∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en novembre —

En ce moment à Bowen, les températures sont plus chaudes ! Elles avoisinent entre les 22 et 27°C.


ephrem souza & levi wheeler
sont nos membres du mois ♡

Le Deal du moment : -37%
Couette 2 places (220×240) – Polyester ...
Voir le deal
29 €

Partagez
 

 all we are and all we know, withering in winds that blow on and on, and on and on (ella)

Aller en bas 
AuteurMessage
Reyansh Bhakta
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 61
ICI DEPUIS : 08/09/2022
COMPTES : woody ⋄ jackson ⋄ isaiah ⋄ concho ⋄ elmo ⋄ leónel ⋄ oskár
CRÉDITS : HAXÄN & I (a), astra (s), thinkky & madeyesaes(icons)

STATUT : célibataire, polyamoureux sans en avoir encore pris conscience.
MessageSujet: all we are and all we know, withering in winds that blow on and on, and on and on (ella)   all we are and all we know, withering in winds that blow on and on, and on and on (ella) EmptyMer 12 Oct 2022 - 23:00

Une autre journée une autre découverte. Chaque jour se levant annonçait de nouvelles opportunités pour Reyansh d'explorer, de s'explorer. Il n'hésitait que rarement lorsque venait le temps de dire oui à une nouvelle aventure. Reyansh, il vivait de changements et d'adaptations. Il aimait sortir de sa zone de confort. Il aimait être vulnérable et apprendre à composer avec ce sentiment. En se pointant à ce cours de poterie avec Ella, il ne songeait nullement au fait qu'il serait peut-être incapable de produire quoi que ce soit de joli, lui qui était pourtant un artiste. Il ne se mettait pas cette pression-là, d'autant plus qu'il basait son art sur les imperfections. Tant mieux si les résultats de cet atelier de poterie laissaient à désirer. Il trouverait le moyen de transformer son échec en quelque chose de beau, à sa manière. Reyansh ouvrit la porte à Ella qui marchait derrière lui pour se rendre à la salle communautaire où l'atelier se donnait tous les mardi soirs pendant cinq semaines. « Si à un moment, il faut se mettre à deux, je te shotgun pour un remake de Ghost. » Murmura-t-il à l'oreille de la jeune femme alors qu'elle passait devant lui, franchissant la porte. Il esquissa un sourire avant de la suivre à l'intérieur de la salle. Pas mal de participants étaient déjà là, le cours débutant dans environ cinq minutes. Reyansh pointa deux places libres l'une à côté de l'autre, suggérant silencieusement qu'ils y prennent place. Il salua d'un signe de tête la professeure de poterie qui se trouvait sur son banc, à l'avant du local. Il alla s'asseoir, retirant son sac à bandoulière pour le déposer à côté de lui, balayant la salle du regard une fois assis.
En ligne
Ella O'Brian

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Ella est dans la lune, elle est toujours entrain de rêvasser, d’imaginer, de créer quelque chose. ‹ C'est une artiste complète : théâtre, musique, art plastique, elle a touché à tout ! ‹ Indécise, il lui est incapable de choisir un cap et de s'y maintenir. Choisir un plat au restaurant est une corvée pour la jeune O'Brian. ‹ Elle aime avoir la liberté et ne pas se restreindre que dans une option (d'où son caractère indécis). ‹ Elle adore être entourée, avoir du monde autour d'elle. ‹ Cela fait donc d'elle une personne extrêmement sociable. ‹ Pour éviter de se retrouver seule, il se peut qu'elle joue un jeu, qu'elle essaye de se glisser dans la peau de certains personnages. Cela peut agacer certaines personnes. ‹ Ella est vive d'esprit et comprend les choses très facilement.‹ La jeune O'Brian parait souvent immature aux yeux des personnes de son âge.
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 1049
ICI DEPUIS : 29/09/2022
COMPTES : La dynamique, pétillante et écolo Nora Le Roy
CRÉDITS : Anaïs / Astierian (avatar) mnature (gif)

STATUT : Célibataire, en questionnement sur la vision du couple
MessageSujet: Re: all we are and all we know, withering in winds that blow on and on, and on and on (ella)   all we are and all we know, withering in winds that blow on and on, and on and on (ella) EmptyDim 16 Oct 2022 - 1:29

all we are and all we know,

withering in winds

that blow on and on, and on and on


 @Reyansh Bhakta  




Ella est une artiste complète et adore pratiquer de nouvelles techniques. Elle aime apprendre, se perfectionner, découvrir, et mélanger les arts si cela est possible. C’est donc sans aucune hésitation qu’elle s’est inscrite au cours de poterie proposé par la mairie. La jeune O’Brian avait déjà testé la  manipulation de la terre lors d’un cours lointain à la faculté. Ce n’était malheureusement pas son art plastique de prédilection, loin de là, préférant largement le dessin et la peinture où elle a connu plus de succès. Mais aujourd’hui, il est temps de s’attaquer à ce petit point noir, de changer un peu ses habitudes, et surtout de sortir de sa zone de confort. Elle se dit peut-être qu’elle pourra même diversifier son art à la fin des cours. Ella se dirige donc vers la salle communautaire en compagnie de son acolyte d’activités, Reyansh. Ce dernier, avant de rentrer dans le cours, lui suggère de se mettre ensemble pour reproduire la scène culte de poterie de Ghost. Les joues de la jeune brune commencent à rougir et un sourire timide se dessine sur son visage. « Commence pas comme ça, je comptais faire un beau vase pour l’appartement ! » répond-elle en lâchant un petit rire discret. Ces paroles sont en réalité un petit mensonge car Ella aimerait quand même que le jeune indien continue à la taquiner ainsi, même si cela la perturbe. Les deux colocataires finissent par rentrer et s’asseoir  côte à côte dans la salle. Une fois que tout le monde est installé, la professeure décide de débuter son cours par se présenter et montrer ses œuvres. Ella est émerveillée par les pots réalisés, c’est incroyable comment des mains peuvent rendre beau un simple bout de terre. Elle glisse donc un petit mot à ce sujet à Reyansh : « J’aimerai tellement savoir faire ça ! Justement, tu vois le troisième vase ? C’est un truc comme ça que j’aimerai faire, tu en penses quoi ? », c’est assez audacieux de viser une telle précision, elle est loin d’être sûre d’y arriver mais peut-être qu’en sa compagnie elle y parviendra.

lumos maxima
https://www.aa-retro.com/t25401-ellob-ella-s-instagram
Reyansh Bhakta
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 61
ICI DEPUIS : 08/09/2022
COMPTES : woody ⋄ jackson ⋄ isaiah ⋄ concho ⋄ elmo ⋄ leónel ⋄ oskár
CRÉDITS : HAXÄN & I (a), astra (s), thinkky & madeyesaes(icons)

STATUT : célibataire, polyamoureux sans en avoir encore pris conscience.
MessageSujet: Re: all we are and all we know, withering in winds that blow on and on, and on and on (ella)   all we are and all we know, withering in winds that blow on and on, and on and on (ella) EmptySam 29 Oct 2022 - 20:40

Les joues d'Ella rougirent tout légèrement à la suite des paroles de Reyansh, ce qui fit sourire ce dernier. Il n'était pas du genre à tomber dans la séduction lourde et insistante, d'ailleurs il n'aurait même pas pu dire à ce moment précis qu'il s'agissait de séduction. Pourtant, cette scène de Ghost laissait bien peu de place à imaginer autrement. C'est juste qu'avec Ella, ça coulait naturellement, c'était simple et c'était beau, il avait l'impression qu'ils pourraient à la fois tout construire et tout détruire ensemble, dans un magnifique chaos. « Qui te dit qu'on arriverait pas à faire un beau vase ensemble ? Peut-être que dans la déconcentration, on ferait une merveille ... » Certes, si on se fiait au film en question, un vase phallique naîtrait de leur duetto, mais Reyansh avait tout de même l'intention de se forcer lors de cet atelier. Il avait envie de créer, lui aussi, un objet à ramener à l'appartement. Ils prirent place l'un à côté de l'autre et écoutèrent attentivement les présentations de la professeur. À un moment, Ella se pencha vers lui et dans un murmure, complimenta les oeuvres de la formatrice. « Il est magnifique. Il se donne des airs simples mais il est complexe dans son détail. » Reyansh ne doutait pas une seconde qu'Ella pourrait reproduire quelque chose de similaire, mais avec sa touche personnelle. Il croyait si fort en son talent, pour l'avoir vue aller. À son tour il se pencha vers sa colocataire. « Personnellement, j'ai envie de faire une tasse. Une tasse tellement bizarroïde et atypique que personne osera boire dedans. Comme ça elle sera rien qu'à moi. » Il esquissa un sourire amusé, tournant son regard brillant vers la brunette, avant d'écouter les consignes de la professeur à propos de la méthode de tournage.
En ligne
Ella O'Brian

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Ella est dans la lune, elle est toujours entrain de rêvasser, d’imaginer, de créer quelque chose. ‹ C'est une artiste complète : théâtre, musique, art plastique, elle a touché à tout ! ‹ Indécise, il lui est incapable de choisir un cap et de s'y maintenir. Choisir un plat au restaurant est une corvée pour la jeune O'Brian. ‹ Elle aime avoir la liberté et ne pas se restreindre que dans une option (d'où son caractère indécis). ‹ Elle adore être entourée, avoir du monde autour d'elle. ‹ Cela fait donc d'elle une personne extrêmement sociable. ‹ Pour éviter de se retrouver seule, il se peut qu'elle joue un jeu, qu'elle essaye de se glisser dans la peau de certains personnages. Cela peut agacer certaines personnes. ‹ Ella est vive d'esprit et comprend les choses très facilement.‹ La jeune O'Brian parait souvent immature aux yeux des personnes de son âge.
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 1049
ICI DEPUIS : 29/09/2022
COMPTES : La dynamique, pétillante et écolo Nora Le Roy
CRÉDITS : Anaïs / Astierian (avatar) mnature (gif)

STATUT : Célibataire, en questionnement sur la vision du couple
MessageSujet: Re: all we are and all we know, withering in winds that blow on and on, and on and on (ella)   all we are and all we know, withering in winds that blow on and on, and on and on (ella) EmptyMer 9 Nov 2022 - 18:49

all we are and all we know,

withering in winds

that blow on and on, and on and on


 @Reyansh Bhakta  





Le sourire de Reyansh n’est en aucun cas un moyen pour qu’Ella arrête de rougir, c’est plutôt un accélérateur. C’est comme ça avec lui, des paroles qui entraînent un rougissement des joues, un sourire qui provoque un bond dans le cœur, et à nouveau des paroles qui déclenchent un léger rire. Créer une merveille dans la déconcentration, elle n’a jamais connu une telle situation étant plus habituée au séance de création au calme sur la plage, mais elle se laisserait bien tenter, surtout en sa compagnie. C’est ainsi qu’ils rentrent tous les deux dans la salle en riant, se faisant peut-être déjà remarquer par la professeure. Ella est admirative des créations réalisées par cette dernière et le souligne à son partenaire en montrant son désir de s’inspirer d’un des vases présentés. Reyansh remarque aussi la complexité de l’objet, et la jeune O’Brian est de moins en moins sûre d’être au niveau. « Je suis d’accord, et connaissant mon niveau, j’aurai sûrement besoin de ton aide ! » lui dit-elle accompagné d’un clin d’œil, peut-être que finalement ils le feront leur vase à deux. Le jeune indien lui fait part de son envie de créer une tasse dont il sera certain qu’elle sera rien que pour lui. Cela lui correspond bien, lui qui aime déformer, sortir des sentiers battus, et ça, Ella, elle l’admire et essaye de s’en inspirer. « Ne parle pas si vite ! Je te la piquerai peut-être, moi, ta tasse. » rajoute-t-elle avec un petit rire, pour l’embêter un peu, et sûrement pour le mettre au défis de réaliser un tasse qui la repousserait elle aussi. Une fois la présentation du matériel faite, la formatrice enchaîne sur la méthode de tournage en insistant sur l’importance de fixer la terre en la jetant fortement sur l’appareil. Ella écoute attentivement le cours et essaye de prendre le plus d’informations possibles. Elle connaît ses capacités en poterie et souhaite progresser. L’heure de la pratique est venue, la jeune brune saisit donc le morceau de terre qui lui est donné, le met au centre du tour de potier, mouille ses mains et appuie sur la pédale. La terre bouge pas mal avec la puissance de l’appareil, Ella essaye de la maîtriser au mieux, mais ses mains glissent facilement…. et catastrophe. Le bout de terre finit par voler et les éclabousse, elle et son partenaire. Ella le regarde et lui tend un sourire, gênée. « Oups.. » laisse-t-elle sortir. « Je crois que j’ai mal fixé la terre... » avoue-t-elle connaissant sa force inexistante dans les bras avant d’enchaîner, en riant : « Mais il faut dire que ça te va plutôt bien, ça te rend encore plus beau. » suivi par, à nouveau, des joues qui rougissent.

lumos maxima
https://www.aa-retro.com/t25401-ellob-ella-s-instagram
Reyansh Bhakta
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 61
ICI DEPUIS : 08/09/2022
COMPTES : woody ⋄ jackson ⋄ isaiah ⋄ concho ⋄ elmo ⋄ leónel ⋄ oskár
CRÉDITS : HAXÄN & I (a), astra (s), thinkky & madeyesaes(icons)

STATUT : célibataire, polyamoureux sans en avoir encore pris conscience.
MessageSujet: Re: all we are and all we know, withering in winds that blow on and on, and on and on (ella)   all we are and all we know, withering in winds that blow on and on, and on and on (ella) EmptyMer 16 Nov 2022 - 3:32

Créer dans l'harmonie, créer dans le calme, créer dans la parfaite symbiose, c'était souvent dans cette ambiance qu'on imaginait les artistes en train de réaliser des chefs d'oeuvre. Mais il était également possible de créer dans le chaos, de créer dans la tempête, un parfait désordre des êtres. Reyansh aussi, se laisserait bien tomber dans la tentation d'être déconcentré par le regard d'Ella, de s'y perdre bien profondément, et d'en ressortir peut-être avec la plus belle des oeuvres d'art. Pour l'instant ils se perdirent seulement dans cette salle de classe où quelques places étaient déjà occupées, ne leur laissant que peu d'options s'ils désiraient travailler côte à côte. Ils s'installèrent, le sourire aux lèvres, doux écho de leur échange lorsqu'ils avaient passé le cadre de porte. C'est avec une silencieuse admiration qu'ils écoutèrent d'abord la professeur, puis Ella ne put s'empêcher de commenter la beauté de ses réalisations lorsqu'elle présenta certaines pièces modelées de ses mains. « La poterie c'est aussi nouveau pour moi, tu sais. Je ne serai probablement pas à la hauteur. » Quelle hauteur, de toute façon ? Qui a décidé qu'il fallait absolument monter haut, bien haut sur l'échelle, pour se faire remarquer ? Et si un tout petit saut pouvait suffire ? Ella et Reyansh se lançaient aveuglément dans cette nouvelle aventure, n'était-ce pas déjà assez ? C'est en suivant ce fil de pensée que le jeune indien mentionna avoir envie de créer une tasse atypique, peu invitante, que personne n'oserait utiliser comme tasse. « Je saurai où aller la chercher si elle disparaît, alors. » Répondit-il tout simplement, un sourire aux lèvres, s'imaginant déjà rentrer dans la chambre d'Ella à la recherche de son précieux. Ce serait leur running gag rien qu'à eux. Leur inside joke que personne ne comprendrait vraiment. Le trentenaire reporta son attention sur l'atelier lorsque les explications sur la technique débutèrent. Il écouta sans jamais que son regard ne quitte la professeur, ses mains qui exécutaient les étapes en même temps que ses paroles. Puis, ce fut à leur tour de mettre en pratique le récent apprentissage. Ne maîtrisant pas encore la vitesse des tours, Reyansh eut bien du mal à contrôler la forme qu'il donnait à la terre. Tellement concentré à la tâche, il ne remarqua même pas la perte de contrôle qui se produisait également chez sa partenaire. Ce n'est que lorsqu'il fut éclaboussé par la terre mouillée qu'il tourna la tête vers elle, cessant d'appuyer sur la pédale, le mécanisme se stoppant face à lui, comme son regard rivé sur Ella. « Tu crois ? » Releva Reyansh qui éclata de rire à son tour. Lorsqu'elle mentionna que ce look le rendait encore plus beau, son regard s'illumina davantage, sa tête se penchant légèrement sur le côté avant qu'il ne se lève. « De ton côté, on dirait que tu n'as pas assez bien réparti le tout. » Et il posa ses deux mains sur les joues d'Ella, ses deux mains maculées d'argile. Deux enfants, qu'ils étaient.
En ligne
Ella O'Brian

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Ella est dans la lune, elle est toujours entrain de rêvasser, d’imaginer, de créer quelque chose. ‹ C'est une artiste complète : théâtre, musique, art plastique, elle a touché à tout ! ‹ Indécise, il lui est incapable de choisir un cap et de s'y maintenir. Choisir un plat au restaurant est une corvée pour la jeune O'Brian. ‹ Elle aime avoir la liberté et ne pas se restreindre que dans une option (d'où son caractère indécis). ‹ Elle adore être entourée, avoir du monde autour d'elle. ‹ Cela fait donc d'elle une personne extrêmement sociable. ‹ Pour éviter de se retrouver seule, il se peut qu'elle joue un jeu, qu'elle essaye de se glisser dans la peau de certains personnages. Cela peut agacer certaines personnes. ‹ Ella est vive d'esprit et comprend les choses très facilement.‹ La jeune O'Brian parait souvent immature aux yeux des personnes de son âge.
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 1049
ICI DEPUIS : 29/09/2022
COMPTES : La dynamique, pétillante et écolo Nora Le Roy
CRÉDITS : Anaïs / Astierian (avatar) mnature (gif)

STATUT : Célibataire, en questionnement sur la vision du couple
MessageSujet: Re: all we are and all we know, withering in winds that blow on and on, and on and on (ella)   all we are and all we know, withering in winds that blow on and on, and on and on (ella) EmptySam 26 Nov 2022 - 12:53

all we are and all we know,

withering in winds

that blow on and on, and on and on


 @Reyansh Bhakta  





Grâce à l’art, leur lien grandit et devient de plus en plus fort. Créer, rire et recommencer, c’est leur truc, à eux deux. Et Ella aime s’adonner à ces activités en sa compagnie. Cela lui permet de partager sa passion, d’inventer un nouveau monde à deux et peut-être de s’y évader. C’est donc sans aucune crainte qu’elle se relance dans la poterie et qu’elle imagine déjà ramener un vase à l’appartement. Mais pour cela, elle espère l’aide de son partenaire qui lui avoue découvrir aussi cet art. Être un professionnel de la poterie n’aiderait peut-être pas la jeune brune. Elle n'est certes absolument pas confiante sur ses capacités, et son niveau, mais ce qui lui importe le plus c’est surtout être avec quelqu’un qui puisse la suivre dans son imagination pour mieux y arriver. « Je ne cherche pas spécialement un expert, mais quelqu’un qui pourrait me comprendre dans ce que je voudrai faire. » Ce ne sont que des simples paroles accompagnées d’un clin d’œil, et pourtant elles peuvent être révélatrices d’un double sens. Ella ne sait pas encore où cela la mènera avec Reyansh mais elle souhaiterait sûrement se laisser tenter par ce voyage. Pour l’instant, sa seule certitude est qu’ils se retrouveront un jour dans leur colocation à se chamailler pour avoir la chance de déguster un thé ou un chocolat chaud avec la tasse réalisée par le jeune indien. Même si celle-ci lui appartient, Ella n’hésitera pas à lui piquer et à boire ses meilleurs breuvages avec. « Et je serai sûrement entrain de me régaler avec une bonne boisson, sûrement pas prête à te la rendre de suite. » surenchérit-elle avec un petit rire. C’est donc dans cette ambiance de taquineries que les deux se lancent dans la manipulation du morceau de terre. Bien concentrés, ils essayent tant bien que mal de lui donner une forme plutôt reconnaissable. Mais le hasard décide de continuer les plaisanteries en laissant échapper le bout de terre d’Ella pour venir les éclabousser. Heureusement, Reyansh est loin d’être une personne qui s’énerve facilement. Au contraire, il rit à son tour de l’étourderie de la jeune brune et s’en moque même : le voilà empirer la situation en déposant ses mains terreuses sur les joues d’Ella. Cela lui donne le signal qu’elle peut donc s’amuser de la situation, d’en profiter aussi. A son tour alors de laisser sa main toucher le visage du jeune homme, et avec son majeur dessiner une fleur sous ses yeux à l’aide de l’argile. « Et voilà la finition ! » rajoute-t-elle tout en plongeant son regard sur son chef d’œuvre et en gardant une main sur sa joue. Ses yeux et son sourire s’illuminent. Allaient-ils être réprimandés pour ce raffut ? Allaient-ils être exclus du cours ? Ella s’en moque en ce moment de ces questions, ce qui lui importe le plus pour l’instant, c’est ce partage et ces gamineries avec son partenaire.

lumos maxima
https://www.aa-retro.com/t25401-ellob-ella-s-instagram
Reyansh Bhakta
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 61
ICI DEPUIS : 08/09/2022
COMPTES : woody ⋄ jackson ⋄ isaiah ⋄ concho ⋄ elmo ⋄ leónel ⋄ oskár
CRÉDITS : HAXÄN & I (a), astra (s), thinkky & madeyesaes(icons)

STATUT : célibataire, polyamoureux sans en avoir encore pris conscience.
MessageSujet: Re: all we are and all we know, withering in winds that blow on and on, and on and on (ella)   all we are and all we know, withering in winds that blow on and on, and on and on (ella) EmptySam 26 Nov 2022 - 21:55

Ça tombait bien, qu'Ella ne recherche pas un expert, parce que Reyansh ne se considérait expert de rien. Il aimait toucher à tout, il aimait tout découvrir. Il laissait sa curiosité prendre le dessus si souvent, mais il ne se donnait que rarement le temps de devenir doué dans quelque chose. Il était polyvalent et souvent les gens le complimentaient en lui disant qu'il pouvait réussir dans tout ce qu'il entreprenait, mais Reyansh ne le voyait pas comme ça. Il avait juste énormément de passions sans jamais exceller dans l'une ou l'autre des activités, même s'il avait un talent brut, indéniablement. Lorsqu'Ella ajouta qu'elle cherchait seulement quelqu'un pour la comprendre dans ses désirs de conception, il esquissa un sourire. Il pensait pouvoir être cette personne-là. Il voulait l'être, en tout cas. « J'essaierai d'être ce quelqu'un, alors. » Il ne pouvait promettre de tout saisir, de tout comprendre, de la suivre aux mêmes recoins de son imagination. Il leur faudrait une parfaite symbiose, être exactement sur la même longueur d'ondes sans jamais déroger de cette fine ligne. Et peut-être atteindraient-ils un jour cet état, peut-être sauraient-ils se retrouver à cette place-là bien unique. Ils n'avaient pas de faux départ là-dessus, du moins. Au sein de la colocation elle était certainement celle avec qui il connectait le plus, le plus naturellement, même s'il entretenait de très belles relations nourrissantes auprès d'Ephrem ou de Polly, par exemple. Cette histoire de tasse atypique ne viendrait que renforcer leurs bases, ajouter un peu à leur récit. « Oh bah si tu me voles ma tasse je n'aurai aucun scrupule à te voler la boisson qui se trouve à l'intérieur, tu sais. » Ajouta le jeune Indien avec un sourire. Et comme si cet instant de taquinerie ne leur avait pas suffit, lorsqu'ils débutèrent la manipulation par eux-mêmes, ils s'en donnèrent à coeur joie dans les éclaboussures d'argile. Reyansh avait même été jusqu'à se lever, les mains enduites de terre mouillée, pour poser ses paumes sur les joues d'Ella. Il n'en avait pas grand chose à faire d'être en train de déconcentrer la classe, à son avis ça ne faisait de mal à personne de prendre les choses à la légère. À son tour, la jeune femme posa une main sur sa joue et dessina une forme qu'il n'arriva pas à deviner, sous son oeil gauche. Un soleil, une fleur, un nuage, en tout cas elle avait laissé son doigt peindre des courbes sur sa peau foncée. La main de la jeune femme demeura contre sa joue rehaussée d'un sourire. Ils étaient suspendus dans le temps, se regardant lumineusement. « J'adore te servir de canevas. » Avait simplement dit Reyansh, avant qu'ils ne soient interrompus par la professeur qui les approcha et leur demanda : « Besoin d'aide ? », armée d'un sourire à la fois amusé, à la fois réprobateur. Le jeune artiste retourna à sa place dans un léger rire. « Oui, je pense que nous avons encore un peu de mal avec le contrôle ... » Dans tous les sens, autant dans leur comportement que dans la poterie. Il jeta un regard amusé à Ella, avant que la professeur prenne le temps, avec chacun d'eux, de revisiter certaines techniques.
En ligne
Ella O'Brian

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Ella est dans la lune, elle est toujours entrain de rêvasser, d’imaginer, de créer quelque chose. ‹ C'est une artiste complète : théâtre, musique, art plastique, elle a touché à tout ! ‹ Indécise, il lui est incapable de choisir un cap et de s'y maintenir. Choisir un plat au restaurant est une corvée pour la jeune O'Brian. ‹ Elle aime avoir la liberté et ne pas se restreindre que dans une option (d'où son caractère indécis). ‹ Elle adore être entourée, avoir du monde autour d'elle. ‹ Cela fait donc d'elle une personne extrêmement sociable. ‹ Pour éviter de se retrouver seule, il se peut qu'elle joue un jeu, qu'elle essaye de se glisser dans la peau de certains personnages. Cela peut agacer certaines personnes. ‹ Ella est vive d'esprit et comprend les choses très facilement.‹ La jeune O'Brian parait souvent immature aux yeux des personnes de son âge.
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
MESSAGE : 1049
ICI DEPUIS : 29/09/2022
COMPTES : La dynamique, pétillante et écolo Nora Le Roy
CRÉDITS : Anaïs / Astierian (avatar) mnature (gif)

STATUT : Célibataire, en questionnement sur la vision du couple
MessageSujet: Re: all we are and all we know, withering in winds that blow on and on, and on and on (ella)   all we are and all we know, withering in winds that blow on and on, and on and on (ella) EmptyLun 28 Nov 2022 - 17:28

all we are and all we know,

withering in winds

that blow on and on, and on and on


 @Reyansh Bhakta  




La douceur de ses mots déclenche, une nouvelle fois, des tâches rouges sur les joues de l’irlandaise. Pourtant, il énonce juste qu’il essayerait d’être la personne qui serait capable de comprendre son monde, son imagination, ses créations pour qu’ils puissent être des artistes complémentaires. Mais pour Ella, cela signifie aussi de découvrir un bout de son intimité puisque jouer de ses mains et de son cerveau a toujours été un moyen pour elle de s’évader des difficultés du quotidien. Ainsi, comprendre vraiment son art est aussi synonyme d’être en symbiose totale avec elle, et accepter son histoire. Peut-être que Reyansh n’a pas pensé à tout ça, elle ne le sait pas, et ne le saura sûrement jamais. Néanmoins, savoir qu’il souhaite tenter l’expérience, qu’il souhaite être attentif et l’écouter suffit pour provoquer une telle réaction. Ella sourit donc à cette phrase, montrant toute la reconnaissance qu’elle a envers son partenaire d’art. Pourtant, ce dernier se transforme vite en partenaire de chamaillerie quand il s’agit du sujet de la tasse qu’il veut réaliser, et qu’évidemment, elle veut piquer. Elle pensait avoir trouver l’arme ultime pour le repousser de venir récupérer l’objet mais le voilà, plus malin, désirant de garder la tasse et la boisson. Il est totalement dans ses droits, c’est vrai. Seulement, il lui est impossible pour elle de s’avouer vaincue, elle préfère lui proposer une alternative. « Tu sais, je pourrai te faire la même boisson avec une autre tasse, si tu le souhaites. » Ella sait très bien que c’est son objet qu’il veut récupérer, non sa préparation, mais après tout, ce n’est pas une relation donnant-donnant ? Elle, elle a la tasse, lui un chocolat chaud. Elle s’imagine déjà jouer avec des pochoirs pour décorer sa boisson, et le faire sourire. Cela pourrait faire office d’une nouvelle activité, pense-t-elle. En effet, pourquoi pas s’inscrire à un cours de dessin avec des latte et du cacao ? Cela plairait forcément aux deux artistes. Mais, pour l’instant, leur art s’exprime sur les joues de l’autre. Certes, le sujet initiale est la poterie, seulement, leur imagination dépasse les limites, les frontières imposées. Pourquoi ne pas laisser libre leur créativité ? C’est ainsi qu’ils se regardent, plongeant leur regard l’un dans l’autre, observant leur chef d’œuvre mutuel. Leurs yeux s’illuminent, tout est beau, tout est harmonieux. « Et tu es plutôt un très bon choix de canevas. » Ella rougit à nouveau, rajoutant alors de la douceur dans ce moment hors du temps. L’activité est loin derrière elle, il n’y a plus que lui qui compte. Malheureusement, leur enseignante les ramène vite à la réalité. Ella reprend une position adéquate pour la poterie, et lui adresse un sourire gêné. Néanmoins, elle est quand même contente de retravailler les bases avec la professionnelle qui prend soin de lui ré-expliquer le tout correctement. La jeune irlandaise réussit finalement à réaliser un objet plus ou moins ressemblant à un vase qu'elle a essayé de décorer de motifs divers et variés. Elle jette un œil à son partenaire, qui semble encore concentré sur sa création. Elle l’observe modeler, imaginer, et trouve ça amusant leur différence. Elle, très soucieuse du beau, et lui plus intéressé par chercher les limites. Deux formes d'exploration artistique bien distincte, mais complémentaire.  « Tu t’en sors plutôt bien, je trouve, j'aime bien ce que tu fais. » dit-elle une fois qu’il a relevé la tête. « J’aimerai connaître ton avis, t’en penses quoi ? Tu crois que je devrais rajouter du détail ? Changer de forme ? » Jamais satisfaite et certaine d’elle, Ella demande toujours conseil auprès de ses proches et elle est très curieuse d’entendre ce que Reyansh pourrait lui dire.

lumos maxima
https://www.aa-retro.com/t25401-ellob-ella-s-instagram
Reyansh Bhakta
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
MESSAGE : 61
ICI DEPUIS : 08/09/2022
COMPTES : woody ⋄ jackson ⋄ isaiah ⋄ concho ⋄ elmo ⋄ leónel ⋄ oskár
CRÉDITS : HAXÄN & I (a), astra (s), thinkky & madeyesaes(icons)

STATUT : célibataire, polyamoureux sans en avoir encore pris conscience.
MessageSujet: Re: all we are and all we know, withering in winds that blow on and on, and on and on (ella)   all we are and all we know, withering in winds that blow on and on, and on and on (ella) EmptyDim 4 Déc 2022 - 2:01

Qu’Ella veuille bien lui ouvrir son monde, son imaginaire, son être dans ses profondeurs, cela signifiait énormément pour Reyansh. Elle l’autoriserait même, peut-être, à caresser ses failles du bout de ses doigts. À voir le laid comme le beau, à voir tout ce qui composait sa personne, les morceaux à l’endroit et les morceaux à l’envers. Pour le jeune Indien, cela était un privilège, un privilège qu’il traiterait comme tel, sans jamais en manquer de respect. Ella comptait trop pour lui, déjà, pour qu’il risque de la perdre en revirant contre elle le plus cadeau qu’elle puisse lui faire : son ouverture, sa vulnérabilité. Évidemment, Reyansh et Ella ne partageaient pas que ce genre de moments hors du temps. Parfois, souvent, ils se laissaient glisser vers une douce folie qui ne faisait rire qu’eux. C’était l’important. Cette histoire de tasse les propulsait déjà vers un avenir rapproché alors que ladite tasse hideuse n’avait même pas encore été réalisée par l’artiste en soif d’imperfections. « C’est plutôt rare que je vais dire que mon souhait, c’est le contenant plutôt que le contenu, mais là … Tu sais bien que c’est la tasse que je voudrai. Pas la boisson. » S’il avait su cependant qu’Ella était déjà en train de planifier une nouvelle activité de décoration de boisson avec pochoirs, Reyansh aurait sauté dans cette idée sans hésiter. Toujours prêt à tester de nouveaux passe-temps, c’était encore plus vrai lorsque la brunette était de la partie. Avec elle tout prenait des couleurs bien plus vives. C’est d’ailleurs sur leurs visages que les esquisses se dévoilèrent d’abord, alors qu’incapables de contrôler l’art de la poterie, ils préférèrent gâcher l’argile sur leurs joues. Jamais encore Reyansh ne s’était fait complimenter par rapport au fait d’être un bon canevas. Ce serait aussi la seule fois, sans aucun doute. Avec Ella les dialogues demeuraient singuliers, on ne les revivait pas deux fois. Il sourit bêtement, avant que l’enseignante ne vienne à eux pour les ramener à l’ordre. Le trentenaire reprit sa place sans ronchonner, passant une main dans ses cheveux, laissant une traînée d’argile le long d’une mèche rebelle. S’inspirant de la technique Kurinuki, que l’enseignante avait décrite comme lente, méditative et brute, Reyansh façonna sa tasse en découpant les contours de l’objet après lui avoir donné sa forme ronde au centre. Plongé dans cet univers, le jeune homme s’immergea totalement dans son art, sans se laisser déconcentrer. Ce n’est que lorsqu’il eut un mouvement de recul, pour contempler à distance sa création, qu’Ella le sortit de ses pensées. « Merci. » Lâcha-t-il à son compliment, avant de regarder le vase qu’elle avait modelé. « Je le trouve superbe, ton vase. J'espère qu'on aura la chance de le voir exposé au salon. » Reyansh n’aimait pas forcément commenter l’art des autres, il n’aurait pas été un grand critique. Il trouvait que tout était tellement personnel à chaque artiste. Mais, comme Ella lui demandait son avis, il ajouta : « Peut-être que je creuserais davantage certains des motifs que tu lui as donnés … Pour un peu plus de relief, de profondeur dans les détails. » Suggéra-t-il, prudent.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: all we are and all we know, withering in winds that blow on and on, and on and on (ella)   all we are and all we know, withering in winds that blow on and on, and on and on (ella) Empty

 
all we are and all we know, withering in winds that blow on and on, and on and on (ella)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» changing winds (izzy)
» (#09) this place about to blow (amélie)
» dj, blow my speakers up (marlon)
» #35 ♦ Blow a kiss, fire a gun. ♦ Joan
» [X] CHASE ∞ "Can you blow my whistle baby ?"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: walking in the city :: see something else :: à bowen-
Sauter vers: