∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en janvier —

En ce moment à Bowen, les températures sont chaudes chaudes chaudes ! Elles avoisinent entre les 29 et 34°C.


emilia manzoni & penny peach
sont nos membres du mois ♡

-56%
Le deal à ne pas rater :
GIGABYTE – Disque SSD Interne – 256Go – 2,5″
24.99 € 57.21 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -20%
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – ...
Voir le deal
39.99 €

Partagez
 

 (+18) Life is always better at night ı River

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
River Morgan
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 252
ICI DEPUIS : 05/01/2022
CRÉDITS : myszkaminnie

STATUT : Célib'
MessageSujet: Re: (+18) Life is always better at night ı River   (+18) Life is always better at night ı River - Page 2 EmptyMar 11 Jan 2022 - 17:48



Life is always better at night

Pour une première fois avec une femme plus âgée, j'avais trouvé ça très exaltant. C'était une expérience que je renouvellerais volontiers. Surtout avec Grace. C'était différent, dans le bon sens. J'ignorais si c'était dû à son savoir-faire simplement parce qu'elle avait le double de mon âge, ou si c'était juste elle qui était si particulière. Quoi qu'il en soit, ce moment était désormais gravé dans ma mémoire.

- C'était vraiment génial.

Je mentirais si je disais que ces quelques mots ne me faisaient rien. J'étais ravi de savoir qu'elle avait eu autant de plaisir que moi. Je lui répondis par un clin d’œil avant de nous servir du rhum, tandis qu'elle cherchait le reste de ses vêtements. Je l'observai en train de se rhabiller, appréciant le spectacle d'un œil attentif et admiratif. Sa silhouette se dessinait dans la pénombre ambiante grâce à l'éclairage extérieur. Elle était magnifique. Je bus une gorgée de rhum en attendant qu'elle ait terminé son rituel avec élégance. Et quand elle fut apprêtée à nouveau, je lui tendis l'un des deux verres en souriant.

- On pourrait remettre ça à l'occasion. Enfin, si ça te tente bien sûr, lui proposai-je avec un petit regard enthousiaste.

Grace était incroyable, belle, fantaisiste et atypique. Elle m'attirait irrémédiablement. Malgré ça, je n'avais aucunement l'intention de faire de nous un couple, ou quoi que ce soit du genre. Et mon intuition me disait que c'était pareil pour elle. Je ne pensais pas me tromper. Cependant, j'avais bien envie qu'on se revoit, histoire de profiter de la vie, sans attaches, ni engagements. Et je ne voyais pas de raisons pour que ça ne lui convienne pas non plus.

Tout à coup, un doute m'envahit. Je n'avais même pas pris le temps de me poser la question. Etait-elle célibataire ? Peut-être pas, peut-être même qu'elle était mariée. Mais peu m'importait, pour moi ça n'était pas un problème et visiblement pour elle non plus. En tous cas, c'est ce qu'elle laissait paraître. Mais elle avait aussi très bien pu céder à la tentation par curiosité. Elle avait peut-être voulu se taper un mec plus jeune juste pour le plaisir de l'expérience. Je commençais à cogiter et à me dire que sa réponse à ma question n'allait pas me réjouir.
lumos maxima

__________________________

here's to never growing up
Call up all our friends, go hard this weekend
For no damn reason, I don't think we'll ever change
Meet you at the spot, half past ten o'clock
We don't ever stop, and we're never gonna change [by lizzou]
Gracelyn Scott

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Grace n'a jamais connu ses parents biologiques. En effet, elle a été abandonnée lors de sa naissance et a donc été accueillie par la famille Scott qui ne pouvaient pas avoir d'enfants. ‹ Dès son plus jeune âge, elle a rapidement compris quelle pression pesait sur elle puisque son père adoptif avait énormément d'espoirs et d'attentes pour elle. ‹ Lorsqu'elle a eu dix-huit ans, son père l'a incitée à faire des études en sciences politique à Paris. Elle était donc très loin de sa famille, ce qui n'était pas une mauvaise chose pour le petit business du paternel, du moins pour l'instant. ‹ Partir loin de tout lui a en quelque sorte ôté cette pression qu'elle pouvait ressentir en présence de ses parents. A Paris, elle a commencé à se découvrir réellement, et c'est d'ailleurs là-bas qu'elle a fait un tas de premières fois. ‹ Même si ça n'a pas été simple, elle a adoré ses études. Elle a été jusqu'au bout de ses études, ayant d'ailleurs préparé un doctorat en huit ans. ‹ En quittant Paris, elle y a laissé sa vie, ses nouveaux amis, et même le premier homme qu'elle a réellement aimé. Seulement, elle se devait de rentrer auprès de sa famille. ‹ Peu de temps après son retour, son père a voulu l'initier dans son petit business. Ce dernier travaille dans une organisation criminelle très recherchée par les autorités. Il est entrée dans une colère folle lorsqu'elle a refusé. ‹ Rapidement, elle a compris que pour se préserver, il faudrait qu'elle s'en aille. Qu'elle refasse sa vie loin de New-York. Ainsi, elle pourrait certainement se libérer de cette emprise que sa famille tente d'avoir sur elle. Elle a pu se trouver un travail en tant qu'administratrice judiciaire et ce, grâce à ses études. ‹ Grâce à ce boulot, elle a réussi à mettre de l'argent de côté. Elle a surveillé ses moindres dépenses afin de pouvoir s'en aller le plus rapidement possible. ‹ A trente ans, elle a fait les démarches nécessaires afin de pouvoir quitter les Etats-Unis. Son pays de destination ? Bowen. ‹ Arrivée en ville, elle a réussi à retrouver un poste assez similaire à celui qu'elle faisait à New-York. Sur le moment, ça lui convenait très bien. ‹ Lorsqu'elle a décidé qu'il était temps de changé, elle a décidé de changer radicalement de domaine. Elle s'est inscrite à des cours de mixologie. ‹ Depuis cinq ans, elle est propriétaire d'un bar de la ville. Elle est tombée sur une belle opportunité car ce dernier était à vendre et elle a sauté sur l'occasion. ‹ Maintenant, elle veut surtout éviter d'être associée à son paternel. D'ailleurs, elle ne parle jamais de sa famille pour cette raison. ‹ Gracelyn n'a pas d'enfants, elle ne s'est jamais jugée prête à en avoir et devenir mère n'a jamais été un besoin ni une réelle envie pour elle. ‹ Elle n'a jamais été mariée non plus. C'est peut-être bête, mais elle se dit que si un jour elle se marie, c'est que ce sera vraiment le bon. ‹ D'un point de vue vestimentaire, elle a gardé un côté très retro qui lui plait énormément.
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 1229
ICI DEPUIS : 18/10/2021
COMPTES : Valentina (Lana Parrilla), Gabriella (Vitaa), & Amara (Bailee Madison)
CRÉDITS : Javajunkie (avatar, code signa & gifs)

STATUT : When I tell you I love you, I'm not saying it out of habits, I'm reminding you that you are my life (Noah)
MessageSujet: Re: (+18) Life is always better at night ı River   (+18) Life is always better at night ı River - Page 2 EmptyMar 11 Jan 2022 - 18:24


Life is always better at night

C'était un triste soir comme il y en a par milliers. Quand cet homme est venu me voir pour parler, Et même s'il était tard, qu'on m'attendait pour dîner, je savais que c'était lui que j'attendais. ı @River Morgan & @Gracelyn Scott
Il t'es arrivé de partager un moment assez intense avec des hommes un peu plus jeune que toi, mais River ? C'était une limite que tu t'étais imposée et à ne pas dépasser. Ce soir, tu l'as fais et mine de rien, tu vois avouer que c'était assez intense. Pourquoi ? Difficile à dire. En même temps, quand il s'agit de poser des mots sur une situation telle que celle là, tu n'es pas forcément des plus douées et tu dois l'avouer. Peut-être car il a été doux et attentionné contrairement à d'autres ? Ou parce qu'il savait ce qu'il faisait ? Quoi qu'il en soit, il est désormais temps de te rhabiller et, bien qu'il fait sombre, tu te débrouilles afin de ne rien oublier. Bien-sûr, tu aurais pu allumer la lumière mais l'obscurité te plait, tu dois l'admettre. Lorsque tu es prête, River te tends un verre, ce à quoi tu réponds avec un léger sourire.

Merci beaucoup.

A vrai dire, tu es quelque peu surprise par sa proposition. S'il y a bien une chose à laquelle tu ne t'attendais pas, c'est qu'il te propose de remettre ça. Bien-sûr, ça te flattes énormément et dire le contraire serait un mensonge.

C'est assez compliqué pour moi en ce moment. Ce n'est en aucun cas lié à toi, tu as été parfait mais je ne voudrais pas te donner de faux espoirs. Quoi qu'il en soit, ça pourrait potentiellement arriver, qui sait ?

Ce n'est donc pas un "non" ferme, mais ce n'est pas un oui. Bien que ce n'est certainement pas la réponse à laquelle il s'attendait, tu ne voudrais pas lui mentir et lui donner de faux espoirs. Tu es célibataire, c'est un fait mais dans ton coeur, il s'agit d'une histoire bien plus complexe que ça. Et si jamais tu dois te lancer dans une histoire sérieuse, il va de soi que tu désires être fidèle à ton partenaire. Voilà pourquoi tu ne lui dis pas tout simplement "oui". Pour l'instant, ce n 'est pas encore d'actualité mais tu ne sais pas non plus ce qui peut se produire dans les jours à venir.

De plus, tu n'es pas particulièrement du genre à avoir besoin de prévoir les jours à venir. Oui, cela pourrait arriver tout comme ça pourrait être l'unique fois où vous partagerez quelque chose d'aussi intime. Si tel est le cas, tu garderas cette soirée en mémoire, c'est une certitude. Tu bois enfin une gorgée du rhum, ton regard se posant ensuite sur lui. D'ailleurs, tu te rends compte que tes propos sont vagues et, par conséquent, il s'imagine peut-être le pire.

Je préfère te le préciser, mais je n'ai pas de petit ami ou de mari prêt à venir s'en prendre à toi s'il l'apprend. N'aie crainte.

Car oui, mine de rien, il y a des hommes comme ça et c'est bien qu'il sache que ce n'est pas ton cas. Qu'il n'a dont strictement rien à craindre.
Niagara



__________________________


Mes rêves d'enfant
Le temps s'est écoulé en moins d'deux, finies les années délicieuses. Mais maudit ami, je veux plus, danser ce slow avec toi. Souviens-toi des années 90 quand dans la cour, tous les jours, t'étais mon roi.
https://www.aa-retro.com/t23193-grace-s-gracelyn-s-instagram
River Morgan
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 252
ICI DEPUIS : 05/01/2022
CRÉDITS : myszkaminnie

STATUT : Célib'
MessageSujet: Re: (+18) Life is always better at night ı River   (+18) Life is always better at night ı River - Page 2 EmptyMer 12 Jan 2022 - 0:00



Life is always better at night

Tandis que je portais à nouveau mon verre à mes lèvres, attendant la réponse de Grace, je vis immédiatement à son regard qu'elle n'était pas sûre de vouloir qu'on se revoit. Pourtant elle m'avait assurée avoir passé un bon moment. Soit elle essayait de me ménager, soit il y avait quelque chose, ou plutôt quelqu'un, dans sa vie qui l'empêchait de s'autoriser à me revoir pour renouveler cet échange langoureux.

- C'est assez compliqué pour moi en ce moment. Ce n'est en aucun cas lié à toi, tu as été parfait mais je ne voudrais pas te donner de faux espoirs. Quoi qu'il en soit, ça pourrait potentiellement arriver, qui sait ?

Elle ne me fermait pas complètement la porte, mais j'étais certain d'une chose, on n'allait pas se fréquenter toutes les semaines. Elle avait peut-être des choses à gérer dans sa vie personnelle, ou alors son cœur appartenait à un autre et, bien que je ne pouvais pas comprendre ça, elle voulait peut-être rester fidèle à celui qu'elle aimait. Je dois avouer que c'était un concept qui m'échappait totalement, la fidélité. Mais ça s'expliquait probablement par le fait que je n'avais jamais été amoureux de qui que ce soit. Et je ne savais pas si ça m'arriverait un jour, mais je m'en moquais éperdument. Ça ne m'intéressait pas le moins du monde pour le moment et ça me permettait de profiter de la vie sans me prendre la tête.

- Je vois... répondis-je simplement.

Elle m'avait un peu cloué le bec. J'étais plutôt déçu, mais je respectais sa décision. je n'étais pas du genre à insister. Même si avec Grace, j'avais un peu envie de changer cette habitude. Je n'avais jamais couru après une fille qui ne voulait pas de moi. Cependant, celle-ci, j'avais envie de m'y accrocher. J'avais eu tort visiblement.


- Je préfère te le préciser, mais je n'ai pas de petit ami ou de mari prêt à venir s'en prendre à toi s'il l'apprend. N'aie crainte.

Je n'avais même pas pensé à ça. J'aurais peut-être dû. J'y penserais en tous cas pour la prochaine fois. C'est vrai qu'elle aurait pu avoir quelqu'un dans sa vie, quelqu'un de jaloux qui aurait pu avoir vent de notre idylle éphémère et qui aurait pu décider de venir se venger sur ma gueule. Il fallait que je sois plus prudent à ce genre de détails. On ne sait jamais.

- Ok,je suis rassuré, me moquai-je en riant.

En même temps, s'il y avait vraiment eu un mec qui était venu frapper à ma porte pour me casser la gueule, j'aurais pas fanfaronné. Mais d'après Grace, j'étais peinard de ce côté-là, et je la croyais sur parole.

Un silence gênant s'installait entre nous, pendant qu'on focalisait toute notre attention sur nos verres respectifs. Je ne savais plus quoi lui dire... Est-ce qu'il fallait que je lui dise de partir ? Je ne pouvais pas lui proposer de rester dormir vu ce qu'elle venait de m'annoncer. Pourtant, j'aurais aimé qu'elle reste, mais mon égo en avait moins envie. Je m'étais quand même un peu pris un râteau, non ? Voilà que je l'avais mauvaise maintenant. C'était pas très correct de le lui montrer, après tout, je n'avais pas le droit de le prendre mal ou d'exiger d'elle quoi que ce soit, je le savais bien. Mais j'avais tendance à avoir du mal à me raisonner quand j'étais contrarié. Je terminai mon verre avant de briser le silence.


- T'as pas besoin que je te raccompagne, si ?, demandai-je sur un ton un peu sec qui annonçait clairement que je lui demandais de partir.

Goujat que j'étais... J'allais m'en vouloir plus tard, mais c'était trop tard, les mots étaient déjà sortis de ma bouche. A chaque fois c'était pareil, je parlais sous le coup de l'émotion, sans réfléchir et après j'avais des regrets. Enfin pas toujours en réalité, mais là j'en aurais pour sûr. J'étais vraiment trop con... Je venais de gâcher ce moment et mes chances, aussi infimes qu'elle fussent, de revoir ma lady.
lumos maxima

__________________________

here's to never growing up
Call up all our friends, go hard this weekend
For no damn reason, I don't think we'll ever change
Meet you at the spot, half past ten o'clock
We don't ever stop, and we're never gonna change [by lizzou]
Gracelyn Scott

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Grace n'a jamais connu ses parents biologiques. En effet, elle a été abandonnée lors de sa naissance et a donc été accueillie par la famille Scott qui ne pouvaient pas avoir d'enfants. ‹ Dès son plus jeune âge, elle a rapidement compris quelle pression pesait sur elle puisque son père adoptif avait énormément d'espoirs et d'attentes pour elle. ‹ Lorsqu'elle a eu dix-huit ans, son père l'a incitée à faire des études en sciences politique à Paris. Elle était donc très loin de sa famille, ce qui n'était pas une mauvaise chose pour le petit business du paternel, du moins pour l'instant. ‹ Partir loin de tout lui a en quelque sorte ôté cette pression qu'elle pouvait ressentir en présence de ses parents. A Paris, elle a commencé à se découvrir réellement, et c'est d'ailleurs là-bas qu'elle a fait un tas de premières fois. ‹ Même si ça n'a pas été simple, elle a adoré ses études. Elle a été jusqu'au bout de ses études, ayant d'ailleurs préparé un doctorat en huit ans. ‹ En quittant Paris, elle y a laissé sa vie, ses nouveaux amis, et même le premier homme qu'elle a réellement aimé. Seulement, elle se devait de rentrer auprès de sa famille. ‹ Peu de temps après son retour, son père a voulu l'initier dans son petit business. Ce dernier travaille dans une organisation criminelle très recherchée par les autorités. Il est entrée dans une colère folle lorsqu'elle a refusé. ‹ Rapidement, elle a compris que pour se préserver, il faudrait qu'elle s'en aille. Qu'elle refasse sa vie loin de New-York. Ainsi, elle pourrait certainement se libérer de cette emprise que sa famille tente d'avoir sur elle. Elle a pu se trouver un travail en tant qu'administratrice judiciaire et ce, grâce à ses études. ‹ Grâce à ce boulot, elle a réussi à mettre de l'argent de côté. Elle a surveillé ses moindres dépenses afin de pouvoir s'en aller le plus rapidement possible. ‹ A trente ans, elle a fait les démarches nécessaires afin de pouvoir quitter les Etats-Unis. Son pays de destination ? Bowen. ‹ Arrivée en ville, elle a réussi à retrouver un poste assez similaire à celui qu'elle faisait à New-York. Sur le moment, ça lui convenait très bien. ‹ Lorsqu'elle a décidé qu'il était temps de changé, elle a décidé de changer radicalement de domaine. Elle s'est inscrite à des cours de mixologie. ‹ Depuis cinq ans, elle est propriétaire d'un bar de la ville. Elle est tombée sur une belle opportunité car ce dernier était à vendre et elle a sauté sur l'occasion. ‹ Maintenant, elle veut surtout éviter d'être associée à son paternel. D'ailleurs, elle ne parle jamais de sa famille pour cette raison. ‹ Gracelyn n'a pas d'enfants, elle ne s'est jamais jugée prête à en avoir et devenir mère n'a jamais été un besoin ni une réelle envie pour elle. ‹ Elle n'a jamais été mariée non plus. C'est peut-être bête, mais elle se dit que si un jour elle se marie, c'est que ce sera vraiment le bon. ‹ D'un point de vue vestimentaire, elle a gardé un côté très retro qui lui plait énormément.
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 1229
ICI DEPUIS : 18/10/2021
COMPTES : Valentina (Lana Parrilla), Gabriella (Vitaa), & Amara (Bailee Madison)
CRÉDITS : Javajunkie (avatar, code signa & gifs)

STATUT : When I tell you I love you, I'm not saying it out of habits, I'm reminding you that you are my life (Noah)
MessageSujet: Re: (+18) Life is always better at night ı River   (+18) Life is always better at night ı River - Page 2 EmptyMer 12 Jan 2022 - 0:53


Life is always better at night

C'était un triste soir comme il y en a par milliers. Quand cet homme est venu me voir pour parler, Et même s'il était tard, qu'on m'attendait pour dîner, je savais que c'était lui que j'attendais. ı @River Morgan & @Gracelyn Scott
Bien rapidement, tu comprends que la réponse que tu viens de lui donner n'est pas celle qu'il attendait. Il semble déçu. Tu n'imaginais pas qu'il voudrait te revoir. Généralement, ce n'est pas forcément le cas, d'où le fait que l'histoire d'une nuit reste celle d'une nuit, et non plusieurs. Probablement n'aurais-tu pas dû, peut-être lui as-tu donné de faux espoirs sans le vouloir mais tu ne peux pas te permettre de l'embobiner, de lui mentir. C'est tout simplement horrible et c'est bien pire qu'une vérité difficile à entendre. Seulement, ce n'est pas seulement à lui que tu mentirais, mais aussi à Noah et surtout à toi-même. Ne sachant pas exactement ce qu'il adviendra de votre relation dans les futurs jours, semaines ou moins, tu n'oses pas lui faire une promesse que tu n'es pas certaine de pouvoir tenir. C'est ainsi. Tu préfères ça que le blesser davantage en apprenant que tu lui as fais une promesse qui n'aboutira jamais.

Rien qu'à ce brin d'ironie dans sa voix, tu comprends que ça a pu lui déplaire. Mais ainsi soit-il, ce n'est pas comme si tu pouvais revenir en arrière de toute façon. En soi, tu ne regrettes pas de lui avoir dit la vérité. Tu sais que tu as fais la bonne chose à faire car personne ne mérite de se faire mener en bateau et de se faire prendre pour le dernier des cons sur Terre. Par contre, en voyant sa réaction, tu en viendrais presque à regretter cette soirée. Oh oui, tu t'en mords les doigts d'ailleurs mais ne voulant pas en rajouter une couche, tu veilles à ne rien laisser paraître comme tu en as l'habitude. Le silence devient presque gênant, pesant. Il te somme, en gros, de partir. Après avoir terminé le contenu de ton verre, tu réponds simplement.

Bien. J'ai compris.

Lui lâches-tu sans argumenter davantage. Il ne te l'as pas demandé de but en blanc mais tu as parfaitement compris ce que cela signifie. Tu vas donc partir sans attendre davantage.

Je te souhaite une bonne soirée.

Sans demander ton reste, tu te diriges d'un pas accéléré vers la même porte que vous aviez emprunté quelques minutes afin de pouvoir partir. De t'éloigner de lui à tout prix et au plus vite. En soi, tu n'attendais pas grand chose. Ce n'est que l'histoire d'un soir, mais tu aurais aimé être vue comme une femme à part entière et non un moyen parmi tant d'autres pour lui de subvenir à ses désirs. Car oui, dans l'immédiat, c'est bel et bien ainsi que tu te sens. Une chose est sûre, ce n'est pas l'un des hommes que tu as l'intention de revoir. Ni maintenant, ni jamais d'ailleurs et c'est aussi pour ça que tu as soigneusement veillé à ne pas lui laisser de moyen de te contacter. Surtout pas avoir été traitée ainsi. Toi qui étais à deux doigts de lui laisser ton numéro, tu te félicites de ne pas l'avoir fais.
Niagara



__________________________


Mes rêves d'enfant
Le temps s'est écoulé en moins d'deux, finies les années délicieuses. Mais maudit ami, je veux plus, danser ce slow avec toi. Souviens-toi des années 90 quand dans la cour, tous les jours, t'étais mon roi.
https://www.aa-retro.com/t23193-grace-s-gracelyn-s-instagram
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (+18) Life is always better at night ı River   (+18) Life is always better at night ı River - Page 2 Empty

 
(+18) Life is always better at night ı River
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: