∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fête de la mangue
La traditionnelle fête de la Mangue bat encore son plein ! Il s'agit d'une compétition fruitée entre quatre équipes créées aléatoirement parmi les habitants participants de Bowen.
La météo
En ce moment à Bowen, les températures sont plus douces et avoisinent entre les 20 et 30°C.


daniella ortiz & charlie keynes
sont nos membres du mois ♡

-48%
Le deal à ne pas rater :
-48% sur le Compresseur digital programmable Michelin 12V – 6,9 Bars
41.88 € 79.90 €
Voir le deal

Partagez
 

 i won't jump into the unknown if you don't catch me up (Emersen)

Aller en bas 
AuteurMessage
adm f
Alba Jensen

Feuille de personnage
mes liens:
à propos de moi
:
messages : 3092
points : 151
ici depuis : 04/10/2020
crédits : Bambi eyes(avatar) ; Exordium (sign) ; CONSTELLATION (gif) ; Selly ♡ (gif sign)
comptes : Jamie, Esras, Eve et Ruby
statut : I wish I won't come back to you but you're in my mind. (Léo)
MessageSujet: i won't jump into the unknown if you don't catch me up (Emersen)   i won't jump into the unknown if you don't catch me up (Emersen) EmptyMar 8 Juin 2021 - 11:49

Il n’y avait rien de mieux que de s’endormir dans les bras de Léo. Chaque soir, Alba profitait de cette étreinte comme si la dernière n’allait pas tarder à arriver. Ils s’épuisaient, consommant le temps que la vie leur offrait. Alba avait peur que tout vole en éclat alors que tout était si parfait. Il lui souriait à chaque fois qu’il la rejoignait dans son lit et l’accueillait avec douceur quand c’était elle qui le rejoignait. Ils s’aimaient en secret, dansant sensuellement presque chaque nuit pour s’endormir l’un contre l’autre. Seul les matins étaient leurs ennemis, leur rappelant le triste réalité. Pourtant, ça ne tenait qu’à eux d’officialiser cette relation, mais ils avaient peur. Enfin Alba avait peur. Connaissant Léo, il l’aimait cette liberté. Et si dévoiler au grand jour leur histoire sonnait la fin de celle-ci. Surtout qu’ils ne se disaient pas leur sentiment, ils ne faisaient que les vivre. Alba avait peur et donc se contentait de cette situation, préférant garder secret ces folles nuits. Léo avait été prêt à s’engager, plusieurs fois mais jamais avec elle. Elle se voilait la face, profitant de chaque instant persuadé qu’il y aurait une fin et qu’elle serait blessée encore. Mais c’était son choix. Par contre, elle protégeait son fils de cette histoire. Lui n’avait pas à subir l’indécision de ses parents. C’était pour cette raison qu’ils attendaient que Jon dorme. Tous les soirs, Alba fermait la porte, obligeant ainsi son fils à toquer pour prévenir de son intrusion et permettre à Léo ou à Alba de sa cacher. Hier soir, elle oubliait. Léo était entré pendant qu’elle prenait sa douche, à pas de loup. Il avait pénétré dans la cabine et ils avaient profité de ce moment pour éteindre le feu qui les animait à chaque fois qu’ils se touchaient. Puis, elle n’avait pas pensé à fermer parce qu’il l’avait entrainé dans son lit, l’embrassant encore et encore jusqu’à l’épuiser. Ils s’endormaient ainsi comme chaque soir. La nuit était déjà bien entamée quand elle sentait un poids sur elle. Fatiguée, elle n’ouvrait pas les yeux préférant repousser l’intrus. « Léo, pousse toi. » Disait-elle en soupirant même si elle souriait. Elle l’entendait grogner à ses côtés et elle entendit un petit rire qu’elle connaissait bien. Sursautant, elle se réveillait croisant le regard rieur de son fils mais aussi perdu. « Pourquoi papa il dort ici ? » Demandait-il innocemment, alors qu’Alba réveillait sans aucune douceur Léo. Ils étaient nus, pris en flagrant délit par leur propre fils. « Pourquoi tu es réveillé ? » Demandait Alba avec douceur, alors que se relevait cachant sa poitrine avec le drap. Léo ne s’était pas encore réveillé. Sans aucune douceur, elle le poussait pour qu’il se réveille sous le rire de Jon. « J’ai fais un cauchemar. » Il disait ses mots au moment où Léo se réveillait et croisait le regard paniqué d’Alba.

@Léo Emerson :coeur:

__________________________

She kept smile even if she confused.
by EXORDIUM.
Voir le profil de l'utilisateur https://www.aa-retro.com/t20787-alba-into-the-world-insta
adm h
Léo Emerson

Feuille de personnage
mes liens:
à propos de moi
: Il a un fils, Jonah, de 4 ans, il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
messages : 7407
points : 244
ici depuis : 19/03/2013
crédits : ©greenhouselab
comptes : Marcus & Terrence
statut : No hope, no love, no glory, no happy ending
MessageSujet: Re: i won't jump into the unknown if you don't catch me up (Emersen)   i won't jump into the unknown if you don't catch me up (Emersen) EmptyMer 9 Juin 2021 - 22:47

La nuit avait été chaude, torride, cette douche où ils avaient dû étouffer leurs soupirs pour ne pas être entendus par l'enfant endormi de l'autre côté. Ces longues heures à s'aimer jusqu'à en oublier la notion du temps, la fatigue de leurs corps et même le sens du lit à force de tourner dans celui-ci. Jusqu'à s'étendre, épuisés l'un contre l'autre. C'était la même chose toutes les nuit, ils n'étaient jamais rassasiés de l'autre, on pouvait se demander quel besoin ils avaient de se retrouver ainsi, inlassablement, sans réussir à passer le cap de se voir en dehors de ces rendez-vous nocturnes. Sans se dire qu'ils s'aimaient, sans officialiser le fait qu'ils se voyaient. C'était la peur, sûrement, qu'une fois le matin arrivé la magie se brise, la peur qu'il n'y ait rien de plus, en dehors de cette attraction, la peur de se faire du mal, eux qui en avaient déjà trop fait par le passé. Pourtant, comme c'était bon de s'endormir avec Alba dans ses bras, toutes les nuits, Léo dormait du sommeil du juste, à sa place. Le soleil était leur ennemi et à chaque fois qu'ils sentaient ses rayons leur chatouiller le visage, ils s'empressaient de se quitter, pour que Jonah ne les voit pas. Ils refusaient de parler de cette relation à leur fils, pour lui épargner les faux espoirs, comme si eux-mêmes ne croyaient pas à la réussite de leur histoire. Emerson, cependant, avait envie d'y croire, ça lui foutait la trouille mais il se sentait bien avec la blonde, il n'avait pas ressenti ça depuis longtemps. Il n'osait pourtant pas le lui dire, c'était tellement plus simple de jouer avec ses fesses que de jouer avec ses sentiments. Au beau milieu de la nuit, des tréfonds de son sommeil, il entendit d'abord la voix d'Alba, puis celle de Jonah, à ce stade il ne savait pas bien si c'était son rêve ou autre chose. Il se retourna en grognant un peu, se cala contre l'oreiller, s'éloignant de sa maîtresse pour rester un peu plus au pays des songes. Il ne se rendait pas encore compte que tout venait de s'écrouler, leur beau secret, leurs rendez-vous clandestins à la barbe de leur fils. Pourtant l'enfant n'avait pas mis bien longtemps, même dans la pénombre pour reconnaître son père et questionner sa mère de la façon la plus innocente qu'il soit. Ils auraient dû être plus prudents, ils auraient dû faire attention, comme ils le faisaient depuis des semaines, mais il avait suffit d'une erreur et voilà que Jon se mettait à glousser au milieu de ses parents. La nuit était chaude et le drap cachait juste ce qu'il fallait de l'intimité du photographe, pour le reste, son torse était découvert sans qu'il ne s'en inquiète. Léo aimait dormir nu, mais quand il avait son garçon à la maison, il couvrait toujours ses fesses d'un boxer, il avait un minimum de décence. Il finit par ouvrir un œil timide et sursauta presque en découvrant le petit bouclé qui le fixait avec un sourire malicieux. Puis le regard dépité d'Alba. Il remonta le drap sur lui en s'étirant. T'es pas dans ton lit Jony Jon ? L'enfant se frotta les yeux en baillant. J'ai fais un cauchemar. Qu'est ce que tu fais là, papa ? Léo se redressa en cachant son sourire. Je dors. Et tu devrais faire pareil mon grand. Tu veux un verre de lait ? Le petit garçon sourit en hochant la tête. Son père attrapa son caleçon échoué, l'enfila en vitesse et attrapa son fils par la main. Il adressa un sourire à Alba avant de quitter la chambre, il lui laissait le temps de s'habiller un minimum. Dans la cuisine Léo servit un verre de lait à Jonah et le regarda boire alors qu'il tombait de sommeil. Tu vis avec nous maintenant ? Le jeune père soupira, il ne lui épargnait rien ! Non mon Jonah. J'ai ma maison tu sais. Le petit garçon fronça les sourcils, il semblait ne pas comprendre. Mais je t'ai entendu, hier aussi tu étais là, tu riais avec maman dans son lit. Et l'autre jour aussi, dans ta maison, papa ! Léo se sentait mal, eux qui pensaient être discrets, ils étaient grillés, carbonisés, depuis des jours en fait ! Il était bien plus malin que ce qu'ils croyaient. Clairement ils ne pouvaient plus lui mentir. Il s'appuya sur le bar face à lui. OK, des fois on dort ensemble avec maman. Est ce que ça te pose un problème, mon grand ? Jonah sembla réfléchir. Léo releva la tête vers Alba qui arrivait derrière eux. Non. Mais j'aimerais bien que tu viennes me lire une histoire quand tu dors ici. Emerson sourit. Finis ton lait et on va lire une histoire. Il est tard. Il tombait de sommeil lui aussi, il rêvait de se rendormir contre la blonde. Mais il savait qu'ils allaient devoir parler.

__________________________

"Stupid love"
This is the way that we love, like it's forever
Then live the rest of our life, but not together

Voir le profil de l'utilisateur https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
adm f
Alba Jensen

Feuille de personnage
mes liens:
à propos de moi
:
messages : 3092
points : 151
ici depuis : 04/10/2020
crédits : Bambi eyes(avatar) ; Exordium (sign) ; CONSTELLATION (gif) ; Selly ♡ (gif sign)
comptes : Jamie, Esras, Eve et Ruby
statut : I wish I won't come back to you but you're in my mind. (Léo)
MessageSujet: Re: i won't jump into the unknown if you don't catch me up (Emersen)   i won't jump into the unknown if you don't catch me up (Emersen) EmptyDim 13 Juin 2021 - 11:29

Toutes ces nuits, ils s’oubliaient. Ils oubliaient presque le petit monstre qui dormait paisiblement à côté. Seuls leur gémissement silencieux venaient tromper leur idylle. Dans cette couche, Alba laissait Léo prendre le contrôle sur elle. Il savait exactement quoi faire pour qu’elle s’abandonne à lui. Et dans ce lit ils s’embrassaient encore et encore jusqu’à épuisement. S’endormir nue dans les bras de son amant était libérateur pour la jeune maman. Elle avait l’impression de retrouver sa fougue et ses rêves. Peut-être qu’elle pouvait se permettre de rêver à une fin heureuse entre eux. Peut-être que cette fois-ci, Léo resterait dans cette chambre pour toujours. Ils ne leur manquaient pas grand-chose. Juste ce courage pour assumer leur amour et ce quotidien effrayant et pourtant libérateur. Il suffisait juste que Léo reste le lendemain matin et qu’Alba accepte de refaire entrer le photographe dans sa vie et dans celle de son fils. C’était étrange, Léo était le père de Jon et pourtant Alba avait peur qu’ils deviennent cette famille dont elle rêvait. Elle avait surtout peur de la chute et elle n’était pas sûr d’y survivre. Mais peut-être qu’inconsciemment elle oubliait de fermer cette porte pour qu’enfin la vérité éclate. Les yeux brillants de malice, Jon les regardait pendant qu’Alba frappait presque Léo pour qu’il se réveille. Si son petit monstre commençait à lui poser des questions, Alba ne serait pas en mesure d’y répondre. Tout son monde venait de s’écrouler et elle s’en voulait de laisser Jon intégrer la complexité de sa relation avec Léo. Ce petit bonhomme ne méritait pas d’être au milieu de cette histoire. Il méritait juste de rêver d’étoile et de dinosaure dans son petit lit d’astronaute. En croisant le regard de Léo, elle fut presque apaisée et lui montrait toute sa peur mais aussi son dépit face à la situation. Nue dans son lit, elle ne pouvait même pas serrer son fils dans ses bras alors qu’il venait de se réveiller avec effroi. C’était Léo qui prit le relai sous l’œil tendre de la mère. Les deux hommes sortaient de la chambre, laissant Alba seule dans ce lit devenu bien vide d’un seul coup. « Merde. » Disait-elle pour elle-même. Jon était jeune mais il n’était pas stupide. Il se souviendrait forcément de cette période dans quelques années et comprendrait alors ce qui se jouait entre ses parents. Peut-être qu’il en voudra à Léo de lui avoir donné un mauvais exemple. Quelques semaines auparavant, il habitait avec une autre femme. Peut-être qu’il en voudra à sa mère d’avoir tant de rancœur envers son père alors qu’elle avait cherché. Ou peut-être qu’il comprendrait et qu’au final il grandirait avec cette idée qu’il était possible d’aimer plusieurs personnes. Sauf qu’Alba et Léo quand ils s’aimaient, ils ne voulaient pas partager. Se rhabillant en vitesse, elle prit le tee-shirt de Léo sans faire gaffe et un sort qui trainait avant de rejoindre dans la cuisine père et fils. Elle arrivait au meilleur moment, attendant sans respirer la réponse de son fils. Elle souriait à Léo, le remerciant d’avoir prit le relais. La réponse du petit monstre était si logique et Alba arrivait derrière lui avant de lui embrasser le front. Il souriait les yeux endormis buvant son lait. « Tu veux boire quelque chose ? » Demandait Alba à Léo. « Tu pourras aussi me réveiller Papa ? » Jon ne voyait pas les choses comme ses parents. Lui il voulait ses deux parents tout le temps parce qu’il était comme eux. Il aimait trop. Evidemment qu’en voyant son père dormir ici, il voulait qu’il le réveille parce que ce n’était pas habituel. Peut-être que si c’était quotidien, il ne demanderait pas. Finissant son verre de lait, Alba et Léo accompagnait leur fils dans son lit. Il fermait déjà à moitié les yeux. « Dors bien mon chaton ! » Alba l’embrassait avant de laisser Léo prendre place aux côtés du petit bouclé pour une histoire. Il ne lui fallait que quelques secondes avant que sa respiration n’indique qu’il dormait profondément. Délicatement ils sortaient de la chambre du petit astronaute. Alba regardait Léo et était sur le point de dire quelque chose. Mais elle se retint à la dernière minute, préférant retourner dans sa chambre. Ils devaient parler. Elle savait qu’il devait parler. La jeune maman ne savait pas trop comment ça allait se dérouler mais elle avait peur que Jon souffre au final de ces nuits torrides et idéalistes.

__________________________

She kept smile even if she confused.
by EXORDIUM.
Voir le profil de l'utilisateur https://www.aa-retro.com/t20787-alba-into-the-world-insta
adm h
Léo Emerson

Feuille de personnage
mes liens:
à propos de moi
: Il a un fils, Jonah, de 4 ans, il s'est séparé de sa mère, Alba, avant sa naissance. ‹ il part régulièrement aux quatre coins du monde pour son travail ‹ il est passionné par le dessin, la peinture et la photo depuis tout petit, c'est la photo qui es devenu son métier ‹ il aime les gens, profondément, le contact humain, les rencontres ‹ il a déjà pris part à plusieurs projets humanitaires et tente de faire un voyage par an dans ce but ‹ il voyage un peu moins depuis qu'il a son fils, ça lui manque mais c'est un choix pour rester proche de lui ‹ il aime quitter Bowen mais aussi y revenir, il y trouve ses racines, ses plus proches amis, sa famille et ses repères ‹ il a horreur des soirées de galas et autre mondanités mais y assiste par correction envers sa famille, il a une vraie dent contre le Maire ‹ il est cinéphile ‹ il ne connait pas le rasoir et prend grand soin de sa barbe ‹ il est mauvais dans ses relations avec les filles, doué pour les séduire, il a un don pour tout gâcher et perdre les seules qui pourraient compter ‹ il n'est pas matérialiste, il pourrait vivre dans le luxe, il pourrait tout avoir, mais ça ne l'intéresse pas, il aime consommer de façon raisonnée ‹ il est plus ou moins sportif, ça dépend des moments mais il a un abonnement à la salle de sport, il lui arrive de courir sur la plage et il se débrouille en surf, il est fan de rugby, supporter de l’équipe locale ‹ il cuisine, il est gourmand et aime goûter les plats de différents pays ‹ il ne se considère pas comme fumeur mais il ne refuse jamais une clope surtout en soirée ‹ il est amateur de bons whiskys
messages : 7407
points : 244
ici depuis : 19/03/2013
crédits : ©greenhouselab
comptes : Marcus & Terrence
statut : No hope, no love, no glory, no happy ending
MessageSujet: Re: i won't jump into the unknown if you don't catch me up (Emersen)   i won't jump into the unknown if you don't catch me up (Emersen) EmptySam 19 Juin 2021 - 20:42

Quelle image cela donnait-il de Léo ? Quel exemple était-il pour son fils ? Un homme volage qui ne restait jamais longtemps avec la même femme. Il essayait au maximum de protéger Jonah mais il lui était impossible d'aller contre sa nature, il aimait les femmes et il était rare qu'il dorme seul dans son lit. Quand mère et fils vivaient loin c'était plus simple, il ne voyait personne quand il avait son garçon à la maison et vivait sa vie d'homme quand il était seul. A présent c'était plus difficile et en même temps, depuis qu'il était revenu à Bowen, Jon n'avait vu que Blanche dans les bras de son père. Léo n'avait présenté que deux femmes à son enfant, Blanche et Grace, les feux qui avaient vécu avec lui. Celles qui avaient vraiment compté. Et il s'était bien entendu avec chacune d'elles, pour finalement les voir disparaître de son quotidien. Et à présent il venait de réaliser que ses parents se voyaient aussi, c'était un petit garçon de cinq ans, il était difficile de dire ce qu'il comprenait de tout ça, mais il n'était pas stupide et encore moins aveugle. Peut être qu'un jour il reprocherait à son père son comportement, peut-être qu'il lui en voudrait, tout comme Léo en voulait au sien d'avoir trahi sa mère plus d'une fois. Malgré tout, Emerson restait humain avant tout, il n'était pas parfait et ce temps passé avec Alba, peu importe où ça les mènerait, était bien trop bon pour qu'il s'en prive. Ils ne savaient pas de quoi l'avenir serait fait, alors en attendant Léo pris son fils par la main pour s'occuper de la situation de cette lui. Jonah, du haut de son jeune âge et de toute son innocence, posait des questions qui lui semblaient logiques, même si elles étaient gênantes pour son père. Face à lui, Léo était attendri et embêté à la fois, il aurait aimé donné d'autres réponses à son enfant, celles qu'il attendait. Mais Jon n'attendait rien de spécial finalement, il n'avait jamais connu ses parents ensemble, il ne savait pas ce que c'était qu'une famille unie, il n'avait jamais semblé souffrir de cette situation. Il fut distrait par la blonde qui arrivait dans la cuisine, ses cheveux un peu décoiffés et son regard encore ensommeillé, elle avait revêtu le t-shirt de son amant et ça la rendait terriblement sexy. Il lui sourit et resta à la regarder alors qu'elle embrassait sa tête blonde. Peut-être qu'il aurait aimé qu'elle l'embrasse aussi, mais il ne bougea pas, ils avaient déjà fait assez de dégâts pour cette nuit. Non merci, je vais l'accompagner au lit. Léo était exténué, il n'avait pas beaucoup dormi, sa maîtresse l'avait tenu éveillé jusqu'à bien trop tard pour être réveillé en sursaut de cette façon. Je ne sais pas mon grand, je dois travailler tôt demain matin, je serai peut-être parti. C'était un mensonge, mais Léo avait pris l'habitude de filer à l'anglaise et il ne voulait pas que Jonah s'habitue trop à le voir, il ne voulait pas lui donner de faux espoirs. S'il était déçu, le petit blond n'en montra rien, peut-être était-il trop fatigué. Ils laissèrent Jonah finir son verre et tous se dirigèrent dans le couloir. Léo en profita pour caresser la nuque de la blonde à la dérobée. Une fois dans la chambre le petit garçon choisit un livre embrassa sa maman et ce fut au brun de lire. A peine trois pages et il dormait déjà, son père en profita pour le regarder quelques secondes, il était si paisible, avec ce petit sourire qui ourlait ses lèvres. Il ne savait pas à quoi il devrait s'attendre, une fois qu'il aurait quitté cette chambre, alors il profita du calme, juste un peu. Avant de relever la tête vers Alba, ils devaient le laisser dormir. En sortant il lâcha un soupire avant de sourire à la blonde, gêné. Je crois qu'il sait. Depuis un moment, même… ils regagnaient la chambre de Jensen et quand elle eut refermé la porte il posa sur elle un regard qui la déshabillait déjà, avec ce sourire si caractéristique. Ça te va bien, mon t-shirt et mon parfum sur toi. Il était charmeur mais il savait qu'il ne se passerait rien, du moins pas tant que planerait le malaise que leur fils avait fait naître. Je suis désolé, Alba, j'aurais dû être plus vigilant. Et en même temps, il n'arrivait pas totalement à s'en vouloir, il était peut être temps que cesse toute cette histoire secrète et tous ces non-dits.

__________________________

"Stupid love"
This is the way that we love, like it's forever
Then live the rest of our life, but not together

Voir le profil de l'utilisateur https://www.aa-retro.com/t17647-whereischarles-leo-instagram
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: i won't jump into the unknown if you don't catch me up (Emersen)   i won't jump into the unknown if you don't catch me up (Emersen) Empty

 
i won't jump into the unknown if you don't catch me up (Emersen)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: southern district :: maisons-
Sauter vers: