∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en janvier —

En ce moment à Bowen, l'été bat son plein ! Les températures sont très chaudes ! Il fait en moyenne 27°C.


alba jensen & mercedes berkeley
sont nos membres du mois ♡

Le Deal du moment : -64%
DODO – Couette très chaude 450gr/m² ...
Voir le deal
39.99 €

Partagez
 

 The road is long, we carry on - Ophelia

Aller en bas 
AuteurMessage
Elijah Bishop
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 375
ICI DEPUIS : 10/01/2023
CRÉDITS : @Eärithralia

STATUT : oh bah, j'arrive déjà pas à m'occuper de moi, comment je pourrais envisager apporter quoi que ce soit de positif à quelqu'un d'autre. J'suis tout seul et j'cherche pas nécessairement à m'embarquer dans une histoire. Même si ma mère me tâne pour que j'lui ramène une nana. Nan mais, on vit où là? Elle est coincée au Moyen-âge ma daronne, c'est dingue.
MessageSujet: The road is long, we carry on - Ophelia   The road is long, we carry on - Ophelia EmptyMar 17 Jan 2023 - 23:53

Quatre ans. C'est à la fois un gouffre innombrable de jours et de nuits se succédant inlassablement, mais c'est aussi tellement court, comme un souffle. Un battement de paupières.

Comme depuis de longues années maintenant, je tiens toujours la caisse de la station service à la sortie de la ville. L'endroit parfait qui oscille entre le calme de la campagne et le bourdonnement de Bowen. C'est agréable, comme si j'étais en suspens dans cet endroit. J'maîtrise, je connais, je sais quoi faire et c'est une manière pour moi de me sentir utile. Je reconnais les clients, j'offre un sourire et une petite dose de bonne humeur à ceux qui veulent la recevoir. C'est très calme, le patron n'est pas souvent là, il me fait confiance apparement. Il aurait peut-être tord mais pour l'instant, je n'ai pas foutu le feu à la boutique et chaque soir les comptes sont bons.

C'est la fin de journée, le soleil brille encore dans le ciel. Je regarde ma montre, dix sept heure. La journée a été un peu ennuyante. Alors j'ai mis de la musique dans la boutique. C'est mon petit plaisir. J'suis coincé entre deux rayons, je réapprovisionne les paquets de chips. Et je chantonne, c'est pas très mélodieux mais normalement, personne ne peut m'entendre. Et puis, la cloche de la porte retentit. Je lève les yeux et je jète un regard par dessus le rayon. C'est Ophelia. Elle vient souvent, on discute, sa douceur et son sourire, c'est un peu une récompense à la fin de la journée. Quand elle vient, elle est souvent la dernière cliente, alors on discute. J'lance, le sourire aux lèvres "Bonjour à la plus chouette des clientes! J'arrive, j'finis de me battre avec ces chips, et je suis à toi!" Je suis content qu'elle soit là, je sais que les prochaines minutes seront douces. Je range mes derniers paquets et j'rejoins le comptoir, le sourire aux lèvres.

__________________________

should i stay sober until the end?
Why I wanna stay when they all leave? Should I smoke your alcohol or drink some weed? Shit, I'm confused, what the fuck am I sayin'? Should I stay sober until the end? Should I get wasted until my mind's erased? Even though reality gon' slap me straight. It's hand might break got too many things in my head, my head
(icon sunkiss./code northern lights.)
Ophelia Mitchell

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 69
ICI DEPUIS : 09/01/2023
COMPTES : Compte unique.
CRÉDITS : (eilyam)

STATUT : Elle a trop longtemps essayé, laissé entrer cette bribe de bonheur dans son être, mais la fatalité s'y oppose à chaque fois. Célibataire, préférant égayer ses soirées en compagnie d'êtres aussi seuls qu'elle et s'évader au petit matin.
MessageSujet: Re: The road is long, we carry on - Ophelia   The road is long, we carry on - Ophelia EmptyMer 18 Jan 2023 - 16:32



------------------

the road is long, we carry on

bowen, four years ago.
Elle n'avait pas trouvé le sommeil de la nuit. Quelque chose dans son être semblait hurler que c'était une mauvaise décision, qu'elle finirait par le regretter. Dans les bras de Zach, elle avait versé toutes les larmes que son corps semblait contenir. La nuit dernière, elle était consciente que c'était probablement la dernière fois qu'elle le voyait. La décision avait été prise par le commun accord de tous. C'était beaucoup trop difficile de vivre avec l'incertitude du retour de son être aimé. Est-ce qu'elle reverrait ses prunelles un jour ou quelqu'un viendrait frapper à sa porte pour lui annoncer la mauvaise nouvelle ? Quant à son fils, elle ne pouvait pas élever celui-ci avec un père à moitié absent et devoir justifier ses départs qui devenaient de plus en plus longs. Cette fois, lorsqu'on leur avait annoncé que la mission durerait un minimum de deux ans, la brune avait craqué. Elle ne pouvait s'imaginer une seule seconde rester dans le néant pendant tout ce temps.

Ils s'étaient promis.
De s'aimer toute une vie.
Ils s'étaient promis.
De se laisser partir pour une vie meilleure.

En ouvrant les yeux ce matin, elle avait presque eu la nausée lorsqu'elle avait constaté qu'il n'était plus là, que ses choses aussi avaient disparues. Ce matin, son monde s'était effondré sous ses pieds. Après avoir été porté son bébé chez ses parents, incapable d'en avoir la responsabilité aujourd'hui, elle s'était plongé sous la couette, larmes ruisselant sur son visage sans jamais y trouver de fin. C'est vers dix-sept heures qu'elle décida de sortir, elle avait besoin d'un remontant. Une boisson énergisante qui lui permettrait de vivre un peu, au moins aujourd'hui. Elle s'était dirigée à la station-service du coin, sachant pertinemment qu'elle y verrait Elijah, le garçon qui y travaillait. Elle l'aimait bien, il la faisait sourire même quand elle ne croyait pas ça possible.

Il l'avait remarqué en entrant. Possiblement pas assez pour dénoter qu'elle portait un pull militaire à son ancien conjoint avec des leggins noir. Que son visage avait adopté une couleur plutôt rosée voir rouge à force de pleurer. Ses cheveux étaient en bataille et ses mains se réfugiaient dans le creux des poches de son pull. Finalement, il revient vers elle, sourire aux lèvres, juste assez pour faire perler de nouveau une larme dans le creux de ses yeux. « Salut Eli.. »


(c) mars

__________________________

-- It's a hang on kinda ride, whispin' in through space and time, Rockin' this big old rock just tryn'a have fun. So let's drink another beer, here's to another year,. Let's take another crazy trip around the sun.
Elijah Bishop
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 375
ICI DEPUIS : 10/01/2023
CRÉDITS : @Eärithralia

STATUT : oh bah, j'arrive déjà pas à m'occuper de moi, comment je pourrais envisager apporter quoi que ce soit de positif à quelqu'un d'autre. J'suis tout seul et j'cherche pas nécessairement à m'embarquer dans une histoire. Même si ma mère me tâne pour que j'lui ramène une nana. Nan mais, on vit où là? Elle est coincée au Moyen-âge ma daronne, c'est dingue.
MessageSujet: Re: The road is long, we carry on - Ophelia   The road is long, we carry on - Ophelia EmptyJeu 19 Jan 2023 - 0:06

Même si je déteste la routine, je dois avouer qu'il y a certaines petites choses qui s'installent furtivement au cours de la vie et qui ne sont pas désagréables, comme réconfortantes.

Il en était exactement le cas pour les visites plusieurs fois par semaine d'Ophelia dans la boutique. Elle venait souvent pour prendre une boisson ou juste un petit truc et puis on avait sympathisé. On se racontait un peu nos vies, on s'envoyait une bonne dose de bonne humeur et chacun repartait dans sa vie. J'étais déjà aller la voir au Bowen Brew and Bakery, les muffins et autres gourmandises les plus délicieuses de la ville. Ca reste entre nous les gars, mais j'ai le privilège d'les avoir gratuitement. J'en abuse pas mais sincèrement, est ce que c'est pas le truc le plus cool?

Ce jour là, j'étais affairé entre deux rayons et j'n'avais pas remarqué l'air triste et sombre qu'Ophelia portait sur elle. C'est seulement en revenant vers le comptoir que mon sourire s'était évanoui. Elle qui était si bien apprêtée d'habitude avait aujourd'hui son corps perdu dans un grand hoodie militaire. Elle semblait dévastée et sa voix s'étouffa lorsqu'elle me salua. Franchement les gars, voir ça, ça m'a fichu un coup au coeur. J'suis pas sentimental mais elle semblait tellement souffrir, ça m'a détruit. Aussitôt, j'contournais le comptoir pour rompre la distance client-vendeur. Ce n'était pas approprié à cet instant. "Hééé, Ophé, il s'passe quoi? Tommy va bien?" Réflexe assez primaire mais je pensais tout de suite au pire. Je savais qu'Ophélia avait un petit garçon que j'avais déjà vu rapidement à la boutique. Elle semblait perdue, dévastée et pourtant, elle était venue jusqu'ici, elle avait certainement besoin de parler et elle avait frappé à la bonne porte. "Attends, bouge pas." En trois seconde, j'avais fermé la boutique, retourné l'écriteau sur la porte qui affichait maintenant "closed" au éventuels clients qui auraient voulu venir, je revenais vers elle et lui proposait de s'assoir sur les chaises derrières le comptoir. J'étais aussi intrigué qu'inquiet et de voir son état ne me rassurait pas.

__________________________

should i stay sober until the end?
Why I wanna stay when they all leave? Should I smoke your alcohol or drink some weed? Shit, I'm confused, what the fuck am I sayin'? Should I stay sober until the end? Should I get wasted until my mind's erased? Even though reality gon' slap me straight. It's hand might break got too many things in my head, my head
(icon sunkiss./code northern lights.)
Ophelia Mitchell

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 69
ICI DEPUIS : 09/01/2023
COMPTES : Compte unique.
CRÉDITS : (eilyam)

STATUT : Elle a trop longtemps essayé, laissé entrer cette bribe de bonheur dans son être, mais la fatalité s'y oppose à chaque fois. Célibataire, préférant égayer ses soirées en compagnie d'êtres aussi seuls qu'elle et s'évader au petit matin.
MessageSujet: Re: The road is long, we carry on - Ophelia   The road is long, we carry on - Ophelia EmptyMar 24 Jan 2023 - 16:46



------------------

the road is long, we carry on

bowen, four years ago.
En quelque part, venir à la station service avait été calculé dans les songes de la brune. Elle savait que si elle viendrait ici, elle trouverait Elijah, son épaule réconfortante depuis un petit moment déjà. Une amitié sincère et simple s'était bâtie entre eux depuis qu'ils s'étaient rencontrés. Au départ, ils échangeaient que de brèves conversations et des salutations amicales. Maintenant, elle ne s'imagine pas une seconde sans le sourire cordial de son ami. Aujourd'hui, il avait bien remarqué que quelque chose n'allait pas. Brunette tellement habitué à pétiller si fort, sourire à chaque instant, là ce n'était pas le cas. Immédiatement après les salutations de sa part, son ami en vient tout de suite à poser des questions par rapport à son fils Tommy. Heureusement, de nouveau prise par une crise de larmes, elle ne répondit pas tout de suite, elle fit simplement un hochement de tête pour confirmer que son fils allait bien. Finalement, elle reprit son souffle entre deux pincements au coeur. « Tommy va bien, pour le moment. Ce n'est pas ça. » Ses mains viennent se porter devant son visage, étouffant un léger cri de douleur.

En un clin d'oeil, la station se retrouvait fermée et Elijah avait déjà apporté des chaises derrière le comptoir. Cette démonstration d'affection fit décrocher un sourire à la brunette. Elle se rendit avec lui, prenant place sur une des chaises. « Zachary est parti ce matin. » Dans la dernière semaine, la brunette avait informé Elijah que son conjoint partait pour une nouvelle mission. Ils en avaient discuté brièvement tôt un matin. Elle avait simplement mentionné que celle-ci durerait minimum deux ans et qu'elle ne connaissait pas encore la date précise de son départ. Hier, elle eut un choc lorsqu'il fut déployé plus tôt que prévu. « Nous avons décidé de rompre. Par parce qu'on ne s'aime plus .. Mais parce qu'on ne peut pas vivre avec cette inquiétude et pression toute une vie. Et pour Tommy.. il lui faut un père ! » À ces mots, elle éclata de nouveau.

(c) mars

__________________________

-- It's a hang on kinda ride, whispin' in through space and time, Rockin' this big old rock just tryn'a have fun. So let's drink another beer, here's to another year,. Let's take another crazy trip around the sun.
Elijah Bishop
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 375
ICI DEPUIS : 10/01/2023
CRÉDITS : @Eärithralia

STATUT : oh bah, j'arrive déjà pas à m'occuper de moi, comment je pourrais envisager apporter quoi que ce soit de positif à quelqu'un d'autre. J'suis tout seul et j'cherche pas nécessairement à m'embarquer dans une histoire. Même si ma mère me tâne pour que j'lui ramène une nana. Nan mais, on vit où là? Elle est coincée au Moyen-âge ma daronne, c'est dingue.
MessageSujet: Re: The road is long, we carry on - Ophelia   The road is long, we carry on - Ophelia EmptyJeu 26 Jan 2023 - 21:00

Ophélia, c'était mon petit rayon de soleil. Le genre de personne avec une aura tellement lumineuse et positive, qu'elle peut éclairer de son sourire et de sa bonne humeur les journées les plus sombres. Parfois, on restait discuter de longues minutes dans la boutique, et c'était bien souvent le client suivant qui nous sortait de nos conversations. Elle était simple, pétillante, drôle et elle avait ce petit truc qui fait qu'on se sent compris. On était très différent, ça il n'y a pas de doute. Elle, engagée avec Zach, maman d'un petit Tommy excessivement mignon, et moi trentenaire paumé. Mais notre amitié, sans aucun sous-entendu, était sincère et ça me donnait de la force. On avait érigé autour de nous une espèce de bulle dans laquelle on se sentait bien. En sécurité. C'est d'ailleurs probablement pour cette raison qu'elle était venue me voir ce jour là. Elle avait besoin de soutient, et j'étais la personne de la situation.

Face à la détresse d'Ophé, j'avais tout de suite pensé à son fils, elle balaya mon inquiétude mais que partiellement. Elle avait besoin de parler et d'être tranquille, raison pour laquelle j'avais fermé la boutique et l'avait invité à venir s'assoir avec moi pour qu'elle m'explique tout ça. Voir ses yeux habituellement si brillant de bonheur, aujourd'hui baigné de larmes, ça me foutait en l'air. Sans déconner, quoi de plus douloureux que de voir ses propres amis aussi tristes? Je me devais d'être là pour elle. Elle me souffla la raison de son malêtre. Son mari était parti. Et ils avaient décidé de rompre. Ophélia et Zach que je ne connaissais pas, vivaient une histoire d'amour sincère mais le statut de militaire de Zach venait bousculer leur équilibre. Ophélia m'avait déjà parlé de cette mission qui devait durer deux ans et qui ressemblait à un immense gouffre face auquel elle ne savait comment réagir. Mais la décision avait été prise de matin. Il partait et ils se séparaient. Elle éclata en sanglot, elle était inquiète pour Tommy, ravagée par la douleur. Difficile de trouver les bons mots face à un telle situation. Délicatement, je posais ma main autour de ses épaules, en signe de réconfort. Je partageais sa peine sans pouvoir la comprendre. "Tu n'es pas toute seule Ophé, vous avez fait un choix difficile mais indispensable. Tu dois continuer de vivre, te relever de cette épreuve pour toi et pour Tommy." Des mots sans grands sens, je n'avais rien trouver de mieux. Je me sentais impuissant, peut-être que ma présence suffisait mais il fallait que je lui montre que j'étais là pour elle. "Ca va être dur au début, le temps de t'habituer à tout ça. Mais tu es forte, j'le sais, tu m'la démontré de nombreuses fois, et puis, j'peux t'promettre que j'vais essayer de t'apporter tout ce que je peux." J'lui adressais un maigre sourire, en signe de compassion. Ca me fendait le coeur bordel.

__________________________

should i stay sober until the end?
Why I wanna stay when they all leave? Should I smoke your alcohol or drink some weed? Shit, I'm confused, what the fuck am I sayin'? Should I stay sober until the end? Should I get wasted until my mind's erased? Even though reality gon' slap me straight. It's hand might break got too many things in my head, my head
(icon sunkiss./code northern lights.)
Ophelia Mitchell

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
:
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 69
ICI DEPUIS : 09/01/2023
COMPTES : Compte unique.
CRÉDITS : (eilyam)

STATUT : Elle a trop longtemps essayé, laissé entrer cette bribe de bonheur dans son être, mais la fatalité s'y oppose à chaque fois. Célibataire, préférant égayer ses soirées en compagnie d'êtres aussi seuls qu'elle et s'évader au petit matin.
MessageSujet: Re: The road is long, we carry on - Ophelia   The road is long, we carry on - Ophelia EmptySam 28 Jan 2023 - 0:45



------------------

the road is long, we carry on

bowen, four years ago.
Souvent, la brune se rendait à la station-service simplement pour discuter avec Elijah. Il était peut-être plus jeune qu'elle, mais elle le trouvait extrêmement mature pour un jeune homme de son âge. De plus, à travers le temps, elle lui avait présenté Tommy et le petit garçon était maintenant le plus grand fan d'Elijah. Lorsqu'il s'ennuyait, il aimait venir passer du temps avec lui, assis derrière le comptoir à dessiner, jouer, mais être seulement en sa compagnie. La brune lui faisait confiance, sachant qu'il s'en occuperait très bien pendant quelques heures. Néanmoins, elle s'informait toujours auprès d'Elijah que la présence de son fils n'était pas nocive pour lui ainsi que pour son travail.

Depuis qu'elle connaissait Elijah, elle lui avait parlé de son histoire d'amour avec Zachary. Cette histoire qui avait débuté alors qu'ils avaient à peine seize ans. Elle lui avait tout dit, les yeux pétillants lorsqu'elle prononçait le prénom de l'homme qu'elle aime. Aujourd'hui, face à ses larmes et à l'histoire qu'elle venait de raconter, elle comprenait qu'Elijah tombe de haut et ne sache pas vraiment quoi lui répondre. Le bras du jeune homme vint se poser autour de ses épaules, elle pris sa main à la sienne, venant serrer fermement ses doigts aux siens en guise de réconfort. « Je comprends que c'est un bon choix pour notre famille. Mais .. Si jamais à cause de ça, il acceptait de rester plus longtemps en mission. Et si .. S'il revenait jamais ? Je ne veux pas qu'il meurt Eli .. Surtout pas à cause de cette décision stupide. » Aussitôt cette pensée qui lui traversait de nouveau l'esprit, elle éclata de nouveau. Son visage devait lentement prendre une couleur vermeil, venant étaler tout son mascara partout sur son visage. Elle s'excusa de son état, venant enfouir son visage dans le creux de l'épaule d'Elijah. Venant extirper un soupir de douleur, elle releva le visage en direction de son ami. « Avec le temps .. Qu'est-ce que je vais dire à Tommy ? Comment vais-je devoir expliquer à mon fils que son père .. Je ne sais même pas où il est. »

(c) mars

__________________________

-- It's a hang on kinda ride, whispin' in through space and time, Rockin' this big old rock just tryn'a have fun. So let's drink another beer, here's to another year,. Let's take another crazy trip around the sun.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: The road is long, we carry on - Ophelia   The road is long, we carry on - Ophelia Empty

 
The road is long, we carry on - Ophelia
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» the road is long, we carry on. (libre)
» i know the road is long but where you are is home. (bessie)
» 長い道のり / 前路漫漫 / A Long Road Ahead (ft. Cosima Grant)
» (#5) i've come a long, long way... ∂ rafael&aylin
» it's been a long long time...; pv.beth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: time machine :: explore the past-
Sauter vers: