AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le deal à ne pas rater :
Display Pokémon japonaise Terastal Festival Ex : où la ...
Voir le deal

 

 why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso)

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
bowenien
Olive Parker
Olive Parker
MESSAGE : 393
ICI DEPUIS : 24/07/2023
COMPTES : alexis, leyla, arielle, summer, phoebe, mackenzie & will
CRÉDITS : thequickthunder

STATUT : every day, every moment apart, only makes me want you more, yeah i'm catching feelings (gus)
why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) Empty
MessageSujet: why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso)   why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) EmptyDim 10 Sep 2023 - 3:12


Olive & Orso
tw alcool & drogue

Vendredi soir, 23h40. Vic avait supplié Olive de la laisser partir le week-end entier avec la famille d'une amie à l'école. Ils allaient faire du camping ou un truc du genre qui n'intéressait pas vraiment la blonde. Puis bon, elle n'allait pas privé sa fille parce qu'elle ça l'intéressait pas, donc après une petite rencontre avec les parents, elle avait accepté. Mine de rien, ça lui laissait le week-end libre, que pour elle. Ça ne lui était pas arrivé depuis... Et bien depuis vachement longtemps. Elle avait des moments pour elle que lorsque Victoria était avec Gus ou à l'école maintenant, elle n'allait donc pas cracher sur l'occasion. Olive, c'est pas une grande fêtarde, mais ce soir une amie l'avait entraîné en boîte, rien de moins. Elle avait déjà pris quelques cocktails, elle faisait sa vie tranquille avec sa copine et les amis de sa copine, elle se laissait porter par la musique, un peu distraite des conversations qui avaient lieu autour d'elle. Pas que ça l'intéressait pas mais... Ouais c'était un peu ça. Elle ne les connaissait pas trop Olive et elle n'aimait pas faire semblant de s'intéresser aux gens qui ne l'intéressaient pas. Elle sirotait donc son verre, laissant ses yeux trainer un peu autour. La blonde remarqua plutôt rapidement une tête bien connue au loin. Un p'tit Luciano qui semblait avoir bien du plaisir avec quelques filles autour de lui, un classique quoi. Elle l'aurait bien laissé vivre sa vie tranquille, Olive, mais son regard croisa celui de l'Italien et en quelques secondes, il était près d'elle, prêt à discuter. Il semblait de bien bonne humeur, peut-être même un peu plus qu'à l'habitude. « Hey Luciano! » lui cria Olive un peu au loin, tandis qu'il s'approchait. Elle l'aimait bien Orso, la plupart du temps. C'était le meilleur ami de Gus, qu'elle avait appris à connaître depuis le mois de décembre, depuis qu'elle était débarquée à Bowen. Lui aussi, il n'était pas d'ici, mais il était plus habitué à la ville qu'elle. Au début, ils trainaient toujours avec Gus, quand Olive vivait avec lui, puis ils s'étaient croisés quelques fois et avaient discuté que tous les deux à quelques reprises. Le truc avec l'Italien, c'est qu'il pouvait être un peu lourd sur la drague et les compliments. Heureusement pour elle, la blonde était amplement capable de lui mettre en plein visage que ses techniques ne fonctionnaient pas. C'était plus un jeu qu'autre chose, probablement. Il avait aussi été capable d'être un ami pour elle et c'était pas quelque chose sur laquelle elle allait cracher ici. Une fois l'Italien tout près d'elle, Oli elle vit bien qu'il était effectivement biiiien content d'être là. « C'est quoi ce sourire de débile? » lui dit-elle en rigolant et en le poussant légèrement sur l'épaule.  


@Orso Luciano



__________________________



I've been holding my breath, I've been counting to ten over something you said. I've been holding back tears while you're throwing back beers, I'm alone in bed.



Dernière édition par Olive Parker le Mer 13 Sep 2023 - 3:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
adm h
Orso Luciano
Orso Luciano
MESSAGE : 1304
ICI DEPUIS : 29/03/2023
COMPTES : elijah - maddie - ramsay - poppy - joan
CRÉDITS : @ineffablepremades

STATUT : garde le sourire, plus rien est grave tant qu'il nous reste une seconde de souvenir dans le crâne. nos deux corps pourraient mourir, j'ai déjà fait le deuil. maintenant, pars loin de moi une larme cachée dans l'œil. (maxso)
why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) Empty
MessageSujet: Re: why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso)   why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) EmptyMer 13 Sep 2023 - 3:26

tw : alcool , drogue

Pas loin de minuit, un truc du genre. Ce soir, j'avais un plan de soirée bien défini, il consistait essentiellement à boire jusqu'à l'ivresse et très possiblement terminer avec un peu de cocaïne, juste histoire d'assurer la fin de la soirée. En ce moment, ma vie, c'était vraiment d'la merde. J'pouvais pas le dire autrement. Tout partait en vrille, j'maîtrisais plus rien et j'crois qu'au fond, je ne cherchais pas tellement à stopper tout ça. J'préférais ça, boire, me défoncer, plutôt que de penser aux trucs qui tournaient pas rond dans ma vie. A l'appart, c'était le froid polaire avec Arielle, on s'était pris la tête, bien comme il faut, et depuis, on s'parlait plus. En fait, on se parlait plus depuis bien longtemps maintenant. Ca me faisait royalement chier mais j'restais persuadé que c'était de sa faute, pas de la mienne. Et puis il y avait cette histoire avec Maxine, cette relation morte avant même d'avoir commencée et c'était pas facile à gérer. Parce que j'avais des sentiments pour elle, j'les refoulais, juste par lâcheté. Et puis, il y avait cette cocaïne qu'on s'était mis à consommer avec Detlev, beaucoup trop souvent. J'travaillais plus non plus, la saison allait reprendre d'ici deux mois et ça me paraissait beaucoup trop loin. Ca m'interpelait pas pour l'instant. J'vivais juste ma vie, au jour le jour, sans penser au lendemain. Cette nuit, j'étais sortie en boîte, avec des potes, des gros consommateurs, juste pour que ça feat avec ce que je voulais. J'avais déjà bien avancé dans ma consommation d'alcool, j'comptais plus les verres de tequila, et celui que je sirotais à cet instant, il continuait d'me faire monter, bien haut. Ou bien bas, selon comment on se place. J'étais entouré de deux nanas, des inconnues, on discutait de trucs vraiment pas passionnants. La seule chose que j'avais en tête, c'était d'en ramener une, peut importe laquelle. Cela dit, j'entendais au loin quelqu'un qui m'interpelait. J'levais la tête et mon regard se posa sur Olive. Aussitôt, mon sourire déjà bien présent s'agrandit davantage, et j'faisais un signe de la main à l'attention d'Olive pour qu'elle continue d'avancer vers moi. "OLIVE PARKER ICI QUELLE SURPRISE!" que j'dis presque en criant pour couvrir le bruit de la musique. J'étais vraiment content de la voir. Olive, c'était une très bonne amie de Gustavo, qui était mon meilleur pote. On se connaissait maintenant depuis quelques mois et j'dois dire que tous les deux, ça featait plutôt pas mal. J'aimais bien son franc parler et très vite, j'avais mis en place mon jeu de gros dragueur. Dans l'idée, ça marchait pas tellement avec elle, elle m'envoyait souvent balader, mais comme souvent, ça ça m'amusait. Ca me rappelait la relation que j'avais pu avoir avec Arielle même si l'issue avec Olive, elle était pas la même. Et c'était très bien comme ça. Vraiment. Alors qu'elle s'approchait définitivement de moi, j'me décalais sur la banquette pour l'accueillir, toujours un gros sourire sur le visage. Olive ne manqua pas d'le souligner d'ailleurs, et j'la regardais amusé, lui lançant un p'tit regard malicieux. "Ce sourire, qu'est pas débile au passage, il est pour toi Parker, tu sais bien." J'me marre un peu avant d'me tourner vraiment vers elle. "Tu tombe à pic, j'commençais un peu à m'faire chier tu vois. Ca manquait d'une belle nana." J'lui lance un sourire -toujours débile- et faussement charmeur. J'suis très content d'la voir là, ça va donner un p'tit peu de piment à cette soirée, pour sûr.

@Olive Parker

__________________________


☽☽ tu vois l'genre de cercle vicieux? le genre de trucs qui donne envie d'tout faire sauf de mourir vieux. tu peux courir à l'infini à la poursuite du bonheur. la Terre est ronde, autant l'attendre ici.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28132-orsoluci-insta
bowenien
Olive Parker
Olive Parker
MESSAGE : 393
ICI DEPUIS : 24/07/2023
COMPTES : alexis, leyla, arielle, summer, phoebe, mackenzie & will
CRÉDITS : thequickthunder

STATUT : every day, every moment apart, only makes me want you more, yeah i'm catching feelings (gus)
why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) Empty
MessageSujet: Re: why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso)   why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) EmptyMer 13 Sep 2023 - 3:53


Olive & Orso
tw alcool & drogue

Olive, c'était pas la plus grande buveuse du monde. C'était une mère, elle se gérait donc. Par contre, quand sa fille partait comme ça pour des petits week-ends, et bien elle en profitait. Ça lui arrivait rarement de sortir en boîte, elle préférait les bars tranquilles, mais ce soir elle avait suivi la compagnie. C'était important de préciser, que ça n'arrivait pratiquement jamais que Vic parte pour une fin de semaine entière alors la blonde, elle profitait plutôt rarement. L'alcool entrait donc dans son système avec une certaine facilité et l'affectait plus rapidement que la moyenne. Elle tentait tout de même toujours de garder un certain contrôle, sauf lorsqu'elle jugeait que ce n'était plus nécessaire - comme avec Gus là. Ce soir, c'était pas pareil. Elle sirotait ses cocktails à une vitesse raisonnable et était simplement dans le bon mood, sans être dans l'excès. Elle se gérait. Et heureusement d'ailleurs parce qu'elle tomba sur un Italien, qui lui, ne semblait pas trop se gérer. Orso, il était l'exemple même de l'exagération, de l'extrême. S'il faisait la fête, il y allait à fond, il était toujours de bonne humeur, très intense. C'était un peu pour ça qu'elle l'appréciait aussi, Olive. Il était un bon vivant et il lui avait souvent changé les idées lors de soirées plus down. C'est donc sans hésitation qu'elle se dirigea vers lui, abandonnant derrière elle ses comparses. Tant pis pour les discussions ennuyantes. L'Italien, il l'accueillit comme une reine, gueulant bien son prénom et si ça aurait pu être gênant pour plusieurs, Olive elle s'en fichait, ça la faisait rire. Elle se glissa sur la banquette, ne manquant pas de commenter sa tête. Orso, il avait l'air déjà bien loin dans l'alcool. « Tu me charmes avec tes belles paroles et ce sourire débile Luciano, te sens bien libre de continuer. » mentionna-t-elle sur un ton légèrement sarcastique. Elle le draguait jamais en retour, Olive, mais elle prétendait parfois que ses actions et ses paroles avaient un p'tit effet sur elle. Il n'était pas complètement con non plus, il savait bien que c'était pas le cas, mais tout ça, c'était partie intégrante du jeu. Elle avait de l'humour quand même la blonde alors elle n'allait pas juste le rembarrer sans arrêt et être agacée. D'ailleurs, Orso, il s'ennuyait qu'il disait. « J'imagine donc que le simple fait d'me regarder égayera ta soirée, right? J'ai pas besoin de te divertir ? » demanda-t-elle avec un sourire moqueur. Ce qu'elle aimait par dessus tout avec Orso, c'est qu'elle pouvait être pleinement elle-même, franche, ironique, elle pouvait pousser la blague un peu plus loin et il ne s'insultait jamais. Elle lui rendait bien en retour d'ailleurs. C'était une amitié facile où elle se sentait en sécurité. Comme avec Gus, mais on pouvait maintenant confirmer que c'était un peu différent avec le Cubain. Avec Orso, c'était réellement platonique malgré les airs de drague qui flottaient par moment. « Qu'est-ce que tu bois? C'est ton vingtième verre? » demanda-t-elle en se penchant vers son verre pour regarder. Clairement, il n'en était pas à la bière numéro un, ça se voyait dans son regard. « Je t'empêche pas de bien finir ta soirée au fait? » demanda la blonde en pointant les deux filles qui étaient avec lui au départ, mais qui s'étaient éloigné en voyant Olive s'approcher.

@Orso Luciano



__________________________



I've been holding my breath, I've been counting to ten over something you said. I've been holding back tears while you're throwing back beers, I'm alone in bed.

Revenir en haut Aller en bas
adm h
Orso Luciano
Orso Luciano
MESSAGE : 1304
ICI DEPUIS : 29/03/2023
COMPTES : elijah - maddie - ramsay - poppy - joan
CRÉDITS : @ineffablepremades

STATUT : garde le sourire, plus rien est grave tant qu'il nous reste une seconde de souvenir dans le crâne. nos deux corps pourraient mourir, j'ai déjà fait le deuil. maintenant, pars loin de moi une larme cachée dans l'œil. (maxso)
why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) Empty
MessageSujet: Re: why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso)   why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) EmptyMar 19 Sep 2023 - 2:17

tw : alcool, drogue.

Croiser Olive dans une boite de nuit, c'est assez exceptionnelle pour ne pas être mentionné. Olive, c'est une maman solo, elle a beaucoup de responsabilités, j'l'envie pas du tout mais j'reste admiratif de tout ce qu'elle fait pour sa fille. C'est vraiment une chouette nana et j'l'aime beaucoup. Alors ouais, j'peux pas m'empêcher d'la draguer ouvertement, c'est un peu lourd mais elle semble prendre tout ça à la rigolade. Moi clairement, quand j'suis avec elle, j'ai pas peur d'me faire rembarrer, on fonctionne comme ça, c'est devenu un jeu et pour une fois, - contrairement à une certaine Arielle - c'est un jeu auquel je joue pas tout seul. Quand elle arrive à ma hauteur, j'suis déjà bien high, j'compte plus les verres que j'ai bu et j'suis .. très joyeux, voire bourré, pour être honnête. Mais j'fais jamais les choses à moitié et là, depuis que la saison de canyoning était fermée pour l'hiver, j'avais plongé les deux pieds joints dans une sorte d'extrême. Mes soirées elles se ressemblaient toutes, j'commençais par me saouler, au maximum et au milieu de la nuit, quand j'sentais que l'alcool commençait à m'anesthésier, j'tournais à la cocaïne, jusqu'au lever du jour. C'était un mauvais cercle vicieux mais j'y prenais pas garde. Les dégats, on verra ça pour plus tard. J'vivais l'instant présent et j'avais la sensation d'être exactement là où je devais être. A peine Olive a côté de moi que j'commence mes phrases pourries pour la draguer. Sa réaction, elle me fait rire. J'pointe mon index vers elle, avec un grand sourire idiot. "Aaaah, je le savais! Depuis tout ce temps, t'es v'la sous mon charme en fait." J'me marre, ouais, j'sais bien au fond que ce qu'elle vient de dire c'est plus du sarcasme qu'autre chose, mais ça me plait bien, juste l'espace d'un instant, de croire que ça fonctionne. J'tarde pas à bien souligner que j'suis ravi qu'Olive soit là et je hoche la tête frénétiquement. "Ouaip, te regarder c'est déjà un divertissement en soi." J'marque une pause et j'la jauge d'un regard amusé. "Après, si tu veux danser pour moi ou whatever, sens-toi bien libre d'le faire hein." Olive danser pour moi? J'crois que ça n'arrivera jamais mais avec l'ivresse, j'ai bien l'impression que ça pourrait se produire. Finalement, Olive s'intêresse à mon verre qui est déjà bien entamé. J'le regarde à mon tour, et j'relève les yeux vers Olive. "Hmmm, j'crois que c'est d'la tequila. Ou du rhum, je sais plus. Tu veux gouter?" que j'dis en tendant mon verre. Puis j'réfléchi à sa question, un peu mais pas trop longtemps parce que ma capacité de concentration est proche du néant. "Si j'te dis que c'est mon deuxième, c'est crédible?" J'grimace un peu, tout à fait persuadé que non, ce n'est pas crédible du tout. Olive remarque les deux nanas qui s'éloignent de nous et j'la regarde, faussement désespéré. "Tu as complètement cassé mon coup en fait. J'étais à ça.." J'lui montre mon index tout proche de mon pouce et j'poursuis, ".. de conclure." Puis je hausse les épaules. "Mais p'tete que j'ai gagné au change." J'lui lance un regard faussement dragueur puis j'regarde un peu autour d'elle. "T'es venue toute seule toi? T'as pas ramené Gusgus?" Olive et Gustavo, ils passaient beaucoup de temps ensemble, j'trouvais ça assez étonnant qu'il soit pas là. Mais pour une fois, j'aurais Olive rien que pour moi, et ça, c'était vraiment cool. J'm'ennuyais jamais avec elle. Bien au contraire. J'pouvais vraiment la considérer comme une vraie amie aujourd'hui, et ça, c'était vraiment pas négligeable Ca me changeait des histoires compliquées d'avec toutes les autres nanas.

__________________________


☽☽ tu vois l'genre de cercle vicieux? le genre de trucs qui donne envie d'tout faire sauf de mourir vieux. tu peux courir à l'infini à la poursuite du bonheur. la Terre est ronde, autant l'attendre ici.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28132-orsoluci-insta
bowenien
Olive Parker
Olive Parker
MESSAGE : 393
ICI DEPUIS : 24/07/2023
COMPTES : alexis, leyla, arielle, summer, phoebe, mackenzie & will
CRÉDITS : thequickthunder

STATUT : every day, every moment apart, only makes me want you more, yeah i'm catching feelings (gus)
why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) Empty
MessageSujet: Re: why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso)   why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) EmptyMer 20 Sep 2023 - 3:45


Olive & Orso
tw alcool & drogue

C'était facile avec Orso de s'amuser. Olive, elle appréciait bien sa présence. Surtout quand c'était pas prévu comme ce soir. L'Italien, il lui donnait un peu l'impression de ne pas avoir besoin de grand chose pour s'éclater. Même sans alcool, il était bien drôle et agréable à côtoyer, toujours prêt à tout faire et à faire des blagues. Enfin, la plupart pourrait le considérer un peu lourd parce que ses blagues, elles se résumaient surtout à de la drague à deux balles, mais Olive, ça l'amusait. Orso, elle ne le connaissait pas comme Gus, mais étant le meilleur ami de celui-ci, ça avait paru logique à la blonde de lui faire confiance assez rapidement. Elle faisait énormément confiance au Cubain et s'il lui disait qu'Orso était cool, elle le croyait. Elle avait pu s'en apercevoir par elle-même assez rapidement et elle était maintenant bien contente de le compter parmi ses amis. Surtout qu'ils avaient bien cliqué et s'étaient trouvé une dynamique bien à eux. « Et ben voilà, comme t'es perspicace. » lui confirma-t-elle avec un clin d'oeil. Olive, elle n'était pas sous son charme à lui et il le savait bien. C'était ce qui rendait le tout encore plus fun. Pas de malentendu, pas d'amitié brisé. Juste deux personnes qui se moquaient un peu de l'un et de l'autre. Parfois, il jouait un peu avec les limites de ce qui était acceptable, mais j'étais pas trop regardante, je le laissais faire. Il m'en fallait plus pour me vexer. « Danser pour toi? Tu te crois dans un film du genre sexy dance ou quoi? Dans tes rêves. » dit-elle en le poussant gentiment en riant. Olive elle danserait pas pour lui ni pour personne d'autre en fait, c'était pas un talent qu'elle avait et elle avait un minimum d'amour propre pour garder cette atrocité pour elle même lorsqu'elle passait l'aspirateur. Pour dire tout un tas de conneries du genre, Orso il devait déjà avoir bu pas mal. Le fait qu'il ne savait même pas ce qu'il avait dans son verre me le confirma d'ailleurs. J'lui pris des mains pour prendre une gorgée avant de grimacer. « D'la tequila. C'est un peu rude pour ma fine bouche ça. » commenta-t-elle avant de lui rendre son verre. Elle rigolait, of course. Olive c'était tout sauf une fine bouche, mais la tequila, elle avait toujours trouvé ça difficile à boire depuis qu'elle en avait bien abusé lors d'une fête quand elle avait 17 ans. Elle préférait largement... N'importe quoi, littéralement. Quoi qu'elle développait un p'tit penchant pour le champagne après quelques soirées avec Gus. Dans tous les cas, pour qu'Orso boive ça comme ça, Oli elle n'y croyait pas du tout à son estimation. « Nan pas du tout. J'vais rester avec ma supposition. » déclara-t-elle avec un sourire amusé. Après la supposition sur l'alcool venait celle sur les filles qui quittaient l'espace vital de l'Italien. Olive, elle lui avait bien cassé son coup. « Enfin un mec qui sait reconnaitre ce qu'il a devant lui! » s'exclama-t-elle bien fière d'Orso. Elle parlait d'elle en plus, c'était un peu d'la fausse confiance tout ça, mais ça l'amusait de parler comme ça, Olive. « Tant pis pour les autres. » rajouta-t-elle avec une petite moue. Celle-ci disparu bien rapidement pour laisser place à un tout petit sourire lorsqu'Orso mentionna Gus. Elle savait pas trop où se positionner à ce sujet, Olive, depuis cette fameuse nuit. « Heum non, j'sais pas je lui ai pas demandé. J'étais avec une copine et ses potes. » déclara-t-elle en haussant les épaules. Elle pointa l'Italien en retour, lui renvoyant sa question. « Toi non plus t'es pas avec. » lui fit-elle remarquer. Une fine enquêtrice cette Olive. « Tu l'as vu récemment? Il t'a dit un truc? » demanda-t-elle curieuse, mais peu subtile. Connaissant Orso, s'il savait un truc, il cracherait le morceau. Surtout si cette demande était accompagnée d'un beau sourire comme elle lui servait là.



@Orso Luciano



__________________________



I've been holding my breath, I've been counting to ten over something you said. I've been holding back tears while you're throwing back beers, I'm alone in bed.

Revenir en haut Aller en bas
adm h
Orso Luciano
Orso Luciano
MESSAGE : 1304
ICI DEPUIS : 29/03/2023
COMPTES : elijah - maddie - ramsay - poppy - joan
CRÉDITS : @ineffablepremades

STATUT : garde le sourire, plus rien est grave tant qu'il nous reste une seconde de souvenir dans le crâne. nos deux corps pourraient mourir, j'ai déjà fait le deuil. maintenant, pars loin de moi une larme cachée dans l'œil. (maxso)
why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) Empty
MessageSujet: Re: why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso)   why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) EmptyMer 27 Sep 2023 - 2:59

tw : alcool et drogue.

La soirée prenait un nouveau tournant et j'étais tellement high que moi, tout m'allait. La présence d'Olive, elle me redonnait encore plus de motivation, j'avais toujours ce sourire idiot accroché au visage, j'étais dans un état second, mais clairement, c'était que le début. Mes plans, ils étaient de plus en plus flous, j'contrôlais pas tellement ce qu'il se passait et je m'en foutais pas mal. L'idée, elle était simple, boire jusqu'à l'ivresse et finir la soirée avec d'la cocaïne. C'était devenue une habitude, et généralement, j'finissais dans un sale état. Mais ce soir, il y avait la présence d'Olive qui changeait un peu la donne. J'allais pas m'empêcher de consommer d'la cocaïne, mais j'le ferais pas devant elle. Pas tout de suite en tout cas. C'était toujours un peu particulier de consommer devant les autres, surtout quand c'était des vrais bons amis. Comme si j'assumais pas tellement ce côté là de moi. J'préférais resté discret autant que possible. Mais de toute façon, pour l'instant, c'était pas dans mes plans directs. Là, j'appréciais bien être en présence d'Olive, et à peine était-elle entrée dans mon cercle vital que j'avais repris mes p'tites habitudes de dragueur. C'est bon enfant et Olive ne tarde pas à valider ce que je pensais, avec bien évidement de l'ironie. J'sais bien qu'elle et moi, ça n'arrivera jamais. Alors j'lui envoie un grand sourire, bombant un peu le torse comme pour faire le beau. "En même temps, j'comprends." que j'dis en me présentant moi même de la main, comme pour bien sous-entendre que j'étais v'la beau. Ca m'amusait d'être ce type là, sûr de lui. Ca m'permettait un peu d'oublier la merde sentimentale dans laquelle j'étais avec Maxine et Arielle. J'préférais pas y penser. J'pousse le vice jusqu'à supposer que Olive pourrait danser pour moi. Elle semble pas emballée par l'idée et sa réflexion me fait éclater de rire. Elle me pousse de l'épaule et j'me laisse presque tomber sur le côté, ma stabilité est pas vraiment géniale à ce stade avancée de la soirée. "Ohh baaah, j'aurais essayé hein." que j'dis en me redressant comme je peux. Forcément, Olive, elle s'laissait pas faire et ça m'amusait bien. Finalement, Olive l'intéresse à mon verre et j'lui fais goûter, parce que clairement, j'me souviens plus tellement ce qu'il contient. Elle grimace en le buvant et j'la regarde amusé lorsqu'elle réplique qu'elle a une fine bouche. Je hausse les épaules. "Oh, ça c'est bien dommage, parce que j't'en aurais bien offert un d'verre, si t'aimais ça." Olive, elle fait l'exigeante alors que clairement moi, j'boirais de tout et de n'importe quoi, j'recherche juste l'ivresse. J'tente de mentir vainement sur le nombre de verres que j'ai bu et Olive elle y croit pas. J'me contente de hausser à nouveau les épaules et j'me mets à marmonner quelques trucs, faussement vexer. "J'tiens bien l'alcool, ok?" J'sais pas si Olive va l'entendre mais ça me ressemble bien ça, de bouder un peu. Mais la conversation continue et ça me sort presque instantanément de ma bouderie. Il m'en faut peu à ce stade d'ivresse pour passer à autre chose. Olive ne tarde pas à répliquer et ça me fait rire. "Hého, pas la peine de flexer. T'es plus jolie quand t'es modeste!" A mon tour d'lui donner un p'tit coup d'épaule et finalement j'lui demande si elle n'est pas avec Gustavo. Les deux là, ils traînaient pas mal ensemble. Mais apparement, ce soir, ils faisaient team séparée, et Olive souligne que moi non plus j'suis pas avec lui. J'lui fais une p'tite mine de mec vraiment admiratif. "Bien joué Sherlock!" que j'lui lance avant de voir dans ses yeux comme un p'tit truc assez curieux. Apparement, Gustavo aurait du me dire un truc. Mais quoi? J'suis bien décidé à le savoir. Parce que lui, il m'a rien dit du tout. J'la regarde en plissant un peu les yeux. J'vais tenter de l'avoir au bluff, parce que j'ai bien l'impression qu'il y a un truc qui se trame entre eux. Je hoche la tête, l'air assez sérieux. "Bah, il m'a dit ce qu'il s'était passé entre vous, ouais." C'est pas très beau de mentir mais parfois, faut bien ça pour avoir des informations. J'la toise toujours d'un regard mi amusé mi sérieux et j'continue mon bluff, juste pour voir ce qu'elle va dire, comment elle va réagir. "Alors, t'as trouvé ça comment?" J'ai l'impression d'être l'enquêteur le plus fin de l'histoire, mais Olive, elle risque p'tete de voir que j'prêche le faux pour avoir le vrai.

__________________________


☽☽ tu vois l'genre de cercle vicieux? le genre de trucs qui donne envie d'tout faire sauf de mourir vieux. tu peux courir à l'infini à la poursuite du bonheur. la Terre est ronde, autant l'attendre ici.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28132-orsoluci-insta
bowenien
Olive Parker
Olive Parker
MESSAGE : 393
ICI DEPUIS : 24/07/2023
COMPTES : alexis, leyla, arielle, summer, phoebe, mackenzie & will
CRÉDITS : thequickthunder

STATUT : every day, every moment apart, only makes me want you more, yeah i'm catching feelings (gus)
why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) Empty
MessageSujet: Re: why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso)   why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) EmptySam 7 Oct 2023 - 3:22


Olive & Orso
tw alcool & drogue

P'tête qu'à bonne distance, Orso et Olive avaient réellement l'air de se draguer mutuellement. Fallait être assez près pour entendre leurs p'tits discours un peu débile et le sarcasme de leurs paroles sauf qu'une fois tout ça entendu, impossible de penser qu'il y avait autre chose que de l'amitié entre eux. C'était ça la beauté de leur relation aussi, pouvoir être soi-même et déconner sans mettre en péril leur amitié. Ça les décrivait bien en fait. « Tu peux m'offrir un verre de n'importe quoi d'autre par contre, ce sera avec graaaand plaisir. » lui dit-elle avec un sourire. Elle n'allait pas refuser, ça c'était certain, c'était juste pas une fan de tequila. Cependant, si y'avait rien d'autre de disponible, elle pouvait faire avec. C'est juste que là, ils se trouvaient en boîte donc y'avait forcément autre chose. Et d'ailleurs Orso, il avait abusé de toutes ces choses parce qu'il lui semblait bien ivre à la blonde, même s'il tentait de prétendre le contraire. « Oui oui, si tu le dis. » lui dit-elle d'un air taquin. Vu sa carrure, il devait bien tenir l'alcool quand il avait un certain contrôle sur ces consommations, ce qui ne semblait pas être le cas ce soir. Il gardait tout de même un semblant de lucidité pour la complimenter et ça, elle n'était pas contre. Si elle n'était pas une fan de se faire draguer en général, Olive, elle aimait tout de même bien les compliments, puis Orso il ne lésinait pas là-dessus. Ça semblait toujours bien sincère alors, elle appréciait la blonde. « J'retiens juste que j'suis plus jolie. » dit-elle avec un clin d'oeil. Ce personnage avec Orso, ça la faisait bien rire parce que jamais elle dirait ce genre de trucs sinon, du moins pas sérieusement. Elle avait fait des petites blagues du genre avec Gus, simplement parce que le moment s'y était prêté et ce genre de blagues, ça venait un peu naturellement avec lui aussi, mais vraiment ça s'arrêtait à ces deux-là. D'ailleurs, l'Italien semblait vouloir aborder le sujet Gustavo et Olive, elle se demandait bien si c'était parce que les deux avaient discuté. À en croire les paroles d'Orso, on pouvait répondre à cette question par la positive. Immédiatement, la blonde fronce les sourcils, guettant l'expression sur le visage de son ami. « Il t'a dit? » s'exclama-t-elle un peu surprise. C'était surtout qu'ils s'étaient dit qu'ils garderaient ça entre eux. Sauf qu'Orso, il avait l'air tranquille, il n'avait pas un air débile et insistant sur son visage pour savoir tous les détails ou avoir la version d'Olive. Il semblait juste... Mystérieux. Sa question, elle lui faisait aussi bien bizarre à la blonde « Comment ça, j'ai trouvé ça comment ? » demanda-t-elle. Olive, elle se demandait bien là si Gus avait fait un commentaire de son côté ou s'il avait juste amené les faits. Avoir été sobre, la blonde aurait peut-être vu clair dans le jeu d'Orso, mais comme c'était pas le cas, elle fut un peu naïve. « Ça me fait bizarre de répondre à cette question. C'était très bien, bon. » ajouta-t-elle rapidement en levant les yeux au ciel. Elle vola le verre d'Orso pour une autre gorgée, oubliant soudainement le contenu. « Il t'a dit quoi, lui? C'était positif? Ça avait l'air de l'être. » commentai-je en plissant les yeux. Son discours entre mecs pouvait bien être différent, on savait jamais.


@Orso Luciano



__________________________



I've been holding my breath, I've been counting to ten over something you said. I've been holding back tears while you're throwing back beers, I'm alone in bed.

Revenir en haut Aller en bas
adm h
Orso Luciano
Orso Luciano
MESSAGE : 1304
ICI DEPUIS : 29/03/2023
COMPTES : elijah - maddie - ramsay - poppy - joan
CRÉDITS : @ineffablepremades

STATUT : garde le sourire, plus rien est grave tant qu'il nous reste une seconde de souvenir dans le crâne. nos deux corps pourraient mourir, j'ai déjà fait le deuil. maintenant, pars loin de moi une larme cachée dans l'œil. (maxso)
why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) Empty
MessageSujet: Re: why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso)   why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) EmptyVen 13 Oct 2023 - 0:21

Si on regardait de loin, on avait complètement l'impression qu'Olive et moi, on était en chemin pour se pécho. Mais de plus près, j'peux vous assurer qu'on y était très loin. Et en fait, à tout bien réfléchir, j'sais pas si j'avais tellement envie de pécho Olive. Enfin j'veux dire, elle était très belle hein, c'était pas ça le soucis, mais j'avais tellement fait mon lourd avec elle en la draguant faussement, elle avait tellement repoussé mes avances, qu'à force, j'la considérais comme une vraie amie. Le genre de personne que j'suis vraiment content de croiser en soirée. Très vite, on reprend nos habitudes de drague et vu qu'elle n'aime pas ma tequila, j'pourrais pas lui offrir de verre. Elle tarde pas à m'proposer une solution, de lui offrir un autre truc et j'lève les mains, comme pour me défendre. "Naan, naan, c'est trop tard. Fallait saisir ta chance plus tôt Parker." J'la regarde amusé, et j'me dis que dans très peu de temps, on irait s'chercher un verre tous les deux, quand j'aurais fini le mien. Là, j'la faisais juste un peu mariner. Surtout qu'elle semble pas du tout me croire quand j'lui dis que j'tiens bien l'alcool. En même temps, là, vu mon état, c'est pas tellement difficile de savoir que j'ai bu énormément. J'suis pas non plus complètement déchiré, mais j'suis pas juste que cocktail non plus. C'est un p'tit équilibre entre le mec bien high et le gars qui garde un peu de contrôle. Pour l'instant. Après avoir bouder un peu, j'lui fais un p'tit compliment et elle le choppe en plein vol, avec un p'tit clin d'oeil. J'la regarde amusé. Entre temps, j'me suis bien calé, mon bras reposant sur la tranche supérieure de la banquette, mon attention entière vers Olive. "Ouais bah, prends pas y trop .. prends trop pas goût.. ne prends pas y trop .. putain j'y arrive pas!" J'marque une pause. L'ivresse me fait inverser tous les mots et j'arrive plus tellement à parler. J'fais un geste de main devant moi, comme pour chasser ce moment, le sourire aux lèvres. "T'as compris right?" J'sais pas si Olive m'a suivit, mais tant pis, de toute façon j'ai déjà oublié ce que je voulais lui dire et notre conversation tourne déjà autours de quelque chose de beaucoup, beaucoup plus intéressant. Gustavo. Ouais ouais, il y a un truc qui se trame entre eux. J'le sens. A voir la réaction d'Olive. Et j'compte bien mener ma petite enquête. Déjà, Olive, elle semble pas trop se méfier, elle part du principe que Gustavo m'a dit quelque chose, et ça semble la surprendre mais dans un sens qui me convient, dans le genre: il s'est passé vraiment un truc. Je hoche la tête, le plus détaché possible. "Ouais ouais il m'a dit ouais, mais c'est ok hein, moi j'dirais rien." Surtout que je ne sais absolument pas de quoi je parle. Ma première question, j'crois qu'elle est nulle à chier et si Olive n'était pas un peu cocktail, j'pense qu'elle m'aurait grillé direct. Mais là, ça passe. Je hausse les épaules et je l'écoute qui m'répond. Bordel, elle me donne aucune indication. De quoi est-ce qu'on est en train de parler au juste. "Humhum.." que j'dis plissant un peu des yeux alors qu'elle me pique mon verre pour y boire de la tequila qu'elle n'aime pas. Et puis forcément, Olive elle me retourne la question. Il y a comme un p'tit flottement, avant que je réponde. "Ouais ouais.. bah ouais, ça avait l'air d'être positif. En tout cas, Gus, quand il m'en parlait, il avait un p'tit sourire quoi." Putain, j'étais en roue libre. Ca va finir par se voir que j'sais pas de quoi on parle, surtout que j'arrive pas à être discret. "Et ce truc là, que vous avez fait, ça fait que c'est genre, officiel entre vous?" Faut pas que cette mascarade dure trop longtemps, mais en même temps, j'trouve ça assez amusant de voir Olive répondre à des questions, que je ne comprends pas moi même. J'plonge mon regard assez vide dans le sien, histoire de voir si j'peux pas trouver d'autres éléments de réponse.

__________________________


☽☽ tu vois l'genre de cercle vicieux? le genre de trucs qui donne envie d'tout faire sauf de mourir vieux. tu peux courir à l'infini à la poursuite du bonheur. la Terre est ronde, autant l'attendre ici.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28132-orsoluci-insta
bowenien
Olive Parker
Olive Parker
MESSAGE : 393
ICI DEPUIS : 24/07/2023
COMPTES : alexis, leyla, arielle, summer, phoebe, mackenzie & will
CRÉDITS : thequickthunder

STATUT : every day, every moment apart, only makes me want you more, yeah i'm catching feelings (gus)
why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) Empty
MessageSujet: Re: why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso)   why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) EmptyMar 31 Oct 2023 - 1:50


Olive & Orso
tw alcool & drogue

Ils n'en avaient pas l'air vite comme ça, mais Olive et Orso, ils avaient quelques points en commun. Ben oui, avant d'être une maman, la blonde avait eu une passe assez rebelle, assez idiote. Ça ressemblait à l'Italien ça. Elle avait aimé faire la fête, elle avait aimé faire un peu n'importe quoi. Cette partie d'elle-même, elle lui manquait un peu parfois, forcée d'être une adulte un peu trop rapidement. Elle n'échangerait Victoria pour rien au monde, évidemment, mais la petite liberté qu'avait Orso en soirée comme ça, ça la rendait un peu envieuse la blonde. Elle vivait ça à travers lui et c'est l'une des raisons qui faisait qu'elle l'appréciait, le brun. Il faisait ressortir ce côté-là d'elle, en lui permettant d'embarquer à pieds joints dans ses conneries, en usant de sarcasme, de commentaires pouvant être considérés comme insultants ou déplacés, en se taquinant sans cesse. Ouais, ça lui plaisait à Olive. Surtout lorsqu'elle avait bu quelques verres, d'ailleurs. Encore plus lorsque lui, il avait bu quelques verres. Enfin, là il semblait complètement ailleurs, elle savait pas trop, mais il la faisait rire. « Ouais ouais j'ai compris, j'pense. » dit-elle en plissant les yeux. Elle n'avait pas compris, Olive, mais Orso, il semblait galérer alors elle tentait de l'aider du mieux qu'elle le pouvait en lui facilitant la tâche. Sauf qu'en échange, Orso il était bien décidé à la cuisiner sur sa soirée avec Gus et ça, elle n'y était pas spécialement prête. Elle aurait été plus alerte sobre, mais là elle était comme un p'tit livre ouvert, bien soucieuse de savoir ce que le Cubain avait pu raconter à son pote. « J'espère bien que tu diras rien. Il doit te faire confiance pour te l'avoir dit. Perso, j't'aurais rien dit à sa place. » lui dit-elle en le regardant avec un sourire amusé. À ses yeux, Orso ça n'avait pas l'air d'être la meilleure personne pour garder un secret, mais ça, Gus pouvait être un meilleur juge qu'elle là-dessus. Un petit silence s'installa après la déclaration d'Olive, probablement que l'Italien essayait de se rappeler de sa conversation avec son ami, histoire de pas rapporter de la merde à Olive. Du moins, c'était ce qu'elle disait. Elle savait pas qu'il essayait de trouver quelle connerie dire à la suite pour ne pas se faire griller. Puis vu la réponse qu'il lui donna, Olive elle ne pouvait que mordre à l'hameçon, c'était un peu ce qu'elle voulait entendre après tout, que Gus avait parlé positivement d'elle. « Cool. » dit-elle en hochant la tête. « Enfin, j'pense que c'est cool... Un sourire hein? C'est tout? Aucun détail? » demanda-t-elle ensuite en plissant des yeux. C'était pas trop son genre de s'en faire pour si peu, mais avec Gus, elle sentait bien que tout était un peu différent. Orso, il semblait pas trop doué pour mener ce genre de discussion, comme s'il était un peu mal à l'aise de jouer à la pêche aux infos. P'tête que c'était Gus qui lui avait demandé. Dans tous les cas, la blonde répondait à tout, ne se doutant absolument pas de la boulette qu'elle était en train de faire. « Officiel? Nan n'abuse pas. Faudra bien plus qu'une nuit et quelques baisers pour que ce soit officiel. C'est... Casual, comme il dirait. Il doit bien t'avoir dit ça, non? » lâcha-t-elle finalement. Après tout, il avait un peu insisté sur le mot, le Cubain. « C'est parce que t'essaies d'avoir mon avis pour lui rapporter? » demanda-t-elle rapidement, bien suspicieuse.

@Orso Luciano



__________________________



I've been holding my breath, I've been counting to ten over something you said. I've been holding back tears while you're throwing back beers, I'm alone in bed.

Revenir en haut Aller en bas
adm h
Orso Luciano
Orso Luciano
MESSAGE : 1304
ICI DEPUIS : 29/03/2023
COMPTES : elijah - maddie - ramsay - poppy - joan
CRÉDITS : @ineffablepremades

STATUT : garde le sourire, plus rien est grave tant qu'il nous reste une seconde de souvenir dans le crâne. nos deux corps pourraient mourir, j'ai déjà fait le deuil. maintenant, pars loin de moi une larme cachée dans l'œil. (maxso)
why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) Empty
MessageSujet: Re: why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso)   why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) EmptyMer 8 Nov 2023 - 17:07

tw : alcool et drogue.

Olive, elle m'avait vu dans beaucoup de situations différentes. On s'côtoyait pas mal depuis qu'on se connaissait mais j'crois que la situation dans laquelle on matchait le plus, c'était typiquement ce genre de soirée, bien ambiancées, où j'me sentais un peu pousser des ailes, ou j'pouvais faire mon pitre, et où j'sentais Olive bien réceptive à tout ça. C'était assez cool d'pouvoir être vraiment moi-même, d'pas avoir peur de vexer et pouvoir dire le fond de ma penser, sans avoir peur de froisser qui que ce soit. Olive, c'était le genre de nana que tout le monde doit avoir dans son entourage, c'est l'genre à vous mettre de bonne humeur, c'est l'genre franche et vraie, et cette soirée avec elle, c'était vraiment fortement apprécié. Moi, j'étais bien high, alors tout ce que je disais ça faisait pas toujours sens mais Olive, elle semblait pas tellement m'en tenir rigueur. Elle semblait être un peu cocktail, elle aussi. Beaucoup moins que moi mais suffisamment pour entamer une discussion fortement intéressante à propos de elle et Gus. J'tentais de garder le fil, j'tentais de faire comme si j'étais au courant de quelques choses mais clairement, c'était du bluff. Et parfois, alors que j'avais l'impression que j'me faisais cramer, Olive, elle survolait le truc, elle passait à un autre élément de l'histoire, sans vraiment relever mes incohérences. Bordel, j'allais l'impression d'être James Bond en pleine mission, et que j'étais en train de dead ça, bien propre. J'étais pas mal fier au fond, et pour l'instant, j'ressentais aucune culpabilité à faire cracher le morceau par Olive. Elle semble assez étonné que Gustavo se soit confié à moi. Je la regarde faussement outré. "Alors ça Parker, c'est ultra vexant. Moi, on peut tout me dire, j'suis genre le gars le plus safe. J't'assure." En fait, Olive, elle avait bien raison d'émettre des doutes, parce que j'étais pas le mec le plus discret de Bowen, au contraire. Et quand j'étais saoul, mes filtres s'en allaient bien vites aussi, j'étais pas à l'abris de lâcher une dinguerie d'une seconde à l'autre. Mais là, j'restais focus et j'tentais d'avoir des informations. Et Olive, elle m'les donnait, presque trop facilement. Mais elle semblait bien intéressée aussi par ce que Gus aurait pu me dire. Sauf qu'il m'avait rien dit du tout, alors j'galérais. "Naan, bah tu vois l'genre quoi, un sourire satisfait et bien-heureux quoi. L'genre qu'à passer un bon moment tu vois." Mais bordel, si Gustavo apprenait que j'étais en train de raconter d'la merde comme ça, que j'avançais à l'aveugle sur une histoire qui s'était passé entre eux, j'me ferais certainement étriper. Et le pire dans tout ça, c'est que j'continuais, en posant des questions et Olive, elle me donnait d'autres éléments. Une nuit et des baisers. Ok, j'voyais le genre. Et j'crois que j'réussissais pas tellement à cacher ma surprise. J'crois que j'écarquillais un peu les yeux. J'avais l'impression que Olive et Gustavo faisaient des p'tites cachoteries. "Ouais ouais il m'a dit ouais." que j'disais de plus en plus détaché, parce que là, j'tenais plus et j'commençais là, tout de doucement à m'en vouloir de manipuler Olive de la sorte. Je secouais à la tête à sa dernière question et je sentais que j'allais commencer à rire, j'portais ma main une seconde devant ma bouche pour étouffer un rire avant d'éclater franchement. "Oh bordel, Olive!" J'la regarde, toujours avec mon p'tit regard vitreux. "Tu vas me tuer je crois." J'marque une pause, j'souris toujours, mais j'm'en veux un peu au fond. "Gustavo, il m'a rien dit, c'était comme du bluff. Mais heureusement que j'suis un bon enquêteur, sinon, vous deux, vous m'auriez bien cacher votre petit jeu làà!" Est-ce que j'essaye de remettre la faute sur Gustavo et Olive pour échapper à mon propre sort de manipulateur? Bien évidemment.

__________________________


☽☽ tu vois l'genre de cercle vicieux? le genre de trucs qui donne envie d'tout faire sauf de mourir vieux. tu peux courir à l'infini à la poursuite du bonheur. la Terre est ronde, autant l'attendre ici.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28132-orsoluci-insta
bowenien
Olive Parker
Olive Parker
MESSAGE : 393
ICI DEPUIS : 24/07/2023
COMPTES : alexis, leyla, arielle, summer, phoebe, mackenzie & will
CRÉDITS : thequickthunder

STATUT : every day, every moment apart, only makes me want you more, yeah i'm catching feelings (gus)
why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) Empty
MessageSujet: Re: why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso)   why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) EmptyMar 12 Déc 2023 - 23:06


Olive & Orso
tw alcool & drogue

Ça lui paraissait fou à Olive que Gus se soit confié à leur sujet à Orso. C'est qu'ils avaient convenu que ça resterait un secret, ce petit truc entre les deux. En tout cas, pour l'instant, parce qu'ils ne savaient pas le définir, parce qu'ils ne se mettaient pas de pression et surtout, qu'ils gardaient ça casual. Mais si Gus en avait parlé, peut-être que ça voulait dire qu'Olive, elle pouvait en parler à une personne aussi? Genre chacun avait droit à une personne pour ventilé et ne pas devenir complètement fou. Ça aurait du sens, ça serait logique. Olive, elle ne savait juste pas encore que sa personne serait Orso parce qu'en fait, Gustavo il n'avait rien dit. Olive elle aurait dû savoir parce que c'était logique. « J'suis pas convaincue, pardon. » répondit-elle en pouffant de rire. Orso, il avait une grande gueule, y'avait juste à le regarder deux secondes. Pas certaine qu'il pouvait tenir sa langue sur quoi que ce soit. Puis dans le cas de ce soir, c'était aussi le cas d'Olive. Elle semblait incapable d'arrêter de donner des infos, presque malgré elle. Ah l'alcool, ça avait un certain pouvoir magique c'était certain. Elle aurait aimé qu'il ait le même pouvoir sur Orso et qu'il lui spilled tout ce que Gus avait dit, mais il restait discret - bien pour la première fois d'ailleurs. « Un bon moment. Hum. J'vois. » dit-elle en tentant de ne pas être trop insultée. Elle avait été un bon coup d'un soir quoi, c'était ce qu'elle en concluait. Cette info, elle ne suffit pas à la faire taire, faut croire, elle ressentait le besoin d'en rajouter, de clarifier, au cas où ça donne envie à son ami de lui en dire un p'tit peu plus. Spoiler: ce ne fut pas le cas.  « T'es bizarre Orso. Est-ce qu'il t'a dit autre chose? » demanda-t-elle suspicieuse. Elle avait l'impression d'se faire avoir dans l'histoire. P'tête que Gus se moquait un peu d'elle en fait. Puis, avant de se faire 1000 autres scénarios, le Luciano cracha le morceau avec son grand sourire d'imbécile. Il avait tout inventé. « Pardon???? » lui demanda-t-elle en ouvrant la bouche, choquée. Elle s'était bien fait avoir la blonde et elle avait été naïve sur ce coup d'ailleurs. « Oh mon dieu mais qu'est-ce que t'es coonnnnnn!! » s'exclama-t-elle en lui donnant deux-trois tapes sur le bras. Elle apporta ses deux mains sur son visage comme pour se cacher de honte, de découragement. « Gus il va ME tuer, ça devait être un secret! » se lamenta-t-elle.  To be fair, Gus n'allait probablement pas la tuer, elle voyait les choses bien pires qu'elles l'étaient vu l'alcool, mais elle sentait qu'elle avait un peu trahit sa confiance là. « Tu vas te la fermer hein? Tu m'dois bien ça avec ton bluff à la con... S'teplait. » lui implora-t-elle presque avec un petit air de chien battu. Pour lui en devoir une, il lui en devait une bonne.



@Orso Luciano



__________________________



I've been holding my breath, I've been counting to ten over something you said. I've been holding back tears while you're throwing back beers, I'm alone in bed.

Revenir en haut Aller en bas
adm h
Orso Luciano
Orso Luciano
MESSAGE : 1304
ICI DEPUIS : 29/03/2023
COMPTES : elijah - maddie - ramsay - poppy - joan
CRÉDITS : @ineffablepremades

STATUT : garde le sourire, plus rien est grave tant qu'il nous reste une seconde de souvenir dans le crâne. nos deux corps pourraient mourir, j'ai déjà fait le deuil. maintenant, pars loin de moi une larme cachée dans l'œil. (maxso)
why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) Empty
MessageSujet: Re: why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso)   why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) EmptyVen 22 Déc 2023 - 0:34

J'crois que le plus fou dans tout ça, c'est qu'Olive ait pu croire un instant que j'aurais été du genre à lâcher le morceau aussi facilement. Si Gus m'avait véritablement livré un secret, j'me serais tu. For sure. J'suis p'tete pas le gars le plus safe à première vue, mais j'ai quand même une parole et encore plus envers mon meilleur pote. Et pis j'crois de toute façon que tout l'alcool qu'on a ingurgité elle et moi depuis le début de cette soirée, ça aide pas mal à confondre un peu les points de vues, à noyer le poisson et à faire passer des grosses maladresse pour les meilleurs mouv' de bluff. Qu'Olive pense que j'sois pas le meilleur confident qu'on puisse connaître, j'peux l'entendre mais moi je sais au fond que j'aurais jamais trahi Gus. Elle me connait Parker, mais p'tete pas aussi bien qu'elle ne le pense. J'suis pas une balance. J'la regarde bien vexé mais en même temps, j'laide pas puisque je lui fais littéralement croire que Gus m'a tout raconté et que j'lui balance tout maintenant. Forcément, ça brouille les pistes. Olive, j'sens que j'la perds au fil des secondes parce que j'dis un peu n'importe quoi, j'fais passer leur moment à tous les deux pour un truc random aux yeux de Gus et c'est pas hyper bien c'que je fais. Mais j'm'en fous un peu, parce que j'passe un bon moment. Et pis de voir Olive me livrer aussi facilement des infos, j'trouve ça beau. J'fais mine de réfléchir une dernière fois. "Nan il m'a dit ça et c'est un peu près tout." que j'dis en haussant les épaules. P'tete qu'il y avait un p'tit truc de spécial entre eux finalement, et j'avais p'tete mis le doigt sur quelque chose. Que l'un et l'autre c'était bien gardé d'me livrer au passage. Finalement je lâche le morceau et je libère la vérité, rigolant comme un imbécile à la réaction magnifique d'Olive. J'redoublais mes rires, basculant la tête en arrière sur la banquette, lorsque je sentais les coups d'Olive contre mes bras. J'cherchais même pas à me débattre. "Mais comment c'était faaaaacile d'te faire cracher la vérité là." que j'dis toujours en riant, repensant à tout ce qu'elle m'avait dit. Je hochais gravement la tête lorsqu'elle supposait que Gustavo allait la tuer. "Il va m'tuer aussi s'il apprend que j't'ai UN PEU manipuler pour avoir la vérité." Clairement, on allait se faire tuer tous les deux. J'me tourne bien vers elle quand elle me demande de lui promettre de me la fermer. "J'me la ferme si tu te la fermes." Ca me semblait être un bon deal. J'allais pas en plus de l'avoir manipuler juste avant, utiliser cette position de faiblesse pour faire le connard. C'était pas mon genre. J'la regarde toujours amusé, lui donnant un coup gentil dans les côtés. "Hééé mais, pour qui tu me prends toi, en vrai ? Genre, j'irais répéter des secrets que Gus me dit! J'suis pas une balance." J'la regarde en coin, mi vexé, mi amusé. "Mais c'truc là, entre nous, il m'avait rien dit." J'croise les bras, me calant dans le fond de la banquette. P'tete que j'avais été pas mal trop défoncé depuis quelques semaines pour me rendre compte de c'qui vivait mon pote. J'loupais pas mal de truc en vérité. "Ca fait longtemps que toi et lui vous vous "fréquentez"?" que j'demande en faisant comme des guillemets avec mes doigts. Mon mode enquêteur était peut-être derrière moi, mais j'comptais bien quand même comprendre ce qu'il se tramait entre eux. Clairement, elle était plus à ça près en terme de révélations non?

__________________________


☽☽ tu vois l'genre de cercle vicieux? le genre de trucs qui donne envie d'tout faire sauf de mourir vieux. tu peux courir à l'infini à la poursuite du bonheur. la Terre est ronde, autant l'attendre ici.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28132-orsoluci-insta
bowenien
Olive Parker
Olive Parker
MESSAGE : 393
ICI DEPUIS : 24/07/2023
COMPTES : alexis, leyla, arielle, summer, phoebe, mackenzie & will
CRÉDITS : thequickthunder

STATUT : every day, every moment apart, only makes me want you more, yeah i'm catching feelings (gus)
why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) Empty
MessageSujet: Re: why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso)   why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) EmptyMar 30 Jan 2024 - 4:17


Olive & Orso
tw alcool & drogue

Olive, elle n'avait pas été bien bien rapide sur ce coup. Elle s'était fait avoir comme une amateur. En même temps, elle devrait pouvoir faire confiance à son ami, non ? Clairement pas, Orso était sans pitié. C'était aussi la faute de l'alcool ingéré, ça avait affecté son jugement et sa capacité à fermer sa grande gueule. Bon, Olive n'avait jamais eu besoin d'alcool pour ne pas savoir quand se la fermer, mais là c'était pire qu'à l'habitude. « Nan mais t'as menti comme jamais toi là, tu m'as manipulé sans scrupule! » répliqua-t-elle en le pointant du doigt. Elle pensait juste à Gus qui n'allait pas être content que leur petit secret s'ébruite de la sorte. En même temps, elle n'était pas la seule à blâmer dans l'histoire. Orso était tout aussi, voir même plus coupable qu'elle là-dedans. Il avait utilisé cette amitié pour se renseigner, forcément le Cubain n'allait pas être trop content de ça non plus. « Ah ça oui, il va te tuer! » approuva-t-elle en hochant vivement de la tête. Ils étaient les deux morts, en fait, c'est bien pour ça qu'elle lui proposa un p'tit deal. Un genre de levé du drapeau blanc, juste pour éviter d'se faire gronder quoi. « C'est bon, deal. » approuva-t-elle finalement, comme pour sceller le tout. Dans un sens, Olive était quand même un peu surprise que Gus n'ait vraiment rien dit à Orso. Il s'agissait bien là de son meilleur pote. C'était probablement parce que c'était pas grand chose à ses yeux, finalement. Parfois, le silence était bien plus parlant que les mots. « Y'a p'tête bien une raison pourquoi il t'a rien dit. » lui mentionna Olive en plissant des yeux. P'tête aussi parce qu'Orso était une grande gueule, tout comme elle. Même s'il mentionnait ne pas être une balance, il n'était tout de même pas la personne la plus discrète au monde, clairement le Cubain le connaissait bien. Sauf que là, tant qu'à ce que le chat soit sorti du sac, ça lui faisait quand même un personne avec qui en parler, Olive. Autant en profiter et surtout espérer que la drogue et l'alcool ingéré par Orso lui fassent oublier ces détails. « Nan pas vraiment. À peine quelques semaines. C'est rien de sérieux. J'pense. » dévoila Olive. Ben oui, elle était dorénavant un p'tit livre ouvert, tant qu'à avoir vendu son secret. P'tête que l'Italien l'aiderait à y voir plus clair sur tout ça. « C'est pas trop clair en fait, mais c'est... Plaisant. » dit-elle en haussant les épaules. « Hey toi la dernière fois qu'on a parlé, tu jonglais avec douze filles en même temps, ça se passe toujours aussi bien? » lui demanda-t-elle en riant. Orso, il savait pas dire non aux filles, ça pouvait lui causer des problèmes, mais il semblait toujours choisir de voir le bon côté de la chose.


@Orso Luciano



__________________________



I've been holding my breath, I've been counting to ten over something you said. I've been holding back tears while you're throwing back beers, I'm alone in bed.

Revenir en haut Aller en bas
adm h
Orso Luciano
Orso Luciano
MESSAGE : 1304
ICI DEPUIS : 29/03/2023
COMPTES : elijah - maddie - ramsay - poppy - joan
CRÉDITS : @ineffablepremades

STATUT : garde le sourire, plus rien est grave tant qu'il nous reste une seconde de souvenir dans le crâne. nos deux corps pourraient mourir, j'ai déjà fait le deuil. maintenant, pars loin de moi une larme cachée dans l'œil. (maxso)
why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) Empty
MessageSujet: Re: why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso)   why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) EmptySam 3 Fév 2024 - 17:03

J'me sentais un peu plus léger là, maintenant que le pot aux roses avait été dévoilé. J'partais dans un grand fou rire, bien content d'avoir réussi ma petite stratégie pour obtenir des informations. Olive, en temps normal, elle était pas dupe, elle s'méfiait pas mal de mes manigances, mais là, j'crois que l'alcool qu'elle avait ingéré avait pas mal altéré son jugement et j'avais pu dérouler mon interrogatoire en étant suffisamment évasif pour obtenir de précieuses informations. Je riais à ses mots et j'étais pas peu fier. "Alors non, j't'ai manipulé ouais, ça c'est sur, mais j'ai quand même quelques p'tits scrupules, j'vais pas te mentir!" Mais c'était quand même très golri de l'avoir attrapé comme ça. Gus et Olive, ils avaient bien caché leur jeu. En fait, j'avais pas vu Gus depuis un moment, p'tete qu'il m'en aurait parlé de lui même, mais maintenant, j'étais un peu bloqué avec cette histoire. J'pouvais pas aller le voir et me griller. Surtout qu'Olive allait se faire un plaisir de me balancer, si ça se savait. Alors on faisait un deal. On gardait le silence, pour ne pas se faire tuer, tout simplement. J'en profitais quand même pour essayer d'avoir quelques informations supplémentaires, au point où elle en était Olive, elle était plus à ça près. Je secouais la tête à ses mots. "Naan, en vrai, ça fait un p'tit moment qu'on s'est pas capté. Sinon, il m'aurait dit, for sure." J'étais p'tete pas le mec le plus discret de l'univers mais j'avais un grand sens du bro code. Celui selon lequel on ne trahi jamais un frère. JAMAIS. Olive, elle continua à me donner juste quelques petits détails comme si c'était pas si important, mais j'arrivais pas à savoir si c'est juste parce qu'elle était un peu vexée que Gus m'ait rien dit. C'était obscure. Ca semblait lui plaire mais elle savait pas tellement si c'était sérieux. J'la regarde un peu circonspect. Très pragmatique que j'étais, j'me mettais à faire des gestes avec les mains, en bon italien que j'étais.  "Ouais bah c'est un début de relation quoi. J'trouve ça totalement normal que ça soit pas giga clair mais plaisant. On peut pas, clairement, être dans des bails tout de suite sérieux. Ca va l'devenir, si t'en as envie et que Gus en a envie, forcément. Sinon là, ça s'est weird. J'crois." Wo, j'me perdais un peu dans ce que je disais, l'ivresse m'attaquait de plus en plus et comme si ça suffisait pas, j'retapais une gorgée dans mon verre. Je hochais la tête à la question d'Olive tout en reposant mon verre. "Baaah écoute ça roule. Douze, c'est presque vexant mais ok." J'me marre à ma connerie et j'me recale sur la banquette, plongeant mon regard - de bourré- dans les yeux d'Olive. "En vrai, juste des débuts de trucs. Et ça foire. J'crois que j'suis juste fais pour être avec des nanas temporairement tu vois? J'ai pas le mode d'emploi pour les garder. Et j'sais pas si j'en ai envie aussi." J'avais switché en quelques secondes en un mec ultra sérieux. Et j'me ressaisis. "Wo mais comment j'suis boring quand j'me mets à parler de ça." J'regarde Olive, le sourire aux lèvres et je la pointe de mon index. "C'est toi làà avec tes histoires de coeur qui déteint sur moi!" J'avais été à deux doigts de lui parler de Maxine, je l'avais échappé belle. Vraiment. Maxine, personne devait savoir. PERSONNE.

__________________________


☽☽ tu vois l'genre de cercle vicieux? le genre de trucs qui donne envie d'tout faire sauf de mourir vieux. tu peux courir à l'infini à la poursuite du bonheur. la Terre est ronde, autant l'attendre ici.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t28132-orsoluci-insta
bowenien
Olive Parker
Olive Parker
MESSAGE : 393
ICI DEPUIS : 24/07/2023
COMPTES : alexis, leyla, arielle, summer, phoebe, mackenzie & will
CRÉDITS : thequickthunder

STATUT : every day, every moment apart, only makes me want you more, yeah i'm catching feelings (gus)
why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) Empty
MessageSujet: Re: why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso)   why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) EmptyLun 12 Fév 2024 - 3:55


Olive & Orso
tw alcool & drogue

Après l'avoir lâchement manipulé pour avoir des informations, c'était normal qu'Olive se questionne sur la signification que pouvait avoir tout ça pour Gus. Elle, dans un moment de faiblesse, avait raconté tout ça à l'Italien tandis que son propre meilleur ami ne lui avait rien dit. Ça laissait place aux interrogations quand même. Orso, en tant que bon ami, tentait tout de même de la rassurer, ça faisait longtemps que les deux ne s'étaient pas vus. « Hum hum, for sure. » répéta-t-elle pas si sûre que ça, elle. Puis, comme s'il n'avait pas eu assez de détails, il posa d'autres questions, cherchant des infos, cherchant à savoir les ressentis d'Olive. Elle, elle se dit que tant qu'à avoir déjà parlé, elle pouvait bien continuer sur cette voie. De toute façon, vu comment Orso était intoxiqué là, y'avait de bonnes chances pour qu'il ne s'en rappelle même pas. Elle misait tout là-dessus, Olive. Puis, en entendant le p'tit discours tout décousu d'Orso, disons qu'elle était juste plus convaincue qu'il ne se souviendrait pas de tout demain. « Ouais ok, si tu le dis. » déclara-t-elle en éclatant de rire. Wow, il sonnait tellement saoul, Orso, mais en même temps Olive était dans un état où tout la faisait beaucoup rire. Elle sentait quand même qu'elle avait parlé pas mal alors elle lui renvoya la question sur sa vie amoureuse, ou plutôt ses conquêtes parce que c'était surtout de ça qu'il s'agissait avec Orso. « Vexant ou flatteur, ça dépend. » lui dit-elle avec un clin d'oeil. Ouais non, c'était vexant elle le savait. Par contre, malgré sa petite insulte, Orso entreprit de s'ouvrir légèrement, autant qu'il le pouvait dans son état. Olive, elle écoutait, captivée par son cheminement dans sa tête. « Ouais j'vois. J'pense que le problème, c'est vraiment juste que t'en as pas envie. Quand quelqu'un te donnera envie, ça sera pas facile, mais ça sera faisable. » lui dit-elle, le pointant de son index, avec toute la sagesse qu'elle possédait, Olive. C'est-à-dire, pas tant que ça, pas sur les relations. Pourtant, ça semblait être pas mal comme conseil en y repensant. Orso souleva le point qu'il était un peu boring à parler de tout ça et ça fit bien rire Olive. « C'est toi qui a commencé, j'te ferais remarquer. » dit-elle en lui pointant son index en retour. « Excuse moi de faire ressortir un peu de profondeur de toi, Orso Luciano. » dit-elle sarcastique avant de rire. C'était pas sa force, mais elle était certaine qu'il en était capable quand même.


@Orso Luciano



__________________________



I've been holding my breath, I've been counting to ten over something you said. I've been holding back tears while you're throwing back beers, I'm alone in bed.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) Empty
MessageSujet: Re: why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso)   why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
why don't we run into the night like the sun won't ever come up? (orso)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» just for the night i'm in love with you (orso)
» scream night ☽ orso
» #06 - last night was the last night of my past life (elmo)
» Dont let me down / Jim & Cam
» don't be afraid of these thunderclouds (checo, max, orso)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: