Partagez | 
 

 i won't sleep until you're safe inside (malou)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
adm h
avatar

Isaiah Gartshore-Nairn

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 837
ICI DEPUIS : 15/07/2015
CRÉDITS : dark dreams & gif par lily-a <3
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & maxence & concho & august & naveen
STATUT : she's what i call my home (ezeiah)
MessageSujet: i won't sleep until you're safe inside (malou)   Mer 22 Fév 2017 - 4:00

Les mois passaient, mais Isaiah ne changeait pas, du moins, pas vraiment. Il avait beau avoir un jour été l’homme le plus imprévisible qui soit, changeant de côté en fonction du vent comme une girouette, maintenant qu’il s’était posé dans un seul endroit, il avait ses habitudes. L’une de celles-ci était de rôder, les soirs de week-end, autour de cette boîte de strip-tease dans laquelle bossait Malou. Au départ, c’était une mission bien personnelle, une sorte de mandat qu’il s’était octroyé à lui-même, puisqu’il ne connaissait même pas cette danseuse aux cheveux de feu. Puis, la rouquine l’avait remarqué, ils avaient parlé et, peu à peu, s’étaient liés d’une certaine amitié. Elle, elle n’irait sans doute pas jusqu’à qualifier leur relation d’aussi forte, d’aussi précise, mais Isaiah n’avait pas de mal à inclure les autres dans sa vie. C’était leur différence la plus flagrante, la plus handicapante. Pourtant, le jeune homme ne baissait pas les bras et, à chaque soir un peu plus animé, il se retrouvait à attendre de la voir sortir par la porte-arrière du club, aux petites heures du matin. Un joint à la main, la plupart du temps, il s’asseyait sur la chaîne de trottoir et faisait mine de laisser le temps passer, d’errer sans but. Pourtant, il n’attendait qu’une chose, ou plutôt, qu’une personne : Malou. Il voulait seulement la voir rentrer saine et sauve, la savoir seule et bien. C’était con, elle n’avait jamais vraiment eu besoin de son aide. Elle ne l’avait surtout jamais demandée. Mais même après avoir appris à la connaître, même après avoir réellement saisi à quel point elle était une femme forte, Isaiah restait campé dans ses habitudes. Cette nuit ne fit pas exception et, après avoir été dans le parc industriel un peu plus loin pour vendre ses plus récentes récoltes d’herbe, il avait fait un crochet par le club avant de rentrer chez lui retrouver Ezekielle. L’ébéniste était donc assis dans l’herbe, le dos contre un arbre, quand la porte du bar s’ouvrit et que la rouquine sortit de l’endroit. Isaiah releva le regard vers elle et esquissa un sourire, même si elle ne le voyait pas, ou même si elle faisait exprès de l’ignorer, se plaisant à nier sa présence.

__________________________

where soul meets body - ezekielle & isaiah

and I do believe it’s true that there are roads left in both of our shoes but if the silence takes you then I hope it takes me too, so brown eyes I hold you near because you’re the only song I want to hear, a melody softly soaring through my atmosphere © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Malou N. Caldwell

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Isaiah (super-hero friend) ➽ Jade (bff) ➽ Aino (--) ➽ Jake (+)
ANECDOTES: Faut gratter la carapace pour connaître la vraie Malou. Voudrait être vétérinaire : si un jour un miracle se produit, elle pourrait arrêter de se prostituer, bosser dans un commerce pour se financer un peu et faire des études de médecine vété. Adopter des animaux aussi, bosser dans un refuge. Et même, si c'est vraiment un gros miracle, faire de la danse sur le côté.
ABOUT MEMESSAGES : 193
ICI DEPUIS : 02/12/2015
CRÉDITS : angie (a) anaëlle (s)
DOUBLE-COMPTE : Effy & Felix & Aïnhoa
STATUT : Tu peux toujours courir.
MessageSujet: Re: i won't sleep until you're safe inside (malou)   Dim 14 Mai 2017 - 3:32

Malou fermait les boutons de sa veste, enfin prête à quitter son lieu de travail. Manière polie de parler du bar à putes où elle bossait. Son service avait été long, elle était fatiguée mais elle tirait moins la gueule que d'habitude. Après un soupir satisfait, la jeune rouquine embarqua son sac en bandoulière en cuir et sortit par la porte de service. Elle était à deux doigts d'esquisser un minuscule sourire. Certes elle n'appréciait pas son job, comme la plupart des prostituées, mais elle ne s'apitoyait pas sur son sort. Elle avait fait ce qu'elle avait à faire, et maintenant elle pouvait sortir dehors, relativement sereine. Et puis elle était pratiquement certaine qu'Isaiah attendait dehors, comme ça lui arrivait souvent, même s'il faisait mine d'être la par hasard. Malou ne saisissait toujours pas pourquoi diable il s'était assigné ce poste de garde du corps, mais elle avait laissé coulé au fil du temps. Elle savait que cela partait d'un bon sentiment, même si elle trouvait ridicule de s'inquiéter à son sujet. Cela lui faisait tout de même plaisir de le voir, même si elle ne l'aurait jamais avoué. Il était ce qui se rapprochait le plus d'un ami pour elle.

L'air frais de la nuit revigora la belle rousse, qui sortit de la cour arrière d'un pas décidé. Elle eut juste le temps d'apercevoir Isaiah qui se tournait vers elle, avant qu'un choc féroce ne la mette à terre et vienne lui couper le souffle. Malou fut désarçonnée sur le coup, ne comprenant pas d'où la soudaine attaque physique venait, mais elle reprit vite contenance, l'esprit plus vif que ce à quoi on s'attendait chez une personne lambda. Elle serra les poings et balança des coups bien placés à son agresseur, qui lui était invisible, son ombre planant au-dessus d'elle dans le noir tandis qu'il la maintenait à terre. "Vous êtes un déchet de la société, une aberration ! Sale pute ! Vous me répugnez, vous toutes, à vendre ainsi votre corps, c'est une trahison envers Dieu !" La rousse ne se laissait pas faire, elle avait mis quelques secondes à comprendre qu'elle se faisait agresser par un sans doute bon croyant bien imbécile. Même si elle restait concentrée sur son combat pour se débarrasser de l'homme, même si elle ne laissait rien paraître, même si elle l'avait déjà entendu mile fois, les mots blessaient. Ce genre de personne lui donnait envie de vomir.

L'action ne durait que depuis quelques secondes, juste le temps à Malou de se défendre proprement. Mais elle se rendit vite compte qu'elle ne prendrait pas le dessus. Un coup brutal dans les côtes la fit crier de douleur tandis qu'elle se débattait toujours.

« ISAIAH ! »

Jamais la jeune femme ne demandait de l'aide, par fierté, par indépendance féroce. Mais elle savait reconnaître le moment où il était stupide de penser à se débrouiller seule. Elle n'y parviendrait pas. Elle savait peut-être en foutre quelques-uns à terre grâce à sa maîtrise de la boxe et son sang-froid, mais un mec de 90 kilos de muscles qui la rouait de coups, ça elle n'y parviendrait clairement pas. Elle sentit la texture poisseuse du sang couler le long de sa joue, et chaque respiration la faisait souffrir au niveau de ses côtes.

__________________________

Be like snow
beautiful but cold
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
adm h
avatar

Isaiah Gartshore-Nairn

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 837
ICI DEPUIS : 15/07/2015
CRÉDITS : dark dreams & gif par lily-a <3
DOUBLE-COMPTE : nelligan & woody & lennox & maxence & concho & august & naveen
STATUT : she's what i call my home (ezeiah)
MessageSujet: Re: i won't sleep until you're safe inside (malou)   Mer 24 Mai 2017 - 14:20

Les pas de Malou se faisaient légers, plus qu’à l’habitude, et même de loin il aurait pu jurer avoir vu ses lèvres se retrousser légèrement vers le haut. Pourtant, elle ne semblait pas l’avoir vu, pas encore. Une bonne soirée, peut-être, ce qui était rare pour la rouquine. Rassuré et soulagé à la fois, Isaiah se leva donc, prêt à partir. Ça lui arrivait, de temps en temps, de sortir de l’ombre et de proposer à Malou de la raccompagner chez elle. Au départ, c’était pour garder un œil sur elle et s’assurer que tout allait bien mais, au fil du temps, c’était davantage devenu un prétexte pour passer du temps avec elle et bavarder sans pour autant se montrer envahissant dans son emploi du temps. Qu’elle soit seule ou avec lui, il fallait bien qu’elle rentre chez elle. Puis, Isaiah avait cette impression qu’une certaine amitié était née de cette habitude-là. Après tout, même lorsqu’ils se croisaient dans des événements de la ville ou bien au tournant d’un coin de rue, ils s’adressaient la parole, faisaient un bout de chemin ensemble, se tenaient compagnie. Il n’était plus seulement que le bodyguard improvisé et un peu louche. Il était ça, mais aussi un ami. En quelque sorte.

Isaiah était donc en train d’éteindre son joint, les yeux rivés vers le sol, quand il entendit de l’agitation et surtout, un cri déchirant la nuit. La voix de Malou l’appelant lui, au secours. Une telle détresse ne laissa pas longtemps Isaiah dans son hésitation, dans sa surprise. Il courut vers Malou qui était au sol, maintenue dans cette position par la force d’une silhouette grande et forte d’un homme caché par son capuchon. Honnêtement, si Isaiah avait joué les gardes du corps pendant tout ce temps, il s’était toujours montré bien heureux de ne jamais avoir eu à intervenir. Il était peut-être grand mais il n’avait aucune force, il détestait par-dessus tout la violence et ne s’était que très rarement battu. Pourtant, quand il voyait son amie se faire traiter de noms et se faire frapper de la sorte, impuissante, Isaiah avait la rage au ventre. Il s’élança donc avec un cri féroce, comme pour se donner le courage et la force de renverser cet homme. « LÂCHE-LA ! » Se penchant vers l’avant, il rentra de plein fouet dans le corps de l’agresseur de Malou, le faisant basculer sur le côté et libérant alors Malou de son emprise. S’il avait réussi à le faire lâcher prise, ce n’était que grâce à l’effet de surprise et l’élan de sa course, car Isaiah savait fort bien que l’homme ne tarderait pas à reprendre le dessus. Profitant du fait qu’il soit sonné, le jeune homme se releva et retrouva Malou, l’aidant à se relever. « T’es capable de courir ? » Demanda-t-il en tournant la tête vers l’homme qui se relevait. « Parce qu’il le faudra ! » Lança-t-il, pressé. Ouais, Isaiah avait la trouille.

__________________________

where soul meets body - ezekielle & isaiah

and I do believe it’s true that there are roads left in both of our shoes but if the silence takes you then I hope it takes me too, so brown eyes I hold you near because you’re the only song I want to hear, a melody softly soaring through my atmosphere © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: i won't sleep until you're safe inside (malou)   

Revenir en haut Aller en bas
 
i won't sleep until you're safe inside (malou)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: northern District-
Sauter vers:  
la croisière s'amuse !
Si vous rêvez d'évasion alors, cette croisière est faite pour vous. Ici, vous retrouverez tout ce dont on peut rêver : bar open, piscine, mur d'escalade, casino, gym, restaurants, spas, massages, etc.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
changement de version
recensement
les scénarios attendus