∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fête de la mangue
La traditionnelle fête de la Mangue bat encore son plein ! Il s'agit d'une compétition fruitée entre quatre équipes créées aléatoirement parmi les habitants participants de Bowen.
La météo
En ce moment à Bowen, les températures sont plus douces et avoisinent entre les 20 et 30°C.


daniella ortiz & charlie keynes
sont nos membres du mois ♡

-57%
Le deal à ne pas rater :
Gonfleur électrique Xiaomi Mi Portable Electric Air Pump
29.99 € 69.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
grand kangou
Niels Björk
messages : 11645
points : 182
ici depuis : 18/06/2018
crédits : bby strangehell ♡ (av, gifs, icons) ; astra (sign)
statut : i tell you all the time, heaven is a place on earth with you (aelya)
MessageSujet: Re: i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels)   i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels) - Page 4 EmptyLun 15 Mar 2021 - 22:50


i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels) - Page 4 D885bc342e27c3895f23cc8fbb883e5e194a7c4d i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels) - Page 4 968a56d9f4426dad1d8663851ab6a516c509e9d0


C’était sans doute la première fois qu’il prenait plaisir à s’imaginer l’avenir, lui qui avait toujours vécu au jour le jour, préférant fermer les yeux sur ce qu’il l’attendait, parce-que son quotidien avait toujours été bercé par l’incertitude. Maintenant qu’il avait trouvé sa partenaire pour la vie, Niels ne craignait plus rien, se plaisant à s’imaginer la suite avec elle. « C’est excitant ça… » Joua-t-il, amusé par ses propos qui traduisaient bien leur dévotion passionnelle. « Tombe dans mes bras toute ta vie, je t’emprisonne contre moi pour te faire des câlins jusqu’à ce que t’en puisses plus bébé. » Souffla-t-il, appréciant savoir qu’elle tomberait et retomberait amoureuse de lui, comme lui le ferait toute sa vie, convaincu que tous les chemins possibles le ramèneraient vers l’amour de sa vie. « On en jouerait pas du tout en plus bébé… » Ironisa-t-il avec un air faussement innocent, s’imaginant déjà s’amuser avec leur enfant pour pointer les faiblesses de son amour, lui qui savait toujours comment obtenir ce qu’il désirait en jouant de ses charmes. « Tant qu’on reste tous les deux bébé, on sera toujours plus forts que les autres. Parce-qu’on s’aime, on a ça en plus. » Murmura-t-il, préférant balayer de son esprit les souvenirs douloureux de cet homme qui avait cherché à s’accaparer celle qu’il ne partagerait jamais, lui qui en avait cauchemardé pendant une semaine. « Je t’aime comme c‘est pas permis, et j’vais le faire jusqu’à mon dernier souffle bébé. J’te promets de t’appartenir pour l’éternité, jusqu’à la fin. J’te jure mon amour, c’est trop fort tout ce que je ressens pour toi… » Souffla-t-il, peinant encore à mettre des mots sur la fougue de ses sentiments, lui avait conscience qu’il l’aimait à en perdre la raison, ses yeux s’illuminant à chaque fois qu’ils croisaient les siens. Ils retrouvèrent le salon après avoir passé quelques minutes à s’apaiser dans le bain, Niels brûlant déjà d’envie pour sa femme qui ne cessait jamais de le chercher en lui tournant autour. « J’ai beaucoup trop d’idées dans la tête quand j’te regarde, le genre d’idées qui plairaient pas trop à ta nuisette par contre. » Joua-t-il, s’imaginant déjà lui arracher ce seul vêtement qui recouvrait ses courbes, Niels laissant son regard dévaler son corps parfaitement dessiné. Pour la provoquer davantage, il se glissa derrière elle, ses paumes encore chaudes recouvrant son corps, dérapant contre ses hanches pour lui montrer qu’il la désirait comme jamais il n’avait déjà désiré, sa bouche prenant plaisir à dévorer sa nuque pour jouer avec ses points faibles. « Sois patiente… J’te promets que tu vas pas le regretter… » Souffla-t-il sur un ton brûlant, rapprochant son bassin du sien d’un coup sec, avant qu’Aelya ne le fasse basculer sur le canapé, son corps se positionnant à califourchon sur le sien pour le faire frémir davantage. « Bébé… » Soupira-t-il à sa demande, Niels passant sa main entre ses cuisses pour venir faire buter son membre recouvert par le tissu contre l’intimité de son amour. « Ça te va comme preuve là…? » Lâcha-t-il, peinant à retenir son urgence, sa main continuant de la tenter alors qu’il retrouva son regard enflammé, finalement coupés dans leur élan à l’arrivée de leur pizza. « Ouais ouais. » Lâcha-t-il en roulant des yeux, pouffant de rire alors qu’il se dépêchait de cacher son désir avec un jean, Niels se précipitant vers la porte, tombant nez à nez avec une femme pendant quelques secondes, laissant le temps à son amour de venir s’immiscer entre eux pour couper court à la conversation. « T’as de la chance que j’te trouve encore plus sexy quand t’es jalouse… » La chercha-t-il, se mordant la lèvre avant de lui succomber une énième fois, ses lèvres dévorant les siennes tandis qu’il la souleva du sol, s’arrangeant pour récupérer leur pizza au passage et se diriger vers l’antre de leur amour. « C’est que j’sais en faire des choses avec mon corps… » Joua-t-il, se laissant embrasser par son amour avant de l’allonger sur le lit, ne mettant pas bien longtemps pour s’immiscer entre ses cuisses et onduler chaudement contre elle, amenant ses mains à libérer son envie flagrante. « J’adore quand tu vas dans mon sens bébé… » Murmura-t-il avec un sourire satisfait, Niels se redressant légèrement sur ses genoux une fois son jean retiré, laissant la possibilité à son amour de le caresser par dessus son boxer, sa paume venant rejoindre sa main pour accompagner ses mouvements. « Oui bébé, comme ça… » Gémit-il, son regard se focalisant sur son corps lorsqu’elle releva son tissu pour dévoiler ses courbes entièrement nues, Niels se penchant de nouveau vers elle pour atteindre ses lèvres, dérapant vers sa poitrine puis vers son nombril. « Mon dessert me donne bien plus envie que n’importe quoi d’autre… » Souffla-t-il, son corps glissant vers l’extrémité du matelas pour que son visage puisse être à la hauteur de son entrejambe, sa bouche commençant à tourner autour de son anatomie pour la faire languir de désir, jusqu’à lui céder en laissant sa langue réchauffer chaudement les contours de son envie.

__________________________

heaven on earth every kiss with you, it's like a prayer falls from my lips, now i'm a believer.

i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels) - Page 4 T3
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Aelya Björk
messages : 12255
points : 205
ici depuis : 25/05/2018
crédits : moi (av,icons,gif), sial (sign).
statut : 'j'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire.' (niels)
MessageSujet: Re: i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels)   i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels) - Page 4 EmptyMar 16 Mar 2021 - 21:44


i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels) - Page 4 837e0ad5e8a43398b29ad3cf79d2edb18f65e04c i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels) - Page 4 21e8b3047bb45b086b4c39699ff0ab1f08db9af0

Son regard le dévorait d'amour, de passion, d'envie, elle qui ne pouvait s'empêcher de le demander partout, n'importe où parce que son être était le seul refuge de ses peines, l'unique océan dans lequel elle pouvait plonger sans craindre de s'y noyer. Elle sourit à sa remarque, savourant cette tension environnante qui les liait.

- Le rêve bébé... T'es mon rêve... Tu me fais craquer mon amour,
Lança-t-elle amoureusement, son regard perlant de tendresse à sa douce remarque qui faisait palpiter son cœur. Nan, c'est mal te connaître. Tu vas corrompre notre bébé pour m'avoir, tu crois que j'te connais pas ? Pouffa-t-elle, s'amusant de ses songes qui se déployaient dans son esprit, mettant en scène leur famille qu'elle avait hâte de continuer à construire. On a tout en plus bébé... On s'aime mais surtout, on est la meilleure équipe qui soit. J'pourrais jamais avoir de meilleur partenaire que toi, avoua-t-elle tendrement, peinant à s'imaginer sa main sans la présence de la sienne en son creux, eux qui étaient très rapidement devenus inséparables. J'te crois mon amour... Parce que je ressens réellement la même chose pour toi. T'es mon tout. Je laisserai personne te faire du mal, ou même t'aimer comme moi j'peux t'aimer. C'est pas possible dans ma tête de toute façon. Y'a personne qui t'aimera jamais comme je peux t'aimer. Je donnerai ma vie pour toi, sans hésiter, avoua-t-elle amoureusement, consciente que personne ne pourrait un jour faire concurrence à ses sentiments tant ils étaient puissants, indestructibles, accrochés à chacune de ses cellules qui respiraient seulement pour ses beaux yeux, eux qui n'avaient jamais fini de se chercher au détour de leurs allusions qui les enflammaient. Oh, je vois, c'est le genre d'idées qui incluent de m'arracher le peu de vêtements que je porte ? C'est peut-être aussi pour ça que j'ai absolument rien dessous... Le tenta-t-elle de son regard fiévreux et malicieux, frémissant d'envie rien qu'à la sensation de sa chaleur dans son dos, son souffle qui dévalait son cou menaçant de faire imploser son coeur alors que ses courbes le taquinaient, caressant son bassin finement recouvert. J'suis jamais déçue avec toi, c'est pour ça que j'suis impatiente, soupira-t-elle lorsque son bassin vint vivement se plaquer contre le sien, Aelya qui lui sauta dessus en plongeant contre son corps qui tomba sur le canapé, ses cuisses l'enserrant pour mieux le garder contre elle. J'aime beaucoup trop quand tu me donnes ce types de preuves... Gémit-elle contre son cou à la sensation rigide de son membre contre son intimité, décidant de s'éloigner de lui à contre coeur pour qu'il puisse ouvrir la porte d'entrée, son état lui décrochant un rire malicieux avant qu'elle ne vienne s'interposer entre lui et la livreuse, pris à son propre jeu. J'ai de la chance d'être complètement extrême quand il s'agit de toi alors, j'suis gagnante, sourit-elle, joueuse, ses lèvres venant grignoter les siennes avec une fougue palpable, son corps s'élevant du sol par sa force pour les amener vers la chambre. C'est bien pour ça que t'es parfait toi... Avança-t-elle, continuant d'embrasser son visage avec amour avant de se faire allonger sur le lit, charmée par ses avances qu'elle ne pouvait jamais refuser. Comment je pourrais te refuser toi... ? T'es tellement excitant... Avoua-t-elle chaudement, ses mains tirant sur son jean pour l'en débarrasser, ses doigts venant presser sensuellement son anatomie raidie, soupirant bruyamment à son gémissement qui l'incitait à continuer avant de lui laisser tout le loisir d'admirer ses courbes nues qu'il dévora de ses lèvres. Bébé... Tes lèvres me rendent déjà folle... Gémit-elle, la respiration saccadée, ouvrant ses cuisses alors qu'il descendait doucement jusqu'à l'extrémité du lit, son bassin se cambrant d'un coup sec en sentant la chaleur de sa langue sur son anatomie. Putain... J'm'en lasserai jamais bébé... Lâcha-t-elle, en proie à son désir, ses doigts s'accrochant aux draps. C'est tellement mieux que toutes les pizzas au monde... S'amusa-t-elle, ses soupirs muant en gémissements à mesure qu'il la tourmentait, le corps bouleversé de spasmes lié à son plaisir. Comment tu fais pour me faire autant prendre de plaisir comme ça... T'es pas croyable... Gémit-elle, se mordant la lèvre fiévreusement, son bassin s'agitant doucement, en rythme avec ses lèvres. Fais-moi l'amour...

__________________________

your fingers entwined slowly with mine, and suddenly life made sense.



i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels) - Page 4 Ntpjurbm
Voir le profil de l'utilisateur https://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
grand kangou
Niels Björk
messages : 11645
points : 182
ici depuis : 18/06/2018
crédits : bby strangehell ♡ (av, gifs, icons) ; astra (sign)
statut : i tell you all the time, heaven is a place on earth with you (aelya)
MessageSujet: Re: i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels)   i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels) - Page 4 EmptyMar 16 Mar 2021 - 23:29


i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels) - Page 4 D885bc342e27c3895f23cc8fbb883e5e194a7c4d i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels) - Page 4 968a56d9f4426dad1d8663851ab6a516c509e9d0


Jamais personne n’était parvenue à le faire vibrer comme Aelya réussissait à le faire, elle qui lui faisait même oublier le temps qui défilait lorsqu’ils étaient ensemble, Niels qui aurait sans doute aimé pouvoir suspendre les secondes pour profiter encore et encore de sa présence. Il n’en avait jamais assez, réclamant sa peau, ses baisers, son parfum dés qu’il le pouvait, le manque le poussant toujours à en vouloir plus d’elle. « T’es le mien aussi bébé. J’te partage avec personne d’autre, j’te veux toi jusqu’à la fin des temps. » Murmura-t-il, incapable de ne pas lui prouver combien il l’aimait, combien elle était tout ce qu’il avait toujours espéré sans même le savoir. « Quoi ? Moi ? Est-ce que j’vais passer par notre bébé pour avoir ce que je veux ?! Vraiment ouais, c’est mal me connaître… » Joua-t-il, faisant mine d’exagérer pour rentrer dans son jeu, amusé et attendri par les visions de leur future famille agrandie. « T’as pas intérêt de trouver un autre partenaire bébé, tu sais que j’lui ferais du mal en plus. » Lâcha-t-il, lui lançant un regard complice, Niels qui savait qu’ils étaient liés jusqu’à la fin de leur vie, eux qui n’avaient jamais su gérer l’absence de l’un et l’autre. « Y’a que toi qui es assez folle pour le faire mon amour… » Souffla-t-il, un sourire naissant à la commissure de ses lèvres, son regard brillant d’amour pour sa déclaration qui ne faisait qu’emballer les battements de son coeur. « Je t’aime mon amour, j’ai jamais aimé comme ça, et j’veux le faire que pour toi. » Murmura-t-il, laissant son amour parler, le coeur au bord des lèvres, lui qui savait qu’il s’accrocherait à elle jusqu’à la fin, parce-qu’il n’avait aucune autre raison d’exister si ce n’était pas pour elle. Il peinait à faire taire son désir alors qu’il continuait de laisser ses yeux traîner sur elle, s’imaginant ses courbes nues derrière le fin tissu qui les recouvrait. « Tu t’attires des ennuis bébé, fais gaffe… » La provoqua-t-il, lui faisant comprendre qu’il ne suffisait d’un rien pour le voir lui sauter dessus, parce-qu’il savait très bien que ça finirait par arriver tôt ou tard, même s’il s’était déjà abandonné à elle quelques instants plus tôt, son corps lui sommant de lui céder encore et encore. « J’adore quand tu me dis ça… » Souffla-t-il contre sa nuque qu’il venait de recouvrir de baisers, sa peau cherchant la sienne jusqu’à ce qu’Aelya ne finisse par le tenter de manière plus rapprochée, jouant avec la proximité de son bassin pour l’enflammer davantage. « J’en peux plus de te vouloir comme ça… » Lâcha-t-il, soupirant d’envie contre ses lèvres, sa main réfugiée entre ses cuisses pour faire buter son anatomie contre son sous-vêtement, jusqu’à l’arrivée de leur pizza qui les coupa dans leur élan, Niels se dépêchant pour dissimuler son envie derrière un jean. « Tu l’es toujours bébé… » S’amusa-t-il, fermant les yeux pour profiter de ses baisers fougueux, sa respiration s’emballant avant qu’il ne décide de la porter jusqu’à leur chambre, soulevant son corps qu’il garda contre lui, la déposant lentement contre le lit pour glisser sensuellement contre sa peau. « Me refuse pas bébé… Jamais… » Murmura-t-il, ondulant fiévreusement contre son bassin, Niels laissant son amour le toucher, lui qui gémissait à la sensation de sa main qui caressait le contour de son boxer. Lui lançant un regard joueur, il s’affaira à dévorer son corps, l’accablant de baisers, se nourrissant de son souffle qu’il entendait plus bruyant, plus rapide, lui confirmant qu’elle prenait du plaisir sous ses gestes. « C’est pas fini bébé… J’ai faim de toi là… » Souffla-t-il chaudement, réfugiant sa bouche entre ses cuisses qu’elle avait ouvertes pour lui, sa langue humidifiant lentement son anatomie. « Mon amour… C’est trop bon de te voir comme ça… » Soupira-t-il, ses bras venant entourer ses cuisses pour maintenir son emprise autour d’elle, laissant ses caresses s’intensifier, Niels jouant entre le rythme de ses baisers et les va-et-viens brûlants de sa langue qui parcourait son anatomie. « Laisse-toi aller mon coeur… » Murmura-t-il, ses paumes lâchant ses hanches pour se balader sur son corps, venant chercher sa nuisette pour la faire tomber au sol. « Oui… Je tiens plus bébé… » Lâcha-t-il, se délestant de son boxer à son tour, son regard croisant celui de sa femme, Niels venant s’installer entre ses cuisses, retrouvant la chaleur de son bassin qu’il venait d’enflammer avec ses baisers. « T’es le plus beau trésor du monde… » La flatta-t-il, se délectant une nouvelle fois de la vision de ses courbes, sa main venant caresser sa joue alors qu’il approcha son visage du sien pour l’embrasser, Niels laissant son corps pénétrer dans le sien. « C’est tellement magique de te faire l’amour… » Lâcha-t-il dans un long soupir de soulagement, son bassin allant et venant en elle de manière lente pour la faire languir.

__________________________

heaven on earth every kiss with you, it's like a prayer falls from my lips, now i'm a believer.

i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels) - Page 4 T3
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Aelya Björk
messages : 12255
points : 205
ici depuis : 25/05/2018
crédits : moi (av,icons,gif), sial (sign).
statut : 'j'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire.' (niels)
MessageSujet: Re: i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels)   i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels) - Page 4 EmptyJeu 25 Mar 2021 - 21:23


i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels) - Page 4 837e0ad5e8a43398b29ad3cf79d2edb18f65e04c i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels) - Page 4 21e8b3047bb45b086b4c39699ff0ab1f08db9af0

Elle l’avait réclamé dans la pénombre de ces nuits qui n’en finissaient plus de s’étendre, Niels qui laissait à chaque fois un vide immense que lui seul pouvait combler. C’était comme s’il était la pièce manquante à son puzzle désorganisé, l’ombre à son être cassé, le joyaux de sa vie désincarnée sans la lumière de son sourire.

- A chaque fois qu’on se quitte j’prends conscience de ton importance qui est vitale. Sans toi c’est comme si on me vidait bébé,
avoua-t-elle, ne pouvant être plus vraie dans ses émotions qui s’effondraient lorsqu’il disparaissait, Aelya qui pourtant avait su dès le départ que cet éloignement ne les favoriserait pas, perdant la notion de cette douleur qui était venue la frapper après des mois à se laisser bercer dans ses bras. T’es tellement loin d’être aussi vicieux toi, clairement, qui pourrait penser ça j’te jure… Roula-t-elle des yeux, s’amusant du ton de leur conversation qui attendrissait davantage les songes qui les enveloppaient.  Je sais à quel point tu peux être vraiment sauvage quand tu t’y mets toi. Mais tu sais très bien que c’est toujours toi que je choisirai. Pour toujours, lui rappela-t-elle amoureusement, revoyant toutes ces relations sans intérêt qu’ils avaient noué, faute de ne pas pouvoir se garder contre l’un et l’autre, faute de trop s’aimer, eux qui s’arrachaient le coeur à force de s’étouffer délicieusement dans leur amour. Ca c’est parce que j’suis complètement folle de toi surtout… Sourit-elle en coin, savourant ce moment qu’ils volaient au temps, celui même qu’ils avaient perdu en évitant les disputes. C’est pas moi qui t’en empêcherais bébé… J’rêve que de ça, que tu m’aimes sans limite et pour toute la vie. Je sais faire que ça moi, que t’aimer. J’ai appris avec toi mon ange, avoua-t-elle, consciente qu’elle n’aurait jamais envie de s’offrir à quelqu’un d’autre, elle qui sentait son coeur palpiter pour lui depuis le début, depuis le premier regard qui était venu sceller sa plus belle malédiction, celle qui lui collait à la peau. J’aime m’attirer des ennuis quand ça rime avec Niels, s’amusa-t-elle malicieusement, savourant la brûlure de son regard sur ses courbes, son corps qui venait doucement mais sûrement le chercher pour le tendre de désir, parce qu’elle n’en avait jamais assez de sa peau qu’elle voulait dévorer, elle qui nourrissait son propre plaisir du sien pour mieux se sentir exister contre son coeur qui lui murmurait son amour. Faudra que tu patientes mon bébé… Lâcha-t-elle, amusée, son bassin se confrontant au sien, sa danse se laissant rythmé par ses hanches qui allaient et venaient contre lui, tentant son anatomie à grandir, elle qui le sentait à travers son boxer, cette simple sensation suffisant à lui décrocher un gémissement avant qu’ils ne soient coupé par l’arrivée de la pizza, Aelya s’interposant.

Elle se laissa porter après avoir échangé un baiser tourmenté, son souffle percutant le sien dans la symphonie de leur désir qui s’animait. Accrochée à son cou alors qu’elle l’embrassait, elle vint doucement se faire allonger sur le matelas, son regard trouvant le sien.

- Jamais, ajouta-t-elle, ses cuisses se refermant autour de lui avant que sa main ne vienne trouver les contours de son désir qui se révélait à travers son tissu, elle qui soupira profondément en sentant ses lèvres glisser le long de son corps, sa peau frissonnant de plaisir à la chaleur de son souffle. Mange-moi bébé… Le tenta-t-elle dans un souffle envieux, ouvrant ses cuisses pour accueillir ses lèvres en son creux, son corps se laissant délicieusement bouleverser par des spasmes. C’est toi qui sait comment me rendre dingue… Gémit-elle, le souffle coupé, anarchique, à la merci du rythme de ses baisers enflammés sur son anatomie gonflée d’envie. Touche-moi bébé, oui… Soupira-t-elle, suivant le trajet de ses mains sur ses courbes avec les siennes alors qu’il retira sa nuisette, elle qui avait le bassin embrasé d’urgence, l’appelant pour qu’il ne la soulage de son attente. T’es toute ma vie… Ajouta-t-elle en le voyant remonter à sa hauteur, ses cuisses le happant, ses lèvres s’entrouvrant pour expirer toute sa fougue alors que sa chaleur se diffusait sur son bassin.

Ses yeux se plantèrent dans les siens avec amour et passion alors qu’il caressa sa joue, Aelya laissant sa main caresser son dos, retenant son souffle à la sensation enivrante de son corps qui se fondit dans le sien.

- Mon amour… Je t’aime tellement…
Répondit-elle entre deux soupirs, ses cuisses caressant ses flancs à mesure qu’il ondulait en elle. C’est beaucoup trop bon de te sentir là… J’ai besoin de t’avoir en moi dès que je peux… Avoua-t-elle, accompagnant sa danse en pressant doucement sa chute de reins, ouvrant ses cuisses davantage pour augmenter la profondeur de leur échange. Remplis-moi de toi bébé… Lâcha-t-elle, dévastée par son plaisir qui répondait à sa sensualité, le lit grinçant légèrement sous leur ébat, Aelya prenant une de ses mains pour la poser sur sa poitrine.

__________________________

your fingers entwined slowly with mine, and suddenly life made sense.



i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels) - Page 4 Ntpjurbm
Voir le profil de l'utilisateur https://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
grand kangou
Niels Björk
messages : 11645
points : 182
ici depuis : 18/06/2018
crédits : bby strangehell ♡ (av, gifs, icons) ; astra (sign)
statut : i tell you all the time, heaven is a place on earth with you (aelya)
MessageSujet: Re: i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels)   i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels) - Page 4 EmptyJeu 25 Mar 2021 - 22:56


i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels) - Page 4 D885bc342e27c3895f23cc8fbb883e5e194a7c4d i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels) - Page 4 968a56d9f4426dad1d8663851ab6a516c509e9d0


Il n’y avait rien de pire pour lui que de se confronter à l’absence d’Aelya, lui qui avait comme l’impression que son existence perdait tout son sens lorsqu’elle n’était pas là pour le lui rappeler. Il avait froid sans elle, à la merci de ce manque qui ne cessait de croître, refroidissant chaque parcelle de sa peau, chaque cellule de son organisme. « J’existe pas sans toi mon amour… J’en ai pas envie. C’est toi et moi ou rien… » Souffla-t-il, lui rappelant à quel point il lui était dévoué, à elle, à eux, à cette relation qui représentait son monde entier, parce-qu’il voyait bien à quel point leur éloignement pouvait le détruire à petit feu. « C’est n’importe quoi ouais… » Renchérit-il, en reprenant son ton, amusé par leur petit jeu dans lequel il était rentré. « Surtout quand il s’agit de toi bébé. J’peux pas imaginer que quelqu’un me vole mon trésor, ma femme à moi. J’te promets bébé… Y’a rien qui pourrait m’arriver de pire que ça. » Murmura-t-il, conscient qu’il se laisserait happer par sa tristesse infinie jusqu’à dériver dans les ténèbres, inconsolable d’avoir perdu l’amour de sa vie. « Reste le à vie mon amour… J’veux te savoir folle de moi jusqu’à la fin des temps. » Souffla-t-il, follement amoureux de sa manière de l’aimer, elle qui comme lui, ne se mettait jamais de limite lorsqu’il s’agissait d’eux. Son regard s’était posé sur le sien, brillant d’amour pour elle, pour ces mots qu’elle lui confiait une nouvelle fois encore, lui qui ne se lassait jamais d’entendre son coeur parler pour lui rappeler l’ampleur de ses sentiments. « J’vais t’aimer sans relâche bébé, comme depuis le premier jour. » Ajouta-t-il, se rappelant parfaitement de la tournure de leur rencontre, et des jours qui avaient suivi où Niels s’était vu hanter par elle, par le souvenir de son parfum qu’elle avait laissé dans ses draps, eux qui n’avaient pas eu d’autres choix que de se revoir, encore et encore, se laissant lentement mais sûrement glisser sur cette pente qui avait scellé leur relation. Son regard n’avait pas changé, lui qui continuait de la dévorer des yeux quand son corps se dévoilait devant lui, le faisant frémir de désir pour elle. « Et les ennuis t’aiment beaucoup aussi… » S’amusa-t-il, adorant la voir lui céder, surtout lorsqu’il faisait tout le nécessaire pour l’attirer contre lui, pour l’inciter à lui succomber. Il ne put s’empêcher de gémir sous l’effet de son bassin qui cherchait le sien dans des ondulations plus que brûlantes, Niels ne faisant que subir ce délicieux supplice qu’elle lui imposait par la danse de ses hanches. « J’ai aucune envie de patienter… » Murmura-t-il à son oreille, pressant un peu plus son bassin pour le faire buter contre son membre déjà raidi d’envie, soupirant lorsqu’il dut se dévouer pour aller récupérer leur pizza. Désireux de ne pas laisser la fougue s’éteindre, il souleva son amour pour l’amener jusqu’à leur chambre, ses lèvres ne quittant pas les siennes alors qu’il la déposa sur le lit, son souffle saccadé percutant le sien. Il se laissa caresser quelques secondes par sa femme, décidant de lui faire subir la brûlure de ses lèvres, lui qui mourait d’envie de la voir se tortiller sous ses gestes. Sa bouche buta contre son anatomie, jouant avec sa proximité pour la faire languir quelques secondes avant de la dévorer fiévreusement, sa langue réchauffant les contours de son désir. « Mon amour… Putain c’que tu m’excites… » Gémit-il, appréciant plus que de raison de la voir prendre autant de plaisir, accélérant la cadence de ses caresses qui devenaient de plus en plus brûlantes, ses mains s’occupant de la déshabiller totalement. « Comme ça…? » Murmura-t-il, ses paumes venant recouvrir sa poitrine qu’il pressa doucement, Niels finissant par remonter à sa hauteur après avoir réchauffé une dernière fois son anatomie avec sa bouche, son bassin venant s’intercaler entre ses cuisses. « Embrasse-moi… » Murmura-t-il, son regard retrouvant amoureusement le sien alors qu’il s’immisça lentement en elle, fermant les yeux alors qu’il vibrait sous la sensation enivrante de leurs deux corps qui se réunissaient. « Je t’aime comme c’est pas permis… » Répondit-il, débutant ses ondulations lentement, patiemment, sa respiration se voyant saccadée par le plaisir qu’elle lui faisait ressentir. « Tu peux toujours mon bébé… T’as juste à le demander… » La chercha-t-il avec un sourire espiègle, lui qui ferait toujours tout pour privilégier leurs moments intimes, Niels approfondissant ses coups de rein sous la pression de ses mains qui vinrent chuter sur ses reins. « Oui mon amour… J’veux que tu me sentes comme ça tout le temps… » Lâcha-t-il entre deux gémissements, concentré sur les traits de son visage, son bassin allant et venant en elle de manière plus rapide, lui donnant des coups de rein plus secs, l’armature de leur lit tapant contre le mur. « Aelya… Bébé… Tu me fais trop du bien… » Gémit-il, sa main englobant son sein, l’autre maintenant son bassin pour que le sien puisse s’y fondre plus rapidement. « J’ai chaud bébé…. Tu me rends brûlant… » Lâcha-t-il, le coeur à la renverse, sa main venant glisser de sa poitrine jusqu’à ses hanches, soulevant sa cuisse pour la caler contre son épaule, lui permettant d’approfondir ses mouvements.

__________________________

heaven on earth every kiss with you, it's like a prayer falls from my lips, now i'm a believer.

i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels) - Page 4 T3
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Aelya Björk
messages : 12255
points : 205
ici depuis : 25/05/2018
crédits : moi (av,icons,gif), sial (sign).
statut : 'j'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire.' (niels)
MessageSujet: Re: i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels)   i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels) - Page 4 EmptyVen 26 Mar 2021 - 21:17


i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels) - Page 4 837e0ad5e8a43398b29ad3cf79d2edb18f65e04c i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels) - Page 4 21e8b3047bb45b086b4c39699ff0ab1f08db9af0

Elle entendait son coeur s'emballer à mesure qu'il venait percer son âme de son regard, sa peau qui s'enflammait à son simple contact, qui cherchait davantage la sienne jusqu'au collapsus de leurs êtres qui s'échouaient l'un contre l'autre pour se sentir vivre. Elle avait doucement acquiescer à sa rétorque qu'elle partagerait jusque dans l'au-delà avec son âme-soeur, le seul qui la comprenait dans le silence assourdissant de cet amour qui n'avait aucun fin.

- Y'a rien de pire qu'une vie sans toi bébé. Sans nous. Je pourrais jamais le supporter,
avoua-t-elle, persuadée que sans lui c'était le néant qui s'assurerait de l'héberger, la condamnant à s'écorcher dans l'antre infernale et putride de sa solitude.

Elle savourait chacun de ses mots comme si elle était capable de s'en abreuver, Aelya qui avait une soif inétanchable quand il s'agissait de l'écouter lui murmurer ce lien qui les animait, qui les portait jusqu'au ciel où leur espoir s'était réfugié. Elle n'en avait que faire de la vie elle-même si Niels n'existait plus dans la sienne, lui qui lui avait appris à aimer sans crainte, à se délester de la haine qui avait trop longtemps valser dans ses entrailles. Avec lui, dans ses bras, tout s'envolait pour que la moindre de ses pensées ne vienne s'attacher à lui, autour de son coeur qui était comme un bijou entre ses mains soigneuses de le garder éternellement. Et si elle avait conscience qu'ils venaient de redescendre de leur nuage passionnel, il ne fallait d'un rien pour que les braises ne se rallument afin de la pousser tout droit contre lui. Son bassin vint rapidement se percuter contre le sien, laissant sa poitrine buter contre son torse alors que les baisers langoureux les rapprochaient, révélant leur envie commune de ne faire qu'un. Elle soufflait contre sa bouche fiévreusement en sentant la rigidité de son membre entre ses cuisses qui se refermaient autour de lui, jusqu'à ce qu'ils ne soient coupés dans leur élan, une vague de frustration les submergeant. Ils n'attendirent pas longtemps avant de se coller l'un à l'autre, rejoignant rapidement la chambre où Aelya se fit allonger dans le lit, la peau frissonnante d'e désir. Elle gémit à la sensation de sa langue contre son anatomie sensibilisée par son plaisir, laissant sa cage thoracique se bomber sous l'effet de cette délicieuse torture qu'il pouvait aisément traduire sur son visage tiré dans l'urgence de sa peau qu'elle voulait consommer, consumer jusqu'à ce que leur passion n'implose en cendres.

- Bébé... Bébé... Gémit-elle, de plus en plus fort à mesure que ses lèvres dansaient entre les pans de son anatomie, son regard joueur croisant le sien à sa question. Comme ça ouais, continue... L'incita-t-elle, se mordant la lèvre alors que ses paumes pressaient sa poitrine, Aelya le regardant revenir à sa hauteur.

Elle s’exécuta à sa demande, sa bouche venant sans attendre plonger contre la sienne, s'entre-ouvrant dans un soupir de soulagement lorsqu'il la pénétra, ses bras l'enfermant contre sa poitrine.

- Je t'aime plus que tout au monde, ajouta-t-elle amoureusement, le corps bouleversé de frissons à mesure que le plaisir gagnait ses veines. J'me priverai jamais tu le sais bien... Sourit-elle, elle qui était incapable de se refuser à lui tant elle l'aimait trop fort, ses mains venant doucement presser ses courbes pour l'amener à buter davantage contre son bassin. T'as vraiment tout pour toi bébé... Admit-elle, gémissant de plus en plus bruyamment alors qu'il allait et venait plus rapidement et plus profondément en elle. Tu vas me faire jouir bébé... Lâcha-t-elle, sa main venant englober la sienne qui était posée sur son sein, Aelya le laissant caler sa jambe sur son épaule, approchant son bassin contre le sien pour les voir s'emboîter dans une sensualité qui lui faisait perdre la tête. Brûle avec moi mon amour... Répondit-elle, soulevant son autre jambe pour permettre à leurs bassins de claquer l'un contre l'autre, l'apothéose du moment finissant par leur décrocher une dernière et puissante vague de plaisir.

__________________________

your fingers entwined slowly with mine, and suddenly life made sense.



i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels) - Page 4 Ntpjurbm
Voir le profil de l'utilisateur https://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels)   i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels) - Page 4 Empty

 
i could be anything in the world. but i wanted to be his. -hot- (niels)
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: southern district :: maisons-
Sauter vers: