∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en juillet —

En ce moment à Bowen, les températures sont plus douces et avoisinent entre les 20 et 30°C. Le maitre mot est de profiter !


emilia manzoni & thomas kelly
sont nos membres du mois ♡

Le deal à ne pas rater :
12 + 6 gratuites = 18 bouteilles – Vin rosé de Languedoc-Roussillon
59.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 one, two, three, four...close your eyes and let it go.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Pippa Burnett-Reyes

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: Si ses soeurs et elle étaient les super-nanas, Pippa sera Rebelle, sans hésiter ! ‹ Pippa a un tempérament très extravertie, elle porte la joie sur elle, il est assez rare de la voir pleurer, ou en colère ‹ Pippa aime voyager, elle voyage autant qu'elle le peut ‹ C'est une personne créative et touche-à-tout, elle peut décider du jour au lendemain de se lancer dans la poterie, et un mois plus tard décréter qu'elle préfère la broderie ou bien le macramé ‹ Elle est très indépendante, mais sa famille est très importante pour elle, elle a besoin d'avoir de leur nouvelle très régulièrement ‹ Elle possède un appartement à Bowen, mais n'y vit pas toute l'année, il lui arrive souvent de passer plusieurs mois à l'étranger ‹ elle a la chance de pouvoir travailler de n'importe où, elle est autrice de roman, et également animatrice de podcasts sur divers sujets ‹ Elle est diplômée de psychologie mais n'a jamais exercée en tant que psychologue ‹ Elle est passionnée d'écriture depuis qu'elle est petite ‹ elle dévore les livres comme d'autres des pâtisseries ‹ Pippa est une personne très spontanée, elle peut se décider à partir à l'autre bout du monde sur un coup de tête par exemple ‹ Pippa est engagée dans la cause féministe, et la thématique du féminin et de la féminité en général la passionne, certain de ses podcasts sont d'ailleurs orientés sur ce thème ‹ elle a récemment créer un groupe de parole pour les femmes, un cercle comme elle préfère l'appeler ‹ elle adore les animaux mais n'en possède pas, elle voyage trop souvent pour ça ‹ elle adore le miel, et donc les patisseries orientales ‹ elle a failli se marier à vingt-quatre ans, avant de se rendre compte que cet engagement ne lui convenait pas ‹ Son audace, son esprit d'indépendance et sa franchise sont selon elle ses plus belles qualités ‹ ses soeurs vous diront qu'elle est très généreuse aussi. ‹ Fan de séries, elle peut vous donner les répliques de How I met your mother qu'elle connait par coeur. ‹ elle joue peu aux jeux vidéos, mais lorsqu'il est question d'Assassin's Creed elle ne répond plus de rien. ‹ Pippa a la main verte, son appartement est rempli de plante, une vraie jungle urbaine.
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 1571
ICI DEPUIS : 21/02/2020
COMPTES : Lys, Zak, Iris & Aura
CRÉDITS : moon rhapsodies (avatar)

STATUT : En osmose avec Liam.

MessageSujet: Re: one, two, three, four...close your eyes and let it go.    one, two, three, four...close your eyes and let it go.  - Page 5 EmptyJeu 12 Nov 2020 - 0:31

Liam me promettait une fin de soirée des plus brûlantes, mais je devais mettre ce programme à plus tard, au moins pour une question de bienséance. Pour autant, ce n’était clairement pas facile de lui résister étant donné le feu qu’il déclenchait dans mon bas ventre. Dieu que j’avais envie de lui…
J’ai hâte de sentir tes mains sur moi, soufflai-je en me mordant la lippe.
Je dû faire appel à des trésors de self control pour me détacher de Liam, mais quand je passai au salon, je fus stoppée net par la vision que Nevaeh et Juliann offraient depuis le balcon. Il en fallait pour me choquer, mais je ne m’étais clairement pas attendu à ça. Dissimulée par le mur de la cuisine, plaquée contre Liam, j’éclatai de rire, lorsqu’il me demanda ce que j’aimerais que Nev face si la situation était inversée.
J’en sais rien…je crois que…j’apprécierais qu’elle nous laisse…finir.
Je trouvais tout ça assez cocasse et déconcertant au point que j’avais du mal à m’arrêter de rire. Quelques bruits étouffés parvinrent finalement jusqu’à nous, laissant sous entendre que l’activité qu’était en train de jouer mes meilleurs amis n’avait clairement rien d’une partie de carte. J’écarquillai les yeux et mon rire redoubla, tandis que j’ancrai mon regard dans celui de Liam.
Ok, c’est mort, j’y vais pas ! m’exclamai-je.
Franchement, je n’avais pas du tout envie de leur casser l’ambiance et d’un autre côté, je me retrouvai sans trop savoir quoi faire. Liam, au vu de l’expression sur son visage, trouvait la situation aussi comique que moi et de mon côté, je sentais le fou rire monter doucement. Je me raclai la gorge, puis pinçai mes lèvres pour me retenir d’exploser. Liam
T’as raison…euh…t’étais euh…t’étais pas en train de faire un cocktail ? demandai-je à Liam pour faire diversion, tu peux me mettre double ration de glaçons, s’il te plait ?
Il me fallait au moins ça…

__________________________

i never did learn how to follow the rules
I never was good at sleeping while the moon was full

     — brandi carlile ; hard way home
Liam Reyes
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 683
ICI DEPUIS : 11/04/2020
COMPTES : violet + bella + beth + nevaeh + sara
CRÉDITS : (c) tearsflight

STATUT : marié pour éviter l'exil, tombe amoureux

MessageSujet: Re: one, two, three, four...close your eyes and let it go.    one, two, three, four...close your eyes and let it go.  - Page 5 EmptySam 14 Nov 2020 - 2:15

La couleur de leur fin de soirée était annoncée. Elle l'avait été dès leur premier baiser, avant d'accueillir les invités. Liam avait qu'une hâte : se retrouver seul avec Pippa, lui faire comprendre combien ce qu'elle avait dit ce soir lui faisait du bien, venait apaiser la tornade qu'il avait en lui. « Ce ne sont pas que mes mains que tu sentiras », laissait-il planer remplit de sous-entendu et d'un sourire qui ne trahissait pas ses envies. « J'ai bien l'intention que tu fasses comme ta copine a fait dans ton cou, mais sur mon sexe.. », fit-il en lui accordant un clin d'oeil, sans cacher cette envie d'elle. Mais ça irait à plus tard. Pour le moment, ils avaient choisi de terminer la soirée sur une meilleure note Liam se proposa d'ailleurs pour faire des cocktails alors que Pippa se dirigeait vers le balcon pour donner le feu vert à ses amis afin de retrouver le salon. Erreur. Quand la blonde s'était lancé, elle était tombé sur une scène que personne n'aurait dû être témoin.

Et Pippa avait emmené Liam avec elle, cachés derrière le mur de la cuisine, ils observaient les deux amoureux dans leur bulle de plaisir. Ambivalente, Pippa se demandait ce qui était le mieux de faire dans une telle situation. Liam lui renvoya la balle, qu'est-ce qu'elle aimerait que sa meilleure amie fasse. « T'as raison, laissons les finir », gloussait-il alors que Pippa lui demandait de finir ses coktails. « T'as encore raison, si je reste là, moi aussi je vais te sauter dessus. ALors, double glaçons, ce sera », pouffait-il en l'attirant par la main. « Aller, viens avec moi, laisse leur leur intimité », faisait-il en riant. C'était plus fort que lui, la situation était cocasse. Qui aurait pu croire que la soirée se terminerait ainsi. « On a clairement trouvé plus obsédés que nous deux. Ils gagnent la palme... Tu veux qu'on leur fabrique unt trophée? »
Juliann-A. Rosebury

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: Juliann n'est pas né à Bowen mais il y a passé presque toute sa vie. Néanmoins, il aimerait beaucoup retourner en Nouvelle Zélande pour renouer avec ses origines car il n'a que trop peu de souvenirs de son pays natal ‹ Son père est mort dans un accident de voiture quand il avait quatre ans ‹ Un an plus tard, sa mère a décidé de déménager pour l'Australie et pour Bowen, plus précisément, où elle avait de la famille ‹ Sa mère n'a jamais refait sa vie, pourtant, Juliann a essayé plus d'une fois de l'aider à retrouver un peu de bonheur dans les bras d'un homme mais elle n'a cessé de répéter que le grand amour, elle l'avait déjà trouvé ‹ Il a grandi seul avec sa mère et il a souvent regretté d'être enfant unique ‹ Sa mère est toute sa vie bien qu'il soit assez pudique sur ses sentiments ‹ D'aussi loin qu'il se souvienne, il a toujours voulu être pompier et une fois qu'il a eu dix-huit ans, il a foncé faire la formation de sapeur-pompier dans laquelle il a brillé ‹ Quand il s'investit, Juliann est capable de donner le meilleur de lui-même ‹ Avec ses proches, il donne tout mais ne se laisse pas marcher sur les pieds pour autant ‹ Il fait beaucoup de sport, dont le sport de chambre ‹ Il a toujours consommé de la drogue mais à petit dose enfin, jusqu'à il y a un peu près un an où c'est devenu beaucoup plus fréquent ‹ Le déclencheur ? Un incendie qui a tourné au drame où deux enfants sont morts sans qu'il ne puisse les sauver ‹ Depuis, il utilise la drogue pour faire taire les hurlements des enfants qui tournent en boucle dans sa tête ‹ Il a les deux bras pratiquement recouverts de tatouages, colorés pour la plupart. Son dos est recouvert, lui aussi et il n'est pas prêt de s'arrêter ‹ Il adore les animaux et aimerait beaucoup tenir un refuge quand il sera l'heure de la pension ‹ Voyager le fait vibrer ‹ Il est flexitarien ‹ Il n'est pas du tout matérialiste ce qui fait qu'il pourrait partir vivre à l'autre bout du monde en abandonnant toutes ses affaires ‹ Juliann a pris une pause carrière durant deux ans, période durant laquelle il a fait pas mal de voyages humanitaires, ça l'a changé ‹ Il a un petit côté bagarreur mais heureusement, il ne survient que rarement ‹
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 4402
ICI DEPUIS : 26/05/2019
COMPTES : freja, noa, maé & roméo.
CRÉDITS : angie (a) edelweiss (s)

STATUT : i tasted heaven, now i can't live without it, i can't forget you and your love is the loudest (nevann)

MessageSujet: Re: one, two, three, four...close your eyes and let it go.    one, two, three, four...close your eyes and let it go.  - Page 5 EmptySam 14 Nov 2020 - 21:30

Ces peurs infondées, ces doutes, tu espères bien les ôter de la tête de Nevaeh un jour. Quand elle aura compris à quel point tu es prêt à t'investir avec elle et pour que cette relation fonctionne. Mais pour l'heure, c'est votre besoin de vous retrouver qui prend le dessus. Comme à chaque fois que vous êtes confrontés à des désaccords, des petits différends, vous ressentez le besoin de vous reconnecter mentalement et physiquement. Tu sais que le temps est compté, que Pippa et Liam ne se disputeront pas toute la soirée. Alors, tu ordonnes à la brune de se retourner et même si elle montre son étonnement, elle obtempère. Tu souris, amusé de la voir aussi dévergondée, elle que tu n'aurais jamais cru capable de ça, neuf mois plus tôt. Discrètement, tu te positionnes derrière elle, remontes l'arrière de sa robe et ouvres ton pantalon. Tu ne le baisses pas, tu te contentes simplement de sortir ce qui doit être sorti. Puis, tu t'insères en elle, lâchant un long soupir pas vraiment discret. « J'fais simplement ressortir un côté de toi qui était déjà là mais caché. » Dis-tu en souriant de manière audible. Alors que tu commences à donner des coups de hanches vers l'avant, la brune te demande d'attendre, sans doute a-t-elle remarqué que tu ne portes pas de préservatif. « J'vais me retenir... » Murmures-tu à son oreille, continuant à donner des coups de reins de plus en plus intenses. Si tu ne veux pas éjaculer, il va falloir que Nevaeh jouisse et vite. Tes doigts descendent donc jusqu'à son entrejambe pour venir titiller son clitoris. « Vas-y bébé. » L'implores-tu en gémissant, transporté par ces coups de reins délicieux. Sans doute que l'endroit et la peur d'être surpris rendent votre échange encore plus intense, encore plus fort.

__________________________


i need your lips on mine
when i'm like this
you're the one i trust
Nevaeh Rutkowski

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: Ses cheveux sont d'ordinaire brun assez foncés. Seulement, il lui arrive (trop) souvent de jouer avec leur couleur. Pour l'instant, elle vacille entre le blond et le caramel, couleurs qui semblent adoucir son visage et lui donner un air plus jeune que les rides de la presque trentaine laisseront vite apparaître sur son minois. ‹ Elle est la deuxième d'une famille de quatre enfants. Et la plus vieille des soeurs. Ça lui a valu plusieurs altercations avec sa petite soeur, d'ailleurs, qui lui volait ses vêtements, en particulier ses favoris. ‹ Elle est extrêmement maladroite. Il n'est pas étonnant de la voir un bras ou une jambe dans le plâtre. Malgré tout, elle demeure une personne surprenamment courageuse. ‹ Elle a fort caractère. En même temps, pour survivre dans la famille Rutkowski, il s'agit presque d'un prérequis. ‹ Elle est une horrible conductrice. Or, elle utilise plus souvent qu'autrement le taxi pour se déplacer en ville et n'hésite surtout pas à mettre la facture sur le compte des dépenses du journal. ‹ Elle est accro au café, si bien que la caféine n'a plus aucun effet sur elle. Un, deux, trois, quatre par jour. Elle peut même en prendre un avant de dormir. ‹ Dormir, c'est superflu pour elle. Son cycle de sommeil est complètement bousiller entre les rédactions tard le soir et les réveils tôt pour la couverture de nouvelles imprévues. ‹ Elle est allergique aux chats. Pourtant, sa meilleure amie d'enfance en avait un qu'elle trouvait adorable comme tout. Dommage qu'elle n'ait jamais pu le caresser. ‹ Elle a été fiancé à un mec qui ne faisait pas l'unanimité dans sa famille. En effet, son grand frère, Woody, l'a toujours détesté. ‹ Elle déteste prendre des autoportraits, elle ne peut pas supporter sa tronche sur les photos de famille, autant pour dire qu'elle ne se trouve pas photogénique du tout et qu'elle préfère nettement être derrière que devant la caméra. ‹ Elle est un peu anti réseaux sociaux, qu'elle qualifie d'inventions du démon à la blague. C'est à peine si elle les utilise pour promouvoir ses articles, sur une page professionnelle. On a cependant réussi à la convaincre, par un miracle qu'elle ne connait pas encore, à s'inscrire sur une appli de rencontre, une fois.‹ Elle est dévouée. Pour sa famille, pour ses amis, pour ses relations amoureuses. Elle donne sans compter. ‹ Elle rêve d'un chien. Seulement, son mode de vie nomade et son travail pu orthodoxe ne le lui permettent pas. ‹ À l'école, elle était une plaie en français. Avec beaucoup de travail, d'acharnement et de cours supplémentaires, elle est devenue une pro. L'orthographe et la grammaire n'a plus de secret pour elle. Sauf, peut-être pour le mot accueil. Elle confond toujours l'ordre destiné pour le u et le e. ‹ Elle est nulle en astrologie, elle n'y a jamais cru même. Ni même aux cartes de tarots et ce genre de trucs. Son premier emploi dans un journal consistait à créer la partie horoscope, ce qu'elle a fait avec un humour caché. Si vous relisez ses vieilles chroniques, vous pourrez sentir l'ironie dans son ton. Ses patrons sont tout de même bien dupes, cependant. Ils n'y ont vu que du feu et l'ont fait monter en grade assez rapidement. Ou alors, ils n'en pouvaient plus de la voir écrire n'importe quoi. ‹ Elle n'a jamais eu de caries. Difficile à croire, avec la quantité de sucre qu'elle ingère. Elle cache des bonbons dans les tiroirs de son bureau, au travail, comme récompense.
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 5368
ICI DEPUIS : 18/02/2020
COMPTES : violet, bella, beth, liam, sara.
CRÉDITS : © murdock.

STATUT : Say you were made to be mine. (nevann)
En ligne

MessageSujet: Re: one, two, three, four...close your eyes and let it go.    one, two, three, four...close your eyes and let it go.  - Page 5 EmptyDim 15 Nov 2020 - 4:52

Elle n’arrivait plus à penser correctement, de toute façon. Les doigts de Juliann étaient venus troubler les pensés de la brune, les brouiller, mettre des images de leurs corps nus qui s’interloquaient avec grâce et fougue à la fois, c’est images de ce qu’ils se donneraient le droit de face une fois arrivé chez le pompier, ou dans la voiture sur le chemin du retour, trop impatients de se retrouver. Et, pourtant, alors qu’il en cessait ses caresses, Nevaeh en redemandait encore. Avare, incapable de se contenter de cet aperçu. Et, surtout, envieuse de se réconcilier sur l’oreiller, de parler leur langage tactile pour en effacer tous ses doutes. De cette façon, elle n’arrivait plus à craindre. Les paroles de Juliann devenaient si claires, impossible à en douter. Elle ne pouvait résister à cette douce sensation. Il l’avait changé. Peu importe ce qu’il en disait, il l’avait changé. Jamais elle ne se serait cru capable de l’écouter, de se tourner pour lui offrir une vue plongeante sur ses fesses nues, dépouillées de leur petite culotte, sur le balcon de sa meilleure amie alors qu’ils s’étaient isolés pour lui permettre de régler ses comptes avec son mari.

On ne peut pas faire ça, qu’elle lui avait dit. Sans préservatif, à découvert, risquant d’être surpris. Mais Juliann redoublait d’ardeur, arrachant un soupir plus profond à la journaliste. « Mais... et toi? », mais il était trop tard. Les coups de bassin lui faisaient trop de bien pour le supplier d’arrêter. Et quand les doigts de Juliann se mêlèrent à son sexe, Nevaeh n’eut plus la possibilité de revenir en arrière. Elle gémissait avec lui, l’excitation mêlée à l’adrénaline d’être surpris rendant le moment savoureux jusqu’à lui faire atteindre un orgasme qu’elle tentait d’étouffer du mieux qu’elle le pouvait, en vain. Et quand leur corps s’éloignèrent pour permettre à leur sexe de retrouver leur liberté, Nevaeh se retourna vers le pompier, l’enlaçant. « Tu n’es pas prêt pour tout à l’heure », fit-elle en lui volant un baiser avant de tenter de replacer sa robe, ses cheveux et de retrouver des couleurs naturelles. « Je n’entends plus crier, on devrait aller voir s’ils ne se sont pas entretués... », gloussait-elle en attrapant la main de Juliann, après des minutes de self-control pour le brun afin de faire disparaître cet érection inassouvie, et de retourner dans le séjour.


__________________________



say you won't let go

i'm gonna love you 'til
my lungs give out
i promise 'til death we part like in our vows james arthur
Pippa Burnett-Reyes

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: Si ses soeurs et elle étaient les super-nanas, Pippa sera Rebelle, sans hésiter ! ‹ Pippa a un tempérament très extravertie, elle porte la joie sur elle, il est assez rare de la voir pleurer, ou en colère ‹ Pippa aime voyager, elle voyage autant qu'elle le peut ‹ C'est une personne créative et touche-à-tout, elle peut décider du jour au lendemain de se lancer dans la poterie, et un mois plus tard décréter qu'elle préfère la broderie ou bien le macramé ‹ Elle est très indépendante, mais sa famille est très importante pour elle, elle a besoin d'avoir de leur nouvelle très régulièrement ‹ Elle possède un appartement à Bowen, mais n'y vit pas toute l'année, il lui arrive souvent de passer plusieurs mois à l'étranger ‹ elle a la chance de pouvoir travailler de n'importe où, elle est autrice de roman, et également animatrice de podcasts sur divers sujets ‹ Elle est diplômée de psychologie mais n'a jamais exercée en tant que psychologue ‹ Elle est passionnée d'écriture depuis qu'elle est petite ‹ elle dévore les livres comme d'autres des pâtisseries ‹ Pippa est une personne très spontanée, elle peut se décider à partir à l'autre bout du monde sur un coup de tête par exemple ‹ Pippa est engagée dans la cause féministe, et la thématique du féminin et de la féminité en général la passionne, certain de ses podcasts sont d'ailleurs orientés sur ce thème ‹ elle a récemment créer un groupe de parole pour les femmes, un cercle comme elle préfère l'appeler ‹ elle adore les animaux mais n'en possède pas, elle voyage trop souvent pour ça ‹ elle adore le miel, et donc les patisseries orientales ‹ elle a failli se marier à vingt-quatre ans, avant de se rendre compte que cet engagement ne lui convenait pas ‹ Son audace, son esprit d'indépendance et sa franchise sont selon elle ses plus belles qualités ‹ ses soeurs vous diront qu'elle est très généreuse aussi. ‹ Fan de séries, elle peut vous donner les répliques de How I met your mother qu'elle connait par coeur. ‹ elle joue peu aux jeux vidéos, mais lorsqu'il est question d'Assassin's Creed elle ne répond plus de rien. ‹ Pippa a la main verte, son appartement est rempli de plante, une vraie jungle urbaine.
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 1571
ICI DEPUIS : 21/02/2020
COMPTES : Lys, Zak, Iris & Aura
CRÉDITS : moon rhapsodies (avatar)

STATUT : En osmose avec Liam.

MessageSujet: Re: one, two, three, four...close your eyes and let it go.    one, two, three, four...close your eyes and let it go.  - Page 5 EmptyLun 16 Nov 2020 - 2:29

Je regardai Liam me préparer un cocktail, tout en essayant de me retenir de rire. La situation était vraiment cocasse, et si cela ne m’étonnait pas de Juliann, je devais admettre que ma meilleure amie m’impressionnait sur ce coup là. L’Espagnol et moi avions décidé de prendre ça à la rigolade, et en fait, cela me faisait un bien fou de rire un peu, de partager ce moment complice avec celui que j’avais épousé et qui, doucement, se faisait une place dans mon coeur.
Attends, je vais mettre la musique, suggérai-je en riant.
J’attrapai mon iphone et laissait ma playlist sur mon enceinte connectée. J’attrapai le verre que me tendis Liam, trinquai avec lui, puis bus quelques gorgées.
Les glaçons ne sont pas de trop, j’avoue.
J’éclatai de rire, puis bus une nouvelle gorgée. Nous plaisantâmes ainsi encore un petit moment, avant que Nevaeh et Juliann soit de retour. Si Juliann n’affichait presque rien qui aurait pu le trahir, Nev quant à elle, avait encore les joues rouge. Je les regardai, un sourire équivoque accroché aux lèvres.
Tout va bien ? fis-je avec un ton innocent. On se disait qu’on allait attaquer le dessert.
Je me pinçai les lèvres pour me retenir de rire.
Enfin…si vous n’êtes pas trop rassasié, bien sûr.

__________________________

i never did learn how to follow the rules
I never was good at sleeping while the moon was full

     — brandi carlile ; hard way home
Liam Reyes
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 683
ICI DEPUIS : 11/04/2020
COMPTES : violet + bella + beth + nevaeh + sara
CRÉDITS : (c) tearsflight

STATUT : marié pour éviter l'exil, tombe amoureux

MessageSujet: Re: one, two, three, four...close your eyes and let it go.    one, two, three, four...close your eyes and let it go.  - Page 5 EmptyDim 20 Déc 2020 - 6:07

« Mets pas du R&B, à moins que tu cherches à enflammer l'ambiance », fit-il en riant. Il valait mieux en rire que s'en offusqué. Puis, pour tout dire, Liam avait très envie de Pippa, lui aussi. Et si ça n'avait pas été de leur dispute, il aurait très certainement pu utiliser ce moment à l'abri des regards pour lui faire voir qu'elle regretterait de ne pas avoir su avouer qu'il était son meilleur coup. « Et je ne parle pas que pour eux. » Les trames sonores trop sensuelles, ça lui donnerait envie de sauter sur sa femme. Et ça, ce n'était pas une option. Un couple pervers par soirée, c'était suffisant.

Quelques minutes plus tard, la porte fenêtre du salon se fit entendre. Juliann et Nevaeh étaient de retour dans l'appartement. Et Pippa engagea le pas vers le séjour pour les rejoindre. Liam, quant à lui, ne pouvait caché son amusement. Les cheveux de Nevaeh étaient encore un peu décoiffé, sa robe était à moitié bien placée. Mais Liam ne le fit pas remarquer. Il laissa Pippa sonder ses deux amis, riant au passage à sa question qui semblait innocente, mais qui ne l'était pas. « Chérie, franchement, ce n'est pas comme ça que l'on traite des invités », la reprit-il avant de rire à son tour. « Je vais chercher les pâtisseries. »
Juliann-A. Rosebury

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: Juliann n'est pas né à Bowen mais il y a passé presque toute sa vie. Néanmoins, il aimerait beaucoup retourner en Nouvelle Zélande pour renouer avec ses origines car il n'a que trop peu de souvenirs de son pays natal ‹ Son père est mort dans un accident de voiture quand il avait quatre ans ‹ Un an plus tard, sa mère a décidé de déménager pour l'Australie et pour Bowen, plus précisément, où elle avait de la famille ‹ Sa mère n'a jamais refait sa vie, pourtant, Juliann a essayé plus d'une fois de l'aider à retrouver un peu de bonheur dans les bras d'un homme mais elle n'a cessé de répéter que le grand amour, elle l'avait déjà trouvé ‹ Il a grandi seul avec sa mère et il a souvent regretté d'être enfant unique ‹ Sa mère est toute sa vie bien qu'il soit assez pudique sur ses sentiments ‹ D'aussi loin qu'il se souvienne, il a toujours voulu être pompier et une fois qu'il a eu dix-huit ans, il a foncé faire la formation de sapeur-pompier dans laquelle il a brillé ‹ Quand il s'investit, Juliann est capable de donner le meilleur de lui-même ‹ Avec ses proches, il donne tout mais ne se laisse pas marcher sur les pieds pour autant ‹ Il fait beaucoup de sport, dont le sport de chambre ‹ Il a toujours consommé de la drogue mais à petit dose enfin, jusqu'à il y a un peu près un an où c'est devenu beaucoup plus fréquent ‹ Le déclencheur ? Un incendie qui a tourné au drame où deux enfants sont morts sans qu'il ne puisse les sauver ‹ Depuis, il utilise la drogue pour faire taire les hurlements des enfants qui tournent en boucle dans sa tête ‹ Il a les deux bras pratiquement recouverts de tatouages, colorés pour la plupart. Son dos est recouvert, lui aussi et il n'est pas prêt de s'arrêter ‹ Il adore les animaux et aimerait beaucoup tenir un refuge quand il sera l'heure de la pension ‹ Voyager le fait vibrer ‹ Il est flexitarien ‹ Il n'est pas du tout matérialiste ce qui fait qu'il pourrait partir vivre à l'autre bout du monde en abandonnant toutes ses affaires ‹ Juliann a pris une pause carrière durant deux ans, période durant laquelle il a fait pas mal de voyages humanitaires, ça l'a changé ‹ Il a un petit côté bagarreur mais heureusement, il ne survient que rarement ‹
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 4402
ICI DEPUIS : 26/05/2019
COMPTES : freja, noa, maé & roméo.
CRÉDITS : angie (a) edelweiss (s)

STATUT : i tasted heaven, now i can't live without it, i can't forget you and your love is the loudest (nevann)

MessageSujet: Re: one, two, three, four...close your eyes and let it go.    one, two, three, four...close your eyes and let it go.  - Page 5 EmptyDim 3 Jan 2021 - 14:08

Mais… et toi ? Peu importe que tu ne puisses pas totalement te laisser aller. Peu importe que tu ne puisses pas atteindre l’orgasme tout de suite. Tu sais que ce n’est que partie remise et que la nuit sera aussi torride que ce qu’il se passe ici, sur ce balcon. Alors tu peux bien patienter quelques heures et donner à Nevaeh un orgasme qu’elle n’est pas prête d’oublier. Accentuant tes coups de rein, tu t’enfonces plus profondément en elle, tes doigts se joignant à la partie. Doucement, tu viens titiller son clitoris pour la faire jouir plus vite et plus fort, parce que le temps est compté et que tu ne veux pas risquer d’éjaculer en elle. Portée par l’adrénaline du moment et par son plaisir, Nevaeh jouit quelques secondes plus tard en se retenant pour ne pas crier trop fort, en vain. Discrètement, tu remets ton sexe à l’intérieur de ton boxer et remets ton pantalon en place malgré ton érection encore bien présente. Tu l’enlaces à ton tour, déposant un baiser sur le haut de son crâne. « Ah bon ? » Demandes-tu avec un sourire malicieux, déjà impatient que vous rentriez pour savoir de quoi elle parle. « Ouais en espérant qu’ils ne nous aient pas entendu crier, nous. » Rétorques-tu en riant avant de remettre une mèche de cheveux de Nevaeh en place. Mais rien à faire, on voit bien à ses joues rosées et à votre air béat que vous venez tout juste de prendre votre pied. Tant pis. Glissant ta main dans la sienne, tu la suis à l’intérieur, regagnant le séjour où se trouvent Pippa et Liam. Evidemment, comme tu t’y attendais, ils vous ont cramé et la blonde ne se gêne pas pour faire un petit commentaire taquin. Tu ris tout en passant une main dans tes cheveux, qu’à moitié gêné. « Tout va bien et avec plaisir pour le dessert. Personnellement je ne suis pas rassasié… de nourriture. » Précises-tu même si tes mots ont un double-sens que seule Nevaeh pourra comprendre. Rapidement, tu reprends ta place dans le canapé du salon en levant la tête vers l’hôte de la soirée. « Et vous ça va mieux ? » Demandes-tu en espérant réellement que les choses ont pu s’arranger entre eux.

__________________________


i need your lips on mine
when i'm like this
you're the one i trust
Nevaeh Rutkowski

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: Ses cheveux sont d'ordinaire brun assez foncés. Seulement, il lui arrive (trop) souvent de jouer avec leur couleur. Pour l'instant, elle vacille entre le blond et le caramel, couleurs qui semblent adoucir son visage et lui donner un air plus jeune que les rides de la presque trentaine laisseront vite apparaître sur son minois. ‹ Elle est la deuxième d'une famille de quatre enfants. Et la plus vieille des soeurs. Ça lui a valu plusieurs altercations avec sa petite soeur, d'ailleurs, qui lui volait ses vêtements, en particulier ses favoris. ‹ Elle est extrêmement maladroite. Il n'est pas étonnant de la voir un bras ou une jambe dans le plâtre. Malgré tout, elle demeure une personne surprenamment courageuse. ‹ Elle a fort caractère. En même temps, pour survivre dans la famille Rutkowski, il s'agit presque d'un prérequis. ‹ Elle est une horrible conductrice. Or, elle utilise plus souvent qu'autrement le taxi pour se déplacer en ville et n'hésite surtout pas à mettre la facture sur le compte des dépenses du journal. ‹ Elle est accro au café, si bien que la caféine n'a plus aucun effet sur elle. Un, deux, trois, quatre par jour. Elle peut même en prendre un avant de dormir. ‹ Dormir, c'est superflu pour elle. Son cycle de sommeil est complètement bousiller entre les rédactions tard le soir et les réveils tôt pour la couverture de nouvelles imprévues. ‹ Elle est allergique aux chats. Pourtant, sa meilleure amie d'enfance en avait un qu'elle trouvait adorable comme tout. Dommage qu'elle n'ait jamais pu le caresser. ‹ Elle a été fiancé à un mec qui ne faisait pas l'unanimité dans sa famille. En effet, son grand frère, Woody, l'a toujours détesté. ‹ Elle déteste prendre des autoportraits, elle ne peut pas supporter sa tronche sur les photos de famille, autant pour dire qu'elle ne se trouve pas photogénique du tout et qu'elle préfère nettement être derrière que devant la caméra. ‹ Elle est un peu anti réseaux sociaux, qu'elle qualifie d'inventions du démon à la blague. C'est à peine si elle les utilise pour promouvoir ses articles, sur une page professionnelle. On a cependant réussi à la convaincre, par un miracle qu'elle ne connait pas encore, à s'inscrire sur une appli de rencontre, une fois.‹ Elle est dévouée. Pour sa famille, pour ses amis, pour ses relations amoureuses. Elle donne sans compter. ‹ Elle rêve d'un chien. Seulement, son mode de vie nomade et son travail pu orthodoxe ne le lui permettent pas. ‹ À l'école, elle était une plaie en français. Avec beaucoup de travail, d'acharnement et de cours supplémentaires, elle est devenue une pro. L'orthographe et la grammaire n'a plus de secret pour elle. Sauf, peut-être pour le mot accueil. Elle confond toujours l'ordre destiné pour le u et le e. ‹ Elle est nulle en astrologie, elle n'y a jamais cru même. Ni même aux cartes de tarots et ce genre de trucs. Son premier emploi dans un journal consistait à créer la partie horoscope, ce qu'elle a fait avec un humour caché. Si vous relisez ses vieilles chroniques, vous pourrez sentir l'ironie dans son ton. Ses patrons sont tout de même bien dupes, cependant. Ils n'y ont vu que du feu et l'ont fait monter en grade assez rapidement. Ou alors, ils n'en pouvaient plus de la voir écrire n'importe quoi. ‹ Elle n'a jamais eu de caries. Difficile à croire, avec la quantité de sucre qu'elle ingère. Elle cache des bonbons dans les tiroirs de son bureau, au travail, comme récompense.
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 5368
ICI DEPUIS : 18/02/2020
COMPTES : violet, bella, beth, liam, sara.
CRÉDITS : © murdock.

STATUT : Say you were made to be mine. (nevann)
En ligne

MessageSujet: Re: one, two, three, four...close your eyes and let it go.    one, two, three, four...close your eyes and let it go.  - Page 5 EmptyDim 7 Mar 2021 - 4:04

Il ne l'était pas, prêt, pour ce qu'elle lui réservait comme retour du balancier. Nevaeh comptait bien lui faire perdre la tête et toute la raison, aussi, lui donnant à son tour une raison de crier de sa jouissance, ce que la brune venait de faire, bien qu'elle avait tenté de se retenir au mieux de ses capacités. En vain, il fallait l'avouer, parce que l'orgasme spontané et dangereux que lui avait offert le pompier avait été bien trop foudroyant. Sentant son érection encore bien trop présente dans son pantalon, Nevaeh le caressant de sa jambe, alors qu'elle venait lui voler un baiser beaucoup trop chaste après l'étreinte qu'ils venaient de partager. « Il faudra être patient... » Mais la patience, elle n'était pas invitée dans leur couple. Et en vérité, Nevaeh était aussi pire que Juliann. Et puis sans doute qu'elle n'arriverait pas à le faire patienter jusqu'à la maison et qu'ils finiraient par faire l'amour dans la voiture, à mi-chemin entre ici et là-bas. Elle attrapa donc la main libre de Juliann, l'autre encore bien figée dans ce plâtre qui l'handicapait tout de même un peu quotidiennement, se sentant subitement intimidée par la réponse de son petit ami. « Tu penses? », répliquait-elle avec gêne. Et il avait visé juste. Pippa ne manqua d'ailleurs pas à le leur faire comprendre, d'une pique bien lancée qui foutait du rouge écarlate sur les joues de la journaliste, comme prise la main dans les sous-vêtements de son petit ami. Juliann ne s'arrêta pas là, lançant une seconde pique que tout le monde avait dû percevoir. Rassasier, de nourriture, le double sens était si clair. Rouge de honte, elle lança un regard de tonnerre d'abord à la blonde, puis au pompier, avant de se lever et de prendre les devants auprès de Liam. « Je vais m'en occuper. » Elle avait besoin de respirer, de reprendre sa respiration qui lui était difficile et de retrouver des couleurs présentables en public.

__________________________



say you won't let go

i'm gonna love you 'til
my lungs give out
i promise 'til death we part like in our vows james arthur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: one, two, three, four...close your eyes and let it go.    one, two, three, four...close your eyes and let it go.  - Page 5 Empty

 
one, two, three, four...close your eyes and let it go.
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: stories have been told-
Sauter vers: