AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

↳ personnages attendus

Bienvenue à Bowen, petite ville côtière du Nord-Est de l'Australie, abritant moins de 7 000 habitants. Si vous recherchez le calme, la bonne humeur et la joie de vivre, vous serez au paradis. Tous les habitants vous le diront, Bowen est l'endroit idéal pour se ressourcer. Et puis ne vous inquiétez pas pour l'intégration, ici tout le monde se connaît et les habitants adorent accueillir les nouveaux. › suite.

Le Deal du moment :
Cdiscount : -30€ dès 300€ ...
Voir le deal

 

 Il n'y a pas de fumeur sans feu

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
membres du mois
Bo Miller
Bo Miller
MESSAGE : 124
ICI DEPUIS : 20/07/2023
CRÉDITS : av: little old me; sign: awonaa.tumblr.com

STATUT : physically a virgin, mentally...

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: ses flashs et son portfolio de tatouages sont dans le style traditionnel asiatiaque et abstrait mais plus récemment, elle a commencé à pratiquer le linework et l’aquarelle.
Il n'y a pas de fumeur sans feu Empty
MessageSujet: Il n'y a pas de fumeur sans feu   Il n'y a pas de fumeur sans feu EmptyVen 21 Juil - 15:57

il n'y a pas de fumeur
sans feu
Bo ferme le salon aux alentours de dix heures du soir et rentre son polo bordeaux dans sa jupe en cuir. Il fait lourd, même en soirée, d’autant plus sans la clim à l’intérieur. Elle a fait une petite journée, juste quelques touristes séduits par les couleurs de son portfolio. Ils paient cash, c’est plus pratique, et il y a quelque chose de touchant dans le motif qu’ils demandent, des arbres noirs à l’aube, les couleurs de l’Australie qu’on ne comprend pas tant qu’on ne les as pas vues en vrai.

Le quartier est tranquille, les commerces fermés, mais les basses infernales des boîtes de nuit suintent d’une rue à l’autre. Ce serait l’occasion de faire des rencontres, mais après avoir passé l’après-midi dans la chaleur étouffante du salon, elle n’est pas sûre d’avoir envie de se perdre dans la moiteur du dancefloor. On pourrait croire que sans la clim, la transition serait plus facile, mais c’est tout le contraire.

De toute façon, elle passe devant pour rentrer, elle aura bien le temps de se décider en chemin. Avec sa voiture coincée au garage tant qu’elle ne peut pas payer pour la faire réparer, Bo s’en va à pied et illumine son chemin d’une cigarette allumée. A cette heure-là, il n’y aura personne pour la regarder de travers.

Encore faudrait il avoir un briquet, ce qu’elle s’empresse de demander au premier venu.

Hey, t’as du feu ?


Réservé:

__________________________

please name a more
chaotic duo
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t27035-ink_me_up-bo
grand kangou
Beckham Kavinsky
Beckham Kavinsky
MESSAGE : 2916
ICI DEPUIS : 03/01/2023
COMPTES : Leewana, Lewis, Detlev, Lilyann
CRÉDITS : Cheekeyfire

STATUT : J’aurais dû savoir que toi et moi on s’retrouverait… j’aurais dû savoir que tu serais encore là ! (Beckacy)
Il n'y a pas de fumeur sans feu Empty
MessageSujet: Re: Il n'y a pas de fumeur sans feu   Il n'y a pas de fumeur sans feu EmptyMer 26 Juil - 19:01

J’ai toujours aimé traîner dans les rues de Bowen. Surtout le soir quand tout commence à fermer. J’ai terminé y’a pas longtemps au café et j’ai pas envie de rentrer tout de suite chez moi. J’aime pas rien faire et je finis souvent par trouver de quoi faire juste en me baladant dans le quartier.  Soit je rencontre des potes, soit je décide tout simplement de faire un tour dans un bar. Bowen n'est pas une grande ville, mais y’a toujours de quoi faire.

Ce soir, les rues sont calmes, on dirait qu’il y a presque personne pour les habiter. Je pense que je vais devoir faire un bout de chemin et retourner chez moi, j’ai pas eu de nouvelles d’Emi, elle doit être au boulot ou elle passe une soirée tranquille chez elle. Elle a besoin de repos, dans les derniers mois elle n’a pas eu trop le temps de penser à elle et moi, bien je suis pas habitué encore à devoir dire ce que je fais à quelqu’un d’autre. Je ne fais rien de mal de toute façon en ce moment non ?

Puis juste comme je me disais qu’il n’y avait personne dans les rues, je me fais arrêter par une demoiselle qui me demande si j’ai du feu. Je relève la tête surpris, fouillant dans mes poches pour trouver mon briquet, quand je le trouve je lui tends, essayant de la détailler. Elle ne me dit rien, je ne pense pas jamais l’avoir vu avant. Je sors un joint que je glisse entre mes lèvres, j’en ai toujours quelques uns pour rouler d’avance. Puis reprends mon briquet. « T’es pas peureuse de te promener seule le soir ! T’es nouvelle ici ? » Je fronce les sourcils avant d’allumer mon joint. Je suis pas quelqu’un de gêner, puis je suis certain que je me serais souvenu d’elle si je l’avais déjà croisé. J’oublie rarement les filles.
Revenir en haut Aller en bas
membres du mois
Bo Miller
Bo Miller
MESSAGE : 124
ICI DEPUIS : 20/07/2023
CRÉDITS : av: little old me; sign: awonaa.tumblr.com

STATUT : physically a virgin, mentally...

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: ses flashs et son portfolio de tatouages sont dans le style traditionnel asiatiaque et abstrait mais plus récemment, elle a commencé à pratiquer le linework et l’aquarelle.
Il n'y a pas de fumeur sans feu Empty
MessageSujet: Re: Il n'y a pas de fumeur sans feu   Il n'y a pas de fumeur sans feu EmptyJeu 27 Juil - 16:45

La personne que Bo a interpellée est un gars de son âge qui semble lui aussi sortir du travail. Bo lui offre un sourire un peu grimaçant après l’avoir pris de court, qui se fait plus sincère lorsque l’inconnu sort un briquet de sa poche et le lui présente sans plus de préambule.

Merci,” la clope au bec, elle porte la flamme à bonne hauteur et embrase l’extrémité de sa cigarette, le feu à peine plus brûlant que la température ambiante.

Le gars sort un joint et Bo lui rend son briquet, non sans hausser un sourcil un peu caricatural. Elle n’a jamais eu peur d’afficher ses expressions en large et en travers, et la question de l’inconnu la fait exhaler un long jet de fumée hilare.

Peur de quoi ? De toi ?” elle rit, c’est évident qu’il est bien sympa de partager son feu. “Je sors du taf, pas le choix, mais il m’est jamais rien arrivé seule le soir.

Bo hausse les épaules, hésite un peu avant de répondre à la vraie question du mec. Elle n’a pas froid aux yeux c’est vrai, mais elle n’est pas complètement inconsciente non plus, elle ne va pas raconter toute sa vie à un inconnu croisé dans une rue sombre.

Oui, je viens de m’installer,” elle le dévisage en plissant les yeux pour essayer de déterminer s’il va finalement se révéler être un creep, décide de lui donner le bénéfice du doute. “Bo, enchantée. Je suppose que tu es du coin du coup ? Ça craint le soir à Bowen ? J’aurais pas cru, c’est pas bien grand…

__________________________

please name a more
chaotic duo


Dernière édition par Bo Miller le Mer 9 Aoû - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t27035-ink_me_up-bo
grand kangou
Beckham Kavinsky
Beckham Kavinsky
MESSAGE : 2916
ICI DEPUIS : 03/01/2023
COMPTES : Leewana, Lewis, Detlev, Lilyann
CRÉDITS : Cheekeyfire

STATUT : J’aurais dû savoir que toi et moi on s’retrouverait… j’aurais dû savoir que tu serais encore là ! (Beckacy)
Il n'y a pas de fumeur sans feu Empty
MessageSujet: Re: Il n'y a pas de fumeur sans feu   Il n'y a pas de fumeur sans feu EmptyDim 30 Juil - 2:19

Elle a eu de la chance de tomber sur quelqu’un qui fumait aussi, sinon elle aurait dû patienter encore un peu avant de fumer sa clope. C’est chiant quand on se retrouve sans feu pour allumer ce bâtonnet de cancer auquel on est accro. Ça c’est le genre de truc que tout fumeur passe aussi son temps à perdre, ou encore on le prête et on se le fait sauter, sans compter le nombre qu’on vole sans vraiment en avoir conscience. Je lui tends le mien et elle me remercie rapidement avant de s’allumer et de me redonner le fameux briquet.

J’allume mon joint, sans lui demander si l’herbe peut la déranger et sans lui en offrir. Ayant aucune honte de fumer en pleine rue et à peu près à n’importe quel moment de la journée. L’herbe m’aide à rester un peu plus terre à terre, à calmer mon hyperactivité et me rendre un peu plus supportable pour les gens autour de moi. Puis j’entame la conversation avec elle, sans aucune gêne. La timidité n’est pas quelque chose qui fait partie de ma vie.

Clairement, elle ne sembla pas très effrayée par moi, je ris un peu en secouant la tête. Non, je ne suis pas une menace pour les rues de cette ville. Je l’étais un peu plus pour les coeur féminins que j’ai pu briser par le passé, pour le moment les filles étaient plutôt en sécurité, m’étant tout juste casée avec une jolie blonde. “On est pas tous comme moi, tu serais tomber sur mon frère j’aurais eu un peu plus peur pour toi.” On ne sait quand même jamais sur quoi ou sur qui on peut tomber et ce n’est pas parce qu’elle a eu de la chance jusqu’ici que c’est toujours le cas. “Heureusement pour toi. ” Fis-je avec un petit sourire avant de tirer une taffe de mon joint et bien aspirer la fumée dans mes poumons.

Je me disais bien aussi que ce visage je ne l’avais jamais croisé ici, bien que je ne vois pas très bien le visage de la jeune femme. La noirceur n'aide pas tellement à pouvoir bien détailler ses traits. Je finis par lui sourire alors que la fumée s’échappe d’entre mes lèvres. “Non, c’était pour rire, Bowen n’est pas une ville dangereuse. ” Puis hochant la tête je continue. “J’ai grandi ici, un vrai produit de la place. Moi c’est Beckham. ” Puisqu’elle s’est présentée autant en faire de même. “Même si c’est une ville plutôt sympa, le nightlife est assez présent en tout cas, on en a pour tous les goûts. Tu connaissais quelqu’un de la place ? ” Un peu curieux de savoir ce qui peut attirer les gens ici.
Revenir en haut Aller en bas
membres du mois
Bo Miller
Bo Miller
MESSAGE : 124
ICI DEPUIS : 20/07/2023
CRÉDITS : av: little old me; sign: awonaa.tumblr.com

STATUT : physically a virgin, mentally...

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: ses flashs et son portfolio de tatouages sont dans le style traditionnel asiatiaque et abstrait mais plus récemment, elle a commencé à pratiquer le linework et l’aquarelle.
Il n'y a pas de fumeur sans feu Empty
MessageSujet: Re: Il n'y a pas de fumeur sans feu   Il n'y a pas de fumeur sans feu EmptyMer 9 Aoû - 11:36

Il rit lorsque Bo n’a pas peur de lui et ne se gêne pas pour le lui faire savoir. L’échange de sourires est aussi facile que celui du briquet, et le sympathique inconnu affirme que son frère est pire que lui. Le sourire s’attarde sur les lèvres de Bo, tremble un peu sans tout à fait se transformer en rire tandis qu’elle ne peut s’empêcher de charrier son interlocuteur.

Ah oui ? Le grand méchant frère aîné c’est ça ?

Son interlocuteur admet que Bowen n’a rien de dangereux, comme Bo le suspectait. Intérieurement, Bo peut aussi admettre avoir eu de la chance jusqu’à présent (pas de mauvaises rencontres ni de mauvaises expériences la nuit), mais cela ne signifie pas qu’elle en aura toujours. Bo reste cependant convaincue qu’elle fait son maximum pour ne pas se mettre en danger et que ce qui doit arriver arrivera, qu’elle le veuille ou non.

Beckham se présente et dit qu’il a grandit ici, apparemment la vie nocturne ne manque pas à Bowen. C’est un détail que  Bo sait apprécier de par sa familiarité avec les horaires décalés des bars, boîtes de nuits et autres clubs qu’elle a pu fréquenter dans ses premiers boulots.

C’est cool, ça veut dire que je pourrais rencontrer des gens avec un emploi du temps similaire au mien, plus pratique pour faire connaissance. Comme toi je suppose ?

Malheureusement, Bo n’est pas prête à en dire beaucoup sur elle, même si Beckham a l’air réglo. Elle fait la moue, recule un peu comme pour se mettre hors de portée des questions qu’il lui pose, et croise les bras. Elle est loin d’avoir froid, mais la position défensive vient naturellement lorsqu’on la questionne directement comme indirectement au sujet de son père, son seul contact dans le coin.

Je viens d’ouvrir un salon de tatouage ici,” répond-elle finalement avant de faire diversion. “Et toi, tu travailles dans le coin ?

__________________________

please name a more
chaotic duo
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t27035-ink_me_up-bo
grand kangou
Beckham Kavinsky
Beckham Kavinsky
MESSAGE : 2916
ICI DEPUIS : 03/01/2023
COMPTES : Leewana, Lewis, Detlev, Lilyann
CRÉDITS : Cheekeyfire

STATUT : J’aurais dû savoir que toi et moi on s’retrouverait… j’aurais dû savoir que tu serais encore là ! (Beckacy)
Il n'y a pas de fumeur sans feu Empty
MessageSujet: Re: Il n'y a pas de fumeur sans feu   Il n'y a pas de fumeur sans feu EmptyMer 16 Aoû - 17:04

Bastian méchant grand frère ? Bon on peut dire que j’ai pas grand affinité avec aucun de mes deux frères. Déjà, c’est un peu plus facile avec l’une des sœurs et l’autre est comme ma mère. On dirait que je m’amuse à peindre le portrait le plus horrible possible de mon grand frère, mais ce n’est pas pour mal faire. C’est vrai qu’il est plus menaçant que je ne peux l’être. J'suis genre la lumière et lui l’ombre… on se ressemble pas pour deux sous, c’est encore surprenant qu’on soit vraiment frère.

« Ce serait lui faire trop d’honneur que de le traiter ainsi ! Disons qu’il est plus menaçant que moi… pas pour rien qu’il travaille comme videur ! » Ça donne quand même une petite idée du personnage non ? Malgré tout, la ville reste une place sécuritaire, j’ai rarement entendu parler d’agression dans cette ville ! Elle a de la chance de ne pas arriver dans une place de malades mentaux et qu’elle ne risque pas de se faire étriper ou tirer dessus à chaque coin de rue. On est pas à Sydney ici !

Même si Bowen ne manque pas de place pour faire la fête, les gens d’ici reste sympa et agréable à côtoyer en général. En même temps, je suis quelqu’un de sociable et qui aime bien parler à tout le monde, du coup c’est peut-être biaisée comme vision des choses.

« Moi c’est que j’ai tout simplement pas d’horaire, je dors peu ou pas beaucoup et je suis facilement repérable dans l’un des établissements d’ici ! Ils ont tous une particularité, donc selon ce que tu recherches tu trouves des personnes différentes. Si t’es amatrice de rhum, c’est au Wojna’s qu’il faut aller. Si tu es plus sur je sais pas moi la communauté lgbtq+ c’est au Adam et Yves, sauf que c’est là que mon frère bosse ! »

Haussant les épaules, je tire une nouvelle taffe de mon joint. Appréciant le goût délicat de cette récolte de weed. Elle est trop bien celle-ci, va falloir que je la vende plus cher ! « Oh c’est chouette, tu risque de voir mon frère. Personnellement je suis encore un sans-dessin. » Riant du jeu de mot, je viens tout juste de me traiter d’imbécile. « Je suis livreur pour un café, j’pense pas continuer là longtemps. J’en ai marre un peu, c’est toujours la même chose et putain qu’est ce que les clients ça peut être chiant ! » Dis-je en soupirant, je tapote mon joint pour faire tomber la cendre consumer qui colle dessus. « C’est con hein, on est supposé savoir c’quon a envie de faire de notre vie et moi j’ai toujours pas trouver ! Si on pouvait être payé pour fumer des joints j’serais tellement heureux ! » Je ris, même si c’est pas tellement drôle. Elle a pas l’air vieille et elle a déjà un salon de tatouage ! Emi qui est interne pour faire un métier hyper dur et moi..: Jsuis là et j’fais rien de ma vie !
Revenir en haut Aller en bas
membres du mois
Bo Miller
Bo Miller
MESSAGE : 124
ICI DEPUIS : 20/07/2023
CRÉDITS : av: little old me; sign: awonaa.tumblr.com

STATUT : physically a virgin, mentally...

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: ses flashs et son portfolio de tatouages sont dans le style traditionnel asiatiaque et abstrait mais plus récemment, elle a commencé à pratiquer le linework et l’aquarelle.
Il n'y a pas de fumeur sans feu Empty
MessageSujet: Re: Il n'y a pas de fumeur sans feu   Il n'y a pas de fumeur sans feu EmptyVen 25 Aoû - 14:08

Bo éclate de rire cette fois-ci, aux dépens du frère de Beckham. Mieux vaut prendre le parti de son interlocuteur, bien qu’elle ne soit pas réellement investie à ce moment. Elle vient à peine de rencontrer Beckham et ne connaît pas le frère de ce dernier. Fille unique, Bo n’a pas fait l’expérience des rivalités fraternelles et des chamailleries qui les accompagnent. Au mieux, cela la divertit, au pire elle se trouve mise à l’écart par une complicité innée qu’elle ne saurait émuler dans une simple amitié.

Videur ? Il doit être baraqué ! La boîte de nuit est dans le coin ?

Elle fait un signe vague vers le reste du quartier, la cigarette balancée au bout des doigts, et un peu de cendre s’envole dans la moiteur nocturne. Comme pour répondre à sa question, Beckham lui donne un petit aperçu des attractions dans les environs et elle retient distraitement les noms des enseignes. Bo ne s’y rendra peut-être pas forcément, en tout cas pas tout de suite, mais il est bon d’avoir une notion des endroits les plus fréquentés de Bowen, et de la population qu’ils attirent.

Bo n’a aucune intention de croiser son père par inadvertance.

Ah cool, ça a l’air diversifié. Il y a un bon magasin de farces et attrapes dans le coin ? C’est pour un ami,” elle fait un clin d’oeil exagéré et porte la cigarette à ses lèvres avant de continuer dans un jet de fumée. “Ton frère le videur est tatoué ? C’est de famille les horaires nocturnes en tout cas, on dirait. On peut s’ajouter sur Instagram si tu veux lui montrer mon travail, et moi ça me fait un premier contact sur Bowen.

Elle sourit à Beckham pour appuyer sa suggestion, s’il veut bien faire plus ample connaissance. Et s’il se contente de donner les références de Bo à son frère, ce ne sera pas perdu non plus. En soi, un videur ferait un bon affichage publicitaire pour le travail de Bo, a priori beaucoup de clients de la boîte LGBTQIA+ seraient amenés à apercevoir ses tatouages en entrant.

Bo penche la tête pour étudier son interlocuteur plus en détail, interpellée.

T’es pas tatoué ? J’aurais pas dit, tu as le look d’un mec tatoué et percé,” elle hausse les épaules. “Mais je n’ai rien à dire, je ne suis pas passée sous les aiguilles non plus et pourtant, c’est mon métier !

Beckham lui parle un peu de son travail et elle hoche la tête, autant pour acquiescer que compatir. Le service client, c’est quelque chose. Bo risquerait de leur jouer des mauvais tours si elle était livreuse, donc ce n’est peut-être pas plus mal qu’elle ait trouvé sa vocation au bout d’une aiguille. Les tâches d’encre sont irréversibles, mais au moins la plupart de ses clients savent ce qu’ils veulent. Des colis piégés, par définition, ce n’est pas ce qu’on attend.

Autant les livraisons ça doit en effet être toujours la même chose, autant les clients doivent toujours trouver un nouveau moyen de te pourrir la vie,” elle soupire aussi. “C’est pas évident de trouver, perso c’était par hasard, le bon moment au bon endroit tu vois, et le salon m’est tombé dessus, sorti de nul part…

Bo se tait. Ce n’est pas évident à admettre, qu’elle n’a pas vraiment d’ambition. Elle n’avait pas prévu d’ouvrir un salon, et peut-être que Beckham comprendrait son ressenti au vu de ce qu’il dit, mais ça la fout mal, d’avouer qu’elle a aucune idée de ce qu’elle fait. A la place, elle se permet un sourire indulgent.

Je suis sûre qu’il y a des scientifiques qui font des études là-dessus, si ça se trouve tu pourrais y participer et avoir une petite compensation.

__________________________

please name a more
chaotic duo
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t27035-ink_me_up-bo
grand kangou
Beckham Kavinsky
Beckham Kavinsky
MESSAGE : 2916
ICI DEPUIS : 03/01/2023
COMPTES : Leewana, Lewis, Detlev, Lilyann
CRÉDITS : Cheekeyfire

STATUT : J’aurais dû savoir que toi et moi on s’retrouverait… j’aurais dû savoir que tu serais encore là ! (Beckacy)
Il n'y a pas de fumeur sans feu Empty
MessageSujet: Re: Il n'y a pas de fumeur sans feu   Il n'y a pas de fumeur sans feu EmptyMer 13 Sep - 16:21

TW:

Bastian et moi n’avons jamais été proches, ce n’est que depuis quelques mois que nous avons commencé à nous rapprocher un peu. C’était loin d’être l’amour fou, je sais que je continue d’être trop extravagant aux yeux de mon frère, c'est trop sociable et épuisant pour lui. Par contre, on arrive parfois à se parler sans se taper maintenant, ça c’est une grosse amélioration. « Oui, elle est dans le centre ville, la où y’a la plupart des bars. Tu n’auras pas de mal à trouver ! » Je fais un signe de main en direction du centre ville. Il faut aussi dire que Bowen n’est pas là plus grande ville du monde et que tout se trouve assez facilement.

A sa question, je tire une longue taffe de mon joint en fronçant les sourcils en tentant de réfléchir. (Oui je suis capable de réfléchir quand je veux bien) sauf que je n’ai jamais entendu parler d’une boutique du genre farces et attrapes. « C'est une bonne question et normalement je pense que je serais dans les premiers au courant s’il y avait une boutique du genre, sinon y’a toujours Amazon et si tu as prime tu l’as le lendemain, mais ça tu dois déjà savoir ! » Un sourire sur les lèvres. « De famille je sais pas trop, on est deux sur cinq enfants à travailler de soir ou de nuit. Puis pour être tatoué on peut dire qu’il l’est ! Je pense qu’il n’a plus vraiment de place, mais oui laisse moi ton Instagram et je t’ajouterai! » Sortant mon téléphone de mes poches. Je ne suis pas souvent sur mon téléphone ou sur mon Instagram, mais c’est vrai que ça peut être chouette de suivre une tatoueuse !

« ça c’est quand même drôle une tatoueuse sans tatoo ! Sauf que je ne sais pas ce qui peut donner cette impression chez moi ! C’est quoi tu vois une toile vierge en moi maintenant ? Selon toi qu’est-ce qui m’irait bien ? » Prêt à faire la parade pour rigoler, envoyant même mes cheveux vers l’arrière !

« M’en parle pas, y’a rien de plus chiant que des clients ! J’aurais aimé avoir la chance que tu as ! Enfin, je finirais bien par trouver un truc qui me plaira un jour. » Haussant les épaules d’un air désinvolte, je n’ai jamais eu d’ambitions de carrière, au damn de mes parents qui voulaient que leurs enfants réussissent dans la vie. Je hausse le sourcil. « Devenir un rat de laboratoire m’intéresse pas tellement, mais c’est vrai que ça peut faire un petit pactole rapide et facile. Au pire j’irais vendre un peu de futurs enfants, ça doit être plaisant et moins risqué que de se sacrifier pour la science. » Je garantie pas des enfants sage par contre. Rigolant à l’idée d’avoir des parties de moi qui se promènent et qui vivent un peu partout. Pauvre fille devant moi, elle doit se demander sur quel numéro elle est tombée ce soir ! « Tu veux que jte fasse un p’tit tour guidé de la ville des endroits cool de la place ? »
Revenir en haut Aller en bas
membres du mois
Bo Miller
Bo Miller
MESSAGE : 124
ICI DEPUIS : 20/07/2023
CRÉDITS : av: little old me; sign: awonaa.tumblr.com

STATUT : physically a virgin, mentally...

Feuille de personnage
∞ mes liens:
⇢ à propos de moi
: ses flashs et son portfolio de tatouages sont dans le style traditionnel asiatiaque et abstrait mais plus récemment, elle a commencé à pratiquer le linework et l’aquarelle.
Il n'y a pas de fumeur sans feu Empty
MessageSujet: Re: Il n'y a pas de fumeur sans feu   Il n'y a pas de fumeur sans feu EmptyMer 18 Oct - 15:43

Bo suit la main de Beckham des yeux. La direction est vague, mais elle veut bien croire que la boîte de nuit ne sera pas difficile à trouver. Tout comme Adelaide, Bowen est étendue mais pas sinueuse comme beaucoup de villes au monde. Bo se permet donc un sourire et hoche la tête, quelques mèches brunes venant se balancer de part et d’autre de son visage. Elles viennent se coller à ses tempes avec la moiteur ambiante et Bo les repousse du bout des doigts, tentée d’attacher le tout pour dégager sa nuque.

L’idée s’évapore avec les paroles de Beckham. La mâchoire de Bo s’en décroche. Il n’y a pas de boutique de farces et attrapes à Bowen ?! Choquée déçue. Ça ne va pas le faire. Elle va dénicher quelque chose, sinon elle ne pourra pas rester ici.

Mais non,” s'exclame-t-elle. “Je peux pas, trop de risques que mes colis piégés soient récupérés par mes colocataires. Ils risqueraient de se blesser en voulant se venger de mes farces…

Elle boude un peu et donne un petit coup de pied à un caillou par terre, mais Beckham sort son téléphone pour récupérer l’Instagram de Bo et elle s’empresse de l’ajouter. Qui sait, peut-être qu’à force de voir les motifs de Bo il surpassera sa phobie des aiguilles pour venir se faire tatouer au salon.

Tiens, je suis sûre qu’il lui reste un peu de place pour me laisser gribouiller,” commente-t-elle avec un rire. “Merci, en tout cas.

Bo cède finalement à l’appel d’un peu d’air frais et relève ses cheveux pour improviser un chignon. La différence n’est pas énorme, mais psychologiquement elle se sent déjà un peu soulagée de l’air lourd. Beckham fait le beau pendant ce temps et elle rit encore, amusée par ses pitreries.

Une ancre et une pin-up !” elle secoue la tête avant de se calmer. “C’est le côté bad boy je pense, on se dit que tu aurais tout fait pour emmerder tes parents et les tatouages en général, ils n’aiment pas. Moi je vois une toile vierge mais eux ils voient une œuvre d’art.

La métaphore n’est pas recherchée, mais Bo soupçonne qu’il y a une part de vérité dedans. Un parent a vu son enfant naître et grandir après tout, le fruit de leur amour et de l’éducation qu’ils ont dispensée pendant des années. Pour peu qu’ils soient croyants en plus, l’idée même de dénaturer la peau de leur enfant, en tous points parfait déjà… Elle peut le concevoir, heureusement il y a suffisamment d’êtres humains sur terre pour constituer sa clientèle en dehors des plus réticents.

Ça finira par arriver,” répond-t-elle en hochant la tête.

Beckham n’a pas l’air convaincu par les études scientifiques mais son alternative achève Bo, qui fond en larmes dans un fou rire incontrôlable. Difficile de répondre dans ces conditions, mais ce serait dommage de ne pas faire honneur à sa répartie.

Je ne sais pas, c’est pour faire don de sperme ou en tout bien tout honneur cette visite guidée ?

Bo secoue la tête et tâche de se calmer. Elle n’est pas vraiment fatiguée, encore habituée à ses horaires décalés, et décide d’accepter la proposition de Beckham. Elle ajuste son sac sur son épaule et fait quelques pas dans la direction du centre-ville, un sourire encore tremblant sur les lèvres.

Allez, visite nocturne ! On pourrait s’arrêter quelque part pour prendre à manger aussi, si ça ne te dérange pas ? Je meurs de faim !


fin:

__________________________

please name a more
chaotic duo
Revenir en haut Aller en bas
https://www.aa-retro.com/t27035-ink_me_up-bo
Contenu sponsorisé
Il n'y a pas de fumeur sans feu Empty
MessageSujet: Re: Il n'y a pas de fumeur sans feu   Il n'y a pas de fumeur sans feu Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Il n'y a pas de fumeur sans feu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Super-héros, sans peurs et sans reproches... ou presque (Mali, Rafael & Beth)
» La rime sans la prose, sans toi, je suis bancale ı Thiago
» sans toi, la vie est moins la vie -r.
» Que ferai-je sans toi ? [isling]
» Voyageuse sans bagage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ à l'ancienne  :: walking in the city :: northern District :: rues commerçantes-
Sauter vers: