∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en août —

En ce moment à Bowen, les températures sont plus douces et avoisinent entre les 20 et 30°C. Le maitre mot est de profiter !


nos membres du mois sont
charlène brennan & théodore kelly ♡

-37%
Le deal à ne pas rater :
Grosses remises sur le calendrier de l’Avent 2021 FUNKO Dragon Ball ...
43.99 € 69.91 €
Voir le deal

Partagez
 

 Riley, je suis ton père - PV

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Riley Newton-John

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: tu as vécu toute ta vie à Brooklyn, jusqu'à il y a six mois ‹ chez toi, tu te renfermais dans ta chambre sur un ordinateur et du coup tu as acquis pas mal de compétence en hacking ‹ t'as jamais connu ton père, et tu sais pas du tout qui il est ‹ ta mère t'en as fais vivre des vertes et des pas mûres ‹ tu fais du bmx, tu te déplaces qu'avec ça ‹ t'as pas encore ton permis, ta mère t'as pas laissé le passer quand t'étais à new-york ‹ tu te nourris exclusivement de pizza, c'est ta vie ‹ et tu ne bois que de sprite ou de bières ‹ tu n'as jamais été en vacances, ta mère en avait pas les moyens et ne voulait pas que tu t'amuses ‹ t'avais pas beaucoup d'amis quand t'étais aux states, tu passais pour le taré ou le psychopathe ‹ d'ailleurs, t'avais des excès de colère, tu devenais totalement fou ‹ dans tes années d'enfermement dans ta chambre, t'as aussi appris à faire de la musique, tu fais des [i]samples[/i] de temps à autres et tu les postes sur [i]soundcloud[/i] ‹ t'as des cicatrices un peu partout sur le corps, c'est pour ça que tu portes toujours des manches longues ‹ tu as commencé tes études à bowen, te disant que c'était un nouveau départ pour toi et que tu pouvais enfin faire quelque chose de ta vie ‹ on te surnomme [i]newt[/i], en rapport avec ton nom de famille ‹ tu vis avec ta tante à bowen, que tu ne connais pas des masses mais que tu apprécies plus que ta mère ‹
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 2730
ICI DEPUIS : 22/01/2019
COMPTES : carter, april, fede, milo, thomas & anna.
CRÉDITS : skywalkers (avatar), moi (crackship), astra (signature), mediocremicrowavemeal & old-darling-pls (icons)

STATUT : dans l'univers, y'a des milliards de vies sur terre sept milliards d'êtres humains peut-être trois milliards de filles mais c'est toi qu'j'veux (maley)

MessageSujet: Re: Riley, je suis ton père - PV   Riley, je suis ton père - PV - Page 2 EmptyJeu 26 Aoû 2021 - 13:09

Tu te sentais déjà plus à l’aise avec cet homme même si c’était toujours un peu délicat comme situation et que tu ne savais pas trop comment lui parler. Déjà, tu n’avais toujours pas abandonner le vouvoiement, tu savais pas si tu pouvais le tutoyer. Et puis c’était étrange parce que vous veniez tout juste de faire connaissance. Il te donnerait le feu vert pour ça, tu n’en as pas aucun doute. « Surréaliste, c’est le mot adéquat » dis-tu avec un sourire en coin. Il avait raison, cette situation dépassait toutes celles que tu avais eu dans ton imagination, le jour où tu rencontrerai ton père biologique. Et pourtant, nous y voilà. Ce jour-là était enfin arrivé. Tu expliquais alors à Oliver comment tu avais pu faire tes recherches sur lui, comment tes démarches avaient été faites. Mais c’était seulement de maigres indices que tu avais, alors bon, ça n’avait pas donné grand chose. « Exactement, et puis j’avais juste la photo, pas de nom » dis-tu en haussant les épaules. La photo avait été découpé dans un album photo, c’était le seul indice que tu avais à propos de lui. Et tu n’as jamais su pourquoi ta mère avait gardé cette photo. Mais tu lui avais volé dans ses affaires avant de prendre l’avion pour l’Australie. Et depuis Bowen, tes recherches n’avaient pas pu aboutir très loin vu la distance avec New-York. Et puis cette université était toujours rempli d’étudiant, qui se souviendrait d’une photo vieille de plus de 20 ans ? Enfin bref. C’était à ton tour qu’il te demandait ce que tu faisais dans la vie. « Je suis étudiant et je travaille pour payer mes études et mon loyer » dis-tu pour commencer à ton père. « J’suis étudiant en criminologie, spécialisé dans les sciences du comportement et je travaille dans le salon de thé d’une… d’une cousine éloignée que j’ai retrouvé à Bowen » dis-tu en te pinçant les lèvres. Tu avais finalement plus de famille que tu le pensais, et elle était entrain de s’agrandir, c’est pas plus mal.

__________________________



darkness is my candle
les promesses ☽ on a jeté nos promesses à la mer, elle le voyait elle qui était si sage, que tout serait effacé. l'amour est aussi éphémère qu'un cœur dessiné sur la plage et puis la vague est passée.
https://www.aa-retro.com/t19464-newt_-instagram#644520
Oliver Harrisburg

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: Oliver est quelqu'un de plutôt calme et détendu en temps normal, usant pas mal de l'humour ou même du sarcasme ‹ Il préfère d'ailleurs se cacher derrière l'humour la plupart du temps ‹ Excentrique sur les bords ‹ Le regard des autres et leur jugement n'a pas grand importance pour lui ‹ Grand dragueur dans l'âme, il apprécie beaucoup la compagnie féminine ‹ Chirurgien de talent, il s'est fait un nom et beaucoup d'argent grâce à sa profession ‹ Bon bricoleur et cuisinier, il n'a cependant pas spécialement toujours le temps et l'envie de s'y mettre ‹ Il a horreur de perdre, et est un très mauvais perdant ‹ Quand il fait les choses, il les fait bien et jusqu'au bout ‹ Il a le vertige. Mettez-le un peu trop près d'un balcon trop haut et vous le perdez ! ‹ Il aime beaucoup les bons films, mais la encore, n'a pas vraiment le temps de regarder tous ceux qu'il aimerait ‹ Si à force il a accepté sa taille, 1m75, il aurait tout de même aimé être plus grand que ça ‹ Oliver est végétarien
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 65
ICI DEPUIS : 02/08/2021
COMPTES : James Ryder
CRÉDITS : Dezaia

STATUT : Célibataire, il était marié fut un temps. Depuis il change régulièrement de compagne.

MessageSujet: Re: Riley, je suis ton père - PV   Riley, je suis ton père - PV - Page 2 EmptyJeu 26 Aoû 2021 - 14:17

Effectivement, avec une seule photo il ne serait pas allé loin le p'tit. Forcément, s'il avait su son nom, et qu'en effet Riley avait bien recherché à le rencontrer, sûrement qu'il l'aurait bel et bien trouvé. Mais avec des si …. Il ne pouvait s'empêcher de penser que tout ça était un gâchis immense. De ce qu'il avait appris des services sociaux, des infirmiers, Riley n'avait pas eu la vie facile avec sa mère. De se dire qu'il aurait pu lui éviter bien des souffrances s'il avait su faisait naître de la colère en lui. Et c'était peut être pour ça que sa mère n'avait jamais rien dit, ni au fils, ni au père. Pour peut être le punir d'une certaine façon pour l'avoir larguée. Allez savoir ce qui peut se passer dans la tête des gens parfois.

Ainsi donc, Riley faisait les deux : il étudiait et il travaillait. Oliver eu un petit air approbatif. Forcément, plus de dix ans d'études, les petits boulots d'étudiant, il connaissait. Sa mère à lui n'avait jamais roulé sur l'or après tout. Enfin, en plus de ça il avait décroché une bourse d'études, ce qui lui avait tout de même bien facilité la vie. Tout ça pour dire qu'il voyait. Air intéressé quand il appris quelles études poursuivait Riley. Criminologie, spécialisé en sciences du comportement ? Et bien dites donc, rien que ça ! Et pour payer ses études, son petit boulot était dans un salon de thé, tenu par une cousine éloignée. Ah bah, du coté de sa mère à n'en pas douter.

- D'accord ! Et cette cousine éloignée, c'est du coté de ta tante c'est ça ? … Oui, c'est l'un des rares renseignements que j'ai eu avant de venir.


Qu'il avait été récupéré par sa tante en venant ici.

- Sciences en criminologie... Et bien ça m'a l'air très intéressant ça ! Tu souhaites te diriger vers les forces de l'ordre alors ?


S'il était étudiant en criminologie, peut être pour rejoindre la branche qui s'occupait des tarés. Tout de même, à croire que c'était dans les gènes du gamin, quand on sait du coup qui était le grand père paternel de Riley. Bon, ce point la, il était hors de question de l'aborder pour le moment si vous voulez tout savoir. Si l'occasion se présente, un jour cependant Oliver lui en parlera. Mais pas la, pas maintenant alors qu'il venait de rencontrer son fils.


__________________________

Stay foolish to stay sane
You can hide memories, but you can't erase the history that produced them.


       
Riley Newton-John

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: tu as vécu toute ta vie à Brooklyn, jusqu'à il y a six mois ‹ chez toi, tu te renfermais dans ta chambre sur un ordinateur et du coup tu as acquis pas mal de compétence en hacking ‹ t'as jamais connu ton père, et tu sais pas du tout qui il est ‹ ta mère t'en as fais vivre des vertes et des pas mûres ‹ tu fais du bmx, tu te déplaces qu'avec ça ‹ t'as pas encore ton permis, ta mère t'as pas laissé le passer quand t'étais à new-york ‹ tu te nourris exclusivement de pizza, c'est ta vie ‹ et tu ne bois que de sprite ou de bières ‹ tu n'as jamais été en vacances, ta mère en avait pas les moyens et ne voulait pas que tu t'amuses ‹ t'avais pas beaucoup d'amis quand t'étais aux states, tu passais pour le taré ou le psychopathe ‹ d'ailleurs, t'avais des excès de colère, tu devenais totalement fou ‹ dans tes années d'enfermement dans ta chambre, t'as aussi appris à faire de la musique, tu fais des [i]samples[/i] de temps à autres et tu les postes sur [i]soundcloud[/i] ‹ t'as des cicatrices un peu partout sur le corps, c'est pour ça que tu portes toujours des manches longues ‹ tu as commencé tes études à bowen, te disant que c'était un nouveau départ pour toi et que tu pouvais enfin faire quelque chose de ta vie ‹ on te surnomme [i]newt[/i], en rapport avec ton nom de famille ‹ tu vis avec ta tante à bowen, que tu ne connais pas des masses mais que tu apprécies plus que ta mère ‹
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 2730
ICI DEPUIS : 22/01/2019
COMPTES : carter, april, fede, milo, thomas & anna.
CRÉDITS : skywalkers (avatar), moi (crackship), astra (signature), mediocremicrowavemeal & old-darling-pls (icons)

STATUT : dans l'univers, y'a des milliards de vies sur terre sept milliards d'êtres humains peut-être trois milliards de filles mais c'est toi qu'j'veux (maley)

MessageSujet: Re: Riley, je suis ton père - PV   Riley, je suis ton père - PV - Page 2 EmptyJeu 26 Aoû 2021 - 15:02

T’avais pas été aidé dans tes recherches. Tu n’avais ni demandé à ta tante, ni à ta mère. C’était pas une bonne idée de demander à ta mère. Enfin, tu l’avais fais une fois et elle t’avait éclaté sa bouteille de whisky sur la tête. Trois points de suture, quand même. T’avais dis à l’hôpital que tu étais tombé en BMX et que tu ne portais pas de casque. C’était clairement passé. Alors tu n’avais jamais reposé la question. Et puis Jolene, elle n’était qu’une enfant quand tu es né, et ta génitrice était quand même très solitaire et ne se confiait pas beaucoup à sa petite soeur. Alors t’avais même pas posé la question. Tu expliquais alors au chirurgien que tu travaillais en même temps que tu étudiais. C’était quelque chose d’important pour toi, parce que tu ne voulais pas dépendre de ta tante et elle avait elle aussi besoin d’aide depuis que tu étais arrivé chez elle par surprise, il y a 3 ans. « Oui, en fait son père est le cousin de ma tante et ma… ma mère » dis-tu en bégayant sur le dernier mot. On ne peut pas qualifier ça d’une mère quand elle passe son temps à vous battre et à rejeter la faute sur vous. Mais bon, tu n’avais pas d’autre mot pour la qualifier. « Oui, j’ai surtout fait ça pour comprendre les gens et pourquoi ils voulaient faire des choses comme ça » dis-tu en haussant les épaules. Tu voulais comprendre pourquoi ta mère agissait ainsi, en réalité. Et ça ne t’aidait pas trop. Mais bon, au moins tu allais faire quelque chose de bien dans ta vie avec ce métier. Tu espérais faire la fierté de quelqu’un. Eve, Jolene ou peut-être même Oliver maintenant.

__________________________



darkness is my candle
les promesses ☽ on a jeté nos promesses à la mer, elle le voyait elle qui était si sage, que tout serait effacé. l'amour est aussi éphémère qu'un cœur dessiné sur la plage et puis la vague est passée.
https://www.aa-retro.com/t19464-newt_-instagram#644520
Oliver Harrisburg

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: Oliver est quelqu'un de plutôt calme et détendu en temps normal, usant pas mal de l'humour ou même du sarcasme ‹ Il préfère d'ailleurs se cacher derrière l'humour la plupart du temps ‹ Excentrique sur les bords ‹ Le regard des autres et leur jugement n'a pas grand importance pour lui ‹ Grand dragueur dans l'âme, il apprécie beaucoup la compagnie féminine ‹ Chirurgien de talent, il s'est fait un nom et beaucoup d'argent grâce à sa profession ‹ Bon bricoleur et cuisinier, il n'a cependant pas spécialement toujours le temps et l'envie de s'y mettre ‹ Il a horreur de perdre, et est un très mauvais perdant ‹ Quand il fait les choses, il les fait bien et jusqu'au bout ‹ Il a le vertige. Mettez-le un peu trop près d'un balcon trop haut et vous le perdez ! ‹ Il aime beaucoup les bons films, mais la encore, n'a pas vraiment le temps de regarder tous ceux qu'il aimerait ‹ Si à force il a accepté sa taille, 1m75, il aurait tout de même aimé être plus grand que ça ‹ Oliver est végétarien
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 65
ICI DEPUIS : 02/08/2021
COMPTES : James Ryder
CRÉDITS : Dezaia

STATUT : Célibataire, il était marié fut un temps. Depuis il change régulièrement de compagne.

MessageSujet: Re: Riley, je suis ton père - PV   Riley, je suis ton père - PV - Page 2 EmptyJeu 26 Aoû 2021 - 15:49

D'accord, Oliver voyait un peu le petit schéma familial, du coté maternel en tout cas. Il nota l'hésitation du jeune homme quand il évoqua sa mère, sans trop savoir pourquoi cependant. Peut être parce qu'il n'aimait pas spécialement parler d'elle. Aucune idée, il n'était pas dans sa tête.

- A croire que ça t'a plutôt réussi de venir jusqu'ici, si c'est pour y avoir trouvé de la famille. Enfin, s'ils sont corrects bien sûr.


Si c'était le même délire que sa mère, on était pas sorti du sable. Il avait d'ailleurs failli dire que ça lui avait bien réussi de dénoncer sa mère aux services sociaux, mais pour le moment, Oliver préférait ne pas trop plaisanter la dessus. Sûrement que le jeune homme n'avait pas assez de recul la dessus, malgré tout, ça restait sans doute trop frais dans sa tête. Le chirurgien hocha la tête, comprenant les raisons qui avaient poussé Riley à se diriger vers de telles études.

- Je comprends tout à fait.


D'une part parce que lui même son choix de métier il l'avait malgré tout fait un peu par rapport à l'un de ses parents, mais parce qu'il avait bien compris que la mère de Riley avait dû influer elle aussi sur ce choix d'études. Pas la peine d'être une lumière pour percuter sur ce point. Il suffisait de connaître un peu les grandes lignes des relations entre la mère et le fils pour cela. Mais à la limite, peu importe pourquoi il s'était lancé la dedans, Oliver ne doutait pas qu'avec ça, il allait pouvoir faire quelque chose de bien de sa vie.

- Et ça t'a aidé à comprendre, ou tu es encore dans le flou ?


Il se demandait bien que pouvaient comporter ses cours tiens ! Mais sans nul doute que ça devait être très intéressant.



__________________________

Stay foolish to stay sane
You can hide memories, but you can't erase the history that produced them.


       
Riley Newton-John

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: tu as vécu toute ta vie à Brooklyn, jusqu'à il y a six mois ‹ chez toi, tu te renfermais dans ta chambre sur un ordinateur et du coup tu as acquis pas mal de compétence en hacking ‹ t'as jamais connu ton père, et tu sais pas du tout qui il est ‹ ta mère t'en as fais vivre des vertes et des pas mûres ‹ tu fais du bmx, tu te déplaces qu'avec ça ‹ t'as pas encore ton permis, ta mère t'as pas laissé le passer quand t'étais à new-york ‹ tu te nourris exclusivement de pizza, c'est ta vie ‹ et tu ne bois que de sprite ou de bières ‹ tu n'as jamais été en vacances, ta mère en avait pas les moyens et ne voulait pas que tu t'amuses ‹ t'avais pas beaucoup d'amis quand t'étais aux states, tu passais pour le taré ou le psychopathe ‹ d'ailleurs, t'avais des excès de colère, tu devenais totalement fou ‹ dans tes années d'enfermement dans ta chambre, t'as aussi appris à faire de la musique, tu fais des [i]samples[/i] de temps à autres et tu les postes sur [i]soundcloud[/i] ‹ t'as des cicatrices un peu partout sur le corps, c'est pour ça que tu portes toujours des manches longues ‹ tu as commencé tes études à bowen, te disant que c'était un nouveau départ pour toi et que tu pouvais enfin faire quelque chose de ta vie ‹ on te surnomme [i]newt[/i], en rapport avec ton nom de famille ‹ tu vis avec ta tante à bowen, que tu ne connais pas des masses mais que tu apprécies plus que ta mère ‹
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 2730
ICI DEPUIS : 22/01/2019
COMPTES : carter, april, fede, milo, thomas & anna.
CRÉDITS : skywalkers (avatar), moi (crackship), astra (signature), mediocremicrowavemeal & old-darling-pls (icons)

STATUT : dans l'univers, y'a des milliards de vies sur terre sept milliards d'êtres humains peut-être trois milliards de filles mais c'est toi qu'j'veux (maley)

MessageSujet: Re: Riley, je suis ton père - PV   Riley, je suis ton père - PV - Page 2 EmptyLun 30 Aoû 2021 - 16:33

« Oui, elle est adorable. Je n’ai rencontré qu’elle mais ça me suffit, j’ai pas besoin de rencontrer toute sa famille qui était au courant de ma situation avant que je débarque chez ma tante » balanças-tu à Oliver. Tu commençais à être beaucoup trop en confiance avec cet homme. C’était tellement naturel de lui parler. Comme quoi, la génétique facilite peut-être le dialogue. Tu expliquais ensuite au chirurgien pourquoi tu étais dans ce genre d’études là et surtout pourquoi tu avais décidé de faire ça en venant ici. « C’est encore un peu flou pour moi, je comprends pas comment on peut faire du mal à son enfant… » dis-tu en baissant les yeux. Mais tu relevais les yeux vers ton père biologique, et tu fronçais les sourcils d’un air inquiétant. « Mais vous… vous êtes au courant ? » demandas-tu finalement à Oliver. Est-ce qu’il savait que ta mère te battait, qu’elle te faisait subir un bon paquet de sévices ? C’est pourquoi tu avais chercher ton père d’ailleurs, pourquoi tu avais voulu partir de cet endroit qui te faisait énormément de mal. Jolene avait été Dieu comparé à ta mère qui était Satan. Elle avait réussi à te faire te sentir bien, aimé et heureux. Ça n’était jamais arrivé auparavant. « Vous savez pourquoi j’suis parti des Etats-Unis ? » demandas-tu ensuite au brun en face de toi. Peut-être qu’elle avait évité de parler des blessures qu’elle faisait subir à son fils, quand elle lui a apprit ton existence, ta mère. Tu jouais nerveusement avec tes mains, parce qu’évoquer ses douleurs du passé, ça te faisait toujours mal. Mais comme disait ton psy, il fallait que tu en parles pour aller de l’avant. Un gros travail sur toi-même avait été enclenché depuis que tu étais arrivé à Bowen, et ça continuait avec la rencontre avec ton père.

__________________________



darkness is my candle
les promesses ☽ on a jeté nos promesses à la mer, elle le voyait elle qui était si sage, que tout serait effacé. l'amour est aussi éphémère qu'un cœur dessiné sur la plage et puis la vague est passée.
https://www.aa-retro.com/t19464-newt_-instagram#644520
Oliver Harrisburg

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: Oliver est quelqu'un de plutôt calme et détendu en temps normal, usant pas mal de l'humour ou même du sarcasme ‹ Il préfère d'ailleurs se cacher derrière l'humour la plupart du temps ‹ Excentrique sur les bords ‹ Le regard des autres et leur jugement n'a pas grand importance pour lui ‹ Grand dragueur dans l'âme, il apprécie beaucoup la compagnie féminine ‹ Chirurgien de talent, il s'est fait un nom et beaucoup d'argent grâce à sa profession ‹ Bon bricoleur et cuisinier, il n'a cependant pas spécialement toujours le temps et l'envie de s'y mettre ‹ Il a horreur de perdre, et est un très mauvais perdant ‹ Quand il fait les choses, il les fait bien et jusqu'au bout ‹ Il a le vertige. Mettez-le un peu trop près d'un balcon trop haut et vous le perdez ! ‹ Il aime beaucoup les bons films, mais la encore, n'a pas vraiment le temps de regarder tous ceux qu'il aimerait ‹ Si à force il a accepté sa taille, 1m75, il aurait tout de même aimé être plus grand que ça ‹ Oliver est végétarien
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 65
ICI DEPUIS : 02/08/2021
COMPTES : James Ryder
CRÉDITS : Dezaia

STATUT : Célibataire, il était marié fut un temps. Depuis il change régulièrement de compagne.

MessageSujet: Re: Riley, je suis ton père - PV   Riley, je suis ton père - PV - Page 2 EmptyLun 30 Aoû 2021 - 18:04

Oliver eu un petit sourire, rassuré de savoir qu'au moins en arrivant ici Riley avait eu le plaisir de constater que tous les membres de sa famille n'était pas bon à jeter. Enfin du coté de sa mère tout du moins. Ça avait dû le changer le gamin en arrivant ici tout de même, et on ne parle pas du pays la. Hum, par contre oui, ça devait être délicat de rencontrer des gens qui savaient déjà avant de te rencontrer pourquoi tu débarquais comme ça.

- Nous sommes deux alors.


Avait avoué Oliver à Riley, sur le fait de ne pas comprendre comment on pouvait faire du mal à son propre enfant. Que ce soit la mère Newton-John, ou n'importe quel « parent » du monde d'ailleurs. On a pas à vouloir faire du mal comme ça, volontairement à son propre enfant. C'est ignoble. Et à la limite, que les scientifiques ou autre trouvent une explication, ça n'excuserait rien. Le chirurgien regarda alors le jeune homme, qui lui demanda finalement s'il était au courant. Pas la peine de préciser au courant de quoi. Alors Oliver se contenta de hocher doucement la tête à l'affirmative. Vaguement, mais assez pour avoir un avis bien tranché sur la situation. Et il semblerait qu'ils arrivèrent sur un sujet très sensible, surtout pour Riley, cela va sans dire... S'il savait pourquoi il avait quitté les Etats-Unis ?

- Et bien … je sais que tu as appelé les services de protection de l'enfance. Qu'elle t'a mené la vie dure au point d'en arriver la.


Il avait parlé un peu plus doucement, cherchant ses mots pour éviter de le faire souffrir inutilement en parlant de ces choses-la. Même s'il ne les avait pas subies, il se doutait à quel point ça pouvait vous bousiller, vous déglinguer complètement. D'une part de n'avoir une mère qui semble ne pas vous aimer – c'était son ressenti depuis qu'il avait croisé sa mère – mais qui en plus vous le fait savoir ! Alors oui, il savait qu'il n'y pouvait rien, n'ayant pas la moindre idée qu'il puisse avoir un fils quelque part, mais malgré tout, il s'en voulait. Alors après une brève hésitation, il tendit la main et la posa doucement sur celles de son fils, agitées depuis qu'ils parlaient de ça. Oliver ne voulait pas le brusquer, pas davantage en tout cas. Il le regarda dans les yeux avant de lui dire :

- Je suis profondément désolé que tu aies vécu tout ça. Si tu veux en parler, je suis la pour t'écouter, mais si tu n'en n'a pas envie je ne te forcerai jamais.


C'était le moins qu'il puisse faire pour lui non ? A l'heure actuelle tout du moins. Non, désolé, il n'avait pas de machine permettant de voyager dans le temps et changer les choses, arracher le petit Riley à sa mère toxique. Hélas, le mal était fait …




__________________________

Stay foolish to stay sane
You can hide memories, but you can't erase the history that produced them.


       
Riley Newton-John

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: tu as vécu toute ta vie à Brooklyn, jusqu'à il y a six mois ‹ chez toi, tu te renfermais dans ta chambre sur un ordinateur et du coup tu as acquis pas mal de compétence en hacking ‹ t'as jamais connu ton père, et tu sais pas du tout qui il est ‹ ta mère t'en as fais vivre des vertes et des pas mûres ‹ tu fais du bmx, tu te déplaces qu'avec ça ‹ t'as pas encore ton permis, ta mère t'as pas laissé le passer quand t'étais à new-york ‹ tu te nourris exclusivement de pizza, c'est ta vie ‹ et tu ne bois que de sprite ou de bières ‹ tu n'as jamais été en vacances, ta mère en avait pas les moyens et ne voulait pas que tu t'amuses ‹ t'avais pas beaucoup d'amis quand t'étais aux states, tu passais pour le taré ou le psychopathe ‹ d'ailleurs, t'avais des excès de colère, tu devenais totalement fou ‹ dans tes années d'enfermement dans ta chambre, t'as aussi appris à faire de la musique, tu fais des [i]samples[/i] de temps à autres et tu les postes sur [i]soundcloud[/i] ‹ t'as des cicatrices un peu partout sur le corps, c'est pour ça que tu portes toujours des manches longues ‹ tu as commencé tes études à bowen, te disant que c'était un nouveau départ pour toi et que tu pouvais enfin faire quelque chose de ta vie ‹ on te surnomme [i]newt[/i], en rapport avec ton nom de famille ‹ tu vis avec ta tante à bowen, que tu ne connais pas des masses mais que tu apprécies plus que ta mère ‹
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 2730
ICI DEPUIS : 22/01/2019
COMPTES : carter, april, fede, milo, thomas & anna.
CRÉDITS : skywalkers (avatar), moi (crackship), astra (signature), mediocremicrowavemeal & old-darling-pls (icons)

STATUT : dans l'univers, y'a des milliards de vies sur terre sept milliards d'êtres humains peut-être trois milliards de filles mais c'est toi qu'j'veux (maley)

MessageSujet: Re: Riley, je suis ton père - PV   Riley, je suis ton père - PV - Page 2 EmptyDim 5 Sep 2021 - 17:09

Tu voulais lui faire comprendre que tu avais trouvé ta place ici. Surtout auprès de ta nouvelle famille. Et puis tu expliquais à Oliver comment on pouvait faire du mal à son enfant. Mais il n’était peut-être pas au courant de ce que tu avais subi pendant 19 ans auprès de ta mère. Enfin ta mère, si on peut appeler ça comme ça. Tu lui demandais alors, s’il savait et apparemment il n’en savait pas beaucoup, juste que tu avais appelé les services sociaux un soir où tu en avais marre. « Oh, d’accord » dis-tu simplement en baissant les yeux. Mais tu avais envie d’en parler, t’en avais besoin. Après tout, il était ta famille de sang la plus proche. Et il devait savoir. Alors tu prenais ton courage à deux mains, tu soufflais avant de lever les yeux vers Oliver. « Alors… euh en fait… » commenças-tu en cherchant tes mots. « Elle me battait, elle me jetait ses bouteilles à la tronche quand je faisais trop de bruit. Elle m’a éloigné de toute ma famille. En gros, elle m’a pourri la vie jusqu’à ce que je pète un plomb et que j’appelle les services de protection de l’enfance » dis-tu simplement, le passé qui se lisait dans ton regard. « J’ai… j’ai encore des cicatrices de ces sévices » dis-tu en levant ta manche de sweat. Quelques traces de cigarettes écrasées sur le bras, ou des coupures de bris de glace. Tu baissais rapidement ta manche parce que tu en avais encore honte. C’est bien pour ça que tu portais souvent des t-shirt à mange longue ou des pulls, même si on était en plein été. « C’est gentil » dis-tu avec un léger rictus. Tu étais persuadé qu’il n’était pas comme elle, il portait sa gentillesse sur son visage. Et tu te sentais bien d’avoir au moins un de tes parents qui était sain d’esprit. « J’en ai beaucoup parlé avec ma tante, elle est thérapeute. Mais c’est pas mon sujet préféré j’avoue » dis-tu simplement avec un petit rire nerveux.

__________________________



darkness is my candle
les promesses ☽ on a jeté nos promesses à la mer, elle le voyait elle qui était si sage, que tout serait effacé. l'amour est aussi éphémère qu'un cœur dessiné sur la plage et puis la vague est passée.
https://www.aa-retro.com/t19464-newt_-instagram#644520
Oliver Harrisburg

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: Oliver est quelqu'un de plutôt calme et détendu en temps normal, usant pas mal de l'humour ou même du sarcasme ‹ Il préfère d'ailleurs se cacher derrière l'humour la plupart du temps ‹ Excentrique sur les bords ‹ Le regard des autres et leur jugement n'a pas grand importance pour lui ‹ Grand dragueur dans l'âme, il apprécie beaucoup la compagnie féminine ‹ Chirurgien de talent, il s'est fait un nom et beaucoup d'argent grâce à sa profession ‹ Bon bricoleur et cuisinier, il n'a cependant pas spécialement toujours le temps et l'envie de s'y mettre ‹ Il a horreur de perdre, et est un très mauvais perdant ‹ Quand il fait les choses, il les fait bien et jusqu'au bout ‹ Il a le vertige. Mettez-le un peu trop près d'un balcon trop haut et vous le perdez ! ‹ Il aime beaucoup les bons films, mais la encore, n'a pas vraiment le temps de regarder tous ceux qu'il aimerait ‹ Si à force il a accepté sa taille, 1m75, il aurait tout de même aimé être plus grand que ça ‹ Oliver est végétarien
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 65
ICI DEPUIS : 02/08/2021
COMPTES : James Ryder
CRÉDITS : Dezaia

STATUT : Célibataire, il était marié fut un temps. Depuis il change régulièrement de compagne.

MessageSujet: Re: Riley, je suis ton père - PV   Riley, je suis ton père - PV - Page 2 EmptyDim 5 Sep 2021 - 20:17

Le malaise que ressentait Riley était palpable. Ça devait être ce genre de choses qui était le plus pénible pour lui, parler de son passé avec sa mère. Mais vraiment, Oliver ne le forcera pas à lui raconter quoi que ce soit. Alors, quand son fils choisi de lui parler, il se tu et écouta. Il lui laissa le temps de chercher au mieux ses mots, restant calme face à lui. Vous voyez, il en avait vu de toutes les couleurs de par son métier. Il n'y avait pas que des gens qui venaient se faire soigner quelque chose dû à la vie, à un accident fâcheux. Des fois, il y avait derrière les blessures un acte de profonde méchanceté, une véritable volonté de faire mal. Si l'entendre de la part d'inconnus lui faisait beaucoup de peine, imaginez alors ce qu'il pouvait ressentir quand ce fut son propre fils, la chair de sa chair, qui lui raconta les horreurs que sa mère lui a fait subir. Dans la flopée de conquêtes qu'il a eu dans sa vie, pourquoi était-ce tombé sur la seule tarée du lot ? Enfin, la plus tarée sans aucun doute ! Bon sang, mais quel être humain ferait ça à son propre enfant ! Révolté, peiné, blessé, en colère … Tellement d'émotions de ce genre qui se mêlaient en lui alors qu'il écoutait sans rien dire le récit de Riley, la mâchoire serrée. Ce fut amplifié quand le jeune homme lui dévoila quelques unes de ses cicatrices. Oliver les regarda, un voile d'horreur devant les yeux. Des cicatrices, dont certaines semblaient plus anciennes que d'autres, des traces de mégot même …. Putain quoi !

Oliver passa sa main sur sa mâchoire, clignant des yeux, comme espérant avoir rêvé tout ça. Bon sang mais il fallait être complètement dérangé pour faire des choses pareilles à son propre enfant ! Lui qui craignait un peu que son fils ait été plus ou moins blessé par son vécu, il ne savait pas que c'était allé jusqu'aux sévices physiques. Il continua la encore, de l'écouter lui parler du fait qu'il pouvait en parler à sa tante, tandis qu'il essayait de calmer l'énervement en lui.

- Tu m'étonne …


Que ce n'était pas son sujet de conversation préféré... Il prit une inspiration, rassemblant ses pensées, puis s'accouda sur la table, regardant Riley. Sans jugement aucun. Il laissa planer un petit silence, puis hocha brièvement la tête.

- Nous sommes d'accord, je ne te connais pas bien du tout. Mais, du peu que tu m'a dit, de ce que je sais, Riley, tu es quelqu'un de fort pour avoir subi tout ça, et d'arriver à être la face à moi, et m'en parler.


Non mais soulignons-le ! Combien de victimes – parce qu'il en était une, n'ayons pas peur des mots – ont trouvé la force de se retourner un jour face à leur bourreau ? De pouvoir en parler par la suite ? D'accord, peut être qu'il était difficile pour lui d'en parler, mais est ce que ce sera un jour vraiment facile ? Non, selon Oliver, Riley était quelqu'un de fort. Peut être n'en n'avait-il pas conscience.

- Je ne suis pas thérapeute comme ta tante, et je ne peux certainement pas retourner dans le passé. Et … ce n'est pas non plus pour essayer de « jouer au papa » que je dis ça, mais s'il y a quoi que ce soit que je puisse faire pour t'aider … je suis la.


Une fois remis de ses émotions, il percutera qu'aujourd'hui, la médecine pouvait effacer les cicatrices, et, qu'étant lui même médecin, il pourrait lui proposer un jour, s'il le souhaitait, de retirer au mieux tout ça.

- Et je m'abstiendrai au passage de dire ce que je pense de ta mère à présent.


Soit dit-en passant!




__________________________

Stay foolish to stay sane
You can hide memories, but you can't erase the history that produced them.


       
Riley Newton-John

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: tu as vécu toute ta vie à Brooklyn, jusqu'à il y a six mois ‹ chez toi, tu te renfermais dans ta chambre sur un ordinateur et du coup tu as acquis pas mal de compétence en hacking ‹ t'as jamais connu ton père, et tu sais pas du tout qui il est ‹ ta mère t'en as fais vivre des vertes et des pas mûres ‹ tu fais du bmx, tu te déplaces qu'avec ça ‹ t'as pas encore ton permis, ta mère t'as pas laissé le passer quand t'étais à new-york ‹ tu te nourris exclusivement de pizza, c'est ta vie ‹ et tu ne bois que de sprite ou de bières ‹ tu n'as jamais été en vacances, ta mère en avait pas les moyens et ne voulait pas que tu t'amuses ‹ t'avais pas beaucoup d'amis quand t'étais aux states, tu passais pour le taré ou le psychopathe ‹ d'ailleurs, t'avais des excès de colère, tu devenais totalement fou ‹ dans tes années d'enfermement dans ta chambre, t'as aussi appris à faire de la musique, tu fais des [i]samples[/i] de temps à autres et tu les postes sur [i]soundcloud[/i] ‹ t'as des cicatrices un peu partout sur le corps, c'est pour ça que tu portes toujours des manches longues ‹ tu as commencé tes études à bowen, te disant que c'était un nouveau départ pour toi et que tu pouvais enfin faire quelque chose de ta vie ‹ on te surnomme [i]newt[/i], en rapport avec ton nom de famille ‹ tu vis avec ta tante à bowen, que tu ne connais pas des masses mais que tu apprécies plus que ta mère ‹
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 2730
ICI DEPUIS : 22/01/2019
COMPTES : carter, april, fede, milo, thomas & anna.
CRÉDITS : skywalkers (avatar), moi (crackship), astra (signature), mediocremicrowavemeal & old-darling-pls (icons)

STATUT : dans l'univers, y'a des milliards de vies sur terre sept milliards d'êtres humains peut-être trois milliards de filles mais c'est toi qu'j'veux (maley)

MessageSujet: Re: Riley, je suis ton père - PV   Riley, je suis ton père - PV - Page 2 EmptyDim 5 Sep 2021 - 21:36

Alors que tu expliquais les raisons de ton appel à la protection de l’enfance à Oliver, tu voyais qu’il essayait de rester calme et de ne pas réagir. Mais ses réactions étaient quand même visible sur son visage. Tu sentais que ça le dégoûtait de voir ce qu’il t’était arrivé pendant toutes ces années avec ta mère. En même temps, qui ça ne dégouterait pas ? C’est pas commun de voir une mère qui bat son fils mais c’était pourtant arrivé. Et ça ne s’était pas arrêté. Les coups, les insultes, les tortures psychologiques. C’était vraiment l’horreur. Mais bon, ça t’avait forgé ta personnalité et tu étais devenu fort à cause de ça. Ensuite, tu lui avouais que ce n’était pas ton sujet préféré, de parler de ta génitrice. « Je pensais qu’elle était ma seule famille, c’est pour ça que j’ai réagis tard » dis-tu en baissant les yeux. C’était vrai. Tu ne te souvenais plus de ta tante, tu ne savais pas que tu avais de la famille en Australie et encore moins que ton père biologique se trouvait dans la même ville que toi. Ça aurait été plus simple, de vivre avec Oliver. Lorsque tu baissais tes manches, les souvenirs remontaient à la surface et te laissait avec des horreurs en tête. Tu secouais la tête pour balayer ces mauvais souvenirs avant de reprendre ton attention vers le chirurgien. Lorsqu’il t’expliqua qu’il était là pour toi dorénavant, tu souris légèrement. Ça te faisait plaisir d’entendre ça. « Tu vas rester à Bowen ? » demandas-tu au brun. T’avais du mal à le tutoyer mais après tout c’est ton père, il le fallait bien. « Et merci, ça me touche » dis-tu pour finir ta phrase. Oui, t’étais vraiment touché par le fait qu’il veuille bien t’écouter et t’aider dans la vie. T’aider à avancer, même. A sa phrase suivant, un léger rire nerveux sortait d’entre tes lèvres. « Y’a pas de soucis, je comprends et j’imagine très bien » dis-tu avec un léger sourire. T’avais pas été préparé à rencontrer ton père aujourd’hui. Mais pourtant c’était arrivé. Et c’était pas plus mal. Certes, vous ne vous connaissiez pas encore totalement mais c’était déjà le début.

__________________________



darkness is my candle
les promesses ☽ on a jeté nos promesses à la mer, elle le voyait elle qui était si sage, que tout serait effacé. l'amour est aussi éphémère qu'un cœur dessiné sur la plage et puis la vague est passée.
https://www.aa-retro.com/t19464-newt_-instagram#644520
Oliver Harrisburg

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: Oliver est quelqu'un de plutôt calme et détendu en temps normal, usant pas mal de l'humour ou même du sarcasme ‹ Il préfère d'ailleurs se cacher derrière l'humour la plupart du temps ‹ Excentrique sur les bords ‹ Le regard des autres et leur jugement n'a pas grand importance pour lui ‹ Grand dragueur dans l'âme, il apprécie beaucoup la compagnie féminine ‹ Chirurgien de talent, il s'est fait un nom et beaucoup d'argent grâce à sa profession ‹ Bon bricoleur et cuisinier, il n'a cependant pas spécialement toujours le temps et l'envie de s'y mettre ‹ Il a horreur de perdre, et est un très mauvais perdant ‹ Quand il fait les choses, il les fait bien et jusqu'au bout ‹ Il a le vertige. Mettez-le un peu trop près d'un balcon trop haut et vous le perdez ! ‹ Il aime beaucoup les bons films, mais la encore, n'a pas vraiment le temps de regarder tous ceux qu'il aimerait ‹ Si à force il a accepté sa taille, 1m75, il aurait tout de même aimé être plus grand que ça ‹ Oliver est végétarien
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 65
ICI DEPUIS : 02/08/2021
COMPTES : James Ryder
CRÉDITS : Dezaia

STATUT : Célibataire, il était marié fut un temps. Depuis il change régulièrement de compagne.

MessageSujet: Re: Riley, je suis ton père - PV   Riley, je suis ton père - PV - Page 2 EmptyLun 6 Sep 2021 - 17:44

Effectivement, si Riley pensait qu'il n'avait que sa mère niveau famille, c'est compréhensible qu'il avait pris du temps pour réagir.

- Mais tu as réagi, et ça c'est bien.

Il faut le souligner. Sans même parler d'Oliver, si sa mère ne lui avait pas caché qu'il avait une tante en Australie, de la famille même plus éloignée, peut être qu'il aurait réagi plus tôt tiens. Nous ne le saurons pas. Franchement, c'était quoi cette tarée pour cacher à son fils les membres de sa famille ? En plus du reste ! La, vous vous direz, pourquoi Oliver ne pensait pas à genre … porter plainte ? Déja, lui même ne pouvait pas le faire. Mais ensuite, vous avez un peu suivi dans quel état était la mère Newton-John ? Elle était complètement ravagée, et malgré l'arrêt forcé de l'alcool et autres, il était évident qu'elle n'avait plus toute sa tête. Si tant est qu'elle l'est un jour eu... Enfin, si un jour Riley voulait le faire, ça se comprendrait. Mais le temps était peut être d'abord à la reconstruction. Et pour cela, il pourra compter sur Oliver. Ce n'était pas le genre de la maison de dire quelque chose et de revenir dessus. Aussi, le chirurgien eu un petit sourire, notant que pour la première fois, Riley l'avait tutoyé. Lui-même l'avait fait naturellement, presque sans s'en rendre compte du moment ou il lui avait avoué être son père. C'était signe que les choses partaient bien entre eux, non ? Espérons ! Et s'il restait à Bowen ? Bof, non, demain il allait reprendre l'avion, c'est moisi ici. Ça, c'est le genre de truc qu'il aurait répondu en temps normal. Mais voyez-vous, l'heure passée fut riche en émotions alors …

- Bien sûr ! Je n'ai pas fait tout ce chemin pour repartir de sitôt. J'ai encore tout à faire ici, mais je reste.


Du genre son entretien d'embauche demain, trouver un endroit ou loger définitivement, prendre ses repères aussi. Et se trouver une voiture aussi, parce que celle de location le temps qu'il s'installe n'était carrément pas à son goût. Sinon, c'était normal, Riley n'avait pas à le remercier. Hum, c'est vrai que vu son passé, il n'a pas dû avoir l'habitude de ce genre de discours... Oliver eu un air amusé à la réaction de Riley, qui comprenait bien qu'à présent, son père allait éviter de dire ce qu'il pensait de sa mère à voix haute !

- Nous sommes d'accord.


Fit-il d'un air entendu.

- En tout cas, s'il y a quoi que ce soit tu as maintenant mon numéro. N'hésite pas, même si au boulot je n'ai pas vraiment le temps de répondre.


Chose dont Riley devait se douter fortement, puisqu'il lui avait dit être chirurgien. A moins qu'ici les choses soient plus calmes qu'à New York, ce dont il se doutait, mais peut être pas au point de pouvoir se poser tranquille de façon régulière.

- Et je ne veux pas te retenir, tu as peut être des choses de prévues pour la soirée ?


Des cours à réviser ou un travail ou aller ? En tout cas, plus de panique, Oliver était arrivé, il ne partait plus !


__________________________

Stay foolish to stay sane
You can hide memories, but you can't erase the history that produced them.


       
Riley Newton-John

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: tu as vécu toute ta vie à Brooklyn, jusqu'à il y a six mois ‹ chez toi, tu te renfermais dans ta chambre sur un ordinateur et du coup tu as acquis pas mal de compétence en hacking ‹ t'as jamais connu ton père, et tu sais pas du tout qui il est ‹ ta mère t'en as fais vivre des vertes et des pas mûres ‹ tu fais du bmx, tu te déplaces qu'avec ça ‹ t'as pas encore ton permis, ta mère t'as pas laissé le passer quand t'étais à new-york ‹ tu te nourris exclusivement de pizza, c'est ta vie ‹ et tu ne bois que de sprite ou de bières ‹ tu n'as jamais été en vacances, ta mère en avait pas les moyens et ne voulait pas que tu t'amuses ‹ t'avais pas beaucoup d'amis quand t'étais aux states, tu passais pour le taré ou le psychopathe ‹ d'ailleurs, t'avais des excès de colère, tu devenais totalement fou ‹ dans tes années d'enfermement dans ta chambre, t'as aussi appris à faire de la musique, tu fais des [i]samples[/i] de temps à autres et tu les postes sur [i]soundcloud[/i] ‹ t'as des cicatrices un peu partout sur le corps, c'est pour ça que tu portes toujours des manches longues ‹ tu as commencé tes études à bowen, te disant que c'était un nouveau départ pour toi et que tu pouvais enfin faire quelque chose de ta vie ‹ on te surnomme [i]newt[/i], en rapport avec ton nom de famille ‹ tu vis avec ta tante à bowen, que tu ne connais pas des masses mais que tu apprécies plus que ta mère ‹
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 2730
ICI DEPUIS : 22/01/2019
COMPTES : carter, april, fede, milo, thomas & anna.
CRÉDITS : skywalkers (avatar), moi (crackship), astra (signature), mediocremicrowavemeal & old-darling-pls (icons)

STATUT : dans l'univers, y'a des milliards de vies sur terre sept milliards d'êtres humains peut-être trois milliards de filles mais c'est toi qu'j'veux (maley)

MessageSujet: Re: Riley, je suis ton père - PV   Riley, je suis ton père - PV - Page 2 EmptyMar 14 Sep 2021 - 17:13

« Un peu tard, mais je l’ai fais… » avouas-tu au chirurgien. Certes tu avais pris les choses en main alors que tu n’étais pas encore majeur aux Etats-Unis, mais tu l’avais fais quand même très tard. C’est surtout que cette bonne femme te terrorisait et tu n’avais pas envie de la contrarier pour qu’elle ne te tape pas plus fort. Une ravagée cette bonne femme. Quand on t’a proposé d’aller dans une famille en Australie, la soeur de ta mère, tu as eu peur qu’elle soit folle comme elle. Mais non, il s’est avéré que Jolene était beaucoup plus saine d’esprit que ta génitrice, et ça c’est pas plus mal. Curieusement, tu demandais à Oliver s’il comptait rester à Bowen ou repartir à New-York. Quelle idée ? Il venait de retrouver son fils, tu crois vraiment qu’il partirait à l’autre bout du monde ? Oui, parce que tu n’as toujours pas l’impression d’en valoir la peine. Mais apparemment non, il avait bien prévu de rester dans le coin. « Ca me fait plaisir » dis-tu avec un léger sourire. Tu n’étais pas prêt de l’appeler papa ou de lui taper la bise mais c’était important pour toi qu’il reste dans le coin. Tu te demandais ce qui allait se passer par la suite, parce qu’une relation avec son père ça se construit pas à l’âge de 22 ans mais plutôt quand on est enfant. Tu vas devoir construire ça avec Oliver. Mais tu es sur que ça peut marcher. Après tout, tu considères bien ta tante comme ta mère maintenant et tu ne l’échangerai pour rien au monde. « Oui, j’imagine… Mais merci, j’y penserai » dis-tu en regardant ton téléphone avec l’heure dessus. Il était quand même tard, tu avais en effet des plans pour la soirée. Tu voulais aller voir Eve pour lui raconter tout sur ton père et sur cette rencontre que vous veniez de faire. Alors tu lui envoyais rapidement un texto pour lui dire que tu allais venir la voir. « En effet, j’ai quelque chose à faire » dis-tu un peu gêné. Tu ne voulais pas le laisser en plan mais t’avais besoin d’extérioriser tout ce qu’il venait de se passer. Alors tu levais les yeux vers lui et tu souris. « J’suis content de t’avoir rencontré » dis-tu d’un air un peu timide. Timide mais sincère.

hj:
 

__________________________



darkness is my candle
les promesses ☽ on a jeté nos promesses à la mer, elle le voyait elle qui était si sage, que tout serait effacé. l'amour est aussi éphémère qu'un cœur dessiné sur la plage et puis la vague est passée.
https://www.aa-retro.com/t19464-newt_-instagram#644520
Oliver Harrisburg

Feuille de personnage
<left><textcat3>mes liens</textcat3></left> mes liens:
<textcat3>à propos de moi</textcat3><br> à propos de moi
: Oliver est quelqu'un de plutôt calme et détendu en temps normal, usant pas mal de l'humour ou même du sarcasme ‹ Il préfère d'ailleurs se cacher derrière l'humour la plupart du temps ‹ Excentrique sur les bords ‹ Le regard des autres et leur jugement n'a pas grand importance pour lui ‹ Grand dragueur dans l'âme, il apprécie beaucoup la compagnie féminine ‹ Chirurgien de talent, il s'est fait un nom et beaucoup d'argent grâce à sa profession ‹ Bon bricoleur et cuisinier, il n'a cependant pas spécialement toujours le temps et l'envie de s'y mettre ‹ Il a horreur de perdre, et est un très mauvais perdant ‹ Quand il fait les choses, il les fait bien et jusqu'au bout ‹ Il a le vertige. Mettez-le un peu trop près d'un balcon trop haut et vous le perdez ! ‹ Il aime beaucoup les bons films, mais la encore, n'a pas vraiment le temps de regarder tous ceux qu'il aimerait ‹ Si à force il a accepté sa taille, 1m75, il aurait tout de même aimé être plus grand que ça ‹ Oliver est végétarien
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 65
ICI DEPUIS : 02/08/2021
COMPTES : James Ryder
CRÉDITS : Dezaia

STATUT : Célibataire, il était marié fut un temps. Depuis il change régulièrement de compagne.

MessageSujet: Re: Riley, je suis ton père - PV   Riley, je suis ton père - PV - Page 2 EmptyMar 14 Sep 2021 - 18:03

Mieux vaut tard que jamais, pas vrai ? C'était tellement vrai pour Riley en tout cas ! Si ça se trouve, s'il ne s'était jamais rebellé, Oliver et lui ne se seraient jamais rencontrés. Allez savoir ! Il y avait tellement de possibilités !

- A moi aussi figure-toi !


Fit-il sur un ton plus léger pour un peu détendre l'atmosphère. A lui aussi ça lui faisait plaisir de rester, surtout que visiblement les choses semblaient bien parties entre son fils et lui. C'est sûr que si le gamin était un gros débile, profiteur et mauvais … Un petit test de paternité express merci ! Mais non, la, Oliver était plutôt soulagé de voir que le jeune homme semblait avoir la tête sur les épaules, et n'avait pas pris le coté fou de sa mère. Et encore que, ils ne se connaissait pas assez pour qu'Oliver prétende en savoir beaucoup sur lui. Il en était loin ! Tellement loin ! Mais vous savez quoi ? Ce n'était pas grave. Parce que maintenant, ils avaient le temps. Le temps de se connaître, de peut être lier une réelle relation, de s'apprécier peut être ? Ils verront bien ou tout ça les mènera. Ceci dit, il espérait quand même bien que Riley n'hésitera pas à l'appeler au besoin. Peut être que ça leur fera bizarre par la suite, de se dire « tiens, j'appelle mon père » ou « envoyons un message à mon fils ! » …. Il allait leur falloir du temps, sans se précipiter. Le chirurgien hocha la tête avec un petit sourire à la réponse de Riley, qui avait effectivement des choses à faire de son coté.

- Monsieur est demandé à ce que je vois !


Mais c'est bien qu'il ait sa vie sociale ! Et tout à fait normal pour un jeune homme de son âge ! Oliver lui par exemple à son âge et bien … Et bien il devenait père sans le savoir. D'accord, ce n'était peut être pas l'exemple du siècle. Il semblerait donc que cette première rencontre entre le père et le fils touchait à sa fin. A son tour, le brun – le plus âgé – lui adressa un sourire en réponse au sien. Ça lui faisait plaisir de savoir que, justement, ça lui avait fait plaisir de le rencontrer.

- Moi de même Riley.


C'était tout à fait honnête. Il ne regrettait pas d'avoir fait tout ça pour le retrouver. Ainsi donc, les deux hommes finirent par se saluer, se disant au revoir et à très vite, l'un partant à son planning du soir, et l'autre retournait à son hôtel. En rentrant, Oliver se disait qu'il en avait des émotions à digérer ! Mais, la principale restait la simple joie d'avoir trouvé son fils.




__________________________

Stay foolish to stay sane
You can hide memories, but you can't erase the history that produced them.


       
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Riley, je suis ton père - PV   Riley, je suis ton père - PV - Page 2 Empty

 
Riley, je suis ton père - PV
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: stories have been told-
Sauter vers: