AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le deal à ne pas rater :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 édition limitée du manga Blue ...
12 €
Voir le deal

 

 leioh ( d'ombre et de lumière.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Anonymous
Invité
leioh ( d'ombre et de lumière. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: leioh ( d'ombre et de lumière.   leioh ( d'ombre et de lumière. - Page 2 EmptyMer 12 Juil 2023 - 13:44

outfit - Sa peur n’avait pas disparu, elle était là. Répondant présente, tapie prête à le pourfendre. Sa peur envers les orages, sa peur de le voir disparaître une nouvelle fois sous ses yeux. N’était-ce pas ce que s’amusaient à faire les éclairs ? Ils apparaissaient, disparaissaient, un coup à droite un coup à gauche. Ils déchiraient les cieux dont ils avaient aimé tant se dire en provenir. En réalité, ils ne représentaient qu’à l’imperfection les êtres humains qu’ils étaient et il n’y avait pas plus. Sahan n’avait pas souhaité s’envoler loin de lui, ne plus n’être qu’une forme invisible à ses côtés. Il en avait conscience, mais c’était arrivé comme le spectacle météorologique qui se présentait sous ses yeux. Alors il avait appris à être moins terrifié, que ce soit par cette condition naturelle ou par le trou béant qu’avait créé le départ de son prince déchu.
Mais les ressentit-il, Sahan, les tremblements à son corps lorsque le sien vint à sa rencontre ? Une nouvelle étreinte qu’il ne put refuser, qu’il aurait aimé se voir en être l’instigateur. Il ferma les yeux, continua à pleurer. Il posa ses doigts sur les siens, fins et méticuleux. Prêts à se lancer sur une toile à la recherche de cette unique constellation qui les reliait tous les deux à l’éternité. Il eut envie de l’y voir faire, de l’y aider. Comme autrefois. Figer dans le passé, ne serait-ce pas mieux ? Ils n’allaient faire que s’y casser la figure.
Il se retourna vers lui en le sentant s’éloigner, eut l’impression qu’il ne s’était envolé et qu’il ne s’était agi que d’une illusion. Peut-être en était-ce une. Une douce rêverie qui lui donnerait le droit de se retrouver près de lui, de l’embrasser et de lui assurer qu’il ne le protégerait des mauvais démons. Au lieu de quoi les larmes remplacèrent la pluie et se mêlèrent au chagrin du firmament. Où sont les étoiles, Sahan ?

« Oui, on peut commander, répondit-il la voix cassée en s’approchant de lui, tiens, ça. »

Quelque chose de léger, une brise d’air frais lorsque le temps se calma à l’extérieur. Il avait cessé de pleurer, il n’allait pas briser chaque minute où ils se retrouvaient. Il partit s’asseoir sur le canapé, au bord, pas très à l’aise.

« Do you want to watch a movie ? »

Why not. Il toucha à peine à ce que Sahan avait fait livrer pour eux, ne fit qu’avaler les compléments alimentaires qu’il avait à prendre afin de braver la journée. Il garda les yeux rivés vers l’écran, mit un peu de temps avant de décompresser. De laisser son corps mieux s’installer dans ce canapé. De poser sa tête contre l’épaule de Sahan et d’entourer son bras de ses mains. De triturer la manche de son pull, de ne plus s’intéresser qu’à ça. Il ne savait pas ce qu’il faisait, il allait encore pleurer. Il se fit rage pour que cela n’arrive pas et comprit que ça allait être difficile s’il ne prenait pas une décision.

« I can’t stay. »

Pourquoi es-tu revenu ?

« Il est tard, je ferais mieux de rentrer. »

Pourquoi est-ce que tu es parti ?

« Tu me raccompagnes à la porte ?, lui demanda-t-il en se relevant et en le regardant, Sahan… »

Prénom murmuré. Il glissa un doigt sur sa joue, la caressa et songea qu’il n’avait rien à perdre. Ses lèvres partirent embrasser sa tempe et il se leva. Ses chaussures avaient légèrement séchées, elles étaient encore mouillées. Il les enfila et récupéra son sac, son parapluie. Ils allaient se revoir, il ne le laisserait pas lui échapper une seconde fois. Il attendit qu’il ne vienne, il l’attendit près de la porte. Il l’attendit à la porte de son coeur. Il récupéra un carnet dans son sac, en déchira une feuille et un stylo à la main, il lui écrivit son adresse et son numéro de portable. Il avait plongé tête la première la toute première fois avec lui, il s’était toujours dit qu’il n’hésiterait pas à recommencer.

@sahan kwon
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
leioh ( d'ombre et de lumière. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: leioh ( d'ombre et de lumière.   leioh ( d'ombre et de lumière. - Page 2 EmptyVen 14 Juil 2023 - 18:19

it's blooming it's blowing i missed seeing you
feeling alive
i'll be waiting for the day in which the petals fall
- - - - - - - - - - - - ✯ ✯ ✯ ✯ ✯ - - - - - - - - - - - -
( outfit ) la tristesse sur le visage, sahan resserre doucement son étreinte autour du corps fragile de leioh. garçon abîmé, les plaies béantes qui suintent par les pores de sa peau. sahan ne veut plus lui faire mal ; il essaie de ne pas l’étreindre trop fort
de peur de le voir
( se briser. )
alors il se recule d’un pas, ou deux. le cœur émietté par les nombreux sentiments qui hurlent sous sa poitrine. si leioh est bien là, palpable sous ses doigts noircis par les peintures, il a déjà compris que son esprit est probablement ailleurs. perdu quelque part. sahan veut lui tendre la main, le rattraper. lui dire qu’il est désolé.
est-ce que ça changerait le cours des choses ?
à présent, il tapote sur l’écran de son téléphone portable. il commande de quoi manger pour ce soir. juste un peu. il se doute de l’appétit absent de son aimé. avant, leioh préparait de bons plats, il les goûtait avec cet air satisfait sur le visage. son sourire habillait ses tâches de rousseur.
sahan déglutit, absorbé tout entier par le malaise évident qui s’est désormais installé entre eux.
il acquiesce au choix retenu par leioh, finalise et paie la commande avant de le rejoindre dans le salon. il l’a observé durant une brève seconde, de dos, tout droit, assis au bord de l’assise. ça lui fait peine à voir mais il ne le dira pas. il ne peut pas le dire. il craint que ça ne brise encore plus leurs retrouvailles.

ensemble, ils choisissent un film avant que la livraison ne sonne à la porte. sahan se relève pour la récupérer, remercier la personne, dépose le tout sur la table basse devant leioh. il sert deux verres d’eau, reste attentif aux gestes et aux rares bouchées qui sont prises. lui ne mange pas autant qu’il l’aurait pensé non plus. la boule dans la gorge.
— maybe we could go to the theater on another day, if you want to.
dès que les muscles se décontractent des deux parties, que les mains de leioh encadrent son bras, sa tête sur son épaule. sahan lui a déclaré ceci en un murmure, presque semblable à une promesse, qui signifie se revoir. encore et encore. même si c’est douloureux, même si ça fait mal.
sahan a moins mal que lorsque leioh n’est pas à ses côtés.
égoïste.
il sait pourtant qu’il est celui qui a brisé leur relation. qui a plongé la tête la première dans la drogue, incapable de supporter la célébrité.
ne me regardez pas, gardez seulement mes tableaux.
mais un gamin de vingt ans, si élégant, ça attire tous les yeux.
sans même qu’il ne s’en aperçoive, sahan se blottit doucement contre la silhouette de leioh. il ferme un instant les paupières, et puis le film s’arrête, leioh s’en va. une énorme fatigue submerge sahan.
— d’accord.
la tendresse s’invite, brève sensation de répit, avant que la présence de leioh ne soit plus qu’une illusion.
il le raccompagne, frôle ses doigts en saisissant le papier, le numéro de téléphone qu’il composera plus tard. il lui donne le sien.
— tell me when you’ll be back home.
il choisit de le voir partir pour cette nuit seulement. sahan a besoin de reprendre des forces. de songer que ces retrouvailles ont vraiment eu lieu. il se doute que si leioh a manifesté son désir de s’en aller, c’est que c’est réciproque.
pourtant, un court instant, sahan ne se voit pas agir et il attrape le poignet de son interlocuteur. il glisse ses doigts entre sa peau et sa manche. relève les yeux vers les siens ; s’y noie. y croie.
— take care, my angel.
ça échappe, ça réchauffe.
sahan referme la porte derrière lui et s’accroupit sur le seuil.
mais qu’est-ce que ça fait mal.

Revenir en haut Aller en bas
 
leioh ( d'ombre et de lumière.
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» (leioh) p u z z l e
» La ville lumière + Fleur
» la noirceur qui sauve la lumière... (Basaby)
» je me ferai ton phare, ta lumière, si tu te perds. (irune)
» notre lumière se mesure en parts d’ombres - alexis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: playground :: stories have been told-
Sauter vers: