AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-53%
Le deal à ne pas rater :
Table moderne en bois massif – Alkove
369.99 € 789.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Sweet Bangkok (Léo)

Aller en bas 
AuteurMessage
Alba Jensen
Alba Jensen
messages : 1321
ici depuis : 04/10/2020
crédits : Bambi (avatar) ; @ASTRA (sign) ; CONSTELLATION (gif)
comptes : Jamie, Esras et Eve
statut : Amoureuse de son adorable fils et peut-être encore un peu du père.
grand kangou
MessageSujet: Sweet Bangkok (Léo)   Sweet Bangkok (Léo) EmptyMar 22 Déc 2020 - 14:24

Les yeux fermés, Alba vivait la musique. Ses hanches bougeaient au rythme des basses et ses mains virevoltaient au son de la voix du chanteur. Elle avait chaud la photographe. La chaleur moite de Bangkok s’insinuait dans tous les pores de sa peau. Mais elle s’en moquait parce qu’elle vivait à ce moment-là. Elle était arrivée à Bangkok il y a quelques jours. Triste de quitter la Tanzanie après plusieurs mois sur le continent africain, il lui fallait un temps d’adaptation. Elle ignorait encore combien de temps cette ville allait l’accueillir. La jeune femme se laissait portée par le voyage et par les rencontres. Dès les premiers instants dans cette ville, elle avait tout aimé. Cette vitesse de vie, les scooters faisant la course avec les motos. Cette délicieuse odeur constantes des restaurants de rue. Cette langue douce mais incompréhensible. Les couleurs resplendissantes apportant de la douceur  à la dureté des buildings en fond.  Cette ambiance galvanisait la blonde qui avait à peine dormi depuis qu’elle était arrivée. D’abord elle avait visité un peu la ville, impatience de la connaître dans les moindres recoins avant de fuir dans le reste du pays. Elle était libre de faire ce qu’elle voulait tant qu’elle envoyait à différents journaux des photos. Et en Thaïlande il y avait matière à en prendre des magnifiques. Ce soir par contre elle avait abandonné son appareil remplacé par ce délicieux cocktail. Elle dansait tout en sirotant son verre et une fois vide, elle n’en reprenait pas un. Ce sentiment de liberté l’animait, elle voyageait depuis deux ans et demi maintenant et la maison ne lui manquait pas. Elle était retournée à Brisbane une ou deux fois, mais elle repartait vite pour continuer le voyage de sa vie. Des millions de souvenirs et des milliers de photos allaient poursuivre Alba jusqu’à la fin de sa vie. Elle ignorait encore à quel point ce voyage allait changer considérablement sa vie, parce que la personne qui allait être l’acteur principal elle ne l’avait pas encore rencontré. Il était là, dans ce bar extérieur, au même endroit que la blonde. Elle avait vingt-cinq ans Alba, elle croquait la vie et ses opportunités. Souriante, elle répondait parfois aux demandes de danse de certains hommes. La plupart se contentait de la faire tourner rigolant quelques instants avant qu’une autre femme attire leur regard. Elle sentit cette présence derrière elle, alors elle se retournait la photographe. Elle lui souriait, il était beau. Son regard un brin triste mais elle le trouvait mignon. « Bonsoir. » Disait-elle en thaï avec un accent incompréhensible en lui offrant un éclatant sourire. Elle parlait plusieurs langues la photographe mais pas le thaï. A part les mots de base, elle était incapable de tenir une conversation.

@Léo Emerson :coeur:

__________________________



To infinity and beyond
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t20787-alba-into-the-world-insta
Léo Emerson
Léo Emerson

Feuille de personnage
» anecdotes: Il a un fils, Jonah, de 4 ans, il s'est séparé de sa mère avant sa naissance. Mère et fils vivent actuellement à Brisbane ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui l'a emporté et qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris par à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, l'oppulence, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il a pratiqué quelques sports de combat ‹ il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
messages : 7475
ici depuis : 19/03/2013
crédits : ©Chubsdumps
comptes : Samuel, Terrence & Charlize
statut : You make me stop chasing shadows - Blanche
adm h
MessageSujet: Re: Sweet Bangkok (Léo)   Sweet Bangkok (Léo) EmptyMar 5 Jan 2021 - 13:11

Bangkok, 2014
Léo connaissait plutôt mal la Thaïlande, cette destination n’était pas vraiment un choix pour tout vous dire, il avait eu ce besoin irrépressible de fuir Bowen et sa vie pour un temps. Alors son sac sur le dos, passeport et carte bancaire en main il s’était présenté au guichet de l’aéroport, le premier avion qui partait était pour Bangkok, dépaysant, loin de l’Australie, il n’avait pas réfléchi longtemps et avait pris son billet, un allé simple, il n’avait aucune idée de quand il allait revenir, peut-être une semaine plus tard, peut-être jamais, qui sait. Il était paumé, il avait tout laissé derrière lui, sans douleur, sans regret, comme anesthésié. Deux jours plus tôt Anabelle mourrait, pas dans ses bras, pas comme dans les films, mais seule dans sa chambre froide d’hôpital alors qu’il était parti se chercher un sandwich et un café. Il lui en avait voulu de lui avoir fait ça alors qu’il la veillait depuis des jours, c’était con comme sentiment mais ça ne se commandait pas. Il en avait voulu à la terre entière durant quelques heures, avant de vraiment comprendre qu’elle ne reviendrait plus, que de toute leur relation longue de quelques trois années ils n’avaient finalement eu que quelques mois de bonheur seulement avant qu’elle ne tombe malade et la suite n’avait été qu’un enchainement d’espoirs et de désillusions plus la maladie avançait. Il l’avait demandé en mariage quelques semaines plus tôt, comme si ça pouvait la sauver, c’était idiot, surtout venant d’un homme qui ne croyait pas au mariage, mais le Léo de vingt-sept ans était un peu trop romantique. Cette fille il l’avait aimé, du moins il le pensait, il s’était accroché à elle et à cet espoir fou qu’elle serait peut-être La fille, la femme d’une vie, mais finalement c’était facile d’aimer un fantôme, ils n’avaient eu que quelques mois de lune de miel et puis le reste… il n’avait jamais songé à la quitter, comment quitter une personne malade, il n’était pas cruel. Pourtant il ne l’enterrerait pas, il avait refusé cette idée, furieusement, alors il avait tout plaqué alors que sa famille préparait ses obsèques, il avait pris cet avion, se foutant totalement des qu’en-dira-t-on. Et voilà quelques semaines qu’il était arrivé en terre thaïlandaise, qu’il se heurtait à une population dont il ne connaissait pas la langue, qu’il se perdait dans les bras de femmes différentes presque tous les soirs, au therme de nuits sans sommeil atomisées du mélange détonnant d’alcool, de drogue et de musique forte. Il vivait un peu trop fort cette expérience étrangère loin de ses repères, il cherchait à oublier son passé de n’importe quelle façon, oubliant la notion du temps et celle de prudence également, il se foutait bien du danger s’il en courait un, il se moquait d’avaler n’importe quoi sans savoir ce que c’était. Et puis finalement le plus grand danger qui le guettait était celui auquel il n’aurait jamais pensé, survenu sur une énième piste de danse dans la nuit moite et brumeuse, sous les traits d’une blonde incendiaire qu’il apprendrait à connaître plus tard parce qu’en l’observant onduler sur la piste, avec le mélange qu’il avait déjà dans le sang à ce moment-là, il cru y voir les formes de sa défunte fiancée. Etrange sensation, étrange attraction qui le poussa à fendre la foule pour se rapprocher d’elle et quand elle se retourna pour lui faire face et le saluer dans un thaïlandais à l’accent approximatif il ne dit rien, lui tendant la main pour qu’elle la prenne et l’attirer contre lui pour une danse langoureuse. Pour être honnête, il n’était pas très loquace, Léo, depuis son arrivée à Bangkok, économisant ses mots pour mieux faire parler ses gestes, peut-être parce qu’il n’était pas à l’aise avec la langue locale, peut-être pour que personne n’entende les sanglots étouffés dans sa voix. Au bout de quelques minutes collés l’un contre l’autre Léo se pencha à son oreille pour enfin se faire entendre. Tu bois quelque chose ? Son verre à lui était vide et il n’aimait pas cette sensation de ressentir l’euphorie s’estomper.

__________________________

"Afire love"
When I wake up, well I hope I'm gonna be, I'm gonna be the man who's waking up to you. And when I'm dreaming, well I know I'm gonna dream, I'm gonna dream about the time I had with you. But I would walk 500 miles. And I would walk 500 more just to be the man who walked a thousand miles to fall down at your door.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
Alba Jensen
Alba Jensen
messages : 1321
ici depuis : 04/10/2020
crédits : Bambi (avatar) ; @ASTRA (sign) ; CONSTELLATION (gif)
comptes : Jamie, Esras et Eve
statut : Amoureuse de son adorable fils et peut-être encore un peu du père.
grand kangou
MessageSujet: Re: Sweet Bangkok (Léo)   Sweet Bangkok (Léo) EmptySam 9 Jan 2021 - 22:13

Elle en avait vécu des expériences depuis trois ans maintenant. Des rencontres marquantes, celles qui rend l’existence encore plus belle. Elle avait goûté à une multitude de saveurs, du mélange de sucré et de salé, des textures étranges mais appétissantes ou des aliments horribles. Puis elle s’était laissée portée par l’alcool ou les différentes drogues. Elle pouvait même Alba faire une liste des choses qu’elle avait aimé ou pas. Elle ne prenait que le meilleur de ce que le monde avait à lui offrir. Pourtant à la découverte de cette terre immense, elle était dans son propre monde la photographe, ne se souciant que du bien-être, des expériences et de l’amour échangé. Mais elle ignorait que ce voyage, que Bangkok allait changer le court de sa vie de façon irrémédiable. Elle l’ignorait encore, insouciante de ce que la vie lui réservait. La musique animait tout son corps, les bras en l’air donnaient le rythme à ses hanches qui ondulaient. Le sourire ne se détachait plus de ses lèvres et l’œil curieux observait les différentes danses et les différents corps. C’était beau, hors du temps, et l’Australie se trouvait loin dans ses anciens songes. Il était là, celui qui animerait sa soirée et sa vie, mais elle l’ignorait encore. Un regard vide, perdu dans un trop grand nombre de verre. Mais elle le sentait derrière et Alba était joueuse. Alba avait tant à donner, de l’amour, des rires, des photos et de la légèreté. Il n’y avait que de l’amour et de l’eau fraîche. Elle se retournait et il était en face d’elle, le yeux assombris mais désireux. Pas intimidée, elle lui offrit son meilleur accent thaï mais aucune réponse. Une main douce tendu et la photographe n’hésitait pas. Il n’y avait jamais de non qui ne sortait de sa bouche, souhaitant profiter de chaque instant. Improviser et laisser les opportunités la porter. Peu bavard par les mots mais tant de chose à dire par ses gestes. Il l’attirait vers elle et la blonde se sentait bien dans ses bras, comme si elle avait toujours désiré d’être là et qu’elle était à sa place. Elle oubliait le monde quelques instants se concentrant sur ses yeux et ce qu’il essayait de dire, mais tout ne restait qu’un mystère. La danse était langoureuse, et Alba s’approchait de lui. Le temps s’écoulait mais à quelle fréquence elle l’ignorait. Puis des mots murmurés à son oreille et se souffle chaud dans sa nuque ramenait la blonde à la réalité. « Anglais ? » Demanda-t-elle avec un sourire. Elle n’avait pas remarqué d’accent, persuadé qu’il était comme elle un anglophone, mais de quel pays ? Elle fit glisser sa main le longe de son bras avant de prendre son verre. Sans le quitter des yeux , elle approcha le verre de son nez, essayant de deviner son alcool de prédilection. « Comme toi. » Répondait-elle avec un sourire, se détachant de ses bras pour lui tendre le verre.

__________________________



To infinity and beyond
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t20787-alba-into-the-world-insta
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sweet Bangkok (Léo)   Sweet Bangkok (Léo) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Sweet Bangkok (Léo)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: explore the past-
Sauter vers: