∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en novembre —

En ce moment à Bowen, les températures sont plus douces et avoisinent entre les 19 et 26°C. Noël s'annonce frais !


anna brodie-kovaleski & charlie keynes
sont nos membres de l'année ♡

Le Deal du moment :
Codes promo Cdiscount : -25€ dès 299€ ...
Voir le deal

Partagez
 

 i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Aelya Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12962
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), vocivus (gif), anaphore (sign).

STATUT : à lui jusqu'à la fin. (niels)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 5 EmptyJeu 11 Nov 2021 - 17:23

Liée à l'Enfer, elle n'aurait jamais cru pouvoir un jour s'éprendre d'autre chose, surtout pas d'une âme aussi belle dans son voile d'obscurité qui rappelait à s'y méprendre le sien, celui qui avait habillé sa méfiance avant qu'il ne tombe pour son regard, Aelya se dévoilant sous son regard fiévreux qui vint progressivement muer vers la tendresse. Elle sourit tendrement à sa remarque qui confirmait toujours ce qu'elle pensait de lui, d'eux, elle qui se damnait nuit et jour pour se retrouver blottie contre lui, frustrée, altérée de ne pas pouvoir agir en conséquence alors que sa peau crevait de la sienne. Elle se sentait à sa place dans ses bras, entre les draps qu'elle réchauffait de son corps délesté du haut de ses vêtements, délicieusement habillé par la chaleur de ses mains qui couraient le long de son échine frissonnante. Elle soupirait d'extase, sentant un à un tous ses muscles se détendre sous ses douces pressions qui dénouaient tous ces noeuds d'amertume, cette aigreur de ne pas assez profiter de lui. Elle hocha doucement la tête à sa question, souriant en coin en sentant sa main se loger plus bas, entre ses cuisses, la faisant expier un long souffle réchauffé par son désir qui cognait dans sa poitrine.

- Au bout de trois ans c'est rassurant je crois,
admit-elle dans un sourire amusé, Aelya plongeant son regard fiévreux dans le sien avant de voir ses lèvres dévaler son corps pour le déshabiller entièrement, survoltée par la passion qu'il administrait dans ses veines en la touchant à peine, le regard perdu et embrasé par la vue de son jean qui se tendait devant son envie. J'te veux tellement... T'as pas idée, souffla-t-elle chaleureusement, ouvrant ses cuisses alors qu'il sombra contre son intimité qu'il détaillait de sa langue, elle qui n'en pouvait déjà plus sous l'effet de ce plaisir insupportable pour son manque qui l'irritait encore, rendant son désir encore plus à vif. Fais le pour toujours, répondit-elle, ses courbes se tortillant sensuellement alors qu'il goûtait à son corps gonflé d'urgence, sa main contre son intimité incitant ses soupirs à se révéler en gémissements alors qu'elle approchait peu à peu du point de non retour, criant de plaisir au fur et à mesure que l'orgasme la cherchait, la trouvant peu après alors que Niels continuait de la guider vers le sommet de son désir. Amour... Murmura-t-elle après lui, délicieusement atteinte par ses soupirs, sa respiration se coupant tant son plaisir débordait entre ses cuisses, Aelya se redressant rapidement pour inciter son amour à venir en elle, sa main accrochant vivement le bouton de son jean pour libérer son envie tendue avant de s'allonger sur le lit, soupirant en sentant le corps brûlant de Niels l'effleurer. Je rêve que de ça toutes les nuits depuis qu'on peut plus se toucher... Avoua-t-elle, son regard fiévreux captant les contours de son torse qu'il mit à nue, soufflant bruyamment sous l'effet de son bas ventre qui dansait contre elle. J'en peux plus de t'attendre mon bébé... Fais-moi l'amour sauvagement... Gémit-elle, tirant sur son jean pour ouvrir l'amplitude de ses mouvements, Aelya empoignant sensuellement son membre pour le faire buter à l'entrée de son corps. Viens amour... L'invita-t-elle, guidant son anatomie en elle, lâchant un nouveau cri de plaisir sous l'effet chaleureux de son corps qui s'était glissé en elle. J'peux encore jouir dix fois tellement j'ai envie de toi... Avoua-t-elle, sa main ripant sur sa chute de reins qu'elle accrocha.

__________________________

when i found you

my heart found a home
ANAPHORE
https://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12459
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : bby strangehell ♡ (av, icons) ; pumpkin spice (gif) ; solosands (sign)

STATUT : « why her ? why anyone else when she exists ? » (aelya)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 5 EmptyJeu 11 Nov 2021 - 21:19


Jamais il n’aurait imaginé que quelqu’un puisse vouloir l’aimer, lui qui avait toujours été plus habitué au rejet qu’à recevoir de l’affection. Mais Aelya, elle ne s’était pas arrêtée aux reflets que lui avaient renvoyé son âme déchirée par les déceptions, creusant dans sa profondeur pour tenter de dénicher sa véritable personnalité, pour essayer de comprendre qui il était et pourquoi il avait fini par s’égarer. Avec elle, il avait enfin l’impression d’avoir retrouvé son chemin, convaincu qu’ils n’avaient plus aucune raison d’avoir peur du noir maintenant que leurs mains étaient liées. C’était dans le creux de ses bras, contre son corps qui appelait le sien qu’il se sentait le plus en sécurité, Niels qui retrouvait enfin le souffle qu’on lui avait enlevé ces dernières semaines où il n’avait pas pu se nourrir de l’amour d’Aelya. Ses mains se baladaient le long de son corps, savourant la douceur de sa peau sur laquelle il voulait imprimer l’empreinte de ses doigts, l’une de ses mains finissant par déraper avec envie entre ses cuisses. « Je trouve aussi… » S’amusa-t-il, peinant à croire que ça faisait déjà trois ans qu’il l’aimait, lui qui se souvenait de leur rencontre comme si c’était hier. A la recherche de son plaisir, ses lèvres s’évadèrent vers le point le plus sensible de son anatomie, Niels cherchant à lui soutirer des soupirs en laissant sa langue parcourir son anatomie. « Moi aussi j’te veux bébé… C’est insupportable comme j’te désire… » Murmura-t-il, à bout de souffle, son cœur tapant fort contre sa cage thoracique, lui qui continua de s’abandonner à elle, à son plaisir qu’il voulait voir s’embraser. « T’en fais pas mon amour, j’compte m’occuper de toi autant que possible… Dès qu’on a un petit moment pour nous… » Lâcha-t-il, ses yeux cherchant à capter les siens alors que sa main était venue s’agiter contre son intimité, accompagnant le rythme sensuel de ses lèvres pour continuer à l’accabler de plaisir. Haletant, il accéléra la cadence, percevant le corps de son amour atteindre le nirvana, lui qui connaissait la moindre de ses expressions, le moindre de ses points faibles, l’accompagnant lentement mais sûrement vers l’apogée de son plaisir. « Bébé… Profite mon amour… » Murmura-t-il, fermant les yeux sous cette plénitude qui l’emplissait, lui qui vibrait en même temps qu’elle, sombrant de plaisir lorsqu’elle se redressa pour accrocher son jean de manière fougueuse. « On a atteint des records… Ça nous va pas bébé. » Lâcha-t-il avec amusement, conscient qu’ils avaient toujours fait en sorte de privilégier leurs étreintes qui faisaient partie intégrante de leur manière de s’aimer. Son bassin se logea entre ses cuisses, laissant son amour entrevoir le désir qu’il ressentait, mordillant sa lèvre à ses mots qui l’enflammèrent davantage. « J’peux plus attendre non plus… » Souffla-t-il, soupirant longuement lorsqu’il se lia à elle, son corps glissant dans le sien avec une envie sans nom. « Dis-moi combien d’orgasmes tu veux, j’vais essayer de m’arranger… » Sourit-il contre ses lèvres qu’il emprisonna amoureusement, frémissant en percevant ses ongles s’enfoncer dans sa peau, Niels ondulant progressivement contre elle, gérant l’intensité de ses coups de rein. « Tu me fais du bien bébé… C’est trop bon de te sentir… » Lâcha-t-il, sa bouche dévalant dans le creux de son cou qu’il grignota encore une fois, lui laissant une marque violacée avant de revenir à ses lèvres. « Nick va être content de compter tous tes suçons… » Joua-t-il, penchant son visage vers le sien pour l’embrasser langoureusement, profitant de l’occasion pour percuter son corps plus fort.

__________________________

above the clouds
softly my thoughts whispered invisible words. my mind was a calm chaos filled with reflections of you. i wanted to find myself and i did when i found you.
Aelya Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12962
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), vocivus (gif), anaphore (sign).

STATUT : à lui jusqu'à la fin. (niels)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 5 EmptyVen 12 Nov 2021 - 21:18

C'était dans ses travers qu'elle s'était sortie de son Enfer, Aelya qui avait cru voir en Niels ses fêlures passées qu'il avait réussi à panser, à colmater par la douceur exquise de ses lèvres réchauffées par la passion. Habillée par ses bras, elle se sentait enfin elle-même, touchée par sa grâce qui la rendait moins imparfaite, elle qui s'améliorait en s'épanouissant contre son âme dont elle était follement tombée amoureuse, pour le meilleur et pour le pire. Jamais elle n'aurait pu un jour s'imaginer se passer de lui, parce qu'il était sa vie, tout ce dont elle avait besoin, et rien ni personne ne pouvait changer tout ce qui se déployait dans le creux de sa cage thoracique où poussaient des roses sans aucune épine. C'était finalement les autres et leurs aigreurs, les autres et leurs erreurs, les épines qui écorchaient la pureté de leur lien si solide et à la fois si fragile, eux qui tanguaient trop facilement vers le vide. Passionnée par ses gestes, par leur retrouvaille aussi belle que dans ses rêves, elle s'abandonnait à lui dans son intégralité, laissant la fière les pousser dans leur urgence mutuelle.

- J'veux tout faire pour nos moments à nous soient le plus fréquemment possible amour, je crève tellement d'envie de toi...
Souffla-t-elle, arrachée par le plaisir qui s'allumait entre ses cuisses par le biais de sa langue qui roulait sur sa peau, taquinant son point sensible, Aelya qui s'agitait doucement à chaque vague qu'il lui infligeait délicieusement. Je profite mon coeur... J'suis tellement folle de toi... Soupira-t-elle en atteignant le point culminant de son désir, celui qui vint la frapper dans la passion qui ne désemplissait jamais pour lui, sa main entre ses cuisses continuant de lui soutirer des soupirs tant elle était encore hypersensibilisée par son orgasme, elle qui vint directement le happer contre elle pour qu'ils puissent ne faire qu'un. Ca nous ressemble pas et ça me rend malade de pas t'avoir contre moi d'ailleurs... Avoua-t-elle alors qu'il se logea entre ses cuisses qui s'ouvrirent pour lui laisser le loisir d'onduler contre elle, son regard le dévorant de fougue. Monopolise-moi bébé... Remplis-moi de toi... Le chercha-t-elle sensuellement alors qu'elle soufflait bruyamment en percevant son membre rigide glisser entre les pans de son intimité. Tu me manques tellement que j'en veux trop et tu prendrais peur... S'amusa-t-elle en venant mordiller sa lèvre inférieure après avoir répondu à ses baisers, son bassin suivant harmonieusement le rythme du sien. C'est tout ce dont j'ai besoin pour être heureuse bébé... J'veux que tu sentes à quel point je t'aime, murmura-t-elle, caressant son dos lorsqu'il plongea dans son cou pour le malmener, souriant à sa remarque. Il comprendra vite que j'ai fait hier soir au lieu d'aller bosser... Rit-elle, attrapant fiévreusement ses lèvres, sa langue dansant avec la sienne là où entre chaque coup de rein, elle expiait son souffle chaud et saccadé. Mon amour... Laisse-moi te faire exploser de plaisir... Souffla-t-elle, l'incitant à se redresser pour venir se positionner sur le dos, Aelya venant se placer à califourchon sur Niels pour se mettre de dos à lui, lui donnant une vue privilégiée sur sa chute de reins, son bassin s'imbriquant dans le sien doucement, la faisant débuter ses ondulations. T'aimes bébé... ?

__________________________

when i found you

my heart found a home
ANAPHORE
https://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12459
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : bby strangehell ♡ (av, icons) ; pumpkin spice (gif) ; solosands (sign)

STATUT : « why her ? why anyone else when she exists ? » (aelya)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 5 EmptySam 13 Nov 2021 - 0:06


Prêt à se damner pour elle, pour cette vie qu’ils avaient décidé de mener pour le meilleur et pour le pire, Niels savait désormais que son existence ne se résumait qu’à son seul prénom, qu’à cet amour qu’elle avait inscrit dans sa peau pour le restant de ses jours. Il était convaincu que leur histoire représentait le miracle de sa vie, celui qui l’avait sauvé des enfers dans lesquels il avait abandonné tout espoir avant qu’Aelya ne vienne insuffler de la vie là où il n’y avait toujours eu que du néant. Sans le savoir, elle lui avait donné une chance de se révéler, de renaître de ses cendres, choisissant de dédier toute son énergie à sa manière de l’aimer, parce-qu’il n’avait jamais su faire dans la demi mesure lorsqu’il s’agissait d’Aelya. Encore une fois, il se donnait corps et âme à elle, s’abandonnant dans le creux de ses bras où il s’enivrait d’elle, profitant de son contact pour se nourrir de l’amour qui transpirait de leur étreinte. « On profitera dés qu’on le pourra mon ange, j’te le promets… » Murmura-t-il, ses lèvres se nourrissant de son corps, sa langue dansant sensuellement le long de son anatomie qu’il réchauffait de son souffle chaud, bouillonnant d’envie devant sa gestuelle. « Si tu savais comme j’prends mon pied moi aussi… » Susurra-t-il, son plaisir étant le reflet du sien, lui qui aimait savoir qu’il pouvait encore lui procurer ce genre de sensations, ne se lassant jamais de voir son corps se sensibiliser sous ses gestes brûlants. Il l’amena jusqu’à l’orgasme, accompagnant l’amour de sa vie jusqu’aux étoiles, son souffle se percutant encore entre ses cuisses alors que sa main ralentissait peu à peu ses mouvements. « J’suis là maintenant mon cœur… Regarde-nous bébé, on est tous les deux… » Souffla-t-il, tentant de raccrocher son esprit à l’instant présent, lui qui ne désirait pas l’entendre expier des regrets, souhaitant simplement rattraper tout ce temps qu’ils avaient perdu l’un sans l’autre. « J’te donne tout de moi… » Lâcha-t-il, guidant son bassin entre ses cuisses pour que leurs anatomies puissent s’effleurer, Niels soupirant de plaisir alors qu’il intensifiait ces frottements addictifs. « Y’a rien qui me fait peur bébé, surtout quand c’est pour satisfaire la femme de ma vie… » La chercha-t-il en répondant à son regard joueur, lui cédant au même moment alors que ses lèvres étaient venues rejoindre les siennes entre deux gémissements de plaisir. « Continue de me le montrer bébé, j’en ai jamais assez de ton amour… » Murmura-t-il dans le creux de son cou qu’il maltraita délicieusement, ne se retenant pas sur les traces qu’il lui laissait sur la peau. « C’est beaucoup mieux ce qu’on fait, non…? » Lâcha-t-il avec un sourire enjôleur, soupirant plus fort alors qu’il continuait d’aller et de venir en elle, sa bouche retrouvant la sienne alors qu’ils échangèrent des baisers langoureux, aussi fiévreux qu’amoureux. « Oui bébé, vas-y… Fais ce que tu veux de moi… » Soupira-t-il, n’émettant aucune résistance alors qu’il bascula sur le dos, se mordant fortement la lèvre en suivant la silhouette de son amour se placer sur lui, ses yeux accrochant sa chute de reins qui ondulait devant lui. Il bascula sa tête vers l’arrière quand elle reprit les rênes de leur étreinte, ses muscles se contractant à chacun de ses mouvements, sa vision satisfaite par les va-et-viens de sa chute de reins sur lui. « Putain… Tu me tues tellement que c’est bon… » Gémit-il, ses paumes agrippant fiévreusement ses hanches pour accompagner ses mouvements, l’une de ses mains remontant le long de son dos pour dessiner sa cambrure, parvenant jusqu’à sa chevelure. « T’es trop belle mon amour… J’ai envie de jouir en toi… » Souffla-t-il, vibrant à mesure qu’elle ondulait, sa respiration entrecoupée des gémissements qu’il ne contrôlait plus.

__________________________

above the clouds
softly my thoughts whispered invisible words. my mind was a calm chaos filled with reflections of you. i wanted to find myself and i did when i found you.
Aelya Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12962
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), vocivus (gif), anaphore (sign).

STATUT : à lui jusqu'à la fin. (niels)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 5 EmptySam 13 Nov 2021 - 21:22

Dans le feu flamboyant de leur amour résidait les cendres de ce passé qu'ils avaient fini par enterrer dans leurs étreintes réchauffées, leurs coeurs fondant sous l'emprise de ce flambeau insaisissable, imprévisible, rayonnant de ce comburant fait à base de leurs sentiments invasifs, explosifs. Elle se desséchait sans lui, comme une oasis en mal de ces températures désertiques, et c'était ce qu'il se tramait dans son coeur lorsqu'elle percutait son manque, laissant sa patience à sec, vidée de la raison qui la contraignait sans cesse à se faire violence pour rester à distance ; pour le bien de leurs métiers, pour le bien de leur avenir professionnel qui dépendaient d'eux. Mais Aelya, elle était incapable de s'y résoudre pour toujours, bien consciente que son âme entière crevait d'envie de se fondre dans son amour. Elle vivait pour eux, pour lui, pour ce sourire qui se dessinait et qu'elle pouvait admirer maintenant qu'ils s'étaient retrouvés dans leur intimité, sa chair frissonnant d'extase sous l'effet de ses lèvres qui l'emprisonnaient, marquant son sceau qu'elle n'était jamais prête à voir s'effacer dans le temps qui les dépossédaient de l'un et l'autre.

- T'es beau mon bébé, encore plus quand t'es brûlant comme ça...
Avoua-t-elle, éprise dans cette fougue qui implosait entre les remparts de son désir fiévreux, elle qui se laissa touche les étoiles sous l'effet de ses gestes qui s'affairaient à la transporter vers son orgasme qui irradia dans son bassin, sensibilisant ses faiblesses déjà bien éprouvés par les attentions qu'il lui donnait avec sa passion et sa douceur qui s'emmêlaient, la propulsant dans un univers qui la faisait perdre contact avec la réalité. J'veux plus jamais te lâcher... Pas maintenant, jamais, répondit-elle dans un ton qui traduisait l'évidence qu'elle ne savait taire, l'attirant contre lui, laissant son bassin se découvrir pour qu'il puisse rencontrer son bassin, plongeant dans le nirvana qui les poussait à se lier alors qu'elle intensifiait le frottement de leurs peaux. Tu me satisfais déjà trop bébé, t'en fais pas pour ça... Souffla-t-elle, à la merci de son plaisir qu'elle avait déjà expié une fois, consciente que ce ne serait pas la dernière aux vues de son désir qui augmentait encore, explosant les contours de sa cage thoracique qui enserrait son coeur rempli de lui. C'est prévu mon bébé, je l'ai pas assez fait ces derniers temps... Soupira-t-elle alors qu'il maltraitait délicieusement son cou, Aelya tendant la nuque pour lui laisser tout le soin de continuer, animée par ce besoin de l'avoir toujours un peu plus dans son épiderme. C'est parfait même... Sourit-elle, ses soupirs se mêlant aux siens alors qu'il allait et venait en elle plus rapidement, le lit bougeant autour d'eux sous l'effet de ses ondulations qui se voulaient plus passionnées. J'vais pas me gêner vu comme j'suis en manque de toi... Admit-elle dans un sourire en coin lorsqu'ils échangèrent de position, Aelya se plaçant dos à lui, son bassin s'imbriquant dans le sien, laissant à Niels une délicieuse vision de ses courbes qui ondulaient contre lui. Tant mieux bébé... C'est tout ce que tu mérites... Joua-t-elle sensuellement, plaquant son bassin contre le sien pour approfondir leur liaison, sa tête basculant en arrière lorsque sa main remonta le long de son échine pour s'attarder dans ses cheveux. Fais-le bébé... L'incita-t-elle, continuant à onduler fiévreusement avant d'allonger son dos sur son torse, prenant ses bras pour les enrouler autour de sa cage thoracique, sa chute de reins se déhanchant plus fiévreusement pour lui faire pousser des soupirs. J'ai envie de t'entendre crier mon prénom... Souffla-t-elle à son oreille, mordillant son lobe en expirant plus fort tout près de son oreille.

__________________________

when i found you

my heart found a home
ANAPHORE
https://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12459
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : bby strangehell ♡ (av, icons) ; pumpkin spice (gif) ; solosands (sign)

STATUT : « why her ? why anyone else when she exists ? » (aelya)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 5 EmptyDim 14 Nov 2021 - 1:27


Il aimait penser qu’il s’était préservé pendant tout ce temps pour se révéler uniquement à Aelya, elle qui avait été la première à qui il avait ouvert son cœur, acceptant les risques qu’il encourait en la laissant atteindre son âme. Jamais il n’aurait imaginé que quelqu’un puisse déceler en lui une once de lumière, que quelqu’un comme elle puisse s’arrêter sur quelqu’un comme lui. Et il avait rapidement compris que leurs âmes se ressemblaient comme deux gouttes d’eau, eux qui avaient subi des blessures similaires, celles qui les avaient forgé et leur avaient appris à se barricader du monde entier. Et aujourd’hui, Niels était incapable de concevoir sa vie sans se savoir lié à elle, lui qui n’était désormais plus que l’ombre de lui-même lorsque leurs cœurs ne battaient pas à l’unisson. Il avait besoin d’elle pour exister, besoin de sa moitié pour continuer de l’aimer, son enfer se résumant à un monde sans elle. Se sentent enfin revivre depuis qu’elle était rentrée, il ne perdit pas une seule seconde pour embraser son désir, ses lèvres se réfugiant contre son anatomie qu’il embrassait, n’ayant pour idée que de la noyer dans l’extase la plus totale. « J’suis toujours brûlant pour toi bébé… Et j’aime trop savoir que j’te plais comme ça… » Souffla-t-il en captant son regard joueur, s’affairant à gérer son plaisir d’une main de maître, lui qui aimait la voir s’extasier sous ses geste fiévreux, maniant son corps sensibilisé par l’orgasme qui l’avait ravagé. « Reste contre moi… Y’a que comme ça que j’suis heureux… » Murmura-t-il, lui qui se rendait compte combien le manque pouvait l’affaiblir, combien il n’était pas vraiment lui-même lorsqu’Aelya n’était pas présente. Il l’aimait avec toute son âme, avec tout son cœur, le lui soufflant lorsque leurs corps se répondirent dans des ondulations qui les lièrent, Niels expiant son plaisir contre ses lèvres. « J’veux le faire encore plus… Tu sais qu’on a quelques nuits à rattraper là bébé… » Lâcha-t-il, lui qui aimait se servir de ce prétexte pour lui montrer qu’il avait envie de lui faire l’amour, crevant d’envie de la combler de lui, de tout ce qu’il avait à lui donner. « Redis-le moi bébé… Dis-moi que tu m’aimes… » Soupira-t-il, se nourrissant de sa peau, sa bouche grignotant son cou qui se marquait de ses pressions amoureuses, son bassin se surélevant un peu plus pour mieux venir en elle, Niels accélérant la cadence de ses coups de rein. « Y’a que comme ça que j’me sens bien mon amour… » Murmura-t-il, sa peau perlant de cette chaleur amoureuse qui se dégageait de leur étreinte, leurs corps à moitié couverts par les draps défaits par l’urgence de leurs retrouvailles. « J’te trouve tellement sexy quand tu prends le contrôle bébé… » Joua-t-il, ses yeux ne la quittant pas une seule seconde lorsqu’elle décida de changer leur position, lui offrant une vue imprenable sur sa chute de reins qui ondula devant ses pupilles dilatées par le plaisir qu’elle lui donnait. « Oui continue bébé… T’arrête surtout pas… » Gémit-il, bouleversé par les sensations qu’elle lui faisait ressentir, sa main venant fiévreusement remonter le long de son dos pour se nicher dans sa chevelure. « Tu me veux…? » Demanda-t-il entre deux gémissements, sa voix marquée par le désir, Niels accueillant le dos de son amour contre son torse, l’emprisonnant dans l’étreinte que formaient ses bras autour d’elle, ses soupirs devenant plus bruyants sous l’effet de ses ondulations qui gagnaient en vitesse. « Mon cœur… Jouis avec moi… » Lâcha-t-il à son oreille, fermant les yeux pour mieux percevoir ses soupirs qui se déposaient à son oreille, sa main descendant le long de son corps pour se caler entre ses cuisses, caressant son intimité pour accompagner ses mouvements. « Bébé… Aelya, tu me fais partir… » Gémit-il plus bruyamment, sa respiration ne suivant plus aucun rythme, bien trop altérée par ce plaisir intense que générait son corps contre le sien, Niels finissant par atteindre l’explosion de son plaisir dans un orgasme qui lui coupa le souffle. « Aelya… Mon amour… » Lâcha-t-il, son corps vibrant de plaisir, transcendé par ce feu d’artifices qu’ils venaient de mettre en forme l’un contre l’autre.

__________________________

above the clouds
softly my thoughts whispered invisible words. my mind was a calm chaos filled with reflections of you. i wanted to find myself and i did when i found you.
Aelya Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12962
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), vocivus (gif), anaphore (sign).

STATUT : à lui jusqu'à la fin. (niels)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 5 EmptyDim 14 Nov 2021 - 21:39

L'acidité de son manque s'écoulait entre les contours de son coeur qui pulsait de manière arythmique toute l'affection dont elle voulait l'inonder, amoureuse éperdue dans les trachées de leur Enfer qui pourtant ne faisaient que de les faire se retrouver. Parce qu'ils étaient destinés à le faire, à se complaire entre les pans de leur chair qui frémissait à leur contact mutuel, elle qui percevait les vibrations de son âme contre la sienne alors qu'elle se détendait, puisant dans ses yeux et dans ses gestes tout ce dont elle avait besoin pour perdurer, profitant de cette nuit qui les réunissait, leur rappelant à quel point ils étaient liés.

- Y'a personne qui peut plus me plaire que toi...
Avoua-t-elle amoureusement, bousculée par sa langue et par ses doigts qui étaient venus lui voler un orgasme, laissant son corps bouleversé par la vague de plaisir qui vint l'étreindre. Reste à moi, y'a que comme ça que j'veux vivre... Répondit-elle, profondément altérée par ses sentiments qui s'animaient dans le creux de sa poitrine, Aelya qui en voulait toujours plus, ses lèvres demandant avec passion son corps qu'elle désirait dévorer dans sa dévotion, liant son être au sien dans un souffle troublé par son désir haletant. On a trop de nuits à rattraper, et je compte bien à ce qu'on le fasse déjà ce soir amour, ajouta-t-elle entre deux gémissements, puisant la force de son amour dans ses ondulations qui s'envolaient de plus en plus vivement entre ses cuisses, ravagée par son plaisir qui se faufilait dans ses veines. Je t'aime comme t'as pas idée bébé... A la folie, pour la vie, murmura-t-elle à son oreille lorsqu'il grignota sa chair qui rougissait sous son effet, perdant contact avec la terre alors qu'il la transportait dans le ciel, leurs peaux se frottant avec plus de véhémence à mesure que la chaleur de leur étreinte les liait. C'est le but bébé, j'veux que tu sois toujours plus fou de moi... Admit-elle en changeant de position, prenant l'initiative de s'inviter sur lui, ses jambes de part et d'autres de son corps alors que sa chute de reins se déhanchait, claquant sur son bassin tendu en elle. Bébé... Gémit-elle, tendant la nuque alors que son dos se cambrait, offrant à Niels la vue passionnée de ses courbes qui se donnaient à lui dans une sensualité qui la privait de mots. J'te veux en entier bébé... En moi... Souffla-t-elle fiévreusement en s'allongeant sur lui, gardant son emprise entre ses cuisses, sa tête posant dans le creux de son cou alors que leurs corps se répondaient dans le bruit sourd de ce désir qui s'amplifiait. C'est ce que j'veux bébé... Guide moi encore au septième ciel... Murmura-t-elle à son oreille, son corps se déhanchant contre lui, perlant de sueur alors qu'il lui décrocha d'autres gémissements lorsque sa main glissa sur son intimité. Toi aussi... Niels, bébé... Tu m'excites... Gémit-elle, les yeux fermés et les lèvres entre-ouvertes, à la merci de ses soupirs qui l'attiraient davantage dans cette douce folie qu'elle expia dans un dernier gémissement de plaisir, atteignant avec lui le point culminant de sa passion, laissant sa peau habillée de frissons. Ma perfection... Répondit-elle dans un souffle amoureux, ralentissant peu à peu ses ondulations, son coeur en perdition dans son rythme effréné. C'était magnifique... Ca m'a fait tellement du bien... J'ai juste envie de recommencer là... Sourit-elle en coin, prenant sa main pour la porter à ses lèvres afin de l'embrasser.

__________________________

when i found you

my heart found a home
ANAPHORE
https://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12459
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : bby strangehell ♡ (av, icons) ; pumpkin spice (gif) ; solosands (sign)

STATUT : « why her ? why anyone else when she exists ? » (aelya)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 5 EmptyDim 14 Nov 2021 - 23:35

Niels était voué à s’accrocher à elle jusqu’à la fin des temps, conscient qu’un fil invisible mais palpable liait leurs âmes, s’enracinant jusque dans leurs cœurs, leur causant une douleur atroce dès lors qu’ils tiraient dessus pour s’éloigner l’un de l’autre. Ils avaient bien compris que leurs existences ne rimaient à rien s’ils ne la vivaient pas ensemble, eux qui en avaient subi la triste expérience à chacune de leurs séparations, tombant plus bas que terre, là où tout ne rimait qu’avec enfer. Leurs retrouvailles avaient toujours représenté une renaissance, celle qui serait toujours inévitable parce-que leurs chemins étaient destinés à ne faire qu’un. Le cœur battant à lui en rompre les côtes, Niels s’occupa de gérer son plaisir, lui faisant oublier les nuages qui s’étaient permis d’assombrir leur ciel ces dernières semaines. « Ne regarde que moi alors… » Souffla-t-il entre deux soupirs, sa langue continuant de sensibiliser son anatomie, bougeant en rythme avec ses doigts pour l’emmener titiller les étoiles. « J’vais nul part mon amour… C’est ici que j’veux rester, contre toi, à te faire l’amour, à t’aimer… » Ajouta-t-il, le regard baigné de cet amour qui l’emplissait depuis des années, son cœur débordant d’affection alors qu’il se lia à elle, ce contact lui arrachant un long soupir de soulagement qu’il éteignit contre ses lèvres. « J’veux pas dormir bébé… J’veux plus rien louper maintenant qu’on est réunis… » Murmura-t-il en ondulant contre elle, conscient que la distance avait tendance à le rendre fou, lui qui n’avait aucune idée de comment gérer le manque de sa femme, celui qui était pire que tout. Il détaillait la beauté de son visage, de ses lèvres, de ses traits qui s’étiraient de plaisir alors qu’il accéléra la cadence de ses coups de rein, cherchant à lui décrocher du plaisir, le même qui le percutait de plein fouet. « Je t’aime tellement mon amour… J’me sens crever sans toi, y’a rien qui est possible si t’es pas là bébé… » Lui répondit-il, épris de cette même folie amoureuse qu’ils partageaient depuis trois ans, ses lèvres dérapant de sa mâchoire à son cou qu’il marqua de sa présence sans se préoccuper du reste. « J’suis fou de toi depuis trop longtemps bébé et ça va pas en s’arrangeant… » Joua-t-il, contemplant les courbes de sa femme s’installer dos à lui, elle qui se déhanchait pour son plus grand plaisir, Niels ne pouvant qu’expier bruyamment les sensations qu’elle lui provoquait en dansant sensuellement sur son bassin. « C’est pas possible d’être aussi belle… » Lâcha-t-il en accrochant sa silhouette du regard, sa main se baladant sur sa peau, revenant sur sa cambrure avant de venir empoigner sa chute de reins. « Tu vas m’avoir bébé… Absolument tout… » Murmura-t-il en se mordant la lèvre, ouvrant ses bras pour accueillir Aelya contre son torse, ses bras se refermant autour d’elle alors qu’elle continuait de mener la danse, ses mouvements plus saccadés lui soutirant davantage de gémissements. « Mon amour… Détends-toi… » Lâcha-t-il à son oreille, son souffle se percutant contre sa mâchoire, sa main glissant fiévreusement contre son intimité qu’il caressa, souhaitant la guider avec lui jusqu’au nirvana qu’ils atteignirent ensemble quelques instants plus tard, leurs corps frissonnant dans la même harmonie. « Ma reine… » Gémit-il, passionné par elle, par eux, par cet amour qui débordait de toute part, les laissant hors d’haleine. « J’ai encore de l’énergie tu sais, faut pas me tenter sur ça… » Joua-t-il, un sourire malicieux sur les lèvres, frémissant à son baiser sur sa main. « Je t’aime, j’me sens tellement bien quand t’es là mon ange… » Avoua-t-il, étreignant son corps dans ses bras pour la serrer davantage contre lui, ses lèvres trouvant sa tempe qu’il embrassa tendrement. « Tu sais que dans quelques jours, c’est notre anniversaire de mariage bébé… » Murmura-t-il, rêvassant en se remémorant ce jour qui les avait marqué à jamais. « Tu crois que tu pourrais prendre ta journée…? J’veux qu’on fête ça dignement amour. » Demanda-t-il, conscient que tout ne dépendait pas que d’elle.

__________________________

above the clouds
softly my thoughts whispered invisible words. my mind was a calm chaos filled with reflections of you. i wanted to find myself and i did when i found you.
Aelya Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12962
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), vocivus (gif), anaphore (sign).

STATUT : à lui jusqu'à la fin. (niels)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 5 EmptyLun 15 Nov 2021 - 21:05

Elle avait dessiné sa vie dans son regard, son futur entre ses lèvres qui la poussait à s'ouvrir à ce monde qu'elle avait maintes et maintes fois rejeté faute de compréhension, faute de mieux, parce que son coeur n'avait été qu'un amas de cendres putrides par les années qui l'avait rongé. Dans ses bras, son myocarde s'était peu à peu rétabli, cicatrisant sous le flambeau magnifique et magique de sa personnalité qui rappelait à s'y méprendre la sienne, eux qui s'étaient protégés et couverts sous la passion qui les abritait, constituant leur unique maison.

- Aime moi toujours plus... Te prives jamais...
Susurra-t-elle en liant son corps au sien, tous deux se cherchant dans la fièvre qui les animait, les propulsant tous les deux contre l'un et l'autre après tout ce temps lessivé de leur présence mutuelle. Alors on dort pas et on fait l'amour sauvagement toute la nuit même... Proposa-t-elle dans un sourire malicieux, laissant son corps la percuter plus vivement, imbriquant son bassin au sien dans chacun de ses mouvements qui se voulaient plus profonds, plus passionné, elle qui soupirait d'extase à mesure qu'elle sentait le plaisir la consumer, détruisant peu à peu au passage ce manque insidieux qui avait émis refuge dans son coeur. Je peux pas me passer de toi et quand j'le fais ça me tue bébé... J'te veux tellement tout le temps... Avoua-t-elle amoureusement, consciente que si elle le pouvait, elle passerait sa vie à l'aimer comme elle le voulait, dans cette fusion et cette profondeur qui mettait sa raison en sourdine pour permettre à la passion de l'embraser. Ca va pas en s'arrangeant mais moi ça m'arrange... Sourit-elle en coin, son cou s'animant de ses délicieuses marques qu'elle aimait voir partout sur sa peau, sa trace possessive qui la condamnait délicieusement à lui, l'homme de sa vie. T'es tellement sexy bébé... T'es mon rêve... Répondit-elle alors qu'elle dansait sur lui, son bassin prenant possession du sien alors qu'ils avaient échangé leurs positions, lâchant un gémissement lorsque sa main vint s'emparer de sa peau qui se cambrait devant ses yeux, mordant sa lèvre à sa remarque avant de s'allonger sur lui, plaçant ses bras autour de son corps pour la contraindre dans son étreinte passionnée. J'suis toute détendue et toute à toi... Souffla-t-elle, son bassin s'agitant plus fiévreusement sous l'effet de sa main qui chuta entre ses cuisses, animant ses ondulations qui s'envolaient, leurs peaux claquant contre l'une et l'autre jusqu'à les pousser vers le nirvana qu'ils atteignirent ensemble, lovée au plus proche. Mon amour de ma vie... Murmura-t-elle, la peau frémissante d'extase, la respiration anarchique. J'te tenterai un peu plus tard... Le chercha-t-elle malicieusement avant d'embrasser sa main. Je t'aime trop et moi aussi j'me sens trop bien avec toi... Répondit-elle, savourant ses baisers sur sa tempe. Évidemment, j'ai pas oublié... Lâcha-t-elle sur un ton rêveur, laissant le jour de leur mariage planer dans son esprit. Je vais la prendre ! On m’enlèvera pas cette journée avec mon mari ! Affirma-t-elle sans hésiter, se retournant pour plaquer son ventre sur le sien, ses lèvres détaillant les siennes de baisers vifs. J'peux au moins faire ça pour nous, c'est pas rien comme jour... Et tant pis si Nick râle, ajouta-t-elle, confirmant son souhait. J'te tiendrai au courant de comment ça s'est passé pour lui dire, mais j'ai vraiment envie qu'on se fasse une journée qu'à nous là... Ou alors au moins une soirée...

__________________________

when i found you

my heart found a home
ANAPHORE
https://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12459
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : bby strangehell ♡ (av, icons) ; pumpkin spice (gif) ; solosands (sign)

STATUT : « why her ? why anyone else when she exists ? » (aelya)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 5 EmptyLun 15 Nov 2021 - 22:25

Le monde pouvait s’évertuer à penser ce qu’il voulait d’Aelya que Niels continuerait de son côté à clamer que son âme était le plus beau trésor qui lui avait été donné de rencontrer, de toucher, convaincu qu’elle était un diamant brut que personne n’avait tenté de regarder. Il désirait la protéger de toutes ces mains sales qui voulaient l’abîmer, de toutes ces âmes putrides qui désiraient la salir et la ramener dans les ténèbres pour la voir s’y perdre. Mais lui, il tenait fermement sa main dans la sienne, prêt à se battre avec l’univers entier pour la sauver de tous les maux possibles. « Me priver de toi, ça serait pas moi… » Murmura-t-il, ne faisant qu’émettre des mots sur la passion qu’il lui vouait, sur cet amour qui n’en avait pas fini de s’étendre, ne possédant aucune limite. « Tu sais que c’est un programme qui me plaît beaucoup ça…? » S’amusa-t-il, répondant à son sourire et à ses ondulations qu’il accompagnait avec plus d’intensité, son corps se fondant dans le sien, s’y réfugiant un peu plus profondément à chaque coup de rein qu’il lui offrait. « J’ai jamais envie que tu me laisses… J’vais t’attacher à moi un de ces quatre bébé… » Souffla-t-il contre ses lèvres, captant son regard avec une lueur malicieuse, lui qui savait parfaitement que cette idée ne le rebuterait jamais. « Je sais que ça t’arrange toi… » S’amusa-t-il, nichant son visage dans le creux de son cou pour jouer avec sa peau, son souffle s’y percutant à chacun des soupirs de plaisir qu’il expia, sentant son envie gonfler à mesure que leurs corps s’abandonnaient l’un à l’autre. « Et toi mon amour… Tu me rends dingue quand tu t’occupes de moi comme ça… » Lâcha-t-il, le regard baigné de désir alors qu’il contemplait les courbes de son amour onduler contre son bassin tendu en elle, soufflant de plus en plus bruyamment sous ses gestes sensuels. Sa main remonta le long de son échine lorsque l’autre se posa sur sa chute de reins, accompagnant les va-et-viens de son amour jusqu’à ce qu’elle ne vienne se réfugier dans ses bras, Niels lui soufflant son plaisir à son oreille. « Rien qu’à moi… » Renchérit-il, ne ratant jamais une occasion de s’accaparer la femme de sa vie, lui qui aimait savoir qu’il était le seul et l’unique à la toucher de cette façon, à l’aimer comme un dingue, sa paume finissant par se réfugier entre ses cuisses pour l’emmener avec lui titiller le septième ciel. « C’était trop bon bébé… » Lâcha-t-il après avoir expié son dernier gémissement de plaisir, à bout de souffle, ses bras toujours refermés autour de son corps. « Fais-le quand tu veux, même au beau milieu de la nuit… » Joua-t-il, attendri par ses gestes doux, lui qui était constamment en recherche de son affection. « C’est toujours magique avec toi… » Murmura-t-il en déposant des baisers sur son visage, évoquant la date de leur premier anniversaire de mariage qui approchait, souriant à ses mots qui faisaient écho aux siens. « J’me disais qu’il fallait marquer le coup. C’est pas rien, ça l’est jamais quand c’est nous. » Répondit-il dans un murmure tendre, son regard s’éclairant lorsqu’elle se retourna, Niels attrapant chacun de ses baisers, ses mains parcourant son dos. « Ça le changera pas au moins. » Ajouta-t-il, un brin moqueur, Niels hochant doucement la tête aux mots de son amour. « Si tu peux rentrer plus tôt à la maison, ça sera déjà ça bébé… Ton mari a envie de te faire une belle surprise. » La tenta-t-il avec un sourire joueur, tendant la nuque à son tour pour attraper ses lèvres plus longuement, remontant le drap sur leurs corps toujours brûlants. « Tu regrettes toujours pas de m’avoir dit oui ? » Dit-il en rompant brusquement leur baiser, un sourire amusé au bord des lèvres.

__________________________

above the clouds
softly my thoughts whispered invisible words. my mind was a calm chaos filled with reflections of you. i wanted to find myself and i did when i found you.
Aelya Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12962
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), vocivus (gif), anaphore (sign).

STATUT : à lui jusqu'à la fin. (niels)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 5 EmptyMar 16 Nov 2021 - 22:07

Elle avait tenté de ses doigts salis par la destruction de prendre soin de ce joyaux brut qu'elle avait blotti dans le creux de ses mains, tentant par tous les moyens de le cacher au monde entier, de s'éprouver avec lui dans leur intimité, loin des regards, loin des autres et de leurs marasmes. Elle aussi, elle se perdrait à se contraindre hors de son emprise, eux qui avaient été habitués depuis le début à se fondre dans l'un et l'autre, s'habillant de leurs maux qu'ils avaient réussi peu à peu à panser contre leurs peaux. Elle s'embrasait contre son coeur qui s'emballait, en rythme avec le sien, appuyé par le magnifique dessein de leur destin qui se croisait, s'alliant pour ne faire qu'un.  

- Moi c'est toi qui me plais beaucoup trop... Murmura-t-elle contre ses lèvres alors qu'il allait et venait en elle avec plus de profondeur, détaillant ce plaisir qu'elle avait déjà expier une fois dans le bruit de ses soupirs, continuant à s'enliser contre lui, dans cette gourmandise dans laquelle elle construisait leur empire. Depuis l'temps que j'en rêve... Attache-moi quand tu veux... Sourit-elle en coin, happée par son charme qui mettait toutes ses défenses depuis le départ à terre, son corps répondant au sien de manière à le satisfaire, à lui donner tout ce qui avait rongé ses rêves en son absence à ses côtés. Pardon de trop être accro à toi... S'amusa-t-elle, adorant leur jeu qui se dessinait partout et en tout temps, Niels qui était devenu au fur et à mesure une obsession qui se voulait insatiable. Et la soirée n'est pas finie... Souffla-t-elle, prenant position sur lui pour mener la danse de leur ébat qu'elle maitrisait dans le simple but de le pousser à bout, de le conduire au plaisir dans toute sa grandeur, lui qui faisait battre son coeur, balayant toute sa noirceur dans ce moment pure et agitée de ce désir ardent qui faisait fondre sa peau.

Sa main logée entre ses cuisses avait suffit à la faire partir dans sa folie, expirant son ressenti arythmique par le biais de ses lèvres qui s'offraient à l'oxygène qu'il lui donnait, elle qui prenait vie contre sa cage thoracique, le corps bouleversé de spasmes lorsqu'ils atteignirent à deux le feu d'artifice de leur amour, son être entier flambant de passion contre le sien.

- C'est pas tombé dans l'oreille d'une sourde ça... Joua-t-elle, toujours contre lui, plaquée contre son corps encore brûlant de cette envie qui ne s'éteignait jamais. C'est parce que c'est toi qui rends le tout magnifique... Le complimenta-t-elle, se revoyant à leur mariage lorsqu'il annonça leur anniversaire qui arriverait prochainement, sa tête remplie d'images sublimes de ce jour qui animait encore un sourire radieux sur ses lèvres. T'as raison. Et t'es clairement pas rien amour, admit-elle amoureusement, se retournant pour happer ses lèvres contre les siennes, frissonnant à ses caresses dans son dos. C'est clair, il est jamais content t'façon, pouffa-t-elle. J'vais tout faire que notre vœu se réalise, sourit-elle tendrement, répondant à son baiser chargé d'amour, sa main caressant sa joue alors qu'il tira le drap sur eux. Je regrette seulement quand j'ai tellement envie de toi que c'est insupportable... Donc en fait ça arrive très très souvent faut dire... Joua-t-elle. Dis-moi que j'aurais plus à m'inquiéter pour ta patronne... Demanda-t-elle, son regard tendre se logeant dans le sien. Je veux pas tout gâcher, je sais que tu te sens mieux depuis que t'as repris le travail...

__________________________

when i found you

my heart found a home
ANAPHORE
https://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12459
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : bby strangehell ♡ (av, icons) ; pumpkin spice (gif) ; solosands (sign)

STATUT : « why her ? why anyone else when she exists ? » (aelya)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 5 EmptyMar 16 Nov 2021 - 23:12

Jamais il ne s’était senti en danger avec elle, jamais il n’avait ressenti une once de crainte dans ses bras, elle qui lui avait pourtant répété qu’elle avait tendance à détruire tout ce qu’elle touchait. Mais dés leur premier contact, il avait su qu’elle serait incapable de lui faire du mal, comme si son instinct l’avait poussé à lui vouer une confiance aveugle. Ils étaient unis depuis le premier jour, incapables de se défaire des liens qui s’étaient enroulés autour de leurs âmes, autour de leurs coeurs pour les rapprocher, pour n’en faire qu’un, Niels qui ne savait plus comment vivre lorsqu’ils étaient séparés l’un de l’autre. « J’ai envie de te plaire jusqu’à la fin des temps bébé… » Lâcha-t-il en soufflant son plaisir contre ses lèvres, celui qu’elle lui provoquait par ses hanches qui accompagnaient chacun de ses va-et-viens, leur symbiose lui coupant le souffle comme au premier jour. « J’en connais un qui serait pas très content… » Joua-t-il, faisant bien évidemment allusion à son agent qui s’évertuait depuis le départ à rompre ce lien indéfectible qui caractérisait leur relation, n’ayant toujours pas compris qu’ils ne pourraient jamais être des personnes à part entières s’ils se retrouvaient l’un sans l’autre. Parce-qu’elle était sa moitié, son âme-soeur, la femme qui le complétait à merveille et qui faisait de lui l’homme qu’il était. « T’excuse jamais pour ça… C’est tout ce que je demande, que tu sois accro toute ta vie… » Murmura-t-il contre ses lèvres, lui qui agonisait rien qu’à imaginer l’amour de sa vie se lasser de lui, se demandant ce qu’il deviendrait si Aelya finissait par se rendre compte qu’il n’était pas aussi essentiel à son quotidien qu’elle le prétendait. « T’es mon paradis… J’veux que ça s’éternise mon amour… » Lâcha-t-il, sa tête se renversant dans l’oreiller alors qu’il percevait son corps onduler sur le sien, emboîtant leurs bassins à merveille, le poussant à expier des gémissements qui trahissaient son plaisir. Il se laissait transporter par les mouvements de son amour, incapable de ne rien ressentir alors qu’il touchait les étoiles du bout des doigts à chacune de ses ondulations, son souffle se faisant plus bruyant à mesure qu’ils approchaient de l’apogée de leur plaisir qu’ils expièrent dans un long soupir, leurs corps vibrant pour se détendre complètement. « C’est le but… » S’amusa-t-il, lui qui faisait toujours en sorte d’attirer Aelya dans ses filets, capable de l’aimer à n’importe quel moment, lui qui mettait leurs envies au premier plan. « Et toi bébé… Y’aurait rien qui serait aussi beau sans toi… » Murmura-t-il amoureusement, passant sa main dans ses cheveux alors qu’il la contemplait avec admiration et tendresse. « Si je m’écoutais, je fêterais chaque occasion qui me rappelle combien j’suis chanceux de t’avoir… On serait tous les jours en train de faire la fête bébé. » S’amusa-t-il, fermant les yeux pour lui rendre ses baisers, ses mains se baladant dans son dos alors qu’ils se moquèrent de Nick ensemble. « Fais ce que tu peux mon coeur… » Ajouta-t-il, revenant rapidement à ses lèvres qui lui manquaient déjà, gardant leurs peaux au chaud sous le drap. « On souffre du même mal bébé… Heureusement qu’on arrive à se soulager dés qu’on se retrouve. » Sourit-il, plongeant dans le creux de son regard à ses mots, son coeur se serrant en repensant à ce qu’elle avait pu ressentir plus tôt dans la journée. « Plus jamais. Ça se reproduira plus, tu peux être tranquille mon amour… » Répondit-il, lui qui lui avait promis qu’il n’y aurait plus aucun malentendu avec sa responsable. « C’est juste que… J’ai enfin l’impression de retrouver un peu ma place, de plus être seulement dans le décor. Je veux que tu me retrouves. » Murmura-t-il, Niels refusant de ne rester que l’ombre de lui-même, cette activité lui donnant l’impression d’avoir de nouveau un rôle dans leur vie. « Tu gâches rien, au contraire… C’est toi qui rends tout plus beau… »

__________________________

above the clouds
softly my thoughts whispered invisible words. my mind was a calm chaos filled with reflections of you. i wanted to find myself and i did when i found you.
Aelya Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12962
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), vocivus (gif), anaphore (sign).

STATUT : à lui jusqu'à la fin. (niels)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 5 EmptyMer 17 Nov 2021 - 20:28

Le danger se ressentait lorsqu'elle s'en allait de ses bras, le coeur ravagé par cette distance qui la consumait en silence alors que ses yeux se posaient continuellement vers les aiguilles qui ne tournaient jamais assez vite quand il s'agissait de les amener à se retrouver. Il lui manquait constamment, et c'était toujours un euphémisme, elle qui sentait son myocarde s'éclater avec fracas dans les pans de ses songes qui lui rappelait où était sa place.

- C'est ce qui va arriver... T'as tout pour toi, tout pour me plaire, j'suis totalement qu'à toi, répondit-elle amoureusement, bercée par ses bras qui lui donnaient la chaleur qui lui avait manqué jusqu'ici, elle qui avait besoin d'entendre les battements de son coeur s'envoler dans leur ébat passionné. On s'en fou de lui... J'veux penser qu'à toi moi... Sourit-elle en coin, le corps bouleversé par le plaisir qui palpitait dans son bassin, remplissant en elle ce vide qu'il était le seul à combler, Niels qui était son âme-soeur, la pièce de son identité qui manquait lorsqu'ils se séparaient, Aelya acquiesçant tendrement à sa remarque qu'elle comptait bien mettre en pratique pour le restant de ses jours, happée par son aura qu'elle n'était jamais à même à délaisser, lui qu'elle avait dans la peau pour l'éternité.

Elle ondulait contre son bassin, se laissant étreindre par ses bras qu'elle avait amené autour de son corps, soufflant tout son désir qui s'amplifiait à mesure qu'ils se donnaient l'un à l'autre. Elle expia son dernier gémissement lorsqu'elle atteignit le point culminant de son désir, expiant son orgasme dans un souffle bruyant, imbibé de tout le plaisir qui se lisait sur son visage, sur sa peau frémissante, sur son corps entier qui s'agitait encore dans les filets de ce feu d'artifice qui l'atteignait.

- C'est toi la personne la plus magnifique,
avoua-t-elle, s'enfonçant un peu plus dans son étreinte alors que son parfum dansait autour d'elle, continuant de faire rayonner son sourire qui ne s'éclipsait jamais en sa présence. Ce serait trop le rêve ohlalala, on s'amuserait tous les jours... Sourit-elle, rêveuse, échouant ses lèvres sur son visage pour l'embrasser. Ca me soulage pas encore assez mais oui bébé... On fait de notre mieux déjà pour effacer notre manque... Je nous aime pour ça, avoua-t-elle, sentant son coeur se réchauffer à ses mots qui visaient à la rassurer. Mais tu m'as dit qu'elle captait pas trop ce que tu lui demandais, non ? Demanda-t-elle. Je t'ai jamais perdu mon amour... Je t'aime pour tout ce que t'es... Ajouta-t-elle amoureusement, aimant Niels pour tout ce qu'il était, le choisissant également dans ses passages à vide qui la conditionnait à le soutenir davantage. T'es un amour mon bébé... J'ai hâte de fêter notre anniversaire de mariage.... Admit-elle, s'imaginant déjà fêter ce jour dans ses bras. Après on est pas obligés de faire un gros truc, moi tu me fais l'amour comme tu sais si bien le faire et ça me va aussi... J'ai besoin que de toi... Souffla-t-elle, réfugiant ses lèvres dans son cou pour le mordiller, admettant sur sa peau aussi, la trace de son amour. Fallait bien que je me venge aussi, sourit-elle malicieusement, regardant avec fierté la marque de ses lèvres. D'ailleurs, tu veux pas un massage toi, depuis le temps ?

__________________________

when i found you

my heart found a home
ANAPHORE
https://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGE : 12459
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : bby strangehell ♡ (av, icons) ; pumpkin spice (gif) ; solosands (sign)

STATUT : « why her ? why anyone else when she exists ? » (aelya)

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 5 EmptyMer 17 Nov 2021 - 21:40

Sa seule sécurité, il la détenait dans son étreinte, au milieu de ce cocon qu’ils s’étaient construits pour échapper au monde entier qui n’avait jamais daigné les comprendre. Ils tentaient tant bien que mal de tenir le cap lorsqu’ils n’étaient pas ensemble pour se guider, Niels qui la cherchait constamment même quand elle n’était pas là, elle qui avait toujours été son phare dans la nuit. Elle inscrivait des sourires amoureux sur ses lèvres, Niels ayant l’impression de respirer à nouveau depuis qu’Aelya était dans ses bras, ne se privant pas de jouer avec son plaisir, emplissant son corps du sien pour la bouleverser dans son désir. « J’te partagerai jamais bébé… Pas une seule seconde. T’es qu’à moi… » Murmura-t-il, prenant soin de lui faire expier des soupirs brûlants, continuant de faire trembler le lit, de faire vibrer les murs, leurs peaux se chargeant d’humidité sous ce délicieux effort qui les poussait peu à peu vers le septième ciel. « Pense qu’à moi alors… A moi qui te fais l’amour… » Lâcha-t-il contre ses lèvres avec un regard joueur, Niels laissant la femme de ses rêves prendre l’ascendant sur leur étreinte, elle qui le guida jusqu’au paradis en ondulant fiévreusement sur son bassin, ses bras se refermant autour pour que leurs corps ne fassent plus qu’un au moment où ils rejoignirent le nirvana. Ravagé par le plaisir, il garda son amour dans ses bras, là où elle percevrait les battements de son coeur déchaîné par cette passion dévorante. « Tu te regardes pas assez bébé… » Souffla-t-il, aimant savoir qu’elle était toujours admirative lorsque ses yeux se posaient sur lui, Niels qui désirait hanter ses pensées comme elle hantait les siennes jusqu’à leur dernier souffle. « On se manquerait plus autant… » Ajouta-t-il avec un sourire triste, profitant de l’accalmie retrouvée pour se délecter de la douceur de ses baisers. « On fera encore tout ce qu’on peut. Je renonce pas à toi, jamais de la vie. » Murmura-t-il, lui répétant ces mots qu’il avait déjà prononcé tout au long de leur relation, tentant de rassurer Aelya lorsqu’elle évoqua sa responsable. « Je lui redirai tous les jours s’il le faut. Et si ça devient inévitable, alors j’trouverais un autre boulot bébé. » Répondit-il, sur un ton calme, lui qui n’hésiterait pas à changer de métier si c’était le seul moyen d’annihiler les peurs d’Aelya. « Je t’aime tellement… Tu sais pas à quel point j’suis reconnaissant pour tout ce que tu fais, pour toute la patience que t’as. Je sais que j’ai pas été toujours facile à vivre, l’accident a pas aidé, mais j’veux surtout te montrer que j’suis toujours le même bébé… » Souffla-t-il, expiant ce qu’il avait sur le coeur depuis un moment, lui qui avait besoin de la remercier pour son soutien indéfectible, celui qui lui avait permis de relever la tête. « Moi aussi j’ai hâte… J’veux que ce soit aussi magique que le jour de notre mariage. » Ajouta-t-il avec un sourire amoureux, la pulpe de ses doigts effleurant la peau de son dos. « J’te réserve ça pour la fin de soirée bébé… J’ai besoin que de toi moi aussi, et j’veux que tu saches que je t’aime tous les jours un peu plus. » Lâcha-t-il, frémissant en percevant ses lèvres dans son cou, esquissant un sourire au moment où elle titilla sa peau pour le marquer de sa passion. « Vu ce que je t’ai laissé… Ouais, t’as carrément le droit de te venger. » Pouffa-t-il, penchant son visage vers le sien pour mordiller sa lèvre malicieusement, souriant à sa proposition qu’il était bien incapable de décliner. « Tes mains sur moi ? Comment j’suis censé refuser… » Joua-t-il, lui volant un baiser rapide avant de s’allonger sur le ventre, vibrant déjà à l’idée de sentir le contact d’Aelya sur lui. « Tu me réveilles si jamais je m’endors bébé… Je sais à quel point t’es douée pour les massages mais j’ai encore envie de profiter de toi. » Souffla-t-il, Niels qui se savait marqué par le manque qui avait brûlé sa peau pendant son absence.

__________________________

above the clouds
softly my thoughts whispered invisible words. my mind was a calm chaos filled with reflections of you. i wanted to find myself and i did when i found you.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)   i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels) - Page 5 Empty

 
i watched us all reach out and read for the strength as we touched the sky. -hot- (niels)
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: