∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en juillet —

En ce moment à Bowen, les températures sont plus douces et avoisinent entre les 20 et 30°C. Le maitre mot est de profiter !


emilia manzoni & thomas kelly
sont nos membres du mois ♡

-42%
Le deal à ne pas rater :
Clairefontaine – Lot de 9 Cahiers 24×32 cm – 96 Pages Grands ...
14.36 € 24.96 €
Voir le deal

Partagez
 

 #678 "I'm not a second class citizen, but, I'm not a second choice either." (Concho)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Conchobáhr Rosenbach
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 2372
ICI DEPUIS : 06/03/2016
COMPTES : woody & jackson & isaiah & elmo & nova
CRÉDITS : whovian (a) & sarasvati (s)

STATUT : tristement célibataire, papa de Maxwell avec Ally, papa de Lara avec Zelda

MessageSujet: Re: #678 "I'm not a second class citizen, but, I'm not a second choice either." (Concho)   #678 "I'm not a second class citizen, but, I'm not a second choice either." (Concho) - Page 2 EmptySam 12 Juin 2021 - 22:51

Je ris à la réplique d’Alba sur cette invitation, sans en rajouter. Je me mettais déjà les pieds dans les plats, avec humour, en prétendant que c’était moi qui l’invitais ce soir alors que je me retrouvais chez elle. Nous avions tous les deux amené le nécessaire, c’était l’essentiel. Nous avions un peu de bouffe, du bon vin, une bonne série, et beaucoup d’affection l’un pour l’autre. Pour moi, c’était la recette gagnante pour une Saint-Valentin, que l’amour soit au rendez-vous ou non. Et puis, je ne parlais peut-être pas d’amour encore avec Alba, mais il était certain que mon cœur se réveillait différemment lorsque je me trouvais en sa présence. Elle était la seule, depuis Freja, avoir su me donner des papillons dans le fond du ventre. Avec eux qui prenaient toute la place, je n’aurais pas eu faim pour plus qu’une salade, de toute façon ! Ma gaffe passée, l’heure de la vengeance sonnait pour Alba. Ce serait à elle de décider de mon sort. « OH, parce que tu penses que j’te masserais les pieds pour le plaisir ? Nah-han. » Si ce n’était pas sa vengeance, alors pas de massage de pieds ! Je disais ça pour la frustrer mais en réalité, maintenant que l’idée était plantée dans ma tête, je risquais de lui offrir ce moment quand même. Ce ne serait pas pour tout de suite, cependant. Je voulais laisser le temps à Alba d’oublier un peu. Et aussi d’oublier ma gaffe, peut-être. Au moins elle ne m’en voulut pas longtemps, et rapidement on parlait des personnages, me comparant à Rafael d’abord, et la comparant à Alba ensuite, rien que pour le nom quoi. « C’est vrai que c’est une belle femme, pour son âge. Enfin, une belle femme tout court. Juste que … un peu trop vieille pour moi. » Je ris, gêné. Je ne voulais pas faire de l’âgisme ou quoi que ce soit, c’est juste que je me voyais mal être attiré par la abuela. J’arrivais quand même à reconnaître qu’elle était une très belle femme. Bref. Je n’avais pas pensé qu’Alba puisse penser à la personnalité de la grand-mère plutôt qu’à son physique, sans doute parce qu’on venait d’épiloguer sur le physique de Rafael juste avant. On regarda finalement le tout dernier épisode et à la fin, je sentis toute la tristesse de la jeune femme de devoir dire adieu à cette série. « Bah … alors … on fait quand même comme j’ai dit. Je reste jusqu’à ce que ça aille mieux. » Elle m’avait pris au dépourvu, mais je m’étais rapidement ressaisi. Ça me troublait de m’imaginer passer la nuit ici sans savoir de quoi elle serait faite. Je ne voulais pas me faire de faux espoirs mais mon imagination s’en mêlait à tout coup. Depuis notre première fois à Head Ahead, et depuis la dernière fois dans le train avec Freja, je ne pouvais prétendre ne pas avoir repensé à Alba nue contre moi, à plusieurs reprises mêmes. J’avais simplement ri quand elle avait défendu mon métier de danseur, beaucoup mieux que de critique de série. Après ça, on décida de se lancer dans The Good Place, en mangeant un peu. Ce vin était bon mais il faudrait se remplir un peu l’estomac. La blonde se positionna au sol, et j’en profitai pour un petit moment de rapprochements et de douceur envers elle. Je mis mes jambes de chaque côté d’elle et je la massai tendrement, mais avec la force requise pour un bon massage, quand même. Je ris à propos de ses pieds sales. « Ben … ouais. » Je ris encore un peu plus. « T’auras beau dire ce que tu voudras pour défendre tes pieds, reste que ce sont des pieds. J’vais te les faire tremper dans de l’eau savonneuse pendant dix bonnes minutes avant de les toucher. » Heureusement que je me rattrapais bien avec ce message d’épaules, et Alba semblait satisfaite du service reçu. Elle posa sa tête sur mes cuisses, plongeant son regard dans le mien. The Good Place continuait à jouer en arrière-plan mais on n’en avait rien à faire, visiblement. Impulsivement, je penchai mon visage vers le sien et je déposai mes lèvres sur les siennes, dans cette position awkward qui me fit rapidement sourire à travers notre baiser. « Dans Spiderman ça a l’air super confo et beau et tout mais en vrai embrasser quelqu’un à l’envers, c’est pas aussi facile qu’on le croit. » Je me redressai, mon dos étant bien trop douloureux courbé comme ça.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Alba Jensen

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 3560
ICI DEPUIS : 04/10/2020
COMPTES : Jamie, Esras, Eve et Ruby
CRÉDITS : javajunkie ♡ (avatar) ; Exordium (sign) ; CONSTELLATION (gif) ; Selly ♡ (gif sign)

STATUT : I wish I won't come back to you but you're in my mind. (Léo)

MessageSujet: Re: #678 "I'm not a second class citizen, but, I'm not a second choice either." (Concho)   #678 "I'm not a second class citizen, but, I'm not a second choice either." (Concho) - Page 2 EmptyLun 14 Juin 2021 - 18:27

Elle avait hésité à inviter le danseur chez elle, vis-à-vis de Freja. C’était la Saint-Valentin et que même si elle essayait de se convaincre du contraire, il n’y avait pas que de l’amitié avec Conchobáhr. Il n’y avait presque jamais eu de l’amitié. C’était un rendez-vous original, où personne ne s’était préparé mais qui au final se passait pour le mieux. Il réussissait à faire oublier à Alba sa culpabilité et sa jalousie, la faisant se concentrer que sur lui et sur la série. Série qu’il avait gâché en racontant la fin. Alba pouvait être vilaine dans sa vengeance. Maintenant qu’il avait parlé d’un massage de pied elle en voulait un, mais elle voulait trouver autre chose. « Ce n’est pas gentil. Tu pourrais au moins me masser les pieds pour mon invitation à passer la soirée ici. » Répondait-elle dans un rire avec malice. Il suffisait de lire son visage pour comprendre qu’elle plaisantait. Ils commentaient un peu la série et surtout ils se comparaient aux personnages. Rafaël était caliente, mais pas autant que Conchobáhr surtout quand il mouvait ses hanches en dansant. Elle ne prit pas mal le fait qu’il la compare à Alba. L’abuela de Jane était une magnifique femme avec un caractère trempé. Alba relevait un sourcil quand Concho se perdait dans ses explications. « Tu aimes les plus jeunes ? » Il pouvait sentir le piège arriver. Alba n’avait qu’un an de plus que lui, mais c’était suffisant pour qu’elle l’embête avec ça. Elle n’avait pas que comparé Concho et Rafael sur le physique. Même au niveau caractère, elle appréciait plus le danseur. Alba fuyait un peu ceux qui voulaient échapper à leur responsabilité, après tout à partir d’un moment il fallait bien assumer ses choix. Evidemment qu’Alba était triste de dire au revoir à ces personnages qui l’avaient bercé pendant trois mois. Tout ça par la faute de Conchobáhr qu’elle mit mal à l’aise avec sa question. Elle riait. « Je rigole, tu peux partir quand tu veux tu sais. » Il devait se sentir libre, il n’avait aucune obligation envers elle. Ils décidèrent pour autant de continuer cette soirée en enclenchant une nouvelle série. Mais cette fois-ci Alba était beaucoup moins concentré. Revenant de la cuisine avec les deux salades, elle se laissait transporté par le massage du danseur. Il avait même osé critiquer la propreté de ses pieds. « Tu n’oserais pas ! » Disait-elle faussement outrée. Puis enfin elle fermait les yeux pour profiter du dynamique massage. Certains mouvement faisait faire à Alba quelques gémissements. Puis elle se posait contre sa cuisse, le regardant avec son regard bleu. Il l’embrassait. Puis ils riaient tous les deux, rappelés à la réalité par le danseur lui-même. Il se relevait et Alba en profitait pour se lever également et sans lui laisser la possibilité de bouger elle se posait sur lui pour l’embrasser. « C’est plus facile comme ça ? » Demanda-t-elle après qu’elle ait libérer ses lèvres. Elle lui offrait un sourire étincelant avant de se poser sur le canapé à ses côtés. « J’attends toujours mon massage des pieds. » Disait-elle en riant s’attendant à une vengeance de la part de Conchobáhr.

__________________________

She kept smile even if she confused.
by EXORDIUM.
https://www.aa-retro.com/t20787-alba-into-the-world-insta
Conchobáhr Rosenbach
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 2372
ICI DEPUIS : 06/03/2016
COMPTES : woody & jackson & isaiah & elmo & nova
CRÉDITS : whovian (a) & sarasvati (s)

STATUT : tristement célibataire, papa de Maxwell avec Ally, papa de Lara avec Zelda

MessageSujet: Re: #678 "I'm not a second class citizen, but, I'm not a second choice either." (Concho)   #678 "I'm not a second class citizen, but, I'm not a second choice either." (Concho) - Page 2 EmptySam 19 Juin 2021 - 23:37

J’haussai les sourcils, faussement indigné. Si Alba voulait qu’on se lance dans ce petit jeu, on s’y lancerait, et avec moi il y avait rarement une fin. C’était jusqu’à ce que l’autre soit épuisé. « Alors tu vas me gratter le dos pendant tout un épisode pour me remercier de ces délicieuses salades qui nous attendent au frigo ? » La relançais-je avec un petit sourire coquin. Elle aimait les massages de pied, moi, c’était qu’on me gratte le dos avec de bons ongles qui me faisait frémir de plaisir. Ce lieu de mon corps que je ne pouvais facilement atteindre de mes propres mains raffolait qu’on l’égratigne, c’en était presque masochiste, puisque je pouvais me rendre jusqu’à avoir la peau pleine de lignes rouges. On plaisantait tous les deux, certes, mais reste que maintenant que l’idée était ancrée dans ma tête, on aurait dit que mon dos me démangeait tout d’un coup. Heureusement qu’on changea de sujet, parlant d’abord de Rafael et puis d’Alba. Je ris à la question d’Alba. « J’aime les femmes de mon âge. » Répondis-je du tac au tac. Je savais que la blonde et moi étions nés dans la même année. De toute façon, ce n’était pas faux non plus. Ally et Zelda avait mon âge, à moins d’une année près. Il n’y avait que Freja qui était encore dans la vingtaine. Et encore, ce n’était que quatre années de moins que moi. Cette affirmation laissant encore une fois entendre tout mon désir et mon intérêt envers Alba. Il n’était plus à nommer, de toute façon. Actuellement, le problème n’était pas dans notre manque d’attirance l’un envers l’autre. Le problème était que nous en avions également envers une autre femme. La même femme. Ce soir cependant, nous avions décidé que ça ne nous importait pas. Alors, malgré mon malaise par rapport à la question d’Alba quant au reste de cette nuit, je continuai : « Ne me dis pas ça. J’risque de ne jamais vouloir partir. » J’esquissai un sourire. Si ce n’était pas elle qui mettait une limite de temps, j’allongerais ce moment de liberté avec elle jusqu’à ce qu’elle me chasse à coup de pieds dans le derrière. J’aimais la compagnie d’Alba. J’étais bien avec elle. Et j’avais tellement besoin de ça, en ce moment. Une fois les salades posées devant nous, nos coupes de vin remplies à nouveau et The Good Place devant nous, on continua quand même à divaguer à propos des massages. « Bien sûr que j’oserais ! » Dis-je en riant, sans arrêter de masser les épaules d’Alba. Elles, elles n’avaient pas eu besoin d’un lavage au préalable. Je la sentais se détendre après chaque pression exercée par mes doigts. Puis, sa tête légère se posa sur ma cuisse, et pris dans ce moment trop beau, trop doux, je me penchai pour poser mes lèvres sur les siennes. Sa tête à l’envers de la mienne, ce n’était pas aussi facile et plaisant que prévu, et je ris en le faisant remarquer. Alba se releva pendant que je me redressai et elle se posa sur moi pour m’embrasser. Je l’accueillis sur moi, mes mains se posant sur ses hanches. « Pas mal plus facile … et agréable … » Je souris, encore plus quand elle ramena le massage de pieds dans la conversation. « Est-ce que tu viens vraiment de briser ce moment sexy avec tes pieds ? » Demandais-je avec réprobation.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Alba Jensen

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 3560
ICI DEPUIS : 04/10/2020
COMPTES : Jamie, Esras, Eve et Ruby
CRÉDITS : javajunkie ♡ (avatar) ; Exordium (sign) ; CONSTELLATION (gif) ; Selly ♡ (gif sign)

STATUT : I wish I won't come back to you but you're in my mind. (Léo)

MessageSujet: Re: #678 "I'm not a second class citizen, but, I'm not a second choice either." (Concho)   #678 "I'm not a second class citizen, but, I'm not a second choice either." (Concho) - Page 2 EmptyMar 22 Juin 2021 - 17:16

S’il fallait que chacun fasse un massage à l’autre, ils en avaient pour toute la soirée. Surtout que ce n’était partie que d’une maladresse de Conchobáhr par rapport à la série. Alba le regardait faussement outrée. « D’accord, mais dans ce cas là, je veux le meilleure massage pour le vin. Et puis je te rappelle que tu m’as dis la fin de la série. » Concluait-elle avec cruauté. Elle lui rappelait sa faute avec un sourire. Elle ne lui en voulait pas, c’était déjà oublié même si maintenant elle rêvait de ce massage des pieds et de son dos et de tout ce qu’il voudrait masser. La conversation devenait intime pour ces deux personnes qui essayaient depuis des mois de s’éviter pour ne pas craquer. Elle n’aurait pas dû l’inviter, et Alba avait été naïve de croire qu’ils pourraient passer la soirée sans aucune tension et envie. Mais pour l’instant, ils parlaient encore de la série. Conchobáhr se rattrapait bien concernant la abuela. Il lui souriait et évidemment qu’Alba lui répondait. Ils n’avaient que quelques mois de différence, pas assez pour contrarier les propos du brun. Elle le savait qu’elle lui plaisait et c’était réciproque. Mais elle avait promis à Freja. Mais ce soir, ils ne respectaient plus grand-chose. Conchobáhr avait été un coup de cœur depuis le début. Dans son organisme, quand ils s’étaient abandonnés dans les bras de l’autre, Alba s’était sentie bien et à sa place. Chaque fois, il arrivait à lui faire oublier sa tristesse et quand elle était avec lui, il n’y avait que lui. La série terminée, il était temps d’en commencer une nouvelle. Mais cette fois-ci, la blonde allait chercher les salades. « Promis, si elles sont délicieuses, je te gratte le dos pendant un épisode. » Disait-elle en souriant. Se posant confortablement par terre, elle prit son verre de vin. Ils n’étaient pas près de manger. Conchobáhr commençait à lui masser les épaules alors qu’il la taquinait sur la propreté de ses pieds. « Je ne te ferais pas de gratouille ! » Répondait-elle en boudant tout en profitant du massage. La série tournait mais elle ne suivait aucunement les aventure d’Eleanor Shellstrop. Sa tête vint se poser sur les cuisses du danseur. Les yeux ouverts, elle vit se rapprocher d’elle. Embrasser à l’envers n’était pas la position la plus confortable ce qui fit rire Conchobáhr et Alba. Mais ce baiser avait fait naitre l’envie à Alba de recommencer, surtout qu’elle en mourrait d’envie depuis tout à l’heure. L’encerclant de ses cuisses, elle l’embrassait. « Je trouve aussi. » Disait-elle avec un sourire alors que les bras de Concho l’encerclait. Se posant à ses côtés, elle remettait sur le tapis le massage des pieds sous le rire du brun. « Tout à fait ! » Répondait-elle en riant. Mais elle se redressait, à genou sur son canapé s’approchant de lui. « Tu veux les gratouilles maintenant pour me faire pardonner ? » Demandait-elle sensuellement, mais en riant.

__________________________

She kept smile even if she confused.
by EXORDIUM.
https://www.aa-retro.com/t20787-alba-into-the-world-insta
Conchobáhr Rosenbach
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 2372
ICI DEPUIS : 06/03/2016
COMPTES : woody & jackson & isaiah & elmo & nova
CRÉDITS : whovian (a) & sarasvati (s)

STATUT : tristement célibataire, papa de Maxwell avec Ally, papa de Lara avec Zelda

MessageSujet: Re: #678 "I'm not a second class citizen, but, I'm not a second choice either." (Concho)   #678 "I'm not a second class citizen, but, I'm not a second choice either." (Concho) - Page 2 EmptySam 26 Juin 2021 - 20:20

« Écoute, s’il le faut pour qu’on ne reparle plus jamais de cette gaffe, j’allumerai des chandelles, on mettra de la musique douce et j’te masserai les pieds pendant une heure … après leur bain d’huiles essentielles. » Le bain d’huiles, c’était pour leur donner bonne odeur avant que mes mains ne leur touchent, évidemment. Mais on y reviendrait plus tard, à leur saleté et au bain moussant nécessaire. Ce n’était pas contre ses pieds. J’aurais demandé ça pour n’importe quels pieds, même ceux de Beyoncé. Je ris face à ce petit débat amical sans grande méchanceté. Elle aurait beau me remettre sous le nez toute la soirée que j’avais révélé la fin de la série, ça ne me dérangerait pas. J’en riais parce qu’au fond, elle en riait aussi. Ce n’était peut-être pas ce qui marquerait le plus cette Saint-Valentin particulière, en fait. Bien vite, les sous-entendus débutèrent, et les marques d’affection également. Je lui avouai que je n’aurais plus envie de partir si elle avait besoin que je la réconforte cette nuit. Si je n’avais pas de limites, avec Alba, je risquais d’aller trop loin. Elle me plaisait, trop pour notre propre bien. Et pourtant, des limites, nous en avions. Cette limite s’appelait Freja et on s’était promis de ne pas la franchir. Ou plutôt, Alba l’avait promis à Freja. De mon côté, j’avais surtout subi cette entente qui ne me plaisait absolument pas. J’étais incapable d’aller de l’avant et ce surplace ne me causait que souffrance et regrets. Ce soir, ne sachant pas avec qui la norvégienne passait sa Saint-Valentin, j’avais eu envie de m’autoriser un peu de bonheur, à moi aussi. Et mon bonheur, actuellement, je le trouvais dans le sourire d’Alba. Cette dernière revenait d’ailleurs de la cuisine, enthousiaste, avec les salades dans les mains. « J’espère que les recommandations que j’ai lues à propos du resto n’étaient pas que de la bullshit, alors. » Souhaitais-je avec un sourire. Parfois, les commerçants pouvaient avoir recours à des gens pour booster leur réputation, basé sur rien du tout sauf une généreuse rétribution. Mais rien qu’au look, les salades gourmandes avaient l’air délicieuses. Assise au sol en sirotant son vin, Alba recevait un massage des épaules, de ma part, gracieuseté de mon envie de la toucher un peu plus. « T’as pas encore goûté aux salades, tu peux pas faire des menaces basées sur autre chose. » Me plaignis-je. Le deal était le deal, elle ne pouvait pas changer les règles en cours de jeu. Moi aussi je savais bouder. Mais je savais aussi me laisser emporter par des torrents d’émotions interdites. Plutôt que d’écouter Eleanor se plaindre, j’embrassai Alba dès que son visage bascula vers le mien. Cette position peu confortable fut rapidement remplacée par une situation qu’on reconnaissait un peu mieux, Alba et moi. On s’embrassa à nouveau. Malheureusement pour mon envie grandissante d’elle, elle se posa à mes côtés et ramena cette histoire de massage de pieds. Je ris, offusqué qu’elle brise la douceur de ce moment. « Mmm, j’ai envie que tu me fasses autres choses que des gratouilles, j’t’avoue, maintenant … S’il est pas trop tard pour changer ma demande … » Osais-je lui répondre, d’une voix teintée de désir.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Alba Jensen

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 3560
ICI DEPUIS : 04/10/2020
COMPTES : Jamie, Esras, Eve et Ruby
CRÉDITS : javajunkie ♡ (avatar) ; Exordium (sign) ; CONSTELLATION (gif) ; Selly ♡ (gif sign)

STATUT : I wish I won't come back to you but you're in my mind. (Léo)

MessageSujet: Re: #678 "I'm not a second class citizen, but, I'm not a second choice either." (Concho)   #678 "I'm not a second class citizen, but, I'm not a second choice either." (Concho) - Page 2 EmptyVen 9 Juil 2021 - 18:35

Elle le croyait Conchobáhr quand il parlait de massage, de bain et d’huile essentielle. Tout ce qu’elle aimait dans une phrase. Elle lui rappellerait encore longtemps sa bourde mais pas dans un esprit rancunier mais parce que ça la faisait rire. « C’est une bonne proposition, mais y’a intérêt à ce que ce soit le meilleur bain de ma vie. » Est-ce que le séduisait ? Tout à fait. Elle avait promis à Freja mais ce soir cette promesse semblait si lointaine. Quand elle avait cette promesse, elle n’avait pas pris en compte à quel point Conchobáhr lui faisait de l’effet. Elle avait oublié à quel point quand elle se trouvait avec lui, elle se sentait bien. Ils riaient, bavardaient et se frôlaient avec timidité que s’en était ridicule. Elle passait une Saint-Valentin atypique mais magique. Ce n’était pas une fête qu’elle avait l’habitude de fêter. Déjà Alba n’avait jamais réussi à garder une relation longue, à part peut-être Léo. Mais l’unique Saint-Valentin qu’ils avaient passé ensemble, ils en avaient profité pour faire l’amour toute la nuit ignorant que c’était ce jour. Là, ce soir, elle en avait bien conscience mais elle s’en moquait. Ce n’était qu’un jour de plus sur le calendrier. Il n’y avait rien de romantique à leur soirée et pourtant elle était parfait. Revenant avec les deux salades, son estomac commençait à avoir faim. Elles avaient l’air délicieuses. « On ne dirait pas ! Elles ont l’air à croquer et ça me donne faim ! » Mais pas assez pour commencer de suite, à la place Alba se posait sur le sol à admirer la série avec son verre de vin. Conchobáhr décidait de ramener du tactile là où il en manquait. D’abord timidement, il commençait à prodiguer à la blonde un massage des plus tendres. Ça lui faisait du bien. Pas le massage mais cette proximité avec le danseur. Ça lui faisait mal de ne pas pouvoir le toucher comme elle le voulait. Alba était peut-être égoïste elle ne voulait pas faire souffrir les gens qu’elle aimait. Il n’y en avait pas beaucoup mais Freja et Conchobáhr en faisaient partis. Elle le menaçait de ne plus faire de gratouille parce qu’il osait critiquer ses pieds propres. Ça ne l’empêchait de l’embrasser. « Ce n’est pas juste ! » Disait-elle en boudant avec le sourire. Ça n’était pas très persuasif. La position n’était pas de la plus confortable pour s’embrasser. A la place, elle vient capturer sur les lèvres alors qu’elle se retrouve à califourchon sur lui. C’était si bon de le retrouver. Ça lui fit presque peur, qu’elle décidait de reculer pour lui montrer ses pieds. Elle le frustrait autant qu’elle l’était, lui proposant pour se faire pardonner des gratouilles dans le dos. Il voulait autre chose, et elle aussi. Ce n’était pas une bonne idée et pourtant elle en avait envie. Elle prit quelques secondes pour y réfléchir avant de tourner son visage vers lui avec un sourire resplendissant. « Et si on allait prendre un bain plein d’huile essentielle ? » Elle s’approchait de lui pour l’embrasser, comme pour le convaincre et lui assurer qu’il n’y aurait pas que des gratouilles dans ce bain.

__________________________

She kept smile even if she confused.
by EXORDIUM.
https://www.aa-retro.com/t20787-alba-into-the-world-insta
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: #678 "I'm not a second class citizen, but, I'm not a second choice either." (Concho)   #678 "I'm not a second class citizen, but, I'm not a second choice either." (Concho) - Page 2 Empty

 
#678 "I'm not a second class citizen, but, I'm not a second choice either." (Concho)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: southern district :: maisons-
Sauter vers: