∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en avril —

En ce moment à Bowen, les températures sont plus tempérées, il y fait bon vivre ! Elles avoisinent entre les 25 et 28°C.


sahar essaïdi & jolene newton-john
sont nos membres du mois ♡

-23%
Le deal à ne pas rater :
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD à 929€ (Via ODR)
929 € 1199 €
Voir le deal

Partagez
 

 et quand mon cœur ne pourra plus faire fondre un cœur, il sera l’ère de glace à lui seul (aïnhoa)

Aller en bas 
AuteurMessage
Oskár Ochoa
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 245
ICI DEPUIS : 08/11/2021
COMPTES : woody, jackson, isaiah, concho, nova, elmo
CRÉDITS : izainye (avatar), astra (signature)

STATUT : célibataire solitaire
MessageSujet: et quand mon cœur ne pourra plus faire fondre un cœur, il sera l’ère de glace à lui seul (aïnhoa)   et quand mon cœur ne pourra plus faire fondre un cœur, il sera l’ère de glace à lui seul (aïnhoa) EmptyDim 28 Nov 2021 - 21:58

26 décembre, quelques heures après l'atterrissage du vol Brisbane-Genève

Tu ne t’étais pas posé mille et une questions quand t’avais vu les prix des forfaits pour Chamonix. T’avais jamais vu un deal comme celui-là. Tu ne roulais peut-être pas sur l’or avec ton école de voile qui ne faisait pas entrer des milliers et ton salaire de plongeur que personne n’enviait. Mais t’avais quelques économies et tu savais qu’une occasion pareille ne se représenterait pas de sitôt. T’étais généralement raisonnable, d’ailleurs, sauf quand il était question de t’acheter des plantes, de l’alcool ou des Lego. Ton seul voyage en avion, de toute ta vie, avait été celui de Mexico City à Brisbane. T’avais donc décidé de fermer l’école de voile pour la semaine entre Noël et Jour de l’an, de toute façon les petits élèves ne venaient pas pendant cette période puisque les parents les gardaient avec eux, et les élèves adultes avaient tendance à toujours t’annuler à la dernière minute, à ce temps de l’année. Les grosses veillées, le trop-plein de bouffe, tout ça. T’avais décidé de les annuler le premier.

Te voilà donc aux portes de l’hôtel participant à l’échange, après le long vol et le trajet en bus-voyageur. C’était un bel hôtel, plutôt luxueux mais sans trop en faire. La plupart des murs avaient de grandes et hautes fenêtres permettant de voir la neige dehors sur les montagnes. C’était à couper le souffle. Avant même d’aller t’enregistrer et récupérer la carte de ta chambre solo, tu portas ta valise jusqu’au pied de l’une de ces grandes fenêtres et tu regardas la neige tomber, le regard plein d’émotion.

C’était la première fois de ta vie que tu voyais de la neige, en vrai de vrai. C’était magnifique. Tes parents, tes sœurs et tes frères auraient adoré ça. Tu souriais, tout seul, planté devant la fenêtre. Dehors sur la terrasse, des gens chaudement habillés buvaient cafés, thés, chocolats chauds, en profitant du paysage. T’avais vraiment hâte de profiter de tout ce que l’endroit offrait. Tu te sentais comme un enfant le jour de Noël et pourtant, Noël, c’était hier.

__________________________


HOWLING AT THE MOON

sinking inside yourself


Dernière édition par Oskár Ochoa le Dim 5 Déc 2021 - 1:35, édité 2 fois
Aïnhoa Dieye

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: la moto est une de ses passions, elle possède une Yamaha noire qu'elle aime appeler le deuxième amour de sa vie (après son fils) ‹ caractérielle et un peu peste sur les bords ‹ elle a beaucoup de mal à s'excuser, ça lui arrache la gorge ‹ responsable car maman depuis maintenant 9 ans, mais pas trop quand même ‹ militante engagée, que ce soit pour le féminisme, les droits LGBTQIA+, l'écologie et l'anti-racisme ‹ elle a mis énormément de temps à se reconstruire après le viol, lorsqu'elle avait 18 ans ‹ elle est convaincue qu'elle n'aurait jamais pu s'en sortir sans son meilleur ami, Judas, qui l'a épaulée, écoutée, fait passer en premier dans toutes situations, jusqu'à se faire passer pour le père du bébé ‹ elle poste beaucoup de publications engagées sur son Insta ‹ même si elle est maman, c'est aussi une party girl qui sait ambiancer une soirée ‹ c'est une grande défenseuse des droits humains en général et elle ne se tait pas ‹ derrière ses airs de grande gueule inatteignable, c'est une personne altruiste idéaliste qui encaisse beaucoup et met du temps à processer les attaques ‹ elle a de bonnes bases de self-defense ‹ elle a peu de contacts avec sa famille, qui se résume pour elle à Laël, et ne s'en porte pas plus mal : elle se voit comme indépendante et fière de l'être et n'a pas besoin que quelqu'un vienne la sauver, elle l'a déjà fait toute seule ‹ elle n'est pas contre l'attachement, mais elle ne cherche pas de prince charmant et crache sur les stéréotypes de l'histoire d'amour comme but en soi dans la vie ‹ créative, elle coud toutes sortes de pièces depuis des années ‹ sa passion reste le slam et le rap, elle a une playlist entière de rap engagé, majoritairement féminin ‹ elle rêve de lancer sa propre bière brassée uniquement par des femmes, mais sait que ça n'arrivera jamais, elle a tellement d'autres projets qu'elle juge plus importants
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
MESSAGE : 907
ICI DEPUIS : 24/12/2019
COMPTES : charlie & azriel & effy & nikolaj & saoirse.
CRÉDITS : ethereal (a), solosands (s), prima luce & parasiteicons (ic).

STATUT : all you need is you.
MessageSujet: Re: et quand mon cœur ne pourra plus faire fondre un cœur, il sera l’ère de glace à lui seul (aïnhoa)   et quand mon cœur ne pourra plus faire fondre un cœur, il sera l’ère de glace à lui seul (aïnhoa) EmptyDim 5 Déc 2021 - 1:05

Aïnhoa avait certes des responsabilités, mais ça ne l'avait jamais empêché de profiter des opportunités que la vie mettait sur son chemin. Entendons par opportunités, principalement des occasions de s'amuser, se détendre, se défouler. Bref, être elle, être libre, être jeune. Elle trouvait toujours bien un moyen de s'arranger, comme ici où elle se trouvait à l'autre bout du monde, à Chamonix. Elle n'avait jamais mis les pieds ici encore, mais le continent ne lui était pas inconnu : elle avait voyagé avec ses parents, et ayant une partie de sa famille belge, et quelques racines espagnoles, on pouvait dire qu'elle n'était pas entièrement en territoire nouveau. En tout cas peut-être pas autant que les autres Boweniens qui venaient s'expatrier ici pour une semaine. Cependant, elle n'avait pas non plus eu mille occasions de voir la neige tomber en cette myriade de flocons sur son manteau, ses cheveux d'ébène et le bout de son nez. Elle avait plus connu la chaleur et la sécheresse de l'heure que ce froid à la fois mordant et revigorant, malgré son bonnet épais, son écharpe de deux mètres et ses moufles. C'était donc avec un certain inconfort, les chaussettes mouillées et un lourd sac-à-dos sur les épaules, qu'elle respirait cet air montagnard pur, mais l'émerveillement dans son regard allait de pair avec ça. La buée s'échappant de sa bouche entrouverte, souriante, suffisait à la faire se sentir bien. Après quelques minutes à profiter de cet instant suspendu, Aïnhoa se mit en route vers l'entrée de l'hôtel, à quelques mètres, et sur le point de franchir la double-porte coulissante, elle glissa en arrière, dans une chute magistrale sur le verglas qui gelait la petite pente. Heureusement, son sac amorti la chute, protégeant son dos, mais pas de la honte qui lui brûla les joues, alors qu'elle venait de se ramasser devant tous les arrivants, y compris ceux postés aux immenses fenêtres de l'établissement. C'est toute penaude qu'elle s'engouffra sans plus attendre à l'intérieur, se réfugiant directement sur le côté, un peu à l'écart de ceux qui se rendaient au comptoir de la réception, histoire de reprendre contenance.

hj:

__________________________


 
whatcha gonna do ♀
we are the granddaughters of the witches you weren't able to burn
https://www.aa-retro.com/t22796-angrywitch-ainhoa-s-insta#799937
Oskár Ochoa
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 245
ICI DEPUIS : 08/11/2021
COMPTES : woody, jackson, isaiah, concho, nova, elmo
CRÉDITS : izainye (avatar), astra (signature)

STATUT : célibataire solitaire
MessageSujet: Re: et quand mon cœur ne pourra plus faire fondre un cœur, il sera l’ère de glace à lui seul (aïnhoa)   et quand mon cœur ne pourra plus faire fondre un cœur, il sera l’ère de glace à lui seul (aïnhoa) EmptyDim 5 Déc 2021 - 2:34

Les mains plongées dans les poches de ton pantalon noir long et un peu trop large pour toi, tu restas là quelques minutes encore. Juste quelques minutes à avoir l’impression que le temps était en suspens, que les gens qui grouillaient devant tes yeux n’existaient pas vraiment, que tout cela était une mise en scène dans un monde surréel. C’est bon, t’avais trouvé ce que tu voulais voir pour tout ton séjour, t’avais même pas besoin d’aller ailleurs. T’avais juste envie de regarder les flocons tomber, de suivre chacun de ces milliers de flocons chuter tout en douceur. On ne pouvait pas en dire autant de la chute d’une jeune femme qui s’apprêtait à rentrer dans l’hôtel. Rien de doux là-dedans. Rien d’un flocon léger qui semble danser dans le vent jusqu’à ce que son ballet se termine sur la couverture enneigée. Une chute lourde, rapide, et une relevée tout aussi expéditive, motivée par la honte sans doute. Tu le voyais dans l’attitude, dans le regard, la honte ça se décelait assez facilement chez les autres. Les joues colorées, le regard qui balaie tout autour, l’empressement de se faufiler à travers tout le monde pour rentrer dans l’hôtel et se faire oublier. Oh, mais t’allais pas oublier. Dans tout ce détail bien analysé, t’avais reconnue la jeune femme au sac à dos amortisseur. Aïnhoa Dieye. Fuck me, pensas-tu, d’étonnement. Tu attrapas ton gros sac d’entraînement qui faisait office de valise dans ton cas, et tu t’approchais du racoin dans lequel s’était réfugiée la jeune femme. Un sourire aux lèvres, tu lanças : « [i]Well, tes slams ont généralement de bien meilleures chutes que celle-là. » Tu faisais référence aux fins inattendues ou percutantes de ses textes, aux mots bruyants de sens qui déclenchaient à tout coup un mindblow chez toi. Devant son air incrédule, tu pointas lâchement la grande fenêtre devant laquelle t’étais posté quelques secondes plus tôt. « J’t’ai vue tomber. Pas trop mal j’espère ? » Quelle manière de débuter un voyage.

__________________________


HOWLING AT THE MOON

sinking inside yourself
Aïnhoa Dieye

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: la moto est une de ses passions, elle possède une Yamaha noire qu'elle aime appeler le deuxième amour de sa vie (après son fils) ‹ caractérielle et un peu peste sur les bords ‹ elle a beaucoup de mal à s'excuser, ça lui arrache la gorge ‹ responsable car maman depuis maintenant 9 ans, mais pas trop quand même ‹ militante engagée, que ce soit pour le féminisme, les droits LGBTQIA+, l'écologie et l'anti-racisme ‹ elle a mis énormément de temps à se reconstruire après le viol, lorsqu'elle avait 18 ans ‹ elle est convaincue qu'elle n'aurait jamais pu s'en sortir sans son meilleur ami, Judas, qui l'a épaulée, écoutée, fait passer en premier dans toutes situations, jusqu'à se faire passer pour le père du bébé ‹ elle poste beaucoup de publications engagées sur son Insta ‹ même si elle est maman, c'est aussi une party girl qui sait ambiancer une soirée ‹ c'est une grande défenseuse des droits humains en général et elle ne se tait pas ‹ derrière ses airs de grande gueule inatteignable, c'est une personne altruiste idéaliste qui encaisse beaucoup et met du temps à processer les attaques ‹ elle a de bonnes bases de self-defense ‹ elle a peu de contacts avec sa famille, qui se résume pour elle à Laël, et ne s'en porte pas plus mal : elle se voit comme indépendante et fière de l'être et n'a pas besoin que quelqu'un vienne la sauver, elle l'a déjà fait toute seule ‹ elle n'est pas contre l'attachement, mais elle ne cherche pas de prince charmant et crache sur les stéréotypes de l'histoire d'amour comme but en soi dans la vie ‹ créative, elle coud toutes sortes de pièces depuis des années ‹ sa passion reste le slam et le rap, elle a une playlist entière de rap engagé, majoritairement féminin ‹ elle rêve de lancer sa propre bière brassée uniquement par des femmes, mais sait que ça n'arrivera jamais, elle a tellement d'autres projets qu'elle juge plus importants
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
MESSAGE : 907
ICI DEPUIS : 24/12/2019
COMPTES : charlie & azriel & effy & nikolaj & saoirse.
CRÉDITS : ethereal (a), solosands (s), prima luce & parasiteicons (ic).

STATUT : all you need is you.
MessageSujet: Re: et quand mon cœur ne pourra plus faire fondre un cœur, il sera l’ère de glace à lui seul (aïnhoa)   et quand mon cœur ne pourra plus faire fondre un cœur, il sera l’ère de glace à lui seul (aïnhoa) EmptyMer 8 Déc 2021 - 14:54

Elle avait cru pouvoir se défaire facilement de ce petit incident, ni vu ni connu. Elle s’était trompée. Alors qu’elle faisait mine de chercher quelque chose dans son sac à dos, qu’elle avait posé au sol, une voix l’interpella. La brune releva la tête, replaçant quelques mèches folles qui s’échappaient de son bonnet et lui chatouillaient la joue. « Well, avec des punchlines pareilles, tu viens de me remettre au sol. » répondit Aïnhoa en haussant les sourcils, mais un sourire mi-gêné, mi-amusé éclairait son visage jovial. C’était bien envoyé, et puis, c’était plutôt sympa pour ses textes. « J’en conclus que t’aimes bien mes textes ? » sourit-elle ensuite. En soi, la moquerie était légère et amicale, et le garçon y avait tout de même glissé un compliment en fond de toile. Elle ne le connaissait pas vraiment, mais c’était un visage connu, qu’elle avait déjà eu l’occasion d’apercevoir dans Bowen, quand elle se produisait par-ci par-là ou même dans la ville. Il fallait s’y attendre, il devait certainement y avoir beaucoup d’Australiens qui avaient profité de l’offre pour partir au ski. « Juste à l’ego, mais il s’en remettra. Merci. » plaisanta la jeune femme avec un petit air complice.

__________________________


 
whatcha gonna do ♀
we are the granddaughters of the witches you weren't able to burn
https://www.aa-retro.com/t22796-angrywitch-ainhoa-s-insta#799937
Oskár Ochoa
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 245
ICI DEPUIS : 08/11/2021
COMPTES : woody, jackson, isaiah, concho, nova, elmo
CRÉDITS : izainye (avatar), astra (signature)

STATUT : célibataire solitaire
MessageSujet: Re: et quand mon cœur ne pourra plus faire fondre un cœur, il sera l’ère de glace à lui seul (aïnhoa)   et quand mon cœur ne pourra plus faire fondre un cœur, il sera l’ère de glace à lui seul (aïnhoa) EmptyLun 13 Déc 2021 - 2:43

Les mèches qui s’échappaient de son bonnet lui donnaient un peu des airs de gamine, à Aïnhoa, mais tu trouvais ça assez craquant. Ajoutons à ça l’intelligence indéniable de la jeune femme, bien exprimée dans ses textes, et voilà que t’étais conquis. Ce n’était pas pour rien que t’assistais à pas mal des lectures publiques de la demoiselle. T’étais un peu comme un admirateur secret, mais pas si secret que ça au final, puisque tu ne te cachais jamais dans la salle. T’étais souvent aux premières tables, en compagnie d’un verre de téquila ou de rhum quand le Wojna’s ne te hantait pas trop. C’était juste la première fois que t’allais lui parler, pourtant le contexte ne s’y prêtait pas plus qu’après un de ses shows. Encore moins, même. T’aurais pu la laisser à sa honte, t’aurais pu la laisser dans son monde où elle croyait fermement que personne n’avait vu son glissement. Tu souris à sa réponse. « Et moi qui voulais plutôt t’relever. » Lui remonter le moral, quoi. Mais ce call, qui était effectivement un compliment déguisé, avait probablement trop réussi le costume. Tu savais cependant qu’Aïnhoa avait compris ce que tu lui envoyais comme baume au cœur. Elle savait lire entre les lignes. « Je les trouve brillants. » Tu ne voulais pas en mettre trop mais tu voulais être honnête quand même. Tu lui demandas si elle ne s’était pas trop fait mal, après tout tu t’étais peut-être un peu moqué mais ça avait été une sacrée chute. « Oh, de toute façon, j’ai bien dû être un des seuls à voir ça, non ? » Lanças-tu sans te croire toi-même. Tu jetas un coup d’œil aux grandes fenêtres où une vingtaine de personnes regardaient au-dehors. Tu ris, renvoyant un regard complice à Aïnhoa. « Moi c’est Oskár, en passant. » Question qu’il n’y ait pas d’inégalité, toi la connaissant déjà de nom et d’esprit et elle, ignorant pas mal tout de qui t’étais.

__________________________


HOWLING AT THE MOON

sinking inside yourself
Aïnhoa Dieye

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: la moto est une de ses passions, elle possède une Yamaha noire qu'elle aime appeler le deuxième amour de sa vie (après son fils) ‹ caractérielle et un peu peste sur les bords ‹ elle a beaucoup de mal à s'excuser, ça lui arrache la gorge ‹ responsable car maman depuis maintenant 9 ans, mais pas trop quand même ‹ militante engagée, que ce soit pour le féminisme, les droits LGBTQIA+, l'écologie et l'anti-racisme ‹ elle a mis énormément de temps à se reconstruire après le viol, lorsqu'elle avait 18 ans ‹ elle est convaincue qu'elle n'aurait jamais pu s'en sortir sans son meilleur ami, Judas, qui l'a épaulée, écoutée, fait passer en premier dans toutes situations, jusqu'à se faire passer pour le père du bébé ‹ elle poste beaucoup de publications engagées sur son Insta ‹ même si elle est maman, c'est aussi une party girl qui sait ambiancer une soirée ‹ c'est une grande défenseuse des droits humains en général et elle ne se tait pas ‹ derrière ses airs de grande gueule inatteignable, c'est une personne altruiste idéaliste qui encaisse beaucoup et met du temps à processer les attaques ‹ elle a de bonnes bases de self-defense ‹ elle a peu de contacts avec sa famille, qui se résume pour elle à Laël, et ne s'en porte pas plus mal : elle se voit comme indépendante et fière de l'être et n'a pas besoin que quelqu'un vienne la sauver, elle l'a déjà fait toute seule ‹ elle n'est pas contre l'attachement, mais elle ne cherche pas de prince charmant et crache sur les stéréotypes de l'histoire d'amour comme but en soi dans la vie ‹ créative, elle coud toutes sortes de pièces depuis des années ‹ sa passion reste le slam et le rap, elle a une playlist entière de rap engagé, majoritairement féminin ‹ elle rêve de lancer sa propre bière brassée uniquement par des femmes, mais sait que ça n'arrivera jamais, elle a tellement d'autres projets qu'elle juge plus importants
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
MESSAGE : 907
ICI DEPUIS : 24/12/2019
COMPTES : charlie & azriel & effy & nikolaj & saoirse.
CRÉDITS : ethereal (a), solosands (s), prima luce & parasiteicons (ic).

STATUT : all you need is you.
MessageSujet: Re: et quand mon cœur ne pourra plus faire fondre un cœur, il sera l’ère de glace à lui seul (aïnhoa)   et quand mon cœur ne pourra plus faire fondre un cœur, il sera l’ère de glace à lui seul (aïnhoa) EmptyMer 12 Jan 2022 - 2:12

Aïnhoa répondit par un petit sourire, une lueur amusée et joyeux dans ses yeux d'obsidienne. L'énergie qui se dégageait de ce garçon lui plaisait, elle pouvait partiellement s'y identifier. Après, ce n'était sans doute pas un hasard. S'il venait l'écouter slammer et rapper, c'est qu'il était un minimum dans la même vibe que la jeune artiste. Mais c'était toujours plaisant d'entendre des compliments - surtout quand ils étaient prononcés en filigranes - de la part de ses auditeurs, surtout qu'Aïnhoa n'était pas vraiment une artiste connue. Elle faisait ça plutôt en petit public, quand ça lui chantait et que l'occasion se présentait. « Merci, ça fait plaisir d'avoir des retours comme ça. » lui répondit la jeune femme, sincère et un peu touchée aussi. Elle aimait savoir que ses mots ne résonnaient pas qu'en elle, qu'ils faisaient écho à d'autres. C'était un peu son but, aussi. La plupart de ses textes étaient engagés et militants, certes pour éveiller les consciences mais également pour soutenir ceux qui étaient déjà bien réveillés, qui se battaient ou qui subissaient, qui se relevaient. Pour créer ce sentiment d'appartenance à un groupe, à des idées de liberté, de justice, d'égalité. Avec une petite touche révolutionnaire qu'elle ne pouvait s'empêcher de chanter. Aïnhoa murmura ensuite que tout allait bien suite à sa chute, sauf concernant son amour-propre. Elle rit à la réponse du garçon, plaçant une main en visière devant ses yeux comme pour se cacher des nombreuses personnes présentes dans le hall d'entrée. « Chut, ils avaient déjà oublié. » fit-elle à voix basse mais en riant, captant le regard complice du brun. « Enchantée, Oskár, ce fût un privilège de partager mon moment de honte avec toi. » s'amusa la brunette. « Je sais que tu connais déjà mon nom, mais... Ça fait bizarre et un peu prétentieux de pas me présenter à mon tour, j'trouve. Non ? » ajouta-t-elle après une petite seconde de suspens, parce qu'elle allait instinctivement se présenter aussi avant de se rendre compte qu'il savait qui elle était. Mais elle avait l'impression d'être une star égocentrique en ne répondant pas par ses propres présentations, enfin, c'était étrange. Cette situation ne lui arrivait pas souvent. « Je peux te dire un autre truc que mon nom à propos de moi-même, peut-être ? » rigola Aino' après un temps de réflexion.

__________________________


 
whatcha gonna do ♀
we are the granddaughters of the witches you weren't able to burn
https://www.aa-retro.com/t22796-angrywitch-ainhoa-s-insta#799937
Oskár Ochoa
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 245
ICI DEPUIS : 08/11/2021
COMPTES : woody, jackson, isaiah, concho, nova, elmo
CRÉDITS : izainye (avatar), astra (signature)

STATUT : célibataire solitaire
MessageSujet: Re: et quand mon cœur ne pourra plus faire fondre un cœur, il sera l’ère de glace à lui seul (aïnhoa)   et quand mon cœur ne pourra plus faire fondre un cœur, il sera l’ère de glace à lui seul (aïnhoa) EmptyLun 17 Jan 2022 - 17:02

T’avais pas de mal à la croire, que ça lui faisait du bien, ces retours. Le monde du slam, du rap, c’était un monde dur, c’était pas facile de se tailler une place, de se démarquer. La plupart de ces artistes en restait au stade des petites soirées à micro-ouvert. Ces soirées réservées à une maigre partie de la population, faute de trouver plus d’intéressés que ça. Tu t’étais ramassé là par ton amour de la littérature, t’avais eu envie d’entendre autre chose. T’avais lu l’annonce sur Facebook, sans doute, puis le soir même t’avais décidé de t’y rendre, sûrement. Tu ne te souvenais pas exactement du contexte de ta toute première présence à ce genre d’événement, pour tout dire. Mais tu te souvenais exactement du moment où t’avais compris tout le talent qu’habitait Aïnhoa. « Y’a pas d’quoi. » Répondis-tu simplement. Tu ne voyais pas pourquoi tu t’empêcherais de la complimenter si ça pouvait vous faire plaisir à tous les deux. Tu lui souris avant de te ramener toi-même à l’ordre, lui demandant si elle ne s’était pas trop fait mal lors de cette chute. T’en profitas pour te moquer juste un peu plus d’elle encore en faisant référence à toutes les personnes qui avaient probablement assisté à cette débâcle. « Oh, j’sais pas si ça s’oublie, ce genre de fail, en tout cas pas si vite. » Rien pour aider Aïnhoa à regagner confiance et sérénité. Heureusement, elle avait le sens de l’humour, et tu partageas son rire. Puis, tu te présentas. C’était peut-être banal comme échange mais tu ne te voyais pas repartir sans lui avoir au moins donné ça, un prénom. C’était mieux que de filer en connaissant un peu d’elle, et elle rien de toi. « C’aurait été prétentieux si t’avais pas relevé le fait que c’était prétentieux. Maintenant que c’est dit, j’crois que ça va, ta modestie est préservée. » Dis-tu, réfléchissant à voix haute, d’un ton de voix toujours autant amusé. T’avais peut-être cette simplicité de dialogue parce que t’avais l’impression de déjà la connaître, toi qui l’avais observée, écoutée, toi qui l’avais laissé atteindre ton cœur de ses mots. À maintes reprises maintenant. Aïnhoa ajouta quand même qu’elle pourrait te dire autre chose que son prénom à propos d’elle. Puisque la conversation était lancée, tu te permis de t’asseoir sur l’un des fauteuils du hall d’entrée de l’hôtel, croisant une jambe par-dessus l’autre, ton manteau posé sur tes cuisses. « Bien, ça me semble un bon compromis. » Répondis-tu, une lueur brillante dans les yeux.

__________________________


HOWLING AT THE MOON

sinking inside yourself
Aïnhoa Dieye

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: la moto est une de ses passions, elle possède une Yamaha noire qu'elle aime appeler le deuxième amour de sa vie (après son fils) ‹ caractérielle et un peu peste sur les bords ‹ elle a beaucoup de mal à s'excuser, ça lui arrache la gorge ‹ responsable car maman depuis maintenant 9 ans, mais pas trop quand même ‹ militante engagée, que ce soit pour le féminisme, les droits LGBTQIA+, l'écologie et l'anti-racisme ‹ elle a mis énormément de temps à se reconstruire après le viol, lorsqu'elle avait 18 ans ‹ elle est convaincue qu'elle n'aurait jamais pu s'en sortir sans son meilleur ami, Judas, qui l'a épaulée, écoutée, fait passer en premier dans toutes situations, jusqu'à se faire passer pour le père du bébé ‹ elle poste beaucoup de publications engagées sur son Insta ‹ même si elle est maman, c'est aussi une party girl qui sait ambiancer une soirée ‹ c'est une grande défenseuse des droits humains en général et elle ne se tait pas ‹ derrière ses airs de grande gueule inatteignable, c'est une personne altruiste idéaliste qui encaisse beaucoup et met du temps à processer les attaques ‹ elle a de bonnes bases de self-defense ‹ elle a peu de contacts avec sa famille, qui se résume pour elle à Laël, et ne s'en porte pas plus mal : elle se voit comme indépendante et fière de l'être et n'a pas besoin que quelqu'un vienne la sauver, elle l'a déjà fait toute seule ‹ elle n'est pas contre l'attachement, mais elle ne cherche pas de prince charmant et crache sur les stéréotypes de l'histoire d'amour comme but en soi dans la vie ‹ créative, elle coud toutes sortes de pièces depuis des années ‹ sa passion reste le slam et le rap, elle a une playlist entière de rap engagé, majoritairement féminin ‹ elle rêve de lancer sa propre bière brassée uniquement par des femmes, mais sait que ça n'arrivera jamais, elle a tellement d'autres projets qu'elle juge plus importants
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
MESSAGE : 907
ICI DEPUIS : 24/12/2019
COMPTES : charlie & azriel & effy & nikolaj & saoirse.
CRÉDITS : ethereal (a), solosands (s), prima luce & parasiteicons (ic).

STATUT : all you need is you.
MessageSujet: Re: et quand mon cœur ne pourra plus faire fondre un cœur, il sera l’ère de glace à lui seul (aïnhoa)   et quand mon cœur ne pourra plus faire fondre un cœur, il sera l’ère de glace à lui seul (aïnhoa) EmptyVen 11 Fév 2022 - 13:04

La jeune femme sourit à la réponse taquine d’Oskár, elle comprenait que si elle venait à le recroiser – ce qui arriverait très probablement, ici ou à Bowen -, il comptait bien lui rappeler ce moment d’embarras. Heureusement qu’elle arrivait à faire preuve d’un peu d’autodérision, sinon ses joues tachetées seraient encore marquées du feu rouge et brûlant de la honte. Mais bon, ça arrivait à tout le monde, de se planter comme une merde, même si elle devait reconnaître que cette chute-là avait été spectaculaire et loin de passer inaperçue. « J’ose espérer que j’vais rester dans les mémoires pour mes textes et pas pour ma chute. » répliqua Aino sur le ton de la confidence, avant de rire à nouveau. Bon, rester dans les mémoires, c’était un peu ambitieux. C’était déjà un réel coup de boost pour son ego d’avoir ce garçon qui la complimentait sur ses textes. Elle avait déjà reçu des retours positifs sur ce qu’elle faisait, mais c’était plutôt rare venant de quelqu’un qui ne la connaissait pas du tout en privé. La métisse souleva ensuite le fait qu’elle tenait quand même à se présenter d’une autre façon, parce que bon, ça faisait un peu prétentieux, comme si elle le voyait comme un groupie. Oskàr la rassura sur ce point, puis s’installa sur un des fauteuils de la réception. Aïnhoa eut un moment d’hésitation, perturbée, avant de se dire qu’effectivement, elle pouvait bien s’asseoir avec lui et papoter un peu. Elle n’était pas pressée, Judas et Laël étaient déjà partis s’installer dans la chambre de Judas à leur aise, il n’était pas urgent qu’elle s’installe dans sa chambre à elle, pour l’heure. S’asseyant à côté du jeune homme, ramenant son sac-à-dos devant elle, elle réfléchit à une autre information qu’elle pouvait fournir tout en restant dans du small talk. « Ok, alors j’ai 29 ans, et j’ai une moto qui est le deuxième amour de ma vie. » révéla-t-elle avec un petit sourire, qui lui donnait un air mignon. Elle retira son bonnet et passa une main dans ses cheveux ébène. « Voilà, enchantée ! » ajouta-t-elle en riant.

__________________________


 
whatcha gonna do ♀
we are the granddaughters of the witches you weren't able to burn
https://www.aa-retro.com/t22796-angrywitch-ainhoa-s-insta#799937
Oskár Ochoa
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 245
ICI DEPUIS : 08/11/2021
COMPTES : woody, jackson, isaiah, concho, nova, elmo
CRÉDITS : izainye (avatar), astra (signature)

STATUT : célibataire solitaire
MessageSujet: Re: et quand mon cœur ne pourra plus faire fondre un cœur, il sera l’ère de glace à lui seul (aïnhoa)   et quand mon cœur ne pourra plus faire fondre un cœur, il sera l’ère de glace à lui seul (aïnhoa) EmptyDim 6 Mar 2022 - 17:17

T’étais pas du genre à enfoncer les autres pour le plaisir. Si t’avais ressenti une réelle honte, un malaise, émanant d’Aïnhoa, plus profond que l’embarras normal qu’aurait vécu n’importe qui, t’aurais pas été plus loin dans la moquerie. Cependant elle ne semblait pas intimidée par tes paroles, au contraire ces dernières lui décochèrent même un sourire. Après tout, cette chute aurait pu arriver à n’importe qui, toi le premier qui n’avait jamais encore vu la neige et encore moins marché sur la glace. Cela relevait d’ailleurs du miracle que tu aies pu te traîner de l’aéroport à l’hôtel sans jamais perdre pied. « T’inquiète, ce seront toujours tes mots qui feront écho dans ma tête quand j’penserai à toi. L’image de la chute au ralenti, c’t’un bonus. » Lui affirmas-tu avec un sourire au coin des lèvres, les sourcils tout légèrement haussés au-dessus de ton regard brillant de malice. Puisque vous ne sembliez ni l’un ni l’autre pressé d’passer à autre chose, tu te permis de t’asseoir sur l’un des fauteuils du hall, à côté d’elle. Tu sentis l’hésitation chez Aïnhoa, mais finalement, elle s’installa à son tour, ce qui te fit sourire. Elle tenait son sac à dos sur elle, posé sur ses cuisses, ses bras l’entourant, et ça te donna une nouvelle image d’elle, bien différente de celle de la slameuse assurée et assumée qu’elle était sur scène. Tu ne la sentais pas timide pour autant, toutefois. Juste un peu plus réservée. Elle passa une main dans ses cheveux ébène et tu la regardas faire en hochant la tête. « Enchanté. » Lâchas-tu à ton tour sans perdre ton sourire. T’étais pas trop surpris d’apprendre qu’elle faisait de la moto, elle t’avait toujours donné l’impression d’avoir ce côté bien badass qui t’avait d’ailleurs toujours plu chez elle. « Et le premier amour de ta vie, du coup, c’est quoi ? La scène ? » Parce qu’en tout cas lorsqu’elle s’y trouvait, elle y était reine.

__________________________


HOWLING AT THE MOON

sinking inside yourself
Aïnhoa Dieye

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: la moto est une de ses passions, elle possède une Yamaha noire qu'elle aime appeler le deuxième amour de sa vie (après son fils) ‹ caractérielle et un peu peste sur les bords ‹ elle a beaucoup de mal à s'excuser, ça lui arrache la gorge ‹ responsable car maman depuis maintenant 9 ans, mais pas trop quand même ‹ militante engagée, que ce soit pour le féminisme, les droits LGBTQIA+, l'écologie et l'anti-racisme ‹ elle a mis énormément de temps à se reconstruire après le viol, lorsqu'elle avait 18 ans ‹ elle est convaincue qu'elle n'aurait jamais pu s'en sortir sans son meilleur ami, Judas, qui l'a épaulée, écoutée, fait passer en premier dans toutes situations, jusqu'à se faire passer pour le père du bébé ‹ elle poste beaucoup de publications engagées sur son Insta ‹ même si elle est maman, c'est aussi une party girl qui sait ambiancer une soirée ‹ c'est une grande défenseuse des droits humains en général et elle ne se tait pas ‹ derrière ses airs de grande gueule inatteignable, c'est une personne altruiste idéaliste qui encaisse beaucoup et met du temps à processer les attaques ‹ elle a de bonnes bases de self-defense ‹ elle a peu de contacts avec sa famille, qui se résume pour elle à Laël, et ne s'en porte pas plus mal : elle se voit comme indépendante et fière de l'être et n'a pas besoin que quelqu'un vienne la sauver, elle l'a déjà fait toute seule ‹ elle n'est pas contre l'attachement, mais elle ne cherche pas de prince charmant et crache sur les stéréotypes de l'histoire d'amour comme but en soi dans la vie ‹ créative, elle coud toutes sortes de pièces depuis des années ‹ sa passion reste le slam et le rap, elle a une playlist entière de rap engagé, majoritairement féminin ‹ elle rêve de lancer sa propre bière brassée uniquement par des femmes, mais sait que ça n'arrivera jamais, elle a tellement d'autres projets qu'elle juge plus importants
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
MESSAGE : 907
ICI DEPUIS : 24/12/2019
COMPTES : charlie & azriel & effy & nikolaj & saoirse.
CRÉDITS : ethereal (a), solosands (s), prima luce & parasiteicons (ic).

STATUT : all you need is you.
MessageSujet: Re: et quand mon cœur ne pourra plus faire fondre un cœur, il sera l’ère de glace à lui seul (aïnhoa)   et quand mon cœur ne pourra plus faire fondre un cœur, il sera l’ère de glace à lui seul (aïnhoa) EmptyLun 9 Mai 2022 - 15:15

Intimidée, c'était effectivement pas le genre d'Aino. Et quand bien même ça pouvait arriver, elle était maître dans l'art de camoufler ces moments derrière ses grands mots et une pointe de fierté et d'ego, histoire de donner le change. Mais la jeune femme n'avait jamais été du genre à se laisser faire dans tous les cas. Elle savait aussi faire la différence entre de réelles attaques, bien plus sournoises et profondes, et des piques bon enfant. Si dans le deuxième cas, elle savait en jouer, dans le premier, elle pouvait se transformer instantanément en brasier qui allait tout cramer sur son passage, sans penser aux conséquences. Les échanges avec Oskár relevaient ici de simples taquineries sans méchanceté, et il plaçait d'ailleurs quelques compliments qui faisaient presque rougir Aïnhoa. C'était la façon dont il formulait ces phrases qui lui faisaient quelque chose, à la jeune femme. Plus que de simples compliments sur son travail, elle avait l'impression qu'il décrivait cette connexion qu'elle cherchait à établir avec ses auditeurs. Qu'il choisissait ses mots avec soin, tout comme elle quand elle chantait ce qu'elle avait sur le cœur. La métisse rit quand il précisa quand même que la chute, c'était un bonus. Ils enchaînèrent sur des présentations, qu'Aïnhoa tenait à rendre moins classiques, vu qu'il connaissait déjà son nom, et lui parla donc de son âge et de sa moto. Elle en parla comme du deuxième amour de sa vie, par réflexe plutôt que pour répondre à la question - légitime - qui suivit. Elle avait toujours défini cette moto comme le premier amour de sa vie. Et puis Laël était arrivé. Depuis, elle présentait sa passion pour le deux-roues autrement, et c'était devenu une phrase qu'elle sortait souvent pour expliquer à quel point elle aimait rouler à toute vitesse sur le bitume brûlant d'Australie. « Ça aurait pu ! Mais non, c'est mon fils. » répliqua la jeune fille avec un sourire, alors que ses iris sombres s'illuminaient. C'était peut-être surprenant comme information quand on ne la connaissait que de la scène ou des soirées qui suivaient, surtout lancée de but en blanc comme ça. Mais Aïnhoa n'avait aucun mal à annoncer haut et fort que oui, elle était maman, célibataire, militante, slammeuse, bikeuse et couturière. « Ah, d'ailleurs, il a fini de s'installer avec son papa. » rajouta-t-elle distraitement en voyant un message s'inscrire sur son téléphone, provenant de Judas qui disait qu'ils allaient bientôt redescendre et qui voulait savoir comment ils s'organisaient pour la suite, s'ils allaient tous ensemble chercher leurs skis et boards ou non.

__________________________


 
whatcha gonna do ♀
we are the granddaughters of the witches you weren't able to burn
https://www.aa-retro.com/t22796-angrywitch-ainhoa-s-insta#799937
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: et quand mon cœur ne pourra plus faire fondre un cœur, il sera l’ère de glace à lui seul (aïnhoa)   et quand mon cœur ne pourra plus faire fondre un cœur, il sera l’ère de glace à lui seul (aïnhoa) Empty

 
et quand mon cœur ne pourra plus faire fondre un cœur, il sera l’ère de glace à lui seul (aïnhoa)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ian :: J'ai beau sourire quand on parle de toi, je ne sais pas faire quand t'es pas là.
» mon cœur se serre, j'ai du feu dans la voix, le plus souvent, c'est quand je pense à toi (nevann)
» Pas là pour faire le clown mais un peu quand même
» ♫ J'en ai rien à foutre. Tu sais quoi ? On va quand même faire comme ça : on va cracher nos souhaits. On va donner de la voix. ♪ [Rian]
» Que Sera Sera ! [Aisling - Isaiah - Aslander]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: winter getaway :: Chamonix :: l'hôtel-
Sauter vers: