AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Young, wild, but not free (Luciano, Santini & co)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Aura Luciano
Aura Luciano
messages : 1302
ici depuis : 08/08/2019
crédits : moon rhapsodies (avatar) & Gwen (crackship) & drake (signature)
comptes : Lys, Pippa et Zak
statut : there may be something there that wasn't there before (livio)
grand kangou
MessageSujet: Re: Young, wild, but not free (Luciano, Santini & co)   Young, wild, but not free (Luciano, Santini & co) - Page 2 EmptyMar 12 Mai 2020 - 16:19

Ma robe séchait tout doucement sous le séchoir à main. Heureusement que Gisella avait été dans les parages, sans quoi je me serais encore tapée une honte monumentale. J’étais habituée, à force, à me taper l’affiche ; ma maladresse légendaire m’avait joué bien des tours, mais si je pouvais éviter de me donner en spectacle - davantage qu’en heurtant de plein fouet une serveuse, je veux dire - sur le lieu de travail de mon frère ainé, c’était toujours ça de pris. Gisella avait capté que quelque chose se tramait avec Livio, elle avait deviné qu’on le connaissait du moins. Ca pour le connaitre… Je n’étais pas vraiment maligne non plus, je bafouillais et m’agitais tant qu’il était impossible pour Gisella de passer à côté du trouble qu’occasionnait la seule présence du milanais. Alors quand la jolie brune assuma que Livio était le meilleur ami d’Enzo duquel je serais tombée amoureuse à seize ans, j’écarquillai les yeux.
Mais non, je…
Ok. Un instant, j’avais songé à nier, mais le regard que me lança Gisella me signifia aussitôt qu’elle n’était absolument pas dupe. Je soupirai.
Ok…ok…Dix-neuf, en fait…
Enzo et moi avions fait la connaissance de Livio à Florence, pendant mes études d’Histoire de l’Art. Enfin, c’était d’abord mon frère qui avait rencontré le jeune milanais, il avait fait parti de sa bande de potes et inévitablement, j’avais été amené à le fréquenter à mon tour. Je ne l’avais jamais avoué à personne, et encore moins à mon jumeau, mais j’avais craqué sur Livio presque au premier coup d’oeil. J’avais décelé chez lui une sensibilité cachée, bien cachée, sous ses attitudes fanfaronnes et son sourire calculé. Puis…il y avait eu cette fameuse soirée, que je n’avais jamais assumée et après laquelle je m’étais complètement renfermée dans ma coquille. Je n’étais pas prête à parler de ça, même à Gisella. Une fois ma robe sèche, nous regagnâmes la salle principale du Hendrix. Mon malaise, pour autant, ne s’était pas dissipé. J’évitai, autant que possible de croiser le regard de Livio et ne rêvai que d’une chose : rentrer chez moi et me cacher sous ma couette.

__________________________

I will be your remedy
"when the pain cuts you deep, when the night keeps you from sleeping, just look and you will see that I will be your remedy”
Revenir en haut Aller en bas
Livio Manzoni
Livio Manzoni
messages : 2977
ici depuis : 09/04/2019
crédits : Chataigna ♥ (avatar) / GeniusPanda (sign)
comptes : Tahlia, l'ex fliquette de Bowen.
statut : Maybe we found love right where we are (aura)
grand kangou
MessageSujet: Re: Young, wild, but not free (Luciano, Santini & co)   Young, wild, but not free (Luciano, Santini & co) - Page 2 EmptyLun 25 Mai 2020 - 18:41

Alors que les filles s'étaient éclipsées vers les toilettes, Livio se retrouvait seul avec Enzo. Et le regard du jeune Manzoni montrait tout le malaise qui l'animait. Il se sentait mal. Il se sentait même tellement mal qu'il passa directement à l'attaque en entendant les premiers mots de son ami. Il était comme un adolescent qui provoquait alors qu'il savait pleinement qu'il était coupable dans l'histoire. Enfin... coupable était un bien grand mot. Avec toutes les Gisella qu'il pouvait y avoir dans le monde, il fallait que Livio rencontre LA fameuse Gisella qui avait fait tourner la tête d'Enzo, et qu'il la draguouille. Tout ça, sous les yeux de Aura qui l'évitait clairement depuis cette soirée où il lui avait pris sa virginité. C'était digne d'une Commedia dell'arte, n'est-ce pas ? Heureusement, Enzo tempéra les choses, en lui faisant comprendre qu'il n'avait pas à s'emballer de la sorte. Mieux encore, il reprit ses mots et avoua tout haut que cette belle brune, c'était bien celle pour qui Enzo avait eu de forts sentiments. "Oh merde..." lâcha Livio. "Tu es en train de me dire que c'est la fameuse Gigi dont tu me parlais ?!" Double galère. Les sentiments, c'était déjà une horreur. Mais quand ils revenaient avec un fantôme du passé, c'était encore pire. "Je ne savais pas, Enzo. Sinon, tu te doutes bien que je ne me serais pas intéressé à elle." Le bro code était une valeur importante pour Livio, qu'il ne voulait briser... pour l'instant du moins. "Mais... mais tu savais qu'elle était à Bowen ?" Etait-il venu en Australie dans l'espoir de la retrouver ou était-ce un pur hasard ? Livio posa une main compatissante sur l'épaule de son ami, comprenant que cela ne devait pas être facile. Livio, lui-même, avait été complètement retourné en voyant Aura et il n'avait même pas eu d'histoire avec elle. Alors Enzo... D'ailleurs, en parlant d'Aura, voilà que les deux jeunes femmes réapparaissaient. Le jeune Manzoni adressa un sourire gêné à Gisella puis posa son regard sur Aura, constatant très bien qu'elle évitait de le regarder. "ça va ?" se permit-il de demander, même s'il se doutait qu'il allait se prendre un vent, ou un regard noir. Au choix...

__________________________



You light up
my whole world
troublemaker
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t18907-liviomanzoni-instagram
Gisella Santini
Gisella Santini

Feuille de personnage
» anecdotes:
messages : 794
ici depuis : 21/01/2020
crédits : (c) doomdays
comptes : violet + blanche + bella + brooke + beth + nevaeh.
statut : il est dans son coeur depuis des années, sans pouvoir le toucher (enzo)
baby kangou
MessageSujet: Re: Young, wild, but not free (Luciano, Santini & co)   Young, wild, but not free (Luciano, Santini & co) - Page 2 EmptySam 30 Mai 2020 - 5:21

Aura, c'était la petite soeur qu'elle n'avait jamais eue. Enfant unique, Gisella n'avait jamais connu les joies de partager son enfance avec quiconque d'autre que les amis de son père qui venaient chaque soir boire des whiskys et des cognacs apéritifs avant de se lancer dans les bouteilles vieillies des cuves de vins italiens typiques de leur région. Sa rupture avec Enzo avait été douloureuse, non seulement parce qu'elle avait perdu le seul homme que son coeur n'avait jamais su aimer, mais aussi la seule petite soeur qu'elle avait eue. Dans les toilettes, elle s'occupait de lui sauver la face comme une grande soeur le ferait, mais aussi de comprendre la raison de ses malaises. On ne la faisait pas à Gisella. Non seulement c'était son travail, enfin dans son ancienne vie, de cerner les autres pour savoir qui disait la vérité, mais elle n'était pas dupe lorsqu'il était question de garçons. Et Aura agissait comme une adolescente amoureuse, à gigoter et bafouiller quand elle parlait de Livio. Ses suppositions s'avéraient plutôt bonnes, elle ne s'était que trompée sur l'âge. Elle se retint de lui dire un je te l'avais dit, lui souriant plutôt. « Il est séduisant, pas étonnant que tu sois tombée amoureuse de lui », confia-t-elle avec douceur, terminant de faire bouger la jupe sous le séchoir pour accélérer le séchage. « Et qu'est-ce qui vous a séparé ? Enzo ne l'a jamais accepté ? » Ça ne la surprendrait pas, Enzo le protecteur, encore plus lorsqu'il était question de sa soeur, l'amour de sa vie. De retour près des garçons, l'ambiance semblait tendue. Livio échangeait un sourire désolé à l'égard de Gisella, Aura regardait le sol et Enzo... Enzo, c'était Gisella qui évitait de le regarder, comme si elle s'était fait prendre par son petit-ami en train de commettre l'adultère alors qu'ils n'étaient pas ensemble, venant à peine de se retrouver. Personne ne parlait, mis à part Livio qui questionnait la jumelle Luciano, se risquant à frapper un mur. « On peut adresser le malaise ? », demanda Gisella en brisant la glace. « Livio me draguait. J'étais réceptive. Mais je pense qu'on peut s'entendre tous les deux sur une chose, ni lui ni moi n'espérait passer plus qu'une nuit ensemble. Encore moins maintenant. » C'était franc, mais pourquoi passer par quatorze chemins pour dire avec honnêteté les choses. « Tu peux lui en vouloir, mais tu dois aussi m'en vouloir à moi », fit-elle à l'égard d'Enzo. « Tu veux en parler ? »

__________________________

i never promised you a ray of light, i never promised there'd be sunshine every day. i'll give you everything i have the good, the bad [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Young, wild, but not free (Luciano, Santini & co)   Young, wild, but not free (Luciano, Santini & co) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Young, wild, but not free (Luciano, Santini & co)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: northern District :: rues commerçantes :: Hendrix-
Sauter vers: