AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Freja Ivanova
MESSAGES : 18461
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : aelya ♡ (a) moi (s)
COMPTES : ciàran, maddox, isaac, alix, noa & juliann.
STATUT : you cut me open and i keep bleeding.
(hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) Empty
adm f
MessageSujet: (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja)   (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) EmptyMer 12 Juin 2019 - 19:58

« Chéri, je suis rentrée. » Dis-tu en gloussant et en refermant la porte de l’appartement derrière toi. Tu marches jusqu’au canapé où tu t’affales en riant encore de ta réplique. Tu as toujours rêvé de dire ça en rentrant chez toi mais malheureusement, tu n’en auras sûrement jamais l’occasion. Encore quelque chose qui s’est envolé, comme ce bébé. Ta relation avec Woody s’est terminée il y a quelques jours déjà et même si vous n’avez pas posé le mot « rupture », tu sais que c’est de ça qu’il s’agit. Alors, tu tentes comme tu peux d’oublier que tu as perdu le seul homme que tu aies aimé et aussi son enfant. Votre enfant. L’alcool t’aide un peu mais ce n’est pas suffisant. T’es à deux doigts de replonger dans la drogue mais tu continues de lutter pour cette promesse faite à Landon. Une promesse de plus que tu n’es pas certaine de pouvoir tenir malgré toute ta volonté. Après avoir déposé tes affaires sur la table basse du salon, tu te diriges vers l’armoire où se trouvent toutes vos bouteilles d’alcool, balayant celles-ci du regard jusqu’à trouver celle qu’il te faut. Un bon vieux Whisky comme ça, en quelques heures à peine, toutes tes pensées les plus sombres s’envoleront le temps de quelques heures. Au moment où tu refermes l’armoire, tu entends quelqu’un dans le salon. Tu attrapes un verre avant de t’y diriger, découvrant Concho. Tu ne sais pas vraiment s’il rentre ou s’il vient de sa chambre mais il semble un peu ivre lui aussi. Comme pour toi, ça se lit immédiatement sur le visage de ton colocataire. « Tu as transplané jusqu’ici ou quoi ? » Demandes-tu en riant légèrement, imaginant ton colocataire en Harry Potter. Ou plutôt en Ronald Weasley, ouais. « Tu bois avec moi mon petit cochon ? Ou t’as déjà assez bu pour aujourd’hui ? » Tu soulèves la bouteille de Whisky que tu tiens en main pour la montrer à ton colocataire, un large sourire aux lèvres. « Je te préviens, si tu vomis, j'te tiendrai pas les cheveux. » Ajoutes-tu en riant à nouveau avant de te laisser tomber dans le canapé.

__________________________

Et moi je suis tombé en esclavage ; de ce sourire, de ce visage. J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes. Et construire un empire, juste pour ton sourire. » two words, seven letters, and i'm yours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com http://www.aa-retro.com/t14944-snapchat-de-freja
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1620
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : rivendell (a) & sarasvati (s)
COMPTES : woody & jackson & isaiah & maliyan & elmo
STATUT : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
(hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) Empty
adm h
MessageSujet: Re: (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja)   (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) EmptyJeu 13 Juin 2019 - 3:13

Chéri, je suis rentrée. Ah, Freja, elle ne savait même pas à quel point cette phrase me fit rire et me fit mal tout à la fois. Parce que c’aurait pu être ma vie, ça, s’il n’y avait pas eu tant de secrets, tant de non-dits. Ça n’aurait pas été Freja, non, mais c’aurait été une femme, me rejoignant après une longue journée de travail. Mais je n’avais rien de ça, je n’avais rien de tout ça. Juste une histoire décousue et désorganisée, avec les morceaux qui étaient tous là, mais éparpillés un peu partout de sorte à ce qu’elle ne fasse aucun sens, cette vie. Je venais de rentrer d’une soirée avec Jeff, qui m’avait sorti pour me changer les idées. Ça avait fonctionné jusqu’à ce que j’arrive ici, me frappant au #17 complètement vide. Alors dès que j’entendis Freja faire du vacarme dans la cuisine, je la rejoignis, et le silence de mes pas relevaient du miracle sachant que j’avais déjà bu au point d’habituellement perdre l’équilibre. Je m’esclaffai à la question de Freja lorsqu’elle me rejoignit au salon. « C’est si difficile de croire que j’peux parfois ne pas être hyper bruyant ? » Sans doute, oui. J’attrapai la bouteille de whisky que Freja brandissait devant moi. N’ayant pas de verre, je ne me gênai quand même pas pour retirer le bouchon et boire à même la bouteille. « Qu’est-ce que tu racontes. There’s no such thing as drinking too much. » Surtout pas aujourd’hui, surtout pas maintenant, alors que le monde tel que je le connaissais jusqu’à maintenant venait d’être complètement renversé. Revoir celle qu’on croyait être la femme de sa vie et apprendre qu’on a un fils de près de quatre ans, je vous jure, c’est une claque monumentale en pleine gueule. Et je n’avais pas encore vraiment statué sur ce que je ferais de ce trop-plein d’informations, de cette trahison de la part d’Ally, de ce secret trop bien gardé qui changeait tout. Complètement tout. « Au pire, on les rase tout de suite, comme ça la question ne se pose même plus. » Comme si la question se posait à la base, avec le peu de cheveux que j’avais. À peine trente ans et déjà mon front mesurait le double de superficie que dans mon jeune temps. Je rejoignis Freja sur le canapé, levant ses jambes pour aller m’installer en-dessous, laissant ses cuisses retomber sur les miennes. Je laissai mes mains sur ses genoux, l’une tenant toujours la bouteille, l’autre jouant avec la peau de la norvégienne. « Les genoux et les coudes, c’est comme … élastique à l’infini. Sur une échelle de 0 à 10 à quel point je te fais mal ? » Demandais-je en tirant sans retenue sur la peau de son genou.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freja Ivanova
MESSAGES : 18461
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : aelya ♡ (a) moi (s)
COMPTES : ciàran, maddox, isaac, alix, noa & juliann.
STATUT : you cut me open and i keep bleeding.
(hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) Empty
adm f
MessageSujet: Re: (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja)   (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) EmptyJeu 13 Juin 2019 - 13:26

De retour au salon, tu fais remarquer à ton colocataire qu'il a été d'une discrétion presque surnaturelle. Pas vraiment son genre quand on sait que d'habitude, il crie à travers l'appartement pour vous réunir. « Tu sais, tu fais à peu près 80% du bruit total de l'appartement à toi tout seul donc ouais, ça m'étonne. » Réponds-tu, taquine. « Oh et quand tu fais l'amour, faut vraiment que t'apprennes à te contenir un peu. » Ajoutes-tu, étouffant un rire en collant ta main sur ta bouche. Concho' agrippe la bouteille de Whisky quand tu lui montres celle-ci, buvant directement au goulot. Il a raison, pourquoi est-ce que tu t'emmerdes à boire dans un verre, d'ailleurs ? « T'as totalement raison. » Boire à outrance, il n'y a rien de mieux, sauf peut-être le lendemain matin. Et sauf peut-être la drogue, mais ça, c'est un autre sujet. Ton visage s'illumine quand ton colocataire propose de raser ses cheveux tout de suite, pour n'avoir aucun problème s'il doit vomir au-dessus de la cuvette des toilettes. Vu ton état, c'est une idée qui risque de ne pas te lâcher. Une envie qui risque de devenir particulièrement pressante au fil de la soirée, déjà bien entamée. « Oh, je rêve de te raser les cheveux... Tu me laisserais faire ? Je te donne tout ce que tu veux en échange. Sauf mon cul. » Dis-tu avec un large sourire, ton impatience se lisant sans aucun doute sur ton visage. Tu ne veux pas lui faire la boule à zéro, juste lui laisser quelques millimètres pour voir la tête que Concho aura. Tu sais d'avance que ça risque d'être très drôle et ce soir tu as besoin de rire, beaucoup. Ton colocataire te rejoint sur le canapé, prenant tes jambes en otage pour une expérience dont tu ne saisis pas le sens tout de suite. Tu bois quelques gorgées de ton verre avant de réagir trop brusquement, renversant une partie de ton Whisky dans le canapé. « Aïeeeuh Concho ! Pourquoi tu me fais ça ? Tu me veux du mal ? » Demandes-tu en frottant ton genou avec ta main, les sourcils froncés. « Attends que j'tire sur ton pénis de cette façon, on verra bien si tu trouves toujours ça drôle. » Rétorques-tu en retirant tes jambes du canapé et en déposant ton verre à moitié vide sur la table basse du salon. Tu inspectes les dégâts, voyant déjà des tâches d'alcool se former sur le tissu du fauteuil. « J'te laisserai expliquer aux autres comment c'est arrivé, hein. » Et quelque chose te dit que tes colocataires vont bien rire, mettant sans doute de côté les quelques tâches qui resteront probablement pour toujours sur votre canapé.

__________________________

Et moi je suis tombé en esclavage ; de ce sourire, de ce visage. J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes. Et construire un empire, juste pour ton sourire. » two words, seven letters, and i'm yours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com http://www.aa-retro.com/t14944-snapchat-de-freja
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1620
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : rivendell (a) & sarasvati (s)
COMPTES : woody & jackson & isaiah & maliyan & elmo
STATUT : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
(hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) Empty
adm h
MessageSujet: Re: (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja)   (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) EmptySam 15 Juin 2019 - 2:28

80%, Freja exagérait un peu quand même. Je criais et je chantais peut-être beaucoup mais au moins je ne faisais pas aller le séchoir à sept heures du matin, parfois, et je ne faisais pas tout un vacarme quand je cuisinais des spaghettis. Concernant sa réplique sur ma manière de faire l’amour, je me retins surtout de rire avant de répliquer : « T’es juste jalouse parce que t’as jamais autant fait gémir un homme. » J’haussai les épaules, amusé et moqueur. En réalité, ça me faisait un peu me demander si je faisais autant de bruit que ça, au moins je pouvais déculpabiliser en me disant que je leur avais offert une belle pause de plusieurs mois, si c’était le cas. Triste pour moi, cool pour eux. Sur ce, je bus de bonnes gorgées de whisky alors qu’en temps normal je me montrais assez raisonnable sur le fort puisque le goût ne me plaisait pas particulièrement. Pas pour rien que je préférais les soirées durant lesquelles Tahlia, Freja et moi nous faisions des cocktails trop sucrés. « Girl, j’ai toujours raison. » Lançais-je en passant une main dans mes cheveux, l’air fabulous. Mais ces cheveux-là, ils risquaient peut-être gros, ce soir, à voir la suite de notre conversation un peu trop légère. « Celui d’Harmonie en échange c’est possible ? » J’écarquillai les yeux en plaquant ma main devant ma bouche grande ouverte, avant de rire. « Oh mon dieu je peux pas croire que je viens de dire ça à voix haute. Ok, en fait je te laisse me raser les cheveux en échange que tu ne répètes JAMAIS ça à Harmo. » J’aurais pu me facepalm si j’avais pu avoir encore assez de contrôle pour viser juste. Je suivis par la suite Freja jusqu’au canapé où je m’installai sous ses jambes, profitant de la position pour tirer sur sa peau élastique de genou. « Rooooh viens pas me dire que ÇA, ça t’a fait mal ! » L’accusais-je en recommençant l’exercice. Mais elle retira bien vite ses jambes pour s’asseoir plus convenablement, tout en menaçant mon pénis de vivre de telles atrocités. Je posai automatiquement mes deux mains sur mon entre-jambe en position défensive. « C’est genre vraiment pas la même chose. Et puis tu sauras que j’ai déjà fait le test et il s’étire plutôt pas mal. » La norvégienne s’attarda finalement aux dégâts sur le fauteuil, en raison de l’alcool qu’elle avait mis partout. « Oh, ça va, de toute façon toutes les taches que je trouve ici je les explique aux autres en mettant ça sur le dos de vos menstruations, à Tahl’ et toi. » J’haussai les épaules avec un sourire amusé avant de boire à nouveau à même la bouteille.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freja Ivanova
MESSAGES : 18461
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : aelya ♡ (a) moi (s)
COMPTES : ciàran, maddox, isaac, alix, noa & juliann.
STATUT : you cut me open and i keep bleeding.
(hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) Empty
adm f
MessageSujet: Re: (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja)   (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) EmptySam 15 Juin 2019 - 14:52

« Je suis la reine pour faire gémir les hommes et les femmes. La meilleure, toutes catégories confondues. Peut-être qu'un jour t'auras la chance de voir ça. » Rétorques-tu avec un sourire au coin des lèvres avant de donner un léger coup d'épaule à ton colocataire. Jusqu'à aujourd'hui, tu n'avais jamais fait ce genre d'allusions à Concho' mais ce soir, tu es d'humeur joueuse, l'alcool aidant sans aucun doute. Bien que tu n'aies jamais nié que ton colocataire était beau garçon et plutôt bien foutu, aussi. Tu lèves les yeux au ciel quand le brun souligne qu'il a toujours raison, incapable de confirmer ses dires. Il y a bien des sujets sur lesquels vous n'êtes pas d'accord à commencer par les ships dans les séries ou dans les films. Concho est plutôt team Edward et toi Jacob. Ou encore team Joey quand toi tu es team Ross. Bref, vous ne cessez jamais de débattre tous les deux mais ce soir, s'il y a bien quelque chose qui vous met d'accord, c'est le whisky. Et le cul d'Harmonie. « M'en parle pas ! » Dis-tu en te cachant les yeux. « Si elle n'était pas ma meilleure amie, y'a longtemps que j'aurais essayé de la mettre dans mon lit. » Malheureusement, tu n'as jamais eu cette chance et aujourd'hui, tu ne risquerais pas de tout gâcher pour une partie de jambes en l'air. « Je lui dirai pas mais est-ce que j'ai le droit de te faire une tonsure ? Tu vois comme les moines là ? » Tu éclates de rire en tournant la tête vers Concho', l'imaginant déjà avec un énorme trou au plein milieu de ses cheveux. Ton rire s'arrête à l'instant où ton colocataire commence à jouer avec la peau de ton genou, tirant sur celle-ci avec une force démesurée. « Bien sûr que si ! T'as de la chance d'avoir un pantalon sinon, ton genou n'aurait pas fait long feu ! » Dis-tu, feignant d'être réellement fâchée en lui lançant un regard noir. Malheureusement pour toi, tu n'as jamais été capable d'être fâchée sur ton colocataire pendant bien longtemps. Surtout quand il te sort des trucs comme il vient de le faire à l'instant, alors qu'il parle de son pénis. « J'me demande bien comment tu en es arrivé à tester l'élasticité de la peau de ton pénis. » Demandes-tu en fronçant les sourcils. « J'ai jamais eu la chance de faire cette expérience... tu me laisseras essayer un jour? » Tu tournes la tête vers Concho', un large sourire aux lèvres. C'est sans aucun doute l'alcool qui dicte tes mots mais même si tu les prononces sur le ton de la plaisanterie, dans le fond, tu es très sérieuse. C'est une expérience que tu ne demandes qu'à tester. Finalement, tu déposes ta tête contre l'épaule de ton colocataire, le regard rivé vers l'écran noir de la télévision. Tu écarquilles les yeux en apprenant ce que le jeune homme raconte sur Tahlia et toi dans votre dos. « Et moi j'raconte à tout le monde que t'as un petit pénis. Chacun son truc. » Rétorques-tu du tac au tac, fière de toi.

__________________________

Et moi je suis tombé en esclavage ; de ce sourire, de ce visage. J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes. Et construire un empire, juste pour ton sourire. » two words, seven letters, and i'm yours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com http://www.aa-retro.com/t14944-snapchat-de-freja
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1620
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : rivendell (a) & sarasvati (s)
COMPTES : woody & jackson & isaiah & maliyan & elmo
STATUT : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
(hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) Empty
adm h
MessageSujet: Re: (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja)   (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) EmptySam 15 Juin 2019 - 20:48

J’haussai les sourcils, feignant d’être impressionné par ses propos alors que je savais qu’ils étaient complètement faux. On savait tous que c’était Perry qui avait ce titre, indétrônable encore aujourd’hui. Je ne tenais qu’à ce qu’elle me prouve le contraire, sinon. D’ailleurs, quand elle me dit que peut-être, un jour, j’aurais la chance de voir ça, je manquai de m’étouffer avec ma gorgée de whisky. « Attends, attends, on a passé de jamais de la vie à peut-être qu’un jour ? » Je déposai la bouteille, question de ne pas faire davantage de dégâts si elle me répliquait quelque chose d’encore plus déstabilisant. Puis, je levai même mon chandail pour dévoiler mes abdominaux. « Ils sont pourtant pas plus découpés que d’habitude, qu’est-ce que j’ai fait pour que tu m’ouvres un peu la porte comme ça ? » Demandais-je avant de rire. C’était encore sur le ton de la plaisanterie, bien sûr. Freja était avec Woody, du moins c’était encore le cas dans ma tête, peu importe les pauses ou les disputes qu’ils pouvaient se donner. Si j’avais su que présentement, Freja et moi étions tous les deux célibataires, je l’aurais peut-être un peu plus prise au sérieux. Au lieu de ça, je mentionnai mon intérêt pour le cul de sa meilleure amie. Mais au fond, elles se ressemblaient tellement, la norvégienne pouvait sans doute prendre le compliment pour elle aussi, non ? « T’aurais pas genre … un peu comme l’impression de te faire l’amour à toi-même ? Je te savais narcissique mais pas à ce point … » Plaisantais-je, même si ce n’était pas complètement faux comme affirmation. « Peut-être qu’on pourrait essayer de la convaincre, si ça vient de nous deux, on s’en fout que ce soit ta meilleure amie, ce serait pas que vous deux, ce serait nous trois alors c’est moins bizarre … » Je n’étais pas certain que moins bizarre s’appliquait ici, au contraire, mais tant pis. Et quand Freja me proposa de me faire une tonsure, j’eus comme une illumination. « MAIS FREJA ! JE SAIS CE QU’ON VA FAIRE ! Tu m’rases le crâne, tonsure ou au complet je m’en fous rendu là, et on fait croire à Harmo que j’ai genre une maladie et on fait comme la fondation Make a wish et on lui dit que mon rêve à moi c’est un ménage à trois avec vous deux ! ELLE POURRA PAS REFUSER, LÀ, COME ON ! » Sans doute l’une des pires idées de ma vie. Qu’est-ce que je ne ferais pas pour réaliser le fantasme de tous les hommes de Bowen ? Après avoir mis notre plan machiavélique en place – ou pas -, je pris place sur le canapé avec Freja, où mon attaque sur son corps sembla la frustrer au point de vouloir s’en prendre à mon pénis. « Ah ça va, viens pas me faire croire que t’as jamais essayé d’tirer sur ton clito ou tes grandes lèvres pour voir. » Me défendis-je, n’ayant franchement aucune idée de ce que j’avançais. « Tu te rends compte que t’es en train de me demander de te laisser tirer sur mon pénis ? » Dis-je en fronçant les sourcils, avant de redresser les épaules. « Si t’es gentille, peut-être. » J’avais normalement bien plus de pudeur vis-à-vis de Freja, mais là, on dirait que l’alcool désinhibait absolument tout. J’allai même jusqu’à lui avouer que je parlais de leurs taches de menstruations, à Tahlia et elle, à tout le monde qui rentrait au #17. Je fus outré de sa réponse. « MAIS COMMENT TU POURRAIS SAVOIR D’ABORD ? » Sur ce, je me levai du canapé. « Pas question que tu continues à répandre ce mensonge. Alors j’vais te prouver le contraire. » Dis-je en débouclant ma ceinture, en ouvrant la fermeture éclair, et en descendant à la fois mon pantalon et mon caleçon. Oh hello.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freja Ivanova
MESSAGES : 18461
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : aelya ♡ (a) moi (s)
COMPTES : ciàran, maddox, isaac, alix, noa & juliann.
STATUT : you cut me open and i keep bleeding.
(hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) Empty
adm f
MessageSujet: Re: (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja)   (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) EmptyDim 16 Juin 2019 - 13:32

Tu ne sais pas si c'est l'alcool qui brouille tes idées, le fait d'être seule avec Concho ce soir à l'appartement ou encore ton nouveau statut de célibataire mais quoi qu'il en soit, quelque chose te pousse à être plus avenante avec Concho qu'à l'habitude. Et ça le surprend autant que toi, visiblement. Tes yeux descendent jusqu'aux abdominaux de ton colocataire quand il relève son tee-shirt, soulignant qu'ils sont les mêmes que d'habitude. « T'es sûr que celui-là ne s'est pas un peu raffermi ? » Demandes-tu, un sourire au coin des lèvres, en montrant le haut de ses abdominaux. « J'en sais rien. Je t'ai toujours trouvé beau et dans ma tête j'ai jamais fermé complètement la porte. J'aimais juste bien te faire croire le contraire. » Tu hausses les épaules comme si tu venais de parler de la pluie et du beau temps, buvant quelques nouvelles gorgées de Whisky. Tu sais qu'à cette allure, la gorgée de trop risque de te frapper de plein fouet mais ce soir, tu as simplement envie d'oublier de réfléchir, rien qu'une fois. Tu exploses de rire quand Concho te demande si coucher avec Harmonie, ne reviendrait pas à te faire l'amour, à toi-même. Il n'est pas le premier à souligner votre ressemblance et quand on sait que tu as une jumelle, on pense tout de suite à Harmonie et non à Sofia. Mais ta meilleure amie ne partage malheureusement pas son sang avec toi. « Putain ! Ce serait si bien si c'était possible de se faire l'amour à soi-même... Au moins on pourrait voir à quel point on est doué au lit, ou mauvais. » Dis-tu en écarquillant les yeux, comme si tu venais de trouver l'idée du siècle. « D'un fantasme on passe à un plan à trois maintenant ? Mais nan, désolée, si j'ai un jour l'immense chance de coucher avec Harmo', je veux être la seule à en profiter. » Tu feignes une mine désolée alors que tu ne l'es pas du tout, haussant doucement les épaules. Tu sursautes quand Concho semble pris d'une illumination, criant à travers l'appartement qu'il sait ce que vous allez faire. Heureusement, vous semblez seuls à l'appartement ce soir, sinon vos colocataires seraient déjà sortis pour voir l'origine de tout ce vacarme, c'est sûr. « Nan nan nan ! Je ne mentirai jamais à ma meilleure amie, sorry mon petit cochon. Du coup, j'imagine que l'histoire de la tonsure ne tient plus ? » Demandes-tu avec un air triste, joignant tes mains pour supplier Concho d'accepter malgré tout. L'idée qu'il passe des semaines avec un trou au plein milieu de ses cheveux t'obsède. C'est presque devenu un rêve pour toi et tu espères que le brun ne le brisera pas à tout jamais. Vous passez rapidement d'un sujet à l'autre sans aucun lien entre eux, parlant à présent de l'élasticité du sexe de Concho. Et du tien, maintenant. Mais contrairement au jeune homme, tu ne t'es jamais adonnée à ce genre d'expériences. « Nan, jamais de la vie. J'imagine pas à quel point ça doit être douloureux en plus ! Mon clito, c'est l'endroit du plaisir, pas de la douleur ! » Rétorques-tu en élevant la voix, comme si tu prônais un slogan. « J'm'en rends compte et à mon avis, demain, je trouverai ça plutôt bizarre mais ce soir, l'idée ne me quitte plus. » Dis-tu avant de sentir ton sourire s'élargir quand Concho ne réfute pas totalement l'idée. « J'le suis toujours. » Tu taquines très souvent ton colocataire mais ce n'est jamais bien méchant. Puis, alors que Concho t'explique qu'il répand des rumeurs sur vos menstruations, à Tahlia et toi, tu lui fais savoir que tu fais la même chose, à propos de la taille de son pénis. Comme n'importe quel homme, sans doute, le brun est outré par tes paroles. Tu n'as pas le temps de répondre qu'il est déjà debout devant toi, prêt à baisser son pantalon. Jusqu'à la dernière seconde, tu es persuadée qu'il rigole, qu'il ne le fera pas, mais Concho ne se débine pas et se retrouve à moitié nu, devant toi. Tu pinces tes lèvres pour retenir un sourire avant de descendre doucement ton regard vers son sexe, le détaillant finalement avec plus d'attention que tu ne l'aurais imaginé. « C'est vrai qu'il n'a rien de petit... Mais tu sais, il n'y a pas que la taille qui compte, le plus important, c'est la façon dont on s'en sert. Et là-dessus, je n'ai aucune preuve. » Réponds-tu avec un sourire malicieux en t'avançant inconsciemment un peu plus vers l'avant du canapé, plongeant ton regard dans celui de ton colocataire.

HJ:
 

__________________________

Et moi je suis tombé en esclavage ; de ce sourire, de ce visage. J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes. Et construire un empire, juste pour ton sourire. » two words, seven letters, and i'm yours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com http://www.aa-retro.com/t14944-snapchat-de-freja
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1620
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : rivendell (a) & sarasvati (s)
COMPTES : woody & jackson & isaiah & maliyan & elmo
STATUT : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
(hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) Empty
adm h
MessageSujet: Re: (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja)   (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) EmptyLun 17 Juin 2019 - 0:47

Un sourire se dessina au coin de mes lèvres, le côté gauche de ma bouche légèrement redressé, alors que Freja désignait le haut de mes abdominaux. Je faisais exprès de les contracter, pour mieux les définir, pour mieux les lui montrer, comme si j’avais ce besoin d’impressionner ma colocataire. « J’sais pas. Faudrait que tu touches, pour m’le dire. » Avais-je lâché. On jouait à un drôle de jeu, là. Rien à voir avec True American ou Cards Against Humanity. Lorsqu’elle me dit qu’elle m’avait toujours trouvé beau, que la porte n’avait jamais été complètement fermée pour elle, je figeai. Mon regard se plongea dans le sien et mon corps tout entier sembla s’alarmer face à ce nouveau sentiment que je m’étais toujours interdit de laisser rentrer en moi, en compagnie de Freja. À mes yeux, j’avais été friendzoné depuis le premier jour, tout comme c’était le cas avec Tahlia sans doute. Freja semblait toutefois sérieuse, et j’en étais complètement abasourdi. « T’as quand même de drôles de méthodes pour essayer de mettre un gars dans ton lit parce que tu m’as toujours bien convaincu du contraire, j’te le confirme. » Dis-je d’une voix détachée, même si je savais que cette révélation changerait peut-être certaines choses entre nous. Je n’imaginais même pas encore à quel point. Si en temps normal je me serais sans doute arrêté à cette confidence, incapable de passer à autre chose dans ma tête, l’effet de tout l’alcool dans mon sang m’amena quand même à dévier de cette discussion, allant même jusqu’à parler de coucher avec Harmonie. Au fond, elle ressemblait tellement à Freja que ça donnait presque l’impression qu’on parlait encore de la même chose. « T’sais que la masturbation ça existe hein ? Enfin j’crois que t’es déjà au courant, sachant que j’t’entends parfois couiner comme une souris alors qu’y’a personne avec toi. » Ok, la comparaison n’était pas vraiment exacte, mais c’était la seule façon de l’imager que j’avais pu trouver, là tout de suite. Freja brisa rapidement mes rêves de ménage à trois, par la suite. « Wow. T’es tellement égoïste, j’peux pas croiiiire que tu voudrais pas partager un peu ! Au pire je regarde ? » Et comme si je cherchais vraiment à tout prix à la convaincre, je trouvai même l’idée du siècle pour convaincre Harmonie aussi. Malheureusement, Freja ne semblait pas autant motivée que moi. Je fis une moue boudeuse. « Pfffffffffffff. You’re no fun. J’vais y penser, pour la tonsure, va vraiment falloir que tu trouves quelque chose de génial à m’donner en retour, pour que j’accepte. Quelque chose d’aussi bien qu’le threesome. » Et c’était plutôt dur à battre, comme idée. Mais nous avions de l’imagination. La preuve, on était en train de parler de l’élasticité de nos organes génitaux, rien de moins. « J’ai pas dit de tirer jusqu’à ce que mort s’en suive, hein ! » Je secouai la tête. Elle semblait vouloir essayer sur le mien, par contre. Me faire mal, ça, elle semblait n’avoir aucun problème avec l’idée. « Tu dis ça mais dans ma chambre j’ai une liste avec toutes les fois où tu as été très très méchante. Toujours utile, pour des moments comme celui-là. » Je ris. En vrai, c’était plutôt moi qui étais méchant, par exemple quand je faisais croire à tout le monde que Freja et Tahlia se vidaient de leur sang via leur vagin un peu partout sur les meubles de la colocation. Florian avait même sans doute songé à déguerpir de là dès la première semaine, à cause de ça. Mais je me rendis bien vite compte que je n’étais pas le seul à raconter des âneries, quand Freja m’avoua parler de la taille de mon pénis aux autres. En mentant, en plus. Alors, pour lui prouver le contraire, je me levai et détachai mon pantalon, lui montrant fièrement ce qui me pendait entre les deux jambes. Je posai même mes poings fermés sur mes hanches, à la naked man. Freja me détailla avec attention. « Oh, non seulement j’ai la taille, mais j’ai aussi la technique, crois-moi. On ne l’appelle pas el capitan pour rien. Mais si tu réclames vraiment la preuve, Freja Ivanova, brace yourself, ‘cause you’re in for the ride of your life. » Dis-je en la regardant avec une lueur de défi et d’envie dans les yeux, un sourire au coin des lèvres, levant les pieds pour les libérer de mes vêtements que j’envoyai traîner plus loin.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freja Ivanova
MESSAGES : 18461
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : aelya ♡ (a) moi (s)
COMPTES : ciàran, maddox, isaac, alix, noa & juliann.
STATUT : you cut me open and i keep bleeding.
(hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) Empty
adm f
MessageSujet: Re: (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja)   (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) EmptyMar 18 Juin 2019 - 0:44

Tu tends la main sans réfléchir vers les abdominaux de Concho, inspectant ceux-ci avec grande attention. « Concho… Est-ce que tu ne serais pas en train de les contracter à fond, par hasard ? » Demandes-tu en arquant un sourcil avant de pouffer de rire face aux stratagèmes de ton colocataire. Vous jouez clairement à un jeu dangereux tous les deux, oui, mais bizarrement ça ne te met pas mal à l’aise comme tu l’aurais imaginé, sans doute parce que l’alcool enlève tout le côté « problématique » d’une relation entre Concho et toi. A cet instant précis, tu n’imagines pas tout ce que ça peut entrainer comme conséquences.  « Quand j’veux mettre un type dans mon lit, je ne le fais pas de cette façon, rassure-toi. C’est juste, qu’avec toi, je trouvais ça plus drôle de la jouer inaccessible. » Dis-tu en haussant les épaules avec un sourire amusé au coin des lèvres. Tu lèves les yeux au ciel quand le brun te fait remarquer que la masturbation existe, bien que tu sois déjà au courant puisqu’il t’a déjà entendu en plein acte. « Peut-être que j’fais entrer des gens en douce dans ma chambre, qu’est-ce que t’en sais ? Et oui, je sais très bien ce qu’est la masturbation Concho mais aux dernières nouvelles, j’suis pas encore capable de me faire un cunnilingus moi-même. » Et c’était bien dommage. Tu feignes un air choqué quand ton colocataire te traite d’égoïste parce que tu refuses de partager Harmonie avec lui. La pauvre, vous l’embarquez dans un plan sans même qu’elle le sache et qu’elle donne son accord. « Ouais, peut-être que tu pourrais regarder. Ca se négocie. » Dis-tu en fronçant les sourcils comme si tu réfléchissais réellement à la question. « J’suis ravie de voir que tu ne réfutes pas totalement l’idée de la tonsure ! Parce que maintenant, je l’ai ajoutée à ma bucket list. Faut juste que j’trouve quelque chose à te donner en échange mais mieux qu’un plan à trois, c’est chaud. » Réponds-tu en soupirant, te creusant la tête au même instant. « Quel est ton fantasme inavouable ? » Qu’il ne fasse pas genre, tout le monde a un fantasme dont il n’ose pas parler. Et avec un peu de chance, peut-être que tu pourras aider Concho à réaliser le sien. Ouais, ce serait le parfait compromis pour réaliser ton rêve de tonsure. « Nan mais laisse tomber, je ne tirerai jamais sur mon clito. » Tu croises les bras contre ta poitrine tout en secouant la tête. Par contre, tirer sur la peau du pénis de Concho, ça, c’est une idée qui te plait bien plus. Mais visiblement, tu n’es pas assez gentille à ses yeux au point qu’il tienne une liste de tous tes actes de méchanceté. « QUOI ? » Demandes-tu, très premier degré. Puis, quand tu te rends compte qu’il rigole, tu croises à nouveau les bras, la mine boudeuse. « J’pourrais facilement te citer au moins dix moments où j’ai été gentille avec toi ! Et j’compte pas la fois où j’ai dit à Florian de ne pas roder près de la salle-de-bains pendant que tu te branlais dans la douche. » C’est complètement faux mais en fonction de la réaction de Concho, tu pourras savoir s’il se masturbe réellement dans la douche ou non. Et ça, c’est drôle. Sans que tu comprennes comment vous en êtes arrivés là, ton colocataire se retrouve le pénis à l’air, t’affirmant qu’il sait se servir de ses atouts. Contrairement à lui, tu n’as aucune preuve de sa capacité à faire l’amour, alors tu mets sa parole en doute et ça le pousse à briser toutes les limites imposées entre vous jusqu’ici. Son regard embrase ton désir et ton côté joueur te pousse à répondre à cet appel, malgré tous les problèmes que pourrait causer une partie de jambes en l’air entre vous. « Tu peux pas me regarder comme ça et dire des trucs comme ça en même temps. » Dis-tu en te relevant du canapé, te retrouvant face à Concho. Malgré tout, tu t’avances vers lui, posant une main sur son torse qui descend dangereusement vers son entrejambe.

__________________________

Et moi je suis tombé en esclavage ; de ce sourire, de ce visage. J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes. Et construire un empire, juste pour ton sourire. » two words, seven letters, and i'm yours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com http://www.aa-retro.com/t14944-snapchat-de-freja
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1620
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : rivendell (a) & sarasvati (s)
COMPTES : woody & jackson & isaiah & maliyan & elmo
STATUT : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
(hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) Empty
adm h
MessageSujet: Re: (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja)   (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) EmptyDim 23 Juin 2019 - 22:13

Je levai les yeux au ciel quand Freja devina que je contractais à fond mes abdominaux pour qu’ils soient encore plus prononcés. « C’est que t’es exigeante, si j’peux même pas mettre toutes les chances de mon côté … » J’éclatai de rire avec elle. Et si ça aurait pu s’arrêter là, on décida pourtant de mener l’ambiguïté à son summum, Freja m’avouant que la porte avait toujours été ouverte malgré les apparences. Drôle de façon de mettre les chances de son côté, sachant que j’avais toujours pensé ne jamais en avoir auprès d’elle, de chance. « Si j’avais su que ça prenait juste un peu trop d’alcool et une soirée rien que tous les deux, pour que ton plan machiavélique tombe, j’l’aurais fait bien avant. » Je ris. Sans doute était-ce préférable que notre amitié ait évoluée différemment d’abord, cependant. Nous avions quelque chose de précieux, Freja et moi, maintenant. Mais justement, est-ce qu’on s’apprêtait à tout lancer ça en l’air pour un écart des plus inattendus ? Nos conversations n’avaient jamais été aussi loin que ce soir. Même si je faisais souvent des blagues à caractère sexuel au sein de la colocation, là, il y avait des double-sens et des sous-entendus qui n’étaient pas habituels. « J’en sais que t’as aucun amant assez ninja pour escalader jusqu’ici. Et aux dernières nouvelles, faut t’faire enlever des côtes pour y arriver. » Ou du moins c’était la rumeur qui courait pour Marilyn Manson. Je grimaçai juste à l’image. Je grimaçai un peu moins lorsqu’on parla d’Harmonie, même si pour le coup, Freja me décevait un peu en brisant aussi rapidement tous mes espoirs. Au moins, j’arrivai à me négocier une petite place dans le scénario. « Ok. On en reparlera avec la principale concernée. » Non, sans doute qu’on ferait le choix de ne jamais reparler de cette conversation, elle et moi. Par rapport à la tonsure aussi, peut-être, dépendamment de si ça se faisait ce soir ou pas. Elle avait quelques heures seulement pour trouver quoi me donner en échange, autrement, the deal was gone pour sûr. « Mon plus grand fantasme … » Je ne pouvais pas croire que j’étais sur le point de lui révéler ça. « J’avoue que j’aurais toujours voulu essayer de role play sur le Seigneur des anneaux, genre j’suis Aragorn, l’autre est Arwen, un truc du genre. Les femmes elfes c’est trop sexy. » Et Freja ferait vraiment une elfe bandante. Bon finalement une fois dit, c’était pas si pire, non ? En tout cas, la réaction de ma colocataire sembla bien plus prononcée quand je lui parlai de cette fausse liste que je tenais sur tous ses actes de méchanceté. « On s’connaît depuis des années et tu peux juste m’en citer dix ? » J’éclatai de rire, balançant la tête vers l’arrière, me donnant un peu le vertige du même coup. Je me massai le front, avant de la fixer avec les yeux ronds quand elle parla de Florian qu’elle tenait à l’écart lors de mes séances de branlage. « Attends t’entends en fonction de comment l’eau coule sur mon corps ou quoi ? J’fais même pas de bruit ! » Me plaignis-je, révélant du même coup la vérité telle qu’elle était. Je me révélai aussi le sexe tel qu’il était, sans trop comprendre ce qui m’avait poussé à me rendre jusque-là d’ailleurs. Mais ça ne sembla pas déplaire à Freja, qui s’était même rapprochée de moi, se relevant du canapé, face à moi. Sa main se posa sur mon torse, descendant lentement, tout lentement. Mon regard, plus que sérieux maintenant, se plongea dans le sien. « J’dis plus rien alors. I’ll just … show you. » Je posai une main dans le bas de son dos, la rapprochant de moi, avant de poser mes lèvres contre les siennes dans un baiser torride. Rien à voir avec les baisers qu’on avait pu se donner en jouant à la bouteille comme des adolescents.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freja Ivanova
MESSAGES : 18461
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : aelya ♡ (a) moi (s)
COMPTES : ciàran, maddox, isaac, alix, noa & juliann.
STATUT : you cut me open and i keep bleeding.
(hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) Empty
adm f
MessageSujet: Re: (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja)   (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) EmptyJeu 4 Juil 2019 - 23:38

« T'as pas besoin de ça, va. » Conclus-tu avec un sourire sincère. Même sans contracter ses abdominaux, Concho a déjà un corps qui ferait pâlir n'importe quelle femme mais ça, il le sait sans doute déjà. « J'peux pas croire qu'on ait jamais passé une soirée de ce genre auparavant... C'est juste qu'on était pas vraiment disponible à mon avis... » Dis-tu en haussant doucement les épaules. Il vous est sûrement déjà arrivé d'être tous les deux ivres et dans la même pièce sans pour autant avoir envie de sauter le pas. Mais ce soir, la vie de ton colocataire semble aussi compliquée que la tienne et flirter avec lui de cette façon te fait beaucoup de bien sans que tu expliques vraiment pourquoi. « C'est vrai que je n'ai pas encore eu d'amants adeptes du parkour mais ça peut encore arriver ! » Dis-tu en tirant la langue avant d'être écoeurée par ses paroles à propos de Marilyn Manson. « J'ai jamais aimé ce gars. Ou cette femme, peu importe comment cette personne se définit. Alors, je préfère ne pas croire à ses conneries. Il doit exister un autre moyen. » Tu fronces les sourcils, réfléchissant réellement à la question. Peut-être qu'il s'agit d'une question de souplesse finalement... malheureusement, toi, tu n'es pas souple du tout. Tu hoches finalement la tête à propos d'Harmonie, confirmant que vous en rediscuterez avec elle. Mais dans le fond, tu sais que vous ne reparlerez sûrement pas de cette soirée vu la tournure qu'elle prend. Et c'est peut-être mieux comme ça. Tu ne peux t'empêcher de sourire en entendant le plus grand fantasme de Concho, le trouvant parfaitement à son image. « J'étais sûre qu'il s'agissait de quelque chose dans ce genre ! Arwen est une belle femme c'est clair. Peut-être qu'un jour je te ferai cet honneur alors mais c'est vraiment parce que je rêve de cette tonsure. » Et surtout, de mitrailler Concho avec ton appareil photo pour ne jamais oublier cet événement et pouvoir regarder ces clichés les jours où ça ira mal. Comme ce soir, par exemple. Enfin, maintenant que tu passes la soirée avec ton colocataire, tu dois bien avouer que ça va un peu mieux. Ou peut-être est-ce grâce à l'alcool ? Ou aux deux ? « J'en ai dix qui me viennent en tête mais il en existe beaucoup plus, fais pas genre ! » Dis-tu en prenant un air faussement offusqué. Même si tu le taquines souvent, Concho sait que c'est pour plaisanter. Et tu ne manques jamais de l'aider quand tu peux, tout comme lui le fait en retour. Tu écarquilles tes yeux quand le brun confirme qu'il se masturbe bien dans la douche affirmant qu'il ne fait pas de bruit. « C'est plutôt grâce au bruit du geste qu'on reconnait. » Dis-tu en mimant de la main le geste qu'un homme fait pour se masturber. Puis, tu éclates de rire en voyant la tête de ton colocataire. « J'avais jamais rien entendu jusqu'ici mais je vais être plus attentive maintenant que je sais que c'est réellement le cas. » Tu hoches la tête, déterminée. Puis, quand la tension grimpe d'un coup entre vous deux, tu sens tes jambes te guider jusqu'à Concho, posant une main sur son torse sans réfléchir. Tu laisses celle-ci descendre doucement jusqu'à son entrejambe jusqu'à ce que ses lèvres se posent contre les tiennes. Tu réponds à son baiser de la même façon, passant une main dans ses cheveux pendant que l'autre parvient enfin jusqu'à son sexe qu'elle empoigne. Tu laisses ta langue jouer avec la sienne pendant quelques secondes encore avant d'attirer ton colocataire vers le canapé. Tu le laisses te surplomber, décrochant tes lèvres des siennes le temps d'ôter ton haut. C'est dans ces moments-là que tu es bien contente de ne plus porter de soutien-gorge. Puis, tu l'aides à retirer son tee-shirt, déposant quelques baisers sur son torse avant de remonter doucement dans son cou et enfin jusqu'à ses lèvres que tu mordilles légèrement.

__________________________

Et moi je suis tombé en esclavage ; de ce sourire, de ce visage. J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes. Et construire un empire, juste pour ton sourire. » two words, seven letters, and i'm yours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com http://www.aa-retro.com/t14944-snapchat-de-freja
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1620
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : rivendell (a) & sarasvati (s)
COMPTES : woody & jackson & isaiah & maliyan & elmo
STATUT : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
(hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) Empty
adm h
MessageSujet: Re: (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja)   (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) EmptyJeu 11 Juil 2019 - 22:57

Freja et moi n’avions jamais eu ce bon timing, en effet, pour vivre une soirée de ce genre. Lorsque l’un était disponible, l’autre ne l’était pas. Les rares fois où nous arrivions à être ensemble à l’appartement, c’était généralement aussi avec Perry ou Tahlia ou Florian à présent. Peut-être était-ce mieux comme ça, d’ailleurs, vue comment la situation dérapait assez rapidement, là. « T’es toujours en train de sortir partout avec tes quarante millions d’amis, c’est normal. » Lui reprochais-je avec un sourire. Je n’étais pas vraiment mieux, cela dit, pas parce que j’avais nécessairement un large réseau d’amis mais parce que je sortais assez régulièrement pour entretenir celui que j’avais. Et comme Freja, Tahlia, Florian et moi étions colocataires, on ne songeait pas forcément à s’organiser des trucs à l’extérieur de la coloc’. Ce qui était dommage, quand on y pense. « Ça te prendrait un Michael Scott*. En plus je suis sûr qu’il pourrait combler tous tes besoins. » Je ris. Si ça avait quelque chose d’un peu troublant d’imaginer Freja avec un Steve Carell, ce l’était bien moins que l’image que je venais de nous donner à tous les deux, mettant en vedette Marilyn Manson. « Je suis pas très fan non plus mais cette rumeur m’a toujours fascinée et intriguée. » Mais même s’il n’existait pas d’autre moyen, et que c’était possible, je doutais fortement d’aller jusque-là. Je préférais largement que ce soit une femme qui me fasse une fellation. Je préférais largement que ce soit une femme qui me fasse bien des choses, en fait. Dont ce fantasme que je révélai à Freja, complètement libéré de ma gêne en raison de mon état avancé sur l’alcool. Ce qu’on venait de prendre n’aidait en rien, moi qui étais déjà arrivé ici en titubant. « Tu … tu ferais ça pour moi ? En mettant mêmes les oreilles pointues ? » Freja serait une Arwen tellement bandante. Oh mon dieu. Rien que d’y penser, je sentais mon bas-ventre se réchauffer, s’exciter. Ça me prendrait une douche froide bien plus grande que les piques que ma colocataire et moi nous faisions ensuite, pour me faire oublier ces images. Nos conversations axées sur la sexualité, notre sexualité, n’aidaient pas non plus à ce que mon corps maintenant réveillé se rendorme. Je ris en voyant Freja imiter le geste de la masturbation masculine. « Je murmurerai ton prénom en le faisant, question de te donner l’impression que t’es sous la douche avec moi dans ces moments-là. » Mais qu’est-ce qui m’arrivait ? Je n’aurais jamais dit un truc pareil à Freja en temps normal. Il y avait Zelda, il y avait Woody, il y avait cette ligne que nous n’aurions pas dû franchir et pourtant … elle avait maintenant laissé ses doigts entourer mon sexe, la chaude paume de sa main reposant contre mon membre. Je l’embrassai langoureusement, laissant la température grimper, sans me soucier de ce que nous étions en train de faire au beau milieu de l’appartement, sans me soucier du fait que Tahlia ou Florian pourrait rentrer d’une minute à l’autre. Je laissai Freja m’attirer avec elle vers le canapé. Elle s’assit et moi, les mains agrippant le dossier du canapé de chaque côté de sa tête, je la surplombai, mon dos légèrement arqué, un genou posé sur le coussin, frôlant sa cuisse. La norvégienne retira son haut, découvrant sa poitrine plus libre encore qu’elle ne l’était déjà. Je la regardai, d’un regard plein de désir, la voyant enfin sous un jour totalement nouveau. Elle me retira à mon tour mon t-shirt, me laissant complètement nu face à elle. Je fermai les yeux alors qu’elle embrassait mon torse, et ne les rouvris que pour m’emparer de ses lèvres à nouveau. Je posai finalement mes mains sous ses fesses pour la soulever, le temps de venir m’agenouiller sur le canapé, pour ensuite la reposer assise à califourchon sur moi, son dos contre le dossier du divan. Mon érection pressait contre le short de ma colocataire, contre son entre-jambe directement aligné au mien. J’avais l’esprit dans le brouillard mais mon corps voyait plus clair que jamais. Je laissai mes mains passer dans les cheveux de la brunette, puis tout le long de son dos, avant que mes lèvres ne viennent se risquer à embrasser ses seins.  

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freja Ivanova
MESSAGES : 18461
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : aelya ♡ (a) moi (s)
COMPTES : ciàran, maddox, isaac, alix, noa & juliann.
STATUT : you cut me open and i keep bleeding.
(hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) Empty
adm f
MessageSujet: Re: (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja)   (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) EmptyVen 12 Juil 2019 - 1:25


__________________________

Et moi je suis tombé en esclavage ; de ce sourire, de ce visage. J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes. Et construire un empire, juste pour ton sourire. » two words, seven letters, and i'm yours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com http://www.aa-retro.com/t14944-snapchat-de-freja
Conchobáhr Rosenbach
MESSAGES : 1620
ICI DEPUIS : 06/03/2016
CRÉDITS : rivendell (a) & sarasvati (s)
COMPTES : woody & jackson & isaiah & maliyan & elmo
STATUT : j'l'ai toujours dit, que j'aimais les rousses !
(hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) Empty
adm h
MessageSujet: Re: (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja)   (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) EmptyVen 12 Juil 2019 - 15:38

Jaloux ? Juste un peu. J’avais pas été Miss Bowen moi. Et pas Mister Bowen non plus contrairement à Jeff. Ça ne signifiait pas pour autant que je n’avais pas d’amis, mais je n’avais certainement pas la cote comme Freja l’avait. En même temps, comment rivaliser avec cette déesse norvégienne ? « Pas du tout ! » Je tournai la tête en faisant une moue de dédain, tentant d’esquiver – en vain – son pinçage de joue. La conversation continua rapidement à se dégrader quand j’osai soulever le sujet de Marilyn Manson et sa radicale chirurgie pour pouvoir s’auto-sucer. Un mystère à jamais entretenu. Auquel je ne voulais pas nécessairement la réponse, d’ailleurs. « Nan, franchement je préfère laisser ce plaisir à quelqu’une d’autre. » Ça semblait spécifique, ce quelqu’une, et même si j’avais présentement en tête Freja, parce qu’elle était devant moi et parce qu’on s’adonnait tout d’un coup à ce petit jeu des plus inattendus, je ne discriminais quand même pour toutes autres femmes. C’est juste que Freja, ce soir, bordel, elle dégageait ce je-ne-sais-quoi qui me rendait complètement fou. La tentation ne fut que décuplée lorsqu’elle aborda mon fantasme d’Arwen, laissant clairement sous-entendre qu’elle pourrait un jour me le réaliser en échange de me raser els cheveux. Mais pas pour ce soir … Mais y aurait-il autre chose ce soir, sans costume, sans rôle, juste elle et moi dans cette toute nouvelle ambiguïté ? À la voir se mordiller la lèvre inférieure et à me voir la regarder avec les yeux tout légèrement plissés, un sourire de désir en coin, on pouvait rapidement se douter que c’était le cas. « J’pourrais honnêtement jamais ne pas avoir envie de toi, Freja, alors en Arwen en plus … » Soufflais-je. Des paroles que je n’aurais jamais prononcées en temps normal. Des pensées que j’avais toujours gardées pour moi, parce que désirer autant son amie et sa colocataire, ce n’était pas vraiment recommandé au sein d’une colocation. J’avais jusqu’à maintenant bien réussi à ne pas être le gros lourd à la trouver belle et attirante, mais ce soir, nous changions carrément le cap de notre relation amicale. Alors que je parlais de murmurer son nom en me touchant sous la douche, Freja me demanda ce que ça donnerait. Je souris, m’approchant lentement d’elle. « Oh, you’re gonna have to work a lot harder than that to find out … » Et elle allait le faire. Et moi aussi. J’allais être pas mal plus harder aussi, si vous voyez ce que je veux dire. J’assis Freja sur moi, nos corps enflammés se réclamant plus encore. Mes lèvres s’aventurèrent sur des parcelles de sa peau que j’avais toujours vues comme interdites pour quelqu’un comme moi. D’entendre ma colocataire gémir de mes plaisirs sous mes propres attentions, ça m’excitait encore plus. La norvégienne releva ma tête pour reprendre possession de mes lèvres, tandis que sa main, elle, s’emparait de mon sexe. Je gémis de satisfaction, me collant un peu plus à elle. « Freja … » Elle n’avait pas mis de temps à avoir la réponse à sa question, ses baisers me rendaient déjà complètement dingue. Dingue, à un point tel que cette attente pourtant si courte était déjà bien trop longue pour moi. J’avais jamais été très doué pour des préliminaires interminables, mes envies étaient trop pressantes. Encore plus alors que j’étais avec Freja, qui éveillait une excitation démesurée en moi. Il faut dire, aussi, que l'alcool ne m'aidait pas à être plus patient. Je m’empressai donc de lui retirer ce qu’il lui restait de vêtements, laissant ma main trouver sa voie jusqu’à son entrejambe pour m’assurer qu’elle était prête à recevoir mon gros concombre.

__________________________


saw a girl that I used to know, it's funny how a heart moves on. she's got a home and a family, I get the feeling she's forgotten me. people leave their mark and go like footprints in a winter snow. (@KODALINE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freja Ivanova
MESSAGES : 18461
ICI DEPUIS : 24/10/2013
CRÉDITS : aelya ♡ (a) moi (s)
COMPTES : ciàran, maddox, isaac, alix, noa & juliann.
STATUT : you cut me open and i keep bleeding.
(hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) Empty
adm f
MessageSujet: Re: (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja)   (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) EmptyJeu 25 Juil 2019 - 11:59


__________________________

Et moi je suis tombé en esclavage ; de ce sourire, de ce visage. J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes. Et construire un empire, juste pour ton sourire. » two words, seven letters, and i'm yours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://myfukingmemories.tumblr.com http://www.aa-retro.com/t14944-snapchat-de-freja
Contenu sponsorisé
(hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) Empty
MessageSujet: Re: (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja)   (hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
(hot) #17 - i just wanna take off flying high (conja)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: stories have been told-
Sauter vers: