∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en septembre —

En ce moment à Bowen, les températures sont douces, ne vous découvrez pas trop ! Elles avoisinent entre les 20 et 25°C.


julian bratford & tommy o'brian
sont nos membres du mois ♡

Le Deal du moment : -40%
TOSHIBA 55UA4B63DG – TV LED 4K UHD ...
Voir le deal
369.99 €

Partagez
 

 (+18) We're going to be ok (w/Mercedes)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Knox Hendrix

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 171
ICI DEPUIS : 10/04/2022
CRÉDITS : Angie

STATUT : she's beautiful, she's clever, she's perfect, Mercy I love you
MessageSujet: Re: (+18) We're going to be ok (w/Mercedes)   (+18) We're going to be ok (w/Mercedes) - Page 3 EmptyJeu 15 Sep 2022 - 17:31

Mercedes était distante et je ne savais pas si je devais essayer de lui parler ou d'aller vers elle, car ce qu'elle avait vécu été très traumatique. Je la laissais respirer, je ne savais pas ce que je devais faire pour l'aider. En fait, j'avais l'impression que ma présence ne lui était pas d'une grande aide... J'étais un homme. Je faisais parti de la catégorie de personne qu'elle méprisait plus que tout. F**K ! Toto... L'homme qui m'avait pris sous son aile quand j'avais perdu mon père, un mentor et une figure de la F1. Le scandale à venir quand l'histoire allait sortir allait être énorme.

Elle ne me parlait pas, elle regardait dans le vide à travers la vitre de la voiture. Impuissant je me concentrais sur la route. Je me sentais coupable, car je l'avais emmené vers ce monde de fou. J'étais celui qui lui avait mis cette idée dans la tête. Mon rêve de victoire avait déteint sur elle. J'étais dans mes pensées lorsqu'elle me demanda de m'arrêter, je le fis et je ne pus que la regarder impuissant rendre tout ce qu'elle avait dans l'estomac. La seconde d'après elle se déshabillait avec pour idée d'aller dans l'eau à quelques mètres de là. Mon cœur se serra en voyant les ecchymoses sur sa peau claire. Ma main se leva pour aller les toucher avant de se raviser. Ce n'était pas le moment de la toucher, ni de me faire remarquer. Je devais juste lui laisser du temps.

Elle était dans l'eau et le silence se faisait pesant. J'étais resté dans la voiture et après quelques minutes à hurler intérieurement, je me mis à frapper le volant de toutes mes forces. Il fallait que cette colère sorte pour que je puisse aider Mercedes après. J'allais devoir être fort pour elle et je n'avais pas la moindre piste de ce que je pouvais faire pour elle. Ou même si j'allais pouvoir faire quoi que se soit pour l'accompagner dans ce qu'elle vivait... A cet instant je détestais autant Toto que je me détestais moi.
En la voyant revenir, je lui offris ma veste pour qu'elle puisse enfiler quelque chose de chaud et sec. Elle hésita une seconde avant de prendre la veste rouge aux couleurs de Ferrari. Je fis tourner sept fois ma langue dans ma bouche avant de l'ouvrir. Je vais le tuer. Ce n'était pas les mots les plus juste ou ceux qu'elle voulait entendre, mais c'était ceux que j'avais besoin de prononcer. J'allais le démonter la prochaine fois que j'allais le voir. Il allait sentir la morsure de mes poings, car personne n'avait le droit de faire ça. Et encore moins à la femme que j'aimais. J'étais en rage et c'est très nerveusement que je conduisis jusqu'à l'hôtel. Nous devions rentrer pour Pénélope, pauvre petite qui s'était retrouvée ballotée de bras en bras jusqu'à là. En nous retrouvant, elle ne fit pas de chichi, elle sauta dans les bras de sa Mercy pour un câlin interminable. Elles ne se lâchaient plus et je ne pouvais que les laisser, elles avaient besoin l'une l'autre, comme si la petite savait que quelque chose de grave s'était passé.

Je buvais sur la terrasse de la chambre. Les lumières de Singapour étaient éclatantes. Ça aurait pu être très beau si la soirée s'était déroulé autrement. Mon téléphone n'avait pas arrêté de sonner depuis que l'on avait quitté le poste de police, mais je n'avais pas regardé. Je ne le voulais pas. Tout ce que je souhaitais, c'était que Mercedes... Que Mercedes retrouve cet éclat dans son regard. Il lui avait volé de son innocence, de sa joie... Il avait brisé son cœur si pur auparavant. Je me sentais toujours aussi impuissant en plus, car elle après avoir longuement câliné Pento, elle n'était pas revenue vers moi. Elle ne semblait plus vouloir être à côté de moi, de l'homme que j'étais, comme si je pouvais être comme Toto.


__________________________

(+18) We're going to be ok (w/Mercedes) - Page 3 56680072d538eb7e040c65469d0d38b2754b1420
Mercedes Berkeley

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: 25 ans, qui vient d'une famille plutôt riche, fille au pair chez Knox Hendrix, diplômée d'une faculté d'économie, dessinatrice à ses heures, qui n'a jamais rencontré l'amour, ni ne sait ce qu'elle va faire dans la vie !
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 166
ICI DEPUIS : 25/07/2022
CRÉDITS : lizzie Baker

STATUT : folle amoureuse du beau Knox
MessageSujet: Re: (+18) We're going to be ok (w/Mercedes)   (+18) We're going to be ok (w/Mercedes) - Page 3 EmptyJeu 15 Sep 2022 - 22:08


Je savais qu'il le pensait. Et je savais que ce n'était pas la solution non plus. Il avait essayé, mais avait échoué dans l'entreprise... j'avais donc été agressée sexuellement, et pas réellement violée. Je m'en voulais, parce que les vagues qu'allait faire ce pavé dans la marre, allait faire beaucoup de bruit, et de mal, que Knox aurait sans doute préféré, profiter de sa victoire à  Singapour, et pas être là pour sa fragile copine, incapable de se défendre. Je m'en voulais de ne pas lui avoir décoché une droite, ou un coup de genou bien  sentit, d'avoir espéré que ça irait vite et qu'il partirait. Je m'en voulais de ne pas avoir été assez forte pour digérer l'incident et passer à autre chose.

On rentra à l'hôtel, et Pento se colla à moi, m'embrassant le menton et les joues, et je partis avec elle dans sa chambre, me couchant à son côté, lui chantonnant un air tout doux, caressant ses jolies cheveux chatain, et embrassant ses joues rondes et rosées.

- Je t'aime Pénélope Hendrix... mon adorable petite fille... mon petit ange. Lui murmurais-je au creux de l'oreille et elle posa sa petite main sur ma joue.

Je m'assoupis un peu, tandis que la petite avait sombré dans un sommeil paisible, loin des monstres et des humains sans cœur. Je me glissais hors de sa chambre, notant que la porte de la terrasse était ouverte, et allais me doucher, pour retirer le sel de ma peau, et me regarder dans le miroir. Je faisais peur à voir. J'hésitais un long moment, et ma main se posa sur une paire de ciseaux... Et comme un appel réel, je me coupais les longs cheveux, en un carré à hauteur d'épaules. Après ce coup de folie, je me sentais déjà mieux, étrange sensation au final !

J'enfilais un pull douillet à Knox, et un legging, voulant me noyer sous des épaisseurs de tissus. Assise sur le rebord du lit, j'étais persuadée qu'il m'en voulait, que si j'allais vers lui, il m'enverrait péter. J'hésitais beaucoup, avant de me lever, et de me diriger vers la terrasse, attrapant un verre au passage, que je remplis de whisky. Remarqua t-il que je venais de me couper les cheveux, et que l'arrière était probablement pas droit ? Aucune idée. Je m'appuyais sur la rambarde, regardant les lumières criardes et aveuglante de cette ville.

- Ils vont me convoquer, Mercedes. Ils vont forcément le faire... peut être étouffer l'affaire en me proposant une énorme somme d'argent, le genre indécent dans ce genre de situation. Tenter de sauver la réputation de l'écurie, et éviter d'être associé au tristement célèbre #metoo. Je ne te demanderais pas ni d'aller le tuer, ni d'aller jouer des poings, mais si tu tiens encore à nous, malgré.... je poussais un soupir. Malgré ta faible copine incapable de se défendre... alors soutiens juste ce que je m'apprête à leur demander. Dis-je d'une voix éteinte, lasse et lisse. Je tournais le visage vers lui. Sa démission sur le champs, et je refuserais l'argent.

J'attendis de voir sa réaction face à ça, buvant une gorgée ou deux d'alcool, comme pour me donner du courage.
Knox Hendrix

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 171
ICI DEPUIS : 10/04/2022
CRÉDITS : Angie

STATUT : she's beautiful, she's clever, she's perfect, Mercy I love you
MessageSujet: Re: (+18) We're going to be ok (w/Mercedes)   (+18) We're going to be ok (w/Mercedes) - Page 3 EmptyVen 16 Sep 2022 - 16:14

Pénélope avait accueillis Mercedes comme s'il ne s'était rien passé. Son innocence avait surement fait du bien à la jeune femme, je n'en savais rien en fait... Je les avais assez rapidement laissé ensemble pour aller boire un verre sur la terrasse de la suite. Je n'en revenais pas de ce qu'il s'était passé, je ne remettais aucunement en doute ce qu'avais vécu ma moitié, mais l'image que j'avais de Toto ne correspondait pas à ses actes du jour. Je remettais en compte mon jugement, ma sympathie pour l'homme, mais aussi tout ce que j'avais pu dire de lui, de cette prétendue amitié.

Je n'avais pas regardé l'heure où je m'étais installé dehors, mais une petite éternité était passée avant qu'elle ne me rejoigne. Je mis une longue minute avant de pouvoir tout intégrer, car en plus de ce qu'elle me disait, j'observais le changement capillaire qui s'était opéré. Mon cerveau avait du mal à décortiquer toutes ces informations. Tu n'es pas faible Bae. Je ne connais pas de femme plus forte que toi. Ce qu'il t'a fait c'est... c'est ignoble et je te suivrais dans tout ce que tu voudras faire. Lui dis-je en tout honnêteté. Elle m'aurait demandé d'étouffer l'affaire je l'aurais fait, elle m'aurait demandé de tenir une presse conférence pour elle je l'aurais fait également. J'aurais tout fait pour elle, parce qu'aucune femme ne méritait de se faire agresser sexuellement, ou d'une tout autre manière. Il va tomber, je ferais absolument tout ce qui est en mon pouvoir pour qu'il ne puisse plus jamais approcher d'un paddock. Il y avait une part de rage en moi, mais je me contenais, parce que ce n'était surement pas ce que Mercedes voulait voir. En même temps je ne me sentais absolument pas légitime, j'étais un homme et vu la distance qu'elle laissait entre nous, elle aurait surement eu plus besoin d'une interlocutrice. Une femme. Une amie. Et mes pensées se tournèrent immédiatement vers Sophie, une jeune française et épouse d'un des pilotes, avec qui Mercy s'entendait très bien. Je peux appeler Sophie si tu préfères, tu sais, être avec une autre femme plutôt que moi. Je pouvais prendre sur moi ce soir, parce que même si j'avais besoin d'être avec elle, ce n'était peut être pas réciproque. Je n'étais pas prioritaire.

Mon téléphone sonnait toutes les dix secondes, des appels, des messages, des notifications en tout genre. Le monde de la F1 avait été secoué par deux fois aujourd'hui. Je vais l'éteindre. J'appuyais longuement sur un bouton avant que l'écran ne devienne tout noir. Je suis désolé Mercy. Je ne sais pas quoi faire pour t'aider. Je me levais, m'approchant d'elle tout doucement pour aller toucher ses cheveux beaucoup plus courts qu'avant. Ça lui allait bien, mais j'aurais aimé que ça ne soit pas fait comme ça, pas maintenant à cause d'un traumatisme. J'ai envie de te prendre dans mes bras et de te serrer fort. Murmurais-je, peut être que si elle savait mes intentions, elle prendrait elle même les décisions de si oui ou non elle voulait de ce contact. Je tâtonnais. J'avais besoin d'elle, mais je ne savais pas comment faire. Il y avait beaucoup de peut être et de et si. Je serais toujours là pour toi...


__________________________

(+18) We're going to be ok (w/Mercedes) - Page 3 56680072d538eb7e040c65469d0d38b2754b1420
Mercedes Berkeley

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: 25 ans, qui vient d'une famille plutôt riche, fille au pair chez Knox Hendrix, diplômée d'une faculté d'économie, dessinatrice à ses heures, qui n'a jamais rencontré l'amour, ni ne sait ce qu'elle va faire dans la vie !
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 166
ICI DEPUIS : 25/07/2022
CRÉDITS : lizzie Baker

STATUT : folle amoureuse du beau Knox
MessageSujet: Re: (+18) We're going to be ok (w/Mercedes)   (+18) We're going to be ok (w/Mercedes) - Page 3 EmptyMar 20 Sep 2022 - 11:47


Des larmes se mirent à couler de mes yeux, quand il dissipa les doutes que j'avais pu avoir sur lui et sur son engagement envers moi. Et quand il me demanda un câlin, je devançais ses paroles, pour fondre sur lui, posant ma tête contre son torse, entourant son buste de mes bras, le laissant m'envelopper de toute sa délicieuse protection.

- Je pensais que tu m'en voudrais... Dis-je dans un murmure plaintif, tout en pleurant contre lui.

Je restais tout le reste de la nuit contre lui, étroitement enlacée à Knox. Au matin, ce n'était plus simplement les téléphone qui s'affolaient, mais la télé aussi, et les journaux... Singapour relatait de l'agression, et on voyait des images de Toto arrêté par la police, menotté, montant dans une voiture. Si la ville était survolté de la nouvelle, bientôt les USA seraient au courant, et plus encore.

Un chauffeur passa nous prendre, une voiture aux vitres teintées, et tous les trois, couverts comme des oignons, et lunettes noires, nous quittâmes la voiture, pour rejoindre l'aéroport. Autour de nous, une nuée épaisse de média criard, heureusement des gens de la sécurité, vinrent à notre rencontre, pour nous mettre à l'abris.

Dans le jet qui nous ramenait vers l'Australie, je pensais à mes parents, qui allaient bientôt l'apprendre... et à l'onde de choc que ça allait provoquer dans nos vies. A l'atterrissage, même bordel, et nous ne réussîmes pas à rejoindre la ferrarri garée sur le parking. Obligés de prendre de quitter l'aéroport avec un chauffeur mandaté par la compagnie aérienne.

Je poussais un soupir long de sens, comprenant que tout allait être le bordel maintenant. Les gens étaient friands de scandale après tout, bien plus que de victoire ! Je posais une main sur mon front, Pénélope assise dans son fauteuil pour bébé à côté de moi, dormait, Knox était devant avec le chauffeur, et la voiture filait jusqu'à chez nous.

- Combien de chance, que les médias ne sachent pas où l'on habite ? Il va falloir prendre des bodyguard... je ne veux pas qu'ils exposent Pénélope.
Knox Hendrix

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 171
ICI DEPUIS : 10/04/2022
CRÉDITS : Angie

STATUT : she's beautiful, she's clever, she's perfect, Mercy I love you
MessageSujet: Re: (+18) We're going to be ok (w/Mercedes)   (+18) We're going to be ok (w/Mercedes) - Page 3 EmptyMar 20 Sep 2022 - 22:15

Mercedes était brisée, mais elle gardait la tête haute. Elle restait digne malgré la douleur qui devait écraser son cœur. A sa place je n'aurais jamais été aussi fort. Alors quand je lui ouvris les bras et qu'elle se jeta sur moi en laissant les larmes couler, je ne pus que la serrer fort. Je devais être son roc, l'accompagner dans tout ce qu'elle ferait pour faire tomber Toto, mais surtout pour se reconstruire.
Ce n'est pas de ta faute Mercy. Je ne t'en voudrais jamais pour ça. Murmurais-je en la soulevant du sol pour l'emmener au lit. La soirée n'avait plus lieu de durer alors je lui caressa les cheveux jusqu'à ce qu'elle s'endorme dans mes bras. Je ne voulais plus la lâcher, comme si le seul endroit où elle pouvait être en sécurité était mes bras. Je finis par sombrer à mon tour, emmagasinant plus de cauchemars en une nuit qu'en une vie entière.

Le réveil avait été rude, des notifications faisaient résonner nos téléphones toutes les deux minutes, la télé relatait les faits et il nous fallait déjà quitter Singapour. Ce ne fut pas simple, car les journalistes étaient à l'affut, mais avec quelques stratagèmes et pas mal d'aide, la team Hendrix réussit à monter à bord d'un jet privé pour retourner à Bowen. Le trajet ne durait que quelques heures, mais le calme fit du bien. Surtout vu le monde qui nous attendait à notre arrivée. Je n'avais jamais eu ce genre de soucis et c'est avec Pénélope dans les bras sous une veste que je dus rejoindre la voiture proposée par l'aéroport. C'était dingue. Pas le bon genre dingue. Nous étions tous tendu et je ne sentis la tension redescendre qu'en franchissant les énormes grilles de la villa. Nous étions à l'abri...

Je vais m'en charger. Ne t'en fais pas pour ça. Lui dis-je en poussant la porte d'entrée. Pénélope partit en courant pour rejoindre ses poupées et je n'attendis même pas que la porte soit refermée pour passer mes bras autour de Mercedes pour l'attirer contre moi. C'était beaucoup tout ça, pour nous tous, et j'avais besoin de la sentir au plus près de moi. J'étais ultra câlin depuis ce matin, je lui tenais la main, lui caressait le bas du dos, lui remettait ses cheveux en place... Savoir qu'elle était avec moi me rassurait. J'étais peut être un peu trop collant, mais je me disais que si c'était le cas, elle me le dirait.

Je m'étais allongé sur le canapé pour regarder mon téléphone. Ce n'était pas glorieux, deux clans se formaient, les pro Toto et les pro Mercy. Il n'y avait pas moyen que j'arrive à protéger ma blonde de cette tempête médiatique. La femme de Toto avait appelé pour s'excuser, même si elle n'avait rien fait et qu'elle était elle même une victime collatéral de l'histoire.
Pénélope me grimpa dessus pour un câlin. Elle devait ressentir que quelque chose clochait. Ses petites mains tapotèrent mes joues avant qu'elle ne vienne planter un bisou péteur sur le bout de mon nez. Son rire éclata et résonna dans la pièce, m'arrachant un sourire. C'était elle qui allait nous tirer vers le haut, ses bêtises et ses mimiques...
Un nouveau mail s'afficha sur l'écran de mon téléphone, j'étais prêt à l'éteindre quand je vis l'objet. Un contrat pour Mercy et moi, ensemble, dans une écurie concurrente à Mercedes. Le moteur de ma Ferrari me fit relever la tête alors que je traitais toujours l'information. C'était dur pour moi de réfléchir, car il y avait ça et également les personnes qui ramenaient la Ferrari à la maison depuis l'aéroport. J'aurais du prévenir ma moitié que j'avais appelé ses parents avant de quitter Singapour pour qu'ils viennent. Ce n'était certainement pas comme cela que j'aurais voulu les rencontrer pour la première fois, mais elle avait besoin d'eux. Je me levais précipitamment avec Pento dans les bras pour aller ouvrir, mais Mercedes était déjà à la porte. Désolé, ça m'est complètement sorti de la tête. Je les ai appelé quand tu dormais hier soir.


__________________________

(+18) We're going to be ok (w/Mercedes) - Page 3 56680072d538eb7e040c65469d0d38b2754b1420
Mercedes Berkeley

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: 25 ans, qui vient d'une famille plutôt riche, fille au pair chez Knox Hendrix, diplômée d'une faculté d'économie, dessinatrice à ses heures, qui n'a jamais rencontré l'amour, ni ne sait ce qu'elle va faire dans la vie !
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 166
ICI DEPUIS : 25/07/2022
CRÉDITS : lizzie Baker

STATUT : folle amoureuse du beau Knox
MessageSujet: Re: (+18) We're going to be ok (w/Mercedes)   (+18) We're going to be ok (w/Mercedes) - Page 3 EmptyMar 20 Sep 2022 - 22:47


E.P.U.I.S.E.E
Je l'étais en arrivant à la maison, je laissais tomber mes valises dans notre chambre, et je m'affalais sur notre lit. J'étais cassée, vidée, lassée, et épuisée totalement. Mon téléphone était resté éteint, je n'avais pas le courage de le consulter, de faire face aux haters, et aux soutiens des autres. J'avais besoin de Knox, et Pénélope, et sans doute plus tard de mes parents... mais pas maintenant. Je n'étais que victime et pourtant j'avais honte, étrange comme sentiment !

Une douche et une sieste d'une vingtaine de minutes plus tard, je fus réveillée par l'éclat de rire de Pénélope, qui devait jouer avec Knox. La sonnette retentie, et portant un legging/T-shirt des Gun's & Roses XXL, je me dirigeais vers la porte d'entrée, en regardant mes amours. Knox se levant comme un diable sortit de sa boîte me fit tiquer, m'empêchant d'ouvrir la porte sur le moment.

- Comment ça, tu les as appelé ? Qui ?

Lorsqu'il m'avoua avoir appelé mes parents, j'ouvris la bouche comme une carpe sortie de l'eau.

- Mais pourquoi ? Tu as... putain... Je peux pas les voir, je suis pas en état... c'est pas... c'est pas le moment idéal.... tu aurais du me demander... tu aurais...

Je suis coupée dans ma tirade par une énième sonnette. Et bon gré, mal gré, j'ouvris la porte d'entrée, affichant un sourire neutre de circonstance.

- Ma chérie, mon bébé... se mit à geindre ma mère, en me prenant dans ses bras.
- Bonjour, je suis Bentley Berkeley. Se présenta mon père à Knox, lui serrant la main.

Ma mère ne salua ni Pénélope, ni Knox, me poussant dans le salon, en me câlinant avec excès.

- Maman, maman... arrête, s'il te plait... ça va j'ai encore deux bras deux jambes.
- Non non... ça ne va pas... tu as été agressé, dans ce milieu pas fait pour toi... je pense qu'il faut que tu rentres avec nous... Dit elle alors de but en blanc.
- Ma chérie, élise... on n'a dit qu'on en parlait pas. Dit mon père en posant une main sur l'épaule de ma mère.

Pénélope monta dans mes bras, encerclant mon cou, regardant à peine les deux personnes qui voulaient m'arracher à elle.

- Je vous présente Pénélope, ma belle fille, et mon compagnon Knox Hendrix. Dis-je en appuyant sur chaque mot.
Knox Hendrix

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 171
ICI DEPUIS : 10/04/2022
CRÉDITS : Angie

STATUT : she's beautiful, she's clever, she's perfect, Mercy I love you
MessageSujet: Re: (+18) We're going to be ok (w/Mercedes)   (+18) We're going to be ok (w/Mercedes) - Page 3 EmptyMer 21 Sep 2022 - 0:03

Est ce que j'étais voué à foutre en l'air tous nos milestones ? J'avais pensé bien faire en contactant ses parents, mais apparemment non. Elle me fusillait du regard, complément démunie face à ce qui l'attendait derrière la porte. J'aurais du réfléchir un peu plus, j'aurais du faire l'inverse que ce qu'un Knox lambda aurait fait. Avait fait. Je m'accrochais à Pénélope, comme si elle pouvait me protéger, même si je savais que ce n'était pas le cas. Je l'avais compris à l'instant où Mercy avait dit "putain" devant la petite, car ce n'était pas son genre d'utiliser ce genre de mot devant Pento. J'avais merdé. Encore une fois.

M'ignorant, elle ouvrit la porte et sa mère lui fondit dessus alors que son père me tendait la main. Il était impressionnant malgré le fait qu'il ne soit pas beaucoup plus âgé que moi. Une poigne forte qui en disait long sur le personnage.
La mère de Blondie l'avait emmené au salon pour la câliner et surtout vérifier que sa fille allait bien. Seulement ce qu'elle dit ensuite me retourna l'estomac. Comment ça ce n'était pas un monde pour elle ? Pourquoi devait elle retourner chez elle ? Non, chez elle c'était ici maintenant ! Et si sa mère exprimait l'idée, son père ne semblait pas non plus dire le contraire. Je reposais Pénélope par terre, car j'étais sous le choc. Secoué. Retourné. C'était de pire en pire. Mon cœur se brisait, comme écrasé par un énorme poids.
Ses parents n'approuvaient pas.

Il n'y avait plus d'air dans la pièce. Mercedes venait de faire les présentations officielles et je me sentais terriblement mal. Ses parents me regardaient de haut en bas, ils n'étaient pas du tout d'accord avec tout ça. Papa Knox il fait les bisous. Sa voie d'enfant était venue rompre le silence, mais pour une fois ce ne fut pas suffisant pour égayer la situation. C'était foutu pour ma poire. Sa mère désapprouvait et ne s'en cachait pas, j'étais trop vieux, je lui avais déjà brisé le cœur une fois, mon boulot n'était pas compatible avec une vie de famille, elle listait tout ce qui m'avait fait longtemps hésiter. Elle avait raison. Son père, quand à lui, restait silencieux, le regard sévère.
Je ne m'attendais tellement pas à ça. Au téléphone ils avaient eu l'air... Je les avais eu deux minutes au téléphone, je n'avais pas pu juger. J'avais bien trop souvent des idées à la con, parfois c'était marrant, parfois c'était destructeur. Ça avait déjà tué ma famille, et maintenant ça détruisait ma relation.

Pénélope vient. On va aller préparer de la limonade. Je n'allais pas rester à ma place à les écouter me descendre. Pénélope ne semblait pas motivée à me suivre, sauf que je ne voulais pas qu'elle entende tout ce qu'ils avaient à dire sur moi. Pénélope vient ! Je n'haussais que très peu la voie avec elle, alors elle fut surprise, comme tout le monde en fait. Elle s'agrippa un peu plus fort à sa Mercy et je compris que c'était peine perdu. Whisky se sera... Dis-je en partant pour aller chercher de quoi boire. J'avais besoin d'un verre. D'une bouteille. Je comprenais mieux pourquoi elle avait toujours été aussi réticente à me faire rencontrer ses parents, ils n'étaient pas fans de moi.
Je ruminais dans la cuisine, la boule au ventre. Rien n'allait. Ma montre s'affolait car mon cœur battait trop vite, je sentais bien que la situation n'était pas en ma faveur. C'était peut être très con, mais à cet instant, j'aurais tout donner pour pouvoir appeler ma sœur et lui raconter ce qu'il se passait. Elle m'aurait surement rassurée avec sa voie douce avant de me rappeler quel débile j'étais d'avoir fait ça. Elle me manquait tous les jours, mais tout particulièrement dans ce genre de moment.


__________________________

(+18) We're going to be ok (w/Mercedes) - Page 3 56680072d538eb7e040c65469d0d38b2754b1420
Mercedes Berkeley

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: 25 ans, qui vient d'une famille plutôt riche, fille au pair chez Knox Hendrix, diplômée d'une faculté d'économie, dessinatrice à ses heures, qui n'a jamais rencontré l'amour, ni ne sait ce qu'elle va faire dans la vie !
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 166
ICI DEPUIS : 25/07/2022
CRÉDITS : lizzie Baker

STATUT : folle amoureuse du beau Knox
MessageSujet: Re: (+18) We're going to be ok (w/Mercedes)   (+18) We're going to be ok (w/Mercedes) - Page 3 EmptyMer 21 Sep 2022 - 22:11


Ce n'était pas le moment, le mauvais timing de cette action, de cet appel, avec mes parents qui me surinaient depuis que j'étais arrivée ici, que j'avais fait un mauvais choix, que c'était une erreur, et ensuite quand je leur aies dit de venir pilote, que c'était une dinguerie inconsciente. Je serrais les machoires, tandis que Knox s'éclipsait dans la cuisine derrière nous, et Pénélope dans mes bras, me serrant fort.

- On va être très clairs. Vous n'êtes pas les bienvenues, si c'est pour m'enfoncer, m'humilier, bafouer ma fille, ou encore mépriser mon compagnon. Dis-je avec une dureté que Knox n'a encore jamais vu de mémoire.

Ma mère voulu rebondir sur ce que je venais de dire.

- Silence. Je suis votre fille, pas votre chose, je prends toutes les décisions que je souhaite pour ma propre vie, et s'il y a des échecs sur le trajet de ma destinée, alors ça ne vous regarde encore pas. Knox vous a appelé, pensant à juste titre, que des parents, seraient un bon réconfot après l'épreuve que j'ai vécu. Soit vous restez et vous êtes courtois et bien éduqués, sinon la porte est derrière vous. J'ai largement à faire avec l'affaire contre Mercedes à venir, je n'ai pas spécialement le temps de gérer vos états d'âmes. Dis-je en articulant chaque mot, les regardant droit dans les yeux, dure et sévère.  

Je m'adoucis un peu, il le fallait, et esquissais un sourire radieux.

- Si vous voulez rester diner, ce sera avec plaisir. ajoutais-je simplement, avant d'embrasser Pento toujours dans mes bras, qui jouait avec mes cheveux raccourcis.
Knox Hendrix

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 171
ICI DEPUIS : 10/04/2022
CRÉDITS : Angie

STATUT : she's beautiful, she's clever, she's perfect, Mercy I love you
MessageSujet: Re: (+18) We're going to be ok (w/Mercedes)   (+18) We're going to be ok (w/Mercedes) - Page 3 EmptyMer 21 Sep 2022 - 23:41

J'avais grandi dans une famille où la communication était totale. Si j'avais un problème, je me tournais vers mes parents. S'ils avaient toujours été en vie aujourd'hui, je les aurais appelé pour avoir du réconfort. Ce n'était pas le cas pour toutes familles apparemment... Mercedes n'était pas ravie de voir ses parents et eux n'étaient pas ravis des choix de vie qu'elle avait fait récemment. Entre sa carrière naissante de pilote et moi, c'était la totale.

Je buvais doucement le verre de whisky que je m'étais servi. Dodger ronflait dans son panier et c'était bien le seul à être relax. L'époque où il n'y avait que nous deux ne me manquait pas vraiment, mais là, j'aurais aimé revenir à un temps sans problème. Je ne savais pas quoi faire, parce que je comprenais le point de vu des parents de Mercedes, je n'étais pas un parti intéressant pour leur fille, trop vieux, dans un milieu hostile aux femmes, avec un enfant... Et en même temps, je ne pouvais pas accepter de laisser partir ma blonde. J'allais aller leur affirmer cela avec fermeté, mais quand j'arrivais au niveau de l'entrée du salon, j'entendis Mercy les inviter à manger ce qui me fit faire demi tour aussitôt. Eux, moi, autour d'une table pour partager un diner. Ce n'était pas une bonne idée.
Elle apparut à la cuisine avec Pénélope toujours dans ses bras et je pris une seconde pour les regarder. Elles formaient un beau duo mère/fille, du moins aussi proche que ça pouvait l'être sans les liens du sang. Cette connexion entre elles avait été quasi instantanée. Les séparer serait impossible, elles s'aimaient trop et j'aimais également les savoir si proche. Je savais que Pénélope était en sécurité avec sa Mercy, mais surtout elle était heureuse. Et pour moi tout ce qui comptait c'était le bonheur de ces deux là.

Je vais te laisser discuter avec tes parents. Pento et moi on va aller manger un morceau au restaurant. Dis-je en ne me sentant pas prêt à les affronter finalement. Je ne pensais pas qu'ils désapprouvaient tout ça. Je suis désolé. J'ai merdé. J'aurais pas du les appeler, je pensais bien faire.


__________________________

(+18) We're going to be ok (w/Mercedes) - Page 3 56680072d538eb7e040c65469d0d38b2754b1420
Mercedes Berkeley

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: 25 ans, qui vient d'une famille plutôt riche, fille au pair chez Knox Hendrix, diplômée d'une faculté d'économie, dessinatrice à ses heures, qui n'a jamais rencontré l'amour, ni ne sait ce qu'elle va faire dans la vie !
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 166
ICI DEPUIS : 25/07/2022
CRÉDITS : lizzie Baker

STATUT : folle amoureuse du beau Knox
MessageSujet: Re: (+18) We're going to be ok (w/Mercedes)   (+18) We're going to be ok (w/Mercedes) - Page 3 EmptyMer 21 Sep 2022 - 23:58


- Non me laisse pas seule avec eux. S'il te plait. Dis-je en suppliant presque.

Mes parents étaient sortis sur la terrasse, et j'avais rejoint Knox, pour le convaincre de ne pas fuir à toutes jambes. Je fis descendre Pento, qui partie en direction de sa chambre chercher ses peluches préférées à montrer à mes parents.

- Amour... je... sais que c'est trop compliqué tout ça, et je suis tellement désolée, d'avoir tout compliqué. J'aurais dû te dire que mes parents n'étaient pas prêt... ils pensaient que tu aurais été une passade dans ma vie, un jeu, rien de bien sérieux en fait.

Je me glissais contre lui, l'encerclant de mes bras.

- Mais c'est pas exactement ce qu'il s'est passé. Bref fermes les yeux... fermes les yeux avec moi, et danse avec moi un instant.

Un slow sur place, de quoi me détendre un peu, et évacuer le malaise que nous venions de vivre tous les deux.

- Je veux une île déserte, sans ordinateur, sans télé et sans portable, juste toi et moi, pendant quelques instants... je suis épuisée de ces derniers jours, et ce qui arrive va être pire encore... s'il te plait me laisse pas...
Knox Hendrix

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 171
ICI DEPUIS : 10/04/2022
CRÉDITS : Angie

STATUT : she's beautiful, she's clever, she's perfect, Mercy I love you
MessageSujet: Re: (+18) We're going to be ok (w/Mercedes)   (+18) We're going to be ok (w/Mercedes) - Page 3 EmptyJeu 22 Sep 2022 - 22:44

Mercedes ne voulait pas que je parte, mais ça allait être compliqué vu ce qu'elle m'avouait. Ses parents avaient pensé que j'allais être une passade alors que je comptais rester aussi longtemps que la belle blonde me laisserait avec elle.Je me serais enfuis si elle n'était pas venue me prendre dans ses bras pour un slow lent, sans musique. C'était étrangement très apaisant. Mes mains glissèrent dans le bas de son dos. Elle sentait bon. Je me perdis dans le moment avant de revenir à la réalité avec ses quelques phrases.
Je peux nous faire décoller dans deux heures si tu le veux vraiment. Murmurais-je à son oreille avant de me reculer un peu pour voir son visage. Une semaine, rien que notre famille et une plage de sable blanc sans fin. C'était quelque chose de possible. J'avais les moyens pour financer ce genre de folie. Quitter la réalité nous ferait du bien.

Notre moment prit fin quand Pénélope s'invita dans la cuisine avec les parents de Mercedes. Je me détacha de Mercy, ne voulant pas provoquer un nouvel incident. J'allais devoir enfiler un bouclier et affronter la situation, je l'avais provoqué après tout.
Pento vint vers nous avec ses peluches et je la pris dans mes bras. J'étais bien avec mes deux femmes près de moi, heureux avec notre famille dysfonctionnelle. Ignorant les parents de Mercy, pas pour être désagréable ou impoli, mais parce que je ne savais pas quoi leur dire, je me déplaça pour aller voir ce qu'il y avait dans le frigo. Il était plein, comme tout le temps, il y avait plusieurs repas déjà prêts et je laissa la petite choisir ce qui lui faisait envie. Elle venait de vivre une semaine riche en émotions, et était à présent poursuivi par les journalistes à cause de Blondie et moi. Alors elle avait gagné le privilège de choisir.

Va ranger tes peluches, on va passer à table bientôt. Dis-je en mettant à réchauffer les plats. J'étais tendu en présence de mes futurs beaux parents - avec un peu de chance -. J'angoissais à l'idée de faire un faux pas devant eux. J'étais probablement plus angoissé maintenant qu'avant de m'installer dans une F1 pour un GP. Alors c'est tout maladroitement que je tendis la main vers eux. Peut être que l'on devrait recommencer à zéro. Je suis Knox, le compagnon de Mercedes. Et la petite que vous voyez courir partout c'est Pénélope, notre fille. Pento revint à ce moment avec un grand sourire sur le visage et c'était dur de ne pas lui rendre quand elle était aussi radiante. On est heureux ensemble.


__________________________

(+18) We're going to be ok (w/Mercedes) - Page 3 56680072d538eb7e040c65469d0d38b2754b1420
Mercedes Berkeley

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: 25 ans, qui vient d'une famille plutôt riche, fille au pair chez Knox Hendrix, diplômée d'une faculté d'économie, dessinatrice à ses heures, qui n'a jamais rencontré l'amour, ni ne sait ce qu'elle va faire dans la vie !
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 166
ICI DEPUIS : 25/07/2022
CRÉDITS : lizzie Baker

STATUT : folle amoureuse du beau Knox
MessageSujet: Re: (+18) We're going to be ok (w/Mercedes)   (+18) We're going to be ok (w/Mercedes) - Page 3 EmptyVen 23 Sep 2022 - 12:06


On s'asseyait tous autour de la table de repas, et Knox avait refait les présentations normalement, voilà... voilà on y était à quelque chose de plus calme, et mes parents se tenaient correctement, demandant l'âge de Pénélope, et mon père félicitant Knox pour sa victoire au dernier grand Prix. Sur le café, on dû parler de mon agression, mais de manière calme et dénué d'affect. C'était encore le mieux pour moi. Je poussais un long soupir, en attrapant la tasse à café que je portais à mes lèvres, réfléchissant.

- Je ne doute pas que Mercedes va vouloir me prendre en entretien, me proposer un pactole pour étouffer l'affaire, faire en sorte que je reste sans l'écurie malgré tout...

Je tournais le visage vers Knox, avant de tourner de nouveau la tête vers mes parents.

- Papa je sais ce que tu vas dire, et non je n'arrêterais pas, pas tant que je n'aurais pas gagné Melbourne.

Mon père fronça les sourcils, et but son café, avant de reprendre.

- Pourquoi juste Melbourne ? Ce n'est pas là, où vous avez eu votre accident Knox ?

Ma mère semblait inquiète à cette évocation.

- Maman arrête, tu ne vas pas pleurer... on est en train de parler calmement là, arrête d'envisager le pire, je veux terminer cette année la tête haute, et droite dans mon équipement. Je ne me laisserais pas aller à la morosité, lassitude, ou dépression. Bien d'autres femmes que moi, ont été agressé sexuellement par des mal appris, au fil des siècles... sauf que je n'abandonnerais pas la F1, parce qu'un con a essayé d'abuser de moi.

Ma mère posa une main sur la mienne, sur la table.

- Tu es courageuse, tu tiens de ton père... moi je n'aurais pas pu faire ce que tu fais. Dit elle, et ça me fit sourire. Mais il est hors de question que tu restes chez Mercedes, et que tu acceptes leur argent.


Dernière édition par Mercedes Berkeley le Ven 23 Sep 2022 - 23:46, édité 1 fois
Knox Hendrix

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 171
ICI DEPUIS : 10/04/2022
CRÉDITS : Angie

STATUT : she's beautiful, she's clever, she's perfect, Mercy I love you
MessageSujet: Re: (+18) We're going to be ok (w/Mercedes)   (+18) We're going to be ok (w/Mercedes) - Page 3 EmptyVen 23 Sep 2022 - 21:50

Mercedes gérait d'une main de maitre ce repas. Elle dirigeait les conversations pour les faire aller vers les sujets qu'elle souhaitait aborder et faisait preuve de fermeté. J'étais fier d'elle, mais aussi de l'exemple qu'elle montrait à Pénélope. Une femme pouvait être forte, même dans les épreuves les plus difficiles.

Si. Je n'avais pas un bon palmarès à Melbourne. Je n'avais jamais gagné sur mes terres, mais en plus j'avais eu l'accident le plus grave de toute ma carrière. Et quelques années plus tard, j'avais perdu toute ma famille sur le chemin de ce GP. Mais c'était une erreur de pilotage de ma part. J'ai voulu prendre le virage 13 un peu trop vite pour gagner le point du meilleur au tour et j'ai perdu le contrôle de ma monoplace. C'était de ma faute. Expliquais-je aux parents de Mercedes. Ils ne semblaient pas à l'aise avec l'idée que leur fille se retrouve derrière un volant. Surtout sa mère en fait. Je comprenais leur réticence, j'aurais exactement la même si un jour Pento me demandait de devenir pilote.

Ma bêtise me permettait de rencontrer les parents de Mercy et je comprenais mieux de là où elle venait. Elle avait la force de caractère de son père, la sensibilité de sa mère, et physiquement elle leur ressemblait énormément. Elle était un beau mélange.

Ma blonde et moi étions retournés en cuisine pour ramener les assiettes vides et chercher le dessert. J'étais un peu plus détendu, assez pour la prendre dans mes bras alors que je savais que ses parents nous voyaient depuis la table où ils étaient assis. Tu sais que tu n'as pas besoin d'être tout le temps forte. Tu es bien entourée... Ce que tu as vécu n'est pas anodin. Je lui fis un bisou sur le coin des lèvres avant d'aller lui murmurer quelques mots à l'oreille. Et oublie Mercedes. Ils te veulent tous, tu leur as plu. McLaren est même prêt à nous signer ensemble. Si ça te tente de rouler avec moi. C'était une discussion que nous allions devoir reprendre plus tard, au calme, rien que nous deux en pesant le pour et le contre de toutes les propositions que l'on avait reçu.

J'avais ramené le dessert sur la table et Pento était devenue folle devant la pavlova. Elle adorait ça et en redemandait toujours. Sa bonne humeur avait réussi à détendre l'atmosphère. L'attention était sur elle et non plus sur Mercy et moi. C'était plus simple de pouvoir discuter et partager dans une ambiance comme ça. Elle va réussir à les faire m'aimer. Dis-je à Mercy en parlant de Pento. Elle était en train de se les mettre dans la poche.


__________________________

(+18) We're going to be ok (w/Mercedes) - Page 3 56680072d538eb7e040c65469d0d38b2754b1420
Mercedes Berkeley

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: 25 ans, qui vient d'une famille plutôt riche, fille au pair chez Knox Hendrix, diplômée d'une faculté d'économie, dessinatrice à ses heures, qui n'a jamais rencontré l'amour, ni ne sait ce qu'elle va faire dans la vie !
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 166
ICI DEPUIS : 25/07/2022
CRÉDITS : lizzie Baker

STATUT : folle amoureuse du beau Knox
MessageSujet: Re: (+18) We're going to be ok (w/Mercedes)   (+18) We're going to be ok (w/Mercedes) - Page 3 EmptyLun 26 Sep 2022 - 18:20


Je secouais la tête en posant les assiettes sales sur le comptoir de notre cuisine.

- Mais tu te trompes je ne suis pas du tout, pas du tout forte... c'est parce que je suis tenue par la colère de m'être fait avoir, que je tiens encore debout. Mais sans la colère, pas certaine que je sois encore là, enfin... je parle pas de suicide en disant pas là, je parle d'être debout à parler avec toi... si je n'étais pas lasse et en colère, je serais enroulée dans la couette, mutique. Lui expliquais-je en tripotant une pomme entre mes mains.

Il m'embrassa chastement et je compris qu'il était réticent à me galocher, parce que mes parents pouvaient nous voir. Mais il avait tort, ils étaient concentrés sur Pénélope, qui faisait son show.

- McLaren ? Vraiment ? Comment tu le sais ? Lui demandais-je en mettant un instant de côté le fait que nous allions redevenir une team.

Il répondit à mi mots, pour regarder dehors, et j'avais besoin d'en parler moi de ce futur projet là. Ce n'était pas anodin non plus.
Je pouffais quand il parla de Pento, qui séduirait mes parents.

- C'est pas jojo de la part d'un homme adulte, de se servir d'une innocente enfant, pour conquérir l'accord de sa future belle famille... Lui dis-je en croquant dans une pomme.

Je le regardais taquine, avec le sourire aux lèvres, et une fois avalé ma bouchée, j'attrapais son pull d'une main directive, et l'attirais à moi pour lui rouler une pelle.
Knox Hendrix

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 171
ICI DEPUIS : 10/04/2022
CRÉDITS : Angie

STATUT : she's beautiful, she's clever, she's perfect, Mercy I love you
MessageSujet: Re: (+18) We're going to be ok (w/Mercedes)   (+18) We're going to be ok (w/Mercedes) - Page 3 EmptyLun 26 Sep 2022 - 22:42

Je comprenais que Mercedes, malgré une apparence de femme forte, allait avoir besoin de mon soutien. Elle allait l'avoir, quoi qu'il arrive j'allais être là pour elle. Je n'arrivais pas toujours à comprendre les hommes, comment pouvait on accepter qu'il était normal d'aller toucher une femme sans son accord ? C'était quand même hallucinant, non ? La révolte que je ressentais n'avait rien à voir avec sa colère, je ne comparais pas.... C'était juste que j'aurais bien tuer Toto si je l'avais eu sous la main.
Je posais un petit baiser sur le coin des lèvres avant de lui parler de la proposition qu'une autre écurie nous avait fait. Elle semblait intéressée, seulement ce n'était peut être pas le moment de lui détailler tout ce que l'on m'avait proposé depuis que l'on avait quitté Singapour. Il y avait beaucoup trop d'informations et demain serait un bien meilleur jour pour prendre une décision. J'ai reçu pas mal de mails et de messages depuis notre arrivée. Il y avait de très gros contrats proposés, mais celui de McLaren m'avait énormément plu, car ils étaient prêts à prendre le risque de nous faire piloter ensemble. Moi, le vieux cardiaque, et elle, la jeune prodige. La proposition me séduisait parce que je savais qu'ensemble on était plus forts.

Mercy jouait avec une pomme et nous regardions Pénélope faire du charme aux parents de la belle blonde. Elle était en train de les séduire, c'était adorable et ça ne me faisait que l'aimer un peu plus. Je fais comme je peux pour qu'ils m'aiment un minimum. Imagine un peu sinon le jour où je vais aller demander ta main à ton père et qu'il va me recaler. Bon, en toute honnêteté, même s'il me disait non, je la demanderais quand même en mariage, je l'aimais et c'était la suite logique de notre amour. J'avais besoin de sa présence dans ma vie pour être heureux, j'en avais déjà fait les frais.

D'un coup, elle m'attrapa par le pull pour m'embrasser. Surpris, il me fallut une petite seconde avant d'y répondre en positionnant mes mains sur ses fesses pour l'amener à plaquer son corps contre le mien. J'oubliais là où j'étais et surtout devant qui, mais c'était tellement bon... Je me perdais dans son odeur, sa douceur, j'aimais me sentir si proche d'elle. Si nous avions été seuls, ça ne se serait pas arrêté là, mais comme nous avions une audience, je me contenta de ce fantastique baiser. En me détachant de son visage, je souriais. C'était bon de la voir un petit peu plus détendue. De savoir que je n'avais pas tout foutu en l'air en faisant venir ses parents. Je t'aime mon petit chou. Dis-je avec le pire accent français au monde.

Son père arriva pas trop loin de nous avec les assiettes vides du dessert. Ils ne nous avaient pas attendu pour manger ni pour débarrasser. Mes mains quittèrent le postérieur de Mercy avant que son paternel ne me tue. La mère de Blondie n'était plus là, ni Pento d'ailleurs et je me dis qu'elles devaient être ensemble. Pénélope gagnait beaucoup en ayant enfin une famille plus étendue que juste moi.
Je devrais peut être aller préparer la chambre d'ami. Tu m'aides ? Demandais-je à ma moitié dans l'espoir d'avoir une seconde en tête à tête avec elle, mais à ce moment là mon téléphone se mit à sonner. C'était Toto... Ma main se figea sur l'objet sans savoir si je devais au non répondre. Il voulait peut être s'excuser ou proposer un deal. C'était encore trop tôt pour entendre sa voix donc je raccrocha avant de remettre l'appareil dans ma poche de jean.


__________________________

(+18) We're going to be ok (w/Mercedes) - Page 3 56680072d538eb7e040c65469d0d38b2754b1420
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (+18) We're going to be ok (w/Mercedes)   (+18) We're going to be ok (w/Mercedes) - Page 3 Empty

 
(+18) We're going to be ok (w/Mercedes)
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mercedes Berkeley
» First day of work (w/Mercedes)
» Mercedes Berkeley
» Mercedes Phone's
» Profil de Mercedes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: walking in the city :: southern district :: maisons-
Sauter vers: