∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en juillet —

En ce moment à Bowen, les températures sont plus fraiches, ajoutez une couche ! Elles avoisinent entre les 17 et 25°C.


perry peach & tiffany sawyer
sont nos membres du mois ♡

Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

Partagez
 

 +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix

Aller en bas 
AuteurMessage
En ligne
Mercedes Berkeley

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: 25 ans, qui vient d'une famille plutôt riche, fille au pair chez Knox Hendrix, diplômée d'une faculté d'économie, dessinatrice à ses heures, qui n'a jamais rencontré l'amour, ni ne sait ce qu'elle va faire dans la vie !
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 89
ICI DEPUIS : 25/07/2022
CRÉDITS : whereischarlie

STATUT : Amoureuse de Knox, le couillon d'australien
MessageSujet: +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix   +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix EmptySam 6 Aoû 2022 - 18:02


10 jours éprouvant, à vider le loft, entrecoupés d'instant à glander en échangeant des textos et des photos avec Knox. Les déménageurs prirent le gros, tout serait acheminé en majorité par cargo, pas le choix de faire autrement pour le coup. Et puis j'avais remis les clés de mon loft à un couple de nanas hipster, qui étaient tombées amoureuse de mon appartement, comment ne pas faire autrement. Et avec 4 valises en soutes, un sac de voyage en cabine et mon sac à main, j'ai prit l'avion sans donner les infos à Knox. Le but n'était pas de lui faire peur, de lui coller des doutes, mais plus de le, de les surprendre.

Le taxi me déposa à la maison, je posais les valises sur le parvis, trouvant ma clé sur mon trousseau, et entrant je laissais tout au bas des escaliers ne voulant pas tout monter là haut, comme si tout était normal... C'était mon installation certes, mais pas encore ma maison... grande demeure à l'esprit californien, donnant sur l'océan, c'était pas tout à fait mon aspiration de vie, mais ça irait pour le moment !

J'envoyais un message à Knox pour savoir ce qu'ils faisaient là, et il m'indiqua qu'il était partit avec Pento faire du shopping. Je commandais de nouveau un taxi, pour les rejoindre dans le centre. Habillée d'une longue robe rouge à petite fleurs, d'une paire de talons, et les cheveux attachés par un bandeau, je stressais un peu. J'étais sûre de mes sentiments, et nos échanges depuis 10 jours avaient prouvé, que je n'avais aucune raison de douter. Qu'importe l'avis de ma mère, qui était qu'un homme de cet âge se lasserait certainement de moi rapidement.

Assise sur le rebord d'une fontaine, buvant un milkshake, j'attendis de les voir, ayant envoyé ma position à Knox au préalable. Et au bout de quelques minutes je vis arriver un knox rayonnant, portant sur ses épaules une petite fille joyeuse, et mon cœur se mit à battre vite, et à fondre tant j'étais heureuse de les retrouver. Je me levais, pour accueillir d'abord Pento qui me sauta dans les bras, et je posais mes lèvres sur celles de Knox, trop heureuse d'être là, avec eux, enfin.


Dernière édition par Mercedes Berkeley le Dim 7 Aoû 2022 - 6:42, édité 1 fois
Knox Hendrix

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 109
ICI DEPUIS : 10/04/2022
CRÉDITS : Cranberry

STATUT : Sous le charme d'une belle blonde, mais assez idiot pour la blesser au lieu de l'aimer.
MessageSujet: Re: +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix   +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix EmptySam 6 Aoû 2022 - 20:46

Ces dix derniers jours m'avaient paru très longs. Ma patience avait été mise à rude épreuve, mais j'avais tenu le coup grâce aux messages et appels que j'avais échangé avec la belle blonde. Depuis mon passage à New York, beaucoup de choses avaient changé entre elle et moi, pour le meilleur. Nous avions enfin mis à plat ce que nous ressentions l'un pour l'autre, de l'amour...

En revenant en Australie, j'avais récupéré Pénélope et une longue conversation s'en était suivie. Je lui avais expliqué avec des mots adaptés ce qui s'était passé avec son au pair, les sentiments qui s'étaient invités sans prévenir et mon rapide voyage à l'autre bout du monde. En toute honnêteté, elle m'avait fait comprendre qu'elle n'avait quasi rien compris à la fin de mon discours. J'avais donc écourté en lui expliquant que Mercedes allait revenir bientôt, mais qu'elle n'aurait plus ce même rôle d'au pair.

La journée était magnifique, Pento et moi étions partis faire les magasins. Elle avait besoin de nouveaux habits, mais surtout de nouvelles chaussures. Elle grandissait bien trop vite, tout devenait trop petit en quelques mois. Je n'en revenais pas. Nous avions eu le temps de faire un magasin lorsque je reçus un message un peu spécial. Mercedes était là. Genre là, là ! Je sortis de la boutique sans même acheter la robe que j'avais repéré pour Pénélope, j'étais bien trop pressé de la revoir. Je marchais vite et Pento devait sentir qu'il y avait quelque chose, car elle s'accrochait à mes cheveux avec ses petites mains. Puis je la vis, assise sur le bord de la fontaine, un smoothie à la main. Mes pas s'accélérèrent jusqu'à ce que j'arrive à sa hauteur. Pénélope fut la première à avoir un câlin, en même temps elle avait sauté de mes épaules pour atterrir dans les bras de la jeune femme. Et si j'avais voulu les décoller, je n'aurais pas pu, alors je n'attendis pas pour déposer un baiser sur ses lèvres. Elle était finalement là... Mon sourire en disait long sur ce que je ressentais. Coucou... Murmurais-je en la prenant dans mes bras, écrasant Pento entre nous, comme une vraie famille.

Notre moment d'affection commençait à attirer l'attention des personnes qui passaient par là. Je ne voulais pas de cela, alors je la pris par la main, lui laissant notre petite dans les bras, pour reprendre le cours de notre journée. Ensemble. C'était tout ce qui résonnait dans ma tête, nous étions ensemble. Sans la regarder, je pressais légèrement sa main pour qu'elle sente ma présence. Nous étions en train d'acheter des robes et des chaussures pour une petite demoiselle qui a prit cinq centimètres. Tu n'es pas trop fatiguée ? Tu veux nous accompagner ?


__________________________

+16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix 56680072d538eb7e040c65469d0d38b2754b1420


Dernière édition par Knox Hendrix le Sam 6 Aoû 2022 - 21:42, édité 1 fois
En ligne
Mercedes Berkeley

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: 25 ans, qui vient d'une famille plutôt riche, fille au pair chez Knox Hendrix, diplômée d'une faculté d'économie, dessinatrice à ses heures, qui n'a jamais rencontré l'amour, ni ne sait ce qu'elle va faire dans la vie !
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 89
ICI DEPUIS : 25/07/2022
CRÉDITS : whereischarlie

STATUT : Amoureuse de Knox, le couillon d'australien
MessageSujet: Re: +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix   +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix EmptySam 6 Aoû 2022 - 21:11


Ce sourire, ce regard pétillant, ce baiser tendre, et puis ces câlins ces câlins tant de Pento, que de Knox, un sourire énorme se vissa sur mes lèvres, faisant pétiller mon propre regard. Pento collée à moi, comme un koala, je la calais sur ma hanche, et Knox attrapa ma main. Je sentis la pression, et mon cœur fit un bond. J'étais là, avec eux, avec le sentiment dingue que nous étions une vraie famille, et pas cette combinaison improbable de personnes qui se seraient retrouvées là par hasard. Je posais ma tête contre l'épaule de Knox, alors que pento avait la tête posée sur la mienne.

- Allons y, il faut trouver des robes de princesses pour Pento...
La petite me sourit, trop heureuse à l'idée de ressembler à une princesse.
- Mercy... chante... Me dit elle de sa petite voix mignonne.
- Maintenant ?

Elle hocha la tête, mais je ne me sentais pas de chanter là comme une dingue au milieu de la rue. Knox m'avait jamais entendu faire le katy perry show en plus.

- Heum... On va plutôt te trouver une jolie robe, et dans la voiture, je promets de chanter...


Le deal lui parut acceptable, je la posais, pour qu'elle regarde les robes dans la boutique, et attirais l'homme à moi, pour l'embrasser.

- Alors cette surprise... réussie ?

4 robes et deux paires de chaussures achetées plus tard, et nous rentrions dans la voiture. La petite crevée, commençait à sombrer, mais sans perdre le nord.

- Oui je te dois une chanson.. me tournant vers Knox je grimaçais. Pardon pour ça... mais Pento adore...
Do you ever feel
Like a plastic bag
Drifting through the wind
Wanting to start again
Do you ever feel
Feel so paper-thin
Like a house of cards
One blow from caving in
Do you ever feel
Already buried deep
Six feet under...


Je me mis à chanter doucement, pour ne pas complètement chanter faux, j'étais persuadée de chanter faux par moment !
Knox Hendrix

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 109
ICI DEPUIS : 10/04/2022
CRÉDITS : Cranberry

STATUT : Sous le charme d'une belle blonde, mais assez idiot pour la blesser au lieu de l'aimer.
MessageSujet: Re: +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix   +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix EmptySam 6 Aoû 2022 - 21:42

Mercedes avait un sourire énorme sur le visage et je n'arrivais pas à la quitter des yeux. Elle m'avait manqué... Je n'étais d'ailleurs pas le seul à vouloir rattraper le temps, Pénélope ne la quittait plus. Elles se retrouvaient. Elles ne se séparèrent qu'en arrivant dans le magasin préféré de la petite. Pénélope partit regarder les différentes tenues qui lui plaisaient et nous en profitions pour échanger un baiser. Réussie. Je suis content que tu sois revenue. Lui dis-je avant de l'embrasser sur le bout du nez. Je dus rapidement reprendre mon rôle de papa, car sinon Pento aurait dévalisé le magasin. Et au final je lui pris quatre robes, deux paires de chaussures avant de retourner à la voiture.

Elle s'endormait dans son siège auto, mais elle demandait quand même à Mercedes de lui chanter une chanson. Celle ci entama Fireworks et je souris en grand. Elle se débrouillait bien malgré le fait qu'il y ait un peu de gêne dans sa voix. Je comprenais mieux l'obsession de la petite pour Katy Perry à présent. Avant la fin de la chanson, Pénélope dormait déjà et j'en profitais pour passer par dessus le levier de vitesse pour embrasser la blondinette. C'est donc à cause de toi qu'elle me demande Roar toutes les cinq minutes. Dis-je en rigolant avant de démarrer la voiture. Ma main gauche se posa sur sa cuisse, innocente pour le moment...  Elle était contente de te revoir en tout cas. Le trajet vers la maison ne fut pas très long et je dus porter Pénélope jusqu'à son lit avant de la rejoindre au salon. Dix jours sans se voir, sans se toucher... Il me fallut une seconde pour la détailler entièrement, mes yeux glissant sur sa robe rouge avant que je n'aille la retrouver.  Viens un peu dans mes bras...


__________________________

+16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix 56680072d538eb7e040c65469d0d38b2754b1420
En ligne
Mercedes Berkeley

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: 25 ans, qui vient d'une famille plutôt riche, fille au pair chez Knox Hendrix, diplômée d'une faculté d'économie, dessinatrice à ses heures, qui n'a jamais rencontré l'amour, ni ne sait ce qu'elle va faire dans la vie !
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 89
ICI DEPUIS : 25/07/2022
CRÉDITS : whereischarlie

STATUT : Amoureuse de Knox, le couillon d'australien
MessageSujet: Re: +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix   +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix EmptySam 6 Aoû 2022 - 22:04


Je ris, en replaçant une mèche de cheveux derrière mes oreilles.

- Coupable, après c'est elle qui me l'a demande très souvent, elle adore Katie Perry... Et elle a de la chance, je les connais par coeur.

Je l'embrasse, et nous rentrons. Je le laisse porter Pento jusqu'à sa chambre, et je l'attends en bas, lorsqu'il redescends, je ne peux pas rester toute sage et toute gentille, j'ai besoin de sentir sa peau, c'est plus fort que moi. Il m'enlace, et je fais tomber la robe à mes pieds, je porte en dessous un bikini noir, échancré à volants, et l'attire à moi, vers la terrasse.

- Piscine... maintenant... Lui dis-je en m'investissant à le déshabiller, pour qu'il ne bousille pas ses fringues, et son caleçon restant, je l'enveloppais de mes bras, et nous tombâmes volontairement dans l'eau, lui sur moi.

Sous l'eau, je posais ma bouche sur la sienne, et nous échangeâmes de l'air, avant de remonter à la surface.

- Tu crois que Pento va dormir au moins une petite heure de sieste ? lui demandais-je, effleurant mes lèvres sur les siennes, toujours les bras autour de son cou, et les jambes autour de sa taille.
Knox Hendrix

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 109
ICI DEPUIS : 10/04/2022
CRÉDITS : Cranberry

STATUT : Sous le charme d'une belle blonde, mais assez idiot pour la blesser au lieu de l'aimer.
MessageSujet: Re: +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix   +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix EmptySam 6 Aoû 2022 - 22:32

La raison m'abandonna à l'instant où sa robe tomba sur le sol, la laissant dans un petit bikini noir affriolant. Elle savait clairement ce qu'elle voulait et comment l'obtenir. Sans résistance, je l'avais laissé me déshabiller tout en allant vers la piscine - que je ne voyais plus pareille depuis ses messages -. Mercedes agrippa à moi alors que je nous faisais tomber dans l'eau, partageant un baiser intense avant de remonter à la surface. J'avais du mal à me passer d'elle, même si je savais que ce n'était pas raisonnable de faire ça en plein milieu de l'après midi. Surement. Peut être. Je n'en sais rien honnêtement... En ce moment Pénélope ne faisait pas des siestes régulières, mais avec les émotions d'un peu plus tôt il y avait une chance qu'elle dorme plus longtemps. J'avais du mal à me concentrer pour être honnête, Mercedes était toujours contre mon corps et ce n'était plus mon cerveau qui était en charge de prendre des décisions. Sois discrète. Lui murmurais-je à l'oreille avant de venir mordiller la fine peau de son cou. J'allais la faire vriller, sans même lui retirer son maillot. Car même si l'envie était là, il me restait une petite part de raison en moi qui me disait de ne pas craquer. D'attendre que la petite soit couchée ce soir pour pouvoir profiter sans avoir à être sur mes gardes. Alors tout en continuant de l'embrasser, je me mis à la masser dans le bas du dos. Je jouais la carte de la tendresse, ce qui allait probablement contraster avec ce que j'avais prévu pour elle une fois que la porte de ma chambre serait refermée. Mes mains descendaient, continuant de masser et d'explorer tout en douceur. J'avais envie de céder à la tentation, elle devait le sentir car mon corps était incapable de cacher cela. Je t'ai acheté un cadeau. Je te le donnerais ce soir.


__________________________

+16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix 56680072d538eb7e040c65469d0d38b2754b1420
En ligne
Mercedes Berkeley

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: 25 ans, qui vient d'une famille plutôt riche, fille au pair chez Knox Hendrix, diplômée d'une faculté d'économie, dessinatrice à ses heures, qui n'a jamais rencontré l'amour, ni ne sait ce qu'elle va faire dans la vie !
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 89
ICI DEPUIS : 25/07/2022
CRÉDITS : whereischarlie

STATUT : Amoureuse de Knox, le couillon d'australien
MessageSujet: Re: +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix   +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix EmptyDim 7 Aoû 2022 - 6:55


Je comprenais la retenue, même si mon cerveau était plus prompt à s'adapter à Pento, je comprenais qu'il soit plus en réserve et en alerte à la fois, ce qui le rendait encore plus séduisant à mes yeux. Ce qui devait être brûlant et faire bouillir l'eau de cette piscine, se transforma en étreinte tendre et lascive. Patience Mercedes, Patience est mère de sagesse...

- Ah oui, un cadeau ? Pour moi ? Pourquoi attendre ce soir ? Lui répondis-je, à mon tour en alerte.

J'avais des tas de pensées, toutes plus salaces les unes que les autres qui poppaient dans mon esprit, et m'empêchaient de réfléchir normalement.

- Me trompais-je en pensant que tu ralentis mes ardeurs... parce que tu stresses pour pento ? Lui demandais-je à l'oreille, mordillant son lobe doucement.

Bien sûr que c'était ça, mais j'avais eu besoin de formuler tout ça en mots, de mon oreille sensible, j'entendis dans le salon, mon portable sonner.

- Sauvé par le gong...

Je l'embrassais, et telle une anguille, me glissais hors de ses bras, pour sortir de l'eau, et aller chercher mon portable sur la pointe des pieds. D'une pour ne pas glisser avec l'eau que je ruisselais, d'autre part, pour ne pas réveiller Pento justement, si le téléphone ne l'avait pas fait. Un texto, d'Andréa... Non ce n'était pas une amie à moi, mais bien un ami avec un I à la fin, et une connaissance de Knox...

- Bon... il faut que je te dise une chose... tu sais le pilote de Red bull racing, que j'ai rencontré à Monaco... le petit blond - celui qui m'avait dragué, mais je n'allais pas lui dire ça comme ça - On s'est recroisé au met Gala à New York.Il s'appelle Andrea, il est très sympa... bref, on échange tous les deux, ce serait chouette qu'on aille manger tous les trois ou tous les quatre à la prochaine course ?
Knox Hendrix

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 109
ICI DEPUIS : 10/04/2022
CRÉDITS : Cranberry

STATUT : Sous le charme d'une belle blonde, mais assez idiot pour la blesser au lieu de l'aimer.
MessageSujet: Re: +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix   +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix EmptyDim 7 Aoû 2022 - 15:01

J'essayais de résister à Mercedes car je ne voulais pas traumatiser Pénélope si elle venait à se réveiller rapidement, mais c'était très compliqué. La jeune femme avait ses jambes autour de mon bassin et elle s'amusait à me mordiller le lobe de l'oreille. Elle aurait surement réussi à me faire craquer si son téléphone n'avait pas sonné. Elle sortit de l'eau et je ne pus qu'admirer sa silhouette de là où j'étais. Un sourire devait barrer mon visage. Je n'aurais jamais imaginé en arriver là en m'inscrivant pour trouver une fille au pair.

Mercedes revint, toujours souriante, avec une nouvelle qui semblait la réjouir, mais qui me glaça le sang. Elle avait croisé Andréa à New York et l'avait invité à partager un repas lors du prochain Grand Prix. Ça n'aurait pas du m'énerver autant, mais ce petit con l'avait dragué ouvertement au Grand Prix de France. Je lui avais dit de garder ses distances, je n'avais pas pris de pincettes lorsque je l'avais croisé un peu plus tard. Ca ne semblait pas avoir fonctionné... Le pilote de Red Bull tentait sa chance comme si je n'existais pas. Tu plaisantes j'espère ? Je sortais à mon tour de la piscine, essayant tant bien que mal de contrôler mon excès de jalousie. C'est bien la dernière personne avec qui j'irais manger. Mais il avait son âge, était pilote de F1, il y avait de quoi craquer. Je comprenais la tentation et en même temps non. Elle m'avait choisit moi... Je ne devais pas me laisser déstabiliser pour si peu, parce qu'elle allait être amenée à croiser beaucoup d'hommes du style d'Andrea. Il t'a dragué Mercedes. Lui dis-je pour justifier un peu plus mon refus.


__________________________

+16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix 56680072d538eb7e040c65469d0d38b2754b1420
En ligne
Mercedes Berkeley

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: 25 ans, qui vient d'une famille plutôt riche, fille au pair chez Knox Hendrix, diplômée d'une faculté d'économie, dessinatrice à ses heures, qui n'a jamais rencontré l'amour, ni ne sait ce qu'elle va faire dans la vie !
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 89
ICI DEPUIS : 25/07/2022
CRÉDITS : whereischarlie

STATUT : Amoureuse de Knox, le couillon d'australien
MessageSujet: Re: +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix   +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix EmptyDim 7 Aoû 2022 - 22:26


Il sortit de l'eau, visiblement tendu et je ne parlais pas de son entrejambe en cet instant, il était piqué au vif. Je me mordis la lèvre, m'empêchant de sourire ou de me moquer.

- Je vois... je vois... Dis-je avec mystère, en me relevant, posant le portable sur la table proche des transats. Me trompais-je en te traitant de jaloux ? Lui dis-je en le pointant du doigt, tout en m'approchant, féline de l'homme. Il m'a dragué mais ce n'est pas le seul, c'est juste probablement le seul que tu as capté... et donc le seul à qui tu as tenté de faire peur...

Oui j'étais au courant, Andrea l'avait qualifié d'homme de Neandertal, et j'avais pour ma part, et honteusement j'avoue, trouvé ça super sexy qu'il ait essayé de me garder pour lui.

Posant une main sur son torse massif, je me mordis la lèvre, en lui caressant la peau.

- Serait il concevable que tu puisses à l'avenir, je sais pas moi.... heum... me faire confiance, et tenter de dompter ta jalousie déplacée ?

Je relevais mon visage vers lui.

- Après tout, tu as gagné non ? Ne suis-je pas venue m'installer ici, avec toi et Pento, ne t'ai-je pas dit que je t'aimais, ne t'ai-je pas fait sentir important dans ma vie ?

Mes mains glissèrent vers la ceinture de son boxer, pour venir titiller ses hormones. Mon index glissa sous le tissu, innocent et léger comme une plume.

- Mon amour... mon homme fort et viril, n'a pas besoin de jalouser des trentenaires de pilotes, qui ne seront que des amis...
Knox Hendrix

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 109
ICI DEPUIS : 10/04/2022
CRÉDITS : Cranberry

STATUT : Sous le charme d'une belle blonde, mais assez idiot pour la blesser au lieu de l'aimer.
MessageSujet: Re: +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix   +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix EmptyHier à 9:32

Mercedes n'avait pas les bons mots pour m'apaiser. Elle me disait qu'en plus d'Andrea, d'autres hommes étaient venus la draguer sur le paddock. Elle ne semblait même pas se rendre compte que cela me rendait fou, car oui j'étais jaloux. J'avais beaucoup d'insécurités par rapport à cette relation, d'incertitudes... Ma jalousie n'est pas déplacée. Je savais que Mercedes ne m'appartenait pas, mais je n'avais pas envie de la partager maintenant que j'avais enfin réussi à décrypter mes sentiments. Tu me parles de mecs qui te draguent. Des gars qui n'ont pas la moindre idée de ce qu'il y a entre nous. Sur les deux derniers Grand Prix où elle m'avait accompagné, je l'avais présenté comme la fille au pair de Pénélope et le mois d'après j'étais censé dire à tout le monde qu'elle était ma compagne. Ça n'avait aucun sens, ça ne semblait pas crédible.

Ce n'était pas facile de se concentrer avec sa main sur mon torse, une main qu'elle faisait descendre petit à petit jusqu'à l'élastique de mon boxer. Elle ne perdait pas le nord. Je ne veux juste pas qu'ils se fassent de fausses idées. Parce qu'autant j'avais été l'idiot de service en occultant pendant des semaines l'attirance qu'il y avait entre elle et moi, autant ces pilotes trentenaires auraient foncés pour lui passer dessus. Holy f**k, Mercy j'essaye de te parler sérieusement. Dis-je en sentant son index glisser sur mon membre tendu. La jeune vingtenaire semblait avoir une idée bien précise en tête et n'en démordait pas, que je sois jaloux ou non. Je lui bloqua sa main en plantant mon regard droit dans le sien. Je suis un homme jaloux, possessif... Je suis comme ça. Lui avouais-je. En un mois, nous n'avions pas pu tout apprendre de l'autre, notre coup de foudre était réel, mais si nous voulions que cette relation fonctionne nous allions devoir apprendre à communiquer. Je te ne possède pas, mais j'aurais toujours du mal à voir d'autres hommes te tourner autour. Surtout des gars comme Andrea qui obtiennent toujours tout ce qu'ils veulent. La réalité était que j'avais longtemps était ce genre de type moi aussi, mais mon accident puis le décès de ma famille m'avait fait revenir sur terre.

Elle ne relâchait pas la pression et je sentais qu'elle voulait plus que tout s'amuser avec moi. Alors même si elle m'avait fait cogiter, je finis par passer mes mains sous ses fesses et la soulever du sol. Si nous n'avions pas été trempé je l'aurais ramené dans ma chambre, mais là, je nous amenais uniquement jusqu'à la table de la terrasse. Je me calais entre ses jambes, pressant mon corps contre le sien. Le sexe ne pourra pas résoudre tous nos problèmes. La plupart, mais pas tous. Je me perdais encore, je l'embrassais, marquant sa peau de petites traces rouges. J'oubliais Andrea et tous les autres en me ré appropriant son corps.

Je lui avais enlevé le haut de son maillot de bain et je me régalais en la retrouvant. Chacune de ses courbes me semblaient être encore plus parfaites que la dernière fois. J'étais dans ma bulle quand soudainement j'entendis la voie encore endormie de Pénélope derrière nous. J'eus un flash de panique avant de me reprendre. Elle n'était pas censée nous voir ainsi et même si ça aurait pu être bien pire, je n'étais pas le plus à l'aise. Je lâchais Mercedes pour me retourner et faire barrière de mon corps entre la poitrine nue de la belle blonde et la petite. Ce n'est rien, ne t'inquiètes pas Penny. Je faisais juste un câlin à Mercedes, c'est une façon de se montrer qu'on s'aime très fort. Dis-je assez honnêtement. Ça allait surement la faire cogiter et j'aurais une tonne de questions après, mais je préférais lui dire la vérité. Ou du moins une part de vérité. Et je l'aime vraiment très fort notre Mercy. Lançais-je en regardant la jeune femme. Tu sais ce qui me ferais vraiment plaisir ma puce, c'est de manger un bon gouter, tu as faim ? Technique de diversion qui fonctionnait quasiment à chaque fois, l'appel de la nourriture. Je l'embarquais avec moi dans la cuisine pour laisser Mercedes se rhabiller. J'étais toujours en boxer mais elle m'avait déjà vu des centaines de fois comme ça.
Pénélope m'avait fait préparer des pancakes, je n'avais pas eu l'audace de lui dire non après ce qu'elle avait vu. Rien de traumatisant, mais tout de même très gênant. J'avais réussi à chopper un jogging dans la buanderie et celui ci était venu remplacé mon boxer trempé. La petite fille était égale à elle même, pétillante, bavarde, curieuse... Parfaite en soit. Et quand elle revit Mercedes dans la pièce, elle m'oublia complètement pour la rejoindre et lui annoncer qu'elle avait fait des pancakes.


__________________________

+16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix 56680072d538eb7e040c65469d0d38b2754b1420
En ligne
Mercedes Berkeley

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: 25 ans, qui vient d'une famille plutôt riche, fille au pair chez Knox Hendrix, diplômée d'une faculté d'économie, dessinatrice à ses heures, qui n'a jamais rencontré l'amour, ni ne sait ce qu'elle va faire dans la vie !
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 89
ICI DEPUIS : 25/07/2022
CRÉDITS : whereischarlie

STATUT : Amoureuse de Knox, le couillon d'australien
MessageSujet: Re: +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix   +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix EmptyHier à 13:41


- Si elle l'est... c'est comme mettre en doute ma capacité à dire non à un homme. Faire confiance n'est pas vain dans un couple... Lui répondis-je en fronçant les sourcils.

Sans pour autant, m'empêcher de le toucher, sa peau m'appelait, et je ne pouvais pas y résister.

- Est ce que ça a une si grande importance, que le monde ne sache pas pour nous ? On le savait pas, nous même, y'a 3 semaines ! Peut être que dans une mois, ou deux, à la prochaine race, on pourra faire une annonce publique via médias ? De toute façon, des paparazzis y'en a aussi ici, on finira par être découvert. Et les hommes, comme pour toi les femmes, ils pourront tenter, ce sera non.

Je secouais la tête, quand il parla que les hommes puissent se faire des fausses idées. Il ne m'écoutait pas vraiment, et j'étais concentrée sur autre chose j'avoue ! Il s'agaça et empêcha ma main de progresser dans sa tâche.

- Et je suis rebelle, déterminée et intelligente. On apprendra à vivre l'un à côté de l'autre, c'est le jeu ! Il n'obtiendra RIEN de moi... tout juste une amitié, mais ni mon cœur, ni mon corps, ni mon âme.

Pressante, l'étais-je ? Oui je pense, il finit par le comprendre et y répondre... jusqu'à ce que Pento se réveille et nous surprenne. L'explication de Knox, me fit froncer les sourcils, c'était maladroit et adorable... Je les laissais rentrer tous les deux, et je me posais sur un transat, essoufflée, frustrée un peu forcément, et en manque. Quelques longues secondes pour reprendre mes esprits, aller ramasser ma robe et la remettre sur moi, avant de rejoindre la famille.

- Ah bon TU as fait des pancakes ? Mais quel talent ! m'exclamais-je en portant dans mes bras, la petite fille, à qui je fis des bisous.

En mangeant, je voulais rectifier le sujet de toute à l'heure.

- Pento, ce que tu as surpris tout à l'heure, c'est ce qui se passe quand on est amoureux, ton papa et moi, on est amoureux...

La petite me regarda, et hocha la tête, et se pointa du doigt ensuite.

- Et toi et moi, on s'adore, on s'aime comme...
- Maman...

Je balbutiais quelques sons, ne sachant pas trop comment me sortir de cette discussion.

- Tu es la petite fille, la plus incroyable que je connaisse, et je serais là pour te protéger, et t'apporter soutien et amour... mais ta maman, elle veille sur toi mon ange, elle a existé, et elle existera toujours.

Je passais des mèches de cheveux de la petite fille, derrière son oreille, caressant son joli visage rond. Et je posais mon regard dans celui de Knox, espérant que je ne m'en étais pas trop mal sortie.

- Est ce qu'il y a un Zoo à Bowen ? Un endroit, pour faire un tour cet après midi ?

Knox Hendrix

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 109
ICI DEPUIS : 10/04/2022
CRÉDITS : Cranberry

STATUT : Sous le charme d'une belle blonde, mais assez idiot pour la blesser au lieu de l'aimer.
MessageSujet: Re: +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix   +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix EmptyHier à 14:24

Je veux te garder rien que pour moi pour le moment. Lui avouais-je. J'avais beau être un idiot jaloux, je tenais à la protéger des médias. Elle avait raison, je devais lui faire confiance à elle et oublier tous les rats qui allaient lui tourner autour. Ça allait me prendre un peu de temps pour y arriver, mais c'était possible. Elle n'allait pas me laisser le choix de toute façon, elle avait un caractère bien trempé comme elle me le faisait si bien remarquer. J'aime rester aussi discret que possible sur ma vie privée. Mercedes avait été la première femme que j'avais ramené sur le paddock, d'où les rumeurs de relation qui s'était de suite enflammées, mais à ce moment elle n'était que l'au pair de Pénélope. La prochaine fois qu'elle viendrait, les choses seraient un peu différente, mais il allait falloir que l'on se tienne à distance l'un de l'autre. Parce que... Parce que je n'étais pas prêt à mettre une étiquette à ce que je partageais avec elle pour le grand public.

La jeune femme avait réussi à obtenir gain de cause à force de jouer de ses mains sur mon corps. Je l'avais soulevé et posé sur la table sur la terrasse. Nous aurions pu baptiser l'endroit si Pénélope ne s'était pas manifestée. Mal à l'aise j'avais balbutié une vague explication avant de rentrer avec elle pour faire des pancakes pendant que Mercedes se rhabillait. J'étais tendu de frustration, mais également d'un malaise. C'était en parti pour ça que j'étais célibataire depuis que Pento vivait chez moi. Pour ne pas la traumatiser. C'était loupé.

Oui, c'est moi qui ai fait les pancakes, j'ai eu un peu d'aide, mais c'est moi. Dis-je en tirant la langue alors que les deux filles se retrouvaient. Mercedes reprit plus clairement et plus posément ce que j'avais tenté d'expliquer à Pento. Elle était vraiment douée avec les enfants... Je n'avais pas d'horloge biologique, mais ce fut tout comme tout à coup. Surtout lorsque Pénélope appela Mercy "maman". Personne ne s'y attendait. Moi j'étais papa parce qu'elle était avec moi depuis toute bébé, malgré qu'elle sache que je n'étais pas vraiment son papa, le surnom était resté. Mercedes... Ça faisait un mois qu'elle était là et déjà Pento l'aimait comme une mère. C'était compliqué d'expliquer à la petite fille que non sans blesser ses sentiments, mais la Canadienne s'en sortit avec brio.
Mademoiselle a déjà été au zoo avec sa classe il n'y a pas longtemps, mais on peut peut être aller au parc. Proposais-je en mangeant un pancake sans en proposer aux filles. La réaction fut immédiate et je me mis à rire, me dépêchant de préparer deux assiettes pour elles. Le gouter, qui s'était fait un peu plus tôt que d'habitude dans l'après midi, m'avait rassasié. Si je m'étais écouté, j'aurais sombré sur le canapé - la fatigue d'un trop plein d'émotions, comme après une course -, mais j'avais promis une sortie au parc. Pénélope était partie récupérer sa draisienne et son casque dans le garage avec la belle blonde et je les attendais avec un sac remplis de snacks et d'une bouteille d'eau. J'étais devenue prévoyant depuis que la paternité m'était tombé dessus.
Pento roulait à quelques mètres devant nous, elle débutait, cherchait ses marques, mais je la laissais faire. Elle finirait pas y arriver et foncer. Nous étions tous passés par là. Je donnais la main à Mercedes et tout naturellement je me remis à lui parler. C'est beau ce que tu lui as dit quand elle t'a appelé maman. Elle... Elle a besoin de cette affection féminine que tu lui apportes, mais c'est vrai qu'elle a sa maman. Un petit voyant d'alarme s'alluma dans mon esprit en nous imaginant parents, un enfant qui aura le droit d'appeler Mercy "maman"... Non, ça ne serait pas un problème pour Pento, car d'ici que ça arrive, elle serait en âge de comprendre cette subtilité.


__________________________

+16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix 56680072d538eb7e040c65469d0d38b2754b1420
En ligne
Mercedes Berkeley

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: 25 ans, qui vient d'une famille plutôt riche, fille au pair chez Knox Hendrix, diplômée d'une faculté d'économie, dessinatrice à ses heures, qui n'a jamais rencontré l'amour, ni ne sait ce qu'elle va faire dans la vie !
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 89
ICI DEPUIS : 25/07/2022
CRÉDITS : whereischarlie

STATUT : Amoureuse de Knox, le couillon d'australien
MessageSujet: Re: +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix   +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix EmptyHier à 17:44


Marchant côte à côte, le regard posé sur Pento qui faisait rouler sa draisienne, je sentis la main de Knox glisser dans la mienne. Entière, et complète furent les deux mots qui m'apparurent évident... Un jour, plus tard certainement, Pento pourrait m'appeler maman, quand notre relation avec Knox ne sera plus un balbutiement, quand j'aurais affronté toutes les tempêtes pour me dire assez mature, pour assumer ce rôle. C'était trop jeune et j'étais sincère, sa maman était encore son ange gardien, a veillé sur elle.

- Oui, ça m'a parut le plus juste à dire. Je ne veux pas salir la mémoire de ses parents, de sa maman, et me positionner à cette place là, sans savoir si le futur tiendra. peut être, accepterais tu qu'elle m'appelle par un surnom, un truc un peu tendre, auquel elle pourrait se raccrocher ? Nana, Mem, quelque chose qui ressemble sans l'être...

Je glissais mon autre main, autour de son bras, pour me coller à lui, posant ma tête contre son épaule. Nous nous baladâmes comme ça de longues minutes, une petite heure, avant de retourner vers la maison. Pento dans mes bras, avait décidé de ne pas remonter sur l'appareil, après une chute, et j'essayais de lui expliquer qu'il fallait ne pas lâcher, que remonter dessus c'était la clé du succès. Tout en lui expliquant cela, je compris aussi pourquoi Knox avait décidé d'y retourner sur le circuit et malgré ma peur de le perdre pour de bon, je devais être un roc pour l'accompagner dans ce nouveau challenge.

Je fis manger Pento son repas du soir, et me proposais pour donner le bain, Knox avait l'air crevé. Il pu nous entendre chanter ROAR pour la énième fois, même à travers les murs. Je la laissais ensuite dans les bras de son "dada" sur le canapé du salon, embrassant l'un et l'autre tendrement, avant d'aller dans la baignoire à mon tour. Je poussais les valises vers la chambre de Knox, non sans lui avoir demandé l'autorisation d'un regard.

Je barbotais longuement, après voir rangé deux valises complètes, j'avais nettement plus de vêtements que Knox, et je ne parlais pas de sous vêtements. Je branchais de la musique dans la salle de bain, et je chantais dessus  ( https://open.spotify.com/track/6ZSO7kPn8IMJFymyticbJO?si=6b05fd2266624ffe ), je sortis de la baignoire, m'entourais d'une serviette épaisse et douillette, esquissais quelques pas de danse, me laissant porter par le rythme de la musique, avant de me rendre compte qu'on me regardait. Un léger sursaut, et je repris rapidement mes esprits... enfin autant qu'il était possible quand il me regardait comme ça du moins.

La certitude... la serviette ne resta pas longtemps sur moi.

Knox Hendrix

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 109
ICI DEPUIS : 10/04/2022
CRÉDITS : Cranberry

STATUT : Sous le charme d'une belle blonde, mais assez idiot pour la blesser au lieu de l'aimer.
MessageSujet: Re: +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix   +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix EmptyAujourd'hui à 10:16

Mercedes et Pénélope, c'était un duo qui fonctionnait merveilleusement bien, mais je ne savais pas où me positionner par rapport à elles. Durant le mois où la jeune femme avait été son au pair, les règles avaient été plutôt simples. Notre amour naissant amenait de la complexité. Bien sur que je voulais une figure maternelle dans la vie de la petite, mais je ne savais pas si j'étais prêt à l'entendre appeler quelqu'un "maman". Parce que ce mot, Pento aurait du l'utiliser pour ma sœur, sa mère... C'était toujours un peu douloureux de se dire qu'aucun membre de ma famille n'était là pour être le témoin de tous ses progrès, et tout spécialement sa maman. Je te laisse voir ça avec elle. Elles trouveraient un terrain d'entente, je n'en doutais pas une seconde vu leur complicité. D'ailleurs je savais déjà qu'ensemble, elles allaient me mettre la misère, elles allaient se liguer contre moi dès que l'occasion se présenterait. Mes coquines...

La ballade avait été vraiment agréable. Mercedes s'était attachée à mon bras et pendant de longues minutes nous avions juste profité. Puis Pénélope était tombée de sa draisienne - rien de méchant -, mais elle avait refusé de remonter dessus. Ses larmes de crocodiles avaient réussis à me convaincre de ne pas insister. Mercedes l'avait prise dans ses bras et elles étaient parties devant en discutant toutes les deux, pendant que je marchais quelques pas derrière en portant l'arme du crime.

Le repas de la petite fut bref, elle était fatiguée. Mercedes la prit ensuite avec elle pour l'emmener au bain et pendant leur concert, je me chargeais de concocter un bon petit plat pour nous. Quelque chose de simple et sans prise de tête. Je réussis même à finir avant elles et quand elle revinrent, j'étais dans le canapé. Pento se retrouva dans mes bras, câline, toute douce et épuisée. C'était un super concert les filles. Plaisantais-je en partageant tour à tour un baiser avec mes deux bouts de femme. La prochaine fois j'aimerais pouvoir y assister.
Mercedes partit s'installer dans ma chambre et je me retrouva seul avec Pénélope. La petite somnolait sur moi et je la câlinais, je lui caressais les cheveux tout en lui chantonnant une berceuse que ma mère me chantait. Parfois j'avais besoin de ce genre de moment avec elle, être au calme et ne pas courir. Elle devait aussi en avoir besoin, car dans son sommeil, elle s'agrippa à mon tee shirt. Je dus la mettre au lit avec le bout de tissu pour ne pas la perturber et après un dernier bisou, je refermais la porte de sa chambre.

Je suivis le son de la voix de Mercedes. Elle sortait tout juste de son bain et portait pour seul vêtement une serviette. Elle ne me vit pas dans un premier temps, puis son regard se posa sur moi et ce fut comme si elle avait compris ce que j'avais en tête. Sa serviette fut par terre avant même que je n'arrive à sa hauteur, juste à temps pour que je la soulève du sol. Ses jambes s'accrochèrent autour de mon bassin. C'était la position parfaite pour l'amener avec moi sous la douche, pour partager un moment doux. Ou plutôt un moment torride. J'étais partagé entre prendre mon temps et écouter mes pulsions et ce fut surement un beau mix des deux. Elle m'avait manqué durant ses dix jours, j'avais pensé à elle nuit et jour... Mercedes prenait une place qui était vacante depuis très longtemps et j'étais avide d'en profiter.

La douche m'avait laissé sans voix, incapable de réaliser pleinement ce qui m'arrivait. Je n'avais jamais été du genre à ressentir des sentiments rapidement, il m'avait toujours fallut des mois avant de pouvoir comprendre qu'il y avait de l'amour dans l'air. Pour elle, c'était différent et je ne savais pas pourquoi. Je savais que je voulais que Mercedes reste dans ma vie, que j'allais devoir faire des concessions et que je prenne en maturité pour qu'elle reste avec moi. J'étais prêt à faire tout ça.
Je ne t'ai même pas offert ton cadeau. Lui dis-je en la ramenant dans la chambre. Il était un peu tard pour ça, mais pas grave. J'avais longtemps hésité entre de la lingerie, un bijou... Et je lui avais pris un jouet. Mais pas un sextoy, juste un jouet classique. Je partis chercher dans un de mes tiroir une boite de Lego. Pas n'importe lesquels, la Ferrari Daytona SP3. Une très belle voiture. Seulement offrir des Legos pour un premier cadeau ce n'était pas top. Je le vis de suite en croisant son regard. Ca ne te plais pas, c'est ça ? J'aurais du prendre de la lingerie, j'avais pris un trop grand risque. C'est un indice pour ton vrai cadeau. Peut être que tu veux sauter l'étape Lego et que je te donne le vrai cadeau tout de suite. J'angoissais pour un cadeau, ce qui était stupide. Je voulais tellement bien faire que tout prenait des proportions énormes.
Heureusement que je suis meilleur pour te faire jouir que pour t'offrir des cadeaux...


__________________________

+16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix 56680072d538eb7e040c65469d0d38b2754b1420
En ligne
Mercedes Berkeley

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: 25 ans, qui vient d'une famille plutôt riche, fille au pair chez Knox Hendrix, diplômée d'une faculté d'économie, dessinatrice à ses heures, qui n'a jamais rencontré l'amour, ni ne sait ce qu'elle va faire dans la vie !
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 89
ICI DEPUIS : 25/07/2022
CRÉDITS : whereischarlie

STATUT : Amoureuse de Knox, le couillon d'australien
MessageSujet: Re: +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix   +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix EmptyAujourd'hui à 12:18


Marchant derrière lui, pour rejoindre la chambre, je m'essuyais les cheveux avec une serviette, il me parla du cadeau.

- C'était pas le coït dans la douche, le cadeau ? Dis-je en riant doucement.

Un coït mémorable, qui m'avait laissé les jambes chancelantes... J'aimais faire l'amour avec lui, beaucoup, beaucoup, beaucoup. Il fouilla dans un tiroir, alors que j'enfilais une petite culotte et il revint vers moi avec une boîte de légo... Je la pris dans les mains, en fronçant les sourcils, sans comprendre trop ce qui m'arrivait.

- Euh... c'est... heum... original. Dis-je en hésitant sur le terme de nombreuses secondes.

La boite était grosse, je la secouais et il semblait qu'il y avait des pièces à l'intérieur. Légo mécanics d'une ferrari... autant dire, que je m'attendais à pleins de choses mais pas à ça.

- Ben écoute... je te promets de la monter, mais pas ce soir, m'en veut pas je suis épuisée, et le jetlag va bientôt faire son oeuvre sur moi.

Il avait l'air tendu, et lorsqu'il me donna autre chose... c'est à dire une clé de voiture, je restais un peu con.

- Qu'est ce que...

Il me demanda de le suivre, j'attrapais un kimono que je nouais à ma taille, et le suivais à travers la maison direction l'extérieur. Un garage exactement, et je commençais alors à comprendre.

- Tu m'as acheté une voiture... tu m'as acheté une ferrari... Soufflais-je en voyant la dite voiture devant moi. Mais euh... je... pourquoi ? Je croyais que tu voulais la jouer discrétion et tout ça... je... enfin ne crois pas que ça ne me fasse pas plaisir hein, c'est un très... trop... beau cadeau, et gros...

Je n'arrivais pas trop à faire une phrase réelle.

- Cela dit mon amour, il faut que je t'avoue quelque chose, je n'ai pas le permis.... Je pose mon regard sur lui, qu'est ce que j'avais pas dit ! Je viens de NYC, où on circule en taxi ou en métro, et je n'ai jamais pris la peine de me pencher sur la question conduite. Ici j'ai tout fait en taxi...

Je me cachais le visage avec mes mains, la clé toujours en main.

- Je sais je suis désolée, j'aurais du te le dire, avant que tu achète une voiture qui a la value du PIB d'un pays sous développé...
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix   +16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix Empty

 
+16 Home is where you are - Knox "Love" Hendrix
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Knox's phone
» Knox's Insta
» Open heart (Knox Hendrix)
» Drive as fast as you can (Knox Hendrix)
» Maybe the wolf is in love with the moon and each month it cries for a love it will never touch. † Kolby

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: walking in the city :: northern District :: rues commerçantes :: shake shack-
Sauter vers: