AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 #455 chi sei?, aisling+gisella

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
bowenien
avatar
messages : 198
points : 0
ici depuis : 03/05/2018
crédits : sølune
double-compte : la jolie surfeuse nommée comme la fleur, violet
statut : divorcée, le coeur déchiré
MessageSujet: #455 chi sei?, aisling+gisella   Sam 5 Mai 2018 - 5:57

Suite à la mineure incarcération de Ciàran, mon ex-mari, j'avais beaucoup travaillé. Sur son car, oui, mais aussi sur d'autres clients. Ciàran était maintenant hors de danger, mais je tâchais quand même de garder l'oeil ouvert afin de prévenir au lieu de guérir. Je ne voulais pas avoir à retourner au commissariat pour le sortir du pétrin, encore une fois. À Bowen, il y avait pas mal moins de passepasses qu'en Italie. Où alors elles étaient plus subtiles. Donc, je m'étais trouvé du boulot dans un cabinet d'avocat à l'extérieur de la ville. Cela me faisait du bien de sortir un peu d'ici, de me promener en Australie et voir le paysage de cette ville que je n'avais pas choisi d'habiter pour le plaisir. Il était tard, je revenais du bureau en voiture. J'étais fatiguée, j'avais faim et j'avais mal aux pieds à force d'être en escarpin à aiguilles. J'imaginais déjà mon bain qui m'appelait ainsi que mon verre de vin, seule, dans mon appartement. Avant de pouvoir en profiter, je devais passer chez mon cher ex-mari pour lui donner des papiers qu'il m'avait demandé. Des documents légaux, pour un ami. Rien de bien sérieux. Cependant, je n'aurais probablement pas le temps de passer plus tard dans la semaine. Aujourd'hui, c’était la meilleure journée. Puis, je passais par son quartier pour aller à la maison. Deux pierres d'un coup.

J'arrivais chez lui vers les alentours de 20h40. Je toquais à sa porte et je me retournais pour verrouiller ma voiture à distance, ce qui laissa entendre le but raisonnant du démarreur à distance. Il vient m'ouvrir la porte, me fit la bise et le laissa entrer chez lui. Je n'étais pas là pour rester bien longtemps. À 21h15, j'étais déjà dehors prête à reprendre la route vers la maison. Je déverrouillais ma voiture à distance, le même bruit retentit, puis je me dirigeais vers celle-ci. Alors que j'allais entrer dans mon bolide, je me fis interpeler par une grande blonde que je n'avais jamais rencontrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplodocus
avatar
messages : 1971
points : 15
ici depuis : 14/08/2015
crédits : Whovian
double-compte : Annushka S. Kovalevski & Karel Van Dielen
statut : The only one
MessageSujet: Re: #455 chi sei?, aisling+gisella   Lun 7 Mai 2018 - 23:04

    Cela faisait un certain nombre de fois qu'Aisling voyait passer cette brune chez Ciàran. Elle était clairement sexy, mais ce n'était pas la question. Enfin, peut-être que quelque part, si. Elle essayait de se dire que ce n'était que de la curiosité, et absolument pas de la jalousie mais elle ne faisait que se voiler la face. Elle avait toujours été possessive avec Ciàran et même encore maintenant, elle essayait juste de le cacher le plus possible, comme elle l'avait toujours fait.

    Enfin, on pouvait conclure à un échec pour le coup, parce que quand elle vit pour la énième fois la brune sortir de chez Ciàran, elle ne put s'empêcher de sortir de chez elle pour l'interpeller avant qu'elle ne rentre dans sa voiture. Elle avait agi totalement sans réfléchir, et maintenant qu'elle y pensait, elle éviterait de le refaire parce qu'elle se trouvait un peu démunie. Mais elle décida de faire mine de rien, et continua d'avancer vers la voiture, y jetant un œil avant de lever les yeux vers l'étrangère.

    -Tu... viens souvent ici. Tu es de la famille de Ciàran ?


    Ouais, le subtilité et Aisling, ça faisait un peu deux. Autant ne faire perdre de temps ni à l'une ni à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 198
points : 0
ici depuis : 03/05/2018
crédits : sølune
double-compte : la jolie surfeuse nommée comme la fleur, violet
statut : divorcée, le coeur déchiré
MessageSujet: Re: #455 chi sei?, aisling+gisella   Mar 8 Mai 2018 - 5:04

Dans la vie, je n'avais relativement rien à cacher, sauf lorsqu'il était question du travail ou de la mafia. Dans de tels cas, le silence était mon arme de prédilection. En ce qui concernait ma vie en général, j'étais bien transparente. Je ne me cachais pas lorsque j'allais rendre visite à mon ex-mari de peur que quelqu'un nous surprenne. Nous étions restés en bon terme après le divorce et il se pouvait que nous décidions de nous voir parfois chez lui, parfois chez moi et même parfois en public. Est-ce que nous étions sur le point de reformer un couple et de renouer nos voeux de mariage ? Ça non. J'avais mis la croix dessus. Mais nous nous entendions bien et nous aimions passer du temps ensemble.

En sortant de sa maison, je me fis accoster par une femme aux cheveux longs et blonds qui bondit de sa maison pour m'adresser la parole. Je n'avais pas le temps pour les ventes de chocolats ou pour m'enrôler dans une association x militant contre un projet y. Mon bain m'appelait afin de soulager mes pieds martyrisés par les escarpins. J'avais hâte de pouvoir retirer ce tailleur et d'enfiler une paire de pantalons de yoga avant de me laisser rêver en regardant pour la énième fois the notebook en sirotant mon verre de vin rouge. Alors que je pensais me faire solliciter par quelconque moyen, la demoiselle me posa une question qui me choqua légèrement. Mais qui était-elle, voisine un peu trop curieuse, pour demander aux gens quels liens avaient-ils avec Ciàran et pour noter mes allés et venus chez lui. Je devais me montrer discrète et faire attention à ce que je lui dirais. Et si elle avait été engagée pour enquêter sur mon ex-mari - ou sur moi, d'ailleurs. J'aurais pu l'envoyer balader, lui dire que cela ne la regardait pas et de se mêler de ses affaires, mais j'étais trop poli pour le faire. On peut dire ça comme ça. Et vous êtes ?

__________________________

above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplodocus
avatar
messages : 1971
points : 15
ici depuis : 14/08/2015
crédits : Whovian
double-compte : Annushka S. Kovalevski & Karel Van Dielen
statut : The only one
MessageSujet: Re: #455 chi sei?, aisling+gisella   Mer 23 Mai 2018 - 19:15

    La réponse ne la satisfaisait pas, mais alors, vraiment pas. Elle avait bien vu que son interlocutrice s'était mise immédiatement sur la défensive. Il faut dire, elle avait attaqué totalement frontalement. Elle aurait peut-être dû y réfléchir deux fois, mais elle était impulsive, Aisling, surtout quand il s'agissait de Ciàran. A croire qu'elle ne serait jamais capable de se détacher de lui, et c'était peut-être bien le cas d'ailleurs.

    -On peut dire ça comme ça, ça ne veut pas dire oui.


    Et vu la question, elle trouvait cette réponse bien étrange. On ne pouvait pas faire "plus ou moins" parti de la famille de quelqu'un, si ? Sauf dans le cas de la famille par alliance ? Mais si on se sentait "de sa famille" on répondait "oui" pas "on peut dire ça comme ça". Aisling était de plus en plus intriguée par tout ça et bien décidé à avoir le fin mot de l'histoire. Et si ce n'était pas cette brune sexy qui lui disait, et bien ce serait Ciàran.

    -Moi ? Je suis la voisine, enfin, on peut dire ça comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 198
points : 0
ici depuis : 03/05/2018
crédits : sølune
double-compte : la jolie surfeuse nommée comme la fleur, violet
statut : divorcée, le coeur déchiré
MessageSujet: Re: #455 chi sei?, aisling+gisella   Jeu 24 Mai 2018 - 17:03

Sa vie privée, Gisella y tenait. Elle avait appris, de par les circonstances peu légales dans lesquelles elle trainait, qu'il valait mieux garder certains détails pour soi. Surtout lorsque cela concernait d'autres personnes. Alors, l'avocate, tendait aussi bien que mal de demeurer discrète devant la blonde qui lui avait sauté dessus, prête à lui tirer les vers du nez. Insatisfaite de la réponse de la brune, la jeune femme avait répondu sèchement à la réponse qui avait suivi montrant son irritation face au peu de détails que Gisella lui avait donnés. Sa vie était secrète, comme celle de Ciàran, et elle ne tenait pas à crier sur tous les toits qu'elle était l'ex-Madame Adreani. Sa déception et son secret professionnel la motivaient dans le choix de demeurer discrète. Enchantée, madame la voisine, que puis-je faire pour vous ? Si on veut, ça ne veut pas dire oui. Ça ne veut pas dire non, non plus. Effectivement. Mais comment expliquer à la voisine une histoire bien trop compliquée, sans entrer dans les détails. Les répliques de la blonde énervaient Gisella. Et lorsqu'elle était énervée, elle pouvait se montrer un peu trop directe. Un peu trop franche. Un peu trop froide. Surtout face à quelqu'un qu'elle ne connaissait pas du tout. Du moins, c'est ce qu'elle pensait. Nous risquons de nous recroiser souvent alors puisque je rends visite à Ciàran régulièrement. Je suis son ex-femme, si vous voulez tout savoir. Vous êtes bien curieuse pour une voisine. Elle l'avait dit, cette dernière phrase, en la regardant droit dans les yeux. Elle était curieuse, voire même trop curieuse, pour une simple voisine. Cette histoire cachait quelque chose. Aucun voisin traditionnel ne sortait de sa maison et bondissait sur des inconnus pour leur demander quels liens ils avaient avec telle personne. C'était illogique et légèrement intense. Alors si vous n'avez rien d'autre à me demander, je vais vous laisser vaquer à vos occupations.

__________________________

above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplodocus
avatar
messages : 1971
points : 15
ici depuis : 14/08/2015
crédits : Whovian
double-compte : Annushka S. Kovalevski & Karel Van Dielen
statut : The only one
MessageSujet: Re: #455 chi sei?, aisling+gisella   Ven 1 Juin 2018 - 17:42

    Ce qu'elle pouvait faire pour elle ? Lui dire la vérité tout simplement. Mais ça semblait assez dur à négocier, alors Aisling resta seulement muette mais son regard en disait long sur ce qu'il pouvait se passer dans sa tête. Elle n'avait pas l'intention de lâcher le morceau comme ça. Mais voilà, elle n'eut pas à attendre plus longtemps pour qu'elle lui avoue être l'ex-femme de Ciàran. Sa mâchoire faillit se décrocher en l'entendant. La brune pouvait voir le visage d'Aisling se décomposer, littéralement, alors que ses yeux, perdus, faisaient des allez-retour sur la totalité de sa silhouette. Elle était tellement sublime. La blonde qui s'était toujours assumée, qui n'avait jamais eu de complexe quant à son corps avait l'impression qu'un camion venait de lui passer dessus.

    -Ah... C'est vous...


    Elle secoua la tête, essayant de reprendre ses esprits alors qu'elle lui demandait si elle avait autre chose à lui demander. La vérité ? Il y avait des milliers de questions qui se bousculaient, oui. Elle finit par lever son regard bleu vers le sien.

    -Vous avez déjà couché ensemble ?


    Ça ne lui effleurait même pas l'esprit qu'elle était entrain de passer pour une tarée de premier ordre. A vrai dire, son cerveau avait trouvé un autre focus, là, tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 198
points : 0
ici depuis : 03/05/2018
crédits : sølune
double-compte : la jolie surfeuse nommée comme la fleur, violet
statut : divorcée, le coeur déchiré
MessageSujet: Re: #455 chi sei?, aisling+gisella   Lun 4 Juin 2018 - 21:57

Ah... C'est vous... qu'elle t'avait dit, avec ses yeux de merlan frit. Elle te dévisageait comme si tu venais de lui larguer une bombe. Et tu ne comprenais rien. Elle t'avait offusqué, la blonde, avec sa curiosité et ses répliques un peu trop crues. Oui, c'était toi. L'ex-femme, celle qui était réduite à cette appellation et aux jugements des autres. Tu ne savais pas ce qu'il se passait dans sa tête, à la blonde, mais tu comprenais que ta venue ne lui faisait pas plaisir. Mais alors là, pas le moins du monde. Comme si ton existence lui causait une souffrance. Et voilà qu'elle renchérissait avec une nouvelle question, encore plus effrontée que la première. Pardon ? Elle n'avait aucune gêne, elle ne te connaissait pas du tout et te demandaient des détails personnels sur ta vie privée, la tienne et celle de ton ex-mari du même coup. Tu fronçais les sourcils, la regardant d'un air sévère. Pour qui se prenait-elle, la voisine ? Cela ne vous regarde aucunement, madame. Qui êtes-vous pour vous immiscer dans la vie des gens comme ça ? On ne vous a jamais appris à avoir de la retenue ? C'est parfois pratique, dans la vie. Dannazione! Tu secouais la tête, soupirant par la même occasion franchement irrité par la situation. Tu contournais la blonde, lui lançant un dernier regard avant de retourner près de ta voiture en marmonnant dans ta langue des choses que personne d'autre que toi ne comprenait. Chi pensa che sia, dio. Scortese, poco elevato. Une image s'incrusta dans ta tête, alors que tu allais ouvrir la portière du côté conducteur : Et si elle n'était pas qu'une simple voisine ? Et si elle représentait bien plus que cela aux yeux de ton ex-mari ? Figée, une vision d'horreur dans les yeux, tu la regardas de loin. Oui,  tu étais au courant des infidélités de ton mari, il ne te les avait jamais cachés. Votre mariage n'était pas des plus traditionnel. Mais jamais tu n'avais rencontré l'une de ses conquêtes. La belle blonde, aux fines courbes et au corps élancé, s'approcha de toi. Tu bouillonnais de colère, mais tu ne savais pas réellement pourquoi. Tu te trompais, tu te trompais sur toute la ligne. Tu ne voulais pas y croire.

__________________________

above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.


Dernière édition par Gisella Monti le Mer 6 Juin 2018 - 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplodocus
avatar
messages : 1971
points : 15
ici depuis : 14/08/2015
crédits : Whovian
double-compte : Annushka S. Kovalevski & Karel Van Dielen
statut : The only one
MessageSujet: Re: #455 chi sei?, aisling+gisella   Mer 6 Juin 2018 - 18:44

    La voisine était visiblement surprise et outrée de sa question. En même temps... Comment le lui reprocher ? Elle venait de lui poser des questions sur sa vie intime sans même la connaître, même elle, elle aurait tiqué à ce genre de questions. Mais elle avait totalement perdue la notion de la réalité. Elle l'entendit parler en italien, et elle n'avait pas de doutes sur le fait qu'il s'agisse de jurons. Aisling la regarda d'abord s'éloigner avant de secouer la tête, décidant de se rapprocher.

    -C'est vrai que la retenue ce n'est pas vraiment mon truc, et l'italien non plus, Ciàran ne s'est jamais proposé pour me l'apprendre.


    Se mordant la joue, ses yeux se mirent à scruter ceux de son interlocutrice. Elle ne savait pas qui elle était, en même temps elle ne s'était pas présentée, mais est-ce qu'il n'avait que déjà mentionner son nom en sa présence ? Elle en doutait. Mais la relation qu'ils pouvaient avoir la rendait curieuse. Il lui avait toujours dit qu'elle ne représentait rien, qu'il s'agissait seulement d'un mariage arrangé, mais elle ne pouvait s'empêcher de s'interroger.

    -Je... Je ne saurait pas réellement décrire ma relation avec Ciàran, mais disons qu'on se connait bien.


    Ça ne ressemblait pas à des excuses, sans doute parce que ça n'en était pas, mais ça pouvait au moins ressembler à des explications.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 198
points : 0
ici depuis : 03/05/2018
crédits : sølune
double-compte : la jolie surfeuse nommée comme la fleur, violet
statut : divorcée, le coeur déchiré
MessageSujet: Re: #455 chi sei?, aisling+gisella   Jeu 7 Juin 2018 - 17:26

Il ne te fallut pas plus d'une minute pour comprendre que la voisine était bien plus proche de Ciàran qu'elle le laissait entendre. D'abord, par ses questions un peu trop indiscrètes relevant de ton intimité avec ton ex-mari, mais aussi par sa façon de protéger son territoire. Comme si la maison de Ciàran était sienne et que toutes celles qui s'y approchaient devaient passer un interrogatoire. Mais pour toi cette violation de ta vie privée était de trop. Déjà, tu avais cédé en lui donnant certaines informations qu'elle voulait obtenir alors qu'à priori tu n'étais pas chaude à l'idée, maintenant elle en voulait plus comme un enfant qui tente d'avoir une deuxième part de gâteau. Elle exagérait et c'était trop pour toi, toi qui maintenait ta vie personnelle de façon privée en temps normal. Elle te répondit, réplique qui confirma qu'elle était bel et bien plus près de ton ex-mari qu'elle le laissait croire. Une vague de jalousie s'empara de toi alors qu'il ne t'appartenait même pas. Tu t'étais dirigée vers ta voiture alors que la blonde t'avait suivi démontrant que pour elle la discussion n'était pas terminée. Vous vous connaissez bien et ça vous donne le droit d'agresser des gens ainsi ? Pour qui vous vous croyez ? Tu avais soupiré en ouvrant ta portière, bien pressée de partir.

__________________________

above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplodocus
avatar
messages : 1971
points : 15
ici depuis : 14/08/2015
crédits : Whovian
double-compte : Annushka S. Kovalevski & Karel Van Dielen
statut : The only one
MessageSujet: Re: #455 chi sei?, aisling+gisella   Ven 8 Juin 2018 - 1:20

    Elle arqua un sourcil au mot "agresser". Elle vivait vraiment cela comme une agression ? Bichette. Elles n'étaient vraiment pas du même monde, et le tailleur et escarpins confirmaient plutôt bien cette idée. Qu'est-ce qu'elle était ? Une petite princesse de la mafia italienne ? Cette idée l'amusa, et elle passa en revue tout ce que Ciàran avait pu lui dire sur sa femme, mais en fait, il lui avait dit bien peu de choses.

    -Vous avez dû vivre bien peu d'agressions pour penser que ça en est une.


    Elle recula de quelques pas en voyant la portière s'ouvrir, visiblement elle ne tirerait rien de plus d'elle aujourd'hui.

    -Désolé d'avoir adresser la parole à Sa Majesté ex-madame Adreani.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 198
points : 0
ici depuis : 03/05/2018
crédits : sølune
double-compte : la jolie surfeuse nommée comme la fleur, violet
statut : divorcée, le coeur déchiré
MessageSujet: Re: #455 chi sei?, aisling+gisella   Ven 8 Juin 2018 - 3:59

Gisella avait toujours été du genre discret, et ce même avant d'être avocate. Son père, faisant partie intégrante de la mafia, avait contribué à ce trait de caractère. Elle avait appris bien vite à garder les choses pour elle. Puis, en choisissant le droit comme carrière, il va sans dire que cette habitude était une qualité importante. Il fallait maintenir le secret, tant professionnel que personnel. Gisella le faisait, en permanence. Et souvent, elle le faisait trop. Elle ne faisait pas confiance facilement aux gens, elle se méfiait. Avec la blonde, elle avait décidé de baisser un peu la garde et voilà qu'elle la bombardait de questions inappropriées. Ça lui apprendra à baisser sa garde. Gisella roula les yeux, exaspérée une fois de plus, en soupirant avant d'ouvrir la porte de son véhicule. Cette fois, ce fut une insulte qui sortit de la bouche de la belle blonde. Gisella la fusela du regard. Ce n'est pas parce que vous êtes l'une de celles qui comble le lit de Ciàran lorsqu'il se sent un peu trop seul que vous avez le droit d'agir de cette façon avec les gens. S'il y avait bien une chose que Gisella n'était pas, c'était bien cela. Elle n'était pas une princesse à papa. Elle avait un job important et professionnel qui la forçait à bien se vêtir, elle avait de l'argent et en profitait pour s'acheter une belle voiture, mais jamais elle ne sentait le besoin de frimer devant les autres ou de jouer les hautaines. Qu'est-ce que je vous ai fait, dites-moi ? Vous sortez de nulle part, m'adressant des questions sur ma vie privée et vous pensez que je vais vous répondre avec joie... Vous êtes jalouse, parce que nous avons été mariés, mais que vous ne partagez qu'un bout de son lit le soir. Bonne chance avec lui, il ne se laisse pas dompter aussi facilement que ça. Gisella n'était pas certaine de son affirmation, mais c'était bien la seule raison qui pourrait expliquer la réaction de la voisine surprotectrice. Et oui, nous avons couché ensemble. Plusieurs fois, même. Nous sommes divorcés, certes, mais nous avons su consommer notre mariage pleinement.

__________________________

above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplodocus
avatar
messages : 1971
points : 15
ici depuis : 14/08/2015
crédits : Whovian
double-compte : Annushka S. Kovalevski & Karel Van Dielen
statut : The only one
MessageSujet: Re: #455 chi sei?, aisling+gisella   Ven 8 Juin 2018 - 13:43

    Elle ne put empêcher un sourire mauvais d'étirer ses lèvres. La situation la rendait méchante, plus qu'elle ne l'était déjà, disons.

    -Oh, ce n'est pas ma relation avec Ciàran qui me donne ce droit, c'est moi qui le l'octroie seul.


    Alors qu'elle aurait pu se calmer devant l'incompréhension de son interlocutrice, celle-ci dit quelque chose qui l'enfonça un peu plus dans son mépris. Pour qui se prenait-elle ? Elle n'était rien d'autres que l'ex-femme de Ciàran et elle ne connaissait rien d'elle. Et ce n'était pas sa position qui allait impressionner Aisling. Elle croyait vraiment qu'une vulgaire conquête de Ciàran serait venu lui poser des questions ?

    -Jalouse, ça peut-être mais pas le reste.


    Ses yeux bleus étaient venu s'ancrer dans ceux de l'ex-femme.

    -Vous croyez vraiment que vous connaissez mieux Ciàran que moi ? Mais vous vous prenez pour qui ? Il a été obligé de se marier avec vous, et ce n'est pas parce que vous avez signé un morceau de papier que vous êtes plus proches. La preuve en est que dés qu'il a pu, il a divorcé. Je me trompe ?


    Le ton de la blonde était devenu cassant. Vraiment, lui apprendre à elle que Ciàran n'était pas docile ? Quel scoop. Cependant, quand elle insista sur le fait qu'ils avaient bel et bien consommé leur mariage, "pleinement" même, elle serra les dents. Ça faisait mal, oui, lui qui avait toujours dis que sa femme n'avait aucune importance à ses yeux, malheureusement ça ne semblait pas en être réellement le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 198
points : 0
ici depuis : 03/05/2018
crédits : sølune
double-compte : la jolie surfeuse nommée comme la fleur, violet
statut : divorcée, le coeur déchiré
MessageSujet: Re: #455 chi sei?, aisling+gisella   Jeu 14 Juin 2018 - 5:53

Elle s'était toujours montrée compréhensive devant son ex-mari, acceptant toutes les situations possibles par amour silencieux pour lui. Elle n'avait jamais fait de scène, jamais laissé paraître ses émotions, alors que n'importe quelle autre femme aurait explosé bien avant Gisella. Elle savait se contenir, mâcher ses mots.. Lorsqu'elle le voulait. Autrefois, par contre, il fallait éviter de croiser son chemin lorsqu'elle bouillonnait de colère. Alors que la blonde ne lâchait pas le morceau, c'est un mélange de ces deux façons d'agir qui habitait l'Italienne. Elle essayait, tant bien que de mal, de se contenir pour éviter de faire une scène sous les probables yeux des autres voisins, alors qu'une partie d'elle souhaitait en coller une à la femme qui se tenait devant elle. La voisine un peu trop intrusive avoua être jalouse, Gisella avait donc raison sur toute la ligne à propos d'elle, mais aussi de sa relation avec Ciàran. Elle ne manqua pas à ressasser le divorce de la brune, l'exposant comme un couteau tranchant dans son coeur. Une vague de doute traversa l'esprit de l'avocate alors qu'elle aurait dû percevoir ce discours comme des insignifiances. Qu'est-ce que Ciàran racontait sur elle ? Il lui avait toujours dit l'avoir dans son coeur, l'aimer d'une façon différente. Pas comme de l'amour, mais comme de l'affection. Qu'elle était importante à ses yeux et que jamais elle ne quitterait sa vie. Et pourtant, la blonde lui laissait maintenant croire qu'il se fichait bien d'elle. Mais le divorce ne nous empêche pas d'être encore aussi proche, si vous voyez ce que je veux dire. Et c'était vrai, malgré leur statut matrimonial, ils avaient gardé cette proximité et cette facilité d'approche qu'ils avaient jadis eue.

__________________________

above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplodocus
avatar
messages : 1971
points : 15
ici depuis : 14/08/2015
crédits : Whovian
double-compte : Annushka S. Kovalevski & Karel Van Dielen
statut : The only one
MessageSujet: Re: #455 chi sei?, aisling+gisella   Sam 23 Juin 2018 - 17:12

    Aisling arqua un sourcil à ses mots. Toujours aussi proches ? Non, elle ne voyait pas ce qu'elle voulait dire. Enfin, disons qu'elle n'était pas sûre de savoir comment interpréter ses paroles.

    -Si vous parlez de cul, vous savez, Ciàran a jamais eu besoin d'être marié pour baiser.

    Encore heureux, et l'être ne l'avait pas non plus empêcher d'être égal à lui-même, avec elle du moins. Après tout, elle ne devrait plus s'inquiétez de ce que Ciàran faisait de sa bite, ils ne couchaient plus ensembles tous les deux. Elle était avec Isaiah et avait décidé de lui être fidèle, elle ne voulait pas se permettre d'écart, avec lui ou n'importe qui d'autres. Mais elle était lucide, c'était avec lui que ce serait le plus dur de résister.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bowenien
avatar
messages : 198
points : 0
ici depuis : 03/05/2018
crédits : sølune
double-compte : la jolie surfeuse nommée comme la fleur, violet
statut : divorcée, le coeur déchiré
MessageSujet: Re: #455 chi sei?, aisling+gisella   Ven 20 Juil 2018 - 3:13

Gisella ne put retenir son rire quant à la réponse de la blonde qui se trouvait devant ses yeux lorsqu'elle avait mentionné être encore aussi proche de Ciàran. Leur mariage n'avait rien d'ordinaire, fondé sur des bases autres que l'amour, et en ce qui concernait les histoires de chouettes ; Gisella et lui en avaient bien profité. Et pouvaient encore, alors qu'ils étaient aux dernières nouvelles tous deux libres comme l'air. Cette proximité, ils ne l'avaient jamais réellement perdue, mais elle n'était pas exceptionnelle. Certes, l'intimité d'un rapport pouvait l'être pour certains, mais avec Ciàran ce ne l'était pas. Ils avaient cette chimie corporelle, sans plus. Du moins, du côté de l'homme. Ce dont l'Italienne voulait parler c'était plutôt la proximité et l'intimité de leur relation sur le plan affectif. C'était plus qu'une histoire de jambes en l'air qui devenait lassante au bout d'un seul instant. C'était plutôt leur complicité, leur proximité d'esprit, la facilité qu’ils avaient de se parler et de se dire ce qu'ils avaient en tête. Et ça, ce n'était pas comparable. Ils avaient quelque chose d'unique qui ne pouvait être retrouvé dans une autre relation. Ça, oui, pour coucher ensemble, nous ne nous sommes jamais empêchés. Mais, ici, je parle plus d'une certaine complicité. Quelque chose qui ne se bâtit pas après une baise, mais plutôt sur des années de confiance et d'affection. Dit-elle, un rictus amusé aux coins des lèvres. Si vous pensez m'en apprendre aujourd'hui sur Ciàran ou même sur les raisons de notre mariage La blonde avait abordé le sujet, sans même connaître les réels faits. Y était-elle ? Était-elle dans la relation que les deux Européens s'étaient construite ? vous êtes dupe. Je n'ai pas besoin d'une inconnue pour me rappeler que nous n'étions pas mariés sur des bases amoureuses, j'y étais, moi, à ce mariage. Et bien que vous pensez connaître Ciàran, je me permets de vous mettre en garde.. Parfois, il faut faire part d'une situation pour y comprendre toutes les coutures. Notre relation est bien plus complexe et solide qu'un mariage et un divorce. Malheureusement, vous ne pouvez pas comprendre.. Car vous n'êtes pas celle avec qui il a été marié. Gisella haussa les épaules, soupirant un peu. Elle s'était ouverte, elle avait été plus calme, bien qu'elle se sentait encore agressée par la blonde qui ne pouvait arrêter de lui poser des questions sur la nature de sa relation avec son ex-mari. Puis-je vous poser une question ? La brune n'attendit pas la réponse de la blonde avant de poursuivre. Je me demande... par curiosité, qui êtes-vous réellement ? Vous avez eu une relation avec lui, c'est évident... Mais.. Pourquoi garder votre instinct protecteur envers lui ?

__________________________

above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: #455 chi sei?, aisling+gisella   

Revenir en haut Aller en bas
 
#455 chi sei?, aisling+gisella
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  WALKING IN THE CITY  :: southern district :: maisons-
Sauter vers:  
bowen-llywood contest !
Ce mois-ci, afin de marquer le coup pour les six belles années de rétro, nous avons décidé de mettre en place une grosse intrigue qui nous réunira tous (du moins, on l'espère) ! Scindés en quatre groupe, la guerre est déclarée !
plus d'infos par-ici.
voter pour rétro
les nouveautés du mois
recensement
idées pour pimenter vos rps !
▹ PICK-A-TOPIC
▹ RP ALEATOIRE
▹ JEUX INRP
▹ MINI-COMMUNS
▹ RPS LIBRES