AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-36%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Max Tailwind IV pour Femme en promotion
109 € 170 €
Voir le deal

Partagez
 

 All I want || Olivia

Aller en bas 
AuteurMessage
Chuck J. Carteret
Chuck J. Carteret

Feuille de personnage
» anecdotes: Il est né sur l'île de Guernesey et y a grandi jusqu'à être envoyé dans le prestigieux internat d'Eton où il ne tiendra que grâce aux généreux dons de la famille Carteret au collège. ‹ Il n'a aucun diplôme ‹ Il a toujours été l'élève dissipé, perturbateur qui poussait à bout les professeurs ‹ il n'a jamais eu l'intention de travailler ‹ Il a beaucoup d'humour ‹ Il ne crois pas en dieu ‹ il est doué pour le dessin mais c'est son petit jardin secret ‹ il est égoïste mais c'est son éducation qui est la cause de ça, parce qu'au fond, il est probablement quelqu'un d'assez généreux ‹ il a dilapidé des fortunes en drogues, alcool et tout ce qu'il peut être consommé ‹ il a fait plusieurs overdoses ‹ Il n'a jamais eu de relation vraiment sérieuse ‹ il aime autant les hommes que les femmes ‹ il aime profondément sa soeur même si elle lui tape sur le système ‹ il est un éternel gamin ‹ il ne voudrait jamais grandir, la vie d'adulte est trop compliquée ‹ Il est excentrique, égocentrique aussi ‹ Il ne fait pas vraiment attention aux autres, sauf a ses copains de beuveries ‹ il n'est pas méchant au fond ‹ il peut se montrer extrêmement pénible, désagréable même ‹ Depuis l'incident il est souvent dans l'apathie ‹ il compense son " chagrin" par les médocs, nouvelle dépendance ‹ Il aime se donner un look d'artiste raté, sans le coté artiste ‹ il se maquille, s'habille de manière provocante ‹ Il a fait cure sur cure qui n'ont jamais fonctionné parce que c'est surtout un souhait de papa ‹ il est en rupture partielle avec sa famille ‹ Il n'a pas peur de mourir ‹ il est un junkie et le restera jusqu'à son dernier souffle ‹ Il ne se pardonnera jamais d'avoir tué quelqu'un ‹ il aurait bien besoin d'un psy mais refuse de parler ‹ il a fait six mois d'hôpital psychiatrique et il est ressortie " clean" ‹ il cherche par tous les moyens de se procurer de nouveau de la came ‹ il ne dort jamais sans ses somnifères ‹ il est sous tutelle et ça l'emmerde bien ‹ il déteste les paparazzis ‹ Il pense bien trop à sa nouvelle dose ‹ il est dépressif et les overdoses successives sont son moyen de se suicider à petit feu ‹ il est fragile ‹ Il donne souvent le change ‹ il pense souvent à l'incident ‹ Il peut être exaspérant ‹ il compte bien réussir à faire plier sa soeur ‹
messages : 422
points : 4
ici depuis : 31/03/2019
crédits : Pretty Girl
statut : célibatard, mais n'est jamais contre une nouvelle rencontre.
bowenien
MessageSujet: All I want || Olivia    All I want || Olivia  EmptyLun 8 Avr 2019 - 19:28

Take my body
All I want is
And all I need is
To find somebody

Chuck tournait en rond depuis déjà une bonne heure, il n'avait plus rien, il avait fait tous les fonds de tiroirs. Comment allait il faire ? Plus de médocs ça voulait dire, plus rien pour calmer ses angoisses, plus rien pour calmer les tremblements, ses nerfs et surtout calmer cette envie qui le taraudait. C'était les médocs ou la cocaïne, et il ne serait réellement pas contre un rail de coke. Le brun ne savait plus vraiment quoi faire, il ne savait pas vraiment ce qu'il pouvait faire d'ailleurs. La vie était si... chiante quand il était clean, et il s'emmerdait ferme généralement. Il sorti de sa chambre, tremblant et alla dans la salle de bain, peut être que là, il y avait de quoi trouver quelque chose, au moins pour le soulager. Mais non, rien... Que dalle, en même temps, la maison était remplie de cartons et il n'y avait que le strict minimum dans la salle de bain. Il avait envie de tout casser derrière lui. Il était clairement en manque et il allait devoir faire quelque chose pour le combler. Il descendit dans le salon où il trouva Olivia et se jeta sur le canapé à ses côtés.

- Mh, dis donc soeurette... T'as rien dans la salle de bain... Genre rien du tout... J'ai plus de cachets...Et j'ai besoin de mes cachets...vraiment...


Il bougeait sa jambe de manière excessive, faisant trembler la table basse, et trahissant son impatience et surtout son anxiété.

- Alors... Alors ... Alors, alors, alors ?


Oui, il pouvait jouer à ce petit jeu des heures, et sans sa dose d’anxiolytique, il pouvait se montrer extrêmement pénible. Il observa son aînée et fonça le nez, voyant qu'elle recevait un texto.

- Quoi ? C'est Samounet qui te fait tourner la tête ? Sérieux, t'es folle de lui mh ? Allez, dis m'en plus... Allez, il est quand même devenu incroyablement sexy le petit prolo, ça m'étonnerait pas que tu tombes sous son charme... En même temps, je crois qu'en d'autres temps, je me le serait très certainement tapé...


Il sourit tendrement, tout en l'observant, il allait devenir de plus en plus pénible. Il se mordit la lèvre.

- Quoi, me dit pas que t'as pas mater son petit cul... Vu ta tête, on dirait que je parlais à une vierge effarouchée... Me dis pas que t'as jamais pensé à le mettre dans ton lit... Je suis sur que t'en pince pour lui... Moooh ce serait trop mignon, ma sœur avec ce prolo... sérieux...


Parce qu'il n'avait peut être jamais dit à sa sœur qu'il était bi,  il ne l'avait pas dit à sa famille mais en fait... Chuck s'en contre foutait, au pire, il aurait droit au regard désapprobateur de son père comme a chaque connerie qu'il pouvait faire. Alors, il avait épargné Charles premier du nom. Mais, il n'épargnerait pas sa sœur par contre. Il assumait pleinement son orientation sexuelle.

- Bon, sinon, t'as rien de plus fort que l'homéopathie que j'ai trouvé dans ton sac ? Alllez Oliviaaaa... J'ai plus mon traitement, je vais devenir pénible... Encore plus que jamais et tu regretteras ce coin paumé et surtout pourrit... Sérieux... Comment on peut vivre ici, y'a rien a faire !


Bon, peut être que c'était parce qu'il ne faisait pas grand chose de ses journées non plus. Il posa ses pieds sur la table basse, il était très agité.

- Il va aussi falloir que je vois un psy ici pour avoir mon traitement ? Ou on doit garder celui de Londres ?


Mine de rien, il était bien à l'hôpital psy, surtout parce qu'il avait son petit trafic bien monté et qu'il y avait toute sorte de médicaments qui circulait.

__________________________


   
---We're flying high
we're watching the world pass us by
Never want to come down, never want to put my feet back down on the ground
Never let me down see the stars, they're shining bright everything's alright tonight
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t18031-chuckyc#592450
Olivia Carteret
Olivia Carteret
messages : 499
points : 1
ici depuis : 23/04/2016
crédits : lempika : eyliam. ; gif : tumblr ; signa : astra
comptes : Swan Karev-Keynes.
statut : Veuve depuis mi 2018. Aurait préféré que s'y accole l'adjectif « noire », vue la honte infligée par l'origine du trépas de feu son mari (asphixié lors d'un jeu érotique BDSM avec un prostitué). Amoureuse mal aimante, dont le coeur appartient toujours à son premier amour.
bowenien
MessageSujet: Re: All I want || Olivia    All I want || Olivia  EmptyMar 30 Avr 2019 - 20:04

Ignorer Chuck était une sorte de passe-temps que sa sœur aînée avait quasiment élevé au rang d'art. Un art fait de patience, de contrition et ... De quelques verres envoyés à la sauvette entre deux atermoiements fraternels. Le fait qu'elle soit parvenue à se poser dans le salon, un livre entre les mains, et ce en toute tranquillité pendant plus d'un quart d'heure - sans que le garçon soit à l'étage à broyer du noir - était, en soit, un petit miracle. Lequel, naturellement, n'avait pas pour vocation de durer. Sans quoi, il aurait fallu le renommer Jésus et penser sérieusement à la canonisation. Saint Charles, saint patron des emmerdeurs patentés.

Tandis qu'il la houspillait, envahissant tant ses tympans que son espace vital, elle utilisa son téléphone afin d'envoyer un message au psychiatre de son frère, à Londres. Un mail aurait été plus officiel, toutefois, vue la situation - qu'elle avait laissé dégénérer, oubliant de s'assurer que son traitement était à jour -, le soignant devrait se montrer le plus réactif possible. A tort, Chuck interpréta son geste comme l'échange langoureux qu'elle aurait pu avoir avec Samuel Pohl, le fils de leur ancienne gouvernante. Aussi ne fut-elle pas surprise que le plus jeune utilise ce prétexte pour la relancer à propos de ce dernier. Visiblement, il ignorait bien des choses à propos de leur drôle de relation, dont le fait que Sam et elle avaient consommé leur attirance bien des années auparavant. Bien avant son mariage, bien avant que son propre corps lui soit devenu étranger. Elle, en revanche, ne s'étonna pas de sa remarque graveleuse à propos du sort qu'il aurait bien fait au blond. Elle n'avait aucun doute quant à la sexualité libérée et pluri-optionnelle de Chuck. Leurs parents eux-même devaient l'avoir plus ou moins réalisé, sans se l'être avoué. Non seulement car « ce genre de choses » ne se faisaient pas, mais en plus, elles se discutaient encore moins. Ce dont on ne parlait pas n'existait pas, c'était aussi simple que cela.

Tandis que son frère déblatérait, au comble d'une angoisse qu'elle ne connaissait pas mais commençait à appréhender via leur cohabitation, Olivia resta parfaitement stoïque. Son portable dans une main, elle continuait de tourner les pages de son roman. Néanmoins, aux derniers questionnements encore plus inquiets du garçon, elle dut se résoudre à sortir de son rôle de statue : « Le Docteur Shaw a déjà envoyé ton dossier à son confrère australien. Tu as rendez-vous vendredi. Et ton ordonnance arrive. » se décida-t-elle à répondre, non sans un soupir et un roulement d'yeux vers le ciel. Effort de compassion ne signifiait pas qu'elle pouvait, pour autant, renier sa nature. « Tu pourrais profiter de cette attente pour réfléchir à ce que tu vas faire. » Elle surprit le regard de son frère. « Ne me regarde pas comme ça, tu vois très bien ce que je veux dire. Est-ce que tu as un projet ? Autre que me gâcher les dix prochaines années avec tes geignements ? » Un petit sourire était apparu au coin de ses lèvres. Plaisanterie douteuse, mais plaisanterie tout de même.

__________________________

❝ as it's called again.❞ It's empty in the valley of your heart. The sun, it rises slowly as you walk away from all the fears and all the faults you've left behind.
Revenir en haut Aller en bas
Chuck J. Carteret
Chuck J. Carteret

Feuille de personnage
» anecdotes: Il est né sur l'île de Guernesey et y a grandi jusqu'à être envoyé dans le prestigieux internat d'Eton où il ne tiendra que grâce aux généreux dons de la famille Carteret au collège. ‹ Il n'a aucun diplôme ‹ Il a toujours été l'élève dissipé, perturbateur qui poussait à bout les professeurs ‹ il n'a jamais eu l'intention de travailler ‹ Il a beaucoup d'humour ‹ Il ne crois pas en dieu ‹ il est doué pour le dessin mais c'est son petit jardin secret ‹ il est égoïste mais c'est son éducation qui est la cause de ça, parce qu'au fond, il est probablement quelqu'un d'assez généreux ‹ il a dilapidé des fortunes en drogues, alcool et tout ce qu'il peut être consommé ‹ il a fait plusieurs overdoses ‹ Il n'a jamais eu de relation vraiment sérieuse ‹ il aime autant les hommes que les femmes ‹ il aime profondément sa soeur même si elle lui tape sur le système ‹ il est un éternel gamin ‹ il ne voudrait jamais grandir, la vie d'adulte est trop compliquée ‹ Il est excentrique, égocentrique aussi ‹ Il ne fait pas vraiment attention aux autres, sauf a ses copains de beuveries ‹ il n'est pas méchant au fond ‹ il peut se montrer extrêmement pénible, désagréable même ‹ Depuis l'incident il est souvent dans l'apathie ‹ il compense son " chagrin" par les médocs, nouvelle dépendance ‹ Il aime se donner un look d'artiste raté, sans le coté artiste ‹ il se maquille, s'habille de manière provocante ‹ Il a fait cure sur cure qui n'ont jamais fonctionné parce que c'est surtout un souhait de papa ‹ il est en rupture partielle avec sa famille ‹ Il n'a pas peur de mourir ‹ il est un junkie et le restera jusqu'à son dernier souffle ‹ Il ne se pardonnera jamais d'avoir tué quelqu'un ‹ il aurait bien besoin d'un psy mais refuse de parler ‹ il a fait six mois d'hôpital psychiatrique et il est ressortie " clean" ‹ il cherche par tous les moyens de se procurer de nouveau de la came ‹ il ne dort jamais sans ses somnifères ‹ il est sous tutelle et ça l'emmerde bien ‹ il déteste les paparazzis ‹ Il pense bien trop à sa nouvelle dose ‹ il est dépressif et les overdoses successives sont son moyen de se suicider à petit feu ‹ il est fragile ‹ Il donne souvent le change ‹ il pense souvent à l'incident ‹ Il peut être exaspérant ‹ il compte bien réussir à faire plier sa soeur ‹
messages : 422
points : 4
ici depuis : 31/03/2019
crédits : Pretty Girl
statut : célibatard, mais n'est jamais contre une nouvelle rencontre.
bowenien
MessageSujet: Re: All I want || Olivia    All I want || Olivia  EmptyMer 1 Mai 2019 - 20:11

Take my body
All I want is
And all I need is
To find somebody

Chuck tournait en rond comme un lion en cage ce qui trahissait son anxiété. Il observa sa soeur en levant un sourcil, non sérieusement, ce n'était donc pas le texto du petit prolo ? Mais Chuck avait réussi à mettre le sujet sur le tapis. Mais il allait pouvoir voir un autre psy et lui donner le spectacle qu'il voudrait. Il était très fort pour ça, il arrivait souvent à ses fins et n'allait pas épargner son nouveau médecin.

- Très bien... J'ai hâte de voir mon nouveau psy... Mais on va devoir aller chercher rapidement tout ça...


Non parce qu'il éprouvait la sensation de manque, il était juste complètement accro. Il ne pouvait pas faire sans. Ses médicaments étaient tout autant une drogue. Pourtant, il n'était pas forcément accro au sucre qui était douze fois plus addictif que la cocaïne, sauf qu'un était légal et pas l'autre. Chuck envahissait toujours l'espace vital de sa soeur, quand il évoqua le cas Samuel. Mais elle le prit de court en parlant de faire quelque chose de sa vie. Non, ce n'était clairement pas à l'ordre du jour. Il n'avait pas envisagé quoi que ce soit sur son avenir. Il la regarde, complètement déconfit. Il fronce les sourcils.

- Non... Mais t'emmerder pour les dix prochaines années est un bon projet... En fait, je sais surtout faire ça, je suis le champion toutes catégories ma belle !


Chuck fronça doucement le nez et observa sa soeur. Elle comptait le faire bosser ? Mais non, c'était hors de question ça. Olivia lui ferait ça ? Elle avait l'éternel flegme des Carteret, mais il fut soudainement soulagé quand il entrevit l'ombre d'un sourire. Non, sérieusement, ça allait l'angoisser encore plus si elle voulait l'emmener dans le monde du travail.

- Ta prévu de faire autre chose que la nounou ? Non parce que j'peux très bien me débrouiller tout seul... J'ai pas besoin d'une tutelle tu sais...


Si en fait, il en avait entièrement besoin. Il était ingérable, il était d'ailleurs super chiant en temps normal. Le brun finit par se lever, lui rendant un peu plus son espace vital. Il attrapa son paquet de cigarettes et en attrapa une avant de se l'allumer. Heureusement qu'il lui restait ça, il l'alluma et tira longuement dessus. Il aurait préféré quelque chose de plus fort, mais en attendant c'était tout ce qu'il y avait dans cette foutu baraque.

-  Crois moi, j'ai envie d'autre chose qu'une clope... vraiment... Il va me falloir ses médocs, sinon je crois que je vais ratisser la ville a la recherche de cocaïne... Ou autre chose en fait... n'importe quoi...


Il finit par se mettre à l'envers sur le canapé, les pieds sur le dossier et la tête non loin des genoux de sa soeur, fumant sa cigarette. Il jouait un peu avec la fumée.

__________________________


   
---We're flying high
we're watching the world pass us by
Never want to come down, never want to put my feet back down on the ground
Never let me down see the stars, they're shining bright everything's alright tonight
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t18031-chuckyc#592450
Olivia Carteret
Olivia Carteret
messages : 499
points : 1
ici depuis : 23/04/2016
crédits : lempika : eyliam. ; gif : tumblr ; signa : astra
comptes : Swan Karev-Keynes.
statut : Veuve depuis mi 2018. Aurait préféré que s'y accole l'adjectif « noire », vue la honte infligée par l'origine du trépas de feu son mari (asphixié lors d'un jeu érotique BDSM avec un prostitué). Amoureuse mal aimante, dont le coeur appartient toujours à son premier amour.
bowenien
MessageSujet: Re: All I want || Olivia    All I want || Olivia  EmptyDim 2 Juin 2019 - 19:24

« Bien sûr que si, tu en as besoin. » La réplique avait sonné, cinglante, à propos de la mise sous protection dont bénéficiait désormais le jeune Carteret. Et qu'elle exerçait, ne l'oublions pas. Elle ne le réalisait que trop tard, mais il aurait même dû avoir cette tutelle depuis déjà bien longtemps. Les crédits illimités dont il avait disposé jusqu'alors n'avaient certainement fait qu'entretenir sa dépendance. Ou il aurait dû faire bien pire pour y avoir accès pensa-t-elle soudain, chassant cette perspective d'un revers de main intérieur. De toute façon, ce qui était fait était fait et ils ne pourraient pas revenir en arrière. Autant que chacun en prenne son parti. Quoi qu'à en juger par le comportement quasi électrique de Chuck, l'un s'avérait plus serein que l'autre.

Comprenant que, de toute façon, son cher moment de calme était passé et qu'elle était, pour l'heure, la seule à pouvoir distraire son terrible petit frère, elle referma son livre d'un geste sec. A présent, le garçon entretenait son cancer, la tête renversée sur le canapé. Dans une famille « normale », avec des relations « normales », l'aînée en aurait sans doute profité pour l'attirer sur ses genoux et lui prodiguer quelques caresses apaisantes. Seulement, quand on s'appelle Carteret, ce genre de douceurs était, si ce n'était inexistantes, au moins aussi rares qu'une paire de diamants issue du commerce équitable. Plutôt que de répondre à ses inquiétudes, elle éleva la voix afin d'appeler leur majordome : « Eustache ? » Elle doutait franchement que ce fut là le véritable prénom de son nouvel employé, mais le contrarier en réclamant son acte de naissance lui aurait paru bien cruel. Après tout, on ne pouvait pas tous avoir la chance de naître dans les bonnes sphères. L'homme apparut discrètement dans l'encadrement du salon, attendant les ordres. « Allez à la pharmacie récupérer les médicaments de Charles, je vous prie. Et ne faites pas de détour. » Il acquiesça sentencieusement, avant de disparaître de nouveau comme il était venu. Repoussant sa fiction abandonnée sur le bras du sofa, elle lissa sa longue jupe d'été avant de reprendre, à l'attention de son frère cette fois : « J'étais sérieuse, tout à l'heure. Tu ne peux pas passer les cinquante prochaines années à me faire virer folle, aussi attrayant que puisse paraître ce passe-temps. Ou à attendre ta prochaine dose. Tu dois trouver à t'occuper. Légalement, j'entends. » Elle se leva, ses pas la portant jusqu'à la table, où un plateau avec un pichet rempli de thé glacé - fichue chaleur australienne ! - et deux verres avaient été mis à leur disposition par ce cher Eustache. Autre inconvénient de la dépendance de son cadet : l'alcool était prohibé dans leur demeure. Du moins, tant que l'état de santé de celui-ci ne lui permettrait pas de le consommer raisonnablement. Elle se servit et revint vers le canapé. « Je suis certaine que tes seules compétences ne résident pas dans l'art d'être chiant ou défoncé. Que sais-tu faire ? Et qu'as-tu envie de faire ? » Jamais de ronds de jambes, avec Olivia. Droit au but. Quitte à alimenter plus de malaise qu'à l'apaiser, mais on pouvait lui reconnaître son intérêt pour son frère.

__________________________

❝ as it's called again.❞ It's empty in the valley of your heart. The sun, it rises slowly as you walk away from all the fears and all the faults you've left behind.
Revenir en haut Aller en bas
Chuck J. Carteret
Chuck J. Carteret

Feuille de personnage
» anecdotes: Il est né sur l'île de Guernesey et y a grandi jusqu'à être envoyé dans le prestigieux internat d'Eton où il ne tiendra que grâce aux généreux dons de la famille Carteret au collège. ‹ Il n'a aucun diplôme ‹ Il a toujours été l'élève dissipé, perturbateur qui poussait à bout les professeurs ‹ il n'a jamais eu l'intention de travailler ‹ Il a beaucoup d'humour ‹ Il ne crois pas en dieu ‹ il est doué pour le dessin mais c'est son petit jardin secret ‹ il est égoïste mais c'est son éducation qui est la cause de ça, parce qu'au fond, il est probablement quelqu'un d'assez généreux ‹ il a dilapidé des fortunes en drogues, alcool et tout ce qu'il peut être consommé ‹ il a fait plusieurs overdoses ‹ Il n'a jamais eu de relation vraiment sérieuse ‹ il aime autant les hommes que les femmes ‹ il aime profondément sa soeur même si elle lui tape sur le système ‹ il est un éternel gamin ‹ il ne voudrait jamais grandir, la vie d'adulte est trop compliquée ‹ Il est excentrique, égocentrique aussi ‹ Il ne fait pas vraiment attention aux autres, sauf a ses copains de beuveries ‹ il n'est pas méchant au fond ‹ il peut se montrer extrêmement pénible, désagréable même ‹ Depuis l'incident il est souvent dans l'apathie ‹ il compense son " chagrin" par les médocs, nouvelle dépendance ‹ Il aime se donner un look d'artiste raté, sans le coté artiste ‹ il se maquille, s'habille de manière provocante ‹ Il a fait cure sur cure qui n'ont jamais fonctionné parce que c'est surtout un souhait de papa ‹ il est en rupture partielle avec sa famille ‹ Il n'a pas peur de mourir ‹ il est un junkie et le restera jusqu'à son dernier souffle ‹ Il ne se pardonnera jamais d'avoir tué quelqu'un ‹ il aurait bien besoin d'un psy mais refuse de parler ‹ il a fait six mois d'hôpital psychiatrique et il est ressortie " clean" ‹ il cherche par tous les moyens de se procurer de nouveau de la came ‹ il ne dort jamais sans ses somnifères ‹ il est sous tutelle et ça l'emmerde bien ‹ il déteste les paparazzis ‹ Il pense bien trop à sa nouvelle dose ‹ il est dépressif et les overdoses successives sont son moyen de se suicider à petit feu ‹ il est fragile ‹ Il donne souvent le change ‹ il pense souvent à l'incident ‹ Il peut être exaspérant ‹ il compte bien réussir à faire plier sa soeur ‹
messages : 422
points : 4
ici depuis : 31/03/2019
crédits : Pretty Girl
statut : célibatard, mais n'est jamais contre une nouvelle rencontre.
bowenien
MessageSujet: Re: All I want || Olivia    All I want || Olivia  EmptyMer 12 Juin 2019 - 13:21

Take my body
All I want is
And all I need is
To find somebody

Il prend le temps pour fumer sa cigarette, ça ne le dérange pas plus que ça que sa soeur ne caresse pas sa joue. En même temps, Chuck n'est pas forcément habitué à ça et ça lui paraîtrait vraiment bizarre de la part d'Olivia. Il l'observe, la tête à l'envers et lève ensuite les yeux au ciel.

- Qu'est ce que tu veux que je fasse hm ? J'suis pas vraiment le mec le plus doué du monde pour faire quoi que ce soit... Ah si... Me défoncer, ça j'excelle en la matière...


Il avait bel et bien conscience qu'il était un junkie et que c'était sa seule et unique qualité. Il était loin d'être idiot, mais jamais il n'avait exploité son intelligence. Il avait bel et bien compris qu'il pourrait faire ce qu'il voudrait, jamais personne ne lui dirait quoi que ce soit. Il ferma un peu les yeux pour apprécier sa cigarette et laissa sa soeur commander le majordome.

- Quoi que, peut être que je devrais devenir prostitué... Ca paye pas trop mal et j'devrais pas être mauvais la dedans...


Il n'avait pas besoin de regarder sa soeur pour savoir que sa connerie l'exaspérait. Il rouvrit les yeux et haussa - comme il le put - les épaules. Il souffla doucement.

- Non, j'suis doué pour rien tu sais... Vraiment...


Enfin si, le dessin mais il n'avait pas forcément envie de lui avouer, pas tout de suite.

- Je suis un cas désespéré tu sais... Tout juste capable de me défoncer et tuer quelqu'un sans avoir le courage d'assumer mes actes...


Ouais, ça le dévorait petit à petit, heureusement qu'il avait le dessin pour évacuer tout ça. Jamais il n'avait parlé de l'accident à sa soeur, ils avaient toujours évité le sujet c'était comme tabou. Il se mordit doucement l’intérieur de la joue. Peut être qu'elle allait rebondir la dessus, peut être qu'elle lui ferait la morale. Chuck s'en foutait en fait, il avait un mort sur la conscience et il y songeait tous les jours, ça l'angoissait sa culpabilité était telle qu'il avait besoin de ses anti-dépresseurs, de ses anxiolytiques et de ses somnifères pour éviter de penser tout simplement.

- Hors de question d'être serveur dans un restaurant, de toute façon, je crois que je serais capable de tout foiré quoi qu'il arrive...


Le Carteret n'avait de toute façon aucun projet, aucune envie de faire quoi que ce soit de sa vie. Le plus simple à ses yeux serait de mourir pour de bon d'une overdose.

__________________________


   
---We're flying high
we're watching the world pass us by
Never want to come down, never want to put my feet back down on the ground
Never let me down see the stars, they're shining bright everything's alright tonight
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t18031-chuckyc#592450
Olivia Carteret
Olivia Carteret
messages : 499
points : 1
ici depuis : 23/04/2016
crédits : lempika : eyliam. ; gif : tumblr ; signa : astra
comptes : Swan Karev-Keynes.
statut : Veuve depuis mi 2018. Aurait préféré que s'y accole l'adjectif « noire », vue la honte infligée par l'origine du trépas de feu son mari (asphixié lors d'un jeu érotique BDSM avec un prostitué). Amoureuse mal aimante, dont le coeur appartient toujours à son premier amour.
bowenien
MessageSujet: Re: All I want || Olivia    All I want || Olivia  EmptyJeu 15 Aoû 2019 - 19:38

Dieu qu'il lui était douloureux d'entendre son frère se déprécier de la sorte ! Naturellement, elle pouvait comprendre son point de vue. Les espoirs que leur père avait pu placer en son cadet avaient depuis longtemps disparu. Certainement après la seconde ou la troisième rehab inutile. Mauvais élève d'Eton, maigre diplôme du secondaire en poche. Fêtard invétéré, drogué à l'extrême. Qui, par-dessus le marché, avait tué quelqu'un en plein trip, à cent cinquante en centre-ville. Selon les Carteret, Chuck inclus, son cas était absolument désespéré. Il n'y aurait rien à en tirer, jamais, parce qu'il ne savait rien faire, n'apprendrait jamais.

Selon les autres, peut-être. Pas selon sa sœur.

Car notre noble cynique, éternellement gouailleuse, elle, pensait que sous cette excentrique et frêle carapace, se dissimulait de réelles capacités. Et si elle le savait, c'était pour une bonne raison. Elle avait fouillé dans ses affaires. Elle avait trouvé ces fameux dessins qu'il conservait précieusement, à l'abri des regards. Alors l'entendre parler de peut-être vendre son corps contre de l'argent - considérant sa dernière « expérience » avec les travailleurs du sexe, même elle trouvait la blague de mauvais goût - ou d'enfiler une paire de baskets ou un costume pour aller servir dans des bars ... Elle sentit l'un de ses rares mais précieux accès de colère salir ses veines. Son sang s'ébouillantait tandis que ses sourcils se fronçaient. Jusqu'ici stoïque, elle dévisagea son frère avec morgue, signe que son petit numéro de victime, aussi sincère puisse-t-il être, ne seyait guère à l'aînée. « Je ne t'ai pas sorti d'une probable perpétuité pour t'entendre discourir sur tes envies de suicide à peine dissimulées, Charles. » répliqua-t-elle, cassante et plus froide qu'un iceberg. Elle contourna le canapé, le thé menaçant de déborder à chacun de ses pas vifs. « Quoi que tu en penses, tes erreurs ne te définissent pas. Et tu devrais savoir depuis longtemps que ce que les autres pensent de nous ne te définissent pas. Ne me dis pas que je ne t'ai pas au moins appris ça ? » Elle avait été une sœur déplorable, inutile de se mentir. Ni présente, ni aidante. A part au dernier moment. Elle aussi refusait que ses manquements la définissent. Ce qui comptait était à venir, pas le passé. Elle darda ses prunelles orageuses vers son cadet. « Tu ne te prostitueras pas. Pour le travail de laquais, nous en reparlerons. Qui sait, cela pourrait peut-être s'avérer une option exploitable. Pour l'instant, et puisque tu n'as guère mieux à me proposer, semble-t-il, tu vas te rendre deux fois par semaine dans un groupe de parole pour addicts. Eustache t'y conduira et s'assurera que tu y restes jusqu'à la fin. Je t'ai également fait inscrire à un cours qui devrait t'intéresser. » Implacable, la Olivia. Etait-ce la bonne méthode ? Probablement pas. Mais ce semblant de contrôle lui donnait l'illusion qu'elle avait les choses en main. Qu'elle pouvait encore rattraper le temps. Et puisqu'il l'observait, probablement interrogateur, elle sortit d'un secrétaire un carnet qu'elle vint lui mettre sous le nez. Le clou du spectacle. Les croquis de Chuck. « Un cours de dessin, naturellement. » Elle laissa tomber les esquisses sur les genoux de son cadet. « Oseras-tu encore me dire que tu n'es doué en rien ? » Sa poitrine se soulevait par à-coups brusques. Colère et violence. Génétique de la folie. La force de ces espoirs qu'elle refusait, elle, d'abandonner.

__________________________

❝ as it's called again.❞ It's empty in the valley of your heart. The sun, it rises slowly as you walk away from all the fears and all the faults you've left behind.
Revenir en haut Aller en bas
Chuck J. Carteret
Chuck J. Carteret

Feuille de personnage
» anecdotes: Il est né sur l'île de Guernesey et y a grandi jusqu'à être envoyé dans le prestigieux internat d'Eton où il ne tiendra que grâce aux généreux dons de la famille Carteret au collège. ‹ Il n'a aucun diplôme ‹ Il a toujours été l'élève dissipé, perturbateur qui poussait à bout les professeurs ‹ il n'a jamais eu l'intention de travailler ‹ Il a beaucoup d'humour ‹ Il ne crois pas en dieu ‹ il est doué pour le dessin mais c'est son petit jardin secret ‹ il est égoïste mais c'est son éducation qui est la cause de ça, parce qu'au fond, il est probablement quelqu'un d'assez généreux ‹ il a dilapidé des fortunes en drogues, alcool et tout ce qu'il peut être consommé ‹ il a fait plusieurs overdoses ‹ Il n'a jamais eu de relation vraiment sérieuse ‹ il aime autant les hommes que les femmes ‹ il aime profondément sa soeur même si elle lui tape sur le système ‹ il est un éternel gamin ‹ il ne voudrait jamais grandir, la vie d'adulte est trop compliquée ‹ Il est excentrique, égocentrique aussi ‹ Il ne fait pas vraiment attention aux autres, sauf a ses copains de beuveries ‹ il n'est pas méchant au fond ‹ il peut se montrer extrêmement pénible, désagréable même ‹ Depuis l'incident il est souvent dans l'apathie ‹ il compense son " chagrin" par les médocs, nouvelle dépendance ‹ Il aime se donner un look d'artiste raté, sans le coté artiste ‹ il se maquille, s'habille de manière provocante ‹ Il a fait cure sur cure qui n'ont jamais fonctionné parce que c'est surtout un souhait de papa ‹ il est en rupture partielle avec sa famille ‹ Il n'a pas peur de mourir ‹ il est un junkie et le restera jusqu'à son dernier souffle ‹ Il ne se pardonnera jamais d'avoir tué quelqu'un ‹ il aurait bien besoin d'un psy mais refuse de parler ‹ il a fait six mois d'hôpital psychiatrique et il est ressortie " clean" ‹ il cherche par tous les moyens de se procurer de nouveau de la came ‹ il ne dort jamais sans ses somnifères ‹ il est sous tutelle et ça l'emmerde bien ‹ il déteste les paparazzis ‹ Il pense bien trop à sa nouvelle dose ‹ il est dépressif et les overdoses successives sont son moyen de se suicider à petit feu ‹ il est fragile ‹ Il donne souvent le change ‹ il pense souvent à l'incident ‹ Il peut être exaspérant ‹ il compte bien réussir à faire plier sa soeur ‹
messages : 422
points : 4
ici depuis : 31/03/2019
crédits : Pretty Girl
statut : célibatard, mais n'est jamais contre une nouvelle rencontre.
bowenien
MessageSujet: Re: All I want || Olivia    All I want || Olivia  EmptyMer 21 Aoû 2019 - 20:38

Take my body
All I want is
And all I need is
To find somebody

Chuck faisait seulement comprendre à sa soeur ce qu'il ressentait, il le racontait quelque fois à son psy ce qu'il ressentait vraiment. D'un c'était un bon filon pour avoir encore plus de petite pilules aussi. Mais Chuck n'avait jamais caché son désir de mourir de toute façon, il n'avait pas réussi à aller jusqu'au bout, voilà tout. Il s'est redresser entre temps et hausse les épaules quand elle se met en colère, et au risque de la mettre encore plus en colère.

- Tu sais, l'hôpital psy c'était pas si mal... Au moins, j'avais des pilules quand j'en avais vraiment besoin...


Parce qu'il avait surtout monter son réseau de contrebande de médocs surtout. Olivia n'en savait surtout rien et ça arrangeait très bien Chuck qui garderait cette information pour lui seul. En fait, il aurait peut être fait un excellent dealer à bien y réfléchir. Chuck fronce un peu le nez et soupire.

- Je suis assez pragmatique pour savoir ce que je suis... C'est comme ça, j'y peux rien...


Parce qu'il savait assez bien que les autres n'avaient pas tort et que sa soeur était bien trop brave pour lui donner sa chance. Elle le supportait ce qui n'était pas non sans mal, elle s'occupait de lui plus que nécessaire et elle n'avait pas le choix que de le faire. Non sérieusement, il avait bel et bien conscience de lui être un fardeau et elle lui trouvait encore des qualités.

- Tu sais que j'vais continuer à te décevoir ? parce que j'suis assez fort pour ça...


Parce que ouais, il avait bien conscience qu'il allait continuer à le faire, comme il avait toujours fait d'ailleurs. Il finit par souffler, ça l'agace de devoir aller à ses réunions.

- Non Olivia... Non non non, j'ai déjà un psy, j'ai pas besoin de réunion ! C'est hors de question et imagine, je trouve un travail, ça fera tâche de le dire au patron...


Bon, il n'était pas dans l'option de trouver un patron, mais sait on jamais. En réalité, le futur lui donnera raison, il trouvera du travail sans vraiment le chercher. Il voulait simplement passer au travers des groupes de paroles. Mais Olivia lui coupe ensuite le sifflet, il n'a pas le temps de répliquer sur la surprise qu'elle lui agite son carnet remplis de dessin. Chuck frise l'apoplexie, il pâlit et n'a plus les mots. Elle a osé le trahir, trahir son jardin secret et fouiller dans ses affaires. Chuck ne sait pas s'il doit être triste, déçu ou en colère. Il se sent vide d'un coup, elle a souillé son jardin secret. Il met plusieurs minutes avant de se rendre compte qu'elle a dû retourner sa chambre pour trouver ça.

- T'avais pas le droit...


C'est tout simplement ce qu'il arrive à articuler. Il sent la colère s'insinuer dans ses veines, il la sent au creux de son estomac. Il se reprend doucement et là, il n'a plus envie de jouer.

- T'avais PAS LE DROIT Olivia... T'avais PAS LE DROIT PUTAIN DE MERDE !


Il a envie de tout envoyer valser et il va le faire, elle a réveillé le fauve.

- J'irais pas à tes groupes, j'irais nulle part... Tu avais pas le droit et tes cours, j'en veux pas Olivia...


Il jette tout ce qui lui passe par la main, il envoie tout ce qu'il peut à travers la pièce et personne ne peut le calmer.

__________________________


   
---We're flying high
we're watching the world pass us by
Never want to come down, never want to put my feet back down on the ground
Never let me down see the stars, they're shining bright everything's alright tonight
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t18031-chuckyc#592450
Olivia Carteret
Olivia Carteret
messages : 499
points : 1
ici depuis : 23/04/2016
crédits : lempika : eyliam. ; gif : tumblr ; signa : astra
comptes : Swan Karev-Keynes.
statut : Veuve depuis mi 2018. Aurait préféré que s'y accole l'adjectif « noire », vue la honte infligée par l'origine du trépas de feu son mari (asphixié lors d'un jeu érotique BDSM avec un prostitué). Amoureuse mal aimante, dont le coeur appartient toujours à son premier amour.
bowenien
MessageSujet: Re: All I want || Olivia    All I want || Olivia  EmptyVen 1 Nov 2019 - 17:43

La jeune femme recula légèrement, sans se presser. Elle s'était préparée à la colère de son cadet. Pour tout dire, elle l'espérait. L'apathie de Charles lui était devenue presque aussi insupportable que sa propre passivité. Le voir s'animer, même pour le pire, avait un petit goût de victoire qu'elle ne dédaignait pas. Tandis qu'il attrapait les objets à sa portée, hurlant à la trahison, expulsant sa fureur, elle resta droite et stoïque, bougeant simplement la tête afin de ne pas devenir un dommage collatéral de l'ire fraternelle. « Je ne te laisse pas le choix. » rétorqua-t-elle d'une voix neutre, comme il jurait qu'il ne suivrait aucun cours, aucune réunion. S'il avait pensait qu'il s'agissait là de propositions, le pauvre connaissait mal son aînée. Butée, elle l'y emmènerait elle-même s'il le fallait. Hors de question qu'il replonge, qu'elle le regarde s'enfoncer un peu plus dans les abîmes de son addiction. Qu'importe que son propre comportement soit induit par la culpabilité. Celle qui la rongeait depuis plusieurs mois maintenant, lorsqu'elle avait réalisé à quel point elle avait comme tous les autres : à savoir, abandonné.

Eustache choisit ce moment de débauche fratricide pour revenir de sa course. L'homme se figea sur le seuil du salon, son regard affolé passant d'un Carteret à l'autre. Il avait dû entendre les hurlements, de même que les bruits de casse qui les accompagnaient. « Est-ce que tout va bien, Miss Olivia ? Monsieur Charles ? » L'employé tentait de garder contenance mais ses gestes nerveux le trahissaient. La jeune femme acquiesça. « Mon frère est seulement contrarié. Donnez-moi ça. » Le majordome ne se fit pas prier, lui apportant le petit sac en papier. A nouveau, elle le congédia d'un geste et se rapprocha de son frère à mesure qu'elle extirpait le flacon d’anxiolytiques de la poche. « Rassied-toi, s'il te plaît. » Cette crise avait dû l'épuiser. Quand il se fut exécuté - certainement de mauvaise grâce -, elle glissa le flacon de pilules entre les doigts de Chuck. Seulement, elle ne dégagea pas sa main. Au contraire, la prise de ses doigts sur les phalanges de son cadet se raffermit, avec une délicatesse inattendue. Elle s'était même agenouillée devant lui, dans cette position où la domination n'avait plus sa place. Si elle n'avait pas été Olivia Carteret, certainement que son regard aurait été implorant. « Je sais que nous ... N'avons pas été élevés pour dire ce genre de choses. » reprit-elle avec douceur. Elle buttait légèrement sur les mots, preuve que ce qu'elle s'apprêtait à dire était pour le moins inhabituel. « Mais, Chuck, tu es mon frère. Et je t'aime. Plus que ma propre vie. Est-ce que tu comprends ça ? Je ne peux pas te sauver de tes démons, je n'ai aucun pouvoir là-dessus. Seulement ... Si je n'essaie pas, s'il t'arrive quoi que ce soit, jamais je ne m'en remettrai. » Boum. La déflagration de la bombe qu'elle venait de balancer devait avoir été entendue jusqu'à Londres. Loin du pathos et du dramatisme exacerbé de leur mère, la jeune femme était sincère. Chaque mot lui avait coûté. Bien plus que la colère qu'elle avait montré un instant plus tôt, avouer la véritable teneur de ses sentiments était un précipice qu'elle venait de franchir à l'aveugle. Et cette fois, elle n'attendait ni n'espérait rien.

__________________________

❝ as it's called again.❞ It's empty in the valley of your heart. The sun, it rises slowly as you walk away from all the fears and all the faults you've left behind.
Revenir en haut Aller en bas
Chuck J. Carteret
Chuck J. Carteret

Feuille de personnage
» anecdotes: Il est né sur l'île de Guernesey et y a grandi jusqu'à être envoyé dans le prestigieux internat d'Eton où il ne tiendra que grâce aux généreux dons de la famille Carteret au collège. ‹ Il n'a aucun diplôme ‹ Il a toujours été l'élève dissipé, perturbateur qui poussait à bout les professeurs ‹ il n'a jamais eu l'intention de travailler ‹ Il a beaucoup d'humour ‹ Il ne crois pas en dieu ‹ il est doué pour le dessin mais c'est son petit jardin secret ‹ il est égoïste mais c'est son éducation qui est la cause de ça, parce qu'au fond, il est probablement quelqu'un d'assez généreux ‹ il a dilapidé des fortunes en drogues, alcool et tout ce qu'il peut être consommé ‹ il a fait plusieurs overdoses ‹ Il n'a jamais eu de relation vraiment sérieuse ‹ il aime autant les hommes que les femmes ‹ il aime profondément sa soeur même si elle lui tape sur le système ‹ il est un éternel gamin ‹ il ne voudrait jamais grandir, la vie d'adulte est trop compliquée ‹ Il est excentrique, égocentrique aussi ‹ Il ne fait pas vraiment attention aux autres, sauf a ses copains de beuveries ‹ il n'est pas méchant au fond ‹ il peut se montrer extrêmement pénible, désagréable même ‹ Depuis l'incident il est souvent dans l'apathie ‹ il compense son " chagrin" par les médocs, nouvelle dépendance ‹ Il aime se donner un look d'artiste raté, sans le coté artiste ‹ il se maquille, s'habille de manière provocante ‹ Il a fait cure sur cure qui n'ont jamais fonctionné parce que c'est surtout un souhait de papa ‹ il est en rupture partielle avec sa famille ‹ Il n'a pas peur de mourir ‹ il est un junkie et le restera jusqu'à son dernier souffle ‹ Il ne se pardonnera jamais d'avoir tué quelqu'un ‹ il aurait bien besoin d'un psy mais refuse de parler ‹ il a fait six mois d'hôpital psychiatrique et il est ressortie " clean" ‹ il cherche par tous les moyens de se procurer de nouveau de la came ‹ il ne dort jamais sans ses somnifères ‹ il est sous tutelle et ça l'emmerde bien ‹ il déteste les paparazzis ‹ Il pense bien trop à sa nouvelle dose ‹ il est dépressif et les overdoses successives sont son moyen de se suicider à petit feu ‹ il est fragile ‹ Il donne souvent le change ‹ il pense souvent à l'incident ‹ Il peut être exaspérant ‹ il compte bien réussir à faire plier sa soeur ‹
messages : 422
points : 4
ici depuis : 31/03/2019
crédits : Pretty Girl
statut : célibatard, mais n'est jamais contre une nouvelle rencontre.
bowenien
MessageSujet: Re: All I want || Olivia    All I want || Olivia  EmptyDim 17 Nov 2019 - 23:17

Take my body
All I want is
And all I need is
To find somebody

Chuck était toujours en colère, il n'encaissait pas vraiment le fait que sa soeur ait eu le culot de fouiller dans sa chambre, qu'elle ait trouvé son carnet à dessin... Son jardin secret, le seul qu'il avait réussi a garder pour lui seul. Maintenant c'était peine perdue, elle savait, elle avait trouvé, elle avait tout brisé. Aux yeux de Chuck, c'était comme si elle venait de briser la dernière chose à laquelle il tenait le plus. Olivia n'aurait jamais dû rentrer dans son jardin secret.

- Que j'aille ou non, je ne dirais rien aux réunions et je ne dessinerais plus rien...


Il la détestait là tout de suite, Chuck était capable de mettre ces paroles a exécution. Il était capable de rester parfaitement apathique et indifférent au groupe, il était fort à ce jeu là. Il voit Eustache qui s'inquiète et soupire.

- Ca va, c'est juste une traîtresse, fais gaffe Eustache, elle finira par fouiller et trouver ton pire secret...


Chuck soupira, elle avait son précieux sésame, pour le coup elle avait tout pouvoir sur lui. Il finit par s'asseoir n'ayant pas vraiment le choix, il tend la main pour attraper le flacon, il ne s'attendant pas au contact physique. Il se raidit légèrement, s'il avait l'habitude des personnes tactiles, il n'en avait pas l'habitude avec sa soeur. Un long frisson le parcouru, c'était quelque chose de tellement inhabituel que ça lui donnait la sensation que ça allait le brûler ou l’électrifier, pourtant il ne fit rien pour cesser le contact. Chuck regardait sa soeur, là, a genoux devant lui, lui montrant ce visage qu'il n'avait jamais vu auparavant. Il plongea son regard dans le sien et put y lire toute la sincérité du monde. Sérieusement, il n'était pas sur et certain qu'elle joue la comédie. Et les mots vinrent s'ajouter, Chuck avait presque du mal à les comprendre, il avait l'impression d'être dans un trip. Pourtant, il était clean, trop clean peut être. Son " Je t'aime" lui brisa le coeur, jamais ces mots n'avaient été prononcés auparavant et ils faisaient autant de bien que de mal. Les émotions de Chuck se bousculaient entre elles, il était passé de l'apathie à  la colère, de la colère à l'envie de pleurer. Il avait envie de lâcher des larmes, mais quelque chose l'en empêchait, peut être un semblant de fierté qui lui restait encore. Il avait envie de lui expliquer ce qu'il ressentait, il avait envie de lui dire a quel point lui aussi il l'aimait, a quel point il avait merdé, a quel point il s'en voulait de cette situation, d'être tombé si facilement dans la drogue, de s'excuser pour ses nombreux déboires. Mais il n'y arrivait pas, les mots restaient coincés dans sa gorge, il retenait ses larmes au maximum. Il était épuisé de la vie, épuisé de toutes les épreuves auxquelles on l'avait confronté. Il ferma les yeux, essayant de se contrôler, mais une larme s'échappa, puis une seconde, Chuck n'essaya plus de les retenir.

- Je... suis nocif pour toi... Je suis nocif pour tout ceux qui m'entourent Olivia... et tu le sais aussi bien que moi...


La colère laissait place à la dépression, ce n'était plus de la comédie, ce n'était plus celui qui faisait des pieds et des mains pour avoir ce qu'il voulait, non... C'était bel et bien Charles Deuxième du nom qui craquait.

- Je... Te fais plus de mal que de bien tu... devrais arrêter de m'aimer comme ça... Les démons sont bien trop forts... Je pourrais plus me battre contre eux Olivia, c'est une envie constante... Une envie bien trop présente... Une envie a chaque seconde... J'ai du sang sur les mains, sur ma conscience...


Il butait lui aussi sur les mots, parce que d'ordinaire tout ça c'était des non-dits.

- J'étais plus obligé de penser avec la drogue, j'étais plus obligé de réfléchir, elle me mettait bien... Je sais que je devrais pas te le dire...Mais c'est ce que je ressens, je me sens vide sans elle... La seule chose... que j'arrive à faire .... je voulais pas que tu le voit... Je...J'avais pas envie que tu vois les dessins.. Pourquoi t'as fais ça Olivia ?


Les larmes ne s'arrêtait plus, le Carteret n'arrivait plus à les maîtrisé, il avait lâcher le flacon, ce n'était plus vraiment important. Il se sentait juste affreusement mal et le pire c'est qu'il le montrait à son aînée.

- Je suis un boulet pour toi... Tu mérites pas ça...


Il ne cessait de le répéter, jusqu'à ce qu'il ne soit plus vraiment en état de parler tant les pleurs étaient conséquents.
Spoiler:
 

__________________________


   
---We're flying high
we're watching the world pass us by
Never want to come down, never want to put my feet back down on the ground
Never let me down see the stars, they're shining bright everything's alright tonight
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aa-retro.com/t18031-chuckyc#592450
Olivia Carteret
Olivia Carteret
messages : 499
points : 1
ici depuis : 23/04/2016
crédits : lempika : eyliam. ; gif : tumblr ; signa : astra
comptes : Swan Karev-Keynes.
statut : Veuve depuis mi 2018. Aurait préféré que s'y accole l'adjectif « noire », vue la honte infligée par l'origine du trépas de feu son mari (asphixié lors d'un jeu érotique BDSM avec un prostitué). Amoureuse mal aimante, dont le coeur appartient toujours à son premier amour.
bowenien
MessageSujet: Re: All I want || Olivia    All I want || Olivia  EmptyJeu 26 Mar 2020 - 0:56

Ainsi donc, Olivia n'attendait ni n'espérait rien de ses soudaines et tendres confidences. Elle s'était simplement essayée à un exercice pour le moins inédit chez les Carteret : ouvrir son coeur et laisser parler la vérité crue, brute, indélicate. En d'autres circonstances, et probablement d'autres temps, probablement aurait-elle adopté l'attitude de leur père face à la réaction de son frère. A savoir, lui tapoter gentiment le dos en attendant que la logorrhée dont Chuck lui faisait part se tasse. Peut-être même l'aurait-elle encouragé à prendre une petite pilule et à aller se coucher - c'était, en tout cas, ce que l'on faisait le mieux chez eux. Sauf qu'ils n'étaient plus chez eux. Ils ne se trouvaient pas dans le Manoir familial, à gérer un nouveau drame existentiel de leur génitrice rompue à l'art de la tragédie. Ils étaient chez eux, dans cette maison qu'elle avait acheté, pour eux. Pour un nouveau départ. Pour que l'un comme l'autre puisse enfin exister au-delà de leur nom, de leur passé, de leurs erreurs ou de tout ce qui les avait construit jusqu'à présent.

Alors, elle écoutait son frère, en proie à une peine indicible qu'elle était incapable de soigner. A des remords qu'elle ne pouvait excuser, aussi justifiables soient-ils. A des peurs qu'elle ne pouvait ni apaiser, ni balayer, car elle n'avait aucune prise sur celles-ci. Sans un mot, elle absorbait cette douleur dont, quoi qu'il en pense, elle était aussi responsable. De par son irresponsabilité. Elle l'avait abandonnée. Ce ne fut que lorsque le disque fut rayé, tandis qu'il répétait en boucle à quel point elle ne méritait pas un tel sort que celui d'être sa sœur ainée, qu'elle se mouva enfin. Abandonnant le sol, elle vint s'assoir à côté du garçon, glissa un bras autour de ses épaules et l'attira doucement contre elle. Une main restée sur les siennes, l'autre sur la tempe de Chuck. « Allons, chut. Tout va bien. Tout va bien, Chuck. » Elle le répéta jusqu'à ce qu'elle sente sa respiration s'apaiser. Ceci fait, elle pivota légèrement afin de pouvoir le regarder. « Tu trouveras un autre moyen de remplir ce vide. Peu importe ce que tu crois aujourd'hui, je n'ai aucun doute quant à ce fait. Tu t'en sortiras. Nous nous en sortirons. Ensemble. » Elle se dégagea légèrement afin d'essuyer les larmes sur les joues de son frère. Un sourire illumina ses traits quelque peu chiffonnés. Sa contenance revenait. « Tu es peut-être un boulet, cependant, tu es le mien. Je te traînerais à mon pied aussi longtemps que la terre résistera au fléau que nous représentons. Le reste n'a pas d'importance, c'est entendu ? » Une fois qu'il eut acquiescé, elle se remit sur ses jambes. « Eustache ? » Le majordome apparut dans la seconde qui suivit. « Accompagnez Monsieur Charles à sa chambre. Il a besoin de se reposer, après toutes ces émotions. » Comme le garçon n'opposait pas de résistance, elle le regarda s'éloigner en compagnie de l'employé, bien droite, le menton haut. Ce ne fut qu'une fois hors de portée de vue des deux hommes qu'elle se laissa retomber sur le sofa, la tête entre ses avant-bras. Un profond soupir s'échappa de ses lèvres, écho d'un sanglot qu'elle retenait, sans trop savoir pourquoi. L'entreprise dans laquelle elle s'était lancée était aussi périlleuse que longue ... La seule question qui subsistait était : aurait-elle la force de la vivre jusqu'au bout ? Elle releva la tête, inspirant avec force. La réponse était oui. Quoi qu'il en coûte, elle irait jusqu'au bout. Quoi qu'il en coûte.

RP terminé

__________________________

❝ as it's called again.❞ It's empty in the valley of your heart. The sun, it rises slowly as you walk away from all the fears and all the faults you've left behind.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: All I want || Olivia    All I want || Olivia  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
All I want || Olivia
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  ::  :: stories have been told-
Sauter vers: