∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en janvier —

En ce moment à Bowen, les températures sont chaudes chaudes chaudes ! Elles avoisinent entre les 29 et 34°C.


emilia manzoni & penny peach
sont nos membres du mois ♡


Partagez
 

 familiar taste of poison. (niels)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Aelya Björk
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 13046
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), vocivus (gif), anaphore (sign).

STATUT : à lui jusqu'à la fin. (niels)
MessageSujet: familiar taste of poison. (niels)   familiar taste of poison. (niels) EmptyVen 17 Déc 2021 - 19:19

Au détour de chaque battement cardiaque que Niels régissait, y'avait la cocaïne qui agissait pour le faire trembler, paralysant sa volonté pour se sortir du déni qui prenait de plus en plus de place dans sa vie. Parce qu'elle était persuadée de pouvoir arrêter ses inepties bien que la motivation n'y était pas, elle qui ramenait sa poudre au travail, dans le sachet de plus en plus souvent blotti dans son sac. Et Niels, lui, l'amour de sa vie, ne le savait pas. Il ne devait pas savoir. Parce qu'elle volerait en éclat dans la déception de son regard, parce qu'elle mourrait dans le vacarme de sa voix qui ferait taire son argumentation bancale. Chaque jour se présentait de la même façon dans le miroir qui reflétait son mal : sa volonté qui se repoussait au lendemain, ses démons qui l'appelaient à succomber encore une fois, juste une dernière fois, la fois de trop qui écorchait un peu plus son âme.

Elle se préparait à partir à cette soirée improvisée chez Nick, Aelya poussant Niels à l'accompagner pour se racheter une conduite, lui qui lui devait des excuses pour avoir agi sous le coup de l'impulsivité. S'il n'avait pas ressassé grand chose avec elle, il fallait dire que leur relation avait été plus tendue ces derniers temps, Nick s'emmurant le plus souvent dans le silence jusqu'à ce qu'ils ne viennent partager la drogue ensemble. Mauvaises fréquentations ; meilleure destruction, c'était vers la déchéance qu'elle se dirigeait, elle qui s'éprenait de cette passion plus que délétère. Emboitant le pas à Niels pour se diriger vers leur voiture, elle sonna lorsqu'ils arrivèrent devant sa porte d'entrée, les mains d'Aelya comblées par une bouteille de Champagne en offrande à leur hôte, son regard s'arrêtant sur la magnifique stature de son mari pendant qu'ils attendaient qu'on ne vienne leur ouvrir.

- J'aurais bien eu envie de te manger,
avoua-t-elle dans un murmure avant que la porte ne s'ouvre sur Nick qui sourit à Aelya avant de toiser du regard Niels. Hey Aelya et... Niels. Je m'attendais pas à voir ton mari chez moi, lança-t-il, son regard attendant que Niels s'explique.

__________________________

when i found you

my heart found a home
ANAPHORE
https://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 12580
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : bby strangehell ♡ (av, icons) ; pumpkin spice (gif) ; gp (sign)

STATUT : « why her ? why anyone else when she exists ? » (aelya)
MessageSujet: Re: familiar taste of poison. (niels)   familiar taste of poison. (niels) EmptyVen 17 Déc 2021 - 21:53

Le coeur bercé par leurs retrouvailles, Niels s’était immédiatement refait place dans leur quotidien, regrettant de l’avoir délaissé sur un coup de tête guidé par son impulsivité destructrice. Ses journées étaient rythmées par son travail et ses pensées qui n’allaient que vers elle à chaque instant, lui qui n’attendait que la fin de son service pour retrouver le berceau de leur amour, pour retrouver les bras de celle qu’il avait choisi et qu’il continuerait de choisir. Il aimait penser qu’ils étaient liés par ce besoin d’être l’un contre l’autre, qui rien ne serait capable de les arrêter, Niels qui était pourtant bien loin de se douter du mal qui rongeait Aelya et qui prenait de plus en plus d’ampleur dans leur vie. Parce-qu’il n’avait noté aucun changement significatif dans sa manière d’agir, eux qui continuaient de s’aimer comme ils le faisaient depuis le début, Niels prenant sur lui pour accepter l’emploi du temps plus que chargé de son amour. Il ne s’était d’ailleurs pas attendu à l’entendre lui proposer une soirée chez son agent, comprenant pourtant l’idée qui se trottait dans sa tête derrière cette proposition qui serait une occasion pour lui de se racheter. S’il avait redouté cette confrontation, Niels savait aussi qu’elle était essentielle pour Aelya, lui qui tentait de se mettre à sa place, évaluant les dégâts de son comportement impulsif. Avec une pointe d’appréhension, Niels avait suivi son amour, prenant la route avec elle jusqu’à atteindre l’adresse de Nick, là où il n’était sûrement pas attendu par leur hôte. « T’auras tout le temps de le faire quand on rentrera… » S’amusa-t-il en baissant les yeux vers son amour qui avait réussi à le détendre en une fraction de seconde, jusqu’à ce que la porte en face d’eux ne finisse par s’ouvrir, laissant apparaître l’agent d’Aelya. « Hm ouais… J’suis venu pour enterrer la hache de guerre. J’suis vraiment désolé pour la dernière fois, j’ai pas réfléchi, j’étais à cran, j’ai carrément merdé. » Avoua-t-il, tentant d’aligner des excuses sans être trop maladroit, son regard retrouvant celui de Nick. « Ton nez est encore mieux qu’avant, si j’peux me permettre. » Tenta-t-il, cherchant à apaiser les tensions entre eux avec un léger sourire, ses yeux vrillant vers son amour qui assistait à leur échange. « On a ramené du champagne en plus, ça serait con de pas nous laisser entrer. » S’amusa-t-il, conscient que c’était surtout sa présence qui était source de problème.

__________________________


sailing
on
stormy
seas
cursed

prophecy
Aelya Björk
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 13046
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), vocivus (gif), anaphore (sign).

STATUT : à lui jusqu'à la fin. (niels)
MessageSujet: Re: familiar taste of poison. (niels)   familiar taste of poison. (niels) EmptySam 18 Déc 2021 - 20:05

L'addiction lui collait à la peau en se fondant à son âme, arrachant les pans de sa liberté qui trouvait son naufrage dans la poudre infâme. Elle y trouvait des bénéfices, elle qui devenait hyper productive, jamais asthénique, tombant rarement de fatigue dans le lit qui portait toujours les supplices de leur passion lascive. Elle avait l'impression d'être sur un nuage, persuadée qu'il n'y avait aucun problème à sa consommation qu'elle jugeait faible et éphémère quand tout ce qu'elle faisait, était de s'envoyer en l'air dans le rêve artificiel de la cocaïne dès qu'elle avait des pauses dans son travail. Si elle vivait mal le mensonge qui la liait à ses ténèbres, elle ne savait faire autrement, incapable de s'imaginer trouver la déception dans le regard de celui qui bousculait encore et toujours son palpitant. Alors, elle faisait mine de rien, prétextant son excitation par la joie de revoir son âme-soeur, par l'argent qu'elle gagnait et qui affluait en masse, par leur vie qui se dorait de marbrures dont derrière la peinture grandissait la moisissure, la même qui suppurait ses blessures. Dans le désir d'oublier le mal qui les rongeait progressivement, elle s'était permise d'accepter l'invitation de Nick en amenant Niels, consciente qu'il pouvait en profiter pour lui présenter des excuses. Les mains comblées par le Champagne qu'elle avait acheté pour l'occasion, elle sourit malicieusement à son mari, ravie d'embraser les bribes d'une tension qui ne leur laissait jamais aucun répit. La porte s'ouvrit sur Nick et sa gêne palpable à la vue de Niels dont la présence n'était pas prévue puisqu'il ne l'avait théoriquement pas invité, et pour cause. Elle se retint de rire à la remarque qui fit suite à ses excuses, comprenant encore pourquoi elle l'aimait autant, lui qui arrivait toujours à l'amuser quand l'amusement devait s'interdire.

- Allez-y rentrez. Vous avez de la chance que j'sois pas rancunier,
lança-t-il en haussant les épaules avant de se décaler pour les laisser entrer. Et j'accepte surtout pour le Champagne j'avoue, s'amusa-t-il légèrement, prenant la bouteille des mains d'Aelya pour la poser sur la table, le lieu déjà bondé de monde qu'elle connaissait de près ou de loin, et d'autres qu'elle ne connaissait pas. Reste avec moi bébé, j'veux pas te perdre, sourit-elle. T'aurais peut-être pas dû lui dire pour son nez, nan ? Pouffa-t-elle avant de lui voler un baiser, sa main venant ensuite trouver la sienne pour les amener vers le buffet où se dressait les boissons déjà servies, rangées en ligne devant chaque bouteille d'alcool.

__________________________

when i found you

my heart found a home
ANAPHORE
https://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 12580
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : bby strangehell ♡ (av, icons) ; pumpkin spice (gif) ; gp (sign)

STATUT : « why her ? why anyone else when she exists ? » (aelya)
MessageSujet: Re: familiar taste of poison. (niels)   familiar taste of poison. (niels) EmptySam 18 Déc 2021 - 22:30

Il croyait vraiment en leur renouveau, à cette renaissance qui avait éclos depuis qu’ils étaient de nouveau l’un contre l’autre, Niels qui avait l’impression qu’il n’avait suffi que de ça pour que leur vie reprenne son cours. Aveuglé par l’euphorie, par l’amour qui ne cessait de pulser en lui, Niels, il ne s’était pas aperçu de l’enfer dans lequel s’enlisait son amour, ne se rendant pas compte que derrière son énergie débordante, se cachait une sombre vérité dont l’aveu le détruirait. Parce-que rien ne laissait penser qu’Aelya se détruisait en se complaisant dans sa nouvelle addiction, eux qui avaient continué de s’aimer, de s’offrir l’un à l’autre dés lors que leurs emplois du temps le leur permettaient. En apparence, rien ne laissait présager que le rêve qu’ils vivaient n’était en réalité qu’une illusion. Il avait accepté la proposition de son amour après avoir longuement hésité, prenant conscience qu’il était temps pour lui de se jeter à l’eau, lui qui n’avait pas revu Nick depuis son excès de violence. Et comme il savait que son amour était au milieu d’eux, il décida de prendre ses responsabilités, se préparant pour accompagner Aelya à cette soirée qu’il appréhendait. Comme à son habitude, son amour s’affaira à le détendre en embrasant son regard, lui qui n’avait d’ailleurs aucun doute sur le fait qu’il la contemplerait toute la soirée, bien trop amoureux de tout ce qu’elle dégageait. Et alors qu’il s’était perdu dans son regard, la réalité le rattrapa lorsque la porte s’ouvrit sur Nick qui découvrit sa présence avec surprise, Niels cherchant les bons mots pour racheter sa conduite, osant quelques paroles légères pour apaiser les tensions. « Merci mec, j’me tiendrai ce soir, c’est promis. » S’amusa-t-il, esquissant un sourire à ses mots suivants. « J’ai pas trop de mérite sur ça, c’est ma chérie qui l’a choisi. » Avoua-t-il en jetant un oeil à la bouteille qu’elle passa à leur hôte, Niels laissant son amour passer devant lui, découvrant le monde déjà sur place. « T’inquiète pas, j’vais même te coller bébé. » Répliqua-t-il avec un sourire, haussant les épaules avec amusement à la question de son amour. « Ouais sûrement mais bon, il m’en a pas collé une, c’est que c’est pas trop mal passé. » Pouffa-t-il, tendant la nuque pour répondre à son baiser, sa main rejoignant celle d’Aelya qui le guida jusqu’au buffet. « Tu veux quoi mon amour ? J’crois qu’il y a le choix là. » Lâcha-t-il, son bras venant glisser autour de sa taille, désirant sentir sa présence encore un peu plus, jusqu’à ce qu’une voix ne vienne résonner dans leur dos. « Aelya ! C’est trop cool que tu sois là ! Tu vas être contente, y’a tout ce qu’il faut pour s’amuser ce soir. » S’exclama cette femme en adressant un clin d’oeil à Aelya, Niels cherchant le regard de son amour, tentant de comprendre où voulait en venir cette inconnue.

__________________________


sailing
on
stormy
seas
cursed

prophecy
Aelya Björk
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 13046
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), vocivus (gif), anaphore (sign).

STATUT : à lui jusqu'à la fin. (niels)
MessageSujet: Re: familiar taste of poison. (niels)   familiar taste of poison. (niels) EmptyLun 20 Déc 2021 - 11:44

C'était devenu habituel, cette routine toxique s'imposant à elle dès que le temps se creusait dans l'ennui ou le manque qui lui brûlait les ailes. Sans réfléchir, sans même hésiter ou culpabiliser, c'était une énième dose qui venait faire pâlir ses vertus, loin de penser à Niels et à ces mensonges lorsqu'elle le faisait. Parce qu'à ce moment-là, plus rien ne comptait, juste l'égoïsme et l'égocentrisme d'un moment qu'elle volait au temps et à sa santé qui se détériorait doucement mais surement. Entrainée par ses collègues qui consommaient également, elle peinait à refuser, prenant conscience qu'il était finalement trop facile de se laisser emporter par l'effet de groupe, par l'effet du rêve artificiel qui s'imprimait sur ses lèvres, déchainant les foudres de ses ténèbres. Elle voulait s'accrocher à Niels, partir loin de sa tête juste pour renaître de ses cendres, mais elle n'en avait malheureusement pas les moyens, peinant à trouver une solution qui tombait à l'eau dans son déni.

Ils s'avancèrent jusqu'à la porte d'entrée de chez Nick, Aelya qui était ravie de voir que son mari faisait l'effort de venir, lui qui l'air de rien, avait tendu leur relation professionnelle à cause du coup de poing qu'il avait assené sur son visage. Silencieusement amusée par la rétorque de Niels, elle avança à l'intérieur, souriant à Nick suite aux mots de Niels, satisfaite qu'il puisse l'accueillir en même temps qu'elle. Parce qu'il était de toute façon fort probable qu'elle eut l'idée de retourner chez eux si Nick s'était vu refusé la présence de Niels. Ils formaient à deux une paire indissociable, et ce serait toujours lui en premier.

- Il t'en a pas collé une mais vu son regard, j'crois qu'il était parti pour, pouffa-t-elle lorsqu'ils s'approchèrent de la foule qui les cernait, sa main trouvant la sienne pour ne pas le perdre. Sers-moi ce que tu veux, j'te suis, tu l'sais bien, sourit-elle en coin, consciente qu'elle était pour toujours sa meilleure partenaire de débauche, comme lui l'était pour elle, son regard se détournant pour trouver celui de sa collègue qui s'imposa à eux, Aelya lui faisant directement les gros yeux à sa remarque. J'vais être sage ce soir, l'alcool c'est déjà pas mal, répondit-elle, reportant son attention sur Niels pour lui faire comprendre de partir, elle qui avait très bien compris de quoi elle parlait. T'es sûre ? Ca te ressemble pas pourtant, tu nous as habitué à être plus rebelle que ça, s'amusa sa collègue qui continua. Niels doit forcément adorer s'amuser aussi vu ce que tu fais la plupart du temps, continua-t-elle, mettant les nerfs d'Aelya à vif. Tu peux nous lâcher s'te plait ? J'ai cru faire comprendre que j'étais intéressée que par l'alcool, finit-elle par dire de manière ferme.

__________________________

when i found you

my heart found a home
ANAPHORE
https://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 12580
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : bby strangehell ♡ (av, icons) ; pumpkin spice (gif) ; gp (sign)

STATUT : « why her ? why anyone else when she exists ? » (aelya)
MessageSujet: Re: familiar taste of poison. (niels)   familiar taste of poison. (niels) EmptyLun 20 Déc 2021 - 21:44

De son côté, il avait aveuglément l’impression qu’ils avaient réussi à surmonter cette vague de froid qui leur avait coupé les ailes, Niels qui pensait être enfin parvenu à trouver un équilibre, à trouver sa place entre la carrière de son amour et son job. Jamais il n’aurait pu imaginer que l’envers du décor était digne des ténèbres, que son amour s’effondrait en s’enfonçant dans une autre addiction lorsqu’il avait le dos tourné. Parce-que c’était sans doute plus facile de croire que tout allait dans leur sens, lui qui oubliait un peu trop souvent que la vie s’amusait à souffler le chaud et le froid sur leur relation. Il tentait de son côté de lui montrer qu’il était prêt à tout pour accepter le nouveau monde dans lequel ils étaient plongés, ne bronchant pas lorsque son amour lui évoqua cette soirée chez son agent avec qui les rapports avaient été tendus de par sa faute. Il avait besoin de lui prouver qu’il valait plus que ça, qu’il était capable de se remettre en question pour elle, pour son équilibre professionnel et personnel. Répétant dans sa tête les mots qu’il allait prononcer à Nick, il se confronta à son regard lorsque ce dernier ouvrit la porte, cherchant à apaiser la tension qui était encore perceptible entre eux. S’il n’était pas le plus doué pour les excuses, Niels tentait du mieux qu’il le pouvait de se rattraper, s’adonnant maladroitement à quelques remarques légères pour tenter de détendre l’homme qui n’avait certainement pas oublié le coup qu’il avait reçu quelques semaines auparavant. Et Niels, il fut soulagé d’entendre leur hôte accepter sa présence, s’amusant avec Aelya des paroles qu’il s’était risqué à dire lorsqu’ils furent entrés dans la maison. « On va dire que j’m’en sors bien. » S’amusa-t-il, sa main logée au creux de la sienne pour ne pas la perdre de vue, lui qui n’avait aucune envie de voir son amour disparaître au milieu de cette foule. « Hmm… gin ? J’en ai un peu marre du champagne je t’avoue. » Pouffa-t-il, servant deux shots de la boisson alcoolisée, tendant le verre à son amour, s’approchant de son visage pour lui susurrer quelques mots à l’oreille. « J’espère juste que ça me donnera pas aussi chaud que toi et l’effet que tu me fais… » Joua-t-il, mordant son lobe au passage, trinquant avec son amour pour boire le breuvage d’une traite avant qu’une collègue d’Aelya ne vienne à leur rencontre. Niels assista à cet échange de sous-entendus, fronçant les sourcils en entendant son amour perdre patience devant l’insistance de sa collègue qui ne tarda pas à comprendre qu’elle était de trop. « La plupart du temps… » Répéta-t-il en reprenant les mots de leur interlocutrice, Niels questionnant Aelya du regard. « A quoi elle faisait allusion là ? Tu leur as dit que tu touchais plus à cette merde bébé ? » Lâcha-t-il, soudainement agacé qu’on ne vienne tenter son amour, lui qui pensait que tous ces excès étaient de l’histoire ancienne.

__________________________


sailing
on
stormy
seas
cursed

prophecy
Aelya Björk
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 13046
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), vocivus (gif), anaphore (sign).

STATUT : à lui jusqu'à la fin. (niels)
MessageSujet: Re: familiar taste of poison. (niels)   familiar taste of poison. (niels) EmptyMer 22 Déc 2021 - 10:28

Au bord d'elle-même, c'était le vide qui lui avait arraché les ailes, la faisant basculer dangereusement dans le précipice de ses envies toxiques, à l'intérieur du trou noir de cette addiction vile et acide, celle qui piquait peu à peu la corde qui liait leurs coeurs, tous deux rapprochés par cette confiance aveugle qu'ils se vouaient et qui se ternissait en silence jusqu'à l'échéance de l'explosion qui ne faisait que de grandir dans l'obscurité de son déni. Elle était incapable de lui dire, incapable de se confier déjà à elle-même qu'elle n'allait pas si bien que ça malgré tout l'amour qu'on lui prodiguait, malgré l'argent qui affluaient, malgré l'entourage qui la protégeait ; de tout, sauf d'elle-même. Elle avait su en allant à cette fête que la tentation s'y retrouverait, comme une amie qui la suivait et qui l'accompagnait partout où ses yeux désiraient la trouver. Et en même temps, c'était son rejet qui s'expiait, elle qui n'avait pas envie de se revoir consommer, de se revoir se consumer, Aelya qui s'immolait dans les flammes de sa destinée, comme une comète qui traversait le ciel embrasé de lumière pour se voir s'échouer dans les ténèbres, implosant en plein vol. Arborant un sourire de surface, elle s'aventura à l'intérieur de la maison avec son mari, ses yeux captant la foule autour d'eux avant que son attention ne se reporte sur l'homme de sa vie.

- Allez, va pour le Gin !
Lança-t-elle en acquiesçant, le regardant les servir en boisson alcoolisée avant de frissonner à son murmure qu'il lui laissa à l'oreille qu'il mordilla. Au pire si t'as trop trop chaud on restera pas longtemps... Ajouta-t-elle en souriant chaleureusement, se mordant la lèvre au passage pour embraser ses sens, Aelya portant son verre à ses lèvres après avoir trinqué avec son amour, avant de voir sa collègue l'interpeller pour émettre des sous-entendus plus que douteux devant le regard de Niels qui suivit leur échange, la brune lui faisant rapidement comprendre qu'elle était de trop malgré son insistance. Évidemment que je leur ai dit, mais bon ils entendent que ce qu'ils veulent entendre, se défendit-elle en mentant de nouveau, Aelya terminant son verre pour se donner une consistance afin de faire passer le malaise. Elle me connait à peine, elle, elle a dû penser que je continuais encore, c'est pas grave, continua-t-elle pour convaincre Niels avant de reprendre un autre verre afin de faire passer les mensonges et surtout l'envie de consommer qui venait palpiter dans ses entrailles.

__________________________

when i found you

my heart found a home
ANAPHORE
https://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 12580
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : bby strangehell ♡ (av, icons) ; pumpkin spice (gif) ; gp (sign)

STATUT : « why her ? why anyone else when she exists ? » (aelya)
MessageSujet: Re: familiar taste of poison. (niels)   familiar taste of poison. (niels) EmptyMer 22 Déc 2021 - 20:33

Sa vie ne trouvait son sens que dans le bonheur que lui renvoyait les yeux de son âme-soeur, Niels qui était incapable d’être heureux si la femme qu’il aimait éperdument ne l’était pas. Et il lui semblait que les choses s’étaient améliorées depuis son retour, étant aveuglé par tout l’amour qu’ils se donnaient au quotidien, par ces moments qu’ils partageaient loin de tout, loin des autres, s’enfermant dans cet univers intime dans lequel ils avaient toujours su se ressourcer. Et lui, il aurait aimé la protéger du reste du monde pour l’éternité, conscient qu’elle rôdait dans un univers dangereux, que son succès pouvait attirer les convoitises et les jalousies. Pourtant, il était convaincu qu’elle restait sur ses gardes, parce-qu’au milieu de cet argent qui coulait à flot, il savait qu’Aelya n’avait pas oublié d’où ils venaient et du gouffre qu’ils avaient frôlé à de nombreuses reprises. Soulagé que Nick puisse accepter sa présence, Niels suivit son amour à l’intérieur de la maison, sa main ne lâchant pas la sienne au milieu de la foule déjà présente. Il esquissa un sourire lorsqu’ils trinquèrent, s’amusant à venir la tenter comme il savait parfaitement le faire, sa bouche lui soufflant son désir ardent qui n’aurait jamais de fin. « J’espère ouais… Parce-que ça va pas être gérable si j’suis trop excité… » Murmura-t-il, ses yeux vrillant vers ses lèvres qu’elle s’amusa à mordiller pour le réchauffer davantage, lui qui s’imaginait déjà marquer la peau de son cou et son corps qu’il voulait sentir au plus près du sien. Et alors qu’ils se cherchaient du regard, une voix vint interrompre leur petit jeu, la collègue d’Aelya insistant sur des sous-entendus qui laissaient penser qu’elle continuait de consommer. « J’peux être clair à ta place si tu veux. J’aime vraiment pas qu’ils essayent de te tenter comme ça. » Lâcha-t-il fermement alors que sa collègue comprit le message qu’Aelya lui fit passer, Niels fronçant les sourcils en percevant ce malaise qui s’était installé. « Si c’est grave bébé. J’ai pas envie que tu te remettes à consommer à cause d’eux. C’est facile, j’sais que y’en a partout de cette merde, ça coule à flot ici. Mais c’est leur problème s’ils ont envie de sombrer, t’es pas comme eux toi et tu le seras jamais. » Répondit-il, regardant du coin de l’oeil la scène qui se déroulait devant leurs yeux, là où une dizaine de personnes s’étaient réunies autour de la table pour consommer leur rail. « Regarde-moi ça, ils sont en train de se détruire. » Souffla-t-il, jugeant ces comportements qu’il voulait à tout prix éloigner de l’amour de sa vie.

__________________________


sailing
on
stormy
seas
cursed

prophecy
Aelya Björk
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 13046
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), vocivus (gif), anaphore (sign).

STATUT : à lui jusqu'à la fin. (niels)
MessageSujet: Re: familiar taste of poison. (niels)   familiar taste of poison. (niels) EmptyDim 26 Déc 2021 - 20:36

Le poison continuait de rouler sur ses lèvres asséchées, craquelées par la dépravation qui la rongeait de l'intérieur, en silence, comme un cancer qui s'insinuait lentement mais surement dans le creux de ses cellules, rampant entre les failles de sa raison pour l'intoxiquer, dévorer sa volonté. Elle était incapable de tout lâcher, elle qui se voyait disparaître dans le creux de son regard qui ne voyait plus que la façade qu'elle était à même de montrer, cette peinture fausse qui derrière, laissait entrevoir la réalité qu'elle n'était pas apte à dévoiler. Echangeant un sourire complice avec Niels, elle s'efforçait à la convivialité avec les autres pour donner le change quand tout ce qui était siégeait dans sa tête, était l'appel de la drogue, sombre tentation qui mettait à mal sa patience, le palpitant à la renverse alors que les images de la poudre dansait dans sa conscience. Elle aurait pu se voir étriper sa collègue lorsqu'elle vint la chercher, peu à même de savoir que son mari n'était pas au courant de la vérité, lui qui pensait qu'elle avait arrêté, chose qu'elle continuait de confirmer alors qu'il en était autrement. Tout le monde savait finalement, à part lui, parce que les autres pouvaient être inquiets ou déçus, excités ou perdus par rapport à son comportement qu'elle s'en fichait. Ce qui ne serait jamais le cas de Niels qui comptait plus que tout au monde.

- C'est le milieu qui veut ça, faut juste savoir dire non,
lança-t-elle, feignant l'indifférence, comme si elle n'était pas atteinte par la tentation qu'on lui proposait depuis le départ. De toute façon je t'ai toi, ça fait toute la différence. Je peux pas m'égarer longtemps tant que je t'ai aussi, ajouta-t-elle tendrement, aimant à penser que ce serait toujours Niels qui viendrait la sauver, bien que pour le moment, elle-même préférait se saborder. J'trouve pas que t'es si bien placé que ça pour juger, finalement ? Lança-t-elle à Niels alors que son regard se tourna vers la scène qui se déployait sous ses yeux envieux, elle qui sentait l'envie de mimer leurs gestes, de sentir la poudre traverser son esprit pour venir balayer les ténèbres du manque. T'as été toi aussi dans cette situation à te détruire, pourquoi tu les juges ? T'aurais pas aimé qu'on te méprise autant non plus quand t'étais à leur place, à prendre n'importe quoi ? Lâcha-t-elle, plongeant son regard dans le sien, désirant faire comprendre à Niels que personne n'était parfait, et que lui aussi, s'était déjà vu user d'excès pour pallier à sa souffrance. Je sais très bien que t'as pas envie que je finisse comme eux, et moi non plus j'ai pas envie, mais c'est pas pour autant que j'me permettrais de dire que j'fais mieux, j'crois pas même, plissa-t-elle les lèvres, ses mots faisant évidemment écho à ce qu'elle vivait en ce moment.

__________________________

when i found you

my heart found a home
ANAPHORE
https://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 12580
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : bby strangehell ♡ (av, icons) ; pumpkin spice (gif) ; gp (sign)

STATUT : « why her ? why anyone else when she exists ? » (aelya)
MessageSujet: Re: familiar taste of poison. (niels)   familiar taste of poison. (niels) EmptyLun 27 Déc 2021 - 3:41


Parce-que rien n’était plus important que la vie de sa femme, Niels continuerait à veiller sur elle autant qu’il le pourrait, désirant la protéger du monde entier, de ceux qui cherchaient à les voir sombrer, à la faire tomber. Il n’y avait pas un seul jour où son inquiétude se taisait, lui qui était en alerte constante à chaque fois qu’elle le quittait pour rejoindre le travail, pour remettre les pieds dans ce monde qui ne lui inspirait rien de bon, craignant sans cesse de savoir Aelya en danger. Et pourtant, il lui vouait une confiance aveugle, ne remettant pas en doute sa sincérité vis à vis des comportements qu’elle avait pu avoir lors de leur brève séparation, lui qui préférait penser que cette descente aux enfers n’avait été qu’un mauvais cauchemar, fermant les yeux sur cette réalité qu’il n’était pas prêt d’accepter. Il tenait sa main pour se frayer un chemin au milieu de la foule, ne lâchant pas l’amour de sa vie qu’il voulait garder au plus près de lui, là où il pouvait veiller sur elle. Et il ne manqua pas de pointer du doigt ce danger qui flottait constamment autour d’eux, peinant à rester calme alors que la collègue d’Aelya s’était permise de la tenter ouvertement, faisant des allusions qu’il peinait à comprendre puisqu’il était persuadé que sa consommation était réduite à néant depuis leurs retrouvailles. « Ouais… Sauf quand on te propose toutes les cinq minutes de craquer. » Lâcha-t-il, gérant mal cet aspect de ce nouveau monde dans lequel son amour était plongée, hochant la tête pour confirmer ses mots, sa main glissant tendrement dans son dos. « J’te lâcherai jamais bébé. Évidemment que tu pourras toujours compter sur moi, c’est mal me connaître de penser que j’te laisserais sombrer avec eux. » Murmura-t-il, sans même savoir que son amour avait déjà rejoint le côté obscur, fronçant les sourcils à ses paroles suivantes, troublé par son soudain changement de discours. « J’suis pas en train de juger là, c’est un simple constat. » Se défendit-il, ses yeux captant le regard de son amour figé devant cette scène où la déchéance régnait en maître, ayant soudainement l’impression qu’Aelya cherchait à leur trouver une excuse. « J’ai rien dit de mal Aelya, je sais très bien que j’suis pas le mieux placé pour faire des remarques. Ouais j’ai souffert et ça a été mon moyen de me soigner, j’ai jamais dit le contraire. » Dit-il, sa main retrouvant sa poche alors qu’il se sentait bien moins à l’aise, peinant à comprendre sa femme qui semblait avoir pris partie. « J’pense que si, tu fais mieux qu’eux. Et tu sais quoi ? J’suis plus qu’heureux que ça soit le cas. Parce-qu’on a tous les deux connu ça et on sait à quel point c’est l’enfer d’en sortir. Alors ouais, j’suis convaincu que tu vaux bien mieux que ça. » Ajouta-t-il en haussant les épaules, détestant savoir que son amour pouvait encore douter d’elle alors qu’elle lui avait prouvé qu’elle était capable du meilleur pour eux deux. « Qu’est-ce que t’attends là pour nous rejoindre ? Ta place est ici. » Résonna une voix en captant le regard d’Aelya rivé sur cette tablée de personnes réunies autour de la poudre blanchâtre, l’appelant à céder à cette sombre tentation. « Hey ça vous dit pas de la lâcher deux minutes ? Elle a aucune envie de vous rejoindre, m’oblige pas à te le faire comprendre deux fois. » Lâcha Niels en perdant peu à peu patience.

__________________________


sailing
on
stormy
seas
cursed

prophecy
Aelya Björk
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 13046
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), vocivus (gif), anaphore (sign).

STATUT : à lui jusqu'à la fin. (niels)
MessageSujet: Re: familiar taste of poison. (niels)   familiar taste of poison. (niels) EmptyLun 3 Jan 2022 - 13:45

La tentation devenait de plus en plus incisive, la faisant sombrer dans le trou béant de ses émotions destructrices, le corps à la merci de ses envies lugubres là où l’espoir était déchu, incendié dans ses propres cendres. Elle aurait voulu avoir la force de s’avouer vaincue, de traduire à Niels tout le mal qui la rongeait et qui ne faisait que de ramper sous sa chair, mais c’était trop à dire, trop à décrire, trop à ressentir. Alors elle préférait se taire, se complaire dans cette fièvre qui la décimait, l’appelant à s’enfermer dans ses cauchemars à mesure que les rêves disparaissaient. Elle avait naïvement pensé trouver du répit dans l’invitation festive de Nick, comprenant rapidement qu’elle s’était finalement embarquée dans son propre guet-apens, là où la tentation taillait sa patience à présent sanguinolente. Elle essayait de garder la face pour Niels, pour ne pas lui faire comprendre qu’elle était entrain de suffoquer en les voyant tous plonger le nez dans la piscine immaculée de drogues, son manque irritant ses entrailles, ses méninges qui irradiaient soudainement. Si ses pupilles se dilatèrent d’un coup ce n’était pas par dégoût mais bien parce que le gouffre de son besoin s’ouvrait dans ses iris, comme un trou noir qui aspirait sa raison, l’incitant à la tordre pour la froisser jusqu’à ce qu’elle ne s’efface.

- Ils le font par politesse et par convenance parce que c’est ce qu’on fait dans ce milieu, haussa-t-elle les épaules, elle qui savait qu’on proposait de la cocaïne comme on pouvait proposer un café, finalement peu étonnée de voir à quelle vitesse on pouvait sombrer. Je sais que je peux compter sur toi. Et tu sais que c’est réciproque, répondit-elle tendrement, attendrie par sa rétorque malgré le fait qu’il ne pouvait voir à quel point elle avait besoin de lui dans le silence de son envie dévorante, elle qui vint justifier le comportement des autres en rappelant à Niels qu’il n’avait pas été si différent d’eux. J’pense pas forcément qu’ils souffrent là, j’ai plutôt l’impression qu’ils s’amusent moi, non ? Demanda-t-elle, après avoir suivi le regard de Niels pour observer les gens sourire et rire en attendant que l’effet de la cocaïne ne vienne agiter les neurones. Je vaux bien mieux que quoi ? Que quelqu’un qui a une addiction ? J’pense pas que ça a été tant l’Enfer que ça pour nous, c’est pas comme si on avait enchaîné quinze cures, lança-t-elle, peu certaine de ses mots qui semblaient maladroits, également incitée à réduire la teneur de ses paroles avant qu’elle ne soit appelée par une de ses connaissances pour les rejoindre autour de la table, ses mains se serrant dans un poing instinctivement, elle qui luttait réellement pour ne pas céder, Niels venant la délivrer de cette pression qu’il balaya pour la protéger. C’est quoi ton problème Niels ? T’agis comme si tu savais pas que ta meuf tapait d’la coke tous les jours, lança un autre, ricanant en même temps. La ferme toi ! Arrête de raconter de conneries, de quoi tu te mêles ? Lâcha Aelya qui perdit patience, tirant la main de Niels pour l’amener jusqu’à la porte d’entrée. Viens on s’tire.

__________________________

when i found you

my heart found a home
ANAPHORE
https://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 12580
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : bby strangehell ♡ (av, icons) ; pumpkin spice (gif) ; gp (sign)

STATUT : « why her ? why anyone else when she exists ? » (aelya)
MessageSujet: Re: familiar taste of poison. (niels)   familiar taste of poison. (niels) EmptyLun 3 Jan 2022 - 23:17

Il était bien loin d’imaginer combien son combat interne lui aspirait son énergie, Aelya qui luttait contre ses démons sans même que Niels ne s’aperçoive des maux qui la tuaient à petit feu. Bercé par l’illusion d’un contrôle qu’ils n’avaient jamais eu, Niels avait accepté de suivre son amour chez Nick, convaincu qu’il lui devait au moins ça après l’excès de violence auquel il s’était laissé céder, abîmant le visage de son agent en laissant exploser sa colère. Il avait été une nouvelle fois surpris de constater combien il était banal et facile de consommer de la cocaïne dans ce milieu, comprenant sans mal que la tentation ne cessait jamais, parce-que l’accès semblait illimité, la désinhibition à portée de main. Il resta aux côtés de son amour, peinant à concevoir ce mode de vie qui ne leur avait pourtant pas toujours été inconnu. « J’préfèrerais qu’ils le soient pas du tout. » Répondit-il, conscient d’à quel point il était facile de tomber dans ce genre de piège et de combien il était difficile d’en sortir. « Bien sûr que je le sais… J’peux compter sur personne d’autre. » Ajouta-t-il tendrement, lui qui vouait une confiance aveugle en elle, persuadé qu’elle serait toujours présente pour le rattraper dans ses chutes, comme il le serait avec elle. « Le problème, c’est pas ça, c’est surtout qu’ils ont plus aucune imite dans leur amusement. » Répondit-il, discernant cette insouciance qui planait autour d’eux, parce-qu’à ce moment précis, ils n’avaient aucune notion de la réalité qui leur échappait, eux qui s’enfermaient volontairement dans ce monde bercé d’illusions. « J’suis pas en train de dire qu’on a été des saints et qu’on n’a jamais fait de conneries. Mais bébé, tu vois quand même qu’il y a un problème là… C’est pas occasionnel ce qu’ils sont en train de faire. » Lâcha-t-il en portant son attention sur Aelya, comprenant qu’elle essayait de dédramatiser la scène, jusqu’à ce qu’une de ses connaissances ne vienne l’inciter à consommer autour de la table, Niels perdant son sang-froid face à cette nouvelle tentation. Animé par la rage, il sentit son coeur louper un battement à la rétorque de son collègue qui sous-entendit qu’Aelya se droguait autant qu’eux, peinant à canaliser l’incendie qui démarrait en lui pour tout embraser, son amour reprenant la parole avant lui avant de le guider à l’extérieur. « Putain mais c’est quoi leur soucis à tous ?! » S’enflamma-t-il, sa main toujours logée au creux de la sienne, lui qui repensait à toutes ces allusions sur la consommation d’Aelya, restant un moment silencieux avant de retrouver le regard de sa femme. « Bébé… Tu me le dirais si y’avait quelque chose, hein ? Pourquoi ils sont tous sur ton dos putain, pourquoi ils arrêtent pas te faire passer pour une camée ?! » Souffla-t-il, cherchant désespérément les réponses à ses questions.

__________________________


sailing
on
stormy
seas
cursed

prophecy
Aelya Björk
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 13046
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), vocivus (gif), anaphore (sign).

STATUT : à lui jusqu'à la fin. (niels)
MessageSujet: Re: familiar taste of poison. (niels)   familiar taste of poison. (niels) EmptyMar 4 Jan 2022 - 13:38

Déphasée par le déni, elle sombrait peu à peu, loin de ce répit, de cette équilibre qui avait de toute manière toujours été bancal, les plongeant trop facilement dans les dérives. Engloutie, ce n'était plus la raison qui régissait son esprit, mais l'addiction qui s'imprimait dans son organisme. Elle avait créé son propre Enfer, déliant peu à peu ses chaînes qui ne la sécurisait plus au bord du précipice qui l'absorbait dans ses vices, Aelya qui se revigorait l'âme à base de fruits putrides, là où les toxines faisaient silencieusement grandir ce besoin invasif.

- Moi aussi j'aurais préféré,
avoua-t-elle, consciente que si elle disait ça ce n'était pas pour les mêmes raisons, elle qui luttait intérieurement pour ne pas sombrer, pour respirer, semblant étouffer dans l'univers qui lui rappelait à quel point elle avait envie de s'abreuver les sens de dopamine. Ca sert à ça la famille qu'on s'est construit, ajouta-t-elle tendrement, désirant lui faire comprendre qu'elle ne lâcherait jamais sa main s'il manquait à tomber. Peut-être que c'est leur manière de s'amuser que d'aller au-delà de leurs limites ? Même si j'le conçois, c'est pas forcément la meilleure solution, acquiesça-t-elle, évitant de trop les juger sur leur comportement puisqu'elle était loin d'être un exemple en la matière, Aelya qui faisait toujours tout pour abolir les barrières afin de se sentir vivre. Je sais pas, j'suis pas tout le temps avec eux moi, je sais pas s'ils consomment régulièrement ou pas, et à vrai dire je m'en fou c'est pas mes affaires, haussa-t-elle les épaules, éludant les questionnements pour ne pas également avoir à faire face à son propre reflet qui leur ressemblait, eux qui se déchiraient comme elle dans la poudreuse, mis en avant par la connaissance qui appuya ce fait en l'incitant toujours plus à venir se pencher autour de la table où rayonnait la tentation infâme, Aelya perdant patience, entrainant Niels dehors pour reprendre l'air qui lui manquait, ayant soudainement envie de fuir la fête qui la mettait atrocement mal à l'aise. Je sais pas, ils sont chiants ce soir, lâcha-t-elle, tendue, dégainant son paquet de cigarettes pour en piocher une, espérant que celle-ci allait enrayer le manque qui palpitait dans ses veines. Qu'est-ce que j'en sais moi ?! Qu'est-ce vous avez tous à me tomber dessus là ?! S'énerva-t-elle, au pied du mur, ses mains tremblant, entre la frustration et le manque. J'suis pas comme eux, non ! Se défendit-elle, sachant pertinemment que finalement, elle était même bien pire. J'vais pas parler de ça toute la soirée ça commence à me gonfler là ! Ajouta-t-elle, le déni se chargeant de faire taire la réalité qui l’assommait. J'veux juste rentrer là, je m'amuse pas du tout, lança-t-elle en tirant nerveusement sur la cigarette.

__________________________

when i found you

my heart found a home
ANAPHORE
https://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Niels Björk
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 12580
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : bby strangehell ♡ (av, icons) ; pumpkin spice (gif) ; gp (sign)

STATUT : « why her ? why anyone else when she exists ? » (aelya)
MessageSujet: Re: familiar taste of poison. (niels)   familiar taste of poison. (niels) EmptyMar 4 Jan 2022 - 23:28

Si seulement il avait eu écho des ténèbres dans lesquels s’engouffrait son amour, Niels aurait plongé la tête la première dans les eaux troubles pour venir la sauver de ses maux. Parce-qu’il n’avait jamais été question de la laisser gérer seule cette bataille dans laquelle elle laissait ses plumes, lui qui aurait désiré entendre son appel à l’aide pour venir la rattraper tant qu’il en était encore temps. Il avait peur, en réalité, d’imaginer que sa femme était confrontée à ce monde où l’interdit n’existait pas, lui qui épiait les comportements de chacun, comprenant facilement qu’ils ne possédaient aucune limite lorsqu’il s’agissait de ressentir cette euphorie constante qui anesthésiait leurs problèmes. « Je te lâcherai jamais. » Répondit-il avec un air tendre, sa main dans la sienne venant la guider jusqu’à ses lèvres pour l’embrasser, pour lui montrer combien il lui était dévoué, combien sa vie ne rimait qu’à elle. « Peut-être ouais. J’suis pas convaincu que c’est comme ça qu’ils vont être plus heureux mais bon… J’suis personne pour leur dire quoi faire. » Lâcha-t-il en haussant les épaules, conscient qu’il avait lui aussi un passif avec les excès en tout genre, bien qu’il avait maintenant un certain recul sur sa consommation et le fait que ça n’avait été qu’une illusion de répit sur ses anciens maux. « C’est qu’un constat encore une fois, les seules fois où j’ai eu affaire à tes collègues, ça a toujours fini comme ça. » Ajouta-t-il, peinant à comprendre pourquoi son amour semblait sur la défensive, ses doutes revenant au galop lorsque son collègue la pointa du doigt, l’accusant d’avoir le même comportement quotidiennement. Sans même pouvoir rétorquer, Niels laissa sa femme le guider à l’extérieur dans la précipitation, comme si elle souhaitait prendre la fuite, discernant son agacement et sa tension palpable dans sa manière de réagir. « Parce-que c’est moi qui te tombe dessus là ? J’suis en train d’essayer de comprendre pourquoi y’a deux personnes qui ont le même discours à quelques minutes d’intervalles et tu me reproches de te poser des questions ?! » Lâcha-t-il, lui qui perdait patience devant l’air fermé d’Aelya, ses yeux captant sa nervosité apparente qu’elle expia une nouvelle fois, Niels comprenant qu’elle se braquait face à ses interrogations. « Ok très bien. On rentre alors. » Ajouta-t-il, lui qui la connaissait assez bien pour savoir que la pousser à expier ses ressentis ne serait jamais la bonne solution, Niels s’installant derrière le volant silencieusement, ses pensées s’entrechoquant dans la peur de savoir que son amour ait pu lui mentir.

__________________________


sailing
on
stormy
seas
cursed

prophecy
Aelya Björk
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 13046
ICI DEPUIS : 25/05/2018
CRÉDITS : moi (av,icons), vocivus (gif), anaphore (sign).

STATUT : à lui jusqu'à la fin. (niels)
MessageSujet: Re: familiar taste of poison. (niels)   familiar taste of poison. (niels) EmptyMer 5 Jan 2022 - 18:32

Elle aurait pu tout lui dire, lui confier ce qui marquait son coeur dans le silence de ses maux qui la laissaient continuellement à vif. Elle aurait pu lui dire qu'elle ne savait plus quoi faire, qu'elle se perdait entre la raison et l'addiction, qu'elle n'avait plus les moyens d'arrêter le train en marche quand celui-ci s'embrasait au milieu des rails qui s'effondraient peu à peu, mettant son âme en péril au bord d'un gouffre qui semblait l'aspirer tous les jours. Mais c'était plus compliqué que ça, malheureusement. Pour en arriver à expier ses démons, elle devait au minimum recouvrer la vue afin d'admettre que les ombres l'attrapaient à la gorge pour la faire taire. Et le reflet des autres pencher autour de la table lui rappelait à quel point elle aurait pu elle aussi s'y jeter la tête la première pour nourrir ses sens de cette destruction qu'elle aimait respirer, elle qui au final, comprenait que sa seule barrière était la présence de Niels qu'elle ne voulait pas troubler par son comportement problématique. Et il avait raison, dans le fond, ses collègues n'avaient pas une consommation ponctuelle parce qu'elle les croisait chaque jour dans les toilettes, à chacune des pauses où elle aussi, se retrouvait à se poudrer les narines. Mais elle préférait pour le bien de sa conscience en perte de nier, de diminuer le tout sur un fond de nonchalance, jusqu'à ce qu'une autre personne ne lui rappelle qu'elle était attendue, qu'elle aussi, avait le droit à sombrer dans l'usure. Paniquée, elle s'était retrouvée au pied du mur, laissant l'air extérieur rationaliser ses pensées qui se faufilait vers la tentation qui dansait avec insistance dans les pans de son esprit. Irritée par ses sens qui suintait le manque et les allusions indiscrètes de ses connaissances, elle perdit patience, explosant sous l'effet de l'impatience qui lui menait la vie dure.

- Elles disent n'importe quoi ! Elles t'ont proposé aussi, c'est pas comme si y'avait eu que moi là ? Lança-t-elle, cherchant à trouver des excuses pour pâlir le reflet qu'elle ne voulait pas voir. Oui, je préfère, j'vois pas l'intérêt de rester vu la tournure de la soirée, admit-elle en terminant de tirer sur sa cigarette, rejoignant le côté passager de sa voiture après avoir fermé la portière dans un silence de plomb, les minutes défilant alors qu'il roulait avant qu'ils ne se retrouvent chez eux, dans le garage qu'Aelya quitta pour rejoindre le salon, saluant et caressant Hank qui lui sauta dessus avec engouement. J'vais me coucher j'suis fatiguée, lança-t-elle en rejoignant la chambre où elle se dévêtit, ayant dans l'idée d'attendre que Niels ne s'endorme lui aussi pour rattraper la dose qu'elle n'avait pas eu aujourd'hui.

__________________________

when i found you

my heart found a home
ANAPHORE
https://www.aa-retro.com/t16966-poisonflower-instagram-d-aelya
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: familiar taste of poison. (niels)   familiar taste of poison. (niels) Empty

 
familiar taste of poison. (niels)
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: walking in the city :: southern district :: maisons-
Sauter vers: