∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en août —

En ce moment à Bowen, les températures sont plus fraiches, ajoutez une couche ! Elles avoisinent entre les 17 et 25°C.


freja ivanova & terry cooper
sont nos membres du mois ♡


Partagez
 

 Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Anonymous
MessageSujet: Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet]   Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet] EmptyVen 19 Mar 2021 - 9:27

Sanders -ce connard de Sanders parce qu'il fallait bien appeler un chat, un chat- lui avait déconseillé de le faire. Il avait été totalement contre ce projet dès qu'il en avait émis l'idée. Mais comme il le lui avait rétorqué, ce n'était pas à son éditeur de décider ce qu'il devait faire avec son passé. Et il était parti. Comme ça, sur un coup de tête. Juste parce qu'il en avait eu marre, qu'il avait désespérément besoin de cette grande goulée d'air qu'il n'arrivait plus à prendre et qu'il voulait... En fait, il ne savait pas lui-même ce qu'il cherchait à faire en revenant ici. C'était sans doute même la pire des choses à faire. Sanders était un connard mais un connard qui tombait souvent juste.

Alors il se rassurait en montant les escaliers jusqu'à l'étage de Scarlet, que c'était à la porte de celle-ci qu'il allait frapper. Et non à celle de Bart. Bart... Qui le pensait mort et enterré et certainement bouffé par les vers, et ayant terminé un deuil qui avait dû être atroce. Parce que Bart devait forcément être vivant, n'est-ce pas ? C'était une angoisse sourde avec laquelle il avait vécu des années et qui revenait souvent frapper à la porte de sa conscience... Et s'il s'était trompé tout ce temps et que Bart était mort dans l'accident... Non, c'était juste impossible. Il avait vérifié. C'était même la première chose qu'il avait faite le merveilleux jour où il avait eu enfin accès à internet. Son frère était vivant, là quelque part, et lui allait devoir faire face à Scarlet. Sous l'identité de Joe Davis ou de... Jonas Kirke ? Mais est-ce que cela avait une réelle importance vu comment ses deux identités se mélangeaient en lui jusqu'à ne plus parvenir à savoir qui il était réellement. Lui qui avait passé presque autant de temps en tant que Joe que Jonas...

Il aurait dû prendre l'ascenseur parce que son souffle était court, la chaleur étouffante de ce début d'après-midi associée à l'angoisse n'aidait pas. Et il n'avait même pas prévenu, il débarquait comme ça -sans cependant le sourire et la bouche en coeur- et si ça se trouvait, elle n'était même pas là. Est-ce que ce serait mieux ? Non, il ne voulait pas y penser alors qu'il reprenait son souffle et déglutissait difficilement devant la porte marquée au nom de Scarlet Collins. Il y était. Et il avait parcouru un si long chemin pour en arriver là, à cette porte et à cette sonnette qui le narguait... Alors qu'il avait soudainement froid et qu'un long frisson venait hérisser les poils de ses bras laissés à nu par son tee-shirt col V sur son jeans. Peut-être qu'il aurait dû s'habiller plus formellement ? Comment un mort reprenant contact avec les siens devait se présenter ? Bon sang, il se posait tout de même des questions de malade ! Sa main alla soudainement plus frapper qu'appuyer sur la sonnette. Et la longue attente commença.

Les poings serrés dans les poches de son jeans, il pensait ne jamais pouvoir inspirer assez d'air pour pouvoir survivre. Elle n'était pas là, et il allait pouvoir faire demi-tour et... Il entendit un tour de clé. Elle était là. Et la porte s'ouvrit... "Euh... Salut ?" Il aurait dû préparer un laïus, quelque chose, n'importe quoi qui lui aurait permis de ne pas rester là la bouche s'ouvrant et se refermant sans que le moindre son n'en sorte comme le plus idiot des poissons rouges ! Mais qu'est-ce qu'il pouvait dire ?! Coucou, c'est moi ! Ou Je passais par-là et je me suis dit pourquoi ne pas venir dire bonjour à cette bonne vieille Scarlet ! Euh... Non. Déjà parce que Scarlet n'était pas la bonne vieille Scarlet, c'était... Scarlet. Celle qui avait toujours été là, alors même qu'il était mort pour tout le monde. Et ensuite parce que... C'était Scarlet ! "...Tu sembles aller bien." Le tout avec son petit sourire breveté Jonas Kirke et un regard doux qui s'assurait qu'elle était bel et bien là, face à lui. "Et toujours debout. T'es vraiment une Warriors." Parce qu'elle s'était battue pour se remettre sur ses jambes alors que lui faisait avec ses côtes cassées et ses organes manquants. Et c'était vraiment étrange de se trouver là alors qu'il pouvait entendre le petit cling de l'ascenseur qui s'ouvrait parce qu'il y en avait qui faisait les choses de manière plus intelligente que lui...

Ally Deetz

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
MESSAGE : 529
ICI DEPUIS : 09/02/2021
COMPTES : Jolene Newton-John & Mila Schwartz & Nastya Kheinov & Saphyr Wolf
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet]   Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet] EmptySam 20 Mar 2021 - 21:18

Parce qu'il faut bien commencer par quelque part...
Aujourd'hui elle n'avait aucune contrainte d'horaire, elle n'aurait qu'à sortir pour faire quelques courses, mais elle avait la journée pour elle. Traînant un peu en pyjama d'abord, elle avait sortie son stock de joint pour s'en griller un... il n'y avait pas de mal à se faire du bien n'est-ce pas ? C'est ensuite qu'elle passa sous la douche, les pensées un peu lointaine, loin du passé qu'elle a déjà du affronter avec Bartosz qui fut aussi violent pour lui que pour elle. Et oui, forcément, le revoir lui faisait à nouveau penser à Jonas. L'eau chaude et la fumée avalait auparavant lui faisait du bien, comme ci tout ces soucis glissaient le long de sa peau suivant ainsi les gouttes d'eau avant de finir dans le receveur de sa douche. Elle regretterait peut-être plus tard, s'il revenait puisse mille... mais elle allait avoir bien pire. Si seulement elle savait, si seulement elle avait pu se préparer.

Elle s'enroule dans une serviette blanche et un instant, elle sourit devant le miroir, son imagination la portant en ange aux cheveux de feu... contraste intéressant, elle qui en plus était bien certaine de ne pas finir au paradis vu ses multiples péchés. Qu'importe, elle aurait plus chaud en enfer ! Bien qu'en réalité, elle n'y croyait pas vraiment. Enfilant une robe vert foncé lui arrivant mi-cuisse, elle tentait de combattre cette foutu vague de chaleur comme elle le pouvait. Puis elle fronça les sourcils en entendant quelqu'un frapper à sa porte. Elle n'attendait personne et il n'y avait que Jamie qui connaisse son adresse ici à Bowen, elle lui aurait envoyé un message avant de venir... a moins que sa batterie de téléphone ne soit morte ? C'est après avoir poussé un petit soupire qu'elle alla ouvrir et... se stoppa net.

Jonas... ou plutôt Joe de son prénom à présent, elle ne l'avait pas vu depuis des lustres en réelle et en réalité sa mémoire était tellement altéré qu'elle pensait qu'elle écrivait à une personne se faisant passer pour lui. Ne s’habituerait-elle jamais a le voir ? A ce choc qu'elle avait l'impression de ressentir, ce shot d'adrénaline se déversant dans ses veines et l'envie de venir lui sauter au cou. Encore plus lorsqu'elle avait fumé... car elle n'était pas dupe, de ses soirées solitaires a prendre ce qui lui passait entre les mains niveau drogue, c'était souvent lui qu'elle hallucinait le plus, mais elle tairait ce qu'il pouvait bien se passer. Toujours interdite devant lui, alors qu'il tentait d'avoir un semblant de conversation avec elle, le pauvre allait bientôt devoir se lancer dans un monologue si elle ne passait pas à nouveau le choc.

« Jo....Jonas ? »

Prénom interdit, signe de détresse psychologique pour ses médecins, danger imminent pour elle qui la conduirait droit en clinique privé ou dans une institution où l'on traite ceux que l'on dit incurable, ceux aux troubles psychiques ou il n'y a d'autres choix que de les sédater. Puis son esprit reviens enfin au présent, à son appartement qui reflète autant son arrivée récente que ce qu'il y a dans sa tête depuis des années... Il n'y avait presque rien, pas réellement de décoration comme elle s'était parfois présenté dans les magasines dans une maison luxueuse à la décoration épuré et moderne... mais ce n'était que de la poudre aux yeux, du vent, une maison fictive. Puis en plus, il y avait ses joints à même la table... quoi qu'elle aurait pu faire pire avec quelque chose d'un peu plus inquiétant.

« C'est... un peu le bordel chez moi là... »

Mensonge. Va-t-il y croire, va-t-il lui laisser quelques instants pour qu'elle cache ce qu'elle devrait ranger ou ferait-il l'homme poli en fermant les yeux sur ce détail ? Mais il allait peut-être sentir le coup fourré et insister sur le fait qu'il n'allait pas juger l'état de son appartement.

« Euh oui... désolée... comment... tu vas ? »

La gorge se noue, son regard est à la fois fuyant et voulant capter les moindres centimètres carrés de sa peau, de sa silhouette. Dans son esprit à présent, tout se bouscule.
(c) AMIANTE


__________________________

Ally Deetz
▬ I'm nuts, baby, I'm mad ▬
The craziest friend that you've ever had
You think I'm psycho, you think I'm gone
Tell the psychiatrist something is wrong
https://www.aa-retro.com/t24394-beetle-juice-instagram
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet]   Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet] EmptyDim 21 Mar 2021 - 11:43

Monter ces fichus escaliers avait été comme gravir une montagne. Alors il y avait bien eu l'ascenseur qui lui avait fait de l'œil mais non, ça aurait été trop facile. Il avait monté les marches, une à une, perdant un peu de son maigre souffle à chacune d'entre elles. Mais c'était ce qu'il fallait pour parvenir jusqu'à Scarlet, et jusqu'à... En fait, il ne savait pas quel serait le foutoir dans lequel il mettait les pieds mais ce serait forcément un foutoir. Un mort ne revenait pas soudainement à la vie, 14 ans après son décès ! Il allait bousiller la vie de tout le monde... Celle de Scarlet, mais celle de Bart aussi. Et celle de ses parents... Alors il lui avait bien fallu toutes ces marches pour se laisser la chance de faire demi-tour à chacune d'entre elles. Et il s'était trouvé là devant cette porte à raconter n'importe quoi, juste pour dire quelque chose... Il se faisait vraiment pitié.

Mais il ne s'était pas attendu à cela. « Jo....Jonas ? » C'était comme une claque en plein visage. Elle aurait pu le gifler réellement que l'effet aurait été moins saisissant. Il en avait relevé sur elle un regard choqué, et quelque peu hanté aussi, alors qu'il secouait la tête avec frénésie. "Non, non, non, non... Jonas est mort, tu te rappelles ?" C'était de la folie, juste de la folie. Il le savait puisqu'il était bel et bien vivant ! Mais c'était aussi cette folie qui l'avait protégé tant d'années de son "sauveur" bien déterminé à ne pas le laisser retourner dans son "centre d'expérimentation" quitte à le tuer lui-même de ses mains. Ce qui avait rapidement calmé ses velléités de fuite, il fallait bien l'avouer. Parce qu'il n'était pas du genre à plaisanter le vieux ! "Je suis Joe Davis maintenant." Enfin, il l'était depuis la mort de Jonas en fait ! Et ouais, c'était aussi un peu le bordel dans sa tête...

Parce que le bordel chez elle, il traduisit tout de suite par J'ai quelqu'un chez moi. Franchement, qu'est-ce qu'il en avait à faire de son bordel !? Il n'était pas là pour visiter un appartement témoin ! Par contre, la petite robe sur laquelle son regard s'attarda était plutôt légère et lui allait à ravir. Donc visiblement, il tombait mal. "Ok, t'es avec ton mec et je dérange... C'est ma faute, j'aurai dû appeler. Enfin, j'ai pas ton numéro mais..." L'idée était là ?
Il aurait d'ailleurs dû commencer à s'éloigner pour partir mais plus que le Comment tu vas ? pas vraiment assuré, c'était une toute autre question qui le taraudait. Et à part à Scarlet, il ne voyait pas à qui demander ça. Scarlet saurait lui répondre elle, c'était sûr ! "Moi ça va, t'inquiète !" Elle eut même droit à un sourire et un petit haussement d'épaule parce que l'important n'était vraiment pas lui là. "Mais euh..." Et c'était là que ça se corsait. Mais bon sang, il fallait qu'il sache ! "...Bart. Tu as... des nouvelles ? Tu sais s'il va bien ? Et si..." Il s'arrêta net parce la noyer de questions risquerait d'être plus contreproductif qu'autre chose. Pour le moment, il avait juste besoin de savoir ça, s'il allait bien. Après seulement, il pourrait partir. Mais pour le moment, il restait là à la fixer et à attendre avec une anxiété croissante sa réponse.
Ally Deetz

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
MESSAGE : 529
ICI DEPUIS : 09/02/2021
COMPTES : Jolene Newton-John & Mila Schwartz & Nastya Kheinov & Saphyr Wolf
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet]   Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet] EmptySam 27 Mar 2021 - 22:28

Parce qu'il faut bien commencer par quelque part...
Un fantôme, celui qui rôder souvent dans son esprit et qui pouvait agiter ses nuits. Si elle avait entretenue une relation par des messages écrits, le voir debout devant elle, toujours vivant, l'étonnait toujours. Si elle n'avait pas prévenu les autres -surtout le frère Kirke- c'est qu'elle pensait qu'il faisait de même avec eux... ou tout du moins avec lui, mais il lui avait semblé clair le fait que ce n'était pas le cas et elle avait voulut le couvrir en quelque sorte en ne vendant pas vraiment la mèche. Sous le coup de l'émotion, ce fut le mauvais prénom qui sortie de sa bouche... décidément, elle était la seule a avoir garder son prénom originel, à ne pas avoir eut cette sorte de deuxième naissance donc ? Se mordant la lèvre quant à sa réaction fasse au prénom qu'elle lui donna, elle hocha la tête en comprenant qu'elle ne devait plus l'utiliser. Puis un silence, pesant, étrange, elle aurait du l'inviter tout simplement à entrer mais elle aurait certainement le droit à des remontrances quant à ce qui ce trouve sur la table. Il conclut qu'elle était avec son petit ami et cette idée la fit paniquer... non, non, surtout pas lui ! Il ne doit pas la croire en couple.

« Non, non, j'ai personne... enfin il n'y a personne dans l'appartement et je ne suis en couple avec personne. »

Elle sentit son envie de partir et elle s'élançait presque pour le rattraper, mais pourtant il était bien planté sur ses pieds, n'ayant pas bougée d'un millimètre. Good... Bon elle n'avait plus d'autre choix à présent et elle ouvrit un peu plus la porte de son logement, le regardant à nouveau lorsqu'il lui assura qu'il allait bien. Un sourire timide fini par apparaître sur ses lèvres et au moment même où elle allait l'invité à rentrer, ouvrant totalement sa porte cette fois une bombe fut lâcher et l'esprit de la jeune femme se mit de nouveau à fuser, presque déçu aussi d'entendre que finalement en revenant vers elle, il tentait d'avoir des informations sur son frère. Elle tenta de continuer à faire bonne figure devant lui, elle recula d'un pas, comme pour mettre une distance entre eux, sentant son cœur se serrer.

« Je... l'ai croisé rapidement. Il avait pas l'air prêt à me voir.... moi non plus... »

He's not really here for me. Et comme une huître, elle se ferme un peu plus, elle parlerait uniquement de ce qu'elle sait sur lui à présent et ferait la conversation, mais il semblait clair qu'à présent elle était devenu une étrangère pour lui, avec toutes ses années séparées elle ne devrait pourtant pas être si surprise que ça.

« Tu peux entrer si tu veux. »

Le ton de sa voix était moins... chantant ou enjouée qu'au départ ou que lorsqu'ils se voyaient, mais une part d'elle-même voulait qu'il reste un peu plus.
(c) AMIANTE


__________________________

Ally Deetz
▬ I'm nuts, baby, I'm mad ▬
The craziest friend that you've ever had
You think I'm psycho, you think I'm gone
Tell the psychiatrist something is wrong
https://www.aa-retro.com/t24394-beetle-juice-instagram
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet]   Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet] EmptyDim 28 Mar 2021 - 6:19

Ca avait toujours été plus plus facile par lettres, où il couchait sur papier des mots longuement réfléchis pour ne pas blesser avec dans la tête le souvenir d'une Scarlet de dix-sept ans croquant tout comme eux la vie à pleines dents sans porter la moindre attention aux lendemains. Une Scarlet qui n'existait plus donc, ou que dans ses souvenirs... Et pourtant c'était toujours leur Scarlet qui se tenait là face à lui, hésitant clairement à le faire entrer chez elle alors que ses doutes quant au bien-fondé de sa présence ici se faisaient plus forts que jamais. Et plus encore si c'était possible, lorsqu'il apprit ce qu'il en avait été pour Scarlet et Bart. Mais à quoi avait-il pensé ? Bien sûr que personne n'était et ne serait jamais prêt à le voir ! Pas plus Bart que Scarlet apparemment. Mais qu'était-il devenu d'eux tous ? Lui était mort, mais eux ?

Passant une main nerveuse dans ses cheveux, il accepta finalement d'entrer. Parce qu'il courrait après elle depuis les Etats-Unis après tout. "Je voulais te voir à New-York mais tu venais de partir pour... ici. Alors je me suis dit que tu... m'ouvrais la voie ? Sanders était évidemment totalement contre l'idée." Mais   il n'en avait pas tenu compte... Est-ce qu'il le regrettait ? Il n'en savait strictement rien ! Mais il parlait, pour meubler l'espace et remplir les silences entre eux. C'était bizarre d'ailleurs alors qu'il faisait le tour de la pièce -trop aérée et bien trop lumineuse pour qu'il s'y sente bien- des yeux, s'étonnant de ne pas trouver le bordel attendu... Jusqu'à ce que son regard tombe sur la table basse. Oh... Oh. Levant son regard sur Scarlet, il lui fit un petit sourire entendu. "Je suppose que c'est ça, le bordel ?" Il en était presque rassuré parce que si elle s'était montrée réticente à l'inviter chez elle, c'était pour cette drogue et non pour lui-même. Et ça c'était rassurant, oui. "...T'as donc pas arrêté." C'était plus une constatation qu'un questionnement. Mais surtout, il n'y avait pas la moindre trace de jugement ni dans son ton, ni dans son attitude. Chacun ses béquilles après tout, et il était certainement le plus mal placé pour juger.

C'était donc tout autre chose qui planait dans le silence qui s'était soudainement fait. Parce qu'avec sa remarque, il s'était approché dangereusement prêt d'un sujet qu'ils n'avaient jamais abordés. L'accident... Et c'était une ligne rouge comme s'ils se tenaient au bord d'un précipice. Il en secoua la tête, cherchant quelque chose à dire, n'importe quoi !, qui aurait pu rendre l'atmosphère plus respirable alors que son désarroi devait être clairement lisible dans le regard qu'il plongeait dans le sien... "Enfin, j'ai rien à dire, moi j'ai été sevré à la dure." Il tentait d'en plaisanter en faisant une petite moue qui se voulait amusée... Ce n'était pas non plus un sujet qu'il voulait spécialement aborder. Mais c'était vrai que ces petits pourvoyeurs d'extase vous rendait sacrément accro. Et qu'à l'époque, il consommait de toute façon trop... Comme eux tous d'ailleurs.

Ally Deetz

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
MESSAGE : 529
ICI DEPUIS : 09/02/2021
COMPTES : Jolene Newton-John & Mila Schwartz & Nastya Kheinov & Saphyr Wolf
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet]   Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet] EmptyMar 20 Avr 2021 - 20:21

Parce qu'il faut bien commencer par quelque part...
L'homme qu'elle aimait n'était peut-être qu'un fantôme ? Pourtant non, il était bien en chair et en os devant elle. Il avait juste changé de nom. Elle n'avait plus la surprise comme la première fois à l'hôpital où elle le croyait mort, mais c'était toujours comme un rêve pour elle lorsqu'elle le voyait... bon la plus part du temps elle planait sous morphine ou autre substance, même si ce n'était plus le cas à présent, ce qui était prescris à l'époque était prit à présent en toute illégalité. S'ils fumaient souvent lors de leur adolescence, elle n'avait pas quitter cette mauvaise habitude et elle avait peur que cela donne comme une mauvaise image d'elle à Joe, alors elle le cachait autant qu'elle le pouvait.

Le fait qu'il parle de son frère était tout à fait normal, ils n'étaient pas jumeaux pour rien, mais avec cette question la jeune femme se mit en tête qu'il n'était là que pour lui. Enfin, Judas ne vivait pas avec elle, mais en sachant qu'elle l'avait vu Joe pourrait lui poser tout un tas de question par rapport au jeune homme. Instinct de survie, elle se referme sur elle-même. Même s'il lui dit avoir voulu la retrouver à New-York, elle resta un peu... stoïque.

« J'avais besoin de revenir. »

Le laissant finalement entrer, elle voulait se jeter dans ses bras, lui dire qu'elle aurait tellement voulut le voir en dehors de l'hôpital et vraiment échanger. Elle ne saurait dire quand combien de fois elle l'avait vu réellement là bas et combien de fois elle l'avait imaginé, combien de fois elle avait aussi halluciner de voir son jumeau. Mais au lieu de faire ça, elle referme juste la porte et il ne met que peu de temps avant de voir ce qu'elle ne voulait pas qu'il voit. Shit. Elle hocha la tête pour lui dire que oui c'était bien ça son bordel, elle haussa doucement les épaules, bien entendu que non elle n'avait pas arrêté, ça lui semblait tout simplement impossible !

Un vide se créer soudain entre eux, ils étaient proche et à la fois plus loin que jamais. Elle le sentait son envie de se rattraper, elle se remettait encore de cette impression de n'être qu'une passerelle... finissant par ce convaincre que non, ce n'était pas pour Judas qu'il était là.

« Tu veux... boire quelque chose ? »

C'était toujours plus simple de parler autour d'une boisson, chaude ou froide. Puis son regard se perd un peu sur les lèvres du jeune homme, tentant de se reprendre, elle se força à observer ses yeux.

« J'ai un peu de tout, frais ou chaud. »
(c) AMIANTE


__________________________

Ally Deetz
▬ I'm nuts, baby, I'm mad ▬
The craziest friend that you've ever had
You think I'm psycho, you think I'm gone
Tell the psychiatrist something is wrong
https://www.aa-retro.com/t24394-beetle-juice-instagram
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet]   Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet] EmptyMer 21 Avr 2021 - 14:21

Qu'est-ce qu'il avait espéré ? Là dans ce lourd silence assourdissant, il savait une chose, il n'avait plus sa place. Jonas Kirke était mort et Joe Davis vivait dans un trou paumé dans l'Amérique profonde. Avec les papiers d'un autre, bien vivant lui, et les souvenirs d'un mort. Scarlet... Leur Scarlett, n'était plus qu'une belle jeune femme froide et polie, le traitant comme l'étranger qu'il était devenu. Et comment pourrait-il le lui reprocher ?... Mais bon sang, qu'est-ce qu'il avait cru ?! Ils n'avaient plus dix-sept ans, ils étaient tous devenus adulte et avaient tous dû reprendre une vie cassée par bien des manières. Et lui revenait des années après la bouche en coeur et l'espoir gonflant son coeur. C'était totalement con.

Et comme dans une pièce de théâtre déjà écrite, elle lui avait proposé d'entrer dans une parfaite indifférence qui lui avait glacé le sang et lui avait accepté en jouant l'hôte respectueux. Chacun dans son rôle, il s'apprêtait à lui assurer qu'il n'y avait pas la moindre trace du bordel évoqué lorsque son regard était finalement tombé sur le bordel évoqué.  Et là, avec sa maladresse légendaire, il avait mis les pieds dans le plat. Et s'il avait tenté encore plus maladroitement de se rattraper, elle n'avait pas prit la peine de relever préférant à la place lui offrir à boire... Secouant la tête, il refusa poliment la boisson. "Je te remercie mais je ne vais pas rester longtemps. Tu as visiblement des choses à faire et moi... Aussi." Que pouvait-il faire d'autre, si ce n'est écourter cette mascarade ? "Je voulais juste m'assurer que tu allais bien."  Et faire... Une visite de courtoisie ? Oui, il supposait qu'on pouvait appeler ça comme ça. Mais ce genre de scène était faite pour être écrite, pas vécue ! Pour un peu, il se serait cru au XIXème siècle, lui en redingote et elle en robe corsetée, à faire salon avec un verre d'absinthe et sa cuillère comme partenaires de crime... Au moins à cette époque, il aurait eu son haut de forme auquel se raccrocher !

Ce fut peut-être pour cela que les mots glissèrent de sa bouche avant qu'il ne trouve la formule adéquate pour prendre congé ? "Ca te gêne ?... Que je sois venu jusqu'ici...?" L'air s'était épaissi jusqu'à devenir une purée de pois à respirer mais il préférait faire face, aussi dur que cela soit. Au moins, il saurait ce qu'il en était. Il voulait l'entendre de sa bouche, que ça fasse bien mal et que ça s'imprime au fer rouge dans son coeur et dans son esprit. Qu'il torde le cou une bonne fois pour toute à cette déraison et qu'il ne l'oublie jamais. "C'était pas le but, tu sais... Je voulais juste, je ne sais pas... retrouver un peu de ma vie ? Juste un peu..." C'était complètement fou et il était le premier à l'admettre.

Ally Deetz

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
MESSAGE : 529
ICI DEPUIS : 09/02/2021
COMPTES : Jolene Newton-John & Mila Schwartz & Nastya Kheinov & Saphyr Wolf
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet]   Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet] EmptyVen 7 Mai 2021 - 21:14

Parce qu'il faut bien commencer par quelque part...
Le manque de confiance en soi ? Oui, ça lui arrivait parfois... même tout le temps, mais Scarlet avait apprit son rôle par cœur, devenant la parfaite petite actrice que sa mère rêvait de voir. Elle souriait, jouait comme ci tout aller bien alors que souvent elle replongeait dans un cercle pas vraiment sain. Son masque elle l'avait perdu l'espace d'un instant... puis Joe la connaissait trop bien pour ne pas réussir à lire en elle, voir ses micro-expressions, aurait-il la décence de les ignorer ou la mettrait-elle devant le fait ? Creuser un peu ? Ou il garderait ça pour plus tard, s'il y en a un. Mille et une question de ce genre passe à travers l'esprit de la rouquine.

Elle n'eut pas la force de répondre réellement quant à sa consommation de drogue, un pincement au cœur quant à sa seconde réponse. Tout ce temps passé à l'hôpital, à l'avoir vu de ses propres yeux lui paraissait lointain et comme un rêve, elle s'en était persuadé d'ailleurs -avec l'aide de ses parents et des médecins- gardant leurs rencontres suivante et leur échange épistolaire secrets afin de ne pas se faire enfermé. L'impression que tout ceci n'était pas réellement arrivé et qu'il était bel et bien mort, juste un petit plaisantin voulant faire s'accrocher une femme désespérer de savoir qu'il est en vie. Mais leur rencontre aujourd'hui semblerait suivre le chemin de leurs entrevues bien courte à l'hôpital -certaines devaient être de réelles hallucination- il refuse poliment l'invitation un peu trop banale de la jeune femme... elle l'avait habitué à mieux que ça il faut dire ! Mais sa déception était visible sur son visage alors qu'elle reprenait confiance sur le fait qu'il était là pour elle et non son frère.

« D'accord, je... veux pas te retenir alors si tu as mieux à faire. »

La phrase sort un peu plus amère qu'elle n'aurait voulu, en réalité elle cherchait comment le faire rester sans que cela ne soit trop visible. Idiot, non ? Ils étaient tout le temps ensemble adolescent, qu'avait-elle besoin d'inventer pour le faire rester autre que de le lui demander clairement ? Surprise de la question, ce qui la gênée le plus, c'est qu'il puisse découvrir ce pétard sur la table et peut-être un peu plus s'il se mettait à fouiller ou à mieux y regarder. Elle ne savait comment répondre à cette question et elle comprenait parfaitement son envie de renouer un peu avec son passé, même s'il fallait souffrir un peu entre deux.

« ça me gêne pas, c'est juste étrange et normal à la fois et... j'ai juste envie de me mettre contre toi, venir dans tes bras, sentir ton odeur comme avant. Je veux plus que tu partes, que tu disparaisses et je ferais la même chose. »

Se mordant la lèvre, elle ne savait pas trop si elle en avait le droit, parce qu'ils étaient adulte, il avait changer de nom et de prénom, avait-il aussi changé de caractère, de passé afin de le remodeler ? Mais elle ne tenait plus et s'approcha doucement, histoire de le laisser se dérober s'il n'avait pas l'envie de l'avoir contre lui.
(c) AMIANTE


__________________________

Ally Deetz
▬ I'm nuts, baby, I'm mad ▬
The craziest friend that you've ever had
You think I'm psycho, you think I'm gone
Tell the psychiatrist something is wrong
https://www.aa-retro.com/t24394-beetle-juice-instagram
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet]   Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet] EmptyDim 9 Mai 2021 - 6:37

Lui qui avait tant de fois rêvé  cette rencontre, l'imaginant sous tous les angles où enfin libéré il pourrait s'adresser à Scarlet de vive voix et en se présentant à elle sous sa vraie identité, en venait à abréger les choses. Et alors même qu'il n'aurait même pas su dire ce qui posait tant de difficultés. Sa présence chez elle ? Le fait qu'il soit véritablement vivant ? La découverte du "bordel" de Scarlet ? Mais surtout, il n'était pas sûr de vouloir la réponse à cela. Et alors qu'elle ne cherchait visiblement pas à le retenir. C'était un coup dur pour lui qui s'était tant accroché toutes ces années à la seule qui le savait encore vivant. Alors fichu pour fichu, il avait mis les pieds dans le plat. Questionnant, quitte à avoir des réponses qui le broieraient davantage. Et puis, s'excuser à mi-mots aussi...

Et puis soudainement tout bascula alors qu'il laissait ses paroles balayer ses angoisses et qu'il reprenait une respiration qu'il n'avait pas eu conscience de retenir. "Viens..." C'était comme une supplique alors que sa voix s'éraillait un peu. Loin de se dérober, il ouvrit ses bras pour l'accueillir contre lui et plonger son nez dans ses cheveux alors que ses bras se refermaient sur ses épaules. "Scarlet... Bon sang, ce que tu m'as manqué !" Il la serrait contre lui comme si elle était la chose la plus précieuse au monde tout en ne donnant pas l'impression qu'il la relâcherait un jour. C'est qu'il avait des années de trop peu à rattraper alors qu'il avait pourtant réussi à maintenir -au prix fort- un maigre lien avec elle, mais si essentiel.

Et que pouvait-il lui répondre ? Que lui aussi voulait ça mais que ce n'était pas si simple ? Qu'il ne savait absolument pas où il allait comme cela ? Et qu'allait-il en être si Bart ne voulait pas entendre parler de lui... "Je suis venu te voir sans penser aux conséquences, et encore moins lorsque je t'ai suivi jusqu'ici. Je voulais tellement te voir et j'apprenais que tu venais de quitter le territoire américain alors j'ai pas réfléchi et j'ai pris le premier avion pour ici. Scarlet... Je veux vraiment tout ça mais je sais pas ce qu'il en sera." Il ne lui avait pas menti lorsqu'il lui avait dit qu'il l'avait suivi. Tout comme il ne voulait pas lui faire de fausses promesses parce que Scarlet méritait mieux que ça. "C'est compliqué, et n'oublie pas que je suis légalement mort." Le dire à voix haute, même étouffé dans la chevelure de Scarlet, rendait les choses d'autant plus réelles. Mais là, alors qu'il avait Scarlet dans ses bras contre lui, il ne voulait pas y penser. "Mais ce qui compte c'est que je suis là pour l'instant et qu'on peut réfléchir pour la suite..." Voilà, y aller par étapes pour ne pas se noyer dans l'aberration de sa propre situation, alors qu'il se raccrochait une nouvelle fois -physiquement cette fois-ci- à Scarlet.
 
Ally Deetz

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
MESSAGE : 529
ICI DEPUIS : 09/02/2021
COMPTES : Jolene Newton-John & Mila Schwartz & Nastya Kheinov & Saphyr Wolf
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet]   Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet] EmptyDim 16 Mai 2021 - 8:46

Parce qu'il faut bien commencer par quelque part...
Elle aurait pu rester froide avec lui, lui demander de quitter les lieux immédiatement... mais il était lui et elle était elle... puis elle était surtout amoureuse de lui. Les mots se bousculaient dans la bouche de la jeune femme, comme par peur de le voir partir avant qu'elle ne puisse dire qu'une infime parti de ce qu'elle pensait, de ce qu'elle ressentait... l'envie d'être contre lui, de sentir son cœur battre pour avoir la certitude que c'était bien lui et pas un étrange automate ou encore même une création de son propre cerveau, conscient qu'il lui manquait trop. Il n'y eut qu'un seul mot sortant de sa bouche... un mot simple, mais libérateur « viens » et elle ne se fit pas prier pour fondre sur lui et se blottir contre lui, venir au creux de ses bras pour se sentir mieux comme avec Judas.

« Toi aussi tu m'as manqué... »

Profitant clairement en fermant les yeux pour mieux se concentrer sur l'instant présent. Le silence régna pendant quelques minutes, les savourant, elle redoutait de ses prochaines paroles, qu'il lui dise qu'en réalité il n'était ici que pour peu de temps... juste histoire de faire un peu de promo pour un nouveau livre fraîchement écrit ou un en court de préparation. Puis ce qu'il lui dit ne fut pas ce à quoi elle s'attendait. Relevant la tête vers lui, les yeux bien ouverts et remplis de questionnement, elle eut même l'impression d'être dans un rêve et qu'il lui dirait bientôt qu'il est amoureux d'elle, ils s'embrasseraient et plus si affinité... mais non, elle était bien éveillé, chez elle et la suite n'avait rien à voir avec son rêve.

« Tu vas retourné là bas ? Pourquoi ? Se mordant légèrement la lèvre, elle ne voulait plus imaginer sa vie sans lui, sans Judas, même si -comme il le disait si bien- se serait compliqué surtout au début. Tu peux toujours modifier ça au niveau administratif, non ? Puis... avec ta nouvelle identité, tu peux toujours t'installer ici... »

Baissant à nouveau la tête, elle la hocha ensuite même si elle n'avait aucune idée de ce qu'il entendait par là, pourquoi il était revenu maintenant et pas avant ou même plus tard ? Est-ce qu'il y avait eut un déclic ? Mais elle avait l'impression que ce n'était pas vraiment le moment pour elle de poser toutes ses questions.
(c) AMIANTE


__________________________

Ally Deetz
▬ I'm nuts, baby, I'm mad ▬
The craziest friend that you've ever had
You think I'm psycho, you think I'm gone
Tell the psychiatrist something is wrong
https://www.aa-retro.com/t24394-beetle-juice-instagram
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet]   Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet] EmptyLun 17 Mai 2021 - 0:06

Elle était là dans ses bras, et c'était tout ce qui comptait. Scarlet... Et puis, après ? Son frère ? Ses parents ? Et toute la vie qu'il avait perdue ? Si seulement c'était possible... Mais c'était comme se trouver devant un gouffre sans fond alors que le vertige vous prenait. Son côté raisonnable lui assurait que rien ne serait si simple, et que les morts ne revenaient pas à la vie sans beaucoup d'explications derrière... Et est-ce qu'il avait vraiment envie de les donner ces explications ? A Scarlet, oui. Son frère aussi, il ne comptait -et ne voulait- rien lui cacher. Mais ses parents ? Il ne pouvait pas, ça les tuerait certainement. Et les autorités ? Tout ça lui donnait le vertige... Il se raccrocha à Scarlet alors qu'il plongeait son nez dans ses cheveux, respirant l'odeur de son shampoing et se laissant le temps de profiter juste encore quelques instants de ce moment. "Là, maintenant, tout de suite, je n'ai aucune envie de retourner là-bas, non !" Ni maintenant, ni jamais. Rester ici... Scarlet ne pouvait pas le voir mais rien que l'idée le faisait sourire.

Mais bon, rien n'était jamais si simple... "Je préfèrerais éviter que l'administratif s'en mêle parce qu'ils vont croire que je cherche à leur faire prendre des vessies pour des lanternes. Et je vois vraiment pas comment je pourrais leur expliquer que je suis mort, revenu à la vie et que quelqu'un d'autre à été enterré à ma place..." Et ce serait loin d'être les seuls problèmes administratifs à résoudre. "Sans compter que j'ai volé l'identité de quelqu'un d'autre. Et rien que ça, ça me vaudrait la prison aux Etats-Unis." Et même si dans les faits il n'y était pour rien, ça faisait tout de même des années qu'il vivait sous une identité qui appartenait à quelqu'un d'autre.

Et pourtant, malgré toutes les impossibilités qui tournaient en boucle dans son esprit, il avoua sur un ton rêveur. "Mais ouais, j'aimerais vraiment pouvoir m'installer ici et tout recommencer... Comme si rien ne s'était passé." Doux rêve qui ne resterait jamais qu'un rêve. Et il restait le problème "Sanders". Parce que ce n'était de toute façon qu'une question de temps avant que Sanders ne se rende compte qu'il avait pris son envol très loin de ses griffes... "Pourquoi t'es revenue ici ? Après toutes ces années..." Parce que lui n'avait fait que suivre Scarlet, et c'était elle qui avait pris la décision de revenir en Australie...

Ally Deetz

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
MESSAGE : 529
ICI DEPUIS : 09/02/2021
COMPTES : Jolene Newton-John & Mila Schwartz & Nastya Kheinov & Saphyr Wolf
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet]   Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet] EmptyDim 23 Mai 2021 - 18:31

Parce qu'il faut bien commencer par quelque part...
Le sentir contre elle lui faisait autant du bien que de mal, mais c'était bien plus agréable dans le fond. L'assurance qu'il n'était pas un fantôme, ni une hallucination, mais bien en chair et en os. Son nom n'était plus le même, mais c'était bel et bien son ami, celui qu'elle aimait secrètement. Mais à présent, le fait de le savoir ici à Bowen, elle avait peur qu'il ne s'en aille, ne s'efface à nouveau et ne redevienne que la personne qui lui écrit de temps en temps des lettres manuscrites parce que les e-mails c'était surfait. Il la rassura sur le fait qu'il n'avait pas envie de retourner aux États-Unis, mais cela ne voulait pas dire qu'il n'allait pas le faire. Pensant certainement naïvement qu'il n'aurait qu'à se manifester afin de pouvoir récupérer un semblant de vie ici, il ne semblait pas prêt à se lancer dans ce type de démarche vu qu'il fallait parler aussi de comment il est finalement revenu à la vie pour ensuite finir chez quelqu'un d'autre. Elle n'en savait pas plus que ça, juste qu'elle ne devait en parler à personne... elle ne savait pas non plus qu'il avait voler une identité, persuadé qu'il n'avait fait que s'en créer une.

« Je ne veux pas que tu ailles en prison... »

Cris du cœur, elle s'agrippe un peu plus à lui, est-ce qu'en savoir plus faisait d'elle sa complice ? Est-ce que juste le savoir en vie pourrait faire aussi basculer sa vie si quelqu'un des autorités ne se rend compte de la supercherie ? Bien trop dans l'émotion, elle ne posa aucune question de ce genre, ni même qui pouvait bien être la personne dont il avait prit l'identité. L'observant un instant, elle voulait presque rire sur le « comme si rien ne s'était passé » chacun d'entre eux était cabossé, physiquement ou mentalement, rien ne pourra être comme avant malheureusement.

« Mais c'est pas possible. Que ça soit comme si rien ne s'était passé déjà, alors je suppose que pour toi t'installer ici... »

Elle pourrait lui proposer de l'héberger s'il commençait à montrer des signes de fuites vers les États-Unis, mais elle voulait avant tout laisser cette option à Judas, même si elle sait que ce ne serait pas les premiers mots sortant de sa bouche, il aurait peut-être par la suite besoin que son jumeau soit au plus proche de lui, qui sait ? Puis il lui retourna en quelque sorte la question, savoir pourquoi elle était revenu un peu au point de départ.

« J'en avais besoin... j'arrivais plus a respirer en Amérique, trop de fantôme là bas, trop de souffrance... puis je devenais de nouveau parano, alors j'ai voulu partir et revenir. J'ai pas pensé à plus loin, ce que j'allais vraiment faire à part bosser. »
(c) AMIANTE


__________________________

Ally Deetz
▬ I'm nuts, baby, I'm mad ▬
The craziest friend that you've ever had
You think I'm psycho, you think I'm gone
Tell the psychiatrist something is wrong
https://www.aa-retro.com/t24394-beetle-juice-instagram
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet]   Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet] EmptyMar 25 Mai 2021 - 1:26

Certainement qu'il aurait dû commencer à s'expliquer mais en cet instant, il voulait juste égoïstement profiter de Scarlet dans ses bras. Ils auraient bien le temps de voir le reste ensuite. Parce qu'il leur faudrait aborder aussi bien son passif que le "bordel" de Scarlet -qui avait décidément le sens de la formule !- mais pas maintenant. Maintenant, il lui fallait regarder sa situation en face et déterminer ce qu'il allait faire. Parce que ce qu'il voulait faire, il savait ! Bien sûr qu'il voulait pouvoir s'installer ici et reprendre sa vie qu'il avait abandonnée presque 15 ans plus tôt. Quant à pouvoir le faire, c'était une toute autre histoire... Mais s'il l'avait suivi jusqu'ici sans même envisager la suite, il savait cependant une chose. Il refusait de se faire à nouveau enfermer.

Et pas plus dans une prison que dans une maison. "Je ne peux rien te promettre Scarlet parce que je ne suis pas vraiment libre de faire ce que je veux avec mon éditeur. Il va donc falloir que je négocie les choses..." La bonne blague ! Ca allait coincer, forcément. Sanders allait vouloir l'enfermer à nouveau chez Davis, là où il pourrait l'avoir sous la main. Quitte à utiliser tous les moyens de pression en sa possession pour cela... Et malheureusement pour lui, Sanders avait dans les mains de quoi le faire chanter. "Ca va pas être simple, j'ai... signé un contrat d'exclusivité avec lui. Ou plutôt, on l'a signé pour moi lorsque j'étais encore mineur. Et ça inclut mon lieu de résidence." L'excuse pouvait paraître bancale mais après tout, qui savait ce que contenait exactement un contrat entre un écrivain et son éditeur ? Lui-même ne le savait pas ! "Mais je vais voir ce que je peux faire, d'accord ?" Et certainement commencer par se faire oublier de Sanders, au moins le temps que celui-ci réalise qu'il n'était déjà plus sur le territoire américain. Et après... Il verrait ?

Restait à comprendre pourquoi Scarlet avait soudainement décidé de quitter les Etats-Unis pour revenir à Bowen. Et il devait avouer que sa réponse avait de quoi inquiéter. "Comment ça tu devenais à nouveau parano... Il s'est passé des trucs ?" Et d'ailleurs quand avait-elle été paranoïaque ? Parce que s'il y avait bien une chose que toute son histoire lui avait apprise, c'est qu'il y avait tout de même de grands malades qui se baladaient tranquillement en toute liberté. Et lorsque ce n'était pas des grands malades, c'en était d'autres qui n'hésitaient pas à profiter de vos faiblesses. "Et tu bosses dans quoi ?" Parce que la Scarlet qu'il connaissait, celle de ses souvenirs, était encore une ado bien loin de la jeune femme qu'il tenait dans ses bras et qu'il ne connaissait pas. "Parce que ta paranoïa n'est peut-être pas que de la paranoïa..." Surtout si elle faisait un métier à risque qui pourrait déranger des intérêts de grands bonnets ou si elle était active dans du militantisme ou quoi que ce soit qui pourrait la mettre en danger. Parce qu'il était le premier à savoir qu'il fallait écouter ses instincts !

Ally Deetz

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
MESSAGE : 529
ICI DEPUIS : 09/02/2021
COMPTES : Jolene Newton-John & Mila Schwartz & Nastya Kheinov & Saphyr Wolf
STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet]   Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet] EmptyDim 6 Juin 2021 - 14:56

Parce qu'il faut bien commencer par quelque part...
Elle semblait un peu perdue, si elle connaissait les contrats empêchant certaines personnes de renommés publique de ne pas faire ceci ou cela, empêcher Joe de voyager lui semblait un peu gros.

« Ton éditeur va jusqu'à choisir l'endroit où tu vis ? Je pensais ma mère tortionnaire... je suis loin du compte ! »


En réalité, elle commençait à se détacher de sa mère, le contrat les liant venant à terme d'ici quelque semaines, elle n'allait pas le renouveler, mais elle allait le signer directement avec l'agence. Cela ne ravissait pas l'intéresser, elle avait essayer de faire ajouter des close que Scarlet refusa et le contrat fut revu afin de coller totalement avec les deux parties, la mère ne devenant qu'une personne donnant son avis sans pouvoir rien lui imposer. Elle eut la réponse à sa question précédente, elle n'aimait absolument pas ce genre de chose, l'impression d'être prit au piège.

« Mais maintenant que tu es adultes, tu peux t'opposer à ce contrat ou le modifier tu sais ? C'est ce que je fais pour celui avec ma mère... »


Profitant toujours des bras de Joe, elle voulait ne plus jamais se séparer de lui, les quitter, elle s'y sentait tellement bien. Haussant les épaules quant à la question, il c'était bien passé des choses, mais rien de ce que le jeune homme pouvait penser, cela n'avait rien à voir avec sa disparition, mais plutôt de son... « bordel ». Fronçant les sourcils en entendant le reste, c'est vrai qu'il ne s'en souvenait peut-être plus... à la base c'était le boulot de sa mère photographe, elle n'avait pas trop son mot à dire à l'époque.

« Je suis mannequin, tu sais la lubie de ma mère de me prendre tout le temps en photo, après l'accident d'autres pouvaient aussi en faire de moi, puis les défilés et ce genre de truc. Et... c'est juste que j'avais l'impression de vous voir partout ton frère et toi... »
(c) AMIANTE


__________________________

Ally Deetz
▬ I'm nuts, baby, I'm mad ▬
The craziest friend that you've ever had
You think I'm psycho, you think I'm gone
Tell the psychiatrist something is wrong
https://www.aa-retro.com/t24394-beetle-juice-instagram
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet]   Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet] EmptyJeu 10 Juin 2021 - 15:08

Dès les premières questions, les problèmes commençaient à se poser. Il savait qu'il n'aurait pas d'autres choix que de révéler les choses, ce qui écornerait sans nul doute l'image que ses proches avaient gardée de lui. Alors tant qu'il pouvait encore éviter, ou du moins repousser le moment de se confronter à leur jugement, il allait tenter sa chance. Parce que là, il pouvait encore éluder. "Il y a... Beaucoup de choses à expliquer mais pas là, Scarlet. Il faudra qu'on se mette autour d'une table et que je vous raconte tout. Et ce sera pas très cool ni pour moi, ni même pour vous." Soupirant, il avoua tout de même plus dépité que jamais. "Pour Sanders, c'est compliqué. Il n'y a pas que le contrat qui me lie à lui. Je ne peux rien lui refuser, et il vaut mieux pour moi que je lui obéisse." Ou comment plomber l'ambiance en quelques mots... "Tu sais que c'est lui qui faisait le relais pour t'envoyer mes lettres lorsque je n'avais pas accès à internet et au téléphone ?" Dit ainsi, et sans aborder tout ce qu'il y avait autour de ces lettres, Sanders pouvait presque paraitre sympathique. De quoi donc alléger l'atmosphère alors que son intérêt glissait sur Scarlet.

Qui parvenait à "négocier" les choses avec sa mère... Mouais, quelque part ils se ressemblaient tous les deux. "Parce que t'es toujours là-dedans ? Mais où sont les rêves de pompière de la petite Scarlet ?" Et où étaient ses propres rêves ? Lui qui voulait devenir l'agent de son frère et être aux premières loges pour le voir s'envoler vers le succès. Tout avait été détruit avec un accident de voiture... A commencer par eux-mêmes. "Finalement, on se retrouve tous les deux à faire quelque chose qu'on nous a plus ou moins imposé. Et c'est pas vraiment étonnant que tu aies encore besoin de ton "bordel"..." Il n'était pas question de la brusquer mais il savait aussi qu'ils auraient besoin tous les deux de remettre un peu d'ordre dans leur vie, même si ça ne se ferait certainement pas du jour au lendemain. Et pas sans l'aide de son frère pour ce qui le concernait. Mais si son jumeau était aussi fragile que Scarlet, sur quoi il allait s'appuyer pour reprendre pied ? "Mais maintenant qu'on est tous réunis à Bowen, on va pouvoir reprendre notre vie comme avant." Et rattraper tout ce temps perdu. Ca, c'était ce qu'il voulait désespérément croire même si tout lui indiquait qu'il n'y aurait plus jamais du "comme avant". Ne serait-ce que parce que Jonas Kirke était mort. Mais en cet instant, il voulait juste s'entendre dire que ce serait facile, un peu à la façon dont Scarlet utilisait ses drogues pour rendre tout plus supportable...

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet]   Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet] Empty

 
Parce qu'il faut bien commencer par quelque part... [Scarlet]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Parce qu'il faut bien aller de l'avant...
» On ne s'est pas déjà vu quelque part ? [ Ft Lux ]
» On s'est déjà vu quelque part [Vlading]
» Parce qu'il faut aussi savoir décompresser. [ft Charlie]
» #02 « Il faut toujours semer derrière soi un prétexte pour revenir, quand on part. » [Nirvelli]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: