Plus rien à perdre. Juste envie de penser à autre chose, juste envie d'oublier qu'il a été jeté comme une merde par Brooke et qu'il reviendra peut-être pas vers elle parce qu'elle ne veut plus de lui. Juste envie d'oublier que son père sera bientôt en cavale et ça, putain, ça lui fout la rage alors qu'il vient déjà de l'évacuer. Au moins, le joint ça va l'aider à penser à autre chose. Il tend la main pour le prendre et vient le glisser à ses lèvres pour en tirer une grande bouffée salvatrice. Le goût est le même qu'à l'époque et pourtant il a l'impression que c'est mille fois meilleur. Après le lui avoir repassé, Sacha laisse son regard se perdre vers le ciel. La noirceur de ce dernier, parsemé de milliers d'étoiles d'espoirs, lui faisaient se sentir plus petit. Et le monde tournait, tournait, et il ferma les yeux pour ne plus le voir. La tête lourde, il sait pas où il est, pendant quelques minutes c'est comme si le temps était suspendu, et il se laisse revenir dans le passé, pour revoir des images qu'il avait fini par oublier à force de les refouler. « J'devrais faire ça plus souvent. » Pas fumer, mais laisser son âme vagabonder. « Ça te manque pas, ce qu'on faisait à l'hôtel ? » Peu importe les hôtels. Il rouvre les yeux, tourne la tête vers Effy. Il aurait mieux fait de se taire, Brooke le tuerait pour remettre le sujet sur le tapis. Mais Brooke n'est pas là ce soir pour lui interdire d'en parler, pour s'énerver parce qu'il est avec Effy. Il devrait pas profiter de la situation, mais il a déjà l'esprit ailleurs, et parler de ça ne semble pas être un crime à ses yeux. « Parfois j'y repense. » Il tourne à nouveau la tête pour fixer ses mains. Sans s'en rendre compte, il a ressorti sa lame de sa poche, et commence à l'agiter entre ses doigts comme on jouerait avec une cuillère en plastique. C'est pas celle dont ils s'étaient servis, mais peu importe, c'en est une quand même. Il se dit un instant qu'ils auront plus l'occasion de faire tout ça. Qu'il s'est trop assagi pour ça, qu'il est devenu moins con et trop responsable. Un père ne fait pas ça, à n'importe quelle femme du monde. Et ça l'agace. Il lui manque le pauvre con qu'il était à l'époque. Il passe son doigt sur la lame, le souffle court alors que plus rien n'a d'importance autour. Et quand il voit une goutte de sang perler au bout de son index, il arrête pour venir lécher la perle qui s'est formée. Il déconne, encore, il sent que c'est pas bon de mélanger les joints et les soins médicaux, et d'un coup, il tend le couteau vers Effy, sans vraiment savoir pourquoi, et pose un regard sur elle, lointain, en se demandant ce qu'elle fera de cette arme une fois en main.

Codage par Libella sur Graphiorum

__________________________

know One
Now it's clear they live without me
I'm not sure the stars align
They just fear that it's not easy
The stage is empty all the time

(c) blue walrus.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.pinterest.fr/XynaXic/oc-nothing-in-the-cage-of-my-ri https://www.aa-retro.com/t16298-russianightmare
Effy Shepperfield
Effy Shepperfield

Feuille de personnage
» anecdotes: british dans le sang ◦ vend son corps pour se payer sa came ◦ la clope, la vodka et l’ecstasy sont ses meilleurs amis depuis longtemps ◦ dépressive et tend à l'autodestruction ◦ son vrai nom c'est Elizabeth, mais personne ne l'appelle comme ça ◦ photogénique ◦ régulièrement sujette à de violentes crises d’angoisse ◦ tentative de suicide foirée à 18 ans ◦ fuit l'attachement ◦ phobie de l'infini ◦ porte des tonnes de bracelets pour cacher ses cicatrices ◦ enfoncée dans les drogues, toute sa paie y passe ◦ faire des collages l'apaise ◦ aime vivre dans la pénombre ◦ style vestimentaire très varié, selon son mood du moment ◦ black is the new black, elle se maquille toujours beaucoup les yeux ◦ allergique au sport ◦ toujours en retard ◦ elle mange très peu et ne prend jamais un gramme, métabolisme rapide ◦ tout ce qu’elle inflige à son corps lui apporte une certaine satisfaction malsaine, y compris l’abandonner à des inconnus
messages : 1437
ici depuis : 18/02/2019
crédits : gemini (a), astra (s).
comptes : charlie & azriel & viktor & eve & saoirse.
statut : she's got so much love in her heart, but the thought of letting it out, showing her cards, scares her to death. (milo)
adm f
MessageSujet: Re: be like snow, beautiful but cold ▽ sacha   be like snow, beautiful but cold ▽ sacha EmptyMar 4 Aoû 2020 - 17:49


Sombres, brisés, éteints. Toxiques, seuls, nocifs. Dangereux, destructeurs. Tels étaient les maîtres-mots qui les guidaient, tels étaient les mots qui les rassemblaient. Ils avaient toujours fonctionné comme ça et étonnamment, ça leur faisait du bien, alors même qu’ils se complaisaient dans la douleur. Sacha accepta le joint, qu’il prit de ses doigts, et Effy se laissa reposer sur ses mains, la tête penchée vers le ciel, du haut de son toit de voiture. L’orage était bel et bien passé, le cannabis dans son système suffirait à anesthésier toute tentative de récidive de ses démons. Elle récupéra le pétard, soufflant l’épaisse fumée, observant le russe à travers. Un sourire cynique étira le coin des lèvres de la brune à sa remarque. S’élargit, pour terminer en un doux rire ironique, quand il poursuivit. « Si, carrément. Parfois. » répondit-elle sans utiliser la moindre route subtile. Pour le coup, elle n’avait aucun mal à être franche et directe. Si leurs jeux tordus lui manquaient ? Évidemment, elle n’allait pas prétendre le contraire. Ces bandages provisoires qui apaisaient son âme avaient fait partie de son quotidien pendant un temps, et elle les regrettait. « Moi aussi. Mais c’est comme ça. » renchérit-elle d’une voix posée, faisant toujours preuve de ce même fatalisme, ce pessimisme rangé qui arbitrait sa vie. Elle n’éprouvait aucun ressentiment à l’égard du lanceur de couteaux. Si au début, elle s’était montrée froide, ce n’était que parce que c’était sa façon à elle d’accepter la situation. De gérer l’abandon, cette vieille peur témoin de sa vulnérabilité qu’elle était passée maître dans l’art de cacher. Aujourd’hui, ça n’avait plus tellement d’importance. Même si oui, ça lui manquait de temps à autres, comme elle l’avait confié. Du regard, Effy suivait attentivement les gestes du russe, qui jouait avec sa lame. Elle avait toujours aimé le regarder faire, à la fois animée par une envie sauvage et une convoitise irrépressible devant ces couteaux. Leurs jeux sadiques étaient toujours parvenus à rallumer la flamme de son esprit, aussi noir soit-il. Et ce soir encore, elle avait envie de lui prendre cette lame, de jouer avec, de la faire glisser sur de la chair. Et tout à coup, comme une délivrance, il lui donna le couteau, arrachant un haussement de sourcils perplexe à la jeune femme. Elle n’aurait pas cru que ce serait si facile, qu’elle n’aurait même pas à demander. Mais elle ne se fait pas prier et prend l’objet entre ses mains de façon presque religieuse. Elle laisse son tranchant glisser contre la peau de ses jambes maigres, toute son attention focalisée sur ce mouvement, avant de la lever à hauteur de son visage, les iris animés d’une énergie nouvelle, pour ensuite venir croiser le regard de Sacha. Elle sait qu’ils ne pourront plus recommencer ce qu’ils avaient l’habitude de faire. Sauf s’il le décide, auquel cas elle ne s’y opposera certainement pas. Mais en attendant, elle promène juste la lame sur sa cuisse, sans quitter le garçon du regard, sourire carnassier éclairant son visage pâle. La lame entama légèrement la chair, alors qu’elle traçait un long trait horizontal au milieu de la cuisse.

__________________________


you have to find something worth fighting for.


Dernière édition par Effy Shepperfield le Lun 24 Aoû 2020 - 16:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t16970-madkitten-effy-s-instagram
Sacha Kheinov
Sacha Kheinov

Feuille de personnage
» anecdotes: La rage au bord des lèvres. Les cris qui en sortent ne sont que des poussées de jouissance, de colère, d'agonie aussi. Gare à ceux qui espèrent voir de la joie sur son visage. Reflet d'une âme diabolique, l'homme ne pense qu'à lui, égoïste. Plaisir intense ne peut être que plaisir solitaire, veut-il croire. Comportement endossé pour protéger son âme et son passé. Main féminine caressant avec douceur son occiput, le tatoué ne vit que pour la chair humaine. Les contacts charnels sont des puits de vie interminables. Pourquoi le sexe serait-il un tabou ? Et tandis que vous admirez, la vipère vous a déjà ensorcelé. Les simagrées sont les seuls sorts prononcés par son chant.
messages : 4524
ici depuis : 18/01/2019
crédits : chataigna (av), blue walrus (s), dandelion (gifs s), rooox ♡ (csp), andy black (lyrics s)
comptes : Gretchen & Judas & Ethan & Amaranth & Owen.
statut : elle est reine de son cœur. (brookcha)
grand kangou
MessageSujet: Re: be like snow, beautiful but cold ▽ sacha   be like snow, beautiful but cold ▽ sacha EmptyDim 23 Aoû 2020 - 13:23

  be like snow, beautiful but cold
C'est comme ça. Pas moyen de faire marche arrière, ni demi-tour. Ces jeux au pieu, ça reviendra pas. Ils devront garder tout ça en souvenir. Ce soir, ils auraient pu s'y remettre, ça aurait dérangé personne. Il n'était plus avec Brooke, il avait le droit. Est-ce qu'il en avait seulement envie ? Non. C'est pas parce qu'il craquera qu'il se sentira mieux, au contraire. Il ne le fera pas, même si la tentation est à son comble. Même défoncé, ça arrivera pas. Il a beau lui laisser manier le couteau, c'est tout. Il la regarde s'en emparer, la passer sur ses jambes puis admirer les reflets de la nuit sur le côté aiguisé. Il sourit comme un con, parce que cette vision lui fait plaisir. Il a l'impression d'avoir vu une expression nouvelle dans le regard d'Effy. Comme si quelque chose avait soudain électrisé son esprit et qu'elle allait reprendre le goût de vivre. Pas longtemps, juste assez pour faire de soirée quelque chose de moins ennuyant. Et il redresse la tête, plongeant son regard dans le sien, observant dans son champ de vision les doigts pâles continuer à martyriser ses maigres cuisses. Sacha aussi semble soudain traversé de la même émotion, et dans son esprit les dilemmes s'accumulent. Il sent un frisson le parcourir quand la peau blanche semble subitement teintée d'une teinte de rouge dans l'obscurité. Ils sont défoncés tous les deux, il le sait, et pourtant, il se sent parfaitement bien, malgré la rupture, malgré qu'elle ne veuille plus de lui. « Tu pourras la garder. » murmure-t-il, sans savoir pourquoi il n'ose pas dire ces mots plus haut. Peut-être au cas-où quelqu'un serait en train de les épier dans l'ombre. Et qu'est-ce qu'il en a à foutre, de toute façon ? Il tend la main, referme ses doigts autour de la lame alors qu'Effy tient toujours le manche. La sensation n'est d'abord par très agréable, alors il resserre son étreinte sur le jouet, sentant sa peau s'ouvrir à son contact. Mais ça ne lui suffit pas. Il a besoin de plus, il a besoin de ce qu'ils ressentaient quand ils faisaient ça à l'hôtel, avec personne pour les emmerder. Et même s'il devrait pas le faire, pour ressentir cette adrénaline qu'ils ressentaient il se penche vers elle pour plaquer ses lèvres contre les siennes et l'embrasser, son esprit focalisé sur les milliers de sensations que cela pouvait lui procurer. Le goût des lèvres d'Effy, de sa langue, du froid venant paralyser ses pieds et faire frissonner son dos, la douleur de sa paume et en même temps, le liquide chaud qui s'y répandait, glissant petit à petit le long de la lame, de la main d'Effy avant d'atterrir sur sa cuisse mutilée. Tout ça mélangé, c'était la meilleure sensation du monde, et tout était démultiplié par l'effet du cannabis sur son cerveau.

Codage par Libella sur Graphiorum

__________________________

know One
Now it's clear they live without me
I'm not sure the stars align
They just fear that it's not easy
The stage is empty all the time

(c) blue walrus.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.pinterest.fr/XynaXic/oc-nothing-in-the-cage-of-my-ri https://www.aa-retro.com/t16298-russianightmare
Effy Shepperfield
Effy Shepperfield

Feuille de personnage
» anecdotes: british dans le sang ◦ vend son corps pour se payer sa came ◦ la clope, la vodka et l’ecstasy sont ses meilleurs amis depuis longtemps ◦ dépressive et tend à l'autodestruction ◦ son vrai nom c'est Elizabeth, mais personne ne l'appelle comme ça ◦ photogénique ◦ régulièrement sujette à de violentes crises d’angoisse ◦ tentative de suicide foirée à 18 ans ◦ fuit l'attachement ◦ phobie de l'infini ◦ porte des tonnes de bracelets pour cacher ses cicatrices ◦ enfoncée dans les drogues, toute sa paie y passe ◦ faire des collages l'apaise ◦ aime vivre dans la pénombre ◦ style vestimentaire très varié, selon son mood du moment ◦ black is the new black, elle se maquille toujours beaucoup les yeux ◦ allergique au sport ◦ toujours en retard ◦ elle mange très peu et ne prend jamais un gramme, métabolisme rapide ◦ tout ce qu’elle inflige à son corps lui apporte une certaine satisfaction malsaine, y compris l’abandonner à des inconnus
messages : 1437
ici depuis : 18/02/2019
crédits : gemini (a), astra (s).
comptes : charlie & azriel & viktor & eve & saoirse.
statut : she's got so much love in her heart, but the thought of letting it out, showing her cards, scares her to death. (milo)
adm f
MessageSujet: Re: be like snow, beautiful but cold ▽ sacha   be like snow, beautiful but cold ▽ sacha EmptyLun 24 Aoû 2020 - 23:40


Occupée à manier la lame contre sa peau délicate, elle se perdait dans les images mentales des courbes et des lignes, marques invisibles qu’elle pouvait ou non ancrer dans le réel. Elles resteraient éphémères, mais elles seraient là, marquant l’accomplissement du couteau. Les iris bleutés de l’anglaise étaient captivés, l’éclat de la lune se refléta sur la lame, venant un instant allumer l’océan de son regard sauvage. Elle releva les yeux d’un coup, les plongeant dans ceux de Sacha, comme ceux d’un animal qui se sent traqué. Sauf qu’elle ne se sentait pas proie. Le coin de ses lèvres dessina un sourire félin et provocateur, alors que tous les muscles de son corps se détendaient petit à petit. Elle pouvait voir l’âme du russe, en sondant son regard qui devait être semblable au sien. Elle pouvait sentir ce qu’il ne disait pas. Elle pouvait percevoir, presque palper, cette harmonie entre leurs deux esprits tordus qui apparaissait parfois, pour les lier un moment, avant de disparaître dans la nuit, s’évaporant avant le petit matin. Elle perçut tout juste ses mots, prononcés sur un ton à peine audible, qui la fit frissonner. Il était sérieux ? Elle avait l’autorisation de jouer avec les couteaux de l’artiste, quand il le voulait bien. Quand elle prenait des risques, les subtilisant devant lui sans attendre son accord, c’était uniquement pour le provoquer. Qu’il lui accorde un tel cadeau relevait de l’exceptionnel, de l’inédit. Et à la fois, cela alluma une excitation fébrile chez la jeune anglaise, bien qu’elle ne bouge pas d’un pouce. Elle attendait telle une lionne tapie dans l’ombre, guettant le geste suivant de son adversaire. La weed parcourait ses veines, alimentant ce sentiment qui pulsait dans son corps. Elle maîtrisait pourtant chaque parcelle de son être, attendant simplement de voir la suite. Animée par cette attente incertaine, ce flou total qui ne faisait qu’attiser ses instincts brutaux. Elle se redressa quand Sacha s’approcha soudain, s’emparant de la lame sans lui retirer non plus. Le visage impassible, elle tentait de déchiffrer son expression. Sans qu’elle ne s’y attende, elle retrouva soudain le goût des lèvres du garçon. Elle resta de marbre durant une seconde, cherchant sans doute à comprendre d’où venait ce soudain revirement. Mais l’électricité qui parcourait son échine était trop présente, trop nerveuse, prête à être lâchée dans la nature. Elle s’abandonna à ce baiser, ce genre d’échange d’une sauvagerie pressante qui était bien à eux. La satisfaction immédiate et irréfléchie d’un besoin direct, provoquée par cet abandon à leurs fantasmes les plus sombres. Pas de jugement, pas de réflexion, juste le jeu du corps qui exprime ce que l’être veut, sans s’embêter de questions d’éthique ou de bon sens. Son pouls s’était accéléré alors que l’adrénaline pulsait dans son corps, la langue chaude du russe contre la sienne, s’emmêlant et ce démêlant dans un échange qui n’avait absolument rien de romantique, rien d’affectueux même. Juste la libération du désir, alimenté par la sensation chaude et poisseuse d’un filet de sang qui coulait le long de sa peau. Toutes les sensations picotaient chaque parcelle de sa peau, le thc activant cette région du cerveau qui amplifiait tout et lui donnait des envies de violence et d’abandon surpuissantes. Sa main libre vint agripper la nuque de Sacha, son corps se plaquant contre le sien, alors qu’elle laissait libre cours à ses envies, dans ce baiser au goût d’interdit qui ne faisait que l’extasier davantage.

__________________________


you have to find something worth fighting for.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t16970-madkitten-effy-s-instagram
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: be like snow, beautiful but cold ▽ sacha   be like snow, beautiful but cold ▽ sacha Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
be like snow, beautiful but cold ▽ sacha
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: southern district :: appartements-
Sauter vers: