It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 i won't sleep until you're safe inside (malou)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
adm h
avatar

Isaiah Gartshore-Nairn

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 874
ICI DEPUIS : 15/07/2015
CRÉDITS : labonairs & gif par lily-a <3
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & maxence & concho & august & naveen
STATUT : she's what i call my home (ezeiah)
MessageSujet: i won't sleep until you're safe inside (malou)   Mer 22 Fév 2017 - 4:00

Les mois passaient, mais Isaiah ne changeait pas, du moins, pas vraiment. Il avait beau avoir un jour été l’homme le plus imprévisible qui soit, changeant de côté en fonction du vent comme une girouette, maintenant qu’il s’était posé dans un seul endroit, il avait ses habitudes. L’une de celles-ci était de rôder, les soirs de week-end, autour de cette boîte de strip-tease dans laquelle bossait Malou. Au départ, c’était une mission bien personnelle, une sorte de mandat qu’il s’était octroyé à lui-même, puisqu’il ne connaissait même pas cette danseuse aux cheveux de feu. Puis, la rouquine l’avait remarqué, ils avaient parlé et, peu à peu, s’étaient liés d’une certaine amitié. Elle, elle n’irait sans doute pas jusqu’à qualifier leur relation d’aussi forte, d’aussi précise, mais Isaiah n’avait pas de mal à inclure les autres dans sa vie. C’était leur différence la plus flagrante, la plus handicapante. Pourtant, le jeune homme ne baissait pas les bras et, à chaque soir un peu plus animé, il se retrouvait à attendre de la voir sortir par la porte-arrière du club, aux petites heures du matin. Un joint à la main, la plupart du temps, il s’asseyait sur la chaîne de trottoir et faisait mine de laisser le temps passer, d’errer sans but. Pourtant, il n’attendait qu’une chose, ou plutôt, qu’une personne : Malou. Il voulait seulement la voir rentrer saine et sauve, la savoir seule et bien. C’était con, elle n’avait jamais vraiment eu besoin de son aide. Elle ne l’avait surtout jamais demandée. Mais même après avoir appris à la connaître, même après avoir réellement saisi à quel point elle était une femme forte, Isaiah restait campé dans ses habitudes. Cette nuit ne fit pas exception et, après avoir été dans le parc industriel un peu plus loin pour vendre ses plus récentes récoltes d’herbe, il avait fait un crochet par le club avant de rentrer chez lui retrouver Ezekielle. L’ébéniste était donc assis dans l’herbe, le dos contre un arbre, quand la porte du bar s’ouvrit et que la rouquine sortit de l’endroit. Isaiah releva le regard vers elle et esquissa un sourire, même si elle ne le voyait pas, ou même si elle faisait exprès de l’ignorer, se plaisant à nier sa présence.

__________________________

where soul meets body - ezekielle & isaiah

and I do believe it’s true that there are roads left in both of our shoes but if the silence takes you then I hope it takes me too, so brown eyes I hold you near because you’re the only song I want to hear, a melody softly soaring through my atmosphere © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Malou N. Caldwell

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Isaiah ➽ Jade ➽ Marc-Aurèle ➽ Aino ➽ Jake ➽ Milo ➽ Judikael ➽ Phoebe
ANECDOTES: Elle se protège derrière une grosse carapace de méfiance et d'agressivité ➽ Plus jeune, elle croquait la vie à pleine dents et était bonne élève ➽ Née en France et déménagement à 9 ans aux USA ➽ Enfant et adolescente, elle était bilingue en français, elle sait encore le parler mais a perdu pas mal, n'ayant plus pratiqué depuis longtemps ➽ A perdu ses parents à 16 ans, ils escaladaient une montagne ➽ S'est enfuie de 3 familles d'accueil et a fini à la rue ➽ A appris la boxe dans la rue ➽ Passionnée de danse ➽ Amoureuse des animaux ➽ Voudrait, un jour, reprendre des études pour être assistante vétérinaire ➽ Aimerait travailler dans un refuge et ramener tous les animaux blessés qu'elle croise chez elle, parce qu'elle les aime trop ➽ Elle ne fume pas mais craque une cigarette de temps en temps ➽ Elle est contre les drogues ➽ Féministe sur les bords ➽ Accro à la caféine, peu importe l'heure du jour ou de la nuit ➽ Allergique à la pénicilline (ô joie) ➽ Adore le shopping et se faire belle ➽ A une peau de rousse qui ne bronze pas, crème 50 obligatoire si elle ne veut pas tourner écrevisse
ABOUT MEMESSAGES : 247
ICI DEPUIS : 02/12/2015
CRÉDITS : angie (a) anaëlle (s)
DOUBLE-COMPTE : Effy & Felix & Aïnhoa
STATUT : Tu peux toujours courir.
MessageSujet: Re: i won't sleep until you're safe inside (malou)   Dim 14 Mai 2017 - 3:32

Malou fermait les boutons de sa veste, enfin prête à quitter son lieu de travail. Manière polie de parler du bar à putes où elle bossait. Son service avait été long, elle était fatiguée mais elle tirait moins la gueule que d'habitude. Après un soupir satisfait, la jeune rouquine embarqua son sac en bandoulière en cuir et sortit par la porte de service. Elle était à deux doigts d'esquisser un minuscule sourire. Certes elle n'appréciait pas son job, comme la plupart des prostituées, mais elle ne s'apitoyait pas sur son sort. Elle avait fait ce qu'elle avait à faire, et maintenant elle pouvait sortir dehors, relativement sereine. Et puis elle était pratiquement certaine qu'Isaiah attendait dehors, comme ça lui arrivait souvent, même s'il faisait mine d'être la par hasard. Malou ne saisissait toujours pas pourquoi diable il s'était assigné ce poste de garde du corps, mais elle avait laissé coulé au fil du temps. Elle savait que cela partait d'un bon sentiment, même si elle trouvait ridicule de s'inquiéter à son sujet. Cela lui faisait tout de même plaisir de le voir, même si elle ne l'aurait jamais avoué. Il était ce qui se rapprochait le plus d'un ami pour elle.

L'air frais de la nuit revigora la belle rousse, qui sortit de la cour arrière d'un pas décidé. Elle eut juste le temps d'apercevoir Isaiah qui se tournait vers elle, avant qu'un choc féroce ne la mette à terre et vienne lui couper le souffle. Malou fut désarçonnée sur le coup, ne comprenant pas d'où la soudaine attaque physique venait, mais elle reprit vite contenance, l'esprit plus vif que ce à quoi on s'attendait chez une personne lambda. Elle serra les poings et balança des coups bien placés à son agresseur, qui lui était invisible, son ombre planant au-dessus d'elle dans le noir tandis qu'il la maintenait à terre. "Vous êtes un déchet de la société, une aberration ! Sale pute ! Vous me répugnez, vous toutes, à vendre ainsi votre corps, c'est une trahison envers Dieu !" La rousse ne se laissait pas faire, elle avait mis quelques secondes à comprendre qu'elle se faisait agresser par un sans doute bon croyant bien imbécile. Même si elle restait concentrée sur son combat pour se débarrasser de l'homme, même si elle ne laissait rien paraître, même si elle l'avait déjà entendu mile fois, les mots blessaient. Ce genre de personne lui donnait envie de vomir.

L'action ne durait que depuis quelques secondes, juste le temps à Malou de se défendre proprement. Mais elle se rendit vite compte qu'elle ne prendrait pas le dessus. Un coup brutal dans les côtes la fit crier de douleur tandis qu'elle se débattait toujours.

« ISAIAH ! »

Jamais la jeune femme ne demandait de l'aide, par fierté, par indépendance féroce. Mais elle savait reconnaître le moment où il était stupide de penser à se débrouiller seule. Elle n'y parviendrait pas. Elle savait peut-être en foutre quelques-uns à terre grâce à sa maîtrise de la boxe et son sang-froid, mais un mec de 90 kilos de muscles qui la rouait de coups, ça elle n'y parviendrait clairement pas. Elle sentit la texture poisseuse du sang couler le long de sa joue, et chaque respiration la faisait souffrir au niveau de ses côtes.

__________________________

Be like snow
beautiful but cold
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Isaiah Gartshore-Nairn

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 874
ICI DEPUIS : 15/07/2015
CRÉDITS : labonairs & gif par lily-a <3
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & maxence & concho & august & naveen
STATUT : she's what i call my home (ezeiah)
MessageSujet: Re: i won't sleep until you're safe inside (malou)   Mer 24 Mai 2017 - 14:20

Les pas de Malou se faisaient légers, plus qu’à l’habitude, et même de loin il aurait pu jurer avoir vu ses lèvres se retrousser légèrement vers le haut. Pourtant, elle ne semblait pas l’avoir vu, pas encore. Une bonne soirée, peut-être, ce qui était rare pour la rouquine. Rassuré et soulagé à la fois, Isaiah se leva donc, prêt à partir. Ça lui arrivait, de temps en temps, de sortir de l’ombre et de proposer à Malou de la raccompagner chez elle. Au départ, c’était pour garder un œil sur elle et s’assurer que tout allait bien mais, au fil du temps, c’était davantage devenu un prétexte pour passer du temps avec elle et bavarder sans pour autant se montrer envahissant dans son emploi du temps. Qu’elle soit seule ou avec lui, il fallait bien qu’elle rentre chez elle. Puis, Isaiah avait cette impression qu’une certaine amitié était née de cette habitude-là. Après tout, même lorsqu’ils se croisaient dans des événements de la ville ou bien au tournant d’un coin de rue, ils s’adressaient la parole, faisaient un bout de chemin ensemble, se tenaient compagnie. Il n’était plus seulement que le bodyguard improvisé et un peu louche. Il était ça, mais aussi un ami. En quelque sorte.

Isaiah était donc en train d’éteindre son joint, les yeux rivés vers le sol, quand il entendit de l’agitation et surtout, un cri déchirant la nuit. La voix de Malou l’appelant lui, au secours. Une telle détresse ne laissa pas longtemps Isaiah dans son hésitation, dans sa surprise. Il courut vers Malou qui était au sol, maintenue dans cette position par la force d’une silhouette grande et forte d’un homme caché par son capuchon. Honnêtement, si Isaiah avait joué les gardes du corps pendant tout ce temps, il s’était toujours montré bien heureux de ne jamais avoir eu à intervenir. Il était peut-être grand mais il n’avait aucune force, il détestait par-dessus tout la violence et ne s’était que très rarement battu. Pourtant, quand il voyait son amie se faire traiter de noms et se faire frapper de la sorte, impuissante, Isaiah avait la rage au ventre. Il s’élança donc avec un cri féroce, comme pour se donner le courage et la force de renverser cet homme. « LÂCHE-LA ! » Se penchant vers l’avant, il rentra de plein fouet dans le corps de l’agresseur de Malou, le faisant basculer sur le côté et libérant alors Malou de son emprise. S’il avait réussi à le faire lâcher prise, ce n’était que grâce à l’effet de surprise et l’élan de sa course, car Isaiah savait fort bien que l’homme ne tarderait pas à reprendre le dessus. Profitant du fait qu’il soit sonné, le jeune homme se releva et retrouva Malou, l’aidant à se relever. « T’es capable de courir ? » Demanda-t-il en tournant la tête vers l’homme qui se relevait. « Parce qu’il le faudra ! » Lança-t-il, pressé. Ouais, Isaiah avait la trouille.

__________________________

where soul meets body - ezekielle & isaiah

and I do believe it’s true that there are roads left in both of our shoes but if the silence takes you then I hope it takes me too, so brown eyes I hold you near because you’re the only song I want to hear, a melody softly soaring through my atmosphere © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Malou N. Caldwell

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Isaiah ➽ Jade ➽ Marc-Aurèle ➽ Aino ➽ Jake ➽ Milo ➽ Judikael ➽ Phoebe
ANECDOTES: Elle se protège derrière une grosse carapace de méfiance et d'agressivité ➽ Plus jeune, elle croquait la vie à pleine dents et était bonne élève ➽ Née en France et déménagement à 9 ans aux USA ➽ Enfant et adolescente, elle était bilingue en français, elle sait encore le parler mais a perdu pas mal, n'ayant plus pratiqué depuis longtemps ➽ A perdu ses parents à 16 ans, ils escaladaient une montagne ➽ S'est enfuie de 3 familles d'accueil et a fini à la rue ➽ A appris la boxe dans la rue ➽ Passionnée de danse ➽ Amoureuse des animaux ➽ Voudrait, un jour, reprendre des études pour être assistante vétérinaire ➽ Aimerait travailler dans un refuge et ramener tous les animaux blessés qu'elle croise chez elle, parce qu'elle les aime trop ➽ Elle ne fume pas mais craque une cigarette de temps en temps ➽ Elle est contre les drogues ➽ Féministe sur les bords ➽ Accro à la caféine, peu importe l'heure du jour ou de la nuit ➽ Allergique à la pénicilline (ô joie) ➽ Adore le shopping et se faire belle ➽ A une peau de rousse qui ne bronze pas, crème 50 obligatoire si elle ne veut pas tourner écrevisse
ABOUT MEMESSAGES : 247
ICI DEPUIS : 02/12/2015
CRÉDITS : angie (a) anaëlle (s)
DOUBLE-COMPTE : Effy & Felix & Aïnhoa
STATUT : Tu peux toujours courir.
MessageSujet: Re: i won't sleep until you're safe inside (malou)   Ven 23 Juin 2017 - 23:59

Malou ne voulait pas s'avouer vaincue et elle bouillonnait de haine autant qu'elle avait mal. Elle ne savait pas faire grand-chose dans sa position et cela la mettait hors d'elle. Cette attaque la mettait hors d'elle, même si ce n'était pas la première. De plus, celle-ci était d'une rare violence. Elle avait hurlé le nom d'Isaiah, qui était la seule échappatoire qu'elle voyait maintenant. Elle n'était pas sûre que son assaillant comptait aller jusqu'à la tuer, mais il voulait définitivement bien l'amocher. Et autant la rouquine avait des notions de boxe non-négligeables qui lui avaient déjà bien servi, autant elle ne pouvait rien faire ici, en tout cas pas s'extirper de cette situation et coller une bonne leçon - et une bonne droite - à son agresseur. Tout à coup, le ciel s'éclaircit, elle avait de loin entendu son ami crier dans la nuit, avec une agressivité et une force qu'elle ne lui connaissait pas. Tant mieux, car c'était ce dont elle avait besoin maintenant. Il avait réussi à bousculer l'homme assez fort pour que Malou soit libre de son emprise. Elle avait mal, sa respiration était saccadée, elle ne voyait pas bien Isaiah avec la pénombre qui régnait et le choc. Mais l'empressement de son ami lui fit comprendre la situation et il la tira vers le haut, l'aidant à se relever rapidement. Le cœur de la jeune femme battait à toute allure et l'adrénaline pulsait toujours en elle. Elle se retourna, ses yeux flamboyants de haine, levant déjà les bras pour faire payer celui qui l'avait agressée. Mais la voix d'Isaiah la ramena à la raison et elle se tourna vers lui d'un mouvement vif. Son option à lui, c'était la fuite. Chose qu'à la première demi-seconde, Malou refusa catégoriquement dans sa tête. Le regard du brun suffit à la faire changer d'avis. Se battre n'était pas une option, ni pour lui, ni pour elle dans son état et vu la force de l'agresseur.

« Oui. »

Répondit-elle d'une voix étonnamment assurée et claire. Pourtant, intérieurement la réponse était non. Elle ne pensait vraiment pas pouvoir courir. Mais la douleur était étouffée par l'enchaînement rapide des événements, elle ne pouvait réfléchir plus d'une seconde, il fallait faire vite, rester concentrée. Elle suivit Isaiah en courant, ignorant ses poumons qui lui brûlaient la cage thoracique et ses côtes qui la faisaient souffrir. Ce serait pire après, elle le savait. Pour le moment, il fallait courir.

Ils s'enfuirent dans la rue, se dirigeant vers un quartier plus peuplé et Malou tourna à la vue d'un parc, continua sur quelques mètres avant d'estimer qu'ils étaient assez loin. Et surtout, son corps ne suivait plus. Elle s'effondra dans l'herbe, se laissant choir sur le sol, assise, et s'appuyant sur ses genoux. Elle avait presque envie de vomir tellement cette course et la douleur qui pulsait à travers son corps devenaient intenables. Elle tentait de reprendre son souffle, elle avait l'impression que chaque respiration lui valait un coup de couteau imaginaire entre les côtes.

__________________________

Be like snow
beautiful but cold
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Isaiah Gartshore-Nairn

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 874
ICI DEPUIS : 15/07/2015
CRÉDITS : labonairs & gif par lily-a <3
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & maxence & concho & august & naveen
STATUT : she's what i call my home (ezeiah)
MessageSujet: Re: i won't sleep until you're safe inside (malou)   Mar 27 Juin 2017 - 22:31

Dès qu’Isaiah eut la réponse positive de Malou, dès qu’il sut qu’elle pourrait courir comme lui et qu’ils pourraient éviter de se faire davantage amocher par cet homme plus grand et plus ivre qu’eux, le jeune homme passa son bras autour de la rouquine et l’aida à se remettre sur pieds et à marcher. De plus en plus rapidement. Jusqu’à ce qu’elle semble capable de taire la douleur, du moins suffisamment pour mettre un pied devant l’autre dans un rythme accéléré qui leur permettrait de prendre la fuite. Avant de tourner le coin de la rue, Isaiah jeta un regard derrière son épaule pour voir si l’homme était toujours au sol, mais ce dernier était justement en train de se relever, de reprendre ses esprits et de les repérer. « Un peu plus vite ! » Lança Isaiah en croisant le regard de l’assaillant de Malou – du moins, il en avait eu l’impression, et même son sang s’était glacé même si au fond, la pénombre ne permettait pas de voir le regard de l’un ou de l’autre. Il ne voulait pas foutre la pression à Malou, il voyait bien à quel point elle souffrait, mais ce serait pire si cet homme clairement pas bien dans sa tête arrivait à les rattraper. Ils risquaient de se ramasser tous les deux dans le coin d’une ruelle, incapable de bouger. D’autant plus que la jeune femme n’était plus en état de se battre, et que leur avantage numérique ne servirait donc pas à grand-chose. Une fois arrivés à un parc, la rouquine s’arrêta de courir et s’effondra dans l’herbe. Isaiah ne se fit pas prier pour s’arrêter, à bout de souffle, tombant sur ses genoux et plantant ses mains dans l’herbe devant lui, la respiration haletante. « Désolé. J’ai pas pu faire plus. J’ai pas l’air de monsieur muscles, et y’a une raison pour ça … » Se justifia Isaiah, une pointe d’humour dans les paroles même si le ton de voix n’avait pas suivi, pas cette fois-ci. S’il avait tendance à alléger toutes les ambiances possibles, là, Isaiah savait à quel point ce qui venait de se passer était grave. « Il faudrait aller à l’hôpital, Malou, il t’a peut-être cassé des côtes, ou j’sais pas … » Dit le jeune homme en s’approchant d’elle, posant une main sur son épaule. Il faudrait prévenir les flics, aussi. Visiblement, Isaiah n’était pas assez fort ou courageux pour assumer à la perfection son rôle d’ange gardien vis-à-vis de Malou. Certaines choses étaient plus grandes que lui en ce monde.

__________________________

where soul meets body - ezekielle & isaiah

and I do believe it’s true that there are roads left in both of our shoes but if the silence takes you then I hope it takes me too, so brown eyes I hold you near because you’re the only song I want to hear, a melody softly soaring through my atmosphere © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Malou N. Caldwell

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Isaiah ➽ Jade ➽ Marc-Aurèle ➽ Aino ➽ Jake ➽ Milo ➽ Judikael ➽ Phoebe
ANECDOTES: Elle se protège derrière une grosse carapace de méfiance et d'agressivité ➽ Plus jeune, elle croquait la vie à pleine dents et était bonne élève ➽ Née en France et déménagement à 9 ans aux USA ➽ Enfant et adolescente, elle était bilingue en français, elle sait encore le parler mais a perdu pas mal, n'ayant plus pratiqué depuis longtemps ➽ A perdu ses parents à 16 ans, ils escaladaient une montagne ➽ S'est enfuie de 3 familles d'accueil et a fini à la rue ➽ A appris la boxe dans la rue ➽ Passionnée de danse ➽ Amoureuse des animaux ➽ Voudrait, un jour, reprendre des études pour être assistante vétérinaire ➽ Aimerait travailler dans un refuge et ramener tous les animaux blessés qu'elle croise chez elle, parce qu'elle les aime trop ➽ Elle ne fume pas mais craque une cigarette de temps en temps ➽ Elle est contre les drogues ➽ Féministe sur les bords ➽ Accro à la caféine, peu importe l'heure du jour ou de la nuit ➽ Allergique à la pénicilline (ô joie) ➽ Adore le shopping et se faire belle ➽ A une peau de rousse qui ne bronze pas, crème 50 obligatoire si elle ne veut pas tourner écrevisse
ABOUT MEMESSAGES : 247
ICI DEPUIS : 02/12/2015
CRÉDITS : angie (a) anaëlle (s)
DOUBLE-COMPTE : Effy & Felix & Aïnhoa
STATUT : Tu peux toujours courir.
MessageSujet: Re: i won't sleep until you're safe inside (malou)   Ven 28 Juil 2017 - 5:41

La jeune femme n'aurait même plus su dire à quel endroit elle avait mal. Son corps entier la faisait souffrir, et même si elle savait pertinemment que seulement certaines parties de son corps avaient été touchés, elle avait l'impression qu'un rouleau-compresseur lui était passé dessus. Sa respiration était irrégulière et l'air qui passait dans ses poumons la brûlait. Isaiah reprenait son souffle lui aussi, sûrement aussi inquiet qu'elle si pas plus, et à bout de forces. Il fallait dire, le choc passé, elle était impressionnée par son intervention. Pas qu'elle ait un jour douté qu'il puisse réellement la protéger, mais elle n'avait jamais attendu de lui qu'il le fasse réellement, et il l'avait fait. Bien sûr, il n'aurait pas su démolir ce gars, et elle ne pouvait en aucun cas le blâmer. Elle avait même une certaine envie de l'engueuler pour lui avoir porté secours ainsi, mais elle lui devait une fière chandelle. Et cela avait été son réflexe à elle de l'appeler au secours, quand elle avait compris qu'elle ne prendrait pas le dessus sur son agresseur.

« J'avoue que quand tu t'es auto-désigné comme mon bodyguard, je m'attendais à ce que tu distribues plus de pêches en cas de problème. »

Parvint à plaisanter Malou, grimaçant de douleur lorsqu'un minuscule sourire amusé tira sur son visage à moitié en sang. Blague à part, Isaiah lui avait permis de s'échapper. Elle n'était pas certaine de l'état dans lequel l'autre fou furieux l'aurait laissée si son ami n'avait pas été là.

« Non sans rire, t'as plutôt assuré. »

Reprit la rouquine dans un souffle, en commençant à tâter plusieurs parties de son corps pour tenter de localiser exactement où était la douleur et à quel point c'était grave ou non. Peut-être était-ce simplement l'effet de la douleur sur le coup, mais elle avait l'impression qu'elle allait se payer plusieurs contusions au visage, et elle sentit le sang frais sur une de ses joues, elle devait être ouverte. Elle tâta le reste de son corps, ses bras la faisaient souffrir aussi, mais moins. Rien comparé à ses côtes, à gauche, qui lui donnaient envie de pleurer à chaque respiration qu'elle prenait. Mais quand le jeune homme souleva l'idée d'aller à l'hôpital, la jolie rousse paniqua.

« NON ! Non, y a pas besoin. Ça va aller. »

Il était hors de question qu'elle se rende à l'hôpital. Peu importe son état. Malou n'avait pas les moyens de se payer une balade chez les médecins pour se faire soigner, elle n'avait aucune assurance, encore moins une famille derrière elle pour prendre ça en charge financièrement. Et il était totalement inconcevable qu'elle fasse appel à qui que ce soit. Pour prouver son état, elle se releva, retenant au maximum ses grimaces, serrant les dents et affichant un sourire à moitié convaincant.

__________________________

Be like snow
beautiful but cold
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Isaiah Gartshore-Nairn

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 874
ICI DEPUIS : 15/07/2015
CRÉDITS : labonairs & gif par lily-a <3
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & maxence & concho & august & naveen
STATUT : she's what i call my home (ezeiah)
MessageSujet: Re: i won't sleep until you're safe inside (malou)   Dim 30 Juil 2017 - 4:23

Ce petit jeu de garde du corps, Isaiah l'avait fait surtout parce que Malou était une personne auprès de qui il avait envie d'être, parce que derrière sa carapace il avait l'impression de pouvoir y découvrir un être franchement bon, bien. Il ne pensait pas réellement avoir à intervenir un jour. Pas pour un incident aussi grave, pas pour une agression aussi violente. Cette scène à laquelle il venait d'assister ne faisait que le fâcher davantage à propos du non-respect des femmes, et du métier que pratiquait Malou. Comme si, parce qu'à l'intérieur elle dansait pour des hommes, cela donnait l'autorisation à n'importe quel de ceux-là de faire de son corps ce qu'ils désiraient. Ils avaient tout faux. À l'intérieur comme à l'extérieur du bar, le corps de Malou lui appartenait à elle, elle en avait le contrôle, elle avait le pouvoir sur elle-même. Elle ne l'offrait pas à qui que ce soit, elle en partageait seulement une vue. Une vue si belle que parfois, les hommes semblaient en perdre la tête. Sauf que celui qui avait attendu Malou à la fin de son quart de travail avait eu une telle haine dans ses propos et dans ses gestes que ça dépassait tout ce qu'Isaiah aurait pu s'imaginer. Il avait été pris au dépourvu, tout comme la rouquine l'avait été aussi, et c'est à deux qu'ils avaient réussi à reprendre le dessus sur la situation. Maintenant, ils étaient hors de danger, bien éloignés de l'homme qui n'avait sans doute plus cherché à les retrouver, à les rattraper. « Ouais en fait j'me donnais des airs de dur mais ... j'déteste avoir recours à la violence. » Répondit-il avec un sourire, avant de s'approcher d'elle alors qu'elle se reprenait, en disant qu'il avait assuré. « Ça a été un bon travail d'équipe, disons. » La jeune femme tâta certaines parties de son corps, sans doute là où la douleur se faisait davantage ressentir. Mise à part quelques ecchymoses dues à sa chute après avoir plaqué l'assaillant de Malou, Isaiah s'en sortirait sans doute bien. Bien mieux que Malou, qui avait du sang un peu partout et des spasmes là où le mal était moins supportable. Isaiah n'hésita pas à parler de l'hôpital, parce qu'une visite aux urgences semblaient inévitable. Pourtant, la rousse refusa. « Malou, t'as peut-être été capable de courir jusqu'ici avec l'adrénaline, mais tu ne pourras pas supporter ça bien longtemps encore ... » Commença Isaiah. Comme pour lui prouver le contraire, Malou se releva, sa mâchoire bien serrée pour cacher sa souffrance. C'était un échec. « J'te donnerais pas un Oscar pour cette performance-là. Allez, t'as même du mal à respirer, on blague pas avec ça. Allons-y. » Pourtant, Isaiah aurait été le premier à vouloir éviter les coûts exorbitants du système de santé. Mais, parfois, il fallait se rendre à l'évidence que parmi les choix s'offrant à nous, l'un était carrément plus intelligent que les autres, même s'il nécessitait quelques sacrifices.

__________________________

where soul meets body - ezekielle & isaiah

and I do believe it’s true that there are roads left in both of our shoes but if the silence takes you then I hope it takes me too, so brown eyes I hold you near because you’re the only song I want to hear, a melody softly soaring through my atmosphere © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Malou N. Caldwell

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Isaiah ➽ Jade ➽ Marc-Aurèle ➽ Aino ➽ Jake ➽ Milo ➽ Judikael ➽ Phoebe
ANECDOTES: Elle se protège derrière une grosse carapace de méfiance et d'agressivité ➽ Plus jeune, elle croquait la vie à pleine dents et était bonne élève ➽ Née en France et déménagement à 9 ans aux USA ➽ Enfant et adolescente, elle était bilingue en français, elle sait encore le parler mais a perdu pas mal, n'ayant plus pratiqué depuis longtemps ➽ A perdu ses parents à 16 ans, ils escaladaient une montagne ➽ S'est enfuie de 3 familles d'accueil et a fini à la rue ➽ A appris la boxe dans la rue ➽ Passionnée de danse ➽ Amoureuse des animaux ➽ Voudrait, un jour, reprendre des études pour être assistante vétérinaire ➽ Aimerait travailler dans un refuge et ramener tous les animaux blessés qu'elle croise chez elle, parce qu'elle les aime trop ➽ Elle ne fume pas mais craque une cigarette de temps en temps ➽ Elle est contre les drogues ➽ Féministe sur les bords ➽ Accro à la caféine, peu importe l'heure du jour ou de la nuit ➽ Allergique à la pénicilline (ô joie) ➽ Adore le shopping et se faire belle ➽ A une peau de rousse qui ne bronze pas, crème 50 obligatoire si elle ne veut pas tourner écrevisse
ABOUT MEMESSAGES : 247
ICI DEPUIS : 02/12/2015
CRÉDITS : angie (a) anaëlle (s)
DOUBLE-COMPTE : Effy & Felix & Aïnhoa
STATUT : Tu peux toujours courir.
MessageSujet: Re: i won't sleep until you're safe inside (malou)   Dim 30 Juil 2017 - 21:43

[ Juste parce que ça m'a fait tiquer en lisant : Malou offre bien son corps aux gens hein, enfin techniquement elle l'offre pas vu qu'ils payent, mais elle ne fait pas que danser. :14: ]


Isaiah qui détestait utiliser la violence, ça ne l'étonnait pas vraiment, pour une raison qu'elle ne pouvait expliquer. Peut-être parce qu'il ressemblait un peu aux bisounours des histoires pour enfants et non à un preux chevalier. Tant mieux, parce qu'elle n'avait pas besoin d'un chevalier, quel qu'il soit. Note, d'un bisounours non plus, mais elle aimait beaucoup Isaiah quand même. Et elle, la violence, ça ne la dérangeait pas le moins du monde, surtout quand on l'attaquait de la sorte. Elle se contenta de sourire aux paroles de son ami, même parler devenait douloureux. Elle tenait debout tant bien que mal, pour bien prouver au jeune homme qu'un tour aux urgences n'était absolument pas nécessaire. Pourtant, elle savait bien qu'il avait raison, et que c'était nécessaire. Le problème était qu'elle n'avait aucun moyen de payer les soins dont elle avait besoin, elle ne disposait d'aucune assurance, et avait encore moins envie de devoir expliquer son cas en long et en large à une responsable administrative à l'hôpital. Ce qui l'emmerdait limite encore plus dans l'histoire, c'est qu'elle n'allait pas pouvoir retourner travailler de si tôt. Et pas de travail, pas d'argent. C'était vraiment la merde. Et Malou commençait à seulement réaliser l'ampleur de cette merde, dans laquelle elle s'enfonçait. Son ami en rajouta une couche, et la rouquine ferma les yeux, exaspérée. Elle ne voulait pas entendre qu'il avait raison.

« J'ai dit non, Isaiah ! »

Cria-t-elle en tourna un regard flamboyant vers Isaiah, s'emportant sur un ton agressif et tranchant. Il ne pouvait rien à tout ça et tentait juste de l'aider, mais Malou était aveuglée par le reste et toute cette situation la mettait hors d'elle. Elle avait juste envie de retourner défoncer la gueule à l'autre connard, de lui briser les jambes et les bras os par os, pour terminer par son visage d'enculé. S'énerver ainsi ne faisait qu'augmenter sa douleur. Elle eut soudainement envie de pleurer et se contraint au calme, fermant les yeux, au bord desquels on pouvait remarquer un début de larmes qui brillaient dans la pénombre.

« Excuse-moi. »

Souffla-t-elle d'une voix beaucoup plus basse, les paupières toujours closes. Il pouvait bien en profiter, parce que ce n'était pas tous les jours qu'elle s'excusait auprès de quelqu'un. Mais elle ne connaissait que trop bien la bonne volonté d'Isaiah que pour défouler sa frustration ainsi sur lui, même si cette même bonne volonté l'exaspérait ce soir. Se rendait-il compte à quel point elle était coincée ?

« Réfléchis, Isaiah. J'ai à peine de quoi payer pour ma bouffe et mon appart' merdique. Tu crois que j'ai un budget spécial "urgences" ? Je n'ai pas les moyens financiers, je n'ai aucune assurance, j'exerce un métier à la limite du légal selon les flics sur lesquels je tombe, je n'ai pas de famille vers laquelle me tourner, et je me retrouve avec une gueule suffisamment arrangée pour ne pas pouvoir travailler ces prochains jours voir semaines, travail qui est ma seule rentrée d'argent. »

La voix de Malou était sur le point de se briser et elle se fit violence pour adopter un ton plus assuré. Hors de question de craquer et de fondre en larmes, ce n'était pas ça qui allait résoudre la situation. Même si actuellement, elle ne voyait absolument rien qui puisse résoudre la situation.

__________________________

Be like snow
beautiful but cold
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Isaiah Gartshore-Nairn

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 874
ICI DEPUIS : 15/07/2015
CRÉDITS : labonairs & gif par lily-a <3
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & maxence & concho & august & naveen
STATUT : she's what i call my home (ezeiah)
MessageSujet: Re: i won't sleep until you're safe inside (malou)   Mar 1 Aoû 2017 - 1:44

[Ah oui juste, je savais en plus, mais je sais pas j'avais comme pas cru qu'elle le faisait directement dans le bar, je pensais que c'était "à-côté" héhé Bref mille excuses love u ]

Son visage se ferma tout d’un coup quand Malou lui cria qu’elle avait dit non. Il plongea son regard dans le sien, neutre, presque sans vie, attendant seulement que l’orage passe dans ses yeux à elle. Tout ce qu’il voulait, c’était l’aider. Depuis le début, c’était son désir. Pas une aide qu’on offre quand on a pitié de quelqu’un, non. Une aide altruiste, parce que c’était ce qu’Isaiah était, un altruiste. Il aidait son prochain, il aidait l’être humain, il aidait tout ceux qu’il pouvait. À sa manière. Selon ses capacités. Selon ses propres limites. Et non, Isaiah n’attendait aucune reconnaissance en retour, il ne faisait pas ces gestes pour se valoriser lui-même. Il ne cherchait aucune récompense, aucune redevance. Ce sentiment d’aider les gens le rendait heureux, certes, mais surtout il voulait que ce bonheur soit partagé par plusieurs, même ceux qui croyaient ne pas y avoir droit. Le jeune homme avait toujours vécu un peu en marge de la société, il savait ce que c’était que de ne pas correspondre aux attentes, et pourtant lui n’avait jamais été rejeté pour autant. Peut-être parce qu’il était tellement sociable qu’il était bien difficile pour lui d’être laissé à l’écart. Dans tous le cas, l’ébéniste était là pour les autres, quels qu’ils soient. La rousse avait fermé les yeux, au bord desquels se logeaient quelques larmes prêtes à fuir le berceau pour continuer leur course sur le visage de la jeune femme. Elle souffla alors quelques excuses avant d’ouvrir les yeux de nouveau, quelques secondes plus tard. « Ce n’est rien. » Avait-il finalement répondu lui aussi, d’une voix douce, qui avait remplacé sa surprise et sa colère d’un instant plus tôt quand Malou avait haussé le ton face à lui. Il ne lui en tiendrait pas rigueur, pas après ce qu’elle avait enduré ce soir. Il était plus que normal qu’elle pète un plomb contre lui, même s’il n’y était pour rien, dans toute cette merde. Et puis, son petit doigt lui disait que Malou ne s’excusait pas souvent auprès des gens, parce qu’avec sa personnalité explosive cela deviendrait des paroles presque vides. Isaiah reçut donc ces mots avec une certaine paix intérieure, les accueillant comme on accueille une bonne nouvelle. La jeune femme s’expliqua ensuite sur les raisons de son refus de se rendre aux urgences. « Tu ne pourras pas travailler pendant des mois, voire des années, si t’as des côtes cassées ou un truc du genre, et que tu te soignes pas. C’est grave, ça peut être dangereux, Malou. » Mais il comprenait toutes ses inquiétudes. Il comprenait dans quelle impasse elle se trouvait. Pourtant, il existait bel et bien des solutions, même si elle ne serait peut-être pas prête à toutes les accepter. L’Australie était dotée d’une assurance-maladie qui certes ne couvrait pas tout, mais pourrait peut-être aider un peu Malou. Et puis, elle n’était pas seule. Il s’approcha doucement d’elle, se voulant rassurant. « Écoute, on ignore l’ampleur de tes blessures, peut-être que ce n’est pas si grave, peut-être que c’est plus superficiel qu’on le pense et que tu pourras être soignée vite et à moindre coût. Et puis si c’est pas le cas, si c’est pire, et bien … Y’a une chance que Medicare en couvre une bonne partie. Pour le reste … on verra. J’pourrai t’aider, et tu me rembourseras quand tu le pourras. Vendre d’la marijuana, c’est plus payant qu’on le pense. » Il rit tout légèrement, essayant de dédramatiser un peu la situation, même si ce n’était pas gagné d’avance. C’était assez dramatique, comme tournure de soirée.

__________________________

where soul meets body - ezekielle & isaiah

and I do believe it’s true that there are roads left in both of our shoes but if the silence takes you then I hope it takes me too, so brown eyes I hold you near because you’re the only song I want to hear, a melody softly soaring through my atmosphere © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Malou N. Caldwell

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Isaiah ➽ Jade ➽ Marc-Aurèle ➽ Aino ➽ Jake ➽ Milo ➽ Judikael ➽ Phoebe
ANECDOTES: Elle se protège derrière une grosse carapace de méfiance et d'agressivité ➽ Plus jeune, elle croquait la vie à pleine dents et était bonne élève ➽ Née en France et déménagement à 9 ans aux USA ➽ Enfant et adolescente, elle était bilingue en français, elle sait encore le parler mais a perdu pas mal, n'ayant plus pratiqué depuis longtemps ➽ A perdu ses parents à 16 ans, ils escaladaient une montagne ➽ S'est enfuie de 3 familles d'accueil et a fini à la rue ➽ A appris la boxe dans la rue ➽ Passionnée de danse ➽ Amoureuse des animaux ➽ Voudrait, un jour, reprendre des études pour être assistante vétérinaire ➽ Aimerait travailler dans un refuge et ramener tous les animaux blessés qu'elle croise chez elle, parce qu'elle les aime trop ➽ Elle ne fume pas mais craque une cigarette de temps en temps ➽ Elle est contre les drogues ➽ Féministe sur les bords ➽ Accro à la caféine, peu importe l'heure du jour ou de la nuit ➽ Allergique à la pénicilline (ô joie) ➽ Adore le shopping et se faire belle ➽ A une peau de rousse qui ne bronze pas, crème 50 obligatoire si elle ne veut pas tourner écrevisse
ABOUT MEMESSAGES : 247
ICI DEPUIS : 02/12/2015
CRÉDITS : angie (a) anaëlle (s)
DOUBLE-COMPTE : Effy & Felix & Aïnhoa
STATUT : Tu peux toujours courir.
MessageSujet: Re: i won't sleep until you're safe inside (malou)   Mar 1 Aoû 2017 - 3:40

[ T'inquiète, c'est vrai que dans ma tête c'est clair mais pas forcément dans celle de tout le monde. :14: En gros y a des "chambres" en arrière-boutique, si on peut dire. aha ]


Elle s'en voulait de s'être emportée ainsi contre son ami, et en même temps elle n'avait pas le temps de penser à qu'elle était la bonne réaction à adopter. Malou avait le sang chaud et elle avait du mal à réfléchir clairement dans de telles situations, encore moins à prendre sur elle. Isaiah sembla accepter ses excuses, puis souligna la potentielle gravité de la situation. Ce n'était pas spécialement rassurant, tout ce qu'il lui sortait là. Malou ne répondait pas, ce n'était pas la peine, et son emportement l'avait essoufflée, au vu de sa respiration erratique. Elle finit d'ailleurs par s'asseoir sur le banc le plus proche, avec l'horrible sensation que ses côtes étaient en train de percer ses poumons. Elle savait que la douleur était quelque chose de relatif, et elle y était moins sensible que d'autres personnes, mais elle avait tout de même pris quelques coups. Et autant ne pas risquer de s'évanouir de douleur maintenant. Elle peinait à reprendre son souffle. Putain, t'aurais pas du t'énerver, Malou. Elle faisait ce qu'elle pouvait pour rester concentrée sur les paroles d'Isaiah, et mettre la douleur de côté pour l'instant. Elle savait que cette impression d'avoir l'intérieur du corps en morceau n'était bel et bien qu'une impression, et que ce qui se passait réellement avec ses os n'avait rien à voir avec ce qu'elle s'imaginait. Mais la sensation était bien là, distribuant souffrance sans aucun scrupule.

« J'ai déjà tout juste de quoi me payer à bouffer... Même si c'est un petit montant, en partant du principe que j'ai du bol, ça va être difficile à gérer. »

Répondit Malou d'une petite voix, peinant à parler à un volume normal. Elle serrait les poings, ignorant au mieux la douleur qui augmentait. Elle ne faisait pas confiance aux assurances, même si son ami lui disait qu'elle avait ses chances. Elle n'y connaissait trop rien, dans ce domaine, elle savait juste que vu sa situation, elle n'était généralement pas couverte, par rien du tout.

« C'est bien beau c'que tu me m'dis et j'y connais pas grand chose, mais j'pense pas avoir droit à un quelconque Medicare ou j'sais pas trop quoi. Vu mon job, je cotise rien, et pas de cotisations, pas d'assurance pour des cas comme ceux-ci. »

Elle commençait toutefois à se dire qu'il allait être impératif qu'elle passe par les urgences. Parce qu'elle ne tiendrait pas comme ça. À moins qu'Isaiah ne soit secrètement médecin.

« Tu sais bien que j'veux pas accepter une aide financière de ta part, ou de quiconque. Et que j'pourrai pas te rembourser. Ou peut-être dans dix ans, alors. »

Répliqua-t-elle avec un petit sourire sans joie, mais empreint de douceur. Elle connaissait le besoin du jeune homme d'aider chaque personne qu'il croisait, de faire tout ce qu'il pouvait pour rendre la vie des gens plus agréable, plus facile. Et elle admirait cela. Mais elle avait appris à ne compter que sur elle-même et à s'extirper des situations les plus délicates, ce n'était pas pour profiter de la générosité de quelqu'un aujourd'hui. Elle ne voulait pas qu'il fasse ça pour elle, même s'il le faisait avec plaisir et sans hésiter. Bien qu'aujourd'hui, elle ne sache pas trop comment gérer la situation.


__________________________

Be like snow
beautiful but cold
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
adm h
avatar

Isaiah Gartshore-Nairn

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 874
ICI DEPUIS : 15/07/2015
CRÉDITS : labonairs & gif par lily-a <3
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & maxence & concho & august & naveen
STATUT : she's what i call my home (ezeiah)
MessageSujet: Re: i won't sleep until you're safe inside (malou)   Mar 8 Aoû 2017 - 4:55

Le but, là, n’était justement pas d’être rassurant. S’il minimisait ses blessures, s’il dédramatisait au point de rendre acceptable de ne pas aller aux urgences, alors il perdait. Malou avait besoin de voir un médecin, aussi peu attrayante puisse être cette idée. Isaiah aurait préféré, lui aussi, pouvoir passer par-dessus cette case et rentrer d’abord chez la rousse pour s’assurer qu’elle se retrouvait bien en sécurité, et puis chez lui pour dormir. Sauf que la réalité était toute autre, et Isaiah ne se pardonnerait jamais d’avoir laissé Malou en si mauvais état, sans surveillance, sans aide. Malheureusement pour lui, la jeune femme était bornée, et la convaincre de changer d’avis ne serait pas une tâche facile. Isaiah avait beau lui parler des assurances publiques, de ses revenus à lui qui pourraient temporairement couvrir le surplus, de l’idée de le rembourser quand elle le pourrait, rien n’y faisait. « On peut au moins aller se renseigner ? » Demanda Isaiah. Elle n’aurait qu’à rester à l’extérieur de l’hôpital pendant que l’ébéniste allait chercher des informations sur la situation de la rouquine. Au moins, ils auraient une meilleure idée des services qui pourraient lui être offerts, et surtout à combien les traitements lui reviendraient au bout du compte. C’était la seule idée raisonnable aux yeux d’Isaiah, puisque l’aide financière que lui aurait voulu offrir à son amie était hors de question. « Bah, si t’as pas l’intention de me foutre en dehors de ta vie, dans dix ans j’attendrai le chèque. » Répondit-il avec un sourire. Il était la pire personne auprès de qui prévoir des dates d’échéance de paiement ou de trucs dans le genre. Isaiah ignorait où il se trouverait demain matin, même si sa stabilité actuelle laissait penser qu’il serait à Bowen pour encore quelques années, il savait que rien n’était coulé dans le béton. Il suivait ses envies, ses coups de tête. Dans dix ans, il ne serait peut-être plus ici. Son argent, il ne le reverrait sans doute jamais. Au moins, il aurait aidé Malou. Mais il n’insista pas. « Bon, alors … qu’est-ce que tu veux faire ? » Demanda finalement Isaiah. Au final, la décision lui revenait, et comme il avait présenté toutes ses solutions à lui, aussi bien attendre que Malou fasse son choix. Si elle voulait à tout prix rentrer chez elle et supporter la douleur, alors Isaiah l’accompagnerait là-dedans. Il passerait la nuit chez elle, s’il le fallait, pour s’assurer qu’elle ait tout ce dont elle avait besoin et que son état ne se dégrade pas.

__________________________

where soul meets body - ezekielle & isaiah

and I do believe it’s true that there are roads left in both of our shoes but if the silence takes you then I hope it takes me too, so brown eyes I hold you near because you’re the only song I want to hear, a melody softly soaring through my atmosphere © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: i won't sleep until you're safe inside (malou)   

Revenir en haut Aller en bas
 
i won't sleep until you're safe inside (malou)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: northern District-
Sauter vers:  
retour vers le futur
Qui n'a jamais rêvé de faire un bond dans le futur pour connaître son avenir ou pour tout autre chose ? Allez, avouez-le ! Et bien, à Bowen, c'est désormais possible !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
LES AA GAMES
recensement du mois d'août
les scénarios attendus