∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en janvier —

En ce moment à Bowen, les températures sont chaudes chaudes chaudes ! Elles avoisinent entre les 29 et 34°C.


emilia manzoni & penny peach
sont nos membres du mois ♡

Le Deal du moment :
Soldes chez LACOSTE : jusqu’à 50% de ...
Voir le deal
-43%
Le deal à ne pas rater :
Couette anti-Acariens – 220 x 240 cm – Blanc
19.99 € 34.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 act a fool, give a fuck, (morgan)

Aller en bas 
AuteurMessage
Sahar Essaïdi
Voir le profil de l'utilisateur
baby kangou
MESSAGE : 511
ICI DEPUIS : 26/11/2021
COMPTES : none.
CRÉDITS : bαmbieyes, (αvαtαr).

STATUT : célibαtαire volαge. un trou béαnt ά lα plαce du cœur.
MessageSujet: act a fool, give a fuck, (morgan)   act a fool, give a fuck, (morgan) EmptyVen 10 Déc 2021 - 23:52

liqueur faussement salvatrice, s'immisce pernicieuse au-delà ses veines. dépourvue de la moindre limite, la poupée âgée d'à peine un peu plus d'une vingtaine d'années, déglutit à vive allure, s'accommode pour la plupart de verres, qui ne sont même pas les siens. la démarche boiteuse, les opalines vitreuses, l'effrontée persiste à consommer ce poison terriblement l'limpide, à l'allure, presque inoffensive. le brouhaha d'arrière-plan, telle une éternelle rengaine. rythmé notamment, d'échanges lointains, et d'une mélodie, dont elle n'en distingue désormais plus, qu'un mince écho. éclatée est la déchue, noyée au gré de ses penchants les plus destructeurs. bêtement, l'éclat de rire, survient, tandis qu'elle manque tout juste de s'étaler sur le plancher, d'un lieu qu'elle ne connait même pas. son gobelet lové entre ses lèvres, sahar, elle s'efforce aveuglément de trouver la sortie, survient aussitôt un escalier de fortune sur lequel, elle manquera nouvellement de s'ramasser. la démarche branlante, pantoise s'fait l'impudente, qui tente maladroitement de s'raccrocher où elle le peut. elle est pas loin de dégueuler la poupée, désorientée par la quantité d'alcool qu'elle vient lamentablement d'absorber. ses phalanges, tremblantes elles aussi, se plongent au travers de son ondoyante crinière brune, tandis qu'enfin débarrassée de son plastique, elle accourt en direction d'un effluve nouveau. festivités clandestines aux abords d'un motel relativement miteux. sahar, elle est venue accompagnée, pourtant c'est bien seule qu'elle s'apprête à décrocher. ivre, elle titube dangereusement, également proche du point de non retour. les autres qu'elle remarque à peine, tâche au mieux de les éviter, non sans difficultés. s'écarte, inconsciente peut-être, de ces inconnus qu'elle ne reverra jamais, s'tient à peine debout, hors convaincue de pouvoir regagner son logement. trop ambitieuse est la poupée qui n'aura même pas le temps de parvenir à la rue suivante. ainsi prends tout son sens l'expression, s'retrouver au mauvais endroit, au mauvais moment. majeure peut-être, mais pas moins éméchée. sahar, elle n'aura contrairement à d'autres, pas vraiment l'opportunité de s'esquiver. davantage interpellée en raison de son état d'ébriété, plus que pour avoir participé à des célébrations, non autorisées. c'pas la première fois que s'achèvent ses soirées, au commissariat. pas nécessairement troublée, simplement blasée de s'être encore fait chopper. ne serait-ce pour l'heure que la troisième fois, mais celle de trop, peut-être, force de prétextes identiques aux précédents. l'alcool, déjà une énigme récurrente, pour laquelle elle s'expose à long terme, à un internement contraint. pour l'heure quelques contraventions qu'elle a su habilement s'épargner, non, en revanche, les cellules de dégrisement, où s'amorce sa longue décrue. mais cette nuit-là, défaite au possible, et conduite au sein de locaux à hauteur d'un siège qui l'empêchera encore de totalement vriller, l'insupportable gosse constate ô combien, elle n'aura pas la force de polémiquer. sa vingtaine d'années oblige, sahar, elle reste la mieux placée pour savoir, qu'adviennent bientôt les discours moralisateurs, avant qu'elle ne puisse décuiter tranquille, dans une pièce l'écart d'individus pires qu'elle ne l'est. la camée, elle sait même pas l'heure qu'il est, le regard blême, l'allure cadavérique, c'est à peine si elle se souvient d'où elle vient. la versatile, elle remarque à peine ceux qui s'agitent autour d'elle, ceux qui à l'inverse, lui paraissent désespérément trop sobres. mais si elle savait sahar, à quel point les blâmes à répétition, et ses nuits passées à décuver, ne lui seraient simplement d'aucune utilité.

@morgan johnson :coeur:
 
act a fool, give a fuck, (morgan)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: time machine :: explore the past-
Sauter vers: