∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en janvier —

En ce moment à Bowen, les températures sont chaudes chaudes chaudes ! Elles avoisinent entre les 29 et 34°C.


emilia manzoni & penny peach
sont nos membres du mois ♡

Le Deal du moment :
TCL TDS-6110 – Barre de son Home Cinéma ...
Voir le deal
69.99 €

Partagez
 

 Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gracelyn Scott

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Grace n'a jamais connu ses parents biologiques. En effet, elle a été abandonnée lors de sa naissance et a donc été accueillie par la famille Scott qui ne pouvaient pas avoir d'enfants. ‹ Dès son plus jeune âge, elle a rapidement compris quelle pression pesait sur elle puisque son père adoptif avait énormément d'espoirs et d'attentes pour elle. ‹ Lorsqu'elle a eu dix-huit ans, son père l'a incitée à faire des études en sciences politique à Paris. Elle était donc très loin de sa famille, ce qui n'était pas une mauvaise chose pour le petit business du paternel, du moins pour l'instant. ‹ Partir loin de tout lui a en quelque sorte ôté cette pression qu'elle pouvait ressentir en présence de ses parents. A Paris, elle a commencé à se découvrir réellement, et c'est d'ailleurs là-bas qu'elle a fait un tas de premières fois. ‹ Même si ça n'a pas été simple, elle a adoré ses études. Elle a été jusqu'au bout de ses études, ayant d'ailleurs préparé un doctorat en huit ans. ‹ En quittant Paris, elle y a laissé sa vie, ses nouveaux amis, et même le premier homme qu'elle a réellement aimé. Seulement, elle se devait de rentrer auprès de sa famille. ‹ Peu de temps après son retour, son père a voulu l'initier dans son petit business. Ce dernier travaille dans une organisation criminelle très recherchée par les autorités. Il est entrée dans une colère folle lorsqu'elle a refusé. ‹ Rapidement, elle a compris que pour se préserver, il faudrait qu'elle s'en aille. Qu'elle refasse sa vie loin de New-York. Ainsi, elle pourrait certainement se libérer de cette emprise que sa famille tente d'avoir sur elle. Elle a pu se trouver un travail en tant qu'administratrice judiciaire et ce, grâce à ses études. ‹ Grâce à ce boulot, elle a réussi à mettre de l'argent de côté. Elle a surveillé ses moindres dépenses afin de pouvoir s'en aller le plus rapidement possible. ‹ A trente ans, elle a fait les démarches nécessaires afin de pouvoir quitter les Etats-Unis. Son pays de destination ? Bowen. ‹ Arrivée en ville, elle a réussi à retrouver un poste assez similaire à celui qu'elle faisait à New-York. Sur le moment, ça lui convenait très bien. ‹ Lorsqu'elle a décidé qu'il était temps de changé, elle a décidé de changer radicalement de domaine. Elle s'est inscrite à des cours de mixologie. ‹ Depuis cinq ans, elle est propriétaire d'un bar de la ville. Elle est tombée sur une belle opportunité car ce dernier était à vendre et elle a sauté sur l'occasion. ‹ Maintenant, elle veut surtout éviter d'être associée à son paternel. D'ailleurs, elle ne parle jamais de sa famille pour cette raison. ‹ Gracelyn n'a pas d'enfants, elle ne s'est jamais jugée prête à en avoir et devenir mère n'a jamais été un besoin ni une réelle envie pour elle. ‹ Elle n'a jamais été mariée non plus. C'est peut-être bête, mais elle se dit que si un jour elle se marie, c'est que ce sera vraiment le bon. ‹ D'un point de vue vestimentaire, elle a gardé un côté très retro qui lui plait énormément.
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 1229
ICI DEPUIS : 18/10/2021
COMPTES : Valentina (Lana Parrilla), Gabriella (Vitaa), & Amara (Bailee Madison)
CRÉDITS : Javajunkie (avatar, code signa & gifs)

STATUT : When I tell you I love you, I'm not saying it out of habits, I'm reminding you that you are my life (Noah)
MessageSujet: Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny   Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny EmptyMar 19 Oct 2021 - 13:11


Dreaming 'bout a revolution in our minds

I can see in your eyes you're defeated. Try to fool yourself 'til you believe it, that you're better off numb and not feeling but there's a sky if you jump through the ceiling. ı @Manny Garcia & @Gracelyn Scott
Habituellement, tu passes tes soirées à ton travail et ce soir n'y fait pas exception. En tant que propriétaire, tu as toujours milles-et-une choses à faire, mais c'est aussi ce qui te plait tant : tu n'as jamais le temps de t'ennuyer. Rester les bras croisés ? Très peu pour toi à vrai dire, tu as même une sainte horreur de ça. Le repos ne fait pas partie de ton vocabulaire, rien de nouveau. Être dans l'action, être occupée, c'est ce que tu préfères. En même temps, tu as toujours été une vraie pile électrique (rechargeable, évidemment) et ton énergie est inépuisable. Et en voyant la scène se déroulant sous tes yeux, tu te rends compte à quel point tu fais bien de ne jamais être bien loin. Un homme manifeste un comportement plutôt agressif avec l'un de tes employés, Manny. S'il y a une chose que tu es incapable d'accepter, c'est ça. Hors de question de laisser ce client s'en prendre à lui de la sorte. D'un pas affirmé et sûre de toi, tu t'approches d'eux deux et ta voix, quant à elle, se montre assez ferme lorsque tu prends la parole. Je peux savoir ce qu'il se passe au juste ?! D'ailleurs, tu ne tardes pas à t'interposer sans y réfléchir à deux fois. Manny est un gentil garçon. Parfois un peu maladroit, mais ce sont des choses qui arrivent. Ce n'est pas une raison pour que cet homme s'en prenne à lui de la sorte. Lorsque tu t'es interposée, tu t'es instinctivement mise devant lui. Comme si tu voulais le protéger et t'assurer qu'il ne puisse rien lui arriver. C'est d'ailleurs ton intention première. Je vous conseille de vous calmer et de cesser de vous en prendre à mes employés, ou je serais obligée de vous faire escorter jusqu'à la sortie. Et sachez que je n'hésiterais pas une seule seconde ! Tu prends cette apparence assez intimidante, avec cette voix toujours froide et autoritaire pour lui faire comprendre que tes mots ne sont pas à prendre à la légère. Dans ce genre de situations, tu es loin de prendre ça à la rigolade. S'il tente quoi que ce soit de stupide, tu pourrais même vouloir t'en charger toi-même. Ensuite, tu te tournes pour reporter ton attention sur le jeune homme, lui adressant un léger sourire. Comment tu vas...? Qu'est-ce qu'il te voulait ? Lui demandes-tu d'une voix plus douce. Sa version ayant bien plus de valeur que celle d'un inconnu. Surtout qu'il n'est pas du genre à mentir pour sauver sa peau, à ta connaissance. Tu dois avouer que tu t'inquiètes pour lui. Certains clients peuvent parfois être difficile à gérer et tu espères simplement qu'il n'est pas trop secoué.
Niagara



__________________________


Mes rêves d'enfant
Le temps s'est écoulé en moins d'deux, finies les années délicieuses. Mais maudit ami, je veux plus, danser ce slow avec toi. Souviens-toi des années 90 quand dans la cour, tous les jours, t'étais mon roi.


Dernière édition par Gracelyn Scott le Sam 30 Oct 2021 - 17:57, édité 1 fois
https://www.aa-retro.com/t23193-grace-s-gracelyn-s-instagram
Manny Garcia

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: est très curieux, il aime bien tester et découvrir plein de choses ‹ est souvent la tête dans les étoiles, un peu perdu par la rapidité du monde qui l'entoure ‹ timide, il a parfois du mal à aller vers les gens ‹ toujours puceau il n'a jamais réussi à aller plus loin qu'un simple baiser ‹ adore la musique, fait de la guitare, de la basse et du chant ‹ aime dessiner sur son temps libre ou lorsqu'il n'écoute pas en cours ‹ a envie de travailler dans un laboratoire pour concevoir la nourriture du futur ‹ n'a pas beaucoup d'amis mais ils lui sont chers ‹ aime quand les choses sont bien rangées et peut être assez maniaque sur les bords ‹ peut parfois réagir comme un enfant en boudant ‹ sensible, il n'hésite pas à montrer ses émotions et à pleurer parfois ‹ va régulièrement faire du sport, il espère qu'en étant plus musclé il arrivera enfin à trouver quelqu'un ‹ a une tortue qui s'appelle Aquaman ‹ est flexitarien, il évite de manger de la viande mais se fait parfois quelques petits plaisirs ‹ il a toujours adoré mélanger des trucs et faire des expériences ‹ sort en soirée que lorsqu'il est sur que des amis seront là pour ne pas avoir à parler qu'à des inconnus ‹ essaie de garder une bonne hygiène de vie ‹ il peut parfois se montrer envieux et jaloux quand les autres ont plus d'intérêts pour d'autres personnes que lui, il a peur d'être délaissé parce qu'il n'est pas si extraverti ‹ est très câlin avec ses amis
Voir le profil de l'utilisateur
animateur
MESSAGE : 1575
ICI DEPUIS : 17/02/2019
COMPTES : perry, vega, charles, polly
CRÉDITS : selly ** & siren charms

STATUT : célibataire sans confiance en lui
MessageSujet: Re: Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny   Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny EmptyDim 24 Oct 2021 - 16:39

Tes mains tremblent tandis que tu essaies de refaire la coupe glacée mais sans les cacahuètes cette fois. Tu arrives à la fin de ton service et forcément, tu es toujours un peu plus maladroit et tête en l’air vers la fin. Au début tu arrives globalement à bien te concentrer mais ta concentration a des limites. Tu essaies toujours de les repousser pour être à peu près comme tout le monde mais tu es tête en l’air, c’est comme ça, tu as beau vouloir essayer de le changer, ça ne se fait pas comme ça. Plusieurs personnes sont venues passer commandes en même temps et tu t’es un peu embrouillé. Un type t’a demandé une coupe glacée mais sans cacahuètes car il est allergique puis quelqu’un t’a demandé un cocktail. Tu as d’abord fait le cocktail mais tu as ensuite oublié qu’il ne fallait pas mettre de cacahuètes sur la glace. Quand le type a vu ça, il a commencé à s’énerver, à te dire que tu avais l’intention de le tuer, que c’était scandaleux, le couplet habituel de clients fauteurs de trouble. Ce n’est pas la première fois que ça arrive mais ça te fait toujours paniquer, tu as envie de fuir très loin et de tout oublier. Tu lui dis que tu vas refaire sa coupe sans cacahuètes cette fois, avec une voix chevrotante. L’homme accoudé au comptoir continue à s’en prendre à toi, te traitant de tous les noms tandis que tu essaies tant bien que mal de refaire sa commande. Alors que tu la termines, ta patronne arrive et s’interpose entre vous. Elle vient te défendre et tu l’apprécies pour ça. Elle sait que tu es parfois maladroit mais dans l’ensemble tu es un bon employé, tu fais de très bons cocktails et les clients t’apprécient habituellement. Tu ne dis rien, tu as peur d’ouvrir la bouche et qu’aucun son ne sorte alors tu te contentes de poser la glace sur le comptoir pour que le type la prenne et s’en aille, que tu sois débarrassé. Il n’a pas l’air déterminé à lâcher l’affaire mais Grecelyn lui fait comprendre que s’il veut poursuivre sa soirée ici, il vaut mieux qu’il arrête de faire des vagues. Une fois qu’il est parti, en pestant, la jeune femme se tourne vers toi pour savoir ce qu’il s’est passé. Tu essaies de prendre de grandes inspirations pour te calmer avant de lui répondre « Je me suis trompé dans sa commande...il voulait la coupe au caramel mais sans les cacahuètes et j’ai oublié...je suis désolé. » t’excusas-tu en tortillant tes mains tel un enfant qui a fait une bêtise.

__________________________



you were born to be real not perfect
Gracelyn Scott

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Grace n'a jamais connu ses parents biologiques. En effet, elle a été abandonnée lors de sa naissance et a donc été accueillie par la famille Scott qui ne pouvaient pas avoir d'enfants. ‹ Dès son plus jeune âge, elle a rapidement compris quelle pression pesait sur elle puisque son père adoptif avait énormément d'espoirs et d'attentes pour elle. ‹ Lorsqu'elle a eu dix-huit ans, son père l'a incitée à faire des études en sciences politique à Paris. Elle était donc très loin de sa famille, ce qui n'était pas une mauvaise chose pour le petit business du paternel, du moins pour l'instant. ‹ Partir loin de tout lui a en quelque sorte ôté cette pression qu'elle pouvait ressentir en présence de ses parents. A Paris, elle a commencé à se découvrir réellement, et c'est d'ailleurs là-bas qu'elle a fait un tas de premières fois. ‹ Même si ça n'a pas été simple, elle a adoré ses études. Elle a été jusqu'au bout de ses études, ayant d'ailleurs préparé un doctorat en huit ans. ‹ En quittant Paris, elle y a laissé sa vie, ses nouveaux amis, et même le premier homme qu'elle a réellement aimé. Seulement, elle se devait de rentrer auprès de sa famille. ‹ Peu de temps après son retour, son père a voulu l'initier dans son petit business. Ce dernier travaille dans une organisation criminelle très recherchée par les autorités. Il est entrée dans une colère folle lorsqu'elle a refusé. ‹ Rapidement, elle a compris que pour se préserver, il faudrait qu'elle s'en aille. Qu'elle refasse sa vie loin de New-York. Ainsi, elle pourrait certainement se libérer de cette emprise que sa famille tente d'avoir sur elle. Elle a pu se trouver un travail en tant qu'administratrice judiciaire et ce, grâce à ses études. ‹ Grâce à ce boulot, elle a réussi à mettre de l'argent de côté. Elle a surveillé ses moindres dépenses afin de pouvoir s'en aller le plus rapidement possible. ‹ A trente ans, elle a fait les démarches nécessaires afin de pouvoir quitter les Etats-Unis. Son pays de destination ? Bowen. ‹ Arrivée en ville, elle a réussi à retrouver un poste assez similaire à celui qu'elle faisait à New-York. Sur le moment, ça lui convenait très bien. ‹ Lorsqu'elle a décidé qu'il était temps de changé, elle a décidé de changer radicalement de domaine. Elle s'est inscrite à des cours de mixologie. ‹ Depuis cinq ans, elle est propriétaire d'un bar de la ville. Elle est tombée sur une belle opportunité car ce dernier était à vendre et elle a sauté sur l'occasion. ‹ Maintenant, elle veut surtout éviter d'être associée à son paternel. D'ailleurs, elle ne parle jamais de sa famille pour cette raison. ‹ Gracelyn n'a pas d'enfants, elle ne s'est jamais jugée prête à en avoir et devenir mère n'a jamais été un besoin ni une réelle envie pour elle. ‹ Elle n'a jamais été mariée non plus. C'est peut-être bête, mais elle se dit que si un jour elle se marie, c'est que ce sera vraiment le bon. ‹ D'un point de vue vestimentaire, elle a gardé un côté très retro qui lui plait énormément.
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 1229
ICI DEPUIS : 18/10/2021
COMPTES : Valentina (Lana Parrilla), Gabriella (Vitaa), & Amara (Bailee Madison)
CRÉDITS : Javajunkie (avatar, code signa & gifs)

STATUT : When I tell you I love you, I'm not saying it out of habits, I'm reminding you that you are my life (Noah)
MessageSujet: Re: Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny   Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny EmptyLun 25 Oct 2021 - 18:46


Dreaming 'bout a revolution in our minds

I can see in your eyes you're defeated. Try to fool yourself 'til you believe it, that you're better off numb and not feeling but there's a sky if you jump through the ceiling. ı @Manny Garcia & @Gracelyn Scott
Le respect est de mise pour toi, que ce soit de tes employés envers les clients mais le sens inverse fonctionne également. D'ailleurs, tu n'as jamais réellement eu de soucis avec tes employés, c'est plutôt les clients qui se permettent de penser qu'ils peuvent traiter les autres comme s'ils étaient supérieure parce qu'après tout, le client est roi et certains ne se gênent pas pour le rappeler. Malheureusement pour eux, tu n'es pas du tout une grande amatrice de ces dictons complètement ridicules. Ça ne justifie pas leur manque de respect, ça fait simplement d'eux des imbéciles et malheureusement pour eux, tu n'es pas du genre à tolérer ce type d'agissements au sein de ton établissement. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'en voyant cet homme traiter Manny de la sorte, tu ne te gênes pas pour t'en mêler sans la moindre faille dans la voix, sans la moindre inquiétude qu'il s'en prenne à toi car quoi qu'il puisse faire, il le regrettera en moins de temps qu'il ne lui faudra pour reprendre sa respiration. Manny a parfois tendance à faire des erreurs, mais il veille toujours à se rattraper et à refaire la commande qui était attendue au départ. D'ailleurs, tu ne te gênes pas pour lui faire savoir que s'il fait des vagues, ce n'est pas Manny que tu vas virer mais lui. Il a eu sa glace et a pu repartir avec. Ensuite, tu fais face à Manny afin de lui demander des explications. Pas pour le juger, mais simplement pour comprendre ce qu'il s'est passé. Tu sais, ça arrive de se tromper, et je sais que tu es désolé pour ça. Ce n'est pas pour cette raison qu'il avait le droit de s'en prendre à toi de la sorte. Le respect n'est pas une option ici. Monsieur a eu sa glace et s'il fait des vagues, je te garantis qu'il ne reviendra pas ici. Ta main se pose délicatement contre son épaule afin de le rassurer, tout simplement. En plus de ça, tu lui adresses un sourire, signe que tu ne lui en veux pas et que tu n'es pas fâchée pour ça. Pas le moins du monde même. Il me semble que tu as bientôt fini ton service. Est-ce que tu veux boire un verre en ma compagnie avant de rentrer chez toi ? Je ne voudrais pas que tu partes en repensant à ça. J'aimerais que ta soirée se termine sur une meilleure note. Si tu peux ne serais-ce que lui permettre de penser à autre chose qu'à ce qu'il s'est produit ce soir, ce serait une belle victoire. Tu préfères le voir s'en aller plus serein et non dans son état actuel.

Niagara



__________________________


Mes rêves d'enfant
Le temps s'est écoulé en moins d'deux, finies les années délicieuses. Mais maudit ami, je veux plus, danser ce slow avec toi. Souviens-toi des années 90 quand dans la cour, tous les jours, t'étais mon roi.
https://www.aa-retro.com/t23193-grace-s-gracelyn-s-instagram
Manny Garcia

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: est très curieux, il aime bien tester et découvrir plein de choses ‹ est souvent la tête dans les étoiles, un peu perdu par la rapidité du monde qui l'entoure ‹ timide, il a parfois du mal à aller vers les gens ‹ toujours puceau il n'a jamais réussi à aller plus loin qu'un simple baiser ‹ adore la musique, fait de la guitare, de la basse et du chant ‹ aime dessiner sur son temps libre ou lorsqu'il n'écoute pas en cours ‹ a envie de travailler dans un laboratoire pour concevoir la nourriture du futur ‹ n'a pas beaucoup d'amis mais ils lui sont chers ‹ aime quand les choses sont bien rangées et peut être assez maniaque sur les bords ‹ peut parfois réagir comme un enfant en boudant ‹ sensible, il n'hésite pas à montrer ses émotions et à pleurer parfois ‹ va régulièrement faire du sport, il espère qu'en étant plus musclé il arrivera enfin à trouver quelqu'un ‹ a une tortue qui s'appelle Aquaman ‹ est flexitarien, il évite de manger de la viande mais se fait parfois quelques petits plaisirs ‹ il a toujours adoré mélanger des trucs et faire des expériences ‹ sort en soirée que lorsqu'il est sur que des amis seront là pour ne pas avoir à parler qu'à des inconnus ‹ essaie de garder une bonne hygiène de vie ‹ il peut parfois se montrer envieux et jaloux quand les autres ont plus d'intérêts pour d'autres personnes que lui, il a peur d'être délaissé parce qu'il n'est pas si extraverti ‹ est très câlin avec ses amis
Voir le profil de l'utilisateur
animateur
MESSAGE : 1575
ICI DEPUIS : 17/02/2019
COMPTES : perry, vega, charles, polly
CRÉDITS : selly ** & siren charms

STATUT : célibataire sans confiance en lui
MessageSujet: Re: Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny   Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny EmptyJeu 11 Nov 2021 - 19:01

Tu admires les personnes qui savent réagir avec aplomb et rester sereines dans les situations de stress, comme ta patronne. Elle n’a pas l’air le moins du monde paniqué par cette homme qui vocifère, elle a même l’air plutôt blasé de son comportement. Toi tu es tel un petit animal apeuré et tu n’arrives pas à dire un mot. Tu sais que tu as de la chance qu’elle soit là mais ça ne sera pas toujours le cas. Tu as déjà vécu ce genre de situation avant, que ce soit lorsque tu étais derrière le bar ou en dehors, et il n’y a pas toujours eu quelqu’un pour voler à ton secours. Tu as dû t’en sortit tout seul mais ça n’a jamais été bien glorieux. Parfois tu arrivais à bredouiller quelques mots, les larmes aux yeux, d’autres fois, tu fuis, tu pars, ta seule issue. Tu essaies pourtant, de te forger une carapace, tu essaies d’y croire, tu te dis qu’à force de te répéter que tu es un homme fort tu le deviendras mais pour l’instant tu n’as pas vu de grands résultats. Tu arrives un peu mieux à parler aux gens qui te plaisent mais tu es encore loin d’avoir l’assurance d’un don juan. Tu avances à petit pas pour un jour peut être sortir de la case timide pour atterrir dans la case normal mais ce n’est pas pour tout de suite. En attendant, des gens comme Gracelyn viennent te secourir dans les situations sociales difficiles. Tu es bien contente qu’elle ait pris ta défense. Tu lui expliques ce qui s’est passé, d’une voix mal assuré. Tout est un peu brouillé dans ta tête, tu n’es même pas certain que tout ce soit passé comme tu l’as dit. Voilà que tu doutes de tes propres souvenirs à présent. Elle t’explique que tu as le droit de te tromper et que ce n’est pas une raison pour que les gens s’énervent. Tu hoches simplement la tête. Comme ton service est bientôt terminé, elle te propose de boire un verre avec elle avant de rentrer, histoire que tu oublies ce fâcheux événement. Intérieurement tu commences à te faire une montagne de cette proposition et tu ne peux pas t’empêcher de rougir un peu, heureusement ça t’arrive souvent. C’est plus fort que toi mais tu t’imagines tout un tas de choses autour de ce simple verre. Elle a beau avoir le double de ton âge, être ta patronne et être pour toi davantage une mère qu’une potentielle amante, ton esprit à la recherche du grand amour s’éveille. « Oui...oui. » réponds-tu en hochant la tête, remisant le plus loin possible tes idées. « C’est une bonne idée. Je peux nous préparer des cocktails si tu veux, des personnalisés même. » Tu reprends un peu tes esprits suite à cet incident et la confection de cocktails personnalisés te semble l’idéal pour oublier toute cette histoire.

Hj : j’ai imaginé qu’au début manny vouvoyait grace mais qu’elle l’a engueulé en lui disant de la tutoyer.

__________________________



you were born to be real not perfect
Gracelyn Scott

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Grace n'a jamais connu ses parents biologiques. En effet, elle a été abandonnée lors de sa naissance et a donc été accueillie par la famille Scott qui ne pouvaient pas avoir d'enfants. ‹ Dès son plus jeune âge, elle a rapidement compris quelle pression pesait sur elle puisque son père adoptif avait énormément d'espoirs et d'attentes pour elle. ‹ Lorsqu'elle a eu dix-huit ans, son père l'a incitée à faire des études en sciences politique à Paris. Elle était donc très loin de sa famille, ce qui n'était pas une mauvaise chose pour le petit business du paternel, du moins pour l'instant. ‹ Partir loin de tout lui a en quelque sorte ôté cette pression qu'elle pouvait ressentir en présence de ses parents. A Paris, elle a commencé à se découvrir réellement, et c'est d'ailleurs là-bas qu'elle a fait un tas de premières fois. ‹ Même si ça n'a pas été simple, elle a adoré ses études. Elle a été jusqu'au bout de ses études, ayant d'ailleurs préparé un doctorat en huit ans. ‹ En quittant Paris, elle y a laissé sa vie, ses nouveaux amis, et même le premier homme qu'elle a réellement aimé. Seulement, elle se devait de rentrer auprès de sa famille. ‹ Peu de temps après son retour, son père a voulu l'initier dans son petit business. Ce dernier travaille dans une organisation criminelle très recherchée par les autorités. Il est entrée dans une colère folle lorsqu'elle a refusé. ‹ Rapidement, elle a compris que pour se préserver, il faudrait qu'elle s'en aille. Qu'elle refasse sa vie loin de New-York. Ainsi, elle pourrait certainement se libérer de cette emprise que sa famille tente d'avoir sur elle. Elle a pu se trouver un travail en tant qu'administratrice judiciaire et ce, grâce à ses études. ‹ Grâce à ce boulot, elle a réussi à mettre de l'argent de côté. Elle a surveillé ses moindres dépenses afin de pouvoir s'en aller le plus rapidement possible. ‹ A trente ans, elle a fait les démarches nécessaires afin de pouvoir quitter les Etats-Unis. Son pays de destination ? Bowen. ‹ Arrivée en ville, elle a réussi à retrouver un poste assez similaire à celui qu'elle faisait à New-York. Sur le moment, ça lui convenait très bien. ‹ Lorsqu'elle a décidé qu'il était temps de changé, elle a décidé de changer radicalement de domaine. Elle s'est inscrite à des cours de mixologie. ‹ Depuis cinq ans, elle est propriétaire d'un bar de la ville. Elle est tombée sur une belle opportunité car ce dernier était à vendre et elle a sauté sur l'occasion. ‹ Maintenant, elle veut surtout éviter d'être associée à son paternel. D'ailleurs, elle ne parle jamais de sa famille pour cette raison. ‹ Gracelyn n'a pas d'enfants, elle ne s'est jamais jugée prête à en avoir et devenir mère n'a jamais été un besoin ni une réelle envie pour elle. ‹ Elle n'a jamais été mariée non plus. C'est peut-être bête, mais elle se dit que si un jour elle se marie, c'est que ce sera vraiment le bon. ‹ D'un point de vue vestimentaire, elle a gardé un côté très retro qui lui plait énormément.
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 1229
ICI DEPUIS : 18/10/2021
COMPTES : Valentina (Lana Parrilla), Gabriella (Vitaa), & Amara (Bailee Madison)
CRÉDITS : Javajunkie (avatar, code signa & gifs)

STATUT : When I tell you I love you, I'm not saying it out of habits, I'm reminding you that you are my life (Noah)
MessageSujet: Re: Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny   Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny EmptyVen 12 Nov 2021 - 10:19


Dreaming 'bout a revolution in our minds

I can see in your eyes you're defeated. Try to fool yourself 'til you believe it, that you're better off numb and not feeling but there's a sky if you jump through the ceiling. ı @Manny Garcia & @Gracelyn Scott
Le seul homme apte à t'effrayer n'est, à ta connaissance, pas en ville. Il s'agit de ton père, le seul et l'unique. Hors de lui, tu n'as jamais vraiment eu peur de la gente masculine et de leur capacité à pouvoir devenir violent. Tu as toujours eu une certaine force de caractère assez impressionnante aux yeux de certaines personnes mais toi, tu préfères amplement dire que tu n'es juste pas du genre à te laisser faire, ni à te laisser abattre. Véritable lionne en cage, il ne faut pas non plus trop te chercher, ou s'approcher de ton petit monde avec de mauvaises intentions. Cet homme aurait eu la capacité de s'en prendre à Manny et le pire, c'est que tu es presque certaine que c'est lui qui se serait excusé, si tel avait été le cas. Heureusement que tu étais donc là, prête à intervenir et à sortir les griffes. Un peu trop protectrice ? Il paraît, oui. Mais c'est plus fort que toi, c'est dans ta nature. De toute façon, pour toi, la vision de l'homme fort qui n'a pas le droit de pleurer et de la femme faible et fragile n'a jamais été quelque chose de concret. Bien au contraire d'ailleurs ! Le fait de voir Manny dans cet état ne te fait donc absolument pas penser qu'il n'est pas à la "hauteur" d'une quelconque image qu'il se devrait soit disant de tenir. C'est un gentil garçon, un brin maladroit mais qui désire apprendre et faire de son mieux, il a une volonté que d'autres n'ont tout simplement pas, finalement. Afin de lui permettre de penser à autre chose, tu lui proposes donc de boire un verre afin de lui changer les idées avant qu'il ne reparte. Cette proposition est lancée en tout bien tout honneur, n'ayant absolument aucune attente de sa part et bien heureusement d'ailleurs ! D'une part car c'est ton employé, d'autre part car il a presque la moitié de ton âge et que tu ne veux pas altérer cette vision qu'il pourrait avoir de toi. Non, tu désires simplement lui permettre de penser à autre chose sans ressasser cette histoire toute la soirée. Il s'agit simplement d'une proposition lancée avec bienveillance. Après tout, tu réalises bien à quel point ça peut parfois être compliqué de gérer de tels cas. Surtout que la situation aurait pu dégénérer, tu en es presque persuadée. Pourquoi pas ! Je suis bien curieuse de voir ce que tu vas nous concocter dans ce cas. Et si en plus il se propose de les préparer, pourquoi pas ? Tu t'installes donc non loin tout en lui adressant un sourire afin qu'il puisse préparer les cocktails sous ton regard curieux. En soi, tu es totalement apte à en préparer mais tu demeures assez curieuse de voir ce qu'il a en tête, tout simplement.

Niagara



__________________________


Mes rêves d'enfant
Le temps s'est écoulé en moins d'deux, finies les années délicieuses. Mais maudit ami, je veux plus, danser ce slow avec toi. Souviens-toi des années 90 quand dans la cour, tous les jours, t'étais mon roi.
https://www.aa-retro.com/t23193-grace-s-gracelyn-s-instagram
Manny Garcia

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: est très curieux, il aime bien tester et découvrir plein de choses ‹ est souvent la tête dans les étoiles, un peu perdu par la rapidité du monde qui l'entoure ‹ timide, il a parfois du mal à aller vers les gens ‹ toujours puceau il n'a jamais réussi à aller plus loin qu'un simple baiser ‹ adore la musique, fait de la guitare, de la basse et du chant ‹ aime dessiner sur son temps libre ou lorsqu'il n'écoute pas en cours ‹ a envie de travailler dans un laboratoire pour concevoir la nourriture du futur ‹ n'a pas beaucoup d'amis mais ils lui sont chers ‹ aime quand les choses sont bien rangées et peut être assez maniaque sur les bords ‹ peut parfois réagir comme un enfant en boudant ‹ sensible, il n'hésite pas à montrer ses émotions et à pleurer parfois ‹ va régulièrement faire du sport, il espère qu'en étant plus musclé il arrivera enfin à trouver quelqu'un ‹ a une tortue qui s'appelle Aquaman ‹ est flexitarien, il évite de manger de la viande mais se fait parfois quelques petits plaisirs ‹ il a toujours adoré mélanger des trucs et faire des expériences ‹ sort en soirée que lorsqu'il est sur que des amis seront là pour ne pas avoir à parler qu'à des inconnus ‹ essaie de garder une bonne hygiène de vie ‹ il peut parfois se montrer envieux et jaloux quand les autres ont plus d'intérêts pour d'autres personnes que lui, il a peur d'être délaissé parce qu'il n'est pas si extraverti ‹ est très câlin avec ses amis
Voir le profil de l'utilisateur
animateur
MESSAGE : 1575
ICI DEPUIS : 17/02/2019
COMPTES : perry, vega, charles, polly
CRÉDITS : selly ** & siren charms

STATUT : célibataire sans confiance en lui
MessageSujet: Re: Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny   Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny EmptyDim 21 Nov 2021 - 12:27

Petit à petit le stress de cette altercation redescend. Tu sais que tu vas continuer d’y repenser jusqu’à ce qu’autre chose ne rentre dans ta tête. Cette nuit tu t’en voudras sûrement de ne pas avoir su bien réagir, de ne pas t’être débrouillé tout seul, comme un grand. Tu sais bien que c’est débile de penser que tu dois être un homme fort et viril mais tu aimerais bien être un peu moins fragile que ce que tu ne l’es, avoir moins de difficulté à t’affirmer, à avoir confiance en toi. Tu doutes d’un jour être capable de réagir avec fermeté comme ta patronne mais qui sait, peut être qu’à ton âge elle était comme toi et au fil du temps elle s’est endurcie ? Tu en doutes mais cette pensée te rassure un peu. Pour te changer les idées Gracelyn te propose te boire un verre avec elle pour te changer les idées. Tu ne peux pas t’empêcher d’avoir des idées déplacées qui te traversent l’esprit. Tu te doutes bien qu’il n’y a rien d’ambiguë dans sa proposition mais c’est comme un réflexe pour toi. Tu as tellement un cœur d’artichaut et une incapacité à conclure que dès qu’il y a la moindre petite chose qui pourrait aller dans ce sens là, tu sens un peu ton cœur chavirer. Tu le remets rapidement sur le droit chemin : non, il ne s’agit que d’un verre parce qu’elle t’aime bien comme employé, c’est tout. Cette pensée à présent encrée dans ta tête, tu te sens plus tranquille. La confection de cocktail te calme également. Tu réfléchis à ce que tu vas pouvoir lui préparer. Tu ne sais pas trop ce qu’elle aime mais elle aime au moins le Chiki Boom alors tu peux le faire à son image. Tu jettes ton dévolu sur un rainbow cocktail un peu modifié pour qu’il soit un peu moins sucré. Tu remplaces la grenadine par du jus de fraise et de la crème de mûre puis tu ajoutes du jus d’orange avec pulpe mélangé à du jus de mangue puis tu ajoutes un mélange de vodka et curaçao sur le dessus. Tu mélanges le tout légèrement avec une paille pour que la distinction entre les couleurs soit moins franche et voilà, le tour est joué. C’est un cocktail classique de goûter d’anniversaire, pour sa version sans alcool et ça te semble bien correspondre au Chiki Boom et à son ambiance boum, soirée d’ados. Tu es un peu stressé parce que tu n’as pas envie que ça ne plaise pas à ta patronne. Même si ce n’est pas un test, tu ne peux t’empêcher de le voir comme ça. Pendant la réalisation du cocktail tu étais tellement concentré que tu ne sais même pas si elle t’a dit quelque chose, tu espères ne pas lui avoir mis de vent. Tu en rapidement un deuxième pour toi et tu lui donnes le sien, de l’autre côté du comptoir. « Et voilà. J’ai pas fait quelque chose de très compliqué vu que je ne sais pas trop ce que tu aimes. » expliques-tu en espérant que celui-là lui conviendra.

__________________________



you were born to be real not perfect
Gracelyn Scott

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Grace n'a jamais connu ses parents biologiques. En effet, elle a été abandonnée lors de sa naissance et a donc été accueillie par la famille Scott qui ne pouvaient pas avoir d'enfants. ‹ Dès son plus jeune âge, elle a rapidement compris quelle pression pesait sur elle puisque son père adoptif avait énormément d'espoirs et d'attentes pour elle. ‹ Lorsqu'elle a eu dix-huit ans, son père l'a incitée à faire des études en sciences politique à Paris. Elle était donc très loin de sa famille, ce qui n'était pas une mauvaise chose pour le petit business du paternel, du moins pour l'instant. ‹ Partir loin de tout lui a en quelque sorte ôté cette pression qu'elle pouvait ressentir en présence de ses parents. A Paris, elle a commencé à se découvrir réellement, et c'est d'ailleurs là-bas qu'elle a fait un tas de premières fois. ‹ Même si ça n'a pas été simple, elle a adoré ses études. Elle a été jusqu'au bout de ses études, ayant d'ailleurs préparé un doctorat en huit ans. ‹ En quittant Paris, elle y a laissé sa vie, ses nouveaux amis, et même le premier homme qu'elle a réellement aimé. Seulement, elle se devait de rentrer auprès de sa famille. ‹ Peu de temps après son retour, son père a voulu l'initier dans son petit business. Ce dernier travaille dans une organisation criminelle très recherchée par les autorités. Il est entrée dans une colère folle lorsqu'elle a refusé. ‹ Rapidement, elle a compris que pour se préserver, il faudrait qu'elle s'en aille. Qu'elle refasse sa vie loin de New-York. Ainsi, elle pourrait certainement se libérer de cette emprise que sa famille tente d'avoir sur elle. Elle a pu se trouver un travail en tant qu'administratrice judiciaire et ce, grâce à ses études. ‹ Grâce à ce boulot, elle a réussi à mettre de l'argent de côté. Elle a surveillé ses moindres dépenses afin de pouvoir s'en aller le plus rapidement possible. ‹ A trente ans, elle a fait les démarches nécessaires afin de pouvoir quitter les Etats-Unis. Son pays de destination ? Bowen. ‹ Arrivée en ville, elle a réussi à retrouver un poste assez similaire à celui qu'elle faisait à New-York. Sur le moment, ça lui convenait très bien. ‹ Lorsqu'elle a décidé qu'il était temps de changé, elle a décidé de changer radicalement de domaine. Elle s'est inscrite à des cours de mixologie. ‹ Depuis cinq ans, elle est propriétaire d'un bar de la ville. Elle est tombée sur une belle opportunité car ce dernier était à vendre et elle a sauté sur l'occasion. ‹ Maintenant, elle veut surtout éviter d'être associée à son paternel. D'ailleurs, elle ne parle jamais de sa famille pour cette raison. ‹ Gracelyn n'a pas d'enfants, elle ne s'est jamais jugée prête à en avoir et devenir mère n'a jamais été un besoin ni une réelle envie pour elle. ‹ Elle n'a jamais été mariée non plus. C'est peut-être bête, mais elle se dit que si un jour elle se marie, c'est que ce sera vraiment le bon. ‹ D'un point de vue vestimentaire, elle a gardé un côté très retro qui lui plait énormément.
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 1229
ICI DEPUIS : 18/10/2021
COMPTES : Valentina (Lana Parrilla), Gabriella (Vitaa), & Amara (Bailee Madison)
CRÉDITS : Javajunkie (avatar, code signa & gifs)

STATUT : When I tell you I love you, I'm not saying it out of habits, I'm reminding you that you are my life (Noah)
MessageSujet: Re: Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny   Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny EmptyLun 22 Nov 2021 - 21:55


Dreaming 'bout a revolution in our minds

I can see in your eyes you're defeated. Try to fool yourself 'til you believe it, that you're better off numb and not feeling but there's a sky if you jump through the ceiling. ı @Manny Garcia & @Gracelyn Scott
Pour toi, t'endurcir était une nécessité. Ton père n'était pas de ces modèles doux et tendre et si tu tenais à ne pas finir détruite, tu n'avais pas d'autres choix. C'est ainsi que tu as été élevée finalement. Cet homme était capable de tout détruire sur son chemin, incluant sa famille et étrangement, tu es certaine que ça n'a pas changé depuis la dernière fois que tu l'as vu. De plus, ayant souvent été confrontée aux hommes, tu as dû t'imposer et leur faire savoir que tu n'es pas du genre à t'écraser. De plus, tu as toujours bénéficié d'une certaine force de caractère. Selon toi, les clichés de l'homme fort et viril qui ne doit surtout pas pleurer et cette femme vue comme une petite chose faible et fragile n'a pas lieu d'être. Tout le monde est différent et ça n'a pas à être jugé et placer les gens dans des cases préconçues ne devrait pas avoir lieu d'être non plus. De toute manière, tu te rends bien compte depuis petite que tu n'as jamais été dans ces fameuses cases, toujours à vouloir aller plus loin, à te donner les moyens pour réussir à atteindre tes rêves. Quitte à ce que ça puisse signifier que tu allais t'éloigner de ta famille qui n'ont pas accepté que tu ne suives pas cette voix qu'ils t'imposaient. Cet endroit, c'est ce dont tu rêvais. S'il y a bien une chose que tu ne supportes pas dans ta boîte de nuit, c'est lorsqu'on s'en prend aux autres pour une raison quelle qu'elle soit. C'est ce qu'à fait cet homme avec Manny et, par chance, tu étais là. Autant dire que ça s'arrêtera donc là pour ce soir. Afin de lui permettre de ne pas partir le coeur lourd, il te semblait plutôt naturel de lui proposer de boire un verre avant son départ. Pour toi, il s'agit de bienveillance, de penser aux autres comme tu le fais si bien. Tu n'imagines donc pas un seul instant que cette proposition aurait pu paraître ambigüe. Alors qu'il prépare les boissons, tu poses un regard attentif sur lui. Non pas pour l'analyser, mais plutôt parce que tu es curieuse et que vu d'ici, ça semble naturel pour lui. Lorsqu'il te donne ta boisson, tu lui adresses un sourire. Je t'en remercie. Et rassures-toi, je ne suis pas bien difficile. En soi, tes goûts sont assez variés et tu n'as pas forcément d'allergie alimentaire à signaler donc il avait carte blanche. Ne perdant pas plus de temps, tu en goûte une gorgée avant de relever ton regard vers lui. J'aime beaucoup. Il a du goût sans être trop sucré non plus, c'est juste parfait. Lui dis-tu avec sincérité. Mentir n'est pas quelque chose à laquelle tu es habituée de toute manière. D'ailleurs, tu ne tardes pas à en reprendre une gorgée. Oui, tu aimes réellement ce qu'il a pu préparer, ce n'était pas pour faire semblant. Manny est plutôt doué, bien que parfois maladroit. Mais il cherche à apprendre et à s'améliorer, tu t'en rends bien compte. Maintenant que la situation semble plus calme et que cet homme n'a pas l'air de vouloir s'en prendre une nouvelle fois à lui, tu ne te gênes pas pour lui évoquer quelque chose qui te tient à coeur. Manny... Je tiens quand même à te dire quelque chose. Si ce genre de situation se reproduit, n'hésites surtout pas à venir m'en parler. Je suis là pour ça, d'accord ? Lui dis-tu avec une douceur parfois bien cachée chez toi. En effet, sous les apparences se cachent une femme assez tendre et sensible, mais tu ne montre pas cette facette de toi à n'importe qui. Ensuite, tu te décides à lancer une conversation plus personnelle avec lui. Enfin, pour parler de quelque chose de plus joyeux, qu'as-tu donc prévu après la fin de ton service ? Je suis curieuse d'en apprendre davantage à ton sujet, ce que tu aimes, ce que tu peux faire de ton temps libre, ce genre de choses. Si ça ne te dérange pas, évidemment ? Ton but n'est pas non plus de le mettre mal à l'aise d'une quelconque façon, ni même de le "fliquer". Au quotidien, tu as tendance à être assez sociable et, tristement, tu ne connais pas tant de choses que ça à son sujet. Peut-être car tu n'as pas forcément eu l'occasion de passer un tel moment en sa présence auparavant.

Niagara



__________________________


Mes rêves d'enfant
Le temps s'est écoulé en moins d'deux, finies les années délicieuses. Mais maudit ami, je veux plus, danser ce slow avec toi. Souviens-toi des années 90 quand dans la cour, tous les jours, t'étais mon roi.
https://www.aa-retro.com/t23193-grace-s-gracelyn-s-instagram
Manny Garcia

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: est très curieux, il aime bien tester et découvrir plein de choses ‹ est souvent la tête dans les étoiles, un peu perdu par la rapidité du monde qui l'entoure ‹ timide, il a parfois du mal à aller vers les gens ‹ toujours puceau il n'a jamais réussi à aller plus loin qu'un simple baiser ‹ adore la musique, fait de la guitare, de la basse et du chant ‹ aime dessiner sur son temps libre ou lorsqu'il n'écoute pas en cours ‹ a envie de travailler dans un laboratoire pour concevoir la nourriture du futur ‹ n'a pas beaucoup d'amis mais ils lui sont chers ‹ aime quand les choses sont bien rangées et peut être assez maniaque sur les bords ‹ peut parfois réagir comme un enfant en boudant ‹ sensible, il n'hésite pas à montrer ses émotions et à pleurer parfois ‹ va régulièrement faire du sport, il espère qu'en étant plus musclé il arrivera enfin à trouver quelqu'un ‹ a une tortue qui s'appelle Aquaman ‹ est flexitarien, il évite de manger de la viande mais se fait parfois quelques petits plaisirs ‹ il a toujours adoré mélanger des trucs et faire des expériences ‹ sort en soirée que lorsqu'il est sur que des amis seront là pour ne pas avoir à parler qu'à des inconnus ‹ essaie de garder une bonne hygiène de vie ‹ il peut parfois se montrer envieux et jaloux quand les autres ont plus d'intérêts pour d'autres personnes que lui, il a peur d'être délaissé parce qu'il n'est pas si extraverti ‹ est très câlin avec ses amis
Voir le profil de l'utilisateur
animateur
MESSAGE : 1575
ICI DEPUIS : 17/02/2019
COMPTES : perry, vega, charles, polly
CRÉDITS : selly ** & siren charms

STATUT : célibataire sans confiance en lui
MessageSujet: Re: Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny   Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny EmptyVen 3 Déc 2021 - 23:19

Tu appréhendes un peu sa réaction face au cocktail que tu as préparé. Tu as un peu l’impression d’être à un entretien d’embauche ou dans une émission de cuisine où les candidats sont jugés sur ce qu’ils préparent. Tu ne ferais pas long feu dans ce genre de show, ta capacité de concentration et ta résistance au stress étant assez réduite. Il n’y a rien qu’à voir ce qu’il s’est passé il y a quelques minutes pour se rendre compte que tu n’es pas du genre sang froid, tu es plutôt du genre à paniquer pour la moindre chose. Tu arrives cependant à être sérieux dans tes emplois, qui requiert tous deux une certaine dextérité. Il t’arrive parfois de casser des verres ou de la verrerie mais c’est plutôt rare ou en tout cas plus rare que ce qu’on pourrait attendre de toi en connaissant ton côté maladroit et tête en l’air. Ton stress redescend un peu plus lorsque Gracelyn déclare beaucoup apprécier ton cocktail. Tu n’es pas ici depuis très longtemps mais elle a toujours été sympa avec toi, même si au début tu la trouvais impressionnante. Même encore maintenant elle t’intimide. Tu souris en hochant la tête. Tu n’es pas le genre de gars très bavard. Il t’arrive parfois de pas mal parler mais c’est avec des amis proches, avec qui tu te sens à l’aise et que tu connais depuis un moment déjà. Tu n’es pas du genre à facilement parler aux inconnues, à part pour leurs demander ce qu’ils veulent commander , ou à aller aborder les gens. BBT a un peu sauvé ta vie amoureuse. Tu n’en as pas vraiment plus aujourd’hui qu’avant mais tu parles à des gens en ligne et ça te fait un peu moins désespérer sur ta situation. Tu as même rencontré quelques personnes en vrai et tu espères que quelque chose de bien pourra ressortir de tout ça. BBT t’a aussi fait connaître ta première fois mais tu n’es pas sûr de classer ça dans les expériences positives. C’était plutôt une catastrophe mais au moins à présent c’est passé. Tu reviens à la réalité lorsque ta patronne t’explique que si une situation du genre se reproduit il faut que tu viennes lui en parler. Savoir qu’il y a des chances pour qu’elle te défende si ça arrive à nouveau te rassure. « Ok, c’est gentil. » Oui pour toi c’est gentil alors qu’en soit c’est plutôt normal qu’une patronne prenne soin de ses employés. Le client est roi mais il y a des limites. Voyant sans doute que ce n’est pas toi qui va lancer de grands débats philosophiques, elle te demande ce que tu comptes faire quand ton service sera fini soit dans peu de temps maintenant. Tu es un peu gêné de lui répondre, tu as peur de dire des choses qui pourraient mettre en péril ton avenir professionnel. En soit tu ne fais rien qui soit spécialement mal vu mais tu ne peux pas t’empêcher de te blâmer. « Non ça me dérange pas...je vais sûrement rentrer chez moi pour jouer un peu de guitare...ou faire autre chose en rapport avec la musique. » expliques-tu simplement. La musique occupe la majorité de temps libre, avec la musculation et tenter de trouver l’amour. En temps normal tu aurais simplement retourné la question à ton interlocuteur mais tu te dis que ça ne serait peut être pas très bien vu avec ta patronne.

__________________________



you were born to be real not perfect
Gracelyn Scott

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Grace n'a jamais connu ses parents biologiques. En effet, elle a été abandonnée lors de sa naissance et a donc été accueillie par la famille Scott qui ne pouvaient pas avoir d'enfants. ‹ Dès son plus jeune âge, elle a rapidement compris quelle pression pesait sur elle puisque son père adoptif avait énormément d'espoirs et d'attentes pour elle. ‹ Lorsqu'elle a eu dix-huit ans, son père l'a incitée à faire des études en sciences politique à Paris. Elle était donc très loin de sa famille, ce qui n'était pas une mauvaise chose pour le petit business du paternel, du moins pour l'instant. ‹ Partir loin de tout lui a en quelque sorte ôté cette pression qu'elle pouvait ressentir en présence de ses parents. A Paris, elle a commencé à se découvrir réellement, et c'est d'ailleurs là-bas qu'elle a fait un tas de premières fois. ‹ Même si ça n'a pas été simple, elle a adoré ses études. Elle a été jusqu'au bout de ses études, ayant d'ailleurs préparé un doctorat en huit ans. ‹ En quittant Paris, elle y a laissé sa vie, ses nouveaux amis, et même le premier homme qu'elle a réellement aimé. Seulement, elle se devait de rentrer auprès de sa famille. ‹ Peu de temps après son retour, son père a voulu l'initier dans son petit business. Ce dernier travaille dans une organisation criminelle très recherchée par les autorités. Il est entrée dans une colère folle lorsqu'elle a refusé. ‹ Rapidement, elle a compris que pour se préserver, il faudrait qu'elle s'en aille. Qu'elle refasse sa vie loin de New-York. Ainsi, elle pourrait certainement se libérer de cette emprise que sa famille tente d'avoir sur elle. Elle a pu se trouver un travail en tant qu'administratrice judiciaire et ce, grâce à ses études. ‹ Grâce à ce boulot, elle a réussi à mettre de l'argent de côté. Elle a surveillé ses moindres dépenses afin de pouvoir s'en aller le plus rapidement possible. ‹ A trente ans, elle a fait les démarches nécessaires afin de pouvoir quitter les Etats-Unis. Son pays de destination ? Bowen. ‹ Arrivée en ville, elle a réussi à retrouver un poste assez similaire à celui qu'elle faisait à New-York. Sur le moment, ça lui convenait très bien. ‹ Lorsqu'elle a décidé qu'il était temps de changé, elle a décidé de changer radicalement de domaine. Elle s'est inscrite à des cours de mixologie. ‹ Depuis cinq ans, elle est propriétaire d'un bar de la ville. Elle est tombée sur une belle opportunité car ce dernier était à vendre et elle a sauté sur l'occasion. ‹ Maintenant, elle veut surtout éviter d'être associée à son paternel. D'ailleurs, elle ne parle jamais de sa famille pour cette raison. ‹ Gracelyn n'a pas d'enfants, elle ne s'est jamais jugée prête à en avoir et devenir mère n'a jamais été un besoin ni une réelle envie pour elle. ‹ Elle n'a jamais été mariée non plus. C'est peut-être bête, mais elle se dit que si un jour elle se marie, c'est que ce sera vraiment le bon. ‹ D'un point de vue vestimentaire, elle a gardé un côté très retro qui lui plait énormément.
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 1229
ICI DEPUIS : 18/10/2021
COMPTES : Valentina (Lana Parrilla), Gabriella (Vitaa), & Amara (Bailee Madison)
CRÉDITS : Javajunkie (avatar, code signa & gifs)

STATUT : When I tell you I love you, I'm not saying it out of habits, I'm reminding you that you are my life (Noah)
MessageSujet: Re: Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny   Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny EmptyLun 6 Déc 2021 - 15:30


Dreaming 'bout a revolution in our minds

I can see in your eyes you're defeated. Try to fool yourself 'til you believe it, that you're better off numb and not feeling but there's a sky if you jump through the ceiling. ı @Manny Garcia & @Gracelyn Scott
Si tu pouvais savoir à quel point ça le stressait de savoir quelle réaction tu pourrais avoir face à son cocktail, tu lui aurais proposé de vous le préparer. Ton but n'était surtout pas de lui rajouter du stress mais plutôt de lui permettre de penser à autre chose. Autant dire que tu n'avais aucunement l'intention de lui mettre une pression quelconque, ni même de lui faire passer quelque chose de semblable à un entretient d'embauche. Dans tous les cas, tu apprécies ce cocktail qu'il a pu préparer et ce ne sont pas des paroles prononcées juste pour lui faire plaisir. Non, c'est simplement une vérité. Mentir pour conforter les autres ne te ressemble pas le moins du monde de toute façon. Les apparences de femme forte, impressionnante, indépendante et imposante, tu restes un femme douce, tendre et sensible. Mais évidemment, c'est une part de toi que tu caches car cette dernière est uniquement réservée aux gens dont tu es proche, ceux avec qui tu t'entends bien et qui te connaissent un minimum. Au quotidien, tu as tendance à être assez sociable et à lancer des discussions, bien que ce n'est pas toujours simple. Dans ce cas-ci, tu n'hésites pas à rassurer Manny en lui disant qu'il ne doit jamais hésiter à faire appel à toi. C'est normal surtout. Personne n'a le droit de s'en prendre à toi, ni a quiconque d'autre d'ailleurs. C'est quelque chose que je ne tolère absolument pas et c'est mon rôle de m'en assurer. Lui dis-tu simplement. Au quotidien, certains employeurs s'en fichent mais ce n'est pas toi. D'ailleurs, ces même patrons ne méritent même pas c titre. Prendre soin d'eux et les protéger est une tâche qui te tient à coeur et que tu mèneras à bien. Quoi qu'il puisse arriver, tu n'abandonneras jamais ce projet. Pour ne pas rester là dessus, tu relances donc le sujet en partant sur un aspect plus personnel et ça te permet d'en apprendre davantage à son sujet, sans rentrer dans quelque chose de trop intime non plus. Apprendre à connaître les autres est toujours un immense plaisir pour toi.. Je ne savais pas que tu jouais de la guitare. Mais je trouve ça très intéressant comme sujet, il y a tellement à apprendre. Tu en fais depuis longtemps ? Lui demandes-tu, un brin curieuse par ce qu'il a pu te dire. L'occasion de mener une discussion plus personnelle ne s'était jamais présentée auparavant et donc, difficile pour toi de savoir qu'il s'y intéressait tant. Ce n'est pas un domaine auquel tu as déjà pu toucher mais ce n'est pas l'envie qui t'en manque. Mais tes priorités sont souvent ailleurs, malheureusement pour toi. Peut-être un jour ? J'ai toujours adoré découvrir de nouvelles choses mais la musique, c'est l'une des choses à laquelle je n'ai pas encore pu toucher. Mais je n'abandonne pas cette idée pour autant. Lui dis-tu tout en lui adressant un sourire, t'ouvrant un peu à lui à ton sujet. C'est également quelque chose que tu n'as jamais pu faire auparavant. Bien que tu garderas toujours cette casquette de la patronne, ça ne veut pas forcément dire qu'il n'a pas le droit d'apprendre à te connaître, après tout. Il y a d'autres choses que tu aimes faire ?

Niagara



__________________________


Mes rêves d'enfant
Le temps s'est écoulé en moins d'deux, finies les années délicieuses. Mais maudit ami, je veux plus, danser ce slow avec toi. Souviens-toi des années 90 quand dans la cour, tous les jours, t'étais mon roi.
https://www.aa-retro.com/t23193-grace-s-gracelyn-s-instagram
Manny Garcia

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: est très curieux, il aime bien tester et découvrir plein de choses ‹ est souvent la tête dans les étoiles, un peu perdu par la rapidité du monde qui l'entoure ‹ timide, il a parfois du mal à aller vers les gens ‹ toujours puceau il n'a jamais réussi à aller plus loin qu'un simple baiser ‹ adore la musique, fait de la guitare, de la basse et du chant ‹ aime dessiner sur son temps libre ou lorsqu'il n'écoute pas en cours ‹ a envie de travailler dans un laboratoire pour concevoir la nourriture du futur ‹ n'a pas beaucoup d'amis mais ils lui sont chers ‹ aime quand les choses sont bien rangées et peut être assez maniaque sur les bords ‹ peut parfois réagir comme un enfant en boudant ‹ sensible, il n'hésite pas à montrer ses émotions et à pleurer parfois ‹ va régulièrement faire du sport, il espère qu'en étant plus musclé il arrivera enfin à trouver quelqu'un ‹ a une tortue qui s'appelle Aquaman ‹ est flexitarien, il évite de manger de la viande mais se fait parfois quelques petits plaisirs ‹ il a toujours adoré mélanger des trucs et faire des expériences ‹ sort en soirée que lorsqu'il est sur que des amis seront là pour ne pas avoir à parler qu'à des inconnus ‹ essaie de garder une bonne hygiène de vie ‹ il peut parfois se montrer envieux et jaloux quand les autres ont plus d'intérêts pour d'autres personnes que lui, il a peur d'être délaissé parce qu'il n'est pas si extraverti ‹ est très câlin avec ses amis
Voir le profil de l'utilisateur
animateur
MESSAGE : 1575
ICI DEPUIS : 17/02/2019
COMPTES : perry, vega, charles, polly
CRÉDITS : selly ** & siren charms

STATUT : célibataire sans confiance en lui
MessageSujet: Re: Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny   Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny EmptyLun 13 Déc 2021 - 11:45

Tu apprécies toujours de tomber sur des gens plus bavards et ouverts que toi à la discussion. Enfin tu n’es pas fermé, loin de là, quand tu es à l’aise avec les gens tu sais parfaitement tenir une conversation. Mais en plus de ne pas beaucoup connaître Gracelyn, elle est ta patronne, raison de plus pour que tu sois intimidé et donc moins enclin à lui poser des questions. Pourtant elle fait tout pour ta rassurer, agissant comme une sorte de protectrice envers toi. Tu es bien content qu’il n’y ait pas trop souvent de clients désagréables ou menaçants pour ne pas avoir à faire appel à elle pour te sauver. Ça te rassure tout de même un peu de savoir que si tu as besoin, elle pourra te venir en aide, un peu comme un ange-gardien. Tu hoches simplement la tête avant qu’elle ne te questionne sur ce que tu vas faire en rentrant. Tu expliques simplement que tu vas probablement jouer de la guitare ou faire quelque chose qui touche à la musique. Tu as fait il y a peu l’acquisition d’un violon pour t’y mettre donc c’est peut être ça que tu feras, en espérant que tes voisins ne soient pas trop dérangés par tes essais musicaux. « Depuis toujours, j’ai toujours fait de la musique...je joue dans un groupe aussi. » révélas-tu avec un sourire. Le squad te permet de voir du monde sans trop avoir à faire d’efforts et de faire des concerts où tu peux te lâcher, transporté par la musique. Tu es bien content d’avoir la musique dans ta vie, elle te libère de beaucoup de choses, te permet de faire des rencontres, d’exprimer toute la créativité que tu as en toi, d’expérimenter. Et puis tu n’es pas mauvais, loin de là, et tes compositions sont de plutôt bonnes qualités, sans pour autant être révolutionnaires. Tu as l’impression que Gracelyn est un peu comme toi, elle aime tenter de nouvelles choses, exprimer sa créativité dans de nombreux domaines, tu te dis que ça vous fait un point commun. « C’est possible de commencer très simplement et de vite progresser. » expliques-tu tel un professeur aguerri. Il ne faut pas non plus imaginer jouer à la perfection le solo de Hotel California au bout d’une semaine mais tu sais d’expérience, pour avoir donné quelques cours, qu’en quelques heures il est possible de maîtriser un morceau assez simple mais qui saura impressionner les non-musiciens. Ta patronne te demande ensuite s’il y a d’autres choses que tu aimes faire à part de la musique. Ça occupe une bonne partie de ta vie, ça et essayer de trouver l’amour mais tu préfères ne pas mentionner cette partie. « Je fais aussi de la musculation et sinon je vais voir des amis. » expliques-tu simplement. « Mais beaucoup de mon temps passe dans la musique. »

__________________________



you were born to be real not perfect
Gracelyn Scott

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Grace n'a jamais connu ses parents biologiques. En effet, elle a été abandonnée lors de sa naissance et a donc été accueillie par la famille Scott qui ne pouvaient pas avoir d'enfants. ‹ Dès son plus jeune âge, elle a rapidement compris quelle pression pesait sur elle puisque son père adoptif avait énormément d'espoirs et d'attentes pour elle. ‹ Lorsqu'elle a eu dix-huit ans, son père l'a incitée à faire des études en sciences politique à Paris. Elle était donc très loin de sa famille, ce qui n'était pas une mauvaise chose pour le petit business du paternel, du moins pour l'instant. ‹ Partir loin de tout lui a en quelque sorte ôté cette pression qu'elle pouvait ressentir en présence de ses parents. A Paris, elle a commencé à se découvrir réellement, et c'est d'ailleurs là-bas qu'elle a fait un tas de premières fois. ‹ Même si ça n'a pas été simple, elle a adoré ses études. Elle a été jusqu'au bout de ses études, ayant d'ailleurs préparé un doctorat en huit ans. ‹ En quittant Paris, elle y a laissé sa vie, ses nouveaux amis, et même le premier homme qu'elle a réellement aimé. Seulement, elle se devait de rentrer auprès de sa famille. ‹ Peu de temps après son retour, son père a voulu l'initier dans son petit business. Ce dernier travaille dans une organisation criminelle très recherchée par les autorités. Il est entrée dans une colère folle lorsqu'elle a refusé. ‹ Rapidement, elle a compris que pour se préserver, il faudrait qu'elle s'en aille. Qu'elle refasse sa vie loin de New-York. Ainsi, elle pourrait certainement se libérer de cette emprise que sa famille tente d'avoir sur elle. Elle a pu se trouver un travail en tant qu'administratrice judiciaire et ce, grâce à ses études. ‹ Grâce à ce boulot, elle a réussi à mettre de l'argent de côté. Elle a surveillé ses moindres dépenses afin de pouvoir s'en aller le plus rapidement possible. ‹ A trente ans, elle a fait les démarches nécessaires afin de pouvoir quitter les Etats-Unis. Son pays de destination ? Bowen. ‹ Arrivée en ville, elle a réussi à retrouver un poste assez similaire à celui qu'elle faisait à New-York. Sur le moment, ça lui convenait très bien. ‹ Lorsqu'elle a décidé qu'il était temps de changé, elle a décidé de changer radicalement de domaine. Elle s'est inscrite à des cours de mixologie. ‹ Depuis cinq ans, elle est propriétaire d'un bar de la ville. Elle est tombée sur une belle opportunité car ce dernier était à vendre et elle a sauté sur l'occasion. ‹ Maintenant, elle veut surtout éviter d'être associée à son paternel. D'ailleurs, elle ne parle jamais de sa famille pour cette raison. ‹ Gracelyn n'a pas d'enfants, elle ne s'est jamais jugée prête à en avoir et devenir mère n'a jamais été un besoin ni une réelle envie pour elle. ‹ Elle n'a jamais été mariée non plus. C'est peut-être bête, mais elle se dit que si un jour elle se marie, c'est que ce sera vraiment le bon. ‹ D'un point de vue vestimentaire, elle a gardé un côté très retro qui lui plait énormément.
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 1229
ICI DEPUIS : 18/10/2021
COMPTES : Valentina (Lana Parrilla), Gabriella (Vitaa), & Amara (Bailee Madison)
CRÉDITS : Javajunkie (avatar, code signa & gifs)

STATUT : When I tell you I love you, I'm not saying it out of habits, I'm reminding you that you are my life (Noah)
MessageSujet: Re: Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny   Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny EmptyLun 20 Déc 2021 - 23:25


Dreaming 'bout a revolution in our minds

I can see in your eyes you're defeated. Try to fool yourself 'til you believe it, that you're better off numb and not feeling but there's a sky if you jump through the ceiling. ı @Manny Garcia & @Gracelyn Scott
Pour toi, lancer la conversation est plus simple pour une raison bien simple : tu te sens à l'aise. Au delà du fait que tu es la patronne, que tu as une certaine prestance et que tu as tendance à être plus sociable, tu n'as pas non plus tendance à te laisser impressionner. Ici, tu vois tes employés comme étant égaux et bien que tu es la propriétaire de ces lieux, en aucun cas tu ne te sens supérieure. Les protéger, veiller à ce qu'ils se sentent en confiance et à l'aise sur leur lieu de travail, c'est ton rôle. Si tous les patrons ne sont pas comme ça, toi, si. Peut-être car la bienveillance est ton mot d'ordre au sein de ta boîte de nuit, tout simplement. Grâce à cette discussion étant lancée, tu apprends donc que Manny joue de la musique et qu'il est même membre d'un groupe et ce détail attire toute ton attention. Ah bon ? Je suis assez curieuse, c'est quoi le nom de ton groupe ? Demandes-tu non pas par curiosité malsaine mais plutôt parce que la musique est un domaine que tu trouves fantastique et tellement intéressant à la fois. Bien que tu n'en ai jamais pratiqué et que tu ne serais certainement pas douée pour écrire des paroles, cela ne t'empêche pas de t'intéresser à ce domaine si vaste. Bien que tu n'en joues pas, tu aimes énormément en écouter. J'ai toujours pensé que c'était un excellent moyen pour s'exprimer. Que ce soit en écrivant des paroles de musique ou même en écoutant une chanson qui correspond à notre humeur du moment. Surtout lorsqu'il peut parfois être difficile de poser des mots sur ce que l'ont peut ressentir. Lui avoues-tu, n'étant pas forcément du genre à mettre des mots sur ce que tu peux ressentir. Pour ton père, c'était une faiblesse de toute façon mais la musique t'aidait énormément. Tu crois ? Je devrais peut-être m'y mettre de mon temps libre dans ce cas... Au moins jouer d'un instrument, pourquoi pas après tout ? Ce n'est pas comme si tu avais grand chose à y perdre. De toute façon, tu as tendance à apprendre plutôt facilement donc ça devrait aller, bien que ça ne se fera pas en un claquement de doigts non plus. Je vois... Si tu aimes tant la musique, je suppose que tu as déjà songé à y faire carrière ? L'idée a dû lui effleurer l'esprit, non ? En tout cas, si tel est le cas, tu espères sincèrement pour lui que ça aboutira.

Niagara



__________________________


Mes rêves d'enfant
Le temps s'est écoulé en moins d'deux, finies les années délicieuses. Mais maudit ami, je veux plus, danser ce slow avec toi. Souviens-toi des années 90 quand dans la cour, tous les jours, t'étais mon roi.
https://www.aa-retro.com/t23193-grace-s-gracelyn-s-instagram
Manny Garcia

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: est très curieux, il aime bien tester et découvrir plein de choses ‹ est souvent la tête dans les étoiles, un peu perdu par la rapidité du monde qui l'entoure ‹ timide, il a parfois du mal à aller vers les gens ‹ toujours puceau il n'a jamais réussi à aller plus loin qu'un simple baiser ‹ adore la musique, fait de la guitare, de la basse et du chant ‹ aime dessiner sur son temps libre ou lorsqu'il n'écoute pas en cours ‹ a envie de travailler dans un laboratoire pour concevoir la nourriture du futur ‹ n'a pas beaucoup d'amis mais ils lui sont chers ‹ aime quand les choses sont bien rangées et peut être assez maniaque sur les bords ‹ peut parfois réagir comme un enfant en boudant ‹ sensible, il n'hésite pas à montrer ses émotions et à pleurer parfois ‹ va régulièrement faire du sport, il espère qu'en étant plus musclé il arrivera enfin à trouver quelqu'un ‹ a une tortue qui s'appelle Aquaman ‹ est flexitarien, il évite de manger de la viande mais se fait parfois quelques petits plaisirs ‹ il a toujours adoré mélanger des trucs et faire des expériences ‹ sort en soirée que lorsqu'il est sur que des amis seront là pour ne pas avoir à parler qu'à des inconnus ‹ essaie de garder une bonne hygiène de vie ‹ il peut parfois se montrer envieux et jaloux quand les autres ont plus d'intérêts pour d'autres personnes que lui, il a peur d'être délaissé parce qu'il n'est pas si extraverti ‹ est très câlin avec ses amis
Voir le profil de l'utilisateur
animateur
MESSAGE : 1575
ICI DEPUIS : 17/02/2019
COMPTES : perry, vega, charles, polly
CRÉDITS : selly ** & siren charms

STATUT : célibataire sans confiance en lui
MessageSujet: Re: Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny   Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny EmptyDim 26 Déc 2021 - 22:12


Même si tu as toujours un peu de mal à parler de toi ou à parler tout court, la musique est un sujet qui te rend plutôt bavard. Si tu tombes sur une personne passionnée comme toi tu peux te lancer dans des discussions qui durent une éternité sur des aspects techniques obscurs pour les personnes qui ne s’intéressent pas vraiment à la musique. Heureusement c’est un sujet plutôt universel, tu peux en parler avec à peu près tout le monde sans qu’on se demande de quelle planète tu viens. C’est ce que tu fais avec ta patronne, qui te questionne sur cet aspect de ta vie puisqu’elle te demande le nom de votre groupe. « Le Monkey Squad, on joue parfois dans les bars et on a participé au festival cet été. » Vous n’étiez pas sur la grande scène mais vous avez participé au tremplin musical ou d’autres artistes de Bowen et des alentours ont pu se produire. Tu n’as pas participé à la création du groupe mais tu es arrivé dedans assez rapidement. Il faut dire que les deux personnes arrivées avant toi dans le groupe sont l’ex de ta sœur et celui qui a fini par devenir son copain et qui est aujourd’hui son ex également. Autant dire que t’es lié de prêt ou de loin à ce groupe dans tous les cas, même si tu n’en avais pas fait parti. Gracelyn t’explique que pour elle la musique a toujours été un très bon moyen d’expression, que ce soit en en jouant, composant ou écoutant. « Oui, suivant la musique que j’écoute mon humeur peut totalement changer. » En général avant un rendez-vous tu écoutes des musiques un peu romantiques et aussi motivantes pour prendre confiance en toi. Tu expliques ensuite qu’apprendre à jouer d’un instrument ce n’est pas forcément si dur que ce que l’on s’imagine, tout dépend l’objectif que l’on a. Mais pour avoir donné quelques cours par le passé, tu as bien vu que rien qu’en une heure, il est possible de beaucoup progresser, surtout lorsque l’on part de rien. « Oui ça peut être une bonne idée. » approuves-tu avant qu’elle ne te demande si tu as déjà pensé à faire de la musique ton métier. « Oui j’y ai pensé….mais c’est pas ce que je veux faire, j’ai envie que ça reste un loisir. »

__________________________



you were born to be real not perfect
Gracelyn Scott

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Grace n'a jamais connu ses parents biologiques. En effet, elle a été abandonnée lors de sa naissance et a donc été accueillie par la famille Scott qui ne pouvaient pas avoir d'enfants. ‹ Dès son plus jeune âge, elle a rapidement compris quelle pression pesait sur elle puisque son père adoptif avait énormément d'espoirs et d'attentes pour elle. ‹ Lorsqu'elle a eu dix-huit ans, son père l'a incitée à faire des études en sciences politique à Paris. Elle était donc très loin de sa famille, ce qui n'était pas une mauvaise chose pour le petit business du paternel, du moins pour l'instant. ‹ Partir loin de tout lui a en quelque sorte ôté cette pression qu'elle pouvait ressentir en présence de ses parents. A Paris, elle a commencé à se découvrir réellement, et c'est d'ailleurs là-bas qu'elle a fait un tas de premières fois. ‹ Même si ça n'a pas été simple, elle a adoré ses études. Elle a été jusqu'au bout de ses études, ayant d'ailleurs préparé un doctorat en huit ans. ‹ En quittant Paris, elle y a laissé sa vie, ses nouveaux amis, et même le premier homme qu'elle a réellement aimé. Seulement, elle se devait de rentrer auprès de sa famille. ‹ Peu de temps après son retour, son père a voulu l'initier dans son petit business. Ce dernier travaille dans une organisation criminelle très recherchée par les autorités. Il est entrée dans une colère folle lorsqu'elle a refusé. ‹ Rapidement, elle a compris que pour se préserver, il faudrait qu'elle s'en aille. Qu'elle refasse sa vie loin de New-York. Ainsi, elle pourrait certainement se libérer de cette emprise que sa famille tente d'avoir sur elle. Elle a pu se trouver un travail en tant qu'administratrice judiciaire et ce, grâce à ses études. ‹ Grâce à ce boulot, elle a réussi à mettre de l'argent de côté. Elle a surveillé ses moindres dépenses afin de pouvoir s'en aller le plus rapidement possible. ‹ A trente ans, elle a fait les démarches nécessaires afin de pouvoir quitter les Etats-Unis. Son pays de destination ? Bowen. ‹ Arrivée en ville, elle a réussi à retrouver un poste assez similaire à celui qu'elle faisait à New-York. Sur le moment, ça lui convenait très bien. ‹ Lorsqu'elle a décidé qu'il était temps de changé, elle a décidé de changer radicalement de domaine. Elle s'est inscrite à des cours de mixologie. ‹ Depuis cinq ans, elle est propriétaire d'un bar de la ville. Elle est tombée sur une belle opportunité car ce dernier était à vendre et elle a sauté sur l'occasion. ‹ Maintenant, elle veut surtout éviter d'être associée à son paternel. D'ailleurs, elle ne parle jamais de sa famille pour cette raison. ‹ Gracelyn n'a pas d'enfants, elle ne s'est jamais jugée prête à en avoir et devenir mère n'a jamais été un besoin ni une réelle envie pour elle. ‹ Elle n'a jamais été mariée non plus. C'est peut-être bête, mais elle se dit que si un jour elle se marie, c'est que ce sera vraiment le bon. ‹ D'un point de vue vestimentaire, elle a gardé un côté très retro qui lui plait énormément.
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 1229
ICI DEPUIS : 18/10/2021
COMPTES : Valentina (Lana Parrilla), Gabriella (Vitaa), & Amara (Bailee Madison)
CRÉDITS : Javajunkie (avatar, code signa & gifs)

STATUT : When I tell you I love you, I'm not saying it out of habits, I'm reminding you that you are my life (Noah)
MessageSujet: Re: Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny   Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny EmptyMar 4 Jan 2022 - 16:30


Dreaming 'bout a revolution in our minds

I can see in your eyes you're defeated. Try to fool yourself 'til you believe it, that you're better off numb and not feeling but there's a sky if you jump through the ceiling. ı @Manny Garcia & @Gracelyn Scott
Parler de soi peut parfois s'avérer compliqué. Quoi dire ? Est-ce que ça va intéresser la personne en face ? Comment être certaine que le sujet n'est pas à éviter ? Pour certaines personnes, cela peut sembler plus simple que pour d'autres et ça, tu en as parfaitement conscience. Dans ce cas de figure, la musique pourrait sembler être un sujet assez simple qui te permet de discuter et d'en apprendre davantage sur lui sans entrer dans des sujets trop personnels ou trop délicats. Ça le rend même bavard et la conversation se crée donc naturellement. C'est bon à savoir, je dois admettre que je suis un peu curieuse sur ce que vous faites comme musique. Je me renseignerais, c'est promis ! Lui dis-tu avec un immense sourire. Pour toi, tes employés ne sont pas des numéros, des personnes que tu ne te donnes même pas la peine d'apprendre à connaître. Chaque personne est différente et intéressante pour bien des raisons. En même temps, tu as toujours eu tendance à t'intéresser au monde qui t'entoure. Bien que tu n'as pas forcément eu l'occasion de jouer d'un instrument jusqu'à présent, la musique de façon générale reste un domaine que tu trouves très intéressant, que ce soit en la jouant ou en l'écoutant. Même si, évidemment, la produire reste encore totalement différent. C'est un autre niveau laissant place à tant de créativité, tant d'imagination. La mienne aussi. Puis certaines musiques décrivent parfaitement certaines étapes de ma vie, qu'ils soient beaux ou plus douloureux et où je n'aurais pas forcément pu poser les mots adéquats. Lui dis-tu assez naturellement, t'ouvrant à lui d'une certaine façon. Mine de rien, tu sais être très douée lorsqu'il s'agit d'écouter les autres et d'être présente pour eux mais lorsqu'il s'agit de toi ? Trouver les mots justes à poser sur ton ressenti, tes sentiments est quelque chose d'assez complexe. Peut-être car le chemin menant à ton coeur est un parcours du combattant. T'ouvrir aux autres à ce sujet est parfois assez délicat. Alors j'essaierais très bientôt. Ce sera une corde supplémentaire à mon arc. Dis-tu, légèrement amusée. Car oui, tu aimes apprendre de nouvelles choses. Ce monde est tellement grand, tellement vaste. Tant de choses restent à découvrir et à essayer au moins une fois dans une vie. Je comprends. Tu as bien raison de vouloir conserver cette passion. Ensuite, tu bois une nouvelle gorgée de ton cocktail que tu apprécies toujours autant, d'ailleurs. Passer ces quelques instants avec lui te fais réellement plaisir, toi qui n'en as pas toujours l'occasion et mine de rien, tu découvres de nouvelles facettes de lui dont tu n'aurais pour ainsi dire jamais soupçonné l'existence. En tout cas, je suis très heureuse d'apprendre à connaître certaines choses à ton sujet. Je te trouve mystérieux sur certains aspects. Lui avoues-tu, il s'agit évidemment d'un avis personnel uniquement. Ce n'est pas une mauvaise chose, au contraire. Garder du mystère est une très bonne chose. En même temps, étant sa patronne, ce n'est pas non plus la situation la plus idéale pour apprendre à le connaître plus personnellement. En tout bien tout honneur, cela va de soi.

Niagara



__________________________


Mes rêves d'enfant
Le temps s'est écoulé en moins d'deux, finies les années délicieuses. Mais maudit ami, je veux plus, danser ce slow avec toi. Souviens-toi des années 90 quand dans la cour, tous les jours, t'étais mon roi.
https://www.aa-retro.com/t23193-grace-s-gracelyn-s-instagram
Manny Garcia

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: est très curieux, il aime bien tester et découvrir plein de choses ‹ est souvent la tête dans les étoiles, un peu perdu par la rapidité du monde qui l'entoure ‹ timide, il a parfois du mal à aller vers les gens ‹ toujours puceau il n'a jamais réussi à aller plus loin qu'un simple baiser ‹ adore la musique, fait de la guitare, de la basse et du chant ‹ aime dessiner sur son temps libre ou lorsqu'il n'écoute pas en cours ‹ a envie de travailler dans un laboratoire pour concevoir la nourriture du futur ‹ n'a pas beaucoup d'amis mais ils lui sont chers ‹ aime quand les choses sont bien rangées et peut être assez maniaque sur les bords ‹ peut parfois réagir comme un enfant en boudant ‹ sensible, il n'hésite pas à montrer ses émotions et à pleurer parfois ‹ va régulièrement faire du sport, il espère qu'en étant plus musclé il arrivera enfin à trouver quelqu'un ‹ a une tortue qui s'appelle Aquaman ‹ est flexitarien, il évite de manger de la viande mais se fait parfois quelques petits plaisirs ‹ il a toujours adoré mélanger des trucs et faire des expériences ‹ sort en soirée que lorsqu'il est sur que des amis seront là pour ne pas avoir à parler qu'à des inconnus ‹ essaie de garder une bonne hygiène de vie ‹ il peut parfois se montrer envieux et jaloux quand les autres ont plus d'intérêts pour d'autres personnes que lui, il a peur d'être délaissé parce qu'il n'est pas si extraverti ‹ est très câlin avec ses amis
Voir le profil de l'utilisateur
animateur
MESSAGE : 1575
ICI DEPUIS : 17/02/2019
COMPTES : perry, vega, charles, polly
CRÉDITS : selly ** & siren charms

STATUT : célibataire sans confiance en lui
MessageSujet: Re: Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny   Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny EmptyDim 9 Jan 2022 - 15:56

Ta patronne se montre plutôt enthousiaste lorsque tu parles de ton groupe de musique, enfin celui dont tu fais partie. Elle te dit qu’elle se renseignera un peu à votre sujet. Vous n’êtes pas un groupe ayant pour vocation de devenir internationalement connus, en tout cas toi ce n’est pas ton objectif. Vous faites du rock, assez classique même si vous travaillez vos textes et composez vous-même vos chansons. Le fait que la personne au chant ait tendance à bouger ne vous aide pas forcément à vous forger une image forte et à percer davantage. Même si le tremplin musical de cet été vous a aidé à vous faire un peu plus connaître et à jouer devant plus de monde que ce que vous avez l’habitude en vous produisant dans les bars. Tu souris légèrement avant que la conversation ne se poursuive sur la musique et les émotions qu’elle peut vous faire ressentir. En temps que musicien confirmé, ayant baigné dans cet univers depuis ton enfance, tu y es très attaché. Tu en écoutes tout le temps, dès que tu peux, ce qui t’aide encore moins à sortir de ta bulle et à réussir à connecter avec le monde autour de toi. « Peu importe ce qu’on ressent, il y a forcément une musique qui en parle. » Tu ne penses pas forcément qu’aux paroles, parce que pour toi ce n’est pas que ça. Il y a aussi les mélodies, les instruments, tout ça peut exprimer sans un mot un ressenti. De toute façon il est parfois bien difficile de poser des mots sur les pensées. Tu encourages Grace a essayer la musique, au moins un peu et tu es content qu’elle envisage de se lancer. Tu lui expliques ensuite que pour toi la musique c’est une passion et tu veux que ça le reste, sans chercher à en vivre. Tu aurais trop peur que ça finisse par te lasser et au final plus vraiment avoir autre chose pour te changer les idées. Elle approuve avant de te dire qu’elle apprécie apprendre à te connaître un peu plus, te révélant au passage qu’elle te trouve assez mystérieux parfois. Toi tu ne penses pas vraiment être un gars mystérieux, tu es juste timide et pas bavard. Pour toi quelqu’un de mystérieux c’est forcément un beau mec charmeur qui fait craquer toutes les personnes sur son passage grâce à son mystère. Tu ne te sens pas vraiment ce gars là. « J’ai du mal à parler de moi en général...c’est peut être pour ça. » réponds-tu alors. Le fait qu’elle soit ta patronne n’arrange rien.

__________________________



you were born to be real not perfect
Gracelyn Scott

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Grace n'a jamais connu ses parents biologiques. En effet, elle a été abandonnée lors de sa naissance et a donc été accueillie par la famille Scott qui ne pouvaient pas avoir d'enfants. ‹ Dès son plus jeune âge, elle a rapidement compris quelle pression pesait sur elle puisque son père adoptif avait énormément d'espoirs et d'attentes pour elle. ‹ Lorsqu'elle a eu dix-huit ans, son père l'a incitée à faire des études en sciences politique à Paris. Elle était donc très loin de sa famille, ce qui n'était pas une mauvaise chose pour le petit business du paternel, du moins pour l'instant. ‹ Partir loin de tout lui a en quelque sorte ôté cette pression qu'elle pouvait ressentir en présence de ses parents. A Paris, elle a commencé à se découvrir réellement, et c'est d'ailleurs là-bas qu'elle a fait un tas de premières fois. ‹ Même si ça n'a pas été simple, elle a adoré ses études. Elle a été jusqu'au bout de ses études, ayant d'ailleurs préparé un doctorat en huit ans. ‹ En quittant Paris, elle y a laissé sa vie, ses nouveaux amis, et même le premier homme qu'elle a réellement aimé. Seulement, elle se devait de rentrer auprès de sa famille. ‹ Peu de temps après son retour, son père a voulu l'initier dans son petit business. Ce dernier travaille dans une organisation criminelle très recherchée par les autorités. Il est entrée dans une colère folle lorsqu'elle a refusé. ‹ Rapidement, elle a compris que pour se préserver, il faudrait qu'elle s'en aille. Qu'elle refasse sa vie loin de New-York. Ainsi, elle pourrait certainement se libérer de cette emprise que sa famille tente d'avoir sur elle. Elle a pu se trouver un travail en tant qu'administratrice judiciaire et ce, grâce à ses études. ‹ Grâce à ce boulot, elle a réussi à mettre de l'argent de côté. Elle a surveillé ses moindres dépenses afin de pouvoir s'en aller le plus rapidement possible. ‹ A trente ans, elle a fait les démarches nécessaires afin de pouvoir quitter les Etats-Unis. Son pays de destination ? Bowen. ‹ Arrivée en ville, elle a réussi à retrouver un poste assez similaire à celui qu'elle faisait à New-York. Sur le moment, ça lui convenait très bien. ‹ Lorsqu'elle a décidé qu'il était temps de changé, elle a décidé de changer radicalement de domaine. Elle s'est inscrite à des cours de mixologie. ‹ Depuis cinq ans, elle est propriétaire d'un bar de la ville. Elle est tombée sur une belle opportunité car ce dernier était à vendre et elle a sauté sur l'occasion. ‹ Maintenant, elle veut surtout éviter d'être associée à son paternel. D'ailleurs, elle ne parle jamais de sa famille pour cette raison. ‹ Gracelyn n'a pas d'enfants, elle ne s'est jamais jugée prête à en avoir et devenir mère n'a jamais été un besoin ni une réelle envie pour elle. ‹ Elle n'a jamais été mariée non plus. C'est peut-être bête, mais elle se dit que si un jour elle se marie, c'est que ce sera vraiment le bon. ‹ D'un point de vue vestimentaire, elle a gardé un côté très retro qui lui plait énormément.
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 1229
ICI DEPUIS : 18/10/2021
COMPTES : Valentina (Lana Parrilla), Gabriella (Vitaa), & Amara (Bailee Madison)
CRÉDITS : Javajunkie (avatar, code signa & gifs)

STATUT : When I tell you I love you, I'm not saying it out of habits, I'm reminding you that you are my life (Noah)
MessageSujet: Re: Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny   Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny EmptyVen 14 Jan 2022 - 12:03


Dreaming 'bout a revolution in our minds

I can see in your eyes you're defeated. Try to fool yourself 'til you believe it, that you're better off numb and not feeling but there's a sky if you jump through the ceiling. ı @Manny Garcia & @Gracelyn Scott
Déjà au quotidien, tu as tendance à être assez curieuse. A aimer en apprendre davantage sur les autres. D'ailleurs, tu as donc pu apprendre que Manny est membre d'un groupe de musique et, naturellement, tu lui évoques le fait que tu vas te renseigner au sujet de ce fameux groupe. Ce sera l'occasion de découvrir de la nouvelle musique. En plus, tu sais être plutôt bon public. Ayant une petite préférence pour les musiques des années quatre-vingt, tu restes ouverte à de nouvelles découvertes et cela ne signifie pas non plus que tu n'aimes pas les musiques récentes, au contraire. D'ailleurs, pour toi, la musique est libérateur. Bon, tu n'en joues pas mais à écouter... C'est un très bon moyen de pouvoir poser des mots sur ce que tu ressens, n'étant pas particulièrement à l'aise avec l'idée de le faire toi même. En même temps, c'est très compliqué pour toi et ce n'est pas ainsi que tu as été éduquée. Ne pas intérioriser ses faiblesses, c'est être faible. Les personnes fortes n'ont pas besoin d'exprimer ce qu'elle ressentent., tu as tant de fois entendu ça et pourtant, tu n'es pas du tout d'accord avec ça. Pas une seule seconde, même. Exactement, et c'est aussi ce que je trouve beau. Il y a tant de sujets à aborder, tant de choses à faire qui se différencient les unes des autres. Il y en a pour tous les goûts. Lui dis-tu avec douceur, lui adressant également un sourire. Mais il n'y a pas que les paroles non plus, cela va de soi. D'ailleurs, tu apprécies pouvoir écouter certaines musiques sans paroles, et cela ne t'empêche pas de pouvoir ressentir diverses émotions en les écoutant. Un sujet si vaste, et qui peut plaire à tout le monde. D'ailleurs, tu promets à Manny d'essayer d'apprendre à jouer de la musique. Une chose est certaine, c'est que ça ne te ferait pas de mal. Tu n'as rien à y perdre et, à vrai dire, ça t'intéresse énormément. Il t'explique ne pas vouloir en faire sa profession, préférant donc privilégier le fait que sa musique reste une passion et que cela ne change pas, ce que tu comprends totalement. Je me rends bien compte, et il n'y a pas de mal. Certaines personnes ont plus de mal que d'autres. Il y a toujours d'autres sujets de discussion. Dis-tu en souriant, haussant légèrement les épaules. Cette discussion avec lui te fais plaisir et ça te permet de découvrir ce qu'il aime. Bon, évidemment, tu ne cherches pas à savoir les détails personnels non plus. Il y a certaines limites à ne pas dépasser. En tout cas, j'espère que tu te sens bien parmi nous, au Chiki Boom et ce, malgré les incidents qui peuvent se produire. En tout cas, j'apprécie énormément t'avoir parmi nous. Et c'est sincère. Même s'il fait quelques bêtises parfois, il est agréable et il ne demande qu'à apprendre, ce qui n'est pas donné à tout le monde d'ailleurs. J'y pense, mais si tu le désires, nous pourrions à l'occasion travailler sur un nouveau cocktail. Qu'en dis-tu ? Appréciant de temps en temps renouveler en rajoutant quelques nouveautés, tu trouves ça plutôt chouette de le lui proposer mais il n'est en rien obligé d'accepter, cela va de soi.
Niagara



__________________________


Mes rêves d'enfant
Le temps s'est écoulé en moins d'deux, finies les années délicieuses. Mais maudit ami, je veux plus, danser ce slow avec toi. Souviens-toi des années 90 quand dans la cour, tous les jours, t'étais mon roi.
https://www.aa-retro.com/t23193-grace-s-gracelyn-s-instagram
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny   Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny Empty

 
Dreaming 'bout a revolution in our minds ı Manny
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: walking in the city :: western district :: chiki boom-
Sauter vers: