∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en juin —

En ce moment à Bowen, les températures sont plus fraiches, ajoutez une couche ! Elles avoisinent entre les 17 et 25°C.


manwë druid & noah mancini
sont nos membres du mois ♡

Le Deal du moment : -47%
Xiaomi Fan 2 Lite – Ventilateur sur pied ...
Voir le deal
38.35 €

Partagez
 

 Can we dare to say that we really know someone { Sunhi }

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Dae-Jung Ahn

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
POINTS : 3
MESSAGE : 77
ICI DEPUIS : 29/12/2021
CRÉDITS : WRCKEDBUNNY (vava)

STATUT : Tomber de haut, tomber à genoux. Tu as trop souvent vécu d'amour qui t'a brisé, déchiré.Cette leçon tu ne l'as toujours pas apprise, romantique dans l'âme. Que d'histoires qui se sont terminées par le célibat dans lequel tu es.
MessageSujet: Can we dare to say that we really know someone { Sunhi }   Can we dare to say that we really know someone { Sunhi } EmptySam 1 Jan 2022 - 0:39


Can we dare to say that we really know someone
Who we are is what comes out when shit goes bad. You can't tell anything about a person when things are great. If you want to really know someone, be there when everything goes to hell.
Passant une main dans tes cheveux pour les éloigner de tes yeux, tu souri bêtement. Tu ne sais trop comment tu t'es embarqué dans cette situation pour commencer. La journée a débutée comme toutes les autres. Tu t'es fait à déjeuner, a pris ton café et est parti travailler tranquillement. La clientèle moyenne, les commandes habituelles, ... jusqu'à ce qu'un homme d'environ trente ans ne commence à te faire la causette au comptoir. Beau, charmeur, charismatique et intriguant tu n'as pas été capable de résister lorsqu'il t'a proposé de venir te chercher à la fin de ton quart de travail. Tu sais très bien qu'il s'agit d'un inconnu et que la plupart des gens normaux auraient refusé de passer du temps seul avec lui sans le connaître, mais tu n'es pas tout à fait normal. Ta mère te l'a déjà répété à plusieurs reprises, tu as une confiance aveugle envers tout le monde. Un jour, tu vas te faire descendre par un tueur en série. On va retrouver ton corps décomposé dans un fossé et personne ne se sera inquiété de ton sort. Ta récompense pour être trop aimable avec tout le monde, tout le temps.

Tu aurais également pu te contenter de faire une innocente balade en voiture avec lui. Regarder les paysages, raconter des anecdotes ou bien parler de la neige qui sait. Au lieu de cela, te voilà chez toi, ayant ouvert la porte de ton domicile à un total étranger. Le pire, c'est que tu ne lui as pas seulement ouvert la porte de l'appartement, puisque tu es maintenant sur le divan, la chemise ouverte et la bouche collée sur la sienne. Dire qu'il s'agit qu'un dénouement inattendu que tu n'aurais jamais soupçonné est peu dire. Une chance pour toi, ton colocataire entreprenant est aux abonnés absents. Tu ne sais trop comment tu aurais réagit si tu l'avais croisé avec ton nouvel ami en entrant tout à l'heure. Mais chaque petite chance de la vie est toujours contrebalancée par un évènement pour la perturbée et comme de fait,trop occupé à passer tes mains dans le dos de l'homme pour l'explorer, tu n'entends pas la porte d'entrée annonçant une arrivée que tu aurais souhaitée éviter.
MADE BY @ICE AND FIRE.
Sunhi Hyo
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
POINTS : 13
MESSAGE : 69
ICI DEPUIS : 31/12/2021
CRÉDITS : wanda

STATUT : Célibataire, ne voulant pas se passer la corde au cou. Il te reste encore de belles années devant toi avant de tomber amoureux même si au fond, tu aimerais bien découvrir ce sentiment dont tout le monde parle
MessageSujet: Re: Can we dare to say that we really know someone { Sunhi }   Can we dare to say that we really know someone { Sunhi } EmptySam 1 Jan 2022 - 2:05


Can we dare to say that we really know someone
Who we are is what comes out when shit goes bad. You can't tell anything about a person when things are great. If you want to really know someone, be there when everything goes to hell.
Encore un matin où tu déjeunes seul, sur le coin du comptoir, avec ton habituel bol de céréales. Trop de lait, trop peu de contenu.. Pour jeter le restant de lait dans l'évier. Tu y déposes aussi le bol et la cuillère, te disant que tu finiras par laver le tout un peu plus tard. Ou bien que ton coloc le fera, lorsqu'il sera de retour après sa journée. La tienne, ta journée, sera bien remplie. Tu as l'intention de faire un tour au parc ce matin, pour continuer à y passer la journée. Tu as vu un lièvre, il y a trois nuits, et tu as l'intention de l'emmener à l'intérieur. Caché dans ta chambre, une couverture en guise de lit dans le coin de la pièce, Dae-Jung ne pourra rien dire. Ça sera ton petit secret. Il t'as déjà dit être allergique aux chats et aux chiens, lorsque tu as voulu en ramener. T'as ensuite parler d'un cheval et il n'a pas plus adhéré à ton choix. Alors le lièvre sera pour toi. Si tu ne lui en parle pas, il ne pourra guère le savoir.

Tu as donc passé une partie de ta journée au parc, te baladant tout en cherchant ta proie. Tu aurais pu passer ton temps ailleurs mais le bonheur de cet animal te préoccupe. Mouais, pas réellement. À vrai dire, c'est plutôt le fait que Dae t'as interdit d'emmener un animal qui te fais triper. T'as juste envie de braver les interdits, de le défier du regard et d'arriver à pouvoir mettre ton poing sur la table pour lui dire que toi aussi, tu habites maintenant ici. Que t'étais supposé être déjà parti, c'est un fait mais que d'ici la fin de l'année prochaine, tu ne seras plus chez lui. Donc, pour les trois prochaines années, t'as l'intention de mettre ton grain de sel dans l'appartement. Et pour commencer, tu ramèneras le lièvre que tu cacheras dans ta chambre et qu'il ne découvrira jamais. Parce qu'il y a quelques règles dans l'appartement et tu y tiens. On n'entre pas dans la chambre de l'autre et on ne baise pas n'importe où dans l'appartement. À vrai dire, ce n'est pas toi qui a installé ce genre de règles mais bon.. Tu devras t'y faire.

Le logement se dessine tranquillement dans ton champs de vision et tu reviens, complètement bredouille. Affamé et bredouille. Pas de lièvre, pas même un morceau de patte que tu pourras cacher sous ton lit. La seule chose qui te fais sourire, est l'heure. À cette heure, Dae est revenu. Dae est sûrement entrain de cuisiner et toi, tu n'auras qu'à t'installer directement sur le sofa, devant ta série favorite que tu as dû regarder pas moins de quatre fois depuis le début de la semaine, avec ton assiette. Ce genre de soirée est l'une de tes préférées. Peut-être même que ce soir, tu prendras une bière pour accompagner ton repas ou une coupe de vin. C'est possible, tu ne travailles pas, demain. La porte ouverte, tu refermes cette dernière avant de balancer tes souliers dans l'entrée, voyant que ceux de Dae-Jung n'y sont pas. Pourtant, la porte d'entrée était déverrouillée, ce qui te pousse à croire que ton coloc se trouve dans les parages. Quelques pas en avant, ta tête se tourne vers la droite et si tu aurais eu quelque chose dans les mains, tu l'aurais grandement échappé sur le carrelage du salon. Dae est là.. Avec quelqu'un.. À se découvrir bouche et corps sans respect. Tu restes quelques secondes comme ça, à les regarder, ne te sentant pas réellement gêné de la situation. T'es plutôt curieux de voir ce qui se passe devant toi, toi qui pensais ton coloc hétérosexuel. À voir su, peut-être que tu aurais tenté quelque chose envers lui bien avant. - C'est pour ça que tu ne voulais pas que j'adopte un chien? T'as décidé d'en ramener un? - Oui, tu viens de trouver un super surnom au nouveau venu mais au fond, tu t'en fou. T'es juste surpris de ce que tu découvres sous tes yeux.. Soit un Dae à la chemise ouverte, les cheveux en bataille. Tes yeux ne peuvent se décrocher de ce que tu as devant toi.
MADE BY @ICE AND FIRE.
Dae-Jung Ahn

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
POINTS : 3
MESSAGE : 77
ICI DEPUIS : 29/12/2021
CRÉDITS : WRCKEDBUNNY (vava)

STATUT : Tomber de haut, tomber à genoux. Tu as trop souvent vécu d'amour qui t'a brisé, déchiré.Cette leçon tu ne l'as toujours pas apprise, romantique dans l'âme. Que d'histoires qui se sont terminées par le célibat dans lequel tu es.
MessageSujet: Re: Can we dare to say that we really know someone { Sunhi }   Can we dare to say that we really know someone { Sunhi } EmptySam 1 Jan 2022 - 16:07


Can we dare to say that we really know someone
Who we are is what comes out when shit goes bad. You can't tell anything about a person when things are great. If you want to really know someone, be there when everything goes to hell.
Dire que tu te serais fait prendre ainsi un jour, la main dans le sac, ça ne t'aurais jamais traversé l'esprit. Tu es peut-être du genre à vivre au jour le jour, mais jamais tu n'as osé ramener d'étranger ainsi. Il faut dire que ça fait un bon moment que tu n'as pas été célibataire. Peut-être que tu as toujours été ainsi, mais que les inconnus, tu les considérais comme étant des petits et petites amies. Mais l'heure n'est pas à la réflexion puisque tu viens de te faire surprendre comme un gamin qui habite encore chez ses parents. Tu n'es peut-être pas pudique, mais lorsque tu entends la voix de Sunhi, qui semble se trouver assez près pour commenter la scène, tu décolles tes lèvres de celles de James... Jason? Tu ne te rappelles même pas de son nom. Quoi qu'il en soit, tu décolles tes lèvres de l'homme pour reboutonner ta chemise, le coeur en chamaille.

Tu n'as pas bien entendu ce qu'il vient de dire, ça ne t'importe pas tant que ça à vrai dire. L'important, c'est qu'il te regarde présentement et que ton stress fait en sorte que tu penses qu'il a probablement commenté le fait que tu es aux hommes et que c'est dégoutant. Tu ne sais pas pourquoi, mais tu ne le lui as jamais spécifié. Tu es pourtant du genre très bavard, mais lorsqu'il s'étend malproprement sur le divan du salon et regarde ses séries pour la centième fois, tu ne veux pas le déranger. Ça fait en sorte que, contre toute attente, vous n'avez pas beaucoup parlé de votre personne. Tu es pourtant curieux. Tu aimerais lui en poser mille. Mais en ce moment, tu as plutôt l'impression qu'il va te crier dessus. Une chance que tu avais avisé l'inconnu que tu avais un colocataire.

Malheureusement, tu n'es pas le seul à avoir remarqué que la magie du moment a disparue et monsieur J te tape un clin d'oeil avant de faire un signe de téléphone pour disparaitre aussi rapidement qu'il est entré dans ta vie. Tu vas certainement l'appeler, parce que tu es comme ça. Et il ne va certainement jamais répondre, parce qu'il semble être comme ça. Le silence est donc revenu dans l'appartement et tu te demandes si tu devrais le briser, ouvrant la bouche pour parler. "Hummm." Et c'est tout ce que tu dis avant de refermer la bouche et lisser un peu tes cheveux sur ton crâne. C'est pathétique. Tu ne hummm jamais en temps normal, mais maintenant tu es mal à l'aise.

Soudainement, ton anxiété embarque et au lieu de rester la bouche ouverte sans parler, tu te lèves d'un bon, retrouvant miraculeusement un peu d'énergie. Tu sais bien que tu ne t'en sortiras pas en si bon compte. Si tu connais un peu Sunhi, tu sais qu'il ne laissera pas la situation couler ainsi, il va t'en parler pendant des semaines et des semaines. Et en profiter pour coller pendant des semaines et des semaines en prétextant que c'est des dommages psychologiques et que tu dois l'héberger pour l'empêcher de se vautrer dans un trou noir. Bref, tu sais très bien qu'il va te faire chanter d'une manière ou d'une autre et ça ne te dérange pas tant que ça à vrai dire. Tu as juste peur qu'il ne veuille plus te parler maintenant. "Tu as faim? Tu dois avoir faim! Je vais faire un sauté de boeuf..." Parce que bon, peut-être qu'en appeler à son estomac et le nourrir va calmer la bête.
MADE BY @ICE AND FIRE.
Sunhi Hyo
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
POINTS : 13
MESSAGE : 69
ICI DEPUIS : 31/12/2021
CRÉDITS : wanda

STATUT : Célibataire, ne voulant pas se passer la corde au cou. Il te reste encore de belles années devant toi avant de tomber amoureux même si au fond, tu aimerais bien découvrir ce sentiment dont tout le monde parle
MessageSujet: Re: Can we dare to say that we really know someone { Sunhi }   Can we dare to say that we really know someone { Sunhi } EmptySam 1 Jan 2022 - 17:56


Can we dare to say that we really know someone
Who we are is what comes out when shit goes bad. You can't tell anything about a person when things are great. If you want to really know someone, be there when everything goes to hell.
Tu restes là à les contempler, la bouche légèrement ouverte. Au fond, ce n'est pas l'inconnu que tu regardes mais bien ton colocataire. Tu ne le pensais pas ainsi, à se laisser aller aussi librement. Et maintenant, tu es entrain de te faire des scénarios, imaginant tout ce qu'il peut bien cacher dans sa chambre à coucher. Chambre que tu iras visiter dès qu'il aura le dos tourné. Car non, même si tu es un petit cachotier sur deux pattes et que tu as tendance à faire des trucs assez anormal, en temps normal, tu n'as jamais mis un pied dans sa chambre. Parce que tu refuses qu'il puisse en faire de même avec toi. C'est ton monde, ta cachette secrète. C'est là où tu poses tout tes dessins, que tu passes le plus clair de ton temps lorsque tu sens une crise de panique arriver. C'est aussi où tu caches tes jeux vidéos, où tu as entasser tout un paquet de linges sales que tu n'as pas envoyé à la salle de bain, dans le papier de lavage. Et c'est aussi là que tu entasses les vêtements que Dae te laves et te plies, probablement placés à la va vite avec ceux qui sont laissés à désirer.

Dae-Jung se lève un peu, replace sa chemise et toi, ton regard se ferme à nouveau, décidant de fuir le sien si jamais il décide de le poser sur toi. Tu sais que pendant un temps, tu n'arriveras pas à le regarder dans les yeux. Un temps.. Peut-être quelques pauvre minutes mais tout de même, un temps. L'inconnu décide de sortir et tu le dévisages lorsqu'il mentionne vouloir que Dae le rappelle. - T'oublies ça, c'est le mien.. - Lui cris-tu, avant qu'il ne referme la porte. T'espères qu'il puisse t'avoir compris, qu'il ne reviendra pas ici et surtout, venir s'installer sur le canapé. Tu te retournes, faisant de grands yeux à Dae. - Non mais t'as vu ça? Il se prend pour qui celui-là? - Mais déjà, Dae s'est levé et sa chemise se retrouve boutonnée. T'as presque envie de lui demander de rester là et de continuer à prendre ses aises mais dès qu'il te parle de nourriture, tu peux que froncer les sourcils. - J'ai pas faim.. - Tu croises les bras, avant de montrer la porte du bout du menton. - Tu m'expliques? C'était qui ça? - Tu as conservé la bouche légèrement ouverte, avant de te mettre à rire. - Moi, j'ai pas le droit d'emmener quelqu'un mais toi, tu le fais direct sur le canapé du salon? T'es sérieux? On va le brûler ce canapé! - Combien de soirées as-tu passé ici, devant une de tes séries fétiches. - C'est dégoûtant.. T'as pensé à moi? Je me suis peut-être assis directement où vous.. Où tu.. Laisse faire le bœuf, sûr que je vais pas le garder. Viens avec moi, on va aller acheter un bidon d'essence pour en verser partout sur le canapé. On craquera ensuite une allumette. -
MADE BY @ICE AND FIRE.
Dae-Jung Ahn

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
POINTS : 3
MESSAGE : 77
ICI DEPUIS : 29/12/2021
CRÉDITS : WRCKEDBUNNY (vava)

STATUT : Tomber de haut, tomber à genoux. Tu as trop souvent vécu d'amour qui t'a brisé, déchiré.Cette leçon tu ne l'as toujours pas apprise, romantique dans l'âme. Que d'histoires qui se sont terminées par le célibat dans lequel tu es.
MessageSujet: Re: Can we dare to say that we really know someone { Sunhi }   Can we dare to say that we really know someone { Sunhi } EmptySam 1 Jan 2022 - 21:54


Can we dare to say that we really know someone
Who we are is what comes out when shit goes bad. You can't tell anything about a person when things are great. If you want to really know someone, be there when everything goes to hell.
Tu pensais que l'estomac de Sunhi allait te sauver la mise, mais ce n'est clairement pas le cas. Si c'est une tactique qui semblait pourtant infaillible, apparemment, ce n'est pas assez pour lui faire oublier ce qu'il vient juste de voir. Si tu étais mal à l'aise lorsque tu t'es rendu compte qu'il venait de te surprendre, le sentiment ne fait qu'empirer lorsqu'il précise à ton invité impromptu que tu es à lui alors qu'il quitte sans demander son reste. À lui? Tu as à peine le temps de te répéter ces mots dans ton esprit qu'il en rajoute une couche en ajoutant qu'il se prend pour un autre. Et puis ce regard qu'il t'a lancé quelques minutes plus tôt. C'était de la surprise... mais c'était aussi.... quoi au juste? Pourquoi il te fixait comme ça?

Dire que tu es sonné et que tu ne comprends pas trop ce qui se passe en ce moment, ce n'est pas peu dire. Ça se fait justement sentir dans ton expression faciale qui passe de surpris, à confus, à mal à l'aise, à perdu, à complètement embrouillé. C'est la raison pour laquelle tu décides de parler de nourriture, pensant que ça pourrait changer le sujet. Mais en vain. Tu aurais presque envie de pleurer lorsque tu entends le mot dégoûtant. Tu ne sais trop quoi penser, alors tu restes figé, les bras battants à côté de ton coeur, les yeux grands et la bouche ouverte. Tu as l'air d'une perdrix sur le point de se faire tirer dessus par un chasseur. Quelques secondes plus tôt, Sunhi criait que tu étais sa possession pour ensuite dire que ce qu'il vient de voir est dégoûtant. D'un côté, ton esprit te dit qu'il ne peut pas faire référence au fait qu'il s'agissait d'un homme avec lequel tu passais un moment trop intime. D'un autre côté, ton coeur bat la chamade de peur que ce petit commentaire ne veuille dire qu'il juge ton orientation. Le pire, est que tu n'es même pas intéressé que par les hommes, puisque tu apprécies également la compagnie des femmes. Est-ce que c'est quelque chose qui pourrait déranger ton nouvel ami? Tu n'en sais rien, mais tu as l'impression d’hyper-ventiler juste à l'entendre parler de brûler le sofa. Et qui va payer le nouveau meuble? Tu connais déjà la réponse à cette question.

Perdu et entrain de t'embourber dans tes pensées, tu lèves la main dans les airs pour lui signaler de te laisser deux petites secondes pour lui répondre. Prenant une grande respiration, tu tentes d'éclaircir la situation tant bien que mal. "C'était Jean... James... Joe... c'était quelqu'un ça n'a pas d'importance. Je suis désolé ok?" Tu as l'air de t'avoir fait prendre par ton petit ami les culottes à terre, alors que ce n'est pas du tout le cas. Premièrement c'est supposé être ton ami et ensuite, tes culottes étaient encore levées. "On va pas faire brûler le divan!" Tu dis ces mots un peu trop fort et tu te surprends toi-même, reculant de quelques pas comme si Sunhi te faisait devenir un enragé de part la discussion. Tu es un passionné dans la vie, que ce soit dans tes relations, tes discussions ou tes réactions. Tu n'y peux rien. "C'était... je ne sais pas pourquoi j'ai fait ça ok? On peut pas juste oublier ce qui vient d'arriver? Faire comme si tu n'avais rien vu? On a rien fait de si horrible.... " Ce n'est pas faux car à par explorer ton torse et toi son dos... vous n'avez exploré que la bouche de l'autre. Les mains ne se sont déposées nul-part ailleurs. Pourquoi tu te sent si mal alors, le regardant te fixer? Tu ne sais pas pourquoi, mais tu sent les larmes remplir tes yeux. T'as l'impression d'être entrain de perdre un ami et ça te brise peu à peu le coeur. C'est ton ami? À tes yeux, ce l'est. Sinon tu n'aurais jamais accepté de l'héberger chez toi.

MADE BY @ICE AND FIRE.
Sunhi Hyo
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
POINTS : 13
MESSAGE : 69
ICI DEPUIS : 31/12/2021
CRÉDITS : wanda

STATUT : Célibataire, ne voulant pas se passer la corde au cou. Il te reste encore de belles années devant toi avant de tomber amoureux même si au fond, tu aimerais bien découvrir ce sentiment dont tout le monde parle
MessageSujet: Re: Can we dare to say that we really know someone { Sunhi }   Can we dare to say that we really know someone { Sunhi } EmptySam 1 Jan 2022 - 22:40


Can we dare to say that we really know someone
Who we are is what comes out when shit goes bad. You can't tell anything about a person when things are great. If you want to really know someone, be there when everything goes to hell.
- Tu es.. Désolé? - Tu ouvres grand les yeux, avant de te mettre à rire. Mais pas un rire franc, quelque chose de moins.. Naturel. - Et pourquoi tu es désolé? De ne pas te rappeler son nom? T'as bu? Tu es saoul? Depuis quand vous vendez de l'alcool au café? - Tu poses trop de questions, t'as besoin de tout savoir. T'as besoin de mettre un mot sur ce que tu as vu, sur comment ton cœur s'est arrêté de battre quelques secondes lorsque tu t'es aperçu que tu n'étais pas seul, dans cet appartement. Pour se remettre à battre beaucoup plus vite sur une certaine vision qui, à ton sens, valait de l'or. - Oh si, je comprends.. Il y a toujours eu de la boisson au café mais moi, j'avais pas le droit d'y toucher, c'est ça? - T'es devenu un peu irritable, venant même faire les cents pas dans le salon. - Et oui, on va faire brûler ce fichu canapé, t'auras qu'à demander à ton Sugar Daddy de t'en payer un, un nouveau canapé. - Et voilà que t'as montré la porte du doigt, commençant à rager contre le gars qui s'est volatilisé. - Et pourquoi vous cachiez l'alcool au café? Je suis majeur et je suis loin d'être un bébé. - Tu ne sais même pas pourquoi tu as levé le ton, pourquoi tu commences lentement à paniquer et surtout, pourquoi t'as envie de quitter le salon pour aller te cacher dans ta chambre. Mais encore une fois, tu restes devant Dae-Jung, n'osant même lever le petit doigt pour disparaître.

- Tu ne sais pas pourquoi t'as fais ça? - Et voilà qu'à nouveau, un sourire s'élargit sur ton visage, avant de te mettre à rire lentement. - Peut-être parce que moi, j'ai pas le droit et que monsieur lui, s'amuse à baptiser le salon? T'as fais ça aussi sur le comptoir de la cuisine? Dans la douche? Dans ma chambre? Oh seigneurs, je vais devoir faire brûler mon lit. Deux bidons d'essence qu'on va aller chercher. - T'as laissé Dae dans le salon, te dirigeant vers la porte d'entrée pour prendre tes souliers. - Et tu viens avec moi, pas question que je doive expliquer toutes les raisons à la station d'essence, puisque je vais devoir aller chercher tout un tas d'essence et ce, par ta faute. - Tu as mis tes souliers avant de retourner au salon, les deux bras en l'air. - Tu attends quoi? Tu viens avec moi? À moins que t'as peur que ton petit ami ne soit en bas et qu'il ne t'attende? Ou bien.. Tu veux que j'y aille seul pendant que ton copain remonte en haut et que vous puissiez.. - Tu montres le canapé du doigt, avant d'avoir un grand frisson directement dans le dos.. - Continuer où vous en étiez? Et va pas croire que je te fais une crise de jalousie, même si on dirait une crise de jalousie. Je trouve juste ça.. C'est pas gentil. Je te demande qu'un simple lapin depuis la dernière semaine et toi, tu ramènes ton copain ici dès que j'ai le dos tourné. Moi, j'ai le droit à rien tandis que toi, t'as le droit à tout. Ça va me prendre deux lapins pour me faire sortir tout ça de la tête. Deux lapins et un singe blanc. -
MADE BY @ICE AND FIRE.
Dae-Jung Ahn

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
POINTS : 3
MESSAGE : 77
ICI DEPUIS : 29/12/2021
CRÉDITS : WRCKEDBUNNY (vava)

STATUT : Tomber de haut, tomber à genoux. Tu as trop souvent vécu d'amour qui t'a brisé, déchiré.Cette leçon tu ne l'as toujours pas apprise, romantique dans l'âme. Que d'histoires qui se sont terminées par le célibat dans lequel tu es.
MessageSujet: Re: Can we dare to say that we really know someone { Sunhi }   Can we dare to say that we really know someone { Sunhi } EmptySam 1 Jan 2022 - 23:23


Can we dare to say that we really know someone
Who we are is what comes out when shit goes bad. You can't tell anything about a person when things are great. If you want to really know someone, be there when everything goes to hell.
Alors que tu te dis que tu dramatises probablement, Sunhi répète tes excuses et se met à rire faussement. Bon d'accord, peut-être que tu l'as traumatisé plus que tu ne le pensais. Pourtant, la scène aurait pu passer à la télévision et n'aurait été notée que treize ans et plus. Est-ce que c'est le fait que tu lui as demandé d'être discret s'il ramenait des conquêtes qui le fâche à ce point? Que tu ne le connaissais pas? Tu es de nouveau perdu et tu retiens tes larmes, toujours immobile. Il t'accuse ensuite d'être saoul et tu as soudainement un doute. Si bien que tu lèves ta main devant ta bouche avant de souffler et sentir, pour t'assurer que ton haleine sent bel et bien autre chose que la boisson. Est-ce que tu aurais oublié avoir bu? C'est peu probable, mais Sunhi semble en être tellement convaincu que le doute s'installe. ''Non?'' C'est à peine audible et tu te surprends à poser la question plus qu'à la dicter. Si tu avais été saoul, tu aurais sûrement été dans une position beaucoup plus compromettante. Présentement, tu ne sais juste plus où donner de la tête. Tu le regardes faire les cent pas, tournant lentement ta tête de droite à gauche, suivant ses moindres mouvements et l'écoutant blablater sur le supposé alcool présent dans les cafés du starbuck's. "Oh arrête! J'ai pas bu et on sert pas d'alcool dans un café voyons!" Tu lèves les mains dans les airs. Rapidement, tes larmes ont décidé qu'elles n'allaient pas tomber et tu es devenu exaspéré de le voir parler d'eau de vie et du fait que tu n'es pas à jeun. Est-ce que tu as l'air d'un saoulons? Tu bois rarement. Tu sais très bien que lorsque tu bois, tu ne tiens pas en place. Tu n'as pas aimé te faire surprendre dans une situation comme celle qui a précédée cette discussion, mais tu aimerais encore moins que ton ami soit témoin de ce genre de scène ridicule. Toi, entrain d'embrasser tout le monde en tenant à peine debout... non merci.

"Ok ça va! Ça va, ça va.... puis c'est ni mon sugar daddy, ni mon petit ami, c'est bon. " Tu commences aussi à prendre un ton moins amical. À vrai dire, tu passes de piteux à enragé... et tu ne sais même pas pourquoi. En ce moment, Sunhi a tendance à te rendre paranoïaque aussi bien qu'à te faire de la peine ou à t'énerver. Ce gars est un cas à part. "Si ça te dérange tant que ça, t'as qu'à emmener tes conquêtes je m'en fiches après tout!" Bon tu t'en fiches pas totalement, tu as l'impression tu viens de dire la pire connerie au monde car tu te vois mal entrer et le retrouver dans des situations pires que celle dans laquelle tu étais plus tôt, mais tu n'es pas non plus pudique. Si ça te mettrais légèrement mal à l'aise, tu t'en remettrais. Après tout, tu fais toujours des sacrifices pour les autres, tu n'as fait que ça toute ta vie. "Non non, on ne va pas acheter des bidons d'essence et on ne met pas le feu, point final!!!" Tu es autoritaire, ça ne te ressemble pas du tout. Mais t'as presque envie de lui dire que vous avez qu'à le jeter... ça te ressemble un peu plus. Tu craches presque la suggestion avant de te retenir de peu. Ce n'est pas le temps de céder. Mieux vaut essayer de démêler la situation avant toute chose.

Tu avances lentement vers lui, mais pas dans l'optique de sortir, plutôt dans celle de l'en empêcher s'il venait à quitter les lieux avec l'idée de foutre le feu à l'appartement. Tu regrettes de plus en plus d'avoir accepté de l'héberger en ce moment. "ooooooh je vois." Tu arrêtes un instant pour le fixer, ignorant complètement son commentaire sur les lièvres et le singe blanc. Tu sais très bien qu'il n'a pas besoin de ton ok pour faire à sa tête là-dessus, il attend juste d'avoir une occasion pour le faire pareil. ''Mais TU ES jaloux!'' Tes yeux s'agrandissent soudainement quand la réalisation vient jusqu'à ton esprit. "Tu es jaloux parce que je viens de faire quelque chose d'interdit avant toi!" Ok ok... peut-être que oui, peut-être que non, mais ça semble un bon moyen de ramener la discussion sur quelque chose de plus censé. "Calme toi, prends une chaise, on va parler...." T'as juste envie de te cacher dans un troue, mais tu dois mettre les choses au clair avec lui. Premièrement, pas de singe. Ensuite, pas de lapin. Et pour terminer, pourquoi il est vraiment en rogne?

MADE BY @ICE AND FIRE.
Sunhi Hyo
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
POINTS : 13
MESSAGE : 69
ICI DEPUIS : 31/12/2021
CRÉDITS : wanda

STATUT : Célibataire, ne voulant pas se passer la corde au cou. Il te reste encore de belles années devant toi avant de tomber amoureux même si au fond, tu aimerais bien découvrir ce sentiment dont tout le monde parle
MessageSujet: Re: Can we dare to say that we really know someone { Sunhi }   Can we dare to say that we really know someone { Sunhi } EmptyDim 2 Jan 2022 - 0:53


Can we dare to say that we really know someone
Who we are is what comes out when shit goes bad. You can't tell anything about a person when things are great. If you want to really know someone, be there when everything goes to hell.
-Comment ça, non? Comment ça t'es pas saoul? Alors, t'as fais ça de ton pleins gré? - De mieux en mieux, t'as envie de lui dire que ce n'est qu'un gros pervers qui ne pense qu'à lui. - Y'a toujours eu de l'alcool je le sais maintenant. Et toi, tu l'as caché depuis tout ce temps pour pas que je le trouve. C'est pour ça que le vieux chnoque m'a mis dehors? À cause de l'alcool? - Tu n'arrives pas à y croire, tu lèves les yeux en l'air. - Je pense que je peux revenir contre lui, je pourrai gagner des millions. - Tu te grattes le menton, avant de reposer ton regard sur Dae. - Je pourrai acheter un jacuzzi et le mettre dans ma chambre. Ou bien.. On défera le mur de la cuisine qui relis la cuisine à ma chambre. Comme ça, ça me fera une chambre gigantesque et j'y mettrai deux jacuzzi. - Oui, tu vois là une très bonne idée de te mettre riche et de pouvoir dépenser l'argent comme tu le souhaites. - Et je suis certain que t'as bu, ne dis pas le contraire. Ton mec était laid à faire peur, tu ne peux certainement pas avoir eu la trique à jeun. Ce que tu possèdes encore, je te signale. -

- Alors, c'était qui? - Quatre mots sortis direct et franc. Pas de sourire, pas de rire, pas même un œil fermé. Tu veux tout savoir et maintenant. - Arrête ton charabia, c'était qui. - T'as arrêté de tourner en rond, le regardant maintenant d'un drôle d'œil. - T'as honte? Parce qu'il n'est pas joli, c'est ça? Pourquoi tu me le cache quand même, je pensais qu'on.. Enfin, qu'on étaient.. Des amis. - Ça te fou un coup directement dans l'estomac de savoir que tu peux être mis de côté aussi rapidement et surtout, de cette manière. - Pis j'imagine que tu me caches encore beaucoup de choses? - Et c'est maintenant qu'il va décider de te mettre à la porte et toi, tu finiras à la rue pour le restant de ta vie? T'as pas envie d'aller au froid.. Si au moins il pouvait attendre jusqu'en Juin, tu lui en serais reconnaissant. - Parce que.. Je peux emmener mes plans cul ici, dans notre appartement et toi, tu ne diras rien? - Ta main se dirige directement vers ton cœur, avant de faire une petite moue. - T'es trop gentil, tu penses à mon bonheur après le tiens.. t'es trop mignon. - À vrai dire, tu t'en fous. - Mais tu sais quoi.. Je m'en fous. Si je veux, je le ferai quand même et sans ta permission. T'es pas ma mère. - Lui craches-tu, avant de relever les yeux en l'air. Tes bras se sont croisés sur ta poitrine et tu souffles doucement. En fait, tu ne sais même pas pourquoi t'es en colère contre lui. Peut-être à cause de ce type. Peut-être parce qu'il ne t'as pas demandé ta permission pour emmener quelqu'un ou peut-être parce qu'il ne t'as jamais mentionné avoir envie d'emmener quelqu'un dans l'appartement. - Mais t'inquiètes, ça n'arrivera jamais. - Tu ne lui donnes pas les raisons mais lentement, tu portes une main à ta bouche, comme pour cacher un trop pleins d'émotions. Est-ce que tu vas te mettre à pleurer? Oui peut-être. Une raison de plus pour faire pitié. - Tu ne veux pas qu'on fasse brûler le tout parce que tu te fou de ce que je peux ressentir c'est ça? Je passe mes soirées sur ce canapé! - Tu as levé le ton, voulant lui faire comprendre que tu tiens à un peu de bienséance. - Et qui te dis que c'est moi qui aurait mis le feu. T'as deux bras et deux mains, tu peux très bien le faire toi-même. -

- Je ne suis pas.. Jaloux. - Tu as pris un temps fou avant d'ajouter ton dernier mot. Parce que c'est peut-être le cas au fond. Peut-être que t'es jaloux de certaines situations vue que toi, depuis que t'as emménagé ici, t'as pas osé ramener quelqu'un de peur d'avoir une confrontation avec lui. Parce que tu sais d'avance que tu n'aurais pas invité une fille à partager ton lit. Et le fait de penser que Dae-Jung pourrait tomber nez à nez avec un type le lendemain matin, ça te donnes des nausées. - Quelque chose d'interdit avant moi? Tu rigoles j'espère.. - T'es redevenu sérieux tout d'un coup, voulant lui faire comprendre qu'il n'y a plus rien de plaisant dans la discussion. - Je te signale que je couche avec des gens depuis bien plus longtemps que toi, pauvre cloche. - T'as pas osé dire ''des hommes'' vu que bon, tu ne sais pas trop comment Dae pourrait le prendre. Surement mal.. Ou enfin, tu ne le sais pas. - Tu veux parler de quoi? Du nouveau canapé que tu vas aller acheter après avoir fait brûler celui-là? - Alors là, t'es tout heureux. - Et j'ose pas m'asseoir sur une chaise car vois-tu.. - Tu prends une voix douce et tellement basse que tu n'es même pas certain que Dae puisse tout entendre. - .. Mon colocataire est un pervers et peut l'avoir fait sur les chaises de la cuisine aussi. -

MADE BY @ICE AND FIRE.
Dae-Jung Ahn

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
POINTS : 3
MESSAGE : 77
ICI DEPUIS : 29/12/2021
CRÉDITS : WRCKEDBUNNY (vava)

STATUT : Tomber de haut, tomber à genoux. Tu as trop souvent vécu d'amour qui t'a brisé, déchiré.Cette leçon tu ne l'as toujours pas apprise, romantique dans l'âme. Que d'histoires qui se sont terminées par le célibat dans lequel tu es.
MessageSujet: Re: Can we dare to say that we really know someone { Sunhi }   Can we dare to say that we really know someone { Sunhi } EmptyDim 2 Jan 2022 - 5:09


Can we dare to say that we really know someone
Who we are is what comes out when shit goes bad. You can't tell anything about a person when things are great. If you want to really know someone, be there when everything goes to hell.
Tu ne sais pas si tu devrais te sentir mal, mais clairement, Sunhi a l'air de penser que d'embrasser un garçon chez toi, c'est totalement impensable en étant sain d'esprit. Plus la discussion avance et plus tu deviens convaincu qu'il a un problème avec le fait que tu aimes la compagnie du même sexe que toi. C'est soit ça, soit il a vraiment un problème de jalousie énorme qui vient de tu ne sais trop où. "Mais arrête avec l'alcool..... ça va là change de refrain!" Tu ne te reconnais pas. Répondre ainsi à quelqu'un, ça ne te ressemble vraiment pas. En temps normal, tu t'écrases et tu te mets à pleurer lorsqu'on crie après toi. Par contre, ton ami à un je ne sais quoi qui te met de plus en met en rogne. De quel droit il te dit ce que tu peux ou ne peux pas faire chez toi? Dans l'appartement que TU paies? Mais ça, tu le gardes pour toi, tu ne lui craches pas à la figure. Tu n'as pas assez changé pour ça. Il parle ensuite d'agrandir la chambre pour y mettre un jaccuzzi ou deux et pendant un instant, tu te demandes si ce n'est pas lui qui a bu un verre en trop. Peut-être que tu devrais te rapprocher pour sentir son haleine. "Et je ne suis pas..." Tu arrêtes ta phrase aussitôt cette dernière commencée, lorsqu'il fait mention de ta partie intime. Une partie de toi sait très bien que ce n'est pas vrai, mais tu baisses quand même la tête pour vérifier, prêt à prendre un coussin pour dissimuler le crime. "Owww.... ça? Non ça c'est entièrement naturel." Tu ne peux pas t'en empêcher. Lorsque tu relève les yeux pour le regarder, tu lui fait un clin d'oeil. Bon d'accord, ça n'aide pas ton cas, mais tu es comme ça. Tu ne t'aides jamais dans ce genre de situation.

Il continue ensuite de te harceler sur l'identité du mec en question et tu ne peux plus garder le silence, tu as l'impression qu'il n'arrêtera jamais et que tu ferais mieux de lui répondre un jour où l'autre. "Je sais pas c'était qui ok? Tu veux quoi? Que je meurs de honte? Oui, j'ai embrassé un inconnu sur le divan voilà. Je le connais pas ce type et non c'est pas mon genre de faire ça... et non je sais pas ce qui m'a appris. Toi, t'es content maintenant? " Tu sent le sang monter à ton visage, mais tu ne sais pas si c'est de la colère ou de la honte. Sûrement un peu des deux. En colère d'avoir aussi honte probablement. S'en suit alors une bataille sur qui est le plus méchant des deux dans les dires de Sunhi. Comme s'il passait en dernier... pourquoi? Parce qu'il a emmené quelqu'un dans l'appartement avant lui? "Et bien toi non plus tu n'es pas ma mère." Tu penses quelques instants à ce que tu viens de dire avant d'esquisser une ombre de sourire. "Heureusement." Parce que ta mère t'aurais fichue à la porte avant même que tu ne puisses attacher ta chemise. Mais c'est, en temps normal bien sûr, à ça que sert le fait d'avoir son propre appartement.

"Ok arrête.... tu ES mon ami, tu le sais. Je sais pas du tout pourquoi j'ai agit comme ça moi-même ok? " En fait tu le sais très bien, mais le dire tout haut est un peu pathétique. Ça fait des mois que tu es célibataire et tu survis littéralement de l'amour qu'on te donne. Avoir de l'attention t'a juste plu sur le moment, voilà tout. "Et je suis pas une cloche..." Tu dis ces mots presque en catimini, de peur qu'il ne te signale que tu l'es réellement. En fait, Sunhi ne se rend probablement juste pas compte à quel point il peut être blessant dans ses propos et donc, tu tentes de ne pas lui en tenir rigueur. Mais ça devient de plus en plus compliqué. Surtout qu'il chuchote ensuite qu'il n'ose pas s'asseoir sur une chaise parce que son colocataire est un pervers.

Prenant ton courage à deux mains, tu te décides enfin à bouger, avançant dans sa direction. Tu ne t'arrêtes qu'à quelques centimètres de lui avant d'humer l'air devant lui. "Et qu'est-ce qui me dit que c'est pas toi qui est saoul hum?" Tu prends ensuite un air de défie avant de continuer sur ta lancée. Tu sais très bien qu'il suffirait d'un mot de sa part pour que tu te mettes à pleurer comme un bébé, mais sur le moment, tu n'y songes pas. "Je suis un pervers parce que j'ai embrassé quelqu'un sur le divan ou parce que c'est un homme que j'ai embrassé?" Et voilà, tu as posé LA question qui te trotte dans la tête depuis le commencement de cette supposée dispute insolite.

MADE BY @ICE AND FIRE.
Sunhi Hyo
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
POINTS : 13
MESSAGE : 69
ICI DEPUIS : 31/12/2021
CRÉDITS : wanda

STATUT : Célibataire, ne voulant pas se passer la corde au cou. Il te reste encore de belles années devant toi avant de tomber amoureux même si au fond, tu aimerais bien découvrir ce sentiment dont tout le monde parle
MessageSujet: Re: Can we dare to say that we really know someone { Sunhi }   Can we dare to say that we really know someone { Sunhi } EmptyDim 2 Jan 2022 - 5:51


Can we dare to say that we really know someone
Who we are is what comes out when shit goes bad. You can't tell anything about a person when things are great. If you want to really know someone, be there when everything goes to hell.
Te voilà en pleins délire de réaménagement du logement. T'as jamais aimé la décoration, allant jusqu'à prier pour que certaines des photos de Dae-Jung puisse se briser par terre et se détruire en petits morceaux. Peut-être que tu pourras y ajouter une allumette et mettre le feu. C'est tentant et pendant un instant, tu te mets même à sourire à ce pure délice visuel. - Je ne sais pas chanter. - Et t'espères sincèrement qu'il n'était pas sérieux lorsqu'il te parlait de changer de refrain. - Au pire des cas, je peux toujours te chanter l'histoire de la petite grenouille mais j'ignore si vraiment, ça va te plaire. - C'est toujours comme ça avec toi, tu pars dans une discussion sans queue ni tête pour revenir avec un peu plus de sérieux. Oui, tu es un brin TDAH mais peu importe. Dès que tu as quelque chose dans la tête, tu ne l'as pas ailleurs. Enfin, habituellement. Lorsque tu l'entends y aller par la négation, tu souris bêtement, réalisant qu'il te prends au sérieux. Donc, c'était peut-être le cas avant que t'arrives dans l'appartement et que tu ne fasses sauter sa petite couchette du soir. - Mouais a d'autre. N'oublie pas que t'es asiatique et que moi aussi. Je sais exactement comment t'es foutu.. Le mensonge ne te vas pas. - Tu roules des yeux, avant de perdre ton sourire, grimaçant par la même occasion.

T'as besoin de savoir l'identité de ce gars, ne serait-ce pour charrier Dae pendant quelques jours. Ou semaines, voir mois puisque t'as l'intention d'être encore là à son prochain anniversaire. Tu trépignes presque de joie, t'as tellement besoin qui est ce type, ne serait-ce qu'il te mentionne n'importe quoi sur son sujet. Pourquoi? Parce que tu aimes les rumeurs mais encore plus lorsqu'elles sont vraies. Et ensuite? Peut-être iras-tu en parler à la voisine ou encore, à la propriétaire du dépanneur du coin? T'es partant, ce n'est qu'à quelques pas d'ici après tout. - Alors, tu ne le connais pas.. C'était vraiment.. - Ta main se pose sur ta bouche, ravalant un petit rire. Alors c'est comme ça que Dae rencontre des gens. Il les bouscule dans la rue, leur saute au cou et ensuite, les ramènes à la maison? Comment ça se fait que t'as jamais fais la rencontre d'une autre personne? T'es ici presque tout le temps, attendant sagement son retour pour qu'il puisse te préparer un plat autre qu'une tranche de pain avec un peu de confiture. Le restant s'étalant lamentablement sur le comptoir de la cuisine lorsque c'est toi qui décide de t'en faire une. - Non je suis pas content du tout. - Tu lui répond du tac au tac puisqu'au fond, t'es déçu qu'il puisse te cacher autant de choses. - Si je serais pas arrivé, t'aurais fais quoi au juste avec lui? Humm? - Oh que tu sais ce qui serait arrivé mais tu as quand même besoin de le savoir, qu'il puisse mettre des mots sur ses agissements. - Et je suis pas ton père non plus. - Bon d'accord, tu peux maintenant te la fermer. Même si au fond, tu n'aurais pas dît non qu'il puisse être ta mère. Au moins, tu aurais pu y mettre un visage, toi qui rêves d'elle depuis des années en silence, espérant arriver à assouvir ta curiosité un jour ou l'autre.

- Ça t'arrives souvent de ne pas savoir ce qui t'arrives? Peut-être que t'es possédé? - Lentement, tu poses une main devant toi, comme pour vérifier l'état de la température de la pièce. - Fait froid quand même, j'espère que t'as pas oublié de payer l'électricité, j'ai pas envie de vivre dans un igloo. - Oui, il t'as parlé d'amitié, ça t'as fais même sourire mais pas question de t'arrêter sur ça. Parce que tu ne veux pas qu'il revienne sur ses paroles et ne décide de te dire qu'au fond, tu peux prendre la porte et disparaître bien loin. - T'as raison, ça résonne pas assez en haut.. - Tu croises les bras, t'es réellement en colère contre lui. Peut-être à cause de ses paroles, de ses agissements ou peut-être parce qu'il ne t'as pas dit clairement ce qui se passait. T'as quand même l'impression d'avoir été délaissé et ça, tu détestes.

Lorsqu'il fait un pas vers toi, tu recules lentement, commençant à devenir mal à l'aise. T'as peur qu'il puisse sentir le parfum de l'autre type et t'as pas envie de découvrir ce que le canapé sent. Déjà que si Dae n'a pas l'intention de le brûler, tu vas devoir respirer cet odeur pour les prochaines années à venir. Une grimace se dessine facilement sur ton visage, avant de lui répondre. - Je suis sorti courir après le lapin. Tu sais, celui que tu ne veux pas puisque monsieur est allergique aux animaux. Et pendant ce temps-là, monsieur s'amuse à rouler des pelles à des inconnus. À DES INCONNUS. Tu pensais me cacher ça? Tu pensais que j'allais passer la nuit dehors à attendre que tu termines ta petite affaire? - T'es encore là, la bouche grande ouverte, dans l'attente qu'il puisse t'aider à y voir plus clair. - Ou non attends.. T'attendais que j'arrive pour que j'y participe, c'est ça? C'est ça que tu voulais? Je dois avoir peur pour moi dorénavant ou quoi? - Tu ne sais pas vraiment si ça te dégoûte ou non.. t'es un peu mitigé sur le sujet-là. - Tu crois quoi au juste en me posant cette question-là? Que je suis contre tes préférences? J'en ai rien à faire, tu fais ce que tu veux, avec qui tu veux. - Ta voix a baissé d'un cran, avant que tu ne soupires. - Je vois même pas pourquoi ça me dégoûterais. C'est pas comme si je t'avais surpris grimpé sur lui.. Ou bien lui qui.. Ou toi qui.. Humm - La curiosité revient au galop et pendant un instant, tu ne fais que demander ce que tu penses. Au diable s'il t'envoie promener, t'as l'habitude de toute manière. Et tu ne changeras pas de sujet tant qu'il ne t'as pas répondu. - T'es top ou bottom? -

MADE BY @ICE AND FIRE.
Dae-Jung Ahn

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
POINTS : 3
MESSAGE : 77
ICI DEPUIS : 29/12/2021
CRÉDITS : WRCKEDBUNNY (vava)

STATUT : Tomber de haut, tomber à genoux. Tu as trop souvent vécu d'amour qui t'a brisé, déchiré.Cette leçon tu ne l'as toujours pas apprise, romantique dans l'âme. Que d'histoires qui se sont terminées par le célibat dans lequel tu es.
MessageSujet: Re: Can we dare to say that we really know someone { Sunhi }   Can we dare to say that we really know someone { Sunhi } EmptyDim 2 Jan 2022 - 6:47


Can we dare to say that we really know someone
Who we are is what comes out when shit goes bad. You can't tell anything about a person when things are great. If you want to really know someone, be there when everything goes to hell.
Entendre Sunhi chanter? Plutôt mourir. Tu aurais l'impression d'entendre la fin du monde. Bon d'accord, tu exagères peut-être, mais avec sa petite voix geignarde, ce serait sûrement un calvaire. Heureusement qu'il dit ne pas vouloir chanter, sinon tu aurais vraiment pris tes jambes à ton cou ou l'aurais mis à la porte sans demander ton reste. Après tout, tu es prêt à te faire pardonne dans la limite de l'acceptable, mais pas au point de penser au suicide non plus. De toute manière, ce n'est pas le seul attribut qui semble manquer de grandeur sur sa personne puisqu'il fait allusion au fait d'être asiatique et que pour le coup il sait comment tu es .... enfin peut-être que ça a du sens dans l'esprit de Sunhi, mais ça te laisse plutôt perplexe. Est-ce qu'il vient réellement de faire une blague sur le fait d'avoir un petit attribut masculin? Mieux vaut ne pas le renoter. Enfin, tu hausse tout de même un sourcil en signe de perplexité, pour lui signaler que tu as bien entendu cette blague douteuse. Et que tu l'as enregistrée également.

"Quoi? Mais oui j'ai payé.... est-ce que j'ai payé? Hey oui j'ai payé me fait pas douter comme ça!'' Tu devrais sûrement t'offusquer qu'il te parler de tes finances alors que tu paies tout, mais ça ne te fait ni chaud ni froid. C'est, de toute manière, une évidence qu'il ne paiera jamais. Alors aussi bien faire avec pour le moment. Tu sais qu'il te juge, il le fait depuis le commencement. Mais chaque petit commentaire ou rire te poignarde un peu plus. Tu lui as pourtant mentionné que oui, il était ton ami, mais il fait comme si de rien était, passe par-dessus ton affirmation sans même lui porter attention. Enfin, peut-être n'est-ce pas le cas, mais c'est ainsi que tu le perçois. Il a bien esquissé un petit sourire, mais il n'a pas fait mention que tu l'étais également. C'est ton anxiété qui parle pour toi, tu le sais, mais tu ne peux t'empêcher de te dire que t'as brisé ton amitié avec lui. C'est peut-être un profiteur et un menteur, mais c'est ton ami. Il compte à tes yeux, tu l'aimes malgré tout et même si tu le connais à peine.

Tu ne sais pas trop ce que tu attends de cette discussion, mais ce n'est clairement pas ce que vous êtes entrain de vous dire qui te satisfera. "Non, je ne voulais que tu viennes nous rejoindre. Ma parole mais pour qui tu me prends!" Tu ouvres grand les yeux en te reculant un peu, abasourdi. Est-ce qu'il pense réellement que tu es un obsédé? Parce que tu as embrassé quelqu'un sur TON divan? "Tu crois vraiment que je serais le genre de personne de qui tu pourrais avoir peur?" Ça te blesse plus que tu ne veux bien le dire tout haut. Tu sent les larmes remonter à la surface, mais tu les retiens toujours, trop fier pour les laisser couler. T'as l'impression d'être entrain de te faire sermonner par ton beau-père et c'est loin d'être un sentiment plaisant. "J'allais pas te demander de nous rejoindre. J'avais pas prévu ce qui est arrivé mais si ça avait escaladé, sache que j'ai une chambre." Mais tu sais que ça n'aurait pas escaladé, parce que justement, tu aurais eu peur que ton colocataire revienne et te cherche et entende quelque chose qu'il ne faut pas. Bref, tu te demandes maintenant si un jour tu vas ravoir de l'intimité chez toi.

Quand il te demande finalement ce que tu attends en posant la question qui tue, tu te contentes de baisser la tête et hausser les épaules. "Clairement je fais pas ce que je veux avec qui je veux pour que ça te mette dans cet état là." Tu devrais plutôt fermer ta grande gueule, mais tu la ramènes un peu trop quand tu as peur du rejet. Soit tu parles trop, soit tu ne parles pas assez. Toi et les mots, ce n'est pas vraiment l'amour fou. Pourtant, tu lis tous les soirs. "Woooo.... ça c'est trop d'informations!" Tu as bien entendu qu'il ne voit pas pourquoi ça le dégoutterait, et même si ça vient grandement de te rassurer sur un sujet précis, tu es un peu surpris par cette dernière question un peu crue. "Je te demande pas quelle positon tu as au lit moi!" Il pense vraiment que tu vas lui répondre? Il est fou ou quoi? "Ça dépend de la situation..." Et pourquoi tu ouvres encore ta grande bouche au juste? Pourquoi tu ne tais juste pas? "Je vais cuisiner le souper...." Non ça te sauvera pas, tu as déjà essayé, mais c'est le désespoir qui commence à s'emparer de toi.

MADE BY @ICE AND FIRE.
Sunhi Hyo
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
POINTS : 13
MESSAGE : 69
ICI DEPUIS : 31/12/2021
CRÉDITS : wanda

STATUT : Célibataire, ne voulant pas se passer la corde au cou. Il te reste encore de belles années devant toi avant de tomber amoureux même si au fond, tu aimerais bien découvrir ce sentiment dont tout le monde parle
MessageSujet: Re: Can we dare to say that we really know someone { Sunhi }   Can we dare to say that we really know someone { Sunhi } EmptyDim 2 Jan 2022 - 7:29


Can we dare to say that we really know someone
Who we are is what comes out when shit goes bad. You can't tell anything about a person when things are great. If you want to really know someone, be there when everything goes to hell.
- Oh arrête, tu aimes douter, ça te fais sentir spécial. - Tu hausses les épaules un peu n'importe comment car toi, lorsque ça t'arrives, ça te fais justement sentir spécial. Et tu aimes. T'aimes avoir un peu d'attention, même à l'extrême, si tu en es capable. À vrai dire, t'as toujours cherché l'attention et c'est grandement pour cette raison que tu as trop souvent été le problème dans tes familles d'accueil. Incapable de rester en place, imaginant tout un tas de scénarios pour être certain d'avoir l'attention de tes nouveaux parents, tu n'as jamais été plus de quelques mois chez des gens biens. Et même lorsque tu as été placé en Australie, sous la tutelle de nouvelles personnes, t'as réussis à te faire mettre à la porte après trois minuscules semaines. Mais trop tard pour te retourner en Corée, ils ont dû te faire rentrer et non te laisser sur le balcon extérieur plus de douze heures de suite. - Et internet, t'as payé internet? Parce que ça serait trop dommage que tu sois en pleins vidéo porno et soudainement, pouf, y'a plus internet. - Pourquoi continues-tu sur cette lancée? Peut-être parce que tu vois que ça le met dans tout ses états et toi, tu n'en as rien à faire. Ou peut-être parce que ça te fais bien chier qu'il puisse se trouver quelqu'un comme ça tandis que toi, t'es encore seul et que tu passes toutes tes journées.. SEUL justement! Pendant que monsieur va travailler, qu'il ne pense même pas à toi quelques petites secondes dans sa journée et ensuite, qu'il se ramène avec un inconnu du plancher des vaches tandis que toi, tu aurais très bien pu être dans ta chambre et tout entendre. Tout voir aussi! De quoi te traumatiser pour de bon.

- Pour qui je te prend? Pour quelqu'un qui est sorti du café, qui a approché le premier venu et qui l'a ramené à la maison. Tu t'attendais à quoi au juste, dès mon retour? Que je t'applaudisse? Que je te demande de recommencer depuis le début? - Peut-être était-ce le cas après tout. Vu ce que tu avais entrevue de sa personne, tu pouvais pas dire que légèrement, tes joues avaient rougis. Elles avaient flambé sur le coup mais encore une fois, tu pouvais porter tout doutes sur le fait de les avoir surpris. Et puis, pas question que tu parles de tes relations et de tes préférences. T'étais même pas certain d'avoir tout compris vu que dans ta vie, Dae avait pris quelques bières et qu'il n'était pas maitre de lui-même. - Donc oui, je te prends pour quelqu'un qui aurait pu m'inviter à sa petite sauterie. - Ce n'était pas dit méchamment, aucunement juste un peu.. Dis sur un ton tête en l'air. - Et pourquoi je ne pourrais pas avoir peur de toi? T'es un mec. Je suis un mec. Et y'a des concombres au frigo.. - Bon alors là, c'était rendu du n'importe quoi.. - À vrai dire non, je pense pas que tu pourrais me sauter dessus sinon, tu l'aurais déjà fait. On peut donc dire que c'était passager, ton affaire? Mais avoue que si j'aurais été là dès ton arrivé, tu m'aurais demandé de participer! - Oui, tu reviens sur ça peut-être parce que lentement, tu commences à ressentir un besoin de l'entendre dire que t'es quelqu'un de désirable, toi aussi. - Oui, t'as une chambre. Toi toi toi et encore toi. Toujours toi..- La jalousie commence sérieusement à prendre le dessus sur la discussion car oui, Dae-Jung a bien tapé dans le problème tout à l'heure. Tu es jaloux. Et pas jaloux de lui ou de ce qu'il aurait pu se mettre sous la dent, mais bien de l'attention qu'il portait à ce pauvre inconnu. - T'as l'intention de le rappeler? - C'était sorti tout seul, comme un besoin de le savoir. Et si Dae tombait amoureux de ce type et qu'il décidait de fonder un truc? Allait-il te jeter à la porte pour garder son intimité? Probablement. Et tu serais dehors comme un pauvre déchet comme tu l'as si souvent été dans ta jeunesse.

- Tu peux faire ce que tu veux avec qui tu veux, mais pas où tu veux. C'est ça le problème. Ton nom est pas écrit sur le canapé, moi aussi je m'y assois. Là, je sais même pas si je vais être encore capable de le regarder sans imaginer tout ce que tu aurais pu y faire dessus ou même, ce que tu as déjà pu y faire. C'est déjà arrivé, sur ce canapé? - T'es pas certain de vouloir connaître la réponse mais tu essaies tout de même. T'espères qu'il puisse te dire non, qu'il même te dire qu'il est complètement pure. Comme ça, tu ne pourrais pas cracher sur chaque petits recoins de l'appartement. - C'est pas trop d'informations, ça s'appelle communiquer et apprendre à connaître l'autre. - Tu hoches la tête suite à tes paroles, voulant te montrer à l'aise avec le sujet. - Je dors sur le côté gauche.. - Bon d'accord, ce n'était pas réellement ce qu'il souhaitait entendre mais comme ça, tu te montrais intéressé par le sujet mais encore une fois, tu ne donnais pas trop de détail sur ta vie privée. Pas question qu'il puisse comprendre certaines choses. - De quelle situation? - Tu commences à paniquer lentement, avant de te mettre à bouder. - Laisse faire le souper et répond moi, quelle situation? Et pourquoi c'est si compliqué de m'expliquer? Je veux juste.. Apprendre à te connaître. Parce que là, je viens juste d'apprendre que tu te laisses tripoter par les hommes, que t'aurais bien aimé que je participe à ta petite soirée mais, que t'es trop poule mouillée pour me faire des avances alors à la place, tu vas chercher le premier gars en bas de l'immeuble pour le grimper sur le canapé. Je me pose des questions Dae, vraiment. Pourquoi lui et pas moi? J'ai quelque chose qui cloche? - Peut-être que le repas serait une bonne idée après tout, peut-être que ça pourrait alléger les tentions et les mots employés. - Je suis pas.. Intéressant? Je suis pas.. Attirant? Tu vas me faire croire que t'as jamais eu d'attirance pour moi mais pour ce gros naze, oui? - Peut-être que là, tu pourrais lui faire croire que t'as bu beaucoup d'alcool et que t'es prêt à aller au lit, sans demander ton reste. - Te reste des pâtes, on pourrait faire des pâtes avec ton boeuf.. -

MADE BY @ICE AND FIRE.
Dae-Jung Ahn

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
POINTS : 3
MESSAGE : 77
ICI DEPUIS : 29/12/2021
CRÉDITS : WRCKEDBUNNY (vava)

STATUT : Tomber de haut, tomber à genoux. Tu as trop souvent vécu d'amour qui t'a brisé, déchiré.Cette leçon tu ne l'as toujours pas apprise, romantique dans l'âme. Que d'histoires qui se sont terminées par le célibat dans lequel tu es.
MessageSujet: Re: Can we dare to say that we really know someone { Sunhi }   Can we dare to say that we really know someone { Sunhi } EmptyMar 4 Jan 2022 - 1:51


Can we dare to say that we really know someone
Who we are is what comes out when shit goes bad. You can't tell anything about a person when things are great. If you want to really know someone, be there when everything goes to hell.
Aimer avoir de l'attention est une chose. Douter si on a ou non payer des factures en est une autre. Tu sais que toi et ton ami avez ce point en commun. Vous aimez être le centre de l'attention. Si les raisons sont différentes et les situations également, ça n'en reste pas moins que vous avez tous les deux des problèmes d'affection. Toi, tu as besoin qu'on t'aime et qu'on t'apprécie. Lui, il a besoin qu'on le remarque coûte que coûte et c'est pourquoi il peut parfois être blessant sans faire attention. Tu sais qu'il n'est pas une mauvaise personne pour autant, toi, tu l'aimes comme il l'est même s'il te tape sur les nerfs en ce moment. "Ooooooui j'ai payé internet! Franchement..." Mais comme d'habitude, tu doutes quand même. Parce qu'il vient de le mentionner tu te poses quand même la question et tu t'assures de bien fouiller dans ta mémoire pour te souvenir du moment précis où tu as transféré l'argent pour payer le compte. Tu n'aurais, toute fois, même pas à t'inquiéter. S'il y a bien une personne qui ne paie jamais ses factures en retard, c'est bien toi. Tu ne l'as jamais fait et ça n'arrivera pas de si tôt.  

"J'ai approché personne, il est venu me parler. Je suis pas un prostitué!" Le pire, c'est que tu sais que si jamais tu lui en laisses la chance, il va dire que oui, il croit que tu vends ton corps. Parce qu'il est comme ça, apparemment, lorsqu'il est énervé. Il aime blesser par tous les moyens possibles. De là même à te traiter comme une vidange alors que tu le dépannes dans sa misère. Et toi, tu le laisses faire en te défendant à peine, comme d'habitude. "Y a aucun concombre dans le frigo, tu les a tous mangé je te signale..." Bon ok, tu fais peut-être un peu exprès de peser sur le bouton, mais ça commence à te tanner de plus en plus de l'entendre te traiter ainsi. Il y a bien longtemps qu'on ne t'a pas autant manqué de respect, même si ce n'est pas fait intentionnellement. Jamais tu ne l'aurais invité à faire une sauterie à trois. Premièrement, parce que tu le respectes, toi. Ensuite, parce que tu es persuadé pour une raison obscure qu'il aime les femmes exclusivement. À bien y penser, tu ne l'as jamais vu avec personne, mais tu en restes tout de même persuadé, allez savoir pourquoi. "Mais pourquoi tu tiens tant que ça a ce que j'aurais eu l'intention de te faire participer? Tes vraiment chelou..." Et c'est pas peu dire, il est plutôt malaisant en ce moment. Il ne parle que de sauteries à trois et de participer à quelque chose que tu n'as même pas eu la chance de commencer avec l'homme de tout à l'heure.

"Quoi? Tu veux son numéro peut-être? Il ne m'a même pas laissé son numéro si tu veux tout savoir." Et c'est vrai. Tu hausse un sourcil, de plus en plus curieux de comprendre ce qui peut bien pousser Sunhi à une telle attitude et telle jalousie. Car oui, tu en es persuadé, il est effectivement jaloux. Pourquoi? Parce que tu as su trouver quelqu'un comme ça, sans même chercher? Tu ne comprends pas trop ce qui peut le fâcher autant, mais tu es certain que ce n'est pas parce que tu embrassais quelqu'un sur le divan. Tu es de plus en plus persuadé que quelque chose d'autre se cache derrière ces mots. "C'est pas ça communiquer ne t'en déplaise." Parce que savoir qu'il dort sur son côté gauche, ça ne va pas vraiment faire avancer les choses. "J'ai jamais rien fait sur le canapé, t'imagine pas un porno là." C'est limite insultant. Combien de fois devras-tu lui dire que tu ne fais pas ça habituellement et que tu n'as rien fait avec l'étranger avant qu'il ne te surprennes à l'embrasser?

Passant une main dans tes cheveux, les ébouriffant au passage, tu viens pour répondre à sa question, mais la suite de ses paroles te laisse sans voix. C'est donc ça le problème? Il se sent insécure? "Ça dépend de mon partenaire. Je suis versatile." Parce que tu le précises même si ce n'est pas le fond du sujet et que ça ne le regarde vraiment pas. "C'est ça le problème? Tu penses que tu es une laideur parce que je t'ai pas fait d'avances alors que je suis aux hommes? Mais c'est pas parce que je suis aux hommes que j'aime draguer." Et ce n'est pas faux, tu aimes peut-être vivre d'amour, mais tu n'as jamais fait les premiers pas envers personne. "Et tu crois que j'allais venir te voir en te disant que tu es séduisant, comme ça, sans savoir si tu es un homophobe avant de te faire ce genre de compliment? Je suis pas suicidaire." Ta voix est douce, tu n'es plus du tout en colère. Tu commences à comprendre qu'il a juste besoin de se faire rassurer, que ton colocataire, il ne s'aime pas tant que ça apparemment. "Oui, tu es un très bel homme, j'ai jamais dit le contraire." Tu rougis légèrement car oui, tu l'as toujours trouvé très beau. Mais jamais tu n'oserais approcher quelqu'un et lui dire ça comme ça, soudainement. Surtout pas en pensant qu'il est hétérosexuel. Tu ignores son commentaire sur les pâtes, même si tu te diriges vers la dépense pour ouvrir l'armoire et les sortir. Tu les laisse toute fois sur le comptoir et tu croises les bras avant de le fixer. "Pourquoi c'est si important pour toi que je te trouve ou non attirant?"
MADE BY @ICE AND FIRE.
Sunhi Hyo
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
POINTS : 13
MESSAGE : 69
ICI DEPUIS : 31/12/2021
CRÉDITS : wanda

STATUT : Célibataire, ne voulant pas se passer la corde au cou. Il te reste encore de belles années devant toi avant de tomber amoureux même si au fond, tu aimerais bien découvrir ce sentiment dont tout le monde parle
MessageSujet: Re: Can we dare to say that we really know someone { Sunhi }   Can we dare to say that we really know someone { Sunhi } EmptyMar 4 Jan 2022 - 2:32


Can we dare to say that we really know someone
Who we are is what comes out when shit goes bad. You can't tell anything about a person when things are great. If you want to really know someone, be there when everything goes to hell.
Tu souris grandement pour ton histoire de facture et d'internet, vu qu'il ne te repousse pas lorsque tu mentionnes ce qui pourrait l'intéresser avec ce média. Il aurait pu continuer avec Netflix ou dans le pire des cas, te parler de jeux vidéos mais le fait qu'il ne survole pas l'histoire des films pour adultes te fais sourire bien plus qu'à l'habitude. Tu ne serais dire pourquoi mais en ce moment même, tu le trouves intéressant. Peut-être parce que ce que tu as vu n'était pas méchant du tout. Et même avoir su, oui, tu l'avoues, tu aurais pris plus ton temps avant de faire du bruit dans le salon. De un, pour te rincer l'œil et de deux, pour lui prouver que non, il n'aurait pas changé de place pour se diriger vers sa chambre à coucher. - Où ais-je dit que tu étais un prostitué? J'ai jamais dis ça.. - Tu lèves les mains en l'air, choqué d'apprendre qu'il puisse lire dans tes pensées. - Et lui, s'en était un? - T'as envie de lui poser tellement de questions, à premier lieu, de savoir si ça lui arrive souvent, lorsque tu n'es pas à la maison. Peut-être était-ce plus fréquent avant que tu ne viennes habiter ici. Peut-être même qu'il s'adonnait à ce genre de truc très souvent, le weekend. Est-ce que tu as même entendu quelque chose, lors de tes grasses matinées? - Mais si.. j'adore les concombres. - Tu lèves les mains en l'air, sachant très bien que ce n'est pas toi qui ouvrira le frigo pour en prendre un. Si Dae ne prépare pas les légumes, tu n'en manges pas. C'est de même pour les fruits, les produits en conserve et la viande. Si ça ne serait que de toi, tes repas se composerait seulement de ramens et de bols de céréales. Et avec des ustensiles en plastique, pas la peine de faire la vaisselle. T'es pas doué en cuisine, la dernière fois que tu as voulu en faire, t'as faillis brûler l'appartement au complet. Et la toast est directement allée dans la poubelle. Le pot de beurre d'arachides aussi, vue que tu avais mis le pot trop près de la cuisinière, faisant tourner son contenu.

- Je ne tiens pas à participer à tes cochonneries, je veux seulement que tu sois franc avec moi. T'as qu'à dire que j'ai raison et je vais arrêter d'en parler. Et ce n'est pas moi qui est chelou, t'as vu la face de ton plan? Sincèrement? - Parce que toi, non, t'as pas réellement eu le temps de le voir. T'as plus regarder Dae avant de grands yeux, la bouche ouverte, presque de la bave coulant sur ton menton. Mais non, tu ne l'avouera jamais, il n'est pas ton genre. Enfin, peut-être juste un peu.. À vrai dire, tu ne t'ai jamais réellement posé la question. Tu te laissais simplement berner par une serveuse au Starbuck, une qui aimait bien dire qu'elle l'avait mis dans son lit. Tu trouvais le tout stupide, vu que Dae-Jung ne la regardait même pas et tu n'es même pas certain qu'il puisse connaître son prénom, mais peu importe. Plus les minutes avancent, plus tu penses qu'elle t'as raconté un beau gros mensonge. T'as envie de l'appeler, cette rousse là, et de lui dire la vérité.

- T'es certain que son numéro est pas au fond de ta gorge.. - Tu croises les bras devant toi, à nouveau, voulant lui montrer que tu n'adhères pas à ses conneries. - Et c'est pas à moi de le rappeler, mais bien à toi. Lui, il avait bien l'air intéressé que tu le fasse. - Et c'est peut-être ça qui vient te briser le cœur. Parce que si Dae se fait un copain, tu passeras après ce copain là et un jour, ils voudront habiter ensemble et toi, t'auras plus rien à quoi t'accrocher. Et plus personne à qui parler. T'es en Australie depuis un bon moment déjà mais tu n'as pas réellement d'amis à qui parler, ou même, pour aller prendre un verre en bonne compagnie. Les seules personnes avec qui tu parles, ça se termine toujours mal. Tu marches croche le lendemain matin et tu as une journée entière à te plaindre de mal de dos. - Alors pourquoi voulais-tu acheter de l'essence pour brûler le canapé? - Lui lâches-tu, les yeux grands ouverts. Tu veux qu'il affirme ce que tu as vu, tu veux qu'il puisse te dire la vérité. Comme si t'étais son père ou encore, son petit ami qui vient tout juste de comprendre qu'il se fait tromper depuis la première journée. - On pourrait choisir quelque chose de plus sombre, de plus.. Acceptable pour nous deux, qu'en penses-tu? - Parce que oui, t'as l'intention de refaire sa décoration, à commencer par ce canapé. Et lorsque tu auras tout fini de retaper le salon, la cuisine et la salle de bain, tu feras de même avec sa chambre. À moins que tu ne commences par cette pièce, t'as toujours été curieux de savoir de quelle couleur était ses draps.

- Versatile.. - Tu restes quelques secondes sans parler, réfléchissant. - C'est comme les oiseaux, ça? - T'es perdu, complètement. Si tu te fis à ce que toi, tu subis depuis le tout début, c'est loin de ressembler à un vol de tourterelles. - Non, c'est pas ça.. Je comprends juste pas pourquoi t'es allé fourrer ta langue dans la bouche de ce type tandis que moi, je passe mes soirées avec toi et que t'as jamais osé. Je pue? - T'as besoin de savoir ce qui se passe avec lui, pourquoi il est allé se coller à un inconnu tandis que toi.. - Je suis pas intéressé, ne va pas croire le contraire, je veux juste comprendre. - Tu lèves à nouveau les bras, avant de le suivre pour le repas. - Je ne suis pas homophobe, je suis juste.. - Ça serait le temps de lui dire mais tu préfères remettre ça à un autre jour. Et puis quoi encore? Tu lui mentionnes ton attirance pour les hommes et vous décidez de prendre du champagne pour fêter la journée des révélations? - Perdu. Je suis perdu. - Oui, perdu à cause de lui. Tu te demandes ce que tu aurais vraiment fait, si Dae t'aurais fais des avances, si tu les aurais accepté ou non. Probablement pas, vu que tu souhaites avoir un toit où dormir cette nuit. Et les suivantes aussi.

Tu entends le compliment qu'il te fait, mais seulement à moitié. Tu rages intérieurement de tout ce que tu as pu lui dire depuis le début. Et aussi, d'avoir cru cette folle de serveuse. - Ce n'est pas une importance.. C'est juste que le mec que t'as ramené, si c'est vraiment ton genre et que tu le trouvais beau.. Je dois être moche comme pas possible. - Tu prends place directement sur le comptoir, les deux fesses bien assises sur celui-ci, de manière à pouvoir tout surveiller. - Alicia m'a dit que t'avais passé la nuit avec elle, c'est vrai? - T'as besoin de le savoir maintenant, t'as besoin de savoir si tu appelles cette garce avant ou après le souper. - À moins que t'as passé une nuit avec le patron et que c'est pour cette raison que c'est toi qu'il a gardé et moi, qu'il a viré.. -

MADE BY @ICE AND FIRE.
Dae-Jung Ahn

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
POINTS : 3
MESSAGE : 77
ICI DEPUIS : 29/12/2021
CRÉDITS : WRCKEDBUNNY (vava)

STATUT : Tomber de haut, tomber à genoux. Tu as trop souvent vécu d'amour qui t'a brisé, déchiré.Cette leçon tu ne l'as toujours pas apprise, romantique dans l'âme. Que d'histoires qui se sont terminées par le célibat dans lequel tu es.
MessageSujet: Re: Can we dare to say that we really know someone { Sunhi }   Can we dare to say that we really know someone { Sunhi } EmptyMar 4 Jan 2022 - 5:39


Can we dare to say that we really know someone
Who we are is what comes out when shit goes bad. You can't tell anything about a person when things are great. If you want to really know someone, be there when everything goes to hell.
Sunhi, il aime faire dans le dramatique. Ça aussi, tu l'as remarqué assez rapidement. Lorsqu'il pense ou voit quelque chose, il l'amplifie fois mille. Ne connaissant pas grand chose sur sa vie, tu te demandes soudainement quel genre d'enfant il pouvait bien être. S'il faisait le bacon par terre pour obtenir quelque chose ou bien mettait réellement le feu au canapé lorsque quelque chose d'inconnu y touchait. Chose certaine, il ne devait pas toujours écouter les consignes et se rebeller régulièrement.

Alors que tu te mort la lèvre pour ne pas signaler qu'il n'a peut-être pas dit tout haut que tu étais un prostitué mais l'insinue depuis tout à l'heure, il te demande au tac au tac si l'inconnu en était. Tu ne sais pas si tu devrais être insulté ou te poser des questions sur ton sex-appeal tout d'un coup. "Non." C'est simple et précis. Tu n'as pas envie d'élaborer le sujet de pornographie et prostitution avec lui. Tu as l'impression que ça ne fera qu'empirer la dispute et tu n'en as pas envie. Même s'il semble en désaccord, tu sais très bien qu'il a mangé tous les concombres qui se trouvaient dans le frigo. Comment le sais-tu? Parce que c'est toi qui les lui a coupé alors qu'il geignait que le couteau était trop lourd pour ses mains délicates et petites. Bref, tu te rappelles très bien du dernier concombre et de la dernière tranche que as coupée de ce dernier.

"C'est toi qui fait une fixation sur participer à mes activités avec un autre homme, pas moi. Non, pour la dernière fois, je ne voulais pas t'inviter à un plan à trois." En espérant que le message passe bien, tu lèves les yeux dans les airs. Tu as beaucoup de mal à te contenir durant ta discussion avec lui et puisque tu te connais plutôt bien, tu sais que tu n'agis pas comme à ton habitude. Normalement, tu l'aurais laissé te parler sec, tu te serais écrasé. Mais le fait que cette conversation tourne autour de ta sexualité te met dans tous tes états. Tu préfères t'énerver plutôt que de pleurer de honte. "Si tu veux mon avis, son numéro aurait plutôt été ailleurs si le but était que j'aille le chercher avec mes mains." Et tu en rajoutes une couche, ne serait-ce que pour faire un peu de drame. Tu es comme ça, tu ne sais pas pourquoi. Toujours le pied dans la bouche et les mots qui sortent plus vite que la logique. "Il ne m'a pas laissé son numéro, s'il avait vraiment été intéressé, il l'aurait fait. Fin de la discussion." C'est vrai, il n'a jamais échangé son numéro avec toi. Tu as beau te dire que l'aurais rappelé, il n'a pas pris la peine de te le confier. Ce qui démontre très bien que ce qu'il voulait de cette soirée n'était pas nécessaire de te connaître, ou du moins, pas de la manière dont tu aurais aimé.

Exaspéré, tu ne réponds pas à son commentaire sur l'essence. Tu n'as pas envie de te répéter à nouveau concernant le canapé. Il parle de le brûler depuis tout à l'heure, mais même si tu céderais, tu n'as pas les moyens d'en acheter un autre. Tu paies pour deux, donc tu te contes déjà heureux d'avoir beaucoup de pourboire où tu travailles. "Le divan est gris foncé, c'est une couleur tout à fait acceptable." Tu as pourtant fait dans le modeste niveau décoration, toi qui est toujours habillé de mille et une couleur, allant jusqu'à parfois colorer tes cheveux. Tu aimes ce qui sort de l'ordinaire. "Pourquoi je l'ai embrassé lui et pas toi, c'est vraiment ta question? Parce que ça semble tout sauf innocent comme question." T'as l'impression qu'il essaie de te faire passer un message que tu ne comprends pas. Et ça ne parle pas de lapin ou de divan. Est-ce qu'il a seulement eut une seule relation dans sa vie? Tu ne le sais même pas et tu commences à te poser la question. C'est de là que vient son insécurité? "C'est quoi? Si tu voulais que je t'embrasses t'as qu'à le demander. Et je t'ai dit que je te trouvais séduisant, va pas me dire que personne te l'a jamais dit. T'as la mâchoire d'un dieu grec. Tu veux quand même pas que je te déshabille pour te le prouver!" Mais tu demandes s'il le ferait vraiment. Il n'est clairement pas aux hommes puisqu'il a eu plus d'une occasion de te le révéler si c'était le cas. T'embrasser ferait donc plutôt partie de ses pires cauchemars. Tu sais que tu es plutôt bel homme puisqu'on te le répète régulièrement, mais pas de là à rendre un hétéro gay. "C'est qui Alicia?" Alicia? Tu lèves les yeux dans les airs, réfléchissant bien au nom. Tu sais que de près ou de loin tu connais une fille de ce nom, mais de où... "Ohhh la fille qui travaille avec... eurk non pourquoi tu vas imaginer un truc comme ça. Elle est insipide." Parce que le look d'une personne n'est pas du tout ce que tu regardes en premier, c'est sa personnalité. C'est une enfant gâté qui pense être le centre du monde. C'est toi le centre du monde. "Elle est tellement..." Tu fais une drôle de tête s'apparentant au dégoût avant de frémir un peu en pensant ne serait-ce que lui toucher le visage. "Vraiment vraiment pas mon genre." Et ça en dit long. "Et ooooh si tu m'as pas traité de prostitué tout à l'heure, tu commences à te rapprocher dangereusement, surveilles ce que tu dis. J'ai jamais couché avec aucun employé de mon travail je te signale. Ça fait des mois que je suis célibataire et j'ai pas... enfin j'ai eut aucune relation depuis que j'habite ici, alors arrête de te morfondre que j'aurais couché sur le comptoir... là tu viens de mettre tes fesses." Décroisant finalement les bras, soupire aux lèvres, tu te demandes vraiment où s'en va la conversation. "Ça rime à rien la conversation, si tu veux vraiment apprendre à me connaître pose moi des vraies questions." Tout en continuant de parler, tu te rends compte que ta chemise est mal boutonnée. Tu la déboutonnes donc lentement, dans l'optique de l'ajuster. "Ou bien heeey qu'elle est ta couleur favorite. Pas Tu es top ou bottom...." Tu ne portes plus vraiment attention à ton ami, trop occupé à te battre avec ton bouton.
MADE BY @ICE AND FIRE.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Can we dare to say that we really know someone { Sunhi }   Can we dare to say that we really know someone { Sunhi } Empty

 
Can we dare to say that we really know someone { Sunhi }
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» don't you dare (noah)
» don't you dare – ezra+devan
» You gotta care less to see if they will care more { Sunhi }

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: walking in the city :: southern district :: appartements-
Sauter vers: