∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fête de la mangue
La traditionnelle fête de la Mangue bat encore son plein ! Il s'agit d'une compétition fruitée entre quatre équipes créées aléatoirement parmi les habitants participants de Bowen.
La météo
En ce moment à Bowen, les températures sont plus douces et avoisinent entre les 20 et 30°C.


daniella ortiz & charlie keynes
sont nos membres du mois ♡

-38%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur robot Xiaomi Roborock S7 (version 2021) en stock et en ...
499 € 799 €
Voir le deal

Partagez
 

 when life gives you lemons, make madeleines (roméo)

Aller en bas 
AuteurMessage
bowenien
Iris Manderlee

Feuille de personnage
mes liens:
à propos de moi
: Elle est bélier, ascendant verseau. Fonceuse et indépendante, pour résumer. ‹ Au fond, tout au fond, Iris est une âme tendre, avec un coeur débordant d’amour à donner, mais peu de gens le savent. Elle préfère montrer une carapace, et un masque froid au grand jour ‹ elle est terrifiée à l’idée de finir seule, mais paradoxalement, elle a encore plus peur de donner son coeur à quelqu’un et lui laisser le loisir de le briser ou d’avoir un quelconque ascendant sur elle ‹ elle est maman d’une fille de 9 ans, née d’un père inconnu ‹ Si elle a toujours voulu être mère, elle n’a jamais eu envie d’être en couple. C’est égoïste, et elle le sais, mais c’est une des raisons qui l’a poussé à faire un enfant, seule, à 23 ans. ‹ Sa fille est tout pour elle. ‹ Iris a l’habitude de dire qu’elle a deux amours : sa fille et son travail ‹ il y a une personne sur terre qui la connait vraiment, son cousin Woody avec qui elle a grandit ‹ elle n’a pas parlé à ses parents depuis dix ans, elle n’a jamais eu un relationnel sain avec eux. ‹ son père est mort six ans plus tôt, sa mère il y a un mois, raison de son retour à Bowen. ‹ elle vit à New-York depuis ses dix-huit ans, y a fait ses études et sa vie. Elle a demandé la nationalité américaine à vingt ans. ‹ elle est fière du chemin qu’elle a parcouru jusqu’ici, de son magazine, de sa fille, de sa vie en générale ‹ elle a la dent sucré, et une fâcheuse tendance à s’empiffrer de bonbons ‹ Elle a peur de l’eau, n’aime pas nager à la mer ‹ new york est sa ville de coeur
messages : 34
points : 6
ici depuis : 10/05/2021
crédits : moon rhapsodies (avatar)
comptes : Lys, Aura, Zak & Pippa
statut : maman célibataire
MessageSujet: when life gives you lemons, make madeleines (roméo)   when life gives you lemons, make madeleines (roméo) EmptyVen 4 Juin 2021 - 10:33


__________________________________________

when life gives you lemons, make madeleines
__________________________________________

@roméo luciano & @iris manderlee

Comme l’ombre était agréable ! Ces dernières semaines, il avait fait plus chaud que dans un four, ici, à Bowen, au point que mon retour dans ma ville natale avait été difficilement supportable, en plus des évènements peu amusant que j’avais eu à vivre. Les papiers pour la succession de ma mère étaient en bonnes voies, mais, malgré ça, personne ne savait me donner une date butoir, qui me permettrait de planifier mon retour à New York. Ma fille me manquait terriblement, et ma vie new-yorkaise aussi, bien que…je devais avouer trouver plus de plaisir à rester à Bowen que je ne l’aurais imaginer au moment où j’avais posé le pied sur le sol australien. Revoir mes cousins déjà, Woody, avec qui je n’avais échangé qu’à distance ces dernières années, et Nevaeh que j’avais pu côtoyer plus souvent, du temps où elle vivait, comme moi, à New-York mais qui me manquait depuis son départ. Cela me rendait heureuse de les avoir près de moi, et ouvrait la brèche que j’avais ignoré tant d’années : en quittant Bowen, j’avais aussi quitté des personnes que j’aimais profondément, et si la scission avec mes parents avait été nécessaire à la construction de la femme que j’étais aujourd’hui, je pouvais reconnaitre que j’avais abandonné des choses en chemin, des personnes qui m’étaient chères, de même que des endroits. Car j’aimais Bowen, j’aimais l’Australie…mes mauvais souvenirs d’enfance et mon besoin d’indépendance m’avait fait oublié cela. Je m’en rendais compte aujourd’hui.
Je répondais au dernier sms que ma fille m’avait envoyé avec l’aide de la jeune fille au pair avec qui je l’avais laissé chez nous, lui promettant que nos retrouvailles seraient pour bientôt, au moment où la longue silhouette de Romeo me fit tourner la tête. Je lui souris en silence, l’incitant à me rejoindre sous la glycine épaisse qui dépassait du haut du portail de la maison de ma mère. Je rangeai mon téléphone dans mon sac puis relevai les yeux vers lui.
Tu es venu, constatai-je sans me départir de mon sourire, j’étais pas certaine que tu le ferais.
La dernière fois que nous nous étions vu, chez lui - je le voyais toujours chez lui, étant donné que je vivais, moi-même, actuellement chez mon cousin et je n’avais pas envie de le mêler à ma vie privée pour l’instant - nous nous étions un peu cherché au sujet des paysages de notre enfance. Je lui avais tenu mordicus ce discours-ci : j’avais grandi avec la plus belle vue du monde, ce à quoi il m’avait répondu que c’était impossible, puisque cette dernière se trouvait sur le sol sicilien, où lui-même avait eu son enfance. Je comptais bien, aujourd’hui, lui prouver qu’il avait tort.
Alors ? fis-je en passant ma main derrière le portail pour actionner le loquet depuis l’intérieur, prêt à t’avouer vaincu ?
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
Roméo Luciano
messages : 143
points : 26
ici depuis : 30/05/2021
crédits : mel ♡/strangehell (av) magma (sign)
comptes : freja, juliann, noa & maé.
statut : célibâtard.
MessageSujet: Re: when life gives you lemons, make madeleines (roméo)   when life gives you lemons, make madeleines (roméo) EmptySam 5 Juin 2021 - 21:54

La chaleur, tu connais ça et la chaleur accablante, davantage encore. En Sicile, vous atteignez chaque année des températures records et c'est pour ça qu'une piscine est plus qu'essentielle. A Bowen, visiblement, c'est la même chose. C'est pour cette raison que tu as choisi de louer une villa avec piscine, t'en fichant un peu de la belle verdure, des plantations et tout ce qui s'en suit. De toute façon, tu n'as clairement pas la main verte alors à part tondre la pelouse, tu ne pourrais pas faire grand chose excepté laisser mourir les plantations. Certes, un beau jardin est agréable à regarder mais dans ce cas-là, tu préfères te contenter de regarder celui des autres. De toute façon, à tes yeux, Palerme restera à jamais le plus bel endroit sur Terre. Cela a été le sujet d'un grand débat avec Iris, débat qui court encore aujourd'hui alors que l'australienne s'est mis en tête de te prouver le contraire. Elle t'a donné rendez-vous à une adresse qui t'est encore inconnue mais lorsque tu vois la bâtisse d'extérieur, tu comprends mieux pourquoi elle a choisi cet endroit. « Je ne manquerais jamais une occasion de te prouver que tu as tort. » Rétorques-tu, taquin. Avec Iris, pas besoin de grandes déclarations pour vous saluer, pas besoin d'embrassades, un regard ou un sourire suffisent pour y lire votre complicité. Cela ne fait qu'un mois que vous vous êtes rencontrés et pourtant, vous avez déjà passé quelques soirées - ou nuits - ensemble. Ce que tu aimes, avec la brune, c'est que vous savez exactement où vous allez et que vous n'avez besoin de rien de plus. Du sexe, du plaisir, du rire et pas d'attaches. Tout est clair et au moins, avec elle, tu n'as pas peur qu'elle tombe amoureuse et finisse par tout gâcher. C'est peut-être méchant à dire mais ça t'est déjà arrivé plus d'une fois et c'est pour ça qu'en règle générale, tu évites de coucher deux fois avec la même femme, sauf quand tu es au clair avec ses intentions. « M'avouer vaincu ? Tu oublies que tu parles à un italien, là ? » Demandes-tu en riant mais en hochant doucement la tête malgré tout. Tu ne sais clairement pas à quoi t'attendre mais tu es curieux de le découvrir. Curieux de voir ce qui, aux yeux d'Iris, est considéré comme le plus beau paysage au monde. « Où est-ce qu'on est, en fait ? » Oses-tu demander alors que la jeune femme ouvre enfin le portail, levant le mystère.
Voir le profil de l'utilisateur
 
when life gives you lemons, make madeleines (roméo)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: see something else :: à bowen-
Sauter vers: