∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en janvier —

En ce moment à Bowen, les températures sont chaudes chaudes chaudes ! Elles avoisinent entre les 29 et 34°C.


emilia manzoni & penny peach
sont nos membres du mois ♡

Le deal à ne pas rater :
TCL TDS-6110 – Barre de son Home Cinéma 2.1 avec caisson de basses ...
69.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 where the heart is ✩ marcus

Aller en bas 
AuteurMessage
Penelope Russell

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 36
ICI DEPUIS : 04/01/2022
CRÉDITS : Eilyam

STATUT : Mariée, mais séparée.
MessageSujet: where the heart is ✩ marcus   where the heart is ✩ marcus EmptySam 8 Jan 2022 - 23:04


✩ ✩ ✩ ✩
where the heart is

w/ @marcus o'brian


Bowen n'a pas vraiment changé. Neuf ans passés loin des côtes du nord-est du Queensland, et pourtant les sensations sont les mêmes pour Penelope. Elle foule à nouveau ces trottoirs sur lesquels elle a tantôt marché, tantôt couru, tantôt batifolé. Elle retrouve les devantures qu'elle avait l'habitude d'observer sans jamais oser y entrer, et celles qu'elle connaît par coeur à force de passer dessous. Tout lui rappelle à son enfance, son adolescence et le début de sa vie d'adulte. C'est comme si elle n'était jamais partie à Brisbane et qu'elle s'était simplement réveillée d'une nuit un peu agitée. Rien n'a changé.
Penelope se demande si Marcus travaille encore à l'Elm Street. Déjà une semaine qu'elle parcourt à nouveau ces rues, en prenant bien soin de toujours baisser la tête, cheveux attachés. Elle doit passer incognito. On ne doit pas savoir que la déloyale femme d'O'Brian est de retour à Bowen. Il a dû en voir des vertes et des pas mûres, après son départ. Penelope connaît les piliers de bar, elle les a assez souvent côtoyés. Elle sait les rumeurs, les discussions pinte à la main, les divagations de chacun. Et les fins de soirée, à refaire le monde en mieux, ou en pire.
La porte est poussée, quelques regards sont tournés vers elle. Penelope ne rougit même pas. Elle sent ses cheveux ramenés en une queue de cheval à l'arrière de sa tête se faire emporter par le courant d'air qui l'accompagne, une fois la porte derrière elle. Marcus, derrière le bar, qui essuie un verre, tête baissée. Il travaille encore ici. Penelope l'observe une moitié de seconde, ce qui lui semble être des heures. Il a pris de l'âge, sa barbe est plus fournie. Il est en pleine discussion avec un client, ses lèvres sont en mouvement. Le reste disparaît, Penelope ne voit plus que lui. Neuf ans, et c'est comme si elle ne l'avait quitté qu'une semaine.
On l'a vue entrer, Penelope ne peut pas faire demi-tour. Elle se racle la gorge pour éclaircir sa voix. Elle aurait pu choisir d'entrer en dehors des heures d'ouverture, ou lorsque les clients sont bien moins nombreux ; mais en étant partie aussi longtemps et dans ces conditions, elle a perdu tous ses passe-droits, en même temps que le reste. Peut-être que Marcus va hurler, la mettre dehors. Peut-être qu'il va l'ignorer.
Maladroitement, la blonde s'avance. Son souffle se retrouve coupé, une fois que Marcus a levé la tête vers elle.  
Marcus O'Brian
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 1803
ICI DEPUIS : 12/01/2016
COMPTES : Léo
CRÉDITS : ©soeursd'armes

STATUT : marié mais séparé depuis des années
MessageSujet: Re: where the heart is ✩ marcus   where the heart is ✩ marcus EmptyLun 10 Jan 2022 - 23:16

Neuf années de silence total, d’incompréhension, de questions sans réponses, de célibat forcé qui l’avait, au fond, peut-être arrangé, lui l’ours solitaire. Ou bien l’était-il devenu avec le temps, par la force des choses, seul, sauvage, renfermé sur lui-même, du moins hermétique à l’amour puisque le sien s’était fait la malle. Neuf ans c’était long, mais avec le temps il ne comptait plus, il s’était fait à l’idée qu’il n’aurait jamais ses réponses, que toute cette histoire devrait peut-être, finalement, rester belle dans son esprit, pour les quelques années de bonheur, inachevée, napée de mystère. Avec le temps il n’avait pas pardonné, mais il avait accepté, la douleur était moins vive, elle n’était même plus, il ne pensait plus à elle tous les jours. Et pourtant il avait suffi d’une semaine, quelques jours seulement, pour que tout cet équilibre se casse la gueule. Bowen était une petite bourgade et les rumeurs allaient bon train. Surtout quand on travaillait dans un bar. Alors c’était venu à ses oreilles, timidement, un client, puis deux, puis il n’avait plus compté le nombre de personnes qui lui avaient assuré avoir cru croiser Penelope. Ce n’était pas la première fois que ça arrivait, notamment une fois où on avait vu l’ainé Russell en compagnie d’une blonde qui pouvait faire penser, de loin, à sa sœur, seulement il s’était avéré qu’il s’agissait de sa copine de l’époque. Cette fois c’était différent, Marcus le sentait, il était fébrile, il dormait mal, quelque chose se tramait sans qu’il ne prenne encore la mesure de combien ça allait perturber sa vie bien rangée. Pour ne pas y penser, ni même avoir l’idée de la chercher, le barman se terrait dans son bar, tôt le matin, tard dans la nuit, il se foutait que Leo soit là pour faire les ouvertures ou les fermetures, il était là bien avant et bien après elle chaque jour. Il aurait presque pu dormir dans son antre, s’il n’avait pas eu un lit plus confortable juste de l’autre côté de la rue et le besoin de se doucher, quand même. Il esquivait toutes les discussions qui pouvaient mener à Penelope, au lieu de ça il parlait de l’actu, des potins, de la météo s’il fallait. Et surtout, il se confortait dans l’idée que tant qu’il ne l’avait pas vue son retour n’était pas réel, ça restait des rumeurs de comptoir.  Ce soir pourtant tout allait changer. Le Elm était bien plein en ce milieu de soirée, l’ambiance était bonne, il y avait surtout des habitués, qui tournèrent machinalement la tête lorsque la porte s’ouvrit. Aucun ne réagit en découvrant la blonde, les habitués d’aujourd’hui n’étaient plus ceux d’il y a dix ans. Pour Marcus ce fut différent, il sentit comme un vent glacial s’engouffrer dans la porte en même temps qu’elle, c’était étrange, l’été était pourtant bien chaud. Un regard à celle qui n’osait pas encore l’affronter, il avait compris. Un soupire, il servit la pinte de bière qu’il était entrain de tirer au client devant lui. Il laissa Penny s’installer et se retourna pour se donner une contenance. Il entreprit de préparer un cocktail, sans se presser, le temps de réfléchir à ce qu’il pouvait faire, dire, n’importe quoi. Mais rien ne vint. Nouveau soupire, il n’avait pas le choix, elle était là, peu importe ce qu’elle voulait, il ne pouvait pas l’ignorer. Il déposa le verre devant la blonde, une margarita, comme à la grande époque, sans savoir si c’était toujours son cocktail favori. Lui il se servit un shooter de rhum qu’il vida d’une traite avant d’oser vraiment la regarder. Elle n’avait pas tellement changé, les années étaient passées et avaient marqué son visage ça et là, mais elle était toujours aussi belle, avec ses longs cheveux blonds qui tombaient dans son dos. Il allait ouvrir la bouche pour dire quelque chose quand on l’interpella à l’autre bout du bar. Hey boss, une autre tournée s’il te plait ! Il baissa les yeux en souriant. On avait vu mieux comme retrouvailles, mais le méritaient-ils ? J’te fais ça Jo ! Il prépara deux nouvelles pintes pour ses clients, après tout, elle l'avait bien fait attendre neuf ans, elle pouvait patienter quelques minutes. Puis il retourna vers sa femme, machinalement il vérifia sa main gauche, elle ne portait plus son alliance. Lui non plus. Je ne sais pas ce que je suis sensé dire. Pour être honnête j’ai l’impression de voir un fantôme. Lui, si mauvais pour parler, pour exprimer ce qu'il ressentait, se trouvait bien bête à devoir faire le premier pas face à la femme qu'il pensait avoir perdu pour toujours.

__________________________

smile like you mean it
Looking back at sunsets on the East side. We lost track of the time
https://www.aa-retro.com/t23420-obrian_elmstreet
Penelope Russell

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 36
ICI DEPUIS : 04/01/2022
CRÉDITS : Eilyam

STATUT : Mariée, mais séparée.
MessageSujet: Re: where the heart is ✩ marcus   where the heart is ✩ marcus EmptySam 15 Jan 2022 - 18:29


✩ ✩ ✩ ✩
where the heart is

w/ @marcus o'brian


Penelope reste coite un petit moment, debout face au bar derrière lequel se trouve Marcus. Son Marcus. Son mari. Leurs regards se sont accrochés et, bien vite, celui du barbu a fui. Penny n'est en rien étonnée. Elle ne s'attendait pas non plus à ce qu'il saute de joie. Elle secoue légèrement la tête une fois qu'il s'est détourné d'elle, et s'installe mollement sur le haut tabouret devant elle. Le client juste à côté la regarde ; il a dû remarquer la tension entre elle et Marcus, pour peu qu'il traîne suffisamment ici. Elle détache ses cheveux. Marcus l'a vue, ce n'est plus la peine de masquer les attributs qui font d'elle un être humain un peu plus difficile à ignorer que la normale. Penelope lisse la longueur de ses boucles blondes d'un geste nerveux, jusqu'à ce que Marcus se tourne à nouveau vers elle, avant de déposer sur le bar devant elle une margarita. Sans un mot, sans un regard. Il s'en souvient, pourtant, du cocktail préféré de sa femme.
Penelope ouvre la bouche pour parler mais la referme presque aussitôt. Marcus vient de s'enfiler un shooter de rhum, comme ça, pendant le service. Elle ne saurait dire si elle l'a déjà vu faire ça ; en dehors des soirées très arrosées de l'époque, quand l'ambiance est telle que les serveurs sont tout aussi alcoolisés que les clients. Son regard se pose à nouveau, et enfin réellement, sur elle. Penelope n'y décèle aucune haine. Un sourire, même, vient étirer les lèvres de Marcus. Est-ce pour elle ? Ou pour le client qui vient de l'appeler "boss" ? Penelope se saisit de son verre une fois que Marcus s'est détourné d'elle pour préparer la commande qu'on vient de lui passer. Elle en prend une gorgée, puis deux, puis trois. Elle aussi, aurait bien besoin d'un shooter de rhum, finalement.
Quand Marcus reporte son attention sur elle, un frisson la parcourt. "Comme ça c'est toi le boss ici, maintenant ?" répond Penny dans un léger sourire, pas franchement sûre elle non plus de ce qu'elle est sensée dire. Elle a envie de lui balancer qu'elle est désolée, que la façon dont elle est partie n'était pas la meilleure, et qu'il lui a manqué chaque jour et chaque nuit de ces neuf dernières années, entre autres choses. Mais c'est trop tôt. Penelope boit une nouvelle gorgée de sa margarita. "Toujours aussi bonne," commente-t-elle.

__________________________

the way i cry ♒︎You've been starring down this road forever hoping there's a way you'll try, but right now I need you more than ever. You won't see it in the way I cry.©️ endlesslove.
Marcus O'Brian
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 1803
ICI DEPUIS : 12/01/2016
COMPTES : Léo
CRÉDITS : ©soeursd'armes

STATUT : marié mais séparé depuis des années
MessageSujet: Re: where the heart is ✩ marcus   where the heart is ✩ marcus EmptyHier à 17:15

Depuis l’arrivée de Penelope dans le bar l’atmosphère avait changé. L’ambiance était toujours détendue, bon enfant, conviviale, à l’image de son patron. C’était simple, Marcus n’avait que peu d’autres préoccupations que son pub, dans la vie, il ne vivait quasiment que pour lui et il s’y sentait bien. Mais que son ex débarque, comme ça, même si au fond de lui il s’y attendait, il n’était pas préparé. Et c’était synonyme d’emmerdes à l’horizon. Parce qu’on n’effaçait pas neuf années de silences et un départ inexpliqué avec quelques verres. Alors donc l’atmosphère s’était largement refroidie et, bien que les clients ne soient pas au fait de toute cette histoire, bien que ce visage si doux leur soit inconnu, ils remarquèrent que quelque chose avait changé une fois que leurs regards se furent croisés. Et ce fut sans un mot échangé que Marcus déposé, avec assurance, le cocktail face à la blonde. Elle fut surement surprise, mais pas autant qu’en le voyant s’envoyer, culs sec son shooter de rhum, sans vraiment s’en cacher. Il avait changé, le rat de laboratoire qui ne buvait qu’en soirée, il avait développé quelques addictions qui l’aidaient à tenir. Mais que personne ne dise qu’il était alcoolique, il ne supportait pas ce terme. Et puis il contrôlait sa consommation… De toute façon, dans ce cas précis, c’était plus une dose de courage qu’un besoin réel, du courage pour oser poser son regard sur elle et voir son monde s’écrouler, pour réaliser, enfin, qu’elle était bien là face à lui. En vérité rien ne s’écroula, elle était là, certes, mais lui aussi, ancré dans sa réalité, les mains sur son comptoir au bois vieilli. Le monde ne s’était pas arrêté de tourner, peut-être parce qu’ils n’étaient pas seuls, sûrement, il y avait tout un univers entre eux et des clients pour rappeler à Marcus quelle était sa place, à ce moment précis. Il se détourna alors aussi vite de Penny, parce qu’il avait été apostrophé par l’un d’eux qui réclamait ses verres. Même occupé par les autres il ne la quittait pas totalement du regard, du coin de l’œil il la vit boire quelques gorgées de son cocktail, comme si elle aussi avait besoin de courage, ça le rassurait un peu, elle était autant paumée que lui. Une fois qu’il fut revenu face à elle, essuyant un verre pour occuper ses mains, il ne s’attendait pas à sa question. Ca faisait si longtemps, comme s’il avait toujours été le boss ici, mais elle ne l’avait jamais connu dans ce rôle-là. Nouveau sourire un peu contrit. Le vieux Al a pris sa retraite quelques mois après … (ton départ) Que c’était dur, bon dieu que c’était dur de faire la conversation à cette femme-là comme si tout était normal. … J’ai saisi l’occasion, ça ne pouvait être que moi. Il ne le disait pas mais c’était logique, qu’il ait abandonné son brillant avenir de physicien et c’était sans aucune fierté dans la voix qu’il énonça cette vérité, ça ne pouvait qu’être lui, à la tête de ce bar, non pas qu’il soit meilleur qu’un autre, mais le Elm c’était son refuge depuis toujours. Il hocha la tête et se décida à se servir une bière, il avait envie de plus fort, mais ce ne serait pas raisonnable, il avait des clients à servir. J’ai quelques années de pratique. Il la fixa avec curiosité. C’est parce que mes margaritas te manquaient ? Que tu es revenue ? Il n’était même pas sûr de vouloir sa réponse. Et puis allait-elle vraiment le lui dire, comme ça, ici, alors qu’ils avaient tant de témoins qui n’étaient pas sensé se mêler de cette histoire.

__________________________

smile like you mean it
Looking back at sunsets on the East side. We lost track of the time
https://www.aa-retro.com/t23420-obrian_elmstreet
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: where the heart is ✩ marcus   where the heart is ✩ marcus Empty

 
where the heart is ✩ marcus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: walking in the city :: northern District :: rues festives :: le elm street-
Sauter vers: