AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le Deal du moment : -33%
PNY Mémoire RAM – XLR8 Gaming MAKO DDR5 ...
Voir le deal
79.99 €

 

 I want to take you around the town, I do (ella)

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
adm h
Reyansh Bhakta
Reyansh Bhakta
MESSAGE : 496
ICI DEPUIS : 08/09/2022
COMPTES : woody ⋄ jackson ⋄ isaiah ⋄ concho ⋄ elmo ⋄ leónel ⋄ oskár
CRÉDITS : caelestisart (a), zaja (s), thinkky (icons), gwen (g)

STATUT : célibataire, polyamoureux sans en avoir encore pris conscience.
I want to take you around the town, I do (ella)  Empty
MessageSujet: I want to take you around the town, I do (ella)    I want to take you around the town, I do (ella)  EmptyJeu 17 Aoû 2023 - 17:01

Tout de suite après avoir reçu le texto d’Ella à propos du concours auquel elle avait participé, gagnant un coupon pour faire les boutiques au centre-ville de Bowen, Reyansh descendit de son étage de la Bowery pour aller voir si elle se trouvait dans sa chambre. Il n’avait pas encore répondu à son texto. Voyant que la porte était entrouverte, il passa sa tête dans le cadre de la porte après avoir toqué trois petits coups discrets. Il esquissa un sourire amusé en la découvrant, téléphone à la main, dans sa chambre. « Alors comme ça on me texte plutôt que de venir me voir en haut ? » Elle avait sans doute pensé qu’il se trouvait à la librairie, justement, puisque généralement à cette heure il y était. Aujourd’hui, Reyansh avait décidé de laisser les rênes à son employée, qui avait franchement fait ses preuves dernièrement, autant pour le vin que les livres. Il ne se faisait pas trop de soucis de la savoir seule. Il avait passé la nuit à peindre et avait eu besoin de dormir un peu plus longtemps, ce matin, ce midi, peu importe, il ne savait même plus trop quelle heure il était. « Félicitations pour le concours, je n’ai jamais gagné quoi que ce soit, je pense. » Admit-il dans un rire. « Ça me ferait plaisir de t’accompagner au centre-ville. Il faudrait juste que je mange un petit quelque chose de rapide, que je prenne mon premier café de la journée, et je serais prêt à te suivre, si t’es prête aussi. » Proposa-t-il, ravi de pouvoir passer le reste de la journée avec Ella. Depuis leur nuit des plus belles et intimes, ils avaient continué à se fréquenter de cette manière, sans jamais mettre de mot ou d’étiquette sur ce qu’ils étaient. Reyansh appréciait la compagnie d’Ella, ses lèvres, son feu, son sourire, sa vibe, son regard (et son regard sur le monde), son corps, son art… c’est ce qu’il lui importait de savoir pour l’instant.

__________________________



‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
But you know if you talk all the time you will never hear what anybody else has to say, and therefore, all you'll have to talk about is your own conversation. The same is true for people who think all the time. That means, when I use the word, "think", talking to yourself, sub-vocal conversation, the constant chit-chat of symbols and images and talk and words inside your skull. Now, if you do that all the time you'll find that you've nothing to think about except thinking. And just as you have to stop talking to hear what others have to say, you have to stop thinking to find out what life is about. And the moment you stop thinking you'd come into immediate contact with what Korzybski called, so delightfully, "The unspeakable world". The most ordinary sights and sounds and smells. The texture of shadows on the floor in front of you. All these things, without being named and saying, "That's a shadow, that's red, that's brown, that's somebody's foot". When you don't name things any longer, you start seeing them. Alan Watts. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Ella O'Brian
Ella O'Brian
MESSAGE : 1484
ICI DEPUIS : 29/09/2022
COMPTES : Le papillon Willow, l'intrépide Skye, le prétentieux Alan, le dumbledore Murphy
CRÉDITS : fassylove (avatar) marise rene (gif) gwen (deuxième gif)

STATUT : Célibataire, en questionnement sur la vision du couple

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Elle est toujours entrain d’imaginer, de créer quelque chose. ‹ C'est une artiste complète : théâtre, musique, art plastique, elle a touché à tout ! ‹ Indécise, il lui est incapable de choisir un cap et de s'y maintenir. Choisir un plat au restaurant est une corvée pour la jeune O'Brian. ‹ Elle aime avoir la liberté et ne pas se restreindre que dans une option (d'où son caractère indécis). ‹ C’est une personne plutôt sociable, en petite comité, qui ne jugera personne. ‹ Elle aime observer, admirer, regarder le paysage, s’émerveiller des petites choses du monde. ‹ C’est une grande sentimentale qui laisse beaucoup de place aux sentiments dans sa vie. ‹ Ella est vive d'esprit et comprend les choses très facilement. Elle est brillante d’un point de vue scolaire. ‹ La jeune O'Brian peut paraître souvent immature aux yeux des personnes de son âge avec son blocage de ne pas se lancer, de ne pas tester des choses même si elle le souhaite.. ‹ C’est dû à sa grande timidité. ‹ C’est une petite douceur, toujours gentille envers les uns et les autres, elle ne blesserait pas une mouche.
I want to take you around the town, I do (ella)  Empty
MessageSujet: Re: I want to take you around the town, I do (ella)    I want to take you around the town, I do (ella)  EmptyDim 24 Sep 2023 - 20:23



Ce n’est pas tous les jours qu’on gagne un concours, ça n’arrive même jamais. Et pourtant, la chance a souri à Ella ce matin. Ou plutôt une bonne intuition. Curieuse et un peu joueuse, elle avait lancé la roue et surprise : un bon pour des boutiques du centre-ville. Ce n’est pas énorme comme prix, mais largement suffisant pour se faire plaisir et faire plaisir. Et elle a pensé directement à Reyansh, espérant pouvoir passer un peu de temps avec lui. Les moments en sa compagnie sont tous devenus très agréables, tous si légers, si doux. Depuis cette nuit, ils se voient comme ça, pour des banalités de la vie, mais aussi pour de l’art, du vin, de la création, transformant chaque seconde en un instant de tendresse. C’est ainsi qu’Ella se faufile dans sa chambre, téléphone à la main, pour lui envoyer un message sur cette nouvelle sortie. Et voilà, maintenant, il n’y a plus qu’à attendre sa réponse. Elle en profite donc pour défiler les réseaux sociaux. Elle n’y va que très rarement, et jamais bien longtemps, juste pour se tenir un peu au courant du monde des adolescents. Or, quelques coups contre sa porte viennent perturber ce petit moment. Elle lève la tête et tire une tête très surprise, et cela ne lui déplaît pas. Reyansh. Elle ne s’attendait pas à le voir, lui qui normalement est dans sa boutique à cette heure-ci. Mais sa présence lui déclenche un grand sourire. Et un petit rire gêné pour sa réflexion. C’est vrai, elle n’avait pas pensé à aller vérifier sa présence dans sa chambre. La prochaine fois, elle le fera. « Je.. je pensais que tu étais au travail ! » avoue-t-elle avant d’écouter la suite des paroles. Elle rit, oui, normalement, ce n’est jamais la personne la plus chanceuse dans ce genre de jeu. Mais visiblement la chance lui sourit, et continue à le faire en lui offrant la présence inhabituelle à cette heure de Reyansh. « Si tu veux je peux attendre un peu plus, tu sembles avoir à faire pas mal de choses ! » Ella s’arrête et réfléchit. Si elle peut l’aider à aller plus vite dans son emplois du temps, elle le ferait volontairement. Proposer de faire le café, non, ce n’est pas envisageable vu le dernier fiasco . Elle n’ose même plus poser ses yeux sur la cafetière, préférant l’éviter. Elle pense qu’elles se comportent mieux toutes les deux loin de l’autre. « J’avais acheté des cookies justement ce matin, il m’en reste.. Sinon on peut aller s’offrir une gourmandise en ville. Mais ne compte pas sur moi pour le café. » répond-elle en riant. « Et je suis prête, je t’attends dans le salon, ne t’inquiète pas, prends le temps qu’il te faut. » finit-elle avec une voix rassurante. Elle ne veut pas le presser, ni rien, elle ira à son rythme s’il faut pour aller en ville. Ella est suffisamment au courant du caractère peu matinal de Reyansh, et elle en prend compte. De toute façon, elle s’en moque, tout ce qui l’intéresse est de passer un peu de temps en sa compagnie. Et cet après-midi semble lui offrir ce petit bonheur.


@Reyansh Bhakta désolée du retard :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25401-ellob-ella-s-instagram
adm h
Reyansh Bhakta
Reyansh Bhakta
MESSAGE : 496
ICI DEPUIS : 08/09/2022
COMPTES : woody ⋄ jackson ⋄ isaiah ⋄ concho ⋄ elmo ⋄ leónel ⋄ oskár
CRÉDITS : caelestisart (a), zaja (s), thinkky (icons), gwen (g)

STATUT : célibataire, polyamoureux sans en avoir encore pris conscience.
I want to take you around the town, I do (ella)  Empty
MessageSujet: Re: I want to take you around the town, I do (ella)    I want to take you around the town, I do (ella)  EmptyDim 8 Oct 2023 - 22:55

À la réponse d’Ella, qui défendait son geste, Reyansh émit un léger rire tout en pénétrant cette fois complètement dans la chambre de la jeune femme. « Je sais, je me moque de toi. J’ai décidé de prendre congé aujourd’hui. On dirait que nos astres sont alignés. » Il s’offrait une journée complètement libre le jour où Ella décidait de participer à un concours et gagnait, lui proposant un moment avec lui dans les boutiques. Cela ne pouvait pas mieux tomber, comme douce coïncidence. Un inversement des rôles aurait difficilement pu créer un tel événement, puisque Reyansh ne gagnait jamais aux concours auxquels il participait. Jamais ceux basés sur la chance, du moins. Pourtant, le jeune Indien considérait en avoir beaucoup, de chance. Simplement, sa chance se trouvait dans des choses bien moins futiles que des concours matériels. Cela dit, il était des plus heureux pour Ella qui allait pouvoir s’offrir quelques folies. Heureux pour lui, aussi, de pouvoir l’accompagner. « Oh non, non, je ferai tout ça en vitesse. Il fallait que je m’active un peu de toute façon, tu tombes bien avec ta proposition. » Qu’il s’active à quoi ? À rien en particulier. Juste se bouger un peu. Juste profiter des prochaines heures de sa journée, pour ne rien faire concrètement mais peut-être aussi pour faire un peu tout. Passer du temps avec Ella, c’étair définitivement tout. Du beau du drôle du tendre. De la passion. « Je ne dis pas non à la gourmandise en ville. On pourrait passer chez Imogen, à moins que tu aies une autre envie. Je suis ouvert à tout. » Ella l’attendrait dans le salon. « Ok, je vais aller me changer alors, et je reviens. » Il esquissa un sourire, s’avança vers elle pour déposer un rapide baiser au coin de ses lèvres, l’effleurement d’aile d’un papillon, puis il s’éclipsa à l’étage du dessus, dans son loft. Il revint trois ou quatre minutes plus tard, dans une tenue un peu moins aléatoire que celle portée juste avant, choisie les paupières à moitié ouvertes ce matin. « Je suis prêt ! » Déclara-t-il en rejoignant Ella au salon. Ils quittèrent ensemble la Bowery en empruntant les escaliers intérieurs, puis prirent le chemin du centre-ville. « Sais-tu dans quelles boutiques tu as envie d’aller fouiner ? » Demanda-t-il, son épaule frôlant à chaque pas celle d’Ella alors qu’ils marchaient côte à côte.

__________________________



‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
But you know if you talk all the time you will never hear what anybody else has to say, and therefore, all you'll have to talk about is your own conversation. The same is true for people who think all the time. That means, when I use the word, "think", talking to yourself, sub-vocal conversation, the constant chit-chat of symbols and images and talk and words inside your skull. Now, if you do that all the time you'll find that you've nothing to think about except thinking. And just as you have to stop talking to hear what others have to say, you have to stop thinking to find out what life is about. And the moment you stop thinking you'd come into immediate contact with what Korzybski called, so delightfully, "The unspeakable world". The most ordinary sights and sounds and smells. The texture of shadows on the floor in front of you. All these things, without being named and saying, "That's a shadow, that's red, that's brown, that's somebody's foot". When you don't name things any longer, you start seeing them. Alan Watts. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Ella O'Brian
Ella O'Brian
MESSAGE : 1484
ICI DEPUIS : 29/09/2022
COMPTES : Le papillon Willow, l'intrépide Skye, le prétentieux Alan, le dumbledore Murphy
CRÉDITS : fassylove (avatar) marise rene (gif) gwen (deuxième gif)

STATUT : Célibataire, en questionnement sur la vision du couple

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Elle est toujours entrain d’imaginer, de créer quelque chose. ‹ C'est une artiste complète : théâtre, musique, art plastique, elle a touché à tout ! ‹ Indécise, il lui est incapable de choisir un cap et de s'y maintenir. Choisir un plat au restaurant est une corvée pour la jeune O'Brian. ‹ Elle aime avoir la liberté et ne pas se restreindre que dans une option (d'où son caractère indécis). ‹ C’est une personne plutôt sociable, en petite comité, qui ne jugera personne. ‹ Elle aime observer, admirer, regarder le paysage, s’émerveiller des petites choses du monde. ‹ C’est une grande sentimentale qui laisse beaucoup de place aux sentiments dans sa vie. ‹ Ella est vive d'esprit et comprend les choses très facilement. Elle est brillante d’un point de vue scolaire. ‹ La jeune O'Brian peut paraître souvent immature aux yeux des personnes de son âge avec son blocage de ne pas se lancer, de ne pas tester des choses même si elle le souhaite.. ‹ C’est dû à sa grande timidité. ‹ C’est une petite douceur, toujours gentille envers les uns et les autres, elle ne blesserait pas une mouche.
I want to take you around the town, I do (ella)  Empty
MessageSujet: Re: I want to take you around the town, I do (ella)    I want to take you around the town, I do (ella)  EmptyMar 7 Nov 2023 - 17:17



Le hasard fait bien les choses, et la chance finit toujours par sourire. C’est ce que se dit Ella avec une accumulation de bonnes nouvelles. Premièrement, elle a gagné des bons d’achat dans les boutiques du centre-ville. Deuxièmement, Reyansh, la première personne à qui elle a pensé pour partager ce cadeau, est immédiatement disponible. Immédiatement ? Bon, pas vraiment, il n’est pas aussi matinal que la jeune O’Brian. Mais ce n’est pas grave, elle peut l’attendre. « Alors ne contrarions pas les astres et allons-y » dit-elle avec un clin d’œil. Elle se trouve donc enjouée à l’observer s’activer et rit à ses petites réflexions. « Rien que de penser à Imogen je me retrouve à avoir faim aussi, bravo ! » acquisse-t-elle accompagné d’un petit rire sur la proposition du jeune indien. Cette pâtisserie n’a plus besoin de se faire un nom dans Bowen, tout le monde le sait, leur confiserie sont vraiment réputées. Et l’idée d’en déguster une avec lui pendant leur promenade l’enchante énormément. Cela ne fera que d’ajouter de la douceur dans leur moment qui commence déjà délicatement, par un léger baiser avant de le voir s’éclipser. Et comme à chaque fois, son cœur rate un battement. Ils n’ont pas encore mis de mots sur leur relation, sur leur truc à eux. Mais Ella, elle ne cherche pas à savoir. Elle cherche juste à se laisser emporter par le vent, par leur tendresse. Elle agrippe son sac à main, enfile une paire de chaussures et se dirige dans le salon pour l’attendre. Une fois qu’il est descendu, elle lui sourit et ouvre la porte. « Les gâteaux d’Imogen n’ont qu’à bien se tenir ! » annonce-t-elle en enclenchant le pas en direction des rues commerçantes. La marche commence sans parole, comme s’il n’y avait pas besoin de parler pour exprimer le bonheur, comme si la présence de l’autre suffit à se sentir bien. Enfin, c’est ce que ressent Ella à ce moment, et espère que c’en est de même pour son compagnon. Mais ce dernier brise le silence. Pourtant, cela ne la dérange pas tant que ça, il faut bien se mettre d’accord sur les lieux à visiter. « Hum… » réfléchit-elle. Finalement, ce n’est pas une question simple. Loin de là, il y a tellement de possibilités et encore plus de pépites à dénicher dans les différentes boutiques. Ella voudrait tout tester, tout vérifier, tout chercher avant de se poser sur quelques achats. « J’aimerai vraiment voir toutes les boutiques.. Mais si je dois en commencer par une ça serait une friperie ou la petite boutique d’art au fond de la rue, je ne sais pas si tu vois laquelle est-ce. Et toi ?» sourit-elle. C’est une évidence. Ella sans ses pinceaux, ce n’est plus Ella. Et le matériel artistique a tendance à monter en prix, alors pourquoi ne pas en profiter ? « Si tu le souhaites, je te laisse choisir la première boutique. » dit-elle en tendant son bras en direction de la rue commerçante et en agrandissant son sourire. Les voilà arrivés en haut, leur périple de s’arrêter à toutes les portes avant la fin peut commencer. Et elle espère qu'il sera rythmé de petites perles rares bowenniennes, de rires et de douceur. La recette actuelle du bonheur pour Ella.

@Reyansh Bhakta :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25401-ellob-ella-s-instagram
adm h
Reyansh Bhakta
Reyansh Bhakta
MESSAGE : 496
ICI DEPUIS : 08/09/2022
COMPTES : woody ⋄ jackson ⋄ isaiah ⋄ concho ⋄ elmo ⋄ leónel ⋄ oskár
CRÉDITS : caelestisart (a), zaja (s), thinkky (icons), gwen (g)

STATUT : célibataire, polyamoureux sans en avoir encore pris conscience.
I want to take you around the town, I do (ella)  Empty
MessageSujet: Re: I want to take you around the town, I do (ella)    I want to take you around the town, I do (ella)  EmptyDim 3 Déc 2023 - 2:19

Une fois correctement vêtu et coiffé, Reyansh était redescendu à l’étage inférieur de la Bowery, prêt à quitter les lieux en compagnie de sa douce Ella. Sa douce Ella avec qui les contours de leur relation étaient encore si flous, un vague agencement d’amour, de tendresse et de plaisir. Un rire léger s’échappa des lèvres du jeune indien alors qu’il la voyait l’attendre à la porte du salon, lançant que les gâteaux d’Imogen n’avaient qu’à bien se tenir. Il est vrai qu’à chaque fois que Reyansh en pénétrait les murs, il risquait de se laisser emporter par bien des gourmandises. Cet endroit était une tuerie et ce n’était plus un secret gardé de la ville. Les touristes autant que les locaux y affluaient, la propriétaire pouvait s’en péter les bretelles sans retenue. Les deux colocataires marchaient côte à côte, leurs corps s’attirant l’un à l’autre par des effleurements d’épaules et de mains sans qu’ils ne concrétisent la proximité pour autant. Le simple fait d’être avec elle, de profiter de sa présence, c’était suffisant. Leurs âmes connectaient autant que leurs corps et ce temps-là était pour le moment plus réservé. Silencieux, aussi. C’est Reyansh qui brisa l’absence de paroles en demandant à Ella quelles boutiques la tentaient pour cette matinée. « Oui je vois très bien laquelle, ça fait un moment que j’ai envie de m’y arrêter aussi, ça tombe bien. » On reconnaissait là les deux artistes passionnés. Ils pourraient sans doute étirer le temps à l’intérieur de ce magasin, laisser le sablier se vider au complet avant de finalement décider qu’il serait l’heure de partir. Il n’y avait pas que dans les yeux l’un de l’autre qu’ils parvenaient à s’égarer. Partout, la fugue rêveuse les attendait. « Laissons-nous porter, alors. Il y a bien des vitrines devant lesquelles je passe trop souvent sans m’y attarder. C’est le moment de prendre le temps. » Déclara-t-il alors qu’Ella lui laissait le choix de la première boutique. Ils errèrent donc, d’un pas lent, le long du trottoir. Leurs regards balayaient les endroits de chaque côté de la rue commerçante, pour ne rien rater des trésors cachés de la place. Ils croisèrent le goyangi ba où des chats les fixèrent de gauche à droite sur leur passage, le Screaming Queen qui fit rougir leurs joues, Il Mafioso’s Ink qui ne tenta aucunement Reyansh, dont la peau était encore vierge d’encre, contrairement à tant de ses livres de dessin. Finalement, le jeune homme s’arrêta devant une boutique “art de vivre” qu’il ne pensait pas avoir déjà vue auparavant. En tout cas, il ne s’y était jamais attardé. « Ça a l’air bien, ici. T’es déjà venue ? » Il semblait y avoir plusieurs articles de déco, des miroirs, des créations artistiques de tout genre, des produits véganes pour le ménage comme pour le corps, bref, un peu de tout pour leur créer des besoins.

__________________________



‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
But you know if you talk all the time you will never hear what anybody else has to say, and therefore, all you'll have to talk about is your own conversation. The same is true for people who think all the time. That means, when I use the word, "think", talking to yourself, sub-vocal conversation, the constant chit-chat of symbols and images and talk and words inside your skull. Now, if you do that all the time you'll find that you've nothing to think about except thinking. And just as you have to stop talking to hear what others have to say, you have to stop thinking to find out what life is about. And the moment you stop thinking you'd come into immediate contact with what Korzybski called, so delightfully, "The unspeakable world". The most ordinary sights and sounds and smells. The texture of shadows on the floor in front of you. All these things, without being named and saying, "That's a shadow, that's red, that's brown, that's somebody's foot". When you don't name things any longer, you start seeing them. Alan Watts. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Ella O'Brian
Ella O'Brian
MESSAGE : 1484
ICI DEPUIS : 29/09/2022
COMPTES : Le papillon Willow, l'intrépide Skye, le prétentieux Alan, le dumbledore Murphy
CRÉDITS : fassylove (avatar) marise rene (gif) gwen (deuxième gif)

STATUT : Célibataire, en questionnement sur la vision du couple

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Elle est toujours entrain d’imaginer, de créer quelque chose. ‹ C'est une artiste complète : théâtre, musique, art plastique, elle a touché à tout ! ‹ Indécise, il lui est incapable de choisir un cap et de s'y maintenir. Choisir un plat au restaurant est une corvée pour la jeune O'Brian. ‹ Elle aime avoir la liberté et ne pas se restreindre que dans une option (d'où son caractère indécis). ‹ C’est une personne plutôt sociable, en petite comité, qui ne jugera personne. ‹ Elle aime observer, admirer, regarder le paysage, s’émerveiller des petites choses du monde. ‹ C’est une grande sentimentale qui laisse beaucoup de place aux sentiments dans sa vie. ‹ Ella est vive d'esprit et comprend les choses très facilement. Elle est brillante d’un point de vue scolaire. ‹ La jeune O'Brian peut paraître souvent immature aux yeux des personnes de son âge avec son blocage de ne pas se lancer, de ne pas tester des choses même si elle le souhaite.. ‹ C’est dû à sa grande timidité. ‹ C’est une petite douceur, toujours gentille envers les uns et les autres, elle ne blesserait pas une mouche.
I want to take you around the town, I do (ella)  Empty
MessageSujet: Re: I want to take you around the town, I do (ella)    I want to take you around the town, I do (ella)  EmptyVen 19 Jan 2024 - 20:10



Déambuler dans les rues, marcher côte à côte, en rythme, en se balançant plus ou moins ensemble rend Ella heureuse. Elle se sent bien, comme ça, proche de Reyansh. Tout est si léger, i doux, tout est vrai et pourtant rien n'est concrétisé. Et oui, malgré leur danse, leurs mains ne se touchent pas, leurs bras ne s'enlacent pas. C'est comme si franchir cette ligne, en public, ç voulait peut-être dire autre chose. Elle ne sait pas trop, Ella. Tout ce qu'elle sait se résume à cette petite démarche, si calme, si agréable. Elle laisse suggérer son désir de rendre visite à la boutique d'art, qu'elle aime bien fréquenter., mais aussi quelques friperies. De toute façon, ils ont tout leur temps, ils sont totalement disponibles, ils peuvent en profiter, voir toutes les vitrines si nécessaire. « Je te montrerai les pépites que j’y ai vu récemment alors. » sourit-elle en rougissant légèrement, comme si elle était la propriétaire du lieu, comme si elle connaissait tous les articles. En réalité, elle y va juste régulièrement, pour récupérer un peu de matériel par-ci et par-là, pour lire quelques livres sur des techniques. Elle connaît très bien lieu, et elle s’y sent en sécurité. La montrer à Reyansh, montrer ses étagères favorites, ses objets phares, c’est aussi une manière de dévoiler petit à petit son univers, son monde. Et ça la touche. Elle lui propose donc en attendant d’arriver en bas de choisir la première boutique. Elle donne un signe de tête à sa proposition. Oui, elle veut bien se laisser porter par la rue, par les couleurs des vitrines, par même les odeurs peut-être. Ella, elle connait cette ville par cœur, chaque recoin n’a plus de secret pour elle. Après tout, elle y est née, elle a grandi à Bowen, c’est sa vraie maison. La proposition de Reyansh pourra peut-être la laisser rêvasser, la faire redécouvrir la ville, et c’est plaisant, ça l’enchante. Elle s’offre donc le bonheur d’observer chaque pavé, chaque devanture de magasin, et s’imagine ce qu’elle pourrait s’y acheter, ce qu’il s’y cache. Puis, Reyansh s’arrête devant une. Elle se range alors près de lui et observe le magasin. De la décoration, des créations de petits artistes, des petits produits véganes par-ci et par-là. C’est joli, les couleurs sont charmantes et quelques fausses fleurs viennent parfaire le tout. « Non, je ne crois pas, elle doit être récente. » Même si Bowen est sa ville, Bowen change, Bowen se transforme de jour en jour. Et c’est vrai, des fois, elle ne prend pas le temps d’admirer sa beauté, préférant la plage et la nature. Elle devrait plus, se dit-elle.  « Allons-y » dit-elle en ouvrant la porte. Un léger parfum vient chatouiller ses narines, et Ella sourit tout en saluant la vendeuse. Ses yeux parcourent la boutique, les étagères, les objets insolites, ou juste beaux qui peuvent se trouver. Elle se rapproche de Reyansh, tout timide pour marmonner « J’aime beaucoup la décoration. Elle est chaleureuse. » Elle pourrait le dire à voix haute, c’est vrai, mais elle n’ose pas, elle ne connait pas encore assez bien les lieux. Puis, proche d’eux se trouvent des bonbons végans presque sans sucre apparemment. Elle pourrait en rapporter à la colocation, ça fera plaisir à tout le monde, pense-t-elle. Ella saisit alors un sachet et l’observe, curieuse et très intriguée. Elle n’en a jamais mangé, elle ne connaît pas leur goût. « Est-ce que tu en aurais envie ? » demande-t-elle à Reyansh en lui montrant le sachet. Si cela le tente, elle se dit que peut-être les autres aimeraient et qu'ils peuvent faire une dégustations tous ensemble, une fois rentrés.
@Reyansh Bhakta I want to take you around the town, I do (ella)  2826614466
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25401-ellob-ella-s-instagram
adm h
Reyansh Bhakta
Reyansh Bhakta
MESSAGE : 496
ICI DEPUIS : 08/09/2022
COMPTES : woody ⋄ jackson ⋄ isaiah ⋄ concho ⋄ elmo ⋄ leónel ⋄ oskár
CRÉDITS : caelestisart (a), zaja (s), thinkky (icons), gwen (g)

STATUT : célibataire, polyamoureux sans en avoir encore pris conscience.
I want to take you around the town, I do (ella)  Empty
MessageSujet: Re: I want to take you around the town, I do (ella)    I want to take you around the town, I do (ella)  EmptyDim 11 Fév 2024 - 3:25

Il lui ferait plaisir, à Reyansh, de découvrir cette boutique d’art qui pourrait certainement devenir un endroit phare pour lui au centre de la ville, mais surtout il lui ferait plaisir que ce soit Ella qui lui montre tout ce qui la faisait rêver tout ce qui lui faisait envie. Le monde était tellement beau à travers son regard et c’était certainement l’une des principales raisons pour lesquelles il aimait passer son quotidien auprès d’elle. L’une des raisons pour lesquelles il la laissait, de plus en plus, se frayer un chemin dans son coeur même si jamais encore ils n’avaient osé aborder la douceur qui les enveloppait. Et pourtant, ce n’était pas tabou, l’amour. Et pourtant, c’était beau, l’amour. Mais on aurait dit que Reyansh et Ella préféraient ne pas y mettre de mot, par peur peut-être qu’il s’envole, le grand A. Il l’ignorait, l’artiste, ce qui les freinait à ce stade mais de toute façon, il ne s’en faisait guère, puisqu’il y était bien. En déambulant sur la rue commerçante, de nombreuses vitrines captèrent leur attention sans qu’ils ne daignent pénétrer entre les murs de la place. Pourtant, ce n’était pas le temps qui leur manquait. Ils auraient toute la journée, si tel était leur désir. Aucune contrainte aucune limite. Alors, à un moment, Reyansh s’arrêta devant une boutique art de vivre et dévoila son intérêt. C’est Ella qui osa en pousser la porte. Il s’engouffra derrière elle et ses narines furent tout de suite chatouillées par toutes sortes d’odeurs. Il gratifia la vendeuse d’un chaleureux sourire et d’une salutation verbale, puis suivit la brunette entre les tables et les étagères. Lui aussi dans un murmure, comme pour rejoindre la petite bulle créée par Ella, il répondit : « Oui, moi aussi. Moi qui voulais ajouter un peu à la décoration de Beyond Words & Wine, c’est peut-être ici que je pourrai revenir trouver ce qui complétera le look … » Il y avait de beaux et grands miroirs qui pourraient notamment donner une impression de grandeur, de profondeur, à sa librairie. Il y avait également une étroite et haute échelle dorée qui ne serait que décorative, mais qui pourrait être très jolie posée contre lui de ses bibliothèques. Les idées fusaient. Pendant ce temps, Ella hésitait sur un sachet de bonbons végans. « J’ai toujours envie de bonbons. » Il rit, presque silencieusement, le regard amusé. « Sans sucre, je serais curieux de goûter. » Admit-il en fronçant tout légèrement ses sourcils fournis, après avoir un peu mieux lu l’étiquette. Il posa son regard sur les autres items de la table et attrapa des pinces à cheveux colorées et au style original. « Elle sont belles. Ça t’irait bien. » Dit-il en levant l’une d’entre elles, fleurie, à côté des cheveux d’Ella. Puis, il la leva plutôt vers sa propre tête et ramena ses cheveux rebelles vers l’arrière, les maintenant en place avec ladite pince. « À moi aussi, non ? » Demanda-t-il dans un grand sourire.

__________________________



‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
But you know if you talk all the time you will never hear what anybody else has to say, and therefore, all you'll have to talk about is your own conversation. The same is true for people who think all the time. That means, when I use the word, "think", talking to yourself, sub-vocal conversation, the constant chit-chat of symbols and images and talk and words inside your skull. Now, if you do that all the time you'll find that you've nothing to think about except thinking. And just as you have to stop talking to hear what others have to say, you have to stop thinking to find out what life is about. And the moment you stop thinking you'd come into immediate contact with what Korzybski called, so delightfully, "The unspeakable world". The most ordinary sights and sounds and smells. The texture of shadows on the floor in front of you. All these things, without being named and saying, "That's a shadow, that's red, that's brown, that's somebody's foot". When you don't name things any longer, you start seeing them. Alan Watts. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Ella O'Brian
Ella O'Brian
MESSAGE : 1484
ICI DEPUIS : 29/09/2022
COMPTES : Le papillon Willow, l'intrépide Skye, le prétentieux Alan, le dumbledore Murphy
CRÉDITS : fassylove (avatar) marise rene (gif) gwen (deuxième gif)

STATUT : Célibataire, en questionnement sur la vision du couple

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Elle est toujours entrain d’imaginer, de créer quelque chose. ‹ C'est une artiste complète : théâtre, musique, art plastique, elle a touché à tout ! ‹ Indécise, il lui est incapable de choisir un cap et de s'y maintenir. Choisir un plat au restaurant est une corvée pour la jeune O'Brian. ‹ Elle aime avoir la liberté et ne pas se restreindre que dans une option (d'où son caractère indécis). ‹ C’est une personne plutôt sociable, en petite comité, qui ne jugera personne. ‹ Elle aime observer, admirer, regarder le paysage, s’émerveiller des petites choses du monde. ‹ C’est une grande sentimentale qui laisse beaucoup de place aux sentiments dans sa vie. ‹ Ella est vive d'esprit et comprend les choses très facilement. Elle est brillante d’un point de vue scolaire. ‹ La jeune O'Brian peut paraître souvent immature aux yeux des personnes de son âge avec son blocage de ne pas se lancer, de ne pas tester des choses même si elle le souhaite.. ‹ C’est dû à sa grande timidité. ‹ C’est une petite douceur, toujours gentille envers les uns et les autres, elle ne blesserait pas une mouche.
I want to take you around the town, I do (ella)  Empty
MessageSujet: Re: I want to take you around the town, I do (ella)    I want to take you around the town, I do (ella)  EmptyMar 20 Fév 2024 - 21:03



C’est Ella qui ouvre la porte à la boutique, c’est Ella qui laisse la possibilité de trouver quelque chose de plaisant ici. Mais elle n’est pas à l’initiative de tout ça, non. Elle aime bien avoir ses petites habitudes, aller dans les boutiques qu’elle connaît bien. Pourtant, Reyansh lui souligne une jolie devanture de boutique. Et tout de suite, ça a charmé la jeune irlandaise. Ils se doivent d’y entrer. Et le charme de la boutique opère très rapidement. D’abord avec des odeurs, puis des décorations charmantes, et enfin des multiples petits objets à vendre. On s’y sent bien, dirait-on. Elle a l’impression d’être dans son élément, dans on univers. Et elle sent comme si Reyansh l’était aussi. De toute façon, ils auraient pu aller n’importe où tant qu’elle est proche de Reyansh, elle se sent bien. Elle lui murmure une remarque au sujet de la boutique, sur le fait que tout est très beau, sans vraiment lui dire, qu’avec lui, tout paraît magnifique. Il a un filtre sur sa vie, c’est comme si elle portait des lunettes magiques. Mais ça, elle ne lui dira pas de suite. Elle l’écoute par la suite et acquiesce avec un hochement de tête. « Et oui, pourquoi pas. Tu as une idée ? Des envies particulières ? » Elle n’est pas beaucoup passé dans sa boutique, dans son lieu. Elle n’arrive donc pas à se projeter correctement. Pourtant, elle a plutôt une bonne mémoire visuelle mais on dirait qu’Ella, sous le charme, n’a évidemment que de yeux pour Reyansh. Ca fait un peu cliché, oui, un peu comédie romantique des films. Cependant, ça ne déplaît pas la jeune O’Brian, elle s’y plaît, elle aime s’y perdre, elle aime cette bulle où plus rien d’autres ne peut exister. Sauf quand il s’agit de bonbons. En effet, elle a remarqué un petit sachet assez original que propose la boutique : sans sucre et vegan. « Ajoutés aux paniers alors, on pourra faire une dégustation. » Elle est contente de voir que Reyansh est tout aussi enjoué à cette idée de goûter cette découverte, et elle espère que les autres colocataires aussi. Elle souhaite faire plaisir à tout le monde Ella, vraiment. Elle observe par la suite le jeune indien attraper des pinces pour les cheveux. Et puis rougit. Oui, elles sont belles, elles sont très colorées, elles sont originaes, elles sont fleuries. C’est assez doux. Mais très voyant. Même s’il lui affirme qu’elles lui iront bien, elle hésite Ella. Elle n’a pas l’habitude de porter des choses hors du commun, qui sort et qui se voit, comme ça. Elle peint, elle crée, elle invente, elle imagine, et teste des choses, des compositions parfois étranges, c’est vrai. Mais ça reste à l’exposition de qui elle veut. Là, c’est vraiment porter ça pour quiconque. « Merci. » répond-elle. « Je.. je ne sais pas si j’oserai les porter. » avoue-t-elle en haussant les épaules. Elle voudrait lui montrer qu’elle est sûrement plus audacieuse, c’est sûr. Mais cela ne sert à rien. Elle préfère être honnête avec lui, elle se sent bien, en sécurité, elle n’a aucune raison de mentir. Pourtant, ce petit doute ne l’empêche pas d’éclater de rire. C’est un peu la magie de Reyansh, son talent, son art : lui faire tout oublier par tant de légèreté, tant de bonheur et de douceur. « Oh, mieux qu’à moi ! » continue-t-elle dans la plaisanterie, dans la bonne humeur. « Tu devrais être mon prochain modèle comme ça, je pense. » finit-elle. Elle imagine déjà un grand tableau, avec Reyansh, et des fleurs partout dans les cheveux. On pourrait presque croire que c’est pour le tourner au ridicule, mais elle ne le trouve pas tant que ça. Reyansh, c’est une personne solaire, c’est une personne fleurie, et il rayonnerait comme ça, finalement, à son image.
@Reyansh Bhakta
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25401-ellob-ella-s-instagram
adm h
Reyansh Bhakta
Reyansh Bhakta
MESSAGE : 496
ICI DEPUIS : 08/09/2022
COMPTES : woody ⋄ jackson ⋄ isaiah ⋄ concho ⋄ elmo ⋄ leónel ⋄ oskár
CRÉDITS : caelestisart (a), zaja (s), thinkky (icons), gwen (g)

STATUT : célibataire, polyamoureux sans en avoir encore pris conscience.
I want to take you around the town, I do (ella)  Empty
MessageSujet: Re: I want to take you around the town, I do (ella)    I want to take you around the town, I do (ella)  EmptyMar 27 Fév 2024 - 14:10

Le problème, avec Reyansh, c’est qu’il avait rarement un plan. Il se lançait dans la vie comme on se lance en bungee, sans même trop s’assurer s’il était bien attaché. C’est ce qui l’avait amené à quitter l’Inde pour suivre sa copine de l’époque jusqu’en Australie. C’est ce qui l’avait convaincu de s’ouvrir une librairie/bar à vin dans une petite ville qu’il connaissait à peine et qui avait déjà son lot de boutiques de livres. C’est ce qui faisait que depuis plus d’un an, il fréquentait Ella, sa douce Ella, en n’ayant jamais mis de mots sur ce qu’ils étaient. Et c’est ce qui lui fit hausser les épaules à la question de sa colocataire, à propos de ses envies particulières pour la décoration. « Rien et tout en même temps ? » Répondit-il d’abord, avant de rire silencieusement en regardant autour de lui. « Je trouve tout joli. Mais je doute que ça aille bien ensemble. Je ne sais pas si tu as déjà remarqué, mais je manque souvent de fils conducteurs, dans ma vie. » C’était pareil pour ses oeuvres. C’était le chaos organisé sur ses toiles. Si ça faisait parfois bien du sens, pour lui, aux yeux des autres c’était sens dessus dessous. Il n’y avait qu’Ella qui, souvent, arrivait vraiment à le comprendre, à le voir. Porté par la douceur du moment, Reyansh posa ses lèvres contre le front de la jeune femme, tout près de sa tempe droite, après qu’elle eut déposé les bonbons dans son panier. Son attention fut ensuite dirigée vers des pinces pour les cheveux, colorées et fleuries, définitivement le genre de palette qu’il appréciait. Ella aurait été jolie, avec. Reyansh aimait les imprimés floraux, autant sur des accessoires que sur des robes, par exemple. En la portant tout près de la chevelure de la brunette, cette dernière sembla hésiter. « Ah non ? Pourquoi pas ? » S’étonna simplement Reyansh, qui avait beau avoir remarqué la timidité d’Ella et cette habitude à vouloir se fondre au décor plutôt que d’en ressortir, ne pensait pas que cela s’appliquait également à des pinces à cheveux. Si on aurait pu croire qu’il allait alors en coiffer Ella pour lui faire une démonstration de sa beauté, c’est plutôt sa propre mèche rebelle qu’il ramena vers l’arrière. Il ne forcerait pas les choses pour elle. Sortir à tout prix de sa zone de confort, ce n’était pas quelque chose en quoi il croyait pour toutes situations. Il rit quand elle suggéra qu’il soit son prochain modèle, comme ça. « C’est vrai que je n’ai jamais eu la chance d’être ton modèle, moi. » Lâcha-t-il avec un sourire. Il l’avait déjà dessinée au fusain, Ella. Le souvenir de cette nuit, de cette première nuit ensemble, le fit frissonner. Cette nuit blanche avait été la plus belle et la plus douce de toute sa vie. Il chérirait ce moment pour toujours. Comme tous les moments passés auprès d’Ella. « J’accepte de me fleurir, pour ton art. » Et si cette pince n’était pas assez, Reyansh se fleurirait de la tête aux pieds, pour lui ce n’était pas se couvrir de ridicule, c’était se couvrir de beauté et d’originalité.

__________________________



‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
But you know if you talk all the time you will never hear what anybody else has to say, and therefore, all you'll have to talk about is your own conversation. The same is true for people who think all the time. That means, when I use the word, "think", talking to yourself, sub-vocal conversation, the constant chit-chat of symbols and images and talk and words inside your skull. Now, if you do that all the time you'll find that you've nothing to think about except thinking. And just as you have to stop talking to hear what others have to say, you have to stop thinking to find out what life is about. And the moment you stop thinking you'd come into immediate contact with what Korzybski called, so delightfully, "The unspeakable world". The most ordinary sights and sounds and smells. The texture of shadows on the floor in front of you. All these things, without being named and saying, "That's a shadow, that's red, that's brown, that's somebody's foot". When you don't name things any longer, you start seeing them. Alan Watts. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Ella O'Brian
Ella O'Brian
MESSAGE : 1484
ICI DEPUIS : 29/09/2022
COMPTES : Le papillon Willow, l'intrépide Skye, le prétentieux Alan, le dumbledore Murphy
CRÉDITS : fassylove (avatar) marise rene (gif) gwen (deuxième gif)

STATUT : Célibataire, en questionnement sur la vision du couple

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Elle est toujours entrain d’imaginer, de créer quelque chose. ‹ C'est une artiste complète : théâtre, musique, art plastique, elle a touché à tout ! ‹ Indécise, il lui est incapable de choisir un cap et de s'y maintenir. Choisir un plat au restaurant est une corvée pour la jeune O'Brian. ‹ Elle aime avoir la liberté et ne pas se restreindre que dans une option (d'où son caractère indécis). ‹ C’est une personne plutôt sociable, en petite comité, qui ne jugera personne. ‹ Elle aime observer, admirer, regarder le paysage, s’émerveiller des petites choses du monde. ‹ C’est une grande sentimentale qui laisse beaucoup de place aux sentiments dans sa vie. ‹ Ella est vive d'esprit et comprend les choses très facilement. Elle est brillante d’un point de vue scolaire. ‹ La jeune O'Brian peut paraître souvent immature aux yeux des personnes de son âge avec son blocage de ne pas se lancer, de ne pas tester des choses même si elle le souhaite.. ‹ C’est dû à sa grande timidité. ‹ C’est une petite douceur, toujours gentille envers les uns et les autres, elle ne blesserait pas une mouche.
I want to take you around the town, I do (ella)  Empty
MessageSujet: Re: I want to take you around the town, I do (ella)    I want to take you around the town, I do (ella)  EmptySam 25 Mai 2024 - 18:41



Ella veut bien aider Reyansh dans sa recherche de décoration. Ici, il trouvera sûrement son bonheur. Tout semble assez originale et pour tous les goûts. Des fleurs, des livres, des globes, des sculptures, ou autre. Tout y est, et tout est bien différent. Pourtant, elle trouve que l’ensemble forme une étrange communion dans le magasin. Et elle aime bien ça, au fond, Ella. Elle demande à son compagnon ce qui pourrait l’aider à trouver son bonheur, à trouver sa pépite pour sa propre boutique. Elle rit silencieusement avec lui à sa réflexion. Ils sont bien différents, sur ce point-là. Ella aime harmoniser les objets. Reyansh aime les rendre harmonieux ensemble. Deux recherches différentes, mais toujours deux résultats agréables. Elle réfléchit à son idée, à ses problèmes de tout aimer. Et elle les comprend, elle a tendance à apprécier beaucoup de choses, à ne jamais faire de choix. Et puis, eurêka. Elle a trouvé le point de départ. « Je te propose un petit exercice. » dit-elle, malicieuse. « Tu fermes les yeux. Tu tournes autour de toi en pointant du doigt, puis un moment tu te dis STOP et ton point de départ est l’objet que tu pointes. » propose-t-elle. « Peut-être que comme ça tu trouveras ton inspiration, ton début pour rendre le tout beau. » hoche-t-elle les épaules. La réalité, c’est un exercice qu’elle n’a pas inventé, Ella. Elle l’a vu en cours d’art. Quand on manque d’inspiration, on peut utiliser cette technique. Et puis, ça permet de s’ouvrir à d’autres horizons qui sont pour l’instant inconnus. Elle pense que Reyansh apprécierait cette méthode. Ca lui va bien, trouve-t-elle. Ca lui correspond. Mais avant de le mettre en application ces conseils, quelque chose brise la bulle qu’ils créent actuellement. Les bonbons, le petit point faible d’Ella. Aïe, peut-être que Reyansh ne le sait pas encore, mais la jeune O’Brian a dû mal à résister à cette confiserie. Alors elle lui en parle, joyeusement, et enthousiaste. Et ajoute les petits paquets dans son sac pour une future dégustation à la Bowery, oubliant presqu’elle est en compagnie de Reyansh jusqu’à.. jusqu’à ce doux baisers sur son front. Et la revoilà transportée dans leur petit monde, dans leur bulle. Si douce, si agréable. Elle s’y sent tellement en sécurité. Et pourtant, elle y est, des fois, tellement timides. Elle rougit au sujet des pinces à cheveux. « Peut-être qu’avec toi.. oui » fait-elle une petite moue timide. Avec lui, en privé, sûrement elle oserait. Mais en public, sûrement pas. Elle préfère être discrète. Elle préfère voir qu’être vue. Et elle a bien peur que ces pinces créent tout l’inverse. Elle observe Reyansh les déposer sur ses cheveux. Un sentiment d’amour, de rire, de douceur la transporte dans un autre univers, dans une autre pièce, où elle le peint, lui, comme ça. Elle rougit à nouveau. Elle imagine tout ça, et elle se rappelle de la nuit où elle a posé pour lui. Un sourire se dessine à nouveau sur ses lèvres. Il sait bien faire ça, Reyansh. Et c’est doux ce qu’elle a en tête. Elle s’approche de lui, caresse ses cheveux, et cette pince au passage. « Je pense qu’il te suffit juste de ça, pour sublimer tout ton corps. » murmure-t-elle à son oreille, pour pas qu’on ne l’entende trop, pour pas que des personnes indiscrètes écoutent leur conversation, que ça reste à eux, pour eux. Puis, elle lâche un petit rire, tout aussi silencieux, que ça soit leur secret, leur imagination. Enfin elle se recule, pose ses mains sur ses yeux, lui ferme délicatement ses paupières. Il est si beau, si calme, si apaisé. Elle dépose donc un baiser sur ses lèvres, et finit par lui dire « En attendant de revenir à la maison, prêt à trouver ton bonheur aussi avec ma précédente technique ? » Le bonheur d’Ella, il est déjà bien trouvé. Des bonbons. Une pince à cheveux fleurie. Les cheveux de Reyansh avec cette pince. Reyansh en tant que modèle. Elle vit sur son petit nuage, là. Il ne lui faut rien de plus.
@Reyansh Bhakta :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25401-ellob-ella-s-instagram
adm h
Reyansh Bhakta
Reyansh Bhakta
MESSAGE : 496
ICI DEPUIS : 08/09/2022
COMPTES : woody ⋄ jackson ⋄ isaiah ⋄ concho ⋄ elmo ⋄ leónel ⋄ oskár
CRÉDITS : caelestisart (a), zaja (s), thinkky (icons), gwen (g)

STATUT : célibataire, polyamoureux sans en avoir encore pris conscience.
I want to take you around the town, I do (ella)  Empty
MessageSujet: Re: I want to take you around the town, I do (ella)    I want to take you around the town, I do (ella)  EmptyDim 9 Juin 2024 - 15:53

La proposition d’exercice d’Ella le fit sourciller, mais avec amusement. Ça, c’était avant qu’elle ne le lui explique. Lorsqu’elle exposa son idée, évidemment, Reyansh était emballé. C’était un petit défi, mais c’était aussi une manière originale de créer. Il se rendait compte qu’effectivement, avec tous les beaux objets autour d’eux, il n’avait qu’à s’imaginer qu’il s’en allait peindre une toile avec des éléments divers de cette boutique. Son inspiration partirait de là. Son point focal serait l’objet sur lequel son doigt s’arrêterait. « Oui. » Affirma-t-il d’abord, sans équivoque. « On fait comme ça. » Mais avant, l’attention d’Ella fut attirée sur des bonbons, comme si tout d’un coup il n’y avait que cela dans son horizon. Sa nouvelle ligne de mire. Amusé, Reyansh suivit la main de la jeune femme du regard alors qu’elle les posait dans son sac. Ce serait une dégustation pour plus tard, à la Bowery. Un moment de partage, tous et toutes ensemble. Ce fut alors au tour de Reyansh de voir son attention happée par de belles pinces à cheveux à imprimé floral, un motif qu’il affectionnait tout particulièrement. Ella n’oserait pas les porter en public, mais avec lui, oui. Il esquissa un sourire. Il se pencha à son oreille et dans une chatouille de murmure, déclara : « Et s’il n’y avait que cette pince pour habiller ton corps tout entier, ce serait encore plus beau … » Il déposa doucement ses lèvres sous son oreille, frissonnant par son propre geste. Ils avaient beau être dans cette bulle bien à eux, il ne leur fallait pas oublier qu’ils étaient dans un lieu public, alors Reyansh s’écarta légèrement, un sourire gêné, rompant ce moment électrisant. Glissant dans l’humour et la légèreté, il coiffa sa mèche rebelle de cette pince qui était l’objet central de leur conversation actuelle. Ils étaient incorrigibles, Ella et Reyansh, puisque sans plus attendre, ils retombaient dans les murmures et les confidences indiscrètes. Un doux rire s’échappa de ses lèvres. « Qui aurait cru, qu’une si innocente pince à cheveux, pourrait inspirer autant de sensualité. » Déclara Reyansh à voix basse, reprenant la pince à cheveux dans ses mains, puis dans le sac d’Ella. « Je pense qu’elle est à nous, maintenant, cette pince. Je ne l’imagine plus entre les mains de qui que ce soit d’autre. » Ils lui avaient créé une histoire, un but, un sens. Maintenant, il était temps pour Reyansh de donner un sens aux objets qui les entouraient et qu’il aimait. Ella posa délicatement ses paumes sur ses paupières, qu’elle ferma avec douceur, le libraire se laissant conduire. Il avait un mince sourire aux lèvres, sa respiration était lente et calme. C’est seulement son coeur qui fit un léger soubresaut alors que les lèvres d’Ella rencontraient les siennes. Il espérait que jamais son coeur ne cesserait ses galipettes, au contact d’Ella. « Allons-y. Est-ce que tu m’aides à tourner ? Question que je ne ramasse pas toutes les tables sur mon passage. » Il pouvait être maladroit, Reyansh. Ella le fit tourner sur lui-même et, après trois tours, il fit quelques pas à gauche, quelques pas à droite, reprenant son équilibre. Puis, il pointa devant lui : un magnifique pichet d’eau coloré, assez grand. Il rouvrit les yeux et sourit. « Ok. Je peux travailler avec ça. » Affirmait-il, comme pour confirmer la décision du hasard. Aidé d’Ella, il se lança dans la boutique, réunissant des objets qu’il jugeait complémentaire, faisant des essais et des erreurs, s’imaginant un tout, gardant toutefois en tête l’individualité de chaque ajout. Au bout de quinze minutes à fouiller la boutique de fond en comble, ils en étaient arrivés à un ensemble final. « Qu’en penses-tu ? »

__________________________



‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
But you know if you talk all the time you will never hear what anybody else has to say, and therefore, all you'll have to talk about is your own conversation. The same is true for people who think all the time. That means, when I use the word, "think", talking to yourself, sub-vocal conversation, the constant chit-chat of symbols and images and talk and words inside your skull. Now, if you do that all the time you'll find that you've nothing to think about except thinking. And just as you have to stop talking to hear what others have to say, you have to stop thinking to find out what life is about. And the moment you stop thinking you'd come into immediate contact with what Korzybski called, so delightfully, "The unspeakable world". The most ordinary sights and sounds and smells. The texture of shadows on the floor in front of you. All these things, without being named and saying, "That's a shadow, that's red, that's brown, that's somebody's foot". When you don't name things any longer, you start seeing them. Alan Watts. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
grand kangou
Ella O'Brian
Ella O'Brian
MESSAGE : 1484
ICI DEPUIS : 29/09/2022
COMPTES : Le papillon Willow, l'intrépide Skye, le prétentieux Alan, le dumbledore Murphy
CRÉDITS : fassylove (avatar) marise rene (gif) gwen (deuxième gif)

STATUT : Célibataire, en questionnement sur la vision du couple

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: Elle est toujours entrain d’imaginer, de créer quelque chose. ‹ C'est une artiste complète : théâtre, musique, art plastique, elle a touché à tout ! ‹ Indécise, il lui est incapable de choisir un cap et de s'y maintenir. Choisir un plat au restaurant est une corvée pour la jeune O'Brian. ‹ Elle aime avoir la liberté et ne pas se restreindre que dans une option (d'où son caractère indécis). ‹ C’est une personne plutôt sociable, en petite comité, qui ne jugera personne. ‹ Elle aime observer, admirer, regarder le paysage, s’émerveiller des petites choses du monde. ‹ C’est une grande sentimentale qui laisse beaucoup de place aux sentiments dans sa vie. ‹ Ella est vive d'esprit et comprend les choses très facilement. Elle est brillante d’un point de vue scolaire. ‹ La jeune O'Brian peut paraître souvent immature aux yeux des personnes de son âge avec son blocage de ne pas se lancer, de ne pas tester des choses même si elle le souhaite.. ‹ C’est dû à sa grande timidité. ‹ C’est une petite douceur, toujours gentille envers les uns et les autres, elle ne blesserait pas une mouche.
I want to take you around the town, I do (ella)  Empty
MessageSujet: Re: I want to take you around the town, I do (ella)    I want to take you around the town, I do (ella)  EmptyJeu 11 Juil 2024 - 22:59



La magie de leur duo est de pouvoir changer de conversation, imaginer, créer et inventer diverses choses variées simplement, fluidement. Tout s’enchaîne dans une drôle de logique : de la technique pour trouver de l’inspiration (qu’Ella est très fière et ravie d’apprendre que Reyansh est partant pour) aux paquets de bonbons jusqu’à la pince à motif floral… Pour eux, ça a un sens, et c’est normal. Ensemble, ils enchantent toute conversation. Et dans un claquement doigt, une pince à cheveux qui peut sembler totalement banale, même si elle est très belle, devient un symbole à part entière de leur relation. Ella rougit aux paroles de Reyansh. Et les images se créent automatiquement dans sa tête. Un défilé de mode, intime, où seule la pince orne ses cheveux. Elle ne sait pas si elle serait vraiment à l’aise pour lui montrer autant de sensualité, mais elle aimerait bien s’y prêter aux jeux. Elle lâche un petit rire, timide, de gêne. Elle se laisse envoutée par la délicatesse du baiser au coin de son oreille. Tout cela pourrait brouiller son esprit si facilement, pourtant elle garde les pieds sur terre. Elle se recule alors, fronce les sourcils et lui répond. « Je ne pourrai définitivement pas la porter en public. » acquiesce-t-elle. Trop d’images se sont crées dans sa tête avec cette simple pince à cheveux, que la porter en public la gênerait, elle rougirait beaucoup trop. Peut-être que Reyansh pourrait lui. Elle l’observe la déposer dans ses cheveux et son esprit semble confus. Elle ne sait plus si Reyansh rend plus beau la pince ou si cette dernière sublime son corps. Mais les deux font un magnifique ensemble qu’Ella aimerait bien peindre. Ella hoche la tête. Il a raison, Reyansh. Dorénavant, la broche leur appartient. Elle ne supporterait pas de voir une autre personne la porter. Cet objet fait maintenant partie intégrante de leur histoire. « Je n’aurai jamais cru qu’une pince m’inspirerait d’aussi beaux tableaux. » complète-t-elle en prenant bien soin de vérifier que la pince tombe bien au fond de son sac fermant ainsi ce petit chapitre hors du temps. Pour Ella, son bonheur est déjà bien comblé avec les bonbons et la broche. Vient au tour de Reyansh de trouver quelque chose, et de surtout de tester la technique de la jeune femme. Elle le guide alors à travers le magasin, l’accompagnant dans cette drôle de danse tout en riant pour s’arrêter finalement sur un pot d’eau. « Très bon départ, je suis sûre qu’on aura de quoi trouver pour compléter ! » C’est ainsi qu’ils farfouillent ensemble les moindres recoins du magasin, laissant cours à leur imagination, à leur sens aiguillé de l’esthétisme surtout pour Ella, et du hasard pour Reyansh. Il a suffi de quinze minutes pour que le sac d’Ella soit remplie de petits objets complétant ainsi le pichet originaire. « Hum. Presque. Il manque seulement un dernier détail. Mais celui-ci, je te l’offre. » Elle saisit le petit objet de décoration à base de fleurs séchées, lui montre et passe à la caisse pour payer à la fois avec son bon d’achat mais aussi sa carte pour le dernier objet. C’est une manière aussi pour Ella de montrer ses sentiments, une petite attention par-ci et par-là. Ils sortent par la suite de la boutique. Ella reprend vite la pince à cheveux, la glisse dans les cheveux de Reyansh, et puis sourit. « Que veux-tu faire ? Une autre boutique ? Une pâtisserie Imogen comme promis ? Ou autre ? » Toutes les options lui conviennent, vraiment, même si l’envie de peindre est grandissante, de le peindre. « Ou on peut tout simplement remonter cette rue, qui permet de passer par Imogen facilement sans trop nous éloigner de chez nous. Si une boutique nous plaît, on pourra s’y arrêter comme ça. » prononce-t-elle en lui prenant la main et en partant dans cette direction. C’est certain, pour Ella, elle ne voit plus quoi acheter, mais on ne sait pas si on peut tomber sur une belle surprise.
@Reyansh Bhakta :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t25401-ellob-ella-s-instagram
Contenu sponsorisé
I want to take you around the town, I do (ella)  Empty
MessageSujet: Re: I want to take you around the town, I do (ella)    I want to take you around the town, I do (ella)  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I want to take you around the town, I do (ella)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» #15 down town -r.
» little town -r.
» sweet little town -r.
» this town (ashley)
» look who's back in town (maxine)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: walking in the city :: northern District :: rues commerçantes-
Sauter vers: