AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les débuts d'un disque d'or

Aller en bas 
AuteurMessage
adm h
Jim Matthews
messages : 712
ici depuis : 12/12/2016
double-compte : Jake, Jeff, Jorge & Maddie
statut : Retour au célibat. Parce que ça lui va bien finalement.
Afficher

MessageSujet: Les débuts d'un disque d'or   Sam 26 Jan 2019 - 21:21

Il était content le Jim ! Déjà parce qu'il passait la journée avec son pote. Plus qu'un pote d'ailleurs, un ami, un meilleur ami même. Et aussi parce qu'il allait se rendre à ce rendez-vous. Pas avec une femme non. Ce serait bizarre d'y aller avec Isaiah. L'ami en question était Isaiah oui. Ce rendez-vous, c'était avec un artiste, producteur ou éditeur. Il n'avait pas tout très bien compris. Il l'avait eu au téléphone, l'homme avait parlé super vite, n'avait pas une voix super élégante et tout ce que Jim avait compris, c'est qu'il voulait le voir pour enregistrer une chanson. Sans blague d'ailleurs. De où, comment, pourquoi cet homme avait entendu le beau blond ? On en savait rien. Et tout ça n'était pas venu à l'esprit de Jim. Qui avait dit oui, à condition qu'Isa l'accompagne à la guitare. Pour un magnifique duo. C'est qu'il n'était parfois pas spécialement malin le Jim. Il passa donc prendre le musicien, qui était au courant de tout cela évidemment. Il sonna à la porte. Car oui, c'était comme ça qu'il devait faire maintenant que son ami ne vivait plus dans son van. Une bien triste situation ... Ou pas. Hééé ! ... Alors ... Comment ... Va ? ... Tu ... Etre ... Prêt ?? ... Jim l'était lui ? A moitié. Il était stressé. Comment pouvait-on faire appel à lui pour enregistrer un disque ? Un truc auquel il n'aurait jamais pensé de la vie. Il ne chantait pas trop mal mais il y avait des milliers d'australiens bien plus talentueux. Je ... Tellement ... Pas ... Savoir ... Comment ... Tout ... Se ... Passer !! L'homme au téléphone lui avait dit que ça n'allait pas être un problème. Qu'il avait l'habitude. Qu'il préférait prendre des débutants. Une grande page d'histoire allait peut-être s'écrire ce jour là ... Sans trop tarder les deux jeunes hommes se mirent en route. Ils avaient un peu de route à faire avant d'arriver au studio. Ou à la maison d'édition. Jim s'était peut-être fait un peu trop de films là-dessus car l'endroit n'allait pas vraiment être comme il l'avait imaginé ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Isaiah Gartshore-Nairn
messages : 1245
ici depuis : 15/07/2015
crédits : dark dreams (a) & gif par moi
double-compte : woody & lennox & concho
statut : with golden string, our universe was brought to life, that we may fall in love every time we open up our eyes (isling)
Afficher

MessageSujet: Re: Les débuts d'un disque d'or   Sam 26 Jan 2019 - 22:47

Quelle vague de bonheur et d’excitation avait traversé Isaiah après ce coup de fil ! Il aurait d’ailleurs tout donné pour que cette annonce se soit faite en face à face et non pas via un moyen de télécommunication pareil, parce qu’il aurait voulu voir la tête de Jim et y voir la fierté qu’il avait bien sentie dans sa voix. Celui qu’il considérait comme l’un des êtres humains de qui il était le plus proche avait décroché une sorte de contrat de chant ! Même si Jim n’était pas parvenu à qualifier exactement l’invitation en question, Isaiah pouvait en comprendre qu’on lui avait proposé de chanter sur un enregistrement quelconque. Jim lui aurait-il fait des cachotteries en allant chanter, parfois, dans des endroits pour se faire connaître ? Après tout, pour recevoir pareil coup de téléphone, il fallait qu’on ait entendu parler de lui à quelque part. Peu importait, au fond, Isaiah ne se sentait aucunement trahi, pas quand son ami avait de si belles nouvelles ! Et encore moins alors que ledit ami l’invitait à l’accompagner à la guitare sur cette chanson à enregistrer. Isaiah ne savait pas ce qu’ils joueraient, si c’était une reprise ou une toute nouvelle création, mais il n’en avait que faire. Bien sûr qu’il accompagnerait son ami. Après tout, c’était ainsi que leur relation avait débutée, et pour rien au monde Isaiah ne manquerait une telle évolution. Jim arriva à la caravane et, entendant le moteur de la voiture s’arrêter, l’artiste sortit sa guitare de tout le bordel environnant et la rangea dans son étui, qu’il plaça sur son épaule. Il ouvrit la porte en même temps que Jim se présentait devant son petit chez-lui. « Heyyyy ! Ça va plus que bien, et je suis très prêt pour ta gloire ! » Sans vouloir foutre la pression à Jim, bien sûr, qui semblait déjà un peu nerveux. On sentait la fébrilité émaner de sa personne. Isaiah sortit de la caravane et referma la porte métallique derrière lui, avant de suivre son ami jusqu’à la voiture. « Tu n’sauras pas avant d’y être ! Te stresse pas avec ça, c’est eux qui t’ont contactés, alors forcément ils t’aiment déjà et te mettront à l’aise. » Du moins, c’était ce qu’Isaiah pensait, lui qui ne voyait toujours que le positif et le meilleur. Ils prirent sans plus tarder la route, pour être à l’heure pour le rendez-vous à quelques kilomètres de Bowen. « Bon alors, maintenant que j’suis dans le secret, tu veux bien me dire comment tu t’es fait connaître ? » Demanda Isaiah avec un sourire.

__________________________


we have developed speed, but we have shut ourselves in. machinery that gives abundance has left us in want. our knowledge has made us cynical. our cleverness, hard and unkind. we think too much and feel too little. more than machinery we need humanity. more than cleverness we need kindness and gentleness.  by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
Jim Matthews
messages : 712
ici depuis : 12/12/2016
double-compte : Jake, Jeff, Jorge & Maddie
statut : Retour au célibat. Parce que ça lui va bien finalement.
Afficher

MessageSujet: Re: Les débuts d'un disque d'or   Mar 29 Jan 2019 - 19:18

La gloire ?! Allait-il être question d’un début de gloire ? Pas vraiment si Jim devait donner son avis. Il ne la recherchait pas non plus. Pas que ça ne lui correspondait, on le voyait bien se la péter en descendant les marches d’un tapis rouge, c’était juste qu’il aimait sa petite vie aussi le Jim. Arrivé devant la caravane de son ami, il vit rapidement que celui-ci était des plus enthousiastes. Ca faisait toujours plaisir à voir. Et ça donnait encore un peu plus de joie, de peps, au grand blond. Comment … Ca ? … … Notre … Gloire … Oui ! … Parce qu’ils étaient deux à s’embarquer dans cette aventure ? Jim avait-il demandé à Isa de l’accompagne juste pour ne pas y aller seul ? Oh il y avait un peu de ça oui. Mais Isa était l’un de ses meilleurs amis, il était un bon guitariste, alors ce n’était pas que pour cette raison non plus. Ils allaient faire un beau duo tous les deux, il en était certain ! Surtout qu’Isaiah avait les mots pour rassurer Jim. Le mettant à l’aise, pour reprendre ses paroles. Oui … Oui … Enfin … Ce … Pas … Changer … Le … Fait … Que … Ce … Etre … Stressant … … Ce … Un … Peu … Comme … Première … Fois … Je … Faire … Shooting … Un shooting qu’il n’avait d’ailleurs pas fait seul puisque sa voisine était là. Et cela c’était extrêmement bien passé. Il espérait un même résultat pour cet enregistrement donc. Il pouvait être en droit de s’imaginer que ce serait un endroit très classe. Avec un producteur qui savait ce qu’il faisait. Même s’il avait compris au téléphone que l’homme était loin d’être un producteur de star. Comment avait-il eu vent du fait que Jim chantait bien ? Ca, c’était un mystère. Et … Bah … Je … Pas … Savoir … En … Fait … … Je … Même … Pas … Lui … Demander … Sur … Le … Coup … C’était bien ça le problème de Jim de temps à autre. Il ne pensait pas. Il ne pensait pas à poser telle ou telle question. A demander des informations. Et puis il se retrouvait dans le flou le plus total. A se dire que s’il avait su … Qu’il aurait du y penser ! Mais c’était toujours trop tard … Il … Parlait … Vite … Je … Du … Mal … A … Suivre … Et … En … Placer … Une … Puis … Pouf … Terminé … …. Il … Eté … Pressé … Je … Pense … … Mais … Là … On … Avoir … Le … Temps … Discuter … Avec … Lui … Ou peut-être pas d’ailleurs, il n’en savait rien. Ils continuèrent de parler dans la voiture. Le stress monta un petit peu. Et ils chantèrent une petite chanson histoire de se détendre et de s’échauffer. Ils arrivèrent ensuite devant l’adresse indiquée. Jim y regarda à deux fois. Sans être totalement négligé, l’endroit n’était pas non plus vraiment entretenu. L’intérieur serait peut-être mieux. Bon … … Il … Plus … Avoir … Qu’à … Un hochement de tête et il descendit de la voiture. La première impression, la première poignée de main. Il fallait marquer le coup d’entrée ! Etre assuré. Ils s’avancèrent donc vers la porte. Dantesque. Cela allait être … dantesque …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Isaiah Gartshore-Nairn
messages : 1245
ici depuis : 15/07/2015
crédits : dark dreams (a) & gif par moi
double-compte : woody & lennox & concho
statut : with golden string, our universe was brought to life, that we may fall in love every time we open up our eyes (isling)
Afficher

MessageSujet: Re: Les débuts d'un disque d'or   Jeu 14 Fév 2019 - 2:18

Isaiah était lui-même all in pour jouer de la musique pour le plaisir et non pour la gloire. Il aurait eu maintes occasions d’essayer de percer, de prendre des risques ou des chances, et pourtant il avait toujours décidé de faire profil-bas, de jouer pour lui-même ou pour ses amis, à la place. Lorsqu’il avait fait partie d’un band, plus jeune, ils jouaient dans le garage du batteur et ne cherchaient pas à se faire entendre ailleurs que dans le voisinage. C’était pour eux. C’était pour le plaisir. Jamais il n’échangerait sa vie de liberté pour une vie de popularité où même sortir de chez soi n’est plus un événement banal. « C’est toi qu’ils veulent ! J’suis juste un petit accompagnement, un bonus en passant. » Il lui fit un clin d’œil en riant et en lui donnant une légère tape dans le dos. Isaiah était définitivement moins nerveux que Jim, et c’était tout à fait normal. Comme il l’avait lui-même dit, l’ébéniste ne faisait qu’accompagner son ami dans cette aventure. Certes, il jouerait de la guitare, mais c’était la voix de Jim qu’on désirait entendre. Ça ne paraissait sans doute pas aux premiers abords, mais il en avait à dire et à montrer, le Jim. « C’est normal, pis c’est pas forcément du mauvais stress. Mais vois ça sur le long terme, comme le mannequinat maintenant … t’es devenu un pro. » Isaiah n’avait peut-être jamais assisté à un shooting de Jim, mais il avait au moins vu le résultat de quelques séances, et même si ce n’était pas un monde qui l’interpellait, il savait au moins dire que Jim était très photogénique et semblait toujours à l’aise. Dans son élément. Pour le moment il n’était pas encore dans son élément, avec la musique, mais ça ne saurait tarder. Pour commencer, ils étaient au moins déjà dans la voiture, ce qui était un bon début. Isaiah questionna avantage son ami sur cette mystérieuse découverte de son talent. « On saura bien en arrivant là-bas. » Le suspens durerait encore pendant quelques kilomètres. Jim renchérit en disant que tout s’était passé très vite, ce à quoi Isaiah hocha simplement la tête. « S’il produit pas mal d’artistes, j’imagine qu’il est occupé, ouais. Tant qu’il se montre disponible pour toi aujourd’hui, c’est l’important. » Isaiah ne supporterait pas de voir son ami être traité comme un simple numéro sur une liste. Il savait comment ça pouvait être, dans ce monde-là, parfois. Bref, après avoir parlé davantage de cette première rencontre, ils décidèrent de chanter d’abord pour s’échauffer, mais surtout pour décompresser avant d’arriver. Ils ne tardèrent pas à se garer devant un endroit qui n’avait rien de glorieux, aux premiers abords. Les locaux étaient peut-être chers, dans ce coin. Ne jamais se fier aux apparences. « Let’s do this. » Il sortit de la voiture, ouvrit le coffre arrière pour en sortir sa guitare, et s’avança jusqu’à l’entrée. Il ouvrit la porte à Jim. « Après toi, Superstar. » Et il rentra à sa suite. Finalement, l’extérieur ou l’intérieur, les deux se ressemblaient. Ce qui n’était pas forcément une bonne chose.

__________________________


we have developed speed, but we have shut ourselves in. machinery that gives abundance has left us in want. our knowledge has made us cynical. our cleverness, hard and unkind. we think too much and feel too little. more than machinery we need humanity. more than cleverness we need kindness and gentleness.  by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
Jim Matthews
messages : 712
ici depuis : 12/12/2016
double-compte : Jake, Jeff, Jorge & Maddie
statut : Retour au célibat. Parce que ça lui va bien finalement.
Afficher

MessageSujet: Re: Les débuts d'un disque d'or   Dim 17 Fév 2019 - 19:31

Il n'avait pas forcément tort son ami. Après tout, c'était Jim que l'on avait contacté. A bien y réfléchir, on se demandait encore comment cela était possible. Elément de réponse plus tard. Teuteu...teu ... Tu ... Etre ... Bien ... Plus ... Que ... Un ... Bonus ... Oui ... A ses yeux oui. Aux yeux d'un producteur par contre, c'était toute autre chose. Jim avait invité son ami pour partir dans cette aventure, parce qu'il savait qu'avec lui à ses côtés il serait plus rassuré, plus en confiance, c'était important. Ce ... Vrai ... Ce ... Vrai ... ... Je ... Espère ... Avoir ... Le ... Même ... Relatif ... Succès ... Non, il n'était pas un mannequin célèbre ou reconnu. Mais c'était suffisant pour en vivre et il continuait à avoir quelques shootings toutes les semaines. Donc oui, à son échelle, on pouvait dire qu'il s'agissait d'un succès. Sans plus attendre ils prirent donc la route. Ouip ... Les deux amis semblaient se faire quelques films sur la suite de cette journée. Mais aucun de ceux-là ne reflétaient réellement ce qui allait se passer. Oh nooon. Jim n'avait pas la moindre idée de si l'homme qu'ils allaient voir était connu ou gérait plein d'artistes. Sûrement ... Oui ... ... Puis ... Je ... Espère ... Il ... Pas ... Me ... Faire ... Venir ... Pour ... Rien ... Ce serait une perte de temps pour tout le monde. Non pas que Jim avait d'autres choses urgentes à faire non plus. Hormis peut-être éplucher les petites annonces. Tout ça pour tomber sur un job qu'il quitterait deux semaines plus tard. Après quelques minutes de route, ils arrivèrent devant cette maison. Jim vérifia une seconde fois mais ils étaient bien à la bonne adresse. Oui ! La superstar, LES superstars étaient en marche ! Pfff ... Te ... Con ... Il lui donna une petite tape amicale sur l'épaule en rigolant et ils rencontrèrent alors tous les deux Mr. Phillips. Aaah vous voila enfin ! Richard Phillips. Mais vous pouvez m'appeler Dick. Entrez entrez. Vous avez fait bonne route ? Bien bien. Je vois que vous avez ramené un ami. Et une guitare. Bien. C'est chouette. Plus on est de fous plus on rit n'est-ce pas ? Ahah. Faites pas attention il y a un peu de bordel. Vous savez comment c'est n'est-ce pas ? Allez restez pas plantés là et suivez moi. Où étaient-ils tombés ... ? Jim avait à peine réussi à placer "Jim ... Matthews", "oui", encore "oui" et "non ... ce". Dick lui ayant également serré la main vivement pendant au moins dix secondes. Une main moite en plus. Beurk. Au moins ce Richard n'avait pas l'air d'un pervers. Mais il n'avait pas non plus une tête fort sympathique. Et l'avenir dira surtout qu'il portait bien son diminutif de Dick oui. Une bonne tête de Dick, sans mauvais jeu de mot. Totalement perdu, Jim se laissa guider dans la maison, bordélique, du bonhomme. Lançant un regard inquiet, perplexe, wtf à son ami. L'aventure on vous a dit ! Et ils arrivèrent dans une pièce pour enregistrer. Une très belle pièce. Ce qui rassurait un peu le blond. Pourtant, ils n'étaient pas au bout de leur peine les deux amigos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Isaiah Gartshore-Nairn
messages : 1245
ici depuis : 15/07/2015
crédits : dark dreams (a) & gif par moi
double-compte : woody & lennox & concho
statut : with golden string, our universe was brought to life, that we may fall in love every time we open up our eyes (isling)
Afficher

MessageSujet: Re: Les débuts d'un disque d'or   Mar 5 Mar 2019 - 0:03

Isaiah leva les yeux au ciel en riant lorsque son ami lui assura qu’il était bien plus qu’un bonus. Pour lui, peut-être, mais les producteurs allaient sans doute relever les sourcils en voyant un inconnu passer les portes de leurs bureaux. À moins que Jim les ait déjà mis au courant de son accompagnateur à la guitare. Il l’espérait, en fait, Isaiah, autrement il allait peut-être devoir se frapper à un autre guitariste qui était déjà là pour ça, et qui connaissait déjà par cœur les musiques à jouer. Bon, tant pis, si c’était le cas, Isaiah se satisferait très bien d’être seulement en régie en train d’écouter Jim enregistrer ses chansons. C’était une fierté pour lui rien que d’être là pour assister à ce moment de gloire, alors qu’il y participe activement ou non, ça n’avait pas trop d’importance. « Je te le souhaite aussi. J’aimerais bien commencer à t’entendre aussi à la radio en même temps que de croiser un panneau publicitaire avec ta photo. T’imagines ? Un Jim-ception ! » Isaiah sourit, s’imaginant déjà la scène, et la fierté avec laquelle il pourrait dire qu’il connaissait ce mec-là aux mille talents. Ils prirent finalement la route de la boîte de production, et en chemin, ils pensèrent à un tas de possibilités possibles, puisque Jim n’avait pas questionné davantage l’homme au téléphone. Isaiah s’imaginait toutes sortes de personnages, mais il était loin de se douter que certains de ses scénarios les plus ridicules allaient finalement devenir vrais. « Il sait que tu viens pas d’à côté ? C’est pas trop loin, mais quand même, il faut que tu te déplaces. Il a sûrement pris ça en considération, il te fera sûrement pas faux-bond. » Isaiah disait cela pour le rassurer, mais il savait aussi que parfois dans ce business, il pouvait y avoir des imprévus ou des horaires surchargés impossibles à remplir. Il espérait vraiment que son ami n’avait pas eu d’espoirs pour rien, au final. Ce ne fut finalement qu’une simple peur, parce qu’à peine arrivés là-bas, Mr Phillips les accueillit avec enthousiasme. Il les attendait. « J’espère que ça bouscule pas tes projets que je sois là, Dick. Jim et moi on a l’habitude de jouer ensemble, alors en grand généreux qu’il est, il a pensé à moi pour cet après-midi … » Isaiah envoya un clin d’œil à son ami, il essayait de détendre l’atmosphère et de mettre un bon ton à cette journée. De toute façon, Dick avait l’air assez chaleureux en son genre, peut-être même trop, on se serait attendu à un plus grand sérieux. Mais ça, ce n’était pas le genre de chose qui dérangeait l’ébéniste. Le bordel non plus, même s’il était vrai que ça ne faisait pas forcément professionnel. Quand Dick leur tourna le dos pour les guider jusqu’à la salle d’enregistrement, Jim lui lança un regard perplexe, auquel Isaiah répondit en haussant les épaules, une moue au visage. « Go with the flow. » Il rigola avant de poursuivre sa route jusqu’à la belle salle d’enregistrement, toute bien équipée. « Oh, wow, t’as enregistré beaucoup de gens ici ? » Demanda-t-il à Dick. Une façon aussi de savoir s’il avait aidé à créer quelques célébrités, ici-même.  

__________________________


we have developed speed, but we have shut ourselves in. machinery that gives abundance has left us in want. our knowledge has made us cynical. our cleverness, hard and unkind. we think too much and feel too little. more than machinery we need humanity. more than cleverness we need kindness and gentleness.  by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
Jim Matthews
messages : 712
ici depuis : 12/12/2016
double-compte : Jake, Jeff, Jorge & Maddie
statut : Retour au célibat. Parce que ça lui va bien finalement.
Afficher

MessageSujet: Re: Les débuts d'un disque d'or   Jeu 7 Mar 2019 - 21:52

Depuis ... Quand ... Tu ... Faire ... Des ... Ré-fé-ren-ces ... Ci-né-ma-to-gra-phi-que ... Toi ? ... Pfiou, quel mot à rallonge. Une phrase qui fit rire le beau blond. Isaiah n'était pas connu comme étant un fan de cinéma loin de là. L'entendre faire une comparaison avec Inception relevait du miracle. Ils discutèrent ensuite un peu de ce qui allait se passer. Ou ne pas se passer. Après tout, le producteur pourrait leur faire faux bond, c'était une possibilité. Oui ... Oui ... ... Et ... Je ... Vraiment ... Penser ... Il ... Pas ... M'oublier ... Car ... Il ... Envoyer ... Encore ... Un ... Message ... Il ... Avoir ... Deux ... Jours ... En ... Fait ... Il aurait pu commencer par là le Jim. Arrivés sur place, ils purent constater qu'il n'y avait effectivement aucun soucis d'agenda. Mais qu'à choisir, il aurait peut-être préféré qu'il y en eut un. Où étaient-ils tomber ? Sa façon de parler n'était pas toujours fluide mais si en plus Dick ne lui laissait pas en placer une. Isaiah parvint à caser quelques mots avant que l'homme ne reprenne de plus belle un "mais non mais non ça me fait plaisir et bla bla bla et bla blabla". Un vrai moulin à paroles. Jim en était circonspect. Son meilleur ami le rassura comme il le put. Oui ... Oui ... ... Je ... Espère ... Il ... Pas ... Chanter ... A ... Ma ... Place ... Le beau blond rigola. Profitant que Dick était devant eux sans qu'il ne puisse entendre. Il continuait d'ailleurs de déblatérer des tas de trucs qui passèrent d'un côté pour sortir de l'autre. Surtout lorsqu'ils arrivèrent au studio qui était lui, très professionnel. De quoi rassurer Jim. Un peu. Mais le malheureux Isa osa poser une question. Si j'ai enregistré beaucoup de gens ?? Mais évidemment que j'ai enregistré beaucoup de gens ! Willie Snead, Zac Taylor, la sosie numéro un d'Adele, Jennifer Vrabel, ... Et il continua ainsi. Pas en citant d'autres noms mais en expliquant que c'était lui qui avait aussi lancé tel artiste. Qu'il avait travaillé avec d'autres pendant un mois. Sauf que. Soit les artistes étaient totalement inconnus ou presque. Soit il inventait grave le Dick. Jim fit mine d'être impressionné. Ce ... En ... Faire ... Du ... Monde ! ... Il rigola un peu. Dick les laissa alors s'installer et leur dit qu'il serait de retour d'ici deux minutes. Le beau blond en profita pour discuter rapidement avec Isa car le Dick reviendrait effectivement bien après ces deux minutes. Euh ... Isa ? ... Ce ... Etre ... Moi ... Ou ... ... Ou ... Ce ... Bizarre ... Ce ... Qu'il ... Se ... Passer ... Là ? ... Il avait chuchoté. Se disant qu'ils pouvaient être sur écoute ou quoique ce soit dans le genre. On était jamais trop prudent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Isaiah Gartshore-Nairn
messages : 1245
ici depuis : 15/07/2015
crédits : dark dreams (a) & gif par moi
double-compte : woody & lennox & concho
statut : with golden string, our universe was brought to life, that we may fall in love every time we open up our eyes (isling)
Afficher

MessageSujet: Re: Les débuts d'un disque d'or   Dim 10 Mar 2019 - 19:29

Il était vrai qu’Isaiah n’était pas reconnu pour être cinéphile, mais il savait quand même apprécier cet art, de temps à autre, lorsqu’il entendait entre les branches qu’un long-métrage en valait réellement la peine. Il n’aurait su dire si Inception était vraiment de ces chefs-d’œuvre qu’il avait pu voir auparavant, mais peu importait, la référence le faisait toujours sourire. « Depuis … depuis … meh. » Il haussa les épaules en riant. « Aisling et toi vous donnez toujours l’impression que je vis complètement déconnecté de notre ère. » Il continua de rire, parce qu’ils n’avaient pas complètement tort. Le nombre de fois où on lui avait raconté des infos commerciales comme s’il savait de quoi on lui parlait, alors qu’il n’avait jamais vraiment regardé une seule annonce télévisée depuis qu’il avait été en âge de faire ses propres choix. Et ce n’était qu’un exemple parmi tant d’autres. Ils parlèrent encore un peu des inquiétudes de Jim, comme l’idée qu’il avait qu’il puisse s’être déplacé pour rien. Ça, Isaiah ne le lui souhaitait vraiment pas. Quelle déception ce serait, et aussi un flagrant manque de respect de la part du producteur. Ça ne semblait pas parti pour ça, puisque le blond lui apprit que ledit producteur l’avait contacté à nouveau quelques jours auparavant. « Oh, bah tu vois, il est visiblement sérieux avec ce projet ! Autrement il ne prendrait pas le temps de te téléphoner lui-même. » Si ça se trouve, c’était une bien petite boîte de production, et il n’avait pas encore les fonds pour se payer des réceptionnistes accomplissant ce genre de tâches. Ou alors il était vraiment très fan de Jim et le traitait comme un roi. Une fois arrivés, ils se frappèrent à un établissement peu invitant, mais à un homme des plus chaleureux. Un peu trop, même. Il n’avait pas cette notion de distance professionnelle qu’on aurait pu envisager, ce Dick. Isaiah n’en était pas vraiment dérangé, lui-même étant assez sociable, mais c’est vrai que c’était surprenant de le voir déblatérer sans s’arrêter. Il ne prit une pause que pour les guider jusqu’à la salle d’enregistrement. Isaiah rigola à la remarque à voix basse de son ami. « Vous feriez un beau duo, pourtant ! » Plaisanta-t-il avant de rejoindre l’homme jusqu’à la salle. Il avait recommencé à parler, déjà, et Isaiah tentait du mieux qu’il le pouvait de tout saisir, mais il semblait passer du coq à l’âne sans prévenir. L’ébéniste réussit à orienter un peu la conversation en lui demandant s’il avait enregistré beaucoup de gens dans ce beau studio. Il hocha la tête à l’énumération de tous ces gens qu’il ne connaissait pas. En même temps, Isaiah ne pouvait pas se vanter de connaître beaucoup de célébrités, il n’écoutait pas trop ce qui jouait sur les radios pop et commerciales, de nos jours. « Wow. Cool ! » Juste à entendre la sosie numéro un d’Adele, toutefois, Isaiah pouvait bien se douter qu’aucun gros nom n’avait été nommé. Dick, pour aller on-ne-sait-où, les laissa là pour quelques minutes. « C’est disons … pas ce à quoi je m’attendais ! » Il rigola, pas du tout nerveux, plutôt amusé. Mais il pouvait se douter que ce n’était probablement pas si drôle dans la tête de Jim. « C’est juste un type un peu bizarre, je pense, mais il n’a pas l’air malveillant. Et puis s’il était pas sérieux avec sa musique, il aurait pas tout ce matériel. » Isaiah se promena de gauche à droite de l’énorme console, et des divers équipements. « C’est pas cheap, ça. Il doit s’y connaître un minimum. » Oui parce que c’était une chose de le posséder, c’en était une autre de savoir s’en servir.

__________________________


we have developed speed, but we have shut ourselves in. machinery that gives abundance has left us in want. our knowledge has made us cynical. our cleverness, hard and unkind. we think too much and feel too little. more than machinery we need humanity. more than cleverness we need kindness and gentleness.  by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
Jim Matthews
messages : 712
ici depuis : 12/12/2016
double-compte : Jake, Jeff, Jorge & Maddie
statut : Retour au célibat. Parce que ça lui va bien finalement.
Afficher

MessageSujet: Re: Les débuts d'un disque d'or   Mer 13 Mar 2019 - 21:25

Ils rigolèrent encore un peu sur la chose avant de revenir sur le sujet du jour, l'enregistrement. Il était fort possible que tout ceci n'était qu'une vaste blague étant donné que Jim n'avait pas posé suffisamment de questions. On se moquait peut-être de sa façon de parler. Oui ... Oui ... ... Ou ... Alors ... Ce ... Etre ... Très ... Mauvaise ... Blague ... Ce qu'il ne fut pas loin de penser lorsqu'ils arrivèrent à destination. Lorsqu'ils rencontrèrent cet homme qu'il avait eu au bout du fil. Il était comme au téléphone, à parler sans arrêt. Et Jim se laissa porter en ne cessant pas d'hocher la tête pour dire qu'il comprenait tout. Ils échangèrent quelques mots avec Isa et le regard que Jim porta sur son ami voulut tout dire. Te con ... Un sourire s'afficha sur son visage car évidemment, il rigolait. Dick continua ensuite de parler. Il n'avait besoin de personne pour le faire mais si on lui posait une question, alors là, il y répondait avec plaisir. Il cita donc bon nombre d'artiste tous aussi connu les uns que les autres. Pas vraiment dans le bon sens du terme. Et lorsque les deux jeunes hommes furent seuls dans le studio, Jim demanda à Isaiah comment il se sentait. Oh ... Bah ... Moi ... Non ... Plus ... Même si, bon, il ne savait pas non plus trop à quoi s'attendre. Oui ... ... Je ... Penser ... Pareil ... ... Il ... En ... Avoir ... Pour ... De ... L'argent ... Là ... ... On ... Bien ... Voir ... Isa confirma ses propos. En plus de cela, oui, il fallait s'y connaître. Dick ne devait pas être un débutant ni même un amateur. Il revint donc auprès d'eux. Sortis trois verres, la bouteille de whisky. Un petit verre pour se détendre. Ca fait toujours bien. Ca aide toujours les artistes à se mettre dedans. Allez hop, santé. Cul sec pour le Dick. La vache. Jim attendit de voir ce que fit Isaiah pour l'imiter. Allez prendre place. Commencez un petit truc tranquille histoire que je règle le son de mon côté et de vous mettre à l'aise. Je sais pas si vous avez une routine d'entraînement mais faites comme chez vous. Jim au centre bien derrière le micro et vous un peu plus sur le côté. Pouvez prendre le tabouret là ou jouer debout c'est comme vous voulez. Jim hocha la tête et prit place. Il était stressé. Et tout le monde savait comme cela se passerait, il n'arriverait pas à chanter correctement. Se détendre, il fallait se détendre. Quand ... Tu ... Veux ... Isa ... Ouf, c'était loin d'être gagné tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand kangou
Isaiah Gartshore-Nairn
messages : 1245
ici depuis : 15/07/2015
crédits : dark dreams (a) & gif par moi
double-compte : woody & lennox & concho
statut : with golden string, our universe was brought to life, that we may fall in love every time we open up our eyes (isling)
Afficher

MessageSujet: Re: Les débuts d'un disque d'or   Ven 15 Mar 2019 - 21:04

Une mauvaise blague ? Un coup monté juste pour ridiculiser Jim ? Ça n’aurait même pas effleuré l’esprit d’Isaiah. Quelqu’un de trop occupé qui oublierait le rendez-vous, peut-être, oui. C’était le genre de chose qui pouvait arriver, dans un monde d’affaires. Mais se renseigner sur quelqu’un, lui téléphoner et le faire parcourir de nombreux kilomètres juste pour se foutre de ladite personne ? Isaiah n’arrivait pas à croire que cela puisse seulement traverser l’esprit de qui que ce soit. « Mais non. Qui prendrait le temps de faire une blague pareille ? Sérieusement, ce serait juste triste. » Triste pour cette personne, triste pour Jim, et triste pour l’humanité au complet que ce genre de personne puisse exister. Isaiah secoua la tête comme pour se confirmer à lui-même que ce genre de chose ne se produisait pas. Pour personne. Il avait beau se battre pour de belles causes, Isaiah, parfois il se montrait trop naïf et il fermait les yeux face à des enjeux pourtant bien présents, comme l’intimidation. Croire le meilleur des autres empêchait parfois de voir le pire. En arrivant là-bas, les deux amis ne furent pas confrontés à une farce, mais presque. Ce n’était toutefois pas quelque chose d’arrangé, du moins il ne le pensait pas. Juste un endroit un peu sketchy avec un propriétaire qui l’était tout autant. Isaiah ne se gêna pas pour blaguer sur le sujet, d’ailleurs. Ils furent au moins rassurés un tout petit peu en pénétrant dans le studio bien équipé. Il y avait tout d’un coup quelque chose de bien rassurant à voir toutes ces consoles. Qui aurait cru que de la technologie pourrait apaiser Isaiah ! Ils n’eurent pas le temps de continuer leur analyse, puisque Dick revint avec une bouteille de whisky entre les mains, et trois verres. Le musicien haussa les sourcils. « J’étais plutôt détendu, déjà, mais un verre de whisky, ça ne se refuse pas ! » Il esquissa un sourire en donnant un léger coup de coude à Jim. Lui en aurait besoin pour se détendre un peu. Dick versa le liquide ambré dans les trois verres, et pris le sien pour le porter à ses lèvres. Cul-sec. Sans même avoir attendu les deux acolytes. « Hop c’est le cas de le dire ! » Plaisanta Isaiah en riant légèrement de la situation, avant de s’emparer de son propre verre. « Santé ! Hop ! » Répéta-t-il avant de caler le verre à son tour. Jim fit de même et, une fois tous les verres vides posés devant eux, Dick les invita à aller s’installer et se réchauffer pendant qu’il réglait le son. Isaiah ouvrit l’étui de sa guitare et sortit son vieil instrument, traversant de l’autre côté pour aller s’installer auprès de son ami. « Laquelle tu veux faire ? » Ils avaient monté un répertoire pas mal varié, mais c’était Jim le chef de leur petit orchestre, aujourd’hui. En attendant, Isaiah accorda sa guitare, à l’oreille.  

__________________________


we have developed speed, but we have shut ourselves in. machinery that gives abundance has left us in want. our knowledge has made us cynical. our cleverness, hard and unkind. we think too much and feel too little. more than machinery we need humanity. more than cleverness we need kindness and gentleness.  by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adm h
Jim Matthews
messages : 712
ici depuis : 12/12/2016
double-compte : Jake, Jeff, Jorge & Maddie
statut : Retour au célibat. Parce que ça lui va bien finalement.
Afficher

MessageSujet: Re: Les débuts d'un disque d'or   Hier à 19:49

Ce … Ce … Que … Je … Me … Dire … Aussi … Depuis l’accident, il était devenu un sacré bisounours sur certain point. Un peu comme Isaiah. Pour cela qu’ils devaient si bien s’entendre tous les deux. Et si d’autres auraient pu demander à Dick s’il s’agissait d’une blague, qu’il n’était qu’un beau parleur ou autre, ce n’était pas le cas des deux amis. Tout se passerait bien, c’était ce qu’il fallait se dire. Et au pire, il n’y aurait pas mort d’hommes. Ce fut donc l’heure d’un petit verre de whisky. L’alcool aidant Jim à mieux parler, ce n’était pas une mauvaise chose. On … Pas … Pouvoir … Refuser … Non … … Santé ! … Un seul verre changerait-il quelque chose ? Pas sûr. Mais Jim avait bien sûr besoin de se mettre à l’aise. Derrière le micro, il allait s’échauffer la voix sur une petite musique. Il fallait bien sûr attendre Isaiah dans un premier temps. Par quoi allaient-ils commencer ? Losing … My … Religion … Pour … Le … Souvenir … Il sourit, tout content. Leur premier duo. Le début d’une grande aventure entre eux. Il ferma les yeux et essaya de se mettre dedans. Afin de ne pas trop parler comme d’habitude. Ce serait une catastrophe. Pendant ce temps là, Dick chipota à ses trucs. Donna quelques petits conseils en plein milieu de la chanson. De quoi un peu perturber Jimbo. Petit débrief de fin. Le son est bon pour moi. Nickel. Hésite pas à vraiment t’approcher du micro Jim. Et sois naturel. Totalement naturel. C’est le plus important surtout. C’était déjà très bien là. Le beau blond fut un peu surpris. Euh … D’accord … Il avait surtout eu l’impression de chanter assez bizarrement. Comme il parlait en fait. Il regarda rapidement Isaiah en souriant un peu. Content de lui. Allez … Une … Autre ! … Il commença deux trois petits mots et son ami enchaîna immédiatement à la guitare. Il commençait vraiment à se détendre là. Ca allait bien se passer. Il sentait qu’il était dans le flow comme le lui avait dit Isaiah. Même si … A voir la tête de Dick par moment, ça ne semblait pas gagné du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Afficher

MessageSujet: Re: Les débuts d'un disque d'or   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les débuts d'un disque d'or
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: see something else :: les villes à proximité-
Sauter vers:  
The Writers a encore frappé !
Non ils n'ont pas disparu, bien au contraire, TW s'est même renforcé en embauchant deux personnes de plus. Mais ils se demandent si vous, vous n'avez-vous pas oublié que vous pouviez leur envoyer des rumeurs ? N'hésitez plus !
clique pour leur envoyer un mp.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ RPS LIBRES