∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en novembre —

En ce moment à Bowen, les températures sont plus douces et avoisinent entre les 19 et 26°C. Noël s'annonce frais !


anna brodie-kovaleski & charlie keynes
sont nos membres de l'année ♡

-8%
Le deal à ne pas rater :
100€ sur PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H – ...
1099 € 1199 €
Voir le deal
anipassion.com

Partagez
 

 Sweet Bangkok (+18 - Léo)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Alba Jensen

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 4492
ICI DEPUIS : 04/10/2020
COMPTES : Jamie, Esras, Eve, Ruby et Jean
CRÉDITS : Rogers. , Visenya (avatar) ; Exordium (sign)

STATUT : I wish I won't come back to you but you're in my mind. (Léo)

MessageSujet: Re: Sweet Bangkok (+18 - Léo)   Sweet Bangkok (+18 - Léo) - Page 5 EmptyLun 19 Juil 2021 - 15:51

C’était déjà trop tard pour la jolie blonde aux rêves fous. Léo était déjà ancrée en elle et même si pour le moment elle avait envie de lui donner une coup de poing pour la peine qu’il lui avait infligé, elle ne pouvait plus se passer de lui. Il était un tsunami dans sa vie calme. Alba était intense comme femme, à vivre les choses à fond et à ressentir les émotions dix fois plus forte, c’était son caractère à elle et sa joie de vivre particulière. L’autre versant existait aussi et quand elle était blessée, il était dur de lui faire oublier ses larmes. Déjà à cette époque, ils ne s’aimaient pas correctement. Quand les choses se compliquaient, ils préféraient laisser leur corps s’exprimer que leur pensée. Ils allaient se faire mal, à rendre ivre de jalousie l’autre jusqu’à se détester. Léo elle allait le détester, mais jamais il ne quitterait sa vie. Parfois la haine était plus simple que l’amour, mais finalement la douceur qu’il lui avait offert durant ce voyage arriverait à gagner. Ils ne pouvaient pas finir cette belle aventure de cette façon. Pas comme ça, alors que quelques heures plus tôt ils avaient décidé de poursuivre la découverte de la Thaïlande ensemble. Alba rêvait de cet hôtel sur pilotis où Léo ne serait pas vêtu. Alors elle pardonnait Alba, le premier pardon d’une longue série. Dans cette douche, elle profitait de cette habitude matinale. Ils avaient loupé le bus de onze heures, mais ils y en avait un plus tard, ça leur laisserait le temps de dormir. Ou pas. Léo avait autre chose en tête. Dans ses bras, il ne lui disait rien préférant lui laisser la surprise. « J’espère que ce n’est pas un coup foireux. » Disait-elle en riant avant d’embrasser le coin de sa lèvre et se détacher de lui. Nue elle retournait dans la chambre pour mettre une robe agréable à porter pour le voyage. C’était une robe longue qui virevoltait avec le vent et elle détachait ses cheveux. La porte close, une parenthèse de ce voyage se fermait pour en ouvrir une nouvelle. « Où est-ce que tu m’emmènes comme ça ? » Demandait-elle impatiente alors qu’il la guidait en lui tenant la main. Le spectacle était fabuleux et elle l’écoutait parler. Les tissus accrochés rendaient l’endroit magique. Elle acceptait l’idée et en nouant le tissu elle souriait à Léo. Cet instant était si unique et si précieux. Quand elle croisait le regard du photographe à cet instant elle comprit qu’elle était amoureuse. Cet homme la rendait folle de joie et d’amour et Alba comptait le garder près de lui le plus longtemps possible. Bangkok remontait à quelques semaines maintenant. Léo et Alba logeaient dans une petite cabane dans le fond de la forêt. Ils étaient restés ensemble. Ils avaient fait l’amour un nombre incalculable de fois et ils prenaient des photos, tous les jours. « Je te jure, j’ai vu sur une brochure un endroit trop parfait, c’est par là. » Non elle n’était pas perdue Alba, c’était juste que le chemin pour y aller était un peu plus long. Elle l’entendait Léo. Il soupirait derrière elle. Ils ressemblaient à des aventuriers avec leur sac à dos, leur chapeau et leurs appareils photos. Dix minutes après, ils y étaient. Une cascade trônait au milieu de la forêt, rendant le lieu encore plus magique. Et ils étaient seuls. « On va se baigner ? » Demandait-elle avec un large sourire, alors que déjà elle avait enlever appareil et sac à dos, avant de se déshabiller sous ses yeux.

__________________________

You are perfect to me.
by EXORDIUM.

https://www.aa-retro.com/t20787-alba-into-the-world-insta
Léo Emerson

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: Il a un fils, Jonah, de 4 ans, il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 7617
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus
CRÉDITS : ©doomdays

STATUT : Je t'aime parce que tout l'univers a conspiré à me faire arriver jusqu'à toi - Alba

MessageSujet: Re: Sweet Bangkok (+18 - Léo)   Sweet Bangkok (+18 - Léo) - Page 5 EmptyJeu 5 Aoû 2021 - 20:43

C'était foutu depuis un moment déjà, peut-être bien depuis le premier soir, mais aucun des deux amants ne semblait prendre ce sentiments qui les animait au sérieux, ils n'en parlaient pas tout simplement. Pourtant la jalousie de Léo aurait dû les alarmer. Autant que son élan de romantisme alors qu'il entraînait Alba dans les rues étroites de Bangkok. C'était la dernière fois qu'ils foulaient ce sol avant un moment et il n'avait pas envie de gâcher la surprise, même s'il avait peur d'arriver trop tard. Il ne répondait pas aux demandes impatientes de la blonde, préférant continuer main dans sa main, parfois il se retournait pour la regarder, elle avait son lourd sac sur les épaules, il contrastait avec sa robe bohème qui volait au vent, à chaque fois leur sourires se faisaient écho et Léo se rendait compte de la chance qu'il avait qu'elle lui ait pardonné son attitude de cette nuit. Sur les rives du fleuve ils assistèrent à cette cérémonie unique et le photographe était heureux de le partager avec cette fille là, de voir son visage s'illuminer, ils en prenaient plein les yeux, parfois leurs appareils capturaient des gestes, des rubans colorés qui volaient dans les branches, des sourires ou des regards, toujours discrètement, ils n'étaient pas là en voyeurs. Et quand ce fut à leur tour de nouer leur ruban, comme une promesse qu'ils se faisaient, lorsque leurs regards se heurtèrent, Léo compris lui aussi, il saisit le regard d'Alba en baissant le sien, elle l'aimait c'était flagrant, mais lui n'aurait de cesse de refuser cet amour et d'ignorer ses sentiments à lui.
Ils s'enfonçaient profondément dans la forêt depuis plus d'une heure déjà, Léo avait confiance en sa compagne de voyage, mais il commençait légèrement à douter de son sens de l'orientation. J'te crois, mais au milieu de la forêt tous les arbres se ressemblent à la fin ! On aurait pu prendre un GPS si tu n'étais pas si têtue… Il grommelait pour la forme plus qu'autre chose même s'il avait raison, Alba était têtue ! Voilà plus de six mois qu'ils ne se quittaient plus, pas une nuit l'un sans l'autre, rarement ils sortaient en solitaire, ils partageaient tout, les fou rires, les orgasmes, les galères de voyage, les engueulades parfois, les paysages à couper le souffle, les souvenirs et les confidences sur l'oreiller. À bien y penser, ce qu'il vivait, là avec Alba, c'était sûrement la relation la plus solide qu'il ait jamais eu, mais il n'y pensait pas, justement, il évitait soigneusement de qualifier ce qu'ils étaient l'un pour l'autre même si c'était beau et rare. Depuis quelques nuits des cauchemars venaient néanmoins entacher ce séjour idyllique, des rêves d'enterrement, des souvenirs de Bowen, de cette vie qu'il avait laissé derrière lui depuis des mois, le visage d'Ana qui se rappelait à lui comme si elle était toujours bien vivante, dansant sur sa tombe, à lui, tout ça le réveillait en sursaut, transpirant, le privant de sommeil. La nuit dernière il s'était levé et était sorti fumer sur le balcon en cherchant à chasser de sa mémoire ces rêves qui n'avaient aucun sens, avant de retourner auprès de la blonde pour finir par se rendormir jusqu'au matin. Ces rêves, c'étaient les prémices de ce qui précipiterait leur perte, la culpabilité de cet homme qui avait tout plaqué sans se préoccuper des conséquences de ses actes. Chez lui on s'inquiétait, sa mère avait saturé sa boîte vocale à tel point qu'il avait fini par l'appeler pour la rassurer, il était toujours vivant, Mia s'était dévouée pour prendre de ses nouvelles au nom de tout leur groupe d'amis et ils avaient passé un moment au téléphone, il fallait avouer que ce jour là ça lui avait fait du bien d'entendre cette voix familière. Pourtant il n'avait aucune envie de rentrer, il était bien avec Alba, loin de toute réalité. Ils arrivaient face à une cascade et Léo resta quelque secondes sans voix à admirer le spectacle. Elle avait raison, Jensen, ça valait le coup de marcher, comment aurait-il voulu rentrer à Bowen, alors qu'il vivait un rêve éveillé ? La voix de la photographe le sorti de ses songes et il la regarda en souriant, elle se déshabillait déjà. Il commença à faire de même. On plonge ? Il y avait comme un petit lagon un peu plus bas, là où se jetait la cascade et avant même d’avoir sa réponse, Léo sautait dans le vide.


__________________________

"Stupid love"
So I'll hit the lights and you lock the doors. We ain't leaving this room 'til we both feel more. Don't walk away, don't roll your eyes. They say love is pain, well darling, let's hurt tonight
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
Alba Jensen

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 4492
ICI DEPUIS : 04/10/2020
COMPTES : Jamie, Esras, Eve, Ruby et Jean
CRÉDITS : Rogers. , Visenya (avatar) ; Exordium (sign)

STATUT : I wish I won't come back to you but you're in my mind. (Léo)

MessageSujet: Re: Sweet Bangkok (+18 - Léo)   Sweet Bangkok (+18 - Léo) - Page 5 EmptyJeu 26 Aoû 2021 - 8:47

Elle l’aimait et à présent elle ne pouvait plus le cacher. Ses yeux trahissaient les sentiments qu’elle avait pour l’australien. Avec ses mots il l’avait ensorcelé. Ce pardon n’avait pas été facile mais évident, ils ne pouvaient s’arrêter là. Leur histoire devait continuer encore un peu parce qu’elle était belle, elle était unique. Elle leur ressemblait trop. Voulant vivre de cette liberté gagnée, ils ne s’arrêtaient plus. Mais Alba ignorait les rêves de Léo et ses questionnements. Si seulement il lui avait dit, peut-être qu’elle aurait réussi à le garder près d’elle. Peut-être qu’elle aurait pu rentrer avec lui. Sauf qu’elle était loin de trouver une réponses à ces questions inconnues. Là, elle se plongeait simplement dans les yeux de son amant, alors qu’ils avaient scellé ce ruban autour de cet arbre. Ils marchaient à présent pendant des heures dans la forêt. Pour une fois, ils n’avaient pas discuté et Alba ne lui avait pas laissé le choix. Convaincre le brun n’avait pas été si difficile. Après tout, Léo et Alba communiquait mieux avec leur corps qu’avec leur mot. Il soupirait et ça la faisait rire. Certes, elle semblait perdue la photographe mais ce n’était pas le cas. Le chemin qu’elle prenait lui avait été indiqué par des locaux et elle savait exactement où elle allait. C’était juste une longue balade. « Je n’ai pas besoin de GPS je te dis ! » Répondait-elle en soupirant. Oui elle était têtue, c’était même un de ces traits de caractère principal. Léo la connaissait bien à présent, à force de confession sur l’oreiller et d’être avec elle toute la journée depuis six mois. Six mois d’amour. Tous les regards, les mots et les baisers du photographe s’ancraient dans la mémoire d’Alba pour ne plus jamais repartir. Parfois, elle le sentait autre part, dans cette vile australienne qui n’appartenait qu’à lui. Ils ne se quittaient pas, mais s’offraient de temps en temps des petits moments seuls. Alba avait eu son cousin et ses parents au téléphone plusieurs fois. Ne pouvant rien cacher à ses frères, elle leur avait parlé de Léo. Luke était méfiant tandis que Steen avait hâte de rencontrer cet homme. Elle entendait le bruit de la cascade et elle se retournait vers Léo avec un sourire étincelant. « On est arrivé. » C’était beau, c’était calme et ils n’étaient que tous les deux. Déjà elle enlevait son haut pour inciter son amant à faire de même. L’eau devait être fraiche après cette randonnée fatigante. Il faisait de même avant de prendre son envol pour sauter en bas. Il était fou ! Et Alba riait. Un lagon de ce bleu perçant les attendait en bas. Prenant de l’élan, elle sautait pour tomber dans l’eau. Elle sentait les mains de Léo la récupérer dans l’eau. La tête dehors son sourire était brillant et sans hésiter, elle posait ses lèvres sur celle de Léo. Main derrière sa nuque elle le regardait. « Alors, ça valait le coup de marcher hein ? » Disait-elle en le taquinant alors qu’elle s’échappait de ses bras.

__________________________

You are perfect to me.
by EXORDIUM.

https://www.aa-retro.com/t20787-alba-into-the-world-insta
Léo Emerson

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: Il a un fils, Jonah, de 4 ans, il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 7617
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus
CRÉDITS : ©doomdays

STATUT : Je t'aime parce que tout l'univers a conspiré à me faire arriver jusqu'à toi - Alba

MessageSujet: Re: Sweet Bangkok (+18 - Léo)   Sweet Bangkok (+18 - Léo) - Page 5 EmptyMar 28 Sep 2021 - 23:02

Souvent, Léo avait regretté ses actes, lui si fougueux, trop entêté, trop jaloux, trop revanchard, il avait bien des fois agit sans réfléchir pour s’en mordre les doigts par la suite. C’aurait pu être le cas pour cette dernière soirée à Bangkok, il aurait simplement pu repartir sans Alba et s’en vouloir de s’être emporté si rapidement pour tout foutre en l’air. Mais elle avait pardonné, peut-être se méfiait-elle de lui à présent, pourtant elle avait accepté de continuer le voyage avec son photographe. Dans cette vie de nomades ils avisaient au jour le jour, le temps filait vite mais ils ne s’en préoccupaient pas, ils ne faisaient que profiter, de la Thaïlande, de la présence de l’autre, main dans la main. Ils ne réalisaient même pas qu’ils venaient de passer six mois à être leur seul univers et s’il n’y avait pas ces cauchemars persistants Léo aurait bien fait toute sa vie au même rythme, sans aucune contrainte. Sans s’en rendre compte ils ressemblaient de plus en plus à un couple, un vieux couple qui se disputait, avec autant d’agacement que de tendresse dans la voix, de ces couples qui se connaissaient par cœur. Un jour Léo avait surpris une conversation téléphonique d’Alba avec l’un de ses frères, quelques bribes seulement, mais il avait compris qu’elle parlait de lui, de le leur présenter, il avait souri sur le coup, flatté, même si lui n’avait jamais réfléchi à la possibilité de présenter la blonde à son entourage. Il n’avait jamais parlé d’elle, même pas à Mia, avec qui il avait été évasif sur son séjour. Même inconsciemment, pour le brun ça restait une parenthèse, une période suspendue, quelque part il savait depuis le départ que ça ne durerait pas et que la chute serait douloureuse, voilà pourquoi il ne voulait pas y penser. Au fin fond de la forêt, alors qu’il bougonnait en charriant le sans de l’orientation de Jensen, il avait bien d’autre choses en tête et quand ils arrivèrent à la cascade, il eut simplement le souffle coupé, il fallait avouer qu’il n’y croyait plus. Comme des gamins ils ne perdirent pas une seconde pour se déshabiller, trop excités à l’idée de plonger. Léo, à l’aise comme un poisson, n’hésita pas un instant avant de se lancer, dans un sot magnifique où Alba pouvait admirer tous les muscles de son dos. Quand il remontait à la surface, la belle se lançait déjà et il n’attendit pas pour la ramener contre lui alors qu’elle le rejoignait. Ses lèvres fraîches et humides se posèrent sur celles d’Emerson et il sourit contre sa bouche. Je n’ai jamais douté de toi ! C’était faux, elle le savait et elle s’éloignait déjà de lui. On pourrait faire quelques photos, le lieu est magique, il n’y a que nous. Il avait l’œil, Léo, il savait repérer un bel endroit, il savait quelles photos se vendraient et s’il était parti pour le plaisir, il n’oubliait pas qu’il devait continuer de proposer des photos pour ne pas être oublié du milieu. Il s’approcha d’elle à nouveau, il enlaça sa taille et embrassa son cou rafraîchi par l'eau du lagon. Tu poserais pour moi ? C’était rare qu’il le lui demande, il savait qu’Alba n’était pas très à l’aise devant l’objectif, alors que Léo était persuadé qu’elle faisait un très bon modèle.


__________________________

"Stupid love"
So I'll hit the lights and you lock the doors. We ain't leaving this room 'til we both feel more. Don't walk away, don't roll your eyes. They say love is pain, well darling, let's hurt tonight
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
Alba Jensen

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 4492
ICI DEPUIS : 04/10/2020
COMPTES : Jamie, Esras, Eve, Ruby et Jean
CRÉDITS : Rogers. , Visenya (avatar) ; Exordium (sign)

STATUT : I wish I won't come back to you but you're in my mind. (Léo)

MessageSujet: Re: Sweet Bangkok (+18 - Léo)   Sweet Bangkok (+18 - Léo) - Page 5 EmptyDim 10 Oct 2021 - 13:47

Peut-être qu’Alba se mentait à elle-même. Tout était si parfait avec Léo qu’elle ne voulait pas voir la fin inévitable arriver. Même dans leur dispute il y avait cette bienveillance. C’était comme s’ils ressortaient plus mature après leur affrontement. Entre eux, c’était électrique, aussi bien quand ils faisaient l’amour que quand ils parlaient. Léo n’avait jamais raison avec Alba, trop têtue pour lui laisser le dernier quand elle ou il avait tort. La passion était constamment présente et il s’électrifiait à leur contact. Mais ils étaient beaux ensemble. Alba rêvait d’un retour en Australie avec cet homme, peut-être qu’elle l’avait trouvé son alter ego, l’équilibre qu’elle cherchait. Avec lui, elle était heureuse mais elle restait libre. Ils avaient la même façon de concevoir le monde, les mêmes rêves et les mêmes envies. Evidemment qu’elle se contenterait d’amour, d’eau fraiche et de voyage avec cet homme. Seul quelques uns de ses proches savaient qu’elle n’était pas seul en Thaïlande, et ses père souriaient de la voir ainsi heureuse. Quelle tristesse quand tout allait s’effondrer emportant avec l’espoir d’Alba. Léo et elle, ça serait trop long et trop compliqué, mais il n’y avait pas plus vrai que l’amour qu’elle lui portait. Il râlait et ça la faisait rire. Son sens de l’orientation était tout aussi bien que celui de son amant. Il n’aimait juste pas les surprises mais il fallait qu’il s’y habitue avec la blonde, elle ne comptait pas le ménager là-dessus. Sa réaction suffisait à Alba pour se convaincre de continuer. Il appréciait l’endroit, c’était si féérique et hors du temps. Presque nu, elle admirait son corps délicieux avant de le rejoindre dans l’eau. Elle eut à peine le temps de remonte la tête, qu’elle se trouvait déjà dans les bras de son amant. L’eau était fraiche, et cet instant était parfait. « Vraiment ?! » Disait-elle suspicieuse avant de rire. Elle l’embrassait pour s’échapper de son étreinte et profiter de l’eau fraiche. Il voulait prendre des photos. Le lieu était parfait pour ça. Partager son métier avec lui était un privilège, ils avaient un œil bien différent et une sensibilité propre à eux. C’était si délicat et épanouissant de partager ces petits instants avec lui. Depuis qu’elle l’avait rencontré ses photos étaient encore plus réussis, possédant à présent un petit truc en plus. Les mains chaudes de son amant l’enlaçait. Elle grimaçait. Ils étaient pareils, préférant être derrière que devant l’objectif. Elle se mordait la lèvre dans un instant de réflexion avant de lui sourire. « D’accord, mais à une condition. » Elle l’embrassait avant de poser ses lèvres près du lobe de son oreille. « Tu poseras pour moi aussi ? » Il savait que ce ça signifiait. Alba aimait le nu et l’abstrait. S’il posait, il allait devoir forcément se dévêtir du dernier vêtement qu’il portait. Ils étaient seuls au monde, dans un endroit si parfait que ça serait bête de ne pas profiter de tout cela.

__________________________

You are perfect to me.
by EXORDIUM.

https://www.aa-retro.com/t20787-alba-into-the-world-insta
Léo Emerson

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: Il a un fils, Jonah, de 4 ans, il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 7617
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus
CRÉDITS : ©doomdays

STATUT : Je t'aime parce que tout l'univers a conspiré à me faire arriver jusqu'à toi - Alba

MessageSujet: Re: Sweet Bangkok (+18 - Léo)   Sweet Bangkok (+18 - Léo) - Page 5 EmptyMar 19 Oct 2021 - 15:29

Cette fin inévitable, Léo ne la voyait pas arriver non plus. Malgré ses cauchemars et sa conscience qui se réveillait doucement, le piquant de plus en plus souvent. Il préférait pourtant ignorer les signes du changement, se noyant dans cette relation qui lui faisait du bien, dans les yeux d'Alba qui le rendaient beau. Elle l'avait aimé, son Anabelle, à n'en pas douter, mais il s'était oublié dans cette histoire dont la fin était tristement écrite. Alba lui faisait du bien, elle savait respecter ses silences et réveiller tous ses sens et ses désirs. Alors non, il ne pensait pas à la chute, qui serait pourtant brutale. Dans la chaleur moite thaïlandaise, il savourait tous les jours les réveils auprès de cette femme, les découvertes ensemble, le partage de leur passion commune, la douceur de sa peau. Il était inconscient que tout cet équilibre ne tenait qu'à un fil. Alors il suivait la blonde presque les yeux fermés dans cette épaisse forêt, râlant comme s'il doutait de sa confiance en elle, alors qu'Alba était son unique phare depuis des mois. Et il eut raison de ne pas rebrousser chemin, parce qu'au bout de celui-ci s'élevait, majestueuse, la cascade tant attendue. Après leur plongeon, Léo pensa rapidement à son métier qui revenait toujours, à un moment où à un autre, tant son œil affûté était touché par la beauté du monde. Il avait ce que beaucoup considérait comme un job de rêve, quand les médisants ne raillaient pas le fait que c'était un passe-temps de gosse de riche. Ce qui l'agaçait énormément parce que ces gens là ignoraient quels sacrifices il avait fait pour sa passion, combien de travail c'était, la recherche de spots, la patience pour avoir une bonne prise avec les réglages adéquats, la lumière parfaite. Et puis les retouches, les heures passées sur son ordinateur. La négociation avec les clients qui n'évaluaient pas toujours son travail à sa juste valeur. Sauf que Léo ne se laissait pas marcher sur les pieds, il ne le faisait plus, depuis qu'il était sûr de son talent et reconnu par ses pairs. L'avantage avec Alba c'est qu'elle connaissait tous les avantages et les inconvénients du métier, ils pouvaient en discuter et se comprendre, ils savaient la patience qu'il fallait, parfois, quand l'autre avait repéré un sujet intéressant. Ils ne travaillaient pas de la même façon et apprenaient chacun de leurs expériences. Léo aimait les paysages qui vous coupent le souffle, alors qu'Alba préférait capturer un regard. Alors lorsque la blonde posa sa condition, son compagnon grinça un peu des dents, il savait parfaitement où elle voulait en venir. Sauf que Léo était totalement mal à l'aise face à un objectif et d'autant plus lorsqu'il fallait être nu. Néanmoins, ces mots susurrés au creux de son oreilles, des lèvres humides de la blonde, le firent presque frissonner. Elle lui faisait tourner la tête et, à cet instant là, pour elle, il aurait sûrement fait n’importe quoi. Il éloigna un peu son visage pour pouvoir la regarder et sourit à son air espiègle. Tout dépend de ce que tu comptes faire des photos ! Laisse-moi le temps de réfléchir, de toute façon il faut tout remonter pour avoir accès au matériel, de quoi avoir le temps de prendre ma décision. Sûrement qu’il le ferait, même s’il n’aimait pas ça, à la limite il préférait que ce soit lui qui pose plutôt qu’un autre, à choisir. Mais il aimait surtout l’idée de la faire languir. Il s’éloigna alors encore un peu pour gagner le bord et sortir de l’eau dans un geste athlétique. Heureusement qu’il n’y avait qu’eux, parce qu’ils étaient clairement très peu vêtus.


__________________________

"Stupid love"
So I'll hit the lights and you lock the doors. We ain't leaving this room 'til we both feel more. Don't walk away, don't roll your eyes. They say love is pain, well darling, let's hurt tonight
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
Alba Jensen

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 4492
ICI DEPUIS : 04/10/2020
COMPTES : Jamie, Esras, Eve, Ruby et Jean
CRÉDITS : Rogers. , Visenya (avatar) ; Exordium (sign)

STATUT : I wish I won't come back to you but you're in my mind. (Léo)

MessageSujet: Re: Sweet Bangkok (+18 - Léo)   Sweet Bangkok (+18 - Léo) - Page 5 EmptyDim 21 Nov 2021 - 18:47

Ces moments simples avec Léo suffisaient à rendre leur journée si merveilleuse. Ce matin-là, Alba s’était réveillée avec en tête l’envie de lui montrer cette cascade qu’elle avait vu sur un blog la veille. Alba c’était l’aventure à l’état pur, une envie soudaine qui pouvait l’emmener dans des situations complexes, comme cette fois où elle l’avait rejoint dans sa chambre d’hôtel. Léo, il avait accepté non sans râler, lui qui apprenait à vivre au rythme effréné de la blonde. Elle l’aimait pour cette raison, il la suivait, lui faisait découvrir des choses magnifiques chaque jour. Une nouvelle journée avec lui était un cadeau particulier parce qu’ils étaient beaux, même s’ils restaient au lit toute la journée à parler et faire l’amour jusqu’à épuisement. Mais devant cette cascade, c’était l’aventure, un saut dans le vide aussi impressionnant que ce saut dans l’eau. Une pensée folle de Léo avait conclut à ce câlin dans l’eau fraîche. Elle pourrait lui faire l’amour ici, toute la journée dans le secret du monde entier. Ils étaient seuls et c’était peut-être ça leur problème. Sans se confronter au monde, ils vivaient dans cette bulle magique. Mais l’extérieur était rempli de tentation et d’impératif. Léo était attendu et ses mauvaises habitudes reviendraient blessant la photographe. Et Alba, continuerait d’aimer le monde et l’être humain, souhaitant toujours plus d’aventure. Elle ignorait encore que Léo ne serait pas son plus grand voyage mais qu’il sera pourtant la cause. Ils étaient jeunes et blessés par le monde, mais ils se soignaient de baiser et de moments volés. Photographes, ils pouvaient parler pendant des heures de leur passion commune, s’expliquant des petites astuces magiques. Sous l’aide de l’expert Emerson, Alba commençait à photographier quelques paysages. Léo lui apprenait à se focaliser sur un détail et plus sur un univers. Ils étaient dans le décor parfait. Il l’avait remarqué et elle l’avait remarqué. A présent, ils devaient négocier pour les photos, parce qu’Alba ne se laissera pas photographier sans que le bel homme soit passé sous son objectif. Elle riait quand elle l’entendait grogner, embrassant son oreille pour le convaincre. Il avait une réponse à tout et Alba fit une moue adorable parce qu’il n’acceptait de suite. « Je les garderais pour moi mais d’accord ! » Puis il s’éloignait, sortant de l’eau. Le liquide coulaient sur son corps parfaitement fait et Alba sentit son bas ventre s’exprimer. « Tu triches ! » Disait-elle en râlant avant de faire de même et passer à côté de lui. « Tu as intérêt à dire oui, sinon je risque de mal le prendre. » Disait-elle en plaisantant, mais elle serait capable de lui refuser des baisers quelques minutes. Elle savait pertinemment qu’elle ne tiendrait pas longtemps, il suffisait qu’il la regarde pour que tout son corps s’embrase.

__________________________

You are perfect to me.
by EXORDIUM.

https://www.aa-retro.com/t20787-alba-into-the-world-insta
Léo Emerson

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: Il a un fils, Jonah, de 4 ans, il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 7617
ICI DEPUIS : 19/03/2013
COMPTES : Marcus
CRÉDITS : ©doomdays

STATUT : Je t'aime parce que tout l'univers a conspiré à me faire arriver jusqu'à toi - Alba

MessageSujet: Re: Sweet Bangkok (+18 - Léo)   Sweet Bangkok (+18 - Léo) - Page 5 EmptyMar 7 Déc 2021 - 16:00

Cesseraient-ils un jour d’avoir faim l’un de l’autre ? Le temps leur apprendra que non, pas même les tempêtes entacheraient ce désir si ardant. Peut-être un jour l’âge, les déceptions répétées ou bien l’habitude, peut-être, ils n’étaient qu’humains après tout. Mais pout l’instant, dans leur bulle de bonheur, Léo et Alba s’aimaient toujours à s’en épuiser, à user le corps de l’autre, à se faire haïr des voisins. Et au pied de cette cascade ils pourraient tout aussi bien s’étendre, s’amuser et vibrer encore. L’envie ne manquait pas et ce n’était pas la gêne d’être dans un lieu découvert qui les ennuierait. Mais ils s’éloignaient déjà, repoussant l’inévitable, jouant avec la frustration, le manque, même s’il ne durait pas longtemps. Pour Léo, il serait dommage d’être venu dans un lieu comme celui-là, avec un tel cadre, pour ne pas en profiter et lier l’utile à l’agréable. Ils avaient tous les deux besoin de sujet pour alimenter leur travail. Sauf qu’ils ne travaillaient pas sur les mêmes sujets, lui il se contenterait de la beauté à couper le souffle de ce paysage, avec, en bonus, le corps superbe de la blonde pour le sublimer. Alba, elle, avait besoin que Léo se mette à nu, au sens propre comme au figuré et ce n’était pas vraiment la même implication. Elle garderait les photos pour elle, de toute façon, à ce stade de leur relation, Léo ignorait encore qu’il allait lui faire tant de mal qu’elle serait bien incapable de publier sur papier photo le moindre souvenir de son amant terrible. Il était tellement inconscient du cataclysme qu’il allait provoquer, dans quelques mois seulement. Et de toutes les conséquences que sa décision aurait sur eux. Ils étaient encore tellement insouciants, Alba se laissait submerger un peu plus par l’amour qu’elle éprouvait pour lui et Léo, sans s’en rendre totalement compte, la rendait accro. Il allait être sa drogue la plus dure, une addiction dont elle ne se remettrait jamais totalement. Et lui donc ? Lui qui se voulait si détaché, lui que l’amour n’atteignait plus, soi-disant… Il pourtant bien incapable d’imaginer la quitter. Il sortit de l’eau de la façon la plus tentatrice qu’il soit en prenant bien soin de ne pas la quitter des yeux. Alba se liquéfia et il exultait. Elle ne pourrait manquer son entre-jambe gonflé de désir, qui demandait à être libéré de son caleçon. On n’a jamais dit qu’il y avait une règle du jeu. Il était prêt à tout pour arriver à ses fins et la fin, ils la connaissaient tous les deux. Il lui tendit la main pour l’aider à sortir de l’eau, elle était telle une sirène en état de grâce, tant de tentation c’était indécent. J’ai dit que je réservais mon jugement. Tu es impatiente, Jensen. Il l’attrapa par la taille et la plaqua contre un rocher. On a tout notre temps, non ? Tu m’as bien fait marcher jusqu’ici ! Il l’embrassa avec envie, le contact de leurs corps trempés était une invitation à la débauche. Il quitta alors sa bouche pour gouter sa nuque, son oreille et lui murmurer, sans mesurer une second le poids de ses mots. On a toute la vie. Premier mensonge, qu’il espérait pourtant tellement vrai, à ce moment précis. Léo le fougueux, le romantique, le rêveur, un rêveur fou qui entraînerait sa belle dans sa chute. Il ne lui laissa pas le loisir de développer, il s'agrippa à nouveau à ses lèvres, avec plus d'ardeur encore.

__________________________

"Stupid love"
So I'll hit the lights and you lock the doors. We ain't leaving this room 'til we both feel more. Don't walk away, don't roll your eyes. They say love is pain, well darling, let's hurt tonight
https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sweet Bangkok (+18 - Léo)   Sweet Bangkok (+18 - Léo) - Page 5 Empty

 
Sweet Bangkok (+18 - Léo)
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: time machine :: explore the past-
Sauter vers: