AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Filtre à douche WinArrow WA550 avec cartouche remplaçable
25.79 €
Voir le deal

Partagez
 

 we're fragile under the surface (nevaeh)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nevaeh Rutkowski
Nevaeh Rutkowski

Feuille de personnage
» anecdotes: Ses cheveux sont d'ordinaire brun assez foncés. Seulement, il lui arrive (trop) souvent de jouer avec leur couleur. Pour l'instant, elle vacille entre le blond et le caramel, couleurs qui semblent adoucir son visage et lui donner un air plus jeune que les rides de la presque trentaine laisseront vite apparaître sur son minois. ‹ Elle est la deuxième d'une famille de quatre enfants. Et la plus vieille des soeurs. Ça lui a valu plusieurs altercations avec sa petite soeur, d'ailleurs, qui lui volait ses vêtements, en particulier ses favoris. ‹ Elle est extrêmement maladroite. Il n'est pas étonnant de la voir un bras ou une jambe dans le plâtre. Malgré tout, elle demeure une personne surprenamment courageuse. ‹ Elle a fort caractère. En même temps, pour survivre dans la famille Rutkowski, il s'agit presque d'un prérequis. ‹ Elle est une horrible conductrice. Or, elle utilise plus souvent qu'autrement le taxi pour se déplacer en ville et n'hésite surtout pas à mettre la facture sur le compte des dépenses du journal. ‹ Elle est accro au café, si bien que la caféine n'a plus aucun effet sur elle. Un, deux, trois, quatre par jour. Elle peut même en prendre un avant de dormir. ‹ Dormir, c'est superflu pour elle. Son cycle de sommeil est complètement bousiller entre les rédactions tard le soir et les réveils tôt pour la couverture de nouvelles imprévues. ‹ Elle est allergique aux chats. Pourtant, sa meilleure amie d'enfance en avait un qu'elle trouvait adorable comme tout. Dommage qu'elle n'ait jamais pu le caresser. ‹ Elle a été fiancé à un mec qui ne faisait pas l'unanimité dans sa famille. En effet, son grand frère, Woody, l'a toujours détesté. ‹ Elle déteste prendre des autoportraits, elle ne peut pas supporter sa tronche sur les photos de famille, autant pour dire qu'elle ne se trouve pas photogénique du tout et qu'elle préfère nettement être derrière que devant la caméra. ‹ Elle est un peu anti réseaux sociaux, qu'elle qualifie d'inventions du démon à la blague. C'est à peine si elle les utilise pour promouvoir ses articles, sur une page professionnelle. On a cependant réussi à la convaincre, par un miracle qu'elle ne connait pas encore, à s'inscrire sur une appli de rencontre, une fois.‹ Elle est dévouée. Pour sa famille, pour ses amis, pour ses relations amoureuses. Elle donne sans compter. ‹ Elle rêve d'un chien. Seulement, son mode de vie nomade et son travail pu orthodoxe ne le lui permettent pas. ‹ À l'école, elle était une plaie en français. Avec beaucoup de travail, d'acharnement et de cours supplémentaires, elle est devenue une pro. L'orthographe et la grammaire n'a plus de secret pour elle. Sauf, peut-être pour le mot accueil. Elle confond toujours l'ordre destiné pour le u et le e. ‹ Elle est nulle en astrologie, elle n'y a jamais cru même. Ni même aux cartes de tarots et ce genre de trucs. Son premier emploi dans un journal consistait à créer la partie horoscope, ce qu'elle a fait avec un humour caché. Si vous relisez ses vieilles chroniques, vous pourrez sentir l'ironie dans son ton. Ses patrons sont tout de même bien dupes, cependant. Ils n'y ont vu que du feu et l'ont fait monter en grade assez rapidement. Ou alors, ils n'en pouvaient plus de la voir écrire n'importe quoi. ‹ Elle n'a jamais eu de caries. Difficile à croire, avec la quantité de sucre qu'elle ingère. Elle cache des bonbons dans les tiroirs de son bureau, au travail, comme récompense.
messages : 3882
ici depuis : 18/02/2020
crédits : (c) dea tacita
comptes : violet, blanche, bella, beth, liam.
statut : Please have mercy on me take it easy on my heart Even though you don't mean to hurt me you keep tearing me apart
grand kangou
MessageSujet: Re: we're fragile under the surface (nevaeh)    we're fragile under the surface (nevaeh)  - Page 2 EmptyMar 15 Sep 2020 - 3:44

« T’as pas besoin de connaître le lecteur de nouvelles pour le croire quand il dit qu’il y a un accident sur la route principale », souffla Nevaeh en très mauvaise analogie. Elle soupira. « Sans doute, oui, qu’il veut se garder toutes les options. Qui ne le ferait pas, dans sa situations? », demandait Nevaeh, sérieuse comme jamais. Elle voulait l’honnêteté de Woody. Elle voulait qu’il lui parle avec son coeur, qu’il lui dise qu’il avait fait exactement la même chose et qu’il avait été un gros enfoiré pour faire comprendre à la journaliste qu’elle n’avait pas à accepter tout ça, qu’elle n’avait pas à se laisser aller dans une relation où elle s’investissait à sens unique parce que lui de son côté, il donnait un peu de sa personne à chacun. Mais est-ce qu’il disait seulement ça pour l’éloigner de Juliann ou parce qu’il le pensait? Parce qu’entre vous et moi, Woody, il n’avait jamais été vraiment fan des fréquentations de sa sœur. Et ça pourrait clairement aussi être le genre de Woody de lui raconter n’importe quoi pour l’éloigner d’un mec.... N’est-ce pas? « Felix et CJ étaient à Bowen, pourtant », lui rappela-t-elle en croisant les bras sur sa poitrine. « Et ça n’a pas été des amourettes de quelques jours. » Bon, ils avaient été aussi deux enfoirés de première, oui, à la tromper et à l’humilier. D’accord, s’il le nommait, elle lui concéderait. Mais techniquement, l’argument de se faire des petits amis à l’étranger, c’était mauvais. « Et pour ceux à l’étranger... ce ne sont pas que des petits amis.. » Elle avait aussi à son actif des conquêtes d’un soir, pour passer une bonne soirée à l’autre bout du monde, quand elle voyageait seule. Mais ça, Woody ne voulait certainement pas le savoir. « Non. Mais je dis seulement que j’y suis habituée. Je sais gérer les déceptions, après coups... » Elle ne voulait pas jouer aux victimes. Elle voulait seulement montrer à son frère qu’elle était forte. Drôle de façon, oui, mais pour elle, lui montrer qu’elle ne s’effondrait pas après toutes ces malchances amoureuses, c’était de lui prouver qu’elle était forte... Alors qu’en réalité, elle aurait eu besoin qu’on la serre dans ses bras et qu’on lui donne la permission de pleurer.

La préparation du repas était terminée, Nevaeh enfournait la lasagne dont la viande avait été subtilement remplacée par des légumes, recette qu’elle avait perfectionné parce que Juliann, à qui elle avait l’habitude de cuisiner, ne mangeait aucun produit animal. Woody n’y verrait que du feu, non? Toujours dos à lui, il en profita pour à son tour parler avec son coeur. Charlie, cette fille de BBT dont il lui avait parlé en juillet, était toujours dans le décor. Fidèle à elle-même, intense, Nevaeh s’extasiait d’une telle nouvelle, même si au fond d’elle savoir que Freja était à nouveau célibataire lui donnait un peu d’espoir de les revoir ensemble. Si Woody buvait du vin pour se préparer à tout raconter à sa sœur, elle, elle contournait le plan de travail pour s’asseoir a côté de lui. « Ça se passe bien...? », demandait-elle en bougeant les sourcils, surexcitée. C’était l’événement de l’année! « Ah non, pas la photo moche de moi dans ton entrée? », râlait déjà la brune. « La prochaine fois, montre lui une autre photo je t’en pris, elle va croire que y’a sœur est un gros dinosaure! » Et quand il lui parla du poisson, Nevaeh s’esclaffa. « Attends, un quoi? », répétait-elle, incertaine. Mais qu’est-ce qu’on avait fait de son frère? Ça ne lui ressemblait pas. « Mais c’est du sérieux, Woody... Vous avez un engagement commun, tu t’en rends compte? »


__________________________

say you won't let go
i'm gonna love you 'til
my lungs give out
i promise 'til death we part like in our vows
Revenir en haut Aller en bas
Woody Rutkowski
Woody Rutkowski
messages : 3089
ici depuis : 03/10/2014
crédits : sassenach (a) & alittlebitofrain (g) & beloved (s)
comptes : jackson & isaiah & concho & elmo & nova
statut : ⋄ I had all and then most of you, some and now none of you (wooja)
adm h
MessageSujet: Re: we're fragile under the surface (nevaeh)    we're fragile under the surface (nevaeh)  - Page 2 EmptyDim 18 Oct 2020 - 3:24

Un rire moqueur et perplexe s’échappa d’entre les lèvres de Woody alors que sa sœur comparait la situation avec le lecteur de nouvelles et ses petites annonces. « Le lecteur de nouvelles il couche pas avec ma sœur, déjà. » En tout cas, pas à la connaissance de Woody, qui dévisagea d’ailleurs sa sœur à cette idée, avant de passer à autre chose. Disons que ce n’était pas le genre d’image à laquelle il aimait s’attarder. « Dans sa situation ? Quelle situation, au juste ? » Demanda Woody, qui n’allait certainement pas défendre ce mec peu importe s’il avait déjà été dans la même situation que lui ou pas. Parce que là, il s’agissait de sa sœur. Et sa sœur, il la protégerait coûte que coûte, même d’elle-même et de son cœur désarticulé. « Un mec sûr de ce qu’il ressent ne le ferait pas. » Rectifia ensuite Woody, après avoir fait un peu d’ordre dans ses pensées. C’était la vérité. Lorsqu’il jouait sur plusieurs tableaux, c’était parce qu’il n’avait aucune idée de ce que son cœur désirait véritablement. Depuis plus d’un an, maintenant, Woody n’avait pas été avec une autre femme que Freja et ce, même s’ils n’étaient pas ensemble. Son cœur lui appartenait. Il commençait à peine à s’ouvrir à d’autres horizons, comme l’apprendrait sa sœur dans quelques minutes. Lorsque la brunette lui rappela que Felix et CJ étaient à Bowen, Woody leva les yeux au ciel. « Felix vous étiez souvent partis ensemble. J’sais même pas si j’ai déjà enligné deux phrases complètes avec ce mec. Et pour CJ … bah. » Il haussa les épaules. « C’était CJ. » Il n’avait rien à dire de plus que ça. Elle comprendrait tout ce qu’il pensait. Nevaeh spécifia par la suite que les copains de l’étranger, ce n’était pas vraiment des copains. Une grimace de dégoût s’afficha sur le visage de l’homme. « Yeah, figured. Pas plus de détails, s’te-plaît. » Il balaya le sujet d’un geste de la main. Ça lui faisait de la peine, de voir Nevaeh réagir comme si elle avait à endurer tous ces enfoirés qui croisaient sa vie. « Tu devrais pas avoir à y être habituée. Et, surtout, je ne sais pas s’il y a vraiment une façon de gérer ça. Ça se vit, et pis on passe à autre chose. C’est juste qu’habituellement, en passant à autre chose, on essaie d’éviter les patterns. » Releva Woody, pour indiquer à sa sœur le problème. Le repas était maintenant au four, et ce fut comme le signal d’échange de rôles. Au tour du frère de se confier un peu plus, même si les confidences étaient pas mal plus légères. Enthousiaste, sa sœur contourna le plan de travail pour retrouver un frère déjà exaspéré, qui regrettait de s’être avancé. « Oui. Ça se passe bien. » Dit-il peu convaincu. Il allait évidemment passer par-dessus le malheureux incident … de Woody qui n’avait pas su avoir d’érection alors que le moment y était pourtant très, très propice. Charlie avait continué à lui parler par après, c’était au moins signe qu’elle ne prenait pas la fuite. « La photo moche de tout le monde. Notre magnifique photo de famille que maman m’a donnée dans un cadre quand j’ai acheté la maison. » Il rit. Puis, après une forte hésitation, il décida d’aller jusqu’au bout de l’histoire et de parler du poisson à sa sœur. Elle allait pouvoir se moquer de lui pour les cinq décennies à venir. « Un engagement commun, quand même, n’allons pas trop loin. Le poisson va pas durer plus qu’un mois, c’est déjà prévu. »  À voir sa réaction, il ne lui révélerait pas le nom que Charlie avait trouvé pour le poisson : Woolie. Alex et Oxane seraient mis au courant en moins de deux secondes et il deviendrait la risée de toute la famille.

__________________________



‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
If we'd go again all the way from the start, I would try to change things that killed our love. Your pride has built a wall, so strong that I can't get through. Is there really no chance to start once again ? I'm still loving you ... ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Nevaeh Rutkowski
Nevaeh Rutkowski

Feuille de personnage
» anecdotes: Ses cheveux sont d'ordinaire brun assez foncés. Seulement, il lui arrive (trop) souvent de jouer avec leur couleur. Pour l'instant, elle vacille entre le blond et le caramel, couleurs qui semblent adoucir son visage et lui donner un air plus jeune que les rides de la presque trentaine laisseront vite apparaître sur son minois. ‹ Elle est la deuxième d'une famille de quatre enfants. Et la plus vieille des soeurs. Ça lui a valu plusieurs altercations avec sa petite soeur, d'ailleurs, qui lui volait ses vêtements, en particulier ses favoris. ‹ Elle est extrêmement maladroite. Il n'est pas étonnant de la voir un bras ou une jambe dans le plâtre. Malgré tout, elle demeure une personne surprenamment courageuse. ‹ Elle a fort caractère. En même temps, pour survivre dans la famille Rutkowski, il s'agit presque d'un prérequis. ‹ Elle est une horrible conductrice. Or, elle utilise plus souvent qu'autrement le taxi pour se déplacer en ville et n'hésite surtout pas à mettre la facture sur le compte des dépenses du journal. ‹ Elle est accro au café, si bien que la caféine n'a plus aucun effet sur elle. Un, deux, trois, quatre par jour. Elle peut même en prendre un avant de dormir. ‹ Dormir, c'est superflu pour elle. Son cycle de sommeil est complètement bousiller entre les rédactions tard le soir et les réveils tôt pour la couverture de nouvelles imprévues. ‹ Elle est allergique aux chats. Pourtant, sa meilleure amie d'enfance en avait un qu'elle trouvait adorable comme tout. Dommage qu'elle n'ait jamais pu le caresser. ‹ Elle a été fiancé à un mec qui ne faisait pas l'unanimité dans sa famille. En effet, son grand frère, Woody, l'a toujours détesté. ‹ Elle déteste prendre des autoportraits, elle ne peut pas supporter sa tronche sur les photos de famille, autant pour dire qu'elle ne se trouve pas photogénique du tout et qu'elle préfère nettement être derrière que devant la caméra. ‹ Elle est un peu anti réseaux sociaux, qu'elle qualifie d'inventions du démon à la blague. C'est à peine si elle les utilise pour promouvoir ses articles, sur une page professionnelle. On a cependant réussi à la convaincre, par un miracle qu'elle ne connait pas encore, à s'inscrire sur une appli de rencontre, une fois.‹ Elle est dévouée. Pour sa famille, pour ses amis, pour ses relations amoureuses. Elle donne sans compter. ‹ Elle rêve d'un chien. Seulement, son mode de vie nomade et son travail pu orthodoxe ne le lui permettent pas. ‹ À l'école, elle était une plaie en français. Avec beaucoup de travail, d'acharnement et de cours supplémentaires, elle est devenue une pro. L'orthographe et la grammaire n'a plus de secret pour elle. Sauf, peut-être pour le mot accueil. Elle confond toujours l'ordre destiné pour le u et le e. ‹ Elle est nulle en astrologie, elle n'y a jamais cru même. Ni même aux cartes de tarots et ce genre de trucs. Son premier emploi dans un journal consistait à créer la partie horoscope, ce qu'elle a fait avec un humour caché. Si vous relisez ses vieilles chroniques, vous pourrez sentir l'ironie dans son ton. Ses patrons sont tout de même bien dupes, cependant. Ils n'y ont vu que du feu et l'ont fait monter en grade assez rapidement. Ou alors, ils n'en pouvaient plus de la voir écrire n'importe quoi. ‹ Elle n'a jamais eu de caries. Difficile à croire, avec la quantité de sucre qu'elle ingère. Elle cache des bonbons dans les tiroirs de son bureau, au travail, comme récompense.
messages : 3882
ici depuis : 18/02/2020
crédits : (c) dea tacita
comptes : violet, blanche, bella, beth, liam.
statut : Please have mercy on me take it easy on my heart Even though you don't mean to hurt me you keep tearing me apart
grand kangou
MessageSujet: Re: we're fragile under the surface (nevaeh)    we're fragile under the surface (nevaeh)  - Page 2 EmptyDim 20 Déc 2020 - 6:12

« T'as vraiment envie de savoir qui couche - ou a couché - avec moi et en qui tu ne dois plus faire confiance? », fit Nevaeh, le moins du monde sérieuse. Elle connaissait al réponse de Woody. Et, ses conquêtes, elle n'étaient toutes plus à Bowen. Ou l'avaient jamais été. Alors, à ce niveau, Woody n'avait aucun soucis à se faire. « Dans sa situation, tu sais... », reprit-elle dans l'espoir qu'il comprenne. « Libre. » C'était ce qu'il était, Juliann. Libre. D'âme, d'esprit et dans ses relations. Et si ça ne plaisait pas à Nevaeh, elle lui avait promis de se retirer d'une telle situation, de le lui dire. Ce qu'elle ne savait pas encore, Nevaeh, c'était que Juliann, il ne faisait pas que désirer Pippa. Il avait couché avec elle. Il avait couché avec elle et il lui avait menti. « Mais, Juliann, il a toujours été libre. »

Elle ne voulait pas entrer dans les détails, parce qu'il s'agissait de la vie privée du pompier, mais son ancienne relation n'avait rien eu d'ordinaire, de typique. Elle n'était pas exclusive. Et, ça, ça pesait gros dans la balance. Quant aux autres hommes de sa vie, que Woody disait ne pas avoir apprécié, seulement parce qu'il en avait pas eu le temps, il se cherchait encore des excuses. CJ, c'était CJ. Et Felix avait été trop longtemps absent. Pourtant, c'était des hommes avec qui la brune avait passé quelques années de sa vie. Ils en avaient manqué, des choses, l'un sur l'autre. « Si on veut.... », r.pondit-elle avant de rire au dégoût de son grand frère. Elle levait les mains en l'air, comme si elle venait de se faire arrêter par la police. « Oui oui, compris. Je ne dis plus rien », fit-elle dans un rire. Son sérieux reprit tout de même rapidement, elle qui disait être habituée à ce genre de déception. Lui, il n'était pas d'accord avec elle. « Et on le sait comment, à l'avance, qu'on est dans le même genre de pattern? » Parce que Nevaeh, elle faisait confiance à son coeur. Et à ce que les gens dégageaient de prime abord. Et ce n'était peut-être pas toujours la bonne façon de faire.

Les problèmes de Nevaeh de côté, ce fut au tour de Woody de parler. Mais, pour Woody, ce n'était pas réellement des problèmes. Du moins, Nevaeh ne le voyait pas comme ça. Il voyait encore cette fille, cette Charlie, la fille du BBT. Il avait eu une date, ça se passait plutôt bien, où était le problème? « Pourquoi je sens que tu me caches quelque chose? » Parce qu'il lui cachait qu'il n'avait pas su coucher avec elle, lui. Parce que son corps lâchait. Mais, ça, Nevaeh ne le savait pas. Et c'était sans doute mieux ainsi. Charlie, elle était venue chez lui. Et elle avait vu la photo de famille posée dans son entrée. « Moche pour tout le monde? Tu veux rire? » Il n'y avait que Nevaeh qui tirait la tronche. Oxane était la plus belle. Puis, Alex avait le plus beau sourire. Woody, quant à lui, il était magnifique. Et elle était collé à sa Nevaeh, comme dans toutes les photos de famille. C'était leur place de choix, toujours, tout le temps. « Elle a eu raison de t'offrir une photo de nous... Sans elle, tu nous aurais oublié », fit-elle en tirant la langue. « C'est juste que la prochaine fois, il faudrait qu'elle soit plus réussi... On en prendra une nouvelle à Noël. »mIls seraient tous beaux, le soir du réveillons. « Comment ça, c'est déjà prévu? »


hj:
 

__________________________

say you won't let go
i'm gonna love you 'til
my lungs give out
i promise 'til death we part like in our vows
Revenir en haut Aller en bas
Woody Rutkowski
Woody Rutkowski
messages : 3089
ici depuis : 03/10/2014
crédits : sassenach (a) & alittlebitofrain (g) & beloved (s)
comptes : jackson & isaiah & concho & elmo & nova
statut : ⋄ I had all and then most of you, some and now none of you (wooja)
adm h
MessageSujet: Re: we're fragile under the surface (nevaeh)    we're fragile under the surface (nevaeh)  - Page 2 EmptyMar 22 Déc 2020 - 23:46

À la question de sa sœur, Woody rit en secouant la tête. « Non, j’aurais trop peur de ne plus pouvoir parler à qui que ce soit en ville. » Il lui lança un morceau de quelque chose non identifié qui traînait sur la table, pour souligner sa moquerie. Il savait – ou espérait ? – que sa sœur n’était pas une Marie-couche-toi-là. En tout cas, elle ne semblait pas avoir cette réputation-là. Elle avait cependant la réputation, auprès de son frère en tout cas, de constamment choisir des mecs qui n’en valaient pas la peine. Son cœur aimait les badboys même s’il finissait toujours en mille morceaux à cause d’eux. À entendre la situation de Juliann, comme elle le disait, Woody n’était pas certain de voir un changement dans les habitudes de sa sœur. Elle fonçait droit dans un mur, à son avis, et en toute connaissance de cause. Il allait essayer de ne pas le lui dire aussi directement, même si les réflexions reviendraient au même. « Alors pourquoi tu restes avec lui si tu sais pertinemment que son mode de vie ne te convient pas ? Je sais, je sais, t’as des sentiments pour lui. But still, tu sais que le mec te donnera jamais ce que toi tu veux. Réfléchis, Nev’ … » Il n’avait pas voulu avoir un ton aussi moralisateur, mais c’était raté. Woody jugeait trop pour ça. Et puis, ils s’étaient promis honnêteté, même si c’était parfois à la dure, comme maintenant. Ils reparlèrent brièvement des anciennes flammes de sa sœur, pour que l’aîné des Rutkowski en conclut que la jeune femme avait effectivement un pattern. Il eut un léger rire quand sa sœur voulut savoir comment reconnaître les signes de la répétition. « T’écoutes ton frère. » Lâcha-t-il à demi-sérieux. Nevaeh écouta bel et bien son frère mais pas à propos de ses conseils. Plutôt à propos de ses histoires de cœur, qui devinrent le sujet central tout d’un coup. Il parlait de Charlie, de comment ça se passait, bien selon ce qu’il disait, même si dans sa tête les doutes étaient là depuis sa non-performance sexuelle. « J’te cache rien. J’ai juste encore Freja dans la tête, tu le sais, ça. » Ce n’était pas lui mentir, ça aussi c’était vrai. Il n’avait franchement pas envie de confier à sa sœur qu’il n’arrivait plus à bander, qu’il n’arrivait plus à satisfaire une femme. Il y avait quand même certaines choses – plusieurs choses – que Woody voulait garder dans son jardin secret. Ses secrets les plus honteux, notamment, comme celui-là. « On avait tous des coupes de cheveux bidons et des têtes d’enterrement, c’est juste que tu fixes sur ton propre cas. » Reprit Woody. Quand Nevaeh affirma que leur mère avait bien fait de lui encadrer une photo de famille, sous peine qu’il les oublie, il cacha sa peine d’entendre de telles paroles. Directes, franches, dures. Elle avait beau lui tirer la langue, ça n’enlevait pas le message. « C’mon, vous prenez bien trop plaisir à me rappeler votre existence. » Répondit-il avec un sourire, pour ne rien laisser paraître. « Avec nos Ugly Christmas Sweaters, bonne idée, ce sera mille fois mieux. » Ajouta-t-il, plein de sarcasme. Nevaeh le questionna sur la mort imminente du poisson, visiblement surprise que ses jours soient déjà comptés. « Tu me vois être capable de m’occuper d’un poisson ? Lui, je risque de l’oublier pour vrai. » Ça ne fait aucun bruit, ça ne demande rien, ça reste dans son coin. Il allait crever de faim, Woolie.

__________________________



‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
If we'd go again all the way from the start, I would try to change things that killed our love. Your pride has built a wall, so strong that I can't get through. Is there really no chance to start once again ? I'm still loving you ... ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: we're fragile under the surface (nevaeh)    we're fragile under the surface (nevaeh)  - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
we're fragile under the surface (nevaeh)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: southern district :: maisons-
Sauter vers: