AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
It looks like a lot of people are here because they have a tough past. Bowen seems to be, like, a new beginning. A way to start a new life, you know. - Oscar J. Fielding

Partagez | 
 

 Une amitié à rude épreuve [Feat.Daemon Macintosh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bowenien
avatar

Lisandro Salvao

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 134
ICI DEPUIS : 12/10/2017
CRÉDITS : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
STATUT : Célibataire.
MessageSujet: Une amitié à rude épreuve [Feat.Daemon Macintosh]   Jeu 12 Oct 2017 - 18:41

Voilà quelques jours maintenant que Lisandro avait pu regagner sa maison. Cet endroit rempli de tous les souvenirs d'avant son accident ne l'aide pas vraiment à avancer et accepter son handicap, d'autant plus qu'il est incapable de faire quoique ce soit seul.
Il dépend de cette personne qui l'aide au quotidien, cette même personne qui doit supporter ses états d'humeur.

Le pire, c'est que l'italien a conscience de son comportement,
mais c'est plus fort que lui. Son rêve s'est brisé sous ses yeux,
il ne pourra probablement plus jamais remarcher, même s'il ne perd pas de vue cet objectif. Il sait qu'un jour il remarchera peu importe le temps que ça lui prendra, il réussira, il en est certain. La vérité,
c'est que son comportement est tout simplement pour se venger de son accident, il n'a jamais retrouvé le responsable de tout cela,
peut-être que cette personne a des enfants, une femme et une vie professionnelle parfaite. Tout ce que Lisandro n'aura plus.
Qui voudrait d'un homme comme lui, incapable de marcher ou de faire quoique ce soit d'autre seul ? Aucune femme n'acceptera ce handicap, la preuve, son ex-petite amie l'a quitté pour cette même raison.

Son aide à domicile lui a préparé ses repas pour la semaine,
il n'a plus qu'à les faire réchauffer et pourtant, l'envie n'y ai pas du tout. A force de rejeter tout le monde, le jeune métisse se retrouve seul chez lui à ressasser le passé. Personne ne vient lui rendre visite et quand quelqu'un le fait, c'est plus fort que lui, il se sent obligé de l'envoyé balader.

Bien sûr plus d'une fois il a songé de mettre fin à ses jours,
une seconde fois, en tâchant de ne pas se louper cette fois-ci,
mais il n'avait pas eu le courage de réitérer son geste.
Cloîtrer dans son fauteuil, le jeune homme essaye de s'occuper autant qu'il peut tout en essayant de se lever et d'aligner deux pas,
mais même ça, il n'en ai pas capable. C'est alors que quelqu'un vient frapper à sa porte. Durant un instant, il n'avait aucune envie d'aller ouvrir, et pourtant il en avait besoin de cette présence.
Alors il se hissa tant bien que mal jusqu'à la porte en se heurtant plusieurs fois.

" - MERDE !"

Et finalement, il réussit à atteindre la porte d'entrée et lorsqu'il l'ouvrit, il tomba nez à nez avec Daemon, cet homme qui ne l'a jamais abandonné. Cet homme qui le connait sans doute bien plus que n'importe qui, puisqu'il a eu la chance de le connaître avant ce retournement de situation, il sait qu'au fond Lisandro n'a pas un mauvais fond, mais n'acceptant pas son handicap, il rejette la faute sur toutes les personnes qui auront le courage d'entamer une discussion avec lui.

" - Salut.." fit-il en l'invitant à entrer et en se décalant tant bien que mal dans son fauteuil.

__________________________

One more light
Who cares if one more light goes out in a sky of a million stars ?Who cares when someone's time runs out, if a moment is all we are.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
grand kangou
avatar

Daemon Macintosh

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Devan / Orson / Liam / Lennox / Maxence / Aiden / Lorenzo / Marc Aurèle / Jackson / Olivia / Jessica / Maddie / Eibell /
ANECDOTES: Daemon a déjà fait le tour du monde grâce à son métier de pianiste, il a une préférence pour l'Europe ‹ Daemon joue du piano depuis l'âge de 3 ans au départ il ne jouait que du classique et quand il a découvert le jazz c'est devenu sa drogue ‹ Daemon est un gros fumeur, il fume même le cigare, allumer une cigarette c'est son tout 1er geste ‹ Daemon a aimé qu'une fois dans sa vie mais cela ne devait pas être assez puissant puisqu'il a trompé le mec avec qui il était en couple depuis deux ans. bon ils étaient jeunes aussi mais Daemon a vraiment jouer au con sur ce coup là ‹ Daemon aime trainer au lit le matin vu qu'il se couche la plus part du temps à l'aube. du coup il profite de ses journées plutôt vers 14h ‹ Daemon est du genre sur de lui, trop parfois. il n'aime pas avoir tord ce qui lui joue de mauvais tour ‹ Daemon est assez romantique mais il cache cette facette montrant plus souvent celle du mec qui n'a rien n'a foutre des sentiments ‹ Daemon n'a jamais oublié Devan, il le hante même certaines nuits quand il est seul et encore plus quand il revient à Bowen. c'est pour ça qu'il fuit cette ville dés qu'il le peut ‹ Daemon aime se perdre entre les bras de beaux Apollon, parfois juste pour une nuit, il évite les relations qui dépasse un mois. de toute façon pas question de ce remettre en couple. la liberté a tellement d'attrait, enfin jusqu'à un certain point ‹ Daemon adore les chiens, il aimerait bien en avoir un mais avec son métier et son rythme de vie pas évident de concilier tout ça ‹
ABOUT MEMESSAGES : 2444
ICI DEPUIS : 25/02/2017
CRÉDITS : angel180886(vava)
DOUBLE-COMPTE : J. Eilynn Standford & Kida Cunningan
STATUT : en couple et terriblement amoureux de son homme.
MessageSujet: Re: Une amitié à rude épreuve [Feat.Daemon Macintosh]   Sam 14 Oct 2017 - 11:38



" J'en suis venue à croire que dans l'existence de chacun de nous, il existe un indéniable moment où tout change, un enchaînement de circonstances qui soudain bouleverse tout."

Daemon est rentré depuis quelques temps de Brisbane. Sa priorité a été de s’occuper de sa soirée romantique avec Devan. Soirée qui a été bien au-delà de ses espérances. Il ne pensait pas que son homme se laisserait emporter de cette façon. En tout cas depuis il est sur un petit nuage. Heureux et comblé du chemin que prend son couple. La vie à deux cela a du bon quand elle est partagée de cette manière. Et il est content d’avoir Devan prêt de lui chaque nuit et chaque matin. Même s’il est conscient que rien n’est acquis et que Devan reste un homme jaloux. Mais le pianiste apprend à faire avec. Surtout qu’il faut à présent qu’ils se préparent pour la tournée prévue avec Aiden. Cette fois-ci ce n’est pas le pianiste qui va être sur scène et dans la lumière. Mais cela ne le dérange pas, son homme a du talent et il veut qu’il profite à fond des joies que l’on partage avec un public. Daemon en profitera pour faire quelques journées dédicaces par rapport au disque qu’il a enregistré à Brisbane. Celui-ci connait un franc succès et à de bonnes retombés commerciales. D’ailleurs en parlant de disque, il doit porter un exemplaire à Lisandro. Il en profitera pour voir comment il se sent maintenant qu’il a retrouvé son chez lui. Même s’il se doute que cela doit être compliqué vu que le jeune italien se retrouve dans un fauteuil roulant. Lui le grand sportif. Il ne sait pas trop comment cette rencontre va se passer. Vu que lorsqu’il passait à l’hôpital ce n’était pas toujours cool.  Mais il veut montrer au footballeur qu’il peut compter sur son soutien. Pour le pianiste c’est une chose importante.

Durant le trajet il se rappelle de la première fois ou il l’a vu sur un terrain. Lisandro était au début de sa carrière. Daemon a de suite accroché à son jeu de jambe. Et il c’est mis à suivre sa carrière. Il sourit en pensant à ses souvenirs. A la première fois ou il a pu lui serrer la main. Et à cette amitié qui c’est tissé au fil du temps. Lisandro était doué. Mais le destin lui a joué un mauvais tour et le voilà coincé sur un fauteuil roulant. Cette pensée serre le cœur du pianiste. Il se rend compte qu’il est arrivé dans le quartier où vit son ami. Il se gare et se dirige vers la porte. Il a son disque sous son bras. Il frappe à la porte. Quelques secondes. Voir minutes. S’écoulent avant que celle-ci ne s’ouvre. Il a même la sensation d’entendre de drôle de bruits derrière la porte close. Mais c’est avec un grand sourire qui se présente à Lisandro. Pas question d’être négatif. Son ami a besoin de positivité pour affronter l’épreuve que la vie lui impose. « Salut. Je ne te dérange pas. » Il ne l’a pas prévenu. Mais au fond de lui il avait peur qu’il se dérobe en inventant une excuse. Du coup il a préféré jouer la visite surprise sachant qu’il se trouverait automatiquement chez lui. Daemon remarque vite que Lisandro n’est pas à son aise dans son fauteuil. Il n’a pas encore dompté la bête. Cela ne doit pas être un exercice évident. Il profite qu’il s’écarte pour entrer. « Alors content de retrouver ta baraque. On est quand même bien chez soi. » Même si avec un fauteuil c’est moins évident. Mais c’est toujours un pas vers l’avenir, surtout que le footballeur aurait pu ne jamais revoir ces murs vu qu’il a essayé de mettre fin à ses jours. Daemon le comprend. Il ne supporterait pas de perdre l’usage de ses mains. Il deviendrait fou s’il ne pouvait plus jouer du piano. « Tiens je t’ai porté une surprise. » Il lui tend le paquet dans lequel il a mis son disque. « Mon dernier chef d’œuvre. » Il se la pète un peu sur le coup histoire de détendre l’atmosphère car il sent son ami peu réceptif à sa venue. Il compte bien faire changer son humeur. Lisandro était tellement plein de joie de vivre qu’il doit apprendre à la laisser à nouveau transparaitre dans son regard.
   

good vibes.

__________________________


:coeur1: Devan & Daemon :coeur1:
" L'amour est un mélange et de miel et de fiel. Il faut, pour être heureux, être aimé quand on aime, et l'amour pour son prix ne veut que l'amour même. L'amour est une douce flamme qui réchauffe, et un feu qui brûle. "
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Lisandro Salvao

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 134
ICI DEPUIS : 12/10/2017
CRÉDITS : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
STATUT : Célibataire.
MessageSujet: Re: Une amitié à rude épreuve [Feat.Daemon Macintosh]   Sam 14 Oct 2017 - 12:43

La vie est parfois étrange, on se contente de se plaindre de notre existence que telle et telle chose ne va pas, que tout fou le camp, et pourtant, en regardant autour de soi on ne se rend pas forcément compte de la chance que l'on peut avoir. On est focalisé sur sa propre vie qui paraît misérable alors qu'ailleurs, des personnes sont dans la misère ou pire, mais les oeillères que l'on a nous empêche de voir la réalité en face.

Toute sa vie Lisandro a été heureux, bien que son enfance n'a pas été de tout repos, mais il avait l'impression que tout fonctionnait comme sur des roulettes, que sa vie était loin d'être misérable, comme si rien ne pouvait l'atteindre. Mais il n'est pas invincible, il est comme tous les autres, et son accident en est la preuve. On pense souvent que ça n'arrive qu'aux autres, que la vie nous réserve encore pleins de belles choses, sans se douter que du jour au lendemain tout peu basculer, que tout peu se terminé aussi vite que ça a commence.

L'italien avait une carrière qui démarrait, ses coéquipiers en or, un staff à l'écoute, tout pour évoluer rapidement, mais le destin en a décidé autrement, et aujourd'hui, il est passé de joueur de football connu à un simple mec sur un fauteuil roulant. La pitié des gens et leurs questions idiotes ont tendance à le faire sortir de ses gonds très rapidement, il rejette tout le monde, mais il doit avouer que lorsqu'il est seul, c'est à ce moment là qu'il se sent le plus mal. C'est à ce moment qu'il repense à sa carrière, à sa passion et son rêve brisé, tout cela le détruit encore plus qu'il ne l'ai déjà.

En entendant frapper, il mit plusieurs minutes avant d'atteindre la porte qui s'ouvrit sur Daemon. Est-ce que ça lui faisait plaisir de le voir ? Oui et non. Daemon est en lien avec son passé, il lui rappelai celui qu'il était avant, alors le simple fait de le voir lui rappelai qu'il n'était rien d'autre qu'une loque sur un fauteuil roulant. Mais il était heureux de voir que malgré les nombreuses fois où il l'avait envoyé balader, comme tous les autres, il s'obstinait à venir le voir, comme il l'avait fait à l'hôpital.

" - Non tu ne me dérange pas, je comptais faire un peu de ménage et puis aller faire un peu de sport après."

Des propos ironiques qui témoignaient de l'état d'esprit du jeune sportif. Bien sûr qu'il ne le dérangeait pas étant donné qu'il ne pouvait rien faire d'autre que tourner en rond chez lui dans ce maudit fauteuil. En même temps, s'il l'avait prévenu à l'avance, il aurait sans doute inventé n'importe quoi pour ne pas qu'il vienne le voir, alors ce n'est qu'un moindre mal.

La remarque de Daemon aurait bien être une bonne chose, mais même s'il était chez lui, Lisandro n'avait plus l'impression que tout cela lui appartenait, c'était comme s'il était étranger dans la demeure d'un autre. D'autant plus que les lieux ne sont toujours pas aménagé pour son handicap, ce qui ne permet pas de le rendre autonome autant qu'il le voudrait.

En voyant le paquet que lui tendait son ami, il le considéra un instant. Il hésitait entre l'ouvrir pour lui faire plaisir ou bien le balancer sur le canapé en lui promettant de l'ouvrir plus tard. Finalement il le déballa et vit le CD du pianiste. Bien sûr que ça lui faisait plaisir de voir qu'il venait de lui offrir ses derniers efforts de labeur, mais au fond, Lisandro était devenu tellement lointain de cette réalité que plus rien ne le touchait, il était devenu insensible à tout ce qui l'entourait.

" - Oh cool merci."

Feindre la joie était sans doute ce qui faisait le plus souvent, bien sûr que ça pouvait blesser les personnes qui lui offraient des cadeaux ou autre, mais pour lui c'était comme s'il se sentait obligé de faire souffrir ceux qui l'entouraient pour se venger de la souffrance qu'il ressentait. Le pire, c'est qu'il n'en avait même plus conscience, il agissait presque naturellement, lui qui était si différent avant son accident, il était devenu un autre homme, laissant le Lisandro pétillant de vie sur ce terrain de football où il ne remettra jamais plus les pieds.

__________________________

One more light
Who cares if one more light goes out in a sky of a million stars ?Who cares when someone's time runs out, if a moment is all we are.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
grand kangou
avatar

Daemon Macintosh

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Devan / Orson / Liam / Lennox / Maxence / Aiden / Lorenzo / Marc Aurèle / Jackson / Olivia / Jessica / Maddie / Eibell /
ANECDOTES: Daemon a déjà fait le tour du monde grâce à son métier de pianiste, il a une préférence pour l'Europe ‹ Daemon joue du piano depuis l'âge de 3 ans au départ il ne jouait que du classique et quand il a découvert le jazz c'est devenu sa drogue ‹ Daemon est un gros fumeur, il fume même le cigare, allumer une cigarette c'est son tout 1er geste ‹ Daemon a aimé qu'une fois dans sa vie mais cela ne devait pas être assez puissant puisqu'il a trompé le mec avec qui il était en couple depuis deux ans. bon ils étaient jeunes aussi mais Daemon a vraiment jouer au con sur ce coup là ‹ Daemon aime trainer au lit le matin vu qu'il se couche la plus part du temps à l'aube. du coup il profite de ses journées plutôt vers 14h ‹ Daemon est du genre sur de lui, trop parfois. il n'aime pas avoir tord ce qui lui joue de mauvais tour ‹ Daemon est assez romantique mais il cache cette facette montrant plus souvent celle du mec qui n'a rien n'a foutre des sentiments ‹ Daemon n'a jamais oublié Devan, il le hante même certaines nuits quand il est seul et encore plus quand il revient à Bowen. c'est pour ça qu'il fuit cette ville dés qu'il le peut ‹ Daemon aime se perdre entre les bras de beaux Apollon, parfois juste pour une nuit, il évite les relations qui dépasse un mois. de toute façon pas question de ce remettre en couple. la liberté a tellement d'attrait, enfin jusqu'à un certain point ‹ Daemon adore les chiens, il aimerait bien en avoir un mais avec son métier et son rythme de vie pas évident de concilier tout ça ‹
ABOUT MEMESSAGES : 2444
ICI DEPUIS : 25/02/2017
CRÉDITS : angel180886(vava)
DOUBLE-COMPTE : J. Eilynn Standford & Kida Cunningan
STATUT : en couple et terriblement amoureux de son homme.
MessageSujet: Re: Une amitié à rude épreuve [Feat.Daemon Macintosh]   Lun 16 Oct 2017 - 10:15



" J'en suis venue à croire que dans l'existence de chacun de nous, il existe un indéniable moment où tout change, un enchaînement de circonstances qui soudain bouleverse tout."

Daemon ne sait pas trop. Alors qu’il attend devant la porte, comment Lisandro va prendre sa venue. Il ne l’a jamais lâché depuis qu’il a eu son accident. Il venait souvent le voir à l’hôpital. Et il revenait même quand le footballeur le remballait parfois avec virulence. Comme si rien ne s’était passé. Après tout cela n’était pas facile pour son ami d’accepter de se retrouver cloué sur un lit ou dans un fauteuil roulant. Il faisait de son mieux pour rester fidèle à leur amitié. Il se disait juste que c’était une mauvaise passe, un moyen de se protéger suite à cette épreuve imposée par la vie.  Alors il trouve logique d’être là aujourd’hui alors que Lisandro est seul face à l’inconnu. Car même s’il connait chaque espace de sa maison, avec un fauteuil tout change. Et il se doute qu’il doit vivre l’enfer même s’il ne dira rien. Et d’ailleurs ses pensées sont plus ou moins rendues plausibles quand il attend les bruits au travers de la porte. Mais quand elle s’ouvre le pianiste ne fait cas de rien. Il arbore juste un sourire pour montrer à quel point il est heureux de se trouver là. Même s’il casse peut être l’idée de tranquillité de son ami. La solitude dans une situation pareille, ce n’est pas bonne pour le moral.

Et il  comprend très vite dans la réponse ironique de Lisandro que celui-ci aurait préféré rester seul. Mais au lieu de les ignorer, ou de les prendre de travers, il renchérit en plaisantant. Sans chercher à le blesser ou le froisser. « Je peux te filer un coup de main pour le ménage j’adore faire la poussière ou pousser des meubles pour faciliter le passage .. de l’aspirateur. »  Daemon pense à cet instant au fauteuil roulant. Faire un peu de place pourrait faciliter la circulation de Lisandro dans sa demeure serait une bonne idée. Il le regarde toujours avec son sourire fixé sur ses lèvres. « Quand au sport tu sais que je suis toujours partant. On peut aller faire une balade. L’air est agréable. » Sortir pourrait lui faire du bien. Bien entendu il ne l’obligera en rien. Il essaie juste de le motiver et de lui montrer que s’il a besoin d’un coup de main il sera présent. Mais il est conscient que rien n’est gagné. Que cet accident a sérieusement atteint l’essence même du footballeur. Mais Daemon ne peut le blâmer. Ses réactions sont logiques. Il va falloir du temps pour accepter cet état de fait. Du coup il lui tend son disque espérant que cela lui fera plaisir. Mais là aussi ce n’est pas gagné. Il ne relève pas et pose le disque sur la table. « Et comment cela se passe avec ton aide à domicile. Elle est sympa ? » Il évite de demander si elle est sexy, cela risquerait d’être mal pris par Lisandro. A vrai dire le pianiste a la sensation de marcher sur des œufs avec lui. Bon il en a pris l’habitude avec ses visites à l’hôpital. Mais cela lui fait mal car c’est à mille lieux du Lisandro qu’il connait et qu’il apprécie. Il ne veut pas qu’il se fasse bouffer par ce handicap. Il se doute que le combat sera long, mais Daemon ne compte pas baisser les bras. Il sait être buté et entêté parfois. « Bon vu que je suis là tu veux que je te bouge des meubles pour que cela soit plus facile pour toi. Et ne me dis pas non car je me doute que tu n’avais pas prévu ta baraque pour un fauteuil. Alors je ne pourrais peut être pas tout faire aujourd’hui vu que je suis seul. Mais je peux faire des petites choses et revenir avec Devan. » Sa voix est ferme, montrant sérieusement ses intentions. Encore une fois il ne cherche pas à le blesser. Il veut juste lui apporter son aide et de toutes les façons possibles.

   

good vibes.

__________________________


:coeur1: Devan & Daemon :coeur1:
" L'amour est un mélange et de miel et de fiel. Il faut, pour être heureux, être aimé quand on aime, et l'amour pour son prix ne veut que l'amour même. L'amour est une douce flamme qui réchauffe, et un feu qui brûle. "
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Lisandro Salvao

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 134
ICI DEPUIS : 12/10/2017
CRÉDITS : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
STATUT : Célibataire.
MessageSujet: Re: Une amitié à rude épreuve [Feat.Daemon Macintosh]   Lun 16 Oct 2017 - 12:48

Lisandro avait du mal à comprendre pourquoi, malgré le fait qu'il envoie balader tout le monde, certaines personnes continuent de venir lui rendre visite. Au plus profond de lui, ça lui faisait plaisir, mais il était incapable de le montrer, comme s'il était devenu insensible à tout ce qui l'entoure.

Daemon a toujours été présent à l'hôpital, enfin en tout cas, c'est ce que les médecins lui ont dit quand il était quand il était dans le coma. Il est passé régulièrement après, quand Lisandro venait d'apprendre son handicap et il n'avait jamais été tendre avec lui. Et pourtant, il était encore là aujourd'hui. C'est peut-être parce qu'il connaissait le vrai Lisandro, celui d'avant l'accident qu'il décide de rester auprès de lui, mais l'italien est bien trop borné pour lui montrer que sa présence lui fait plaisir.

Bien évidemment, au moment où celui lui demande s'il ne dérange pas, c'est avec une réponse ironique que rétorque le jeune handicapé. Pourquoi pourrait-il le déranger ? Ce n'est pas comme s'il risquair d'être accompagné d'une femme ou même de pouvoir faire quelque chose chez lui. Alors forcément, il ne le dérangeait pas, enfin un peu, puisqu'il appréciait sa solitude. Cette même solitude qui lui mettait des idées sombres dans son esprit, qui lui permettait de réfléchir et de se remettre en question en permanence. Cette même solitude qui lui gâchait l'existence depuis son handicap, cette solitude dont IL était responsable à force de repousser tout le monde.

Au lieu de voir du négatif dans les propos de son ami, Daemon se prend au jeu comme si de rien n'était, notamment pour l'aider à faire du ménage en déplaçant les meubles pour ... l'aspirateur. Lisandro n'était pas dupe, il n'était certes pas mentaliste, mais il avait bien compris que Daemon avait pensé, non pas à l'aspirateur mais à son fauteuil. Quant au sport, il évoqua une ballade, c'est vrai qu'il en aurait bien besoin mais était-il prêt à ravaler sa fierté pour accepter cette proposition ?

" - Assez sympa pour me faire à manger, me doucher et me torcher le cul. Je comprend même pas qu'on puisse accepter de faire ça. J'ai essayé de la dissuader et de la faire partir, mais elle n'a rien voulu savoir.."

Lisandro lui avait fait pas mal de crasses pour la forcer à partir, à abandonner, mais elle ne semble pas comme les autres, elle avait tenu bon et même, elle semblait apprécier le jeune homme. Sentiment réciproque mais qu'il n'avouera probablement jamais. C'est vrai qu'elle est mignonne et sympa, mais l'italien a fait une croix sur une vie sentimentale dans ses conditions.

Soudain, la discussion change de ton et Daemon devient plus autoritaire et ferme. Une question qui n'en ai pas vraiment une puisque Lisandro n'a même pas le choix de répondre. Est-ce que ça lui facilerai la vie ? Bien évidemment, mais les travaux devraient débuter pour justement adapter sa maison à son handicap, encore une chose à laquelle il s'est opposé.

" - C'est pas comme si j'avais le choix.." bougonne-t-il alors que Daemon se met au travail.

En y repensant, Daemon parle souvent de Devan, son compagnon, mais Lisandro ne l'a jamais vu. Au fond, son ami est une sorte de modèle pour lui, il n'a aucun mal à accepter sa sexualité, tandis que lui n'a jamais assumé le fait de sortir avec un homme. Il faut dire que la mentalité dans le football ou le sport professionnel en règle générale n'est guère la même que celle de la société.

__________________________

One more light
Who cares if one more light goes out in a sky of a million stars ?Who cares when someone's time runs out, if a moment is all we are.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
grand kangou
avatar

Daemon Macintosh

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Devan / Orson / Liam / Lennox / Maxence / Aiden / Lorenzo / Marc Aurèle / Jackson / Olivia / Jessica / Maddie / Eibell /
ANECDOTES: Daemon a déjà fait le tour du monde grâce à son métier de pianiste, il a une préférence pour l'Europe ‹ Daemon joue du piano depuis l'âge de 3 ans au départ il ne jouait que du classique et quand il a découvert le jazz c'est devenu sa drogue ‹ Daemon est un gros fumeur, il fume même le cigare, allumer une cigarette c'est son tout 1er geste ‹ Daemon a aimé qu'une fois dans sa vie mais cela ne devait pas être assez puissant puisqu'il a trompé le mec avec qui il était en couple depuis deux ans. bon ils étaient jeunes aussi mais Daemon a vraiment jouer au con sur ce coup là ‹ Daemon aime trainer au lit le matin vu qu'il se couche la plus part du temps à l'aube. du coup il profite de ses journées plutôt vers 14h ‹ Daemon est du genre sur de lui, trop parfois. il n'aime pas avoir tord ce qui lui joue de mauvais tour ‹ Daemon est assez romantique mais il cache cette facette montrant plus souvent celle du mec qui n'a rien n'a foutre des sentiments ‹ Daemon n'a jamais oublié Devan, il le hante même certaines nuits quand il est seul et encore plus quand il revient à Bowen. c'est pour ça qu'il fuit cette ville dés qu'il le peut ‹ Daemon aime se perdre entre les bras de beaux Apollon, parfois juste pour une nuit, il évite les relations qui dépasse un mois. de toute façon pas question de ce remettre en couple. la liberté a tellement d'attrait, enfin jusqu'à un certain point ‹ Daemon adore les chiens, il aimerait bien en avoir un mais avec son métier et son rythme de vie pas évident de concilier tout ça ‹
ABOUT MEMESSAGES : 2444
ICI DEPUIS : 25/02/2017
CRÉDITS : angel180886(vava)
DOUBLE-COMPTE : J. Eilynn Standford & Kida Cunningan
STATUT : en couple et terriblement amoureux de son homme.
MessageSujet: Re: Une amitié à rude épreuve [Feat.Daemon Macintosh]   Lun 23 Oct 2017 - 17:28



" J'en suis venue à croire que dans l'existence de chacun de nous, il existe un indéniable moment où tout change, un enchaînement de circonstances qui soudain bouleverse tout."

Une fois à l’intérieur de l’appartement de Lisandro, Daemon essaie d’engager la discussion sur un ton plaisant. Il est loin d’être idiot. Il a bien vu le comportement de son ami depuis qu’il est sorti du coma. Il a changé en surface, ce qui pour le pianiste est assez logique. Mais au fond il sait qu’il est le même. Lisandro doit juste sans rendre compte, et ôter les œillères que son état à mis en place. Difficile de passer d’homme valide à homme handicapé quand on est au début de sa vie. Et au début d’une carrière sportive très prometteuse. Daemon n’a jamais tenu rigueur de ses sautes d’humeur quand il lui rendait visite à l’hôpital. Au contraire il n’a pas lâché prise et a continué à venir le voir, malgré le fait qu’il l’envoie bouler. Leur amitié était bien plus importante que ces petites piques que Lisandro lui envoyait en travers de la figure sans le ménager. C’est aussi pour cela qu’il a choisi de venir à l’improviste. Et qu’il s’impose presque par rapport aux choses qu’il y a à faire dans l’appartement pour faciliter la vie de son ami. Daemon sait qu’il ne lui demandera rien. Alors il détourne ses phrases pour amener doucement la chose. Vu qu’il est là autant lui rendre service. Et en profiter pour sortir prendre l’air. Même s’il sait qu’il a une aide ménagère. Elle  doit déjà avoir pas mal à faire. Daemon peut en apportant son aide la soulager et montrer à Lisandro qu’il ne le lâchera pas. Quoi qu’il fasse. Ou quoi qu’il dise. Entêté Daemon. Non. C’est juste une idée. Mais il comprend vite dans ses propos que rien n’est encore gagné. Lisandro a bien l’intention de mener la vie dure à tout le monde. Même à ceux qui sont là pour lui tendre la main sans rien attendre en retour. Juste pour le plaisir de le voir mieux. De le voir sourire. « Elle a peut être eu affaire à plus dur à cuire que toi. » Daemon le regarde avec un sourire et un brin de malice dans les yeux. « Tu sais au fond tu ne fais pas bien peur. Ton aide à domicile à du se frotter à pire. Ou alors elle est maso mais bon on l’est tous un peu non. » Le pianiste compte bien lui montrer par la teneur de ses propos qu’il ne se débarrassera pas de lui non plus. Il pense que Lisandro a déjà compris cette idée, mais il préfère enfoncer le clou pour qu’elle ne lui échappe pas. Au cas où. Sans aucune méchanceté. C’est juste parce qu’au fond il ne veut pas voir leur amitié se faire détruire par des broutilles. « Essaie de rester positif. Cela va t'aider à guérir. Tu es en vie c’est déjà énorme Lisandro. Et ne va pas me dire que tu aurais préféré y rester. Je le sais et en plus tu nous l’as fait comprendre. Alors prends les choses comme elles viennent. Je suis là. Dis-moi ce que tu veux que je fasse pour t’aider. » Sa voix reste ferme mais douce. Il ne peut pas se mettre à sa place. Mais il se doute qu’il vit l’enfer. Mais il sait aussi qu’il a un moral d’acier et pour Daemon, Lisandro peut passer au dessus de tout ça. Faut juste qu’il se batte. Et qu’il croit en lui. « Tu veux que l’on sorte un peu avant. Faire le tour du quartier par exemple. Et puis après on verra ce que je peux bouger pour améliorer tes déplacements en attendant les travaux. Tu vas en faire ? » Cela aussi ne doit pas être évident à mettre en place. Ni même évident à accepter pour Lisandro. Enfin Daemon espère juste que sa présence va l’aider à avancer et à accepter ce fait d’être dans un fauteuil roulant, du moins pour le moment.

   

good vibes.

__________________________


:coeur1: Devan & Daemon :coeur1:
" L'amour est un mélange et de miel et de fiel. Il faut, pour être heureux, être aimé quand on aime, et l'amour pour son prix ne veut que l'amour même. L'amour est une douce flamme qui réchauffe, et un feu qui brûle. "
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Lisandro Salvao

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 134
ICI DEPUIS : 12/10/2017
CRÉDITS : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
STATUT : Célibataire.
MessageSujet: Re: Une amitié à rude épreuve [Feat.Daemon Macintosh]   Mar 24 Oct 2017 - 15:31

Lisandro n'avait réelle idée de savoir si un jour il pourra remarcher, les médecins lui disent que non, lui est persuadé qu'il pourra réussir un jour ou l'autre. Dans deux, cinq ou dix ans, même s'il doutait d'avoir la patience d'attendre jusqu'à cet instant précis. L'italien avait changé du tout au tout lors de son accident, effacé l'ancien sportif rempli de joie de vivre, désormais il était devenu ce qu'il détestait le plus chez les autres. Il était devenu son propre ennemi au final, sans véritablement s'en rendre compte. Peut-être qu'un déclic, un rappel lui permettrait de réaliser tout ça et de tout mettre en oeuvre pour redevenir celui qu'il avait été.

Mais pour le moment, c'était mal parti. La visite imprévue de Daemon n'arrangeait pas vraiment les choses. Au fond de lui, le jeune handicapé ne comprenait pas pourquoi ces personnes s'attachaient tant à lui alors qu'il avait tout fait pour les éloigner, comme tous les autres qui n'avaient pas résisté à ses changements d'humeur, Daemon lui, était resté auprès de lui que ce soit à l'hôpital ou depuis qu'il avait retrouvé son domicile.

Au fond, bien sûr que ça le touchait que des personnes prennent soin de lui comme il le faisait, mais c'est comme si tout cela lui faisait peur, comme si, de par son dégoût de lui-même, il cherchait à dégoûter les autres de ce qu'il était. Peut-être que c'était aussi dû à son handicap, au fait qu'il n'acceptait pas ce qu'il était devenu. Souffrant de la situation, il le faisait payer à tout ceux qui osaient encore l'approcher.

Les paroles de son ami - parce que oui, Daemon était son ami, même si Lisandro n'en avait pas pleinement conscience ou refusait de l'accepter réellement - ne le firent pas réagir. La jeune femme qui s'occupait de lui au quotidien en connaissait un rayon sur le sportif, et malgré son comportement, elle n'avait jamais jeté l'éponge, peut-être parce que oui, elle avait vu pire que lui, en soit, ce n'est pas avec son physique qu'il impressionnant qui que ce soit.

Mais soudain, la situation déjà assez tendue auparavant, le devient encore plus quand Daemon osa évoquer la guérison de son ami ainsi que son accident. Il le connaissait bien, il savait que Lisandro, s'il avait pu choisir aurait préféré y rester plutôt que de devenir handicapé. Mais il ne l'avait pas eu ce choix, et aujourd'hui il en patissait énormément.

" - Ce que je veux ? Et bien j'aimerai dans un premier être seul, après si tu veux vraiment faire quelque chose pour moi, alors fait moi marcher, retire moi ce fauteuil et fait moi revenir sur un terrain comme c'était avant. Tu peux faire ça pour moi ?"

Voilà ce qu'il voulait réellement, sauf qu'il savait pertinnement que personne ne pourrait l'aider de cette manière, en tout cas, pas dans l'immédiat, et il allait falloir de longues séances de rééducation avant qu'il puisse espérer quitter son fauteuil ne serait-ce que pour quelques pas.

" - Sortir ? Tu te sens prêt à pousser l'handicapé dans la rue ?"

Au fond, il avait envie de sortir, de sentir l'air frais sur son visage, mais ce qui le gênait réellement, c'est le regard des autres sur sa personne. Tant qu'il n'aura pas réussi à passer au-dessus, il ne sera probablement pas en mesure d'avancer dans sa guérison.

" - J'ai pas le choix, si je veux pouvoir rester ici, il faut que des travaux soient fait."

Ce n'était pas un manque de moyens financiers, sur ce plan là il n'y avait pas d'inquiétudes à avoir, simplement que tout cela effrayait le métisse, il avait peur mais n'osait pas le dire.

__________________________

One more light
Who cares if one more light goes out in a sky of a million stars ?Who cares when someone's time runs out, if a moment is all we are.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
grand kangou
avatar

Daemon Macintosh

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Devan / Orson / Liam / Lennox / Maxence / Aiden / Lorenzo / Marc Aurèle / Jackson / Olivia / Jessica / Maddie / Eibell /
ANECDOTES: Daemon a déjà fait le tour du monde grâce à son métier de pianiste, il a une préférence pour l'Europe ‹ Daemon joue du piano depuis l'âge de 3 ans au départ il ne jouait que du classique et quand il a découvert le jazz c'est devenu sa drogue ‹ Daemon est un gros fumeur, il fume même le cigare, allumer une cigarette c'est son tout 1er geste ‹ Daemon a aimé qu'une fois dans sa vie mais cela ne devait pas être assez puissant puisqu'il a trompé le mec avec qui il était en couple depuis deux ans. bon ils étaient jeunes aussi mais Daemon a vraiment jouer au con sur ce coup là ‹ Daemon aime trainer au lit le matin vu qu'il se couche la plus part du temps à l'aube. du coup il profite de ses journées plutôt vers 14h ‹ Daemon est du genre sur de lui, trop parfois. il n'aime pas avoir tord ce qui lui joue de mauvais tour ‹ Daemon est assez romantique mais il cache cette facette montrant plus souvent celle du mec qui n'a rien n'a foutre des sentiments ‹ Daemon n'a jamais oublié Devan, il le hante même certaines nuits quand il est seul et encore plus quand il revient à Bowen. c'est pour ça qu'il fuit cette ville dés qu'il le peut ‹ Daemon aime se perdre entre les bras de beaux Apollon, parfois juste pour une nuit, il évite les relations qui dépasse un mois. de toute façon pas question de ce remettre en couple. la liberté a tellement d'attrait, enfin jusqu'à un certain point ‹ Daemon adore les chiens, il aimerait bien en avoir un mais avec son métier et son rythme de vie pas évident de concilier tout ça ‹
ABOUT MEMESSAGES : 2444
ICI DEPUIS : 25/02/2017
CRÉDITS : angel180886(vava)
DOUBLE-COMPTE : J. Eilynn Standford & Kida Cunningan
STATUT : en couple et terriblement amoureux de son homme.
MessageSujet: Re: Une amitié à rude épreuve [Feat.Daemon Macintosh]   Jeu 26 Oct 2017 - 18:12



" J'en suis venue à croire que dans l'existence de chacun de nous, il existe un indéniable moment où tout change, un enchaînement de circonstances qui soudain bouleverse tout."

Daemon fait de son mieux dans sa façon de répondre pour ne pas vexer Lisandro. Comme de mettre en avant pourquoi son aide à domicile reste. Vu qu'il lui a fait la vie dure à chacune de ses visites, il n’ose même pas imaginer quels sales tours il joue à la pauvre femme. Mais ce qu’il ne voit pas c’est que si des gens restent autour de lui c’est parce qu’il est un mec bien, malgré ses sautes d’humeur. C’est pour ça que Daemon est toujours là. Et qu’il sera là encore demain. Lui tout ce qu’il voit c’est l'ami qui se cache sous cette carapace que Lisandro a construite depuis son réveil du coma. Du coup quand il répond ou quand il lance un sujet, Daemon réfléchit à chaque mot, car il sait à quel point l’ancien footballeur part au quart de tour. Mais parfois il se laisse emporter trop vite et il s’en prend plein les dents. Comme là. Bon inconsciemment il l’a peut être cherché. Il espère en piquant au vif son ami que cela lui remettra les idées en place. C’est sur que vu sa situation il n’est pas facile de rester positif. Ou de voir le positif dans ce merdier sans fin. Mais s’enfoncer dans le négatif et se laisser couler n’aidera en rien à sa guérison. Bien au contraire. Pour le moment il n’en a surement pas conscience mais à force cela va lui rentrer dans le crâne. Enfin c’est ce qu’espère le pianiste qui ne se démonte pas face à la réponse de Lisandro. « Ah ça pas possible parce que moi j’adore être en ta compagnie. Du coup tu es mal barré pour que je te laisse seul. » Il lui fait un clin et un sourire en coin, histoire de le taquiner. Et tant pis si en retour il en prend à nouveau plein la gueule. « Après pour le reste c’est plus délicat et tu le sais. Mais si je pouvais te rendre tes jambes en un claquement de doigts je le ferais volontiers. Mais je peux t’aider à garder le moral et cela peut t’aider à avancer. Rester seul avec des idées noires ne fera rien de bon. » Sa voix est calme cachant son impuissance face à ce fait que Lisandro lui fait exploser encore une fois en plein visage. Mais ce n’est pas la première fois et il se doute que cela ne sera pas la dernière. « Tu sais comme moi que cela prendra du temps. Mais tu es jeune et plein de fougue. Il faut juste que tu laisses à ton corps le temps de guérir. » Même si la guérison sera délicate et longue, mais il ne dit pas ces mots là. Il garde juste son sourire pour montrer à son ami que lui il y croit. Et change de sujet pour éviter que d’énerver Lisandro. « Bien sur que je me sens prêt à pousser ton fauteuil. Il n’y a pas de honte à cela. Et j’en serais même fier. Comme j’étais fier quand je me baladais à tes côtés. Ton fauteuil ne change pas notre amitié. Ni le mec que tu es pour moi. Quel ami je serais si je te voyais autrement juste parce que tu ne peux pas tenir sur tes jambes. Je ne suis pas ce genre de connard là. Et tu ne te débarrasseras pas de moi aussi facilement que ça. Je peux devenir plus glus si tu me pousses à bout. » Daemon veut que Lisandro comprenne que ce ne sont pas ses mots qui vont le faire partir. Ni sa tronche fermée. Au pire s’il tenait pointé contre lui une carabine peut être que là il prendrait ses jambes à son cou et fuirait. Et encore il en est par certain. « C’est une bonne chose. Et tu comptes les attaquer quand ? » Il est heureux de voir que son ami est prêt à faire des travaux. De toute façon sans eux il va vite être emmerdé dans chacun de ses gestes. Et la maison de rééducation cela va un temps. Être chez soi est encore une chose positive pour l’avancer de la guérison. « Alors on sort d’abord et je rangerais ce qui t’embête en rentrant. » Daemon se dirige vers le porte manteau pour prendre une veste pour Lisandro. Il a bien l’intention de lui faire faire le tour du quartier.  

   

good vibes.

__________________________


:coeur1: Devan & Daemon :coeur1:
" L'amour est un mélange et de miel et de fiel. Il faut, pour être heureux, être aimé quand on aime, et l'amour pour son prix ne veut que l'amour même. L'amour est une douce flamme qui réchauffe, et un feu qui brûle. "
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Lisandro Salvao

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 134
ICI DEPUIS : 12/10/2017
CRÉDITS : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
STATUT : Célibataire.
MessageSujet: Re: Une amitié à rude épreuve [Feat.Daemon Macintosh]   Dim 29 Oct 2017 - 0:08

Dans son caractère, Lisandro n'avait pas le trait d'être susceptible, bien évidemment, ça ne plaît à personne lorsque l'on est cible de critiques et de moqueries, mais il n'a jamais été susceptible, à se vexer dès qu'un propos un petit peu plus blessant qu'un autre, et pourtant, aujourd'hui, il serait plutôt comme ça. À se vexer dès qu'un mot est dit de travers, ou bien dès qu'une remarque le concerne lui et son fauteuil directement. Impulsif, il l'a toujours été, et d'ailleurs, certaines personnes en ont fait les frais, comme Wyatt lors de leur première séance ensemble. Lisandro avait toujours eu le sang chaud et partait très rapidement sur les chapeaux de roue.

Pendant un instant, l'italien avait pensé que son ami allait le laisser seul suite à sa demande, mais c'était se mettre le doigt dans l'oeil, il ne comptait pas le laisser seul et encore en proie à ses pensées sombres. Du coup, Daemon ne comptait pas se laisser démonter par la mauvaise humeur du jeune homme.

" - De toute façon, à quoi bon garder le moral ? Comment veux-tu que je garde le moral alors que je cloué dans ce fauteuil jusqu'à la fin de mes jours ?"

Il y avait de quoi ne pas être totalement optimiste non ?  Alors oui, Lisandro s'était laissé dépasser et aujourd'hui, il n'y croyait plus, il s'était laissé abattre par toute cette situation qui lui était tombé dessus sans prévenir. Il s'était battu pendant un an contre la mort, et finalement il avait gagné le combat puisqu'il était toujours en vie, mais à quel prix ?

Le jeune homme haussa les épaules lorsque Daemon parla de guérison. Est-ce qu'un jour il sera capable de sentir ses jambes sous ses mains ? Est-ce qu'il pourra enchaîner deux ou trois pas sans s'effondrer ? Tout cela lui semblait inaccessible, tellement loin que la guérison était pour lui longue, d'autant plus qu'il ne voyait aucun changement et il commençait réellement à perdre patience.

Petit à petit Lisandro prenait conscience de l'impact qu'avait son fauteuil sur lui, sur son comportement, mais l'avouer était encore beaucoup trop prématuré, ça demandait une remise en question sur lui-même et ce n'était pas gagné.

" - Merci.."

Ce fut la seule chose qu'il était capable de dire suite au discours de son ami. On dit souvent que lorsque les choses vont mal que l'on reconnaît ses vrais amis. Il n'y avait plus aucun doute, Daemon en faisait bel et bien parti, mais les propos qu'il avait tenu faisait réfléchir l'italien. Peut-être que finalement certaines personnes étaient prêtes à l'aider, tout comme son ami, mais jusqu'alors Lisandro avait toujours été aveuglé par sa douleur et n'avait accordé aucune importance aux personnes extérieures. C'était peut-être le moment pour que tout cela change ?

" - Ça ne dépend pas de moi, c'est l'entreprise qui va venir les faire, donc c'est en fonction de leur disponibilité.."

Faire des travaux chez lui ce n'était pas quelque chose qui lui plaisait particulièrement, d'autant plus que sa colocataire allait devoir s'y habituer à son tour, et ça embêtait l'ancien sportif de mettre tout le monde à sa hauteur, mais il n'avait pas réellement le choix en réalité, c'était la seule façon pour qu'il puisse se sentir un peu mieux dans sa maison, qui lui paraissait bien trop grande maintenant qu'il était réduit à son fauteuil.

Lisandro n'est pas vraiment chaud pour faire le tour du quartier, se montrer ainsi, s'exposer au regard des gens le rendait malade, c'était ce qui primait et il allait devoir s'en détacher s'il voulait avancer dans le processus de guérison. Il saisit la veste que lui tendait Daemon et la glissa entre le dossier du fauteuil et son propre dos.

" - Je ne suis pas sûr que sortir soit vraiment une bonne idée.."

Peut-être espérait-il que Daemon change d'avis même s'il savait que c'était quasiment perdu d'avance. Espérons simplement que les rues soient désertes à cette heure-ci.

HRP:
 

__________________________

One more light
Who cares if one more light goes out in a sky of a million stars ?Who cares when someone's time runs out, if a moment is all we are.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
grand kangou
avatar

Daemon Macintosh

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Devan / Orson / Liam / Lennox / Maxence / Aiden / Lorenzo / Marc Aurèle / Jackson / Olivia / Jessica / Maddie / Eibell /
ANECDOTES: Daemon a déjà fait le tour du monde grâce à son métier de pianiste, il a une préférence pour l'Europe ‹ Daemon joue du piano depuis l'âge de 3 ans au départ il ne jouait que du classique et quand il a découvert le jazz c'est devenu sa drogue ‹ Daemon est un gros fumeur, il fume même le cigare, allumer une cigarette c'est son tout 1er geste ‹ Daemon a aimé qu'une fois dans sa vie mais cela ne devait pas être assez puissant puisqu'il a trompé le mec avec qui il était en couple depuis deux ans. bon ils étaient jeunes aussi mais Daemon a vraiment jouer au con sur ce coup là ‹ Daemon aime trainer au lit le matin vu qu'il se couche la plus part du temps à l'aube. du coup il profite de ses journées plutôt vers 14h ‹ Daemon est du genre sur de lui, trop parfois. il n'aime pas avoir tord ce qui lui joue de mauvais tour ‹ Daemon est assez romantique mais il cache cette facette montrant plus souvent celle du mec qui n'a rien n'a foutre des sentiments ‹ Daemon n'a jamais oublié Devan, il le hante même certaines nuits quand il est seul et encore plus quand il revient à Bowen. c'est pour ça qu'il fuit cette ville dés qu'il le peut ‹ Daemon aime se perdre entre les bras de beaux Apollon, parfois juste pour une nuit, il évite les relations qui dépasse un mois. de toute façon pas question de ce remettre en couple. la liberté a tellement d'attrait, enfin jusqu'à un certain point ‹ Daemon adore les chiens, il aimerait bien en avoir un mais avec son métier et son rythme de vie pas évident de concilier tout ça ‹
ABOUT MEMESSAGES : 2444
ICI DEPUIS : 25/02/2017
CRÉDITS : angel180886(vava)
DOUBLE-COMPTE : J. Eilynn Standford & Kida Cunningan
STATUT : en couple et terriblement amoureux de son homme.
MessageSujet: Re: Une amitié à rude épreuve [Feat.Daemon Macintosh]   Jeu 2 Nov 2017 - 10:46



" J'en suis venue à croire que dans l'existence de chacun de nous, il existe un indéniable moment où tout change, un enchaînement de circonstances qui soudain bouleverse tout."

Daemon comprend très vite que la seule chose qui ferait plaisir à Lisandro c’est qu’il parte. Qu’il le laisse seul dans sa maison ou rien n’est prévu pour lui facilité la tache. Qu’il le laisse seul pour qu’il puisse broyer du noir en toute tranquillité. Mais pas question. Le pianiste est là et il reste là. Il impose sa présence tout en prenant les propos de son ami sur un ton taquin. Lui prouvant qu’il n’est pas prêt à lâcher l’affaire et que rien ne changera cette situation. Ni sa mauvaise humeur. Ni ses piques parfois tranchantes. « Si tu veux on peut se souler la gueule. Comme ça on oublie tout et c’est réglé. Bon c’est sur que le réveil risque de faire mal. Et arrête de dire que tu vas rester cloué dans ce fauteuil jusqu’à la fin de ta vie. De toute façon ton cul n’est n’y cloué, ni collé à ce fauteuil. Alors tu pourras en sortir. Faut juste laisse le temps à ton corps de se réparer. » Daemon est conscient que le chemin vers la guérison sera long et difficile. Mais si Lisandro baisse les bras d’entré c’est sur que cela sera encore plus rude. Faut qu’il garde dans le coin de sa tête qu’il remarchera faut qu’il y croit. Et le pianiste compte bien l’aider dans ce sens. De toute façon les médecins n’ont pas tiré un trait sur l’espoir qu’un jour il pourrait à nouveau marcher. Alors rien n’est perdu, même si là tout semble insurmontable pour l’ancien footballeur. Et encore une fois Daemon lui montre que le fauteuil ne changera rien entre eux. Que leur amitié reste la même, forte et fidèle malgré cette épreuve. D’ailleurs les amis ne servent-ils pas à tenir bon quand tout s’effondre ? Il faut juste que Lisandro comprendre que le fauteuil pour le moment fait parti de sa vie. Et de lui. Qu’il accepte ce fait pour aller de l’avant et qu’il ne se renferme pas entre ces quatre murs. Et une petite promenade dans son quartier pourrait lui montrer que les gens qui le connaissent le voit comme il est et pas diminué à cause d’un handicap. En tout cas pour Daemon cela ne change rien sur qu’il pense de son ami. « Tu n’as pas à me remercier. Tu es mon ami et normal que je sois là pour toi et encore plus quand tu vas mal. C'est l'essence même de l'amitié d'être là quand tout va mal.»  Il veut juste lui prouver que ce n’est pas parce qu’il est sur un fauteuil que les choses changent au niveau du ressenti. Bien entendu il y en a qui font s’éloigner. Voir se moquer. Mais il y aura toujours ceux qui resteront luttant contre vent et marée. Juste parce que dans l’adversité il faut s’entraider et se tendre la main. Ils évoquent ensuite les divers travaux qu’il va falloir effectuer pour rendre la maison plus accessible. « Okay en tout si durant les travaux tu as besoin de trouver un nouveau toit il y a de la place chez moi. » Il lui propose sans lui imposer d’un ton amical et rassurant. Histoire qu’il ne soit pas obligé de trouver une solution qui pourrait lui peser. Et puis Daemon récupère la veste de Lisandro, l’idée de sortir est toujours bien présente dans la tête du pianiste. Même si encore une fois son ami lui fait comprendre que cela ne le tente gère. « Oui j’en suis sur. Tu n’es pas en sucre et j’ai mon permis pour pousser un fauteuil roulant. Alors tu ne crains rien. Et voir du monde te fera le plus grand bien. » Il se doute que c’est ce qui l’angoisse. Le regard des gens sur lui en fauteuil. Mais Daemon en a que faire et si quelqu’un fait une réflexion de travers et bien il sera le remettre en place avec diplomatie au départ. Avec ses poings s’il ne comprend pas la manière douce. Il va ouvrir la porte et aide Lisandro à sortir de chez lui. Il récupère les clés et ferme la porte. « Cela serait dommage de ce priver d’une si belle journée. Et le soleil apporte de la vitamine C. Tu en as besoin je te trouve un peu pâle. » Et il se met à rire. Car Lisandro est loin d’être pâle. Son teint est même plus hâlé que le celui de Daemon. Et les voilà parti tranquillement tous les deux. Le pianiste ne compte pas le balader des heures mais une demi heure voir une heure devrait déjà être bien.

 
good vibes.


HJ:
 

__________________________


:coeur1: Devan & Daemon :coeur1:
" L'amour est un mélange et de miel et de fiel. Il faut, pour être heureux, être aimé quand on aime, et l'amour pour son prix ne veut que l'amour même. L'amour est une douce flamme qui réchauffe, et un feu qui brûle. "
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Lisandro Salvao

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 134
ICI DEPUIS : 12/10/2017
CRÉDITS : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
STATUT : Célibataire.
MessageSujet: Re: Une amitié à rude épreuve [Feat.Daemon Macintosh]   Ven 3 Nov 2017 - 16:44

Depuis son retour dans sa demeure, Lisandro était habitué à broyer du noir dès lors que son aide soignante quittait son domicile pour diverses raisons et il se contentait d'être "normal" dès lors qu'elle revenait. Être seul était sans doute la chose qu'il préférait, la compagnie n'était vraiment pas faite pour lui, les amis et tout le reste, non. Il préférait rester seul, voilà pourquoi il avait congédié le jeune homme de chez lui. Mais il aurait dû le savoir, Daemon n'est pas du genre à accepter sans dire un mot. Aussi têtu que l'italien.

Il devait bien avouer que parfois il était encore surpris par les propos de son ami, en même temps, il ne faisait que répondre de la manière que lui, ce qui lui faisait parfois tout drôle même s'il ne montrait rien. Au contraire, ça lui donnait presque envie de répliquer de manière encore plus cinglante, comme pour gagner le jeu de celui qui aura le dernier mot dans cette guerre stupide.

" - L'alcool c'est pas trop mon truc."

Bien que jeune et comme la société voudrait le montrer, Lisandro n'avait jamais touché à une goutte d'alcool. Ni même mis les pieds dans une fête, il n'avait jamais eu l'esprit fêtard. Et dans l'hypothèse où il l'aurait eu, il ne considère pas que l'alcool fasse parti du mélange pour s'amuser. Il y a possibilité de pouvoir s'amuser sans alcool, drogues ou autres substances de ce genre.

En revanche pour ce qui était de devoir être patient, ce n'était pas vraiment son point fort. La guérison ? Il était le seul à y croire, les médecins étaient plutôt pessimistes pour sa rémission. Ils avaient été clairs sur le sujet, ils n'étaient pas confiants pour croire qu'il sera capable de remarcher un jour. Même si au fond de lui il voulait y croire, le physique et le moral n'étaient pas au rendez-vous pour lui permettre de ne pas baisser les bras comme il le faisait bien trop souvent.

" - Ouais à ce qui paraît c'est ce qu'on dit, que les vrais amis se reconnaissent quand on est dans la merde. Faut croire que j'en ai pas encore que j'aurai pu penser."

Lisandro avait perdu pas mal de personnes suite à son accident, et pas seulement à cause de ses sautes d'humeur mais Daemon lui était resté ou comme Tiffany et pourtant Lisandro n'avait pas été particulièrement tendres avec eux. Daemon lui propose même un toit s'il a besoin durant les travaux, mais l'idée le gênait vraiment, en plus du fait qu'il n'était pas du genre à accepter de l'aide facilement, mais il décida de ne pas répliquer pour le moment, il se contenta de prendre sa veste tout en essayant une dernière fois de dissuader Daemon de le faire sortir. En vain.

L'italien décide de ne pas relever la pointe humorisque de son ami et se contente de se laisser pousser, ce n'est pas comme s'il pouvait faire autre chose en même temps. Il rentre le menton pour essayer de se faire le plus discret possible, son regard n'affronte même pas le paysage qui s'offre devant lui, muet depuis la sortie de sa maison, c'est bien la première fois qu'il sort, ce qui le met bien évidemment mal à l'aise.

__________________________

One more light
Who cares if one more light goes out in a sky of a million stars ?Who cares when someone's time runs out, if a moment is all we are.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
grand kangou
avatar

Daemon Macintosh

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Devan / Orson / Liam / Lennox / Maxence / Aiden / Lorenzo / Marc Aurèle / Jackson / Olivia / Jessica / Maddie / Eibell /
ANECDOTES: Daemon a déjà fait le tour du monde grâce à son métier de pianiste, il a une préférence pour l'Europe ‹ Daemon joue du piano depuis l'âge de 3 ans au départ il ne jouait que du classique et quand il a découvert le jazz c'est devenu sa drogue ‹ Daemon est un gros fumeur, il fume même le cigare, allumer une cigarette c'est son tout 1er geste ‹ Daemon a aimé qu'une fois dans sa vie mais cela ne devait pas être assez puissant puisqu'il a trompé le mec avec qui il était en couple depuis deux ans. bon ils étaient jeunes aussi mais Daemon a vraiment jouer au con sur ce coup là ‹ Daemon aime trainer au lit le matin vu qu'il se couche la plus part du temps à l'aube. du coup il profite de ses journées plutôt vers 14h ‹ Daemon est du genre sur de lui, trop parfois. il n'aime pas avoir tord ce qui lui joue de mauvais tour ‹ Daemon est assez romantique mais il cache cette facette montrant plus souvent celle du mec qui n'a rien n'a foutre des sentiments ‹ Daemon n'a jamais oublié Devan, il le hante même certaines nuits quand il est seul et encore plus quand il revient à Bowen. c'est pour ça qu'il fuit cette ville dés qu'il le peut ‹ Daemon aime se perdre entre les bras de beaux Apollon, parfois juste pour une nuit, il évite les relations qui dépasse un mois. de toute façon pas question de ce remettre en couple. la liberté a tellement d'attrait, enfin jusqu'à un certain point ‹ Daemon adore les chiens, il aimerait bien en avoir un mais avec son métier et son rythme de vie pas évident de concilier tout ça ‹
ABOUT MEMESSAGES : 2444
ICI DEPUIS : 25/02/2017
CRÉDITS : angel180886(vava)
DOUBLE-COMPTE : J. Eilynn Standford & Kida Cunningan
STATUT : en couple et terriblement amoureux de son homme.
MessageSujet: Re: Une amitié à rude épreuve [Feat.Daemon Macintosh]   Lun 6 Nov 2017 - 16:22



" J'en suis venue à croire que dans l'existence de chacun de nous, il existe un indéniable moment où tout change, un enchaînement de circonstances qui soudain bouleverse tout."

Certains auraient surement baissé les bras. Renoncé et se seraient barrés. En ce disant que Lisandro ne valait plus le coup. Qu’à présent il n’était plus que l’ombre de lui-même. Un connard finit qui méritait son sort. Un connard qui ne voyait pas plus loin que le bout de son nez. Mais pas Daemon. Le pianiste a rapidement compris son manège et cette façon de tout faire pour éviter les contacts. Les discussions. Ou tout simplement la compagnie d’un être. Un moyen de se couper du monde et de se retrouver seul face à son malheur. Face à son fauteuil. C’était ce que faisait Lisandro depuis son réveil. Mais cela n’a jamais fait reculer Daemon. Bien au contraire cela l’a fait camper d’avantage dans son rôle d’ami sincère. Un pilier solide sur lequel le footballeur pourrait se poser. Se reposer. Quand tout semblait s’écrouler. Mais il n’a pas encore compris le but du jeu. Ni le but de la présence du pianiste. Pourtant le message il le fait passer. Autant par sa présence que par sa façon de réagir. Même si en retour il ne reçoit que mauvaise humeur et piques saignantes. Il reste et revient. Comme si rien ne s’était passé. Comme si Lisandro était le même. Mais pour Daemon il est le même. Il a été un peu malmené par la vie. Mais cela ne change ce qu’il ressent pour son ami. « Ce n’est pas trop mon truc non plus. On peut essayer de se souler au soda ou au jus de fruit. » Il prend cela sur le ton de la rigolade. Pas qu’il cherche à se moquer. Juste qu’il veut lui prouver que ses remarques cinglantes ne marchent pas sur lui. Et qu’il est prêt à continuer cette petite partie d’échange verbal même si au final c’était un jeu idiot. Mais bon si cela détend l'atmosphère et faire un peu rire son ami, cela sera déjà bien. Daemon veut surtout lui assurer de son soutien. Que son fauteuil ne changeait rien pour lui. Qu’il ne serait pas lâche dans son amitié. Qu’elle a la même important aujourd’hui qu’hier et qu’elle l’aurait demain. Et ça il était prêt à lui rabâcher tous les jours et même plusieurs fois par jour. Le temps que Lisandro imprime bien la chose. « C’est sur que c’est là que tu vois sur qui tu peux compter vraiment. Et oui tu as encore des amis. Des gens qui tiennent à toi et qui sont prêt à t’aider dans cette épreuve. Et je comprends que tu es envie de te retrouver seul et de les repousser. Mais avec moi c’est perdu d’avance. » Daemon ne rebondit pas sur son silence quand il lui parle de le prendre chez lui durant les travaux prévus. Lisandro verra le moment venu. La proposition est faite, à lui de voir. Et puis ils sortent de la maison même si cela ne plait pas au footballeur. Mais le pianiste s’en moque. Il fait comme si de rien n’était. Il ne se sent nullement mal à l’aise de pousser le fauteuil de son ami. « Tu sais que ton quartier est sympa. » Il sent bien le malaise qui doit prendre son ami aux tripes. Pour lui cela doit être une douloureuse épreuve de se balader ainsi. « Je pense qu’à cette heure nous ne croiserons pas grand monde. Tu connais des gens dans le quartier ? » Il est vrai qu’il y a peu de personne dans les rues. Le pianiste se doute que son ami n’a pas spécialement envie de croiser un regard connu. La peur d’être vu ainsi, d’être juger. Mais il faut aussi qu’il s’habitue à ce fait il ne peut pas rester tout le temps enfermer entre ses quatre murs. Cela serait plus malsain qu'autre chose.  

 
good vibes.

__________________________


:coeur1: Devan & Daemon :coeur1:
" L'amour est un mélange et de miel et de fiel. Il faut, pour être heureux, être aimé quand on aime, et l'amour pour son prix ne veut que l'amour même. L'amour est une douce flamme qui réchauffe, et un feu qui brûle. "
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Lisandro Salvao

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 134
ICI DEPUIS : 12/10/2017
CRÉDITS : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
STATUT : Célibataire.
MessageSujet: Re: Une amitié à rude épreuve [Feat.Daemon Macintosh]   Mer 8 Nov 2017 - 21:02

Lisandro n'avait jamais été quelqu'un d'égoïste auparavant, il pensait toujours aux autres avant sa propre personne, et pourtant beaucoup de ses principes étaient tombés en même temps que son handicap. Plus les jours avançaient et plus il devait se rendre à l'évidence, il avait pourri la vie à énormément de personnes, il n'avait pensé qu'à lui sans jamais se soucier des problèmes de ses amis qui, aujourd'hui l'avaient laissé tomber à cause de son sale caractère. Il les comprenait, est-ce qu'un jour il sera capable de se faire pardonner ? Et s'il méritait ce qui lui était arrivé ?

Une chose est sûre, si ces personnes avaient connu l'italien avant son accident, ils n'auraient peut-être pas réagi de la sorte, ils auraient peut-être compris que la douleur que le jeune homme renfermait en lui, le bousillait tellement qu'il s'en prenait à la terre entière. En même temps, qui serait capable de rester lui-même après un tel changement de vie ? Tout s'était effondré autour de lui, il essayait tant bien que mal de se raccrocher à ce qui lui restait, c'est-à-dire pas grand chose.

Sans doute que l'ancien Lisandro aurait rigolait à la pointe d'humour de son ami, mais celui se trouvant dans ce fauteuil avait perdu toute trace d'humour. La colère et la méchanceté étaient les seuls sentiments qu'il était désormais capable de ressentir. En tout cas c'est ce dont il s'était persuadé.

L'ancien sportif était tout de même content de voir que certaines personnes étaient toujours là pour lui, malgré son handicap. Les amis étaient la seule chose qui lui restait, la seule raison pour laquelle il peut encore se battre, même s'il a perdu toute motivation depuis un an. Et voir Daemon lui fait plaisir, il ne l'exprime simplement pas, ça a toujours été son problème à Lisandro, incapable de montrer aux autres ce qu'il ressent, ce qui fait que les personnes ne savent jamais sur quel pied danser avec lui.

" - Je.. Ça fait du bien de savoir que l'on peut compter sur quelqu'un, mais j'ai longtemps été habitué à la solitude.."

Et ce n'était pas plus mal, bien que ce sentiment soit parfois reposant, il est tout aussi destructeur, d'autant plus dans le cas de l'ancien sportif. Le moment qu'il redoutait le plus arriva, celui où il devait pointer son nez dehors, à la vue de tout ses voisins. Être vu ainsi, aussi réduit le rendait malade mais Daemon avait décidé de ne pas tenir compte de son ressenti et il l'avait sorti de chez lui sans prêter attention à son mal-être.

Une fois dehors, évidemment Lisandro ne se sentait pas bien du tout, il fuyait du regard tout ce qui pouvait se trouver autour de lui. Ses pieds étaient devenus d'un intérêt indescriptible, jusqu'au moment où son ami essayait de positiver et de lui montrer qu'une sortie ne pourrait pas lui faire de mal.

" - J'en connais quelques uns, mais sans plus. Il y a pas mal de nouveaux dans le coin.."

Bien sûr qu'il savait que son quartier était sympa, il y a avait passé quelques heures quand il n'était pas à ses entraînements, il aimait la proximité du centre ville sans pour autant en avoir les inconvénients et la proximité de la nature grâce aux espaces verts dans lesquels il s'était entraîné plusieurs fois avant d'avoir cet accident.

" - On peut rentrer.. ? Je ne me sens vraiment pas bien.."

Physiquement il allait très bien, il n'était pas malade ni quoique ce soit, mais l'éventualité de subir le regard des gens sur sa personne était tellement angoissant que l'ancien sportif se sentait réellement oppressé et en proie à l'angoisse qui le terrassait. Ils avaient tout de même fait une petite balade et l'italien devait avouer que prendre l'air lui avait fait du bien, c'était la première fois en un an qu'il quittait son domicile pour faire une balade. Probablement que sans Daemon ça ne serait jamais arrivé. Il lui avait fait quitter sa zone de confort dans laquelle il s'était renfermé au fil des mois.

__________________________

One more light
Who cares if one more light goes out in a sky of a million stars ?Who cares when someone's time runs out, if a moment is all we are.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com
grand kangou
avatar

Daemon Macintosh

MORE
TELL ME MORE ABOUT YOU
MES LIENS: Devan / Orson / Liam / Lennox / Maxence / Aiden / Lorenzo / Marc Aurèle / Jackson / Olivia / Jessica / Maddie / Eibell /
ANECDOTES: Daemon a déjà fait le tour du monde grâce à son métier de pianiste, il a une préférence pour l'Europe ‹ Daemon joue du piano depuis l'âge de 3 ans au départ il ne jouait que du classique et quand il a découvert le jazz c'est devenu sa drogue ‹ Daemon est un gros fumeur, il fume même le cigare, allumer une cigarette c'est son tout 1er geste ‹ Daemon a aimé qu'une fois dans sa vie mais cela ne devait pas être assez puissant puisqu'il a trompé le mec avec qui il était en couple depuis deux ans. bon ils étaient jeunes aussi mais Daemon a vraiment jouer au con sur ce coup là ‹ Daemon aime trainer au lit le matin vu qu'il se couche la plus part du temps à l'aube. du coup il profite de ses journées plutôt vers 14h ‹ Daemon est du genre sur de lui, trop parfois. il n'aime pas avoir tord ce qui lui joue de mauvais tour ‹ Daemon est assez romantique mais il cache cette facette montrant plus souvent celle du mec qui n'a rien n'a foutre des sentiments ‹ Daemon n'a jamais oublié Devan, il le hante même certaines nuits quand il est seul et encore plus quand il revient à Bowen. c'est pour ça qu'il fuit cette ville dés qu'il le peut ‹ Daemon aime se perdre entre les bras de beaux Apollon, parfois juste pour une nuit, il évite les relations qui dépasse un mois. de toute façon pas question de ce remettre en couple. la liberté a tellement d'attrait, enfin jusqu'à un certain point ‹ Daemon adore les chiens, il aimerait bien en avoir un mais avec son métier et son rythme de vie pas évident de concilier tout ça ‹
ABOUT MEMESSAGES : 2444
ICI DEPUIS : 25/02/2017
CRÉDITS : angel180886(vava)
DOUBLE-COMPTE : J. Eilynn Standford & Kida Cunningan
STATUT : en couple et terriblement amoureux de son homme.
MessageSujet: Re: Une amitié à rude épreuve [Feat.Daemon Macintosh]   Ven 17 Nov 2017 - 10:43



" J'en suis venue à croire que dans l'existence de chacun de nous, il existe un indéniable moment où tout change, un enchaînement de circonstances qui soudain bouleverse tout."

Daemon est conscient que le changement d’humeur de Lisandro n’est du qu’à son accident. Il sait à quel point cet homme est quelqu’un de bien. Et c’est pour ça qu’il n’a jamais lâché prise, malgré les différentes piques envoyées lors de ses visites. Il revient à chaque comme si rien ne c’était passé. Il veut prouver à Lisandro que son handicap n’empêche pas l’amitié. Et que lui en tout cas est prêt à tout pour la garder. Et il sait que l’ancien footballeur ne veut pas la gâcher non plus. C’est juste qu’il a besoin de temps pour s’acclimater à sa nouvelle condition de vie. Alors Daemon lui en donne, il s’assure juste que tout va bien se passer. Il ne s’impose pas mais il fait comprendre à Lisandro qu’il sera toujours là. Au moindre problème. A la moindre embuche. Au moindre coup dur. Il sera là pour l’aider à passer le cap et ne pas sombrer. Pour qu’il ne se retrouve pas seul. Pour le faire rire même si au départ c’est difficile. Qu’il sera même là pour l’héberger durant les travaux de la villa. Et qu’il est là pour pousser son fauteuil afin qu’il prenne l’air et qu’il voit autre chose que les murs de sa maison. Même si pour l’instant c’est tout ce que Lisandro veut voir. Ce que le pianiste peut comprendre. Mais ce n’est pas cela qui l’empêche de le sortir. Même si ce n’est que quelques minutes. C’est déjà un pas vers l’extérieur et les autres. Pour Daemon l’amitié c’est sacré et ce n’est pas un fauteuil qui va changer celle qu’il éprouve pour Lisandro. Cela va peut être même la renforcer. Sans qu’elle ne devienne pesante ou dérangeante. Mais elle se parera surement de plus de sensibilité. Car Daemon est loin d’être insensible sur le fait de voir son ami ainsi diminue et déprimé. Ils sortent enfin après avoir un peu bataillé en usant de taquineries diverses. La pianiste continue la conversation pour éviter que l’esprit de Lisandro se fasse morose. Pas besoin qu’il rumine sur le fait qu’il serait mieux chez lui à compter les grains de poussière. « Des nouveaux ? C’est chouette cela peut te donner l’occasion de rencontrer d’autres personnes. Bon je ne vais pas aller taper aux portes pour te présenter à tout le monde. Ne t’inquiète pas. En plus je n’ai pas prévu de cookies pour faire genre heureux de vous voir. Mais on peut prévoir cela pour la prochaine. » Bien entendu Daemon dit cela sur le ton de la plaisanterie. Il veut juste dérider son ami et qu’il arrête de se cacher sous la capuche de son blouson. Et puis sourire et rire cela fait marcher plus de muscles que faire la gueule. Dont sourirons. Le quartier est très agréable et offre pas mal de possibilité de ballade, même avec un fauteuil roulant. Ce qui est plutôt encourageant. Daemon en profite pour un peu repérer le coin histoire de voir où il pourrait mener Lisandro la prochaine fois. Car il compte bien réitérer cette expérience. Pas sur que son aide à domicile est le temps de le sortir vu tout ce qu’elle a à faire. Mais Lisandro coupe vite court à la balade. Daemon n’insiste pas ce disant qu’il fallait y aller doucement. « Okay on rentre dans ce cas. Je ne voudrais pas que tu tombes malade à cause de moi. Mais on remettra ça une autre fois. Je compte bien venir te faire faire le tour de ton quartier de temps en temps. » Tant qu’il sera à Bowen il passera le plus possible. En sachant que là il y a la tournée de Devan qui approche et puis le déménagement de celui-ci. Dans quelques temps ils vivront ensemble même si déjà ils sont pas mal l’un chez l’autre. Mais là se sera officiel et cet idée le ravi et l’enchantement. Il fait demi-tour et en un rien de temps ils sont à nouveau chez Lisandro. Il récupère son blouson et le range. Il quitte sa veste. « On se boit un truc et puis après tu ne dis ce que tu veux que je déplace pour facilité tes mouvements avec ton fauteuil. » Il ne perd pas le nord le pianiste, il compte bien essayer d’arranger la pièce au mieux en attendant les travaux.  

 
good vibes.


HJ:
 

__________________________


:coeur1: Devan & Daemon :coeur1:
" L'amour est un mélange et de miel et de fiel. Il faut, pour être heureux, être aimé quand on aime, et l'amour pour son prix ne veut que l'amour même. L'amour est une douce flamme qui réchauffe, et un feu qui brûle. "
Revenir en haut Aller en bas
bowenien
avatar

Lisandro Salvao

MORE
ABOUT MEMESSAGES : 134
ICI DEPUIS : 12/10/2017
CRÉDITS : Odyssea (avatar), anaëlle (sign).
STATUT : Célibataire.
MessageSujet: Re: Une amitié à rude épreuve [Feat.Daemon Macintosh]   Dim 19 Nov 2017 - 13:04

Doucement mais sûrement, Lisandro commençait à prendre conscience du monde qui l'entourait, des personnes qui étaient restés auprès de lui malgré son accident. C'était peut-être le premier déclic pour faire un pas vers l'homme qu'il était avant. Est-ce qu'un jour il pourra redevenir comme il était ? Simple, souriant, enjoué ? Il ne savait pas, mais probablement une fois qu'il aura accepté sa situation, tout deviendra plus facile, mais combien de temps ça va lui prendre ? Ça il l'ignore totalement.

En tout cas, ce qui est sûr, c'est que sortir ne le réjouit pas. Avant il aurait tout donné pour pouvoir respirer l'air extérieur, rencontrer des gens, aller jouer au football, mais depuis son réveil du coma, toutes ces choses simples de ma vie ne le motivaient plus. Pas assez pour se battre pour ça en tout cas. Il avait baissé les bras devant sa condition de vie et petit à petit, il s'était renfermé sur lui-même et dans sa maison, le seul endroit où il se sentait réellement en sécurité.

Cependant, ses paroles n'avaient pas suffi à convaincre son ami de le laisser chez lui entre les quatre murs de sa maison, puisqu'il avait insisté pour qu'il sorte un peu. Il est vrai que ça lui ferait probablement le plus grand bien d'être à l'air frais, mais ce qui le terrorrisait le plus, c'était le regard des gens sur sa personne. Il y avait toujours été sensible et aujourd'hui, c'était encore pire que lorsqu'il était au centre de l'attention avec les caméras.

Un tour du quartier, l'italien avoua à son ami qu'il y avait pas mal de nouveaux qui avaient emménagé, mais il n'avait pas chercher à établir le moindre contact. Probablement qu'en temps normal, il aurait été se présenter auprès d'eux pour faire connaissance d'une part, et de l'autre leur signifier qu'il était là s'ils avaient besoin de quelque chose. Mais Lisandro avait changé et n'était plus cet homme aussi dévoué qu'il l'avait été dans le passé.

Au bout de plusieurs minutes de sortie, Lisandro supplia presque son ami de faire demi-tour. Le sentiment qu'il ressentait était de plus en plus oppressant et il commençait même à avoir du mal à respirer. Il devait vraiment encore faire beaucoup de chemin pour accepter le regard des autres sur sa personne, mais pour le moment c'était encore trop récent pour lui. Et l'angoisse d'être vu aussi diminué le rendait sincèrement mal dans sa peau. Il resta muet aux propos de Daemon qui venait de lui dire qu'il lui ferait un tour de temps en temps. Peut-être méchamment il pensait que sa carrière ne lui laisserait pas assez de temps pour tenir cette promesse.

Finalement, ils furent de retour assez rapidement, dans un endroit où Lisandro se sentait enfin en sécurité et où il pouvait se relaxer et se détendre. Le regard des autres ne pouvaient pas le toucher d'ici. Sa maison était en quelques sortes sa forteresse, celle qui la protégeait de l'extérieur, ce monde dans lequel il était angoissé rien qu'à l'idée de l'affronter.

" - J'ai pas grand chose par contre, mais regarde dans le frigo tu devrais avoir quelques sodas et jus de fruit."

Lisandro n'était pas du genre à entreposer de l'alcool chez lui, il n'avait jamais touché une goutte d'alcool et il ne se voyait vraiment pas commencer maintenant, quoique l'idée lui était venue plus d'une fois quand il était au plus bas. L'ancien sportif prit ce temps de réflexion pendant que son ami cherchait de quoi boire. Qu'est-ce qui le gênait dans ses déplacements ? Dans quoi est-ce qu'il se butait le plus souvent ? Il essayait d'évaluer pour qu'ensuite Daemon puisse faire quelques déplacements comme il le lui avait annoncé.

HRP:
 

__________________________

One more light
Who cares if one more light goes out in a sky of a million stars ?Who cares when someone's time runs out, if a moment is all we are.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyssea-gallery.e-monsite.com

Contenu sponsorisé

MORE
ABOUT ME
MessageSujet: Re: Une amitié à rude épreuve [Feat.Daemon Macintosh]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une amitié à rude épreuve [Feat.Daemon Macintosh]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: southern district :: maisons-
Sauter vers:  
la nuit de l'horreur
Pour la saison d'Halloween, la ville se fait une beauté, un petit village est installé en dehors de la ville, passez-y faire un tour.
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
le recensement
les scénarios attendus

les scénarios attendus