∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en janvier —

En ce moment à Bowen, l'été bat son plein ! Les températures sont très chaudes ! Il fait en moyenne 27°C.


alba jensen & mercedes berkeley
sont nos membres du mois ♡

Le Deal du moment : -33%
Pokémon Diamant Etincelant ou Perle ...
Voir le deal
29.99 €

Partagez
 

 Hey my brother

Aller en bas 
AuteurMessage
Magdalena Meijer
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 48
ICI DEPUIS : 29/06/2022
COMPTES : Evangéline la flic pas très sympa et Gladice la pétillante étudiante américaine
CRÉDITS : Moi même

STATUT : Célibataire
MessageSujet: Hey my brother   Hey my brother EmptyMer 29 Juin 2022 - 15:47

Hey my brother
J'étais arrivée à Bowen depuis une quinzaine de jours maintenant. Les premiers jours avaient été un peu chaotique, dans la mesure où j'avais décidé de quitter les Pays-Bas pour l'Australie du jour au lendemain. Après quelques jours à l'hôtel, j'avais réussi à trouver une colocation dans des prix abordable. J'avais donc emménagé avec Misul, un coréen de 25 ans. Autre question qu'il avait fallu régler, trouver un taff. J'avais de l'argent de côté grâce à l'armée, mais je sais dès le départ que je ne pouvais pas rester advitam eternam sans travail. D'autant qu'après près de 10 ans dans l'armée, je n'aurai pas supporté de ne rien faire. Quelques jours plutôt, j'avais été prise dans une boîte de nuit LGBTQIA+ et hétéro-friendly en temps que barmaide. Ça allait me changer de l'armée, mais j'en revenais au premier job que j'avais fais et cette nouvelle me réjouissait. J'ignorais si j'allais rester ici quelques semaines, quelques mois ou encore quelques années mais au moins, peut importe le temps que durerait mon aventure australienne, j'étais relativement bien installée.

Quand j'avais enfin réglé les choses importantes pour me permettre de vivre à Bowen, je m'étais lancée dans la raison de ma venue à l'autre bout du monde : retrouver mon frère. Jusqu'à présent, j'étais mitigée par le résultat. La bonne nouvelle était que Marcus O'Brien habitait toujours au même endroit. La mauvaise était que depuis une semaine, j'étais allée sonner plusieurs fois et que je n'avais toujours eu aucune réponse. Aussi, après une énième tentative infructueuse, je décidais de me rendre dans le bar en face de l'immeuble, qui avait pour nom le Elm Street. Avec un peut de chance, quelqu'un pourrait me renseigner sur mon mystérieux demi-frère. D'autant plus qu'il était probable que les personne y bossant m'avait vus sonner chez Marcus et que ces mêmes personnes commencent à se poser des questions.

J'entrais donc dans le bar. Je m'y sentie immédiatement bien. L'ambiance était chaleureuse et conviviale. En cette fin d'après-midi, quelques clients étaient assis et discutaient. Je m'assis sur une chaine et commandait une peinte d'une bière a priori locale. Le gars qui m'avait servis était relativement grand, les cheveux châtain, barbus, il devait avoir quelques années de plus que moi. Alors qu'il me déposait ma peinte, j'engageais la conversation, après l'avoir remercié. "J'ai une question à vous poser, ça va peut-être vous sembler un peu bizarre, mais je cherche un gars, un certain Marcus O'Brien. J'ai vus qu'il vivait dans l'immeuble en face, je suis passée à plusieurs reprises cette semaine mais personne ne réponds. Ca vous dis quelque chose ?"

Code by @Shamrock
Marcus O'Brian
Voir le profil de l'utilisateur
personnalité de l'année
MESSAGE : 2041
ICI DEPUIS : 12/01/2016
COMPTES : Léo & Charlize
CRÉDITS : ©doomday

STATUT : marié mais séparé depuis des années
MessageSujet: Re: Hey my brother   Hey my brother EmptyJeu 30 Juin 2022 - 15:31

C'était important pour Marcus qu'on se sente bien dans son bar, habitué comme nouveau client, il faisait tout pour que l'ambiance y soit chaleureuse et son accueil avenant et sympathique. On était loin du bar branché qui vous servait des cocktail élaborés sur de la musique tendance dans des fauteuils designs. Ici tout était d'époque, vintage ça sonnait mieux, dans son jus presque même. On écoutait de la bonne vieille musique à mi chemin entre la folk et le rock à l'anglosaxonne. On s'asseyait de préférence sur un tabouret au comptoir, mais il y avait des banquettes et des tables dans une atmosphère tamisée. Ca sentait par moment la vieille cigarette, malgré le fait qu'on n'y fumait plus depuis une dizaine d'années. Et surtout les gens se parlaient entre eux, qu'ils se connaissent ou non, les discutions allaient bon train et c'était ce dont Marcus était le plus fier, on voyait rarement quelqu'un qui gardait les yeux rivés sur son portable, on venait ici pour trouver de la compagnie, qu'on soit seul ou accompagné. Son pub était qualifié de convivial et c'était, pour lui, le meilleur compliment. En ce début de soirée, alors que chacun rentrait chez soi retrouver son cocon, le Elm était assez calme, toute la ville vivait au rythme de la fête de la Mangue et ça se ressentait sur la fréquentation, mais pas de quoi inquiéter le barman, au contraire, c'était une période de répit. Il remarqua donc vite cette jeune femme qui s'installait au comptoir. Il l'avait vu passer plusieurs fois dans le quartier ces derniers jours, donnant presque l'impression de roder autour de l'immeuble en face. Immeuble dans lequel il avait son appartement. Elle commanda une bière qu'il lui servit sans tarder. Il allait la laisser tranquille lorsqu'elle l'aborda, ainsi donc elle n'avait pas poussé la porte du bar par hasard. Il fronça les sourcils alors qu'elle prononçait son nom, effectivement la question était étrange, peu banale, surtout que tout le monde savait généralement qui il était avant même de passer la porte du Elm. Il vit en face, vous avez raison. Mais peut-être qu'il travaille beaucoup. Ou qu'il est parti en vacances ... Il esquissa un petit sourire. Qu'est ce que vous lui voulez à O'Brian ? Ce serait trop facile qu'elle lui réponde directement, mais il tentait sa chance, après tout ! Il la détailla un peu, elle avait n'avait clairement pas l'accent du coin et elle se tenait droite, presque rigide, militaire, peut-être qu'elle faisait partie de la police. Quoi que, dans ce cas, ce serait une très mauvaise enquêtrice. Ou alors elle le testait ... Dans tous les cas la curiosité du barman était piquée, il se demandait bien pourquoi on le cherchait si activement.

__________________________

smile like you mean it
Looking back at sunsets on the East side. We lost track of the time
https://www.aa-retro.com/t23420-obrian_elmstreet
Magdalena Meijer
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 48
ICI DEPUIS : 29/06/2022
COMPTES : Evangéline la flic pas très sympa et Gladice la pétillante étudiante américaine
CRÉDITS : Moi même

STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Hey my brother   Hey my brother EmptyVen 1 Juil 2022 - 14:36

Hey my brother
Le gars sembla surpris que je parle de Marcus, car il fronça les sourcils. C’est vrai que ma demande devait sembler étrange. Surtout que le gars m’avait probablement vu à plusieurs reprises devant l’immeuble, ce qui devait clairement donner , déjà de base, l’impression que je rodais dans les parages et voilà que maintenant je posais des questions sur un gars. Oui, ma demande devait clairement être étrange, voir suspecte. Le gars me confirma que mon demi-frère vivait en face, avant de me demander ce que je lui voulais.

Je venais de débarquer à Bowen, je ne connaissais pas grand monde à part mon colocataire et une journaliste rencontré quelques années au part avant avec qui j’avais perdus contact. Par ailleurs, je comptais bien habiter dans cette ville quelques temps, ce bar n’était pas loin de chez moi, je m’y sentais bien et n’avais aucun mal à m’imaginer venir de temps en temps. Mon objectif premier était donc de rassurer le gars. Je n’hésitais qu’une seconde à me montrer franche. Après tout, si Marcus vivait en face, le gars du bar le connaissait peut-être mieux qu’il ne voulait bien le dire et plus il y aurait des gens au courant que je le cherchais, plus j’avais une chance de retrouver mon frère.

Alors, j’attrapais dans mon sac mon portefeuille, pour sortir ma carte d’identité que je posais sur le bar avant de tendre une main au gars avant de me présenter. « Je m’appelle Magdalena Meijer, ancienne militaire, arrivée récemment en Australie depuis les Pays-bas et revenue à ses premiers amours en bossant comme barmaide dans une boite de nuit. » Bien, je m’étais présentée, il savait l’essentiel sur moi. Avec un peu de chance, s’il s’inquiétait, ça allait le rassurer. Puis, je répondis à sa question concernant la raison pour laquelle je cherchais Marcus. « Rassurez-vous, je ne veux rien de mal à O’Brian, en fait j’ai récemment appris qu’il était mon demi-frère… Alors je suis montée dans un avion direction votre charmante ville à la recherche de ce mystérieux demi-frère. »


Code by @Shamrock

__________________________

Rendez-vous sous les étoiles
Marcus O'Brian
Voir le profil de l'utilisateur
personnalité de l'année
MESSAGE : 2041
ICI DEPUIS : 12/01/2016
COMPTES : Léo & Charlize
CRÉDITS : ©doomday

STATUT : marié mais séparé depuis des années
MessageSujet: Re: Hey my brother   Hey my brother EmptyMar 5 Juil 2022 - 16:05

Généralement on aimait se confier au barman de service. Après quelques verres, selon l'humeur et le comportement dudit serveur, il pouvait en savoir plus sur la vie de ses clients que sur celle de ses propres amis. C'était facile, il était là, il remplissait les verres et la magie opérait. Mais il fallait avouer qu'il ne s'attendait pas aux révélations qui arrivaient, de la part de cette jeune femme inconnue qui allait lui déballer sa vie avec une facilité déconcertante. Pourtant c'était bien simple, elle n'avait rien à perdre, elle ne connaissait personne et sa vie semblait ne tenir qu'à cette vérité qui tenait dans un nom, la vérité sur sa famille éclatée dont elle voulait recoller les morceaux pour mieux savoir qui elle était. Elle se présenta donc à Marcus, sans savoir qui elle avait réellement face à elle, pas un simple serveur dans un bar lambda, mais celui qu'elle semblait chercher désespérément. Il l'écouta avec curiosité, sans se douter encore du séisme qu'elle allait provoquer dans son existence toute tranquille. Il afficha un demi sourire lorsqu'elle se présenta comme ex militaire, il n'était pas mauvais pour cerner les gens. Enchanté Magdalena. C'est un sacré changement de vie, passer de militaire à barmaid dans une boite de Bowen. Il faut une bonne dose de courage, j'imagine. Il imaginait, oui, parce que sa vie à lui semblait bien calme, au regard de la sienne à elle. Quoi que, quelques années plus tôt, il avait bien troqué ses blouses de scientifique pour se marier avec son bar, finalement, ça pouvait faire écho à son histoire. Il allait lui demander dans quel endroit elle travaillait, finalement ils étaient presque collègues, mais elle continua sur son histoire, après tout, elle n'avait pas encore mentionné O'Brian dans son récit. Demi-frère ? Il failli lâcher ce qu'il avait dans la main, tombant des nues face à cette révélation fracassante qu'elle semblait pourtant annoncer comme un fait des plus classiques. Il la fixa, interdit, comme s'il venait enfin de remarquer vraiment qu'elle était là, face à lui. Il tenta de s'en remettre, passa une main dans sa barbe puis dans ses cheveux pour mieux recentrer ses idées. Vous venez des Pays-Bas, c'est bien ça ? Hum, c'est un peu l'autre bout du monde pour avoir un frère en Australie, non ? C'est ... Comment ? Il ne trouvait pas les mots, il était paumé, lui qui ne manquait pourtant jamais de réparti, là, il ne savait pas quoi dire face à celle qui se présentait comme sa sœur. Elle qui ignorait encore à qui elle s'adressait.

__________________________

smile like you mean it
Looking back at sunsets on the East side. We lost track of the time
https://www.aa-retro.com/t23420-obrian_elmstreet
Magdalena Meijer
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 48
ICI DEPUIS : 29/06/2022
COMPTES : Evangéline la flic pas très sympa et Gladice la pétillante étudiante américaine
CRÉDITS : Moi même

STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Hey my brother   Hey my brother EmptyLun 25 Juil 2022 - 11:28

Hey my brother
Le gars sembla surpris que lui parle de ma vie. En même temps, il n’y avait rien de très secret là-dedans et je n’avais rien à perdre. J’avais besoin de retrouver mon frère. Une petite voix dans ma tête me soufflait de ne pas en attendre trop. Si ça tombe, ce frère allait être aussi détestable que notre très cher père et que le reste de ma famille. Mais j’avais besoin de croire qu’avec Marcus les choses allaient être différentes. J’avais besoin d’arrêter de ne compter que sur moi-même. Enfin que sur moi-même. J’avais pus compter sur les autres soldats avec lesquels j’avais travaillé, nous avions des liens forts. Mais aujourd’hui, je ne voulais plus de genre de lien. Enfin si, mais je voulais des liens dans ma vie civile. Je voulais retrouver ce frère et partager avec lui la colère que je ressentais vis-à-vis de notre père. Mes trente ans avaient beau approchés, je voulais redevenir une petite fille qui pouvait compter sur son grand-frère. Si Marcus s’avérait être aussi pourris que le reste de la famille, j’allais tomber de haut, je le savais. Mais je me devais d’essayer.

« Vous n’avez pas idée à quel point c’est un grand changement de vie. Tous les matins je prends un sac à dos et je vais marcher ou courir ou… J’ai du mal à m’habituer à cette vie calme. Mais je suppose qu’avec le temps, je m’y habituerais ! » lui dis-je, avec un grand sourire quand il évoqua le grand changement de vie que j’avais fait. Quand j’abordais le cas de O’Brian, il eu une réaction totalement inattendue et sembla sur le point de lâcher de qu’il avait à la main. Mais je ne m’attardais pas là-dessus. J’avais appris, durant ma carrière de militaire que les gens n’avaient pas toujours envie qu’on leur pose des questions sur leur réactions, même si elle semblait étrange aux yeux des gens. Après tout, il y avait tout un tas de raison qui aurait pu pousser le barman, dont je ne connaissais toujours pas le nom, est réagis ainsi. Peut-être cela faisait il écho à sa propre histoire ?  Ou alors il était proche de O’Brian et ça lui faisait un choc d’apprendre qu’il avait une demi-sœur.

« Ouep, demi-frère. J’ai eu un choc aussi en l’apprenant. J’ai passé presque trente ans à croire que j’étais fille unique. » Je parlais sur le ton de la conversation, de la même façon que j’aurais pus lui demander d’où il venait ou des nouvelles du jour. Il me fixait, interdit avant de se reprendre et de se passer une main dans sa barbe puis dans ces cheveux. Je n’avais pas pour habitude de poser des questions, mais je soulevais un sourcil interrogateur face à sa réaction. Je bus une gorgée de ma bière et lorsqu’il me fit remarquer que l’Australie faisait une trotte depuis les Pays-Bas, je haussais les épaules. « Je ne sais pas grand-chose, mon père ne m’a jamais parlé de mon frère. L’histoire est un peu longue mais en résumé, j’ai trouvé des lettres écrites par sa grand-mère qu’elle a envoyé à notre père pendant les dix-huit premières années de vie de Marcus. De ce que j’ai compris, mon père aurait habité ici quelques temps et la mère de Marcus serait morte. Mon père, en salle type qu’il est aurait fui ses responsabilités et serait revenus dans son pays d’origines, les Pays-Bas où il aurait rencontré ma mère. C’est bizarre mais mon père n’est pas le genre de type qu’on peut qualifier de bien, alors je ne suis même pas si surprise que ça qu’il est eu un gosse avant moi et qu’il l’est abandonné ». Je déballais notre histoire familiale, l’air de rien. J’eu une pensée pour Marcus, priant pour qu’il soit en bon terme avec de gars pour qu’il ne soit pas gêné que je lui ai déballé notre histoire familiale.


Code by @Shamrock

__________________________

Rendez-vous sous les étoiles
Marcus O'Brian
Voir le profil de l'utilisateur
personnalité de l'année
MESSAGE : 2041
ICI DEPUIS : 12/01/2016
COMPTES : Léo & Charlize
CRÉDITS : ©doomday

STATUT : marié mais séparé depuis des années
MessageSujet: Re: Hey my brother   Hey my brother EmptyJeu 18 Aoû 2022 - 15:27

L’avantage de n’avoir aucune famille c’est que Marcus avait pu se faire tout seul, sans l’influence de parents qui auraient tracé une sorte de ligne à suivre invisible. Il avait été élevé par une grand-mère douce et ferme à la fois, qui lui avait donné des valeurs, mais elle était assez âgée pour qu’il ne s’identifie pas à elle. Peut-être que son oncle avait déteint sur lui, puisqu’il avait passé beaucoup de temps auprès de lui, mais il restait un oncle, un parent plutôt éloigné. La vérité étant que Marcus était orphelin, sans réelles racines. Il s’était créé sa famille, il avait facilement fait le tri pour ne s’entourer que du meilleur, ses cousins, Tommy surtout, Eve, qui n’avait aucun lien de parenté avec lui, mais qui se rapprochait le plus de ce qu’il pouvait considérer comme une sœur. Il aimait cette famille-là, il la chérissait. Et pour le reste, son père par exemple, il n’y pensait pas, il n’avait jamais fait partie du tableau, il aurait pu le rechercher, au moins en apprendre un peu sur lui, mais ça ne l’avait jamais intéressé. Lui-même n’avait pas semblé digne d’intérêt pour ce géniteur, alors pourquoi tenter de le faire entrer dans sa vie, à part pour prendre le risque d’être déçu…
Il écoutait cette inconnue parler, ce n’était pas désagréable, visiblement elle en avait des choses à dire et il n’était pas encore au bout de ses peines. On s’habitue à tout avec le temps, oui. Il se voulait philosophe de comptoir à ses heures. Enfin lui allait sûrement avoir du mal à s’habituer à ce qu’elle s’apprêtait à lui annoncer, l’air de rien, cette brunette était sur le point de lâcher une bombe et lui, son verre, par la même occasion. Elle avait eu un choc en apprenant qu’elle avait un frère. Tu m’étonnes. Qu’il lâcha, presque pour lui-même. Et elle continua, alors que le barman face à lui, un peu plus sur la défensive à présent, se faisait suspicieux. Il cherchait à savoir où était l’arnaque, qui était cette femme qui se présentait en tant que sœur, alors qu’il avait toujours été fils unique. Qu’est-ce qu’elle lui voulait ? Elle résuma l’histoire, pourtant il aurait voulu avoir les détails, elle parlait de sa grand-mère et ça lui ficha un sacré coup dans le bide. Granny Irene, il l’imaginait si bien écrire ses lettres en secret pour tenter de donner un père à son Marcus adoré, pour qu’il ne soit pas seul. Il aurait pu en pleurer tellement l’émotion l’assaillait à cette simple pensée qui changeait tout. Il l’écoutait, toujours sonné, il la fixait avec attention, hésitant toujours à la croire, pour l’instant il n’avait aucune garantie qu’elle lui disait la vérité. Pourtant au fond de lui il savait qu’elle ne mentait pas, quel intérêt aurait-elle eu à le faire ? Il allait répondre quand un client l’apostropha. Hey O’Brian, c’est bien beau de faire les yeux doux à la p’tite là, mais ma bière elle ne va pas se servir toute seule ! Il sursauta presque, regarda ce vieil habitué qu'il avait oublié et qui n’avait pas idée de ce qu’il venait de dire. J’arrive Al’. Et, sans prendre le temps d’observer la réaction de Magdalena, il s’enquit de remplir une pinte généreuse qu’il déposa devant son client. Puis il vint la retrouver, soupira en se posant face à elle. Bien… je pense qu’il est temps de faire les présentations. Je m’appelle Marcus, je suis le propriétaire de ce bar. Et j’habite également en face. A priori je suis l’homme que vous recherchez. Et avant que vous criiez au scandale, comprenez que vous arrivez avec votre bombe, alors je me suis méfié. Si elle avait joué sur l’effet de surprise, il n’était pas mauvais non plus en la matière.


__________________________

smile like you mean it
Looking back at sunsets on the East side. We lost track of the time
https://www.aa-retro.com/t23420-obrian_elmstreet
Magdalena Meijer
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 48
ICI DEPUIS : 29/06/2022
COMPTES : Evangéline la flic pas très sympa et Gladice la pétillante étudiante américaine
CRÉDITS : Moi même

STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Hey my brother   Hey my brother EmptySam 20 Aoû 2022 - 17:59

Hey my brother
C’était étrange de parler avec un inconnu de tout ça. De ma vie de militaire, du passage à la vie civile et de Marcus. Surtout de Marcus. Parce que de ma vie de militaire et du passage à la vie civile, j’en avais déjà parlé avec Ally et April, mes bosses du Adam&Yves. Mais je n’avais dit à personne que je partais en Australie, en même temps, ce n’est pas comme si j’avais des amis à qui en parler, et je n’avais pas voulus en parler aux filles lors de l’entretient. C’était ma vie privée et j’étais la seule que cette histoire regardait. Pourtant, je me retrouvais à parler de mon histoire familiale avec ce gars dont le nom m’était toujours inconnus.

Je trouvais subitement le barman beaucoup moins bavard, il me semblait que quand il me répondait, désormais il se parlait plus à lui-même qu’à moi. Lorsque j’évoquais les lettres et la grand-mère, une certaine Irene, le gars sembla vraiment mal. Il me fixait, comme suspendus à mes lèvres, avec une pointe de suspicion. Mais non d’un chien, qui était donc ce gars à qui je venais de déballer ma vie familiale !

Alors que je portais ma bière à mes lèvres, le barman vus apostrophé par un client. Je commençais à répondre un « s’il me fait les yeux doux il perd son temps parce… » avant de m’immobiliser, ma bière à mi-chemin entre le comptoir et ma bouche. Heureusement que je n’étais pas aller au bout de mon geste, car dans le cas contraire, je crois que je me serais étouffée. Mes yeux remplis de stupeur allaient du dénommé Al au barman, en attente d’explication. Parce que cet Al, venait d’appeler le barman… O’Brian. Dans ma tête, les pièces du puzzle semblaient se mettre en place. La suspicion, la stupeur, l’émotion… Mais ce n’était pas possible. Ce gars ne pouvait quand-même pas être…

Il servit son client avant de venir se poser en face de moi. Il se prénommait Marcus. Il était le proprio du bar. Il habitait en face. Toutes les pièces du puzzle s’assemblaient. Je n’avais pas un simple barman en face de moi. J’avais mon frère. Je le dévisageais. Je bloquais sur ces cheveux bruns, ses yeux sombres, sa barbe, essayant de convaincre mon cerveau que ce visage était celui de mon frère. Nous nous ressemblions tellement peu. En même temps, j’étais métisse et nous n’avions en commun que notre père. Je pris lentement une gorgée de bière, alors qu’il m’expliquait que sa réaction était dûe à sa méfiance vis-à-vis de la bombe que j’avais lâché.

Les émotions se mélangeaient dans ma tête. Je me sentais confuse, perdue. J’avais attendu ce moment et la situation m’avait totalement échappé. J’avais prévu de discuter avec lui, de me présenter comme je l’avais fait, de lui expliquer comment j’étais arrivée là et pourquoi j’étais là. J’avais aussi prévu de sortir les lettres, au chaud dans mon sac. Comme preuve de ce que j’avais dit. J’eu soudain peur. J’étais arrivée, sans qu’il ne demande rien dans sa vie et j’avais tranquillement déballé ma bombe. Sans un mot, j’attrapais mon sac, posé à mes pieds et en sortie une épaisse pochette en plastique que je posais devant lui. « Les lettres » lui dise-je. Je pris quelques instants avant d’ajouter. « Je suis désolée, ce n’était pas le lieu idéal pour apprendre… tout ça. » Je fouillais dans mon sac, pour en sortir un carnet et un stylo. « Si vous voulez, si tu veux je… Je peux partir, pour… te laisser digérer tout ça. Je peux te donner mon numéro et à toi de voir si tu veux me recontacter pour avoir l’histoire en entier et… Apprendre à connaitre ta demi-sœur. »

Je prenais le risque de ne jamais le revoir, j’en avais conscience. Mais c’était la seule chose que je trouvais à dire.


Code by @Shamrock

__________________________

Rendez-vous sous les étoiles
Marcus O'Brian
Voir le profil de l'utilisateur
personnalité de l'année
MESSAGE : 2041
ICI DEPUIS : 12/01/2016
COMPTES : Léo & Charlize
CRÉDITS : ©doomday

STATUT : marié mais séparé depuis des années
MessageSujet: Re: Hey my brother   Hey my brother EmptyMar 23 Aoû 2022 - 23:19

Le rôle de l’inconnu détaché était de plus en plus difficile à tenir pour Marcus. Et pour cause, il ne se serait jamais attendu a ça, en voyant cette femme débarquer dans son bar. Comment aurait-il pu imaginer qu’il avait une sœur ? Une famille, quelque part, loin des murs de Bowen. Il n’avait jamais voulu y penser et à présent, la trentaine bien entamée, il n’attendait plus aucune surprise de la vie, il était fort peu probable qu’il ait des enfants cachés, il ne jouait pas au loto pour espérer gagner le gros lot. Non, il avait cette existence tranquille, rangée, qui ne laissait pas grande place aux surprises. Et pourtant tout était possible, la preuve, il se découvrait une sœur. Cette nouvelle le laissait tellement stupéfait, qu’il était incapable de savoir comment réagir, déjà il y avait le doute, cette femme pouvait bien lui raconter n’importe quoi et puis la peur, puisqu’il mettait les pieds sans un monde totalement inconnu, en apprenant qu’il n’y avait à présent plus que lui, mais qu’il était grand frère. Il ne se rendait pas compte que ses réactions mettaient de plus en plus Magdalena mal à l’aise, mais lui-même ne savait pas sur quel pied danser. Les souvenirs de sa grand-mère lui avaient foutu un sacré coup, il l’aimait tellement, il aurait eu envie de lire ces lettres, juste pour retrouver sa belle écriture, il était certain qu’elle avait bien choisi ses mots, parce que si lui était doué pour les chiffres et les formules, elle avait une plume magnifique et une façon de raconter les histoires qui les rendait d’autant plus magique. Finalement heureusement que son vieil habitué révéla qui il était, parce qu’il ne savait pas comment se dépêtrer de sa supercherie, alors que cette femme se livrait à lui sans savoir à qui elle parlait. Lorsqu’il retourna à elle, après avoir servit son verre, il se décida enfin à parler, il lui avoua en face son nom et la raison de son silence. Il la fixa en cherchant à lire sur son visage, à voir ce qu’elle allait lui répondre, peut-être allait-elle l’insulter, ou bien lui sauter dans les bras, à ce stade tout pouvait arriver, il ne serait surpris de rien. Mais elle resta silencieuse, la brune cherchait visiblement des mots qui ne venaient pas. Elle finit par fouiller dans son sac pour en ressortir une épaisse pochette, les lettres, qu’elle lui dit, elle les déposa face à Marcus. Pris d’une nouvelle salve d’émotions, il regarda le paquet puis se décida à l’ouvrir, il ouvrit une lettre, il n’avait pas vraiment envie de la lire, il ne ferait pas ça ici, face à ses clients, en plein service, il attendrait sûrement que la nuit soit tombée, que toutes les lumières soient éteintes et qu’il se soit servi un verre de bourbon pour découvrir leur secret. Mais il avait besoin de s’assurer que Magdalena disait la vérité et sa seule garanti c’était de découvrir l’écriture d’Irene sur ce papier vieilli. Il sortit donc le papier jauni de son enveloppe, mais déjà l’émotion l’avait gagné, il avait reconnu son écriture dans l’adresse du destinataire. Un rapide coup d’œil à la lettre, il n’eut pas besoin de plus, c’était bien elle, il n’avait plus de doute. Il replia alors religieusement le document, le replaça dans la pochette, puis releva les yeux vers sa sœur, comme s’il la découvrait à nouveau. O’Brian la laissa griffonner son numéro sur son bout de papier sans rien dire, il avait la gorge trop serrée. Je … heu, attends. Magda ? Mag ? Magdalena c’est bien trop long, si je dois me faire à ta présence ici. Laisse-moi quelques heures, le temps de terminer le service. Reviens plus tard, dans la nuit s’il le faut, je ne vais pas quitter ce bar. Et au pire, si je ne suis pas là je serais en face. On parlera, quand le bar sera fermé. Et quand il aura eu le temps de digérer la nouvelle.


__________________________

smile like you mean it
Looking back at sunsets on the East side. We lost track of the time
https://www.aa-retro.com/t23420-obrian_elmstreet
Magdalena Meijer
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 48
ICI DEPUIS : 29/06/2022
COMPTES : Evangéline la flic pas très sympa et Gladice la pétillante étudiante américaine
CRÉDITS : Moi même

STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Hey my brother   Hey my brother EmptyDim 28 Aoû 2022 - 20:04

Hey my brother
Marcus pris les lettres avec une certaine émotion, comme s’il avait besoin de s’assurer que je disais la vérité, ce que je comprenais amplement. Mon frère ne dit rien le temps que je griffonnais mon numéro sur le morceau de papier. Il semblait bouleversé et je le comprenais totalement car je l’étais aussi, dans une autre mesure. J’avais eu plusieurs semaines pour me faire à l’idée que j’avais un frère, contrairement à lui qui venait de l’apprendre. Mais après toutes ces semaines à me demander a quoi il ressemblait, qui il était, ce qu’il faisait dans la vie, me retrouver face à lui me faisait un choque. Lorsqu’il reprit la parole, sa voix était hésitante. Il chercha une façon de m’appeler, trouvant mon prénom bien trop long. « Mag, on m’appelle Mag généralement » dis-je avec un sourire, on ne peut plus d’accords avec lui. Il m’invita à lui laisser quelques heures, le temps qu’il assimile la conversation que nous avions eu. Je hochais la tête, rangeais mon stylo et mon calepin, avant de finir ma bière et de régler ce que je lui devais. Je me levais, remis mon sac sur mon épaule et prise d’une impulsion, je serrais brièvement sa main avant de me diriger vers la porte.

Quelques heures plus tard

J’étais sortie du Elm Street un peu secouée. J’avais d’abord marché dans la ville sans trop savoir où j’allais avant de me rendre compte que mes pérégrinations m’avaient ramené chez moi. Je reprenais contact avec la réalité en montant les marches qui amenaient a mon appartement. J’avais rapidement enfilé mes affaires de sport et j’étais allée courir dans l’un des parcs de la ville, faisant le parcours sportif avec des infrastructures diverses. Quand j’eu enfin le sentiment de m’être vidée la tête, la nuit était tombée et je rentrais chez moi en courant tranquillement. Après avoir pris une bonne douche, je me plantais devant mon placard, ne sachant quoi mettre. J’optait finalement pour un jean, un tee-shirt avec une chemise à carreau que je laissais ouverte, et des bottines noires. Je détachais mes cheveux que je brossais soigneusement, faisant ressortir mes boucles avant de mettre mes boucles créoles à mes oreilles. Je n’allais pas a un rencard, loin de là. Mais être à l’aise dans mes vêtements pour ce moment particulier me rassurait. J’attrapais mon sac, laissais un mot à mon coloc qui était sous la douche pour lui dire que je partais et rentrais à une heure inconnue et pris la direction du bar de mon frère.

Il n’y avait plus grand monde lorsque je poussais la porte du Elm Street, nerveuse. Quelques heures plutôt, j’étais entrée ici, en mettant les deux pieds dans le plat. Mon frère était là, et ne sachant pas trop où me mettre, encore mal à l’aise par rapport à la gaffe que j’avais faite, je restais là, proche de l’entrée, et lui adressais un petit signe de la main, quoiqu’un peu raide en souriant. C’était une attitude qui ne me ressemblait pas. J’étais du genre à foncer, à être droite, fière et pourtant ce soir-là, je cherchais presque à m’effacer.



Code by @Shamrock
Marcus O'Brian
Voir le profil de l'utilisateur
personnalité de l'année
MESSAGE : 2041
ICI DEPUIS : 12/01/2016
COMPTES : Léo & Charlize
CRÉDITS : ©doomday

STATUT : marié mais séparé depuis des années
MessageSujet: Re: Hey my brother   Hey my brother EmptyJeu 8 Sep 2022 - 14:13

Mag, on l’appelait Mag. Marcus sourit doucement en la regardant quitter son bar. Songeant qu’avant qu’elle n’entre il était seul et qu’à présent il avait une sœur. C’était un sentiment étrange, indescriptible. Il avait été seul toute sa vie et maintenant il appartenait à une famille en quelque sorte. Il n’eut pas vraiment le temps de s’émouvoir sur la question, une fois que la brunette fut partie, l’activité du Elm repris de plus belle, toute la soirée les clients s’enchaînèrent, sans trop laisser de répit au barman. Au bout d’une heure il n’y pensait plus du tout, trop occupé à servir les commandes, faire tourner son lave-vaisselle, changer le fut à bière, encaisser les additions. L’ambiance était bonne et il avait vite retrouvé son sourire et sa bonne humeur habituelle. Personne ne pouvait imaginer qu’il venait de se prendre ce genre de nouvelle qui vous chamboulait totalement en pleine face. Et il n’en parla à personne, parce que c’était trop frais, il avait encore tellement de choses à éclaircir, il avait besoin de la revoir pour discuter posément. Vers la fin de la soirée la pression retomba, le coup de feu était passé et Marcus passa un moment à discuter avec un de ses habitués qui était presque devenu un ami à force, celui-ci avait besoin de vider son sac et les verres s’accumulèrent rapidement entre eux, sans s’en rendre vraiment compte, O’Brian devenait de plus en plus nerveux à mesure que l’heure tournait sur l’horloge, il ne savait pas de quoi il avait peur, peut-être que Magdalena ne revienne pas, ou bien qu’elle revienne au contraire, de cette discussion qu’ils allaient avoir, ou bien du silence qui pourrait devenir gênant entre eux. Elle était une inconnue et pourtant elle était sa sœur. Alors il buvait avec cet homme, préférant l’écouter et noyer son angoisse grandissante à coup de rhum et de bière. Et puis l’autre quitta son bar, il était tard. Il ne restait que quelques clients, à presque minuit, quand elle poussa à nouveau la lourde porte. La hollandaise n’avait plus sa superbe de la première fois, elle avait perdu son sourire franc et son assurance alors qu’elle restait plantée dans l’entrée. Marcus fit le tour du bar, son petit coup dans le nez, somme toute raisonnable et peu visible quand on ne le connaissait pas, lui donnait au moins le courage de l’accueillir. Il attrapa la bouteille de rhum qui traînait encore sur le bar et deux verres au passage. Suis-mois. Il l’invita à s’installer un peu au fond du bar pour qu'ils soient tranquilles, Leo était arrivé en renfort dans la soirée, il l’avait prévenue qu’elle ferait la fermeture. Il servit les deux verres généreusement. J’espère qu tu aimes le rhum.

https://www.aa-retro.com/t23420-obrian_elmstreet
Magdalena Meijer
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 48
ICI DEPUIS : 29/06/2022
COMPTES : Evangéline la flic pas très sympa et Gladice la pétillante étudiante américaine
CRÉDITS : Moi même

STATUT : Célibataire
MessageSujet: Re: Hey my brother   Hey my brother EmptyDim 4 Déc 2022 - 17:44

Hey my brother
Marcus pris les lettres avec une certaine émotion, comme s'il avait besoin de s'assurer que je disais laJe fis rouler l'ourlet de ma chemise entre mes doigts en posant mes yeux sur un Marcus qui ne semblait pas mener beaucoup plus large que moi. Je me demandais s'il était déçu que je sois revenue ou si au contraire il en était content. Après tout, il aurait été dans son droit de me dire de dégager. Mais même si c'était lui qui m'avait dit de repasser, je ne pouvais m'empêcher me demander si une part de lui n'avait pas espéré que je ne le fasse pas. J'avais cependant fait trop de kilomètres pour ne pas chercher à voir où cette histoire pouvait me mener.

Je le vis attraper sur le bar une bouteille et deux verres, avant de s'approcher de moi. Il m'accueillis avant d'ajouter un "suis-moi", ce que je fis. Il s'assit à une table au fond du bar. Je pris place en face de lui, posant mon sac à côté de moi, nerveuse et silencieuse pendant qu'il nous servait deux généreux verres de rhum. Mes gênes hollandais devaient ressortir, parce que j'étais plus une fan de bière que de rhum mais l'avantage d'avoir voyagé pour le travail et d'avoir travaillé dans un bar, c'est que j'avais eu l'occasion d'habituer mes papilles a bien des alcools. J'essayais de me ressaisir. Enfin, j'étais Magdalena Meijer, partie de chez elle a 18 ans et ex militaire ! J'en avais vu d'autres bon sang ! Mais en même temps, j'avais tellement de fois imaginé ce moment. Peut-être que j'en avais idéalisé Marcus. Après avoir fait le deuil d'une belle et heureuse famille, je m'étais remise à y croire. Mais maintenant que j'y étais, une question me taraudait. Et si j'avais eu tort ?

Je hochais la tête lorsqu'il se demanda si j'aimais le rhum. Je bus une longue gorgée de mon verre. J'avais trop de contrôle pour me trémousser nerveusement sur ma chaise, mais boire allait peut-être m'aider à me calmer. J'essuyais mes mains qui commençaient à devenir moites sur mon jean et pris la parole.

"Alors... nous y voilà." Bien Meijer, continue comme ça, ce n'est pas du tout pathétique, me dit une voix dans ma tête. "Je n'étais pas certaine que tu es vraiment envie que je vienne mais... me voilà quand même." De mieux en mieux, continuait la voix dans ma tête. "Je ne sais pas trop quoi te dire mais... Je suis désolée de débarquer dans ta vie comme ça." J'étais pitoyable. C'était en train de virer au cauchemar. Mais pourquoi donc j'avais ouvert la bouche ! Je n'avais pour habitude de me ridiculiser ou de perdre la face, mais là je le faisais en beauté. Je décidais alors de jouer carte sur table. "Ecoute, je sais que ce que je dis et nul et ridicule. J'ai imaginé ce moment pendant des semaines, mais en réalité c'est vachement plus compliqué, j'ai pas l'habitude de perdre la face je suis... quelqu'un qui a de l'assurance et qui a une putin de fierté. Mais la vérité c'est que là, j'ai l'impression d'être redevenue une ado et pas l'ex militaire de bientôt 30 ans que je suis".




Code by @Shamrock
Marcus O'Brian
Voir le profil de l'utilisateur
personnalité de l'année
MESSAGE : 2041
ICI DEPUIS : 12/01/2016
COMPTES : Léo & Charlize
CRÉDITS : ©doomday

STATUT : marié mais séparé depuis des années
MessageSujet: Re: Hey my brother   Hey my brother EmptyVen 6 Jan 2023 - 15:02

Quand il était petit, Marcus s’était inventé un frère imaginaire, il en s’en souvenait pas mais sa grand-mère lui en avait parlé un jour. Pourtant il n’avait jamais vraiment eu l’impression que ça lui manquait, d’avoir une fratrie. Il aurait sûrement aimé avoir une vraie famille, une mère, un père, des petits frères et sœurs avec qui partager son sang, mais ce n’était pas le cas et il s’était toujours dit qu’il valait peut-être mieux ça plutôt qu’une famille difonctionnelle. Après tout, son père s’était barré alors qu’il venait juste de naître, donc même si sa mère avait vécu, qu’est ce qui garantissait que cet homme aurait été fiable, qu’il n’aurait pas fuit à une autre occasion, dans un autre contexte, quelques années plus tard ? Il n’avait pas beaucoup d’estime pour son géniteur, il n’y pensait pas d’ailleurs, c’était sûrement pour ça qu’il n’avait pas cherché à savoir s’il avait eu d’autres enfants, parce que ça aurait signifié en savoir un peu plus sur lui, or ça ne l’intéressait pas. Il n’avait jamais manqué de rien et surtout pas d’amour, sa grand-mère l’avait couvé durant des années, ce n’était pas rien s’il n’avait pas quitté l’appartement où elle l’avait élevé. Et il avait la chance d’avoir un lien extraordinaire avec ses cousins qui étaient finalement comme des frère et sœur. Dans tout ça, y avait-il la place pour une nouvelle personne, pour une petite sœur qu’il ne connaissait pas, qui avait déjà une vie, un passé dont il ne faisait pas partie. Il n’était plus très jeune, Marcus, à trente-six ans, il avait déjà vécu pas mal de choses, il avait des bagages, quelques casseroles derrière lui, avait-il envie de s’ouvrir à cette nouvelle rencontre ? Il n’y avait jamais pensé et Magdalena arrivait donc tout chambouler, sans s’en rendre compte. Néanmoins il avait une sœur, qui l’avait cherché, qui avait traversé la Terre pour le rencontrer, il avait dû lui en falloir du courage. C’était tout sauf une démarche anodine et rien que pour ça il n’avait pas le droit de lui tourner le dos. Il n’avait aucune idée d’où cette rencontre allait le mener, mais il devait voir, à présent il ne pouvait plus ignorer qu’il avait le même sang avec une autre humain.
C’était con d’avoir besoin de boire pour se donner du courage, mais ça faisait plus ou mois partie de son quotidien depuis dix ans, après le départ de sa femme, à chaque fois qu’il se sentait sur le point de craquer, quand il était submergé, il trouvait du réconfort dans la bouteille et se trouvait de bonnes excuses pour ne pas se dire alcoolique. Sauf qu’en accueillant Mag ce soir, il n’était clairement pas sobre. Heureusement elle ne le connaissait pas et il n’était pas ivre non plus, elle pourrait ne pas remarquer que son regard brillait un peu trop et que son esprit était un peu embué. Et lui était assez conscient pour se rendre compte qu’elle était tout aussi nerveuse que lui. Il la laissa parler, elle pagayait complètement, mais lui ne savait pas trop comment la sortir de son embarra, elle semblait avoir mille choses à dire mais ne pas savoir comment les dire. Finalement elle sembla trouver le bon angle d’attaque, celui de la sincérité et il sourit quand elle parla de sa fierté, elle avait réussi à briser la glace. Et bien … pour être honnête je ne sais pas non plus si je voulais que tu viennes, étant donné que je ne savais rien de ton existence. Il haussa les épaules. Tu aurais pu envoyer une lettre, histoire de me préparer un peu, mais tu n’aurais peut-être jamais reçu de réponse, non pas que je n’aurais pas été curieux, mais parce que j’ai déjà pas mal de choses à gérer dans ma vie alors j’aurais peut-être laissé la lettre de côté en me disant que je répondrai plus tard. Alors ouais, en débarquant ici tu as frappé un grand coup. Je ne sais pas tellement ce que tu attends de moi, je n’ai jamais songé à l’éventualité d’avoir une sœur. J’étais seul, point. Et ne sois pas désolée, tu n’as rien demandé j’imagine. Il soupira brièvement avant d’avaler une gorgée de rhum. Je ne sais pas ce qu’il y a dans ces lettres, si tu sais que ton père s’est barré le jour de ma naissance, alors que ma mère venait de mourir en mettant au monde. Je ne connais pas votre relation mais moi je ne veux rien avoir à faire avec cet homme. Pour autant, si tu es là, j’ose espérer que tu n’es pas comme lui. Alors pourquoi pas essayer d’apprendre à se connaître. Après tout, si tu as pris un job ici c’est que tu comptes rester un peu.



Spoiler:

__________________________

smile like you mean it
Looking back at sunsets on the East side. We lost track of the time
https://www.aa-retro.com/t23420-obrian_elmstreet
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Hey my brother   Hey my brother Empty

 
Hey my brother
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» like a brother ft. sam
» (m) big brother
» Hey brother (eirik)
» hey brother (xavier)
» (manu&alf)- hey brother

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: walking in the city :: northern District :: rues festives :: le elm street-
Sauter vers: