∞ à l'ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
↳ les scénarios attendus

— la météo en juillet —

En ce moment à Bowen, les températures sont plus fraiches, ajoutez une couche ! Elles avoisinent entre les 17 et 25°C.


perry peach & tiffany sawyer
sont nos membres du mois ♡

Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

Partagez
 

 (+18) Hazel&Teddy + Only a woman like you can love a man like me

Aller en bas 
AuteurMessage
Teddy Reynes
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 39
ICI DEPUIS : 01/08/2021
COMPTES : Pas pour le moment.
CRÉDITS : (c) Shiya & Tumblr

STATUT : Marié et père de deux enfants, Freddie et Jaime.
MessageSujet: (+18) Hazel&Teddy + Only a woman like you can love a man like me   (+18) Hazel&Teddy + Only a woman like you can love a man like me EmptySam 20 Nov 2021 - 19:59


Hazel & Teddy

Only a woman like you can love a man like me


 « Nous allons commencer l’atterrissage vers Bowen, veuillez attacher vos ceintures, s’il vous plait. » Certains regagnent leur siège, d’autres se réveillent. Moi, je ne fis que boucler ma ceinture de sécurité, déjà prêt à sortir de cet avion dans lequel j’avais passé une partie de la nuit. Ce n’était pas cela qui était prévu dans un premier temps. En effet, je devais arriver qu’en fin de journée, dans le prochain vol. C’était ce que j’avais dit à Hazel. Puis, ayant été libéré quelques heures avant le moment prévu, j’avais décidé d’essayer d’attraper le vol de nuit précédent, et j’y étais arrivé. En faisant cela, je savais très bien que je n’aurais personne pour m’accueillir à l’aéroport, mais je m’en moquais. Tout ce que j’espérais, c’était que ce serait là une agréable surprise pour ma femme, qui me tardait de voir. Ce n’était pas la première fois que nous étions séparés l’un de l’autre pendant plusieurs semaines. Depuis que nous nous connaissions, nous étions conscients que ce serait cela, notre vie de couple, et nous vivions avec. Mais mon dernier déploiement avait été particulièrement difficile, plus qu’auparavant. Les quelques marques et sutures que j’avais au visage et un peu partout venaient le prouver. Rien de grave, mais de quoi faire en sorte que j’étais on ne peut plus impatient de retrouver ma femme, la chaleur de ses bras et la douceur de son contact. L’avion atterrit sans problème. Sitôt que c’était chose faite, j’en descendis, récupérai mon sac, le seul que j’apportais en permission. Je ne pris pas la peine de me départir de mon uniforme, et je sautai dans le premier taxi que je trouvai, donnant l’adresse de notre maison. En voyant cette porte si familière désormais, je souris doucement, payai la course du taxi, et je sortis du véhicule, mon sac à l’épaule. Le soleil était levé depuis un moment maintenant, j’osais donc espérer qu’Hazel était déjà réveillée. Ayant reconnu sa voiture, au moins, je pouvais me rassurer en me disant qu’elle était à la maison. Ne voulant pas lui faire peur en prenant ma clé pour ouvrir la porte, je frappai, attendant une réponse, nerveux et impatient de revoir la femme de ma vie.


Dernière édition par Teddy Reynes le Dim 26 Juin 2022 - 21:24, édité 1 fois
Hazel Keating

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: A toujours été passionnée par les animaux. ‹ Est folle amoureuse de son mari. ‹ Est allergique aux bananes. ‹ Fait du self-défense. ‹ Est très gourmande. ‹ Déteste le café. ‹ Adore les lasagnes, c'est son plat préféré. ‹ Son parfum de glace préféré est le chocolat. ‹ Est complètement gaga de ses enfants. ‹ A adopté un chien dans le refuge où elle travaille. ‹ Ne peut pas se passer d'un petit déjeuner. ‹ Fait régulièrement un footing. ‹ Adore lire, surtout les livres de sa meilleure amie. ‹ Ne passe pas une journée sans écouter de la musique. ‹ Ne dort que du côté droit dans le lit. ‹ Aime beaucoup regarder des séries mais n'a pas toujours le temps avec les enfants. ‹ Apprécie les moments en famille. ‹ Adore faire du shopping. ‹ Aime beaucoup les plantes mais n'a pas la main verte.
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 52
ICI DEPUIS : 28/08/2021
COMPTES : Thiago (Sean Maguire) et Ian (Slimane)
CRÉDITS : javajunkie

STATUT : Mariée à Teddy et maman de deux enfants, Freddie et Jaime.
MessageSujet: Re: (+18) Hazel&Teddy + Only a woman like you can love a man like me   (+18) Hazel&Teddy + Only a woman like you can love a man like me EmptySam 4 Déc 2021 - 13:12





Only a woman like you can lova a man like me

feat. @teddy reynes :coeur:


C’était le grand jour. Non je n’allais pas me marier, mais j’allais retrouver Teddy. Il devait rentrer en fin d’après-midi, j’avais prévu de le retrouver à l’aéroport, parce que l’attendre ici serait une torture tant j’avais hâte de le retrouver. D’ailleurs, j’étais si impatiente et excitée à l’idée de le revoir enfin, je n’avais pas dormi de la nuit si bien que plutôt que de tourner et virer dans le lit pendant des heures, j’avais décidé de me lever tôt et de faire tout ce que j’avais prévu pour la journée. Afin de ne pas tourner en rond comme dans un lion en cage, je m’étais prévu de faire le ménage à la maison. Déjà, cela m’occuperait le temps et l’esprit, et puis comme ça Teddy rentrerait dans une maison propre et bien entretenue. Je ne doutais pas que l’endroit où il dormait était très sommaire et je voulais qu’il se sente le mieux possible chez nous. Etant du genre à faire les choses au fur et à mesure, la maison était déjà relativement propre quand j’avais entamé mon ménage, si bien que je ne mis pas longtemps à avoir astiquer toute la maison, changer les draps et mis une machine en route. Maintenant que tout était propre, je pouvais aller prendre une bonne douche bien chaude, parce que je détestais l’eau froide. J’étais restée un long moment sous la douche puisque j’avais le temps de m’offrir ce moment pour me détendre, ce que je ne pouvais pas forcément toujours faire. Puis maintenant que j’avais terminé mon ménage, je n’avais absolument plus rien à faire pour passer le temps jusqu’à la fin d’après-midi pour retrouver mon homme. La journée allait être affreusement longue, pire encore que la nuit blanche que je venais de passer. Une fois sortie de la douche, j’enroulais une serviette autour de moi et filais à la cuisine pour me préparer un café quand on frappa à la porte. Je fronçais les sourcils. Qui pouvait bien frapper à la porte de si bonne heure ? D’autant plus que je n’attendais personne. Contemplant rapidement ma tenue, je soupirais. Que devais-je faire ? Aller ouvrir ainsi ou prendre le temps d’aller me changer au risque que celui ou celle qui se trouvait sur le pas de ma porte s’en aille sans que je sache ce qu’il ou elle voulait. Je haussais alors les épaules et me décidais à aller ouvrir la porte, dans cette tenue. Quelle fut ma surprise de découvrir Teddy sur le pas de la porte. Bouche bée, je restais silencieuse un moment avant de comprendre qu’il m’avait fait la surprise d’arriver plus tôt que prévu sans rien me dire. Je sentais les larmes me monter aux yeux tant j’étais heureuse de le voir et surtout de le voir plus tôt que prévu. “Mon amour…” Et sans même songer au fait que ma serviette pourrait tomber si je faisais des gestes trop brusques, je lui sautais au cou et entourais mes jambes autour de lui en l’embrassant langoureusement. “Tu m’as tellement manqué…” C’était toujours difficile ces moments où il était loin de moi, malheureusement je devais composer avec, c’était son métier. Mais il était évident que j’attendais ce jour où il me dirait qu’il n’avait plus besoin de partir avec impatience.

codage par aqua




__________________________

Haddy :coeur:
Il a neigé trois fois la hauteur des maisons, il a plu quatre fois comme l'anse est profonde, le vent a fait trois fois cent fois le tour du monde, le soleil a poli des siècles de saisons, et mon amour est demeuré le même. love you.
Teddy Reynes
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 39
ICI DEPUIS : 01/08/2021
COMPTES : Pas pour le moment.
CRÉDITS : (c) Shiya & Tumblr

STATUT : Marié et père de deux enfants, Freddie et Jaime.
MessageSujet: Re: (+18) Hazel&Teddy + Only a woman like you can love a man like me   (+18) Hazel&Teddy + Only a woman like you can love a man like me EmptyDim 5 Déc 2021 - 19:21


Hazel & Teddy

Only a woman like you can love a man like me


Quelques secondes s’écoulèrent. Assez longues pour que je me demande si c’était une bonne idée d’arriver comme ça, sans lui dire. Et si elle dormait encore ? Je savais que ce n’était pas son genre, mais elle aurait pu avoir une dure soirée la veille, être sortie ou je ne sais pas quoi. Je n’étais pas toujours là au quotidien, et elle était libre de faire ce qu’elle voulait. Évidemment que je n’aimais pas être toujours présent pour elle, mais je savais que mon métier pour le moment ne me le permettait pas. Au moins, pendant mes permissions, je pouvais me rattraper un peu et profiter de sa présence autant que je pouvais. La porte s’ouvrit, et ce fut là que je vis ma femme pour la première fois en plusieurs mois… En serviette de bain. Je n’allais pas le nier, je demeurai un peu surpris, puisque ce n’était pas à ça que je m’attendais. Mais avant que je puisse me faire quelconque idée du pourquoi elle venait ouvrir la porte ainsi, le bonheur de voir la surprise, l’émotion dans ses yeux, prit le dessus. J’eus tout juste le temps d’esquisser un sourire que je la sentis réduire la distance entre nous à néant, venant sauter à mon cou, ses jambes autour de moi. Entourant mon bras autour de sa taille pour la garder contre mon corps, je fermai les yeux, me délectant de son étreinte, du contact de ses lèvres sur les miennes. Je retrouvai un minimum de contenance, juste assez pour avancer dans la maison, laisser tomber mon sac dans le vestibule et fermer la porte. Hors de question que quiconque dans notre rue voit ma femme ainsi autre que moi. De toute façon, je la voulais pour moi et moi seul, au moins pour aujourd’hui. Ma famille, nos amis, ils allaient attendre. Un jour, quelques jours, le temps qu’il me faudrait pour me retrouver avec mon épouse. À ses propos, je dis, la voix enrouée avec l’émotion:  « Tu m’as manqué aussi… » Ma seconde main qui ne tenait plus mon sac était désormais libre, mais ne le resta pas longtemps, puisqu’elle vint se poser sur la cuisse de ma femme pour la soutenir un peu plus et la garder contre moi, déterminé à ne pas la lâcher, pas tout de suite. Sachant mon visage dans son cou, j’y déposai un baiser, puis je dis, tout contre sa peau:  « J’espère que tu ne comptais pas aller où que ce soit dans cette tenue… » Je ne pouvais pas passer à côté de la situation, mais je ne lui en voulais pas. Les doutes, les questionnements, ce serait pour plus tard. Maintenant, tout ce que je voulais, c’était la retrouver.
Hazel Keating

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: A toujours été passionnée par les animaux. ‹ Est folle amoureuse de son mari. ‹ Est allergique aux bananes. ‹ Fait du self-défense. ‹ Est très gourmande. ‹ Déteste le café. ‹ Adore les lasagnes, c'est son plat préféré. ‹ Son parfum de glace préféré est le chocolat. ‹ Est complètement gaga de ses enfants. ‹ A adopté un chien dans le refuge où elle travaille. ‹ Ne peut pas se passer d'un petit déjeuner. ‹ Fait régulièrement un footing. ‹ Adore lire, surtout les livres de sa meilleure amie. ‹ Ne passe pas une journée sans écouter de la musique. ‹ Ne dort que du côté droit dans le lit. ‹ Aime beaucoup regarder des séries mais n'a pas toujours le temps avec les enfants. ‹ Apprécie les moments en famille. ‹ Adore faire du shopping. ‹ Aime beaucoup les plantes mais n'a pas la main verte.
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 52
ICI DEPUIS : 28/08/2021
COMPTES : Thiago (Sean Maguire) et Ian (Slimane)
CRÉDITS : javajunkie

STATUT : Mariée à Teddy et maman de deux enfants, Freddie et Jaime.
MessageSujet: Re: (+18) Hazel&Teddy + Only a woman like you can love a man like me   (+18) Hazel&Teddy + Only a woman like you can love a man like me EmptyDim 19 Déc 2021 - 11:37





Only a woman like you can lova a man like me

feat. @teddy reynes :coeur:


Je ne connaissais pas nécessairement Teddy comme quelqu’un qui était du genre à faire des surprises, du moins pas des surprises telles qu’il venait de me faire aujourd’hui. Évidemment que j’étais la plus heureuse des femmes de le retrouver avant l’heure prévue et surtout qu’il m’ait fait cette surprise de débarquer chez nous avec quasiment une journée d’avance. Toutefois, je n’aurais pas cru que cela puisse arriver, comme quoi cette homme pourrait toujours me surprendre, et j’aimais beaucoup cela. Ceci dit, je n’étais pas dans les meilleures conditions pour accueillir Teddy à ce moment précis puisque je venais à peine de sortir de la douche et que je n’étais pas du tout habillée, en effet je n’avais qu’une seule serviette autour de moi au moment où je lui ouvrais la porte. Dans l’euphorie, je lui avais sauté au cou sans même me soucier de la tenue, ou pas, que j’avais sur moi, mais avec le recul je me rendais compte que j’avais un peu abusé finalement d’avoir ouvert la porte alors que je n’étais pas habillée. Heureusement, il s’agissait de Teddy derrière la porte, mais ça aurait pu être bien d’autres personnes. C’était fait, je ne pouvais pas revenir en arrière mais je me faisais une note à moi-même de ne jamais recommencer cela. J’étais absolument ravie de savoir que je lui avais manqué aussi, le contraire aurait été vraiment blessant après avoir passé autant de temps loin l’un de l’autre. Puis cette voix légèrement enrouée qu’il avait eu, à cause de l’émotion sans doute, ne pouvait pas mentir, il était sincère, mais ça je n’en avais jamais douté une seule seconde ! Je sentis un frisson me parcourir le corps alors que je sentais ses lèvres dans mon goût, une sensation tellement agréable, si simple et pourtant qui me procurait un bien fou. Je ne pu m’empêcher d’exploser de rire à la remarque qu’il fit ensuite même si je me sentais finalement un peu gênée. Ma tenue n’était pas passée inaperçue auprès de mon homme et j’en étais confuse. “Absolument pas. J’ai même hésité un moment à ouvrir la porte… Mais j’aurais eu tort de ne pas le faire, n’est-ce pas ?” demandais-je en esquissant un petit sourire en coin avant de me mordiller doucement la lèvre. “Ceci dit, si tu as peur que l’on me voit ainsi… On peut rentrer chez nous.” ajoutais-je d’un air angélique.

codage par aqua




__________________________

Haddy :coeur:
Il a neigé trois fois la hauteur des maisons, il a plu quatre fois comme l'anse est profonde, le vent a fait trois fois cent fois le tour du monde, le soleil a poli des siècles de saisons, et mon amour est demeuré le même. love you.
Teddy Reynes
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 39
ICI DEPUIS : 01/08/2021
COMPTES : Pas pour le moment.
CRÉDITS : (c) Shiya & Tumblr

STATUT : Marié et père de deux enfants, Freddie et Jaime.
MessageSujet: Re: (+18) Hazel&Teddy + Only a woman like you can love a man like me   (+18) Hazel&Teddy + Only a woman like you can love a man like me EmptyDim 19 Déc 2021 - 20:50


Hazel & Teddy

Only a woman like you can love a man like me


Si j’avais été surpris de la tenue - ou plutôt, le manque de celle-ci - dans laquelle Hazel était venue ouvrir la porte, compte tenu du fait qu’elle n’était pas au courant que c’était moi de l’autre côté, je savais que je ne pourrais pas lui faire des reproches, pas sérieux en tout cas. Ce que je lui avais dit était surtout une blague, et je n’avais pas l’intention de m’étaler sur le sujet bien longtemps. Riant doucement à sa question, je répondis:  « En effet. » Pour tout dire, je me serais probablement inquiété de ne pas la voir venir ouvrir la porte alors que la voiture était là. Je savais depuis que j’avais changé mon billet d’avion que c’était un risque que je prenais, d’arriver et qu’elle ne soit pas là, mais elle était là, dans mes bras, alors supposer quoi que ce soit, c’était une perte de temps. Et puis, pas une seule fois il m’était passé par l’esprit qu’il se tramait quelque chose que je ne voulais pas savoir. Pas avec Hazel. J’avais une confiance absolue en elle, une confiance aveugle que je n’avais pas envers qui que ce soit. Bien souvent, je me demandais ce que j’avais pu faire pour la mériter, que peut-être elle ferait mieux d’avoir un homme qui était toujours présent pour elle. Puis, je me disais que le mieux que je pouvais faire, c’était de lui montrer à quel point je l’aimais lorsque j’en avais l’occasion, que ce soit lorsque je pouvais la contacter lorsque je n’étais pas là, ou lorsque j’étais en permission, comme maintenant. À sa suggestion, je ne tardai pas plus longtemps pour fermer la porte, mais je décidai de ne pas arrêter là. Mon visage toujours dans son cou, je lui dis:  « On peut aussi faire mieux que ça… » Sans attendre plus longtemps, je resserrai mon étreinte sur elle, me dirigeant vers l’escalier menant à l’étage, par conséquent à notre chambre. Ce n’était pas mon genre d’être aussi entreprenant d’habitude, mais mon absence, sa tenue un peu trop légère, tout faisait en sorte que je n’avais pas envie de la poser par terre, prendre un café et faire comme si rien n’était. J’avais envie de la toucher, de rester tout contre elle. En fait, c’était plus qu’une envie; c’était un besoin après cette dernière mission. Une fois arrivés à l’étage, je nous emmenai vers notre chambre, m’assied sur le lit tout en la gardant contre moi, et j’embrassai une nouvelle fois mon épouse, disant contre ses lèvres:  « Je t’aime, tellement… », encore aux prises un peu par l’émotion, mais incapable de garder ces mots pour moi plus longtemps.

Hazel Keating

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: A toujours été passionnée par les animaux. ‹ Est folle amoureuse de son mari. ‹ Est allergique aux bananes. ‹ Fait du self-défense. ‹ Est très gourmande. ‹ Déteste le café. ‹ Adore les lasagnes, c'est son plat préféré. ‹ Son parfum de glace préféré est le chocolat. ‹ Est complètement gaga de ses enfants. ‹ A adopté un chien dans le refuge où elle travaille. ‹ Ne peut pas se passer d'un petit déjeuner. ‹ Fait régulièrement un footing. ‹ Adore lire, surtout les livres de sa meilleure amie. ‹ Ne passe pas une journée sans écouter de la musique. ‹ Ne dort que du côté droit dans le lit. ‹ Aime beaucoup regarder des séries mais n'a pas toujours le temps avec les enfants. ‹ Apprécie les moments en famille. ‹ Adore faire du shopping. ‹ Aime beaucoup les plantes mais n'a pas la main verte.
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 52
ICI DEPUIS : 28/08/2021
COMPTES : Thiago (Sean Maguire) et Ian (Slimane)
CRÉDITS : javajunkie

STATUT : Mariée à Teddy et maman de deux enfants, Freddie et Jaime.
MessageSujet: Re: (+18) Hazel&Teddy + Only a woman like you can love a man like me   (+18) Hazel&Teddy + Only a woman like you can love a man like me EmptyLun 28 Mar 2022 - 15:27





Only a woman like you can lova a man like me

feat. @teddy reynes :coeur:


Je savais pertinemment que je n’aurais pas dû venir ouvrir la porte dans cette tenue, d’autant plus que je n’avais aucune idée de la personne qui aurait pu se trouver sur le pas de la porte. Je me trouvais évidemment chanceuse aujourd’hui de tomber sur Teddy, mais j’aurais aussi pu me retrouver confrontée à je ne savais quel malade. Il fallait que je sois un peu plus vigilante parce que je savais que nous vivions dans un monde de fous et qu’il fallait se méfier de tout. Malheureusement, même si l’on pouvait en rêver parfois, le monde des Bisounours n’existait pas. Si j’étais venue ouvrir la porte, c’était peut-être que j’avais eu le pressentiment que je ne tomberais pas sur une mauvaise personne ? En tout cas, je n’avais pas imaginé une seconde que je trouverais l’homme de ma vie en ouvrant la porte de notre maison. Mais quand bien même j’aurais eu cette sensation de ne pas tomber sur quelqu’un de mauvais, une simple serviette enroulée autour de moi à la sortie de la douche n’était absolument pas une tenue pour aller ouvrir la porte ou accueillir qui que ce soit, à l’exception de mon époux. “Promis, je ne recommencerais plus !” dis-je en riant, plaquant mon front contre le sien après avoir profité un instant de son sourire. Teddy, il était toute ma vie. Jamais je n’aurais pu imaginer un jour trouver un homme aussi génial qu’il ne l’était. Il était mon âme sœur, l’homme de ma vie, j’en étais convaincue. Je le voulais lui et aucun autre même s’il pouvait prétendre qu’il ne me méritait pas, je pouvais tout à fait prétendre la même chose me concernant, je ne le méritais pas. Et pourtant, je ne voulais pas penser à cela, je voulais simplement profiter du fait que nous soyons ensemble, même si souvent loin l’un de l’autre, du fait que l’on s’aimait, plus que tout. Je l’aimais, comme une folle, et je voulais profiter de chacun des moments que je pouvais passer avec lui quand il était en permission. J’espérais bien qu’un jour il n’aurait plus à repartir, mais en attendant je prenais sur moi, parce que je savais que notre couple en valait la peine, notre amour valait le coup de se torturer un peu. “Ah oui ?” demandais-je avant qu’il ne se dirige vers l’escalier sans répondre quoi que ce soit. Alors qu’il n’avait rien dit, compte tenu de la direction qu’il prenait, je comprenais de suite où il nous emmenait et probablement ce qui allait se passer. Une fois dans notre chambre, il se mit sur le lit et je me retrouvais à califourchon sur lui. J’aimais me retrouver aussi proche de lui, sentir son odeur et j’avais hâte de pouvoir sentir sa peau contre la mienne. Clairement il m’avait beaucoup trop manqué et je comptais bien que l’on rattrape ce temps que nous n’avions pas pu passer ensemble durant sa mission. “Si tu savais combien je t’aime moi aussi…” soufflais-je contre ses lèvres avant de venir l’embrasser fougueusement. Je le désirais, j’avais envie de lui, là tout de suite, maintenant.

codage par aqua




__________________________

Haddy :coeur:
Il a neigé trois fois la hauteur des maisons, il a plu quatre fois comme l'anse est profonde, le vent a fait trois fois cent fois le tour du monde, le soleil a poli des siècles de saisons, et mon amour est demeuré le même. love you.
Teddy Reynes
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 39
ICI DEPUIS : 01/08/2021
COMPTES : Pas pour le moment.
CRÉDITS : (c) Shiya & Tumblr

STATUT : Marié et père de deux enfants, Freddie et Jaime.
MessageSujet: Re: (+18) Hazel&Teddy + Only a woman like you can love a man like me   (+18) Hazel&Teddy + Only a woman like you can love a man like me EmptyMar 29 Mar 2022 - 2:43


Hazel & Teddy

Only a woman like you can love a man like me


En décidant de faire une surprise à Hazel de la sorte, je ne m’attendais pas à ce que les choses prennent une telle tournure. En fait, je n’avais rien prévu dans ma tête, trop occupé à penser au fait que j’allais retrouver mon épouse dans peu de temps, après une absence qui avait, encore une fois, été trop longue à mon goût. Je savais que c’était mon métier. Lorsque j’étais en mission, je ne me plaignais pas, mais plus le temps passait, plus je souffrais de cet éloignement de ma femme, que je voulais rendre heureuse, avec qui je voulais fonder éventuellement une famille. Ça, je ne l’avais pas dit à personne, pas même à Hazel. Je ne voulais pas me faire des idées qui, au final, étaient impossibles à réaliser. De plus, y songer lorsque j’étais loin d’elle rendait le moment plus difficile, et je refusais de laisser ces idées me déranger et m’empêcher de profiter du temps - trop court - que j’avais avec mon épouse pendant ma permission, peu importe ce que nous faisions à quel moment. Normalement, je n’étais pas difficile. Tant et aussi longtemps que j’étais avec elle, ça m’allait parfaitement. Mais là, tout de suite, j’avais l’impression d’avoir besoin de cette proximité avec elle. Par conséquent, je ne pouvais être qu’heureux de constater qu’elle ne m’arrêtait pas alors que je me rendais à notre chambre, avec elle dans mes bras. Je le fus encore plus lorsqu’elle ne me repoussa pas une fois que nous fûmes sur le lit. Au contraire, sa position fit en sorte que la distance entre nous deux fut réduite à presque néant. Cette proximité me fit un bien que je ne saurais définir. C’était presque comme si Hazel était ma drogue et que j’avais été en manque pendant trop longtemps, puisque le simple fait qu’elle soit là, tout contre moi, me faisait trembler. Ce fut à un tel point que je n’osai pas, dans un premier temps, glisser mes doigts sur sa peau, de peur qu’elle le remarque. Je me contentai donc de la garder contre moi tout en lui rendant son baiser, avec la même passion. Espérant que j’avais repris un peu de contenance, je rompis le baiser lorsque je fus à bout de souffle, et j’éloignai mon visage du sien quelques secondes, le temps de la regarder, de l’admirer, comme si je la voyais pour la première fois. Pour moi, c’était ainsi, chaque fois que je rentrais et que je la retrouvais. Glissant mes doigts dans ses cheveux, je murmurai, assez fort pour qu’elle m’entende;  « Tu es si belle… » Ne pouvant résister plus longtemps, même s’il n’y avait qu’une toute petite distance entre nous maintenant, je penchai ma tête sur le côté, cachant mon visage dans son cou pour y poser de longs et doux baisers. Mes lèvres contre sa peau, je dis, après un petit moment:  « Tu sais quoi ? Je crois que finalement, cette serviette, elle est de trop… » Je m’étais toujours promis que jamais je n’allais l’obliger, la forcer à quoi que ce soit, mais je n’avais pas pu m’en empêcher. Évidemment, si elle n’avait pas la même chose en tête que moi, je n’allais pas la pousser davantage, mais moi, je n’avais pas envie de la lâcher, pas tout de suite, pas alors que j’avais repris suffisamment confiance en moi pour glisser de nouveau mes doigts sur sa peau à découvert, désireux et limite impatient d’en découvrir plus.
Hazel Keating

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: A toujours été passionnée par les animaux. ‹ Est folle amoureuse de son mari. ‹ Est allergique aux bananes. ‹ Fait du self-défense. ‹ Est très gourmande. ‹ Déteste le café. ‹ Adore les lasagnes, c'est son plat préféré. ‹ Son parfum de glace préféré est le chocolat. ‹ Est complètement gaga de ses enfants. ‹ A adopté un chien dans le refuge où elle travaille. ‹ Ne peut pas se passer d'un petit déjeuner. ‹ Fait régulièrement un footing. ‹ Adore lire, surtout les livres de sa meilleure amie. ‹ Ne passe pas une journée sans écouter de la musique. ‹ Ne dort que du côté droit dans le lit. ‹ Aime beaucoup regarder des séries mais n'a pas toujours le temps avec les enfants. ‹ Apprécie les moments en famille. ‹ Adore faire du shopping. ‹ Aime beaucoup les plantes mais n'a pas la main verte.
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 52
ICI DEPUIS : 28/08/2021
COMPTES : Thiago (Sean Maguire) et Ian (Slimane)
CRÉDITS : javajunkie

STATUT : Mariée à Teddy et maman de deux enfants, Freddie et Jaime.
MessageSujet: Re: (+18) Hazel&Teddy + Only a woman like you can love a man like me   (+18) Hazel&Teddy + Only a woman like you can love a man like me EmptyDim 26 Juin 2022 - 21:12





Only a woman like you can lova a man like me

feat. @teddy reynes :coeur:


Je savais que cette journée serait réussie, parce que j’allais retrouver Teddy, mais je ne m’étais pas attendue à ce qu’elle soit réussie aussi tôt dans la journée puisque je ne l’attendais pas avant la fin de la journée minimum. Il était certain que j’avais été surprise de tomber nez à nez avec Teddy en ouvrant la porte, mais c’était la plus belle des surprises. J’étais si heureuse de le retrouver, et en plus nous allions avoir la journée pour profiter l’un de l’autre, je ne pouvais pas rêver mieux. Les permissions de Teddy ne duraient pas éternellement alors si nous avions la possibilité de gratter ne serait-ce que quelques heures de plus ensemble, tout était bon à prendre. Ce n’était pas toujours facile à vivre de me retrouver à vivre au quotidien sans lui durant ses missions, mais j’aimais Teddy plus que tout au monde. J’avais choisi d’accepter ce mode de vie, et si c’était à refaire je ne changerais rien à mes choix, je ne me voyais avec aucun autre homme que Teddy, alors je prenais sur moi, si difficile que cela pouvait être, mais nos retrouvailles étaient toujours magiques alors ça permettait de se rebooster pour la prochaine période où il partirait. En tous les cas, quand nous étions ensemble, je profitais de l’instant présent et je ne pensais pas une seule fois à ce moment où nous allions encore devoir nous séparer. Je me sentis rougir au compliment que Teddy me fit alors que j’avais sauté dans ses bras en le voyant sur le pas de la porte avant que l'on se retrouve un peu après dans notre chambre. Ses compliments me faisaient toujours autant d’effet, j’aimais toujours les entendre et savoir que j’étais toujours à son goût malgré les multiples séparations. J’esquissais un petit sourire en le regardant avant de sentir des frissons me parcourir le corps quand son visage atteint mon cou où il y déposa de longs baisers. “Tes baisers sont si…exquis.” soufflais-je en me rendant bien compte à quel point j'étais chanceuse d'avoir un homme aussi merveilleux que Teddy dans ma vie. Un petit sourire coquin se dessina sur mes lèvres à ce qu’il me dit ensuite. “Ah oui ?” demandais-je en me mordillant la lèvre. J’avais très bien compris ce qu’il sous-entendait en tenant ses propos, et je n’étais absolument pas contre, bien au contraire. Je venais alors glisser mes lèvres au creux de son oreille. “Je crois que tu es habilité à m'enlever ça alors...” soufflais-je en venant glisser ma tête dans son cou pour y déposer à mon tour quelques délicats baisers.

codage par aqua




__________________________

Haddy :coeur:
Il a neigé trois fois la hauteur des maisons, il a plu quatre fois comme l'anse est profonde, le vent a fait trois fois cent fois le tour du monde, le soleil a poli des siècles de saisons, et mon amour est demeuré le même. love you.
Teddy Reynes
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
MESSAGE : 39
ICI DEPUIS : 01/08/2021
COMPTES : Pas pour le moment.
CRÉDITS : (c) Shiya & Tumblr

STATUT : Marié et père de deux enfants, Freddie et Jaime.
MessageSujet: Re: (+18) Hazel&Teddy + Only a woman like you can love a man like me   (+18) Hazel&Teddy + Only a woman like you can love a man like me EmptyDim 26 Juin 2022 - 21:54


Hazel & Teddy

Only a woman like you can love a man like me


Bien rapidement, je compris que je n’étais pas le seul à avoir les mêmes idées. Même si je ne passais pas la majorité de mon temps avec mon épouse - à mon grand désarroi plus souvent qu’autrement - je pensais que je la connaissais assez bien pour deviner ses réactions, comprendre ce qu’elle voulait sans qu’elle doive me le dire dans certaines situations, comme en ce moment. Bien sûr, je n’étais pas parfait, je ne devinais pas tout et je devais avouer que parfois, cela me complexait légèrement, parce que je me disais que j’étais trop absent, que ça ne faisait pas de moi un bon mari. Puis finalement, je parvenais à me rassurer dans des moments comme ça, où je voyais son visage s’illuminer quand je la retrouvais après une longue absence, quand nous étions proches, comme ça, et que ma présence lui plaisait. J’aimais l’entendre me dire que mes baisers lui plaisaient, la sentir poser ses lèvres tout près de mon oreille, tenir des paroles invitantes, me proposant d’aller plus loin. Clairement, elle n’allait pas me le dire deux fois; la laissant déposer des baisers dans mon cou à son tour, ce qui eut pour effet de me faire frissonner, puis soupirer de plaisir, même de réconfort, j’attrapai la serviette, et je tirai dessus dans un mouvement sec, l’envoyant choir au sol, la laissant complètement à découvert. De mon côté, j’avais toujours mon uniforme, mais je ne m’en occupais pas. À vrai dire, je redoutais un peu le moment où Hazel serait tentée de me le retirer. En effet, cette fois-ci, ce n’était pas les marques qui manquaient. Rien de majeur, mais visibles quand même. Et là, tout de suite, je n’avais pas envie d’y penser. Tout ce à quoi je pensais, c’était à ma femme, ma belle et tendre épouse qui était là, tout près de moi. Naturellement, je ne pus m’empêcher de la regarder, longuement, les yeux brillants, heureux de la retrouver, heureux de l’avoir, tout simplement. Je vins chercher ses lèvres pour un nouveau baiser, long et langoureux, puis je laissai mes bras l’entourer, la rapprocher de moi autant que possible, limite comme si j’avais peur qu’elle prenne froid, mais c’était surtout pour l’avoir tout près, si près qu’elle allait certainement sentir que mes sens étaient en train de s’éveiller, de façon de plus en plus évidente.

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (+18) Hazel&Teddy + Only a woman like you can love a man like me   (+18) Hazel&Teddy + Only a woman like you can love a man like me Empty

 
(+18) Hazel&Teddy + Only a woman like you can love a man like me
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hazel&Teddy + Celebrating you
» Maybe the wolf is in love with the moon and each month it cries for a love it will never touch. † Kolby
» You're the only one ♥ Hazel
» into the night + Hazel
» Hazel's phone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: time machine :: explore the past-
Sauter vers: