∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fête de la mangue
La traditionnelle fête de la Mangue bat encore son plein ! Il s'agit d'une compétition fruitée entre quatre équipes créées aléatoirement parmi les habitants participants de Bowen.
La météo
En ce moment à Bowen, les températures sont plus douces et avoisinent entre les 20 et 30°C.


daniella ortiz & charlie keynes
sont nos membres du mois ♡

-38%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur robot Xiaomi Roborock S7 (version 2021) en stock et en ...
499 € 799 €
Voir le deal

Partagez
 

 in softest air, a stutter steers the heart away from the bane (romy)

Aller en bas 
AuteurMessage
adm h
Woody Rutkowski
messages : 3080
points : 108
ici depuis : 03/10/2014
crédits : sassenach (a) & alittlebitofrain (g) & beloved (s)
comptes : jackson & isaiah & concho & elmo & nova
statut : ⋄ I had all and then most of you, some and now none of you (wooja)
MessageSujet: in softest air, a stutter steers the heart away from the bane (romy)   in softest air, a stutter steers the heart away from the bane (romy) EmptyLun 24 Mai 2021 - 3:42

Une bouteille de vin à la main, Woody cogna à la porte de la maison d’un de ses amis d’adolescence, avec qui il avait plus ou moins gardé contact en fait, mais qui invitait toute la bande à chaque année juste pour le plaisir de se montrer qui avait le mieux réussi d’entre eux tous. En tout cas, c’était comme ça que Woody entrevoyait ces interminables soirées-là. Sans doute les aurait-il appréciées, lui aussi, s’il avait pu se pavaner devant tout le monde avec ses réussites et sa vie parfaite. Ce n’était malheureusement pas le cas. Pourquoi continuait-il à y aller, alors, me demanderez-vous ? Parce que pas tout le monde encore, de cet entourage-là, n’était au courant pour la maladie de Woody. Ses amis du lycée le voyaient encore comme Woody le tombeur, Woody le champion de vélo de montagne, Woody le roi du bal. Jusqu’à tout récemment il avait plutôt bien conservé sa réputation, en devenant même Mister Bowen à un moment. Malheureusement, dans les dernières années, son déclin autant physique que de popularité s’était fait sentir. Il venait à ces soirées-là pour ne pas donner raison à tout le monde. Pour ne pas perdre la face davantage. Son ami et hôte pour la soirée, Matthias, ouvrit enfin la porte pour laisser Woody rentrer après une grande accolade. « Hey, content de te voir aussi ! » Lâcha le trentenaire, d’une voix pas assez convaincante maintenant qu’il s’entendait en écho dans sa mémoire. Le jeune homme avait laissé sa canne chez lui pour la soirée, même s’il en avait souvent besoin surtout lorsqu’il se faisait plus tard, en fin de soirée, et que son grand corps malade et fatigué ne voulait plus répondre présent. Arriver ici avec une canne, c’aurait été de diriger l’attention complètement sur lui. Woody avait beau la traîner avec lui depuis plusieurs mois maintenant, en permanence, il avait eu la rare chance que ça ne fasse pas trop parler. Ça ne semblait pas s’être ébruité à Bowen. Ou alors, les gens avaient eu du respect, ce qui n’était pas gagné d’avance dans cette ville. Après avoir salué quelques personnes, le physiothérapeute chercha du regard des visages un peu mieux tolérables, genre Léo, mais il ne le trouva pas. Son regard se posa plutôt sur Romy, qui de son côté générait en lui des émotions confuses et éparses. Il esquissa un sourire tout aussi fuyant que son regard, et il s’éclipsa vers la table à dîner en espérant se trouver la place parfaite où on l’oublierait rapidement.

__________________________



‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
If we'd go again all the way from the start, I would try to change things that killed our love. Your pride has built a wall, so strong that I can't get through. Is there really no chance to start once again ? I'm still loving you ... ☾☾
Voir le profil de l'utilisateur
membres du mois
Romy Lloyd-Rankin
messages : 1087
points : 294
ici depuis : 01/04/2021
crédits : Dublin (avatar) / solosands (sign), doom days (icon) / selly ♥ (crackship)
comptes : Le bel italien, Livio & la maman flic Tahlia.
statut : Quoi que je fasse, où que je sois, rien ne t’efface (Thomas)
MessageSujet: Re: in softest air, a stutter steers the heart away from the bane (romy)   in softest air, a stutter steers the heart away from the bane (romy) EmptyMer 2 Juin 2021 - 0:09

Cette année, Romy n'avait pas pu échapper au traditionnel repas de Matthias, l'un de ses amis d'adolescence. L'année précédente, elle avait utilisé Arthur comme excuse, lâchant que son fils était malade et qu'elle ne pouvait pas le laisser tout seul. Mais Arthur grandissait et il ne pouvait plus vraiment servir d'excuses à Romy qui, cette fois, fut obligée d'accepter. Elle arriva, à l'heure pour une fois, une bouteille de gin pour Matthias et quelques bonbons pour ses enfants qui joueront sûrement avec les autres enfants de leur bande d'amis. C'était là que l'on voyait qu'ils vieillissaient. Ils devenaient tous parents de jeunes enfants. Romy, elle, avait fait les choses à l'envers. Elle avait eu son enfant alors qu'elle sortait à peine de l'adolescence. Elle n'avait donc plus à avoir sans cesse un œil sur son fils pour voir s'il ne faisait pas de bêtises. Maintenant, ses bêtises, il les faisait dans le dos de sa mère ! Discutant avec la femme de Matthias et saluant ceux qui arrivaient petit à petit, la blonde se figea en voyant le dernier arrivé. Woody. Leurs regards se croisèrent, des sourires timides, voire gênés, apparurent sur le bout de leurs lèvres puis ils trouvèrent vite le moyen de détourner leur attention. Elle ne savait même plus la dernière fois qu'elle lui avait parlé. L'éloignement avait été brutal. Brutal, mais nécessaire. L'un et l'autre se tiraient vers le fond, à une période de leur vie où tout était remis en question. Mais le voir ce soir lui rappela à quel point il lui manquait. Ecoutant distraitement la femme de Matthias, Romy suivit du regard Woody qui se dirigea vers la table, seul. La jeune femme se tourna vers l'hôtesse, hochant la tête à ses mots, esquissant un sourire quand cette dernière dut la quitter pour préparer l'apéritif. C'était le moment ou jamais. Avec sa bière en main, qui n'était plus si fraîche puisqu'elle était arrivée parmi les premières, Romy se dirigea vers l'endroit où se trouvait Woody. Elle tira une chaise sur laquelle elle s'installa. Elle évitait son regard, ses yeux verts portés sur leur groupe d'amis qui riait, souriait, papotait. « Toi aussi, tu n'as pas pu échapper au repas ? Tu paries sur quoi ? Une promotion pour l'un d'entre eux ? Un bébé ? Une maison achetée ? » Elle jeta un regard vers Woody, un sourire légèrement amusé : « Je parie sur le bébé pour Matthias. Sa femme a l'air d'avoir un petit ventre arrondi. » Ce n'était peut-être pas la meilleure façon d'engager la conversation mais c'était la plus facile pour elle.

__________________________



 
send my love
J'ai aimé un être de tout mon coeur et de toute mon âme et pour moi c'est plus que suffisant. - N'oublie jamais


in softest air, a stutter steers the heart away from the bane (romy) ShowyEllipticalAndalusianhorse-max-1mb
Voir le profil de l'utilisateur https://www.aa-retro.com/t21681-romy_lld-insta
adm h
Woody Rutkowski
messages : 3080
points : 108
ici depuis : 03/10/2014
crédits : sassenach (a) & alittlebitofrain (g) & beloved (s)
comptes : jackson & isaiah & concho & elmo & nova
statut : ⋄ I had all and then most of you, some and now none of you (wooja)
MessageSujet: Re: in softest air, a stutter steers the heart away from the bane (romy)   in softest air, a stutter steers the heart away from the bane (romy) EmptyLun 7 Juin 2021 - 2:17

En se rendant vers la table où les couverts les attendaient tous, une fois les retrouvailles passées, Woody passa à côté des enfants qui jouaient ensemble dans la salle de jeux. Quelques adultes jetaient un coup d’œil de temps en temps pour s’assurer que les plus grands ne malmenaient pas les plus petits. Woody sentit son cœur se serrer en réalisant qu’en plus d’être le plus malade de la bande, il était aussi celui qui n’avait aucune raison d’être épanoui dans les autres sphères de sa vie. Certes, il avait une clinique de physiothérapie de laquelle il était le co-propriétaire, mais pour combien de temps encore ? Il ne pourrait pas pratiquer éternellement, pas dans sa condition. Au mieux, il pourrait continuer à administrer la clinique pendant que sa partenaire continuait à traiter les patients. Il vivrait sa passion à travers elle. Tout comme il vivait son envie de fonder une famille à travers les familles de ses amis. Sauf que dans ce cas-ci ça le perturbait profondément, ça lui faisait mal. Woody ne serait jamais père. Il ne savait même pas si Charlie le réalisait, ça. Qu’une vie de famille heureuse et unie, ce ne serait pas vraiment possible. Pas selon Woody. Le trentenaire regrettait déjà d’être venu ici. Il ne se sentait pas à sa place. Il ne se sentait plus à sa place où que ce soit. Un groupe de quatre anciens amis alla s’asseoir au bout de la table, saluant au passage Woody sans engager davantage la conversation. Tant mieux. Il n’avait pas vraiment envie de faire semblant, au fond. Il fut surpris de voir Romy tirer la chaise à côté de là où il se tenait debout, la main posée sur le dossier, à se demander si lui aussi se tirait une chaise ou bien s’il se tirait plutôt d’ici. Il décida de s’asseoir à côté d’elle. Ils étaient partis à la dérive, tous les deux, mais de tous les gens présents ce soir Romy était la seule à le voir tel qu’il était. La seule avec qui il n’avait pas besoin de se cacher, pas besoin de faire semblant. Malgré la distance installée entre eux, ça lui semblait le pari le plus confortable. Dieu sait pourtant qu’ils avaient été inconfortables, il y avait de cela quelques années. Ils s’étaient propulsés vers le bas, vers le fond du gouffre. C’était un miracle que l’un comme l’autre ait réussi à s’en sortir. « Je croyais qu’il ne fallait plus, de nos jours, supposer quoi que ce soit à propos des ventres arrondis. » Il esquissa un sourire en tournant le regard vers Romy. Ça lui faisait tellement de bien qu’elle lui tende une main invisible. Ils s’étaient autrefois tirés vers le bas mais ce soir, elle le sauvait. « Mais peu importe la nouvelle j’espère que ce sera assez gros pour que je puisse m’éclipser ni vu ni connu pendant les félicitations. » C’était toujours ça, ces dîners. Un ami ou un des couples avait une grande annonce à faire et réunissait tout ce beau monde pour célébrer. Ni Woody ni Romy n’avaient un jour convoqué une telle assemblée.

__________________________



‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
If we'd go again all the way from the start, I would try to change things that killed our love. Your pride has built a wall, so strong that I can't get through. Is there really no chance to start once again ? I'm still loving you ... ☾☾
Voir le profil de l'utilisateur
membres du mois
Romy Lloyd-Rankin
messages : 1087
points : 294
ici depuis : 01/04/2021
crédits : Dublin (avatar) / solosands (sign), doom days (icon) / selly ♥ (crackship)
comptes : Le bel italien, Livio & la maman flic Tahlia.
statut : Quoi que je fasse, où que je sois, rien ne t’efface (Thomas)
MessageSujet: Re: in softest air, a stutter steers the heart away from the bane (romy)   in softest air, a stutter steers the heart away from the bane (romy) EmptyLun 14 Juin 2021 - 22:22

Ils faisaient tâche, Romy et Woody. Alors que leurs amis étaient en couple, jeunes parents, épanouis, heureux au point de sourire à s'en décrocher la mâchoire, eux étaient là, dans leur coin, à subir toutes ces conversations sur les petits, sur l'entreprise qui marchait bien, sur le voyage de noces qui s'était fraîchement terminé. C'était à croire qu'ils avaient eu leur moment de gloire, ces deux-là. Lui à l'époque où il faisait du vélo, où tout le monde le regardait, le soutenait, fasciné. Elle, c'était quand elle avait eu son ventre rond, sa bague au doigt, son tendre mari devant les caméras. Puis tout s'était écroulé, pour l'un comme pour l'autre et ils se trouvaient là, comme deux aigris. Sans doute préférait-elle qu'ils aient ce comportement plutôt que celui qu'ils avaient eu quelques temps plus tôt. Ils étaient devenus incontrôlables, cherchant sans cesse le truc qui les pousserait à creuser encore plus leur trou. Ils s'étaient arrêtés à temps, juste à temps. Mais ce soir, il était celui qui avait de suite attiré son regard. Le regardant de loin, d'abord, Romy ne put s'empêcher de se lever et de le rejoindre afin de prendre place à ses côtés. Même s'ils ne s'étaient pas parlés depuis longtemps – si longtemps – il était sûrement son meilleur allié ce soir. Elle ne trouva pas mieux comme accroche que ses soupçons de grossesse pour la femme de Matthias. La répartie de Woody la fit sourire. Elle tourna la tête vers lui, soutenant son regard, haussant les épaules. « Bon ok... j'ai vu les vitamines de grossesse dans la cuisine. » avoua-t-elle, en gardant son sourire en coin, tournant un instant la tête pour observer leurs amis. Les paroles qu'il eut ensuite la poussèrent à hocher doucement la tête, partageant pleinement son avis. Elle était venue ici uniquement dans le but de faire acte de présence. « Ah toi aussi, tu te demandes ce que tu fais là ? » demanda-t-elle en le regardant de nouveau. « Plus les années passent et moins je me sens à ma place. C'est parce qu'on vieillit ou c'est juste parce qu'on aspire à autre chose ? »

__________________________



 
send my love
J'ai aimé un être de tout mon coeur et de toute mon âme et pour moi c'est plus que suffisant. - N'oublie jamais


in softest air, a stutter steers the heart away from the bane (romy) ShowyEllipticalAndalusianhorse-max-1mb
Voir le profil de l'utilisateur https://www.aa-retro.com/t21681-romy_lld-insta
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: in softest air, a stutter steers the heart away from the bane (romy)   in softest air, a stutter steers the heart away from the bane (romy) Empty

 
in softest air, a stutter steers the heart away from the bane (romy)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: southern district :: maisons-
Sauter vers: