∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en octobre —

En ce moment à Bowen, les températures sont plus douces et avoisinent entre les 20 et 30°C. Le maitre mot est de profiter !


meike bergmann & ivy-céleste applewhite
sont nos membres du mois ♡

Le deal à ne pas rater :
Antivirus NORTON 360 Deluxe – Clé d’activation par mail
1 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -9%
Nintendo Switch (OLED) avec station d’accueil et ...
Voir le deal
319.99 €

Partagez
 

 i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Niels Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12234
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : bby strangehell ♡ (av, gifs, icons) ; solosands (sign)

STATUT : « why her ? why anyone else when she exists ? » (aelya)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 2 EmptyMer 13 Oct 2021 - 23:27

Aelya était son ange tombé du ciel, celle qui était parvenue jusqu’à lui pour restaurer son âme et son coeur abimés par les désillusions, elle qui avait su se frayer un chemin là où personne n’avait jamais osé s’aventurer. Il aimait repenser à leur parcours, à leurs réussites et leurs déceptions, parce-que chacune d’entre elle avait eu une importance dans leur relation, les amenant à la faire grandir et mûrir. « Moi non plus je laisserai personne d’autre le faire bébé. J’suis pas très altruiste quand il s’agit de toi. J’te veux que pour moi. » Murmura-t-il, lui qui ne cesserait jamais de faire comprendre aux autres qu’Aelya était à lui, qu’elle lui appartenait pour la vie et que rien ne pourrait s’immiscer entre eux. « J’suis le plus heureux avec toi mon amour… » Répéta-t-il, caressant ses lèvres qu’il aimait s’approprier, lui qui s’épanouissait dans le creux de cet amour contre lequel il se blottissait depuis plus de trois ans. Il n’y avait rien de plus vrai et de plus pur que ces sentiments dont son coeur débordait et qui lui étaient intégralement voués. S’ils avaient déjà connu les enfers ensemble, Niels savait aussi qu’ils étaient capables du meilleur, de s’envoler dans les nuages pour frôler les étoiles, se nourrissant de leur amour qui gonflait encore et encore. Perché sur un de ces nuages avec l’amour de sa vie, Niels s’était permis de lui avouer qu’il venait de décrocher un nouveau poste en tant que barman après ces longs mois de remise en question où ses doutes n’avaient cessé de faire tanguer sa motivation. Emu par sa réaction et par ses mots encourageants, il s’était laissé vibrer au contact de ses lèvres, les suivant dans un rythme amoureux et passionné, son coeur continuant de taper dans sa cage thoracique. « Merci mon amour… Je t’aime tellement, si tu savais… » Murmura-t-il, ses deux mains venant encadrer son visage pour l’embrasser encore une fois, ses lèvres parsemant les siennes d’amour, des sentiments qui explosaient sans qu’il ne puisse les arrêter. « J’en doute pas du tout de ça… Y’a personne qui le fait aussi bien que toi. » Répondit-il en captant son regard joueur, le sien y répondant à la perfection alors qu’ils continuaient de se tourner autour. Il adorait savoir qu’elle ne comptait pas être sage lorsqu’elle se retrouverait devant lui, leurs corps séparés par le comptoir qui serait leur seule issue pour ne pas se sauter dessus trop rapidement. « J’suis jamais fatigué bébé, tu devrais le savoir depuis le temps… » Ajouta-t-il en arquant un sourcil, se rappelant parfaitement de toutes ces nuits où il avait attendu son amour qui rentrait du club, incapable de s’endormir sans elle, sans profiter une énième fois de l’amour qu’ils avaient à se donner à toute heure de la journée et de la nuit. Il avait rejoint sa femme dans l’eau, amusé par le tournant que prenait cette visite improvisée. « T’es ma muse… La seule et l’unique. » Souffla-t-il, le regard brillant d’admiration alors qu’il ne cessait de contempler la beauté de ses traits, de son âme qu’il parvenait à déchiffrer comme personne. Il disparut sous l’eau l’espace de quelques secondes, se nourrissant de sa peau avant de remonter à la surface. « Ça sera même encore plus sauvage que tu l’imagines… » Joua-t-il, cherchant à réchauffer ses pensées, comme elle continuait de le faire en pressant ses courbes sous ses yeux, l’incitant à venir au plus près d’elle. « Je t’ai beaucoup manqué…? » Souffla-t-il d’un air faussement innocent, son torse s’imposant contre son corps jusqu’à l’avoir sous son emprise. « J’attends de voir comment tu vas t’y prendre… » Murmura-t-il, ses doigts s’amusant à la tenter, jouant en dessous de sa ceinture abdominale pour la voir se gorger d’envie, ses lèvres venant s’entrouvrir en percevant son gémissement auquel il répondit lorsque la main de son amour glissa le long de son torse pour s’enrouler autour de son membre. « Tu peux m’en dire encore plus je crois… Ça commence à me plaire. » Ajouta-t-il, ses lèvres effleurant encore les siennes pour qu’elle puisse sentir son souffle s’emballer à mesure que ses caresses devenaient plus soutenues. « Compte pas sur moi… » S’amusa-t-il, sa main finissant aussi par venir recouvrir son entrejambe, suivant le rythme de ses caresses pour stimuler son désir, Niels plongeant ses lèvres dans le cou de son amour, l’embrassant jusqu’à y laisser sa marque. « Mon amour… J’crois qu’on va aimer passer du temps dans cette piscine… » Murmura-t-il, sa bouche remontant sur sa mâchoire qu’il mordilla, sa main libre pressant sa chute de reins, avant de rapprocher son bassin du sien, sa main prenant le relai pour venir effleurer leurs intimités l’une contre l’autre. « J’espère que t’es aussi excitée que moi… »

__________________________


above the clouds
softly my thoughts whispered invisible words. my mind was a calm chaos filled with reflections of you. i wanted to find myself and i did when i found you.
Aelya Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12814
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons,gif), anaphore (sign).

STATUT : à lui jusqu'à la fin. (niels)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 2 EmptyJeu 14 Oct 2021 - 21:15

Elle n'avait jamais su comment procéder pour se tenir à distance de sa peau qui enflammait sa patience, elle qui s'était brûlée au fur et à mesure qu'elle avait tenté de lutter contre le manque qui l'avait doucement mais surement fait sombrer pour lui, pour ses beaux yeux pour lesquels il n'y aurait jamais de limites. Elle était capable de se fondre dans les vices les plus vils si sa vie tenait à ça, Aelya qui n'était jamais dans la demi-mesure si son âme-soeur requérait son aide. Parce qu'il n'y avait pas pire pour elle que de prendre le risque d'errer sans lui, sa sa main dans la sienne. Elle respirait pour lui, et chaque jour qui passait était un instant de bonheur en plus qu'elle chérissait, se l'appropriant au plus profond de son âme pour s'en rappeler éternellement dans les moindres détails. Elle se jeta à corps perdu contre ses lèvres à sa nouvelle, fière de ce qu'il faisait, fière de qui il était, cet homme qu'elle aimait à la folie, qui faisait palpiter son coeur constamment. Elle était heureuse pour lui et avec lui, comprenant qu'il n'y aurait jamais rien de plus fort que tout ce qui fleurissait chaque jour à l'intérieur de sa cage thoracique.

- Je t'aime à la folie mon bébé d'amour,
répondit-elle dans un souffle amoureux, son regard se perdant dans l'éclat de sa beauté irréelle qui la faisait vibrer depuis le début, elle qui dessinait son futur dans le creux des sublimes reflets de ses yeux, attrapant une nouvelle fois ses lèvres pour lui montrer à quel point elle l'aimait. Tu m'en voudras pas de t'allumer un peu...? Demanda-t-elle malicieusement, incapable de s'imaginer de rester sage quand l'homme de tous ses désirs se tiendrait devant elle, mis à distance par le bar qui animerait son manque insatiable. On sait jamais, tu peux être fatigué de moi justement depuis le temps, pouffa-t-elle, se rendant compte qu'après ces trois ans à se côtoyer, Niels était toujours là à l'aimer et à la désirer comme au premier jour, elle qui se sentait chanceuse de ne pas l'avoir fait fuir, incapable d'accepter son abandon qui nécroserait son coeur.

Elle sourit à sa douce remarque qui faisait écho à tout ce qu'elle ressentait pour lui, mettant à nue ses courbes pour rejoindre l'eau fraîche qui s'étendait entre les murs de la villa, son regard s'assombrissant de désir pour l'homme de sa vie qui la rejoignit, la faisant soupirer d'envie lorsqu'il plongea sous l'eau pour s'amuser avec sa peau.

- J'ai trop hâte de brûler pour toi...
Soupira-t-elle en pressant sensuellement ses courbes, son regard fiévreux plongeant dans le sien avec fougue. Beaucoup trop même... Renchérit-elle, consciente que Niels lui manquait toujours trop, sa peau ne pouvant se satisfaire de son absence qui la marquait à vif.

Elle irradia de désir lorsqu'il s'approcha d'elle, la faisant buter contre la paroi de la piscine, ses yeux malicieux cherchant les siens à sa remarque alors que son corps frémissait d'envie à ses caresses qui chutaient peu à peu entre ses cuisses. Sa bouche s'entre-ouvrit tout près de la sienne quand ses doigts s'approprièrent son envie qu'elle faisait raidir entre ses gestes, dévastée par cette tension électrique qui la dépossédait de sa raison.

- C'est toi qui me plais... Beaucoup trop... J'vais pas te lâcher bébé...
Souffla-t-elle d'envie contre ses lèvres, enfermée dans cette intimité qui s'embrasait à mesure qu'ils se touchaient, Aelya activant sa main autour de son membre pour lui soutirer plus de soupirs, son coeur s'emballant à l'entente de ses murmures brûlants. Je l'adore déjà cette piscine... Sourit-elle en coin, savourant les pressions de sa main qui allait et venait entre ses cuisses, de ses lèvres qui mordillaient son cou, l'incitant à continuer de le réchauffer, ses doigts le caressant plus vite, plus passionnément. J'en peux déjà plus tellement j'le suis... Gémit-elle en sentant son anatomie caresser la sienne lorsque sa main posée sur sa chute de reins les rapprocha, Aelya venant faire courir ses lèvres dans son cou, mordillant sa peau au passage. Montre-moi comme tu peux être sauvage... Le tenta-t-elle, laissant son souffle s'échouer sur sa peau, ses doigts éraflant doucement son torse en glissant sur sa chair, son bassin ondulant contre son anatomie pour amplifier sa fougue. J'suis toute à toi...

__________________________

when i found you

my heart found a home
ANAPHORE
https://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12234
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : bby strangehell ♡ (av, gifs, icons) ; solosands (sign)

STATUT : « why her ? why anyone else when she exists ? » (aelya)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 2 EmptyJeu 14 Oct 2021 - 23:04

Même lorsque leurs chemins avaient été séparés, Niels avait su que ce ne serait qu’une parenthèse dans leur vie, un aparté éphémère, parce-qu’il n’avait jamais conçu l’éternité sans Aelya. Il avait dû prendre sur lui pour traverser ce qui s’était apparenté à un enfer sur terre où son âme s’était décrochée de la sienne, lui qui avait avancé à l’aveugle pendant cette période où son coeur avait saigné de son absence. Finalement, comme si c’était écrit, gravé dans l’histoire, sa main avait fini par retrouver sa place dans le creux de la sienne, là où avait toujours été sa place. Parce-que Niels savait que sa vie entière dépendait de celle d’Aelya, eux qui pourraient lutter comme des acharnés s’ils le souhaitaient sans parvenir à se détacher l’un de l’autre. Il l’aimait avec chaque parcelle de son âme, chaque cellule de son corps, convaincu qu’il ne serait rien sans cette femme qui avait ravivé une flamme éteinte depuis trop longtemps, lui donnant une raison d’exister. « Moi encore plus mon bébé… Et essaye pas de me contredire. » Murmura-t-il contre ses lèvres, incapable de ne pas retomber fou amoureux d’elle à chaque fois qu’elle le regardait de la sorte, lui qui ne pourrait jamais empêcher son corps de frémir lorsque ses lèvres retrouvaient les siennes. « Au pire si c’est que ça, j’pourrais toujours me venger plus tard… » Joua-t-il, déjà conscient que son amour ne lui laisserait aucun moment de répit, elle qui savait le déstabiliser avec un seul de ses regards, ceux dont il était raide dingue. « Ça m’arrive d’être crevé ouais… Mais c’est toujours pour des bonnes raisons. » S’amusa-t-il, eux qui aimaient s’épuiser dans la frénésie de leurs ébats, bien que leur désir ne faiblissait jamais, Niels ne cessant de lui montrer combien il était attiré par elle, par son corps, par tout ce qu’elle dégageait. Et une fois de plus, il s’était amusé à le lui prouver en plongeant à son tour sous l’eau, sa bouche taquinant sa peau de près avant qu’il ne remonte à la surface. « On va s’enflammer tous les deux bébé… » Murmura-t-il, le souffle déjà coupé rien qu’à la pensée de leurs corps qui se chevauchaient, les mains de Niels jouant avec sa peau qu’il caressait. « Montre-le moi mon amour… » Répondit-il, ses yeux trouvant les siens, lui qui se sentait déjà décoller de la terre ferme alors que la tension était palpable entre eux. Il s’approcha d’elle pour la faire buter contre la paroi, ses lèvres effleurant les siennes pour que leurs souffles puissent se confondre l’un dans l’autre, Niels cherchant à lui soutirer du plaisir en même temps qu’elle. « Me lâche surtout pas bébé. J’aime beaucoup trop quand tu me contrôles comme ça… » Souffla-t-il, soupirant d’envie alors que sa paume recouvrait son intimité, cherchant à lui procurer le même plaisir, souriant contre ses lèvres à sa remarque qu’il partageait. « On va vite y trouver nos marques j’crois… » S’amusa-t-il, mordillant la lèvre de son amour avant de nicher son visage dans son cou pour marquer sa peau, ses muscles se contractant aux mouvements plus rapides de sa main autour de son membre. « Moi aussi… Tu me fais trop du bien… » Gémit-il à son tour, fermant les yeux pour apprécier la sensation de sa bouche dans son cou, Niels tendant la nuque pour lui laisser tout le loisir de s’accaparer sa peau. « Amour… » Souffla-t-il alors qu’il avait rapproché leurs corps, sa main pressant sa chute de reins pour que leurs anatomies puissent entrer en contact sous l’eau. « Sauvage comment…? Comme ça ? » Demanda-t-il avec un air joueur, ses bras venant soulever son amour pour que ses cuisses ne viennent s’enrouler autour de son bassin, rapprochant davantage leurs corps. « J’ai trop envie de toi bébé… » Lâcha-t-il, Niels guidant son membre entre ses cuisses, amplifiant ses caresses avant de s’immiscer en elle, jouant à l’entrée de son corps pour la faire languir. « J’ai envie de jouer avec toi mon bébé… » La chercha-t-il, conscient qu’il jouait avec le feu en l’attirant de la sorte, lui qui venait en elle pour se retirer, titillant sa patience et la sienne.

__________________________


above the clouds
softly my thoughts whispered invisible words. my mind was a calm chaos filled with reflections of you. i wanted to find myself and i did when i found you.
Aelya Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12814
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons,gif), anaphore (sign).

STATUT : à lui jusqu'à la fin. (niels)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 2 EmptyVen 15 Oct 2021 - 21:17

Elle n'avait plus qu'été l'ombre d'elle-même lorsqu'elle s'était enlisée dans sa perte, les prunelles assiégées par les larmes qui ne pouvaient même plus couler tant les canaux de sa peine en avaient été asséchés. Assoiffée par ses lèvres, elle s'était sentie mourir à chaque fois qu'il était parti, la laissant à la merci du fantôme de ses souvenirs qui ne lui laissaient jamais aucun répit pour faire surgir le manque de sa peau, son mal de lui. Elle ne pouvait plus se permettre de s'éloigner de son être parce qu'il était ancré en elle de toutes les manières possibles, et si Niels sentait son coeur louper des battements, c'était sur que celui d'Aelya en faisait autant.

- Commence pas ! Roula-t-elle des yeux après l'avoir embrassé amoureusement, faisant mine d'être agacée par cette compétition qui n'avait fait jusqu'ici, juste que de les rapprocher. Je vis pour tes vengeances tu sais... Le chercha-t-elle, son regard teinté de malice et de séduction venant trouver refuge dans le sien, elle qui s'imaginait déjà se donner à corps perdu à son être contre lequel tous ses problèmes disparaissaient. C'est les meilleures raisons d'ailleurs, c'est de la trop bonne fatigue, ajouta-t-elle dans un regard complice, adorant sentir la décharge de dopamine endiguer son énergie qui la faisait toujours tomber dans ses bras avec tendresse, elle qui n'avait connu cette notion qu'avec Niels parce qu'elle ne s'était jamais autorisée à se laisser ressentir de la douceur pour quelqu'un. Tu m'enflammes déjà trop... Avoua-t-elle dans un souffle lorsqu'il revint à la surface après avoir mordillé sa peau et effleuré sa poitrine dénudée.

Elle se mordit la lèvre à sa remarque, son dos butant contre la paroi lorsque son corps avança vers elle, piégeant son être entre sa délicieuse emprise qui faisait déjà battre son coeur de manière anarchique, elle qui sentait de l'électricité de l'air alors que son envie de lui se révélait.

- Bébé... Ca m'excite de te voir comme ça... Tout à moi...
Admit-elle entre deux soupirs brûlants, sa main pressant sensuellement son anatomie quand la sienne se fraya un chemin entre ses cuisses, tous deux se tentant sur cette pente alors qu'à tout moment, ils pouvaient être surpris. La seule marque que je veux retrouver pour toujours c'est toi... Avança-t-elle amoureusement, fermant les yeux pour savourer les douces morsures de ses lèvres dans son cou, elle qui laissait ses lèvres expier des souffles de plus en plus impatients à son oreille, activant ses gestes alors qu'elle sentait son envie se concrétiser entre ses doigts. J'vais continuer mon amour... Répondit-elle en plongeant ses lèvres dans son cou qu'elle maltraita langoureusement, aspirant sa peau pour lui laisser des marques alors qu'elle était ravagée par la passion. Laisse-toi aller bébé... Souffla-t-elle, envieuse, soupirant d'extase lorsqu'elle sentit leurs bassins s'effleurer, sa main sur ses courbes l'embrasant davantage. Par exemple ouais... Sourit-elle en coin lorsqu'il amena ses jambes à s'enrouler autour de ses flancs, Aelya se tenant à sa nuque, le coeur dévasté par son urgence qui palpitait dans son bassin. Moi aussi si tu savais... J'avais hâte de rentrer pour m'occuper de toi, ajouta-t-elle dans un gémissement, sa tête basculant en arrière lorsqu'il joua avec son corps, laissant son bassin se faufiler qu'à l'entrée de son être. T'es le pire amour... Lâcha-t-elle en venant mordre sa lèvre, son souffle devenant plus bruyant, Aelya ondulant contre son bassin pour le tenter autant qu'elle. Regarde comme tu me donnes chaud... Avoua-t-elle, ses hanches continuant de rouler contre lui, Aelya amenant son anatomie à glisser contre la sienne. Fais-moi l'amour tout de suite mon homme parfait... L'incita-t-elle, son désir éclatant en elle à mesure qu'elle ne sente la rigidité de son envie valser contre sa peau qui ne voulait se gorger que de lui.

__________________________

when i found you

my heart found a home
ANAPHORE
https://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12234
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : bby strangehell ♡ (av, gifs, icons) ; solosands (sign)

STATUT : « why her ? why anyone else when she exists ? » (aelya)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 2 EmptyVen 15 Oct 2021 - 23:51


La vie sans elle n’aurait aucun sens, aucune couleur, lui qui errerait comme un corps sans âme à la recherche d’une destinée qu’il ne trouverait jamais. Parce-que Niels l’avait connu ce vide intersidéral, celui qui l’avait animé quand Aelya et lui s’étaient séparés, pensant à l’époque qu’il n’y avait aucune autre issue pour eux. En réalité, ils auraient dû se douter que la vie continuerait de les réunir, dans n’importe quel univers, parce-que leur histoire était écrite et tracée depuis la nuit des temps. « Sinon quoi…? » La chercha-t-il avec un air joueur et provocateur, profitant de la proximité de leurs visages pour continuer de déposer des baisers insaisissables contre ses lèvres. « Ça tombe bien, j’vais t’en réserver plein si tu continues à être pas sage comme ça. » La tenta-t-il, ayant déjà en tête tout ce qu’ils pourraient faire lorsque le bar se viderait, Niels qui n’aurait aucun moyen de résister à la femme de sa vie. « La meilleure de toutes ouais. J’aime bien quand on s’épuise à deux moi… » Murmura-t-il, ses mots baignés de sous-entendus, eux qui avaient pris l’habitude de consumer leur amour toutes les nuits, dès lors que leurs cœurs les imploraient de ne faire qu’un. Ils vivaient un amour pur, sans artifices, eux qui savaient parfaitement que leur relation était un trésor tombé du ciel. « C’est le but mon amour… J’aime trop te voir brûler… » Lâcha-t-il, son souffle s’emballant alors qu’il s’affaire à lui montrer combien il était déjà excité, la piégeant entre la paroi et son corps qui s’embrasait au contact du sien. Il avait beau avoir une position de force, Niels savait très bien qu’il était la première victime de son amour dans l’histoire, Aelya s’occupant à merveille de faire grandir son désir dans le creux de sa paume. « Y’a que toi qui me provoques ça bébé… » Souffla-t-il, lui qui ne parvenait déjà plus à contrôler sa respiration emballée par leurs caresses mutuelles, par les baisers qu’il lui volait entre deux gémissements. « T’auras jamais à t’inquiéter de ça, j’suis là pour m’assurer que tu me portes sur toi… » Joua-t-il, mordillant la peau de son cou avec envie, ses lèvres alternant avec des pressions plus douces, à l’image de leur relation : tendre et passionnée. Il se mordit la lèvre alors que sa femme continuait de caresser son membre, Niels tendant la nuque pour recevoir la vengeance de son amour, impatient de voir sa peau se colorer sous la pression de ses lèvres. « T’arrêtes jamais bébé… » L’incita-t-il, son cœur battant toujours plus vite, tapant avec véhémence contre sa cage thoracique. Perdant le contrôle, il souleva Aelya pour que leurs bassins puissent enfin se retrouver et d’effleurer dans des ondulations lentes qui ne faisaient qu’accentuer leur urgence commune. « C’est trop long quand t’es pas là… Regarde comme j’suis affamé après… » Lâcha-t-il contre ses lèvres, Niels guidant son membre vers son anatomie, pénétrant le corps de son amour pour se retirer, répétant ces quelques mouvements à plusieurs reprises pour titiller sa patience. « Quoi… t’aimes pas…? » La chercha-t-il, feignant l’innocence alors qu’il savait parfaitement qu’il mettait de l’huile sur le feu en la tentant de la sorte, lui qui se fit prendre à son propre piège quand Aelya ondula contre son envie. « Bébé… Putain… Ce que t’es sexy amour… » Gémit-il, ses mains pressant sa chute de reins en la maintenant contre son bassin, son regard percutant le sien à sa demande à laquelle il ne pouvait que répondre. Il soupira longuement en s’abandonnant complètement à elle, venant au plus profond de son corps pour lui offrir le plus de sensations. « Ma femme à moi, mon bébé, mon ange… T’es l’amour de ma vie, j’ferais tout pour toi… » Murmura-t-il, ses lèvres glissant sur sa mâchoire pour retrouver ses lèvres, Niels s’accrochant à la paroi de la piscine après s’être assuré que les cuisses de son amour étaient bien enroulées autour de son bassin, augmentant la cadence de ses coups de rein. « J’veux que t’aies ton premier orgasme dans notre nouvelle maison bébé… » Souffla-t-il à son oreille, sentant l’eau bouger autour d’eux, au rythme de leurs ondulations.

__________________________


above the clouds
softly my thoughts whispered invisible words. my mind was a calm chaos filled with reflections of you. i wanted to find myself and i did when i found you.
Aelya Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12814
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons,gif), anaphore (sign).

STATUT : à lui jusqu'à la fin. (niels)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 2 EmptyDim 17 Oct 2021 - 16:49

Elle l'avait dans la peau, lui qui avait sublimé ses maux en y apposant en leur creux son doux parfum pour qu'elle puisse constamment se sentir entourée de sa chaleur, même lorsque les pleurs noyaient son coeur. Elle l'avait senti dès le départ que ça n'était jamais parti pour être une simple histoire dénuée de sentiments lorsque tout son être s'était laissé vibré à son contact enivrant, promettant trois ans plus tard de les lier devant les étoiles, seuls témoins de leur amour éternel.

- Sinon j'penserai à me venger moi aussi, arqua-t-elle un sourcil malicieux, son regard empli de défi le testant avec amusement alors qu'il lui volait des baisers vifs qui la charmaient davantage. La sagesse fera jamais partie de mes qualités j'crois bien... Dommage... Lâcha-t-elle, faisant mine d'être embarrassée par cette évidence qui au contraire, animait son regard son fougue pour l'attirer contre elle, Aelya qui vivait pour le voir tomber dans ses filets. C'est le meilleur moment de la journée même, renchérit-elle en souriant, revoyant passer ces trois ans et toutes ces fois où ils n'avaient jamais manqué de se montrer à quel point ils s'aimaient dans le creux des draps qui brûlaient leur épiderme. Je brûle constamment pour toi... Je t'ai dans la peau bébé... Souffla-t-elle de son regard embrasé de passion, se retrouvant délicieusement piégée entre les pans de son corps qui l'entourait, admettant une proximité qui ne faisait que de l'embraser, l'incitant à s'emparer de son anatomie pour l'éteindre de plaisir, sa bouche juste au-dessus de la sienne expiant le moindre de ses soupirs qui traduisaient son envie de lui. Et ce sera le cas pour toujours... Murmura-t-elle entre deux souffles bruyants, sentant son désir gonfler alors que sa main dansait entre ses cuisses, la sienne continuant d'activer ses fiévreux va-et-viens pour le conduire à grandir toujours plus entre ses doigts. C'est que j'ai un mari très prévenant... Sourit-elle en coin, charmée par ses mots, par lui, par tout ce qu'il était en cet instant et n'importe quand, lui qui représentait sa vie entière.

Sa peau se teinta de violet lorsque ses dents vinrent doucement mordiller son cou, son souffle sur sa chair continuant d'exacerber son envie de renaître dans ses bras. Sa main toujours lovée autour de son membre qu'elle caressait avec fièvre, elle avança ses lèvres vers son cou pour en aspirer tout son amour, laissant à son tour une trace de sa dévotion qui n'aurait jamais aucun égal, parce que c'était Niels envers et contre tout.

- Jamais bébé... C'est toi et moi...
Souffla-t-elle à son oreille de manière fiévreuse alors qu'elle perdait sa respiration dans son cou, sa main accentuant ses mouvements jusqu'à ce que Niels ne vienne inciter ses jambes à s'enrouler autour de ses flancs, le dos plaqué contre la paroi, leurs anatomies se frôlant sensuellement. Tu m'excites tellement quand tu me dis ça... Tu me fais perdre la tête là... Gémit-elle en savourant les caresses de son anatomie contre la sienne qui allait et venait en elle, sa présence la remplissant de chaleur pour mieux faire palpiter son urgence quand il se retirait. Je t'aime trop, j'ai envie de manger tout cru quand tu me fais ça... Tu sais pas comme j'suis en manque de toi là... Avoua-t-elle contre ses lèvres, reprenant les rennes pour lui faire subir le même sort en faisant onduler ses hanches contre son anatomie raidie, son désir glissant sur le sien pour continuer de l'embraser, sa respiration s'arrachant dans la passion. Et toi amour... T'es mon rêve... Gémit-elle, frémissant aux pressions de ses paumes sur sa chute de reins qui rapprochèrent davantage leurs bassins gorgés de désir jusqu'à la délivrance, Niels qui s'immisça profondément en elle, provoquant un long soupir de plaisir. Mon amour... T'es l'homme de ma vie, mon amour de ma vie, y'a personne qui t'arrives à la cheville, j'te veux toi et j'te choisis pour toujours, répondit-elle amoureusement, le coeur en perdition tant son amour était fort, se mêlant à son désir qui irradiait entre ses cuisses alors qu'il ondulait contre elle, prenant appui sur la paroi. Donne-le moi mon amour... J'veux crier ton prénom une première fois ici... Dans notre nouveau chez-nous, murmura-t-elle, contre ses lèvres qu'elle accrocha, soupirant à chaque va-et-viens qui la rapprochait de Niels, troublant l'eau autour d'eux. Bébé... Va plus vite... J'veux te sentir encore... Gémit-elle, ses bras s'étendant sur le rebord qui la maintenaient contre lui, les jambes toujours enroulées autour de Niels, sa tête basculant en arrière sous l'effet du plaisir qui imprégnait sa fougue. Mon amour... Mon bébé... Mon Niels... Soupira-t-elle de plus en plus fort. J'suis accro à toi... Expia-t-elle dans un regard enivré de désir.

__________________________

when i found you

my heart found a home
ANAPHORE
https://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12234
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : bby strangehell ♡ (av, gifs, icons) ; solosands (sign)

STATUT : « why her ? why anyone else when she exists ? » (aelya)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 2 EmptyDim 17 Oct 2021 - 22:12

Les choses n’avaient jamais été simples pour eux et pourtant, ils avaient toujours tout fait pour pouvoir s’en sortir, eux qui avaient vécu longtemps la tête sous l’eau, en apnée pendant ces années où personne ne leur avait fait de cadeau. Et finalement, en se trouvant, ils avaient également trouvé du réconfort, entendant leurs coeurs battre pour la première fois depuis des années de latence où rien ne s’était passé, où rien n’avait été ressenti. « Peut-être que c’est ce que je veux finalement…? » La chercha-t-il, la lueur provocatrice dans ses yeux s’illuminant, Niels profitant de la proximité avec sa femme pour parsemer sa bouche de baisers insaisissables. « Dommage ouais, comme tu dis… » S’amusa-t-il, elle qui savait parfaitement que c’était une facette de sa personnalité qu’il aimait plus que tout, adorant son côté sauvage et indomptable qui la rendait unique. « J’suis d’accord bébé. » Ajouta-t-il, lui qui aimait passer son temps à lui montrer combien il était épris d’elle, combien elle le rendait heureux à chaque minute de leur vie. « On brûlera tous les deux encore longtemps mon amour… J’ai pas fini de t’aimer et de te le montrer. » Murmura-t-il contre ses lèvres, emprisonné dans cet amour qui le liait à elle, son corps piégeant le sien dans cette piscine qui serait bientôt officiellement la leur. Il était déjà brûlant de désir, vibrant au contact de sa main qui avait trouvé refuge autour de son membre, la sienne s’occupant de la caresser pour la réchauffer davantage. « Mon amour… Je t’aime… » Lâcha-t-il dans un gémissement, sa bouche effleurant la sienne, captant ses souffles saccadés qui répondaient aux siens. « Très très très prévenant… Je m’occupe de tout, t’en fais pas bébé… » Sourit-il contre ses lèvres, les grignotant amoureusement avant de les faire glisser dans le creux de son cou, venant y apposer sa marque, son appartenance, lui qui aimait voir la peau de sa femme porter la trace de leur amour et de leur passion. Il ondulait discrètement contre sa paume, accompagnant ses va-et-viens qui lui faisaient perdre la tête, Niels tendant la nuque pour laisser son amour se venger de la même manière. « Aelya, bébé… » Soupira-t-il, à bout de souffle alors qu’elle continuait de faire gonfler son envie, Niels finissant par perdre patience, attirant son bassin contre le sien tout en la gardant plaquée contre la paroi de la piscine, jouant de la proximité de leurs anatomies. « C’est tout ce que j’ai envie de te faire… T’exciter comme jamais… » Lâcha-t-il, taquinant son urgence en allant et venant en elle sans faire durer ces instants de plaisir, lui qui savait qu’il était en train de mettre de l’huile sur le feu en la tentant de la sorte. « J’crois que c’est mon but, de t’affamer, pour que tu sois encore plus sauvage mon amour… » Souffla-t-il, ses pupilles dilatées par le plaisir et l’urgence, lui qui fut pris à son propre jeu quand Aelya décida de se déhancher sur lui, le tentant jusqu’au point de rupture, Niels finissant par céder à leur envie mutuelle en se fondant en elle, son bassin s’alliant profondément au sien. « Pour toujours mon bébé… Y’aura toujours que nous, y’a que toi qui comptes pour moi… » Répondit-il, son coeur battant de plus en plus fort, lui qui pressait sa chute de reins pour mieux venir en elle, chaque va-et-vient se voulant plus profond à chaque fois. « Putain comme tu m’excites bébé… Toi aussi tu vas me faire jouir… » Souffla-t-il, l’embrassant pour amoindrir le bruit de leurs gémissements qui continuaient malgré tout de résonner dans la pièce, Niels augmentant la cadence de leur ébat. « Tout ce que tu veux… » Lâcha-t-il, surélevant son corps pour mieux percuter son bassin, lui qui accentuait ses efforts pour voir son amour fondre de plaisir, la vision de son amour comblée le rendant encore plus fougueux. « Bébé… Ton corps… » Gémit-il, lui qui ne maîtrisait plus rien, sentant qu’il était à deux doigts d’exploser de plaisir, son corps brûlant continuant sa danse sensuelle contre celui de sa femme jusqu’à ce qu’ils n’atteignent le paradis ensemble. « Putain oui… Bébé… » Vibra-t-il, ses muscles se contractant pour se relâcher entièrement, l’eau se calmant peu à peu autour d’eux alors qu’il avait ralenti ses ondulations, sa cage thoracique se soulevant au rythme de sa respiration saccadée. « C’était… incroyable… Y’a que ma femme qui me fait l’amour comme une déesse… » La flatta-t-il, se penchant vers elle pour embrasser sa poitrine, ses lèvres retrouvant son cou alors qu’elle était toujours étendue contre le rebord.

__________________________


above the clouds
softly my thoughts whispered invisible words. my mind was a calm chaos filled with reflections of you. i wanted to find myself and i did when i found you.
Aelya Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12814
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons,gif), anaphore (sign).

STATUT : à lui jusqu'à la fin. (niels)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 2 EmptyLun 18 Oct 2021 - 21:41

Elle s'était laissée asphyxiée par des années d'errance où dans l'air n'avait siégé que des vapeurs toxiques, acidifiant son âme et son espoir pour les contraindre à se tuer dans leur développement. Niels avait réussi à lui tout seul à inverser le processus, faisant recouvrir son coeur jonché de trous, de milliers de sentiments qui n'avaient demandé qu'à s'étendre pour l'amener davantage à se fondre contre elle. Elle sourit en coin à sa remarque, son regard s'illuminant dans ce jeu qui ne finissait jamais entre eux, elle qui lui tournait autour comme au premier jour, à la merci de son sourire qui faisait danser en elle son désir impérissable. Elle aimait ce qu'ils avaient, ce qu'ils faisaient pour s'en sortir, eux qui se donnaient toujours les moyens quoiqu'il advienne, de rester ensemble.

- J'me lasserai jamais de tes preuves d'amour... Je les veux toutes, toute ma vie...
Avoua-t-elle dans un regard profondément tendre et amoureux, son coeur palpitant, grossissant à mesure qu'il la comblait de cette affection qu'elle n'avait jamais eu avant sa rencontre. Moi aussi je t'aime, souffla-t-elle, sa main enroulée autour de son membre qu'elle caressait fiévreusement dans l'eau, happée par cette vague de chaleur qui noyait délicieusement leur patience et leur raison, tous deux s'enlisant hors des limites pour se retrouver comme ils l'entendaient. J'me doute, t'es toujours très motivé et très rapide sur certains sujets toi, moins sur le rangement par exemple, rit-elle légèrement, son regard malicieux attrapant le sien avant de le laisser s'occuper de son cou qui rougissait à son contact fiévreux, Aelya qui soupira de plus en plus bruyamment à mesure qu'ils s'abandonnaient à l'un et l'autre, leurs mains les attirant dans le précipice de leur plaisir qui s'expiait hors de leurs lèvres. Amour... J'te veux... Murmura-t-elle contre son cou qu'elle dévorait, sa langue enflammant sa peau pour le marquer, attaquant sa patience pour y admettre cette urgence qu'elle aimait s'approprier avec l'homme de sa vie, lui qui défia un peu plus son calme en rapprochant leurs bassins en feu, le sien dansant sensuellement contre son bas ventre raidi d'envie. T'y arrives trop bien putain... Gémit-elle fougueusement alors que son membre allait et venait en elle, Niels qui jouait avec l'entrée de son corps en lui donnant tout pour le lui reprendre en suite, habillant son regard de passion. J'peux qu'être affamée quand j'vois ton corps magnifiquement sexy devant moi... Ce sublime corps à qui j'vais donner un orgasme, admit-elle pour réchauffer davantage ses songes, laissant son bassin accentuer ses déhanchements alors que ses yeux s'abreuvaient de ce désir qu'elle puisait dans son regard, dans son souffle qui ricochait contre le sien, Niels qui s'introduisit en elle dans un mouvement contrôlé, lui arrachant un long soupir. Viens en moi amour de ma vie... Gémit-elle contre ses lèvres qu'elle embrassait, son bassin suivant harmonieusement le rythme du sien, leurs ondulations créant des vagues autour d'eux, sa respiration s'envolant lorsqu'il augmenta la cadence en surélevant son bassin, ses bras revenant s'enrouler autour de sa nuque, sa poitrine chevauchant son torse. Il est que pour toi mon coeur... Souffla-t-elle à son oreille dont elle en mordit le lobe, sa respiration arrachée trouvant refuge contre sa peau, ses ongles s'accrochant à ses omoplates qui rougissaient sous leur fougue, jusqu'à ce qu'elle ne sente son corps vibrer dans l'orgasme, sa dernier gémissement s'écrasant délicieusement entre ses lèvres. Bébé... Niels... Gémit-elle contre sa bouche, soupirant encore alors qu'il ralentissait doucement ses ondulations, laissant l'écho de leurs respirations se percuter entre les murs. C'est parce que c'est toi qui es incroyable bébé... Le complimenta-t-elle en laissant ses cuisses se détacher de son étreinte, tendant la nuque en sentant la douce brûlure de ses baisers sur sa poitrine et dans son cou. J'ai hâte qu'on teste toutes les pièces ici... Sourit-elle en venant mordiller sensuellement son torse pour remonter à sa clavicule puis à son cou. On ferait mieux de pas trainer à rentrer mon bébé, ajouta-t-elle avant d'accrocher ses lèvres dans un baiser, hissant son corps en s'aidant du rebord pour remettre un à un ses vêtements. J'avais pas pensé au fait qu'on pouvait pas se sécher... Rit-elle en haussant les épaules. On prendra une douche en rentrant. J'vais appeler l'agent immobilier pour lui dire que c'est tout bon pour nous, sourit-elle, enjouée. De toute façon, on y a laissé notre marque là, s'amusa-t-elle, faisant référence à leur ébat.

__________________________

when i found you

my heart found a home
ANAPHORE
https://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12234
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : bby strangehell ♡ (av, gifs, icons) ; solosands (sign)

STATUT : « why her ? why anyone else when she exists ? » (aelya)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 2 EmptyLun 18 Oct 2021 - 23:12

Ils s’étaient aimés une fois de plus, rejoignant l’infini dans cette étreinte qui avait suinté de leur amour immortel, celui qui ne s’éteindrait jamais. La magie avait opéré une énième fois, eux qui avançaient sur le chemin de leur destinée main dans la main, signant l’achat de cette maison qui était désormais la leur. Ça paraissait encore irréel, Niels qui prenait peu à peu ses marques dans cette vaste demeure qui était loin de ressembler à leur ancienne maison, celle qu’il garderait dans son coeur toute sa vie avec une pointe de nostalgie. Pour autant, il savait pertinemment qu’ils avaient une chance inouïe de pouvoir s’offrir ce genre de bien, Aelya qui avait mis leur futur à l’abri grâce à sa carrière et à tout ce qu’elle entreprenait pour leur stabilité financière. S’ils avaient tout pour être parfaitement heureux, Niels ressentait aussi le manque de sa femme se faire plus insistant, parce-qu’ils étaient maintenant tous les deux en activité, lui qui avait commencé son job de barman comme prévu. Avec tout ça s’ajoutaient leurs horaires qui étaient souvent incompatibles, eux qui peinaient à trouver un moment pour eux dans la semaine, se démenant pour s’attendre le soir avant que la boucle ne recommence. Il l’avait attendu ce soir-là, ayant hâte de profiter quelques heures en plus d’elle, de ses lèvres qu’il avait besoin d’embrasser, pour oublier combien le manque était intense quand elle n’était pas dans ses bras. Il avait regardé les minutes puis les heures défiler, comprenant qu’une fois de plus, cette soirée qui était censée leur appartenir tomberait aux oubliettes, Aelya le lui confirmant par message, la douceur de ses mots peinant à amoindrir la peine et la déception qu’il ressentait à l’idée de savoir que leur moment venait d’être réduit à néant. Il alla rejoindre les draps froids, n’ayant plus le courage de l’attendre ce soir, préférant s’endormir sans elle, comme si inconsciemment, il savait qu’il devrait s’habituer à le faire. Le coeur encore serré, il s’était rendu au travail le lendemain avec une mine fermée, vidé de son absence qui pesait dans sa cage thoracique qui sonnait creux depuis qu’ils étaient privés l’un de l’autre. Son portable avait vibré à de nombreuses reprises dans sa poche alors qu’il avait pris son service, lui qui se doutait qu’Aelya cherchait à le joindre, à rattraper ce faux-pas qu’ils avaient tous les deux subi. « Fais pas la tête Niels, un sourire c’est quand même plus sexy. » Il avait relevé les yeux vers sa responsable qui avait évidemment remarqué son manque d’enthousiasme, lui qui s’efforça de ne plus penser à son amour, à son visage qui ne cessait de tourner dans sa tête, conscient que ça ne la ramènerait pas à lui.

__________________________


above the clouds
softly my thoughts whispered invisible words. my mind was a calm chaos filled with reflections of you. i wanted to find myself and i did when i found you.
Aelya Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12814
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons,gif), anaphore (sign).

STATUT : à lui jusqu'à la fin. (niels)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 2 EmptyMer 20 Oct 2021 - 19:52

Elle s'était une fois de plus perdue entre ses bras, entre les pans de cette intimité qui se sublimait dans l'accomplissement de leur vie, eux qui avaient dit oui à ce renouveau, à cette maison qui était maintenant la leur. Rayonnant de bonheur et de fierté, c'était avec le sourire qu'elle allait au travail, jamais sans ce manque qui meurtrissait ses entrailles dès lors qu'elle était loin de son étreinte. Si elle avait voulu passer toute sa vie entre les remparts de leur nouveau logement pour profiter de la présence de son amour, rien ne pouvait malheureusement toujours se passer comme elle le voulait. Entre le nouveau métier de Niels, et le sien, c'était la distance qui se dessinait doucement mais surement entre eux, créant peu à peu un fossé entre leurs coeurs qui étaient toujours désireux de ne faire qu'un. Elle peinait à trouver son équilibre malgré les projets qui se concrétisaient, comprenant rapidement qu'ils se perdaient peu à peu sans qu'elle n'arrive à le rattraper avec toute sa volonté qui respirait l'amour. Si elle savait que Niels l'attendait, c'était avec un certain chagrin, un certain regret qu'elle dû lui envoyer un message pour annuler leur soirée, voyant bien qu'elle n'arriverait jamais à rentrer avant une heure matinale. Cette situation lui brisait le coeur, comme si chaque rose qu'il avait inscrite en son âme faisait pousser leurs épines, celles qui venaient l'érafler à chaque fois que son esprit s'en allait vers Niels. Elle lui rappela à quel point elle l'aimait, à quel point elle était désolée, elle-même peinant à supporter son impuissance face aux exigences qu'on lui demandait. Peinée de le voir endormi sans qu'elle n'ait pu lui donner de l'amour, elle s'endormit quelques heures après lui avoir envoyé ses sms emplis d'affection, avançant son corps dans le lit pour être collée à Niels, eux qui ne pouvaient finalement se réunir que de cette façon, dans le creux de leur sommeil et de leurs rêves. Elle se réveilla après dans la froideur de son vide, attestant tristement que ses lèvres et son corps étaient en manque de lui, de sa peau, de la douceur de sa voix dont elle avait cruellement besoin. Elle l'appela donc pour tenter de l'entendre, de lui expliquer, d'expier tout son amour à celui qu'elle avait choisi d'aimer jusqu'à la fin, tombant maintes fois sur sa messagerie. Sans réfléchir, quitte à arriver en retard à sa séance de photos, elle se prépara pour se précipiter dans sa voiture, prenant la route jusqu'au bar où travaillait Niels dans le but de pouvoir doucement discuter. Elle se gara quelques minutes plus tard, avançant jusqu'à pousser la porte, son regard sondant le lieu jusqu'à se poser sur celui qui faisait palpiter son coeur.

- Un café s'il te plait, beau jeune homme,
sourit-elle doucement pour briser la glace afin qu'il ne relève les yeux sur elle. Mon mari me répond pas au téléphone, j'ai du venir jusqu'à lui du coup.

__________________________

when i found you

my heart found a home
ANAPHORE
https://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12234
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : bby strangehell ♡ (av, gifs, icons) ; solosands (sign)

STATUT : « why her ? why anyone else when she exists ? » (aelya)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 2 EmptyMer 20 Oct 2021 - 22:32

Il avait peur de la perdre, même après plus de trois ans de relation, cette angoisse était toujours ancrée dans la profondeur de ses entrailles, le prenant à la gorge lorsqu’il y songeait trop. Parce-qu’il n’y avait rien de pire pour Niels que d’imaginer perdre la femme qu’il aimait, celle pour qui sa vie avait été conçue, conscient qu’avant elle, il n’y avait jamais rien eu et qu’après elle, il n’y aurait rien non plus. Ses soirées lui semblaient bien plus longues, marquées par son absence qui lui crevait le coeur, Niels qui avait pensé que son nouveau travail lui permettrait de moins subir son manque bien qu’en réalité, ça n’avait fait qu’empirer la distance entre eux. Il savait pourtant qu’elle s’épanouissait dans son travail, comme jamais elle ne l’avait été auparavant, son amour dont la notoriété grandissait au jour le jour, l’obligeant à s’absenter davantage pour répondre aux exigences qu’imposait son métier. Et cette nouvelle maison lui paraissait bien vide lorsqu’il n’était que le seul à la remplir, lui qui errait à travers les pièces immenses, à la recherche de cette chaleur qu’il peinait aujourd’hui à trouver à cause du rythme de leurs vies. Il avait attendu cette soirée avec impatience, se préparant pour les beaux yeux de sa femme, lui qui désirait la faire chavirer comme au premier soir pour cette soirée de retrouvailles dont il avait rêvé. Et lorsqu’il s’était rendu compte qu’Aelya n’était toujours pas là, il avait immédiatement su qu’elle ne rentrerait pas, que cette soirée n’aurait jamais lieu. C’était dans la froideur des draps et le vide le plus total que Niels avait dû s’endormir, déçu et peiné par cette situation qui ne s’arrangeait pas bien qu’il comprenait les raisons qui poussait Aelya à prendre certaines décisions. A peine avait-il eu le temps de sentir sa chaleur pénétrer dans les draps que Niels se rendit au travail, prenant quelques minutes pour se nourrir de l’image de son amour endormie, incapable de ne pas ressentir de la tendresse à son égard, lui qui aurait aimé se blottir contre elle et ne jamais avoir à la quitter. Il continuait néanmoins de ressasser les évènements de la veille, frustré de cette soirée qui s’était envolée sous ses yeux, du manque qui continuer à le ravager, Niels qui peinait à se concentrer sur son travail tant son esprit était obnubilé par l’image d’Aelya. Conscient que le sujet était encore trop sensible pour lui, il laissa son portable vibrer dans sa poche, se doutant bien que son amour cherchait à le joindre pour qu’ils puissent discuter. Il tenta de rester de marbre, rassurant sa responsable qui s’était inquiétée de ses traits tirés, continuant de servir les clients jusqu’à ce qu’une voix ne lui fasse relever les yeux. Son coeur se mit à battre un peu plus fort et il se rendait compte que c’était l’effet qu’elle lui faisait depuis toujours, même lorsqu’il tentait d’être un peu plus distant. « Il aurait sûrement préféré te voir arriver hier… » Répondit-il, lui tournant le dos pour préparer son café, déposant la tasse devant elle sur le comptoir. « J’te l’offre. » Ajouta-t-il, lui qui ne se serait pas vu lui demander de payer sa consommation. « Alors, c’était quoi cette fois-ci ? Un shooting de dernière minute improvisé par Nick ? » Lâcha-t-il, faisant mine de s’en amuser alors qu’il était blessé d’être passé au second plan.

__________________________


above the clouds
softly my thoughts whispered invisible words. my mind was a calm chaos filled with reflections of you. i wanted to find myself and i did when i found you.
Aelya Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12814
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons,gif), anaphore (sign).

STATUT : à lui jusqu'à la fin. (niels)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 2 EmptyVen 22 Oct 2021 - 21:31

Le temps s'éternisait lorsqu'ils sombraient dans leur absence mutuelle. Il n'y avait plus rien qui s'illuminait, ses prunelles perdant peu à peu leur lumière. Elle avait besoin de lui pour briller dans la nuit qui ne lui laissait aucun répit, lui rappelant ce manque insatiable qui ornait les contours de ce gouffre inscrit dans sa poitrine. Elle aurait voulu le happer dans son étreinte pour ne plus jamais le laisser filer, puiser sa chaleur qui savait faire fondre son coeur, elle qui sentait sa patience se nécroser dans l'appel de ses lèvres qu'elle ne pouvait plus goûter comme elle le désirait, eux qui se butaient aux limites de leurs emplois respectifs. Elle savait qu'elle fautait pas mal en ce moment, elle qui devait trop souvent laissé l'amour de sa vie en plan tout ça parce qu'elle se laissait dévorer par son emploi du temps, ne voyant même pas défiler les heures qui devenaient finalement des secondes. Si elle brûlait d'envie d'envoyer tout valser pour retrouver son homme, elle savait qu'elle ne pouvait user de cette liberté qu'elle n'avait pas en réalité, peinant à s'expliquer correctement à Niels puisqu'ils se croisaient, devenant tous les deux des colocataires. Et ça la brisait à l'intérieur. Et ça meurtrissait son coeur que lui seul était capable de sortir de sa noirceur. Déterminée à le rattraper, elle s'était réveillée dans son vide, tentant de l'appeler sur son portable alors qu'il ne répondait pas, Aelya comprenant rapidement qu'il était au travail et qu'en plus de ça, il devait lui en vouloir. Arrivée sur les lieux de son travail, elle s'avança jusqu'à lui lorsque son aura la happa de loin, attirant comme à son habitude, son âme comme un aimant. Son sourire s'éteignit lorsqu'elle remarqua sa froideur, elle qui sentait le vent glacé de leurs émotions tournoyer dans la pièce.

- Tu sais très bien que c'était pas ma volonté de ne pas rentrer plus tôt...
Soupira-t-elle, peinant à comprendre pourquoi elle devait se justifier alors que c'était assez évident qu'elle ne faisait pas ce qu'elle voulait. Tu offres souvent des cafés aux personnes à qui t'en veut ? Ajouta-t-elle en récupérant la tasse de café qu'il lui fit glisser sur le comptoir, prêchant le faux pour avoir le vrai. Un shooting et une interview... Puis j'ai rencontré au cours d'une réunion un créateur qui veut travailler avec moi. J'pouvais pas partir comme ça... Avoua-t-elle, secouant la tête en voyant son air sarcastique. Niels. Arrête de tout prendre personnellement, de penser qu'à toi ? Tu crois que je rentre tard pour m'amuser ou quoi ? Tu me fais culpabiliser moi alors que c'est mon travail qui me prend tout ce temps ? Je suis désolée, vraiment désolée. Tu sais bien à quel point tu me manques, à quel point j'aimerais être tout le temps avec toi... Mais c'est pas juste que tu me fasses endurer ça, souffla-t-elle, le regard baigné d'émotions. Niels chéri, fais moi deux cappuccinos et deux espressos s'il te plait, lança la responsable en passant derrière Niels pour retourner dans la salle. C'est qui elle ? C'est quoi son problème à t'appeler comme ça ? Serra-t-elle la mâchoire, énervée, son regard noir la suivant dans la pièce.

__________________________

when i found you

my heart found a home
ANAPHORE
https://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12234
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : bby strangehell ♡ (av, gifs, icons) ; solosands (sign)

STATUT : « why her ? why anyone else when she exists ? » (aelya)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 2 EmptyVen 22 Oct 2021 - 22:49

L’immensité de leur maison amplifiait encore plus le vide qui l’emplissait lorsqu’il passait ses soirées à l’attendre, se demandant s’il aurait la chance de la croiser au moins quelques minutes de plus que la veille. Paradoxalement, il se sentait oppressé entre ces murs qui respiraient son absence, lui qui avait imaginé faire déborder leur nouveau cocon de leur amour sans limite, se rendant compte qu’en réalité, ils parvenaient avec difficulté à écrire leur histoire comme ils l’entendaient. De son côté, il avait tenu sa promesse, débutant son boulot de barman pour participer à leurs activités financières, lui qui avait conscience que c’était aussi la raison pour laquelle ils peinaient à se voir et à passer du temps ensemble. C’était pour cela qu’il s’accrochait aux moments qu’ils se réservaient dans la semaine, se voyant obligés de les planifier pour ne pas avoir à subir davantage le manque incessant qui pulsait dans leurs veines. Et parfois, même ce qui était censé leur appartenir finissait par leur échapper, Niels qui avait rapidement compris que sa femme ne rentrerait pas, qu’une nouvelle obligation professionnelle s’était immiscée entre eux, dans leur vie de couple. Il avait préféré la laisser dormir en se réveillant, le coeur serré à l’idée de savoir qu’ils se quittaient une nouvelle fois et qu’il y avait des chances qu’ils ne puissent pas se voir jusqu’au lendemain. Il était blessé, peiné de voir où est-ce qu’ils en étaient arrivés alors que leurs coeurs leur criaient l’inverse, son esprit se brouillant, lui qui ne parvenait plus à savoir où est-ce qu’ils allaient. Sans parvenir à le cacher, Niels s’était montré distant en entendant la voix de son amour l’interpeler, conscient que c’était sa rancoeur qui parlait à sa place alors qu’en réalité, il crevait d’envie de l’embrasser jusqu’à ne plus en savoir respirer. « C’était pas la mienne non plus. » Répondit-il, lui qui arborait une mine lassée, habituée par les désillusions qui continuaient de s’abattre sur eux. « Faut vraiment que ces personnes soient spéciales. » Ajouta-t-il en haussant les épaules, lui qui gardait ce genre d’attention même lorsqu’il était blessé. Il fit mine de s’intéresser à sa réponse, fatigué d’entendre le même discours qui reflétait son rythme incessant, celui qui prenait toute la place. « Que j’te fasse endurer ça ? Tu t’attends à quoi exactement, à ce que je saute au plafond à l’idée de devoir m’endormir sans toi tous les soirs ? Je sais pas, j’crois que c’est la réaction normale d’un mari qui est en manque de sa femme. Mais si tu veux que je m’y habitue, très bien, on y viendra. » Lâcha-t-il, sentant son coeur se serrer lorsqu’il comprit qu’elle lui reprochait sa manière de réagir, lui qui ne pouvait pas contrôler ses émotions lorsqu’il s’agissait de l’amour de sa vie. Ses yeux vrillèrent sur sa responsable qui le frôla de près pour passer derrière lui, son coeur loupant un battement lorsqu’il entendit la réaction vive de son amour. « Ma responsable. Fais pas attention, elle appelle tout le monde comme ça. » Dit-il, cherchant à la canaliser pour ne pas la voir exploser, Niels s’affairant à préparer la commande. « J’te vois à quelle heure ce soir ? » Demanda-t-il en relevant les yeux vers Aelya, ne remarquant pas que le regard de sa collègue avait glissé sur lui avec insistance.

__________________________


above the clouds
softly my thoughts whispered invisible words. my mind was a calm chaos filled with reflections of you. i wanted to find myself and i did when i found you.
Aelya Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12814
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons,gif), anaphore (sign).

STATUT : à lui jusqu'à la fin. (niels)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 2 EmptyHier à 21:20

Elle se jetait dans le vide de son manque lorsqu'elle tournait les talons pour se rendre à son agence, peinant à se retrouver dans l'équilibre plus que bancal qu'ils possédaient en ce moment, surtout depuis que Niels avait repris une activité professionnelle. Elle aurait voulu arrêter le temps pour les piéger ensemble dans le même univers qui ne s'éternisait jamais assez, les laissant en proie à la froideur des draps qui n'accueillaient plus que leur sommeil, eux qui s'endormaient chacun de leur côté à cause de leurs emplois du temps qui s'évitaient. Blottis dans les remords de l'avoir encore laissé à son triste sort, elle tenta de le rattraper en lui envoyant des sms amoureux, lui rappelant qu'elle l'aimait, bien qu'elle fit également face à son silence lorsqu'elle tentait de le contacter au téléphone. Sans réfléchir davantage, elle se présenta au bar où il travaillait, se confrontant malheureusement à sa distance qui prenait essence dans son absence. Elle aurait sans doute voulu qu'ils ne viennent à oublier tout ça dans la douceur d'un baiser, mais elle comprit assez rapidement qu'elle n'y aurait pas le droit.

- Et faut vraiment que la personne soit spéciale pour que je vienne m'excuser en personne pour la rattraper,
ajouta-t-elle, pointant son regard vers lui alors qu'il cherchait à l'éviter, se confondant dans son travail. Bébé... Tu sais très bien que c'est pas ce que je voulais dire... J'voulais simplement te dire que cette situation me bouffe autant que toi, et qu'on est tous les deux à la subir. Tu me manques. Affreusement. C'est ça la vérité, répondit-elle, s'ouvrant le coeur pour conduire le sien à s'apaiser ou au moins à comprendre, Aelya qui n'avait pas envie de le voir penser qu'il n'importait pas alors qu'il était son monde entier là où chacun de ses battements lui était dédié.

Elle fronça les sourcils lorsqu'elle vit sa collègue l'effleurer en venant dans son dos, elle qui s'était permis de donner un surnom bien trop intime à Niels, ce qui irrita sa patience déjà naturellement affaiblie par son tempérament volcanique.

- Les autres j'm'en fou. Pas toi par contre. Mais à priori, ça dérange que moi,
lança-t-elle fermement, son regard noir traçant la silhouette de sa responsable qui s'en allait vers les clients. Tu m'vois pas j'crois. Reste avec ta responsable puisque t'adores ses surnoms et qu'elle te touche ? Lança-t-elle, poussant la tasse de café vidée vers Niels, incapable de réprimer sa jalousie. Amusez-vous bien après le boulot, lâcha-t-elle froidement, s'éloignant du comptoir pour rejoindre l'extérieur, étouffant dans sa propre colère qu'elle devait ventiler dans l'air externe, sachant qu'elle aurait été capable d'exploser en plein milieu de son travail qu'il avait tant eu du mal à pourvoir.

__________________________

when i found you

my heart found a home
ANAPHORE
https://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12234
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : bby strangehell ♡ (av, gifs, icons) ; solosands (sign)

STATUT : « why her ? why anyone else when she exists ? » (aelya)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 2 EmptyHier à 23:59

Il avait l’impression de ne pas réussir à trouver sa place dans ce nouveau rythme effréné qui s’était installé entre eux, les empêchant de se voir comme ils l’auraient désiré, eux qui se considéraient chanceux lorsqu’ils parvenaient ne serait-ce qu’à s’endormir ensemble. Parce-que c’était la réalité de leur quotidien à présent, eux qui faisaient face à la notoriété d’Aelya qui continuait de grandir, lui qui de son côté cherchait à reprendre une activité professionnelle pour s’occuper. Pourtant, il avait encore du mal à accepter de passer au second plan, le manque lui faisant perdre les pédales alors que sa patience était déjà mise à rude épreuve, détestant voir qu’Aelya se voyait obligée d’annuler leurs soirées à cause de ses obligations professionnelles. Il aurait certainement préféré profiter d’elle toute la matinée, se nourrir de sa chaleur qui lui manquait cruellement, Niels se voyant contraint de la quitter une nouvelle fois pour rejoindre son lieu de travail. Il avait encore un mal fou à oublier sa rancoeur, abîmé par le manque, par le froid qui l’étreignait depuis qu’il ne pouvait plus profiter de son amour comme il l’entendait. Il comprenait que sa venue était liée à cette soirée envolée, appréciant ses efforts pour le rattraper bien qu’il ne le montrait toujours pas. « Ça rassure cette personne, de savoir qu’elle sort encore du lot. » Répondit-il en haussant les épaules, lui qui craignait toujours de voir le regard d’Aelya dériver loin de lui. Il soupira à ses mots suivants qui n’arrangèrent rien à la douleur qui le percutait déjà, tentant de se concentrer sur la commande qu’il lui préparait pour ne pas exploser. « J’le sais. Et je t’ai déjà dit que je l’acceptais, parce-que c’est ton boulot. Mais bébé, jusqu’où ça va aller ? A quoi ça sert qu’on s’offre la plus belle maison du quartier si on peut pas en profiter tous les deux ? Tu me manques, j’en souffre. » Lâcha-t-il, son coeur s’ouvrant finalement à elle, comme elle venait de le faire, lui qui appuyait sur chacun de ses mots pour lui montrer l’ampleur de sa peine. Il sentit sa collègue le frôler en passant derrière lui, prenant rapidement conscience que ses mots déclencheraient la jalousie de son amour qui ne perdit pas une minute pour le lui faire remarquer. « Bébé, arrête… Je m’en fous d’elle, c’est ma boss. » Dit-il, fronçant les sourcils lorsqu’il la vit repousser sa tasse avant de prendre la direction de la sortie, Niels quittant rapidement son poste pour la rattraper, sa main attrapant son bras pour qu’elle se retourne. « Aelya, qu’est-ce que tu me fais là…? Y’a rien bébé, y’aura jamais rien. J’suis à toi, elle le sait. T’es en train de douter de moi là ? »

__________________________


above the clouds
softly my thoughts whispered invisible words. my mind was a calm chaos filled with reflections of you. i wanted to find myself and i did when i found you.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 2 Empty

 
i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: southern district :: maisons-
Sauter vers: