∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en juillet —

En ce moment à Bowen, les températures sont plus fraiches, ajoutez une couche ! Elles avoisinent entre les 17 et 25°C.


perry peach & tiffany sawyer
sont nos membres du mois ♡

Le deal à ne pas rater :
SITRAM Set 3 poêles tous feux dont induction + poigner amovible
20.99 €
Voir le deal
-38%
Le deal à ne pas rater :
SSD Interne – PNY – CS900 Series 1 To 2,5″ SATA III à 64,99€
64.99 € 104.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 said i'm fine, said i moved on (effy)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Levi Wheeler

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 13245
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : hoodwing (av), sassenach., unknown (gifs), solosands (sign)

STATUT : cœur mort, indifférent depuis sa dernière histoire.
MessageSujet: said i'm fine, said i moved on (effy)   said i'm fine, said i moved on (effy) EmptyDim 31 Juil 2022 - 0:32


it was the silence underneath the stars that understood my heartbeat and its racing.


Il avait l’impression de revivre le passé, retrouvant peu à peu ses repères dans cette ville qui l’avait accueilli quelques années auparavant, lorsque la fuite avait une nouvelle fois été sa seule issue, le seul choix viable. Levi, il se demandait tous les jours à quoi tout ça rimait, lui qui avait l’impression de piétiner, de faire du sur-place, se noyant dans des eaux troubles à la recherche d’un idéal qui lui paraissait hors de portée. Il savait pourtant que son retour à Bowen l’avait une nouvelle fois sauvé, comme s’il savait intimement qu’il n’aurait jamais survécu à Londres, piégé dans ce quotidien qu’il n’avait jamais voulu choisir et qui pourtant, s’était imposé à lui. Il tentait de ne pas trop y penser, conscient que les remords se chargeaient trop souvent de le faire sombrer, de lui donner l’envie d’oublier par tous les moyens possibles, même les plus stupides. Alors, il s’occupait, s’activait, refusant de s’arrêter pour ne pas laisser l’occasion à ses souvenirs de le tourmenter. Ce soir, on lui avait donné la mission de gérer la fin de service au Wojna’s, lui qui s’était vu confier cette responsabilité pour la première fois depuis son embauche. Et il était plus que satisfait de savoir qu’il passerait une bonne partie de la nuit derrière le comptoir, l’esprit et le corps occupés. Le bar s’était considérablement vidé depuis quelques instants, l’euphorie de la soirée laissant place à une ambiance bien plus calme, presque intimiste, les lumières tamisées se reflétant dans les verres des quelques clients restants, les plus fidèles éparpillés le long du comptoir. Jonglant entre la vaisselle qu’il essuyait et les boissons qu’il servait, Levi perçut la porte du bar s’ouvrir puis se refermer dans la foulée, annonçant la venue d’un nouveau client qui avait vraisemblablement attendu la nuit tombée pour s’anesthésier les sens. « Salut, qu’est-ce que je te sers ? » Demanda-t-il machinalement sans relever les yeux, concentré sur le verre qu’il finissait de servir alors qu’il avait vu la silhouette s’approcher du comptoir.

__________________________



misery loves company
it's not your fault i ruin everything and it's not your fault i can't be what you need.
En ligne
Effy Shepperfield

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: british dans le sang ☾ vendait son corps pour se payer sa came, en parallèle de son boulot de journaliste, a arrêté il y a un peu plus d'un an ☾ la clope, la vodka et l’ecstasy sont ses meilleurs amis depuis longtemps ☾ dépressive et tend à l'autodestruction ☾ son vrai nom c'est Elizabeth, mais personne ne l'appelle comme ça ☾ photogénique ☾ régulièrement sujette à de violentes crises d’angoisse ☾ tentative de suicide foirée à 18 ans ☾ fuit l'attachement ☾ phobie de l'infini ☾ porte des tonnes de bracelets pour cacher ses cicatrices ☾ enfoncée dans les drogues, toute sa paie y passe ☾ faire des collages l'apaise ☾ aime vivre dans la pénombre ☾ style vestimentaire très varié, selon son mood du moment ☾ black is the new black, elle se maquille toujours beaucoup les yeux ☾ allergique au sport ☾ toujours en retard ☾ elle mange très peu et ne prend jamais un gramme, métabolisme rapide ☾ tout ce qu’elle inflige à son corps lui apporte une certaine satisfaction malsaine, y compris l’abandonner à des inconnus
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 2127
ICI DEPUIS : 18/02/2019
COMPTES : charlie & azriel & nikolaj & aïnhoa & saoirse.
CRÉDITS : pando (a), astra (s), strangehell (ic).

STATUT : and you know what's left ? love. the only thing i feel for you now is love. (milo)
MessageSujet: Re: said i'm fine, said i moved on (effy)   said i'm fine, said i moved on (effy) EmptyDim 31 Juil 2022 - 15:45

Elle essayait de guérir son esprit en vrac par un poison de choix, malmener son foie et embrumer sa tête à l'envers. Elle avait tout cloisonné dans sa tête, dans ses émotions, refusant catégoriquement de faire face. Milo avait balancé une bombe. Avait créé une hécatombe dans son cœur. Il y avait de tout dans cette tornade de réactions, de la douleur à la déception, du déni à la rage, du constat à l'indifférence. Un terrifiant remue-ménage de sentiments contradictoires, qu'Effy ne pouvait gérer que d'une seule façon : en les bloquant. En coupant le courant dans tout son corps. C'était trop brutal et trop douloureux pour qu'elle puisse faire quelque chose avec ça. Alors elle cherchait l'anesthésie, la tourmente de son corps en perdition. Quitte à avoir la nausée, autant que ce soit à cause de l'alcool, liquide démoniaque qu'elle voulait sentir couler dans ses veines. L'herbe d'un joint grésillant pour tromper son cerveau. La belle Anglaise avait débarqué au Wojna's, bien tard, presque à l'heure de fermeture, pour y trouver Sahar. Si les deux jeunes filles n'avaient rien d'une amitié saine, sa partenaire de déchéance, elle l'avait dans la peau. Et elle avait désespérément besoin de trouver non pas un soutien ou de la compassion, mais l'engouement à l'égard de leurs pires travers. Elle avait besoin de retrouver son âme jumelle pour fusionner en un cauchemar dans la nuit, loin de toute préoccupation humaine. Loin de son cœur qui saignait à flots. Effy poussa la porte du bar à rhum, ses yeux d'un bleu étincelant déjà amoindris par les effets de la weed. De toute façon, son regard était porté au sol, pour le moment. Elle ne demandait qu'un coup de pouce pour le relever, tranchant et défiant quiconque le croiserait. C'est en arrivant au comptoir qu'elle franchit ce premier cap, même si ses prunelles d'ordinaire si perçantes avaient perdu de leur détermination. Regard obscur qui se figea, se troubla d'autant plus, en découvrant la silhouette de l'autre côté du bar. Si elle avait pu avoir un doute sur la personne, la voix émanant de l'homme les dissipa en une fraction de seconde. Fraction suspendue dans les airs, dans l'infini des souvenirs passés. « Un rhum, j'imagine. » La réponse avait fusé, plate, dénuée d'émotion. Et Effy n'avait foutrement aucune idée de comment elle avait réussi à formuler un truc aussi détaché, à formuler quelque chose tout court, même. Son esprit refusait peut-être tout simplement l'information. Après tout, il s'hérmétisait déjà à beaucoup de choses, pour le moment. Peut-être qu'il refusait de le voir face à elle, lui. Qui sait, pour préserver son cœur émietté comme de la porcelaine jetée au sol, peut-être pour éviter que ses bouts ensanglantés ne se perdent définitivement dans le néant, aspirés par un ouragan bien trop fort pour eux. Il releva les yeux, et ce fut le contact. Choc de l'océan azur contre le ciel iceberg. Effy ne cillait pas. Pas parce qu'elle parvenait à conserver son aplomb. Parce qu'elle était totalement incapable de bouger le moindre muscle. Elle pouvait voir son reflet brisé et vulnérable dans le regard de Levi, comme tant d'années auparavant.

__________________________


eyes on fire.
felling any foe ☽ And just in time in the right place, suddenly I will play my ace. I won't soothe your pain, I won't ease your strain, you'll be waiting in vain, I got nothing for you to gain.
https://www.aa-retro.com/t16970-madkitten-effy-s-instagram
Levi Wheeler

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 13245
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : hoodwing (av), sassenach., unknown (gifs), solosands (sign)

STATUT : cœur mort, indifférent depuis sa dernière histoire.
MessageSujet: Re: said i'm fine, said i moved on (effy)   said i'm fine, said i moved on (effy) EmptyDim 31 Juil 2022 - 17:08

Il s’était laissé guider par son instinct, désirant reprendre le contrôle de sa vie, celle qu’on avait tenté de lui dérober en l’empêchant d’exister. Et pourtant, il peinait encore à comprendre ce qu’il cherchait ici, ce à quoi il aspirait, comme s’il avait été tellement longtemps privé de lumière que sa vue restait encore trouble, s’adaptant difficilement à son environnement, à cette liberté retrouvée. Peut-être que c’était la raison pour laquelle Bowen avait de nouveau traversé son esprit, lui qui y avait trouvé en elle un refuge quelques années plus tôt, y construisant un semblant d’idéal, s’épanouissant dans ce monde qui l’avait bousculé à bien des égards. Si ses souvenirs restaient intacts, Levi, il préférait les passer sous silence, court-circuitant tout ce qui pouvait remonter à la surface dés lors qu’il vagabondait dans les rues de la ville, errant à travers ces lieux qui l’avaient vu vivre. Il appréhendait sûrement un peu la fin de service, lui qui aurait aimé prolonger ses heures juste pour ne pas avoir à se retrouver seul avec lui-même, seul avec ses pensées. Il guettait les allées et venues au comptoir des derniers clients, le rythme bien moins soutenu alors que la nuit s’était définitivement installée, que le calme régnait de nouveau à l’approche de l’aube. Du coin de l’œil, Levi avait repéré une nouvelle silhouette s’approcher, décidant de la devancer pour prendre sa commande, l’attention rivée sur ce verre qu’il tenait entre ses mains, jusqu’à ce que l’écho d'une voix ne vienne le rattraper. Sa voix. Inconsciemment, il savait qu’il serait foutu une fois que ses yeux capteraient les siens, que les débris du passé viendraient retentir dans chacune des cellules de son corps. Et pourtant, il n’avait pas pu l’éviter, Levi relevant  machinalement le regard vers elle, le souffle immédiatement coupé, comme si en l’espace d’une seule seconde, de la simple rencontre de leurs iris, le monde s’était arrêté de tourner. Les secondes défilaient, semblant s’éterniser alors qu’il avait l’impression de suffoquer, incapable de fonctionner alors qu’Effy se trouvait juste devant lui, à quelques pas à peine, percevant déjà les effluves d’un parfum qu’il s’était évertué à oublier. Le bond dans le passé se confirmait à présent, un torrent de souvenirs se déversant en lui, les flashs de moments de vie, d’enfer, de fusion de leurs corps et de leurs âmes l’aveuglant sans qu’il ne puisse les en empêcher. « Un rhum. » Lâcha-t-il finalement après cette apnée interminable, rompant alors ce contact qu’il peinait à maintenir, craignant qu’elle puisse lire en lui tout ce qu’il se tuait à faire taire. Parce-qu’elle en avait toujours été capable. Sa commande pour seule échappatoire, il baissa les yeux pour se donner une contenance, ses pensées fusant sans lui laisser le temps de réfléchir correctement, la présence d’Effy lui faisant perdre l’intégralité de ses moyens. « J’savais pas que t’étais revenue. » Osa-t-il, dans un souffle à peine maîtrisé, faisant parvenir le verre qu’il venait de remplir jusqu’à elle.

__________________________



misery loves company
it's not your fault i ruin everything and it's not your fault i can't be what you need.
En ligne
Effy Shepperfield

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: british dans le sang ☾ vendait son corps pour se payer sa came, en parallèle de son boulot de journaliste, a arrêté il y a un peu plus d'un an ☾ la clope, la vodka et l’ecstasy sont ses meilleurs amis depuis longtemps ☾ dépressive et tend à l'autodestruction ☾ son vrai nom c'est Elizabeth, mais personne ne l'appelle comme ça ☾ photogénique ☾ régulièrement sujette à de violentes crises d’angoisse ☾ tentative de suicide foirée à 18 ans ☾ fuit l'attachement ☾ phobie de l'infini ☾ porte des tonnes de bracelets pour cacher ses cicatrices ☾ enfoncée dans les drogues, toute sa paie y passe ☾ faire des collages l'apaise ☾ aime vivre dans la pénombre ☾ style vestimentaire très varié, selon son mood du moment ☾ black is the new black, elle se maquille toujours beaucoup les yeux ☾ allergique au sport ☾ toujours en retard ☾ elle mange très peu et ne prend jamais un gramme, métabolisme rapide ☾ tout ce qu’elle inflige à son corps lui apporte une certaine satisfaction malsaine, y compris l’abandonner à des inconnus
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 2127
ICI DEPUIS : 18/02/2019
COMPTES : charlie & azriel & nikolaj & aïnhoa & saoirse.
CRÉDITS : pando (a), astra (s), strangehell (ic).

STATUT : and you know what's left ? love. the only thing i feel for you now is love. (milo)
MessageSujet: Re: said i'm fine, said i moved on (effy)   said i'm fine, said i moved on (effy) EmptyDim 31 Juil 2022 - 23:46

Son cerveau était en arrêt, les connexions neuronales ne semblaient plus se faire. L'estomac noué, Effy ne bronchait tout simplement pas. Trop, c'était trop. Il y avait trop de choses. Mauvais timing, comme souvent. Comme quand ils étaient à Londres, Levi et elle, il y avait une vie de cela. Des appels manqués et des trains attrapés au vol, des distances et des écarts. Un décalage, une mauvaise coordination de l'espace-temps et de l'espace-coeur. Déjà des souvenirs remontaient à la surface, que la brunette bloqua à la seconde où elle s'en aperçut. Non, à cet instant, elle n'était pas assez forte pour encaisser tout ça, pour éprouver ces choses. Parce que déjà l'image de Milo revenait au galop, et celle-là non plus, elle ne pouvait pas la supporter en ce moment. Une seconde, l'Anglaise prit le temps de bénir elle ne savait quelle divinité pour ce comptoir de bar placé entre elle et Levi. Parce que sinon elle aurait été dangereusement prête à s'effondrer dans ses bras. Son regard restait vrillé sur le brun. Et pendant tous ces défilements de pensées inachevées, son verre de rhum était resté là, posé sur le bois mat. Déroutée, qu'elle était, étourdie même par ce visage qu'elle ne pensait plus revoir, encore moins ici, encore moins maintenant. Son visage pâle était d'un silence impassible, comme elle savait si bien le faire. Son regard braqué sur l'Anglais, le dévisageant sans détours, elle n'avait pas conscience qu'elle allait devoir se mouvoir, faire quelque chose, secouer cette situation. Putain, qu'est-ce qu'elle pouvait encore se perdre dans ses yeux, après ces mois devenus années où il avait peu à peu quitté ses pensées, pour ne plus être qu'un souvenir mitigé, mi-amer mi-agréable. Enfin, la jeune brunette parvint à se mouvoir, uniquement pour s'appuyer sur le comptoir et poser sa main autour du verre. Elle n'aurait pas été capable de monter sur la chaise haute. Ses membres étaient dénués de tremblements simplement par un effort de volonté. Elle arqua néanmoins légèrement un sourcil quand Levi reprit la parole. Voilà donc ce qu'ils avaient à se dire. Il fallait avouer qu'Effy n'avait pas fait fort pour ouvrir le bal, avec son verre de rhum. Mais quand même. « Ouais. Depuis bien plus longtemps que toi, si c'est la première fois qu'on s'croise ici. » Putain, y en avait pas un pour rattraper l'autre, c'était le grand prix du pire small talk de l'année.

__________________________


eyes on fire.
felling any foe ☽ And just in time in the right place, suddenly I will play my ace. I won't soothe your pain, I won't ease your strain, you'll be waiting in vain, I got nothing for you to gain.
https://www.aa-retro.com/t16970-madkitten-effy-s-instagram
Levi Wheeler

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 13245
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : hoodwing (av), sassenach., unknown (gifs), solosands (sign)

STATUT : cœur mort, indifférent depuis sa dernière histoire.
MessageSujet: Re: said i'm fine, said i moved on (effy)   said i'm fine, said i moved on (effy) EmptyLun 1 Aoû 2022 - 21:36

C’était comme si son âme avait quitté son corps au moment même où il l’avait regardée, comme si plus rien ne répondait, comme si le temps s’était figé. Et il n’aurait su dire combien de temps il était resté là, à la fixer, à ressentir les effluves de ces souvenirs qui remontaient bien trop vite à la surface, lui laissant un goût amer en bouche. Celui d’avoir fait le mauvais choix, de l’avoir laissé partir sans la retenir. Celui d’avoir tout perdu. Son corps à quelques mètres de celui d’Effy semblait refuser cet affrontement qu’il n’avait pas vu venir, parce-qu’il se sentait perdre le contrôle, encore une fois, comme toujours lorsqu’elle était dans les parages. Parce-que c’était elle, et que peu importait le pourquoi du comment, elle parviendrait toujours à l’atteindre d’une certaine manière. De sa manière. Rien qu’à en voir la manière dont il la regardait, absorbé par cette lueur si particulière qui dansait dans ses iris, celle qui l’avait tant de fois fait sombrer. Il parvenait même à se revoir quelques années plus tôt, dans cette même situation, le cœur battant à lui en rompre les côtes, lorsqu’il avait compris qu’il venait de trouver l’âme qui devait accompagner la sienne dans les chemins sinueux de sa vie. Conscient de combien ses pensées étaient dangereuses, il s’obligea à ciller, déviant même le regard pour ne pas être trahi, inutile lorsqu’on savait qu’Effy avait toujours su lire en lui, revenant à cette commande qui se présentait pour lui comme une aubaine. Et sans trop savoir pourquoi, il avait laissé ces quelques paroles glisser de ses lèvres, ramant dans cet océan de souvenirs qui menaçait de l’engloutir à tout moment. Il appréhendait chacune des secondes qui s’écoulaient, terrifié à l’idée de faire un faux pas, d’être trahi par le langage de son corps et de la voir partir, encore une fois. « Je m’en serais souvenu si je t’avais déjà croisée ici. » Rebondit-il, presque dans un automatisme, haïssant cette vulnérabilité qu’il aurait aimé faire taire à tout jamais. « Ça fait une semaine que j’suis revenu. » Lâcha-t-il, comme si cette information allait lui servir à quelque chose, lui qui se cachait derrière cette façade de mots sans importance pour repousser une échéance inévitable. « C’est pas moi qu’tu cherchais ici, j’me trompe…? » Nouvelle question sans intérêt qui lui permettait au moins de combler les blancs, de l’empêcher de se perdre trop longtemps dans le bleu azur de ses iris.

__________________________



misery loves company
it's not your fault i ruin everything and it's not your fault i can't be what you need.
En ligne
Effy Shepperfield

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: british dans le sang ☾ vendait son corps pour se payer sa came, en parallèle de son boulot de journaliste, a arrêté il y a un peu plus d'un an ☾ la clope, la vodka et l’ecstasy sont ses meilleurs amis depuis longtemps ☾ dépressive et tend à l'autodestruction ☾ son vrai nom c'est Elizabeth, mais personne ne l'appelle comme ça ☾ photogénique ☾ régulièrement sujette à de violentes crises d’angoisse ☾ tentative de suicide foirée à 18 ans ☾ fuit l'attachement ☾ phobie de l'infini ☾ porte des tonnes de bracelets pour cacher ses cicatrices ☾ enfoncée dans les drogues, toute sa paie y passe ☾ faire des collages l'apaise ☾ aime vivre dans la pénombre ☾ style vestimentaire très varié, selon son mood du moment ☾ black is the new black, elle se maquille toujours beaucoup les yeux ☾ allergique au sport ☾ toujours en retard ☾ elle mange très peu et ne prend jamais un gramme, métabolisme rapide ☾ tout ce qu’elle inflige à son corps lui apporte une certaine satisfaction malsaine, y compris l’abandonner à des inconnus
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 2127
ICI DEPUIS : 18/02/2019
COMPTES : charlie & azriel & nikolaj & aïnhoa & saoirse.
CRÉDITS : pando (a), astra (s), strangehell (ic).

STATUT : and you know what's left ? love. the only thing i feel for you now is love. (milo)
MessageSujet: Re: said i'm fine, said i moved on (effy)   said i'm fine, said i moved on (effy) EmptyLun 1 Aoû 2022 - 22:49

Cette liqueur analgésique était finalement plus que la bienvenue, échappatoire illusoire à cette nouvelle situation à laquelle elle devait faire face. Le regard si soutenant d'Effy finit par se baisser, vers le fond de son verre, avant d'en prendre sereinement une gorgée revigorante. Elle devait à tout prix s'extirper de ce maelström d'émotions menaçant de le faire plonger, encore plus bas. Mais en croisant à nouveau le regard azur de l'Anglais, bien qu'un peu fuyant, la jolie brune sut que c'était une chimère. Elle ne pouvait échapper à cette confrontation de sentiments, à cette tornade de souvenirs qui venaient se fracasser contre sa peine actuelle. Elle prit une nouvelle gorgée. Fébrile, malaisée. Et pour la première fois depuis bien longtemps, on pouvait le voir. Elle qui ne laissait jamais rien transparaître, lettre scellée aux yeux du monde, son trouble était apparent, dans ses gestes, dans sa façon de se tenir, de s'occuper les mains, de chercher une porte de sortie à cette nouvelle tempête. Mais Levi avait toujours eu le don de la déstabiliser, de faire ressortir ce qu'il y avait de plus vulnérable en elle. Cette fragilité, il connaissait par cœur toutes les techniques d'Effy pour la masquer. Ça ne servait donc à rien de tenter de lui vendre un écran de fumée. De la même façon qu'elle pouvait lire dans ses yeux clairs et captivants, et ce jusqu'aux abysses de son âme, que lui non plus, il n'était pas prêt à ces retrouvailles. Ils étaient des acteurs accomplis face au commun des mortels, mais l'un face à l'autre, il n'en était plus rien. La réponse du garçon lui tira un imperceptible sourire en coin, fugace et précaire. Il lui avoua ensuite qu'il était revenu quelques jours plus tôt seulement. Elle ne sut pas quoi répondre. Ce retour avait l'effet d'une bombe atomique sur elle, de par sa situation actuelle plus qu'instable, mais il en aurait été sûrement été ainsi même avant que Milo ne confie ses torts. « Et tu te retrouves directement dans un commerce d'alcool. C'était couru d'avance, qu'on allait se croiser plus tôt que tard. » renifla la jeune fille, ses doigts fins jouant nerveusement autour de son verre. Mais bordel, c'est qu'elle maintenant cette conversation insensée entre eux, elle aussi, et plutôt bien. Elle ne comprenait même pas comment ces mots sortaient de sa bouche. C'était peut-être les quelques joints envoyés dans son système qui prenaient les rênes, embrumant tellement ses réactions. Levi semblait en être au même stade, si ce n'est le poison en moins dans son cerveau, parce qu'il renchérissait à nouveau sur cette conversation de fausse décontraction, alors que la tension affective était palpable dans l'air. « En effet. J'cherchais une bonne amie qui bosse ici, mais elle doit pas être là. » répliqua la brunette, profitant de l'opportunité pour balader son regard ailleurs, sondant nonchalamment les lieux à la recherche de Sahar, qui évidemment, comme un coup ironique du sort, ne devait pas travailler ce soir. Elle aurait vu son salut dans l'apparition de la belle serveuse, mine renfrognée et yeux déjà imprégnés par l'alcool. Et à la fois, elle savait que son âme l'aurait perçu comme une déception, que d'avoir une échappatoire raisonnable à cet échange avec Levi.

__________________________


eyes on fire.
felling any foe ☽ And just in time in the right place, suddenly I will play my ace. I won't soothe your pain, I won't ease your strain, you'll be waiting in vain, I got nothing for you to gain.
https://www.aa-retro.com/t16970-madkitten-effy-s-instagram
Levi Wheeler

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 13245
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : hoodwing (av), sassenach., unknown (gifs), solosands (sign)

STATUT : cœur mort, indifférent depuis sa dernière histoire.
MessageSujet: Re: said i'm fine, said i moved on (effy)   said i'm fine, said i moved on (effy) EmptyLun 1 Aoû 2022 - 23:46

Levi face à Effy, c’était la vulnérabilité à son paroxysme. Et ça l’avait toujours été, du plus lointain qu’il se souvienne, jamais il n’avait su jouer à être quelqu’un d’autre, ni feindre une émotion montée de toute pièce. Parce-qu’il n’y avait jamais eu besoin d’artifices quand elle était là, leurs âmes ne se connaissant que trop bien pour gober ces façades rigides qu’ils arboraient devant les autres. Il était persuadé de n’avoir jamais eu aucun secret pour elle, lui qui s’était laissé transpercer par son regard aux reflets océaniques depuis le premier soir de leur rencontre, celle qui avait bouleversé son existence à tout jamais. Tout aussi décontenancé qu’elle, Levi, il continuait de l’observer silencieusement, son image faisant écho à la sienne, à ces mots qu’il aurait aimé lui dire mais qui résonneraient sûrement trop tardivement maintenant qu’une vie s’était chargée de les éloigner. Il percevait les battements de son cœur s’emballer, le même qu’il avait pensé mort depuis des années, la présence d’Effy réveillant en lui des émotions qu’il s’était contenté de refouler. C’était sans doute ce qui le terrifiait le plus, lui qui avait abandonné l’idée de ressentir quelque chose de plus pour quelqu’un d’autre, prenant conscience après leur rupture qu’il n’aurait jamais rien de plus à apporter à une autre âme. Il l’écouta reprendre la parole, peinant à croire qu’ils échangeaient ces quelques mots bien trop calmes à côté de la tempête qui ravageait son corps depuis qu’Effy était en face de lui. « Tant mieux ? » Souffla-t-il, sans même évaluer l’impact de sa rétorque, incapable de réfléchir correctement sous cette horde d’émotions déstabilisantes. Sans trop savoir s’il ne s’auto-tirait pas une balle dans le pied, Levi enchaîna, redoutant que leurs retrouvailles ne se résument qu’à ça, qu’à ce simple échange de politesse qui ne duperait personne, certainement pas eux. « Désolé de te décevoir, j’suis seul au comptoir ce soir. » Répondit-il, profitant d’avoir perdu son attention pour l’observer une nouvelle fois, imprimant ses traits dans son esprit alors que son regard caressait chaque parcelle de son visage, captant tout ce qu’il pouvait capter, jusqu’à vriller trop instinctivement vers le dessin de ses lèvres rosées, pris en flagrant délit au moment où leurs yeux se croisèrent à nouveau, l’invitant à mettre fin à ce jeu où il serait forcément perdant. « J’suis heureux de te revoir. » Balança-t-il, comme ça, ni l’un ni l’autre ne l’ayant vu venir bien qu’heureux n’était pas vraiment le terme le plus adapté pour imager son état d’esprit, lui qui aurait surtout pu lui avouer combien il était décontenancé, troublé, bouleversé par les souvenirs que son image lui évoquait.

__________________________



misery loves company
it's not your fault i ruin everything and it's not your fault i can't be what you need.
En ligne
Effy Shepperfield

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: british dans le sang ☾ vendait son corps pour se payer sa came, en parallèle de son boulot de journaliste, a arrêté il y a un peu plus d'un an ☾ la clope, la vodka et l’ecstasy sont ses meilleurs amis depuis longtemps ☾ dépressive et tend à l'autodestruction ☾ son vrai nom c'est Elizabeth, mais personne ne l'appelle comme ça ☾ photogénique ☾ régulièrement sujette à de violentes crises d’angoisse ☾ tentative de suicide foirée à 18 ans ☾ fuit l'attachement ☾ phobie de l'infini ☾ porte des tonnes de bracelets pour cacher ses cicatrices ☾ enfoncée dans les drogues, toute sa paie y passe ☾ faire des collages l'apaise ☾ aime vivre dans la pénombre ☾ style vestimentaire très varié, selon son mood du moment ☾ black is the new black, elle se maquille toujours beaucoup les yeux ☾ allergique au sport ☾ toujours en retard ☾ elle mange très peu et ne prend jamais un gramme, métabolisme rapide ☾ tout ce qu’elle inflige à son corps lui apporte une certaine satisfaction malsaine, y compris l’abandonner à des inconnus
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 2127
ICI DEPUIS : 18/02/2019
COMPTES : charlie & azriel & nikolaj & aïnhoa & saoirse.
CRÉDITS : pando (a), astra (s), strangehell (ic).

STATUT : and you know what's left ? love. the only thing i feel for you now is love. (milo)
MessageSujet: Re: said i'm fine, said i moved on (effy)   said i'm fine, said i moved on (effy) EmptyJeu 4 Aoû 2022 - 18:32

Tellement déstabilisée par ce regard, par cette réunion plus qu'improbable, Effy en peinait même à soutenir le regard de l'homme qu'elle avait aimé autrefois. De tout son corps et de toute son âme. Il l'avait ravagée, dans le bon sens du terme, à une époque où elle ne voyait la vie que comme une vaste blague ironique, dotée d'un cynisme à toute épreuve et d'une négativité pragmatique qui faisait fuir les personnes dotées d'un esprit mieux construit. Levi, il avait pas fui. Il avait embrassé cette noirceur, mêlant ses démons aux siens, même si venus de réalités différentes. Et d'une façon assez incroyable, ils s'étaient hissés vers le haut. De cette collision d'ombres était né un lien lumineux, peint d'espoir et teinté de tendresse. Une relation à la fois passionnée et pourtant réaliste, terre-à-terre. Une des rares choses dans sa vie que l'Anglaise avait pu qualifier de saine. Il fallait croire que cette réalité qu'ils avaient tant jugé insipide auparavant les avait rattrapé, car elle avait fini par les séparer. Si la flamme n'avait jamais vacillé, les bourrasques du quotidien, le rythme de leurs efforts pour se voir, se retrouver, avaient fini par avoir raison d'eux. Effy avait considéré s'en être remise, au bout d'un moment. Maintenant qu'elle croisait l'azur de son regard, elle n'en était plus aussi certaine. « Tant mieux. » affirma-t-elle à son tour, avec plus de conviction, replongeant ses iris éminemment fascinants dans ceux de l'Anglais. À chaque nouveau croisement, elle était certaine de pouvoir les soutenir. Mais les morceaux brisés de son cœur vibraient chaque fois un peu plus, affolés, dérangés, fébriles. Sa présence lui donnait le tournis. Tout ce qu'elle voulait, c'était se reperdre dans ses habitudes destructrices et son volte-face définitif à l'espoir. C'était retourner à une indifférence cynique, un fantôme ambulant, un quotidien qu'elle ne connaissait que trop bien. Bloquer la moindre émotion, envoyer chier le monde. Levi face à elle, venait renverser ces plans mélancoliques. Une part d'elle souhaitait qu'il ne soit pas vraiment là, qu'on la laisse à sa peine, sa déception et sa résignation sur la médiocrité de ce monde. Qu'on la laisse s'envoyer des shots au bar avec Sahar pour une nuit des plus pitoyables. L'autre part d'elle, celle qui faisait battre son cœur à cent à l'heure, qui la rendait presque malade, voulait rester auprès de ce souvenir de la beauté d'une relation passée. Voulait retrouver le réconfort d'un temps heureux. Voulait se cacher dans les bras tendres et rassurants du brun. Voulait se perdre dans l'immensité de son regard. Ça ne résoudrait rien, elle le savait. Ça ne ferait pas disparaître le malheureux bordel qu'elle éprouvait pour Milo. Ça ne lui rendrait pas suffisamment d'oxygène. Mais elle voulait s'en donner l'illusion. Une part d'elle, en tout cas. Mi-fuite mi-raison, son esprit ne parvenait pas à assembler les bouts de son âme déchue. Elle répondit par un maigre sourire aux excuses de Levi. L'était-elle vraiment, déçue ? Non, les termes n'étaient pas suffisants pour décrire l'ouragan de sentiments contradictoires qui se déchaînaient en elle. Ils dansaient habilement autour du pot, tout en sachant pertinemment ce qui se jouait dans l'âme de l'autre. Il fut celui qui réussit enfin à briser cette danse insensée. Effy déglutit, la gorge serrée, le cœur battant. Incapable de dire ce qu'elle, elle ressentait. Bloquée dans ce mauvais timing, ce cirque d'une vie qui semblait ne jamais vouloir la laisser se détruire en paix. À moins qu'elle ne lui envoie son salut ? Elle n'en savait rien, c'était trop de travail que de démêler l'inextricable. « Je sais pas c'que j'suis. » répondit-elle à son tour, après un silence suspendu. Il n'avait pas la moindre idée d'à quel point il était la cerise sur le gâteau de son âme malmenée, de ses espoirs réduits en cendres. « Mais je vais rester là. » ajouta-t-elle, comme une promesse que même si elle ne savait pas quelles émotions prédominaient ni l'appellation qu'elle devait leur donner, ce n'était pas l'envie de le fuir qui la tenaillait.

__________________________


eyes on fire.
felling any foe ☽ And just in time in the right place, suddenly I will play my ace. I won't soothe your pain, I won't ease your strain, you'll be waiting in vain, I got nothing for you to gain.
https://www.aa-retro.com/t16970-madkitten-effy-s-instagram
Levi Wheeler

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 13245
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : hoodwing (av), sassenach., unknown (gifs), solosands (sign)

STATUT : cœur mort, indifférent depuis sa dernière histoire.
MessageSujet: Re: said i'm fine, said i moved on (effy)   said i'm fine, said i moved on (effy) EmptyJeu 4 Aoû 2022 - 23:54

La suite paraissait soudainement bien moins certaine maintenant qu’il avait recroisé ce regard qui l’avait tant de fois fait chavirer et qui sans doute, le rendait encore un peu faible. Levi, il se prenait les effluves de leurs souvenirs avec une violence sans nom, lui qui n’avait jamais été prêt à les affronter aussi soudainement, son esprit faisant un réel blocage face à tout ce que lui provoquait encore la jeune anglaise. Et c’était maintenant son cœur qui faisait des siennes, trahissant ce qu’il s’évertuait à enfouir, parce-qu’il se rappelait avoir puisé dans chacune de ses ressources pour parvenir à l’effacer, pour que la douleur de sa perte ne devienne finalement plus qu’une légère pointe au cœur, amère mais supportable. Et voilà qu’un seul de ses regards si fascinants ne vienne anéantir ces longues années de cicatrisation, Effy qui n’avait sûrement pas idée du fait qu’en une seconde à peine, elle venait de faire sauter chacune de ses sutures. Leur conversation presque hallucinante pour la situation, était marquée par ces moments de silence où leurs iris tentaient le diable en se cherchant, s’accrochant pour finalement se fuir, comme s’ils se redécouvraient une seconde fois. Levi n’avait pas eu besoin d’une quelconque confirmation pour comprendre que son âme était restée intacte, que derrière cette lueur mélancolique qu’il discernait dans le reflet azur de ses yeux, se cachait toujours cette sensibilité qui l’avait frappé, celle qu’il avait tenté autrefois de révéler. Et dans tout ce cheminement de pensées qui s’entremêlaient, Levi, il en avait presque oublié qu’il était en service, comme si le monde s’effaçait autour d’eux, comme s’il n’y avait plus qu’elle qui comptait. Sa réponse le fit rebasculer sur la terre ferme et en même temps, elle eut l’effet d’une bombe dont il n’avait pas su se protéger, ravageant tout sur son passage, jusqu’à l’inciter à échapper à son regard pour ne pas se laisser consumer davantage. Pourtant, l’idée même de la voir s’en aller maintenant le rendait malade, et c’était une sensation qu’il lui était impossible d’expliquer, ni même d’appréhender. Son regard avait beau réveiller en lui des émotions plus ou moins gérables, Levi, il savait qu’il regretterait son départ à la seconde près où elle franchirait la porte pour disparaître. Une fois encore. Sûrement que la panique l’avait poussé à sortir ces quelques mots pour le moins insensés, lui qui avait cherché une manière de la retenir, ne serait-ce que quelques secondes de plus, rattrapant son regard qu’il avait senti fuyant. Il n’arrangeait rien, ne faisant même qu’empirer la situation en lui déballant ces bribes d’émotions qui ne les épargnaient pas, qui résonnaient même trop fort à l’intérieur de cette cage thoracique où le néant avait fini par s’installer. « J’attendais pas une réponse. J’voulais simplement te le dire. » Finit-il par avouer, lui qui n’était de toute façon pas certain de pouvoir gérer une autre réponse que celle qu’elle venait de formuler. Puis finalement, elle reprit la parole, prononçant ces quelques mots qui lui permirent de reprendre son souffle, au moins pour les secondes à venir. « Oui, reste. » Laissa-t-il échapper, comme une pensée qui s’était envolée sans qu’il ne puisse l’arrêter. « Après tout, on a toujours su se tenir compagnie toi et moi. » Ajouta-t-il alors qu’un sourire teinté de mélancolie étira faiblement ses lèvres, ses yeux trouvant les siens de manière inévitable, certain qu’il aurait pu s’y perdre à tout jamais. « Et t’auras rien à payer ce soir, c’est pour moi. » Il n’avait foutrement aucune idée de ce qu’il était en train de faire, du précipice dans lequel il s’enlisait à vouloir à tout prix la voir rester, lui qui semblait s’accrocher à cet instant qu’il savait pourtant éphémère mais qu’il refusait de voir finir dans l’oubli.

__________________________



misery loves company
it's not your fault i ruin everything and it's not your fault i can't be what you need.
En ligne
Effy Shepperfield

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: british dans le sang ☾ vendait son corps pour se payer sa came, en parallèle de son boulot de journaliste, a arrêté il y a un peu plus d'un an ☾ la clope, la vodka et l’ecstasy sont ses meilleurs amis depuis longtemps ☾ dépressive et tend à l'autodestruction ☾ son vrai nom c'est Elizabeth, mais personne ne l'appelle comme ça ☾ photogénique ☾ régulièrement sujette à de violentes crises d’angoisse ☾ tentative de suicide foirée à 18 ans ☾ fuit l'attachement ☾ phobie de l'infini ☾ porte des tonnes de bracelets pour cacher ses cicatrices ☾ enfoncée dans les drogues, toute sa paie y passe ☾ faire des collages l'apaise ☾ aime vivre dans la pénombre ☾ style vestimentaire très varié, selon son mood du moment ☾ black is the new black, elle se maquille toujours beaucoup les yeux ☾ allergique au sport ☾ toujours en retard ☾ elle mange très peu et ne prend jamais un gramme, métabolisme rapide ☾ tout ce qu’elle inflige à son corps lui apporte une certaine satisfaction malsaine, y compris l’abandonner à des inconnus
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 2127
ICI DEPUIS : 18/02/2019
COMPTES : charlie & azriel & nikolaj & aïnhoa & saoirse.
CRÉDITS : pando (a), astra (s), strangehell (ic).

STATUT : and you know what's left ? love. the only thing i feel for you now is love. (milo)
MessageSujet: Re: said i'm fine, said i moved on (effy)   said i'm fine, said i moved on (effy) EmptyVen 5 Aoû 2022 - 0:40

Elle allait rester là. Elle voulait rester là. Elle n'avait pas d'explication rationnelle à y apporter. Sahar, celle qu'elle était venue chercher finalement, n'était pas là. Et elle avait l'esprit déjà bien assez noyé dans ses poisons que pour avoir besoin de s'éterniser ici. Se retrouver confrontée aux fantômes du passé mélangeaient encore plus ses émotions en vrac et son estomac déjà retourné. Un bon réflexe de survie aurait été la fuite, et c'était ce qui avait effleuré Effy à la première seconde. Mais une fois que leurs regards s'étaient accrochés, c'en était fini. Elle le sentait au creux de ses entrailles, comme une vérité imprimée dans sa peau. Elle ne pouvait tout simplement pas partir d'ici, pas avec Levi à quelques mètres d'elle, alors qu'ils avaient été séparés de dizaines de milliers de kilomètres tout ce temps, et par des années-lumières dans leur tête. Pourtant elle sentait que ça ne l'aiderait en rien. Elle était trop chamboulée et trop fragile pour faire face, pour appréhender correctement cette situation. Mais c'était lui. Et telle une loi de l'attraction, elle était physiquement incapable de lui tourner le dos et de sortir de ce foutu bar. Tout comme elle n'était pas plus capable de lui tenir une conversation adaptée aux circonstances. Elle avait les neurones semi-flingués par les substances, semi-anéantis par la charge émotionnelle qu'elle portait depuis les aveux de Milo. Alors qu'elle était repartie dans un fuck the world bien senti, dans ses spirales infernales, Levi venait la couper dans son élan, sa présence ici la percutant de plein fouet. Réellement, c'était l'impression qu'elle avait, de s'être pris un train à grande vitesse dans la gueule. Mais le fait était là : elle ne parvenait pas à bouger d'ici. À agrandir la distance entre leurs êtres, alors qu'ils se criaient silencieusement qu'ils ne voulaient que se retrouver. Le brun réussit néanmoins à briser cette tension étrange qui régnait dans l'air qu'ils partageaient. Cartes sur table, Effy se sentit pour le moins prise de court, mais cela permit au moins de briser ce mur opaque qu'ils tentaient idiotement de maintenir entre eux. La brunette hocha la tête avec un petit sourire. Pas ces sourires en coin énigmatiques qu'elle envoyait avec tant d'audace à qui osait croiser son regard. Non, un sourire authentique, et même touché de gratitude. Il voulait juste lui dire ça. Elle ne devait pas répondre. Et si elle ne parvenait pas à lui formuler avec des mots à quel point elle était troublée, son regard de ce bleu engloutissant lui révélait tout. "Oui, reste." Son muscle cardiaque se trompa d'un ou deux battements, envoyant un courant électrique parcourir chaque muscle, en l'espace d'une seconde. Elle se sentait tirée des années en arrière. Elle dût se faire violence pour contenir l'automatisme de gestes qui voulaient se révéler. Elle aurait voulu glisser sa main dans la sienne, ou en tout cas son corps le voulait. Elle serra son verre de rhum un peu plus fort, s'efforçant de ne pas broncher, impassible, reprenant une gorgée du liquide. Ses traits se détendirent à la phrase de Levi, cyniquement amusés, sombrement nostalgiques. « Pour le meilleur comme pour le pire. » glissa-t-elle à la suite, sardonique. Elle se retrouvait prisonnière de ce regard, avec cette sensation aussi dérangeante que réconfortante que l'Anglais pouvait deviner absolument tout ce qui tournait dans sa tête en cet instant. « Tu devrais réapparaître plus souvent dans ma vie, si c'est pour m'accueillir avec une telle générosité. » suggéra-t-elle, l'ironie légère cette fois franchement présente dans son regard. Elle termina son verre de rhum, qu'elle reposa délicatement sur le comptoir. « Vous fermez bientôt ? » demanda-t-elle de but en blanc, sachant que la réponse était oui. Mais elle avait besoin d'une fourchette de temps précise, car elle savait que les minutes de ce moment perdu dans l'espace-temps étaient comptées. Et elle angoissait déjà à l'idée qu'il ne prenne fin.

__________________________


eyes on fire.
felling any foe ☽ And just in time in the right place, suddenly I will play my ace. I won't soothe your pain, I won't ease your strain, you'll be waiting in vain, I got nothing for you to gain.
https://www.aa-retro.com/t16970-madkitten-effy-s-instagram
Levi Wheeler

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 13245
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : hoodwing (av), sassenach., unknown (gifs), solosands (sign)

STATUT : cœur mort, indifférent depuis sa dernière histoire.
MessageSujet: Re: said i'm fine, said i moved on (effy)   said i'm fine, said i moved on (effy) EmptyDim 7 Aoû 2022 - 13:54

Peu à peu, les souvenirs de cette vie passée se reconstituaient, un par un, et il n’avait aucun moyen d’empêcher la naissance de ce phénomène automatique, presque instinctif, muré trop longtemps dans une dalle de béton qu’Effy était venue briser en l’espace d’une seconde. Il était incapable de rester insensible, pas quand il s’agissait d’elle, parce-que son myocarde semblait encore porter les stigmates de cet amour qui les avait liés, de ce lien inexplicable qui l’avait sauvé des enfers pendant cette période où la peur l’avait éviscéré. Il avait beau être complètement chamboulé par sa présence, Levi, il parvenait encore à trouver un certain réconfort dans le creux de ses yeux, là où il avait autrefois trouvé son refuge. Et si aucun son n’était sorti de ses lèvres pendant ce laps de temps, son corps entier lui, semblait lui crier de ne pas la laisser partir, de la retenir, juste quelques instants de plus, de n’importe quelle façon qui soit, parce-que Levi, il redoutait bien trop l’idée de devoir affronter la réalité après s’être perdu dans le bleu de ses yeux. C’était comme passer du paradis aux enfers en un battement de cil, et il n’était clairement pas prêt à ça. Pas tout de suite. Pas comme ça. Il n’avait d’ailleurs sûrement pas conscience que cette simple pensée avait fait naître une lueur inquiète dans ses iris, qui s’accrochaient tant bien que mal aux siennes. Une partie de lui avait peur d’avoir inventé ce moment, de comprendre que la fatigue lui avait joué des tours au point d’avoir halluciné sa présence, qu’Effy n’était en réalité que le fruit de son imagination. Il n’y avait qu’un pas qui les séparait et s’il s’était laissé tenter par ses pensées insensées, il aurait déjà franchi ce seul pas pour effleurer sa peau, pour simplement sentir sa chaleur se blottir contre la sienne. Finalement et contre toute attente, Levi brisa le silence, s’entendant lui avouer ces quelques mots qu’il aurait sans doute dû garder pour lui, pour ne pas les perdre davantage, leurs regards troublés en disant déjà long sur leur état d’esprit. Pourtant, la sincérité de son sourire lui réchauffa instantanément le cœur, lui qui aurait pu reconnaître chacune de ses émotions, Effy et Levi n’ayant jamais eu besoin de mots pour se comprendre. Et comme à chaque fois qu’elle s’était trouvée dans les parages, Levi se voyait perdre le contrôle, ses émotions en vrac déliant sa langue, l’incitant ouvertement à rester, à rattraper toutes ces années où leurs chemins s’étaient séparés. « C’est le cas de le dire. » Lâcha-t-il, avec un sourire nostalgique, ses pensées vagabondant vers les souvenirs de leur vie commune, de leur rencontre à ce départ à Londres, de leurs joies et de leurs déchirures. Il releva les yeux vers elle à ses mots suivants, confrontant la malice de son regard, agrémentée par cette ironie qui l’avait toujours caractérisée. « J’aurais dû y penser plus tôt. » Répondit-il, l’air de rien, gardant ce même sourire flottant sur les lèvres alors que l’air semblait bien plus respirable à présent. Il osa une énième fois confronter son regard à sa question, laissant la réponse en suspend jusqu’à porter la bouteille de rhum à hauteur de son verre, une lueur joueuse dansant dans ses opales. « T’as encore le temps de profiter de celui-là. » Finit-il par souffler en pointant la liqueur de la tête, comme une confidence qu’ils partageaient, conscient qu’il venait de lui laisser le choix d’écouler le temps comme elle l’entendait. « J’peux même faire une exception si t’as envie d’une troisième tournée. » Il ne cachait même plus son envie de rallonger le temps, bien trop court à son goût, comme une impression que ce soir, même l’éternité ne lui serait pas suffisante.

__________________________



misery loves company
it's not your fault i ruin everything and it's not your fault i can't be what you need.
En ligne
Effy Shepperfield

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: british dans le sang ☾ vendait son corps pour se payer sa came, en parallèle de son boulot de journaliste, a arrêté il y a un peu plus d'un an ☾ la clope, la vodka et l’ecstasy sont ses meilleurs amis depuis longtemps ☾ dépressive et tend à l'autodestruction ☾ son vrai nom c'est Elizabeth, mais personne ne l'appelle comme ça ☾ photogénique ☾ régulièrement sujette à de violentes crises d’angoisse ☾ tentative de suicide foirée à 18 ans ☾ fuit l'attachement ☾ phobie de l'infini ☾ porte des tonnes de bracelets pour cacher ses cicatrices ☾ enfoncée dans les drogues, toute sa paie y passe ☾ faire des collages l'apaise ☾ aime vivre dans la pénombre ☾ style vestimentaire très varié, selon son mood du moment ☾ black is the new black, elle se maquille toujours beaucoup les yeux ☾ allergique au sport ☾ toujours en retard ☾ elle mange très peu et ne prend jamais un gramme, métabolisme rapide ☾ tout ce qu’elle inflige à son corps lui apporte une certaine satisfaction malsaine, y compris l’abandonner à des inconnus
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 2127
ICI DEPUIS : 18/02/2019
COMPTES : charlie & azriel & nikolaj & aïnhoa & saoirse.
CRÉDITS : pando (a), astra (s), strangehell (ic).

STATUT : and you know what's left ? love. the only thing i feel for you now is love. (milo)
MessageSujet: Re: said i'm fine, said i moved on (effy)   said i'm fine, said i moved on (effy) EmptyHier à 22:59

Le sourire nostalgique de Levi fut accompagné de celui de la jeune fille, alors qu'ils évoquaient subtilement ces moments d'un autre temps partagés ensemble. Il n'y avait pas une trace d'amertume dans ce sourire, ni même plus de mélancolie. Elle gardait leurs bon souvenirs en tête, la tendresse et la complicité qui avaient teinté la majorité de leur relation, et qui désiraient apparemment subsister aujourd'hui. Il y avait eu des doutes, des vagues et des tornades, mais cela faisait longtemps qu'Effy avait décidé de ne garder que le meilleur en tête, alors que les détails de leur pan de vie ensemble s'étaient peu à peu faits consumer par les années. N'en restait qu'une toile un peu passée, mais avec cette valeur des tableaux anciens, qu'on pouvait restaurer au besoin pour en raviver les reflets, même s'il était impossible de lui rendre totalement son âme originelle. C'était ça que la brunette avait en tête maintenant. Les contours un peu décolorés mais toujours bien visible de leur toile commune. Et un regard de lui avait réussi à ramener une touche de couleurs dans cette œuvre presque oubliée, mais jamais totalement perdue. Malheureusement, si Effy avait envie de se complaire dans cette impression, la réalité d'aujourd'hui se réimposait inlassablement à son esprit. Son cœur ne pouvait se défaire de ses maux aussi facilement, éclipsant les sentiments nécrosés de sa relation actuelle - si tant bien était qu'elle en avait encore une - en les remplaçant par ceux d'un amour passé. C'était un piège délicieusement tentant dans lequel elle avait envie de tomber, mais ce n'était qu'une illusion, elle le savait. Le poids de sa peine et de sa déception l'attendrait au tournant, où qu'elle aille. Et par-dessus tout, elle était incapable de traiter ces deux garçons qui avaient dramatiquement chamboulé son cœur, de cette façon. Levi lui resservit un verre, échangeant un regard complice, et peut-être même un brin insolent, avec la brune. Elle porta à nouveau le verre à ses lèvres, estimant que cela faisait office de réponse. « Je ne voudrais pas te tenir éveillé toute la nuit, non plus. » souffla-t-elle, son regard aiguisé vrillé dans celui du barman. The fuck, Eff'. Elle n'avait aucune envie de s'embarquer dans un jeu malsain et presque désespéré. L'alcool présent dans ses veines ainsi que son cœur performant de façon erratique ne l'aidait en rien à garder les idées claires, et elle devait se faire violence pour s'assurer de ne franchir aucune limite. Même si la vérité, c'était que oui, elle aurait bien aimé rester assise face à lui, dans ce bar à l'ambiance maintenant tamisée, toute la nuit. Et même toute une vie, cherchant à courir plus vite que la réalité, pour qu'elle ne puisse jamais les rattraper. Incapable d'affronter ce qui se passait réellement ici. La trahison au fer brûlant de Milo imprimée dans sa poitrine, sa peur-panique du vide et de l'abandon retournant son cerveau, et le retour de Levi, tout simplement à quelques centimètres d'elle alors qu'il n'était plus qu'un souvenir depuis longtemps, ravageant tout l'équilibre d'Effy qui ne tenait déjà qu'à un fil. Et le pire, c'était qu'elle voulait, qu'il ravage tout ça, qu'il balaye ses émotions d'un regard et qu'il ébranle les fondations de tout ce qu'elle était.

__________________________


eyes on fire.
felling any foe ☽ And just in time in the right place, suddenly I will play my ace. I won't soothe your pain, I won't ease your strain, you'll be waiting in vain, I got nothing for you to gain.
https://www.aa-retro.com/t16970-madkitten-effy-s-instagram
Levi Wheeler

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 13245
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : hoodwing (av), sassenach., unknown (gifs), solosands (sign)

STATUT : cœur mort, indifférent depuis sa dernière histoire.
MessageSujet: Re: said i'm fine, said i moved on (effy)   said i'm fine, said i moved on (effy) EmptyAujourd'hui à 0:16

Peut-être qu’il aurait aimé la voir prendre son temps, faire perdurer l’instant, comme lui l’aurait certainement fait s’il s’était retrouvé dans la situation inverse. Mais Levi, il en avait presque oublié les années qui les avaient séparés, les sentiments qui s’étaient estompés pour ne devenir que de brefs souvenirs. Sûrement peinait-il encore à admettre que les siens ne s’étaient jamais vraiment mis en arrière plan, presque logés précieusement dans le creux de son cœur où ils avaient attendu sagement le bon moment pour ressurgir. Et ce moment, il s’était révélé avec son seul regard. Face à elle et sans surprise, Levi semblait bien plus fébrile qu’à l’habitude, le cœur et l’esprit renversés par ces retrouvailles inattendues, qui étaient capables à elles seules de chambouler l’entièreté de son existence. Il avait les pensées en vrac et il peinait à les gérer correctement, se décidant finalement à briser la glace, à lui montrer le visage de celui qu’elle avait autrefois connu. Plus les secondes défilaient, et plus l’envie d’être raisonnable se dissipait, lui qui aurait probablement vendu son âme au diable pour pouvoir arrêter le temps, pour rallonger les quelques maigres instants qu’ils auraient ce soir, quitte à le regretter le lendemain. Il en devenait presque viscéral, ce besoin de l’avoir auprès de lui maintenant qu’elle était là, lui-même peinant à comprendre pourquoi il s’accrochait autant à cette page de son passé. « C’est toi qui vois. Dans tous les cas, j’suis encore très loin de trouver le sommeil. » Répondit-il, sa voix sûrement teintée de cette déception qu’il s’efforça de cacher avec un simple sourire de façade, s’affairant à détourner son attention jusqu’à s’éloigner de quelques pas pour récupérer les derniers verres vides sur le comptoir boisé. Il profita de cette distance qu’il s’était imposé pour respirer, faire le vide dans son esprit totalement embrumé, perturbé par les effluves d’un parfum qui étaient encore trop présentes dans ses souvenirs. Il le comprenait maintenant Levi, que la présence d’Effy remuait pas mal de choses en lui et il était forcé de constater que finalement, il n’était peut-être pas totalement guéri d’elle, comme une vérité enfouie qu’il s’était obligé à enterrer pour ne pas avoir à compliquer davantage les choses. « On ferme dans cinq minutes. » Avança-t-il, assez fort pour que les derniers clients puissent l’entendre, pour les préparer à rassembler leurs affaires, mais surtout, pour faire écho à la question qu’Effy lui avait posée. Cinq minutes. Voilà ce qu’ils leur restaient. « Ça te laisse assez de temps, non ? » Demanda-t-il en revenant à quelques centimètres d’elle, lui qui à tort, s’était laissé porter par sa déception de ne pas avoir su la convaincre de rester, préférant annihiler de lui-même les chimères sur lesquelles ses espoirs s'étaient fondés.

__________________________



misery loves company
it's not your fault i ruin everything and it's not your fault i can't be what you need.
En ligne
Effy Shepperfield

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: british dans le sang ☾ vendait son corps pour se payer sa came, en parallèle de son boulot de journaliste, a arrêté il y a un peu plus d'un an ☾ la clope, la vodka et l’ecstasy sont ses meilleurs amis depuis longtemps ☾ dépressive et tend à l'autodestruction ☾ son vrai nom c'est Elizabeth, mais personne ne l'appelle comme ça ☾ photogénique ☾ régulièrement sujette à de violentes crises d’angoisse ☾ tentative de suicide foirée à 18 ans ☾ fuit l'attachement ☾ phobie de l'infini ☾ porte des tonnes de bracelets pour cacher ses cicatrices ☾ enfoncée dans les drogues, toute sa paie y passe ☾ faire des collages l'apaise ☾ aime vivre dans la pénombre ☾ style vestimentaire très varié, selon son mood du moment ☾ black is the new black, elle se maquille toujours beaucoup les yeux ☾ allergique au sport ☾ toujours en retard ☾ elle mange très peu et ne prend jamais un gramme, métabolisme rapide ☾ tout ce qu’elle inflige à son corps lui apporte une certaine satisfaction malsaine, y compris l’abandonner à des inconnus
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 2127
ICI DEPUIS : 18/02/2019
COMPTES : charlie & azriel & nikolaj & aïnhoa & saoirse.
CRÉDITS : pando (a), astra (s), strangehell (ic).

STATUT : and you know what's left ? love. the only thing i feel for you now is love. (milo)
MessageSujet: Re: said i'm fine, said i moved on (effy)   said i'm fine, said i moved on (effy) EmptyAujourd'hui à 0:37

C'était juste une phrase, pourtant Effy se mordit la lèvre, à la réponse de l'homme qui avait longtemps hanté ses rêves et ses espoirs. Ainsi que quelques cauchemars, quand elle avait dû faire le deuil de ce qu'ils avaient représentés l'un pour l'autre, sombrant à nouveau, plus bas, toujours plus bas. Son pouls s'affolait, alors que ce n'étaient que des mots innocents, une phrase banale, que de ne pas trouver le sommeil. Mais à la jeune Anglaise, ça ne faisait que la ramener à des nuits blanches passées ensemble. Ça lui rappelait à quel point ils s'étaient retrouvés l'un en l'autre et perdus ensemble lors de leur première rencontre, aux premiers émois. Levi représentait à ses yeux ce qui avait pu la tirer vers la lumière tout comme ce qui avait pu l'anéantir. À son grand dam, elle ne pouvait que faire le rapprochement avec Milo. La brunette tua cette pensée dans l’œuf, se réfugiant dans les contours de la silhouette de l'Anglais, qui s'était détourné quelques instants. L'observer de loin ainsi, même s'il avait creusé l'écart entre eux d'à peine quelques mètres, suffit à l'agiter, faisant brusquement naître un inconfort au creux de son ventre. Non, elle ne voulait pas qu'il s'éloigne. La courbe de son dos lui rappelait douloureusement la fin de leur chemin ensemble, alors que jusque-là, elle était trop occupée à raviver uniquement les chroniques agréables et enivrantes de leur histoire. Comme une réponse automatique à son accès de frayeur, Effy reprit une gorgée de rhum, alors que son esprit intoxiqué par la liqueur parvenait à peine à en reconnaître la saveur, ses papilles saturées de l'anesthésiant de l'âme. « Non, je ne crois pas. » répondit-elle, un regard plus franc et même catégorique se plantant dans le bleu des iris du garçon. « Ça ne nous laisse pas assez de temps. » ajouta-t-elle sans vergogne. Levi avait ouvert la porte à ce qu'ils jouent cartes sur table et elle lui devait, leur devait bien à tous les deux, de suivre le mouvement. Non, elle n'avait aucune envie que cette conversation s'arrête là. Elle n'avait pas envie de fermer les yeux sur cette avalanche qui venait faire trembler son cœur déjà mis à mal, pour les rouvrir demain matin, tristes et lassés de sa réalité. Elle n'avait toujours aucune idée de ce qu'elle avait envie de lui dire, de ce qu'ils risquaient à ce jeu, mais elle était certaine que disparaître comme une ombre dans la nuit, comme si ce soir n'était jamais arrivé, n'était pas une option. Ils avaient tout et rien à se dire. Mais elle brûlait d'entendre leurs silences s'entrechoquer, tels des planètes en collision à des années-lumières de leur position.

__________________________


eyes on fire.
felling any foe ☽ And just in time in the right place, suddenly I will play my ace. I won't soothe your pain, I won't ease your strain, you'll be waiting in vain, I got nothing for you to gain.
https://www.aa-retro.com/t16970-madkitten-effy-s-instagram
Levi Wheeler

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 13245
ICI DEPUIS : 18/06/2018
CRÉDITS : hoodwing (av), sassenach., unknown (gifs), solosands (sign)

STATUT : cœur mort, indifférent depuis sa dernière histoire.
MessageSujet: Re: said i'm fine, said i moved on (effy)   said i'm fine, said i moved on (effy) EmptyAujourd'hui à 1:50

C’était fou de voir à quel point Effy était encore capable de lui provoquer un raz-de-marée d’émotions, le genre qui marquait à vie une fois qu’on y avait goûté. Et il se revoyait plongé des années en arrière, aux prémices de leur histoire, quand son cœur s’était mis à souffler le chaud et le froid à chaque fois qu’il s’était autorisé à penser à elle. Levi, il avait l’impression de se perdre dans les méandres de ses souvenirs qui se mélangeaient, au même titre que les sentiments qui se bousculaient dans ses entrailles, ne faisant que lui confirmer ce qu’il savait déjà, qu’il ne serait jamais insensible à elle, quand bien même le voudrait-il. Et son soudain changement de comportement n’en fut qu’une preuve de plus, lui qui s’obligea à cadrer le temps pour ne pas s’enfermer davantage dans ses propres illusions. Parce-que oui, il aurait désiré rester avec elle toute la nuit, à lui parler jusqu’au lever du soleil, jusqu’à ce que leurs paupières trop lourdes ne finissent par les rappeler à l’ordre. Mais les mots d’Effy étaient venus le couper dans son élan, comme si elle était venue instaurer une distance de plus entre eux, pour ne pas leur laisser l’opportunité de se laisser tenter par ce jeu qu’ils savaient tous les deux trop dangereux pour leur équilibre déjà précaire. Ce qu’il ne savait pas encore Levi, c’est qu’il s’apprêtait à tanguer davantage sous l’effet de la bombe que lâcha la brune, sans le moindre cillement, l’envoyant à la dérive avec une facilité bien trop déconcertante. Il resta figé quelques secondes, le regard suspendu à ses lèvres alors qu’il venait presque à se demander s’il n’était pas victime d’une hallucination auditive. Et pourtant, le regard d’Effy, aussi serein que catégorique, balaya ses doutes, ne laissant qu’en bruit de fond les battements anarchiques de son myocarde. « Trois minutes. Le temps que tout le monde parte, et j’suis à toi. » Lâcha-t-il à son tour, sans évaluer la portée de ses mots, bien trop occupé à s’assurer qu’elle ne changerait pas d’avis, qu’ils auraient au moins quelques heures en plus pour eux. Il lui lança un énième regard entendu, scellant de ses iris azur cet accord tacite et pourtant plus que clair, Levi faisant le tour du comptoir pour ranger la salle, accompagnant les derniers clients vers la sortie. Trois minutes, il ne s’était pas trompé, revenant à l’intérieur du bar où son regard chercha instinctivement sa silhouette, toujours présente. Sans trop savoir pourquoi, il prit soin de verrouiller la porte derrière lui, comme s’il craignait qu’ils ne soient dérangés, comme s’il redoutait de la voir s’échapper. « J’suis pas devenu un psychopathe, tu peux t’en aller quand tu veux. » Finit-il par dire, d’un ton amusé alors qu’il prenait conscience de la signification de ses gestes, revenant enfin vers elle, son regard accrochant le sien. « À partir de maintenant, c’est toi qui décides du temps qu’il nous faudra. » Souffla-t-il, reprenant ce nous qu’elle avait prononcé et qui avait fait vibrer son être entier.

__________________________



misery loves company
it's not your fault i ruin everything and it's not your fault i can't be what you need.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: said i'm fine, said i moved on (effy)   said i'm fine, said i moved on (effy) Empty

 
said i'm fine, said i moved on (effy)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» everything will be fine (tom)
» edd - remember we were fine
» So very far from fine (one shot story)
» i dreamt you said it was fine (siam)
» Sea, Sex &Sun {ft. Effy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: walking in the city :: northern District :: rues festives :: Wojna's-
Sauter vers: