∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en septembre —

En ce moment à Bowen, les températures sont douces, ne vous découvrez pas trop ! Elles avoisinent entre les 20 et 25°C.


julian bratford & tommy o'brian
sont nos membres du mois ♡

Le Deal du moment :
Pèse-personne connecté – XIAOMI Mi ...
Voir le deal
14.99 €

Partagez
 

 when the wreck is through and it's all consumed (tommy)

Aller en bas 
AuteurMessage
Oskár Ochoa
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 611
ICI DEPUIS : 08/11/2021
COMPTES : woody, jackson, isaiah, concho, leónel, elmo
CRÉDITS : we go wild (avatar), astra (signature), azulasgif (g)

STATUT : let all heaven and earth start thundering 'cause in the end, we're on another magnitude (sahskár)
MessageSujet: when the wreck is through and it's all consumed (tommy)   when the wreck is through and it's all consumed (tommy) EmptyLun 8 Aoû 2022 - 15:56

Tout commençait toujours au Wojna’s. Après ça, le monde vous appartenait, à tes collègues et toi. La rhumerie était le point de départ mais il y avait toutes sortes d’avenues possibles ensuite. C’est ce que t’aimais, en fait. Parce qu’autant le travail à la plonge pouvait être routinier – et tes mains le sentaient -, autant les soirées qui suivaient le dernier quart de travail ne se ressemblaient jamais. Toi, tu venais tout juste de déposer le dernier gros chaudron, sur l’étagère de séchage. Tu arrosas le grand évier dans tous ses coins pour le laver sommairement, question de laisser la plonge clean avant de quitter. Tu passas au vestiaire pour te changer, et tu redescendis rejoindre les collègues. T’étais toujours à peu près le dernier arrivé au rassemblement de fin de soirée, parce que c’est toi qui recevais toute la merde à nettoyer en fin de service. Tu te plaignais pas. Y’a longtemps que t’aurais pu devenir serveur ou barman, mais tu refusais à chaque fois. Même que Tommy avait déjà mentionné qu'il te coacherait si tu voulais devenir cuisinier, mais t'avais pas démontré d'intérêt plus que ça. T’étais bien dans la plonge. T’étais seul. Tu gérais tes trucs. Tu gardais un œil sur tout ce qui se passait et sur tous les vas-et-viens. Et t’étais l’endroit où les gens venaient se réfugier pour parler un petit cinq minutes, bouffer un truc en cachette, bref, échapper aux regards. « Vous avez déjà bu tout ça sans m’attendre ? Pendejos. » Les insultas – amicalement, un sourire aux lèvres en secouant la tête. Il y avait déjà trois cadavres de bouteilles de rhum, t’ignorais combien il en restait dedans avant que tes collègues ne se mettent sur leurs cas, mais quand même. « Une dernière tournée de shots, au moins, avant que tout le monde s’en aille ? » Tu les sentais sur le point de quitter, ouais, peu importe pour où. Toi t’avais pas trop envie que ce soit direction la maison. La nuit était encore jeune et Sahar n’était pas là et ne t’attendait ni chez elle ni chez toi non plus, par pour cette nuit, alors t’étais pas pressé de rentrer.

__________________________


HOWLING AT THE MOON

sinking inside yourself
Tommy O'Brian

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Born and raised à Bowen ‹ Pompier de ses 20 ans à ses 33 ans. ‹ Habile de ses mains, il adore bricoler, cuisiner ou n'importe quelle activité manuelle ‹ Légèrement bagarreur, il a fait de la boxe durant l'adolescence pour avoir plus de sang-froid ‹ à la base très joyeux, il a toujours eu un besoin de sociabilité ‹ Marié à 27 ans, père de famille à 28 avant de lancer la procédure de divorce à 33 ans. Un an après le décès de leur fille ‹ Fumeur depuis quelques années ‹ il joue au rugby régulièrement ‹ il a été bénévole à la RSPCA durant sa vingtaine, en partant, il a adopté un chien qu'il a nommé socks.
Voir le profil de l'utilisateur
membres du mois
MESSAGE : 448
ICI DEPUIS : 25/07/2022
COMPTES : La tornade blonde, Lizzie
CRÉDITS : av. (mylsef) gif. (vulcansalute)

STATUT : Divorcé depuis un peu plus d'un an. La perte de leur fille aura été fatale pour le couple.
MessageSujet: Re: when the wreck is through and it's all consumed (tommy)   when the wreck is through and it's all consumed (tommy) EmptyVen 12 Aoû 2022 - 1:59

Depuis plus d’un an, les afterwork avaient considérablement changé pour Tommy. Il était passé d’un repos bien mérité dans les bras de sa femme à des verres de rhum très fréquent avec les collègues. C’est fou de constater un changement aussi radical mais néanmoins nécessaire. La bonne humeur présente dans le bar une fois les portes fermées réchauffait le cœur de l’Australien. Lui qui restait tout le service dans la chaleur des fourneaux, dans son petit cocon, loin de la folie de la salle. Certains soirs, la pression l’atteignait lui aussi, mais, à ses yeux, rien de comparable au service. Entre le plaisir de cuisiner et l’ambiance dans l’équipe, ce travail s’était avéré être le meilleur compromis quand il n’a plus été capable d’exercer son rêve de gosse. Et c’est comme ça qu’il se retrouvait là, bien assis au fond d’un fauteuil, verre à la main, pris entre deux discussions. Des discussions qui touchaient à leurs fins. On pouvait le sentir à la motivation dans les voix, aux regards sur les téléphones qui se faisaient de plus en plus insistants. Heureusement, la voix d’Oskár vint réveiller un peu tout ce petit monde. “On t’en a gardé un peu… Enfin j’crois” Dit-il en prenant une première bouteille dans la main. Tommy grimaça en constatant les quelques gouttes restantes. Un regard sur la deuxième avait suffi comme réponse négative. La troisième par contre fut plus concluante. Il brandissait la bouteille comme un débile, fier de sa trouvaille. “Apporte les verres bébé !” Contrairement aux collègues, Tommy était dans une lancée dangereuse. Dans son regard brûlait déjà le démon. L’alcool chauffant tout son être, la nuit ne faisait que commencer. Quand bien même les autres rentreraient, impossible pour lui de prendre le chemin de la maison. D’un coup assuré, il remplit les shooters des volontaires. “Cheers les petits potes !” Laissant encore le liquide couler dans sa gorge, Tommy fit un petit signe de salut pour ceux qui avaient refusé le shooter. Il se pencha ensuite vers Oz, persuadé d’être encore capable de chuchoter un truc. “J’ai toujours une bouteille de secours dans la cuisine... Mais chut” Au final, c’était aussi une invitation pour les autres, pas la peine d’être vraiment discret. Mais bon, Tommy savait que s’il avait des chances de corrompre quelqu’un pour boire avec lui, ce serait plus Oskár.

__________________________

Toujours le même manège dans ma tête. J'me fais du mal et j'regrette. Puis je retourne dans la fête, toujours les mêmes démons dans mes yeux. Cachet rose coupé en deux puis je replonge dans le feu
https://www.aa-retro.com/t25096-tommy-ob-instagram
Oskár Ochoa
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 611
ICI DEPUIS : 08/11/2021
COMPTES : woody, jackson, isaiah, concho, leónel, elmo
CRÉDITS : we go wild (avatar), astra (signature), azulasgif (g)

STATUT : let all heaven and earth start thundering 'cause in the end, we're on another magnitude (sahskár)
MessageSujet: Re: when the wreck is through and it's all consumed (tommy)   when the wreck is through and it's all consumed (tommy) EmptyJeu 18 Aoû 2022 - 22:18

Les serveurs et les serveuses, les barmen et les barmaids, les cuisiniers et les cuisinières, tout ce beau monde était installé dans les fauteuils ou accoudés au bar, ou debout malgré la longue soirée à marcher d’un bout à l’autre du restaurant. De ton côté t’en pouvais plus, dès que tu quittais le vestiaire c’était l’appel de tes jambes pour t’asseoir. À la plonge tu faisais énormément de surplace au-dessus de l’évier et ça tuait ton corps dont tout le poids reposait sur tes pieds. Malheureusement, t’étais souvent le dernier arrivé aux afterwork et souvent, c’était au moment où les gens se préparaient à sortir ailleurs, en boîte ou dans les bars qui fermaient plus tard que la rhumerie, ou encore chez certains collègues qui ouvraient les portes de leurs demeures à la débauche. Ça t’était arrivé, à l’occasion, tu savais que le loft que tu occupais au-dessus de ton école de voile était un endroit de prédilection pour passer une fin de soirée. Face à la mer, il vous était arrivé de regarder les levers de soleil depuis ton balcon, les jambes pendant dans le vide, bouteilles à la main, sourires au visage. « Au pire ce sont pas les bouteilles qui manquent, hein. » Lâchas-tu alors que Tommy essayait en vin de trouver une bouteille qui ne soit pas complètement vidée, sur l’une des tables. Il en trouva une à sa troisième tentative, quand même. Normalement vous finissiez les bouteilles déjà ouvertes, mais il t’était arrivé d’en piquer une ou deux nouvelles, au bas de l’étagère. « Alors tu te ressers, Tommy ? » Demandas-tu, enjoué, emmenant avec toi ton verre pour trinquer avec celui qui semblait être le seul motivé à ne pas t’abandonner avant de mettre les clés dans la serrure. Mais Tommy, ne lisant pas forcément sur les regards fatigués des autres, remplit les verres à shooters de ceux qui ne s’étaient pas éloignés assez vite, ou qui s’étaient portés volontaires par pitié pour eux. « Salud ! » Lanças-tu avant de caler cul-sec le verre. Tommy se tourna vers toi pour te chuchoter une confidence mais la plupart des gens autour de vous aviez pu entendre. De toute façon, comme tu t’apprêtais à le lui apprendre … ce n’était un secret pour personne. « Tommy. On le sait. » Tu posas ta main sur l’épaule de ton collègue, en riant. « J’te rappelle que c’est moi qui viens ranger tes chaudrons propres. J’connais toutes tes cachettes. » Et il ne risquait rien avec toi, t’étais pas du genre à rapporter quoi que ce soit au boss. Ils en auraient bien trop à dire sur toi aussi, tes collègues.

__________________________


HOWLING AT THE MOON

sinking inside yourself
Tommy O'Brian

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Born and raised à Bowen ‹ Pompier de ses 20 ans à ses 33 ans. ‹ Habile de ses mains, il adore bricoler, cuisiner ou n'importe quelle activité manuelle ‹ Légèrement bagarreur, il a fait de la boxe durant l'adolescence pour avoir plus de sang-froid ‹ à la base très joyeux, il a toujours eu un besoin de sociabilité ‹ Marié à 27 ans, père de famille à 28 avant de lancer la procédure de divorce à 33 ans. Un an après le décès de leur fille ‹ Fumeur depuis quelques années ‹ il joue au rugby régulièrement ‹ il a été bénévole à la RSPCA durant sa vingtaine, en partant, il a adopté un chien qu'il a nommé socks.
Voir le profil de l'utilisateur
membres du mois
MESSAGE : 448
ICI DEPUIS : 25/07/2022
COMPTES : La tornade blonde, Lizzie
CRÉDITS : av. (mylsef) gif. (vulcansalute)

STATUT : Divorcé depuis un peu plus d'un an. La perte de leur fille aura été fatale pour le couple.
MessageSujet: Re: when the wreck is through and it's all consumed (tommy)   when the wreck is through and it's all consumed (tommy) EmptyMer 24 Aoû 2022 - 11:59

Alors que Tommy examinait les fonds de bouteilles, Oskár marquait un point. Le bar regorgeait de bouteilles encore pleines. Du liquide en veut tu en voilà, mais du liquide appartenant à l’entreprise. S’il n’avait aucun mal avec le fait de finir les bouteilles ouvertes, Tommy préférait largement se garder une de ses propres bouteilles sous le coude histoire de. “Quel genre de question, c’est ça ? Bien sûr que je me ressers, j'vais pas t’abandonner quand même” Dit-il sur un ton enjoué. S’il avait dû partir, Tommy l’aurait fait bien plus tôt. Un verre en entraînant toujours un autre, il avait cette fâcheuse tendance à se laisser entraîner. Après tout, il n’avait plus de responsabilité du côté personnel et ces afterworks n'impactaient jamais son travail donc pourquoi se priver d’un bon moment ? Alors il restait là, à trinquer avec Oskár et leurs pauvres collègues qu’il avait resservis sans trop poser de question. Un cul-sec de plus qu’il n’irait pas comptabiliser ce soir.

Avec le rhum réchauffant toute sa trachée, il était incapable d’être discret malgré toute la plus grande volonté du monde. D’ailleurs, son compère lui confirmait bien assez vite qu’il n’avait aucune raison d'être discret. “Vraiment ? Damn!” Lança-t-il en grimaçant légèrement. Lui qui pensait avoir été discret, c’était encore raté. “Au moins, tu sais où te servir s’y t’as besoin” Cette phrase accompagnée d’un sourire sincère à son pote, Tommy pensait vraiment ces mots. Il n’était pas plus attaché que ça aux bouteilles qu’il pouvait garder dans la cuisine. Elles étaient là principalement pour profiter avec les collègues alors il n’en tiendrait pas rigueur à Oskár pour aller se servir un soir. “T’as un truc de prévu toi après ?” Demanda-t-il avec un brin d’espoir dans la voix. Il saluait les premiers déserteurs avec une once de déception dans le regard.

__________________________

Toujours le même manège dans ma tête. J'me fais du mal et j'regrette. Puis je retourne dans la fête, toujours les mêmes démons dans mes yeux. Cachet rose coupé en deux puis je replonge dans le feu
https://www.aa-retro.com/t25096-tommy-ob-instagram
Oskár Ochoa
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 611
ICI DEPUIS : 08/11/2021
COMPTES : woody, jackson, isaiah, concho, leónel, elmo
CRÉDITS : we go wild (avatar), astra (signature), azulasgif (g)

STATUT : let all heaven and earth start thundering 'cause in the end, we're on another magnitude (sahskár)
MessageSujet: Re: when the wreck is through and it's all consumed (tommy)   when the wreck is through and it's all consumed (tommy) EmptyVen 26 Aoû 2022 - 19:49

Bouteilles de l’entreprise ou bouteilles personnelles, t’avais jamais trop fait la distinction, Oskár. T’étais pas non plus un voleur qui repartait à tous les soirs avec ta cagnotte de rhum. Mais entre terminer toutes les bouteilles presque vides après un quart de travail, pour se donner bonne conscience, ou en ouvrir une nouvelle qui au final contenait la même quantité que tous les fonds de bouteille réunis, où était la différence ? « T’es le seul sur qui j’peux toujours compter, bro’. » Lâchas-tu, un peu fort quand même, pour que vos collègues comprennent bien qu’ils n’étaient pas à la hauteur de la nuit, pas comme Tommy et toi pouviez l’être souvent, trop souvent. En vrai, y’en avait pas mal dans l’équipe qui ne laissaient pas leur place. Sahar, Levi, Luna, ils étaient souvent de ceux à repousser les limites nocturnes eux aussi. Mais ce soir il n’y avait que Levi dans le lot et tu ne pouvais pas le blairer, alors tu faisais ton possible pour l’éviter. Tu avalas ton shot cul-sec, accueillant avec bonheur la chaleur qui t’coula en-dedans. Tu fermas les yeux un moment, avant de les rouvrir pour te moquer de Tommy qui se croyait vraiment subtil avec sa bouteille cachée dans les cuisines. « Cette générosité ! J’suis touché. » Il voulait bien partager son trésor si t’avais besoin d’un petit remontant à un moment. Peut-être qu’à force de voir les échanges entre Sahar et Levi, tu viendras te servir pour t’engourdir l’esprit, ouais. Tommy te sortit de tes pensées en te demandant si t’avais un truc de prévu pour la suite de la soirée, de la nuit, peu importe rendu à cette heure. Tu saluas d’abord les collègues qui vous faisaient les accolades de départ, avant de te retourner vers le cuisinier. « Nah, rien … J’suis open à tout, sauf rentrer chez moi bien sûr. » Tu penchas légèrement la tête vers l’arrière, l’inclinant vers la droite. « J’espère que c’était une proposition à t’suivre là où tu t’en vas parce que de toute façon c’est trop tard maintenant, count me in. » Tu souris, espiègle.

__________________________


HOWLING AT THE MOON

sinking inside yourself
Tommy O'Brian

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Born and raised à Bowen ‹ Pompier de ses 20 ans à ses 33 ans. ‹ Habile de ses mains, il adore bricoler, cuisiner ou n'importe quelle activité manuelle ‹ Légèrement bagarreur, il a fait de la boxe durant l'adolescence pour avoir plus de sang-froid ‹ à la base très joyeux, il a toujours eu un besoin de sociabilité ‹ Marié à 27 ans, père de famille à 28 avant de lancer la procédure de divorce à 33 ans. Un an après le décès de leur fille ‹ Fumeur depuis quelques années ‹ il joue au rugby régulièrement ‹ il a été bénévole à la RSPCA durant sa vingtaine, en partant, il a adopté un chien qu'il a nommé socks.
Voir le profil de l'utilisateur
membres du mois
MESSAGE : 448
ICI DEPUIS : 25/07/2022
COMPTES : La tornade blonde, Lizzie
CRÉDITS : av. (mylsef) gif. (vulcansalute)

STATUT : Divorcé depuis un peu plus d'un an. La perte de leur fille aura été fatale pour le couple.
MessageSujet: Re: when the wreck is through and it's all consumed (tommy)   when the wreck is through and it's all consumed (tommy) EmptyMar 13 Sep 2022 - 0:06

Cette petite bande de fêtards, réunie autour d’un dernier verre après chaque service, elle réchauffait le cœur de l’ancien pompier. C’est dans ce genre de moment qu’il se sentait à sa place. Loin de sa vie d’avant tout en étant proche. Sobre, il y réfléchissait parfois, créant en lui un drôle de sentiment. Heureusement, en cette heure tardive, enivré par les quelques verres qu’il avait consommés, son esprit ne divaguait pas sur ce genre de pensée. Tommy, il était simplement content de faire partie de cette fête. Et ce même si tout le monde était sur le point de partir. Alors même s’ils s'abandonnaient rarement, le commentaire de son collègue créait un nouveau sourire sur son visage. Machinalement, il lui adressa un petit clin d’œil en portant son verre jusqu'à ses lèvres. Un verre parmi tant d’autres. Comme il le disait si bien, ils auraient toujours de quoi faire et si sa bouteille était à partager, c’est avec plaisir qu’il le ferait avec Oskár. “Avec plaisir hermano” lança-t-il, conscient de son accent à couper au couteau. Bien évidemment, un large sourire s’étendait sur son visage, fier de lui malgré tout. Pas discret pour un sous, mais bien équipé pour la soirée. Surtout qu’Oz lui répondait assez vite que lui non plus n'avait rien de prévu. La nuit s’offrait à eux sur un plateau d’argent. Un sourire espiègle traversa rapidement le visage de l’Australien avec de prendre une mine sérieuse. “Je comptais aller me coucher, mais libre à toi de me suivre si tu veux. Y a école demain faut être sérieux minimum” lâcha-t-il en faisant mine de regarder sa montre. Sur ces mots, il se levait en attrapant sa veste. “D’ailleurs, je dois réviser l’étiquette de cette bouteille de rhum dont j’te parlais… Les devoirs, c’est vraiment plus c'que c’était”. L’ancien pompier s’était engouffré dans une blague qu’il ne comprenait plus vraiment lui-même, alors il s’éclipsa dans la cuisine pour récupérer son trésor. Revenant dans la salle, cigarette déjà posée entre ses lèvres, il lança un regard entendu à Oskár. Une invitation implicite à le suivre où le vent les mènerait.

__________________________

Toujours le même manège dans ma tête. J'me fais du mal et j'regrette. Puis je retourne dans la fête, toujours les mêmes démons dans mes yeux. Cachet rose coupé en deux puis je replonge dans le feu
https://www.aa-retro.com/t25096-tommy-ob-instagram
Oskár Ochoa
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 611
ICI DEPUIS : 08/11/2021
COMPTES : woody, jackson, isaiah, concho, leónel, elmo
CRÉDITS : we go wild (avatar), astra (signature), azulasgif (g)

STATUT : let all heaven and earth start thundering 'cause in the end, we're on another magnitude (sahskár)
MessageSujet: Re: when the wreck is through and it's all consumed (tommy)   when the wreck is through and it's all consumed (tommy) EmptyVen 16 Sep 2022 - 20:09

Ton hermano, comme il le disait lui-même de son accent pas très fluide, te demanda ce que t’avais de prévu pour la suite de la soirée. Tu venais tout juste de terminer un rush de récurage de chaudrons collés et d’assiettes tachées, alors tu n’avais certainement pas envie de rentrer dormir. T’y arriverais tout simplement pas. Généralement ce n’était pas plus grave que ça depuis que t’avais Sahar avec qui passer tes nuits, elle qui ne dormait pas beaucoup non plus, tous les deux des oiseaux de nuit vous aviez pris l’habitude de parler ou de faire l’amour jusqu’à ce que les premières lueurs du jour apparaissent à la fenêtre. Ta grande fenêtre donnant vers l’est, directement sur l’océan, vous regardiez le lever du soleil avant de vous endormir dans les bras l’un de l’autre. Mais Sahar ce soir elle était occupée ailleurs, et tu ne pouvais pas t’empêcher de jeter de temps en temps des regards à Levi, te demandant si c’est avec lui qu’elle avait des plans. Heureusement que t’allais probablement quitter avec Tommy, autrement t’aurais été assez con pour le suivre, Levi. Comble de malheur, ton collègue cuisinier te lança avec sérieux qu’il comptait aller se coucher, prétextant qu’il y avait de l’école demain. Tu fronças les sourcils. « ¿Qué mierda? Depuis quand tu vas à l’école toi ? » C’était peut-être un détail que t’ignorais de sa vie. Tommy au fond il était un collègue et un partenaire de beuverie de fin de soirée, mais tu ne le connaissais pas tant que ça non plus. C’était le cas de la plupart de l’équipe du Wojna’s, en fait. Vous gardiez un certain masque, un voile de mystère. Heureusement Tommy te racontait de la merde et tu le compris rapidement à sa réplique suivante. « T’es con. T’sais j’y ai cru un moment, que t’étais devenu bien emmerdant. » Avais-tu lâché alors que le cuisinier retournait en cuisine avec sa veste. T’en profitas pour te servir un autre shot et le boire tout seul, ça terminait la bouteille comme ça. Tu te levas au moment où Tommy revenait des cuisines. Tu tournas la tête vers lui, il avait sa cigarette éteinte entre les lèvres et la bouteille de rhum pas si secrète que ça dans les mains. « Ok ciao guys, à demain, enfin … à plus tard ! » Vous étiez déjà le demain en question, quoi. Tu saluas les derniers combattants avant de suivre Tommy. Tu préférais ne jamais partir le dernier des derniers, cela impliquerait que tu verrouilles le bar et t’aimais pas faire les dernières vérifications. « T’es à Bowen since like forever, toi, non ? J’te mets au défi d’emmener à quelque part que j’connais pas du tout. » Proposas-tu avec un sourire de gamin qui pense sortir victorieux de ce challenge.

__________________________


HOWLING AT THE MOON

sinking inside yourself
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: when the wreck is through and it's all consumed (tommy)   when the wreck is through and it's all consumed (tommy) Empty

 
when the wreck is through and it's all consumed (tommy)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LELAN ¤ « All you ever did was wreck me. »
» Tommy - can we surrender
» @tommy.ob (instagram)
» Profil de Tommy
» Tommy's phone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: walking in the city :: northern District :: rues festives :: Wojna's-
Sauter vers: