AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-47%
Le deal à ne pas rater :
Bureau Gaming – Alpha Omega Players – Noir et Rouge
79.99 € 149.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 #17 They tell me your blue sky's faded to grey (Concho)

Aller en bas 
AuteurMessage
Tahlia Wates
Tahlia Wates
messages : 18242
ici depuis : 14/03/2016
crédits : Emy/Whovian (avatar) / Pando (sign) / strangehell (icons)
comptes : Le bel italien, Livio.
statut : C'est toi dans ce monde de fous, je l'sais, c'est tout. (ciàlia)
grand kangou
MessageSujet: #17 They tell me your blue sky's faded to grey (Concho)   #17 They tell me your blue sky's faded to grey (Concho) EmptyJeu 10 Sep 2020 - 18:40

Quand Tahlia avait appris la rupture entre Concho et Freja, la brune était tombée de haut. Ils avaient l'air si heureux, elle était persuadée qu'ils auraient pu aller loin, bien loin. Mais en parlant avec Freja, elle avait compris que le problème était plus profond. Il y avait l'ombre d'un autre homme qui planait sur elle inlassablement, incessamment : Woody. De ce fait, Tahlia était partagée. Partagée parce qu'elle savait que son amie ne pourrait jamais vraiment s'éloigner du jeune Rutkowski. Ce n'était pas qu'une simple alchimie qu'il y avait entre eux. Woody était l'âme sœur de Freja. Plus les années passaient, plus elle se convainquait de cela. Et de l'autre côté, elle était partagée parce que Concho devait être au plus bas. Entre l'enlèvement de Zelda et Lara, le fait qu'il n'ait pas Maxwell à longueur de temps avec lui et sa rupture, le jeune homme devait traverser une période bien difficile. Et c'était cela qui faisait mal à Tahlia. Elle voulait le voir heureux, réellement heureux, Concho. Il le méritait tellement. Après lui avoir envoyé quelques messages, elle lui demanda s'il voulait un peu de compagnie en cette soirée. Thaïs devait passer la nuit chez ses grands-parents. Elle se doutait bien que la venue de sa fille n'aurait pas dérangé Concho, mais là au moins, toute l'attention de Tahlia lui serait dédiée. Après qu'il ait répondu positivement, la jeune femme s'empressa de préparer les affaires pour sa fille, qu'elle amena ensuite chez ses parents. Peu avant l'heure à laquelle elle avait dit à Concho qu'elle viendrait, Tahlia quitta le domicile familial avant de faire un arrêt dans le petit restaurant italien dont ils étaient des fervents clients. C'était là qu'ils se nourrissaient, les soirs où les colocataires du 17 ne voulaient pas faire à manger. Elle commanda le plat préféré de Concho, celui qu'il prenait à tous les coups, et opta pour des pâtes au pesto. Quand la commande fut prête, elle récupéra sa voiture pour se rendre jusqu'à l'immeuble du 17. Elle n'était pas revenue ici depuis son départ en trombe, et c'était évidemment avec nostalgie – et un pincement au cœur – qu'elle retrouva ce hall qu'elle avait tant arpenté, ces escaliers qu'elle avait descendu maintes et maintes fois, puis cette porte qui lui rappelait son chez elle. Elle tapa trois coups, comme à son habitude, comme à chaque fois qu'elle oubliait ses clés. Quand la porte s'ouvrit sur Concho, elle afficha un large sourire et souleva le sac duquel une délicieuse odeur s'échappait. « Livraison de pâtes à domicile ! » dit-elle, avant de soulever le deuxième sac qu'elle avait en main. « Et j'ai même pris la Switch. Ça me manquait de te mettre une raclée à Just Dance... » Ou à Mario Kart. Ce soir, elle voulait juste lui redonner le sourire...

__________________________

⋆⋆
Ils n'étaient pas toujours d'accord, en fait ils n'étaient jamais d'accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement. Mais en dépit de leurs différences, ils avaient une chose très importante en commun : ils étaient fous l'un de l'autre... The notebook
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t18030-tahlia_wts-instagram
Conchobáhr Rosenbach
Conchobáhr Rosenbach
messages : 2050
ici depuis : 06/03/2016
crédits : schizophrenic (a) & sarasvati (s)
comptes : woody & jackson & isaiah & elmo & nova
statut : tristement célibataire, papa de Maxwell avec Ally, papa de Lara avec Zelda
adm h
MessageSujet: Re: #17 They tell me your blue sky's faded to grey (Concho)   #17 They tell me your blue sky's faded to grey (Concho) EmptyJeu 10 Sep 2020 - 20:31

Des peines d’amour, j’en avais vécu. Allant de mon crush au lycée qui ne voulait pas m’accompagner à la danse de fin d’année jusqu’au départ brusque et inexpliqué de celle que je pensais être la femme de ma vie, Ally, en passant par ma rupture d’avec celle avec qui tout aurait pu être si simple, Zelda. Et une myriade d’autres déceptions amoureuses qui m’avaient confirmé, au fil du temps, que c’était plus difficile qu’il n’y paraissait, d’être en relation. Pourtant, avec Freja, j’avais voulu y croire. Et pendant six mois, j’y avais vraiment cru, sans me poser trop de questions, sans réfléchir à m’en rendre fou. Avec elle, j’avais surfé une vague des plus exaltantes et je pensais qu’elle nous pousserait encore bien loin devant, cette vague … jusqu’à ce que je réalise que nous n’étions pas sur la même, et que nos vagues respectives se distançaient de plus en plus. Nous n’allions plus au même rythme, nous n’étions plus dans cette parfaite symbiose du départ. Les secrets, les non-dits, ils s’étaient immiscés entre nous vicieusement. Aujourd’hui, il ne restait plus rien de nous, pas même notre amitié, et c’était ce qui rendait cette peine d’amour encore plus cruelle. Je ne perdais pas que celle que j’aimais. Je perdais une de mes plus proches amies. Avec Ally, ça avait été plus simple de passer à travers la douleur parce que ma colère contre elle avait pris le dessus sur l’amour. Avec Zelda, notre amitié s’était rapidement réinstallée entre nous, malgré les efforts des deux côtés, nous avions maintenant su retrouver notre complicité d’avant. Avec Freja, cela faisait maintenant deux mois que nous ne nous étions pas adressé la parole, et aucune colère ne pouvait balayer ma tristesse. Je ne lui en voulais pour rien. Et je l’aimais encore. Quand Tahlia m’avait écrit quelques messages pour prendre de mes nouvelles et me demander si je désirais un peu de compagnie pour la soirée, bien sûr que j’avais accepté. Dans le palmarès de mes proches amies figurait aussi ma belle et chère Tahlia, et je me rendis à l’évidence que sa présence était exactement ce dont j’avais besoin en ce moment. Nous étions tous les deux en congé parental spécial pour la soirée, Lara étant chez Zelda et Maxwell retourné aux États-Unis depuis la mi-juillet, pour sa troisième période qui durait encore jusqu’à la fin septembre. Thaïs, elle, était chez se grands-parents pour la nuit. À l’heure convenue, à quelques minutes près du moins, Tahlia cogna à la porte. Je venais tout juste de partir la brassée de lavage, la venue de mon ancienne colocataire ayant été le coup de pied au derrière pour ranger un peu l’appartement. Allen ne disait rien mais je sentais que ça le soulagerait aussi que j’aie un peu aéré la place. Deux mois à ruminer dans le noir, pour un homme, ça laissait une sale odeur de mélancolie. J’ouvris la porte et souris à la brunette. « Mes Carbonara ? … Oh, Tahl’, my savior. » Je m’approchai d’elle et la prit dans mes bras. Ça ferait différent de mes ramens cheaps beaucoup trop salés. Quand elle parla de Just Dance, je levai les yeux au ciel. En tant que danseur, c’était toujours difficile d’accepter qu’on puisse me battre à un jeu joué aussi par des enfants. « J’espère que t’as bien rechargé les manettes parce qu’on sait que c’est parce qu’elles lisaient pas mes mouvements, que je perdais … » Me défendis-je tout comme je me défendais à chaque fois après une partie à la Switch. Je repartis dans l’appartement sans jouer aux hôtes, pour moi, le #17 appartiendrait toujours à chacun des colocataires y ayant vécu. Tahlia était autant chez elle que moi, tout comme l’était Perry, Freja, Florian, et tous les autres …

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Tahlia Wates
Tahlia Wates
messages : 18242
ici depuis : 14/03/2016
crédits : Emy/Whovian (avatar) / Pando (sign) / strangehell (icons)
comptes : Le bel italien, Livio.
statut : C'est toi dans ce monde de fous, je l'sais, c'est tout. (ciàlia)
grand kangou
MessageSujet: Re: #17 They tell me your blue sky's faded to grey (Concho)   #17 They tell me your blue sky's faded to grey (Concho) EmptySam 7 Nov 2020 - 22:48

La situation était délicate. Tahlia était partagée entre ses deux amis. C'était le risque quand deux ex-colocataires décidaient de se mettre ensemble. Si ça venait à exploser, ça mettait tout l'entourage dans de beaux draps. Même si elle tentait de ne pas trop s'immiscer dans leurs affaires, elle avait du mal à défendre pleinement Freja quand elle savait à quel point Concho souffrait. Et inversement, elle ne pouvait pas être pleinement du côté de Concho, en sachant à quel point Freja avait du mal à se relever de tout ça. Ah les histoires entre amis... même si c'était beau au tout début, parce qu'on connaissait l'autre bien mieux qu'un inconnu, cela faisait plus de mal quand la séparation venait. Parce qu'en plus de la part amoureuse, on perdait aussi toute la part amicale.Mais soit, ce soir, Tahlia était toute dévouée à Concho, bien décidée à lui redonner un peu le sourire, même si cela était probablement tout surfait. Quand elle arriva devant le 17, la porte s'ouvrit sur le jeune Rosenbach, un large sourire s'affichant sur les lèvres de Tahlia alors qu'elle montra directement le sachet de bouffe. « Miss Wates à la rescousse, toujours prête à dégainer les carbonara ! » dit-elle, quand il l'appela my savior, s'empressant de le prendre dans les bras et de lui rendre son étreinte. Elle se doutait bien qu'il n'avait pas une alimentation des plus équilibrées... si tant est qu'il se nourrissait. Elle avait également prévu la partie animation, avec la Switch et des jeux auxquels ils avaient l'habitude de jouer. Elle leva les yeux au ciel quand Concho lui demanda si elle avait bien charger les manettes, parce que, selon lui, il perdait à cause d'une mauvaise charge des manettes de jeu. « Quelle mauvaise foi ! Admets juste que je suis meilleure, c'est tout. » dit-elle, taquine, entrant dans l'appartement et refermant la porte derrière elle. Ça faisait un bien fou de revenir ici, de revoir ces meubles. Même si certaines petites choses avaient changé, l'âme du 17 était toujours là et c'était avec nostalgie qu'elle se rappelait tous les bons moments passés ici. S'avançant jusqu'à Concho, elle posa les affaires sur la table basse et regarda son ami, observatrice, sourcils froncés. Sa main vint d'ailleurs se poser sur sa joue, alors qu'elle s'exclama : « Tu aurais pu te raser ! Ce n'est plus une barbe de trois jours, là ! » Et on savait tous que Concho était vachement sexy avec sa barbe de trois jours ! Elle secoua la tête et s'installa sur le fauteuil, commençant à déballer le repas, sortant la boîte de pâtes de Concho, qu'elle lui tendit, puis la sienne. Elle jeta un regard vers le jeune homme, lui donnant les couverts, et osa poser la question qui fâchait : « Comment tu vas ? »

Désolée du retard, Eli :coeur:

__________________________

⋆⋆
Ils n'étaient pas toujours d'accord, en fait ils n'étaient jamais d'accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement. Mais en dépit de leurs différences, ils avaient une chose très importante en commun : ils étaient fous l'un de l'autre... The notebook
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t18030-tahlia_wts-instagram
Conchobáhr Rosenbach
Conchobáhr Rosenbach
messages : 2050
ici depuis : 06/03/2016
crédits : schizophrenic (a) & sarasvati (s)
comptes : woody & jackson & isaiah & elmo & nova
statut : tristement célibataire, papa de Maxwell avec Ally, papa de Lara avec Zelda
adm h
MessageSujet: Re: #17 They tell me your blue sky's faded to grey (Concho)   #17 They tell me your blue sky's faded to grey (Concho) EmptyDim 22 Nov 2020 - 23:05

Parce que même en état de déprime, mon cerveau arrivait à tout tourner à l’étrange : j’imaginai Tahlia dégainer des fettuccines plutôt que deux pistolets, dans un décor western et avec les fringues qui venaient avec. Un léger rire s’échappa d’entre mes lèvres. Je n’essaierais même pas de partager l’image avec mon ancienne colocataire, ça ne rendrait pas justice à la chose. Tout comme la Switch ne rendait pas justice à mes talents de danseur, d’ailleurs. Non mais, la majeure partie du temps je faisais exactement ce que le bonhomme à l’écran faisait et pourtant la manette ne me lisait pas du tout. Bien sûr, quand je faisais cinquante perfect d’affilés, miraculeusement elles n’avaient plus aucun problème, mais passons. « Tu bouges comme un Rubik’s Cube et tu me demandes d’admettre ça ? » Dis-je, outré. Évidemment, j’exagérais, Tahlia dansait très bien et elle était effectivement une redoutable adversaire à Just Dance. C’était juste plus drôle de la voir s’emporter, piquée dans son orgueil. J’étais de mauvaise foi, ouais, encore plus quand j’aurais bien eu besoin de petites victoires dans ma vie actuelle. La brunette referma la porte par derrière pendant que je traversais à l’autre pièce. Elle connaissait le chemin, hein. Quand je me tournai à nouveau vers elle, elle fronça les sourcils et porta sa main à ma joue barbue. Un court rire fut soufflé de ma bouche. « Je pensais pas qu’il fallait que je me mette beau pour toi … T’es tellement habituée à me voir dans mes pires accoutrements. » Répliquai-je, amusé, même si la tristesse pointait toujours dans mon regard. Je m’installai près de Tahlia sur le divan, la remerciant pour le plat de pâtes qu’elle me tendit. Je pris ma fourchette de ses mains et haussai les épaules à ce qu’elle me demanda. « Prochaine question ? » Elle savait que ça n’allait pas, mais bien sûr qu’elle voulait que je sache qu’elle était là pour m’écouter et que je pouvais me vider le cœur. Je ne savais juste pas si j’en avais envie. Je soupirai, jouant dans mes carbonaras du bout de ma fourchette. « Tu crois que j’ai pris une mauvaise décision ? Toi qui connais aussi bien que moi la dynamique entre Freja et Woody … tu penses que j’étais dans le tort ? » J’avais quand même demandé à Freja de le rayer de sa vie, sinon c’est moi qui la laissais. Un ultimatum qui ne me ressemblait pas. Pourtant, encore aujourd’hui j’avais la conviction qu’elle et moi, nous n’aurions pu avancer paisiblement tant qu’il était dans les parages.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: #17 They tell me your blue sky's faded to grey (Concho)   #17 They tell me your blue sky's faded to grey (Concho) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
#17 They tell me your blue sky's faded to grey (Concho)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: southern district :: appartements-
Sauter vers: