AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le deal à ne pas rater :
Display Pokémon japonaise Terastal Festival Ex : où la ...
Voir le deal

 

 Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson )

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) Empty
MessageSujet: Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson )   Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) EmptyDim 9 Avr 2023 - 1:23

 


Hudson & Nirvana 

En se levant ce matin, jamais la flamboyante rouquine n'aurait pu croire ce qui allait ce produire plus tard dans la journée. Ce retour, provoquant tout un ras de marré dans ses pensées. Non, elle avait tout simplement fait sa journée comme d'habitude. En buvant un gros café bien serré, au fond de ce canapé aussi moelleux qu'un peu trop vieux, devant la télé en sourdine. Le temps de parvenir à se réveiller un peu, histoire de ne pas envoyer pétre les clients qui sauraient sans aucuns doute, se montrer trop exigeant, ou condescendant, voir même de gros dragueurs bien lourdingues. Car Nirvana n'avait jamais eu une patience d'ange, loin de là, il en fallait peu pour laisser son impulsivité sortir à la vu de tous. Alors oui, prendre le temps de se réveiller était une tâche primordial. Réceptionniste à l'hôtel lui plaisait, puis elle avait déjà fait bien pire comme travail. Celui-ci était correct et pas payer en pierre de charbon.

Une fois le soleil couché sur la ville côtière, Nirvana s'était précipité à vélo au complexe sportif, pour retrouver la troupe de danse. Ce soir, ils avaient une réunion. Il allait falloir danser en solo, afin de décider des futurs duos à venir. Changé dans une tenue coloré et adapté pour sa chorégraphie, elle rejoignait les gradins, attendant son tour. La musique entraînante commençait à peine, que son corps élancé, se lançait dans des gestes et pirouettes, exprimant le plus sincèrement possible ses émotions, car il n'y avait que de cette manière qu'elle y parvenait vraiment. Laissant son corps parler divinement mieux que ses lèvres ne saurait le faire, elle qui se laissait tant de barrière. Les voilà qui d'un coup s'ébranlaient, à la fin de sa danse, une fois de nouveau sur les marches, attendant que d'autres passent, ses yeux bloquaient. De stupeur, de surprise, qu'importe. C'était lui ? C'était vraiment lui, là devant ses yeux, de l'autre bout du banc ? Hudson ? "Bordel de bretzel." Dans un murmure que personne n'était censé entendre.  

@Hudson Price
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) Empty
MessageSujet: Re: Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson )   Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) EmptyDim 9 Avr 2023 - 18:24

Revenir dans cette ville, c’est comme découvrir un nouveau monde, il y a tellement de choses qui ont changé au cours des dernières années. Lors de mes précédentes visites, je n’avais pas eu beaucoup de temps pour visiter mes amis et les gens que j’avais l’habitude de fréquenter plus jeune. Je venais généralement pour un jour ou deux et je restais dans la famille le temps de ma visite. Justement, je vis chez mes parents le temps de me trouver un toit pour moi. J’avais dû régler quelques petits trucs administratifs depuis mon déménagement, histoire que tout soit en règle. Maintenant, il me fallait affronter le reste, les visages connus, reprendre mes marques, j’ai bien sûr été traîner à la plage durant un long moment aujourd’hui, prendre l’air frais et revoir Bowen et toute sa splendeur. Je ne me suis pas senti dépaysé à Sydney vu qu’on avait un bel accès à l’océan aussi, mais ici c’est particulier pour moi, c’est rempli de souvenirs d’enfance. Je me revois avec les filles à la plage. Ça me semble être un autre monde, un autre temps, tout est changé, je suis certain que les deux m’en veulent à mort.

Une fois le soleil couché, je me suis rendu au complexe sportif, pour reprendre les cours de danse. J’ai toujours besoin d’apprendre et de continuer de performer, je n’ai pas abandonné ma carrière de danseur en quittant Sydney, je ne voulais juste plus être loin de ma famille, quatorze ans c'est déjà long. Le chorégraphe met en garde au début du cours qu’aujourd’hui ce serait seulement des solos pour pouvoir déterminer les futurs duos, qu’il comprenait que je n’étais pas au courant donc que je n’étais pas obligé de performer aujourd’hui si je ne voulais pas, qu’il pourrait évaluer dans un jour ou deux pour me laisser le temps. Pourtant, je vais quand même enfiler mon habit de danse, un jogging et un débardeur blanc. Je m’installe en retrait dans les gradins, un peu à l’écart des autres. Chacun leur tour, les danseurs performe un solo pendant que l’instructeur prend des notes, puis je la vois, la reconnaissant immédiatement grâce à sa chevelure flamboyante. Je ne savais pas qu’elle faisait encore de la danse, je me concentre donc sur ses mouvements, souriant en la voyant bouger. Puis elle revient vers sa place et je sens son regard qui se porte vers moi telle une brûlure. Je tourne les yeux vers elle et la regarde un moment, ne captant pas les mots qu’elle échappe. Je tente un faible sourire, puis reporte mon attention sur la personne en avant. Arrive la fin, quand il me mentionne brièvement, je me lève et je descends pour venir sur le plancher de danse. Je pourrais facilement faire le dernier solo que j’ai eu à faire, mais je décide d’improviser. “Je voulais juste voir si Nirvana était ok pour venir improviser avec moi ?” Que je demande en me tournant vers la rousse. J’ignore si elle va accepter, mais elle finit par venir me rejoindre et je donne de la musique. Pour que l’on puisse commencer ce numéro complètement improvisé, il y a longtemps que je n’ai pas danser avec elle, mais je voulais voir si la chimie y était toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) Empty
MessageSujet: Re: Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson )   Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) EmptyDim 9 Avr 2023 - 19:38

 


Hudson & Nirvana 

Certaines choses ne s’oublient pas dans la vie. Certaines personnes non plus. Il en faisait parti. Sa poitrine se soulevait légèrement, le temps de reprendre son souffle, rapidement. Elle avait un bon cardio, mais il se trouvait que quelque chose venait perturber son palpitant de glace, le faisant exploser d’un seul coup. De l’autre côté, un peu mis à l’écart, il était là. Bel et bien là, devant ses yeux, et il n’y avait rien d’une hallucination, car elle n’aurait pas pu imaginer son visage avec toutes ces années en plus. Pour autant, c’était lui, elle aurait pu le reconnaître entre mille, tant il se démarquait du reste de l’attroupement. Leurs yeux ne se quittaient pas, prenant le temps de se voir, ou dans son cas, ayant planté en le voyant ici. Il les avait abandonné, les laissant seules, pour assouvir son plus grand rêve et dans le fond, elle respectait cette décision. Là où les choses n’allaient pas, c’était dans l’absence de ses messages. Messages qui avaient cessé du jour au lendemain, sans explications. Alors qu’elle était la raison de sa venue ici ? Et puis, pourquoi il lui lançait ce sourire ? Perturbée, la rousse détournait le regard, restant concentré sur ses autres camarades, ou tout du moins, le laissant croire. Car au final, elle n’arrivait pas à penser à autre chose, que ce retour inattendue, qui bouleversait plus qu’elle n’aurait pu le croire ses songes. Au point de ne pas remarquer que son nom avait été dit à voix haute. Il avait fallu que la voisine lui mette un coup de coude, auquel elle répondait en râlant, avant de comprendre que la source de ses songes venait de l’inviter à la rejoindre danser. Danser ensemble. Comme avant, lorsqu’ils le faisaient en étant sur la même longueur d’onde. Ses yeux se levaient sur lui, un instant, pesant le pour et le contre, alors que clairement, son coeur lui disait d’aller sur la piste, pour voir si les choses avaient changé. Une fois à ses côtés, il lançait la musique, elle se laissait imprégné de celle-ci, alors qu’il commençait à bouger son corps. C’était elle ou sa prestance était bien plus forte qu’avant ? Il tournait autour d’elle, posant une main sur son épaule et c’est à ce moment que Nirvana suivait Hudson dans cette improvisation, croisant son regard à chaque fois qu’ils se faisaient face. Faisant de son coeur, un tambourinement sans fin, s’intensifiant à chaque fois que leurs corps avaient l’air d’être en parfaite symbiose. Tou revenait si naturellement, qu’on aurait pu croire qu’aucune décennies n’avait passé. D’un geste habile, il la faisait tourner sur elle-même, la faisant atterrir contre lui, face à face, pile à la dernière note de la musique. La magie venait d’opérer, c’était évident. Elle le regardait, avec un mélange de rancune et d’autres choses, quand tous les autres finissent par applaudir. « Bon, il semble qu’on ait le premier duo ! » Disait le chorégraphe, mettant fin au cours.

Nirvana partait prendre son sac sur le banc et sa bouteille d’eau, se remettant peu de ses émotions. Finissant sa course vers lui, il fallait qu’elle lui parle. Mais une fois devant lui, sa bouche restait ouverte, sans qu’aucun mots ne sortent. « C’est vraiment toi ? Comment c’est possible que tu sois là, après tant d’années ? »


@Hudson Price


Dernière édition par Nirvana Buckley le Lun 10 Avr 2023 - 21:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) Empty
MessageSujet: Re: Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson )   Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) EmptyLun 10 Avr 2023 - 3:16

Le temps s’est arrêté l’espace d’une minute lorsque j’ai aperçu Nirvana. Je ne savais pas qu’elle avait continué de danser une fois adulte, il y en a tellement qui arrête une fois devenu majeur. En voyant la rouquine, j’ai jeter un regard rapide pour voir si Alexis n’était pas présente également, mais je n’ai pas vu l’autre jeune femme qui un jour avait été ma meilleure amie. Le temps se suspend de nouveau quand elle croise mon regard et je ne sais pas si elle m’en veut, j’essaye de lire dans son regard, mais j’ai l’impression d’y lire seulement la stupeur que mon retour peut provoquer. Elle finit par détourner le regard, j’ai l’impression qu’elle m’en veut encore, d’avoir arrêté de lui écrire, de ne pas avoir pris le temps de le faire. C’était plus compliqué, il y avait les responsabilités qui s'accumulent, la vie qui va à toute allure, entre les répétitions, les compètes, les sorties… Je n’ai pas de véritable excuse, sauf que je n’ai pas vu le temps passé… Je reporte mon attention sur les autres qui font leur solos. À la fin, mon nom est mentionné et je décide de d’affronter la scène de Bowen, scène que je n’ai plus foulée depuis bon nombre d'années, proposant d’improviser, espérant qu’il prenne en compte ma participation. Je sais qu’un nom peut faire beaucoup, mais je veux que ce soit le talent qui soit reconnu et d’être pris au même niveau que mes autres collègues danseurs. Je demande si Nirvana peut venir me rejoindre et je regarde en sa direction, remarquant qu’elle n’était pas du tout attentive, finalement elle vient me rejoindre. En quelques notes de musique, c’est comme si nous nous retrouvions adolescents, l’un avec l’autre écoutant l’autre. Il n’y avait rien de prévu, mais cette confiance et cette symbiose était toujours présente. Elle avait beaucoup évolué avec les années aussi, ce n’était plus la même qu’il y a presque 15 ans. Une fois la dernière note, nos regards s’accrochent jusqu’à ce que les autres se mettent à applaudir et on nous indique aussi que nous serons le premier duos. Les autres seront jumelés lors du prochain cours. Je finis par retirer mes mains de sur son corps. Puis je pars pour aller récupérer mon sac, je prends une longue gorgée d’eau quand elle arrive près de moi.

Je tire une serviette de mon sac pour essuyer mon visage. Puis je lève mon regard vers elle, glissant la serviette dans mon sac. “Ce n’est pas mon fantôme et tu n’es pas folle si ça peut te rassurer.” Je ris en lui faisant signe de marcher avec moi vers la sortie. “J’avais envie de revenir ici, près de ma famille, de rentrer en quelque sorte. Ça fait déjà super longtemps que j’étais à Sydney et rien ne m’empêche de continuer d’ici. Je suis content de voir que tu continue de danser aussi, Alexis ne danse plus ? ” Je ne sais pas si je dois m’excuser, si elle m’en veut vraiment. Peut-être qu’elle va m’en parler quand il n’y aura pas d’oreilles indiscrète aux alentours.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) Empty
MessageSujet: Re: Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson )   Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) EmptyLun 10 Avr 2023 - 19:11

 


Hudson & Nirvana 

En découvrant par le pur des harsard son regard en amande, une multitude de souvenirs venaient emprisonner son cerveau, la bloquant sur ses yeux, le temps d’atterrir, de comprendre qu’il ne s’agissait pas d’une hallucination. Mais clairement, le faible sourire qu’il lui avait fait, n’avait pas été renvoyé en retour. Non, au lieu de cela, la rouquine prévenait Alexis qu’un revenant venait de faire son grand retour. Elle avait besoin d’en parler avec elle, car seule Alexis pouvait la comprendre sur ce sujet quelque peu fâcheux. Il restait en travers de sa gorge, une légère rancune à son égard. Si il y avait bien une chose forte et persistante chez la demoiselle, c’était bien la rancune. Mais avant même d’avoir le temps de laisser la mauvaise humeur venir dans ses veines, un coup de coude la faisait revenir sur terre, cherchant à mettre ses émotions de côté, afin de voir ce que donnait leurs duos aujourd’hui. Sur scène, son regard ne le quittait pas, admirant ses gestes, cherchant à comprendre la raison de sa présence. Avant d’avoir le temps de comprendre, la jeune femme se laissait entraîner par son compagnon de danse, se laissant virevolter, se laissant totalement aller. Il n’y avait que sur scène, que Nirvana savait se montré sans aucuns masques, sans aucuns contrôles sur ses émotions, ses sentiments. Ce qu’elle ressentait là, en ce moment, c’était fort. Trop fort pour n’être qu’un rêve. Tout était bien réel, lui tout autant. Et cela te faisait autant de mal que de bien, c’est ce que l’on pouvait lire dans ses yeux noir, plonger dans les siens à la fin de leurs prestations, salué des autres membres. Une contrariété sans nom l’avait prise de toute part, l’empêchant de lui face plus longtemps. Ses cheveux volant sur son passage, elle partait se rafraîchir les idées, un instant, prise entre le sentiment de partir d’ici comme si rien ne s’était passé, et le fait d’aller le voir. Dans le fond, elle avait peur et appréhendait de souffrir.

Prenant son courage à deux main, elle se rapprochait de lui, la démarche déterminée, cherchant quoi lui dire, ayant tout un tas de réplique parfaites dans sa tête. Tout cela pour finir par juste lui dire ‘c’est vraiment toi ?’. C’était pathétique. En plus il essayait une trace d’humour ? Un regard vers lui, ne riant pas à sa phrase, lui emboîtant tout de même le pas. « Voir un fantôme aurait sans doute était moins choquant. » Si il y avait bien un signe qui pouvait représenter la belle, c’était bien le feu. Un feu toujours présent, s’embrasant parfois d’un seul coup, pour ne finir que par détruire ce qui lui était précieux. Trouvant toujours des mots aiguisés, par protection. Sur scène ils vivaient une alchimie plus que visible, tandis que là, face à lui, elle perdait ses moyens. Il avait le droit de revenir trouver sa famille ici. Après tout ce temps, ils avaient du lui manquer oui…. « Tant mieux pour toi. Si tu peux continuer ici. » Une fois dehors, elle enfilait son sac à dos et venait déverrouiller son vélo, bloquant ses mains sur le guidon, ne sachant pas quoi faire d’elles, mais restant sur le sol. « Tu n’as plus son numéro ? Tu n’as cas lui demander toi même. » Bon, elle y allait un peu fort non ? « Elle danse toujours. Pour l’instant elle ne peut pas, elle a eu un accident il n’y a pas longtemps. » Mais si il ne les avait pas évincés de sa vie, il l’aurait su. « Je peux savoir pourquoi tu as voulu que j’improvise avec toi ? » Demandait-elle, vissant son regard de braise sur lui. C’était si dur de rester de marbre face à lui, même après tout ce temps.


@Hudson Price
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) Empty
MessageSujet: Re: Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson )   Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) EmptyMar 11 Avr 2023 - 1:12

Je ne m’attendais pas à replonger dans le passé en un simple regard, je pensais que j’avais passé par-dessus ce sentiment que j’avais ressenti pour elle lors de notre adolescence. Il y a tellement d'années qui nous séparent de nos premiers émois amoureux, je pensais que la page serait tournée. Pourtant, c’est un coup en plein coeur que je reçois en voyant son regard rivé sur moi. J’ignore ce qu’elle pense de moi, j’ai coupé tout contact depuis un certain moment déjà et je m’en veux, j’avais l’impression de me rattacher au passé et la copine que j’avais à ce moment là, n’appréciait pas vraiment que j’écrives à d’autres filles et maintenant je trouve cette histoire ridicule, je n’aurais pas dû arrêter de donner des nouvelles, je ne faisais rien de mal en le faisant. J’ai eu du mal à garder ma concentration en regardant les autres danser, c’est pourtant en les regardant que j’ai choisi de moi aussi participer à cette audition, je ne voulais pas être laissée pour compte et j’ai confiance en moi et en mon talent. Je voulais lui montrer que je n’étais pas parti pour rien, que j’avais améliorer ma technique, que j’étais devenu un danseur encore plus solide. Comme elle aussi en réalité, en voyant ses mouvements j’avais eu envie de me greffer à sa danse, c’est la raison pour laquelle j’ai demandé à faire mon audition avec une partenaire, même si nous n’avions plus danser ensemble depuis plus de dix ans. On ne peut oublier une chimie comme celle que nous avions. Je l’ai senti fragile et forte à la fois sous mes doigts, j’ai pu sentir aussi sa colère une fois que nos regards se sont croisés à la fin de la danse. Retirant mes mains de sur son corps, le souffle court, pas d’avoir danser, mais d’émotions.

Je retourne vers mon sac alors que tout le monde se prépare à partir, quelques-uns m'envoient la main, ceux que je connais. Puis la rouquine s’approche de moi, elle semble à court de mots et je suis assez surpris par sa demande. Comme si ce n’était pas moi devant elle en chair et en os. Je ne pense pas avoir changé au point qu’on ne puisse plus me reconnaître. Sa réplique fait mal, je grimace et lui dit : “Touché… ” Je la méritais cette remarque, je suis celui qui a cessé de répondre et de donner des nouvelles, dans une ère où il est super facile de donner des nouvelles à quelqu’un. On marche pour aller retrouver l’air de l’extérieur. “Tu sais on peut danser de partout, c’est seulement les contrats qui vont être différent.” Puis je détaille chacun de ses gestes alors qu’elle se prépare à prendre son vélo. Deuxième pique de la soirée, je me demande si c’est une bonne idée de rester devant elle, elle risque de m’assassiner avec son regard. “Un accident ? C’est gra… C’est bon je vais lui écrire, j’ai compris.” Clairement, je ne pense pas que je tirerais plus de Nirvana ce soir. Je baisse le regard en remontant la ganse de mon sac sur mon épaule alors qu’elle commençait à glisser. Je hoche la tête, me préparant à partir à pied vers chez mes parents. Sa question me prend au dépourvu, je relève les yeux vers elle. “Parce que je voulais pas danser avec une autre et aussi parce que quand je t’ai vu danser… Je voulais voir si c'était comme avant même si on a vieilli. Tu danses encore mieux qu’avant Nirv.” Je ne sais pas quoi dire de plus, pour une fois je ne sais pas sur quel pied danser. “Je te retiendrais pas plus longtemps, tu dois avoir des plans pour ta soirée !” Je ne sais pas ce qu’elle devient, je me suis retenue d’aller scroller sur son insta ou son facebook. Ne sachant pas si elle me détesterait à mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) Empty
MessageSujet: Re: Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson )   Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) EmptyMar 11 Avr 2023 - 2:03

Si seulement il était possible d’être prévenu à l’avance, du retour d’une personne qui a pu compter plus que de raisons. Parce que pour le coup, croyez le, Nirvana aurait aimait le savoir. Bien que finalement, il n’était pas certains que cela aurait changé quoi que ce soit. Sans doute qu’elle aurait pu mettre ses barrières en avant, histoire de ne pas sentir son coeur défaillir comme celui d’une adolescente en le voyant ce soir. Il était de retour, et l’alchimie qu’ils avaient en dansant aussi. Pourquoi après tant d’années, après tant d’eau couler sous les ponts, le voir lui procurait encore tant de différentes sensations. Il y avait comme de l’électricité dans l’air, une tension, que seul sa présence savait faire ressortir. Elle se sentait faire un bon en arrière et pas des moindres. Pourtant, à la fin de cette magnifique mascarade tentatrice, son regard revenait à la raison, au présent, celui où il l’avait blessé. Cette fin brutal, aucunes des deux filles n’en avait su la raison, laissant donc les commérages aller. Laissant la rousse remplir son coeur de glace, ne désirant plus jamais laisser ses émotions la guider, pour s’attacher à une personne. Qu’il était dur d’être confronté à son regard. Visiblement, certaine chose du passé ne s’effaçait pas, mais elle se battrait pour ne pas retomber dans le piège.

Il grimaçait à la réplique de Nirvana, lançant un ‘touché’, auquel elle répondait d’un simple haussement d’épaule. Il fallait dire qu’avec un simple sms, son retour aurait sans aucuns doute fait moins cet effet de surprise. Mais bon, étant donné qu’à l’air du numérique il avait oublié de s’en servir…. La rouquine se contenait pour ne pas dire d’autres répliques. Tentant de rester zen et de ne pas se laissé exploser. « Oui merci Hudson, je le sais qu’on peut danser de n’importe où. » Loupé. Le côté zen, on y reviendra. Fichu caractère. Fichu orgueil qui avait été touché en pleins dedans. Les mains sur le volant du vélo, elle réfléchissait encore à une solution, fuir le problème, si encore il en était un…. Fuir n’était pas la bonne solution, elle avait besoin de plus, d’avoir des réponses, de comprendre. « Oui, écrit lui, tu as sans doute besoin de son numéro non ? » Et encore une. Elle soufflait, pas contre lui, plus contre elle-même qui n’arrivait pas à ne pas sortir de pique. « Ce n’est pas à moi de t’en parler. Mais…. Pour son cas, il y a plus de peur que de mal physique. » Pour le mental, il y avait du travail à faire. Et pour l’autre côté, les statistiques étaient moins bonnes. Hudson n’avait pas l’air d’être l’homme le plus à l’aise et bien au moins, ils étaient deux. Nirvana remarquait qu’il était prêt pour partir, mais sa question l’en empêchait, il restait et plantait encore son regard dans le siens. La faisant planter. Encore. Pourquoi pas une autre ? Pourquoi cette simple phrase lui donnait l’impression de perdre pied ? Le faisait-il exprès de la déstabiliser ? Prise au dépourvu, sa bouche ne parvenait pas à s’exprimer. Dans la pénombre, les contour de son visage se dessinait un peu plus, une fois ses yeux habitué à l’obscurité du lieu. Il était encore plus beau qu’avant, mais n’en dirait rien. « Pourquoi pas une autre ? » Voilà que des morceaux de phrases sortaient enfin. « Tu t’es beaucoup amélioré aussi. » Hein ? Il était sérieux à lui dire qu’il allait partir, là maintenant, alors qu’il venait tout juste de revenir ? « Non. Je n’ai aucuns plans. Mais si le tiens c’est de disparaître à nouveau, je t’en prie…. » Le regardant, face à face. Oui, elle avait mal et c’était encore plus dur que d’admettre vouloir qu’il reste. « Et puis merde. Tu reviens après ce long silence, tu vois bien que je suis chamboulée et quoi, tu repars déjà ? » Drôle de manière de le dire, mais c’était fait.

@Hudson Price
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) Empty
MessageSujet: Re: Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson )   Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) EmptyMar 11 Avr 2023 - 17:18

Je n’ai prévenu personne de mon retour, ne sachant pas comment je serais accueilli, il y avait seulement ma famille qui le savait parce que je devais quand même avoir un endroit où vivre le temps que je me trouve un appart. J’ai aussi communiquer avec la troupe de Bowen, savoir s’ils avaient besoin d’un danseur supplémentaire, ils me connaissaient, ils savaient aussi ce que j’avais fait à Sydney, ils m’avaient donc inviter à venir rejoindre la troupe pour une audition pour un contrat. C’est là que j’ai revue la rouquine qui avait su ravir mon cœur d’adolescent. Ça me faisait quelque chose de la revoir, c’était spécial de ressentir encore des papillons alors que son regard noir se posait sur moi. Nous avons de nouveau danser ensemble à ma demande et dès qu’elle pu s’effacer de mes doigts elle le fit.

Puis, elle revient à la charge, pour confirmer que c’était bien moi. Elle ne tarda pas à lancer une pique à mon égard. Je la reçois en pleine gueule. Puis elle me répond brusquement comme si je l’avais pris pour une conne. « Je disais juste ça pour répondre à ton tant mieux si je peux continuer ici ! » Bon et bien, si je ne savais pas déjà qu’elle m’en voulait, maintenant j’en avais la confirmation. Je marchais sur des œufs, je ne savais pas comment je devais la prendre ou lui parler. Elle m’en veut d’avoir cesser de donner des nouvelles, mais elle a aussi continué sa vie. Ce n’est pas comme si elle m’avait attendu pendant 14 ans non ? Je demande des nouvelles de Alexis et je m’inquiète quand elle me dit qu’elle a eu un accident. « En effet, j’ai perdu tous mes numéros quand mon tel a brisé. » Un petit sourire contrit, je l’écoute et hoche la tête. J'suis rassuré de savoir qu’elle n’a rien de trop grave, elle va s’en remettre, je vais essayer de passer la voir au moins. Lui remonter le moral à ma façon. Je n’ai pas envie de continuer à m’en prendre plein la gueule non plus, je ne suis pas stupide, je vois bien que je la dérange et qu’elle n’est pas heureuse que je sois de retour. Puis elle me pose la question, je réponds aussi franchement que possible. Ça ne donne rien de tourner autour du pot. « Parce que les autres ne dansent pas comme toi. J’ai voulu aller te rejoindre pendant que tu faisais ton solo, mais je ne l’ai pas fait. » Je hoche la tête, baissant le regard. Heureusement que je me suis amélioré, sinon cette bourse ne m’aurait pas servi à grand chose, je serais parti pour rien. Je lui dit que je ne la retiens pas, qu’elle doit avoir des plans. « Tu crois que j’ai fait près de 2000km pour venir ici une journée et disparaître à nouveau ? Nirv, je ne connais pas ta réalité, je ne sais plus comment tu occupes tes soirées ou si tu as un copain ou je sais pas… » Je dépose mon sac au sol et m’approche d’elle. Je fais les quelques pas qui me séparent d’elle, me retrouvant de l’autre côté de son vélo. « Tu es chamboulée ? Mais depuis tout à l’heure on dirait que tu tente de me repousser. Tes yeux me lancent des lasers et s’ils avaient pu tuer, je serais mort direct sur le gradin tout à l’heure ! » Je pose mes mains sur la selle de son vélo, plongeant mon regard dans le sien. «Si je te dis que je suis désolé et que je sais que j’aurais pas dû couper les ponts comme ça. Tu vas me le reprocher encore longtemps ? J’ai pas envie qu’on s’engueule toi et moi. » Mon palpitant s’agite dans ma poitrine. Elle est encore plus belle que dans mes souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) Empty
MessageSujet: Re: Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson )   Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) EmptyMar 11 Avr 2023 - 20:17

 


Hudson & Nirvana 

Les retrouvailles dansantes finit, il était maintenant question d’osé lui parler. Mais fallait-il encore qu’elle y parvienne, sans faire trop ravage. Elle ne désirait pas planter ses griffes acérés en lui, seulement, les mots sortaient tout seul et Nirvana était connu pour son impulsivité qui lui faisait défaut. La plupart du temps, elle parlait, avant même de réfléchir La réflection venait après, sur le tard, ou une fois dans son lit le soir, à se dire qu’il aurait été préférable de sortir telle ou telle phrase…. Mais devant lui, ses moyens la perdait et le résultat n’était clairement pas le mieux. Elle se rendait bien compte en l’écoutant, de son agressivité passive et s’en voulait au fond. « Et ils sont ok pour que tu fasses tes contrats ici alors ? » Disait-elle plus doucement, relevant le visage sur lui, détaillant le sien, qui avait muri, qui avait changé. Ses traits semblaient plus travaillé qu’avant. En demandant des nouvelles de leurs amie commune, Nirvana ne pouvait s’empêcher de lancé une pique, disant qu’il avait sûrement besoin de son numéro pour la joindre. Car au vu du temps silencieux, il ne devait plus les avoir en sa possession. « Donne ton téléphone, je vais te le mettre. » Devant sa réponse, elle se sentait un peu bête. Alors il l’avait cassé ? Voilà une bonne raison de perdre contact…. Quoi que, il y avait d’autres moyens de nos jours, mais pour l’instant, ce n’était pas le moment d’y penser, alors qu’elle tentait de se détendre. C’était de sa faute aussi ! Il la faisait sortir de ses gonds, autant qu’il lui donnait envie de rire, les fesses entre deux chaises. Son cerveau allait à toute allure, cherchant quel réaction avoir, quel question lui poser. Après tout, ils se connaissaient depuis l’enfance et si sa colère était ainsi ressortir, c’était bien parce qu’il avait compté. La rouquine était une femme assez gentille, la main sur le coeur, et lorsqu’elle aimait, les choses ne se faisaient pas à moitié. La seule manière de la faire sortir de ses gonds, la trahir, de n’importe quel manière. Le vide qu’il avait laissé, elle l’avait ressenti comme un genre de trahison dans le fond. Même si cela ne l’avait pas empêché, après le chagrin, de profiter de sa vie. Alexis l’avait aidé aussi. Le revoir était un tel chamboulement, faisant tomber toute les remparts de protection. Plus encore devant sa réponse au sujet de la danse. Elle aurait bien aimé qu’il l’a rejoigne, même si la surprise n’en aurait été que plus grande. « Tu étais de loin, celui qui se démarquait des autres. Tes années à Sydney ont eu du bon.» Rajoutait-elle, se sentant presque tremblante dedans. Bordel. Pourquoi il se rapprochait d’elle ? Son regard suivait le moindre de ses gestes, la moindres de ses expressions. Il n’avait pas tord, il y avait bien de l’électricité dans l’air. Voilà que lui aussi commençait à laissé sortir son mécontentement. Était-ce étrange de ressentir des envies bizarre à ce moment ? « Mais non ! Sur les gradins je te regardais pas méchamment ! J’étais juste et le suis encore, vraiment surprise…. » Est-ce qu’elle le repoussait ? Chacun du côté du vélo, ils se toisaient, apprenant les nouveauté sur le visage de l’autre. « Peut-être que c’est une manière de me protéger. Tu me connais non ? Tu sais mon caractère. » Croisant les bras sous sa poitrine, plantant ses yeux dans les siens, lui faisant de même. Ok, là, c’était fichu. Nirvana sentait son coeur partir dans une course contre la montre. Bordel, bordel, bordel…. L’air un brin malicieux, ses mains se posaient aussi sur la selle du vélo, venant faire face à son visage devenu plus attirant encore qu’avant. « C’est tout ce qu’il me fallait…. » Lançait-elle dans un souffle, approchant un peu plus, le vélo restant faire barrage, son corps ne pouvant s’empêcher plus longtemps de ne pas le sentir contre elle, elle venait contre lui, entourant son torse de ses bras. « Serre-moi dans tes bras Sun. »

@Hudson Price
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) Empty
MessageSujet: Re: Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson )   Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) EmptyMer 12 Avr 2023 - 14:22

J’avais pas pris le temps d’imaginer comment ce serait, j’savais pas à quoi m’attendre en la revoyant. J’savais pas que ça ferait ressortir des émotions que je pensais enfoui depuis bon nombre d’années déjà. Pourtant, lors de notre danse j’ai eu l’impression d’revenir en arrière, comme si notre complicité n'avait jamais disparu. Dehors, j’ai droit à ses commentaires acerbes, comme si elle crachait sa douleur et j’peux comprendre. Je suis celui qui est parti, je suis celui qui a eu la chance d’avoir cette bourse et d’aller étudier à Sydney. C’est loin Sydney, on ne le fait pas en une journée que ce soit en voiture ou en train. La décision de revenir ici a été longuement réfléchi, c’est sur que ça a créé une onde de choc dans ma troupe quand j’ai parlé de partir. « Je pense bien, sinon je ne serais pas venu ce soir… » Je pince les lèvres, je suis parti d’une troupe où l’on me connaissait ou on savait de quoi j’étais capable. Ici je dois faire mes preuves, on ne me connaît plus, même si y’a encore des gens de l’époque où j’étais encore ici. On parle de Alexis et quand je lui dit que je n’ai plus son numéro, que mon téléphone a été brisé et que j’avais perdu mes contacts. « Tu peux mettre le tiens aussi ! » Que j’ajoute légèrement moqueur. Elle semble déjà un peu de meilleure humeur que tout à l’heure, en tout cas moins sur la défensive. Je connais la rouquine, je sais qu’il ne faut pas jouer avec elle, qu’elle prend le mors rapidement, mais elle n’est pas méchante au contraire. Sa question ne me surprend pas, mais elle reste pas non plus facile à répondre. Comment lui dire ? Je tente de le faire le plus naturellement possible, ajoutant que j’avais eu envie de la rejoindre pendant sa propre danse, mais je crois que l’effet de surprise aurait été trop grand et je ne pouvais pas lui retirer ses chances pour un contrat ! « Ça aurait été triste si ces années n’avaient servi à rien non ? Merci pour le compliment. » Nous sommes loin de l’autre, aussi loin que les quatorze dernières années, cette distance qu’elles ont mis entre nous. Je me rapproche d’elle, pas menaçant ou rien, je veux seulement pouvoir bien voir ses yeux. « C’est pas l’impression que j’ai eu, je comprends que tu te protège. Je te connais, mais tu me connais aussi non. Je n’ai pas tant changé non plus ! » Je pose mes mains sur la selle, me penchant vers elle, le vélo toujours à travers de nous et je m’excuse. Sachant que j’ai fauté, je n’ai pas envie qu’elle m’en veuille à tout jamais. C’est ma faute, mais il y a tellement de choses qui se sont produites, le temps a passer à une vitesse folle. Je souris quand elle me dit que c’est tout ce qu’il fallait. Ses mains sont maintenant près des miennes et elle me demande de la serrer dans mes bras alors que les siens s’enroulent autour de moi. Je m’avance le plus que je peux, une pédale du vélo s’enfonçant dans mon mollet. Puis je la serre contre moi, là serrant fort. « Tu m’as manqué gamine ! » Je ris puis quand la pédale me fait trop mal, je recule de quelques pas. « J’ai dû manquer un tas de trucs ici, tu veux qu’on aille au bord de l’eau et reprendre le temps perdu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) Empty
MessageSujet: Re: Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson )   Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) EmptyMer 12 Avr 2023 - 18:20

 


Hudson & Nirvana 

Comment était-il donc possible, qu’après tout ce temps, toutes ces années écoulé, sa présence ne fasse que l’effet d’un tsunami dévastateur. La renvoyant dans le passé, pour le bien, pour le mal, elle ne savait guère dire de quel côté penchait la balance. Ce qui était sur, c’était sur, c’était cette défensive sur laquelle elle campait, sans trop savoir pour quel raison. Il était partit réaliser son rêve et il en avait eu raison, totalement ! La danse, elle faisait parti de vous depuis gosses, depuis que vous savez marcher presque. Vous trois, Alexis, Hudson, Nirvana. Une chance inouïe lui avait été offerte, par des gens ayant remarqué son talent et sur le coup, elle s’en était senti heureuse pour lui. Seulement, elle l’aimait et ils venaient tout juste de se mettre enfin ensemble. Alors oui, malgré tout, la blessure avait fait mal.N’avait-il pas peur de perdre des contact qui l’aiderait dans la danse ? Un domaine où percer se faisait rare. Elle tentait d’esquisser un sourire, plutôt timide, voir inexistant, mais il était là. « Le miens ? » Penchant la tête en haussant les sourcils vers cet homme qui avait fait chavirer son coeur avant. « Bien. » Premier pas vers le mieux. Le fait d’accepter de lui donner son numéro. Prenant son téléphone entre les mains, la demoiselle s’appliquait à enregistrer le numéros de ses deux anciennes amies. Signe d’un peut-être futur lien avec lui, qui saurait se reconstruire. La danse en sa compagnie, lui avait bien fait croire que quelque chose serait possible. Mais quoi ? « En effet, cela aurait été bête. Ne t’y habitue pas Hudson. » Disait-elle, l’air impassible, tandis que tout se chamboulait depuis sa venue dans son âme et dans son coeur. Plus encore, devant son sourire, semblant toujours un peu malicieux. Sa façon de se rapprocher, bloquait son souffle, éprise du suspens. « Alors pourquoi m’avoir souri si tu pensais que je voulais t’évincer d’un regard ? Ta réaction était contradictoire. Comme tu l’as dit, le temps a coulé. Je ne sais pas comment tu es aujourd’hui. » Bon ok, il lui avait peut-être un peu manqué aussi, et pour sceller cette pensée non dites, elle se réfugiait dans ses bras, lui faisant instantanément ce sentiment de réconfort, de bien être. Tandis qu’aussi impossible c’était, elle se débattait intérieurement, pour faire taire ses émotions prenant trop le dessus. Elle se reculait rapidement, presque de façon brusque et maladroite. « Une gamine ? J’ai l’air d’être une gamine ? » Montrant son corps de ses mains. L’air faussement offusquée. Nirvana savait très bien que son apparence n’avait rien d’une gamine, au contraire même. Il le disait pour la chercher et cela fonctionnait. Ils n’étaient plus des enfants, et leurs physique avaient beaucoup évolué, dans le bon sens. Dans le très bon sens pour certains…. Se disait-elle en lui jetant un coup d’oeil. « Je ne dis pas non à ce qu’on aille sur la plage, mais avant, il faut que je prenne un morceau à manger. » Aujourd’hui, entre le travail et la danse, se nourrir n’avait pas fait partit des plans. Donc son estomac lui faisait mal et gargouillais, pas discrètement. « Tu es à pieds ? » Le regardant. Puis ils partaient dans la nuit, marchant, comme dans leurs bel époque pleine d’insouciance. Reprendre le temps perdu…. De où reprendre, du début ? « Il n’y a pas eu autant de changements tu sais. La vie, et ses obstacles. La plus grande nouveauté, c’est que désormais, j’ai un appartement. Désolée, je ne sais pas trop quoi te dire, c’est une situation assez perplexe pour moi. Enfin…. Perturbante. » Soufflait la rousse en se stoppant un instant dans la marche, pour le regarder. Il était là, il n’avait pas disparu. Son retour était réel autant que sa présence à elle.

Une fois la commande dans son sac, ils se dirigeaient vers la plage, laissant la bicyclette hors du sable. Restant sans dire un mot. C’était bizarre. « Si je t’ai manqué, pourquoi tu ne m’as jamais envoyé de message….? » La version de Nirvana vulnérable, il n’y avait que lui et Alexis qui la voyait.

@Hudson Price
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) Empty
MessageSujet: Re: Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson )   Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) EmptyJeu 13 Avr 2023 - 1:06

Maintenant qu’elle sait la raison pour laquelle je n’ai pas pu la rejoindre, elle semble déjà un peu moins sur ses gardes. Bien sûr que j’aurais pu trouver une façon d’avoir son numéro, de lui parler. Je traîne assez sur les réseaux pour savoir comment trouver quelqu’un ! Pourtant, je ne l’ai pas fait, je n’ai même pas chercher à savoir si elle avait un compte tik tok ! « Oui, le tiens aussi que je puisse te donner des nouvelles ! » Je fais un sourire assuré, même si au fond de moi je tremble comme un gamin qui manque de confiance en lui. Elle finit par accepter et elle me remet mon téléphone, me complimentant au passage sur mon progrès. « Je vais alors noter ce jour sur le calendrier: « aujourd’hui j’ai eu un compliment de Nirvana ! » comme ça je vais savoir que c’est une journée spéciale ! » Je la taquine évidemment, je ne peux pas m’empêcher de le faire, surtout pour camoufler ma nervosité. Oui je suis nerveux, après tout ce temps, ça fait étrange de me retrouver devant elle, ne sachant pas non plus si elle m’en veut à mort ou non. “J’essayais peut-être de t’amadouer un peu ? Je ne suis pas certain que ça aille bien fonctionner par contre.” Dis-je en faisant une petite grimace. J’attends quand même de voir sa réaction et elle finit par me demander pour la serrer dans mes bras. Je ne me fais pas prier et serre la jeune femme qu’elle est devenu. Ressentant un étrange sentiment de bien être dans ce contact. Je lui lance une pique, rien de bien méchant, mais qui a le don de la faire réagir directement. Je ris cette fois avec bonne humeur, passant mon regard sur elle, me mordant la lèvre avec un petit sourire en coin. “Non en effet, tu n’as rien d’une gamine, tu es toujours aussi susceptible qu’avant toi ! ” Je secoue la tête en riant, je n’ai pas envie de repartir chez mes parents directement, donc je lui offre un tour sur la plage, en profiter puisque la soirée est encore jeune et que le temps est bon. “Ok, c’est un deal, on va te chercher quelque chose à manger puis la plage. Oui, je suis venu à pied, je pense que je vais devoir me reprendre une nouvelle bicyclette, celle que j’ai ici n’est plus bonne à rien.” En marchant, elle me raconte rapidement le peu de changement qu’il y a eu dans sa vie. “Bon, je peux comprendre, c’est étrange pour moi aussi d’être à nouveau ici. Alors tu es en appart seule ou tu vis avec quelqu’un ? ” Belle façon de lui demander si elle est en couple, je ne me vois pas lui demander directement non plus. Je suis quand même curieux de ce qui a pu se passer, c’est impossible qu’il ne se soit rien passé en quatorze ans tout de même. À un moment elle s’arrête à quelques pas de moi, je me retourne pour voir ce qu’elle fait et lui lance un regard intrigué.

Après l’arrêt pour prendre de quoi à manger, on va vers la plage et une fois assis dans le sable je retire mes chaussures et mes chaussettes pour planter mes pieds dans le sable frais. Je n’ose pas la regarder, je ne sais pas comment répondre à sa question, parce qu’en vrai. Même moi je me trouve stupide de ne pas l’avoir fait avant, mais qu’aurais-je pu dire ? “Je n’ai pas vraiment de bonne raison Nirv… J’avais honte, parce que lorsque j’ai arrêté de vous écrire c’est à peu près au même moment que j’ai brisé mon téléphone, j’avais une copine ultra jalouse et possessive, elle n’aimait pas que je parle avec des filles. Puis après, je n'ai pas osé reprendre contact. ” Je prends une poignée de sable et la laisse glisser entre mes doigts avant de me tourner vers elle. “On dirait un mensonge, mais ce n’en est pas un.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) Empty
MessageSujet: Re: Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson )   Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) EmptyVen 14 Avr 2023 - 1:31

À l'air du numérique, il était gros de jouer sur le fait d'avoir juste perdu un portable. Car dans ce monde, tout un tas d'autres manières existaient pour le faire, pour parvenir au moyen, de trouver une personne qui nous était cher. La rouquine se disait juste que s'en était assez et elle essayait autant qu'il lui était donné de le faire, de ne pas lancé des piques à cet ancien ami, amour, qu'importe, qui était devenu un bel âtre. Le début d'un sourire naissait sur ses lèvres rouge. « Ok , mais je te préviens, ne sois pas maladroit avec ton portable cette fois. » Rien d'une menace dans cette phrase, juste la peur d'être de nouveau abandonné. Son passé avait laissé cette séquelle. « Tu peux le dire ! C'est une journée spéciale, très spécial, Monsieur Price. » Des plus spéciales, au vu du retour de cet homme, que personne n'aurait cru revenir au bercail. Elle le regardait, observait ses réactions. Chacun n'avait pas l'air des plus à l'aise, mais tentaient à leurs façon d'y faire face. Dans un sens, Nirava appréçiait qu'il ait l'air un peu nerveux, ne sachant dire pourquoi. « Disons seulement que la surprise à prit le dessus sur ton sourire.... Aussi bienveillant et chaleureux fut-il. » Pour ne pas dire canon. S'il y avait bien u'e chose qu'elle avait toujours aimé chez lui, il s'agissait bien de son sourire et de ses yeux. Enterrant sa rancœur, il ne lui restait qu'une chose à faire, assouvir cette seconde envie, contradictoire à la première. Le prendre dans ses bras. Il l'enlacait si fort, qu'elle ne pouvait que ressentir ce manque. Cette vague de souvenirs était si forte, qu'il lui fallait se reculer. Réagissant au tournant à sa taquinerie, ce qui avait le don de le faire rire aux éclats. Avant de se mordre la lèvre, procurant un incroyable moment d'instabilité chez la rouquine. Le sourire en coin, rempli de malice à son égard. « Les bonnes choses ne changent pas. » Lançant un regard sur lui. Est-ce que la susceptibilité était une bonne chose ? Il n'y avait rien de sûr à cela.... Mais en vu de ses innombrables perturbations interne, Nirvana disait ce qu'elle pouvait, ce qui voulait bien sortir. Alors lorsqu'il proposait de partir à la plage, elle sautait sur l'occasion d marcher un peu. Prenant route il racontait devoir changer de bicyclette. « Il n'y a pas de mal, tu faisais bien dix centimètres de moins avant ! Quoi que, te voir dessus semble assez.... Tentant ! Histoire de rire un peu. » Rigolant de bon cœur. Elle commençait à se sentir plus légère. Mais ne savait quoi lui répondre.... Entamer sur le sujet de sa famille aurait la fâcheuse tendance de rendre l'atmosphère lourde, tandis qu'il s'apaisait tout juste. Alors elle parlait de choses banales, sans grand intérêt. Quand une esquisse espiègle se dessinait sur ses lèvres. « Serait-ce une manière détourné de voir si je suis en couple ? » Tournant son visage vers le sien, avant de reprendre la route suite à son regard intrigué. « Je vis avec une personne très importante dans ma vie. Mon chat ! Ma compagne la plus fidèle et douce qui soit. Mais en effet, c'est sûrement bizarre pour toi, d'être de retour après tant d'années. »

Dans le sable, ils laissaient tout deux leurs pieds profiter de ces grains entre les orteils. Sortant la nourriture devant eux et les boissons, elle se risquait à poser cette question qui la démangeait. Son histoire lui faisait un peu de peine mine de rien. Être dans une relation toxique avec une personne trop jalouse.... Il n'avait pas du avoir la vie facile. « Oh.... Je vois. Une histoire de jalousie. » Hudson se confondait en disant que même si cela ressemblait à des bobards, ce n'était pas le cas. Un geste lui revenait soudain, celui de mettre sa main sur ma sienne pour le rassurer, mais elle se stoppait juste au dessus de la sienne, pour revenir sa jambe à elle. « Je te crois. En revanche, je ne vois pas pourquoi tu n'as pas osé nous reparler.... On aurait été heureuse tu sais. Tu nous manquais. » Elle piochait une frite dans la barquette. « Et toi alors, es-tu devenu un tombeur de ces dames ? » En d'autres termes, avait-il une copine ?

@Hudson Price

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) Empty
MessageSujet: Re: Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson )   Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) EmptyVen 14 Avr 2023 - 16:57

Est-ce une manière de dire qu’elle me pardonne ? Si elle me laisse son numéro de nouveau ? J’aimerais bien croire que ce l’est, sinon elle ne serait pas là à essayer de comprendre le pourquoi de ma désertions, elle ne serait pas venu me parler après tout. Nous n’avons pas vraiment le choix non plus d’être en contact l’un avec l’autre maintenant que notre duo a été choisi pour le futur contrat. « Je vais le traiter comme une relique et lui fait super attention ! » Je reprend mon téléphone et le glisse dans mes poches, j'écrirai à Alexis un peu plus tard. « Très spéciale! » que je murmure plus pour moi même que pour la conversation. Je baisse un peu la tête, regardant le bout de mes chaussures. « Donc c’est n’est pas la bonne arme pour désamorcer la surprise ! Je note. » En vrai, c’est que j’avais été déstabilisé et je n’avais pas su comment réagir, c’était mon cœur qui avait bondi et sourit en la voyant, le temps avait bien fait son œuvre sur elle. Elle était encore plus belle et flamboyante qu’avant. « Oh les bonnes choses peuvent changer, parfois pour le mieux hein ! Parfois pour le pire. C’est au choix ! » On ne peut pas toujours être parfait et la susceptibilité de la demoiselle n’était pas le pire des défaut non plus, j’ai connu des personnes qui avaient pas mal plus à travailler sur eux que la demoiselle. Sauf si elle avait changé au point de ne plus ressembler au souvenir que j’avais d’elle ! On discute aussi sur le fait que je sois à pied plutôt qu’à vélo. Je ris, c’est certain que j’étais plus petit aussi quand je suis parti. « En fait, c’est pas seulement la taille, c’est surtout le fait qu’il ne soit plus en très bon état donc je ne me risquerais même pas ! » Je tente d’apprendre un peu plus sur elle, sur ce qu’elle devient également, nous n’avons plus parler depuis si longtemps. Un appartement pour la demoiselle, mais vit-elle seule ? Je ris à sa question et je gratte ma tête en riant. « Peut-être que oui, peut-être que non. Je veux seulement savoir où tu en es dans ta vie ! » J’observe son visage et le sourire revient quand elle dit qu’elle vit seulement avec son chat. Ça doit lui faire du bien de ne plus être avec ses parents ou sa fratrie. « comment elle s’appelle ? Oh, assez, ce qui est surtout bizarre c’est de cohabiter de nouveau avec mes parents. Il va me falloir trouver un appartement rapidement. Il y a tellement longtemps que je n’ai pas vécu sous le toit parental. » Pas que mes parents soient désagréable, mais j’aime bien ne pas avoir à justifier le moindre de mes faits et gestes.

Une fois bien installé sur la plage, avec le bruit des vagues en fond sonore, je me sens plus léger et tranquille. Elle demande des explications sur mon silence et je lui raconte. Sachant très bien que cette histoire peut sembler inventée de toute pièce. Je joue nerveusement dans le sable avec mes mains. « Je crois qu’elle avait surtout peur que je ne m’intéresse à une autre qu’elle, comme j’ai plus d’amie de filles. Je crois aussi qu’elle a été voir vos profils à Alexis et toi. » Mes amies d’enfances sont belles, puis je crois que j’avais déjà mentionné avoir eu une relation avec Nirvana, je pense qu’elle ne l’avait pas bien pris. Elle manquait de confiance en elle, au début ça allait et plus notre relation avançait, plus elle essayait de me contrôler. C’est là que j'ai mis un terme à la relation. « J’avais honte, j’avais peur aussi de votre réaction et je n’ai pas osé le faire. Je pensais souvent à vous, vous me manquiez ! » Je tourne la tête vers elle, ayant aperçu le manège de sa main. Je ris aux éclats. « Qu'essaye tu de savoir vraiment Nirv ? Si c’est pour savoir si je suis un coureur de jupons ou si je suis en couple. Je suis désolé de t’apprendre que ce n’est pas le cas. Je pourrais, mais non, c’est pas moi et si j’avais eu une copine, je ne serais probablement pas revenu maintenant ou sans elle. » Est-ce que c’est un signe de l’univers ? C’est trop tôt pour le savoir. Pourtant lors de cette étreinte un peu plus tôt, je me suis senti comme à mes 15 ans. Je tends le bras pour prendre sa main dans la mienne. « Je devrais peut-être pas dire ça maintenant. Mais j’ai failli ne pas accepter cette bourse à cause de ce qu’on avait à ce moment-là… Je pense que je n’ai jamais oublié non plus… »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) Empty
MessageSujet: Re: Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson )   Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) EmptyVen 14 Avr 2023 - 18:00

Il la faisait rire et l’a détendait avec son attitude chill. Lui permettant de rentrer ses griffes, car après tout, dans le fond, elle était plus heureuse que contrarié de le revoir. Mais son sale caractère de Buckley avait du laissé s’exprimer ses émotions. Heureusement que Hudson l’a connaissait, car sinon, il aurait pu croire qu’elle lui en voulait terriblement, au point que les choses soient irréparables, et serait alors parti. La connaissant elle et son carafon plus que merdique, il était resté ici, prenant sans doute sur lui et bien u’elle n’en disait, elle en était reconnaissante. « Peut-être qu’il te faudrait ces espèces de fils pour l’accrocher autour de ton cou. Tu sais, comme les petits vieux ! » Le taquinant. Son arme avait fonctionné si, mais intérieurement seulement. Ce qui était déjà un bon pas. « C’est encore une arme redoutable. Il se pourrait qu’elle ait tout de même qu’elle ait un peu fonctionner. Juste un peu. » ‘Ton sourire est toujours aussi beau’ avait-elle envie de lui dire. Mais non, l’adolescente en elle, qui revenait au triple galop, était bien trop déstabilisé de sa présence, pour parvenir à dire ce genre de phrases. Bien trop pour elle, qui avait du mal encore, à trouver les mots. Retrouver une personne qui a été importante dans sa vie, une décennie plus tard, avait de quoi surprendre. Pourtant, après la tempête rousse, les choses coulait de source entre les deux, retrouvant cette complicité d’avant. Pas que dans la danse. « Oui, je suppose que tu as raison. Parfois les choses changent, mais c’est pour le mieux ! » En le disant, elle pensait clairement à son Père, qui dorénavant, ne pourrait plus jamais faire de mal, ni à ses frères et soeurs, ni à elle. Des années de souffrances, pour enfin être délivré de l’emprise de ce diable. « Ha oui, ne monte pas dessus ! Maintenant qu’on est en duo, tu as intérêt à rester en un seul morceaux ! Je crois que Dan en a une dont il ne se sert pas si tu veux. » Maintenant, Dan se déplaçait en moto, lui qui finissait par faire un peu de mécanique ci et là. Il se débrouillait pas trop mal pour un débutant. Sa question, la rouquine ne pouvait s’empêcher de se demander si c’était par curiosité de savoir si elle était prise ou non, et sa spontanéité lui avait fait demander, de façon un peu direct. Pouvait-on dire qu’elle se sentait défaillir en le voyant mettre la main dans ses cheveux, le sourire aux lèvres ? Carrément. « Luna, en honneur à Luna dans Harry Potter et aussi et surtout, à la lune. Je n’ose pas imaginer l’horreur de devoir vivre chez les Parents, après avoir goûté à la liberté. Mais au moins, tu as des plats fait maison ! Il y q quelques avantages. »

Le cadre avait tout pour être le plus apaisant possible. Bowen était rempli de magnifique plage, toute plus paradisiaque les unes que les autres, de jour comme de nuit. Mais Nirvana était un oiseau de nuit et aimait particulièrement être sur la plage la nuit, pour voir le ciel dégagé. Ce qui ne l’avait pas empêché de le voir jouer avec le sable. Elle voulait le réconforter un peu, seulement son geste se stoppait pour faire machine arrière. N’osant pas. « Tu m’étonnes qu’elle ait piqué une crise. Alexis est super canon ! Et puis si elle a su pour toi et moi…. Enfin bon, t’a pas du avoir des moments facile avec elle. » Les gens qui se mettaient en couple, en étant toujours persuader d’être trompé ou pas assez bien, avait le don de la gonfler. On pouvait ne pas être sur de soi, mais si l’autre à choisi de se mettre en couple, c’était bien pour une raison. Les filles et leurs cerveaux un peu tordus…. Finalement, maintenant, Nirvana comprenait que lui aussi, il en avait souffert, de cette séparation. Qu’il s’était fait des films en croyant ne plus être le bienvenue dans la bande. Elle ne disait rien, écoutant la suite de l’histoire, ou plutôt, de sa réponse à sa question, au sens caché. Faisant une tête faussement innocente. « Je ne cherche rien, je suis innocente, et pur comme le blanc ! » Connerie du soir, bonsoir. Histoire de la replongé encore plus dans ces souvenirs où ils sortaient la nuit, pour aller se voir, sous le gros arbre, ou encore sur la plage, voilà qu’il lui prenait la main. Geste qu’elle avait tenté de faire un peu plus tôt. Ses yeux s’arrondissaient un peu sur le coup, finissant par regarder ailleurs, bien trop embrouillé de tout ce qui s’entrechoquait en elle en cet instant. Son coeur s’emballait sévèrement, touchée en plein dans le mille, son coeur défailli, fondant de cette révélation qui ne la laissait pas de marbre. Elle s’osait à croiser son regard, perdant toute capacité à parler, néanmoins, elle se sentait plus vivante que tout ces derniers mois. « Tu…. » Woh. Pourquoi avait-il encore ce pouvoir sur sa personne ? Ce n’était pas normal. « Tu as le droit de dire ce que tu veux tu sais. » Se pinçant les lèvres. « Alors tu as vraiment hésité ? On te proposait la chance de ta vie, mais, pour nous, tu as hésité à resté ? » La voilà qui riait aux éclats. Elle qui pendant longtemps avait cru que leur histoire n’avait pas réellement compté à ses yeux. « Je crois que c’est la plus belle chose qu’on ait fait pour moi. Juste d’avoir hésité…. C’est beaucoup pour moi. » La jeune femme serrait un peu plus sa main, et cette fois, de nouveau, détournait le regard, sentant ses joues reprendre vie. « On oublie jamais son premier amour il paraît. Je ne t’ai jamais oublié non plus Sun…. »

@Hudson Price
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) Empty
MessageSujet: Re: Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson )   Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson ) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Is that you ? I mean, is that really you ? ( Hudson )
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Here we go again Ft. Hudson
» Hudson's phone
» i missed you (hudson)
» keep you're head out of the clouds (hudson)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: