∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en juillet —

En ce moment à Bowen, les températures sont plus douces et avoisinent entre les 20 et 30°C. Le maitre mot est de profiter !


emilia manzoni & thomas kelly
sont nos membres du mois ♡

-31%
Le deal à ne pas rater :
Play-Doh – 36 pots de Pate à Modeler – Couleurs Multiples
17.99 € 25.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -10%
Apple TV HD 4K 32Go (2021)
Voir le deal
179 €

Partagez
 

 /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Tayron Brennan
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 192
ICI DEPUIS : 24/05/2021
CRÉDITS : Angie & JavaJunkie

STATUT : Marié depuis quelques semaines à Charlène. Il est enfin heureux !

MessageSujet: /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.   /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser. EmptyJeu 27 Mai 2021 - 17:42



L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.

Charlène & Tayron

◊ ◊ ◊


La cérémonie de mariage approche à grands pas et je n’ai qu’une hâte, pouvoir dire devant notre famille et nos amis oui pour toujours. Ce matin, j’avais quitté la maison assez tôt, je devais déjà dans un premier temps voir un homme pour récupérer un paquet puis je devais faire le tour des filles afin de savoir si tout se passait bien. Avant de partir, j’étais resté un bon petit moment à regarder ma femme dormir, ma main posait sur son ventre arrondi. J’aimais ce moment où sans la déranger, je profitais de la douceur de sa peau, où je pouvais la voir sereine aussi, je me doute que les préparatifs ne devaient pas être de tout repos pour elle et j’avais cette impression de ne pas être d’une grande aide pour elle mais bon, j’essayais de l’être au maximum.

La matinée, c’était plutôt bien passé, j’avais pu tout avoir ce que je voulais et surtout ce que le boss voulait et c’était à mon sens le principal. Il devait être midi quand je suis revenu en ville et que j’ai commencé la tournée des filles, les échanges, avec elles, étaient pareil, beaucoup avaient compris qu’il y avait des choses à ne plus faire et elles respectaient très bien, certaines demandaient même des nouvelles de ma femme et c’est ce qui faisait que la relation que j’avais avec elles était bien plus forte qu’avec d’autres. Cependant, il y a des choses qui ne trompent pas et quand mon regard s’est posé sur Lina, il ne m’a pas fallu longtemps pour comprendre que ça n’avait pas été facile pour elle dernièrement.

Après plus d’une heure à parler avec elle, à la soutenir et lui faire comprendre que si elle avait réellement besoin, je serai là pour elle, elle retourna au travail et moi, je vins à continuer ma “tournée”. Alors que je me garais dans la dernière ruelle, mon regard se posa sur une de mes anciennes filles, deux hommes étaient entrain de la brutaliser, sans attendre, il fallait que j’y aille, déjà parce qu’elle était une des filles mais surtout, je ne suis pas de ceux qui laisse un homme frapper une femme. Je quitte mon véhicule et en un rien de temps, tout ne se passe pas comme il faut. Je soupire alors que les coups fusent mais je ne m’attendais pas une seconde à ce qu’ils soient armés.

“Carla casse toi, va voir les filles” C’est à ce moment précis que l’un d’eux me plante avec son couteau alors que je regarde Lina partir, je grimace venant planter mon regard dans le sien “T’es un homme mort” Oh oui, il est mort, peut-être pas aujourd’hui mais dans les jours à venir, ça il peut en être sûr. Je savais très bien qu’il est un habitué de mes filles et qu’il ne me connait pas mais dommage pour lui parce qu’il va apprendre à me connaître. Il était tellement simple d’arrêter là mais après une détonation, me voilà au sol alors que les hommes partent en courant. Doucement, je tente de me lever avant que les filles viennent vers moi.

“On a appelé une ambulance, tu vas bien ?” Un simple signe de tête et je regarde autour de nous “Carla ramène toi ! Bouge toi, parce que je te jure que je te laisse aux mains de mes hommes ! C’est qui ces mecs et ils te voulaient quoi ?” Le regard de Carla la trahit, je soupire “je te jure Tayron, je ne voulais pas, je… je leur dois de l’argent” Je serre les dents essayant de me relever “Dégagez là moi de là… On aura une discussion bientôt crois-moi” Les sirènes se font entendre, ne tenant plus, je m’écroule au sol. Rapidement, je me retrouve à l’hôpital.

Je déteste ça, je déteste cet endroit et pourtant c’est dans cet endroit que j’ai appris que j’allais être père. Comme toujours, quand je ne suis pas des plus calmes, j’hurle qu’ils se bougent et pourtant lors de l’examen, je sais que la balle est toujours à l’intérieur de moi et qu’il va falloir que je me fasse opérer surtout avec la perte de sang que j’ai subi. Une heure après, je me retrouve au bloc endormi...



(c) oxymort



@Charlène Brennan

__________________________

L'amour n'est pas doux, il te tord les boyaux. Il te rend faible, tu abandonnes tous tes principes pour t'accorder avec une personne. Tu te sens vide sans elle. Pourtant, paradoxalement tu en redemandes. Tu veux être proche de cette personne, être le seul sur qui ses yeux se posent et pas un autre. L'amour te change, il décuple tes sentiments, comme la jalousie. Et il en étouffe d'autres, comme la raison.


Dernière édition par Tayron Brennan le Dim 4 Juil 2021 - 19:11, édité 5 fois
Charlène Brennan

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: Charlène est une femme âgée de quarante-huit ans, elle est actuellement à la tête d'une maison d'édition. Maman de deux enfants, bientôt trois, elle aurait vu le jour à Los Angeles. Elle a rencontré son premier mari assez jeune, ils étaient assez heureux ensemble. A peine sa carrière réellement lancée, elle est tombée enceinte de son premier enfant, laissant derrière elle cette carrière dont elle rêvait. Mais lorsqu’elle a tenu Makayla dans ses bras, elle a su que chaque sacrifice en valait la peine. Peu de temps après a suivi le second enfant, un fils. Ils étaient heureux tous ensemble, malgré un père très absent... Jusqu'au jour où il a été licencié. C'est là que l'horreur a commencé pour la blondinette qui a subit de la violence conjugale. Puis, un jour, les enfants l'ont découvert. Cette nuit là, il y a onze ans, elle a récupéré ses affaires, celles de ses enfants et ils sont tous les trois partis vers Bowen. Pourquoi? Car la blondinette a de la famille en ville. Elle a dû se reprendre en main, il lui a fallu du temps. D'abord, elle a cumulé plusieurs petits boulots avant de recevoir une aide précieuse, une femme l'ayant aidée à se lancer dans des études pour entrer dans une maison d'édition. Cette femme l'a ensuite embauchée avant de lui laisser la maison d'édition pour partir à la retraite. Depuis février, Charlène est totalement amoureuse d'un homme, Tayron, qu'elle connait depuis un moment déjà. Après un drame, les deux tourtereaux se sont mariés et attendent un enfant.
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 827
ICI DEPUIS : 24/05/2021
COMPTES : Soraya (Abigail Cowen), Gabriella (Charlotte Bendaoud) & Valentina (Lana Parrilla)
CRÉDITS : Javajunkie (avatar + gifs) & Lizzou (sign)

STATUT : Mariée à Tayron. Elle est comblée à ses côtés, bien plus qu'elle ne l'a jamais été. C'est en toute intimité qu'ils se sont dit "oui" pour le meilleur et pour le pire.

MessageSujet: Re: /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.   /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser. EmptyJeu 27 Mai 2021 - 17:55


L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre.

And I would have stayed up with you all night, had I known how to save a life. As he begins to raise his voice, you lower yours and grant him one last choice. ı @Tayron Brennan et @Charlène Brennan
Il est certain que cette cérémonie comporte une certaine part d'angoisse. Que ce soit les préparatifs en eux-même, ou cette crainte que tout ne se passe pas comme prévu. Mais, pour autant, tu es aussi heureuse de pouvoir t'y mettre, de pouvoir organiser la fameuse cérémonie qui célébrera votre amour en compagnie de vos amis et de votre famille la plus proche. D'ailleurs, ta fille t'as apporté un coup de main afin de tout préparer, tout comme ton époux d'ailleurs. La matinée, tu en as profité afin de te reposer un petit peu, étant quand même un peu fatiguée. En même temps, tu veilles à faire attention donc lorsque tu éprouves le besoin de te reposer, tu ne retardes pas le moment. Après tout, tu es enceinte et vu ton âge, autant éviter de prendre un risque quelconque qui est totalement inutile. Tes priorités sont d'une évidence flagrante de toute manière.

Lorsque tu te réveilles, Tayron est déjà parti. Bien que tu aurais aimé le voir et en profiter, tu te dis simplement que tu profiteras de lui ce soir. Cette bonne nuit de sommeil t'as fais du bien, tu te sens plutôt en forme. La matinée commence donc avec un petit déjeuner en tête à tête avec ton fils, Max. Ensuite, ce dernier pars en cours, te laissant ainsi seule. Mais ce n'est pas pour autant que ta journée va être de tout repos. Ainsi, tu en profites pour te plonger tête baissée dans les derniers préparatifs pour cette journée qui va être si spéciale, si unique à tes yeux. Evidemment, tu as aussi eu droit à quelques appels pour le boulot même si tu étais en congé aujourd'hui. De toute manière, tes employés te connaissent plutôt bien : Même en congé, tu restes disponible s'ils ont besoin de toi, qu'importe le sujet. Heureusement,  ils ne t'appellent jamais pour une question stupide.

La journée s'écoule bien plus vite que tu ne l'imaginais lorsque tu reçois un message assez perturbant du service des urgences de l'hôpital. De quoi t'angoisser au plus haut point. C'est le genre de messages que tu aurais aimé ne jamais recevoir : Il est arrivé quelque chose à Tayron. Et bien qu'il devrait s'en sortir, tu ne seras pas sereine tant qu'il ne sera pas sorti de l'hôpital. Impossible. Tu ne pourras être apaisée que lorsque tu pourras enfin le voir, et encore. Il est fort probable que l'angoisse persiste malgré tout. Enfin, tu prépares un sac avec des affaires pour plusieurs jours, quelques occupations pour quand il ira un peu mieux, ses papiers,... Bref, tout ce dont il pourrait avoir besoin. En sachant que tu seras quand même là pour lui rapporter des affaires s'il lui manque quoi que ce soit. De toute façon, tu viendras le voir aussi souvent que possible, c'est non négociable. Même tous les jours d'ailleurs, s'il est en état de te voir et s'il en a l'envie, aussi.

Dès que tu as terminé de préparer son sac, tu t'occupes de prévenir son fils, son meilleur ami et Tamara, ayant ce besoin urgent de pouvoir extérioriser ta peur, cette crainte de le perdre durant l'opération, ou qu'il ait des conséquences liée à la balle qu'il a pu se prendre. Il reste encore sa nièce à prévenir, mais tu le feras un peu plus tard, lorsque tu l'auras vu et que tu auras donc eu plus de nouvelles. Sur le trajet menant jusqu'à l'hôpital, tu appelles donc ta meilleure amie. Evidemment, tu l'as mise en haut parleur afin d'avoir les yeux totalement rivés sur la route. La sécurité reste importante et ce n'est certainement pas le moment de mettre ta vie en danger d'une manière ou d'une autre. Peu de temps après ton arrivée à l'hôpital, un visage familier fait son apparition, et ce n'est autre que Tamara. Lorsque ton regard se pose sur elle, tu t'écroules, te confiant à elle ouvertement. En même temps, la rousse est d'un immense soutient et elle se doutait probablement de l'état dans lequel elle allait te retrouver. Le pire, c'est que tu es totalement impuissante, tu ne peux rien faire pour lui venir en aide puisque les médecins sont déjà occupés à lui ôter cette fameuse balle. La seule chose que tu peux faire, c'est simplement d'attendre des nouvelles, d'attendre de pouvoir le voir. Heureusement que tu n'es pas seule pour traverser ce long moment d'attente.
Niagara



__________________________

Remind me to forget
Si j'avance avec toi, c'est que je me vois faire cette danse dans tes bras. Des attentes ? J'en ai pas. Tu me donnes tant d'amour, tant de force que je ne peux plus me passer d'toi. (moodboard)


Dernière édition par Charlène Brennan le Mar 15 Juin 2021 - 11:15, édité 2 fois
https://www.aa-retro.com/t21975-charliebren-charlene-s-instagram
Tayron Brennan
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 192
ICI DEPUIS : 24/05/2021
CRÉDITS : Angie & JavaJunkie

STATUT : Marié depuis quelques semaines à Charlène. Il est enfin heureux !

MessageSujet: Re: /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.   /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser. EmptySam 12 Juin 2021 - 16:09



L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.

Charlène & Tayron

◊ ◊ ◊


Rien ne devait se passer comme cela c’est passé, tout aurait dû être calme mais non, il fallait que deux abrutis s’en prennent à une des filles. Alors que je suis blessé, je râle, j’en ai rien à faire des autres et que cela ne plaise pas aux personnes à côté de moi. Je ne suis pas du genre à rester calme encore plus quand ça me concerne. Je soupire et voilà que je suis emmené à l’hôpital, je suis sur les nerfs, je ne peux le nier, j’attrape mon téléphone pour envoyer un sms à un de mes hommes, je veux qu’il enquête sur ses connards mais surtout qu’il surveille Lina.

Ce n’est pas la première fois qu’elle nous fait ça, ce n’est pas la première fois qu’elle fait des siennes et que des hommes sont blessés, cette fois-ci c’est moi mais la prochaine fois, ça sera qui et est-ce qu’il sera vivant. Arrivé à l’hôpital, je râle et rapidement c’est au bloc que je suis, je demande s’ils ont prévenus ma femme et très vite j’ai la réponse, je ne dis rien plus sombrant dans un sommeil profond. L’opération se passe bien, aucun organe est touché et heureusement, sinon tout aurait été bien différent. Au bout de trois heures, voilà que je suis en salle de réveil alors qu’un médecin part à la recherche de ma femme.

“Madame Brennan ?” Le médecin cherche Charlène des yeux avant de la voir et de la rejoindre. “Bonjour Madame, votre mari va bien, il est en salle de réveil. l’opération s’est bien passée et la balle a bien été retirée. Le temps qu’il se réveille correctement et nous le montrons en chambre, ça ne devrait pas prendre beaucoup de temps. On viendra vous chercher”

Le médecin quitte Charlène pour retourner à ses occupations, il ne faut qu’environ 30 min avant que je sois mis en chambre, j’avoue que j’ai déjà la bougeotte et pourtant je grimace légèrement quand je bouge sous la douleur. Je me fais du soucis pour ma femme, je ne voulais pas lui causer du soucis, c’est étrange mais jene pense pas à moi à ce moment précis mais bel et bien à la femme que j’aime et à mes enfants. Je tourne la tête doucement avant d’essayer de me redresser, j’avoue que rester allongé n’est pas pour moi.

Quand la porte s’ouvre, je m’apprête à répondre au fait que je suis assis mais c’est devant ma femme que je me retrouve, je la regarde et passe une main sur mon visage “Je suis désolé mon ange, je te promets que j’y suis pour rien.. Enfin j’ai pas commencé” Je sais que si je lui dis que c’est à cause de la même femme qui avait été à l’origine de notre rupture mais lui cacher, je ne pourrai pas surtout qu’elle risque de poser des questions.


(c) oxymort



@Charlène Brennan

__________________________

L'amour n'est pas doux, il te tord les boyaux. Il te rend faible, tu abandonnes tous tes principes pour t'accorder avec une personne. Tu te sens vide sans elle. Pourtant, paradoxalement tu en redemandes. Tu veux être proche de cette personne, être le seul sur qui ses yeux se posent et pas un autre. L'amour te change, il décuple tes sentiments, comme la jalousie. Et il en étouffe d'autres, comme la raison.
Charlène Brennan

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: Charlène est une femme âgée de quarante-huit ans, elle est actuellement à la tête d'une maison d'édition. Maman de deux enfants, bientôt trois, elle aurait vu le jour à Los Angeles. Elle a rencontré son premier mari assez jeune, ils étaient assez heureux ensemble. A peine sa carrière réellement lancée, elle est tombée enceinte de son premier enfant, laissant derrière elle cette carrière dont elle rêvait. Mais lorsqu’elle a tenu Makayla dans ses bras, elle a su que chaque sacrifice en valait la peine. Peu de temps après a suivi le second enfant, un fils. Ils étaient heureux tous ensemble, malgré un père très absent... Jusqu'au jour où il a été licencié. C'est là que l'horreur a commencé pour la blondinette qui a subit de la violence conjugale. Puis, un jour, les enfants l'ont découvert. Cette nuit là, il y a onze ans, elle a récupéré ses affaires, celles de ses enfants et ils sont tous les trois partis vers Bowen. Pourquoi? Car la blondinette a de la famille en ville. Elle a dû se reprendre en main, il lui a fallu du temps. D'abord, elle a cumulé plusieurs petits boulots avant de recevoir une aide précieuse, une femme l'ayant aidée à se lancer dans des études pour entrer dans une maison d'édition. Cette femme l'a ensuite embauchée avant de lui laisser la maison d'édition pour partir à la retraite. Depuis février, Charlène est totalement amoureuse d'un homme, Tayron, qu'elle connait depuis un moment déjà. Après un drame, les deux tourtereaux se sont mariés et attendent un enfant.
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 827
ICI DEPUIS : 24/05/2021
COMPTES : Soraya (Abigail Cowen), Gabriella (Charlotte Bendaoud) & Valentina (Lana Parrilla)
CRÉDITS : Javajunkie (avatar + gifs) & Lizzou (sign)

STATUT : Mariée à Tayron. Elle est comblée à ses côtés, bien plus qu'elle ne l'a jamais été. C'est en toute intimité qu'ils se sont dit "oui" pour le meilleur et pour le pire.

MessageSujet: Re: /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.   /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser. EmptyMar 15 Juin 2021 - 11:49


L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre.

And I would have stayed up with you all night, had I known how to save a life. As he begins to raise his voice, you lower yours and grant him one last choice. ı @Tayron Brennan et @Charlène Brennan
Le stress n'était clairement pas nécessaire dans ta situation. Mêler cette angoisse et une grossesse tardive n'était pas ce dont tu avais besoin, mais tu essaies de garder le dessus. Il est arrivé malheur à Tayron et la seule chose à espérer, c'est qu'il s'en sorte. Déjà que la situation était difficile, lui qui a souvent été pris par le travail. Tu as beau ne pas en parler, mais la situation te pesais. Et là, avec ce qu'il s'est produit, c'est encore bien pire qu'avant. À deux doigts de vriller, telle est la réalité, bien que tu la masques suffisamment bien que pour que personne ne s'en rende compte. Ne pas inquiéter, voilà à quoi rythme ta vie depuis bien longtemps maintenant. Et pourtant, cela devient de plus en plus difficile. Sauf qu'il faut sauver les apparences et garder la tête haute. Lorsqu'il se réveillera, ton mari n'aura certainement pas besoin d'encaisser tes états d'âme par dessus le marché.

Tu as donc rejoins l'hôpital avec ses affaires, celles qu'il lui manquait et dont il allait avoir besoin pour les prochains jours. Car oui, vu son état, tu te doutes bien qu'il ne va pas rentrer aujourd'hui non plus. Dans la salle d'attente, tu tournes en rond telle une lionne en cage. Le temps semble si long, comme si les secondes étaient des heures, et les minutes deviennent une éternité à elles seules. Lorsque le médecin arrive, tu crains une mauvaise nouvelle. Forcément, le risque devait être important. Oui, c'est moi. Lui réponds-tu avant qu'il te confirme qu'il va bien. Tu lâches un soupir de soulagement. Je vous attends ici alors, je vous remercie. C'est seulement à ce moment là que tu t'assieds enfin pour pouvoir encaisser ce qu'il s'est passé. Puis, ta meilleure amie est là pour t'aider, pour t'épauler. Heureusement qu'elle est là, ton amie la plus fidèle.

C'est d'ailleurs elle qui te ramasse alors que tu exploses, que tu fonds en larmes. Devant elle, tu n'arrives plus à faire semblant. La rousse parvient à t'apaiser avant qu'il ne soit temps pour toi de rejoindre la chambre de ton époux. N'ayant pas l'intention de te laisser seule ce soir, elle t'attends sagement afin que vous puissiez rentrer ensemble, toutes les deux. Son idée n'est pas mauvaise, mais c'est certainement car elle te connait depuis des années, qu'elle sait cerner tes habitudes et cette manière que tu as de tout intérioriser quand ça ne va pas. Enfin... Il est temps pour toi de rejoindre cet homme que tu aimes tant.

Hey... Dis-tu d'une voix douce en passant le pas de la porte. Comment tu te sens ? Le tout en prenant en compte sa situation actuelle, évidemment. Il ne doit pas être prêt à courir un marathon, mais tu t'attendais à pire. Je ne te cache pas que je voudrais savoir à cause de qui tu te retrouves dans cet état... Dans tous les cas, la réponse risque de ne pas te plaire puisqu'il se retrouve à l'hôpital, qu'il vient de subir une opération d'urgence. Mais tu es loin de te douter de cette réponse qu'il va te fournir, et si seulement tu savais...
Niagara



__________________________

Remind me to forget
Si j'avance avec toi, c'est que je me vois faire cette danse dans tes bras. Des attentes ? J'en ai pas. Tu me donnes tant d'amour, tant de force que je ne peux plus me passer d'toi. (moodboard)
https://www.aa-retro.com/t21975-charliebren-charlene-s-instagram
Tayron Brennan
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 192
ICI DEPUIS : 24/05/2021
CRÉDITS : Angie & JavaJunkie

STATUT : Marié depuis quelques semaines à Charlène. Il est enfin heureux !

MessageSujet: Re: /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.   /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser. EmptyLun 21 Juin 2021 - 21:37



L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.

Charlène & Tayron

◊ ◊ ◊


Je l’avais prévenu la dernière fois que je l’avais vu cette connasse, je ne voulais pas qu’elle remette les pieds ici, je ne voulais pas qu’elle remette les pieds dans la ville surtout avec ce qu’il s’était passé la dernière fois. Mais non, il avait fallu qu’elle revienne et en plus qu’elle fasse des siennes pour des conneries en plus, car pour moi ce n’était que des conneries. Cependant le résultat était que j’étais là avec des points à plusieurs endroits et ma femme qui devait se faire du soucis. En parlant de ma femme, je sais qu’elle risque de vriller quand elle saura qui est dans un sens responsable de cela, je ne vais pas lui cacher par contre j’ai beau avoir dit qu’il était temps pour cette pute de partir, il n’en reste pas moins que où elle va aller, elle ne va pas apprécier.

Dans la chambre, je respire doucement, je n’attends qu’une chose pouvoir rentrer à la maison et me barrer d’ici. Maintenant je sais que ma femme ne va pas me laisser sortir comme ça sans être sûre que tout va bien. Je venais de m’asseoir prêt à me lever et dire que normalement je devais attendre qu’un médecin vienne me dire que c’était bon quand je me retourne, mon regard croise celui de Charlène, je soupire doucement avant de la laisser se rapprocher. Mon regard se perd sur son ventre rond puis je reviens vers elle “ça va, ça aurait pu être pire je pense mais ça va” Oui ça allait, je n’ai pas plus mal que ça, du moins pour le moment, je pense que les anti-douleurs y sont pour quelque chose.

Je l’informe que je n’ai pas commencé même si je doute que cela ne doit pas lui faire moins de frayeur et moins de questions mais bon, au fond je ne lui mens pas, c’est la vérité. Quand elle demande directement qu’elle veut savoir la cause, je passe une main sur ma barbe, venant la regarder dans les yeux. “Je faisais la tournée des filles, je suis resté avec Lina pendant une heure dans un café à parler, elle n’était pas bien puis elle est repartie et moi j’ai continué d’aller voir ce qu’il se passait partout afin de faire le point comme toujours. C’est en me garant dans une ruelle que j’ai vu deux hommes agressés une fille”

Je m’installe un peu mieux ne la lâchant pas du regard “L’autre garce est revenue en ville pour je ne sais quelle raison mais je vais le savoir par l’intermédiaire de mes hommes. J’ai fait en sorte qu’elle dégage loin d’eux surtout qu’il y avait les autres filles et il était hors de question qu’il leur arrive quelque chose. C’est là que c’est partie en couille, l’un m’a mis un coup de couteau et l’autre a tiré, je les avais frappé pour me dégager et j’ai pas vu qu’il avait un flingue. J’espère juste que les hommes vont réussir à la tenir cette pute et que je ne vais plus la voir sinon je te jure que je fais en sorte qu’elle disparaît"

Oui je suis en colère après cette pute et c’est juste parce que j’ai fait une promesse de ne plus la voir que je n’irai pas moi-même faire en sorte qu’elle ne revienne pas mais l’envie est présent… “Je t’ai fait une promesse, y’a quelques mois et je la tiendrai en ne réglant pas ça moi-même.” Je soupire avant de grimacer légèrement alors que ça se réveille un peu. “Mais toi ? Tu vas bien ?” Oui je me fais du soucis pour ma femme parce que je sais qu’il ne faut pas qu’elle soit trop contrarier...

(c) oxymort



@Charlène Brennan

__________________________

L'amour n'est pas doux, il te tord les boyaux. Il te rend faible, tu abandonnes tous tes principes pour t'accorder avec une personne. Tu te sens vide sans elle. Pourtant, paradoxalement tu en redemandes. Tu veux être proche de cette personne, être le seul sur qui ses yeux se posent et pas un autre. L'amour te change, il décuple tes sentiments, comme la jalousie. Et il en étouffe d'autres, comme la raison.
Charlène Brennan

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: Charlène est une femme âgée de quarante-huit ans, elle est actuellement à la tête d'une maison d'édition. Maman de deux enfants, bientôt trois, elle aurait vu le jour à Los Angeles. Elle a rencontré son premier mari assez jeune, ils étaient assez heureux ensemble. A peine sa carrière réellement lancée, elle est tombée enceinte de son premier enfant, laissant derrière elle cette carrière dont elle rêvait. Mais lorsqu’elle a tenu Makayla dans ses bras, elle a su que chaque sacrifice en valait la peine. Peu de temps après a suivi le second enfant, un fils. Ils étaient heureux tous ensemble, malgré un père très absent... Jusqu'au jour où il a été licencié. C'est là que l'horreur a commencé pour la blondinette qui a subit de la violence conjugale. Puis, un jour, les enfants l'ont découvert. Cette nuit là, il y a onze ans, elle a récupéré ses affaires, celles de ses enfants et ils sont tous les trois partis vers Bowen. Pourquoi? Car la blondinette a de la famille en ville. Elle a dû se reprendre en main, il lui a fallu du temps. D'abord, elle a cumulé plusieurs petits boulots avant de recevoir une aide précieuse, une femme l'ayant aidée à se lancer dans des études pour entrer dans une maison d'édition. Cette femme l'a ensuite embauchée avant de lui laisser la maison d'édition pour partir à la retraite. Depuis février, Charlène est totalement amoureuse d'un homme, Tayron, qu'elle connait depuis un moment déjà. Après un drame, les deux tourtereaux se sont mariés et attendent un enfant.
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 827
ICI DEPUIS : 24/05/2021
COMPTES : Soraya (Abigail Cowen), Gabriella (Charlotte Bendaoud) & Valentina (Lana Parrilla)
CRÉDITS : Javajunkie (avatar + gifs) & Lizzou (sign)

STATUT : Mariée à Tayron. Elle est comblée à ses côtés, bien plus qu'elle ne l'a jamais été. C'est en toute intimité qu'ils se sont dit "oui" pour le meilleur et pour le pire.

MessageSujet: Re: /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.   /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser. EmptyLun 21 Juin 2021 - 22:21


L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre.

And I would have stayed up with you all night, had I known how to save a life. As he begins to raise his voice, you lower yours and grant him one last choice. ı @Tayron Brennan et @Charlène Brennan
Ces derniers mois n'ont pas été de tout repos, c'est un fait. Entre ce qui t'es arrivé, la grossesse, le mariage, puis maintenant Tayron, c'est loin d'être simple tous les jours. Pour autant, tu veilles à sauver les apparences, à ne pas inquiéter non plus. Sauf que, dals bes bras de Tamara, tu n'as pas pu nier l'évidence bien longtemps : tu es épuisée, à bout. Et pourtant, tu ne le montreras pas devant ton mari. Vu son état, il n'a certainement pas besoin d'avoir ça en plus à gérer de son côté. Comme à ton habitude, tu vas gérer, il le faut.

Lorsque le médecin passe enfin pour t'annoncer que tu peux y aller, tu rejoins la chambre avec un sacré poids sur le coeur, faisant mine d'aller plus ou moins bien alors que ton regard se pose enfin sur cet homme que tu aimes tant. Il a l'ait d'aller plus ou moins bien, du moins c'est l'impression que tu as. Mais tu sais aussi qu'il ne faut pas trop se fier aux apparences pour autant. Tu es sûr? C'est plus fort que toi, car mine de rien, ce n'est pas juste une vilaine entaille qu'il a eu.

Alors qu'il commence ses explications, tu deviens soudainement très silencieuse, trop silencieuse. Ce qui n'est jamais bon signe, pas avec toi. Le silence est la pire de tes armes, bien pire que les mots, que les gestes, que tout. Besoin d'air, tu as surtout besoin d'air. Tu t'approches de la vitre de sa chambre en écoutant ce qu'il a à te dire, ta main posée sur ton ventre bien arrondi, ta grossesse ne passant désormais plus incognito. Il finit par admettre que s'il en est là, c'est à cause de cette femme qui a failli vous coûter votre relation, cette femme aux intentions mauvaises,  selon toi. En même temps, tu ne la portes pas dans ton coeur. Mais là, ça fait énormément d'informations à encaisser pour toi, probablement même un peu trop. Ton regard divague sur la vue extérieure alors que tu tentes de rester calme, mais c'est difficile. Mais au moment de lui répondre, tu veilles à lui faire face, ton regard se posant sur lui, mais jamais dans le sien. Pourquoi ? Parce qu'il te connait, et tu ne veux pas qu'il puisse déduire quoi que ce soit rien qu'à ton regard.

Je t'ai dis qu'elle était un peu louche sur certains points, je ne la sentais déjà pas ce fameux soir où je vous ai surpris ensemble, mais j'avouerais que je n'en peux plus de voir qu'elle te mets toujours dans de sales draps, peu importe avec qui. J'ai beau essayé de rester calme parce que le bébé n'a certainement pas besoin de sentir mon énervement, mais je te prie de croire que je le prends mal. Mais pour autant, tu sais ce que je pense de la violence, de cette manière de faire.

Tu ne peux pas l'empêcher de faire quoi que ce soit, tu t'en rends bien compte et tu ne chercheras donc pas à te mettre en travers de son chemin, même si ça te déplait fortement. Mais malgré tout, il garde en tête cette promesse qu'il a pu te faire la première fois, ce qui te touche quand même légèrement. A sa question, un mince sourire, bien que totalement faux, se fait voir sur tes lèvres. Je n'ai pas le choix... Réponds-tu avec simplicité, en haussant légèrement les épaules.Non, tu n'as pas le choix que d'aller bien, et cette réponse en dit long. Que ce soit avec ta famille de manière générale, au boulot, cette grossesse, ce qu'il s'est passé... Tu es heureuse, c'est un fait, mais ça fait beaucoup à gérer pour un petit bout de femme comme toi.
Niagara



__________________________

Remind me to forget
Si j'avance avec toi, c'est que je me vois faire cette danse dans tes bras. Des attentes ? J'en ai pas. Tu me donnes tant d'amour, tant de force que je ne peux plus me passer d'toi. (moodboard)
https://www.aa-retro.com/t21975-charliebren-charlene-s-instagram
Tayron Brennan
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 192
ICI DEPUIS : 24/05/2021
CRÉDITS : Angie & JavaJunkie

STATUT : Marié depuis quelques semaines à Charlène. Il est enfin heureux !

MessageSujet: Re: /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.   /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser. EmptyMer 23 Juin 2021 - 16:58



L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.

Charlène & Tayron

◊ ◊ ◊


Je n’aspire qu’à une chose pouvoir quitter ce lieu et pouvoir être avec ma femme cependant, je sais très bien que cela ne va pas être de tout repos car je connais Charlène et je sais très bien qu’elle n’appréciera pas de connaître la raison de tout ça. J’essaie d’aller bien, pour le moment, je suis surtout en colère que cette conne soit venu ici ou plutôt revenue ici pour foutre la merde. J’avais fait une promesse et par sa faute, ce n’était pas simple. Je soupire alors qu’elle demande si je suis sûr “ça va, j’ai un peu mal mais ça va” Je lui souris avant de commencer à lui expliquer le pourquoi j’en suis là, je peux voir que cela ne lui plait pas du tout.

Le fait qu’elle évite mon regard me fait rapidement comprendre que ce n’est pas une bonne chose mais je garde ça pour moi, je n’ai vraiment pas envie de me prendre la tête pour une femme qui n’en vaut pas la pein. Je l’écoute et je finis par serrer les dents. “Mon ange, je ne vais rien lui faire, les hommes l’ont emmené ailleurs cependant, je connais mes supérieurs quand il comprendront pourquoi il s’est passé ça, ça risque de causer des problèmes pour elle. Pour le moment, elle doit quitter la ville et le pays mais y’a de forte chance que ça aille plus loin mais ça ne viendra pas de moi.”

Je lui fais part de ma promesse et je compte bien ne pas en arriver là, il est hors de question de prendre part à quoique ce soit pour cette nana qui n’en vaut pas la peine. Et puis j’ai fini par me dire que si aujourd’hui, j’ai été blessé, qu'est-ce que ça sera la prochaine fois… Alors il est strictement pas question que je puisse retomber sur elle. Je détourne le regard alors qu’elle vient à dire qu’elle n’a pas le choix que d’aller bien, je soupire, je sais très bien que ce n’est pas la stricte vérité. Je me lève avec un peu de mal, la douleur est là , je ne peux pas le nier mais rester là, je ne peux pas.

Je m’en veux déjà assez pour ce qu’il s’est passé alors là c’est encore pire, j’ai l’impression d’avoir failli à mon rôle d’époux, de père aussi, je ne sais pas comment l’expliquer vraiment mais je ne peux nier que je ne suis pas en phase avec l’image que je tente de donner. Je finis par me retourner pour la regarder, “Tu n’as pas besoin de me mentir ou de me cacher ce que tu ressens vraiment mon ange, il suffit de te regarder pour le comprendre” Doucement, je m’appuie contre le mur venant de ressentir une légère décharge. Je serre les dents en essayant de ne rien montrer tout en respirant doucement.

Soudain la porte s’ouvre et mon regard se pose sur le médecin qui vient de faire son entrée “Monsieur Brennan, on ne vous a pas dit qu’il fallait rester coucher encore pendant un petit moment, bon allongez-vous que je regarde un peu ce si tout va bien” Je ne dis rien et le fais, je le laisse examiner les blessures “Bon c’est bon mais il va falloir que vous restiez calme pendant un petit moment” Je soupire.. “Vous pensez que je peux rentrer chez moi, si je le fais ?” Bon ok c’est peut-être pas une bonne chose mais tant pis et puis je pense que j’ai besoin de retrouver ma femme.

“Normalement je vous aurai dit non mais si vous y tenez, il faudra signer une décharge” Je soupire avant de regarder ma femme “Très bien” Je regarde autour de nous attendant que le médecin quitte la pièce.

(c) oxymort



@Charlène Brennan

__________________________

L'amour n'est pas doux, il te tord les boyaux. Il te rend faible, tu abandonnes tous tes principes pour t'accorder avec une personne. Tu te sens vide sans elle. Pourtant, paradoxalement tu en redemandes. Tu veux être proche de cette personne, être le seul sur qui ses yeux se posent et pas un autre. L'amour te change, il décuple tes sentiments, comme la jalousie. Et il en étouffe d'autres, comme la raison.
Charlène Brennan

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: Charlène est une femme âgée de quarante-huit ans, elle est actuellement à la tête d'une maison d'édition. Maman de deux enfants, bientôt trois, elle aurait vu le jour à Los Angeles. Elle a rencontré son premier mari assez jeune, ils étaient assez heureux ensemble. A peine sa carrière réellement lancée, elle est tombée enceinte de son premier enfant, laissant derrière elle cette carrière dont elle rêvait. Mais lorsqu’elle a tenu Makayla dans ses bras, elle a su que chaque sacrifice en valait la peine. Peu de temps après a suivi le second enfant, un fils. Ils étaient heureux tous ensemble, malgré un père très absent... Jusqu'au jour où il a été licencié. C'est là que l'horreur a commencé pour la blondinette qui a subit de la violence conjugale. Puis, un jour, les enfants l'ont découvert. Cette nuit là, il y a onze ans, elle a récupéré ses affaires, celles de ses enfants et ils sont tous les trois partis vers Bowen. Pourquoi? Car la blondinette a de la famille en ville. Elle a dû se reprendre en main, il lui a fallu du temps. D'abord, elle a cumulé plusieurs petits boulots avant de recevoir une aide précieuse, une femme l'ayant aidée à se lancer dans des études pour entrer dans une maison d'édition. Cette femme l'a ensuite embauchée avant de lui laisser la maison d'édition pour partir à la retraite. Depuis février, Charlène est totalement amoureuse d'un homme, Tayron, qu'elle connait depuis un moment déjà. Après un drame, les deux tourtereaux se sont mariés et attendent un enfant.
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 827
ICI DEPUIS : 24/05/2021
COMPTES : Soraya (Abigail Cowen), Gabriella (Charlotte Bendaoud) & Valentina (Lana Parrilla)
CRÉDITS : Javajunkie (avatar + gifs) & Lizzou (sign)

STATUT : Mariée à Tayron. Elle est comblée à ses côtés, bien plus qu'elle ne l'a jamais été. C'est en toute intimité qu'ils se sont dit "oui" pour le meilleur et pour le pire.

MessageSujet: Re: /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.   /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser. EmptyMer 23 Juin 2021 - 17:55


L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre.

And I would have stayed up with you all night, had I known how to save a life. As he begins to raise his voice, you lower yours and grant him one last choice. ı @Tayron Brennan et @Charlène Brennan
Il va de soi que de le voir à l'hôpital ne te réjouis pas, ça te rend dingue. Aujourd'hui, tu aurais pu le perdre pour de bon et tu t'en rends bien compte. Alors oui, forcément, ça partait déjà plutôt mal. Comment aurais-tu pu bien le prendre ? Quelle que soit la raison, il y aura toujours cette crainte constante qu'il ne puisse pas rentrer à la maison, qu'il ne puisse plus être à tes côtés, qu'il ne puisse pas connaître votre enfant à naître. Ce n'est pas parce que tu n'en parles pas que cette idée ne te terrorise pas. Sauf que ça, tu le savais lorsque tu l'as épousé, et tu l'aimes. Comme tu n'as jamais aimé, comme une folle même. Tu devrais te reposer, mon ange... Ta voix se fait douce, bienveillante. Ce qui compte, c'est lui.

Forcément, savoir qu'il en est là à cause de cette femme te rend dingue. Elle a failli vous séparer une fois, ayant éveillé chez toi énormément d'insécurités par la même occasion. Mais là, elle aurait pu le tuer. Littéralement. Il a eu de la chance de s'en sortir, d'aller plus ou moins bien malgré la douleur. Bien. Au moins, on ne pourra pas dire que tu y es mêlé si ça ne vient pas de toi. Tant qu'elle ne s'approche plus de toi... C'est tout ce qui compte, finalement. Et évidemment, tu n'as vraiment pas envie qu'il s'en charge par lui même. La seule chose qui compte pour toi, c'est qu'il aille mieux, qu'il puisse reprendre du poil de la bête.

Si tu vas bien ? Non, pas vraiment. Tu as beau tenter de faire bonne figure, de sauver les apparences mais faire semblant ne résout pas vraiment le problème. Pour autant, tu n'as pas réellement le choix. Il faut que tu sois là, il faut que tu ailles bien. Pour autant, ça ne date pas vraiment d'aujourd'hui, mais depuis quelque jour. Ce qu'il s'est passé avec Tayron n'a été que la goutte d'eau qui fait déborder le vase. L'accumulation est là, et ça fait beaucoup à encaisser en très peu de temps. Alors que son regard se pose sur toi, tu as les larmes aux yeux. Difficile de cacher quoi que ce soit dans cet état. Ce n'est pas un mensonge, Tay'... Je n'ai pas le choix.

Ton regard croise le sien avant d'élaborer tes propos. Je suis épuisée, je suis à bout. Le boulot me prend un temps monstre. Ensuite... Je suis réellement heureuse d'être enceinte, mais la peur est  là, la période n'a pas été simple pour moi non plus de ce côté là. Et là, j'ai failli te perdre... Marquant une courte pause, tu finis par lui expliquer le vrai fond de ton ressenti. J'ai failli perdre l'amour de ma vie, et notre enfant ne t'aurais peut-être pas connu. Je ne peux pas aller bien, mais je n'ai pas le choix. C'est ce qu'on fait, chez moi. Être fort. C'est ainsi que ton père t'as élevée avant qu'il ne décède. Certaines choses n'ont pas changé.

Le médecin ne tarde pas à arriver pour s'occuper de lui. Étant donné qu'ils ne t'ont pas mise dehors, tu t'assied sur une chaise afin de te poser un peu, d'écouter ton corps qui en ressent le besoin. Cela te laisse un peu de temps pour te ressaisir. Pour autant, ton mari ne perd visiblement pas le nord puisqu'il demande à rentrer. Il est têtu, tu le connais, mais tu ne pensais pas qu'il demanderait à rentrer pour autant. Es-tu sûr que c'est une bonne idée ? Parce que bon, il sort quand même d'une opération importante mine de rien... Sauf que, le connaissant, il ne changera sûrement pas d'avis.
Niagara



__________________________

Remind me to forget
Si j'avance avec toi, c'est que je me vois faire cette danse dans tes bras. Des attentes ? J'en ai pas. Tu me donnes tant d'amour, tant de force que je ne peux plus me passer d'toi. (moodboard)
https://www.aa-retro.com/t21975-charliebren-charlene-s-instagram
Tayron Brennan
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 192
ICI DEPUIS : 24/05/2021
CRÉDITS : Angie & JavaJunkie

STATUT : Marié depuis quelques semaines à Charlène. Il est enfin heureux !

MessageSujet: Re: /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.   /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser. EmptyLun 28 Juin 2021 - 23:28



L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.

Charlène & Tayron

◊ ◊ ◊


Je sais que je dois me reposer, que je dois faire attention et tout ça me fait aussi réfléchir, est-ce que je ne devrais pas prendre l’autre poste qu’on me propose, j’aurai toujours à m’occuper des filles en partie mais je n’aurai plus à partir comme je le fais, cependant, j’aurai un poste plus important au sein de la mafia. C’est une chose qu’il me faut parler avec ma femme aussi et être plus rassurant, cependant cela me permettrait peut-être aussi de moins travailler la nuit dans le club tout en gardant tout les avantages. “Mon ange, tu sais de quoi j’ai besoin là, c’est d’être avec toi, j’ai juste besoin de ça et puis il faut que l’on parle de quelque chose d’important qui n’a rien à voir avec ce qu’il s’est passé”

Je ne veux plus être mélé de près ou de loin avec la nana et si j’accepte ce nouveau poste, ça sera encore plus le cas même si elle venait à revenir en ville. Cependant, maintenant tout le monde sait qu’elle n’a plus intérêt à m’approcher. Je l’écoute et cela renforce un peu plus ce à quoi je pensais un peu plus tôt. Je soupire tout en voyant les perles salées venir se glisser au coin de ses yeux. Machinalement ma main glisse sur sa joue venant la tirer doucement contre moi. “Mon amour arrête de vouloir être forte, je suis là et je ne vais pas partir, je t’ai fait une promesse, celle que je ne partirai qu’après avoir vécu jusqu’à être vieux à tes côtés et rien de plus. Je compte tenir ma promesse.”

Je dépose mes lèvres sur son front avant de poser mes deux mains sur ses joues, je lui souris “Ecoute, j’ai eu…” La porte s’ouvre et mon regard se pose sur le médecin, j’avoue que je ne suis pas des plus courtoie mais j’ai besoin d’être avec ma femme et seulement avec elle surtout pour ce qui va être dit. J’insiste pour lui dire que je veux rentrer et il finit par accepter. Quand il quitte la pièce, mon regard se pose sur ma femme “J’ai la meilleure des infirmières à la maison alors pourquoi je voudrai rester ici” Je me redresse un peu avant de voir l’infirmière venir avec des papiers.

Je trouve que cela a été bien rapide, je signe le papier avant de regarder l’infirmière “Je vous prépare le papier pour les antidouleurs et les pansements, vous pouvez faire appel à une infirmière si vous voulez, passez le prendre dés que vous êtes prêt” “Merci” Je regarde ma femme et je m’approche d’elle, j’ai besoin d’elle, elle est toute ma vie et aujourd’hui cette décision est des plus importantes pour nous, pour notre enfant aussi. “On rentre mon ange ? Tu crois qu’on pourra faire ton sandwich ? Tu sais celui que j’aime tant, j’ai faim !” Je regarde autour de moi alors que je cherche mes affaires, doucement je me rhabille. Ne mettant comme je peux que ma veste pour ne pas remettre le t-shirt plein de sang que je jette dans la poubelle.

Je soupire et serre les dents alors que je peine à remettre ma veste. “Bordel..” J’ai l’impression d’être handicapé et de n’arriver à rien. Je passe une main dans ma barbe, je déteste me montrer comme ça et encore plus devant la femme que j’aime.


(c) oxymort



@Charlène Brennan

__________________________

L'amour n'est pas doux, il te tord les boyaux. Il te rend faible, tu abandonnes tous tes principes pour t'accorder avec une personne. Tu te sens vide sans elle. Pourtant, paradoxalement tu en redemandes. Tu veux être proche de cette personne, être le seul sur qui ses yeux se posent et pas un autre. L'amour te change, il décuple tes sentiments, comme la jalousie. Et il en étouffe d'autres, comme la raison.
Charlène Brennan

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: Charlène est une femme âgée de quarante-huit ans, elle est actuellement à la tête d'une maison d'édition. Maman de deux enfants, bientôt trois, elle aurait vu le jour à Los Angeles. Elle a rencontré son premier mari assez jeune, ils étaient assez heureux ensemble. A peine sa carrière réellement lancée, elle est tombée enceinte de son premier enfant, laissant derrière elle cette carrière dont elle rêvait. Mais lorsqu’elle a tenu Makayla dans ses bras, elle a su que chaque sacrifice en valait la peine. Peu de temps après a suivi le second enfant, un fils. Ils étaient heureux tous ensemble, malgré un père très absent... Jusqu'au jour où il a été licencié. C'est là que l'horreur a commencé pour la blondinette qui a subit de la violence conjugale. Puis, un jour, les enfants l'ont découvert. Cette nuit là, il y a onze ans, elle a récupéré ses affaires, celles de ses enfants et ils sont tous les trois partis vers Bowen. Pourquoi? Car la blondinette a de la famille en ville. Elle a dû se reprendre en main, il lui a fallu du temps. D'abord, elle a cumulé plusieurs petits boulots avant de recevoir une aide précieuse, une femme l'ayant aidée à se lancer dans des études pour entrer dans une maison d'édition. Cette femme l'a ensuite embauchée avant de lui laisser la maison d'édition pour partir à la retraite. Depuis février, Charlène est totalement amoureuse d'un homme, Tayron, qu'elle connait depuis un moment déjà. Après un drame, les deux tourtereaux se sont mariés et attendent un enfant.
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 827
ICI DEPUIS : 24/05/2021
COMPTES : Soraya (Abigail Cowen), Gabriella (Charlotte Bendaoud) & Valentina (Lana Parrilla)
CRÉDITS : Javajunkie (avatar + gifs) & Lizzou (sign)

STATUT : Mariée à Tayron. Elle est comblée à ses côtés, bien plus qu'elle ne l'a jamais été. C'est en toute intimité qu'ils se sont dit "oui" pour le meilleur et pour le pire.

MessageSujet: Re: /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.   /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser. EmptyMar 29 Juin 2021 - 12:47


L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre.

And I would have stayed up with you all night, had I known how to save a life. As he begins to raise his voice, you lower yours and grant him one last choice. ı @Tayron Brennan et @Charlène Brennan
Les événements récents sont quelques peu difficiles à encaisser, et à raison. Ça fait beaucoup pour une seule et même personne, c'est un fait. L'inquiétude est présente, autant pour ce qu'il s'est passé que pour l'avenir, et tu gères assez mal le stress aujourd'hui. L'accumulation ne joue pas en ta faveur, c'est un fait et tu dois te rendre à l'évidence, tu ne peux pas tout gérer seule. Mais pourtant, il faut que tu t'accroches, que tu gardes la tête hors de l'eau et que tu sois forte. Tu ne peux pas baisser les bras, pas ainsi, pas maintenant. Tayron évoque quelque chose dont il a envie de parler, quelque chose d'important. Dit ainsi, ça ne te rassures pas vraiment, mais peut-être que tu fais faux bond et qu'il s'agit d'une bonne chose, qui sait ? De quoi tu veux parler...? Je ne suis pas certaine de tout suivre là... Surtout qu'il a précisé que ce n'était pas en lien avec le fait qu'on lui a tiré dessus. Rassurant ou non ? Tu n'en sais rien...

Habituellement, tu es plus du genre à intérioriser tes sentiments, à te dire que ça va passer, qu'il suffit d'être patiente et que ça ira. Mais là, ce n'est pas aussi simple que ça. Lorsqu'il t'attire contre lui, tu te laisses faire, venant te blottir contre lui. C'est pas aussi simple que ça, Tay... Déjà parce que c'est dans tes habitudes et que tu ne peux pas faire autrement, mais aussi parce que ça ne se limite pas qu'à ça. Tu sais aussi bien que moi qu'on ne peut pas toujours tenir ses promesses, et ça, ça ne dépend pas que de toi... On le sait aussi bien l'un que l'autre... Ta main s'immisce entre vos deux corps afin de se poser contre ton ventre arrondi, où tu peux percevoir quelques mouvements assez discrets. Je suis épuisée par tout ça, de manière générale... Ce n'est pas sans raison que tu as d'ailleurs posé quelques jours de congé au travail, avant de savoir ce qu'il s'était passé. Les moments de solitude n'ont pas vraiment aidé...

Alors qu'il allait t'annoncer quelque chose, le médecin ne tarde pas à entrer dans la pièce. Évidemment, têtu comme l'est ton mari, il parle déjà de rentrer à la maison. Autant dire qu'étant donné les circonstances, tu n'es pas certaine que cette idée soit la meilleure qui soit. Mais ça, c'est peut-être car tu es trop prévoyante, que tu préfères être sûre que tout aille bien. Sauf qu'il n'en démord pas, il ne veut pas rester ici. Parce que tu sors d'une opération importante, ça aurait été plus raisonnable, tu le sais... Mais je m'occuperais de toi du mieux que je le peux. De toute façon, ce qui est raisonnable n'a pas d'importance lorsqu'il s'agit de lui, il ne changera pas d'avis et tu le sais. Heureusement que tu seras là pour veiller sur lui au courant des prochains jours.

Dès que le papier est signé, l'infirmière quitte la chambre. Il ne faudra juste pas oublier de récupérer un autre papier avant de partir. Tu t'approches de lui afin d'embrasser sa joue avec délicatesse, lui adressant un sourire assez léger, mais présent malgré tout. Rentrons, oui. Et je m'occuperais de te le préparer. Toi, tu t'allonges et tu te reposes, c'est non négociable, je te préviens. Je ferais un arrêt dans une pharmacie pour prendre ce qu'il faut avant de rentrer. Mais au moins, il a faim et c'est déjà un point qui te rassures, ne serait-ce qu'un peu. Tu vas bien t'occuper de lui, t'assurant qu'il ne manque de rien et que sa guérison se passe au mieux. Il a déjà eu énormément de chance, il va devoir faire attention.

Voyant qu'il éprouve des difficultés pour s'habiller, tu l'arrêtes dans son élan. Attends... Lui dis-tu en lui retirant sa veste. Non, tu n'as pas l'intention de lui sauter dessus, mais disons simplement que tu n'as pas l'intention de le laisser sortir ainsi. Sans perdre une seconde de plus, tu récupères le sac que tu avais emmené avec toi. Heureusement que tu avais prévu quelques vêtements de rechange puisque tu sors un t-shirt. Ensuite, tu t'approches de lui pour l'aider à l'enfiler. Seulement après, tu l'aides à mettre sa fameuse veste. Vu ce qui lui est arrivé, tu ne vois pas en lui un homme faible. Loin de là Après tout, quand tu allais mal, il était là pour toi. Maintenant, c'est à ton tour. Maintenant, on peut y aller. En prononçant ces quelques mots, tu récupères ton sac à main ainsi que le sac d'affaires que tu lui avais préparé en pensant qu'il resterait à l'hôpital.
Niagara



__________________________

Remind me to forget
Si j'avance avec toi, c'est que je me vois faire cette danse dans tes bras. Des attentes ? J'en ai pas. Tu me donnes tant d'amour, tant de force que je ne peux plus me passer d'toi. (moodboard)
https://www.aa-retro.com/t21975-charliebren-charlene-s-instagram
Tayron Brennan
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 192
ICI DEPUIS : 24/05/2021
CRÉDITS : Angie & JavaJunkie

STATUT : Marié depuis quelques semaines à Charlène. Il est enfin heureux !

MessageSujet: Re: /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.   /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser. EmptyMar 29 Juin 2021 - 18:34



L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.

Charlène & Tayron

◊ ◊ ◊


Plus le temps passe et plus je réfléchis à cette proposition que l’on m’a fait cependant, je ne prendrai pas de décision sans avoir eu l’approbation de ma femme, elle pourrait même me demander d’arrêter que je prendrai mes dispositions pour le faire, je ne veux pas que cela soit une décision prise sans que l’on soit d’accord à deux. Alors je lui commence à lui parler mais je ne veux pas le faire ici, simplement parce qu’il y a des oreilles qui traînent. “De quelque chose d’important pour nous, pour notre futur et cette décision, je veux qu’on la prenne à deux” Oui, aujourd’hui, je veux tout partager avec la femme que j’aime, aujourd’hui on est un nous et ce nous c’est pour tout.

Je lui fais part qu’elle devrait arrêter d’être forte parfois, elle n’a pas besoin de ça pour me montrer qu’elle l’est. Elle est bien plus forte que n’importe qui sur cette terre et certainement plus que moi. Surtout avec tout ce qu’elle a vécu. Je l’écoute et je soupire, je ne sais pas, je sens qu’il y a certainement plus que ce qu’elle veut bien me dire et cela me fait poser des questions. Elle n’a pas tort mais tout ça, ça devrait changer si l’on prend cette nouvelle décision. Quand elle me dit qu’elle est épuisée de ça, cela me met une claque invisible, l’espace d’un moment, je m’attends à une mauvaise nouvelle mais je ne dis rien sur ça et je serre les dents. “Je comprends…”

Ce qu’elle vient de me dire, je ne peux le nier me perturbe mais je reprends avant d’être arrêté par le médecin, je reste un moment dans mes pensées bien que je réponds au médecin, je veux rentrer, je ne veux pas rester dans cette chambre et encore plus seul. Je sais qu’elle n’a pas tort mais je n’ai pas envie de rester. “Mon ange, quoi que tu puisses faire, ça sera bien mais je ne veux pas que tu en fasses trop compris” Je lui souris avant de voir l’infirmière revenir avec les papiers que je signe puis je me laisse Charlène se rapprocher et quand elle embrasse ma joue avec ce sourire, je ne sais pas, c’est étrange mais bon avec tout ce qu’il s’est passé, ça doit être ça.

“D’accord” Je me lève et je m’habille quand j’arrive à ma veste, je râle parce que je n’y arrive pas, putin je déteste être comme ça. Je me retourne quand elle me demande d’attendre, je laisse mon regard sur elle alors qu’elle m’aide, je me sens mal, j’ai l’impression d’être diminué. “Merci Mon ange” Je l’observe silencieusement alors qu’elle prend les sacs “Donne moi le sac, tu dois te ménager” Je lui attrape le sac et après sa main dans la mienne, nous quittons l’hôpital “Je te suis pour la voiture ?” Je laisse mon regard sur elle avant de la suivre jusqu’à la voiture.

Pendant le chemin, je laisse ma main sur sa cuisse, je la laisse s’arrêter pour prendre les médicaments avant que l’on arrive à la maison. Je quitte la voiture et je fais le tour pour venir l’aider, je l’empêche de bouger alors que mon regard reste dans le sien “Mon ange… pardonne moi… pardonne moi d’être un con et de ne pas être à la hauteur de tes attentes” Je soupire avant de me pousser pour la laisser passer la suivant. J’ai vraiment cette impression de ne pas être un bon mari et cette impression je l’ai depuis que j’ai vu ses expressions à l’hôpital.


(c) oxymort



@Charlène Brennan

__________________________

L'amour n'est pas doux, il te tord les boyaux. Il te rend faible, tu abandonnes tous tes principes pour t'accorder avec une personne. Tu te sens vide sans elle. Pourtant, paradoxalement tu en redemandes. Tu veux être proche de cette personne, être le seul sur qui ses yeux se posent et pas un autre. L'amour te change, il décuple tes sentiments, comme la jalousie. Et il en étouffe d'autres, comme la raison.
Charlène Brennan

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: Charlène est une femme âgée de quarante-huit ans, elle est actuellement à la tête d'une maison d'édition. Maman de deux enfants, bientôt trois, elle aurait vu le jour à Los Angeles. Elle a rencontré son premier mari assez jeune, ils étaient assez heureux ensemble. A peine sa carrière réellement lancée, elle est tombée enceinte de son premier enfant, laissant derrière elle cette carrière dont elle rêvait. Mais lorsqu’elle a tenu Makayla dans ses bras, elle a su que chaque sacrifice en valait la peine. Peu de temps après a suivi le second enfant, un fils. Ils étaient heureux tous ensemble, malgré un père très absent... Jusqu'au jour où il a été licencié. C'est là que l'horreur a commencé pour la blondinette qui a subit de la violence conjugale. Puis, un jour, les enfants l'ont découvert. Cette nuit là, il y a onze ans, elle a récupéré ses affaires, celles de ses enfants et ils sont tous les trois partis vers Bowen. Pourquoi? Car la blondinette a de la famille en ville. Elle a dû se reprendre en main, il lui a fallu du temps. D'abord, elle a cumulé plusieurs petits boulots avant de recevoir une aide précieuse, une femme l'ayant aidée à se lancer dans des études pour entrer dans une maison d'édition. Cette femme l'a ensuite embauchée avant de lui laisser la maison d'édition pour partir à la retraite. Depuis février, Charlène est totalement amoureuse d'un homme, Tayron, qu'elle connait depuis un moment déjà. Après un drame, les deux tourtereaux se sont mariés et attendent un enfant.
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 827
ICI DEPUIS : 24/05/2021
COMPTES : Soraya (Abigail Cowen), Gabriella (Charlotte Bendaoud) & Valentina (Lana Parrilla)
CRÉDITS : Javajunkie (avatar + gifs) & Lizzou (sign)

STATUT : Mariée à Tayron. Elle est comblée à ses côtés, bien plus qu'elle ne l'a jamais été. C'est en toute intimité qu'ils se sont dit "oui" pour le meilleur et pour le pire.

MessageSujet: Re: /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.   /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser. EmptyMar 29 Juin 2021 - 19:30


L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre.

And I would have stayed up with you all night, had I known how to save a life. As he begins to raise his voice, you lower yours and grant him one last choice. ı @Tayron Brennan et @Charlène Brennan
Ce qu'il souhaite te dire semble être réellement important, surtout s'il parle du fait que cette décision va changer pas mal de choses pour vous deux. Autant dire que tu as un peu peur, ne sachant certainement pas à quoi t'attendre comme annonce. Est-ce que tu préfères qu'on en discute plus tard ? Max ne sera pas à la maison dans les jours à venir... Signe que vous serez donc tous les deux, sans aucune oreilles environnantes pour cette discussion qui te perturbe légèrement. Mais elle te perturbe seulement car tu ne sais pas à quoi t'attendre. Il te faudra prendre ton mal en patience, le temps d'en savoir plus...

Jamais tu n'oserais lui demander d'arrêter, et tu le lui as toujours dis. Lorsque tu as souhaité te lancer dans cette relation, tu savais pertinemment dans quoi tu te lançais, même si tu n'imaginais pas que son absence serait aussi difficile à vivre. Avec cette grossesse, tu as besoin de soutient, de présence, mais ce n'est pas aussi simple. Il faut avouer que tu n'en parles pas réellement, passant ainsi pour une femme assez forte et indépendante, comme si tu n'avais besoin de rien ni de personne, sauf que c'est totalement faux. Tu as besoin de lui, de partager ces moments avec lui. Sauf que tu l'aimes, et ayant cette impression qu'il est heureux de la sorte, tu n'as pas envie de gâcher son bonheur à cause de ton ressenti, mais il a probablement besoin de comprendre. C'est difficile quand tu n'es pas là, tu sais... Il te manque terriblement, son absence te pèse. Avoir du temps d'indépendance, c'est bien, mais passer du temps ensemble est tout aussi important.

D'un côté, tu es certaine qu'il serait mieux soigné en restant ici, mais tu sais aussi que vous avez besoin de vous retrouver, de discuter un peu. Surtout qu'il a des choses à te dire, et que tu as envie d'en savoir plus. Puis, étant donné que tu as posé des jours de congé, tu pourras prendre soin de lui comme il se doit. Ne t'en fais pas, ça va aller. J'avais posé quelques jours de congé avant de savoir ce qu'il s'était passé. Je m'occuperais de toi, et donc de ton sandwich. Rien de bien fou non plus. Mais ça te touche de voir qu'il s'inquiète pour toi, qu'il souhaite que tu n'en fasses pas de trop non plus. Si tu lui embrasses la joue, c'est simplement par envie, un geste tendre n'étant jamais de refus après tout. Tu commences seulement à relâcher la pression après cette peur que tu as pu vivre.

L'aider ne te gêne pas, après tout, c'est ton mari et il est normal que tu veuilles l'aider. C'est donc pour ça que tu l'aides, sortant un haut propre afin qu'il puisse être habillé correctement tout en étant à l'aise. Mais c'est normal voyons. Alors qu'il récupère le sac, tu serres délicatement sa main. Rien que ce contact te fais le plus grand bien, comme si tu avais cette sensation que ça n'était pas arrivé depuis longtemps... Trop longtemps. Bien-sûr ! Avant de partir, tu récupères son ordonnance auprès de l'infirmière, rejoignant ensuite la voiture pour pouvoir rentrer à la maison.

Puisque la route est assez calme, tu te permets de poser ta main contre la sienne, ton autre main tenait le volant de la voiture. Tu fais escale sur la route afin de récupérer ses médicaments et des pansements afin de lui changer le sien. Vient enfin le retour à la maison, tu n'as pas le temps d'ouvrir la portière que ton mari s'en est chargé, lui adressant un léger sourire qui ne tarde pas à disparaitre. A cet instant, tu culpabilises de son ressenti, c'est certainement de ta faute après tout. Dis pas de bêtises... Ça n'a pas été simple, tes absences ont été difficiles, mais je t'aime toujours autant. Tu n'es pas un con, et ne dis plus que tu n'es pas à la hauteur, tu veux ? Ce n'est pas vrai... Tu entres ensuite au sein de ce domicile que vous partagez, posant ton sac à main sur un meuble dans l'entrée, allant ensuite directement préparer le sandwich dont ton mari parlait à l'hôpitalL Et, enfin, tu le lui amènes à table avec un sourire. Et voilà... Tu veux qu'il se sente mieux, qu'il puisse reprendre des forces. Cette opération a été un réel moment de panique pour toi.
Niagara



__________________________

Remind me to forget
Si j'avance avec toi, c'est que je me vois faire cette danse dans tes bras. Des attentes ? J'en ai pas. Tu me donnes tant d'amour, tant de force que je ne peux plus me passer d'toi. (moodboard)
https://www.aa-retro.com/t21975-charliebren-charlene-s-instagram
Tayron Brennan
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 192
ICI DEPUIS : 24/05/2021
CRÉDITS : Angie & JavaJunkie

STATUT : Marié depuis quelques semaines à Charlène. Il est enfin heureux !

MessageSujet: Re: /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.   /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser. EmptyMar 29 Juin 2021 - 21:55



L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.

Charlène & Tayron

◊ ◊ ◊


Cette conversation il faut qu’on l’ait et rapidement cependant, ce n’est pas ici qu’on l’aura, c’est une conversation qui risque d’être assez longue et ce n’est pas ici qu’on l’aura “On parlera à la maison, on sera au calme mais on aura cette discussion ce soir, c’est important” je la regarde et je me rends compte de certaines choses, c’est étrange de se dire qu’au fond, on n’est pas à la hauteur, je ne sais pas, c’est compliqué quand elle dit que c’est difficile quand je ne suis pas là, j’avale difficilement ma salive avec cette boule au ventre que j’ai tellement connu dans le passé mais je me tais et ne dis rien sur mon ressenti “ça va changer” je ne rajoute rien de plus, il faut que l’on est cette discussion.

Voilà que l’infirmière vient de passer et je n’ai qu’une envie de partir d’ici, je ne sais pas, j’ai une drôle d’impression et j’avoue que je me sens mal à ce moment précis mais je serre les dents, je ne dis rien, je lui souris, je suis content de savoir que l’on sera ensemble pendant quelques jours, avant de l’être beaucoup plus par la suite. “tant que tu puisses aussi te poser et te reposer, le reste n’est pas important” Bon ok, je dois faire attention mais ce que je veux c’est qu’elle soit heureuse et qu’elle puisse se poser également. je la remercie alors qu’elle m’aide à m’habiller et je finis par lui prendre son sac puis la main pour quitter l’hôpital.

Sur le chemin, même si j’ai ma main sur sa cuisse, mon esprit est ailleurs, je repense à tout mais aussi à sa façon d’être, de ressentir les choses et c’est peut-être ce qui m’a fait plus de mal sans le vouloir mais ça elle n’est pas responsable, je suis le seul fautif de l’histoire et rien de plus. Quand on arrive à la maison, je prends les devant et viens lui ouvrir la porte avant de prendre la parole sur une partie de ce que je ressens à ce moment précis, je lui demande pardon, pardon de ne pas être l’homme parfait quand je l’écoute, je ne dis rien, je m’en veux assez de cette situation que j’ai provoqué dans un sens et cette sensation que je pourrai la perdre m’est insupportable.

Je la regarde partir dans la cuisine et je pose le sac sur la chaise dans l’entrée puis je fais le tour allant ouvrir la baie vitrée, je regarde dehors avant de l’entendre revenir quelques minutes après, je me retourne et je souris alors que je vois le sandwich. Je m’approche doucement d’elle, venant la prendre dans mes bras et pourtant je fais en sorte de ne pas serrer mon étreinte si elle a envie de partir, doucement je glisse mon visage dans son cou, je reste ainsi mes lèvres collés contre sa peau alors que je sens les nerfs lâchés doucement par ce que j'ai ressenti mais aussi pour tout le reste, je respire pour que ça n’arrive pas avant de me relever “Merci pour le sandwich, tu ne manges pas ?” Je la regarde avant de m’installer à table.

Je me redresse un peu pour être un peu mieux puis je pose mon regard sur ma femme. “Viens à côté de moi” Je lui souris légèrement, je n’ai pas envie d’attendre pour avoir cette conversation et puis je veux vraiment avancer. Mon regard se pose sur le sandwich avant de lever le regard vers elle et de venir lui prendre sa main pour venir l’embrasser délicatement. “On m’a proposé autre chose, je n’aurai plus à gérer directement les filles et je n’aurai plus à aller faire le sal boulot. Mais je veux que cette décision soit prise à deux, Et pour les soirs au club, je n’aurai quasiment plus à y aller, je vais gérer différemment et niveau salaire ça sera plus.. Donc tu en penses quoi ? tu penses que tu pourras me supporter plus à la maison ? ou pas…”


(c) oxymort



@Charlène Brennan

__________________________

L'amour n'est pas doux, il te tord les boyaux. Il te rend faible, tu abandonnes tous tes principes pour t'accorder avec une personne. Tu te sens vide sans elle. Pourtant, paradoxalement tu en redemandes. Tu veux être proche de cette personne, être le seul sur qui ses yeux se posent et pas un autre. L'amour te change, il décuple tes sentiments, comme la jalousie. Et il en étouffe d'autres, comme la raison.
Charlène Brennan

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: Charlène est une femme âgée de quarante-huit ans, elle est actuellement à la tête d'une maison d'édition. Maman de deux enfants, bientôt trois, elle aurait vu le jour à Los Angeles. Elle a rencontré son premier mari assez jeune, ils étaient assez heureux ensemble. A peine sa carrière réellement lancée, elle est tombée enceinte de son premier enfant, laissant derrière elle cette carrière dont elle rêvait. Mais lorsqu’elle a tenu Makayla dans ses bras, elle a su que chaque sacrifice en valait la peine. Peu de temps après a suivi le second enfant, un fils. Ils étaient heureux tous ensemble, malgré un père très absent... Jusqu'au jour où il a été licencié. C'est là que l'horreur a commencé pour la blondinette qui a subit de la violence conjugale. Puis, un jour, les enfants l'ont découvert. Cette nuit là, il y a onze ans, elle a récupéré ses affaires, celles de ses enfants et ils sont tous les trois partis vers Bowen. Pourquoi? Car la blondinette a de la famille en ville. Elle a dû se reprendre en main, il lui a fallu du temps. D'abord, elle a cumulé plusieurs petits boulots avant de recevoir une aide précieuse, une femme l'ayant aidée à se lancer dans des études pour entrer dans une maison d'édition. Cette femme l'a ensuite embauchée avant de lui laisser la maison d'édition pour partir à la retraite. Depuis février, Charlène est totalement amoureuse d'un homme, Tayron, qu'elle connait depuis un moment déjà. Après un drame, les deux tourtereaux se sont mariés et attendent un enfant.
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 827
ICI DEPUIS : 24/05/2021
COMPTES : Soraya (Abigail Cowen), Gabriella (Charlotte Bendaoud) & Valentina (Lana Parrilla)
CRÉDITS : Javajunkie (avatar + gifs) & Lizzou (sign)

STATUT : Mariée à Tayron. Elle est comblée à ses côtés, bien plus qu'elle ne l'a jamais été. C'est en toute intimité qu'ils se sont dit "oui" pour le meilleur et pour le pire.

MessageSujet: Re: /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.   /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser. EmptyMar 29 Juin 2021 - 23:05


L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre.

And I would have stayed up with you all night, had I known how to save a life. As he begins to raise his voice, you lower yours and grant him one last choice. ı @Tayron Brennan et @Charlène Brennan
Discuter au sein des quatre murs de votre foyer est la meilleure idée qui soit lorsqu'il s'agit d'une discussion privée qui est donc aussi importante que ça. Bonne idée, ce soir, c'est parfait. De toute façon, discuter de choses importantes dans un hôpital n'est pas la meilleure idée qui soit. Tu as beau savoir que tu vas accoucher d'ici quelques mois, tu détestes malgré tout cet endroit qui ravive de très mauvais souvenirs chez toi. Lorsqu'il dit que ça va changer, tu le regardes avec une lueur d'espoir au fond du regard. Je m'en doute, et je te fais confiance... Si tu as voulu lui en parler, ce n'est certainement pas pour le blesser, mais pour retrouver cet homme que tu aimes et dont tu as besoin, tout simplement. Loin de toi l'idée de lui faire mal d'une façon ou d'une autre.

Les prochains jours vont être sous le signe du repos, autant pour lui que pour toi. Mais aussi des retrouvailles, toi qui désirais tant passer du temps avec lui. Alors certes, tu aurais aimé que cela se passe dans d'autres circonstances, mais tu espères que cela se passera dans de meilleures conditions à l'avenir. On doit se reposer tous les deux de toute façon. Certes, tu n'as pas été mise au repos par un médecin, mais cela n'y change rien. Ce n'est pas ta première grossesse, tu n'es plus toute jeune et tu connais tes limites, tu n'as donc pas l'intention de les franchir. Ensuite, il est temps de quitter cet hôpital. Enfin, jurerais-tu intérieurement.

Le long du trajet menant jusqu'à la maison se passe dans le silence, tu te concentres donc sur la route. Ce silence te permet de réfléchir un peu à cette situation dans sa globalité. Heureusement que le trajet n'est pas bien long car tu avais besoin de rentrer chez toi, chez vous plus exactement. A peine arrivés, ton époux te fait part de son ressenti, ou du moins d'une partie. Bien que tu comprends qu'il puisse se sentir mal vis à vis de tes propos, tu ne le trouves pas con pour autant. Et ce n'est pas qu'il est pas à la hauteur, c'est simplement qu'il a été pris ailleurs. Mais une chose est sûre, c'est que tu n'as pas l'intention de partir. Tu es mariée, tu l'aimes. Votre histoire n'est peut-être pas toujours simple, mais tu es sûre d'une chose, et il s'agit des sentiments que tu peux avoir à son égard.

Alors que tu entres et que tu poses tes affaires, tu rejoins la cuisine afin de préparer le sandwich qu'il a pu te demander à l'hôpital. Car non, tu n'as absolument pas oublié cette demande. Lorsque tu reviens, tu poses son assiette sur la table. Alors que tu pensais qu'il allait simplement s'installer, ce n'est pas du tout le cas. Non, il s'approche de toi pour te prendre sans ses bras. Tu l'entoures de tes bras tout en posant ta tête contre son torse. Ces instants de proximité te font un bien fou, tu en avais besoin. Petit à petit, tu commences à relâcher la pression, le laissant ensuite se reculer de toi. Mais avec plaisir, et je vais aller m'en faire un. Sans perdre plus de temps, tu retournes à la cuisine afin de t'en préparer un également. Manger un peu ne te fera pas de mal, et tu as envie de profiter de sa compagnie.

En revenant, tu t'installes sur la chaise à côté de lui afin de rester assez proche malgré tout. Tu n'y touches pas tout de suite, ton regard se posant sur ton mari. Un regard rempli d'amour, le regard d'une femme soulagée de voir que son mari est rentré à la maison, tout simplement.  Après qu'il ait embrassé ta main, tu ne peux que sourire. Ce genre de petits gestes aussi, ça t'as manqué. Cruellement, même. Alors que tu écoutes ses paroles, tu restes quelque peu surprise. Une chose est sûre, c'est que tu ne t'attendais absolument pas à ça. Dis pas de bêtises, je ne demande que ça, de pouvoir passer davantage de temps avec toi. J'ai besoin de toi et tu me manques, je ne demandes pas mieux, je t'assure. Mais tes envies à toi ne suffisent pas, ça c'est une certitude. Et lui, est-ce que c'est réellement ce qu'il veut ? Dis-moi, tu le veux réellement ? Je veux dire... Ce n'est pas une question que tu envisages simplement à cause de ce que j'ai pu dire ? Je suis partante, mais je n'ai pas envie que tu le fasses simplement à cause de moi... Ce n'est pas le but non plus, tu culpabiliserais bien trop s'il venait à faire passer ton bonheur après le sien, et non sur le même pied d'égalité.
Niagara



__________________________

Remind me to forget
Si j'avance avec toi, c'est que je me vois faire cette danse dans tes bras. Des attentes ? J'en ai pas. Tu me donnes tant d'amour, tant de force que je ne peux plus me passer d'toi. (moodboard)
https://www.aa-retro.com/t21975-charliebren-charlene-s-instagram
Tayron Brennan
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 192
ICI DEPUIS : 24/05/2021
CRÉDITS : Angie & JavaJunkie

STATUT : Marié depuis quelques semaines à Charlène. Il est enfin heureux !

MessageSujet: Re: /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.   /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser. EmptyMer 30 Juin 2021 - 18:09



L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.

Charlène & Tayron

◊ ◊ ◊


Je n’ai qu’une envie rentrer à la maison et pouvoir parler à ma femme tranquillement, personne n’a besoin de savoir ce qu’il se passe, personne ne doit entendre qui je suis même si j’essaierai de mesurer mes mots pour que rien ne soit réellement compris “Alors ça va, on en parle une fois à la maison” Je viens à regarder autour de nous réfléchissant à tout ce qu’elle a dit et puis il y a ses gestes, ses regards, ses mots. Je suis mal par rapport à ça, je suis blessé aussi d’une certaine façon mais c’est pas après elle que j’en veux. Je lui dis que tout va changer, j'esquisse un léger sourire alors qu’elle dit me faire confiance, j’espère que c’est toujours le cas, je l’espère de tout mon coeur.

On finit par quitter l’hôpital, le trajet est silencieux et je réfléchis encore et encore à tout ce qui a été dit, je réfléchis à ce que je veux et ce que je ne veux pas et très vite, je me rends compte que ses quelques semaines non pas été ce à quoi je m’attendais. Je soupire et je la laisse aller dans la cuisine, je souris et je vais dans le salon pour regarder par la fenêtre, mon esprit est ailleurs, je pense à ma femme, je pense à sa façon d’être, je repense à tout et quand je l’entends revenir, je me tourne vers elle pour la regarder avant de m’avancer et de la prendre dans mes bras, mes lèvres se posent dans son cou, je me retiens pour ne pas craquer, pour ne pas montrer mes faiblesses, pour ne pas lui faire voir qu’intérieurement de souffre.

Je finis par me reculer, une fois sûr que j’ai repris le dessus mais je pense qu’elle a pu le ressentir, elle me connaît. Je suis surpris qu’il n’y ait qu’une assiette alors je lui demande si elle ne mange pas. Je souris alors qu’elle dit aller s’en faire un, je m’installe à la table et j’attends qu’elle revienne. Mon regard se pose sur le sandwich, ma tête repose sur mes mains et je réfléchis encore à cela, j’ai vraiment cette impression de ne pas avoir été à la hauteur de ce qu’elle voulait pour époux.

Quand elle revient, je finis par lever les yeux vers elle, je tourne la tête pour venir planter mon regard dans le sien et je lui parle de cette proposition que l’on m’a faite, que le soir, je ne serai plus au club aussi souvent qu’aujourd’hui mais que ce n’est pas pour ça que l’on va perdre de l’argent au contraire. Mais surtout je veux que l’on prenne cette décision à deux, je ne suis pas seul. Je l’écoute tout en venant prendre sa main, entrelaçant nos doigts avant de lever le regard vers elle “Mon ange, si je t’en parle c’est que j’y ai réfléchi aussi, tu me manques aussi, j’ai envie d’être plus avec toi mais je ne peux pas nier que ce que tu as dit m’a fait un peu plus réfléchir et qu’il est temps d’accélérer les choses. Je ne veux pas te perdre parce que tu en aurais assez de cette vie. Que tu en aurais assez de moi, j’ai chaque jour peur de te perdre et avec cet accident, c’est encore pire”

Je détourne le regard venant passer une main dessus pour effacer tout ce qui peut lui montrer mon mal être puis je reviens vers elle. “Je veux être plus souvent là et ce poste est parfait pour ça, j’aurai plus de responsabilités, c’est sûr mais ça pourra être géré bien souvent par téléphone donc si tu me dis oui alors je les appelle aujourd’hui pour qu’ils fassent remonter l’information au patron.” Je suis soulagé dans un sens d’entendre qu’elle le veut, qu’elle a besoin de moi tout comme j’ai besoin d’elle “Je t’aime et j’ai besoin de toi, bien plus que tu pourrais le croire”

(c) oxymort



@Charlène Brennan

__________________________

L'amour n'est pas doux, il te tord les boyaux. Il te rend faible, tu abandonnes tous tes principes pour t'accorder avec une personne. Tu te sens vide sans elle. Pourtant, paradoxalement tu en redemandes. Tu veux être proche de cette personne, être le seul sur qui ses yeux se posent et pas un autre. L'amour te change, il décuple tes sentiments, comme la jalousie. Et il en étouffe d'autres, comme la raison.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.   /+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser. Empty

 
/+18/ Charlène & Tayron ◘ L'amour, c'est de pouvoir montrer ses faiblesses à l'autre et qu'il n'en profite pas pour vous écraser.
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: northern District :: hôpital-
Sauter vers: