∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en août —

En ce moment à Bowen, les températures sont plus douces et avoisinent entre les 20 et 30°C. Le maitre mot est de profiter !


nos membres du mois sont
charlène brennan & théodore kelly ♡

Le deal à ne pas rater :
Demon Slayer – Coffret (T19 + Roman N°02) en Précommande sur ...
15.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Les quotidiens des jours de nuit [pv Charlie]

Aller en bas 
AuteurMessage
Reed P. Hills
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 85
ICI DEPUIS : 06/04/2020
COMPTES : Aaron et Flynn
STATUT : Célibataire

MessageSujet: Les quotidiens des jours de nuit [pv Charlie]   Les quotidiens des jours de nuit [pv Charlie] EmptyDim 26 Avr 2020 - 22:43

Service de nuit
Bien plus calme d'ordinaire, mieux vaut ne pas s'en plaindre.
Reed
&
Charlie
Aujourd'hui, Reed était plutôt de bonne humeur malgré qu'il soit de garde de nuit ce soir. Bien qu'il ne soit pas une personne grognon de base, une initiative qu'il a prise, on provoquer quelques événements inattendus qui lui a permis de découvrir enfin un peu plus Bowen. C'était bien entendue bien plus plaisant que ce qu'il a pu s'imaginer et il espère prochainement pouvoir de nouveau consacrer du temps à cette ville et ses habitants. Pourquoi pas de nouveau avec Terry d'ailleurs, elle avait l'air de bien connaître les lieux. Il était aussi amusé de voir qu'il rencontre par cette application une collègue de travail qu'il n'a pas pu croiser encore. Lors de son intégration, il a eu l'opportunité de rencontrer deux, trois personnes, mais pas plus. Et rapidement dans le planning il constante que l'une d'entre elles était elle aussi de garde cette nuit. Une coïncidence plutôt amusante, car il n'avait exprimé aucune préférence de quel jour, il sera de service de nuit. 

Il se sert comme à son habitude un café avant d'aller dans son bureau attention à son téléphone pour les urgences. Il a tendance à préférer le thé, mais sur les machines l'eau est toujours beaucoup trop chaud et les thés son bien trop sucré ou aromatisé. Et le café est celons le chirurgien un peu plus approprié pour tenir la nuit. Son corps, c'est beaucoup trop habitué à la théine pour avoir la sensation d'être un peu plus réveillé. Seule la caféine lui donne cet effet d'être soudainement réveillé pour cette nuit blanche qui l'attend. Et elle risque d'être longue s'il reste à son bureau, car pour cette fois l’hôpital est calme pratiquement vide, pas tant de patient ou de personne à s'occuper dans ses fonctions. Le calme est si grand que Reed a eu le temps de terminer toute sa paperasse alors qu'il est à peine minuit. Il décide alors d'aller en salle de repos pour reprendre un café appréhendant cette nuit qui risque d'être longue. À moins qu'il puisse croiser un collègue avec qui discuter un peu dans l'espoir de pouvoir faire passer un peu plus vite le temps. D'un autre côté, il pense aussi au fait que se soit une bonne chose, et qu'il préfère dans le fond savoir que tout le monde allait bien que le contraire... Il arrive donc au lieu souhaité et commence se faire chauffer le café préparé plusieurs heures plus tôt. 


__________________________

Ne pas baisser les bras
Même si parfois nous avons des obstacles qui paraisse infranchissable...
Charlie S. Meers

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: elle a un humour de merde mais le vit franchement très bien ◦ elle a un tatouage, un triangle inversé dans la nuque qui ne se voit que lorsqu'elle attache ses cheveux, et un coeur floral minimaliste sur l'avant-bras ◦ elle ne crie pas sur les toits qu'elle a un QI élevé, elle ne veut pas qu'on la catégorise comme telle ou qu'on ne la voit qu'à travers ça, mais elle en veut tout de même à son frère de ne jamais l'avoir laissée exploiter cette chance ◦ sa famille, ce sont ses frères et sœurs. elle ne pardonnera jamais ses parents de ne pas être là et une certaine haine endormie stagne au fond d'elle à ce sujet ◦ elle se questionne beaucoup sur sa sexualité et, contrairement aux apparences, a très peu confiance en elle à ce niveau ◦ la photographie est devenue une passion et elle adore jouer avec son appareil photo ◦ elle est sévèrement allergique aux piqûres de guêpe et a toujours son auto-injecteur d'adrénaline sur elle ◦ elle pratique la danse classique et contemporaine ◦ elle ADORE manger. gras ou sucré, tout convient, mais son pêché mignon, c'est les macarons ◦ elle ne sait pas si elle voudrait des enfants un jour. d'un côté, elle les adore, mais de l'autre elle pense qu'elle aurait trop peur de les perdre, avec tout ce qu'elle voit à l'hôpital ◦ bouder c'est sa passion ◦ son rêve est de partir soigner des enfants à l'étranger, dans des pays où il y a un réel besoin de chirurgiens qualifiés, mais elle ne sait pas si elle parviendrait à quitter l'Australie et sa famille, ça l'angoisserait sûrement trop
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 5045
ICI DEPUIS : 13/12/2018
COMPTES : azriel & effy & nikolaj & aïnhoa & saoirse.
CRÉDITS : ice and fire (a), astra (s).

STATUT : when life gives you lemons... grab tequila & salt.

MessageSujet: Re: Les quotidiens des jours de nuit [pv Charlie]   Les quotidiens des jours de nuit [pv Charlie] EmptyMar 5 Mai 2020 - 16:35

Affalée dans un des canapés de la salle de repos, les jambes pendant négligemment de l’accoudoir, dans une position guère aguicheuse, Charlie jouait sur son téléphone depuis pratiquement trois quarts d’heure. C’est que c’était addictif, SongPop. La brunette était focalisée sur son jeu, sa langue dépassant d’entre ses lèvres en signe de concentration extrême. « Dans ta faaace. » lança-t-elle pour elle-même en constatant qu’elle avait battu son adversaire, transpirant la satisfaction avant de passer au défi suivant. You’re killing it, girl. La jeune interne leva les yeux de son écran en entendant quelqu’un rentrer dans la salle. Il n’y avait pas beaucoup d’agitation dans les couloirs, avec un peu de chance, ce serait une nuit calme et elle aurait l’occasion de faire quelques siestes. Heureusement, il y avait toujours bien l’une ou l’autre personne avec qui elle s’entendait bien pour lui tenir compagnie et faire passer le temps. « Hey, salut Reed ! » s’exclama joyeusement la jeune fille en lui adressant un petit signe de la main. Bien qu’il soit son supérieur, et qu’il ait sûrement le double de son âge, l’étudiante avait pour habitude de l’appeler par son prénom. En fait, elle le faisait avec la plupart de ses confrères, même s’il était plus habituel de dire docteur machin quand on s’adressait à quelqu’un, encore plus s’il était plus haut que soi dans la hiérarchie. Seulement, Charlie faisait partie de ses gens qui mettait rarement une distance polie entre elle et personnes avec qui elle échangeait, c’était presque un automatisme, et non un quelconque signe d’insolence ou d’impolitesse. Cela avait le don d’exaspérer certains médecins, et elle faisait un effort pour se plier aux règles de bienséance, mais la plupart ne s’en offusquaient pas, comme Reed. « T’es de garde aussi cette nuit ? » demanda-t-elle en se redressant légèrement, tout sourire.

__________________________

cheers to the careless nights
be happy for no reason, like a child. if you are happy for a reason, you're in trouble, because that reason can be taken from you.
https://www.aa-retro.com/t16120-whereischarlie-charlie-s-insta#541406
Reed P. Hills
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 85
ICI DEPUIS : 06/04/2020
COMPTES : Aaron et Flynn
STATUT : Célibataire

MessageSujet: Re: Les quotidiens des jours de nuit [pv Charlie]   Les quotidiens des jours de nuit [pv Charlie] EmptyDim 19 Juil 2020 - 18:32

Service de nuit
Bien plus calme d'ordinaire, mieux vaut ne pas s'en plaindre.
Reed
&
Charlie
À mesure que le docteur Hills approche de la salle de repos, il entend une voix familière s'exclamer au loin. Elle avait l'air de jouer à quelque chose, un jeu vidéo sans doute ? En tout cas, il reconnaît aisément la voie de sa collègue Charlie Meers. Une jeune femme prometteuse dans le domaine de la chirurgie pédiatrique. Elle n'était pour le moment qu'interne, mais il voit et apprécie grandement les implications et sourire continue qu'elle offre à ses patients. Il l'a même surprise une fois au loin à vouloir essayer d'aider une personne ronchonne pour il ne sait trop qu'elle raison. Cet homme venait régulièrement et semblait très souvent en colère, c'était le genre de personne dont Reed évite généralement tout contact pour ne pas avoir trop d'ennui et de perte de temps. Mais Charlie elle a pris de son temps pour cet homme, il n'a jamais vraiment eu le fin mot de l'histoire et se fait la réflexion de lui demander, mais voulait-il vraiment le savoir ?

Une fois à l’intérieur de la salle de repos, il sourit en constatant qu'il s'agissait bien d'elle. Lui aillant appris deux trois signe de la langue des signes, comme avec Terry, il lui fait le signe de salutation et hausse la tête pour répondre à sa question concernant s'il était de garde. Il n'était pas du tout déranger par les familiarités, l'age et le salaire n'était pour lui pas une justification valable pour ce faire appeler docteur Hills. Et cette tendance, à l'appeler par son prénom était à ses yeux bien plus conviviaux. Ça donne une ambiance plus détendue et pousse plus facilement à de la complicité si jamais un jour, ils doivent coopérer pour des soins. Il insère la monnaie et se prend son café avant de venir s'asseoir, pas loin d'elle. Comme à son habitude, il avait toujours son carnet sur lui pour communiquer. Il s’asseoir près d'elle la tasse cartonné de son café encore bien trop fumant pour être bu de suite. Il sort alors son carnet et commence à écrire afin de se faire comprendre. 

Une nuit bien partie pour être calme apparemment. J'ai déjà eu le temps de terminer tous les rapports que j'avais à faire. Si ça te dit toujours nous pouvons continuer à apprendre la langue des signes pour tuer le temps, sauf si tu as autre chose de prévu bien entendue. 

Il lui montre le carnet attendant une réponse oral de sa part. Il n'y avait pour lui aucune obligation, c'est une simple proposition innocente pour tuer le temps. Et il a souvenir que sa collègue voulait apprend la langue des signes, il serait du coup celons lui bête de ne pas en profiter. 


__________________________

Ne pas baisser les bras
Même si parfois nous avons des obstacles qui paraisse infranchissable...
Charlie S. Meers

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: elle a un humour de merde mais le vit franchement très bien ◦ elle a un tatouage, un triangle inversé dans la nuque qui ne se voit que lorsqu'elle attache ses cheveux, et un coeur floral minimaliste sur l'avant-bras ◦ elle ne crie pas sur les toits qu'elle a un QI élevé, elle ne veut pas qu'on la catégorise comme telle ou qu'on ne la voit qu'à travers ça, mais elle en veut tout de même à son frère de ne jamais l'avoir laissée exploiter cette chance ◦ sa famille, ce sont ses frères et sœurs. elle ne pardonnera jamais ses parents de ne pas être là et une certaine haine endormie stagne au fond d'elle à ce sujet ◦ elle se questionne beaucoup sur sa sexualité et, contrairement aux apparences, a très peu confiance en elle à ce niveau ◦ la photographie est devenue une passion et elle adore jouer avec son appareil photo ◦ elle est sévèrement allergique aux piqûres de guêpe et a toujours son auto-injecteur d'adrénaline sur elle ◦ elle pratique la danse classique et contemporaine ◦ elle ADORE manger. gras ou sucré, tout convient, mais son pêché mignon, c'est les macarons ◦ elle ne sait pas si elle voudrait des enfants un jour. d'un côté, elle les adore, mais de l'autre elle pense qu'elle aurait trop peur de les perdre, avec tout ce qu'elle voit à l'hôpital ◦ bouder c'est sa passion ◦ son rêve est de partir soigner des enfants à l'étranger, dans des pays où il y a un réel besoin de chirurgiens qualifiés, mais elle ne sait pas si elle parviendrait à quitter l'Australie et sa famille, ça l'angoisserait sûrement trop
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 5045
ICI DEPUIS : 13/12/2018
COMPTES : azriel & effy & nikolaj & aïnhoa & saoirse.
CRÉDITS : ice and fire (a), astra (s).

STATUT : when life gives you lemons... grab tequila & salt.

MessageSujet: Re: Les quotidiens des jours de nuit [pv Charlie]   Les quotidiens des jours de nuit [pv Charlie] EmptyDim 2 Aoû 2020 - 12:45

Elle était toujours contente d’être de service en même temps que Reed, chirurgien assez connu de ces couloirs vu qu’en plus d’être un chirurgien brillant, il était muet, ce qui n’entravait en rien son efficacité dans cet hôpital. Il était plutôt avenant, calme, mais l’on pouvait deviner une pointe de malice dans son regard. Le genre de personnes avec qui Charlie s’entendait facilement, même si dans les faits, elle avait tendance à s’entendre facilement avec tout le monde. Elle comprit sa réponse, lisant les signes qu’il lui avait appris. Rien de bien compliqué, c’était du basique de chez basique, mais l’interne était déjà fière de pouvoir comprendre simplement ça. Reed s’installa à ses côtés après s’être pris un café, griffonnant ensuite dans son carnet, l’impatience et la curiosité s’emparant de la jeune fille qui lisait presque par-dessus son épaule, se demandant ce qu’il avait à lui dire. Ça avait quelque chose de fun, comme mode de communication, y avait toujours cette petite attente qui précédait le vif du sujet. Rien de fou, pour la plupart des gens, mais pour la chirurgienne, ça faisait partie des petits plaisirs du quotidien. « Oh, ca-rré-ment ! » s’exclama la brune avec un enthousiasme non dissimulé, détachant chaque syllabe. Elle tenta de se rappeler deux ou trois signes qu’il lui avait déjà appris, pour dire « j’ai hâte d’apprendre plus », ou quelque chose d’approximatif. Elle n’avait clairement pas un niveau valant le moindre compliment, pour l’instant, mais elle apprenait vite. Et puis surtout, c’était chouette d’apprendre, c’était la partie qu’elle préférait. Elle alla rapidement se chercher une canette de soda dans le frigo, avant de revenir se jeter dans le canapé, se redressant ensuite plus sérieusement, face à son professeur, une joie impossible à contenir marquant ses traits, pressée de commencer la leçon du jour – ou plutôt de la nuit.

__________________________

cheers to the careless nights
be happy for no reason, like a child. if you are happy for a reason, you're in trouble, because that reason can be taken from you.
https://www.aa-retro.com/t16120-whereischarlie-charlie-s-insta#541406
Reed P. Hills
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 85
ICI DEPUIS : 06/04/2020
COMPTES : Aaron et Flynn
STATUT : Célibataire

MessageSujet: Re: Les quotidiens des jours de nuit [pv Charlie]   Les quotidiens des jours de nuit [pv Charlie] EmptyLun 28 Sep 2020 - 16:18

Service de nuit
Bien plus calme d'ordinaire, mieux vaut ne pas s'en plaindre.
Reed
&
Charlie
La petite Charlie n'est pas sa seule élève sur la langue des signes. Mais c'est indéniablement la plus volontaire et surtout celle qui apprend le plus vite. Peut-être que par le simple fait qu'ils sont collègues de travail et se voient plus régulièrement que ses autres ''élèves''. Dans tous les cas Reed a toujours le réflexe de faire les signes plus lentement et précis afin de faciliter la tache à son interlocuteur. Pour le peu de fois qu'il a eu l'opportunité de tenir une conversation complète par la langue des signes, il sait intérieurement qu'il ne le fait pas aussi lentement qu'avec un débutant, quoi de plus normal. Mais il ne peut pas nier que ça lui manque un peu, mais qui sait... Un jour, il pourra sans doute s'exprimer librement envers quelqu'un et être compris. Il ne l’avouera jamais vraiment, mais ça le frustre d'utiliser un carnet pour communiquer et surtout de ne pas pouvoir parler. 

Un très grand sourire se dessine sur son visage lorsque Charlie lui dit avec une légère maladresse en langue de signe qu'elle a hâte d'en apprendre plus. Il apprécie réellement cet effort et ça le touche bien plus que ce qu'il laisse paraître. Elle apprend vite, vraiment très vite. Il se boit une gorgé de son café le temps qu'elle aille se chercher une boisson. Il avait tout autant hâte qu'elle, car il a trouvé une idée grâce à Terry pour faire apprendre régulièrement la langue. Faire les signes et ensuite écrire ce qu'il a voulu dire. Il espère que cette nouvelle tactique d'enseignement conviendrait à son élève. Parce qu'il était plus chirurgien que professeur après tout. Il tente quand même, car il a la certitude qu'elle n'hésitera pas à lui dire si cette nouvelle méthode ne lui convient pas. Il commence alors à ''parler'' avec ses mains de manière précise dans un rythme plus lent que la norme. Après avoir fait les signes, il saisit son carnet et traduit.

J'ai réfléchi à une nouvelle méthode de cours. Je te montre pour ensuite traduire sur papier. Est-ce ce nouveau mode te convient ? N'hésite pas à me dire aussi, si tu as des phrases en particulier que tu aimerais comprend ou savoir dire en langue de signe.

Il attend sa réponse avec un petit sourire aux lèvres. C'est une chance qu'il soit avec elle pour ce service de nuit. Le temps passera à coup sûr beaucoup plus vite avec sa présence. 


__________________________

Ne pas baisser les bras
Même si parfois nous avons des obstacles qui paraisse infranchissable...


Dernière édition par Reed P. Hills le Jeu 12 Nov 2020 - 19:32, édité 2 fois
Charlie S. Meers

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: elle a un humour de merde mais le vit franchement très bien ◦ elle a un tatouage, un triangle inversé dans la nuque qui ne se voit que lorsqu'elle attache ses cheveux, et un coeur floral minimaliste sur l'avant-bras ◦ elle ne crie pas sur les toits qu'elle a un QI élevé, elle ne veut pas qu'on la catégorise comme telle ou qu'on ne la voit qu'à travers ça, mais elle en veut tout de même à son frère de ne jamais l'avoir laissée exploiter cette chance ◦ sa famille, ce sont ses frères et sœurs. elle ne pardonnera jamais ses parents de ne pas être là et une certaine haine endormie stagne au fond d'elle à ce sujet ◦ elle se questionne beaucoup sur sa sexualité et, contrairement aux apparences, a très peu confiance en elle à ce niveau ◦ la photographie est devenue une passion et elle adore jouer avec son appareil photo ◦ elle est sévèrement allergique aux piqûres de guêpe et a toujours son auto-injecteur d'adrénaline sur elle ◦ elle pratique la danse classique et contemporaine ◦ elle ADORE manger. gras ou sucré, tout convient, mais son pêché mignon, c'est les macarons ◦ elle ne sait pas si elle voudrait des enfants un jour. d'un côté, elle les adore, mais de l'autre elle pense qu'elle aurait trop peur de les perdre, avec tout ce qu'elle voit à l'hôpital ◦ bouder c'est sa passion ◦ son rêve est de partir soigner des enfants à l'étranger, dans des pays où il y a un réel besoin de chirurgiens qualifiés, mais elle ne sait pas si elle parviendrait à quitter l'Australie et sa famille, ça l'angoisserait sûrement trop
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 5045
ICI DEPUIS : 13/12/2018
COMPTES : azriel & effy & nikolaj & aïnhoa & saoirse.
CRÉDITS : ice and fire (a), astra (s).

STATUT : when life gives you lemons... grab tequila & salt.

MessageSujet: Re: Les quotidiens des jours de nuit [pv Charlie]   Les quotidiens des jours de nuit [pv Charlie] EmptyMar 27 Oct 2020 - 18:40

Les yeux clairs de la jeune fille suivaient avec attention les gestes du chirurgien, essayant de capter ce qu’il disait au début, mais elle saisissait environ un mot sur quatre, et l’enchaînement se fit si long qu’elle se retrouva rapidement perdue. Intriguée, elle le regarda ensuite noter sur son carnet, lisant en même temps qu’il écrivait, avant de hocher la tête en riant. D’accord, elle comprenait déjà mieux. « Ok, mais avec des phrases plus courtes, alors ! » accepta-t-elle avec bonne humeur, utilisant le signe pour "court", qu’elle avait mémorisé. Rien de grandiose, encore une fois, mais elle enrichissait son vocabulaire un peu plus à chaque séance, grâce à la patience de Reed. Elle aurait parié qu’il s’amusait aussi, lors de leurs leçons, même s’il était bien moins expressif qu’une Charlie aux émotions débordantes et aux traits comparables à un livre ouvert. Franchement, il devait se marrer, avec les remarques parfois ridicules de la jeune interne, et les malentendus quand Charlie avait les doigts qui fourchaient, comme elle le disait avec fierté, vu son adaptation personnelle de l’expression. C’était toujours dans la bonne humeur et la détente que ses cours personnalisés se déroulaient, parfois dix minutes au détour de la cafétéria, parfois lors d’une longue nuit de garde, comme ce soir. « J’ai oublié quelques mots, comment on dit bypass gastrique, encore ? » reprit la jeune femme après avoir réfléchi aux mots et phrases qui pourraient lui être utile dans un futur proche. Alors qu’elle parlait, elle parvenait à placer quelques signes, ce qu’elle fit pour "j’ai oublié" et "mots", ainsi que "comment on dit". Elle savait que Reed pouvait l’entendre et qu’il n’était pas nécessaire qu’elle signe pour se faire comprendre, mais elle tenait à le faire pour entraîner son cerveau à mémoriser les signes qu’elle apprenait de semaine en semaine. Et puis, ce n’était pas encore naturel et fluide chez elle, c’était un bon exercice, elle pourrait très bien avoir à communiquer avec un sourd un jour, alors autant profiter de l’enseignement de Reed. Rien que l’idée même de maîtriser cette langue particulière lui donnait toute la motivation nécessaire pour apprendre.

__________________________

cheers to the careless nights
be happy for no reason, like a child. if you are happy for a reason, you're in trouble, because that reason can be taken from you.
https://www.aa-retro.com/t16120-whereischarlie-charlie-s-insta#541406
Reed P. Hills
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 85
ICI DEPUIS : 06/04/2020
COMPTES : Aaron et Flynn
STATUT : Célibataire

MessageSujet: Re: Les quotidiens des jours de nuit [pv Charlie]   Les quotidiens des jours de nuit [pv Charlie] EmptyJeu 12 Nov 2020 - 19:30

Service de nuit
Bien plus calme d'ordinaire, mieux vaut ne pas s'en plaindre.
Reed
&
Charlie
Mince, il n’y avait pas pensé, l’idée restait donc bonne, mais il a beau avoir fait les gestes un peu plus lentement que la norme, il n’avait pas pris en compte la longueur de ses phrases. Terry ne lui en avait pas parlé quand il avait testé cette méthode avec elle. Sans doute de peur de le blessé ou alors trop absorbé et concentré pour tenter de comprendre ses gestes. Sachant que son interlocutrice connaît déjà les mots simples, il lui fait alors le geste d'oups pardon quand elle lui fait la remarque. Bien heureusement pour lui, ça ne change en rien la bonne humeur de la jeune femme. Elle était décidément d’un optimiste dans n’importe quelle circonstance ! Et sa joie était plutôt contagieuse, Reed sourit instantanément quand celle-ci fait l’effort de faire les gestes qu’elle a reconnu en même temps qu’elle parle. Ça le touche, ça prouve son implication concernant la langue des signes et que bientôt ils pourront tout deux communiquer sans qu’il ait à utiliser constamment son carnet. Un confort non-négligeable, qui lui a souvent manqué quand il avait effectué son voyage au tour du monde. Donc s’il peut avoir l’occasion de s’exprimer librement avec une collègue de travail ça serait top. Encore plus si un jour Terry parviendra à la comprendre aussi. Bowen est vraiment peuplé de gens formidable, du moins du peu qu’il a pu rencontrer pour l’instant.

Dans tous les cas lui donné cours a toujours été une détente totale avec elle, pareille avec Terry. Si le destin avait décidé qu’il ne pourrait vraiment pas être chirurgien, il se serait sans doute lancé dans la carrière de professeur pour apprendre la langue des signes. Mais heureusement pour lui, son handicap ce n’était pas suffisant pour l’empêcher de faire le métier qu’il souhaitait. Même si au départ, c’était seulement un challenge pour prouver que le mutisme n’empêche pas d’être chirurgien, il a naturellement fini par aimer son métier. Aider et soigner les autres, avoir leur confiance et ne surtout pas les décevoir en leur débarrassant de leur mal. Bien entendu, il y a des situations où il aura beau y mettre son maximum, il ne réussira pas à sauver la personne. Ça arrive à tout chirurgien que l’on le veuille ou non, mais ça déchire toujours le cœur de notre médecin muet et se motive à plus se perfectionner encore pour que ça n’arrive plus. C’est sans doute par ce genre de mentalité qu’il commence à devenir un des meilleurs chirurgiens du moins de Bowen. Il ne tarde d’ailleurs pas à décortiquer son geste pour lui rappeler de quelle manière on doit faire pour dire bypass gastrique. Il la désigne de sa main l’invitant à faire en même temps que lui et la rectifie doucement en repositionnant ses mains au besoin. Une fois les mots montrés, il s’exprime de nouveau, mais comme demande avec des phrases plus courtes, pour ensuite traduire par papier.

Je trouve que tu as fait beaucoup de progrès, c’est super.

D’un coin de l’œil, il se souvient soudainement de son café et le termine avant qu’il le soit imbuvable. Il fait de nouveau une phrase simple et lui tend le carnet.

J’ai oublié que j’avais pris du café.

Puis une interrogation qu’il traduit rapidement.

C’est mieux comme ça ?

Il fait un dernier signe et une dernière traduction.

Est-ce que tu te sens d’essayer de tenir une conversation avec moi ?

Il la regarde attendant sa réponse soit à l’oral soit en langue de signe. Il ne comptait pas avoir une conversation compliquée avec elle, juste des bases pour la faire pratiquer en temps réel.

__________________________

Ne pas baisser les bras
Même si parfois nous avons des obstacles qui paraisse infranchissable...
Charlie S. Meers

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: elle a un humour de merde mais le vit franchement très bien ◦ elle a un tatouage, un triangle inversé dans la nuque qui ne se voit que lorsqu'elle attache ses cheveux, et un coeur floral minimaliste sur l'avant-bras ◦ elle ne crie pas sur les toits qu'elle a un QI élevé, elle ne veut pas qu'on la catégorise comme telle ou qu'on ne la voit qu'à travers ça, mais elle en veut tout de même à son frère de ne jamais l'avoir laissée exploiter cette chance ◦ sa famille, ce sont ses frères et sœurs. elle ne pardonnera jamais ses parents de ne pas être là et une certaine haine endormie stagne au fond d'elle à ce sujet ◦ elle se questionne beaucoup sur sa sexualité et, contrairement aux apparences, a très peu confiance en elle à ce niveau ◦ la photographie est devenue une passion et elle adore jouer avec son appareil photo ◦ elle est sévèrement allergique aux piqûres de guêpe et a toujours son auto-injecteur d'adrénaline sur elle ◦ elle pratique la danse classique et contemporaine ◦ elle ADORE manger. gras ou sucré, tout convient, mais son pêché mignon, c'est les macarons ◦ elle ne sait pas si elle voudrait des enfants un jour. d'un côté, elle les adore, mais de l'autre elle pense qu'elle aurait trop peur de les perdre, avec tout ce qu'elle voit à l'hôpital ◦ bouder c'est sa passion ◦ son rêve est de partir soigner des enfants à l'étranger, dans des pays où il y a un réel besoin de chirurgiens qualifiés, mais elle ne sait pas si elle parviendrait à quitter l'Australie et sa famille, ça l'angoisserait sûrement trop
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 5045
ICI DEPUIS : 13/12/2018
COMPTES : azriel & effy & nikolaj & aïnhoa & saoirse.
CRÉDITS : ice and fire (a), astra (s).

STATUT : when life gives you lemons... grab tequila & salt.

MessageSujet: Re: Les quotidiens des jours de nuit [pv Charlie]   Les quotidiens des jours de nuit [pv Charlie] EmptyMer 18 Aoû 2021 - 0:25

Toute fière d’avoir encore des mots, enfin des signes, qui sortaient tous seuls de sa mémoire, Charlie fit signe que ce n’était pas grave quand Reed s’excusa. Ok, rien d’incroyable non plus dans cet échange, n’importe qui aurait pu se faire comprendre comme ça sans connaître la langue des signes, mais pour la brunette, c’était agréable de réussir un échange sans parler. Elle le remercia également d’un geste, sans mot dire, quand le médecin répondit à sa question en lui répétant le signe pour le bypass. Qui eut cru que la langue des signes était si riche. Bien sûr, il y avait plein de choses qui étaient simplifiées, il n’y avait pas réellement de grammaire et de conjugaison des temps, en tout cas pas comme à l’oral. C’était plutôt des phrases du genre "moi manger kiwi et regarder télé hier", mais ça n’empêchait pas du tout de se comprendre, en fait. Et dire qu’on s’embêtait avec des cours de sa propre langue dès le plus jeune âge. Bon, la base était à apprendre, mais au-delà de ça, il y avait quand même beaucoup de chipotage pour pas grand-chose. Le principal, c’était de se comprendre, non ? Après, Charlie avait toujours plutôt été du genre à aimer manier ses mains que ses mots. Quand Reed la félicita de ses progrès, la jeune interne était presque en train de rougir. Souligner ce qu’elle faisait de bien, alors qu’elle en était encore au stade fœtal dans cette langue, ça lui faisait vraiment plaisir et ne faisait que rajouter à son enthousiasme déjà bien présent d’apprendre encore. Elle parvint à lui mimer un "merci, tu es gentil" sans aucun mal, jusque-là ça n’était pas trop complexe. Mais l’entraînement était toujours bon à prendre. À nouveau, les doigts du chirurgien muet étaient tellement fluides comparés aux siens, quand il s’exprimait. Elle rit doucement en parvenant à comprendre, entre les gestes de la main et puis l’action qui allait avec, qu’il avait oublié son café. « Ça arrive ! » s’amusa-t-elle en faisant un geste sans trop savoir si ça traduisait ce qu’elle venait de dire en langue signée. Elle hocha ensuite la tête en faisant le geste pour oui, pour répondre à la question de son interlocuteur. « Je vais essayer ! C’est marrant, quand même, de parler dans le silence. » acquiesça la brune avec un air ravi, avant de s’amuser du silence. C’était calme, tout le contraire de ce qu’était Charlie d’ordinaire. En parlant, elle signait toujours, parvenant à dire qu’elle allait essayer, marrant, parler et silence. C’était pas mauvais, quand même, pour quelqu’un qui n’en était qu’au début de son apprentissage. Basique, mais pas mauvais. Et surtout, c’était super motivant de se lancer de nouveaux défis comme ça, avec un professeur plein de patience et de gentillesse. Autant au bloc qu’ici, Reed était d’une pédagogie exemplaire.

__________________________

cheers to the careless nights
be happy for no reason, like a child. if you are happy for a reason, you're in trouble, because that reason can be taken from you.
https://www.aa-retro.com/t16120-whereischarlie-charlie-s-insta#541406
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les quotidiens des jours de nuit [pv Charlie]   Les quotidiens des jours de nuit [pv Charlie] Empty

 
Les quotidiens des jours de nuit [pv Charlie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: northern District :: hôpital-
Sauter vers: