∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en juin —

En ce moment à Bowen, les températures sont plus fraiches, ajoutez une couche ! Elles avoisinent entre les 17 et 25°C.


manwë druid & noah mancini
sont nos membres du mois ♡

-28%
Le deal à ne pas rater :
PNY CS900 Series – Disque SSD 1 To 2,5″ SATA III à 71,99€
71.99 € 99.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr)

Aller en bas 
AuteurMessage
Oskár Ochoa
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
POINTS : 151
MESSAGE : 350
ICI DEPUIS : 08/11/2021
COMPTES : woody, jackson, isaiah, concho, nova, elmo
CRÉDITS : ooolympia (avatar), astra (signature)

STATUT : célibataire solitaire
MessageSujet: when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr)   when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr) EmptyLun 6 Déc 2021 - 16:53

L’ennui. L’ennui te gagnait, te ravageait. T’avais passé une heure, environ, à dessiner un tatouage que t’avais bien envie qu’on t’encre sur la peau. Dans ta tête les lignes se traçaient depuis des semaines et t’arrivais pas à les chasser de là. Quand t’avais une idée en tête, Ozzie, c’était difficile de l’extraire de là pour la jeter dans l’oubli. Il fallait que t’en fasse quelque chose. Sauf que tes doigts n’avaient pas la même imagination que tes pensées, mais tes pensées n’avaient aucune précision, alors t’étais incapable de reproduire ton idée. Au bout d’une heure, t’avais abandonné ton carnet, te promettant d’appeler Fede bientôt pour qu’il puisse peut-être donner vie à ce projet. T’étais ensuite allé te faire à manger, accompagnant ce moment d’un verre de rhum volé au Wojna’s. Le propriétaire était en Grèce, il ne remarquerait rien. Et le gérant faisait bien pire, tu l’avais déjà en sortir des caisses pour ses partys de Noël. Tu considéras alors n’avoir rien à te reprocher de bien grave et tu te servais généreusement de ce liquide ambré. Pendant que ton repas était au four, tu fis tourner le rhum dans son verre, avant de soupirer. Tu fis le tour du loft, fis prendre un bain aux plantes qui semblaient en avoir besoin, nettoyas les feuilles d’autres un peu poussiéreuses. Un énième soupir. Tu t’allongeas sur ton lit et t’ouvris Instagram. Saphyr avait publié une story que tu écoutas avant d’aller zieuter son profil, pas pour la première fois d’ailleurs. Tu appuyas sur une photographie d’elle nue, ses mains cachant sa poitrine. Le caption était If you feel alone tonight, call me or text me. Sans plus hésiter, tu balayas vers la gauche et tu allas lui écrire dans ses messages privés. « Hey u. What are u up to tonight ? » Lui écrivis-tu. Tu laissas ton téléphone sur le lit en attendant d’entre la notification d’une éventuelle réponse. Tu allas ouvrir la porte du four pour surveiller la cuisson de ton plat de pâtes, des coquilles farcies aux fromages et épinards. Tu refermas la porte et allas retrouver ton verre de rhum, attendant la notification en laissant tes doigts pianoter sur le comptoir de la cuisine.

__________________________


HOWLING AT THE MOON

sinking inside yourself
Saphyr Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
POINTS : 25
MESSAGE : 1534
ICI DEPUIS : 03/05/2020
COMPTES : Ally Deetz & Jolene Newton-John & Mila Schwartz & Nastya Kheinov
CRÉDITS : Cha

STATUT : No fair You really know how to make me cry When you give me those ocean eyes I'm scared I've never fallen from quite this high Falling into your ocean eyes Those ocean eyes (Juphyr)
MessageSujet: Re: when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr)   when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr) EmptyDim 26 Déc 2021 - 18:22

Saphyr venait de passer l'après-midi au bar pour ranger un peu et commencer l'inventaire, même si une de ses employées c'était porté volontaire elle donnait un coup de main afin qu'elle ne finisse pas à pas d'heure. Bosser dans le monde de la nuit ne voulait pas dire non plus devoir sacrifier sa famille. Se commandant à manger, elle ouvrit Insta et hésita une énième fois à se désabonner du feed de Sacha ou non, puis s'amusa de voir ceux de certains de ses amis avant de recevoir un message d'Oskar. Ce n'était pas la première fois, mais elle était toujours étonnée lorsque quelqu'un la contacté via ce média, bien souvent c'était des mecs qui lui envoyé des dickpics et elle ne s'en formalisait plus. Un petit sourire sur les lèvres alors qu'elle lu son message envoyé il y a quelques minutes. « Nothing, U ?  :42:  » Elle se doutait qu'elle allait pouvoir réserver sa soirée pour le jeune homme, heureusement que la babysitter était là pour Amberet que l'idée de rester une nuit chez elle ne lui faisait pas peur.

Sa commande arriva, elle fit manger sa fille, offrit aussi le repas à la babysitter et tenta de manger assez rapidement tout en surveillant son téléphone. Elle n'y était pas non plus scotché comme une ado qui avait une conversation importante avec son petit ami, mais elle voulait voir un peu le plan qu'il lui proposait.

__________________________

☽ Holy water cannot help you now ☾
Thousand armies couldn't keep me out, I don't want your money, I don't want your crown. See, I have to burn your kingdom down...Seven devils all around you, seven devils in your house. See, I was dead when I woke up this morning, I'll be dead before the day is done
https://www.aa-retro.com/t20369-ruby_the_wild-18#685399
Oskár Ochoa
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
POINTS : 151
MESSAGE : 350
ICI DEPUIS : 08/11/2021
COMPTES : woody, jackson, isaiah, concho, nova, elmo
CRÉDITS : ooolympia (avatar), astra (signature)

STATUT : célibataire solitaire
MessageSujet: Re: when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr)   when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr) EmptyMar 28 Déc 2021 - 15:50

T’avais la tête perdue dans les nuages, les yeux rivés vers l’autre côté de ton loft, à travers la fenêtre. L’immensité de l’océan se déployait sous ton regard. La ligne entre la mer et le sable était à environ cinquante mètres de chez toi, à marrée haute. Entre ça, tes voiliers reposaient sur la plage, attendant leur prochaine sortie en mer. Amarrés au quai, tes deux plus grands voiliers, qui t’auraient donné trop de fil à retordre s’il avait fallu que tu les rentres et que tu les ressortes à chaque fois. Là, t’avais qu’à hisser les voiles et tu pouvais fuir les côtes. Quand tu le voulais. Mais en cette fin de journée, le ciel était mauvais, au loin l’horizon était flouté par une pluie sans doute abondante en mer. Tu ne risquerais pas de partir en sachant que de possibles averses t’attendaient là-bas.

Ton téléphone vibra. Un coup. Tu dévias ton regard que tu posas sur l’écran. Le petit icon d’Instagram s’affichait. Tu esquissas un sourire avant d’ouvrir la notification, découvrant un message de Saphyr. Ton sourire s’agrandit en le lisant, découvrant qu’elle n’avait rien de prévu ce soir. Si elle te l’affirmait, c’était qu’elle avait deviné tes intentions, qu’elle avait envie de te voir. Sinon, elle aurait aisément pu s’inventer une sortie quelconque pour mettre fin à tes plans élaborés. Elle aurait certes eu tout à fait le droit de refuser quand même ton invitation, et de préférer rester chez elle à ne rien faire. Ça t’arrivait, parfois, souvent. De dire non. Mais la plupart des gens préféraient mentir, ça tu l’avais appris au fil du temps et de tes relations. Tes doigts parcoururent le clavier en écrivant : « Nothing. Was thinking about u. I thought I should text u instead … I’d prefer seeing u than just imagining u … » Tu envoyas le message, avant de tout de suite reprendre l’écriture pour ajouter : « Wanna come over ? » Tu redéposas ton téléphone sur le comptoir et, maintenant que l’invitation était lancée, tu te sentais déjà un peu moins ennuyé, déjà plus excité. Tu sortis les pâtes du four, gratinées à la perfection.

__________________________


HOWLING AT THE MOON

sinking inside yourself
Saphyr Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
POINTS : 25
MESSAGE : 1534
ICI DEPUIS : 03/05/2020
COMPTES : Ally Deetz & Jolene Newton-John & Mila Schwartz & Nastya Kheinov
CRÉDITS : Cha

STATUT : No fair You really know how to make me cry When you give me those ocean eyes I'm scared I've never fallen from quite this high Falling into your ocean eyes Those ocean eyes (Juphyr)
MessageSujet: Re: when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr)   when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr) EmptySam 1 Jan 2022 - 9:56

Elle n'allait pas cracher sur une soirée passer avec Oskár, bien au contraire, il était aussi sage qu'elle alors oui cela risquerait très probablement de déraper, mais c'était aussi ce qu'elle cherchait... ce qu'ils cherchaient. Il savaient aussi se tenir, mais ça ne durait pas bien longtemps.

Caressant tendrement les cheveux de sa fille alors qu'elles mangeaient, elle profitait de ce petit moment. Saphyr, maman, qui l'aurait cru ? Personne ne l'en croirait capable en réalité et cela doit faire partit des raisons pour laquelle elle évitait de parler de sa petite... ça et aussi pour la protéger de la secte, le moins de personne étant au courant, le plus de chance pour que ça ne remonte pas aux oreilles de mauvaise personnes, ne sachant pas trop ce qu'ils feraient une fois cette information connue.

Son portable vibra à nouveau quelques temps après, en lisant il était clair que ses intentions n'avait rien de sage. Se mordant la lèvre, elle se mit à lui répondre : « Imagining me ? I wonder what u r thinking about. Sure ! When should I come ? » Jouant un peu avec les mots pour voir s'il lui expliquerait comment il l'imaginerait si jamais elle n'aurait pas pu venir, elle serait bien curieuse de savoir si parfois il l'imaginait lors de ses plaisirs solitaires s'il en avait.

__________________________

☽ Holy water cannot help you now ☾
Thousand armies couldn't keep me out, I don't want your money, I don't want your crown. See, I have to burn your kingdom down...Seven devils all around you, seven devils in your house. See, I was dead when I woke up this morning, I'll be dead before the day is done
https://www.aa-retro.com/t20369-ruby_the_wild-18#685399
Oskár Ochoa
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
POINTS : 151
MESSAGE : 350
ICI DEPUIS : 08/11/2021
COMPTES : woody, jackson, isaiah, concho, nova, elmo
CRÉDITS : ooolympia (avatar), astra (signature)

STATUT : célibataire solitaire
MessageSujet: Re: when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr)   when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr) EmptyVen 7 Jan 2022 - 22:40

Tu repris ton téléphone dès qu’il vibra. T’étais comme un gamin, impatient, survolté. T’aurais pas pu t’éloigner de la cuisine sans prendre ton téléphone avec toi. Tu savais qu’elle répondrait vite. Heureusement qu’elle l’avait fait. Tu te languissais de la voir, de caresser son corps. Un sourire amusé et immoral se dessina sur ton visage alors que tu lisais son message. La coquine, elle voulait tout savoir de tes pensées même les plus obscènes. « I’m thinking about ur ass, ur curves, ur skin, ur lips … my hands and my tongue all over ur body. » T’aurais pu continuer mais tu ne voulais pas commencer à jouer à ça par texto, vous auriez pu, vous l’aviez déjà fait, mais là t’avais envie d’avoir Saphyr physiquement auprès de toi. Et le plus rapidement possible, d’ailleurs, à en sentir l’excitation dans le bas de ton ventre. Tu répondis donc, écrivant rapidement : « As soon as you can. I’ll be waiting for u. » Tu fermas l’écran, redéposas ton téléphone sur le comptoir, et te tournas vers ton gratin de pâtes. Tu t’en servis une généreuse portion, il fallait que tu prennes des forces pour la soirée qui t’attendait. Saphyr te prenait toujours pas mal d’énergie et c’est ce que t’aimais. Ce n’était jamais redondant, jamais ennuyant, entre vous deux. L’intensité ne se perdait pas malgré le nombre de chaudes fois qui s’accumulait.

__________________________


HOWLING AT THE MOON

sinking inside yourself
Saphyr Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
POINTS : 25
MESSAGE : 1534
ICI DEPUIS : 03/05/2020
COMPTES : Ally Deetz & Jolene Newton-John & Mila Schwartz & Nastya Kheinov
CRÉDITS : Cha

STATUT : No fair You really know how to make me cry When you give me those ocean eyes I'm scared I've never fallen from quite this high Falling into your ocean eyes Those ocean eyes (Juphyr)
MessageSujet: Re: when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr)   when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr) EmptyMar 1 Mar 2022 - 9:21

Bon, clairement ce n'était pas poli d'avoir son portable sur soi à table, mais Saphyr avait une manière très à elle d'aborder les choses notamment la politesse. En ce qui concerne sa fille, c'était autre chose, elle lui laissait pas mal de liberté mais elle lui inculquait aussi la compassion, la gentillesse et la politesse, elle savait que de son côté son père ferait de même.

Lisant la réponse du jeune homme, elle se mordit la lèvre inférieure en se remémorant quelques moment endiablé avec lui, mais aussi juste la façon dont il aimait la chauffer par message et ensuite lorsqu'elle était présente. Il du attendre encore une petite dizaine de minutes, histoire qu'elle puisse terminer de manger et cajole un peu Amber avant de la laisser avec la babysitter et lui envoya finalement un « Coming ».

Elle prit place derrière le volant et se mit en route pour l'appartement d'Oskar, tentant de conduire sans faire d'excès de vitesse en sachant qu'elle commençait déjà à bouillir intérieurement en se refaisait les films des soirées qu'ils avaient pu passer ensemble. Elle se gara finalement non loin et sonna à l'interphone en disant juste un « ouvre moi » lorsque ce dernier répondit. Comme pour faire durer l'attente, elle prit les escalier pour venir jusque devant sa porte d'entrée. Jetant des œillades à gauche et à droite, s'assurant que personne n'était là, elle retira alors son string et toqua à la porte, un sourire espiègle aux lèvres... à peine eut-il le temps d'ouvrir la porte qu'elle lui lança la lingerie sur la tête, se retenant de rire en le voyant ainsi.

« Cadeau ! »

__________________________

☽ Holy water cannot help you now ☾
Thousand armies couldn't keep me out, I don't want your money, I don't want your crown. See, I have to burn your kingdom down...Seven devils all around you, seven devils in your house. See, I was dead when I woke up this morning, I'll be dead before the day is done
https://www.aa-retro.com/t20369-ruby_the_wild-18#685399
Oskár Ochoa
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
POINTS : 151
MESSAGE : 350
ICI DEPUIS : 08/11/2021
COMPTES : woody, jackson, isaiah, concho, nova, elmo
CRÉDITS : ooolympia (avatar), astra (signature)

STATUT : célibataire solitaire
MessageSujet: Re: when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr)   when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr) EmptyVen 1 Avr 2022 - 17:20

Ton plat vide était posé dans l’évier, son intérieur trempant dans l’eau savonneuse. Tu t’occuperais de ça plus tard. Toi, t’étais dans ta salle de bain et tu te brossais les dents afin d’accueillir Saphyr avec une haleine de menthe plutôt que de gratin. En tout cas, t’espérais l’accueillir. Depuis que tu lui avais envoyé un message lui indiquant d’arriver dès qu’elle le pouvait, ton portable n’avait pas envoyé de signal à nouveau. Aucune notification. Mais elle avait vu ton message. Tu pouvais juste espérer qu’elle était en train de se dépêcher, par hâte que vos corps se retrouvent, et pas qu’un contretemps était en train de s’immiscer entre vous. Deux minutes plus tard, alors que t’étais en train de regarder le soleil qui faisait son chemin vers l’horizon, descendant à vue d’œil, laissant ses marques d’or et ses éclats vivants peinturer le ciel et se reflétant sur l’océan, ton téléphone vibra. Un simple sourire en coin se dessina sur tes lèvres. Tu tournas la tête vers ton téléphone, tendis le bras pour l’attraper entre tes doigts, et tu lus que Saphyr partait de chez elle.

Elle sonna à l’interphone qui te permettait de contrôler les allers et venues à l’école de voile située en-dessous de ton logement. Tu appuyas sur le bouton. « Il était temps. » Lâchas-tu avec chaleur et malice dans la voix. Elle monta l’escalier extérieur qui montait à l’étage de l’école de voile, qui était du même coup ton loft. Dès que tu ouvris la porte, tu te pris un string en plein visage. Ce n’était pas pour te déplaire. Tu le rattrapas en riant, avant de le porter à ton nez et de le sentir avec un sourire. « T’as pensé à moi en chemin, hein ? » Conclus-tu en délaissant le string, un rire s’échappant de tes lèvres. Tu refermas la porte, te fichant pourtant bien toi des potentielles personnes qui pouvaient être en train de marcher sur la plage et d’assister à ce spectacle. « Je te sers à boire ? » Tu ne perdais quand même pas ton rôle d’hôte, même si t’avais du mal à gérer ta patience.

__________________________


HOWLING AT THE MOON

sinking inside yourself
Saphyr Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
POINTS : 25
MESSAGE : 1534
ICI DEPUIS : 03/05/2020
COMPTES : Ally Deetz & Jolene Newton-John & Mila Schwartz & Nastya Kheinov
CRÉDITS : Cha

STATUT : No fair You really know how to make me cry When you give me those ocean eyes I'm scared I've never fallen from quite this high Falling into your ocean eyes Those ocean eyes (Juphyr)
MessageSujet: Re: when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr)   when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr) EmptySam 23 Avr 2022 - 16:10

C'était un peu plus compliqué maintenant qu'elle avait la petite à ses côtés et finalement ses aventures dans les draps finiraient par se résumé à ceux de Judas, pour son plus grand étonnement, mais aussi son plus grand plaisir. Pour l'instant elle profitait de l'instant présent alors que le père de sa fille était encore casé. Faisant attention que personne ne pouvait la voir, pas que ça l'aurait dérangé auparavant, mais elle avait bien comprit que ça ne se faisait pas dans la vie de tous les jours... alors son sous-vêtement glissa le long de ses jambes pour être près à donner en offrande. Un sourire espiègle sur les lèvres en attendant que la porte ne s'ouvre, il semblait tout aussi impatient qu'elle avec son « il était temps » c'est qu'elle s'était un peu occuper de Amber et avait fait un petit brin de toilette histoire d'être fraîche surtout pour les dents, elle savait que des baisers seraient échangés et il valait mieux que ce soit avec une haleine non chargé.

Le string envoyé au visage du jeune homme, elle devait se retenir de rire histoire de paraître un minimum sérieuse, même si clairement elle ne l'était pas ! Elle leva doucement un sourcil en le voyant le respirer et... cette fois-ci elle ne tint plus et se mit à rire en entendant son commentaire.

« J'avoue, mais comment pas penser à toi ? »

Elle s'avança dans l'appartement, se disant qu'il ne portait pas son sous-vêtement en trophée au moins, le laissant dans un côté de la pièce. Souriant en l'entendant lui proposer à boire, elle était surprise qu'il ne lui sauter pas dessus, car souvent lorsqu'il lui faisait se genre de proposition pour une soirée c'est qu'il avait vraiment envie de passer au lit ou même au canapé... ou n'importe où.

« Sers moi le poison que tu veux. »

En attendant, elle n'allait pas faire la fille sage et aller tout faire pour juste le déconcentrer. Passant dans son dos, elle plaqua son corps au sien, le plus possible, ses mains visitaient à nouveau son torse à travers le tissu de son t-shirt et ses lèvres déposaient une traînée de baiser le long de son cou et de son épaule.


__________________________

☽ Holy water cannot help you now ☾
Thousand armies couldn't keep me out, I don't want your money, I don't want your crown. See, I have to burn your kingdom down...Seven devils all around you, seven devils in your house. See, I was dead when I woke up this morning, I'll be dead before the day is done
https://www.aa-retro.com/t20369-ruby_the_wild-18#685399
Oskár Ochoa
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
POINTS : 151
MESSAGE : 350
ICI DEPUIS : 08/11/2021
COMPTES : woody, jackson, isaiah, concho, nova, elmo
CRÉDITS : ooolympia (avatar), astra (signature)

STATUT : célibataire solitaire
MessageSujet: Re: when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr)   when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr) EmptySam 23 Avr 2022 - 20:43

TW : relations sexuelles (préliminaires)

Le rire cristallin de Saphyr chassa tout de suite la nostalgie qui t’avait habitée jusque-là. Tu lui souris en retour, tes yeux se plissant pour laisser plus de place à tes lèvres qui s’étiraient. « En même temps, après nos échanges de messages, si c’était à un autre que moi que t’avais pensé, j’aurais été vexé ! » Répliquas-tu. Tu ne doutais pas que Saphyr avait parfois d’autres hommes en tête, tu la connaissais suffisamment pour savoir qu’elle n’était pas la femme la plus sage des environs. T’étais pareil qu’elle, à ce niveau-là, alors sans doute la métisse savait-elle, elle aussi, qu’elle n’était pas la seule dans tes numéros d’urgence en cas de manque. Seulement, une fois que vous vous engagiez l’un à l’autre pour une soirée, t’osais espérer que toute son énergie et tout son désir était dirigé vers toi, que vers toi. Tout comme tu ne pensais actuellement qu’à son corps à elle, qu’à ses mains à elle parcourant ta peau, qu’à ses lèvres dont tu ne te lassais pas de la saveur. Tu proposas à Saphyr un verre, avant toute chose, question de la mettre dans l’ambiance même si tu sentais qu’elle était déjà pas mal dedans. Tu hochas la tête à sa réponse, te dirigeant vers ton mini-bar. T’aurais pu lui servir un verre de la téquila que t’avais fait toi-même mais t’avais peur de sa réaction, c’était pas le temps de la faire vomir. Tu optas pour un  cocktail à base de gin, bien simple. Si tu arrivais à te rendre jusqu’au bout de sa concoction, cela dit ! Saphyr était déjà joueuse derrière toi, se plaquant à ton dos, passant ses mains le long de ton torse. Tu souris. « Tu vas me faire faire des dégâts … » Et t’en avais rien à foutre. Tu lui ferais ensuite l’amour sur les gouttes de gin tombées par sa faute. Le tracé chaud de ses lèvres sur ta nuque t’acheva. Tu fermas les yeux un instant, te mordant la lèvre, prêt à céder. Tu terminas au moins vos cocktails, elle ne pourrait pas te reprocher de ne pas avoir été gentleman dans ton accueil. Tu tournas légèrement la tête vers elle lorsqu’elle murmura cette proposition indécente. « Oh, I know too well what that hand can do … » Lâchas-tu puisqu’effectivement, les mains de Saphyr avaient déjà été des plus provocatrices sur ton corps, ton sexe. Tu te tournas face à la jeune femme. « J’me rendrai pas jusqu’à l’étape d’être drunk, si tes mains m’font ce qu’elles m’ont déjà fait … » Tu souris, le regard brillant, avant de l’embrasser à pleine bouche, tes doigts glissant le long de son dos.

__________________________


HOWLING AT THE MOON

sinking inside yourself
Saphyr Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
POINTS : 25
MESSAGE : 1534
ICI DEPUIS : 03/05/2020
COMPTES : Ally Deetz & Jolene Newton-John & Mila Schwartz & Nastya Kheinov
CRÉDITS : Cha

STATUT : No fair You really know how to make me cry When you give me those ocean eyes I'm scared I've never fallen from quite this high Falling into your ocean eyes Those ocean eyes (Juphyr)
MessageSujet: Re: when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr)   when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr) EmptyDim 1 Mai 2022 - 16:37

TW : relations sexuelles (préliminaires)

On pourrait dire qu'elle était une pute ça lui ferait ni chaud ni froid, au moins elle s'assumait et ne se retrouvait jamais frustrée, bien qu'il y a certainement quelques petits jouets coquins bien planqué pour les soirées où elle était vraiment seule. Si elle respectait sa fille, elle ne ramenait pas de personne avec qui elle allait coucher alors qu'Amber dormait dans la chambre d'à côté, elle n'allait pas non plus laisser sa vie de femme en suspend. Elle l'avait fait quelques temps, juste histoire de trouver un équilibre et de s'apprivoiser l'une l'autre, mais à présent elle se sentait de nouveau assez en confiance pour laisser la petite avec une baby-sitter et répondre aux besoins de son corps. De même qu'elle avait plusieurs amants, mais jamais elle ne pensait à un autre lorsqu'elle était avec l'un d'entre eux, la personne se trouvant avec elle avait toute son attention et tout ses désirs, comme elle n'omettait pas de se rappeler ce dont le ou la partenaire préféré au niveau de ses goûts que ça soit pour l'alcool ou au lit.

L'accompagnant jusqu'à son bar, il était vraiment un bon faiseur de cocktail en plus d'être un super amant. Elle aurait pu le laisser tranquillement verser un verre pour plus rapidement passer à la suite, mais elle se sentait d'humeur taquine et elle voulait déjà sentir son corps contre le sien, alors elle se plaqua sans aucune gêne contre son dos, baladant ses doigts contre le torse du jeune homme, mais elle voulait sentir sa peau. Souriant en l'entendant dire qu'elle le distrayait assez pour qu'il renverse, elle ne pu s'empêcher de répondre.

« C'est pas de ma faute, tu me montre tes fesses irrésistibles et tu sais très bien que c'est mon point faible ! »

Oui, si elle aimait beaucoup les yeux, elle ne pouvait s'empêcher d'apprécier un beau fessier qu'il soit féminin ou masculin. Elle se plaqua alors bien plus contre lui en déposer une traîner de baiser avant de lui susurrer des obscénités, il ne s'en offusqua pas et répondit même en se souvenant certainement de quelques moments où elle avait pu être bien entreprenante avec ses mains. Il fini tout de même par se tourner une fois les cocktails terminés sans trop de dégâts avant de la provoquer à son tour, lui déclenchant un large sourire amusé par cette réponse et bientôt elle se laissa envahir par le désir et ses lèvres agréables, les langues se mêlant déjà dans une danse endiablé alors qu'elle frissonnait en sentant cette main descendre le long de son dos. Celle de la métisse venait se poser directement contre les fesses du moniteur de voile et l'une d'entre elle se sentait un peu d'humeur voyageuse et se glissa entre leur corps pour se loger entre ses jambes. Oui, c'était certes peu cavalier mais à quoi bon vouloir agir comme s'ils ne savaient pas où cette rencontre aller les mener ? Puis... il aimait bien cette fameuse main, non ?

__________________________

☽ Holy water cannot help you now ☾
Thousand armies couldn't keep me out, I don't want your money, I don't want your crown. See, I have to burn your kingdom down...Seven devils all around you, seven devils in your house. See, I was dead when I woke up this morning, I'll be dead before the day is done
https://www.aa-retro.com/t20369-ruby_the_wild-18#685399
Oskár Ochoa
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
POINTS : 151
MESSAGE : 350
ICI DEPUIS : 08/11/2021
COMPTES : woody, jackson, isaiah, concho, nova, elmo
CRÉDITS : ooolympia (avatar), astra (signature)

STATUT : célibataire solitaire
MessageSujet: Re: when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr)   when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr) EmptyLun 23 Mai 2022 - 14:30

TW : relations sexuelles (préliminaires)

Ne prenant aucunement le blâme pour les potentiels risques de renverser de l’alcool, Saphyr jouait l’innocente en mettant la faute sur tes fesses. Ça te fit rire. « T’as qu’à pas les regarder … Pas tout de suite. » Lâchas-tu en lui jetant un regard espiègle. Elles étaient encore habillées, tes fesses, mais ce ne serait sans doute pas pour bien longtemps. Tu te doutais que tes efforts mis sur ces cocktails n’allaient être appréciés que le temps de deux ou trois gorgées. Au pire, vous y reviendriez après vos ébats. Vous preniez le temps, Saphyr et toi. Vous ne partiez pas en voleur dès que l’un ou l’autre avait assouvi ses besoins. C’est ce que t’aimais de votre relation. Au-delà de la sexualité, il y avait aussi une connexion. La belle métisse se plaqua un peu plus contre toi et te soufflait des avant-goûts de ce qui t’attendait, auxquels tu répondais par des souvenirs qui ne quitteraient jamais tes fantasmes. Les cocktails terminés, tu te retournas enfin vers Saphyr pour la provoquer à ton tour de tes invitations verbales et physiques. Tu l’embrassas à pleine bouche, ta langue jouant avec la sienne alors que tes bras s’enroulaient autour d’elle pour la presser contre toi. Ta main dans le bas de son dos n’eut pas la vedette bien longtemps puisque sa main à elle se glissa entre vos corps jusqu’à ton entre-jambes. Tu te reculas un peu, ton dos se penchant vers le comptoir, manquant de renverser un pot de plantes qui s’y trouvait. « Oh, faisons juste attention à mon stapélia géant ! » Lâchas-tu avec empressement en attrapant le pot de la fleur à sa base et en le transférant sur une autre surface déjà bien envahie d’autres espèces de plantes. « Je la garde en-dedans juste le temps qu’elle fleurisse, après ça il faudra que je la sorte dehors, le stapélia s’appelle pas aussi fleur de charogne pour rien … ça empeste ce truc, en plus de, faut l’admettre, ressembler un peu à un anus. Bon, les fans diront que ça ressemble à une étoile, plutôt, mais … ça se discute. » Tu regardas un moment les boutons de la fleur qui allait probablement s’ouvrir complètement pour révéler sa vraie nature dans quelques semaines. Puis, tu te tournas à nouveau vers Saphyr qui attendait patiemment, un sourire aux lèvres. Elle connaissait ton amour pour les plantes. Tu ris légèrement, de toi-même. « Bref, on en était où ? » Tu te rapprochas de ton amante. « Ah, oui. » Tu portas tes doigts jusqu’à ta ceinture que tu entrepris de défaire pour te libérer de tes vêtements.

__________________________


HOWLING AT THE MOON

sinking inside yourself
Saphyr Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
POINTS : 25
MESSAGE : 1534
ICI DEPUIS : 03/05/2020
COMPTES : Ally Deetz & Jolene Newton-John & Mila Schwartz & Nastya Kheinov
CRÉDITS : Cha

STATUT : No fair You really know how to make me cry When you give me those ocean eyes I'm scared I've never fallen from quite this high Falling into your ocean eyes Those ocean eyes (Juphyr)
MessageSujet: Re: when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr)   when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr) EmptySam 28 Mai 2022 - 22:47

TW : relations sexuelles (préliminaires)

Forcément, elle voulait jouer, faire entendre au jeune homme qu'elle ne pouvait pas se retenir en sa présence. Bon, en réalité elle le pouvait, mais présentement c'était un peu difficile pour elle avec cette belle paire de fesses offertes à ses mains baladeuses ! Il y avait une autre paire de fesses qui la faisait fantasmer ainsi, mais elle évitait d'y penser car il était totalement hors d'atteinte pour elle. Elle eut un léger rire en l'entendant dire qu'elle n'avait qu'à pas les regarder pour le moment, faisant légèrement la moue, il savait bien que Saphyr n'était pas du genre à bouder son plaisir et qu'elle n'allait pas se priver de la magnifique vu.

Elle lui avait susurrer des mots, lui donnant certainement envie de terminer bien rapidement ses cocktails mais aussi de bien plus que des promesses. Ses mains se mirent rapidement en action une fois son amant face à elle, des baisers, des caresses, des langues qui se connaissaient déjà mais qui aimaient toujours autant se rencontrer comme s'ils se goûtaient pour la première fois. La température montait dangereusement et alors qu'il se pencha il s'inquiéta d'une de ses plantes. Elle tenta de ne pas rire en sachant à quel point il y tenait, elle n'allait pas non plus perdre d'un coup sa libido parce qu'il se mettait à parler de plante, même si cela aurait pu être le cas pour certain, elle savait à quel point il tenait à ces dernières.

« Tu sais comment parler à tes plans culs. »

Elle s'amusait du fait qu'il venait de littéralement parler d'une plante ressemblant à un anus, on repassera pour le romantisme. Lui souriant tout simplement, elle attendait qu'il mette donc la plante en sûreté avant qu'il ne revienne à elle, baissant ses yeux vers la ceinture du jeune homme qu'il commença à défaire et bientôt son pantalon tomba au niveau de ses chevilles. Elle releva son regard vers le visage d'Oskar et haussa les sourcils en signe évocateur et qu'elle aimait plutôt le geste qu'il venait de faire, se rapprochant un peu de lui, elle resta assez proche, mais en même temps bien trop loin pour qu'il puisse l'embrasser alors que sa main rejoignait à nouveau l'entrejambe de son partenaire qu'elle sentit gonfler légèrement.

« T'es content de me voir ou c'est l'idée que tu ais de belle plantes qui te fait bander ? »

Entre eux, pas de langue de bois, pas de tentative d’embellir les choses. Les mots sortaient comme ils étaient, brut et vrai, elle ne se voyait pas mettre des formes en temps normale alors encore moins ici ! Massant doucement le paquet sous sa ceinture, elle aimait tellement le rendre fou et le repousser dans ses instincts les plus primaires.

__________________________

☽ Holy water cannot help you now ☾
Thousand armies couldn't keep me out, I don't want your money, I don't want your crown. See, I have to burn your kingdom down...Seven devils all around you, seven devils in your house. See, I was dead when I woke up this morning, I'll be dead before the day is done
https://www.aa-retro.com/t20369-ruby_the_wild-18#685399
Oskár Ochoa
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
POINTS : 151
MESSAGE : 350
ICI DEPUIS : 08/11/2021
COMPTES : woody, jackson, isaiah, concho, nova, elmo
CRÉDITS : ooolympia (avatar), astra (signature)

STATUT : célibataire solitaire
MessageSujet: Re: when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr)   when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr) EmptyVen 10 Juin 2022 - 0:29

TW : relations sexuelles (préliminaires)
Ce moment-là aurait pu être chaud, aurait pu être sensuel, aurait pu t’faire tourner la tête jusqu’à ce que t’en perdes tes moyens, si t’avais pas reculé avec vigueur vers le comptoir, manquant de faire tomber ton stapélia géant, une plante assez exotique que tu voulais voir fleurir même si sa beauté était plus que particulière, un peu étrange même. D’ailleurs, la description que tu en fis à Saphyr tout en la mettant dans un endroit mieux protégé de vos ardeurs, c’aurait pu couper toute envie à la jeune femme de poursuivre votre petite aventure. Comme elle le soulignait, tu savais parler à tes plans culs … ou pas. Tu ris en l’entendant, rassuré de constater que ça ne l’avait pas refroidie pour autant. « Ouais, hum, désolé. » Dis-tu en baissant légèrement la tête vers le bas en riant, avant de replonger tes yeux dans les siens, reprenant les choses là où tu les avais laissées pendant ton petit moment de panique envers la sécurité de ta plante. Tu te rapprochas d’elle, portant lentement tes mains à ta boucle de ceinture, ajoutant un peu de sensualité au mouvement question de te rattraper. Ton pantalon tomba à tes chevilles, brisant le temps en suspens, et Saphyr suivit du regard cette invitante chute de tes vêtements. Elle replongea son regard dans le tien, les sourcils haussés d’appréciation. Toi, tu la regardais avec un sourire en coin, les yeux brillants de malice et d’envie. La métisse fit quelques pas vers toi, s’autorisant une distance qui lui permettait de t’agripper le sexe mais qui ne te laissait pas retrouver ses lippes. Le mouvement plein d’assurance était sexy as fuck et son regard tentateur aussi, alors forcément ton membre se gonfla à ce contact chaud. Sa question te fit encore une fois rire, même si tu tentas de garder un peu de sérieux. « Depuis l’temps tu devrais le savoir que c’est toi qui m’fais cet effet-là. » Dis-tu en arquant un sourcil, penchant légèrement la tête sur le côté. Vous n’en étiez pas à votre première fois tous les deux, Saphyr n’avait probablement plus aucun doute sur l’emprise qu’elle pouvait avoir sur toi lorsqu’il était question de sexualité. Elle était ton genre de femme, à fond, ce n’était pas pour rien que tu finissais toujours par revenir vers elle. Elle continua à masser ton sexe par-dessus ton caleçon, et en te rapprochant d’elle, tu la tournas sur elle-même et vint la pousser avec une certaine fermeté vers le comptoir de ta cuisine. Tu pressas ton sexe contre ses fesses, par-dessus sa robe, sachant fort bien dès que tu en relevas le tissu, qu’elle avait déjà retiré son string qui traînait quelque part plus loin.

__________________________


HOWLING AT THE MOON

sinking inside yourself
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr)   when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr) Empty

 
when the lights are dim and your heart is racing as your fingers touch her skin (saphyr)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» there are darknesses in life and there are lights, and you are one of the lights (ainrys)
» #4 Never healing a boken heart with an other borken heart (Kaden)
» heaven only knows if we'll make it back with all our fingers and our toes (theo)
» my pulse is racing, mental torture, self destroyer -r.
» under my skin (april)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: walking in the city :: southern district :: appartements-
Sauter vers: