∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en octobre —

En ce moment à Bowen, les températures sont plus douces et avoisinent entre les 20 et 30°C. Le maitre mot est de profiter !


meike bergmann & ivy-céleste applewhite
sont nos membres du mois ♡

Le deal à ne pas rater :
Adhérents FNAC : 20€ offerts en chèques cadeaux par tranches de ...
Voir le deal

Partagez
 

 i believe in something i believe in us (mara)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sara Carvalho

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 1417
ICI DEPUIS : 10/03/2021
COMPTES : violet, bella, beth, nevaeh, liam
CRÉDITS : © vellichor

STATUT : en couple depuis des plusieurs années, le coeur qui chavire (hugo et maé)

MessageSujet: i believe in something i believe in us (mara)   i believe in something i believe in us (mara) EmptyDim 6 Juin 2021 - 20:53

Ses lèvres tournaient en boucle dans la tête de Sara. Ses yeux aussi. Elle s'imaginait ses doigts fins taper sur le clavier de son téléphone entre deux sourires à des clients. Elle s'imaginait Maé qui mordillait sa lèvre inférieure en lui racontant le récit de ce qu'elles pourraient faire, si elles étaient là, toutes les deux, l'une à côté de l'autre. Si les limites de l'infranchissable n'existaient plus. Elles n'existaient plus. Tout ce que faisait Sara, c'était mal. Et en contrepartie, si Hugo lui faisait ne serait-ce que la moitié de ce qu'elle avait déjà entrepris, cela ferait des lustres qu'elle aurait mis fin à leur couple. Quelque part, elle ne pensait pas à tout ça. Quelque part, elle s'en sentait mal. Mais, quelque part, le mal était fait. Et elle ne pouvait se résigner à imaginer la douceur de la pulpe des doigts de Maé contre elle. Elle en avait besoin, là, maintenant, tout de suite, comme pour se permettre de voir qu'elles ne rêvaient pas, toutes les deux. Comme pour se permettre de croire que ce sentiment indescriptible existait réellement.

Adam & Yves. Jamais elle n'y était allée. Jamais elle ne s'y serait permise, non plus, avant ce soir. Avant que les pulsions soient trop fortes pour savoir y résister. Elle ne savait pas trop l'ambiance des lieux, ni même comment s'y vêtir, mais Sara s'était inspirée de la photo de la Balinaise qu'elle avait regardée accidentellement un peu trop souvent depuis sa réception. Ensemble deux pièces noires, shorts courts lui couvrant juste assez le derrière mais dont la taille haut complimentait sa silhouette, crop top assorti, presque transparent, d'une dentelle fine, elle était là, au beau milieu de la foule. Ses longes cheveux lisses avaient été repoussés derrière ses oreilles, elle attrapait son portable. Guide-moi jusqu'à toi, lui avait-elle écrit. Elle n'était pas nue. Elle n'avait pas un sac de plastique sur la tête. Et, surtout, elle ne savait pas du tout ce qu'elle faisait ici, ni même comment retrouver Maé. Mais le jeu, dangereux, de se laisser guider à l'aveugle lui plaisait drôlement.

@Maé Alvarez :coeur:

__________________________



mais laisse le temps

Moi je crois aux histoires auxquelles les autres ne croient pas encore angèle
Maé Alvarez
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 1795
ICI DEPUIS : 05/08/2016
COMPTES : freja, juliann, noa & roméo.
CRÉDITS : little wildling (av) siren charms (s) doom days (i)

STATUT : célibataire.

MessageSujet: Re: i believe in something i believe in us (mara)   i believe in something i believe in us (mara) EmptyDim 6 Juin 2021 - 21:24

Malgré les quelques rendez-vous que tu as pus avoir, les quelques nuits passées en charmante compagnie depuis ta rencontre avec Sara, tu ne parviens pas à oublier cette tension presque palpable provoquée par la jeune femme. Celle qui émane de tout ton être et qui te consume petit à petit. Tu donnerais tout pour revivre, encore et encore, cette sensation. Ce feu qui brûle dans tout ton corps à chaque fois que la brune pose son regard sur toi. Depuis cette journée au yoga, tu as rêvé de la jeune femme plus d'une fois. Bien souvent, il était question de son corps nu, de ses lèvres pulpeuses et de son regard envoûtant. Tout ça à la fois. Tu as encore du mal à te faire à l'idée que, ce soir, tu vas retrouver tout ce dont tu rêves depuis des semaines. Enfin, pour ce qui est de son corps nu, tu as un doute. Sara t'a avoué être en couple depuis des années et tu ne sais clairement pas quelles limites elle est prête à franchir. Tu n'as pas envie de briser son histoire d'amour mais ce désir, cette envie d'être avec elle, sont plus forts que tout. Même si tu sais que son coeur n'est pas libre, si tu as l'occasion de goûter à ses lèvres, à sa peau, tu n'y manqueras pas. Après l'avoir guidée jusqu'à toi, la porte de ton bureau s'ouvre sur John, le serveur, suivi de près par Sara. Tu souris largement en la découvrant, la trouvant encore plus belle et sexy que la dernière fois. Et clairement, jusqu'ici, tu ne pensais pas que ce serait possible. « Salut... » Souffles-tu en contournant ton bureau pour venir à sa rencontre. Tu ne sais pas comment la saluer ni comment te comporter parce que ce n'est que la deuxième fois que vous vous rencontrez et la première fois que c'est programmé. Mais le fait qu'elle soit en couple change beaucoup de choses et tu ne peux pas te permettre de prendre autant de libertés que tu le voudrais. « Tu es... » Tu ne trouves même pas tes mots pour décrire à quel point elle est magnifique. Cette femme a un effet sur toi que tu ne pensais pas possible jusque-là. Tout ton corps la réclame comme s'il la connaissait depuis toujours. C'est déroutant mais complètement grisant. « Je suis contente que tu sois venue... j'avais vraiment envie de te voir. » Souffles-tu en t'arrêtant à un mètre, à peine d'elle. Tu as envie de l'embrasser, envie de poser une main sur ses hanches, envie de coller ton corps au sien. Mais tant qu'elle ne t'en donnera pas la permission, tu ne tenteras rien, par respect pour elle et pour son couple.

__________________________

- - never made is as a wise man

https://www.aa-retro.com/t21381-alvamae-instagram-de-mae
Sara Carvalho

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 1417
ICI DEPUIS : 10/03/2021
COMPTES : violet, bella, beth, nevaeh, liam
CRÉDITS : © vellichor

STATUT : en couple depuis des plusieurs années, le coeur qui chavire (hugo et maé)

MessageSujet: Re: i believe in something i believe in us (mara)   i believe in something i believe in us (mara) EmptyLun 7 Juin 2021 - 4:29

Tout s'était passé rapidement. Une seconde, Sara était allongée dans son canapé, son chien contre ses jambes nues habillées d'un short de pyjama et la seconde suivante, elle était maquillée, coiffée et habillée prête à rejoindre sa plus grande tentation. Elle avait prévu résister. Elle n'avait pas voulu céder. Parce que la soirée était compliquée, parce que Maé ne serait pas totalement à elle, parce qu'il y avait une pointe de jalousie injustifiée. Peut-être, aussi, parce qu'elle se sentait légèrement coupable d'aller rejoindre une autre femme à qui elle avait clairement fait des avances alors que son petit ami rejoindrait la maison lorsqu'il rentrerait de sa soirée et qu'il se coucherait dans un lit vide. Devrait-elle lui mentir? Devrait-elle dire qu'elle dormait chez Letìcia? Ou se faisait-elle déjà des idées alors que rien ne se passerait? Arriverait-elle à résister au regard et aux avances de Maé? Avait-elle réellement envie de résister? Jusqu'où serait-elle prête à aller? Quelles seraient les limites? Serait-elle capable de se laisser emporter par les pulsions des désirs que cette femme lui causait? Elle n'avait pourtant jamais été attirée par une femme. Enfin, pas de cette façon, par au point de laisser Rosie sur le canapé et d'enfiler des escarpins pour la rejoindre dans les bureaux de son club une fois la nuit tombée.

Guide-moi jusqu'à toi. C'était ce qu'elle lui avait demandé. Elle cherchait les explications de Maé des yeux. La porte du fond, derrière le grand bar, la voilà. Et le serveur, elle le trouva assez rapidement. Sara prenait son temps, d'une part parce qu'elle était un peu timide et ne savait pas comment se comporter face à celle qui la faisait chavirer, d'une autre par plaisir de faire monter la tension, de prendre le temps d'envoyer des sms à la brune qui, elle, devait attendre dans son bureau le moment où Sara franchirait la porte. Et cette porte, elle finit par s'ouvrir alors que son dernier sms suggérait que la Balinaise aimerait avoir la chance de la voir se déshabiller. Or, ce soir, l'air n'était physiquement pas aussi chaud que lors de leur rencontre. C'était plutôt l'électricité entre elles qui faisaient monter la température. Et cette décharge, Sara la sentit au moment où le sourire de Maé apparut.

« Salut. » C'était tout ce que Sara savait dire. Elle était hypnotisée par la beauté de Maé et de ses courbes, de cette peau qu'on voyait au travers de son body blanc. Elle n'arrivait à rien d'autre, pas même à s'arrêter de sourire. « Je suis... ? », fit-elle quand elle retrouva ses esprits, se moquant de Maé avec une douce malice. « Tu es... toi aussi », ajoutait-elle, mordillant cette lèvre inférieure pulpeuse qu'elle avait envie de sceller à celle de la brune. Mais elle ne le fit pas. Non pas que l'envie n'était pas forte, bien au contraire, mais l'envie de consumait dans la délicieuse attente. Maé s'était dangereusement approché et toute la température avait changé. Sara se sentait déjà en chaleur, presque incapable de respirer. Elle faisait s'enflammer tout son être. Et sa beauté... Sara ne pouvait même pas la décrire. Elle était surréelle. « J'en avais aussi envie », confiait la Portugaise, s'avançant elle aussi et brisant ce mètre, ne laissant, à présent, que 500 centimètres entre-elles. « Qu'est-ce que tu faisais caché ici toute seule? », demandait-elle en s'accrochant aux passants du short de la jeune femme. Sara regarda Maé un instant, souriant davantage. Elle était bien, tellement bien, maintenant qu'elles étaient toutes les deux. « Et si tu me parlais de toi un peu? »

__________________________



mais laisse le temps

Moi je crois aux histoires auxquelles les autres ne croient pas encore angèle
Maé Alvarez
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 1795
ICI DEPUIS : 05/08/2016
COMPTES : freja, juliann, noa & roméo.
CRÉDITS : little wildling (av) siren charms (s) doom days (i)

STATUT : célibataire.

MessageSujet: Re: i believe in something i believe in us (mara)   i believe in something i believe in us (mara) EmptyLun 7 Juin 2021 - 20:16

Tu ne vas pas mentir, lorsque Sara a annulé vos retrouvailles de ce soir, parce que tu travaillais - en partie, tu as été réellement déçue. L'envie de la revoir est plus forte que tout malgré ses révélations à propos de son couple et le peu de choses que tu connais à son sujet. Il y a encore tant de choses que tu dois apprendre sur elle, tant de choses dont vous devez parler. Pourtant, le désir de la revoir, de plonger ton regard dans le sien et peut-être même de la toucher, est plus fort que tout le reste. Alors, quand elle a finalement accepté de te rejoindre, dans ton bureau, pour un moment rien que toutes les deux, ton coeur s'est emballé. Sûrement que, lui aussi, était heureux à l'idée de la retrouver. Lui aussi s'est senti plus vivant que jamais en imaginant que la brune serait entre ces quatre murs, quelques minutes plus tard. Le temps t'a paru long, jusqu'à ce que la porte s'ouvre sur John accompagné de Sara. Tellement long. Mais l'attente en valait la peine. Maintenant qu'elle est devant toi et que la distance entre vous se réduit, tu te sens bien. Vraiment bien. « Est-ce que tu ne serais pas en train de te moquer de moi, là ? » Demandes-tu, taquine, avant que ton regard ne dévie sur cette lèvre que la jeune femme mordille. Toi aussi, tu aimerais capturer sa lèvre entre tes dents puis y faire courir ta langue. Elle doit avoir tellement bon goût Sara... « Tu es vraiment magnifique. » Finis-tu enfin par dire. Le mot ne semble même pas suffisant pour décrire à quel point tu la trouves incroyable mais c'est ce qui s'en rapproche le plus. Cette tenue la rend encore plus attirante que la première tenue dans laquelle tu l'as vue : celle de yoga. Pourtant, celle-là lui faisait des fesses exceptionnelles. Mais ce soir, elle est encore plus belle. Alors que la jeune femme réduit davantage la distance entre vous, laissant à peine cinquante centimètres, tu sens presque son souffle chaud caresser ton cou. La sensation est agréable tout comme celle lorsqu'elle accroche ses doigts aux passants de ton short. « Je t'attendais... » Souffles-tu d'abord, un sourire au coin des lèvres. « En réalité, la raison de ma présence ici est bien moins passionnante. Je travaille sur la comptabilité de la boite. Enfin c'est passionnant pour moi mais rarement pour les autres. » Les chiffres, tu adores ça. Contrairement à la grande majorité des gens, ça te détend de mettre ton nez dans la comptabilité de ton entreprise. Au plus grand bonheur d'April qui, elle, déteste ça. « Qu'est-ce que tu veux savoir ? » Demandes-tu en mêlant tes doigts aux siens pour l'attirer sur le canapé de ton bureau. Vous avez installé cela, avec April, pour pouvoir vous poser et discuter après une longue nuit de travail. Aujourd'hui, tu es plus qu'heureuse que vous ayez eu cette idée car ça te permet de garder une vraie proximité avec Sara. T'installant sur le canapé, tu t'assois de côté, tournée vers elle, une main courant sur son bras et caressant sa peau. C'est plus fort que toi, tu as besoin de la toucher, besoin de la sentir, besoin d'être proche d'elle.

__________________________

- - never made is as a wise man

https://www.aa-retro.com/t21381-alvamae-instagram-de-mae
Sara Carvalho

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 1417
ICI DEPUIS : 10/03/2021
COMPTES : violet, bella, beth, nevaeh, liam
CRÉDITS : © vellichor

STATUT : en couple depuis des plusieurs années, le coeur qui chavire (hugo et maé)

MessageSujet: Re: i believe in something i believe in us (mara)   i believe in something i believe in us (mara) EmptyMer 9 Juin 2021 - 7:03

Qu'est-ce qui poussait Maé à vouloir revoir Sara? Elle avait pourtant tous les signaux d'alarme pour que la belle brune veuille prendre la fuite. Elle était indisponible, perdue émotionnellement et, visiblement, il lui manquait des compétences en communication. Dans son couple, elle n'avait jamais vraiment eu à communiquer ses ressentis. Hugo et Sara étaient les meilleurs amis du monde, ils se comprenaient comme s'ils s'étaient tricotés, comme s'ils s'étaient fabriqués. Et, entre eux, il n'y avait jamais eu de désaccords ou de grandes vagues. Cette faculté à communiquer, à parler des choses sur lesquelles on était pas en accord ou sur ce qui blessait, troublait ou perturbait, ça ne lui venait donc pas naturellement. Sara ne savait pas utiliser les bons mots pour décrire à Maé ce qu'elle avait ressenti en s'imaginant devoir la partager, ce soir, à son boulot. Et pourtant, ça n'était pas justifié. Pouvait-elle réellement ressentir de la jalousie alors qu'elle habitait elle-même sous le toit d'un homme qu'elle aimait ? Sous cet angle, Sara apparaissait bien égoïste tout à coup. Malgré toutes les raisons qui auraient dû pousser Maé à s'éloigner de Sara, elle avait tenu à la revoir. Et Sara avait accepté sans réfléchir. C'était peut-être une erreur, mais elle aurait, à cet instant, tout donné pour être la seule dans les yeux de la brune.

Dans son bureau, elle était la seule. La seule à avoir son regard, ses sourires, à pouvoir observer son corps danser devant les gestes qu'elle adoptait. « Moi? Jamais... », répondait Sara avec ce ton toujours aussi taquin. Elle lâcha un rire timide, voyant les yeux de Maé se poser sur ses lèvres. Qu'est-ce qu'elle attendait pour venir y goûter? Qu'est-ce qu'elle attendait pour rompre la distance entre elles davantage. « Pas plus que toi », soufflait la brune, la détaillant sans s'en cacher. Elle était exceptionnelle, la plus belle femme qu'elle ait jamais vue. Mais Sara, rêvait-elle?

La distance c'était bien rétrécie entre eux deux, chacune de son côté y avait contribué un peu. Maé était demeurée chaste, ne dévorant que du regard son invitée. Mais Sara n'arrivait pas à se contrôler comme la balinaise. Elle avait déjà brisé la limite du touché par les passants de la brune qu'elle avait agrippés. « Les chiffres et moi, ça fait deux. Mais je pourrais t'écouter en parler des heures durant. » Ou de quoi que ce soit d'autre, d'ailleurs. C'est ce qu'elle lui demanda, de parler d'elle. Maé, pour leur permettre d'être bien, l'avait attiré jusqu'au canapé, caressant doucement sa peau, contribuant le manque de concentration de la part de Sara à ne cesser d'augmenter. Ses yeux se posaient sur les doigts de Maé. « Mmmh.. » C'était bon. « Tout », confiait-elle en relevant les yeux vers elle. « Si je vis sur du temps emprunté, si je risque de te perdre demain parce que tu ne voudras plus me revoir, je veux au moins tout connaître de toi. » Ça lui ferait, au moins, de doux souvenirs.

__________________________



mais laisse le temps

Moi je crois aux histoires auxquelles les autres ne croient pas encore angèle
Maé Alvarez
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 1795
ICI DEPUIS : 05/08/2016
COMPTES : freja, juliann, noa & roméo.
CRÉDITS : little wildling (av) siren charms (s) doom days (i)

STATUT : célibataire.

MessageSujet: Re: i believe in something i believe in us (mara)   i believe in something i believe in us (mara) EmptyDim 13 Juin 2021 - 10:29

Tous les signaux d'alarme sont là et pourtant, tu ne peux pas t'empêcher d'avoir envie de revoir Sara comme si vous étiez deux aimants, irrémédiablement attirés l'un vers l'autre. Cette attraction est forte et tu sens qu'elle va au-delà d'une attirance physique ou du sexe. Faire l'amour avec Sara serait probablement divin, exceptionnel, indescriptible, mais tu as besoin de plus. Tu as besoin de pouvoir te perdre dans ses yeux, frôler sa peau et surtout, en apprendre davantage sur elle. Tu veux tout savoir, tout connaitre, jusqu'au moindre détail. Alors le fait qu'elle soit déjà en couple n'est pas un signe d'alarme assez puissant pour t'arrêter. D'autant plus que tu as toujours pensé que notre coeur pouvait appartenir à plusieurs personnes à la fois. « Tu te trompes. » Soulignes-tu quand Sara affirme que tu es plus belle qu'elle. Elle ne s'est pas vue, pour dire ça, la brune. Elle a un regard envoûtant, un sourire inexplicable et une étincelle qui brille dans ses yeux que tu aimes tant. Tout ça, ça lui appartient. Tout ça, c'est propre à son physique, à sa personne. Et pour tout ça, tu es littéralement sous le charme. L'envie de l'embrasser est là et pourtant, tu ne te l'autorises pas. Pas encore. Pas maintenant. Tu n'es pas certaine d'en avoir le droit bien que, quand tu vois la façon dont Sara te regarde, tu sens qu'elle en a autant envie que toi. Serait-elle prête à tromper son copain ? A franchir le pas avec toi ? Tu l'espères parce qu'il devient de plus en plus difficile de résister à ses lèvres. Installées sur le canapé de ton bureau, tu laisses ton corps se rapprocher inconsciemment de celui de la jeune femme, caressant du bout des doigts la peau douce de son bras. « C'est ce que tout le monde dit à propos des chiffres, en général. » Dis-tu en riant. Personne n'aime ça, sauf toi. « Tout ? Tu es gourmande... » Souffles-tu en souriant du coin des lèvres avant de secouer la tête face à ses mots. Le jour où tu ne voudras plus la revoir n'est pas prêt d'arriver. Bien au contraire. « Comme tu le sais, ma mère est née à Bali, c'est là que mon père l'a rencontrée alors qu'il était journaliste reporter. Mon père venait, quant à lui, de Peñíscola en Espagne. Ce qui fait que je parle l'espagnol et le bahasa indonésien en plus de l'anglais grâce à mes parents. J'ai vécu pendant 10 ans à Bali et je dois avouer que, souvent, ça me manque de vivre là-bas. Mon frère pense souvent à retourner y vivre. J'ai une soeur aussi, une vraie emmerdeuse. » Dis-tu en riant. C'est complètement faux, vous êtes très complices ta soeur et toi. « Je suis vegan depuis ma naissance... Et incontestablement fan d'Harry Potter. » Et ça fait déjà beaucoup d'informations d'un coup. Tu parles trop Maé. « Pardon, je me suis laissée emporter. » Ajoutes-tu en riant légèrement alors que ta main descend légèrement vers son poignet et jusqu'à ses doigts que tu caresses du bout des tiens.

__________________________

- - never made is as a wise man

https://www.aa-retro.com/t21381-alvamae-instagram-de-mae
Sara Carvalho

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 1417
ICI DEPUIS : 10/03/2021
COMPTES : violet, bella, beth, nevaeh, liam
CRÉDITS : © vellichor

STATUT : en couple depuis des plusieurs années, le coeur qui chavire (hugo et maé)

MessageSujet: Re: i believe in something i believe in us (mara)   i believe in something i believe in us (mara) EmptySam 26 Juin 2021 - 3:23

Elle était forte, l'attraction. Elle était palpable. Elle était insoutenable. Elle l'avait d'abord été dans cette minuscule salle de yoga où l'air ambiant ressemblait au désert. Absente durant les quelques jours qui avaient séparé leur première rencontre, elle était vite revenue. D'abord comme un feu qui voulait tout consumer, sans même comprendre pourquoi et comment c'était possible de ressentir une si forte attraction pour quelqu'un que l'on connaissait à peine. Puis, comme un besoin vital de se revoir. La recherche de l'attention de Maé, de son sourire qui se poserait sur Sara et que sur elle, rien à l'entour pour la distraire, pour la forcer à détourner le regard. Elle était forte, l'attraction, tant qu'elle défiait les règles de la loyauté, le couple comme on le connaissait de base et les promesses que Sara avait fait à son petit ami. Enfin, promesses, c'était vite dit. Ils ne s'était jamais assis en se promettant fidélité jusqu'à la fin de leurs jours, ça avait plutôt été un pacte inconscient, comme tous les couples traditionnels. Ils ne s'étaient pas posé de questions, ne s'étaient pas imaginé qu'un jour ils tomberaient hors de l'amour.

Elle était belle, Maé. Toujours belle. Sur ses photos instagram, sur sa photo de profil BBT, sur les photos qu'elle lui avait envoyé en privé, en sms. Et là, ce soir, elle était belle. Vraiment très belle. Elle déclenchait en Sara un tourbillon d'émotions qu'elle n'arrivait pas à tout comprendre, pas encore, pas totalement. Était-ce seulement de l'envie? Du désir? Ça, non. Elle en avait la certitude. Mais qu'est-ce qui se cachait, comme message sous-jacent, derrière toute cette affection qui s'était bien trop rapidement immiscée entre elles. « Je ne me trompe jamais », affirmait Sara avec certitude. C'était faux. Elle se trompait toujours et tout le temps. De jour, de date, d'heure de rendez-vous, de mot de passe sur sa carte bancaire, de jour pour sortir les ordures. Elle était la plus maladroite et tête en l'air. Mais sur cette question, la beauté de la brune, ça, elle ne se trompait pas. Maé était magnifique. Et beaucoup trop pour quelqu'un comme la Portugaise.

De plus en plus près l'une de l'autre, Sara osa attraper les ganses du short de la Balinaise, timide, mais désireuse. Elle la voulait près, tout près, mais ne savait pas où était la limite permisse pour s'arrêter. Qu'est-ce qu'elle était à l'aise de faire? Qu'est-ce qui faisait envie à Maé? Qu'est-ce qui était raisonnable envers Hugo? Rien. Rien n'était raisonnable. Ce qu'elle faisait, depuis trop longtemps maintenant, c'était déjà dépassé des limites permises. Alors, serait-il grave, dans ce cas, d'oser succomber à la tentation de ses lèvres? Lèvres qui s'étiraient quand dans un rire elle commentait la réponse de Sara au sujet des chiffres. « Non, mais, moi ça fait réellement deux. » Esras avait souvent essayé de faire comprendre les principes algébriques à la jeune femme, mais ça avait été un échec indéniable chaque fois. Elle n'y comprenait rien.

Guidée sur le canapé, la distance s'était réduite encore, si seulement c'était possible de le faire. Cette fois, Maé caressait doucement la peau de Sara qui frissonnait à chaque passage, un sourire en coin latent incapable de se défaire de ses lèvres à la douce sensation des doigts de la brune. Sara buvait toutes les paroles de la belle Maé, regardant par moment ses lèvres, par moment ses yeux. Se répétant sans cesse qu'elle était trop belle pour elle. Trop bien pour elle. Puis, elle lâcha un rire discret en secouant la tête fermement. « Ne t'excuse pas, ce n'est pas encore suffisant », lui répondit-elle. « J'ai dit tout. », qu'elle lui rappelait. Elle voulait tout savoir. Et ça, ce n'était que le début. « Tu me crois si je te dis n'avoir vu aucun film d'Harry Potter de toute ma vie? », gloussait la brune. « Enfin, si, le premier. Mais je ne me souviens même plus de l'histoire. Tu penses que tu accepteras de me revoir malgré ça? »

__________________________



mais laisse le temps

Moi je crois aux histoires auxquelles les autres ne croient pas encore angèle
Maé Alvarez
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 1795
ICI DEPUIS : 05/08/2016
COMPTES : freja, juliann, noa & roméo.
CRÉDITS : little wildling (av) siren charms (s) doom days (i)

STATUT : célibataire.

MessageSujet: Re: i believe in something i believe in us (mara)   i believe in something i believe in us (mara) EmptySam 26 Juin 2021 - 13:33

Il n'a fallu qu'une seule rencontre, que quelques minutes, pour vous rendre compte qu'une vraie attraction, qu'une vraie alchimie, existait entre Sara et toi. Le temps n'est pas toujours nécessaire pour tomber amoureux de quelqu'un, parfois c'est immédiat, comme un coup de foudre. Dans votre cas, tu as bien l'impression que c'est ce qui est en train de se passer bien que le coeur de la brune ne soit pas entièrement disponible, lui. Le tien l'est et à cet instant précis, ne bat que pour Sara. Tes yeux ne veulent voir qu'elle, ton coeur ne veut tomber amoureux que d'elle, ton corps ne la réclame qu'elle. Elle est arrivée telle une tornade, Sara, remettant en cause tout ce que tu as toujours connu jusqu'ici. Pourtant, on peut dire que tu as aimé, par le passé, vraiment aimé. Mais aujourd'hui, tout semble différent alors que tu te noies dans l'immensité de son regard. « Il faut croire que si. » Dis-tu avec un faible sourire au coin des lèvres. La jeune femme n'imagine pas à quel point elle se trompe, à cet instant précis. Il n'existe rien de plus beau, sur cette Terre, qu'elle. Tout semble parfait chez elle, tout est exactement à la bonne place, avec une précision hors norme. Tout semble rassemblé pour tomber raide dingue amoureux d'elle. N'est-ce pas déjà ce qui est en train de se passer ? « Tu n'auras qu'à me laisser faire ta compta. » Plaisantes-tu sans savoir si elle a réellement besoin d'aide pour sa comptabilité. A vrai dire, tu ignores encore tout de cette incroyable brune. Tu as encore tout à découvrir même si, pour l'heure, c'est Sara qui en demande autant. Alors tu te lances dans un récit bien trop long, te laissant emporter par tes émotions et par ce que tu aimes dans la vie : à savoir ta famille, principalement. « Tu as encore toute la nuit pour en apprendre davantage sur moi... » Souffles-tu alors que ton regard se perd sur tes doigts, caressant les siens. « Enfin... aussi longtemps que tu resteras avec moi. » Rectifies-tu en prenant conscience qu'elle est attendue. Sara ne peut probablement pas passer la nuit à l'extérieur sans en avertir son copain ou sans éveiller les soupçons. Tu ne lui demanderais pas de le faire. « Sérieusement ? Comment c'est possible ? » Demandes-tu, d'abord, à propos d'Harry Potter. C'est la première fois que tu croises quelqu'un qui n'a jamais vu l'entièreté des films. « J'accepte de te revoir seulement si on corrige le tir. Il va falloir que je refasse ta culture cinématographique. » Plaisantes-tu, un sourire au bord des lèvres. « A ton tour de me parler un peu de toi... » Tu as l'impression qu'elle en sait déjà bien plus que toi, sur elle. Tu as l'impression de la connaitre depuis toujours et pourtant, il y a tant de choses que tu ignores au sujet de Sara. Tant de choses que tu as hâte de découvrir et que tu aimeras, sans aucun doute.

__________________________

- - never made is as a wise man

https://www.aa-retro.com/t21381-alvamae-instagram-de-mae
Sara Carvalho

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 1417
ICI DEPUIS : 10/03/2021
COMPTES : violet, bella, beth, nevaeh, liam
CRÉDITS : © vellichor

STATUT : en couple depuis des plusieurs années, le coeur qui chavire (hugo et maé)

MessageSujet: Re: i believe in something i believe in us (mara)   i believe in something i believe in us (mara) EmptyLun 28 Juin 2021 - 5:37

Qu'est-ce que c'était, au fond, l'amour? L'avait-elle déjà connu, Sara, avant ce jour? Pouvait-elle dire être amoureuse? Comment savait-on lorsque l'on tombait en amour et hors amour? Comment pouvions-nous nous assurer que les sentiments ressentis étaient ceux-ci? Ce qu'elle ressentait envers Hugo, est-ce que c'était de l'amour, finalement, ou plutôt de l'affection? Parce que Maé était arrivée dans sa vie, comme une tornade, douce et à la fois dommageable. Elle ravageait tout sur son passage et, curieusement, lui faisait se poser des questions sur tout ce dont elle n'avait jamais douté. Ce qu'elle ressentait pour Maé, Sara, c'était fort. Trop fort, trop vite. Comment était-il possible? Coup de foudre? Peut-être. Sara y croyait fermement. Mais comment savoir si ça en était un ? Elle pensait aimer et finalement, elle s'était peut-être trompée. À présent, elle n'était plus sûre de rien. Pas même que ces sentiments vers son petit-ami de plusieurs années étaient encore valides. Tout ce qu'elle savait, c'était qu'il y avait un bordel dans sa tête et dans son coeur et que ce qu'elle ressentait quand elle posait les yeux sur Maé était bien plus fort qu'une simple envie. Il y avait, bien malgré elle, des sentiments. De vrais sentiments.

« Je ne pense pas », soufflait-elle toujours sur le même ton. Maé était... Indescriptible. Et elle était devenue, rapidement, une obsession. « Et je suis plutôt têtue », ajoutait-elle, un sourire en coin, première confession sur elle qu'elle lui faisait depuis qu'elles s'étaient rencontrées. Ça, c'était sans compter celle sur son manque de talent en yoga. Les talents de Maé étaient, cependant, multiples. Autant elle était douée pour obséder la brune, elle l'était aussi avec son corps, bel et bien prouvée dans leur leçon de yoga. Puis, maintenant, s'ajoutait à son arc le maniement des chiffres, talent que Sara n'avait pas. Elle et les chiffres, ça faisait même dix. « Seulement si je peux te regarder pendant que tu le fais », plaisantait-elle à demi. Évidemment, elle ne voulait pas le faire comme une lourdingue. Pourtant, poser ses yeux sur la Balinaise était quelque chose que Sara aurait voulu pouvoir faire toutes les minutes de sa vie. Ça et l'écouter parler, ce qu'elle lui demanda de faire en lui confiant des éléments de sa vie, de sa personne, de son passé jusqu'à ce que parler soit trop difficile, jusqu'à ce qu'elles soient épuisées.

Se concentrer devenait difficile. Sara tentait de porter son attention sur Maé, mais ses doigts qui caressaient sa peau lui faisaient hérisser la peau. « Toute la nuit », murmurait-elle à son tour. Elle y resterait, aussi longtemps que Maé le voudrait, quitte à mentir à Hugo s'il le fallait. Letìcia avait le dos large, elle pouvait encaisser ce mensonge, non? Peut-être même qu'il ne lui poserait pas de questions sur sa nuit, était-ce trop exagéré à espérer ? L'espoir, c'était tout ce qu'il lui restait, à Sara. L'espoir est la seule chose plus forte que la peur, comme le disait si bien le président Snow dans la fameuse trilogie d'Hunger Games. Maé s'arrêtait pourtant là, ne parlant pas plus d'elle. Laissant à Sara le plaisir de lui répondre. Elle commenta la passion pour Harry Potter de la brune, films qu'elle n'avait pas vus. « Oh tu sais... », gloussait-elle, réalisant le ridicule de ce qu'elle allait dire avant même de le prononcer. « Autant je crois en tout ce qui est tarot, astrologie, pierres et tout ce genre de choses... Autant les films de surnaturels ne m'ont jamais accroché. C'est con, parce que je sais que pour beaucoup, mes croyances sont surnaturelles... » Elle haussa les épaules, gênée, avant de laisser un petit rire s'échapper. « Si c'est ce qu'il faut pour le revoir... » Alors elle le ferait, évidemment, elle les regarderait tous. Plus d'une fois. Elle en deviendrait fan. Elle lirait les bouquins, même, même si elle n'était pas une grande lectrice. Tout pour la revoir.

À son tour, alors qu'elle allait livrer une partie de sa vie à Maé, Sara entamait de douces caresses sur les bras de son interlocutrice. Impossible de briser cette proximité. Impossible de se séparer d'elle. Le feu brulait dans tout son corps, elle avait envie de bien plus et, pourtant, elle restait chaste, l'attente en valait le coup. L'attente en valait la peine. L'attente ajoutait de l'excitation. Sara humectait ses lèvres, la bouche trop sèche de désir, avant de prendre la parole. « Mmm, tu sais, il n'y a pas grand chose d'intéressant sur moi... », commençait-elle. « Je suis née à Bowen, mais mes parents sont nés au Portugal. Avec mon frère jumeau, on avait l'habitude d'aller y visiter mes grands-parents chaque fois que l'on avait un congé scolaire, lorsqu'on était petits. Enfin.. Oui, jusqu'à plus ou moins quinze ans. L'année de notre 16e anniversaire, en fait, le jour de notre 16e anniversaire, mon père nous a annoncé qu'il divorçait.. Et il nous a quittés, sans jamais revenir. » C'était triste comme confessions, Sara souriait à la douce Maé pour apaiser l'atmosphère. « Je suis très proche de ma maman, même si elle me ressemble un peu trop et ça fait qu'on se dispute souvent », gloussait-elle. « Sinon... en rafale... Je suis tête en l'air, rêveuse, têtue - mais ça tu le savais déjà - et amoureuse de l'amour. J'ai une chienne, Rosie, que j'adore d'amour. Et pour gagner ma vie, je suis potière. » Sara souffla, comme si elle était stressée et qu'elle avait parlé trop vite. En fait, c'était tout à fait ça. Puis, elle reprit la parole. « Voilà, moi aussi j'en ai trop dit.. »

__________________________



mais laisse le temps

Moi je crois aux histoires auxquelles les autres ne croient pas encore angèle
Maé Alvarez
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 1795
ICI DEPUIS : 05/08/2016
COMPTES : freja, juliann, noa & roméo.
CRÉDITS : little wildling (av) siren charms (s) doom days (i)

STATUT : célibataire.

MessageSujet: Re: i believe in something i believe in us (mara)   i believe in something i believe in us (mara) EmptyLun 5 Juil 2021 - 21:58

Plutôt têtue... c'est ce que tu découvres, oui. Et tu ne vas pas mentir, tu aimes les femmes avec du répondant et du caractère. Tu aimes les femmes qui savent ce qu'elles veulent. En l'occurrence, Sara ne démord pas du fait que tu sois plus magnifique qu'elle. Pas à tes yeux en tout cas. A tes yeux, rien ne peut égaler sa beauté. Le plus dingue, dans tout ça, c'est qu'elle est aussi belle à l'intérieur qu'à l'extérieur, Sara. Tu le découvres chaque jour un peu plus, te régalant de chaque moment passé à ses côtés. « Je suis têtue, moi aussi. Mais j'te laisse gagner pour cette fois parce que je suis dans un bon jour. » Rétorques-tu, taquine. Tu es dans un bon jour et c'est plus qu'agréable de se faire complimenter par une femme comme elle, aussi. « Tu pourras regarder si tu ne me distrais pas, sinon je risque de faire des erreurs dans tes chiffres... » Et vous savez toutes les deux qu'il ne vous faut pas grand chose pour être distraite, lorsque vous êtes toutes les deux. Un simple sourire de sa part, un simple regard de désir, suffisent à détourner ton attention. Mais dans le fond, qu'est-ce que tu aimes ça, que Sara détourne ton attention du monde qui vous entoure. Comme s'il n'y avait que vous deux sur cette Terre. C'est un peu ce qui est en train de se passer, d'ailleurs, alors que tu imagines que la jeune femme pourrait, éventuellement, rester toute la nuit à tes côtés. Toute la nuit pour apprendre à la connaitre et pour découvrir chaque trait de sa personnalité que tu aimeras sans conteste. Seulement, tu te rends rapidement compte que Sara n'est pas aussi libre de ses mouvements que toi. Contrairement à toi, quelqu'un l'attend à la maison. Contrairement à toi, elle a d'autres attaches. Alors tu tentes de rattraper le tir, jusqu'à ce que la brune répète tes quelques mots : toute la nuit. Ton sourire s'élargit davantage rien que d'imaginer cette perspective et de penser à tous ces échanges que vous pourrez avoir, rien que toutes les deux. Isolées et seules au monde, dans ce bureau du Adam & Yves. La seule chose qui vient entacher le moment - ou pas - c'est le manque de culture cinématographique de la jeune femme. Enfin tu dis ça seulement parce qu'elle n'a pas vu tous les Harry Potter. Peut-être que Sara est hyper calée en films mais pas en ce qui concerne ceux-là. Parce que comme elle le dit si bien, tout ce qui est surnaturel ne l'intéresse pas réellement. « Tu tires les cartes ? » Demandes-tu, intriguée, relayant Harry Potter au second plan. Du moins pour quelques secondes à peine. « Tu ne le regretteras pas. » Soulignes-tu avec un large sourire et les yeux pétillants, quand Sara accepte de regarder la saga à tes côtés. C'est une promesse de se revoir avant tout et de passer des heures, au lit ou dans le canapé, blotties l'une contre l'autre. Du moins, c'est comme ça que se dresse ce tableau dans ton esprit. Pour l'heure, vous êtes déjà collées sur le canapé mais ce n'est pas Harry Potter qui occupe toutes tes pensées, c'est l'envie d'apprendre à la connaitre. De tout savoir d'elle. Tout, absolument tout. Alors tu la laisses commencer son récit même si tu tiques sur ses premiers mots. Pas grand chose d'intéressant à son sujet ? Tu en doutes. Si elle savait à quel point la moindre chose, le moindre détail, t'obsède. « Un frère jumeau ? » Demandes-tu, intriguée. C'est peu commun et tu imagines à quel point ils doivent avoir un lien indestructible. « Je suis désolée pour ton père. » Ajoutes-tu quelques secondes plus tard, le regard compatissant. Heureusement, la mère de Sara semble combler pour les deux et rendre heureuse la portugaise. C'est tout ce qui compte, dans le fond. « Potière ? Dis m'en plus. » L'implores-tu du regard, intriguée. Il y a tant de choses sur lesquelles tu voudrais rebondir mais le métier de la brune est peu commun et assez intriguant. Habile de ses mains... tu n'es pas vraiment surprise quand tu vois à quel point ses doigts peuvent faire de l'effet à ta peau, à tout ton corps. « Non, ce n'est qu'une infime partie de ce que je veux savoir de toi. » Finis-tu par dire, un sourire aux lèvres.

__________________________

- - never made is as a wise man

https://www.aa-retro.com/t21381-alvamae-instagram-de-mae
Sara Carvalho

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 1417
ICI DEPUIS : 10/03/2021
COMPTES : violet, bella, beth, nevaeh, liam
CRÉDITS : © vellichor

STATUT : en couple depuis des plusieurs années, le coeur qui chavire (hugo et maé)

MessageSujet: Re: i believe in something i believe in us (mara)   i believe in something i believe in us (mara) EmptyMar 6 Juil 2021 - 5:11

Maé se disait têtue, elle aussi. Sara souriait, un rire léger qui s'échappait de ses lèvres. Elle l'avait remarqué, oui. Mais elle n'en disait rien. Elle se contentait de la regarder avec ce sourire joueur, charmeur, obsédé. Elle lui faisait tourner la tête. « Un bon jour, ah bon? », faisait-elle en fanfaronnant. « C'est une chance, alors », ajoutait-elle, poussant le jeu plus loin, avant que le sujet ne tombe sur les chiffres. Ce n'était définitivement pas le sujet favori de Sara, elle n'y comprenait rien. Esras avait essayé maintes et maintes fois de lui faire comprendre les différentes théories, mais il n'y avait rien à faire : Sara était définitivement plus artistique que logique. Mais pour Maé, qu'est-ce qu'elle se forcerait avec plaisir à l'écouter parler des chiffres, des heures durant, tant qu'elle pouvait l'observer toute la nuit durant. « Te distraire... », répétait la brune. « Comment je pourrais te distraire? », demandait-elle, entrant à nouveau dans un jeu de séduction qu'elles étaient visiblement incapables de contrôler. « Si je suis assise près de toi pendant que tu fais ma comptabilité, est-ce que ça te distrairait? » Sara marqua une pause, souriant avec malice. « Et si je posais mes mains sur tes épaules? Si... J'étais si proche que mon odeur se mélangerait à la tienne... Si... Je te parlais tout doucement, près de ton oreille? », demandait-elle, joueuse, avant de lâcher un nouveau léger rire. « Tu as sans doute raison, il vaut mieux ne pas trop te distraire sinon tu devras tout recommencer... Ou, alors, c'est peut-être que je souhaite au fond... », laissait-elle planer en suspend.

Il était déjà tard. La nuit était déjà bien avancée. Et, pourtant, Sara se tenait bel et bien dans le bureau de Maé, prête à y passer le reste de la nuit s'il le fallait. Sara était déjà en tort. Et l'idée de partir avant la fin de la nuit lui semblait ridicule. Si c'était leur dernière nuit toutes les deux, si c'était la seule fois qu'elles se verraient, la potière désirait en profiter à son maximum. Et ce, même si c'était pour écouter Maé se moquer d'elle et sa moindre culture cinématographique. Elle prenait toutes les minutes que la Balinaise pouvait lui offrir. Étonnamment, elle ne réagissait pas sur l'aveu de Sara concernant ses préférences de films, ce qui retient l'attention de la belle sirène était sa confession sur les cartes et les cristaux. Sara gloussa, baissant les yeux. « Je tire, oui.. » Elle n'était pas la meilleure pour interpréter les cartes, mais elle y arrivait. Et tout le monde autour d'elle trouvait ça tellement stupide. « Tu peux le dire, que c'est ridicule », fit-elle pour se moquer d'elle avant que Maé ne le fasse. Ce ne fut qu'ensuite qu'elle nota son manque de culture cinématographique qu'elle proposait de rectifier, si c'était ce qu'il fallait pour avoir la chance de revoir Maé. Et, pourtant, Sara avait cette ferme impression que cette nuit était leur dernière nuit. Qu'après ce soir, elles ne se reverraient pas. Peut-être parce qu'elle sentait qu'elle était une complication de trop dans la vie de la Balinaise ou qu'elle pensait qu'elle ne méritait pas d'avoir une femme aussi merveilleuse dans sa vie.

Mais pour l'instant, l'heure était aux confessions. Sara s'était d'ailleurs lancée dans une avalanche de faits sur elle, que Maé se plaisait à commenter au fur et à mesure qu'elle les découvrait. « Un frère jumeau, oui. Ça te surprend? Tu me pensais fille unique? », demandait-elle en riant. Elle était très près de son frère, c'était sans doute le superpouvoir des jumeaux. « Ne sois pas désolée », lui assurait la brune alors que Maé se fondait en excuse pour les choix de son père. « Il ne me manque pas, je n'ai pas envie de le retrouver. Et je pense qu'on est vraiment mieux sans lui dans nos vies », assurait Sara qui se faisait bombarder de questions. « Qu'est-ce que tu veux savoir? Ça n'a rien de sexy comme dans le film Ghost. », gloussait Sara. Elle n'avait rien de Patrick Swazye et Demi Moore dans la scène culte de leur film d'amour. « Mon père, s'il était encore dans ma vie, me maudirait d'avoir choisi ce job. Il aurait voulu que je sois.. Médecin, avocate, représentante immobilière.. Peu importe, tant que ça ramène de l'argent. Mais, pour être honnête, je préfère vivre pauvre que d'être malheureuse au travail.. », fit-elle en accentuant ses caresses sur les bras de Maé. « Même si ça veut dire que je termine mes journées de travail un peu sale et qu'il me faut absolument prendre un bain.. » Sara plongea son regard dans celui de Maé. « T'aimes les bains ou tu es plutôt douche? »

__________________________



mais laisse le temps

Moi je crois aux histoires auxquelles les autres ne croient pas encore angèle
Maé Alvarez
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 1795
ICI DEPUIS : 05/08/2016
COMPTES : freja, juliann, noa & roméo.
CRÉDITS : little wildling (av) siren charms (s) doom days (i)

STATUT : célibataire.

MessageSujet: Re: i believe in something i believe in us (mara)   i believe in something i believe in us (mara) EmptyMar 6 Juil 2021 - 17:24

« C'est une chance. » Répètes-tu, un air amusé sur le visage. Evidemment qu'il est bon, ce jour, puisque tu le passes en partie en compagnie de Sara. Une partie qui s'éternisera toute la nuit, du moins tu l'espères, parce que tu n'es pas prête de la laisser filer si vite. A la place, tu voudrais pouvoir multiplier chaque minute passée à ses côtés par cent, ou même à l'infini. Pour que chaque instant à ses côtés ne connaisse jamais de fin. Durant certains instants, d'ailleurs, tu pourrais faire sa comptabilité, jouer avec ses chiffres, comme tu aimes tant le faire. Pendant ce temps-là, Sara ne serait pas bien loin, occupée à te distraire par sa proximité, son souffle, son parfum. Tout ce qui fait d'elle ce qu'elle est, finalement. Parce qu'il est évident qu'il ne faudra pas grand chose à la jeune femme pour détourner ton attention de sa comptabilité. Tu adores les chiffres mais ils restent bien moins intéressants que la brune. « Tout ça me distrairait, oui. » Rétorques-tu, un sourire au coin des lèvres. « Tu serais le petit démon sur mon épaule prêt à tout pour me faire céder à la tentation... et qu'est-ce que ce serait bon, de céder. » Ajoutes-tu sans détacher ton regard du sien et en te mordillant la lèvre inférieure. Avec Sara, tu serais prête à céder à toutes les tentations de ce monde. Tu serais même prête à la laisser te tirer les cartes de tarot, bien que tu sois un peu dubitative sur le sujet. Comme la plupart des gens, sans doute et la jeune femme te le confirme, en soulignant que tu peux dire que c'est ridicule. Tu ne te permettrais pas et encore moins si c'est quelque chose qui a de l'importance à ses yeux. « Je ne trouve pas ça ridicule. Je n'y connais pas grand chose à vrai dire. Mais je suis de nature curieuse alors si tu veux me tirer les cartes un jour, ce serait avec plaisir. » Enfin, en espérant que ce soit positif. Une fois la culture cinématographique de Sara mise de côté, tu l'interroges sur sa vie, son histoire, son métier, tout ce qui importe, finalement et tout ce qui reste encore inconnu à tes yeux. Tu es étonnée d'apprendre qu'elle a un frère jumeau bien que tu ne la pensais pas forcément enfant unique pour autant. En fait, tu ne pensais pas grand chose à propos de sa famille jusqu'ici mais avoir un jumeau c'est bien moins commun qu'avoir un frère ou une soeur, pour le coup. « C'est toujours un peu surprenant de tomber sur des jumeaux. J'imagine que vous avez un lien unique. » Souffles-tu, en souriant. A présent, tu es vraiment curieuse de voir s'ils se ressemblent tant ou s'ils s'apparentent plus à un frère et une soeur. Peut-être retrouveras-tu des mimiques de Sara chez son frère, si un jour tu le rencontres... Enfin, vous êtes bien loin d'une potentielle rencontre, ne t'emballe pas Maé. « S'il vous a laissé, alors c'est lui qui y perd au change. » Confirmes-tu à propos du père de la jeune femme. Tu te sens tout d'un coup extrêmement chanceuse d'avoir un père merveilleux et d'avoir des parents qui s'aiment toujours autant depuis tant d'années. Un vrai coup de foudre qui ne s'éteindra probablement jamais. « Je veux tout savoir... qu'est-ce que tu crées, si tu as des photos pour me montrer, si tu as une boutique à toi... tout. » Dis-tu, curieuse. C'est un univers qu'encore une fois tu ne connais pas du tout. Vous ne travaillez pas du tout dans le même milieu Sara et toi. A ce niveau-là, tout vous oppose ce qui te rend encore plus impatiente d'en savoir davantage sur elle. Cela la rend encore plus intrigante, du moins si cela est possible. « Ce qui compte c'est que ton métier te passionne, le reste tu t'en fous. Qu'il pense ce qu'il veut, moi j'trouve ça incroyable de pouvoir faire tant de choses avec tes mains. » Un sourire nait au creux de tes lèvres au bout de quelques secondes en te rendant compte du sous-entendu. Tu ne doutes pas qu'elle soit habile de ses doigts Sara et tu espères avoir la chance d'y goûter un jour ou l'autre. « Un peu sale... mmh. » Commences-tu par dire en faisant remonter ton regard le long de son corps et jusqu'à ses yeux. « J'aime les longs bains bien chauds. Mais j'aimerais encore plus ça avec toi. » Susurres-tu, le regard rivé dans le sien. Tu t'y noies pendant quelques secondes, ne remarquant pas que ton visage se rapproche petit à petit et instinctivement du sien. « J'ai très envie de t'embrasser... je peux ? » Demandes-tu à voix basse alors que vos visages ne sont plus qu'à quelques centimètres l'un de l'autre.

__________________________

- - never made is as a wise man

https://www.aa-retro.com/t21381-alvamae-instagram-de-mae
Sara Carvalho

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 1417
ICI DEPUIS : 10/03/2021
COMPTES : violet, bella, beth, nevaeh, liam
CRÉDITS : © vellichor

STATUT : en couple depuis des plusieurs années, le coeur qui chavire (hugo et maé)

MessageSujet: Re: i believe in something i believe in us (mara)   i believe in something i believe in us (mara) EmptyMar 6 Juil 2021 - 18:08

Distraire Maé.. Poser ses mains sur sa peau, bien plus que ce que Sara s'autorisait actuellement de ses caresses presque chastes.. la belle Portugaise en mourrait d'envie. Elle décrivait des hypothétiques actions qui lui donnait chaud rien qu'à y penser. Et le sourire au coin des lèvres de Maé y était aussi responsable, annonçant que ses mots faisaient assez bien écho dans l'esprit de la belle Balinaise pour susciter son imagination à elle aussi. Imaginer, c'était tout ce dont elles avaient, pour l'instant. L'attente était mortelle. Sara en voulait plus. Et, pourtant, elle n'en avait pas droit. Alors, elle demeurait chaste, en geste, laissant ses mots se glisser sur des pentes abruptes des limites possibles. « Mais je ne veux pas être le mal dans tes yeux... », murmurait Sara à son tour. Elle n'était clairement pas le petit ange sur l'épaule de la belle Maé, celle qui la guiderait vers le bon et droit chemin. Mais l'idée d'être mal, de faire mal, de ne pas être positive dans son esprit la rendait folle. Elle ne souhaitait pas que les pensées de Maé se perdent sur elle en s'imaginant le démon qu'elle était. Ses yeux se posèrent sur les lèvres de Maé qu'elle mordillait de façon indécente, sans même le savoir. Sara se força à relever le regard vers ses yeux, la tentation de redescendre vers ses lèvres était trop forte, trop prenante.

Lorsque sa conversation divergea vers le tarot, les lèvres de Maé se défaire de leur emprise tendues. La tension n'était pas moins palpable, bien au contraire, elle ne prenait qu'une pause pour mieux repartir, mais cette fois, Sara pouvait regarder les lèvres de son interlocutrice sans mouiller l'entièreté de son sous-vêtements, sans y voir sans cesse une invitation à l'embrasser. Elle devait rêver, elle était sans doute folle, comment une femme comme Maé pouvait avoir envie de l'embrasser, elle? Elle dans tout sa complexité.. Avec de l'autodérision, et beaucoup d'honnêteté, Sara lui convenait que ses intérêts étaient ridicules. Esras et Niko passaient leur temps à le lui dire. Leticia, elle, n'y croyait pas tellement non plus. Sara savait bien que le commun du mortel ne se laissait pas guider par la lecture d'un avenir détenu par quelques cartes tirées. Et elle le respectait, même si pour la brune, le tarot, l'astrologie, l'énergie des cristaux, les lunes et les étoiles, tout ça, la fascinait. « Je serais ravie de te tirer aux cartes... », affirmait Sara en souriant timidement. « Mais je serais aussi ravie de seulement te revoir.. Cartes ou pas.. », ajoutait-elle en baissant les yeux. « Je veux dire.. Cartes, compta, Harry Potter.. tout ça.. c'est pas important pour avoir envie de te revoir. » Elle se perdait dans ses aveux, Sara reprenait contrôle de son esprit écoutant Maé lui demander des détails sur sa vie. « Oui, on est interconnecté.. Et impossible de se cacher quoi que ce soit.. », fit-elle dans un sourire qu'elle laissait faner alors que Maé s'excusait pour la perte de son père. « Tu dis ça en ne connaissant que moi, peut-être que ma famille est complètement dérangée », gloussait Sara avant d'ajouter avec douceur. « Tu n'as pas besoin de te sentir mal à cause de cette histoire. C'est arrivé il y a des années », la rassurait-elle. Évidemment que le manque d'une figure paternelle avait sans doute fait des ravages dans la vie de Sara, peut-être qu'elle cherchait à combler des manques dans des sphères de sa vie qu'elle n'arrivait pas à expliquer toute seule, mais à ce jour, elle ne ressentait aucun manque, aucun manque de lui. Quand elle pensait à lui, elle se remémorait les mauvais souvenirs. Comme ceux concernant toutes les disputes qu'ils avaient eu concernant son choix de carrière, quand elle était encore aux études. « Je fais beaucoup de choses avec mes mains.. », confirmait-elle, sans dénier les sous-entendus en suspend. « Je me consacre surtout à la vaisselles.. assiettes, bols, tasses, plats de service.. enfin ce genre de choses. Je fais quelques vases aussi.. », précisait Sara en sortant son téléphone de sa poche. « J'ai une boutique dans le quartier commercial.. Peut-être que tu as déjà vu l'enseigne. Il M'arrive aussi de faire des commandes personnalisés.. » Elle faisait défiler des photos de ses créations, toutes simplistes, toutes en délicatesse jusqu'à recroiser le regard de Maé, alors qu'elle lui confiait adorer les longs bains.. « Ça serait.. », fit-elle en se taisant. Le visage de Maé s'approchait de sien, son corps se penchait vers la Balinaise. C'était naturel, c'était d'une évidence, comme 1 + 1 = 2. Sa respiration s'était coupée, elle ne fixait que les lèvres de la belle face à elle. « Je.. », murmurait-elle. « J'en meurs d'envie.. »

__________________________



mais laisse le temps

Moi je crois aux histoires auxquelles les autres ne croient pas encore angèle
Maé Alvarez
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 1795
ICI DEPUIS : 05/08/2016
COMPTES : freja, juliann, noa & roméo.
CRÉDITS : little wildling (av) siren charms (s) doom days (i)

STATUT : célibataire.

MessageSujet: Re: i believe in something i believe in us (mara)   i believe in something i believe in us (mara) EmptyMer 7 Juil 2021 - 9:57

Être le mal dans tes yeux ? Impossible. Tu n'imagines pas une seule seconde avoir une pensée négative à propos de Sara ou envisager que sa présence dans ta vie soit problématique. C'est tout le contraire. La portugaise te fait découvrir des sensations que tu ne pensais jamais éprouver et te fait vibrer comme tu n'as jamais vibré jusqu'ici. « Tu ne seras jamais le mal dans mes yeux. Tu es la douceur, la pureté, la beauté, la sensibilité, l'attirance... » Et bien d'autres choses encore qui te viennent à l'esprit alors que ton regard se perd à travers le sien. Même si les choses devaient s'arrêter brutalement entre vous deux, tu sais pertinemment que tu n'aurais aucune pensée négative à son sujet parce que tout ce qu'elle t'apporte, aujourd'hui, compense toute la peine que tu pourrais éprouver un jour ou l'autre. Heureusement, pour l'instant, vous planez littéralement sur un petit nuage, imaginant tous les prétextes possibles pour vous revoir : Harry Potter, la comptabilité ou encore le tarot. Pourtant, quelque chose te dit que l'envie de revoir Sara sera tellement grande qu'aucun prétexte ne sera nécessaire. Une simple invitation, de simples mots, suffiront à ce que vos chemins se croisent à nouveau. « Je n'ai pas besoin d'avoir un prétexte pour avoir envie de te revoir. » Dis-tu à ton tour, un léger sourire aux lèvres. « Mais voir à travers tes yeux, grâce au tarot, j'avoue que ça me tente particulièrement. J'ai envie de comprendre ce que tu voies que moi je ne vois pas. » C'est une façon de lire dans ses pensées, en quelque sorte. Une façon de voir au-delà du visible. Du moins pour toi. Et une façon de découvrir Sara autrement, encore une fois. Il y a tant de choses qui restent à découvrir, c'est pour cette raison que tu te montres attentive et que tu grappilles la moindre information qu'elle est prête à te donner. Sa famille, son métier, sa relation avec son père, tout. Le moindre détail compte. « Impossible de se cacher quoi que ce soit ? » Demandes-tu avec un sourire au coin des lèvres. Tu n'imagines pas comment réagirait ton grand frère s'il savait le quart des choses que tu as faites dans ta vie. Bien trop pour les énumérer. Mais sans doute que le jumeau de Sara n'est pas du genre à juger mais plutôt à écouter et à comprendre, si du moins il est comme elle. « Ou peut-être que c'est toi, la plus dérangée de tous. » Plaisantes-tu en n'en pensant pas un mot. « Je sais mais je n'aime pas l'idée qu'on te fasse de la peine. » Ajoutes-tu en relevant des yeux légèrement plissés vers elle, inquiets. Tu n'aimes pas l'idée qu'elle souffre ou qu'on ne soit pas capable de la reconnaitre à sa juste valeur. Tu n'aimes pas l'idée qu'on la blesse. Cela ne fait que peu de temps que vous vous connaissez et pourtant, tu as déjà cette envie irrépressible de la protéger et de la rendre heureuse. C'est complètement dingue. « Oh je n'en doute pas... » Laisses-tu planer avec un air malicieux, à propos des nombreuses choses que la portugaise peut faire à l'aide de ses mains. Mais avant de découvrir son talent sous toutes ses coutures, tu t'intéresses plus particulièrement à son métier, regardant les photos défiler à travers l'écran de son téléphone. « C'est vraiment très beau... J'adore les fleurs, je viendrai sûrement t'acheter quelques vases, ça me plairait d'avoir des bouts de toi dans mon appartement. » Réponds-tu sincèrement. Cela ne serait qu'un prétexte de plus pour la revoir et pour que tes pensées te portent vers Sara, à chaque fois que ton regard se poserait sur l'un de ses vases, dans ton appartement. Alors que la brune te questionne à propos de ton attachement aux bains, ton visage se porte seul au plus près du sien. L'attraction est trop forte et l'envie de l'embrasser encore plus. Mais avant de céder, tu lui demandes la permission, laissant tes lèvres en suspens, à quelques centimètres des siennes. Et quand enfin, Sara avoue en mourir d'envie, ta bouche vient capturer la sienne au même instant où ta main se glisse contre sa joue. Au début, la tendresse prend le dessus, vos lèvres se goûtent et se découvrent avec douceur. Puis, progressivement, le désir s'immisce entre vous, rendant votre baiser plus fiévreux, plus ardent. Tu le prolonges encore, incapable de détacher tes lèvres des siennes à présent. Vos langues trouvent naturellement le chemin l'une vers l'autre et viennent se mélanger dans une danse lascive. C'est bon, bien trop bon et tu es convaincue que tu pourrais continuer durant des heures. Durant toute la nuit.

__________________________

- - never made is as a wise man

https://www.aa-retro.com/t21381-alvamae-instagram-de-mae
Sara Carvalho

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 1417
ICI DEPUIS : 10/03/2021
COMPTES : violet, bella, beth, nevaeh, liam
CRÉDITS : © vellichor

STATUT : en couple depuis des plusieurs années, le coeur qui chavire (hugo et maé)

MessageSujet: Re: i believe in something i believe in us (mara)   i believe in something i believe in us (mara) EmptyMer 7 Juil 2021 - 20:53

« C'est mon plus grand souhait », lui confit Sara avec honnêteté. Malgré la complexité de sa situation, malgré les barrières de leur relation, elle espérait que Maé ne la voit jamais comme le mal incarné. Que cette simplicité entre elles, bien qu'il y avait encore bien des non-dits, ne s'éteigne jamais. Que ce naturel qui les caractérise ne prenne jamais de fin. Peut-être que ce qu'elle faisait était mal, mais elle ne voulait pas être mal. Et c'était un complexe paradoxal qui ne faisait sans doute aucun sens pour toute personne extérieure à la situation. Sara avait besoin de Maé comme de l'oxygène. Et ce, même si elle ne se sentait peut-être pas totalement prête à mettre fin à une relation de plus de dix ans... C'était mal, elle était le mal...

Et pourtant, elle cherchait toutes les occasions pour la revoir. Et finissait même pas lui avouer que les prétextes n'étaient pas nécessaires. Elle avait envie de revoir Maé. « Alors il me fera plaisir de te voir voir ce que je vois au travers de mes cartes.. », souriait-elle. Il fallait prendre le tarot avec un grain de sel, comme un peu n'importe quoi dans la vie. Ce n'était pas une science exacte. Ce n'était pas une science du tout, même. C'était une façon de voir la vie, une façon de se laisser guider par les énergies des astres. Et donc, ne pas se mettre dans une boite renfermée où seuls les mots des cartes étaient exacts. Parce que la vie, elle était en constante évolution et la preuve était Maé et Sara, cette rencontre qui relevait du destin et qui venait tout ébranler. « Tu es née quand ? », demandait Sara avec curiosité. Elle se demandait bien sous quel signe était née sa belle Balinaise.

Maé se montrait curieuse elle aussi, rebondissant sur tout ce qu'elle pouvait des confessions de la brune. Et Sara de délectait de discuter avec elle, ne voyant pas les minutes passées. Elles passeraient la nuit entière à discuter jusqu'au petit matin, jusqu'à être trop épuisées pour faire quoi que ce soit d'autre. « Même si je ne le dis pas, Nuno le sent. C'est... instinctif.. », avouait-elle, sans pouvoir l'expliquer davantage. « Petite, je m'étais brisée la cheville dans un cours de danse. Il était à son cours de soccer. Et tu ne le croiras peut-être pas, mais il a senti la douleur dans sa cheville. Il savait exactement où j'avais mal... Bref, c'est peut-être con tout ça aussi », gloussait Sara en réalisant ce qu'elle disait. Jamais elle n'avait fait la réflexion à quelqu'un d'autre avant. Pas même Hugo. « C'est certainement moi, la plus dérangée de toutes », affirmait-elle sans gêne. Elle l'assumait. Sa mère et son frère étaient bien mieux qu'elle, ça allait de soi. Mais ce qu'elle refusait, c'était que Maé se sente mal pour sa situation familiale compliquée. « Arrête.. », murmurait-elle. « Personne ne me fait de la peine là... », lui souriait-elle. C'était même tout le contraire. Maé lui faisait tellement de bien. Les mots lui manquaient pour le lui dire.

Elle avait cependant des mots pour parler de son métier. Elle n'en manquait jamais. Même si les yeux de Maé et ses sourires sous-entendus lui faisaient trop d'effet. « Tu serais surprise.. », fit-elle en poussant les sous-entendus toujours plus. « Tu passeras à la boutique, tu choisiras ce que tu veux.. Je pourrai même te faire quelque chose d'unique.. », lui proposait-elle. « Si tu viens juste avant la fermeture, tu pourrais rester pour que je t'apprenne comment faire.. » Une leçon privée, que toutes les deux. Si Maé le voulait, Sara en serait ravie.

Mais pour l'instant, ce n'était pas question de tout ça. Pour l'instant, leurs corps s'étaient trop approchés.. Elles parlaient sans parler par l'attraction de leurs âmes. Et la fixation qu'elles faisaient, tout à tour, sur leurs lèvres était criante. Lorsque Maé demanda la permission de l'embrasser, ce fut un soulagement pour Sara. Et la douceur de ses lèvres était aussi bonne que celle qu'elle s'était imaginée dans ses plus grands fantasmes. Si la main de Maé était contre la joue de Sara, celle de la brune était logée dans la nuque de la Balinaise. Et au fur et à mesure que le baiser grandissait, il s'intensifiait. Sans le contrôler, Sara s'était retrouvée à la chevaucher, ses mains qui décoiffaient les cheveux de la brune sans remords.

__________________________



mais laisse le temps

Moi je crois aux histoires auxquelles les autres ne croient pas encore angèle
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: i believe in something i believe in us (mara)   i believe in something i believe in us (mara) Empty

 
i believe in something i believe in us (mara)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: northern District :: rues festives :: adam & yves-
Sauter vers: