AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -40%
Sony HT-RT3 Barre de Son Surround 5.1, Bluetooth ...
Voir le deal
179 €

Partagez
 

 #24 - lose me in your arms, just one last time (conja)

Aller en bas 
AuteurMessage
Freja Ivanova
Freja Ivanova

Feuille de personnage
» anecdotes: mariée au voyage, née pour découvrir le monde ◊ originaire d'Oslo en Norvège ◊ chante à ses heures perdues mais très peu de gens sont au courant ◊ possède son entreprise de décoration d'intérieur ◊ est passionnée par le sport et en fait quotidiennement ◊ essaie d'avoir un mode de vie assez healthy même si sa passion pour la fête l'empêche de l'être à cent pour cent ◊ a fait plusieurs passages express au commissariat à cause de son amour pour le danger et l'interdit ◊ a un chien, Wilo, depuis quelques mois ◊ rêve de construire sa propre famille, à défaut d'en avoir eu une par le passé ◊ malheureusement, suite à une fausse couche, elle ne pourra peut-être jamais concrétiser ce rêve ◊ c'est une voyageuse dans l'âme, dés qu'elle le peut, elle part explorer tous les pays du monde ◊ chaque jour, elle essaie de s'améliorer pour diminuer son empreinte écologique ◊ elle lutte beaucoup pour le bien être animal, que ce soit dans des zoos ou devant des abattoirs ◊
messages : 24278
ici depuis : 24/10/2013
crédits : emy/whovian (av) magma (sign) icons/gifs (pando)
comptes : ciàran, juliann, alix & noa.
statut : alone, again.
adm f
MessageSujet: #24 - lose me in your arms, just one last time (conja)   #24 - lose me in your arms, just one last time (conja) EmptyMar 17 Nov 2020 - 15:39

Tu ne pensais pas que ces sms avec Conchobáhr aboutiraient à ça. Tu voulais simplement lui faire comprendre qu'il te manquait et ce, à tous les niveaux. Pour reprendre contact et peut-être renouer, au moins pour sauver ce qu'il reste à sauver de votre amitié. Mais au lieu de ça, vous avez décidé de vous revoir pour vous perdre dans les bras de l'autre, une dernière fois. Ou peut-être pas... Sans savoir pourquoi, tu te sens légèrement anxieuse de le retrouver après tous ces mois passés loin de lui. Trois mois que vous avez rompu qui t'ont paru une éternité et en même temps, durant ce laps de temps, il s'est passé tellement de choses dans ta vie que tu aurais aimé partager avec lui. Après avoir couché Zoé, tu as fait le tour de ta penderie sans savoir quoi mettre. Une robe, un pantalon, une tenue habillée, ou non... Tu as l'impression d'aller à votre premier rencard. Et pourtant, cela n'y ressemble en rien. Du sexe et rien d'autres, right ? On sait pourtant à quel point ça vous a réussi par le passé. Bref, finalement, tu as opté pour une tenue simple mais efficace : un pantalon noir et un crop-top qui épouse parfaitement la forme de ta poitrine. En entendant la sonnerie de l'entrée, tu soupires un bon coup pour te donner du courage et marches jusqu'à celle-ci. Concho risque de rapidement comprendre que ta vie n'est plus la même en voyant les jouets dans le salon, le babyphone dans ta main et les vêtements de bébés qui sont en train de sécher. Tu espères avoir le temps de lui expliquer tout ça avant de laisser parler votre désir. Un désir qui se réveille immédiatement lorsque vos regards se croisent. Ce qu'il est beau. Bordel. Ton coeur bat à tout rompre alors que tes lèvres parviennent à sortir ces quelques mots : « Salut... Entre je t'en prie. » Il n'a pas vu le résultat des travaux après l'incendie même si cela concerne surtout l'étage et pas réellement le rez-de-chaussée. Il n'a pas vu Zoé ni même appris à la connaitre. Il en a manqué des choses. Et qu'est-ce qu'il t'a manqué, surtout...

__________________________


┗ PRISONER ┛
ஃ Prisoner, prisoner, locked up can't get you off my mind. Lord knows I tried a million times. Why can't you, why can't you just let me go ?  ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://myfukingmemories.tumblr.com https://www.aa-retro.com/t18034p45-freja_-instagram#667181
Conchobáhr Rosenbach
Conchobáhr Rosenbach
messages : 2170
ici depuis : 06/03/2016
crédits : takverd (a) & sarasvati (s)
comptes : woody & jackson & isaiah & elmo & nova
statut : tristement célibataire, papa de Maxwell avec Ally, papa de Lara avec Zelda
adm h
MessageSujet: Re: #24 - lose me in your arms, just one last time (conja)   #24 - lose me in your arms, just one last time (conja) EmptyDim 22 Nov 2020 - 17:25

C’était probablement le dixième chandail que j’enfilais pour le retirer deux secondes après. C’était con, on avait bien dit que cette rencontre-là, ce serait parce qu’on n’avait pas su que la dernière fois était la dernière. Et on voulait un peu changer l’histoire, la fin du moins, pour en conserver un souvenir différent qu’une simple relation sexuelle certes belle et intense comme toutes les autres, mais insouciante et naïve face à tout ce qui s’était passé ensuite. On voulait, peut-être, créer un souvenir auquel on pourrait s’accrocher. Il était clair, après notre échange par sms, que Freja et moi nous aimions encore. Alors des souvenirs auxquels s’accrocher, il nous en fallait. À moi, ils étaient nécessaires, indispensables. À chaque soir je me torturais l’âme à me remémorer mes moments passés avec Freja, autant ceux du temps que nous étions colocataires que de ceux dès l’instant où nous avions ouvert les yeux sur quelque chose de plus grand encore que nous. Aujourd’hui il me semblait qu’il ne restait rien de tout cela, ni de l’amie ni de l’amoureuse, et malgré la cruauté des pensées qui n’étaient plus qu’à ce stade-là, de pensées et de mémoires, je préférais quand même m’endormir sur ces images-là que sur celles d’une vie sans elle. Mais si je savais que ce soir, ce ne serait qu’un court retour en arrière qui ne durerait pas, alors pourquoi passais-je autant de temps à me mettre à mon meilleur pour elle ? Parce que c’était ce que j’avais toujours voulu être, pour elle. Le meilleur. J’avais failli à ma tâche. Et je le regrettais amèrement. Mais je ne pouvais changer les mots qui étaient sortis de ma bouche cette fois-là. Et, surtout, même si je revenais en arrière, sans doute seraient-ils les mêmes. Mon amour pour Freja était vrai mais les barrières l’étaient tout autant. Je frappai à la porte de sa maison, anxieux, fébrile, et lorsqu’elle m’ouvrit mon regard se posa sur elle toute entière. Sur ses yeux, sur ses cheveux droits qui retombaient sur sa poitrine, sur ses lèvres que je désirais plus que tout, sur ce ventre à découvert que je voulais embrasser encore et encore. « Salut. » Dis-je dans un souffle, d’une voix pleine de retenue qui ne demandait qu’à être délivrée. Je pointai le babyphone dans la main de Freja. « Oh … je ne savais pas que tu gardais Thaïs. Ce sera pas … dérangeant ? Enfin, je parle de nous, pas elle … » Pour moi c’était la seule explication. Thaïs ou le bébé d’autres amis que je ne connaissais pas.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Freja Ivanova
Freja Ivanova

Feuille de personnage
» anecdotes: mariée au voyage, née pour découvrir le monde ◊ originaire d'Oslo en Norvège ◊ chante à ses heures perdues mais très peu de gens sont au courant ◊ possède son entreprise de décoration d'intérieur ◊ est passionnée par le sport et en fait quotidiennement ◊ essaie d'avoir un mode de vie assez healthy même si sa passion pour la fête l'empêche de l'être à cent pour cent ◊ a fait plusieurs passages express au commissariat à cause de son amour pour le danger et l'interdit ◊ a un chien, Wilo, depuis quelques mois ◊ rêve de construire sa propre famille, à défaut d'en avoir eu une par le passé ◊ malheureusement, suite à une fausse couche, elle ne pourra peut-être jamais concrétiser ce rêve ◊ c'est une voyageuse dans l'âme, dés qu'elle le peut, elle part explorer tous les pays du monde ◊ chaque jour, elle essaie de s'améliorer pour diminuer son empreinte écologique ◊ elle lutte beaucoup pour le bien être animal, que ce soit dans des zoos ou devant des abattoirs ◊
messages : 24278
ici depuis : 24/10/2013
crédits : emy/whovian (av) magma (sign) icons/gifs (pando)
comptes : ciàran, juliann, alix & noa.
statut : alone, again.
adm f
MessageSujet: Re: #24 - lose me in your arms, just one last time (conja)   #24 - lose me in your arms, just one last time (conja) EmptyMar 24 Nov 2020 - 21:38

Tu as du mal à croire que Conchobáhr soit vraiment là, après tout ce temps, après ces semaines passées loin l'un de l'autre. Il t'a manqué, c'est indéniable. Autant en tant qu'ami qu'en tant que petit-ami. Pendant longtemps, le jeune homme a été ton pilier, ton repère, ton rayon de soleil, ta bouffée d'oxygène. Au début, tout était simple, facile, entre vous et c'était vraiment bon. Malheureusement, les choses se sont compliquées du côté de Concho et du tien. Mais si vous en êtes là aujourd'hui, tu sais que c'est en grande partie par ta faute. Tout ça parce que ton coeur ne parvenait pas à se détacher de Woody, de votre histoire et de cet amour si particulier que vous partagez. Mais la distance et le temps n'ont pas non plus effacé Conchobáhr de ton esprit, bien au contraire. En le voyant devant toi aujourd'hui, tu prends conscience que tes sentiments sont toujours là et toujours aussi forts qu'auparavant. Si ta tête réclame son amour, ton corps lui, réclame le sien. Tu le sens tout de suite, c'est instantané et indescriptible.  « Non, ce n'est pas Thaïs. » Expliques-tu quand il entre dans ta maison et que vous prenez la direction du salon. Là-bas, il y a des jeux rangés un peu partout, un berceau prêt à accueillir Zoé pour sa sieste et des vêtements qui doivent encore sécher. « Début septembre, j'ai commencé les démarches pour devenir famille d'accueil. Un mois et demi plus tard, j'accueillais une petite fille, Zoé. Depuis, je m'occupe d'elle jusqu'à ce qu'elle puisse retourner auprès de sa mère ou qu'elle soit adoptée. » Peut-être que tu pourrais l'adopter, tu n'en sais rien. Tu ne veux pas te projeter trop vite pour ne pas être déçue et bouleversée par son départ. Même si, qu'on se le dise, tu le seras forcément. « Je sais, c'est un gros chamboulement mais elle apporte tellement de bonheur à ma vie. » Et avec tout ce qu'il s'est passé ces derniers mois, tu en avais vraiment besoin. Et elle, de son côté, avait également besoin de toi, d'un foyer, de sécurité. Tu laisses Concho s'installer dans le canapé, t'asseyant à ses côtés, assez prêt pour que vos jambes se frôlent. Vous êtes tous les deux en manque de l'autre, c'est clair comme de l'eau de roche alors autant briser la distance tout de suite. « Tu veux boire quelque chose ? » Demandes-tu en déviant inconsciemment ton regard vers ses lèvres.

__________________________


┗ PRISONER ┛
ஃ Prisoner, prisoner, locked up can't get you off my mind. Lord knows I tried a million times. Why can't you, why can't you just let me go ?  ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://myfukingmemories.tumblr.com https://www.aa-retro.com/t18034p45-freja_-instagram#667181
Conchobáhr Rosenbach
Conchobáhr Rosenbach
messages : 2170
ici depuis : 06/03/2016
crédits : takverd (a) & sarasvati (s)
comptes : woody & jackson & isaiah & elmo & nova
statut : tristement célibataire, papa de Maxwell avec Ally, papa de Lara avec Zelda
adm h
MessageSujet: Re: #24 - lose me in your arms, just one last time (conja)   #24 - lose me in your arms, just one last time (conja) EmptySam 5 Déc 2020 - 2:40

C’était étrange de me retrouver face à Freja, elle qui avait partagé mon quotidien depuis des années. Rares étaient les journées où nous ne nous étions pas vus, depuis le début de la colocation. Que du jour au lendemain, on cesse de se voir, c’était comme m’enlever une partie importante de ma vie. Freja, elle était importante. Essentielle à mon bonheur. Et ces dernières semaines avaient été sombres, vides, tristes. La retrouver ce soir, c’était une délivrance et un risque tout en même temps. Je savais qu’on se ferait sans doute plus de mal que de bien, au final. Même si cette soirée s’avérait magique, demain le retour à la réalité serait comme un coup de pelle dans le visage. Malgré cet avertissement que je me faisais à moi-même, j’étais là, face à elle, prêt et même heureux de me jeter dans la gueule du loup. Parce que j’avais trop besoin d’elle, même si ce n’était que pour une poignée d’heures. Je remarquai cependant bien vite le babyphone dans les mains de Freja, soulignant donc la présence de Thaïs. Je fronçai les sourcils. « Oh ? La vague de bébés à Bowen continue à frapper ? » Demandais-je avec un léger rire, ne sachant pas de quel autre enfant il pouvait être question. En même temps, je ne connaissais pas tout l’entourage de Freja, mais presque. Au moins assez pour en connaître les grandes lignes. Une fois arrivé au salon, je constatai que la norvégienne était grandement équipée pour sa soirée de babysitting. Et j’appris rapidement que ce n’était pas que pour une soirée. Je devins sans doute un peu blême suite à cette annonce à laquelle je ne m’attendais pas, mais alors pas du tout. Pas après les récents événements, pas après les discussions que nous avions pu avoir suite à sa stérilité. J’avais évoqué l’idée qu’on devienne famille d’accueil ensemble, ou qu’on adopte. Elle m’avait dit ne pas être prête à ça. « Oh. Wow. » Dis-je d’abord, un peu abasourdi. Freja sentit sans doute ma surprise, parce qu’elle ajouté que c’était un gros chamboulement mais que la petite lui apportait beaucoup de bonheur. « Non, oui, je … j’en doute pas. C’est … félicitations. Je suis content pour toi. Zoé, c’est ça ? » Demandais-je, ne sachant pas trop quoi dire, quoi en penser. Je me forçais à sourire. J’aurais tellement aimé construire tout ça avec elle, ensemble. Mais je réalisais encore plus ce soir qu’il y avait un fossé entre nous. Je pris place sur le canapé, tout d’un coup bien moins certain de l’issue de cette rencontre. « Oui, je prendrais bien … une bière ou du vin ou n’importe quoi … ce que tu as. » Ma maladresse se faisant davantage sentir quand j’étais nerveux.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Freja Ivanova
Freja Ivanova

Feuille de personnage
» anecdotes: mariée au voyage, née pour découvrir le monde ◊ originaire d'Oslo en Norvège ◊ chante à ses heures perdues mais très peu de gens sont au courant ◊ possède son entreprise de décoration d'intérieur ◊ est passionnée par le sport et en fait quotidiennement ◊ essaie d'avoir un mode de vie assez healthy même si sa passion pour la fête l'empêche de l'être à cent pour cent ◊ a fait plusieurs passages express au commissariat à cause de son amour pour le danger et l'interdit ◊ a un chien, Wilo, depuis quelques mois ◊ rêve de construire sa propre famille, à défaut d'en avoir eu une par le passé ◊ malheureusement, suite à une fausse couche, elle ne pourra peut-être jamais concrétiser ce rêve ◊ c'est une voyageuse dans l'âme, dés qu'elle le peut, elle part explorer tous les pays du monde ◊ chaque jour, elle essaie de s'améliorer pour diminuer son empreinte écologique ◊ elle lutte beaucoup pour le bien être animal, que ce soit dans des zoos ou devant des abattoirs ◊
messages : 24278
ici depuis : 24/10/2013
crédits : emy/whovian (av) magma (sign) icons/gifs (pando)
comptes : ciàran, juliann, alix & noa.
statut : alone, again.
adm f
MessageSujet: Re: #24 - lose me in your arms, just one last time (conja)   #24 - lose me in your arms, just one last time (conja) EmptyDim 6 Déc 2020 - 20:28

Conchobáhr sait de quoi il parle lorsqu'il fait allusion à la vague de bébés, ayant lui-même eu deux enfants plus ou moins récemment. Malheureusement, tu ne fais pas partie de ces personnes qui ont pu voir leur quotidien chamboulé grâce à un bébé. Mais aujourd'hui, tu peux tout de même dire qu'une petite fille est venue bouleverser ta routine et te permet d'endosser le plus beau rôle qui puisse exister, à tes yeux. « Non plus. » Réponds-tu avec un sourire amusé au coin des lèvres. Mettant fin au suspens, tu expliques au jeune homme les tenants et les aboutissants de cette histoire et tout ce qu'on peut dire, c'est que tu ne t'attendais pas à une telle réaction. Il parait complètement déboussolé par cette annonce, perturbé, même. C'était inattendu mais tellement évident à la fois. Tu ne te sentais pas prête, il y a quelques mois encore, mais ta rupture est venue tout changer. Tu t'es rendue compte que tout ne tient qu'à un fil alors qu'il faut profiter. Profiter et encore profiter. Sans se mettre de barrières inutiles. Sans doute qu'Owen n'est pas étranger à ce changement d'état d'esprit. « Tu trouves que c'est une mauvaise idée ? » Demandes-tu en cachant difficilement ta déception face à sa réaction. Peut-être pense-t-il que tu n'es pas capable de gérer un enfant toute seule... Mais si c'est ça, c'est encore pire. Tu n'aurais peut-être pas dû parler de Zoé mais quand on voit l'état de ta maison, avec des affaires pour bébé un peu partout, ça aurait été difficile de le cacher. Confuse, tu te lèves pour lui proposer à boire et pour t'échapper, le temps de quelques instants, afin de retrouver tes esprits. « Je vais nous ouvrir une bouteille de rouge. » Affirmes-tu en prenant une bouteille dans l'armoire faisant office de cave à vins. Tu te diriges vers la cuisine, soupire un bon coup une fois à l'intérieur de celle-ci, et reviens avec un ouvre-bouteille en main. Alors que tu te charges d'ouvrir la bouteille, tu décides de mettre les choses au clair tout de suite, n'aimant pas sentir ce malaise du côté de Concho et du tien. « Je sais que j'ai dit que je n'étais pas prête mais notre rupture m'a beaucoup fait réfléchir. Je n'ai pas envie d'avoir de regrets et je sentais que mon désir d'aider un enfant grandissait sans cesse. Alors j'ai passé le cap et je me sens vraiment en paix avec ma décision aujourd'hui. » Et tant pis si certains pensent que c'est trop rapide ou inconscient. Toi, tout ce qui t'importe, c'est que Zoé soit heureuse.

__________________________


┗ PRISONER ┛
ஃ Prisoner, prisoner, locked up can't get you off my mind. Lord knows I tried a million times. Why can't you, why can't you just let me go ?  ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://myfukingmemories.tumblr.com https://www.aa-retro.com/t18034p45-freja_-instagram#667181
Conchobáhr Rosenbach
Conchobáhr Rosenbach
messages : 2170
ici depuis : 06/03/2016
crédits : takverd (a) & sarasvati (s)
comptes : woody & jackson & isaiah & elmo & nova
statut : tristement célibataire, papa de Maxwell avec Ally, papa de Lara avec Zelda
adm h
MessageSujet: Re: #24 - lose me in your arms, just one last time (conja)   #24 - lose me in your arms, just one last time (conja) EmptyDim 6 Déc 2020 - 23:03

Ma réaction n’était sans doute pas celle à laquelle Freja s’attendait. Je ne savais pas pourquoi je n’arrivais pas à être davantage heureux pour elle. Je savais pourtant à quel point c’était important, pour elle, la maternité. De n’importe quelle manière possible. J’aurais dû me réjouir qu’elle ait été capable de se départir de l’idée fixe qu’elle avait sur la parentalité, qu’elle ait élargi ses horizons pour y trouver son bonheur. Mais je n’y arrivais pas totalement. Égoïstement, j’aurais voulu qu’elle se soit sentie prête alors que nous étions encore ensemble et que le sujet était sur la table. Je me surpris même à penser que ça nous aurait peut-être sauvés, mais je me grondai mentalement bien vite. Non, avoir des enfants ne sauvait jamais un couple. Au mieux, c’était un pansement temporaire. Freja et moi avions des problèmes d’un tout autre ordre et être une famille d’accueil n’aurait absolument rien changé à ça. La norvégienne, déçue par ma réaction, me demanda si je pensais que c’était une mauvaise idée. Je me sentis tellement nul. Je secouai la tête. « Non, non, c’est pas ça … » Mais je n’arrivais pas à lui expliquer le fond de la pensée, je n’arrivais pas à lui dire ce que j’avais sur le cœur. J’avais l’impression que ça gâcherait toute la soirée alors que j’avais tellement eu envie, besoin, de la retrouver. Force était d’admettre que la soirée était déjà gâchée, de toute façon. Freja se leva après m’avoir proposé quelque chose à boire, trouvant la fuite dans cette tâche. « Ok … » Je soupirai quand elle disparut dans la cuisine, penchant la tête vers mes genoux où mes mains attendaient pour la recueillir. Je me redressai en entendant les pas de Freja revenir vers le salon. Elle déposa la bouteille, le tire-bouchon et les deux coupes sur la table basse avant d’aborder d’elle-même ce que je n’arrivais pas à formuler. Elle me connaissait si bien, évidemment qu’elle avait deviné ce qui se passait entre mes deux oreilles. « Je comprends. Enfin, peut-être pas totalement, mais je suis content que tu l’aies fait, que tu sois rendue là. » Admis-je. « Je ne pense pas que c’était une mauvaise idée, je suis désolé si c’est l’impression que ma réaction donnait. Tu sais bien que je pense que tu feras une mère géniale, et que c’est déjà le cas avec Zoé. C’est juste que … que ça me fait quelque chose, c’est sûr, de ne pas être là pour vivre ça avec toi. Je le voulais beaucoup. » Lui confiai-je. Je ne voulais pas mettre d’ombre sur son bonheur, loin de là. Mais s’il fallait être honnête, alors je ne pouvais garder cette déception en-dedans.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Freja Ivanova
Freja Ivanova

Feuille de personnage
» anecdotes: mariée au voyage, née pour découvrir le monde ◊ originaire d'Oslo en Norvège ◊ chante à ses heures perdues mais très peu de gens sont au courant ◊ possède son entreprise de décoration d'intérieur ◊ est passionnée par le sport et en fait quotidiennement ◊ essaie d'avoir un mode de vie assez healthy même si sa passion pour la fête l'empêche de l'être à cent pour cent ◊ a fait plusieurs passages express au commissariat à cause de son amour pour le danger et l'interdit ◊ a un chien, Wilo, depuis quelques mois ◊ rêve de construire sa propre famille, à défaut d'en avoir eu une par le passé ◊ malheureusement, suite à une fausse couche, elle ne pourra peut-être jamais concrétiser ce rêve ◊ c'est une voyageuse dans l'âme, dés qu'elle le peut, elle part explorer tous les pays du monde ◊ chaque jour, elle essaie de s'améliorer pour diminuer son empreinte écologique ◊ elle lutte beaucoup pour le bien être animal, que ce soit dans des zoos ou devant des abattoirs ◊
messages : 24278
ici depuis : 24/10/2013
crédits : emy/whovian (av) magma (sign) icons/gifs (pando)
comptes : ciàran, juliann, alix & noa.
statut : alone, again.
adm f
MessageSujet: Re: #24 - lose me in your arms, just one last time (conja)   #24 - lose me in your arms, just one last time (conja) EmptyLun 7 Déc 2020 - 18:51

Non, non, c’est pas ça. Alors c'est quoi ? As-tu envie de demander, sourcils froncés. C'est difficile de cacher ta déception face à sa réaction puisque tu pensais qu'il serait heureux pour toi, sachant pertinemment à quel point fonder une famille est important pour toi. Néanmoins, dans ce cas de figure, c'est un peu différent. Même si tu l'éduques d'une certaine façon, c'est surtout ton aide et ton amour que tu apportes à Zoé mais sans savoir si elle restera avec toi dans un futur proche ou non. Son avenir avec toi est incertain malheureusement. Malgré tout, tu ne veux que son bonheur et s'il est auprès de sa mère alors tu es prête à l'accepter. Après un bref passage à la cuisine pour prendre un ouvre-bouteille ainsi que des verres, tu reviens dans le salon auprès de Concho avec l'envie de supprimer ce malaise entre vous. Tu comprends bien que cette annonce a pu être déstabilisante pour lui mais tu ne comprends pas à quel point ça le touche, dans le fond. Ou plutôt tu n'en as pas réellement conscience jusqu'à ce qu'il t'explique. T'agenouillant devant la table basse du salon, tu y déposes la bouteille pour pouvoir la débouchonner et remplir vos verres. « J'aurais beaucoup aimé, moi aussi, faire ça avec toi. » Dis-tu en relevant les yeux vers lui, un air triste sur le visage. Si votre histoire ne s'était pas terminée, peut-être que vous seriez rendus là aujourd'hui. « Tu sais, Zoé est la première que j'accueille à la maison mais je ne pense pas m'arrêter là. Je ne sais même pas combien de temps elle va rester auprès de moi... » Souffles-tu en baissant les yeux, imaginant déjà difficilement son potentiel départ. « Il y a tellement d'enfants et même d'adolescents qui sont seuls... Tu es bien placé pour le savoir mais c'est encore pire d'y être confronté avec un catalogue. » Parce que c'est un peu ça ce qu'il s'est passé. On t'a montré des photos d'enfants ou d'adolescents en t'expliquant leur histoire et tu as dû faire ton choix. C'est horrible comme façon de faire, comme si tu faisais tes courses au supermarché. « Enfin tout ça pour dire que, peut-être, un jour... on pourra faire ça tous les deux. » Peut-être, si vos chemins se retrouvent à nouveau. Mais avant ça, vous avez beaucoup de choses sur lesquelles vous devez travailler tous les deux. Une fois vos verres servis, tu viens t'installer à ses côtés en lui tendant le sien. « J'suis désolée, je viens de bousiller nos retrouvailles... » Dis-tu en riant légèrement avant de trinquer avec Conchobáhr et de porter ton verre à tes lèvres, laissant une légère couleur violette sur celles-ci.

__________________________


┗ PRISONER ┛
ஃ Prisoner, prisoner, locked up can't get you off my mind. Lord knows I tried a million times. Why can't you, why can't you just let me go ?  ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://myfukingmemories.tumblr.com https://www.aa-retro.com/t18034p45-freja_-instagram#667181
Conchobáhr Rosenbach
Conchobáhr Rosenbach
messages : 2170
ici depuis : 06/03/2016
crédits : takverd (a) & sarasvati (s)
comptes : woody & jackson & isaiah & elmo & nova
statut : tristement célibataire, papa de Maxwell avec Ally, papa de Lara avec Zelda
adm h
MessageSujet: Re: #24 - lose me in your arms, just one last time (conja)   #24 - lose me in your arms, just one last time (conja) EmptySam 12 Déc 2020 - 2:23

Mon faux-pas avait fait déguerpir Freja vers la cuisine et tant mieux, au fond, parce que j’avais accueilli ce moment-là pour me recomposer. Cette nouvelle-là m’avait carrément pris par surprise. J’aurais pu l’avoir appris d’un ami commun, de Perry, de Tahlia, de Zelda, mais non je n’avais eu aucun avertissement pour me préparer à une telle annonce. J’aurais préféré avoir été au courant dès le départ mais au fond, si je l’avais été, je ne me serais probablement pas retrouvé ici ce soir. Je n’aurais pas voulu envahir un espace qui était maintenant familial. Mais puisque j’étais déjà là, je n’allais pas m’enfuir. Pas face à Freja. Je lui avais déjà causé assez de chagrin avec ma réaction, qui plus est. Maintenant, il fallait réparer quelques-uns des pots cassés. Quand la norvégienne revint s’agenouiller au sol avec le vin et les verres, et qu’elle aborda ouvertement le problème, je me montrai honnête. Elle m’avoua qu’elle aurait beaucoup aimé vivre ça avec moi aussi, et nos regards s’attristèrent en harmonie. C’était bien ça le pire. Freja et moi vivions encore tout en harmonie : nos rires, nos pleurs, nos désirs. Nous étions encore en parfaite symbiose malgré le lien qui s’était brisé. « Je sais … » Répondis-je, parce que c’était la vérité. Je savais que Freja aurait voulu construire quelque chose avec moi, mais je savais aussi qu’elle aurait toujours une autre présence dans un coin de sa tête et ça, pour moi, c’était une mauvaise fondation sur laquelle ériger notre vie commune. Elle continua à propos de Zoé qui était la première mais certainement pas la dernière, de ce catalogue horrible qui contenait tous ces enfants qui avaient besoin d’une famille. J’hochai la tête. « J’ai eu la chance d’être plutôt vieux quand j’me suis retrouvé seul et de pas avoir à vivre ça, d’être trimballé de famille en famille et d’être choisi et jugé selon des critères ou des cases à cocher … Mais je peux imaginer la dureté de la chose. » Autant pour la personne qui a l’impression de choisir l’enfant-produit à accueillir que pour l’enfant lui-même. Freja revint finalement sur le fil de sa pensée et ajouta qu’elle disait cela pour me faire comprendre que peut-être, un jour, nous serions réunis pour le faire à deux. Je ne pensais pas qu’elle me parlait des enfants à venir dans cet optique-là, ça me laissa bouche-bée encore une fois. « Oui … peut-être … » Balbutiais-je. Pour tasser l’énième malaise, Freja nous versa du vin dans nos coupes et me tendit la mienne en venant s’asseoir à côté de moi. « Non, non. T’as rien bousillé du tout. Je m’attendais juste pas à ça en venant ici ce soir. J’avais imaginé pas mal de scènes sur le chemin, mais ça … j’aurais pas pu, quoi. » Avouais-je en riant. Je trinquai avec elle et portai le vin à mes lèvres. Je redescendis le bras et regardai Freja un moment. « Elle fait bien ses nuits ? » Demandais-je, intéressé mais ayant aussi évidemment quelques idées derrière la tête, tout en ne voulant pas risquer de réveiller un bébé au sommeil léger.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Freja Ivanova
Freja Ivanova

Feuille de personnage
» anecdotes: mariée au voyage, née pour découvrir le monde ◊ originaire d'Oslo en Norvège ◊ chante à ses heures perdues mais très peu de gens sont au courant ◊ possède son entreprise de décoration d'intérieur ◊ est passionnée par le sport et en fait quotidiennement ◊ essaie d'avoir un mode de vie assez healthy même si sa passion pour la fête l'empêche de l'être à cent pour cent ◊ a fait plusieurs passages express au commissariat à cause de son amour pour le danger et l'interdit ◊ a un chien, Wilo, depuis quelques mois ◊ rêve de construire sa propre famille, à défaut d'en avoir eu une par le passé ◊ malheureusement, suite à une fausse couche, elle ne pourra peut-être jamais concrétiser ce rêve ◊ c'est une voyageuse dans l'âme, dés qu'elle le peut, elle part explorer tous les pays du monde ◊ chaque jour, elle essaie de s'améliorer pour diminuer son empreinte écologique ◊ elle lutte beaucoup pour le bien être animal, que ce soit dans des zoos ou devant des abattoirs ◊
messages : 24278
ici depuis : 24/10/2013
crédits : emy/whovian (av) magma (sign) icons/gifs (pando)
comptes : ciàran, juliann, alix & noa.
statut : alone, again.
adm f
MessageSujet: Re: #24 - lose me in your arms, just one last time (conja)   #24 - lose me in your arms, just one last time (conja) EmptyDim 13 Déc 2020 - 0:52

Même si tu aurais aimé vivre cette nouvelle étape dans ta vie aux côtés de Conchobáhr, tu sais que les choses ne sont pas aussi simples. Tu sais que le problème Woody est toujours là et qu'il le sera probablement toujours. Tu ne cesseras jamais de l'aimer. Mais tu ne cesseras jamais d'aimer Concho non plus. Tu t'es foutue dans une impasse sans en connaitre la sortie. Et probablement que ça restera toujours comme ça. « Oui c'est difficile. Mais je me dis que moi j'ai les épaules assez solides pour supporter tout ça. J'ai un toit, une stabilité, des proches... tout ce qu'il faut pour encaisser. Mais ces enfants, personne n'est là pour les aider à gérer tout ça. » Et c'est probablement le pire dans toute cette histoire. Tu voudrais pouvoir les sauver tous, l'un après l'autre, mais tu sais que ce n'est pas possible. Heureusement, certains s'en sortent par eux-mêmes comme Conchobáhr et deviennent des personnes merveilleuses. « Je te l'ai probablement déjà dit mais c'est beau ce que tu fais, à Head Ahead. » Ajoutes-tu en lui souriant sincèrement. Probablement perturbé par tes dires, à propos des enfants que vous pourriez accueillir tous les deux, le jeune homme y répond à peine, laissant un peut-être en suspens. Après tout il a raison, ce ne sont que des suppositions, que des et si. Aujourd'hui vous n'en êtes plus du tout là et tu ne sais même pas si vous y serez à nouveau un jour. Après avoir servi vos verres, tu reviens aux côtés de Concho sur le canapé, t'excusant d'avoir foutu votre soirée en l'air. Ce n'est pas comme ça qu'il avait imaginé les premiers instants de vos retrouvailles et toi non plus, d'ailleurs. « T'avais imaginé quoi ? » Demandes-tu avec un sourire malicieux aux lèvres avant de boire une deuxième gorgée de vin. Finalement, tu déposes ton verre sur la table basse, te tournant vers Conchobáhr en appuyant ton coude contre le dossier du canapé. « Oui et non. Elle a le sommeil plutôt lourd mais il lui arrive de se réveiller en panique et d'avoir besoin d'être rassurée. Mais en ce moment elle dort bien, j'arrive à récupérer petit à petit mes heures de sommeil. » Dis-tu en riant. « Alors si la question était : va-t-elle nous entendre faire l'amour et se réveiller ? La réponse est non. » Souffles-tu sans détacher ton regard du sien.

__________________________


┗ PRISONER ┛
ஃ Prisoner, prisoner, locked up can't get you off my mind. Lord knows I tried a million times. Why can't you, why can't you just let me go ?  ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://myfukingmemories.tumblr.com https://www.aa-retro.com/t18034p45-freja_-instagram#667181
Conchobáhr Rosenbach
Conchobáhr Rosenbach
messages : 2170
ici depuis : 06/03/2016
crédits : takverd (a) & sarasvati (s)
comptes : woody & jackson & isaiah & elmo & nova
statut : tristement célibataire, papa de Maxwell avec Ally, papa de Lara avec Zelda
adm h
MessageSujet: Re: #24 - lose me in your arms, just one last time (conja)   #24 - lose me in your arms, just one last time (conja) EmptyMar 22 Déc 2020 - 23:57

Ce que Freja disait résonnait en moi. Elle avait raison. C’était plus facile de supporter la gravité de la vie de ces enfants abandonnés lorsqu’on a un toit, des gens pour nous épauler, un quotidien rythmé par la stabilité et le confort. Tout ce que je n’avais plus eu, à un moment de ma vie. À seize ans, la maison que j’avais habitée toute ma vie avec ma mère avait été prise en paiement, parce que la succession de ma mère croulait sous les dettes. J’avais dû refuser l’héritage puisqu’elle était de toute façon insolvable, ma mère. Il ne restait plus rien de cette vie-là, cette vie qui aujourd’hui me laissait encore un goût aigre-doux quand j’y repensais. J’avais eu la chance d’être accueilli par Lily-Anaëlle et sa mère. Elles avaient été ma Freja lorsque j’étais une Zoé. « Tu ne réalises sans doute même pas à quel point t’auras un impact positif sur la vie de cette petite. J’espère que beaucoup d’enfants auront la chance de tomber sur quelqu’un comme toi pour les aider à se relever. » Lui confiais-je avec douceur, avec amour. Ce fut à son tour de souligner la beauté de ce que je faisais à Head Ahead, ce qui me fit sourire. Je n’avais pas mis cet organisme sur pieds pour les éloges ou la reconnaissance, mais ça faisait quand même plaisir de savoir qu’on m’encourageait là-dedans. « Merci. » Dis-je simplement, parce que je ne savais pas quoi dire de plus. Tout comme je ne sus pas quoi répliquer lorsque Freja avança que nous pourrions peut-être un jour accueillir ces enfants-là, orphelins, ensemble. Je ne pouvais que laisser planer le doute, l’envie mais la retenue, parce que j’ignorais de quoi était fait demain, avec la norvégienne. Jusqu’à ce soir notre relation semblait avoir pris fin mais désormais, il me semblait qu’il y avait tout plein de possibles qui s’étaient ajoutés à l’équation. Mais est-ce que ces scénarios-là conviendraient mieux que l’autre ? Je l’ignorais. Ce que je savais, c’est que lorsque Freja me tendit ma coupe de vin et qu’on s’installa plus confortablement, elle au sol, tournée vers moi, ma cuisse frôlant sa main posée sur le canapé, je n’avais plus envie de me poser trop de questions. « J’avais imaginé … de ne même pas te laisser placer un mot en arrivant pour qu’on ne se perde pas dans des politesses alors que je n’avais qu’une seule envie … » Et ce n’était qu’un des scénarios parmi tant d’autres mais je m’arrêtai, parce que les images me revenaient en tête et mes joues s’enflammaient autant que le bas de mon ventre. Je pris une gorgée de vin après avoir demandé si Zoé faisait ses nuits. Quand Freja devina tout de l’intention de cette question, je lâchai un court rire soufflé. « T’as pas perdu le tour de lire en moi comme en un livre ouvert … » Admis-je, plongeant mon regard dans le sien, toute la tension remontant dans l’air ambiant.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Freja Ivanova
Freja Ivanova

Feuille de personnage
» anecdotes: mariée au voyage, née pour découvrir le monde ◊ originaire d'Oslo en Norvège ◊ chante à ses heures perdues mais très peu de gens sont au courant ◊ possède son entreprise de décoration d'intérieur ◊ est passionnée par le sport et en fait quotidiennement ◊ essaie d'avoir un mode de vie assez healthy même si sa passion pour la fête l'empêche de l'être à cent pour cent ◊ a fait plusieurs passages express au commissariat à cause de son amour pour le danger et l'interdit ◊ a un chien, Wilo, depuis quelques mois ◊ rêve de construire sa propre famille, à défaut d'en avoir eu une par le passé ◊ malheureusement, suite à une fausse couche, elle ne pourra peut-être jamais concrétiser ce rêve ◊ c'est une voyageuse dans l'âme, dés qu'elle le peut, elle part explorer tous les pays du monde ◊ chaque jour, elle essaie de s'améliorer pour diminuer son empreinte écologique ◊ elle lutte beaucoup pour le bien être animal, que ce soit dans des zoos ou devant des abattoirs ◊
messages : 24278
ici depuis : 24/10/2013
crédits : emy/whovian (av) magma (sign) icons/gifs (pando)
comptes : ciàran, juliann, alix & noa.
statut : alone, again.
adm f
MessageSujet: Re: #24 - lose me in your arms, just one last time (conja)   #24 - lose me in your arms, just one last time (conja) EmptyDim 3 Jan 2021 - 14:06

Touchée par les mots de Conchobáhr, un sourire se dessine sur tes lèvres alors que tu baisses légèrement la tête. Parfois, tu as l’impression de ne pas en faire assez, de ne pas être celle qu’il faut pour Zoé. Tu ne remplaceras jamais sa mère et elle ne t’aimera probablement jamais comme elle l’aime, elle. Mais au moins, on ne pourra pas te reprocher de ne pas avoir tout donné pour cette petite. « C’est gentil. » Dis-tu, les yeux brillants d’émotion pas seulement à cause de ses mots mais aussi à cause de tout l’amour que tu perçois dans sa voix. Dans des moments comme celui-ci, tu regrettes encore plus de l’avoir laissé filer. Tu regrettes de ne pas avoir su lui montrer à quel point tu l’aimes, à quel point il est unique et à quel point il te rendait heureuse. Heureusement, tout n’est pas complètement perdu pour vous sinon il ne serait pas là ce soir. Même si cela ne signifie pas pour autant que vous allez vous remettre ensemble. Au contraire, lors de vos échanges de sms, vous avez plutôt mis cela sur le compte d’un au revoir, un vrai. Néanmoins, vous réaliserez bien vite que vous n’êtes pas capables de tirer un trait sur votre histoire. Ou du moins sur cette attirance qui vous consume. « Qu’une seule envie ? » Répètes-tu en relevant la tête vers lui, sans détacher ton regard du sien. Tu sens déjà toute la chaleur qui remonte dans ton corps, s’attardant sur ton bas ventre. Il fait chaud, drôlement chaud, même si la conversation dévie sur les nuits de Zoé. Evidemment, tu comprends sans difficultés le double-sens de sa question et n’hésites pas à le lui faire remarquer. « C’est un don que j’espère garder à vie. » Plaisantes-tu sans le lâcher des yeux. Cet échange de regards réveille davantage encore le désir contenu dans ton bas ventre et te pousse à déposer ton verre de vin sur la table basse du salon. Sans réfléchir plus longtemps, tu te relèves, saisissant le verre de Conchobáhr et le poses à côté du tien. Puis, tu viens t’installer à califourchon sur ses jambes, prenant son visage entre tes mains. « C’est ça que tu aurais dû faire en arrivant. » Murmures-tu en venant capturer ses lèvres d’abord avec douceur puis avec fougue au fur et à mesure que votre baiser s’intensifie et se prolonge.

__________________________


┗ PRISONER ┛
ஃ Prisoner, prisoner, locked up can't get you off my mind. Lord knows I tried a million times. Why can't you, why can't you just let me go ?  ஃ
Revenir en haut Aller en bas
https://myfukingmemories.tumblr.com https://www.aa-retro.com/t18034p45-freja_-instagram#667181
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: #24 - lose me in your arms, just one last time (conja)   #24 - lose me in your arms, just one last time (conja) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
#24 - lose me in your arms, just one last time (conja)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: southern district :: maisons-
Sauter vers: